samedi, février 11, 2006

Plus on est de fous...

Karl was here

Eh oui, Karl était là, parmi ces 10'000 personnes, venues pour soutenir la cause, la juste cause, la très juste cause, la très très juste cause... Enfin, vous avez compris, les grévistes quoi! On ne va pas revenir sur les discours, et tout ça, mais juste dire un grand merci (et même un très grand merci) à tous ceux qui ont fait le déplacement. Vous n'avez pas raté le rendez-vous, et le signal envoyé est fort. Reconvilier n'a jamais été aussi peuplé! Euh, j'ai oublié la foire de Chaindon, c'te honte!

Enfin, je reviens quand même sur un mot de M. Daguet: à Ludenscheid, les travailleurs n'ont pas envie de jouer les casseurs de grève. A méditer.
Autre ajout, proposé par un anonyme dans les commentaires: le témoignage de Corinne est maintenant disponible sur RJB.


La situation est dure, très dure, très très... Bref, ce n'est pas rose. Les employés en avaient gros sur le coeur, vraiment. Mais ils sont toujours lucides, très. Quand on les entends parler, on sent que malgré la tristesse et malgré la peur que leurs machines ne redémarrent plus jamais, ils ne reviennent pas sur leur choix. La grève était la seule solution acceptable. Quel qu'en soit le prix, il ne sera jamais aussi élevé que d'assister à la disparition du site en se taisant. Point.

Plein de commentaires sur la manifestion ici (ou en cliquant sur "comments" en bas de ce message). Merci aux gens qui donnent leurs impressions, c'est très important et ça fait plaisir.
Merci aussi à ceux qui ont un petit mot sympa pour moi! Merci encore à Corinne pour son discours... J'espère être à la hauteur!


Très, très, très, très... Très

Les manoeuvres du nid de vipères qui sert de dirigeants à Swissmetal n'y changent rien, au contraire. La direction, CEO et comparses, ils sont très, mais alors, très très, et même très très très... Euh, je vous laisse choisir, le vocabulaire ne manque pas. Mais, une fois que vous aurez choisi votre mot, sachez qu'ils le sont sans bornes: très très très très. Au moins.

Grévistes, on vous tient les pouces! Vous nous donnez une leçon de courage!

A noter: une courte interview de Rolf Bloch dans Le Matin, ainsi qu'un autre article.

Que dire encore? Tiens... Une photo de la Boillat, allez, qu'on voie pourquoi on se bat. Elle est belle non? (la Boillat, pas la photo!)

LA BOILLAT VIVRA !

71 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Plus de photos. Il est 20:41 et on ne trouve rien en ligne! POSTEZ VOS PHOTOS! C'est bien d'être beaucoup, mais faut aussi qu'on nous voie que diable!

février 11, 2006 8:44 PM  
Anonymous Anonyme said...

Cet après midi on se serai cru à la foire de chindon sauf qu'il manquait les annimaux!!!!
on aurrais peut être du inviter les ânes de la diréction

février 11, 2006 9:08 PM  
Anonymous Anonyme said...

La boillat vivra

février 11, 2006 9:08 PM  
Anonymous Anonyme said...

A partir de 15h c't'ap, l'affluence le long du Bruye rivalisait presque avec la foire de Chaindon... Mon devoir et mon envie étaient d'y aller, j'y suis allée, comme beaucoup d'autres. Dommage y manquaient les bêtes de foire... celles qui sont derrière les barreaux, ces bêtes curieuses qu'on exhibe au public...!!! Tenez bon même si c'est difficile, y sont à l'agonie en ville...

février 11, 2006 9:41 PM  
Anonymous Anonyme said...

MERCI MERCI MERCI
Merci à tous le monde merci à tous ceux qui se sont déplacés
Merci d'avoir bravé le froid pour nous apporter cette chaleur humaine qui manque cruellement à nos machins de zurich
c'est vrai que l'on pense à la foire de voir cette foule,mais à la foire on y fait la foire,la différence aujourd'hui j'ai pleuré.
c'est pas la première fois mais de voir et surtout de (SENTIR) ce monde uni pour la cause.NOTRE CAUSE
j'ai craqué dans mon coin....
MERCI pour cette chaleur,ce soutien
Merci pour tout..

février 11, 2006 10:27 PM  
Anonymous Léon said...

zut j'ai pressé le mauvais bouton
mais MERCI encore

février 11, 2006 10:31 PM  
Anonymous Anonyme said...

A la manif c'tapm avec ma pancarte qui disait : La Boillat aux ouvriers! Autogestion. ça avait l'air de taper dans le 1000. C'est le moment : il faut confisquer l'usine, les machines et le matos à ces financiers véreux. Et produire. Et liver et encaisser le pognon pour se faire les salaires. Et redémarrer ainsi. Tout le monde le dit : les p'tit et les plus gros patrons de la région : ils sont avec La Boillat et en ont un urgent besoin. Qu'ils passent donc aux actes en achetant les produits livrés par La Boillati autogérée! Toutes les conditions sont réunies pour se lancer. ça fiche la trouille, c'est un brin dangereux, mais tellement plein de bon sens et d'utopie. En Argentine, 200 entreprises sont aujourd'hui sous contrôle ouvrier.... Et en Suisse, ce serait un coup de semonce fantastique.....

février 11, 2006 11:13 PM  
Blogger Karl said...

Voilà j'ai mangé. Je vais m'y remettre, bien que je suis crevé.

Merci pour vos commentaires et courage à vous tous!

La Boillat vivra!

février 11, 2006 11:43 PM  
Anonymous Un fondeur said...

Merci mille fois à toutes ces personnes qui se sont déplacées de loin parfois pour nous soutenir.
Merci aussi à Karl pour son blog et son dévouement ;-)

février 12, 2006 12:03 AM  
Anonymous Anonyme said...

je suis venu en famille des montagnes neuchâteloises,j'ai croisé là d'autres amis, neuchâtelois eux aussi, on se fait un signe, et puis un peu plus loin un autre, eux sont de Bienne et ceux-là la-bas, de Porrentruy et de Saignelégier...C'est bien de voir les gens se déplacer pour soutenir cette juste cause. Bravo à vous gens de la Boillat pour votre courage et votre détermination,j'en ai eu les yeux un peu brouillés quelquefois...Alors j'ai levé la tête et.. Et quoi,y'avait même Grock sur cette place,ouais, sans blââgue,enfin un qui prête à rire de bon coeur parce du côté de Dornach ou de la diamante Küste, les clowns, y sont vraiment à chi...aler! Allez,on reviendra et toujours plus nombreux...LA BOILLAT VIVRA

février 12, 2006 12:03 AM  
Anonymous Anonyme said...

moi aussi je voudrais dire merci à toutes les personnes présentes cet apm. Mais aussi et surtout je dois mon plus beau moment de la journée à Corinne qui a fait un super discours, simple et émouvant. Elle m'a même arraché quelques larmes. C'était bien de penser aussi à nos maris, épouses, enfants, parents et bien d'autres.

Courage pour lundi, nous devons tenir bon

février 12, 2006 12:05 AM  
Anonymous Anonyme said...

A vous qui tenez bon contre l'injustice, la bêtise, l'incompétence, une mauvaise foi pourrie, et tout ce qui révolte, sachez qu'on était nombreux, je crois, en tous cas plusieurs - à être venus de Lausanne pour vous soutenir... On a touché du doigt parmi vous tous qu'il est immense, le soutien pour votre cause, à la mesure de votre courage et de votre détermination. On vous admire.
Gardez courage.
Oui, c'est dur, on l'imagine, tout ce qu'a dit Corinne m'a fait pleurer, mais tenez bon.
Je vais mettre sur ma voiture l'autocollant
LA BOILLAT VIVRA

février 12, 2006 12:13 AM  
Anonymous Anonyme said...

je suis émue de la journée d'aujourd'hui, de tout ce monde venu, on ose le dire de toute la suisse, romande, allémanique et même du tessin, de tous les commentaires que je peux lire sur ce blog, des discours si vrai de Corinne et de Nicolas. Merci des (euro)millions de fois à tous et un super coup de chapeau à Karl qui nous soutient, nous informe et nous amuse pendant toutes ces longues journées de présence avec les collègues.
Il y a de longues heures mais aussi des moments chaleureux, beaucoup de discussions et également et heureusement des moments de rigolades et d'amusement. Je voudrais aussi dire que si on veut voir un aspect positif des 18 jours que nous venons de vivre c'est sûrement le contact humain à retenir.
Les gens se mélangent, se parlent ou jouent entre les différents départements, nationalités, âges, niveaux de la hiérarchie et cela c'est probablement une des choses qui m'auront permis de tenir le coup.
Keep smilling

février 12, 2006 12:33 AM  
Anonymous Anonyme said...

Une personne des montagnes neuchâteloises a parlé du "courage et de la détermination" des grévistes, j'ai dit juste les mêmes mots sans avoir lu son texte...une autre personne parle de Corinne, on parle de nos larmes... on a sûrement écrit nos message en même temps, et on voit que l'on ressent tous les mêmes sentiments, les mêmes émotions .
oui, merci à Karl de son blog et du suivi généreux qu'il y apporte, de toute la dimension humaine des ces contacts, de ces liens qui se créent, car ce blog nous permet d'etre solidaires et amplifie l'esprit de solidarité. Tenez bon.

février 12, 2006 12:36 AM  
Anonymous Anonyme said...

J'en ai vu et vécu, des conflits sociaux. Le vôtre est le plus beau parce que le plus humain et le plus loyal. Le plus digne. Merci pour les instants inoubliables de cet après-midi. Je crois que c'est vous, employé(e)s de la Boillat, qui êtes solidaires de nous, citoyens encore dépourvu de courage et de vision d'avenir. Merci et "merde" pour la suite!

février 12, 2006 1:12 AM  
Anonymous Anonyme said...

Un combat de coeur mené contre un mur de pierre ! Bravo à tous les employés fidèles coûte que coûte à une ligne de conduite honnorable et sachant garder la tête haute !
Je nous souhaite à nous tous, habitant ce pays, que la raison l'emporte sur le non-sens et sur la logique inhumaine et que cessent les massacres sociaux inutiles !

février 12, 2006 1:22 AM  
Anonymous Anonyme said...

salut à tous,
impressionné, ému, bin wouais cela fait toujours chaud au coeur de voir tous ces gens d'horizon tellement différent soutenir le même projet!
Comme quoi la solidarité ça fait du bien (hein la droite! continué de défendre votre néo-libéralisme suicidaire et inhumain)

je partage l'avis de monsieur annonyme:
La Boillat aux ouvriers! Autogestion

UTOPIE! En êtes vous certain?
Soyons réalistes : demandons l'impossible! (che)

février 12, 2006 2:03 AM  
Anonymous solidaire.. said...

j'étais moi aussi ému de voir cette foule soutenir votre cause cet après-midi...j'étais ému d'entendre corinne et plein d'autre avec les accens qui font partie des quatres coins du pays...J'étais ému de voir des drapaux jurassiens, qui venaient à Reconvillier en amis solidaires, gommant les frustations du passé.... ému aussi de ces anciens, qui ont déjà donné de leur temp et de leur énergie dans cette région , et que je soupconne à voir leur regard, de la tristesse et de la compassion... Je suis né à delémont, j'ai travaillé à moutier, et j'habite aujourd'hui le littoral neuchatelois, ....mais les grèvistes de la boillat me touchent comme s'ils étaient de ma famille...

ON EST TOUS AVEC VOUS!!!

février 12, 2006 3:10 AM  
Blogger Karl said...

Merci pour vos commentaires!

Ca fait plaisir à voir, tout ce monde qui, après la manifestation, prend encore la peine d'écrire un mot de soutien ici.

La Boillat vivra!

février 12, 2006 3:41 AM  
Anonymous Anonyme said...

Salut Karl, Merci pour cette plate-fomre de communication. Une question : qu'entends-tu par "casseurs de grève"? allusion émise par André Daguet.

février 12, 2006 7:33 AM  
Anonymous Anonyme said...

Je peux vous dire que le petit train rouge en provenance de Moutier direction Reconvilier était plein à craquer. C'était touchant de voir une telle mobilisation.

Vive la Boillat ! Vive les ouvriers de la Boillat ces héros !

février 12, 2006 7:39 AM  
Anonymous Anonyme said...

oui la Boillat vivra je le crois ,si il n'y a pas de qualificatif pour ceux qui cherchent à vous nuirent !il n'y en a pas non plus d'assez fort pour vous toutes et tous vous magnifiques ,formidables ,votre courage et détermination devraient donner des leçons à beaucoups ,je suis venus auprès de vous et sachez que je reviendrai .
Ils nous faut espèrer une réaction rapide de IG Metall qui est un mouvement fort en allemagne et le message semble clair ils ne veulent pas être des casseurs de grève !!vive la Boillat et elle vivra j'en suis certain bravo et et tenez bon ....

février 12, 2006 8:57 AM  
Anonymous Anonyme said...

Tenez bon les gars, pas de demi mesure, sinon, dans un an, un entrepôt et 60 gulus seront sans doute encore plus facile à déplacer qu'une fonderie... Et s'il y a de l'ultimatum dans l'air, c'est que le point de rupture approche, il faut aller jusqu'au bout, jusqu'à ce que le bon sens fasse enfin rimer finances et compétences...
LA BOILLAT VIVRA !!!

février 12, 2006 9:21 AM  
Anonymous Anonyme said...

Martin, ne vois-tu rien venir? La BOILLAT VIVRA MAIS SANS TOI ET TES SBIRES. Tu commences seulement à découvrir la région et ses habitants. Tu verras, quand on ouvre la boîte de Pandor les surprises ne manquent pas.

février 12, 2006 10:03 AM  
Anonymous Anonyme said...

Cher Karl, cher médiateur, cher comité de soutien, chers syndicat, chers élus, chers personnages influents:
Les 10'000 délégués hier à Reconvilier l'ont clairement énoncé: LA BOILLAT DOIT VIVRE, et avec sa fonderie.

Donc, si Swissmetal ne revoit pas sa stratégie, n'est-il pas possible de réunir, au niveau de la région, de l'arc jurassien, de la Romandie, la somme (peut-être 100 millions?) nécessaire à racheter et exploiter une usine RENTABLE?
Il va nous en coûter une somme grosso modo identique pour assurer la sécurité de 12 matches lors de l'EuroFoot 2008, un événement somme toute éphémère! Ne serait-ce pas un AUTOGOAL de ne pas trouver une somme pareille pour le développement durable de la région?

Un autre point, ou peut-être un argument? Lors de fusion ou de rachat d'entreprises on fait souvent référence à un organe suisse et/ou européen chargé de surveiller les cartellisations monopolistiques... Dans le cas de Swissmetal, le rachat de BJ est-il acceptable? Si leur production est réellement à 90% identique à celle de la Boillat, qui semble être déjà un marché de niche, n'y a-t-il pas là la volonté délibérée d'assurer un monopole. L'état ne pourrait-il pas dans ce cas exiger que la concurrence soit maintenue, et obliger Martin(gale) à faire un choix, par exemple le forcer à revendre "La Boillat", puisque de toute façon il ne l'aime pas, et quand on aime pas, vaut mieux laisser à ceux qui aiment...

TENEZ BON, LA BOILLAT VIVRA !!!

février 12, 2006 10:04 AM  
Anonymous Rigueur said...

Mon copain psychanalyste me dit:

"votre Martin Hellweg est un malade".

Et il ajoute:

"Tout le vouloir et toutes aspirations du malade sont sous le diktat de sa politique de prestige."
(comme mon copain est un professionnel de la branche, il a préféré de nommer notre Hellweg, le malade)

Un peu plus tard dans notre discussion, mon ami psychanalyste a mis tout le conseil et la direction Swissmetal dans un même sac en disant:

"Ils ont toujours recours à des prétextes pour laisser des questions de la vie irrésolues et se tournent automatiquement contre l'épanouissement du sentiment de communauté."

Je suis pressé et aimerais savoir le nom de cette maladie. Le psychanalyste a dit:

"Avec le développement de la psychanalyse, le concept évolue pour trouver finalement sa place dans la structure tripartite :

* psychose
* perversion
* névrose
"

Comme je ne comprends pas un des trois termes, voici l'explication de mon copain psychanalyste concernant la névrose:

"La névrose se présente comme une tentative de se soustraire à chaque contrainte de la communauté par une contrainte contraire. Celle-ci est de telle sorte qu'elle peut effectivement rentrer en opposition à la caractéristique du cadre de la vie et à ses contraintes réelles."

La suite de notre discussion est vraiment très intéressant et débouche sur une conclusion révélatrice:

"La logique aussi passe sous le diktat de la contrainte contraire. Ce processus peut aller jusqu'à l'élimination totale de la logique, comme dans les psychoses."

Alors, les amis de LA BOILLAT, selon mon copain psychanalyste,

Hellweg est gravement malade.

Soyez en sûr, nous n'allons pas essayer de le guérir.

Mais, une chose est sûre:
LA BOILLAT VIVRA!!!

A suivre: La suite des analyses de mon ami psychanalyste.

février 12, 2006 10:32 AM  
Anonymous pauvre diable said...

Incroyable mais vrais. Notre ami Sam V. est parti pour trois semaines. Il a certainement pris un avion de SWISS.
Où est-il ? Le plus loin possible je l'espère comme cela nous n'entendrons plus que notre grève est illégale.

février 12, 2006 10:53 AM  
Anonymous Anonyme said...

Au conseil fédéral vous êtes sept. Ou êtes vous, que faites vous? Le coût social engendré par la fermeture de la Boillat, qui le paiera? Vous êtes aussi responsable de la suite du programme, alors pourquoi ne pas intervenir de façon plus autoritaire sur la suite des opérations. Les gens de la vallée sont dociles mais tout de même pas cons au point que certains l'imaginent. La révolte gronde dans la vallée et bien au-delà.
Bougez vous le cul avant que le pétard ne vous saute à la gueule.
Hellweg et sa clique ont allumé la mèche,espérons que le pouvoir politique au plus haut niveau puisse encore jouer les pompiers.
Courage les gars, LA BOILLAT VIVRA.
Bijou

février 12, 2006 10:56 AM  
Anonymous Anonyme said...

On entend très peu les étudiands dans ce conflit. On les entend beaucoup lorsqu'il s'agit de défendre l'université. Ce qui se passe à Reconvilier les concerne, car le démantèlement du tissu industriel fait que beaucoup d'entre eux sont déjà maintenant des chomeurs virtuels. C'est aussi votre combat et votre avenir qui se joue. Merci à Karl pour son soutient,lui a bien compris que ce qui se joue à Reconvilier n'est pas un épiphénomène mais le début d'un changement de pensée pour la société de demain. Pour survivre il faudra être solidaire ou mourir.
Solidaridé, LA BOILLAT VIVRA

février 12, 2006 11:32 AM  
Blogger Padroll said...

La comparaison ci-dessus était fort intéressante: 100 millions pour racheter une usine rentable, le prix que coûte la surveillance de 12 matches de l'eurofoot, un événement somme toute éphémère.

Evidemment que si on prend les gens par les sentiments, ils diront qu'ils préfèrent le foot plutôt que le travail. Et pourtant, ces sentiments qui font voir les choses à court terme sont trompeurs. C'est la fable de la cigale et la fourmi et je ne crois pas qu'il faut se mettre à la place de la cigale en concluant avec la fameuse formule: "Ti bouff ti bouff pas, ti crev quand même".

Le vrai bonheur n'est pas de regarder le match de foot, mais d'arrêter de travailler, pour se consacrer à un loisir, celui de devenir spectateur du monde. Mais quand il n'y a plus de travail tout change. Le monde perd son organisation. Les gens perdent leur sérieux.

C'est justement le sérieux qui impressionne chez ces Jurassiens de l'usine Boillat. Leur engagement en faveur du maintien de la fabrique, dans l'intégralité de ses fonctions, montre une extraordinaire capacité à évaluer les choses, à anticiper le futur. Il est vital de ne pas laisser les spéculateurs raboter jour après jour des morceaux d'un complexe industriel performant.

Anticiper les choses cela veut dire aussi comprendre les conséquences politiques de tels processus. Il faut être aveugle ou dopé comme un boursicoteur pour ne pas voir le coût social. Ce n'est pas une fatalité si la pauvreté augmente dans le pays et que l'aide sociale n'arrive plus à suivre et qu'il faut ensuite procéder à des politiques d'austérité budgétaire. Ce n'est pas la fatalité. C'est l'incapacité de notre système politique d'avoir une emprise réelle dans les choix stratégiques des entreprises. On peut punir la fraude fiscale, mais pas l'avidité financière.

Pour remédier à ces failles du système un médiateur ne suffit pas. Il faut la collaboration sans faille des politiques.

février 12, 2006 12:04 PM  
Anonymous Anonyme said...

Vous parlez de camions qui demain vont venir chercher de la matière ,savez vous qui sont les chauffeurs ? qui est l'entreprise ? loin de moi l'idée de vous sous-estimer bien au contraire vous êtes un exemple à soutenir !et surtout à retenir pour les années à venir .Merci Karl
Et à toutes et à tous ouvriers et ouvrières de la Boillat bonne chance et tenez bon vous allez gagner et ce grâce à votre tenacité

février 12, 2006 12:50 PM  
Anonymous Etudiant anonyme genevois said...

On entend peut les étudiants ?

J'ai pourtant posté un message "anonyme" et j'espère que d'autres le font également !

J'ajouterai même que je suis Allemand... Pas une fierté d'exporter des éléments despotes et rigides comme le p'tit martin !

La Boillat DOIT vivre !

février 12, 2006 1:10 PM  
Anonymous Anonyme said...

Salut Karl,
Magnifique la technique...
Est-il vrai qu'il existe des autocollants "la Boillat vivra"?
Si oui, où peut-on se les procurer ? Merci pour les futurs "autocollistes"...
Bon dimanche à toutes et tous.

février 12, 2006 2:38 PM  
Anonymous caïenne said...

Vous grévistes ou toutes autres personnes externes:

Comme déjà informés, toutes personnes externes entrant à l'usine "Boillat" sont sous Votre responsabilité. ELLES doivent se conformer à vos ORDRES ( oui mein Furrer).
Grévistes, soyez humbles mais durs, VOUS êtes dans votre droit.

VIGILANT, ont vous l'a dit, VOUS êtes en guerre, n'oublier pas que les murs ont des oreilles. Le silence est d'OR.
Rasés les murs.
Attention AIGLE NOIR n'est pas loin.

Résister = Résistance


un patriot"e" qui n'a pas encore le feu au cul

Salut Karl, salutations à L. 1er

février 12, 2006 2:43 PM  
Blogger Karl said...

Bonjour!

Oui, il y a des autocollants. Ils ont été créés par www.creadhesif.ch et l'argent de leur vente va au gfond de grève. Je n'en sais pas plus.

"casseur de grève" est une expression. Elle sert à définir les moyens servant, plutôt que la négociation, à forcer les grévistes, contre leur gré, à abandonner leur mouvement.

Ce genre de mesures est absolument scandaleux de nos jours, où la grève est reconnu comme un moyen extrême, mais légitime.

Pour les implications externes de la grève (lutte contre le capitalisme néolibéral, lutte pour un avenir plus juste, etc.), je me permets de remarquer je je garde une position autant que posisble apolitique. J'ai mon avis sur le sujet, mais pour moi, la question est de soutenir la lutte des grévistes. Ce qu'elle implique, ou ce dans quoi elle s'inscrit, n'est pas de mon ressort ici. D'autre groupes (partis, syndicats, etc.) s'occupent de ça très bien.

Remarquez bien une chose: Hellweg et sa bande ne sont pas des patron normaux. Un patron normal, même si on ne l'aime pas, ne ferait jamais ça. Le cas de la grève de la Boillat n'est donc pas non plus normal. Cela dit, il est peut-être symptomatique de certaines dérives que le système économique suisse autorise.

février 12, 2006 3:13 PM  
Anonymous Rigueur said...

Revenons à notre malade.

Hellweg a la névrose.

Freud reconnaît néanmoins des traits de caractère propres au névrosé obsessionnel :

* Avarice (selon l'équation inconsciente argent = fécès)
* Entêtement
* Colère

Mon ami psychanalyste a donc parfaitement raison de dire que Hellweg est un malade non?

Mon copain a encore dit: "Le névrosé (Rappel: un professionnel ne prononce jamais le nom du malade) ne souffre pas de délire, mais il ne reconnait pas son agressivité et réagit en se rigidifiant".

Alors tenez bon!!!
Ce lundi 13.02.2006 sera déterminant.

LA BOILLAT VIVRA!

A bientôt

février 12, 2006 3:47 PM  
Anonymous Cétautomatix said...

Quelques proverbes, pour MH et ses disciples:
(A méditer !)

Une réponse douce calme la fureur,
Mais une parole blessante excite la colère !
Et si la langue des sages rend la connaissance meilleure,
La bouche des insensés déverse la stupidité !
Un cœur intelligent cherche la connaissance,
Mais celui de l’insensé se repaît de stupidité !


Mieux vaut un plat de verdure, là ou règne l’amour,
Qu’un bœuf engraissé, si la haine est là !

L’humilité précède la gloire,
Les projets échouent, faute de délibérations,
Mais ils réussissent quand il y a de nombreux conseillers !
Celui dont l’oreille est attentive aux réprimandes, ferra son séjour au milieu des sages.
Celui qui rejette la correction, méprise son âme !
Mais celui qui écoute la réprimande acquiert l’intelligence !

Les actes de méchanceté sont en horreur aux rois,
Car c’est par la justice que leur pouvoir s’affermit !

Combien acquérir la sagesse vaut mieux que l’or ?
Combien acquérir l’intelligence est préférable à l’argent ?
La route des hommes droits, c’est de s’écarter du mal !
Qui veille sur cette voie, garde son âme.
L’orgueil précède le désastre,
Et un esprit arrogant précède la chute !
Mieux vaut s’abaisser avec les humbles,
Que de partager le butin avec les orgueilleux !

La fortune du riche est une ville forte,
Dans son imagination, c’est une muraille qui est hors d’atteinte.
Cependant, la renommée est préférable à de grandes richesses !
La sangsue a deux filles : Donne !, et Donne !
Si le riche domine sur les pauvres,
Celui qui emprunte est l’esclave de celui qui prête !
Et celui qui sème la fraude, moissonne l’injustice !


Un homme qui mérite d’être repris et qui raidit la nuque,
Sera brisé tout d’un coup et sans remède !
L’orgueil de cet homme le conduit à l’humiliation !

février 12, 2006 5:05 PM  
Anonymous Une étudiante de la région said...

En lisant ces commentaires mes yeux se sont soudain trouvés très mouillés. Eh oui comme presque tout le monde, je trouve cette solidarité émouvante. Il est triste de devoir en arriver à un tel point pour la découvrir, mais au moins elle est là.

Un anonyme disait "On entend très peu les étudiands dans ce conflit" Ce n'est pas tout faux. Mais nous sommes quand même certains à être présent et à le montrer. Je pense surtout que ces fameux étudiants n'ont pas encore réalisé l'impact que cela pourrait avoir. Je profite alors de mes sorties du weekend pour en parler autour de moi à mes amis étudiants et autres jeunes. Les réactions sont plutôt vives et plus j'en parle, plus l'imcompréhension de ces dirigeants semblent les scandaliser.
Bien que je ne vous connaisse pas très bien, vous, ouvriers de la Boillat, je vous ai pour la plupart déjà croisé, que ce soit dans la rue ou alors que vous passiez à ma caisse lorsque je travaillais à la Migros. Migros qui m'a beaucoup déçue et qui a recommencéen refusant la pose d'affiche soutenant la Boillat pour je ne sais quel prétexte politique. Ils n'ont vraiment rien compris à cette lutte.
Je disais donc, je ne vous connais que très peu, mais ces jours j'ai l'impression d'être très proche de vous. Comme le disait un autre anonyme, aujourd'hui j'ai l'impression que toute la région est devenue une grande famille solidaire.

Je ne peux hélas pas faire grand chose pour vous, car je n'ai pas réussi à gagner le pactole à l'Euromillion et pas Eurovision comme le disais vendredi ce cher Hubert.
Par contre, sachez que je suis de tout coeur avec vous tous et que je crie maintenant haut et fort LA BOILLAT VIVRA afin de pouvoir dire tantôt je l'espère LA BOILLAT A VAINCU!

HASTA LA VICTORIA SIEMPRE!

février 12, 2006 5:44 PM  
Anonymous Anonyme said...

AUTOCOLLANTS

BIEN SUR QU'ILS EXISTENT, J'EN AI ACHETé PLUSIEURS à LA MANIF, JE VAIS ME RENSEIGNER OÙ SE LES PROCURER ET FERAI SUIVRE L'INFO

février 12, 2006 5:59 PM  
Anonymous Anonyme said...

AUTOCOLLANTS

LE RENSEIGNEMENT EST PRIS, DES PRéCISIONS SUIVRONT SUR LE BLOG !

février 12, 2006 6:31 PM  
Anonymous Cétautomatix said...

A tous les camarades

Lundi RESTONS SOUDES
Surtout pas de divisions !
A part quelques exceptions nous avons tous signé un contrat pour travailler sur le site de RECONVILIER.
Que personne ne cède maintenant !
L’union fait notre force !
Les menaces de très bas niveau, auxquelles nous avons tous été soumis vendredi, nos cadres les ont reçues avant nous et plusieurs fois ! Mais ils n’ont pas cédé à ce chantage.

Camarades,
Lundi tous à nos postes !
Gardons le calme et restons solidaires !
Les forts, soutenons les plus faibles !
Tenons les positions !
Notre cause est juste !

Nous sommes sur la dernière ligne droite, résistons encore et comme l’a laissé entendre MH : si SM n’a plus forcément besoin de Boillat, Boillat ne tient pas forcement non plus à SM !


Face aux attaques, aux mensonges, rumeurs et à la division que Swissmetal tente d’installer par mis nous par ces menaces, restons stoïques et fidèles à notre combat !
Sûr, la justice existe encore en ce bas monde et qu’elle se tient à nos côtés.
Ne trahissons pas l’engagement et le soutien que toute une population nous témoigne, en nous rendant à Dornach.
Je suis certain que personne par mis nous ne pense s’y rendre.
Mais toute fois,
Si vous vouliez tout de même vous y rendre, par crainte des représailles que l’on brandit au dessus de nos têtes, et encore une fois que nos cadres ont su braver avec courage et dignité, nous donnant ainsi l’exemple,
imaginez comment vous y serez accueillis, dans quelles conditions on vous fera travailler, et quels remerciements vous trouverez sur votre lettre de licenciement, quand ils auront réussit leurs coups de poker !

LA BOILLAT VIVRA,
HASTA LA VICTORIA SIEMPRE

février 12, 2006 7:12 PM  
Anonymous Anonyme said...

Salut Karl,
Le témoignage de Corinne qui a ému les personnes présentes à la manifestation est lisible sur le site

http://www.rjb.ch/?cat=infos&news=34179

février 12, 2006 7:13 PM  
Blogger Karl said...

AUTOCOLLANTS:

Je répète. Ces autocollants ont été produits par une entreprise que vous trouverez à l'adresse:
www.creadhesif.ch

l'entreprise est Créadhésif, vous vous en doutez.

Ces autocollants ont été conçus gratuitement et l'argent de leur vente passe au fond de grève.

Voilà toutes les infos disponibles ici sur la question.

AUTRE

Et ne vous inquiétez pas trop pour la présence des éudiants... Il ne sont pas si peu nombreux ici que certains croient.

Si vous pouvez utiliser des pseudo au lieu de "un utilisateur anonyme", ce serait peut-être plus cool d'ailleurs ;-)

Merci à tous!

février 12, 2006 7:17 PM  
Anonymous Une étudiante de la région said...

Si vous avez besoin de soutien demain à votre chère Boillat, faites-moi signe et je serai présente, votre heure sera la mienne.
Comme je l'ai déjà dit je ne peux pas faire grand chose, mais si ma présence peut aider vous pouvez compter sur moi!

HASTA LA VICTORIA SIEMPRE MIS AMIGOS!

février 12, 2006 7:23 PM  
Anonymous Anonyme said...

A cétotaumatix
Tu as raison ce n'est pas le moment de fléchir ! ils seraient trop content ,vous avez jusqu'à ce jour démontrés votre courage et votre détermination , encore un effort ,c'est toute une région ,tout un pays ,qui vous en seront dans le futur reconnaissant
bravo et VIVE LA BOILLAT ET BONNE VIE A ELLE

février 12, 2006 7:25 PM  
Anonymous Un trentenaire jurassien said...

@Karl: Pas inscrit, mais change de l'anonyme;-) Merci pour ton blog.

Soyez forts demain!!!
Allez à vos postes à Reconvilier, mieux vaut être sur son terrain pour être fort, nous serons avec vous si vous le demandez.

LA BOILLAT VIVRA!

février 12, 2006 7:53 PM  
Anonymous anti-national solidarité said...

oui sa fait mal 100 million pour quelques matchs de foot...

moi ce qui me fait encors plus mal c'est les millions dépensé pour la sécurité de ce genre d'odieu personnage qui ce retrouve chaque année a davos! Cette fête privée sécurisé par l'argent du contribuable, c'est à dire nous tous!
Eux qui gagne des millions sur le dos des gens qu'ils finissent pas rejeter et ne peuvent même pas payer leur sécurité personnellement!

je m'égare (même pas trop)...

allé, on continu, on vous soutient et on sera la s'il vous le demandé...

solidarité!!! avec vous et tous les autres ici et ailleur!

février 12, 2006 8:02 PM  
Anonymous Takou said...

Comme Cétautomatix le dis si bien, il est absolument inutile de se rendre à Dornach lundi matin.

La menace d'un licenciement immédiat sera mise en application uniquement dans le cas peu probable ou au moins 80% des ouvriers se rendraient à Dornach.

Ce qui en plus confirmerai ce qu'a annoncé Hellweg plusieurs fois, c-a-d que la grève à été calculée et organisée de longue date par N.Wuillemin et Unia...

Même si aujourd'hui notre ami Nicolas "coordonne" ce mouvement social, il a plutôt joué un rôle de modérateur jusqu'au 25 janvier dernier, car depuis le 8 novembre et les mensonges de Fridou l'effronté, tout le monde est à bout à la Boillat.

En attendant la suite, savourons donc un Ragusa...

février 12, 2006 8:13 PM  
Anonymous Anonyme said...

Salut HASTA LA VICTORIA SIEMPRE, je vois que le message a passé.
Merci pour ton engagement.
Un ami de ton père.

février 12, 2006 8:36 PM  
Blogger Karl said...

Vous tiendrez, grévistes, et nous serons avec vous.

février 12, 2006 8:55 PM  
Anonymous Anonyme said...

Vous êtes comme la cotte de maille que Bilbo donne à Frodon: chacun de vous est un maillon d'acier trempé, et tous sont liés par l'honneur, la dignité et la loyauté. Et , à l'instar d'un corselet de mailles, aucun coup ne pourra vous tuer, tant que ses liens resteront unis. Resister, et comme dirais Karl, nous vaincrons ensemble le Mordor !!

Vive La Boillat
Vive les grévistes

février 12, 2006 9:14 PM  
Anonymous Anonyme said...

Chers très chers ouvriers. Je pense chaque jours , presque chaque heure à vous. Et de tout mon coeur je vous soutient. Je soutiendrai jusqu'au bout votre, notre juste cause. Parfois mon coeur se serre et moi aussi je pleure, parfois je prie. J'étais là samedi. S'il le faut je serais prête moi aussi à me mettre en grêve. Et si on le faisait tous ? Un arrêt de travail de toute une région...du jamais vu.
Courage. tenez bon! Nous sommes si fiers de vous !

février 12, 2006 9:14 PM  
Anonymous Créadhésif said...

AUTOCOLLANTS

Bonjour,

J'ai livré des autocollants à la Boillat samedi avant la manif. Il faudrait déjà voir si il leurs en reste. Si ce n'est pas le cas je peux en refaire. Si quelqu'un en sait plus qu'il m'informe (info@creadhesif.ch). A part ça tenez bon. Faut pas céder maintenant. courage et bravo! J'espère sincèrement que vous réussirez votre juste combat.

février 12, 2006 9:34 PM  
Blogger Padroll said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

février 12, 2006 9:42 PM  
Anonymous dos formatted said...

chères / chers grévistes.

Comme 10000 autres personnes venues de toute la Suisse, je suis venu hier à Reconvilier pour témoigner mon soutien à votre juste cause, à votre historique combat. Je suis venu, attiré par le devoir. En arrivant sur la place, sous un soleil radieux, les chants révolutionnaires m'ont arraché des larmes d'émotion!

Tous les jours, depuis 3 semaines, je vis votre combat au jour le jour, heure par heure, depuis mon domicile ou mon travail. Merci à Karl d'avoir activé cet outil qui permet d'unir les efforts intellectuels et spirituels de tous!

Soyez fermes et dignes demain. Vous êtes le fer de lance des forces morales de la Suisse. Ceux qui vous agressent aussi injustement le paieront un jour très cher, d'une manière ou d'une autre!

Tous les tyrans du monde ont trouvé leur maître. Les irresponsables qui vous dirigent pourriront un jour au fond de leur tombe. Ces mécréants sont d'ailleurs des automates déjà morts. Ils ne savent plus ce que c'est que la vie. Ils ont été dressés pour faire du fric. Ils périront par le fric!

La Boillat va survivre à cette crise majeure, grâce à vous. Ayez courage, vous ne fléchirez pas, nous sommes avec vous, chaque minute qui passe!

février 12, 2006 10:19 PM  
Blogger Karl said...

La cote de mailles d eFrodon, c'est du mithril ;-P

Qui serait avantageusement remplacé par du laiton Boillat, bien sûr!

Merci à Créadhésif pour ses infos et son soutien!

février 12, 2006 10:25 PM  
Anonymous Anonyme said...

chers grévistes
Une grève c'est dure, c'est long, et ça fait peur.
Mais quand la cause est juste, elle mérite que l'on se lève, pour dire ASSEZ !!!!
je tiens à encourager tout les gens qui luttent. Resistez ! Resistez! ON est avec vous

Montreux

février 12, 2006 10:31 PM  
Anonymous Brassac said...

bon, alors si tout le monde est d'accord pour agir et résister, ne tergiversons pas... Ces camions viendront-ils demain? Souhaitez-vous qu'on se déplace? on fait un sitting, une chaîne humaine, on installe un slalom de coffre-fort... c'est de saison,et on a déjà une médaille non?
Communiquez vos instructions et on viendra. Il faudrait juste prévoir un peu de temps parce qu'on est pas forcément du coin et pas non plus toujours derrière l'écran.
Mais courage on est bien avec vous!

février 12, 2006 11:35 PM  
Blogger Karl said...

boillat@attac.org

---> Pour s'inscire à une chaîne téléphonique (par SMS) en cas de gros soucis à la Boillat.

février 12, 2006 11:51 PM  
Anonymous Arcienne said...

A cette heure, c'est à Corinne que je pense. Son témoignage, hier, dans le froid, mon fils de 5 ans sur le dos, m'est arrivé en plein coeur. Je te respecte et t'admire infiniment, Corinne, courage!

Si vous avez besoin de nous, si vous avez besoin que nous soyons présent(e)s physiquement, concrètement, nous sommes prêts à venir défendre la Boillat en personne. Donnez-nous simplement des infos.

février 13, 2006 12:07 AM  
Anonymous Un gréviste said...

Merci sincère à Attac pour son soutien. Mais je crois vraiment que vous nous faites + de tort que de bien.
N'oubliez pas que vous véhiculez une image négative. Désolé pour vous, mais c'est la réalité.

Rien que votre nom donne des arguments faciles à nos adversaires. Nous devons sans cesse prouver que nous sommes manipulé par personne. Alors les drapeaux libertaires et anarchistes à la manif, non merci

février 13, 2006 1:32 AM  
Anonymous Anonyme said...

Cher(e)s grévistes, évitez A TOUT PRIX qu'ATTAC soit mêlé à votre histoire, ça véhicule une image "destructrice" et négative!!
Ces "extrêmes" vous créerons des préjudices ... attention !!

février 13, 2006 9:41 AM  
Anonymous Anonyme said...

les chocolats se vendent dans toute la suisse notre boulanger de reconvilier recoit des telephones
de partout. la solidarité fonctioa outre l arc jurasienne
merci a tous ce qui donne pas rien que de l argent mais aussi une chaleur humaine par vos gestes et vos dons genereuses.
le combat n est pas fini.
vive la boillat.
et la boillat vivra

février 13, 2006 1:30 PM  
Anonymous Anonyme said...

Attac a tout de même participé au blocage des camions ce matin. Et ils ont le droit, comme tout le monde, de manifester...
C'est une image tronquée qui est véhiculée par leurs détracteurs.

février 13, 2006 4:53 PM  
Anonymous Anonyme said...

Samedi,en étant solidaire avec la Boillat, j'étais solidaire avec un développement durable et respectueux de l'humain sur la planète entière!
Donc voyez grand! et ne vous cantonnez pas à maudire le malade Martin, mais aussi chaque actionnaire qui, pour son propre profit oublie le respect de l'humain...
La cause de la Boillat est plus grande que vous ne l'imaginez... De votre solidarité peut naitre un nouveau demain.
A ce qu'il parait, vous faisiez les meilleurs aliages, continuez, même si ce n'est plus du métal, c'est un autre travail.
Il est plus lourd à porter, et même si pour l'instant ses fruits sont encore amères... La solidarité les feront murir.

février 13, 2006 5:08 PM  
Anonymous une jeune qui est a 100% derrière vous said...

j'étais à la manif et j'ai été très imprésioné de voir auten de monde....
tout une région, un pays est dérrière vous et vous soutien à 100%
si la boillat doit fermer c'est tout une région qui s'effondre

je vous soutien et éspère que le médiateur trouvera les bonnes solutions......
bonne chance.........
LA BOILLAT VIVRA......
tous dérrière la boillat

PS encore bravo à Karl pour se blog

février 13, 2006 6:19 PM  
Blogger anonyme said...

Courage et resistez les grévistes la Boillat vivra je vous félicites à tous pour tenir la grève.

février 13, 2006 6:55 PM  
Blogger anonyme said...

Courage et resistez les grévistes la Boillat vivra je vous félicites à tous pour tenir la grève.

février 13, 2006 6:56 PM  
Anonymous une jeune qui est à 100%derrière vous said...

tous dèrrière la boillat
et la boillat vivra.........

février 13, 2006 7:00 PM  
Anonymous Dominguez Antonio said...

Je suis de tout coeur avec vous durant cette longue traversée du désert. Que votre force et votre courage persiste encore longtemps pour le bien de nos emplois dans notre région et en Suisse en général. Mon soutien est inconditionnel, ma conviction sans faille.
Antonio Dominguez, Maire de Develier et Président de l'Association des Maires du district de Delémont.

février 14, 2006 8:48 AM  
Anonymous Anonyme said...

Salut Karl,
Le 15 février, tu publiais un article concernant le site du grand directeur. Un petit tour chez Switch m'a permis de voir que le propriétaire n'est autre que Martin Hellweg, Staldenbachstrasse 9B, CH-8808 Pfäffikon SZ, Switzerland. Est-ce le bon ? En tout cas, je vous souhaite plein courage pour la suite et j'espère que vous allez triompher de l'arrogance et ces messieurs...

février 17, 2006 6:07 PM  

Links to this post:

Créer un lien

<< Home