mercredi, février 15, 2006

Négocier la négociation des négociations

Le communiqué de Swissmetal

Swissmetal salue la position adoptée par les grévistes qui est de vouloir reprendre rapidement le travail

Dornach - Reconvilier, 15 février 2006

Swissmetal salue le résultat du vote de hier à l’usine du Reconvilier qui se traduit par une nette volonté de reprendre rapidement le travail. Le résultat du vote du personnel réuni hier en assemblée à Reconvilier en faveur de la reprise du travail est un signe encourageant.

En même temps cette proposition de reprise du travail est soumise à des conditions insurmontables pour Swissmetal. Ainsi, il n’est pas possible de rétrograder temporairement les cadres nommés à Dornach et à Reconvilier au cours du mois de décembre dernier dans le cadre de la nouvelle organisation du domaine industriel.

De même, la situation économique après la grève est différente de celle avant la grève. Avec un nombre de commandes clients nettement inférieur pour l’usine de Reconvilier, conséquence directe de la grève, une réduction de personnel sera inévitable. À ce sujet, Swissmetal espère trouver des solutions socialement acceptables à la table des négociations avec les partenaires CCT. Suite à la grève, Swissmetal a aussi accéléré l’acquisition de l’entreprise Busch-Jaeger à Lüdenscheid qui dispose également de capacités de production. Aussi, Swissmetal ne peut par exemple pas se permettre de faire tourner en parallèle trois transformations à chaud, une à Lüdenscheid, une à Reconvilier et une à Dornach. Cette nouvelle situation doit être prise en compte dans la recherche d’une solution.

Swissmetal salue explicitement les efforts déployés par le médiateur Monsieur Bloch dans la recherche de solutions au conflit actuel. L’entreprise avait demandé à Monsieur Bloch de ne pas seulement avoir une discussion préliminaire avec les grévistes, mais également de rencontrer la direction de Swissmetal ainsi que des représentants des travailleurs non grévistes de Dornach et de Reconvilier. Cette discussion n’a pas encore eu lieu. Pour qu’une procédure de médiation soit équilibrée, il est nécessaire que le médiateur offre à toutes les parties la même chance de discussion préliminaire. Le fait d’avoir reçu une proposition soumise à des exigences insurmontables est entre autres la preuve que cette étape de préparation essentielle n’a pas eu lieu. Il est par conséquent utile de procéder à cette rencontre avec la direction de l’entreprise et des représentants des travailleurs non grévistes de Dornach et de Reconvilier.


Commentaire

"Il n'est pas possible de rétrograder temporairement les cadres nommés à Dornach et à Reconvilier au cours du mois de décembre dernier". Donc, pas de Patrick Rebstein à la tête de la Boillat, les petits kapos du cru sont maintenus. Pourquoi? Parce que c'est impossible de faire autrement. Pourquoi? Relisez la réponse précédente et circulez. Si la direction de Swissmetal vous le dit, c'est que c'est vrai. C'est irréversible.

Ces nouveaux cadres sont trop précieux, trop aboutis dans leur carrière, trop... soumis, vous comprenez. Tandis que Patrick Rebstein, docteur en chimie et depuis pas mal d'années à la Boillat, n'est qu'un primate, comparé à la brochette de spécialistes géniaux que Swissmetal met en place pour diriger Reconvilier. Et le protocole d'accord de 2004? Ne vous inquiétez pas il se porte bien. Et vous?

Bien sûr, maintenant qu'il y a l'usine de Lüdenscheid, les petits malfrats de la direction ne se privent pas de s'en servir pour dire qu'il faut virer du monde à Reconvilier, parce que "faire tourner en parallèle trois transformations à chaud" ce n'est pas possible.

Ils parlaient de thermoformage dans le communiqué d'avant, mais ce terme trop compliqué devait faire peur aux actionnaires. Ou bien alors, des gens se sont demandés ce que venait faire une histoire de raclette là-dedans, en lisant thermofromage. Attention Dornach, quand il n'en restera que 2, ce sera trop aussi, raclette ou pas.

En plus, il faut virer du monde parce que la grève a fait que des commandes ont été perdues. Peu discrète, la manière de prendre des mesures de rétorsion sans le dire.

Mais ce n'est pas fini: il faudrait aussi que Rolf Bloch rencontre les employés de Swissmetal qui ne font pas la grève. Que les esprits mal tournés n'aillent surtout pas dire que la direction se fabrique des appuis et cherche à renforcer le poids de son point de vue de manière disproportionnée. Tant qu'on y est, la direction reproche à Rolf Bloch de ne pas avoir fait son boulot en ne proposant pas une telle rencontre...

La direction de Swissmetal aurait bien voulu tergiverser quelques mois avant de répondre, en parlant d'études à mener et de "stratégie" à rediscuter mais là, elle n'a pas pu. Alors elle répond comme elle peut. Le pire est le titre du commmuniqué:
"Swissmetal salue la position adoptée par les grévistes qui est de vouloir reprendre rapidement le travail." Non, non, ils ne veulent pas rassurer les actionnaire en enjolivant les choses. Ce n'est qu'une illusion voyons! Doooormez, je le veux.


Via Dornach

Grève chez Swissmetal: L'usine de Dornach ne doit pas être touchée (15.02.2006)

Les employés de Dornach et les Employés Suisse exhortent toutes les parties à user de bon sens et à trouver sans délai une solution qui mette fin à la grève à Reconvilier. Dans le cas contraire, ils craignent qu'il y a ait des répercussions pour l'usine de Dornach.

A l'occasion de l'assemblée du personnel organisée le 3 février à l'usine de Dornach, les employés de Swissmetal avaient certes annoncé qu'ils comprenaient et respectaient les craintes de leurs collègues et de toute la région de Reconvilier, mais ils avaient également souligné qu'ils avaient peur pour l'avenir de l'entreprise dans son ensemble. Ils en étaient donc arrivés à la conclusion qu'une grève ne pouvait pas être le moyen permettant d'atteindre l'objectif et la réprouvaient. Leur attitude n'a pas changé.

La grève dure maintenant depuis trois semaines déjà, et les fronts se sont encore durcis malgré les interventions du Conseiller fédéral Joseph Deiss et d'un médiateur. Les quelque 370 collaborateurs et collaboratrices de Dornach et les Employés Suisse n'arrivent pas à comprendre pourquoi les parties n'ont toujours pas trouvé de solution. Ils sont scandalisés par le fait que des blocus et autres mesures entravent le travail à Dornach et que les parties concernées soient aussi entêtées. Ils se font beaucoup de soucis pour l'usine de Dornach. Ils souhaitent pouvoir travailler normalement et ne veulent pas subir des désagréments à cause de l'attitude d'autrui. De concert avec les Employés Suisse, ils exigent donc des parties en présence qu'elles trouvent sur le champ une solution qui permette de poursuivre le travail à Dornach et à Reconvilier.

Les employés de Dornach souhaitent que les deux sites puissent collaborer afin d'assurer un avenir positif à l'ensemble de l'entreprise.Les Employés Suisse et la représentation des employés à Dornach sont prêts à offrir leurs bons services de médiation.

En cas de questions: Hans-Peter Jermann, Président de la commission du personnel, 079 500 63 88 Christof Burkard, Chef Département juridique des Employés Suisse, 044 368 11 11


Re-commentaire

Ouh que c'est vaseux tout ça. Ni courageux, ni solidaire, ni rien du tout. Juste une mélasse pour défendre ses intérêts (au sens le moins visionnaire du terme) et étaler de bons sentiments. Une proposition? Vous pensez, bien sûr que non. Tout au plus, quand ils parlent des 370 collaborateurs de Dornach, se trompent-ils. LA réunion du personnel de Dornach, le 3 février, avait rassemblé 40 personnes... Et le communiqué ne mentionnent pas de réunion depuis. Allez, bon courage à eux.


Rolf Bloch

Interview sur la TSR, au 12:45 du 15.02.2006.

Question: "Donc, aujourd'hui vous avez un peu des signaux contradictoires de Swissmetal, de la part de l'entreprise [de la direction en fait]."

Réponse: "Je vois qu'ici, psychologiquement, il y a des difficultés, et si je peux aider le conseil d'administration de Swissmetal à surmonter cette situation psychologique, évidemment je suis partie prenante."

Si Rolf Bloque, il semble malheureusement que la direction de Swissmetal débloque. Au moins, les choses sont dites, c'est le début de la thérapie pour Martin et ses petits copains. Alors, que se passait-il dans ces cours d'écoles? On vous volait votre barre de Ragusa?

On se demande si Rolf Bloch parviendra à soigner cette bande d'énervés, mais enfin, sait-on jamais. Les choses ne doivent pourtant pas traîner (et R. Bloch a l'air de le savoir très bien). Donc, la direction de Swissmetal doit se rendre à l'évidence, et vite!

Mon avis qui n'engage que moi (mais j'le dis quand même)

La direction de Swissmetal est au pied du mur. L'argent, qui est leur motivation unique, est en train de leur échapper. De plus, les actionnaires commencent probablement à douter.

Si la direction refuse de négocier, ce n'est pas pour une question d'argent. Les profits vont s'effondrer sous peu, y compris les leurs. A mon avis, si la direction de Swissmetal refuse de négocier, c'est pour une autre raison. Swissmetal sent le bricolage financier à plein nez, où les petits copains ont tous pu se servir au passage. De plus, quels étaient les liens avec Busch-Jaeger au moment du rachat? Quel est vraiment l'objectif stratégique de la direction? Que pense-t-elle faire de Dornach dans l'avenir? Qui sont les actionnaires et quelle est leur position? Que savent-ils véritablement de la stratégie?

Négocier reviendrait, pour la direction, à devoir répondre à ces questions de manière crédible. Or,
je pense qu'une réponse exacte à de telles questions mettrait Martin Hellweg et sa bande dans de très grandes difficultés, et pas seulement rhétoriques.

A vous d'en débattre!

PS: la grève a été reconduite.
PS2: petit forum sur le site de 24Heures. Le dernier post, du 14 février 2006 à 22H14 mérite l'attention.

62 Comments:

Anonymous Rigueur said...

Hourra, Karl est de retour!

Joli titre! Très fin et affuté!

Bravo et merci encore, cher ami!

février 15, 2006 2:30 PM  
Anonymous Anar said...

Ben tiens, voilà une idée qu'elle est belle.

Si au lieu de faire la grève les ouvriers "prenaient" l'usine...

La faisaient tourner et utiliseraient les profits pour le fond de solidarité?

Ca serait une réponse extraordinaire, je sais, c'est utopique, c'est fou, ça n'a jamais été fait.

Qui a dit que c'était impossible?

février 15, 2006 2:48 PM  
Anonymous michel said...

Bravo à l'auteur de ce site: il vaut plus que toutes les agensces de presse !

Voici le message que j'ai envoyé à midi à contact@swissmetal.com :
"Mesdames, Messieurs,
J’ai pris connaissance ce mercredi 15 février de votre position concernant les propositions de médiation de M. Bloch. J’ai été extrêmement déçu que vous refusiez à entrer dans ce proscessus de négociations avec le personnel de Reconvilier, malgré le fait que celui-ci ait fait preuve d’une grande maturité en acceptant de suspendre la grève sans garanties en contre-partie.
Je vous demande par conséquent, dans l’intérêt de la région et de votre entreprise, de revoir votre position et d’accepter la proposition de M. Bloch, c-à-d notamment d’annuler tous les licenciements prononcés ces dernières semaines afin d’ouvrir des négociations sérieuses avec le personnel de Reconvilier.

J’espère que vous répondrez rapidement et positivement à ma requête."

Si on était beaucoup à envoyer des messages similaires, y compris en faisant un copier-coler, ça aurait un peu plus de poids.

février 15, 2006 2:52 PM  
Anonymous michel-l'a-pas-dit said...

Et pendant qu'on parle de poids, chacun pourrait joindre au message une grosse photo de la manif ou autre... Quelques photos à 1 mega envoyées des milliers de fois pourraient assez vite bloquer une messagerie...

février 15, 2006 2:54 PM  
Anonymous maniol said...

je viens d'envoyer un copié-collé du message de Michel à Swissmetal..

février 15, 2006 2:55 PM  
Anonymous P2 said...

Alors Big KARL, ces examens, c'est allé ??
Bravo pour ce blog et chapeau bas à tous les gérvistes : quelle impressionante leçon de courage !!

février 15, 2006 2:56 PM  
Anonymous Anonyme said...

Et voilà le communiqué de Employés suisses... c'est lamentable!


Grève chez Swissmetal: L'usine de Dornach ne doit pas être touchée
Les employés de Dornach et les Employés Suisse exhortent toutes les parties à user de bon sens et à trouver sans délai une solution qui mette fin à la grève à Reconvilier. Dans le cas contraire, ils craignent qu'il y a ait des répercussions pour l'usine de Dornach.

A l'occasion de l'assemblée du personnel organisée le 3 février à l'usine de Dornach, les employés de Swissmetal avaient certes annoncé qu'ils comprenaient et respectaient les craintes de leurs collègues et de toute la région de Reconvilier, mais ils avaient également souligné qu'ils avaient peur pour l'avenir de l'entreprise dans son ensemble. Ils en étaient donc arrivés à la conclusion qu'une grève ne pouvait pas être le moyen permettant d'atteindre l'objectif et la réprouvaient. Leur attitude n'a pas changé.

La grève dure maintenant depuis trois semaines déjà, et les fronts se sont encore durcis malgré les interventions du Conseiller fédéral Joseph Deiss et d'un médiateur. Les quelque 370 collaborateurs et collaboratrices de Dornach et les Employés Suisse n'arrivent pas à comprendre pourquoi les parties n'ont toujours pas trouvé de solution. Ils sont scandalisés par le fait que des blocus et autres mesures entravent le travail à Dornach et que les parties concernées soient aussi entêtées. Ils se font beaucoup de soucis pour l'usine de Dornach. Ils souhaitent pouvoir travailler normalement et ne veulent pas subir des désagréments à cause de l'attitude d'autrui. De concert avec les Employés Suisse, ils exigent donc des parties en présence qu'elles trouvent sur le champ une solution qui permette de poursuivre le travail à Dornach et à Reconvilier.

Les employés de Dornach souhaitent que les deux sites puissent collaborer afin d'assurer un avenir positif à l'ensemble de l'entreprise.

Les Employés Suisse et la représentation des employés à Dornach sont prêts à offrir leurs bons services de médiation.

En cas de questions:
Hans-Peter Jermann, Président de la commission du personnel,
079 500 63 88

Christof Burkard, Chef Département juridique des Employés Suisse,
044 368 11 11

février 15, 2006 2:58 PM  
Anonymous Anonyme said...

Aie Karl elimine le mesage d'avant

bonjour a tous
est ce que quelqu'un pourrait confirmer que vous fournissez boeing, la nasa, aerospatiale, ruag
airbus
dans le cas de ruag et de la fabrication pour la Suisse, je connais des spécialistes de l'injection plastique qui ne travail que pour la Suisse, il pourrait être intéressant de voire si la Confédération ne peut pas vendre des actions Swisscom qui a terme est condamner a se faire bouffer tout cru a cause des bilatérales, et de recréer une Boillat indépendante, autrement plus stratégique que swisscom pour l'industrie du Pays.
Le hic je n'aimerais pas le dire ici...et MH ne lâchera peut être même pas les bâtiments, ils auraient bien trop peur d' un concurrent comme vous, car vous dans le groupe vous faire crever sa peut être une stratégie, ils peuvent éliminer les produits que vous savez faire et les remplacer par d'autre je ne dirais pas similaire mais différent et contrôler la clientèle, mais vous comme concurrent sa doit être leur pire cauchemar

courage les gars

février 15, 2006 3:06 PM  
Anonymous Rigueur said...

message envoyé à contact@swissmetal.com est une très bonne idée.

Avec des photos de la manif jointes, encore mieux.

Mais pourquoi pas directement aux adresses suivantes:

martin@hellweg.ch

daniel.brendel@swissmetal.com

jean-pierre.tardent@swissmetal.com

Car l'adresse contact@swissmetal.com est une boîte aux lettres qui va être triée par Lucie Lusa.

Connaissant cette sécrétaire qui veut plaire à sa direction, je crains que vos messages n'arrivent pas directement à bon port.

A suivre ....

février 15, 2006 3:08 PM  
Anonymous jd said...

@Karl: le début de ton commentaire est illisible (problème de caractèreS ou de mise en page html je suppose)....

Question:
Est-ce que cette bande de pines d'huître est-elle si aux abois que cela?? (en référence à l'analyse de la situation faite par Karl)

février 15, 2006 3:14 PM  
Anonymous Rigueur said...

@ utilisateur anonyme février 15, 2006 3:06 PM

Bonne analyse! Bravo!
Ce n'est pas pour rien qu'ils veulent éliminer LA BOILLAT.

Je te confirme: Les clients des clients ... des clients de LA BOILLAT travaillent pour boeing, la nasa, aerospatiale, ruag
airbus , ... et d'autres aussi renommés que ces noms.

Si tu es le conseillé personnel de Joseph Deiss, je te suggère de travailler dur avec lui afin qu'il comprenne enfin l'enjeu réel de cette lutte.

février 15, 2006 3:24 PM  
Anonymous Anonyme said...

Bonjour,
Chers ouvriers c'est la deuxième fois que j'écris sur ce blogge ( ou blogue ou blog ? ) peu importe.
Je continue de penser très fort à la situation. Je continue de vous soutenir avec les petits moyens qui sont les miens.
Mais sachez que jamais je n'arrêterai de soutenir votre juste cause ! Et on est des milliers derrière vous !
Y en a marre des mafieux du fric qui appauvrissent notre pays ... qui démentèlent ce que des générations ont construit. Y en a marre. chaque jour je vois tout ce qui avait été construit de positif dans notre pays se détruire et la rage monte en moi.
J'aimerais tellement être plus savante en matière éconimique et savoir ce qu'il faut faire pour faire pression et pour libérer la Boillat des griffes de ces voleurs... Alors que ceux qui savent prendre des décisions justes dans ce domaine agissent au plus vite!!! Toute la région est derrière ou plutôt à vos côtés chers grèvistes. Ne perdez pas courage.Nous vous soutenons !!!! Nous partageons votre loyauté votre souci votre rage votre entêtement.
Reste-t-il encore quelque chose d'humain à la direction de Swissmetal ?
Que faire ?
A midi je suis passée par Reconvilier et de ma voiture j'ai vu Corinne. J'aurais dû m'arrêter et lui dire combien je vous soutiens... je n'ai pas eu le cran. Alors pardon. J'aurais dû.

février 15, 2006 3:31 PM  
Anonymous jd said...

C'est OK pour le texte Karl!!

Et merci d'avoir écrit et mis en page cet important texte en si peu de temps... cela en pleine période d'examens!

Me souvenant de mes propres examens universitaires, je puis dire qu'il m'aurait été impossible de me concentrer sur autre chose durant cette période! En cela, Karl mérite tout notre respect!!

février 15, 2006 3:34 PM  
Blogger Karl said...

Huhu!

Le blog a buggé... Mais c'est bon, j'ai fait le nettoyage du html qui avait fait des traces tout partout, le sale.

Pour les exa... Bah... Chaque fois que j'en fais, il y a plein de soucis autour alors on s'habitue.

Et puis c'était pas si dur ;-)

février 15, 2006 3:54 PM  
Anonymous Anonyme said...

Jusqu'à présent le chacal MH se heurte à un obstacle de masse, il faut tenir tête. Mais, on ne doit pas oublier que selon son pedigree décrit dans la structure du management de Swissmetal, MH est surtout spécialisé dans le financement, la restructuration et le repositionnement d’entreprise.
Il n’a pas encore terminé sa sale besogne pour laquelle il a été mis en place par des investisseurs avides en lui accordant le titre de COE (Chief executive Officer).
Quand La Boillat ne sera plus qu’un entrepôt, il repartira avec un parachute non pas en laiton mais en or massif.

LAAAAAAAAAAAMENTABLE le communiqué des
Employés Suisses

Ceux-ci et la représentation des employés à Dornach
se disent prêts à offrir leurs bons services de médiation…
je rêve !!!!!

SANS BLAAAAAAGUE aurait dit Grock

LA BOILLAT VIVRA SANS MH

février 15, 2006 3:56 PM  
Anonymous Michael Collins said...

Pour Rigueur de 3.06 PM
je vais m'appeller Michael Collins
partiote Irlandais

Non je ne suis pas le conseiller de J.Deiss...ca aurais bouger plus vite

l'action Swisscom est en gros 400.-
la Confederation en possede 66% soit environ 3'102'000 en vendant 15% et en restant majoritaire ils peuvent disposer de 186'120'000 cela devrait etre suffisant...bon mais je reve...
transformer de la matiere je sais ce que sais...les alliage qui vont pas je connais...mais les juriste qu'est ce qui comprennent...regarder les chiffres de l'UBS...La Boillat ils s'en foutent bientot dans ce pays on fabriquera plus de chocolat etc,etc vous etes les premiers de la chaine de montage financiers -demantellement, et c'est pour ca que votre combat est d'avantgarde on ne ferme pas une usine qui tourne sous pretexte de faire plus de profit c'est un crime qui met a la rue des fammilles...et les couts sont pour le peuple...les milliards de Swissair...par la fenetre pour une entrprise qui ne fonctionnait plus, et vous qui fonctionner peut etre rien...et bien c'est pas ce que je veux pour Pays...ils prennent la Suisse pour les Bahamas, ile de Man... ca va la tete....

février 15, 2006 4:07 PM  
Anonymous Dr Ing. Mx. said...

Si quelqu'un cherche encore une preuve que la direction de Swissmetal n'a aucune idée sur le travail des métaux (oui, S.F., c'est ça qu'on appel métallurgie..), la voici :

Définition du thermoformage :(source dictionnaire technique de métallurgie):
"procédé de formage de feuilles ou autres profiles thermoplastiques chauffés, en général sur un moule et suivi d'un refroidissement"

Donc soit Swissmetal veut s'orienter dans la fabrication de feuille de thermoplaste (une sous-famille des plastiques) soit ils sont à côté de la plaque : CQFD

février 15, 2006 4:08 PM  
Anonymous jd said...

ouhouhouhouhouhou Dr Ing. Mx., j'ai mal aux abdos là!

J'espère que des journalistes vous liront et retransmettront cette boulette d'une direction qui ne s'y connaît absolument en rien dans ce que fait son entreprise...

Cela serait le moment de la thermoformer....

février 15, 2006 4:13 PM  
Blogger Karl said...

De la thermoréformer ;-P

février 15, 2006 4:20 PM  
Anonymous Rigueur said...

jd: tant mieux si tu arrives encore à rigoler.

Ce n'est pas la première fois que cette direction Swissmetal utilise des mauvais termes techniques.

ça arrive très souvent, tellement souvent que ça ne nous fait plus rire, tu vois.
Au contraire, j'ai honte de discuter toutes ces conneries avec nos clients par exemple.

février 15, 2006 4:31 PM  
Anonymous Anonyme said...

Mais c'est pas possible d'être aussi borné !!!! (FURIEUX)
Franchement!!! on leur a promis des millions de Francs...
Tenez jusqu'au bout Ne reculer pas d'un pouce..
LA BOILLAT VIVRA... OUI ELLE VIVRA!

février 15, 2006 4:35 PM  
Anonymous expatrié said...

Je reviens à la charge avec mes 2h de route... Karl, n'oublie pas de nous informer en cas de manif' prévue. Je suis sûr qu'il y a pas mal de monde qui est dans mon cas: prêt à se bouger vite pour aller à Reconvilier, mais sans hélico disponible... Si 10'000 personnes ne suffisent pas à nos chères élites nationale, on leur en mettra 20'000 dans la tronche. S'il faut se bouger tous les soirs, on se bougera. Il y a pas si longtemps dans les pays voisins, d'autres immobiles on fini par comprendre que la rue, ça pouvait être têtu. Le jura bernois, j'y ai passé toute mon enfance, alors s'il a besoin de moi, là maintenant, tout de suite sur place, j'me bouge. Te tcheu !

février 15, 2006 4:39 PM  
Blogger Karl said...

Pas de souci, j epass ema vie à remplir ce blog. Alors s'il y a une manif', je l'annoncerai ;-)

février 15, 2006 4:49 PM  
Anonymous Anonyme said...

Qui peu me dire ou en sont les pourparlés entre IG metall et Unia ? selon les dire de Monsieur Daguet samedi il semblait qu'il y avait négociations entre les deux syndicats !! merci et vive la Boillat

février 15, 2006 4:55 PM  
Anonymous jd said...

@rigueur: tu as raison et je te comprends très sincèrement.

Mais n'oublie pas que ce blog n'est pas seulement lu par des gens travaillant à la Boillat et par des citoyens de Reconvilier. Et c'est tout de même grâce au blog de Karl que des gens de l'extérieur, comme moi, peuvent mieux comprendre se qui se passe réellement dans Swissmetal.

En d'autres termes, le blog de Karl est un puissant moyen d'information et, allons-y carrément, un contre-pouvoir médiatique aux communiqués que l'on peut considérer comme mensongers de la direction de Swissmetal et des commentaires lénifiants de la presse (de droite).

Enfin, c'est juste mon avis...

février 15, 2006 5:04 PM  
Anonymous expatrié said...

@charly

Ooops. Attention tu frises le code. Faut pas tout mélanger. La force de ce blog et de toutes les communication des filles et des gars de la Boillat, c'est la dignité de leurs propos. Faut que ça reste comme ça.

février 15, 2006 5:19 PM  
Anonymous solidaire.. said...

Je confirme que CE blog de Karl est la principale source d'info à propos de la Boillat!
C'est mon cas et celui de beaucoup d'autres, qui lisent mais ne postent pas!(actu 24H/ 24....)Merçi!!
Demain je posterai la recette de la truite meunière! (2ème degré , mais oh combien d'actualité!)

Ne vous laissez pas diviser, continuez, bravo à vous tous...!

février 15, 2006 5:33 PM  
Anonymous Anonyme said...

Unia devait rencontrer les clients de Swissmetal cet après-midi à Reconvilier. Quelqu'un a des infos?

février 15, 2006 5:34 PM  
Anonymous Anonyme said...

Le message doit passer. Si la Boillat arrive a faire reculer Hellweg & Co et sa troupe de businessman sa sera une victoire énorme non seulement pour tous les ouvriers de la Boillat mais en général pour la classe moyenne qu'on assimile aujourd'hui comme de la vulgaire chair à canon pour actionnaires. Je vous admire! Tenez bon. Je vais faire le tour des blogs régionaux pour faire passer le message! L'union fait la force.

février 15, 2006 5:35 PM  
Blogger Karl said...

Le message de Charly a été supprimé. Les propos racistes ne sont pas les bienvenus ici.

Merci pour votre compréhension, et merci au 99,9% des messages qui respectent ces règles.

février 15, 2006 5:35 PM  
Blogger Karl said...

@Anonyme de 4:15PM
Pas de nouvelles d'IG Metall...

février 15, 2006 5:38 PM  
Anonymous Anonyme said...

Je fais juste une petite pause, l'occasion pour moi de m'informer sur ce site ma fois fort intéressant (Merci Karlito).

Je me rend compte à quel point, en parcourant les différents commentaires, combien la direction de SM semble ignorante dans plusieurs domaines.

Ces personnes, si elle avait eu l'occasion de pouvoir élargir leur esprits, n'aurraient peut-etre pas fait cela.

Ont-elles par exemple entendu parler de déveleppement durable?

Une phrase me revient, tirée du rapport Brundtland du nom de sa directrice qui se veut une définition du développement durable:

«Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la possibilité, pour les générations à venir, de pouvoir répondre à leur propres besoins».

Voilà, libre à vous de réagir sur cette phrase ma fois très ouverte.

A+

février 15, 2006 5:48 PM  
Anonymous P said...

J'ai oublié de mettre les référence si quelqu'un chercherait à en savoir plus sur le sujet:
http://www.are.admin.ch/are/fr/nachhaltig/international_uno/unterseite02330/

P.

février 15, 2006 5:50 PM  
Anonymous Anonyme said...

TENEZ JUSQZU'AU BOUT !!!
Ca en vaut la peine, car LA BOILLAT VIVRA !!!

Vous n'êtes pas des demi-portions et ne méritez donc pas de demi-mesure ou de compromis temporaires...

Et si au bout du compte ça coule quand même, alors, que Swissmetal coule avec, et que les millions de ces financiers verreux leur pètent comme autant de bulles de savon...

Et alors La Boillat vivra, elle servira d'exemple et de garde fous pour d'autre conflits à venir...
Les Ragusa et les Torino n'auront pas perdu leur saveur...
Et dans les cours d'économie des grandes universitées, même à St-Gall, on citera éternellement La Boillat dans de nouveaux cours de gestion ou l'on aura mis un plateau de plus à la balance, et qui contiendra le savoir-faire, le respect, la nécessité de préserver les économies régionales, enfin toutes ces choses que les financiers actuels ne prennent pas en compte...

Pas de demi-mesure, tenez jusqu'au bout, en fin de compte on est tous dans le même sac, et c'est juste dommage que certains prennent risquent de l'admettre trop tard, je pense aux banques ou aux politiques, à tout ceux qui n'ont aucun intérêt à ce que Swissmetal coule mais qui le regretteront alors publiquement...

Juste si au cas ou on en arrive là!

Ce qui est loin d'être sûr, TENEZ BON !!!

février 15, 2006 6:02 PM  
Anonymous Anonyme said...

avenir de Dornach?
imaginons une surface de terrain de 20 hectares ( environ ) soit 200'000 m2 de terrain à 800 fr/m2
déduction faite de la décontamination et des frais de démontage il reste encore une belle somme ......

février 15, 2006 6:17 PM  
Anonymous Anonyme said...

Qui peut nous expliquer la bourse?

Le CREDIT SUISSE GROUP qui ne fait "que" 5 millards de bénéf plonge de 7,5 %, et Swissmetal, en plein conflit, et dont personne à la ronde ne comprend plus la stratégie, arrive à se maintenir et même à augmenter un peu ces dernières semaines...

Ne serait-il pas possible de créer une nouvelle société en bourse, "La Boillat", pour réunir des fonds et ensuite racheter l'usine de Reconvilier?

Un anonyme
béotien de la finance, mais prêt à placer quelques milles pour une cause comme celle de la Boillat

février 15, 2006 6:17 PM  
Anonymous Anonyme said...

Swissmetal/Les clients demandent au groupe de rétablir la situation

Les clients des usines Boillat à Reconvilier (BE) mettent en demeure le groupe Swissmetal de rétablir une situation de plus en
plus critique. Ils demandent à la direction du groupe d'entamer des discussions avec les grévistes.

Le directeur de Swissmetal Martin Hellweg ''est un menteur lorsqu'il affirme qu'il peut satisfaire la demande'' de produits spécifiques usinés dans les usines Boillat à Reconvilier (BE), a déclaré mercredi Dominique Lauener, membre du comité de l'Association des fabricants de décolletages et de taillages (AFDT).

Lors d'une conférence de presse, aux côtés du syndicat Unia à Reconvilier, Dominique Lauener a rappelé que l'AFDT n'est pas convaincue par la stratégie de
restructuration du groupe Swissmetal. Celle-ci comporte un risque de chômage technique élevé dans les deux ou trois semaines chez les clients.

''Nous demandons au conseil d'administration de Swissmetal de prendre ses responsabilités, de mettre de l'eau dans son vin et d'accepter la négociation'' a poursuivi le représentant de l'AFDT. Selon lui, les sites de production de Dornach (SO) et de Lüdenscheid (D)ne pourront pas assurer les livraisons.

''Très franchement, nous pourrions trouver le temps de discuter de l'avenir du site de Reconvilier'', a encore déclaré Dominique Lauener. ''On n'a jamais vu
dans l'histoire industrielle suisse des clients aller demander à un conseil d'administration de ne pas renoncer à poursuivre les livraisons''.

Dominique Lauener a indiqué également que des membres de l'AFDT avaient cessé d'être livrés par Swissmetal, malgré les confirmations de commande avec délais. Le groupe de Dornach s'expose ainsi à des demandes élevées en dommages et intérêts de la part de ses clients.

L'usine Boillat est un centre de développement de produits de niche à haute valeur ajoutée, a indiqué pour sa part Marc Rossé, directeur de la société Essor à Court (BE), cliente de la Boillat. Selon lui, des milliers d'emplois sont menacés en Suisse et à l'étranger en cas d'interruption des livraisons.
ats/rp

février 15, 2006 6:23 PM  
Anonymous Rigueur said...

Un grand merci à Dominique Lauener!!!
voir communiqué du 15.02.2006 à 18h11.

...

Le directeur de Swissmetal Martin Hellweg "est un menteur lorsqu'il affirme qu'il peut satisfaire la demande" de produits spécifiques usinés dans les usines Boillat à Reconvilier (BE), a déclaré mercredi Dominique Lauener, membre du comité de l'Association des fabricants de décolletages et de taillages (AFDT).

...

"Nous demandons au conseil d'administration de Swissmetal de prendre ses responsabilités, de mettre de l'eau dans son vin et d'accepter la négociation" a poursuivi le représentant de l'AFDT. Selon lui, les sites de production de Dornach (SO) et de Lüdenscheid (D)ne pourront pas assurer les livraisons.

...

"Très franchement, nous pourrions trouver le temps de discuter de l'avenir du site de Reconvilier", a encore déclaré Dominique Lauener. "On n'a jamais vu dans l'histoire industrielle suisse des clients aller demander à un conseil d'administration de ne pas renoncer à poursuivre les livraisons".

Pour la totale voir sous
http://www.swissquote.ch/cgi-bin/redirector/go?cb&ums&self&f

février 15, 2006 6:29 PM  
Anonymous Rigueur said...

quelqu'un m'a dépassé!

février 15, 2006 6:33 PM  
Anonymous léon said...

S.O.S S.O.S S.O.S

MERCI à tous pour vos messages ça réchauffe le coeur.
Je lance un S.O.S car nos tortionnaires de Dornach nous ont coupé du monde(plus de connections)
Y aurait-il un ingénieux bricoleur pour trouver une combine afin de remédier à notre solitude dans l'usine 2 ??
LE blog nous manque !!!
MERCI pour tout....

février 15, 2006 6:33 PM  
Anonymous Anonyme said...

Le message de charly n'était pas raciste!!! Quand il écrit cela c'est peut-être une boutade, un truc qui démontre le côté dictateur et fortement faschisant de ce monsieur Hellweg. Faut pas tout confondre...

février 15, 2006 6:33 PM  
Anonymous Anonyme said...

hellweg: chemin lumineux!

lucifer (en français: porteur de lumière) en est aussi un chemin de lumière...

choisi ton camps

février 15, 2006 6:35 PM  
Anonymous fredoche said...

Léon: essayez de négocier un accès au Wifi du perro!

février 15, 2006 6:37 PM  
Anonymous Anonyme said...

J'aurais plutôt dit: Heil, weg!

février 15, 2006 6:38 PM  
Anonymous Anonyme said...

Vision de plomb au royaume des cuivres. Pour l'ambiance, d'avance, pardon!

Swissmétal ne négociera pas. Ou fera semblant. Parceque, à terme, la firme suisse doit disparaître, Au profit de
Bush&Jaegger. Grâce à qui Swissmetal va devenir allemande. Elle est en train de couler sciemment, tranquillement, son unique concurrent mondial - après l'avoir pillé. Elle va tout prochainement travailler aux conditions européennes, pas chères.

S'est-on demandé pourquoi Martin Helleweg affiche toujours un si beau sourire en société? C'est parceque son plan est en tain d'aboutir, tout simplement.
L'"incompréhensible" stratégie, a été imaginée en 2003. Peut-être avant.

C'est la guerre au nom chic, c'est la guerre économique.
Einz, tzwei, cash! Einz, tzwei, cash!


Amis de la Boillat, tenez bon, tenons bon. C'est la Mob'!
COURAGE et BRAVO à TOUS!!!!

AliasMafalda

février 15, 2006 6:42 PM  
Anonymous L'autre Michel said...

Un petit proverbe... serbe... sur le travail, pour contribuer au soutien général :
"Si vous êtes abeille, vous trouverez une ruche."
Et une pensée de Platon : "Les riches ne peuvent être bons, et s'ils ne sont pas bons, ils ne sont pas heureux."
Solidairement

février 15, 2006 6:43 PM  
Anonymous Rigueur said...

Avis aux experts:

Lorsque Hellweg et Cie fait un communiqué pour annoncer qu'ils ont acheté Busch-Jaeger, alors c'est chose faite?

Pas besoin de preuve?
Pas besoin de reçu?
Pas besoin de quittance?

Génial!

Moi, je n'y crois pas! J'ai besoin de voir la quittance!

Est-ce que Monsieur Rolf Bloch est dans une position qui lui permet de vérifier cet achat?

Que pensez-vous les amis de LA BOILLAT?

février 15, 2006 6:45 PM  
Anonymous solidaire.. said...

@ LEON! Wifi.longue portée...seule soluce dans un cas comme le vôtre...ce qui sous entend d'avoir une connexion fixe à mois de 100mètres puis le wifi!

Bonne chance!

PS: Dominique lauener est vraivemt un type que j'admire...BRAVO!

février 15, 2006 6:47 PM  
Anonymous Anonyme said...

Bonsoir à tous!
Continuez ce combat, je trouve que vous avez beaucoup de courage...quel bel exemple!

Les principaux actionnaires de Swissmetal se trouve ici:
http://www.swx.com/admission/being_public/disclosure/major_shareholders_fr.html?filingsSelection=all&issuer=UMS+Schweizeris&shareholder=*&orderByIssuer=Trier+par+%E9metteur

Elle vivra la Boillat!!

février 15, 2006 6:48 PM  
Blogger Karl said...

Le message de Charly était raciste, non pas parce qu'il faisait un amalgame entre M. Hellweg et les nazis, mais parce qu'il faisait un amalgame entre les nazis et les Allemands.

Croyez bien que je suis désolé de devoir supprimer des messages.

février 15, 2006 6:51 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ rigueur

tout a fait d'accord avec ton histoire de quitance...chez les raider c'est une habitude ! ils achettent des usines ils les revende sans sortir un franc et il encaissent le benefice tous ca c'est virtuelle si ca ce trouvent ils ont rien achetez du tout...et meme pire c'est peut etre deja a lui mais ca il ne veut pas le dire ca deviendrait beaucoup trop claire

courage les gars

février 15, 2006 7:07 PM  
Anonymous TR said...

Bonsoir les amis,

Cette fois je crois que c'est le début de la fin. Les clients de SM vont saisir la justice afin d'être dédommagés par le "management" irresponsable de Hellweg et compagnie. Plusieurs millions sont réclamés... et ça... les actionnaires ne vont pas appréciés.
Courage les gars, je crois que Karl a en effet raison, SM est acculé et le marché va devenir nerveux. A vérifier.

février 15, 2006 7:11 PM  
Anonymous inclu said...

Hommage à Dominique Lauener qui se comporte en vrai patron.
Un patron comme il y en a pas assez!
C'est un comble que des clients doivent faire pression sur un conseil d'administration pour qu'il prenne conscience de la réalité.

Les travailleurs sont prêts, machines sont là, la matière est là, le carnet de commande est plein car il faudra bien refournir les stocks que les clients on dû épuiser.
Il ne manque qu'une direction lucide et tout repart, alors si ce n'est pas un gros coup de bluff de la part de ces !@#, qu'est ce que c'est???

février 15, 2006 7:21 PM  
Anonymous fredoche said...

Bush-Jäger contacté par téléphone le jour de l'annonce a confirmé non pas être racheté par, mais fusionner avec le groupe swissmetal...
D'autre part, ce qui semblerait confirmer le plan de longue haleine, BJ a ouvert un bureau de vote à Granges cet été. Ce bureau n'étant qu'une boîte aux lettres. (enfin, un deux pièces où vit un monsieur avec une toute petite plaque Busch-Jaeger sur la boîte aux lettres).

février 15, 2006 7:41 PM  
Anonymous Un trentenaire said...

@Léon, accès Internet

Je suis pas sur site, mais le Wifi sur une longue distance dans une usine forcément métallique, cela me paraît compliqué.
Une autre solution existe, ce sont les liaisons point à point avec antennes directionnelles, je n'ai pas le matériel personnellement, mais je pourrais le mettre en oeuvre.
Ou alors tirer un câble (ou une fibre) entre le perro et la 2?

Autre solution:
Si qqun de chez vous sait où est l'interconnexion réseau vers l'extérieur, je peux fournir du matos (routeurs ADSL), ce sera forcément de la bricole, mais cela devrait permettre d'ouvrir un accès extérieur.
Je peux également fournir l'abonnement ADSL qui va avec, ceci pour la durée de la grève uniquement, je ne veux pas payer un byte pour l'équipe des tronchus.
Si quelqu'un de chez Swisscom est à l'écoute, un petit geste, fournissez un accès extérieur Wifi à la Boillat, pas si compliqué, cela se fait bien pour les Events.

A+, courage aux grévistes, LA BOILLAT VIVRA.

février 15, 2006 7:42 PM  
Anonymous inclu said...

@ fredoche

Houlàlà, ça sent un truc du genre fusion Ciba-Geigy / Sandoz!!!
Personne n'avait rien su, même la veille. Les employés avaient appris la nouvelle dans la presse!

Une boîte aux lettres pour un futur siège...

Courage!

février 15, 2006 7:48 PM  
Anonymous Anonyme said...

Tous ceux qui l'ont un jour approché ont pu voir que M.H est un menteur.Il y a parmi eux ceux qui l'ont appris à leurs dépens et l'ont exprimé,publiquement ou non.Mais les autres,ceux qui disent continuer à lui accorder toute leur confiance,ils sont aussi menteurs qui lui.Quel panier de crabes pourris!

février 15, 2006 7:53 PM  
Anonymous Anonyme said...

Bonjour à tous et tenez bon ! Je sais que c'est facile à dire de l'autre côté... Courage !

Savez-vous ce qu'est devenu Sam (ajesté) Furrer dans l'histoire ? N'est-il plus d'accord avec l'autre Führer (MH)?

février 15, 2006 9:10 PM  
Anonymous Anonyme said...

@anonym de 17h48:
Une petite visite chez le gourou MH et consorts (Ally Management) s'impose. L'on y trouve, en tant que premier paragraphe des "principes directeurs":

"Dans tout ce que nous faisons, nous recherchons la perfection. Notre objectif est la création de valeurs durables. Pour nous, cela signifie ramener l'entreprise dans la zone gagnante, un résultat qui ne peut parfois être réalisé que moyennant un redressement décisif. Même si nous recherchons les meilleures performances, notre priorité principale reste que nos mesures aient un caractère durable. La durabilité est le fondement d'une croissance à long terme et la clé d'une création de valeur à caractère permanent."

Donc, le terme "durable", il connaît... pour mieux le détourner et le mettre à sa sauce! Envie de lire la suite des horreurs? Elle est sous:

http://www.allymg.com/fr/principles/index.htm

février 15, 2006 9:18 PM  
Anonymous Anonyme said...

Il y a un excellent article dans l'Illustré !

Tenez bon les grèvistes l'image de nos bandits de la finance noircit de jour en jour ...

Aves des potes on va organiser une action pour alimenter le fonds de grève.
Restez forts et dignes !
Merci pour la région et pour nos enfants !

février 15, 2006 10:23 PM  
Blogger Gilbe said...

Courage à tous les grèvistes et à leurs familles.

Tenez bon ! Le vent tourne !

MH .. tes jours sont comptés!

Un petit fils d'employé de la Boillat qui n'aurais pas imaginé qu'un jour SA "fabrique" en arrive là !!

Bravo et merci pour le Blog.

février 15, 2006 11:45 PM  
Anonymous Philippe said...

Une fois de plus on remarque que le "super" MH se plante lamentablement et que ses propos ne tiennent pas la route quand il dit que La Boillat peut aller de l'avant avec 21 cadres de moins. La partie est difficile mais vous faites preuve d'un courage incroyable et innatendu dans notre beau pays si paisible...

février 21, 2006 9:54 PM  

Links to this post:

Créer un lien

<< Home