dimanche, mars 12, 2006

Dani, tu es drôle

La citation de la mort (qui a tuer Dani)

Je parierais beaucoup que les quelques mots de Daniel Brendel, que je reproduis ci-dessous, ont fait siffler les oreilles de son maîîître un certain jeudi 9 mars au PsCIPlocybe. Quand vous saurez, vous verrez, on comprend pourquoi Martinou a pété un câble. Savourons tranquillement.

Dani, qui n’a pas fait le branlou sur ce coup-là, a diffusé un email en ayant la main un peu lourde sur le carnet d’adresse. Ou bien, c’est Déclin, l’un des destinataires de l’email, qui a laissé sa session ouverte, avec le mail sous les yeux de tout le monde, de peur de ne pas pouvoir se loguer. Tout est que cet email est devenu assez public… Là, Dani, tu as piqué le record de la plus belle bévue (pardon "lapsus") à Sam le fourre-tout. Le maîîître a apprécié, et tu es mûr pour remplacer Sam (qui est de retour) dans une mine de sel en Sibérie.

Donc, tout vient d’un email. Déclin avait ouvert les réjouissances en lançant un appel au secours : par la faute de tout le monde sauf lui (le responsable de l’assurance qualité), il expliquait qu’aucun certificat de qualité ne pouvait être émis à la Boillat, et il demandait s’il pouvait proposer des dérogations aux clients. A savoir, leur dire que la marchandise est certifiée, mais sans certificat et sans contrôle final. Il aurait aussi pu leur envoyer des caisses vides, en leur disant que la marchandise est dedans… Déclin ne s’arrête certainement pas à de tels détails.
Andrée Kovanci, la DRH, a répondu qu’un des spécialistes SAP de Dornach pourrait venir épauler le pôv’ Déclin, et que ça aurait dû être fait depuis longtemps. D. Brendel, trouvant l’idée de Déclin pas très subtile, dans sa réponse, un peu plus tard, est allé dans ce sens. Renseignement pris, je vous signale toutefois qu’aucun spécialiste SAP de Dornach n’est au courant des procédures de certification en vigueur à la Boillat. Donc, comme d’autres, ils viendront, ils verrons, et il écriront des mails stupides qu’on espère pouvoir lire.

Voilà pour le contexte. Mais dans son email, Dani, cet homme qui prétend tenir des conférences en 3 langues, et écrit dans un français laborieux (la citation ci-dessous est encore de bonne facture comparé au reste, et les autres ne sont pas meilleurs), a réussi un grand coup.

Roulements de tambours, suspens, tagadam… Voici LA phrase qui, comme il l’écrirait, l'a "tuer".

"Là nous sommes ridicules et moi qui pensait comme on me l’a toujours fait entendre pas de problème sans les cadres de RECONVILIER."

Rappelons que celui qui écrit ça et le sème au 4 vents, ce grand naïf à qui on "l’a toujours fait entendre", est le vice-président exécutif de Swissmetal!

Pas de problème Dani, pas de problème, les cadres de Reconvilier servent à exposer des tableaux, rien de plus… Voilà ce que les petits "oui-oui" de Swissmetal (Ras le Bols, Déclin, JPT, etc., qui font plutôt "ouin-ouin" en ce moment d’ailleurs) lui ont raconté, parce qu’il voulait l’entendre. Et pourquoi voulait-il l’entendre ? Parce que le maîîître voulait l’entendre. Alors Dani, il a dit "oui-oui" à Martinou. Mais la réalité, qui elle, ne se plie pas à la volonté du maîîître, a dit "non-non". Et nous, on dit "nananère!".

Avec mes "oui-oui", vous croyez que j’exagère ? Eh bien, je ne peux que répondre "non-non" (de toute façon, M. Hellweg ne voudrait pas m'engager alors je peux). La hiérarchie de Swissmetal fonctionne bien sur ce modèle, et tous ceux qui ne s’y sont pas pliés ont été virés.


Post scriptum

Martin Hellweg se foutait bien de l’existence de Karl, au début. Héhé. Puis là, on dirait qu’il attend impatiemment que Karl aille voir ailleurs si j’y suis. Le morpion s’est fait morpionner et il n’est pas content. Héhéhé. Karl est très flatté de faire partie des soucis qui rongent Martin Hellweg, comme des vers avalent une pomme bien FIT* jusqu’au trognon. Mais donc, si on vous demande qui est Karl, c’est "non-non". Merci!

*FIT était le premier projet public de Martin Hellweg à son arrivée à la tête de Swissmetal. Il s'agissait en gros de flexibiliser le personnel (très original, n'est-ce pas?). Avec la documentation de ce projet, M. Hellweg avait distribué, à chaque employé, une pomme, sur laquelle était collée une étiquette FIT. Sur un imbécilomètre plafonnant à 100, on doit arriver à 95 sans forcer.


Un article, un, et après le post scriptum (où va le monde?)

Je ne parlerai que d'un article aujourd'hui. J'ai viré tous les autres, dans un ample geste hellwegien! Groar! Non, c'est juste que les autres, du Journal du Jura de samedi, ne sont plus en ligne.

Donc, il reste un article, celui du Temps de samedi et, une fois n'est pas coutume, dans la rubrique culturelle. Il s'agit en fait d'une brève interview de François Rochaix, qui explique les raisons de l'invitation des employés de la Boillat.

68 Comments:

Anonymous Brain said...

@ toutes et tous, et en particulier à Solidaire, Al, Dos Formatted et Rigueur…

J’ai suivi vos conseils : je suis allé visiter les différents sites recommandés. Et il m’est venu la réflexion suivante :

Martin Hellweg se trouve en fait dans une position très délicate, voire indéfendable : il est à la fois LE principal dirigeant de Ally Management, la boîte sensée prodiguer des conseils à Swissmetal et il est en même temps LE directeur général de Swissmetal et membre du Conseil d’Administration.

Il est donc à la fois juge et partie. Cela vaut pour les honoraires demandés par Ally Management, mais aussi pour sa propre rémunération au sein de cette société ainsi que pour tous les « conseils » qu’il est amené à prodiguer ainsi que pour les décisions qu’il prend pour le compte de Swissmetal.

De là à ce qu’il puisse être conduit à agir plus pour les intérêts d’Ally management au détriment de Swissmetal, il n’y a qu’un tout petit pas à franchir. Ce qui permettrait d’envisager le dépôt d’une plainte pénale pour gestion déloyale, voire frauduleuse, etc, etc… J’ignore quelles sont les circonstances qui ont permis à MH de cumuler des fonctions si importantes et qui normalement sont exercées par des personnes différentes et n’ayant pas de liens entre elles.

Pour les remarques de Solidaire : le marché des actions de Swissmetal est tout petit. Certains jours, il n’y a aucune transaction. Lorsque s’échangent quelques milliers de titres en une journée, cela se réalise en 5 ou 6 échanges portant sur plusieurs titres à la fois. On est aux antipodes des grands titres du SMI sur lesquels des millions de titres sont échangés quotidiennement.

Les quelques cas recensés depuis le début de l’année qui portaient sur des échanges hors bourses de 300'000 ou 400'000 titres, ce sont des transactions faites entre 1 vendeur (inconnu) et 1 acheteur (probablement Laxey Partner Ltd), l’opération étant faite de gré à gré. Point. Dans ce contexte, l’émission d’option call par l’OZ Bankers AG est probablement juste destinée à encaisser quelques primes de la part de clients non avertis. Ni hier, ni aujourd’hui, il n’y a eu de transaction sur ces options.


Donc avec un tout petit échange de titre, il est possible de faire varier fortement le cours de l’action en fonction de ce que l’on veut obtenir. Très (trop !) facilement manipulable ! Et il suffit de faire ces opérations à une heure proche de la clôture de la bourse pour que le chiffre soit publié dans la presse et dans les opérateurs Internet.

Voilà, pour la première partie de ce message, je pense que les avocats d’Unia ou d’autres à mandater par les ouvriers de la Boillat devraient donner leur avis sur les chances d’une plainte pénale contre MH dans l’état actuel de ce dossier.

Etait-ce Scipion l’Africain qui disait : L’attaque est la meilleure des défenses ?...

Bien à vous, bon courage !

La Boillat vivra !

mars 12, 2006 3:14 AM  
Anonymous Anonyme said...

Karl, cette fois tu te surpasses dans ton style, comme Dani dans le sien, si tu permets. Tu mérites de figurer dans les premiers au nombre des vers rongeurs de Hellweg. Faut dire que t'avais de quoi faire des étincelles: un lapsus pareil, ça s'arrose... Allez, à la santé de ton anonymat toujours préservé! et vive la nouvelle Boillat!

mars 12, 2006 3:52 AM  
Anonymous solidaire.. said...

LOOOl...ce qui veut dire en terme de blogeur...je me fends la geule!! 3 fois....mais là, je suis crevé...!
Merçi à Karl et ses complices! LoL

mars 12, 2006 4:04 AM  
Anonymous Brain said...

Bravo et re-bravo Karl ! Je n'avais pas encore lu ton édito ce matin tôt ! Mais quelle réussite d'avoir pu mettre à jour cette monstrueuse bévue !

Oui, parfois, le ridicule tue !

Bien à toi et à tous ceux de la Boillat !

La Boillat vivra !

mars 12, 2006 7:34 AM  
Anonymous Deiss..pote said...

@Brain
http://www.swlegal.ch/downloads/LeTemps/Circulaire%20abus%20de%20marche%20LAE%20190104.htm
Concernant les délits D'initiés tu peux consulter le lien ci-dessus ou le site de la bourse suisse
www.swx.com
Concernant MH et ces doubles casquettes d'accord avec toi ce n'est pas normal! Nestlé son directeur tu le retrouves comme directeur et président du conseil d'administration ! et il siège au Crédit suisse comme vice président du conseil d'administration ,je veux m'arrêter là ...mais les exemples sont nombreux
Amicalement

mars 12, 2006 9:09 AM  
Anonymous Rigueur said...

Merci Karl pour la phrase qui tue de Dani.

"Là nous sommes ridicules et moi qui pensais comme on me l’a toujours fait entendre pas de problème sans les cadres de RECONVILIER."

Je retrouve dans cette phrase quelque chose très familière et qui m'a agacée longtemps quand j'étais encore chez LA BOILLAT.

Analyses:

1) "moi qui pensais".
Et oui, il suffit de penser, penser très fort, et la chose se réalise toute seule.
La direction de Swissmetal au complet + tous les cadres de Dornach fonctionnent avec ce principe!!!

2) "comme on me l'a toujours fait entendre".
Là encore, je me rappelle comme si c'était hier.
Cette bande d'incompétents adore dire "on". C'est la seule manière intelligente qu'ils ont trouvé pour diluer la responsabilité. Il n'y a donc aucun responsable. A la place du "on", on ne peut même pas utiliser le "nous", parce que c'est tellement dilué et ridicule.
Ensuite, Dani!!!!! Là tu m'étonnes...... Evidemment, en tant que COO, il t'est jamais arrivé à l'esprit de contrôler ce que "on [te] l'a toujours fait entendre".
Mais non, ne me dis pas que tu prends ton boulot à coeur. Tu travailles comme un joueur de poker!!!!!!!! Mais comme tu es tellement nul, tu préfères croire à tes potes plutôt qu'à moi!!!!!!

1)+2) "Là nous sommes ridicules" n'est qu'une conclusion gratuite!!!!!! et irresponsable!!!!!!!!
Je te connais bien Dani. Cette conclusion est tellement gratuite, elle ne vaut rien à mes yeux.
Je veux les noms de tous ceux qui ont dit "pas de problème sans les cadres de RECONVILIER".
JPT?
De toute manière j'en ai rien à foutre Dani puisque tu n'as - comme ton maîîîître - jamais pris au sérieux mes recommandations.

En observant attentivement le nombre et le degré d'imbécilités que vous êtes en train d'atteindre, une idée diabolique est en train de germer dans mon esprit:
Une fois que LA BOILLAT redémarrera indépendante et autonome, Swissmetal mourra!!!!!!!!!!!!!!
C'est plus qu'une idée!!!! Je vais en faire mon propre objectif personnel!!!!!!!

mars 12, 2006 9:55 AM  
Anonymous Anonyme said...

Du tous grand Karl, du Karl des grands jours. Je viens d'appeler ma femme et nous sommes entrain de nous fendre la malle. A que c'est bon de commencer un dimanche dans la joie et l'allégresse.

PS. Il y avait quand même une faute dans ce texte très court, Dani a écrit" moi qui pensait" avec T à pensait.

mars 12, 2006 10:08 AM  
Anonymous Anonyme said...

Maintenant c'est RIGUEUR qui se dépasse par sa brillante analyse. Super, super. Chez SM ils doivent vraiment s'attendre au pire avec le duo de choc Karl et Rigueur.
Merci tous les deux

mars 12, 2006 10:14 AM  
Anonymous desiderata said...

@ interviewé de 12:09 AM

J'ai apprécié que vous fassiez cette mise au point.

Exprimées comme cela, je comprends mieux vos préoccupations.
Un blog, même de la qualité de celui de Karl, ne pourra jamais se substituer à l'action, il ne peut que modestement la servir. Et c'est ce qui a été fait jusqu'à maintenant, avec une certaine efficacité me semble-t-il.

J'ai cependant encore un problème: quels sont précisément les sujets brûlants qui méritent d'être traités avec distance, ne serait-ce que pour ménager la sérénité du personnel?

mars 12, 2006 10:19 AM  
Anonymous Anonyme said...

@rigueur et aux autres

Le principal apôtre du "on peut faire sans les cadres de Reconvilier" est HB le tyran.

mars 12, 2006 10:31 AM  
Anonymous Anonyme said...

@ Karl @ Rigueur @ tous

Les pensées de Dani le Branlou.

" Je panse donc je suit"

Bravo Dani

mars 12, 2006 10:32 AM  
Anonymous Rigueur said...

@ desiderata

et

@ toutes et tous bloggeurs désirant agir à distance,

Continuons de mettre la pression sur cette bande de criminels économico-industriels.
Tous ceux qui croient que l'argent ce gagnent facilement sont tous des criminels.

Si je ne suis pas suffisamment clair, veuillez me faire savoir et je précise un peu mieux ma pensée.

mars 12, 2006 10:37 AM  
Anonymous desiderata said...

@rigueur

Oui précisez votre pensée et suggérez des modes d'action à distance, ne serait-ce que parce que j'adore vous lire.

mars 12, 2006 10:53 AM  
Anonymous Fred said...

Pour l'équipe d'uZine3

Bonjour,
Des nouvelles de la 3 sur le site.

Bravo à Karl pour sa prose du jour.

Aujourd'hui; une journée de détente à Genêve, des peintures magnifiques à voir au Royal de Tavannes, des choses à faire quoi...

Pour la 3, en très résumé, nous avons eut un bon débat hier après-midi, échanges autour des politiques et leurs implications dans cette affaire, au fait si vous avez des détails sur la venue de l'endive (nom de Mr Deiss dans la soupe est pleine) pour sa venue prochaine à Delémont, nous sommes TRES intéressé... (mais plutôt via le mail de la 3)nous réfléchissons ensembles si "nous ne pouvons rien faire"...

Voilà, sinon, ensuite une très bonne fondue préparée par Roger et son équipe de cuisine, plus de 50 personnes ont mangé hier soir à la 3, et c'est une première, le premier grand souper, et il y en aura bien d'autres.... émotion, oui je suis un émotif...

Dans l'immédiat, ouverture de midi à minuit tous les jours et un débat demain soir à la 3 animé par Christian Zeller, géographe économique, auteur de plusieurs livres sur les restructurations industrielles et la configuration actuelle du capitalisme.

Voilà voilà,

A+, salutations à tous de l'équipe de la 3 qui vous attend toujours plus nombreux pour échanger, surfer sur le web (oui oui ça marche maintenant), boire le verre de la solidarité.

mars 12, 2006 10:53 AM  
Anonymous Rigueur said...

@ desiderata

et

@ toutes et tous bloggeurs désirant agir à distance,

Voici quelques propositions - critiquable et à critiquer - pour ce qui concerne des modes d'action à distance.

Rappel de l'objectif - à maintenir au moins jusqu'à la conclusion de la vente de LA BOILLAT par Swissmetal - déstabiliser cette bande au maximum.

Cherchons des informations, voire des preuves, de tous les méfaits de cette bande.
Le plus simple, ce sont des attaques personnelles.
Pour les plus courageux, ce sont des méfaits directement liés aux activités menées en commun par cette bande.
Par exemple:
Fouillons et cherchons à savoir
1) si Hellweg a un frère ou une soeur. Est-ce que son frère ou sa soeur le hait? Si oui, n'oubliez pas de poster ici sur ce blog.
Si vous n'êtes pas sûr, postez quand même, et ensemble nous pouvons fouiller un peu mieux et de manière convergente!!!!
Le recherche ne se limite pas à Hellweg, mais à toute sa bande.
Résumons: frère, soeur, papa, maman, tante, oncle, .... la famille en amont quoi.
2) si Hellweg est marié et a des enfants. Est-ce qu'il est toujours marié? Sinon, pourquoi sa femme l'a lâché? etc ... et etc....
Résumons: femme et enfants, la famille en aval quoi!
3) dans le cercle professionnel avant d'arrivé chez Swissmetal.
Par exemple: quelle fonction occupait Dani chez KME avant de venir chez Swissmetal?
Est-ce Henri le Ras le bols a vraiment obtenu son diplôme de l'école des arts et métiers?
....

En ce qui concerne les activités en commun, suivez l'exemple de Brain, Deiss..pote, Al, Dos Formatted, ...

...

Même pas sûr, il faut poster et nous discutons ensemble.

mars 12, 2006 11:34 AM  
Anonymous Anonyme said...

Rigueur a dit...
mars 12, 2006 11:34 AM

Je me pose la question de savoir qu'elle est le lien entre Dani le Branlou et Déclin.

Ils venaient tous les deux de KME.
Mais pour que Dani engage un incompétent pareil, il y a forcément autre chose.
On voit bien que Dani épaule personnellemnet Déclin dans sa déconfiture, il me semble que ces deux cocos cachent quelque chose.
Il faut creuser, on va trouver.

mars 12, 2006 12:00 PM  
Anonymous desiderata said...

@ rigueur

En ce qui me concerne, je ne vous suivrai pas sur le terrain des exemples 1 et 2.

Aussi détestables que puissent être Hellweg et sa bande, cela ne m'autorise pas à toucher à leur sphère intime.

Mais ce n'est que ma rigueur éthique à moi

mars 12, 2006 12:07 PM  
Anonymous dos formatted said...

Oh là là que ça fait du bien d'entendre ces âneries raportées et l'art avec lequel elle sont commentées.

Grand merci Karl, c'est du niveau AAA+ du Canard Enchaîné!

Les ânes, fondamentalement, sont ceux qui ont confiance dans ces illuminés à la tête de Swissmetal! ABRUTIS QUE VOUS ÊTES!!! (cadres soumis, investisseurs inconscients des fonds de placement pourris, et j'en passe...)

Les collègues de la Boillat n'ont pas besoin de se forcer pour les trouver,
ces preuves de l'imcompétence crasses des soi-disant managers. Allez, rapportez-en encore des conneries de ce genre.

Je propose de lancer le concours de la plus grosse ânerie.

On dit que le ridicule ne tue pas, mais je crois bien qu'il finira par tuer
l'oeuvre malfaisante du morpion. Malheureusement, il y a plus de 600
personnes qui subissent ça et qui pourraient sombrer avec le Titanic. Heureusement que l'esprit jurassien est insoumis!

@rigueur 11:08 PM sujet de ta question de hier soir: New Boillat = SA?

Ma proposition: La boillat doit-elle redevenir un SA: NON, NON et NON.

Question subsidiaire: Le capital doit-il être ouvert à des participants
extérieurs: OUI, OUI et OUI!

Non je ne suis pas fou. Il doit y avoir un moyen.

Si on veut casser ce cercle vicieux du profit à tout prix, on peut imaginer
des solutions alternatives qui permettraient à une société de disposer de fonds avantageux, et à ceux qui ont investi, des toucher des revenus
raisonnables, en tout cas pas ciblés sur le profit à court terme.

Je n'invente rien, je crois que des solutions du style 'coopérative' sont
parfaitement connues et fonctionnent bien.

Il n'y a qu'à penser à la Migros par exemple, fondée par entrepreneur
idéaliste. Tout le monde, ou presque, en Suisse, en est coopérateur (OK, pas
Deiss, il connaît pas la carte Cumulus), et chacun touche sa plaque de chocolat 1x par année.

Il doit être possible de créer une forme juridique qui garantisse
l'idépendance financière de l'entreprise tout en amenant un bon petit matelas financier.

Il y probablement beaucoup de personnes qui sont d'accord de perdre 0.5
point de LPP, si la valeur humaniste de l'économie s'améliore. Le cas de la Boillat peut être exemplaire à ce titre. La nouvelle boillat peut compter sur eux. Elle peut compter sur moi, le cas échéant.

A propos, tu avais raison rigueur, le message que j'avais lancé aux cadres pour leur proposer de prendre un peu de recul et de réfléchir à des questions de fond n'a pas pris. Pas un message sur le mail de la main tendue (swisssteel@hotmail.com, anonymité garantie).

On peut donc on conclure que ces personnes sont écervelées, lobotomisées, hynotisées, en un mot: perdues. C'est dommage, j'avais l'impression, dans une autre vie, d'en connaître une d'assez près, et je me disais naïvement et sincèrement pouvoir la toucher...

Pauvres ouvriers de Dornach, je vous plains. Réveillez-vous!

La nouvelle Boillat Vivra!

A rigueur encore, pour ton dernier post: là, on touche dans le graveleux, c'est du niveau du 'nouveau détective', mais il n'y a pas de raison de faire dans la dentelle avec ces putois. Enfin, que chacun agisse selon son éthique.

C'est vrai que le chien du morpion, il doit moins l'emmerder que son ex-femme.

A ce propos, lors de la grande manif de février, j'ai acheté le petit bouquin 'Quand la Boillat était en grève'. Je ne peux pas m'empêcher de rapporter le petit passage suivant, à la page 46, et qui m'avait bien fait rire. C'est Fabienne BK qui raconte:

'Nous négocierons jusqu'à 19 heures 30... Le projet d'accord négocié lors de cette séance prévoit la nomination d'une direction industrielle, la mise en place du service du personnel et des augmentations salariales. La bataille fut rude face à la direction qui voyait d'un très mauvais oeil la reconduction de la fonction qu'elle venait de supprimer en licenciant André Willemin. Seul détendu, le jeune chien de Martin Hellweg, qui ne me quitte pas d'une semelle car je le goinfre littéralement de biscuits de Noël. Son propriétaire, assis en face de moi, ne sait comment interpréter cette amitié naissance.'

Merci Fabienne, inconsciemment, tu avais vu juste, un dicton dit qu'il faut se méfier des personnes qui aiment plus les bêtes que les humains...

mars 12, 2006 12:15 PM  
Anonymous Rigueur said...

éthique ou pas, mon raisonnement est simple:

Si j'aime ma famille, et normalement, je dois aimer ma famille avant de pouvoir prétendre aimer d'autres, je ne peux pas faire du mal à ma famille.

Si je ne veux pas faire du mal à ma famille, je réfléchis 7 fois avant de commettre des conneries qui pourraient porter préjudice à elle.

Absolument, je n'en suis pas là aujourd'hui, si toute ma famille m'abandonne, ne m'aime pas, ...

Eh oui, chers amis bloggers, personne est 100% libre, sauf les criminels sans coeur ni morale.

mars 12, 2006 12:37 PM  
Anonymous dans le baba said...

@ desiderata
mars 12, 2006 12:07 PM

Pour MH tous les coups sont permis, donc pour nous aussi.
C'est là que la donne a changé.
Jusqu'à maintenant on pensait que l'ouvrier n'avait qu'a fermer sa gueule et bosser. Et bien non et non!! Il faut qu'on trouve la faille par n'importe quel moyen.
Lui notre sphère intime ça fait des mois qu'il la viole, avec tous les problèmes qu'il a créé dans nos familles et sur notre santé.
Il a crû nous faire plier, mais c'est lui et ses criquets qui vont plier.

A part ça je respecte entièrement ton point de vue desiderata.

mars 12, 2006 12:39 PM  
Anonymous Anonyme said...

ca sert à quoi de cotiser encore pour le fond de grève

mars 12, 2006 1:17 PM  
Anonymous Anonyme said...

Si M. Deiss se rend à Delémont en voiture, il passera sûrement par Reconvilier ... Si on cueillait l'endive au passage ?

mars 12, 2006 1:38 PM  
Blogger Karl said...

Bonjour!

J'ai remis la faute de grammaire de Dani: "pensaiT".

@Anonyme de 11:17am

Pour le moment, il y aura encore des période non payées aux employés de la Boillat.

@Rigueur

Il est effectivement utile d'obtenir un maximum d'info sur Hellweg. Mais il faut savoir que trouver sa famille pour écouter ce qu'elle a à dire est assez impossible et, en effet, assez discutable je trouve.
Hellweg est probablement fils uniuqe et il est divorcé, pour ceux que ça intéresserait.

Personnellement, j'essaie de lorgner sur les ex-mandats de M. Hellweg. Qui a-t-il côtoyé? Quelles impressions a-t-il laissé? Qu'a-t-il fait?

D'autre part, les recherches au niveau de la bourse, de la finance, etc, sont très utiles je crois.

Merci à vous tous!

mars 12, 2006 2:19 PM  
Anonymous Bobine said...

Bonjour à tous !

Je n'en suis pas sûre, mais je crois avoir entendu ce matin à la soupe est pleine que l'invité de la semaine prochaine serait Rolf Bloch... Affaire à suivre...

A part ça, je partage le point de vue de desiderata: ce qui a fait la force des Boillat jusqu'à maintenant, c'est qu'il ne se sont pas abaissés au niveau de Martin Hellweg et ses minables coups bas. Je ne crois pas qu'il faudrait commencer en touchant à la famille de qui que ce soit. Après tout, on ne choisit pas la famille dans laquelle on va naître et on est pas responsable si notre père est un ignoble morpion...

Vive la Boillat !!!

mars 12, 2006 2:45 PM  
Anonymous Bi said...

Bonjour les amis…

Il m’est arrivé une petite histoire que je ne peux pas garder pour moi, alors je vous la raconte :

D’abord je me présente : secrétaire dans une PME dont le patron est connu loin à la ronde pour son manque de respect envers ses employés.

Donc je sors du travail, hier en fin d’après-midi, et, en arrivant près de mon véhicule, je me fais interpellée par mon patron : "Vous enlevez tout de suite ce papier bleu pour la Boillat qui est collé sur votre vitre !" (papier bleu = mouvement de solidarité, quelques adresse utiles). Je lui réponds que ce papier se trouve dans ma voiture, donc dans mon domaine privé et qu’il n’a pas à y interférer. Ce à quoi il me rétorque : "Votre voiture est sur le parking de l’usine, donc sur mon domaine privé ! Quand vous venez au travail vous enlevez ce papier bleu, … mais vous pouvez le remettre quand vous repartez ! Je ne suis pas contre la Boillat mais je ne veux pas de ça ici !"

Bien évidemment je ne l’ai pas enlevé. J’ai fais un grand sourire à mon patron, je lui ai souhaité une bonne soirée et je suis partie.

J’y retourne cet après-midi et s’il me dit quelque chose, j’irai me garer sur la voie publique, quitte à marcher 5 min. ! Je vous ferai part de la suite, s’il y en a une !

mars 12, 2006 2:45 PM  
Anonymous Deiss..pote said...

@Bi
Vous devriez demander à votre patron pourquoi il ne veut pas d'affiches, autocollants etc...concernant la défense de la Boillat ! il serait très intéressant de connaître sa réponse! il s'avère en effet que beaucoup craigent les représailles d'un soutien à la Boillat .
Amicalement

mars 12, 2006 3:01 PM  
Anonymous solidaire.. said...

@ bi..

INCROYABLE!!

Ton bon patron mérite d'être connu et reconnu.....Donne nous des indices..

Bravo et bon courage à toi..Il y a vraiment des salopiots!

mars 12, 2006 3:05 PM  
Anonymous oignon rouge said...

Infos sur la RSR , la Première

Au 12:30, très bonne et longue information concernant le soutien des artistes aux Boillats : l'invitation de Rochaix à Carouge et le vernissage - vente aux enchères à Tavannes ! ce qui fait une belle pub pour le fonds de grève.
Information reprise au journal de 14 heures.

C'est bien, La Boillat reste présente à des heures de grande écoute.

Courage à tout le monde.

mars 12, 2006 3:12 PM  
Anonymous Interviewé said...

@ desiderata

Surtout, ne voyez ni arrogance ou méchanceté à mon intervention 'musclée'.
C'était bel et bien pour protéger les employé(e)s et tenter de rediriger le débat et les forces vivent que vous tous représentés. Sachez qu'en interne, les employés font le maximum avec ce qu'ils ont à disposition.
Pour preuve l'édito de Karl et autres 'nouvelles' croustillantes de clients, notamment. Mme Kovannn-tchi, le Dani et le Ras n'ont-il pas versé quelques larmes face à la défense de la dignitité de nos collègues ? Manque plus qu' Heushkel avec Mapper...
Mezzaroba a été prié de sortir les mains vides du département informatique.
Je crois que les Boillats s'en tirent avec les honneurs.

Les sujets brûlants sont évidemment tout ce qui touche au dossier de vente.
Ensuite, du côté du personnel, ce qui entoure l'effectif qui pourrait être appelé pour le démarrage de la Coopérative Boillat ( haaaa, ça y'est j'ai lâché ce mot. Qui n'engage que moi mais qui me plaît). Entre les 'collabos' et autres Kapos, ceux que l'on ne voit plus depuis fin janvier, les cadres qui ont retrouvé de l'embauche ou pas, les 120 licenciements qu'agite le Martinou quand ça lui chante ( mais, si j'ai bien compris, pas avant le 23 mars puisque la médiation continue. Re-toc pour le 17 mars). Cela fait plein d'incertitudes tellement difficile à gérer et digérer pour tout le monde...
N'en disont plus rien. Bien Informé l'a dit: SM nous lit !!

Là ou je suis pantois, mis à part Karl ze King, c'est notre Robin des bois Rigueur.
Il n'en loupe pas une. Je trouve ça détermination exceptionnel.
N'incarne t-il pas la ligne conductrice qui peut nous amener jusqu'à la neutralisation de L'Hellwegland ?
Ce monde n'est fait que de copinages et filousteries.
Pour en rajouter deux:
- L'un des points commun de nos plaques jaunes avec l'Hellwegland, c'est l'amour immodéré pour les barbus ! pour s'en convaincre, il suffit de jeter un oeil sur leur fond d'écran !!
- En paraphrasant Coluche, pour celui qui ne fait pas de moto, n'a pas étudier dans une certaine école gauloise, qui n'aime pas les beaux mâle ( Samy étant leur mascote)et qui ne connaît pas le lac de Constance... Eh ben pour lui, la carrière chez SwissMetal sera aussi fructueuse qu'une vendange après un bon coup de grêle !
N'oublions pas de surveiller les manoeuvre autour de la Fondation et caisse de retraite Boillat le 14 mars...

mars 12, 2006 4:00 PM  
Anonymous dos formatted said...

@interviewé 04h00

merci pour ces précisions et mes excuses pour mon caca nerveux de hier (sujet la vente). C'était la fatigue.

Je vois que l'idée de coopérative que je lançais ce matin existe déjà alors là, je suis rassuré.

Une idée m'est venue: pourquoi ne pas lancer une liste ou un tableau de toutes les âneries pondues par le morpion et ses sbires, ou par les acteurs politiques et économiques de notre pays?

Rien qu'à lire les blog et ses archives on peut déjà faire un livre.

On pourrait publier cette liste sur ce site ou un autre, en faire un hit parade en votant pour le plus con, et naturellement la mettre à jour suite aux inventions et bêtises de ces filous.

A ceux qui demanderaient des infos, il n'y aurait qu'a faire du copié-collé.

L'idée serait de séparer les faits et l'analyse, car très souvent, même sans connaître le problème de l'intérieur, les faits parlent d'eux-même!

mars 12, 2006 4:19 PM  
Anonymous Brain said...

@ deiss..pote, à Rigueur et à toutes et tous:

Il y a une grande différence entre la situation des deux casquettes de Peter Brabeck, car elles se situent toutes deux au sein d’une même entreprise, à savoir réunir sous le même chapeau la fonction de Directeur Général (CEO) et celle de président du conseil d’administration. Ce cumul fait déjà l’objet de critiques car la DG est une fonction exécutive alors que la présidence du Conseil est une fonction de contrôle.

La situation de Martin Hellweg est beaucoup plus grave car il cumul des fonctions de directeur général, fonction exécutive au plus haut niveau dans DEUX entreprises différentes, l’une étant clientes de l’autres.

Les actionnaires de Swissmetal ne sont pas les mêmes que ceux d’Ally Management, les intérêts peuvent diverger sur de nombreuses questions à commencer par le montant des honoraires facturés… Enfin, dans ce contexte, qui peut contester le travail et la rémunération de Martin Hellweg au sein de Swissmetal ?

Par ailleurs, Peter Brabeck est un fin connaisseur des produits, des marchés de Nestlé et des clients lire article du Temps sous la référence
http://letemps.ch/template/economie.asp?page=9&article=176217
Il a une haute conscience de la responsabilité de l’entreprise à l’égard de ses employés et de l’ensemble des partenaires et des pays dans lesquels Nestlé est active.

Dans aucune entreprise indépendante de Nestlé Peter Brabeck n’exerce de fonction exécutive ou dirigeante. Il est membre de certain conseil d’administration (de quelques très grosses boîtes, c’est vrai) mais il n’est pas le dirigeant… C’est toute la différence.

Pour moi, je ne connais pas de cas similaire à celui de Martin Hellweg. C’est la raison qui m’a conduit à relever cette grave anomalie sur le blog de Karl !

Je relève en outre que
- Martin Hellweg n’a aucune connaissance de la métallurgie. Il la prouvé à maintes reprises. Il n’est pas respecté par les clients de Swissmetal.

- Swissmetal est cotée en bourse. Cela impose des obligations strictes concernant les organes de la société

- Je répète : les actionnaires de Swissmetal ne sont pas les mêmes que Ally Management, les intérêts divergent.

A mon avis, dans la droite ligne de la juste suggestion de Rigueur concernant l’action à distance, Il faut le faire savoir cette grave anomalie à certains actionnaires, notamment à

OZ Bankers (info@ozbankers.ch)
Swisscanto (daniel.wild@swisscanto.ch)

et peut-être à

Laxey Partners Ltd (webqueries@laxeypartners.com)
Adelphi Capital ( ??)

Cela fera une excellente pub pour le blog de Karl ! On peut leur dire que sur ce blog, l’on parle d’eux ! Les financiers veulent savoir ce que l’on dit d’eux… Ils liront, même si ce n’est pas écrit dans leur langues maternelles !

Le mieux et que cela vienne de plusieurs côtés : par exemple, si de nombreux bloggeurs leur recommandaient de visiter le site de Karl…

Pour la suite, en fait, même s’il ne s’agit pas d’acheter des actions de Swissmetal mais seulement de racheter la Boillat avec son infrastructure, ses stocks son know how et ses brevets (ce qui n’est qu’une partie de Swissmetal), si la valeur de Swissmetal pouvait fortement baisser, à fortiori, la valeur de la Boillat ne devrait pas être trop élevée…

In fine, désolé d’avoir été trop long, je suis d’accord avec Desiderata : il ne faut pas s’abaisser à utiliser des méthodes digne de nos adversaires.
Karl, très justement, a toujours voulu que le combat se fasse dans la dignité et l’éthique. Je suis certain qu’il y a suffisamment d’arguments à trouver en analysant les trajectoires professionnels des ces m….(essieurs…/….erdes… comme vous voulez !)

Bien à vous toutes et tous. La Boillat vivra, LIBRE !

Brain

mars 12, 2006 5:04 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ brain

Que MH n'ait pas de connaissances approfondies de la métallurgie n'a pas d'importance du moment où il s'entoure de professionnels compétents et reconnus. C'est justement cela qui caractérise un bon manager normalement.

Ecrire à OZ Bankers, Laxey, etc. ne sert strictement à rien. Ils sont parfaitement au courant de tout cela et SOUTIENNENT la stratégie mise en place par MH, c'est justement là le problème. On a maintenant prouvé le lien concret entre Swissmetal et OZ Bankers.

Il ne faut rien espérer du côté des investisseurs déclarés obligatoirement (ceux qui ont + de 5%), au contraire.

mars 12, 2006 5:16 PM  
Anonymous michael collins said...

@ brain

je suis assez d'accord avec Deiss...pot en plus on habite pas bien loin, mais je reconnais que ta remarque sur le faite que MH cummul dans deux entreprise differente les memes fonctions alors là ca va plus du tout...concernant le prix de la Boillat,je vous rappelle que la faillite de Dubied a fait du benefice et il n'est pas exclu que MH and Co. demande pour la Boillat touts seule plus que ne vaut le groupe...dans bien des cas vendre en morceaux rapporte plus que tout ensemble.

mars 12, 2006 5:21 PM  
Anonymous Rigueur said...

@ Brain, voici ce qui est posté hier

"
Un utilisateur anonyme a dit…

En parlant de sous... J'ai enfin remonté la filière!!!!!!!



Le rapport entre OZ Bank et Swissmetal est limpide quand on examine les membres du conseil d'administration (CA)...

Walter Häusermann est au CA de Swissmetal et à celui de Nebag.

Au CA de Nebag, on trouve Markus Eberle qui est... au CA de OZ Bank!

OZ Bank émet les fameuses options sur les actions SM et voilà, la boucle est bouclée et la raison principale pour laquelle le cours en bourse ne bouge pas! Ou la politique des petits copains.

mars 11, 2006 6:28 PM

"

mars 12, 2006 5:27 PM  
Anonymous Rigueur said...

Je crois que c'est toujours le même d'hier

"
Un utilisateur anonyme a dit…

SM - Nebag - OZ Bankers

Voilà les liens pour ceux que ça intéresse:

WALTER HAUSERMANN
http://www.swissmetal.ch/index.php?id=29&L=2

WALTER HAUSERMANN et MARKUS EBERLE
http://www.nebag.ch/
il faut cliquer sur Organe

et enfin... la cerise

MARKUS EBERLE
http://www.ozbankers.ch/html/de/oz_gruppe/19_30.php?L2=27&L3=30


Et ne me parlez pas de coïncidences.

mars 11, 2006 6:48 PM
"

mars 12, 2006 5:29 PM  
Anonymous Rigueur said...

Et ma réponse

" Rigueur a dit...

@ anonyme mars 11, 2006 6:48 PM

Non, il ne s'agit pas de coincidences!!!

Ils sont tous copains, du tout petit jusqu'au très gros. Et le cas Swissmetal n'est pas une exception, d'ac??? Et nous sommes d'accord que Hellweg a très bien compris ce mécanisme et a réussi de tirer profit au maximum pour ses intérêts personnels.

Et comme je ne suis pas encore ami avec aucun d'entre eux, je ne sais pas encore comment, quelle étude, etc... qu'il faut faire pour devenir membre du CA un jour ;-)

Etre membre du CA est vraiment un métier génial. En gros tu fais rien, mais tu es tout puissant quand même.
Il faut 2 - 3 mandats et tu commence à avoir un train de vie très très confortable, au dessus de toutes les lois.

Le seul inconvénient: une fois membre de ce club plutôt bizzare, tu es condamné d'y rester un bout de temps, même après 65 ans en essayant de défendre les intérêts de tes amis aussi bien qu'ils ont fait pour toi. Et oui, donnant donnant quoi.

Je ne pense pas qu'ils sont aussi libre qu'ils puissent nous faire croire!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

mars 11, 2006 7:46 PM
"

mars 12, 2006 5:32 PM  
Anonymous desiderata said...

@interviewé de 4:00

Là nous sommes sur la même longueur d'onde. Merci

mars 12, 2006 5:45 PM  
Anonymous Anonyme said...

Concernant la valeur de la Boillat, de deux choses l'une: Soit Swissmetal en demande une somme supérieure à... disons 50% de la valeur du groupe Swissmetal. Il faudra évidemment refuser et continuer à faire de la résistance. Le message aux actionnaires UMS serait simple: La Boillat est en train de couler et vaut 50% du capital. Ce sera la débandade (et donc la faillite pour le groupe. La Boillat sera alors récupérable à très bon compte).
Soit, seconde hypothèse, Swissmetal continue à prétendre que La Boillat est un atelier protégé qui n'a aucune valeur et aucun avenir en solo. Eh bien parfait. La Boillat vaudrait alors une somme plus ou moins équivalente à ce qu'a coûté Busch-Jaeger (qu'ils n'ont pas dû payer très cher).
Il faudrait encourager Swissmetal sur le court terme et lui laisser continuer à prétendre que La Boillat ne vaut pas grand chose. Ainsi, les dirigeants pourront sortir la tête haute de cette histoire et fuir comme des rats dès que le navire Swissmetal commencera à couler....
En tant que signataire de la déclaration de soutien, je me réjouirais de me voir proposer d'investir dans quelques actions de la "new Boillat".
Bonne chance à vous. Le combat prend réellement une nouvelle tournure!

mars 12, 2006 5:46 PM  
Anonymous Brain said...

@Rigueur :
Tu as sans doute bien raison, mais ces messieurs-les-petits-copains agissent au sein de grande structure et leurs petites combines mises au grand jour, lues par leur collaborateurs et collaboratrices… Cela ne leur fera pas plaisir, sois-en certain ! Donc pour moi, faire de la pub pour le blog de Karl dans ces milieux est utile. Bien sûr, cela ne suffit pas et il faut aussi agir plus loin.

@utilisateur anonyme de 5:16 :
D’abord, je n’aime pas les « anonyme » On peut très facilement prendre un pseudo qui garanti l’anonymat mais qui vous individualise sur le blog. En restant « anonyme » on est assimilé à beaucoup d’autres « anonyme » qui n’ont pas forcément les mêmes idées.

Un bon manager prend de bonnes décisions et s’engage personnellement dans son entreprise, pas en manipulant les gens et en mettant sur le papier des choses insensées et coûteuses qui ne rapportent pas un seul centime de production supplémentaire.

Déménager une fonderie existante tient du non-sens. Si la capacité de production s’avère insuffisante, on commande une nouvelle installation qui coûtera bien moins cher que la transplantation d’une fonderie qui tourne ! sans compter l’arrêt de la production pendant tout le déménagement. Alors, je ne sais pas très bien qui sont les soi-disant spécialistes dont Martin Hellweg s’entoure, mais leur compétence me semble fortement limitée.

Enfin, vous ne dites rien sur le cumul de fonctions antagonistes ! J’en conclus que nous ne sommes pas du même bord !

Brain

mars 12, 2006 6:09 PM  
Anonymous Rigueur said...

Merci pour vos remarques concernant mes propositions critiquable et à critiquer sur la vie privée de Hellweg et ses sbires!!! (aujourd'hui à 11:34 am)

A chacun son choix!!!

N'oubliez pas que j'adore provoquer!!!

Notre société d'individualisme est en train de faire du mal à elle-même. L'individu libre réclame à la société des sécurités sociales!?!?! La distinction entre vie privée et vie professionnelle est en train de faire naître des managers complètement déconnectés de la réalité du terrain!?!? En finalité, ceux qui sont au bout de la chaîne, ceux qui sont tout en bas du pyramide doivent travailler pour éviter des conflits sociaux, voire une nouvelle révolution.

Je ne suis certainement pas objectif!!! Mais franchement, ne voyez-vous pas dans la solidarité des Boillat et de ses supporters dans cette lutte une forme de révolte contre l'individualisme que souffre notre société??????? Regardez comment fonctionnent les entretiens d'embauche aujourd'hui!!! L'employeur fait plus attention à vos diplômes et à vos expériences professionnelles que à vos qualités morales. Nous voyons de moins en moins ou plus du tout des offres d'emploi avec des phrases style "homme de confiance" ou "doté d'une morale irréprochable", etc... pourquoi??????

Au nom du profit, au nom de la croissance, peu importe comment y arriver, s'il faut utiliser des méthodes à la Hellweg, on n'y va quand même??????? Comment il vit, comment il se comporte dans sa famille (unité de base de notre société), se faire traiter de menteur, .... c'est pas si grave, parce que c'est sa vie privée.....
ce qui compte ce sont des résultats quantifiables????

Comprenez moi chers amis bloggers,
LA BOILLAT VIVRA
mais
les CEO, membres et présidents des CA, TOP MANAGERS, etc ... style Hellweg et sa bande continuent d'exister aussi.

mars 12, 2006 6:13 PM  
Anonymous Deiss..pote said...

@brain
http://info.rsr.ch/fr/rsr.html?siteSect=500&sid=5672456&cKey=1113146429000
Article concernant les doubles casquettes! tu peux aussi voie le site de la fondation Ethos
Salutations

mars 12, 2006 6:18 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ brain et autres sur le cumul de fonctions dirigeantes.

avant de s'exciter plus que de raison, il faudrait qqes infos supplémentaires.

- Hellweg est employé de swissmetal ou consultant externe? i.e. est-ce qu'il reçoit un salaire ou des honoraires?

- Quels sont les actionnaires d'Ally?

- Quelles autres activités pour le compte d'Ally effectue-t-il?

Il faut savoir que beaucoups de consultants mettent sur pied des SA (souvent ils se regroupent) pour des raisons juridiques et fiscales (et pratiques). De plus, son salaire/honoraires est/sont fixé par le CA en entier ou bien alors le comité de rémunération composé de plusieurs membres du CA. Il ne le fixe pas lui-même, et cela vaut pour tous les membres de la direction générale.
Les actionnaires d'Ally sont très probablement les membres de l'équipe dirigeante de la boîte, comme cela se passe pour l'écrasante majorité des firmes de consultants.
La double casquette dont il est question n'est donc probablement pas un problème.
Finalement, le fait de retrouver les mêmes personnes dans beaucoup de CA n'est rien de neuf.
un exemple: bertarelli (serono et alinghi) est dans le CA de nestlé et ubs. brabeck (nestlé) est dans le CA de nestlé et creditsuisse (entre autre).ubs et nestlé sont les principaux sponsors d'alinghi. et on peut continuer comme ça pour faire toutes les sociétés cotées en suisse.
Il faut avoir des faits concrets avant de faire des accusations, sinon on piétine la présemption d'innocence, un des fondements de notre justice.

mars 12, 2006 6:22 PM  
Anonymous Brain said...

@deiss.pote : C'est vrai, Peter Brabeck cumule deux fonctions, mais je le répête, il s'agit de la même entreprise : Nestlé.
Pour Hellweg, il s'agit de deux entreprises différentes ! Ce n'est pas comparable, c'est bien pire pour Hellweg !

mars 12, 2006 6:33 PM  
Anonymous Rigueur said...

Je suis d'accord avec Brain!

A part de faire la pub de ce blog de Karl, qu'est-ce que nous pouvons faire d'autre?

mars 12, 2006 6:42 PM  
Anonymous brain said...

@anonyme de 6 :22 (qui est probablement le même que celui de 5 :16)

Pour les fonctions de MH, allez simplement visiter les sites de Swissmetal et d’Ally Management. Vous aurez tous les renseignements que vous désirez sur MH.
Et ne me faites pas faire un cours sur la différence qu’il y a entre un membre d’un conseil d’administration et un directeur général d’une société anonyme. A la manière dont vous essayez de noyer le poisson, je comprends que vous le savez parfaitement.

Brain

mars 12, 2006 6:42 PM  
Anonymous Deiss..pote said...

@utilisateur anonyme 6h22
Il faut avoir des faits concrets avant de faire des accusations, sinon on piétine la présemption d'innocence, un des fondements de notre justice
Votre dévelopement ci dessus c'est n'importe quoi !la Fondation Ethos n'a pas attendu d'avoir des preuves pour dénoncer le système pervert des doubles voir triples mandats .Faut-il toujours avoir la preuve pour critiquer un système mis en place ? je pense que non !
si Bertarelli a comme sponsor l'Ubs alors qu'il siège au conseil d'administration il n'y a pas besoin d'avoir fait de hautes études pour penser qu'il a des facilités ! et là je vous l'accorde vous ne trouverez pas de preuves .Quoique il serait intéressant de contrôler le mouvements des titres serono ,il se pourrait fort bien que le Marcel (ospel UBS) recoive un petit bonus pour la pub ,vous me direr une fois encore le doute profite à l'accusé .
Amicalement

mars 12, 2006 6:44 PM  
Anonymous Anonyme said...

Ally Management a été créé par trois personnes et initialement MH était administrateur avec signature individuelle.

En juillet 2005, les deux autres administrateurs se sont retirés et MH est devenu président du CA.

mars 12, 2006 6:45 PM  
Blogger Karl said...

@Anonyme de 6:22 pm

De nombreux problèmes sont fortement présumés, mais actuellement impossibles à prouver. En particulier, les ventes et rachat d'immeuble entre des entreprises dirigées par Hellweg et l'entreprise immobilière de son ami Hubert Flotho.

Il est amusant, par exemple, de constater que Flotho voulait venir apporter sa contribution à l'estimation de la valeur du parc immobilier de la caisse de pension de Swissmetal, alors qu'il n'avait rien à faire là...

Le cumul de postes de Brabeck est un scandale à mon sens. Heureusement qu'Ethos est là pour garder un oeil sur les agissements de ce monsieur. Personnellement, l'idée qu'on puisse être membre d'un CA et CEO me choque. Déjà que la structure des entreprises est totalement déficiente en ce sens qu'elle ne permet pas aux "stakeholders" de faire valoir leur point de vue... Alors si on commence à cumuler les fonction du côté "shareholder".

Le cas de Hellweg est en effet pire, cela dit. En fait, pour éviter ça, les entreprises comme Ally Managemant devraient être plus contrôlées, voire interdites. Ce ne sont pas des consultants: il font plus que fournir des conseils. Les consultants, en se contentant de fournir des conseils, font un travail qui rend possible l'absence de conflit d'intérêt. Avec Ally Management, c'est impossible si l'on ne lutte pas très activement contre.

Enfin, il est en effet clair que les actionnaires comme OZ Bankers, Laxey, Schürman (on ne parle peu mais il prétend posséder 15% du capital action) ou 3V assets management sont parfaitement conscient de ces manoeuvres et les soutiennent totalement.

C'est probablement Schürman, je crois, qui est directement derrière Helwleg, mais il faudrait vérifier.

mars 12, 2006 6:47 PM  
Anonymous Deiss..pote said...

@Karl
Merci karl tu gagnes des points (rire)oui le cumul est un scandal
Amicalement

mars 12, 2006 6:50 PM  
Anonymous Anonyme said...

re@brain

si vous n'avez pas besoin de cours pour faire la différence entre direction et CA, ben alors faut pas sortir des âneries comme celle qu'il peut fixer son salaire ou ses honoraires lui-même.
a continuer comme ça, on s'y retrouve plus dans ce qui est important et ce qui ne l'est pas...

mars 12, 2006 6:55 PM  
Blogger Karl said...

Bon, moi je suis le président dictateur général, directeur opérationnel et unique actionnaire du blog "Une voix pour la Boillat".

Seul problème: je n'ai pas le plaisir de virer du personnel avec ce système. ;-P

mars 12, 2006 6:57 PM  
Blogger Karl said...

@Utilisateur anonyme de 6:55 pm

1) veuillez garder un langage coorect. Merci.

2) Je crois que vous n'avez pas évalué complètement le pouvoir qu'a M. Hellweg sur le CA.

Quel actionnaire est derrière lui? Quel pourcentage du capital-action contrôle-t-il via des actionnaires? A mon avis, beaucoup est contrôlé par lui, ou par ceux qui l'ont mis ne place.

Toujours selon moi, le CA de Swissmetal est là pour parfaire le club de petits copains et pour servir de pots de fleurs. Au niveau opérationnel, M. Hellweg fait ce qu'il veut, au prix qu'il veut. Par exemple, il engage du personnel d'Ally Management comme il l'entend.

Martin Hellweg est le seul lien entre le CA de Swissmetal et Swissmetal. F. Dupont et A. Willemin ont été licenciés parce qu'ils étaient des liens alternatifs.

Dès lors, pensez-vous vraiment que M. Hellweg ne soit pas à même d'imposer ses conditions?

mars 12, 2006 7:03 PM  
Anonymous Anonyme said...

Pour ceux qui n'ont pas lu le fameux article concernant la position des actionnaires connus..., le revoici.

http://194.209.226.170/pdfarchiv/bund/2006/03/04/05333Wirtschaft20060304_1.pdf

mars 12, 2006 7:18 PM  
Anonymous idéaliste incurable said...

@rigueur

Arrêtez avec la famille d'Hellweg. Ce serait méprisable et une telle démarche serait de nature à nous aliéner des sympathies. On n'est pas des fouille-merde quand même. A part ça bonjour à tous.

mars 12, 2006 7:19 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ dos formatted

Je ne prétends à aucun moment de MH est un bon manager... loin de là. Il est même nullissime dans le cas présent. Même Swissmem à mots couverts a dû reconnaître qu'il ne l'était pas.

mars 12, 2006 8:01 PM  
Anonymous dos formatted said...

@ utilisateur anonyme de 5h16

merci Karl pour la remarque ;-)

(je suis tout à fait en phase avec la réponse de brain 6h09, mais je désire apporter mon grain de sel)

Vous dites, l'anonyme: un bon manager ne doit pas être spécialiste des techniques de son entreprise, du moment où il s'entoure de spécialistes.

Très juste, d'accord avec vous, le rôle du CEO, c'est de se reposer sur l'analyse technique de ses cadres, d'écouter ses spécialistes, de se forger une vision stratégique et de conduire son entreprise dans son sens. Un bon manager sait aussi provoquer ses hommes et permettre ainsi l'éclosion d'idées nouvelles et génératrices de succès.

Un manager qui, par contre, se crée des illusions et écarte les spécialistes parce qu'il ne sont pas de son avis est, pour parler bref, un con. Suivez mon regard...

C'est un homme dangereux pour la survie de son entreprise, car il se fonde sur ses illusions et s'entoure d'une clique de personnes qui n'osent faire qu'une chose: approuver ses délires pour plaire au maître, quitte à en perdre leur âme et tout bon sens. L'exemple du transfert de la fonderie est un exemple parmi d'autres.

On est dans le sectarisme le plus pur.

mars 12, 2006 8:02 PM  
Blogger Karl said...

Merci Dos Formatted pour ta compréhension.

Merci à tous de prendre garde à votre langage, même quand il s'agit de ce cher Martin H.

mars 12, 2006 8:15 PM  
Anonymous dos formatted said...

@utilisateur anonyme 08h01
Vous convenez donc que Hellweg démontre une absence totale de qualités en ce qui concerne sa fonction de manager. Merci d'être clair, et je pensais l'avoir senti dans votre message.

Alors, proposez donc une idée pour le coincer, si vous estimez que sa position de double casquette est défendable! Je pense que vous pouvez contribuer à le faire tomber en amenant des idées sur d'autres thèmes. Peut-être même que vos conceptions évolueront.

A propos, prenez-donc un pseudo, on pourra suivre plus facilement vos brillantes propositions. merci.

Personnellement, je suis d'avis que ce n'est pas éthique, mais le problème Hellweg est plus profond que celui de la double casquette.

Cet homme est un manipulateur qui utilise toutes les ficelles du système (ou tous les trous, si on préfère) pour arriver à ses fins. Il appartient malheureusement à une race qui est en croissance de nos jours. Ces gens ratissent les entreprises pour en sucer la moëlle. On vit dans un société Kleenex.

(Comme le dit Karl, le CA de SM est une assemblée de potiche mise en place pour laisser faire le morpion, pour 'faire semblant' donc!).

Après la grippe aviaire, viendra la grippe des morpions. En tout cas, Martin, d'après l'article du Temps de samedi, il commence à tousser.

mars 12, 2006 8:26 PM  
Anonymous Rigueur said...

@ idéaliste incurable (mars 12, 2006 7:19 PM )

Et à vous tous

Il ne faut pas aliéner des sympathies. Je vous prie donc d'arrêter toutes actions contre la famille Hellweg.

Merci beaucoup et bonne continuation!!!

mars 12, 2006 8:38 PM  
Anonymous expatrié said...

@rigueur

Je préfère ça. Je me sentais pas trop l'âme d'un fouilleur de fonds de poubelles.

mars 12, 2006 9:08 PM  
Anonymous Anonyme said...

;-P 11e commandement: tu ne morpionneras pas ton prochain.

Bonsoir à tous!

Carrouge fête La Boillat: reportage sur le 19:30
http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=501930

Mes amitiés aux grèvistes, bonsoir à Corinne qui a dit: "ce n'est plus un combat, c'est de la résistance".

Très bonnes salutations,

LA BOILLAT VIVRA!

mars 12, 2006 9:28 PM  
Anonymous Marlène said...

J'ai bien lu tous les posts sur ce blog.
Il y a de bonnes pistes de reflexion, de bonne idées mais gardons nous de nous tromper de combat.
La sphère privée d' Hellweg ne regarde personne. C'est catégorique ! Surtout sans intérêt.
C'est ce que fait Hellweg qui nous préoccupe; Hellweg, est il chargé oui ou non de la gestion de Boillat à laquelle il a failli gravement par ses méthodes et procédés qui ne relèvent pas de règles minimales et de l'art de la gestion.

Une industrie apposée à une institution de consultance qui pourrait bien être aussi une officine de courtage financier fait ressortir qu'elle n'est pas située sur un même niveau de stratégie, elle réagit différemment d'une entité non industrielle.

Les acteurs qui s'y trouvent derrière ces entités, y sont de leurs pleins droits selon les usages d'un marché financier unique et libre. (Il n'y a aucune législation qui définit cet espace là ni ne cerne les catégories d'investisseurs avec leurs tendances et qualités spécifiques). Mais les actionnaires d'une industrie de production, font traditionnellement confiance en leur placeur et en la place qu'ils investissent. Les fonds de collectivités publiques sont en général encadrés de quelques mesures restrictives de prudence.

Depuis peu, les pratiques ont changé sans qu'aucune législation ne se soit adaptée. les actionnaires ne savent pas que leurs actions participent aux nombreuses migrations dans ces ensembles d' activités initiées par ces grandes institutions, activités parfois très animées à la manière d'un loto géant. Ces entités, à savoir: conglomérats de sociétés, banques, d'industries de production, de distribution, des groupes d'assurances, de conventionnés comme dans les acieries etc. Même s'ils le savent, les petits porteurs mal représentés ont guère le choix. Fréquemment on leur apprend assez vite par trois lignes dans un courrier papier qu'ils ont tout perdu sans la moindre explication.

Les placeurs s'en chargent donc. Et les Martin Hellweg de faire miroiter les gisements de profits et de faire comprendre qu'il est doué pour les leur trouver. (talent ou bluff ? moi, je dirais Bluff !).

Que Martin soit nommé à la tête de Swissmétal, au CA c'est de la responsabilité de SM. Mais qu'on lui confie la direction et la gestion de Boillat, c'est plutôt un concept un peu baroque. (Martin prend tout pour du primaire).
L'auteur de cette décision a sans doute d'obscures raisons pour le faire. Boillat ne démontre-t-elle pas que, compétences mal placées peuvent même provoquer effondrement ?

Si Boillat s'effondre, Swissmétal se fragilise.
C'est peut être cela que recherche un gros concurrent sûr de lui.

C'est les actionnaires de SM et certains de Ally management qui sont du coup menacés. Ils n'ont qu'à analyser.

On peut logiquement craindre que les inébranlables hedge funds entrent en scène pour le service de puissantes multinationales qui veulent éliminer des concurrents.
Ils doivent bien à Hellweg quelques somptueuses rémunérations pour ses partita, non ?

C'est un vilain moment à passer pour Martin. Qu'importe, il gagne de l'argent. On viendra encore le rechercher.

Ne nous laissons pas faire.
Surtout pas n'importe quel
repreneur !!!!

mars 12, 2006 9:43 PM  
Anonymous dos formatted said...

coopérative...
coopérative...

mars 12, 2006 10:11 PM  
Anonymous Noir & rouge said...

Vente de la Boillat par SM
Si c'est vraiment ça qui se dessine, il faudrait s'y mettre tout de suite. Pourquoi pas une liste parallèle à la signature de la déclaration où tout le monde pourrait indiquer ce qu'il/elle est prêt à mettre en cas de rachat... Pas de mise en ligne des noms, mais seulement du total des engagements.
Et côté banques, comme on ne pourra pas compter sur l'UBS, il faudra prendre langue avec des alternatives comme la Banque alternative ABS à Olten et la Banque communautaire libre BCL à Bâle. Et puis, il y a aussi des caisses de pensions (beurk: en tant qu'opposant à l'épargne forcée, je me bouche le nez!): NEST à Zurich, Abendrot à Bâle, peut-être même la caisse de pension genevoise de la fonction publique, qui se pique de placements éthiques... A creuser! Je suis persuadé que le mouvement a plus de ressources que l'on ne pourrait penser...
Vive l'autogestion!

mars 13, 2006 12:35 AM  
Blogger Karl said...

@ Noir & Rouge

A vue de nez, je sui sloin d'être convaincu que l'UBS n'investirait pas dans la Boillat.

Quant au reste... Je suis très sceptique, malheureusement. La somme nécessaire, et les négociations avec la direction de SM, me paraissent hors de portée.

Bonne nuit! ;-)

mars 13, 2006 1:24 AM  
Anonymous Marlène said...

@ Noir et Rouge

Une souscription d'intention de financement de la Boillat afin de connaître la solidité de son soutien serait une bonne idée. Un bon baromètre.
Il se peut qu'en plus de personnes, des coopératives et des fonds communaux pour la relance du tissu économique (à Genève: Fonds des tech) et diverses associations sont fin prêtes à s'engager
(Quel citoyen n'a pas acheté 1 mètre carré du plateau du Larzac pour le soustraire au militaires ?)

Par idéal, je m'engage ici avec une promesse dont le montant exact doit rester pour l'instant confidentiel. Il serait à confier à une trésorerie provisoire tenue par des personnes de confiance.
Donc, communication de noms et de montants pour l'instant mais pas encore d'argent.

Dès que la Boillat sera mise en vente officiellement, les futurs actionnaires se réuniront pour connaître les statut, buts et objectifs de rendement.

Ce serait bien si la Boillat crée à partir de cette nouvelle race d' actionnaires, une FONDATION.
Petit à petit, suivant l'évolution de la nouvelle Boillat, les statuts pourraient être modifiés. Si possible dans le sens de la non spéculation et dans le sens du développement durable avec des buts institutionnels de formation et de culture.

La Boillat serait dans une position de force si elle peut publier le potentiel de ses soutiens concrets.

A tout à l'heure les Boillat, vous nous tenez en haleine. On est là

mars 13, 2006 3:53 AM  
Anonymous Marlène said...

@ Noir et Rouge

Une souscription d'intention de financement de la Boillat afin de connaître la solidité de son soutien serait une bonne idée. Un bon baromètre.
Il se peut qu'en plus de personnes, des coopératives et des fonds communaux pour la relance du tissu économique (à Genève: Fonds des tech) et diverses associations sont fin prêtes à s'engager
(Quel citoyen n'a pas acheté 1 mètre carré du plateau du Larzac pour le soustraire au militaires ?)

Par idéal, je m'engage ici avec une promesse dont le montant exact doit rester pour l'instant confidentiel. Il serait à confier à une trésorerie provisoire tenue par des personnes de confiance.
Donc, communication de noms et de montants pour l'instant mais pas encore d'argent.

Dès que la Boillat sera mise en vente officiellement, les futurs actionnaires se réuniront pour connaître les statut, buts et objectifs de rendement.

Ce serait bien si la Boillat crée à partir de cette nouvelle race d' actionnaires, une FONDATION.
Petit à petit, suivant l'évolution de la nouvelle Boillat, les statuts pourraient être modifiés. Si possible dans le sens de la non spéculation et dans le sens du développement durable avec des buts institutionnels de formation et de culture.

La Boillat serait dans une position de force si elle peut publier le potentiel de ses soutiens concrets.

A tout à l'heure les Boillat, vous nous tenez en haleine. On est là

mars 13, 2006 3:56 AM  
Anonymous Marlène said...

Creusons du côté Swissmétal pour connaître sa santé et la santé de ses relations.
Investiguons du côté Direction Générale et comme dit Karl, surveillons ses mouvements boursiers et ses cotes.
Le paysage métallurgiste n'est pas aussi dense que dans d'autres secteurs. Il est possible de trouver ses liens de servitudes et ses liens de sévices sur le marché.
Cherchons, cherchons...

mars 13, 2006 4:09 AM  

Links to this post:

Créer un lien

<< Home