jeudi, février 16, 2006

3 articles et 1 dessin

Les deux articles du jour dans Le Temps

Le premier, très intéressant, parle de la fonderie Busch-Jaeger. Ils ont envoyé un journaliste en Allemagne pour voir.

Le second revient sur le "Hellweg est un menteur" lancé par le pool des décolleteurs. Eh oui, Hellweg est un menteur depuis qu'il est à Swissmetal, au bas mot, mais maintenant, c'est officiel.

L'Edito de L'Illustré

Plein soutien aux grévistes dans cet édito.


Le dessin du jour, assez à propos...

67 Comments:

Anonymous jha said...

bonjour,
je sais que sa pas vraiment rapport avec le sujet

je fait un appel a la population car la comunication est tres inportente et biensur je suis ouvert a toute autre proposition.


En nous a coupé toute les ligne telephonique vers l'exterieur donc internet analogite devien maintenant impossible je vais encore essaiye quelque chose demain mais sa peut de chance de fonctionnement

mais une possiblité serais...

je demande a toute personnes possedeant ADSL et un routeur wifi et avec les habitants logent a proximiter de la boillat de se brancher et de faire un mini réseau wifi (internet sans fil) Remarque sa va bien sur vous ralentir votre conexion mais s'est pour une bonne cause

pour toute info thecnique me demandé a l'adresse j.h.a@bluewin.ch ou sur le blog

difficil mais pas impossible

courage a tous

février 16, 2006 1:33 AM  
Anonymous Anonyme said...

Monsieur Deiss osera-t-il suggérer aux ouvriers de Dornach de se mettre en grève ?

Car enfin, Martin Hellweg semble se retrouver seul contre tous, et il ne s'agit plus seulement de la survie de La Boillat, mais bien de la survie du groupe, voir de l'avenir industriel de toute une région.

Le seul moyen pour ceux de Dornach de sauver leurs emplois n'est-il pas dès lors de pousser Martin Hellweg à faire ses valises ?

Et pour celà, le plus efficace n'est-il pas de joindre la grève ?

Il y a fort à parier qu'alors la situation évolue très vite, et dans le bon sens...

LA BOILLAT VIVRA !!!

février 16, 2006 6:11 AM  
Anonymous Rigueur said...

@ al février 15, 2006 11:45 PM

Désolé! J'étais déjà au lit quand tu postais ton message.

aux autres bloggers aussi

Aujourd'hui, j'ai une obligation professionnelle spéciale et ne peux par conséquent être très actif sur le blog. Mais je serai là ce soir.


Je suis plus que content, vous ne pouvez pas imaginer çà, d'apprendre finalement écrit noir sur blanc dans un des plus grands quotidiens romands que Hellweg est un menteur.

Comment dit-on menteur en suisse allemand, et en allemand, et en anglais, et ..., et ...?

Si cette phrase de nos décolleteurs est reprise ailleurs, il faudrait créer des liens sur ce blog! N'est-ce pas Karl?

Merci Karl! Je te redirai ces remerciements de vive voix et personnellement lorsque tout sera fini.

Bonne journée à vous tous!
Soyez vigilants!
Mes contacts vont m'envoyer un SMS lors d'incidences graves à LA BOILLAT.

février 16, 2006 7:52 AM  
Anonymous Anonyme said...

Si les gens de Dochnach non pas encore voulus comprendre à quoi bon vouloir se borner à sauver le tout !! vous avet été des modéles et le mot est faible par le passé la Bollat vivait de ces propre ailes alors pourquoi pas repartir avec l'usine La BOILLAT hors de la bourse et laisser les autres se défendrent comme vous vous avez su le faire .
Il faut espèrer maintenant que les frileux les peureux ,qui ne croyaient pas à votre mouvement se réveillent et soient derrière vous .
Je le serrai comme au début VIVI LA BOILLAT VIVRA

février 16, 2006 7:56 AM  
Anonymous Anonyme said...

jha: la boite de nuit le perroquet a un wifi. Vous les avez contacté? Vous êtes presque en face...
fredoche

février 16, 2006 8:58 AM  
Anonymous ésotérisme et scientologie said...

Bonjour,
j'ai envoyé le message ci-dessous à Monsieur Deiss ce matin:
*******************************
Bonjour Monsieur Deiss,

j'ai suivi avec attention les événements autour de l'usine La Boillat à Reconvillier.
Des recherches sur Internet montrent que Monsieur Hellweg est lié à la scientologie.
Le site www.hellweg.ch en dit déjà long sur le personnage.
L'entreprise De Monsieur Hellweg "Ally Management Group AG" est impliquée dans un projet de centre ésotérique au bord du lac de Constance:
http://www.agpf.de/Esoterikzentrum-Bodensee.htm
Manifestement, ce Monsieur Hellweg est un personnage trouble.
Je pense qu'il faudrait vérifier les informations ci-dessus et éventuellement intervenir pour mettre fin aux agissements néfastes de ce personnage.

Recevez, Monsieur Deiss, l'expression de mes salutations distinguées.
********************************

février 16, 2006 9:14 AM  
Anonymous Anonyme said...

A ESOTERISME
Bravo à toi j'ai aussi écris à ce monsieur hier sans réponse !personnellement je suis convaincu qu'il sait ce dont tu lui apprends !
Amicalement

février 16, 2006 9:23 AM  
Anonymous jd said...

Voici l'édito de l'Illustré. En espérant que vous pourrez rétablir très vite une connexion internet dans l'usine!

Respect à tous les ouvrier(ère)s de la Boillat!


Swissmetal, légitime défense

Par Christophe Passer, rédacteur en chef

Reconvilier n’a rien à voir avec une révolution industrielle qui dévorerait ses enfants. Ce qui arrive est juste écœurant.

Des gueules d’ouvriers. La sévérité d’un travail rude. Des gens durs à la tâche. Fiers de l’accomplir. Des métallos de chez nous. Une grève. Longue, inédite, dans le froid de l’hiver. Les Suisses n’aiment pas les grèves. Elles font penser à ces conflits sociaux d’ailleurs, de France, d’Allemagne ou de plus loin. Ces pays qu’on aime railler un peu, autour du rôti du dimanche: leurs grèves, là-bas, stériles souvent, pour un oui ou pour un non, leurs combats syndicaux baignés dans des idéologies irréductibles, rancies, politicardes, où il n’y a que des perdants. Et puis, là, c’est chez nous, au pays de la paix du travail. Alors on n’aime pas.

Alors, chez certains, le sentiment qu’ils devraient s’écraser et obéir. Parce que ce n’est pas bien, la grève, paraît-il. Ça met l’usine encore plus en danger, comme disent ces patrons si invisibles, ce Martin Hellweg que personne ne connaît (lire page en 26). Qu’importe qu’ils me détestent, pourvu qu’ils me craignent, pérorait un despote ancien. Balivernes dépassées, désormais. Mépris, irrespect, fausses promesses, dogmatisme: tels sont les quatre clous du cercueil que Martin Hellweg veut fermer sur la Boillat.

Alors la piqûre du doute déploie son venin, et démange. Parce qu’elle n’était pas en danger, l’usine. Elle faisait du bénéfice, l’usine. Elle a un savoir-faire high-tech reconnu, rare, l’usine. Elle marchait bien. Une usine où l’on doit faire des sacrifices parce qu’elle perd de l’argent, qu’elle produit des choses inutiles, ou de mauvaise qualité, c’est très cruel pour les gens qui y bossent. Mais c’est l’économie, c’est un genre de vérité par les faits et le réel. Tout le monde peut comprendre ça.

Mais là on ne comprend pas. Et du coup les idéologies tombent. Des politiciens de tous bords s’en emparent, radicaux, libéraux, démo-chrétiens, même le Conseil fédéral commence à se mêler à la gauche et aux syndicats. Ils disent non. Ils ont raison. Qu’ils continuent. Qu’ils gagnent. C’est un enjeu important pour beaucoup d’employés de notre pays, bien au-delà des décolleteurs. Car ce qui arrive à Reconvilier n’a rien à voir avec la mondialisation, avec la froideur des chiffres, avec une révolution industrielle qui dévorerait encore quelques-uns de ses enfants. Ce qui arrive est juste faux et écœurant. Swissmetal, c’est de la légitime défense.

février 16, 2006 9:27 AM  
Anonymous Anonyme said...

L'action swissmetall vaut 17,35 à 9h03 en plus de 1,2% , il y a 2188pces d'échangées!! elle monte malgré tout les gars il faut reter vigilants
VIVE la BOILLAT

février 16, 2006 9:32 AM  
Anonymous jd said...

Mets-là en lien... et si tu l'as sur ton PC, tu peux la mettre en lien grâce à
http://www.imageshack.us/

février 16, 2006 9:34 AM  
Anonymous jd said...

Ma remarque précédente est pour Pecos bien entendu... ;o)

février 16, 2006 9:35 AM  
Anonymous Anonyme said...

Et voilà encore un indice... La société de Martin Hellweg s'appelle Ally Management Group.

Ally est un terme très utilisé chez les scientologues, voilà sa définition en anglais trouvée sur le site suisse anti-scientologue! http://www.anti-scientologie.ch/dictionary.htm

ally: someone who protects a person who is in a weak state and becomes a very strong influence over the person. The weaker person, such as a child, even partakes the characteristics of the ally so that one may find that a person who has, for instance, a bad leg, has it because a protector or ally in his youth had a bad leg. The word is from French and Latin and means to bind together.

Encore une coïncidence?

février 16, 2006 9:37 AM  
Anonymous Anonyme said...

09:31 Swissmetal/Situation toujours bloquée alors que les clients s'impatientent
Nom Dernier Variation
UMS METALL I 17.35 0.20 (1.17%)

développement

Reconvilier BE (AWP/ats) - L'usine Swissmetal de Reconvilier (BE), dite "La Boillat", est entrée jeudi dans son 23e jour consécutif de grève. Le médiateur Rolf Bloch doit reprendre contact avec les parties, alors que les clients de Swissmetal s'impatientent.

Les grévistes, qui avaient fait un geste en direction de la reprise du travail mardi, ont reconduit mercredi leur mouvement après la décision de la direction de ne pas accepter les termes de la médiation présentés par Rolf Bloch.

Le médiateur désigné par le conseiller fédéral Joseph Deiss doit rencontrer jeudi les représentants du syndicat Unia pour leur faire part des contre-propositions de la direction de Swissmetal, avec laquelle il s'est entretenu mercredi après-midi.

M. Bloch a dit à l'ATS qu'il y avait "un certain rapprochement (des positions) par rapport à mercredi matin", où Swissmetal avait qualifié les propositions de la médiation d'"inacceptables". Mais "il reste des différends", a souligné le médiateur.

Pour mémoire, ces propositions - que les employés de "La Boillat" avaient jugées mardi suffisantes pour une reprise du travail - impliquaient notamment le réengagement du personnel licencié depuis le début de la grève, le respect de l'accord conclu en novembre 2004, le maintien d'une structure de direction à Reconvilier et la fin du lock-out sur l'informatique et les machines.

Les clients de la firme pour leur part craignent de ne plus pouvoir être livrés avec le type de produits très spécifiques basés sur des alliages au cuivre fabriqués à Reconvilier.

Le directeur de Swissmetal Martin Hellweg "est un menteur lorsqu'il affirme qu'il peut satisfaire la demande", a ainsi dit Dominique Lauener, membre du comité de l'Association des fabricants de décolletages et de taillages (AFDT), lors d'un point presse mercredi en fin d'après-midi à Reconvilier.

Selon lui, la stratégie de restructuration du groupe comporte un risque de chômage technique élevé dans les deux ou trois semaines chez les clients. Ces derniers demandent par conséquent à la direction de mettre de l'eau dans son vin et d'accepter la négociation, a ajouté l'entrepreneur.

Un mouvement s'est par ailleurs dessiné dans l'actionnariat du groupe Swissmetal. La société d'investissements britannique Laxey Partners Ltd a ainsi augmenté sa participation et détient désormais 10,8% des droits de vote, par le biais de 706'667 actions nominatives, selon la Feuille officielle suisse du commerce (FOSC) datée de mercredi.

Laxey est déjà engagée à hauteur de quelque 15% dans le fabricant de machines textiles et de mécanismes de transmission thurgovien Saurer. Jeudi, le titre Swissmetal était nettement orienté à la hausse, gagnant 1,2% à 17,35 francs peu après l'ouverture de la Bourse suisse.

ats/rp

de plus ils sont encore dans Saurer!!

février 16, 2006 9:44 AM  
Anonymous Anonyme said...

Swissmetal Boillat: 21 ouvriers manifestent sur la Place fédérale

Vingt-et-un ouvriers de l'usine Swissmetal de Reconvilier (BE) ont manifesté en tenue de travail sur la Place fédérale, à Berne, alors que la grève est entrée dans son 23e jour. Ils ont exprimé une solidarité "intacte" avec les 21 cadres de l'entreprise licenciés lundi.

Distribuant des autocollants et des bulletins de versement, les cols bleus ont posé derrière des cartons de l'entreprise sur lesquels était écrit "La Boillat, toujours là" ainsi que 20 fois "vivra". Ils entendaient dénoncer la politique "aveugle" de la direction de Swissmetal et montrer que l'entreprise ne pouvait pas fonctionner sans ses cadres.

La situation est toujours bloquée à Reconvilier. Rolf Bloch, le médiateur désigné par le conseiller fédéral Joseph Deiss, doit rencontrer aujourd'hui les représentants du syndicat Unia pour leur faire part des contre-propositions de la direction de Swissmetal, avec laquelle il s'est entretenu hier après-midi.

M. Bloch a dit à l'ATS qu'il y avait "un certain rapprochement (des positions) par rapport à mercredi matin", où Swissmetal avait qualifié les propositions de la médiation d'"inacceptables". Mais "il reste des différends", a souligné le médiateur.

Pour mémoire, ces propositions - que les employés de "La Boillat" avaient jugées mardi suffisantes pour une reprise du travail - impliquaient notamment le réengagement du personnel licencié depuis le début de la grève, le respect de l'accord conclu en novembre 2004, le maintien d'une structure de direction à Reconvilier et la fin du lock-out sur l'informatique et les machines.

De leur côté, les clients de Swissmetal ont exprimé hier leur impatience. Ils craignent de ne plus pouvoir être livrés avec le type de produits très spécifiques fabriqués par "la Boillat".

(ats)

février 16, 2006 9:46 AM  
Anonymous daniel said...

Oui Hellweg veut bien dire chemin clair. Mais il n'est clair que pour lui. Le nom qui lui sied à merveille c'est plutôt Verstopftblick, vision bouché, ou encore mieu Mauleselkopf, tête de mule.
Bravo monsieur Lauener d'avoir traiter hellweg de menteur. Les ouvriers de la Boillat le savent depuis longtemps.
Je vous soutien de plus en plus dans votre combat.

février 16, 2006 9:57 AM  
Anonymous La Flibustière said...

Voici la preuve que le site
www.hellweg.ch appartient bien à qui on suppose ...

----------------
whois: This information is subject to an Acceptable Use Policy.See http://www.switch.ch/id/terms/aup.html
Domain name:hellweg.ch
Holder of domain name:Martin Hellweg
Staldenbachstrasse 9B
CH-8808 Pfäffikon SZ
Switzerland
Contractual Language: English
Technical contact:
Webland AG
Fredy Leu
Emil Frey-Strasse 85
CH-4142 Münchenstein
Switzerland
Name servers:
ns1.webland.ch [194.209.78.7]ns2.webland.ch [194.209.79.7]
Date of last registration:
06.10.1999
Date of last modification:24.06.2002
------------------
Intéressant, non ?
Merci Internet ! ;o)

février 16, 2006 10:03 AM  
Anonymous solidaire.. said...

Bon, je ne veut en rajouter indéfiniment..mais un triangle blans est un symbole important dans l'ésotérisme...ne me demandez pas pourquoi, c'est juste un résultat de mes recherches...Donc la page internet de Hellweg, est assez logique si on lie celle ci avec le site ésotérique vers constance...

Ceçi dit, je vous souhaite le meilleur à vous tous les grèvistes et leurs familles...Restez unis, on est tous avec vous! BOILLAT VIVRA! courage!!

février 16, 2006 10:19 AM  
Blogger pecos said...

Une image à vous proposer pour le blog

http://img46.imageshack.us/my.php?image=0pourmartinhellweg8la.jpg

février 16, 2006 10:23 AM  
Anonymous solidaire.. said...

@ PECOS!
Ton lien ne fonctionne pas...tu dois monter ton image (ost it) et nous donner le lien qui apparait ensuite!

Merçi..(effacer svpl ce message dès que le lien fonctionnera)

février 16, 2006 10:29 AM  
Anonymous internénette said...

Bonjour aux internautes du site.
Entendu ce matin 16 février sur France Inter le PDG d'Arcelor Guy Delay annoncer un bénéfice en hausse de quelque 66% par rapport à l'an passé. Il dit vouloir et pouvoir résister à l'OPA agressive du métallurgiste indien, mais il chercher des alliances... Avec LA BOILLAT? Est-ce possible?
De toute façon LA BOILLAT VIVRA!

février 16, 2006 10:32 AM  
Anonymous Anonyme said...

complément à anonymous 9h37:"la société de M.H s'appelle:Ally Management..." Traduction du texte en anglais: ally=quelqu'un qui protège une personne en état de faiblesse et qui prend une très forte influence sur cette personne.La personne faible,tel un enfant,prend même les caractéristiques du "ally", si bien qu'une personne qui a,par exemple,une mauvaise jambe,l'ait parce que un protecteur,ou "ally" avait lui-même une mauvaise jambe dans sa jeunesse.L'origine du mot "ally" vient du français et du latin et signifie:être lié ensemble.

février 16, 2006 10:33 AM  
Blogger pecos said...

[URL=http://img46.imageshack.us/my.php?image=0pourmartinhellweg8la.jpg][IMG]http://img46.imageshack.us/img46/774/0pourmartinhellweg8la.th.jpg[/IMG][/URL]

février 16, 2006 10:38 AM  
Anonymous jd said...

heu si il marche son lien pour la photo.... il montre qu'il n'y a aucun article concernant MH à la NZZ, c'est bien cela???

Il faudrait clairement dénoncer cette feuille de chou. En effet, ce journal soit-disant de référence édulcore la réalité, en tout cas dans ce que je peux en lire online (je n'ai pas d'exemplaire papier vers moi, là). Il ne parle par exemple pas des déclaration de Launer à propos des mensonges de Hellweg et le paragraphe suivant insiste sur la prise de position des ouvriers de Dornach, ce qui n'a rien à voir, mais qui contribue à maintenir le flou....

cf. http://www.nzz.ch/2006/02/15/wi/newzzEJPD6FI0-12.html

Je n'ai pas le temps de creuser plus, mais cela serait une piste à suivre pour Karl: se taper la NZZ dans son blog, yeahhhhhh!

;o)

février 16, 2006 10:42 AM  
Anonymous A. Lenoir said...

Je vous propose d'aller faire un tour sur le site de Ally Management Group dont Hellweg est l'un des principaux collaborateurs (et fondateurs) cliquez directement ici :

http://www.allymg.com/fr/team/hellweg.htm

vous y trouverez notamment cette précision, je cite :

En ce moment, Martin Hellweg est CEO d'une entreprise cotée en bourse de l'industrie de transformation métallique avec siège en Suisse, qui se trouve dans une phase de redressement.

Je propose à tous ceux qui en ont le temps de cliquer directement sur l'option "contact" pour dire (dignement et avec si possible un peu d'humour")à Ally Management et M. Hellweg, ce que "l'entreprise en phase de redresssement" pense
de lui et de sa boîte.

Si vous avez encore quelques minutes balladez-vous dans "les princpies directeurs" et lisez. Puis faites le rapport avec la Boillat et partez d'un grand éclat de rire, il n'y a que ça à faire !!

Bonne chance à tous. Même dans le canton de Vaud on pense à vous !

février 16, 2006 10:54 AM  
Anonymous léon said...

Le morpion perd son masque
La pieuvre scientologie est tout autour de nous,cachée,elle évolue en eau trouble,discrète comme les voleurs et ce pour nous ruiner et gouverner le monde.
C'est leur but,même leur Devoir !!
Ron hubbard leur a ordonné clairement de TOUT faire,d'employer TOUS les moyens pour imposer les idéaux de la secte
Leurs armes préférées sont le mensonge et l'attaque !!
Un adepte ne reculera jamais,pour lui c'est nous les criminels

Je pense qu'il est grand temps de nous réveiller,d'êtres vigilants,surtout en Hauts-Lieux et d'utiliser une de leurs armes L'ATTAQUE !!!!!!!!

Ils sont comme les morpions :
On sait qu'ils sont là
On ose pas en parler
on ne les voit pas
on supporte les démangeaisons
Jusqu'au jour ou l'on consulte un Docteur discret qui est à même d'éradiquer le mal avec ses armes à lui !!!

NOUS VAINCRONS LES MORPIONS !!!!
VIVE LA BOILLAT
LA BOILLAT VIVRA !

février 16, 2006 10:54 AM  
Anonymous Anonyme said...

voici les articles paru dans le temps

Les patrons décolleteurs: «Hellweg est un menteur»










Le patron de Swissmetal, Martin Hellweg, dit que Reconvilier devra, quoiqu’il en soit, réduire ses effectifs à 200 personnes. Photo: Keystone



GREVE. Après le rejet de la médiation de Rolf Bloch par la direction de Swissmetal, les clients menacent d'exiger des dommages-intérêts. Les ouvriers ont voté la poursuite du mouvement.



Serge Jubin
Jeudi 16 février 2006


Le ton est encore monté mercredi, au 22e jour de la grève chez Swissmetal Boillat. Au nom d'un pool de clients, le président des patrons décolleteurs de l'Arc jurassien, Dominique Lauener, ainsi que le patron de l'entreprise Essor à Court, Marc Rossé, ont déclaré, en pesant leurs mots: «Martin Hellweg est un menteur. Sa stratégie est irréaliste. Il ne sait pas la différence entre le cuivre et le laiton. Il se moque de nous, qui achetons 50 à 60% de la production de Swissmetal Boillat. Nous envisageons d'exiger des dommages et intérêts, pour plusieurs millions, car nous avons passé des commandes et nous ne sommes pas livrés.»

Les patrons décolleteurs saluent le travail du médiateur Rolf Bloch, «dont les propositions sont saines et correctes»; ils relèvent la responsabilité des grévistes, qui ont accepté de suspendre leur grève. Mais ils condamnent la direction de Swissmetal, qui refuse les conditions préalables à la reprise du travail: «Elle doit prendre ses responsabilités afin de permettre la reprise du travail pour que nous soyons rapidement livrés.» Des clients qui contestent l'allégation de Martin Hellweg estimant que l'usine Busch-Jaeger qu'il vient d'acheter peut fournir les mêmes produits que la Boillat: non, personne d'autre que l'entreprise de Reconvilier n'a le savoir-faire pour leur livrer les alliages dont ils ont besoin, «des produits mondialement reconnus», assène Marc Rossé. «Hellweg donne une très mauvaise image du patronat», tonne encore Dominique Lauener.

Tôt dans la matinée, Swissmetal a sèchement rejeté le «processus Bloch», refusant d'annuler les licenciements et de discuter du concept stratégique. Rolf Bloch, «pas désespéré» a-t-il dit, a tenté la rencontre de la dernière chance avec le président de Swissmetal. Rien n'a filtré.

A Reconvilier, faute de perspective de négociations, les ouvriers ont voté la poursuite de la grève. Nicolas Wuillemin a fustigé «la politique de la terre brûlée» de Swissmetal, le conseiller national Pierre Kohler, président du comité de soutien, «le pillage d'un fleuron industriel rentable».
Le retour de Swissmetal inquiète les nouveaux collègues allemands de «la Boillat»




ACIER. La semaine dernière, la direction de Swissmetal annonçait le rachat de son ex-filiale allemande Busch-Jaeger. Reportage dans l'usine de Lüdenscheid, où les mauvais souvenirs sont encore présents.



Yves Petignat, envoyé spécial à Lüdenscheid
Jeudi 16 février 2006


«Quand on a appris que Swissmetal revenait ici et nous rachetait, cela a été comme une bombe. Vous comprenez, nous n'avions pas vraiment eu une expérience positive avec eux!» Peter Rietschel, 53 ans, président du comité d'entreprise de Busch-Jaeger Metallwerk depuis quatre ans, aimerait bien «regarder vers l'avenir» et considérer les avantages d'un rachat de la petite entreprise allemande par ses anciens propriétaires. L'isolement lui paraît sans avenir. «Mais les collègues n'ont pas oublié comment tout a été liquidé en quelques semaines par Swissmetal il y a moins de trois ans. Et voilà qu'il y a une grève en Suisse!»

A Lüdenscheid, les Jurassiens de «la Boillat» ne seraient pas dépaysés. Comme dans les cluses jurassiennes, les usines de mécanique et de métallurgie s'échelonnent le long de la Lenne qui traverse le Sauerland enneigé, une région de moyenne montagne à trente kilomètres au sud de Dortmund. Ici nous ne sommes plus en pays minier. L'ancienne capitale allemande du bouton de culotte et ses 18000 habitants se sont voués depuis un siècle à la mécanique fine, à l'électrotechnique. On y trouve même une fabrique de petites voitures en métal injecté.

Alignés le long d'une des rues principales de Lüdenscheid, le chef-lieu de la région, les bâtiments gris de la fonderie Busch-Jaeger ont même un petit air de parenté avec ceux de Reconvilier. Mêmes toits en zigzag typiques des usines du début du XXe siècle accolés à un vaste hangar en plaques de fibrociment, vide depuis la faillite de 2003. Mais on ne visitera pas; la direction attend le feu vert de la direction de son nouveau groupe à Dornach. «D'ailleurs, le personnel n'est pas encore informé sur son sort. Quelle place aurons-nous dans le groupe, y aura-t-il des investissements? Nous ne connaissons pas encore le directeur général, Martin Hellweg, et nous attendons qu'il nous en dise davantage lors de l'assemblée du personnel à la fin de la semaine», s'inquiète Peter Rietschel.

Même si IG Metall, le grand syndicat allemand de la métallurgie auquel sont affiliés 60% du personnel, a eu quelques contacts avec son homologue suisse Unia, les 170 métallos de Lüdenscheid ne connaissent pas grand-chose de la grève de Reconvilier. «Personne n'a envie d'être utilisé pour détourner une action syndicale en Suisse, avertit le responsable de IG Metall, Bernd Schildknecht, mais il est trop tôt pour définir quelle action mener.» Selon le président du comité d'entreprise, aucun nouveau client n'a été signalé depuis le début de la grève dans le Jura bernois. «Je peux vous assurer que personne ne s'est approché de nous pour s'approvisionner en alliages que Swissmetal ne pourrait plus fournir. D'ailleurs, si nous avons encore une marge pour augmenter la production, elle est réduite et nécessiterait certaines adaptations et rationalisations.» Mais il est vrai qu'avec ses produits semi-finis, ses rouleaux de fil et ses pièces de petite taille, l'entreprise allemande couvre à 80% la même production que celle de Reconvilier.

«En tant qu'Allemand, je suis étonné du peu de solidarité des employés de Dornach. Ici cela ne se passerait pas comme cela. Est-ce la barrière de la langue?» s'inquiète le syndicaliste. En tout cas, il veut absolument rompre le manque de communication entre salariés du même groupe, «car nous ici avons été des pions sacrifiés en silence».

Pendant dix ans, de 1990 jusqu'en 2000, les quelque trois cents ouvriers de Busch-Jaeger, une entreprise plus que centenaire, n'ont jamais entendu parler de leur propriétaire d'alors, Swissmetal. Et puis, en 2003, tout s'est précipité en quelques semaines, dépôt de bilan, désignation d'un liquidateur, deux plans sociaux, 120 licenciements et le rachat par un fonds d'investissements allemand, Frankfurter Beteiligung Holding.

Depuis octobre de l'an dernier, Busch-Jaeger est vraiment rentable et très performant, selon ce serrurier de profession. Selon lui, cela est dû d'abord à un boom sur les métaux non ferreux, une forte demande en particulier du secteur de l'automobile pour lequel la fonderie allemande travaille beaucoup. Les sous-traitants de l'automobile, en Pologne, République tchèque, Hongrie, mais aussi dans les pays asiatiques, constituent les principaux clients de Lüdenscheid, qui exporte 40% de sa production de 20000 tonnes de métaux non ferreux.

L'assainissement de l'entreprise est surtout passé par une augmentation de la productivité, la semaine de 40 heures payée 36, avec intéressement à la marche de l'entreprise, reconnaît Peter Rietschel. Lui veut croire à une solution raisonnable avec Swissmetal, «car avec la mondialisation et la concurrence asiatique, demain aucun emploi n'est plus assuré».

février 16, 2006 11:11 AM  
Anonymous Anonyme said...

Time Prices Volumes -Bid / +Ask*
13 11:25:15 17.25 1602 +
12 11:25:07 17.25 398 -
11 11:24:30 17.5 3866
10 11:24:30 17.5 1002
9 11:24:30 17.45 132 +
8 11:21:26 17.45 368 +
7 11:21:19 17.45 500 +
6 11:16:25 17.4 200 +
5 10:50:49 17.15 300 -
4 10:32:34 17.3 400 +
3 09:03:05 17.35 1000 +
2 09:02:43 17.25 1000 +
1 09:00:27 17.1 188 -

voilà les cours à 11h25 +0,6 %

Karl si tu veux les éliminer après un certain temps pas de prob. je réponds simplement aux personnes qui voulaient suivre les cours
VIVE La BOILLAT

février 16, 2006 11:31 AM  
Anonymous oignon rouge said...

MA LETTRE à JOSEPH DEISS

Monsieur le Conseiller Fédéral,

En tant que citoyenne helvétique, c'est avec une profonde inquiétude et tout autant de révolte que je suis, jour après jour, la tragédie en cours à Reconvilier. Il est en effet intolérable que l'incompétence, l'aveuglement et l'inconscience d'un seul puissent détruire un fleuron de notre industrie et un savoir-faire irremplaçable, mettant ainsi en péril les milliers de postes de travail qui lui sont intimement liés, et donc tout l'avenir de la région. La réputation de la Suisse à l'étranger serait aussi gravement entachée par la destruction de La Boillat.
C'est pour toutes ces raisons que les grévistes se battent contre l'injustice, avec une dignité et un courage admirables. Cette usine est absolument impressionnante, un véritable joyau de compétences, elle doit être visitée par nos plus hautes autorités, si ce n'est déjà fait.

Derrière chaque poste de travail, il y a une famille, des enfants à élever, qui sont aussi l'avenir de cet arc jurassien. Veut-on vraiment le faire mourir ?

Ce conflit prend désormais une ampleur nationale. Il est du devoir de notre gouvernement d'agir. C'est pourquoi, Monsieur le Conseiller Fédéral, je demande à notre gouvernement de soutenir les efforts de Monsieur Robert Bloch dans sa difficile négociation, et de tout mettre en oeuvre, en urgence, avec la plus grande fermeté et la plus grande détermination, pour que La Boillat puisse, sans plus tarder, reprendre et continuer son travail - dans son intégralité.

En vous remerciant de votre attention, je vous prie d'agréer, Monsieur le Conseiller Fédéral, l'expression de mes sentiments respectueux.

février 16, 2006 11:31 AM  
Anonymous Anonyme said...

Pour ou contre la grève Swissmetal ?


67%
oui les grévistes doivent tenir !

26%
non, il est temps de se calmer.

6%
m'est égal
sondage de la tsr pour ou contre la grève 67% pour
Bravo les gars votre Boillat mérite ces efforts nous sommes avec vous

février 16, 2006 11:39 AM  
Anonymous inclu said...

A propos de l'article du JdJ de Dominique Dumas:
"... ou d'envisager d'entrer dans l'illégalité et de livrer nous-même nos clients."

C'est une idée intéressante:
Le personnel réquisitionne l'outil de production et met en place sa propre gestion. Si ça marche, preuve sera faite de la viabilité de LA BOILLAT.

Les risques? Il ne s'agit pas d'un vol puisque les recettes ne sont pas détournées!!! Et existerait-il un tribunal qui oserait contester un si louable initiatives...

Courages camarades!

LA BOILLAT VIVRA

février 16, 2006 11:42 AM  
Anonymous Non à la scientologie! said...

Messieurs les journalistes qui lisent ce blog... il faut creuser cette histoire de liens de M. Hellweg avec la scientologie et le centre ésotérique au bord du lac de Constance.
Il y a un bon scoop à sortir.
Il ne s'agit pas dans cette affaire de libéralisme ou de je-ne-sais-quoi-isme.
Il s'agit d'un personnage douteux et néfaste. Il n'y a pas de cadeau à faire à un type comme ça.

février 16, 2006 11:44 AM  
Anonymous jd said...

En effet, les ouviers et cadres pourraient livrer eux-mêmes les clients aux abois et se faire payer directement par eux!

Si pareille situation arrive (et elle n'est pas impossible au vu des agissements de la direction), la Boillat fera la une du Financial Times!!!

Franchement, on nage tellement dans l'absurde là (en raison de la direction de swissmetal bien évidemment), que le coup serait à tenter!!!

Les aspects légaux apparaîtraient comme secondaires, mais il est vrai que cela serait un sérieux coup porté à la sacro-sainte propriété privée!

Courage!

février 16, 2006 11:58 AM  
Anonymous solidaire.. said...

@ inclus... et D.D

Cette idée, vue de l'extérieur, serait une bombe atomique pour Hellweg et ses sbires, mais étudiez bien le côté juridique de l'affaire!Franchement, plusieurs on pensé à cette éventualité, mais ce serait tellement grand...que personne ne l'avait posté!

( Dom Dum ferait des tofs d'un évène,ent unique au monde... :o)..(K..T)

février 16, 2006 12:01 PM  
Anonymous inclu said...

@ non à la scientologie

Il y a bien une organisation de sciento je-ne-sais-pas-quoi à constance, mais de là à pouvoir affirmer qu'il y est impliqué, difficile.
Il récupère probablement son propre nom pour sa propre pub, dans son cas, le sentier lumineux.

L'utilisation du triangle blanc est inquiétante; il rappelle le triangle des francs-maçons, mais où il y a un oeil à l'intérieur.
Les francs-maçons ont plutôt la réputation de cultiver le dialogue et le respect.

Allez y comprendre quelque chose dans ces sociétés hermétiques.

février 16, 2006 12:07 PM  
Anonymous Anonyme said...

MH s'explique sur le nom de Ally dans le site de l'entreprise et surtout c'est indiqué

Ally – nous avons choisi ce nom avec soin. Le terme anglais "Ally" signifie intégrer le partenaire dans une alliance et provient du mot latin "alligare" pour lier/poursuivre un but commun – et cela décrit exactement notre intention.


Si le terme a été choisi avec tellement de soin, ils ne pouvaient pas ignorer son importance dans la scientologie à mon avis! Bizarre et si cela se confirme, ça n'améliore pas l'image de la direction de Swissmetal!

février 16, 2006 12:12 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ inclu

La société Ally Management apparaît bien sous son nom dans le site concernant Constance.

On dira qu'il y a un faisceau d'indices...

Il faudrait prendre contact avec un spécialiste des sectes.

février 16, 2006 12:24 PM  
Anonymous Anonyme said...

Ces gens-là jouent sur les symboles et les images.
Il utilise son nom à des fins de marketing. Il choisi des noms de société super-arrogants.

Ces gens ont été formés à jouer avec les images, à tromper, c'est comme ça qu'ils arrivent à de si hautes fonctions tout en étant des incapables!

février 16, 2006 12:26 PM  
Anonymous ness said...

J'ai entendu parler de drapeaux bleus en signe de solidarité pour la journée de demain, pouvez-vous confirmer cette info si elle est vraie, qu'on puisse s'en procurer à temps...
Courage à tous, nous sommes avec vous...

Que vive la Boillat...

février 16, 2006 12:33 PM  
Anonymous Anonyme said...

Salut les grévistes, salut les bloggeurs, salut Karl,
Rassurez-moi, je vous en supplie. Je viens de recevoir L'Hebdo et je n'y trouve pas un traître mot concernant la grève et ses développements ! Non mais, sans blague, ils se foutent de notre gueule ou quoi ? Avant de leur envoyer un e mail vengeur, j'aimerais être sûr que j'ai bien vu.
Courage, courage et merci Karl.

février 16, 2006 12:38 PM  
Blogger Karl said...

Bonjour,

Je me permets de remarquer que le fait que M. Hellweg finance un centre un peu bizarre au bord du lac de Constance n'est pas démonstratif de son appartenance religieuse.

Cela montre une chose avec certitude:
il ne regarde pas d'ù vient l'argent, tant qu'on le paie...

Le nom "Ally" est plutôt bien choisi pour une société de ce type, scientologie ou pas.

Enfin, des journalistes ont déjà enquêté sur ce versant des actions de M. Hellweg et n'ont rien trouvé à lui reprocher.

Personnellement, je pense que c'est sa psychologie plus que ses appartenances religieuses qui est inquiétante.

Enfin, pour les DRAPEAUX BLEUS, je n'ai aps de nouvelles.

Si quelqu'un en a son message est le bienvenu!

Merci!

février 16, 2006 12:38 PM  
Anonymous jd said...

Ceci dit, je ne sais pas si ces histoires de foutrologie vont faire avancer le schmilblick... Il faut préparer la révolution... ;o))

février 16, 2006 12:42 PM  
Anonymous Anonyme said...

info pour les personnes qui attendent une réponse de notre Joseph d. il n'est pas là ...toute la journée
Bonne chance et continuer d'écrire
et si pas de réponses nous iront lui porter le courrier à Berne
Vive la Boillat

février 16, 2006 12:48 PM  
Anonymous Anonyme said...

Pour ceux qui ont raté les infos de RJB http://www.rjb.ch/?page=80

février 16, 2006 12:55 PM  
Anonymous maniol said...

bonjour chers tous,

A a-t-il des animations de prévues ce week-end, concerts ou autre?

Merci de votre réponse.

La Boillat vivra

février 16, 2006 1:30 PM  
Anonymous Anonyme said...

En effet, l'HEBDO n'a plus rien publié au sujet de la grève de la Boillat, .... mais ne croyez-vous pas que le monde (je veux dire: "Hors Jura Bernois" continue de tourner? Le sage regarde au-delà de son nombril.

février 16, 2006 1:38 PM  
Anonymous pg de Neuchâtel said...

Bonjour,

Une petite question, à quoi sert le fond de grève UNIA si il se cré un compte salaire??
De toute façon c'est pas grave, j'ai déjà mis ce que je pouvais sur le fond UNIA et je referai de même dès qu'un compte salaire sera créé!

Merci pour votre combat, je suis fière d'appartenir à un peuple qui sait encore résister à la bêtise pur!
LA BOILLAT VIVRA!!!

février 16, 2006 1:52 PM  
Anonymous Anonyme said...

Où puis-je vous verser une contribution de solidarité?

Continuez à vous battre!
PG / Lausanne

février 16, 2006 2:11 PM  
Blogger Karl said...

Fond de grève géré par UNIA:
CCP 25-15205-0
mention "Fonds de grève Boillat"

Il existe un autre fond, mais je ne suis pas pleinement renseigné desus en ce moment.

Merci pour votre aide!

février 16, 2006 2:34 PM  
Anonymous oignon rouge said...

REPONSE DE JOSEPH DEISS à MON COURRIER


De : Joseph.Deiss@gs-evd.admin.ch
Objet : RE: La Boillat
Date : 16 février 2006 11:48:49 GMT+01:00

Votre message m'est bien parvenu et je vous en remercie.

Je partage, bien sûr, vos inquiétudes dans le cas de Reconvilier et c'est la raison pour laquelle je suis intervenu en proposant un médiateur qui est maintenant au travail. J'ai rencontrés aussi les représentants des deux parties et leur ai clairement demandé de faire preuve de flexibilité pour donner une chace de succès à la médiation.

Avec mes salutations les meilleures

Joseph Deiss

février 16, 2006 2:45 PM  
Anonymous jurassiens expatriés said...

Voilà la réponse à mon message de monsieur Deiss ... qu'en pensez-vous ??????

Cher Monsieur,

Votre message m'est bien parvenu et je vous en remercie.

Je partage, bien sûr, vos inquiétudes dans le cas de Reconvilier et c'est la raison pour laquelle je suis intervenu en proposant un médiateur qui est maintenant au travail. J'ai rencontrés aussi les représentants des deux parties et leur ai clairement demandé de faire preuve de flexibilité pour donner une chace de succès à la médiation.

Avec mes salutations les meilleures

Joseph Deiss

en réponse à votre message ci-dessous :
Monsieur Deiss,

Nous vous prions de bien vouloir aider les grévistes de Swissmetal, leur cause est juste, ce sont des honnêtes travailleurs, et eux ils n'ont jamais menti, ce qui est à l'opposé des dirigeants de ce groupe qui ne cherche qu'à démanteler le site de Reconvilier.

Je suis décolleteur, je vis avec ma famille en Californie pour me perfectionner avant de revenir au Jura, où sont toutes nos racines. Sans "La Boillat" c'est un fleuron du décolletage qui risque de disparaître, ainsi que beaucoup de places d'emploi. Je vous demande simplement d'intervenir afin que cette usine reste et surtout qu'elle vive.

Recevez, Monsieur Deiss, nos salutations distinguées.

février 16, 2006 2:53 PM  
Anonymous jurassiens expatriés said...

oignon rouge : on a reçu le même message !??!?!?!!

février 16, 2006 2:57 PM  
Anonymous Anonyme said...

à jurassiens expatrié
tu as recu quand la réponse de J.D ?parce qu'il est absent toute la journée de berne !!!!!

février 16, 2006 3:04 PM  
Anonymous oignon rouge said...

à Jurassiens expatriés

Eh bien voilà, on se donne la peine d'écrire avec un texte bien argumenté, et on reçoit en réponse un texte "bateau" et préimprimé pour faire patienter.
Faut-il continuer à réécrire sans relâche pour metter la pression et montrer la solidarité et la volonté ? on recevra les mêmes réponses, mais au moins on se manifeste.
qu'en pense Karl ?

février 16, 2006 3:08 PM  
Anonymous jurassiens expatriés said...

oignon rouge :
ici il est 6 h du matin, et mon message indique 7h du matin heure suisse ...

février 16, 2006 3:08 PM  
Anonymous Anonyme said...

réponse à expatries j.
tu sais il ne réponds pas nécessairement lui même à tous les messages mais l'huere que tu indique fait penser qu'il était encore au Rathaus

février 16, 2006 3:11 PM  
Blogger Karl said...

@ Jurassien expatrié et Oigon rouge

J'ai mis quelques remarque dans le message "Jeudi des patates" sur les emails à J. Deiss.

@ Maniol

La cérémonie religieuse de la Boillat n'a pas été critiquée dans ce blog.

février 16, 2006 3:14 PM  
Anonymous Anonyme said...

joseph.deiss@gs-evd.admin.ch

février 16, 2006 4:01 PM  
Anonymous Anonyme said...

Je ne comprends pas trop pourquoi Karl critique le fait que le pasteur Balz ait été invité chez Hellweg. Et je ne crois absolument pas qu'il se croit meilleur que les autres.
Je ne trouve pas que ce soit juste de le critiquer ( Donc le pasteur...) Au contraire je trouve très bien que l'église oecuménique soit du côté des grèvistes.
personnellement vu le soutien de ceux-ci durant cette grève je n'oserais absolument pas prononcer de telles paroles...
Moi ce que je me demande plutôt c'est pourquoi Hellweg les a invités ?
Faudrait p'têtre leur demander ?

février 16, 2006 4:57 PM  
Blogger Karl said...

Bonjour,

Je critique ces deu xpasteurs parce q'en allant à la rencontre de M. Hellweg, ils ne défendent pas les grévistes mais les discréditent. Sans faire exprès, probablement, mais ils le font.

février 16, 2006 6:03 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ KARL
Pourquoi est-ce que deux pasteurs discréditeraient les grèvistes ??????????????????

Merci Léon pour ton message.

février 16, 2006 6:23 PM  
Blogger Karl said...

Il y a tout une discussion là-dessus dans les commentaires de "Jeudi, des patates".

Bonne lecture!

février 16, 2006 6:33 PM  
Anonymous Carla said...

Encore merci à Karl pour le site. Ca m'embête un peu qu'il ironise au sujet de la démarche de MM Balz et Bassin. Déja, aller dîner avec la tronche à fric, faut l'faire ! Ca ne servira sûrement à rien, effectivement, mais chacun essaie de faire ce qu'il peut, non ?

février 16, 2006 6:57 PM  
Anonymous Anonyme said...

Unia a refait deux longs textes explicatifs. Ils ne sont pour l'instant qu'en allemand... (?) mais ça en dit long sur la stratégie de MH:

http://www.unia.ch/news_aktionen.9.0.html?&no_cache=1&no_cache=1&tx_ttnews[tt_news]=1404&tx_ttnews[backPid]=1&cHash=7c901e2ecb

et

http://www.unia.ch/news_aktionen.9.0.html?&no_cache=1&tx_ttnews[tt_news]=1405&tx_ttnews[backPid]=1&cHash=ece21841ae

février 16, 2006 6:59 PM  
Blogger Karl said...

@ Carla

Peut-être, mais personnellement, plutôt que de voir ça sous l'angle de ce que les gens essaie de faire, je regarde les chose sous l'angle de ce qu'implique ce qu'ils font.

Nous verrons ;-)

février 16, 2006 7:01 PM  
Anonymous TR said...

Je ne comprends pas... Je ne suis pas économiste ni financier, cependant, après une telle déconfiture dans la gestion de cette crise de la part de la Direction de SM, comment ce fait-t-il que son action aie pris du poil de la bête aujourd'hui... ???
Quelqu'un peut me l'expliquer ?
D'ores déjà merci.

février 16, 2006 8:31 PM  
Anonymous Anonyme said...

@tr
pourquoi l'action de bouge pas simplement parce que ces gens sont sur de ce qu'ils font et ceux qui achètent sont très très bien renseignés .C'est pour cette raison il me semble qu'il faudrait arrêter de s'énerver sur des points ou vous n'êtes pas d'accord et garder votre ,notre énergie pour combattre ces gens de la facon la plus dur que possible ! mais sans violence !il me semble aussi que dans nos hautes sphères il doit y avoir des personnes renseignés !sinon comment expliquer un tel immobilisme de la part de ces gens Karl bravo à toi ce que tu fais n'est pas simple et si vous avez des points de divergences avec Karl attendez avant d'écrire ,il me semble qu'il a déjà bien travaillé pour vous .
Nous devons continuer à vous soutenir en espèrant que toute la suisse prenne enfin conscience
VIVE la BOILLAT et elle vivra

février 16, 2006 10:17 PM  
Anonymous Anonyme said...

Quelle haine dans ce village, dans cette région. Il me semble que les employés auraient dû se battre lors de la prise de contrôle de la Boillat par le groupe Swissmetal. Et pas maintenant. En entrant dans un groupe, ils perdaient leur liberté. Et il ne faut pas oublier que sans l'apport de liquidité des dirigeants de Swissmetal, la Boillat serait déjà de l'histoire ancienne. Messieurs les grèvistes, soyez donc raisonnable et arrêtez votre petit jeu. Et on ne parle pas des employés de la Boilalt qui sont allés travailler à Dornach. Ils furent menacés verbalement et physiquement par des gens de Reconvilier. Au point que certains doivent quitter la région. J'en connais personnelement. Et là, personne, ni même le syndicat, ne dit rien. Mais cela ne m’étonne pas. Ayant déjà eu à faire avec Unia, ils ne veulent comprendre que ce qui les intéresse. Et concernant le blog ouvert pour la Boillat, ce n’est qu’un règlement de compte. Navrant. Priez plutôt pour la direction, pour la région, pour l’emploi, pour le salut des âmes. Jésus-Christ est le seul chemin pour y arriver. Mais voilà, comment faire boire une âne qui n'a pas soif...

février 22, 2006 7:36 PM  

Links to this post:

Créer un lien

<< Home