samedi, février 04, 2006

J'ai pas Le Temps

Boum boum, JCP a encore frappé

Pourtant, Le Temps, il faudrait l'avoir. Grévistes, en ce moment, vous avez du temps pour aller acheter Le Temps, non?
Jean-Claude Péclet, journaliste économique de son état, est toujours prompt comme le faucon à soutenir des gens comme Martin Hellweg. En effet, il aime ces gens qui, comme lui, se sentent dotés d'une intelligence tellement supérieure qu'elle leur autorise une certaine hauteur dans leurs vues. Toutefois, ayant les défauts de leur immenses qualités, il en perdent parfois le sens du détail. Voyez-vous même.

Jean-Claude Péclet, l'homme qui sait tendre la perche à ses égaux, les génies. Et là, l'homme au bout de la perche, c'est Martin Hellweg, celui qui a vécu grève sur grève durant toute sa tendre enfance, où papy ne faisait probablement pas partie des grévistes (mais ça il n'en parle pas). Hellweg le "raisonnable", Hellweg qui "sait aussi écouter". Hellweg, l'ami incompris, qu'une bande de sales manifestants "conspue" à 150 km.

Petite pique du malin Péclet: pour lui, "la Boillat" est l'ancien nom de l'usine de Reconvilier, et pas son nom. Il mettrait peut-être "ancien" en gras si le maquettiste était d'accord, rien que pour nous emmerder. Il en veut à ces gens de la Vallée (il cherche à louer un traineau pour venir la visiter un jour) de ne pas écouter la voix de la raison, celle du patron. Car le patron de Swissmetal, il en a des choses à dire, 5 exactement. Mais attention, la vérité en 5 points, ça peut faire mal, surtout quand c'est la vérité. Ne dit-on pas que seule la vérité blesse? Vous sortirez donc indemnes de la lecture des arguments de M. Hellweg, ne vous inquiétez pas. Surtout qu'à la rédaction du Temps, JCP est un peu le seul de son avis on dirait. En témoigne la série d'articles que je résume brièvement ci-dessous:


Vérité numéro 2 et contre-arguments

"La Boillat, c'est de la daube". Hellweg avait utilisé les mots "fleuron" "joyau" et "perle" le premier, mais il devait se tromper, vu que maintenant, c'est à Dornach qu'on fait le C97, alliage vedette. Na! Sauf que c'est à Reconvilier, selon les cadres, que la majeure partie du C97 est produite. Une photo de la fonderie de Dornach suffirait, diraient certains, à montrer pourquoi. Mais de photo de cette fonderie, on n'en trouve pas. JCP le génial pourrait aller voir lui-même d'ailleurs, mais il discute avec M. Hellweg dans un hôtel zurichois... Ca fait plus branché probablement, d'où la subtile allusion à une prise de courant dans son article. On reconnaît là la patte d'un grand écrivain.


Vérité numéro 3, ça vole bas

"Ouin ouin! On dit du mal de moi, on me reproche toujours les mêmes choses" (normal Martin, tu n'as pas changé: toujours à l'écoute, toujours le type qui tape sur l'épaule des fondeurs quand il passe leur dire un petit coucou). "Ouin, ouin, mes petits collabos à la Boillat ne se font pas cirer les pompes" (sérieux, il a vraiment dit un truc du genre!). "Ouin, ouin, il y a des cadres méchant qui font rien qu'à m'embêter!" Telle est la troisième vérité de Martin Hellweg: tout le monde ne suit pas le chemin qu'il a tracé, chemin forcément lumineux. A l'entendre, il s'agit d'une petite minorité d'agitateurs. Pourtant Martin Hellweg se trompe: il est en effet le seul à prendre des décisions démocratiques à la minorité.


Vérité numéro 4, ça ne vole plus, c'est trop bas pour

Là, la Boillat c'est plus de la daube... C'est carrément pourri. F. Sauerländer vole (oui, une boîte à meuh peut voler, mais se casse vite la figure dans un grand cri ultime) au secours de son comparse et ils prétendent en choeur que seule, la Boillat mourrait en 2 ans. En termes de mort d'entreprise, il faut bien dire que F. Sauerländer s'y connaît, ayant été à la SGS (qui a survécu de peu), à la tête du groupe André qu'il a liquidé, et chez Rolex Bienne, qui est aussi passée bien près du trou. Le fond du problème, voyez-vous, ce n'est pas la rentabilité, mais la rentabilité insuffisante. Eh oui, il fallait y penser. Merci Friedrich de nous expliquer un jour plus clairement le sens de cette affirmation!
La direction de Swissmetal semble craindre comme la peste un rachat de la Boillat par ses employés, puisqu'elle met encore une fois toute son énergie à mettre en avant cette option pour la dénigrer. Ils appuient leurs dires sur, entre autres, un argument très comique: les meilleurs employés partiraient le temps que l'usine soit remise sur les rails. Moi qui croyais que des employés très importants partent ou se font virer depuis des mois à cause de leur direction...


La meilleure est pour la fin

Jean-Claude Péclet, la finesse verbale incarnée:
"Reconvilier représente un peu plus de la moitié du chiffre d'affaires et dégage une marge contributive légèrement supérieure à celle de Dornach. Mais, souligne Martin Hellweg, il y faut 50 à 70% de personnel en plus qu'à Dornach pour une production inférieure d'un tiers en volume".
En effet, se dit-on, il y a un problème... Aïe.

Voyons ça de plus près. Chiffre d'affaires, marge contributive gnagnagna... Donc, Reconvilier rapporte plus. D'accord. Mais Reconvilier produit moins (en poids). Soit. Et il faut plus de monde pour produire moins. On a compris. Donc, un ouvrier de Reconvilier, en produisant 2,42 fois moins de quantité qu'un ouvrier de Dornach, rapporte plus d'argent qu'un ouvrier de Dornach. Je suis nul en calcul, mais j'ai vérifié, promis.

Reconvilier produit 66% de ce que produit Dornach, avec une moyenne de 160% de main d'oeuvre. 160/66=2.42.

Si l'on relit cette affirmation autrement, et qu'on pose, par hypothèse, une rentabilité égale de Dornach et Reconvilier, l'ouvrier de Reconvilier ajoute 2.42 fois plus de valeur à ses produits que celui de Dornach. Tiens, c'est moins "aïe" tout à coup. Si l'on considère, selon l'affirmation des cadres de Reconvilier, que la rentabilité du site de Reconvilier est de 20% supérieure à celle de Dornach (M. Hellweg se refuse à donner des chiffres, mais dit "légèrement supérieure"), voici le résultat: l'employé du site de Reconvilier ajoute environ 3 fois plus de valeur aux produits qui sortent de son usine que celui de Dornach.

Alors, si on écrit ça en français, ça donne:

Reconvilier est le site où la haute technologie se produit. Mais, le problème de ces messieurs de la direction, c'est qu'il y a trop de monde pour la produire. Ah bon? Pourquoi trop de monde en fait? Parce que, c'est comme ça... Trop de monde, c'est trop de monde, c'est tout. Vous devriez arrêter de penser et vous remettre au boulot. CQFD.


Autres nouvelles

La réunion agendée lundi entre les grévistes et la direction tient toujours. La direction ne devrait donc rien tenter ce week-end (mais n'a rien promis en fait). Dans leur Boillat, les grévistes se relaient pour que tout soit bien protégé, et des animations diverses ont lieu.

Nicolas Wuillemin (qu'il me pardonne son portrait, j'ai craqué) a rappelé à quelques uns que la grève n'était pas l'occasion de s'offrir des vacances aux frais de la princesse, et a demandé à ses collègues d'accueillir la direction dignement. Faut-il le dire, si la direction vient à Reconvilier pour discuter, pleine de craintes quant à ce déplacement, elle est dans la ... (vous cliquez à vos risques et périls, vous voilà prévenus).

13 Comments:

Anonymous Nart said...

Il y a une chose qu'il faut sans cesse répéter pour que ce soit clair pour tous le monde.
Quand on parle de chiffres, de calculs, etc... il faut savoir que aux yeux de Hellweg et Cie, les chiffres avancés par les gens de LA BOILLAT manquent toujours d'audace et de bluff marketing. En résumé, aux yeux de Hellweg et Cie, ces chiffres et calculs, Made by LA BOILLAT ne sont pas utilisable pour captiver les investisseurs imprudents.
Moralité de l'histoire: La direction et le conseil d'administration de Swissmetal n'ont jamais besoin de chiffres et calculs justes et corrects.

février 05, 2006 9:11 AM  
Anonymous ing.sc.mx said...

N'oublions pas que
Chez LA BOILLAT, le tréfilage de 1000 m (1 km) d'un produit rond de 2.3 mm de diamètre ne donne qu'environ 35.3 kg.
Chez DORNACH, l'étirage de 1000 m (1 km) d'un produit rond et plein (à préciser chaque fois, car ils adorent les produits creux!!!) de 20 mm de diamètre (à préciser chaque fois s'il vous plaît, car ils adorent les grandeurs!) donne environ 2669 kg.
Avec l'hypothèse de simplification suivante: le temps machine et le temps de main-d'oeuvre sont comparable entre les usines de LA BOILLAT et DORNACH, il faut que les employés de LA BOILLAT travaillent beaucoup plus pour sortir le même tonnage que DORNACH.
Conclusion: arrêtons de comparer "Reconvilier Valley" avec "Germinal".

février 05, 2006 9:48 AM  
Anonymous Frontière du rösti? said...

Cette histoire ne serait-elle pas un pur problème de frontière du Rösti?
Le chef suisse salement attend une obéissance totale de son personnel.

février 05, 2006 10:39 AM  
Anonymous Anonyme said...

A propos de calcul,il m'est venu une idée durant l'émission infra-rouge. Si M. Hellweg et le "CEO" étaient au bord du gouffre financier,par exemple 50 millions, que feraient-ils pour s'en sortir?
Ils proposeraient au CA et aux divers actionnaires d'investir encore 75 millions dans un projet fallacieux de regroupement d'activités, de déplacement de fours,de déplacement de centre de compétence, de construction de nouvelles halles modernes et sur-équipées,plus c'est gros plus ça passe,et tout cela sur un nouveau site où l'on ne voit pas ce qui existe déjà, entre apéritifs et petits fours histoire d'endormir les investisseurs avide de gains. Ainsi M.Hellweg et le CEO pourraient renflouer leurs dettes et quitter doucement la scène, en vendant, ou pas, l'entreprise, comme l'avait fait en son temps un certain Werner K Rey.
Messieurs les actionnaires n'ayez crainte ce scénario ne sort que de mon imaginaire, et ne se termine pas encore aux Bahamas, mais de grâce arrêtez de croire aux chimères et promesses de gain illusoires du "CEO", profitez de ce que vous offre une entreprise qui rapporte comme LA BOILLAT et faite votre boulot. Retirez votre confiance à un "CEO" désolant de contradictions en fait partie. Merci

"Il faut savoir lutter pour ses idées et ne se décourager jamais." X.S.
"Et je vous le dis, je vous le répète: plus les responsables ont grimpé haut dans la hiérarchie, plus il faut les traiter durement!
Retenez ce précepte. Il est la clef de tous les déblocages, et en fin de compte de toutes les victoires" R.B.
Merci pour votre courage.

février 05, 2006 11:19 AM  
Anonymous Nart said...

http://www.swx.com/admission/being_public/disclosure/major_shareholders_en.html?fromDate=19980101&issuer=UMS+Schweizeris

pour surveiller l'arrivée et éventuellement le départ de nouveaux, repectivement anciens investisseurs.

février 05, 2006 1:06 PM  
Anonymous Nart said...

pour savoir qui sont derrière OZ Bank

février 05, 2006 1:11 PM  
Anonymous OZ&MCG said...

Excuse! Karl. Je maîtrise mal ton outil.

Recommençons: pour savoir qui sont derrière OZ Bank.

février 05, 2006 1:28 PM  
Anonymous Nart said...

http://www.swx.com/admission/being_public/disclosure/major_shareholders_en.html?fromDate=19980101&issuer=OZ+Holding

février 05, 2006 1:37 PM  
Anonymous Anonyme said...

pour savoir la relation entre Hansa AG à Bâle et la mafia russe:

http://www.troika.ru/doc_eng_user.jsp?category_id=01A0618E-0000-0000-0000-000068251681

février 05, 2006 1:42 PM  
Anonymous Anonyme said...

Hahaha ... je te suis derrière à la trace Nart.

Pour savoir qui est "Stenbolt Gustav":

http://rc.geneve.ch/RC/Consultation/ConsultationComplete.asp?no_dossier=11662/1994&typeconsultation=CH&apercu=Y

février 05, 2006 1:53 PM  
Anonymous Anonyme said...

Moi aussi je participe.

Pour savoir qui est "Leibundgut Philipp":

http://zefix.admin.ch/shabpdf/current/2005/076-20042005-1.pdf

Et regarder la page 8, sous MC Trustco

février 05, 2006 2:13 PM  
Anonymous Anonyme said...

hehehe ...

toute l'équipe est sous

http://www.sz.ch/amtsblatt/pdf/01_2006.pdf

à la page 15, sous OZ HOLDING.

Bonne recherche!
Tenez bon les grévistes!

février 05, 2006 2:24 PM  
Anonymous Pascal said...

Est-il vrai que c'est le Crédit Suisse qui est derrière la stratégie d'Hellweg ? Si oui, on doit réagir contre cette banque !!!!

février 08, 2006 8:22 PM  

Links to this post:

Créer un lien

<< Home