jeudi, février 02, 2006

Le petit Karl et son blog

Le site web de la TSR a publié aujourd'hui un article consacré au blog de Karl. Donc, le blog devenant plus connu, les grévistes recevront plus de soutien. On ne peut que les soutenir, ces grévistes, quand on les connaît un peu!

De cette publicité, Karl est ému, là, derrière son ordinateur. Il espère changer le cours des choses avec son blog, idéaliste qu'il est. Il espère faire un petit rien pour ces gens qui luttent. Et là, un petit rien a été fait on dirait.

La lutte continue, courage à tous, merci pour votre soutien!

PS: les messages du blog disparaissent de mois en mois. Certains ne sont donc plus visibles sur cette page, mais restent consultables sans problème, en cliquant sur le mois souhaité, sous "Archives" dans la colonne à droite.

5 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Bravo Karl, votre plume fait merveille et peut se révéler tel une arme pas si inoffencive qu'il y paraît. Dans tous les cas elle doit devenir extrêment dérangeante pour certain.

février 02, 2006 10:58 PM  
Anonymous Anonyme said...

GG Karl, tu pwn!

février 03, 2006 2:21 AM  
Anonymous Anonyme said...

bonjour je suis a vos cote car tout fout le camp dans cette region tenez bon un ex ouvrier de la region . lagaffe. salutations a tous - courage.

février 22, 2006 12:41 PM  
Anonymous Anonyme said...

salut karl j'espere que le moral des troupes va plus ou moins bien car je suis l'affaire de pres tu as reçu un message d'un jurassien ma signature mais je ne sais pas comment te joindre qu'a travers ton blog alors j'espere que tu y reste encore un moment car tu fais un bon boulot super genial...bonne idee,j'aimerais tant voir un deboucher dans cette situation faut se tenir les coudes a fond je serai la asez souvent alors vive la boillat et ces ouvriers tenez bons tous vive cette region et que la boillat vive eternellement pour sauver nos principes democratique

février 24, 2006 6:42 PM  
Anonymous Anonyme said...

xxx

mars 26, 2006 7:32 PM  

Links to this post:

Créer un lien

<< Home