lundi, mars 06, 2006

Tenir

Tenir un bout, et le bon

Sur www.boillat.org, on tient le bon bout: 10'000 signatures confirmées!

L'uZine 3 continue aussi à tenir le bon bout. Du courage, de la motivation, de la persévérance... La mayonnaise prend, et le chauffage à mazout de la cuisine tiendra les asperges au chaud. Bon appétit!

Martinou, avec son torchon de lettre, tient lui aussi un bon bout. Les journalistes en ont parlé sans l'avoir lue. Le fait qu'elle n'est pas signée n'a pas fait de vagues... Dooormez, je le veux! Mais une opération karlienne de réveil des journalistes (de brillant réveil même, c'est annoncé par le soleil!) est en cours.

Quant à Bols et sa petite équipe, ça capote (héhé). En effet, le puissant moteur de leur minibus ne leur a pas permis, "à cause de la neige", de venir de Dornach à Reconvilier. Ils en ont averti les employés de la Boillat par email.
En fait, Henri Bols a l'air de ne pas supporter l'ambiance de travail de la Boillat. Et de voir sa nullité constatée, preuves à l'appui, à chaque mètre qu'il franchit à Reconvilier, doit le déprimer sévèrement. Pendant sa convalescence, ainsi que celle de son équipe, la Boillat sera soumise à moins de risques, c'est déjà ça.


Tenir tout court

Là, on parle des courageux Boillat, pour qui la situation est très dure. L'incertitude est grande, la tension augmente jour après jour. Et pourtant, ils sont là, les Boillat, et ils continuent.

L'échéance de la séance de médiation du 9-10 mars sera centrale, non pas que ce qui y sera discuté serait intéressant. Pas du tout. M. Hellweg va à nouveau tenter d'imposer son agenda et, du licenciement des 21 cadres décidé pendant la grève, on passera au licenciement de 120 employés, décidé lui aussi pendant la grève. Donc, en gros, Rolf Bloch entre en matière sur des mesures de rétorsion à la légalité plus que douteuse.

Cette fois-ci, pour faire passer la pilule, M. Hellweg a écrit sa lettre (non signée et donc sans aucune valeur juridique, je le rappelle) pour tenter de ranger un peu de monde de son côté. De plus, il a réactivé le projet de licenciement collectif d'avant la grève pour tenter de faire croire que ce licenciement est décidé pour des raisons économiques.

C'est parfaitement faux, bien sûr: le carnet de commande n'a pas bougé pendant la grève, les clients n'ayant pas annulé leurs commandes et Dornach n'ayant prit aucune commande à destination de la Boillat durant la grève. On ne peut donc pas prétendre qu'il y a une perte de clients...

Mais voilà, pour effrayer les gens, quoi de mieux qu'un lienciement collectif? Quoi de mieux aussi qu'une médiation au contenu gardé secret, pour faire durer le suspens.

Chers lecteurs, soyez-en donc avertis: jeudi et vendredi, il y aura du suspens, mais pas de dénouement. Au pire, 120 licenciements (c'est Lulu qui a articulé ce nombre, le reprenant des mesures de rétorison annoncées durant la grève) seront annoncés, avec, peut-être, l'abandon de 10 sur les 120 comme soi-disant geste de bonne volonté. Au mieux, il se passera quelque chose, mais on ne saura rien. On verra la délégation de la Boillat ressortir avec la mine des mauvais jours, et voilà.

Chers Boillat, ce moment sera probablement très dur. Serrez-vous les coudes, nous serons derrière vous autant que l'on pourra. Sachez qu'avant tout, le but de Martin Hellweg est de vous faire craquer. Toutes ses manoeuvres sont là pour ça, et sont en grande partie des menaces en l'air. C'est de la guerre psychologique, tout ça.

Dès lors, le bruit de relancer la grève court, on comprend bien pourquoi. Je me permets de donner 3 infos là-dessus:
  • Travailler pour Swissmetal fait que Swissmetal vous paie vos salaires. Vous, vous gagnez votre vie, et Swissmetal dépense beaucoup de sous.
  • Depuis le rachat de Busch-Jaeger, Swissmetal semble être finacièrement plus solide, en ce sens qu'une grève mettrait bien plus long à le tuer. De plus, la grève est une option nettement moins coûteuse pour Swissmetal.
  • Vos clients ont besoin des produits de la Boillat, mais après, ceux de la liste rouge pourront faire pression en ne payant pas la facture: ils n'ont rien à y perdre.

Ce n'est que mon point de vue. Puisse-t-il aider ceux qui en auront besoin. Quoi qu'il arrive, mon soutien est acquis aux Boillat.

Dès lors, y a-t-il une stratégie? Peut-être un peu quand même: Martin Hellweg est en train de faire le maximum de mal à la Boillat. Parce qu'il se rend compte qu'il devra peut-être la lâcher, et qu'il ne saura jamais la diriger sans les Boillat. Alors, d'ici là, il faut protéger la Boillat, tout en poussant Hellweg à la lâcher le plus vite possible. Bien sûr, ce n'est, toujours, que mon avis.

J'essaierai d'être plus marrant la prochaine fois!

22 Comments:

Anonymous Rigueur said...

Je suis 100% d'accord avec Karl et vous?

"Martin Hellweg est en train de faire le maximum de mal à la Boillat. Parce qu'il se rend compte qu'il devra peut-être la lâcher, et qu'il ne saura jamais la diriger sans les Boillat. Alors, d'ici là, il faut protéger la Boillat, tout en poussant Hellweg à la lâcher le plus vite possible. Bien sûr, ce n'est, toujours, que mon avis."

T'en fais pas Karl! Quand l'heure est grave, tu as le droit du coup de gueule! Mais essaie quand même d'être plus marrant la prochaine fois! ;-)

mars 07, 2006 7:20 AM  
Anonymous idéaliste incurable said...

@corinne

Ton commentaire d'hier soir (12:59), je le ressens un peu tristounet. Je peux bien comprendre ça et je veux seulement te dire une chose : c'est dur, très dur, ce que vous vivez. Il y a plein de gens qui pensent à vous, font leur possible pour vous aider. Avec tous les Boillat, pensez à eux quand vous vous sentez tristes et découragés. Courage courage courage,Dieu vous garde.

mars 07, 2006 8:15 AM  
Anonymous Anonyme said...

@ Karl

Une question: sais-tu si des tractations sont en cours, par exemple par des cadres de la Boillat, pour trouver des investisseurs prêt à racheter la Boillat?
Histoire de faire une proposition concrète à Martinou, juste au cas ou il lâcherait le morceau.

mars 07, 2006 8:29 AM  
Anonymous Anonyme said...

@corinne

Le but recherché est de nous avoir à l'usure. Fais donc une pause, éloigne toi du conflit un jour ou deux pour faire le point. Reste en contact avec les potes par internet. Une Corinne reposée en vaut deux. Courage Corinne, on compte sur toi.

mars 07, 2006 8:54 AM  
Anonymous paddy said...

Il y a des raisons d'être optimistes.
Dans cette affaire je vois:
- des employés soudés,
- toute une région solidaire,
- plus de 10'000 signataires,
- des années derancoeurs politiques balayées
- des tas de gens qui se défoncent comme ça, "pour parce que"...

Ben ça, c'est bien, c'est positif, c'est fort.


Bien sûr tout ça risque de se faire morpionner. Ce risque est connu dès le départ. Mais certaines choses ont changé. Beaucoup de choses. Les Boillat ont changé les perceptions. Leur mouvement a ainsi valeur de petit exemple.

L'économie des financiers, les médias, la justice, la politique et la "solidarité confédérale" ont du souci à se faire pour leurs crédiblités respectives.
Leur cote n'était pas enthousiasmante avant, mais qu'en sera-t-il après?
Je suis de ceux qui croient que la confiance dans les pouvoirs n'est pas automatique.
Elle s'acquiert et elle s'entretient.
Les conséquences de ce que nous vivons auront un effet sur l'avenir.

Je ne vois que des effets positifs à votre mouvement. Il n'y a rien à jeter.
La responsabilité des conséquences négatives de cette crise incombe clairement aux pouvoirs cités plus haut.
Continuez d'être exemplaires!

mars 07, 2006 9:21 AM  
Anonymous Anonyme said...

Bravo Karl ! d'accord avec ton analyse.

Bon courage aux Boillat et à leurs familles ne vous laissez pas décourager par la perfidie mise en place par la direction de SM.

Dans sa lettre il a oublié de dire que dans sa stratégie il élimine d'abord toute personne qui ne pense pas comme lui, ensuite il dit qu'il veut dialoguer .....
la dictature totale et dire que certaines personnes suivent un type comme lui !
Allez, la lutte continue ...

mars 07, 2006 9:31 AM  
Anonymous bien informé said...

Nouvelles du front:
Les Dornachiants sont là. Même que les routes sont plus mauvaises que hier.
Hirschweg est au combat mais d'une seule main. Le Chef de Gare (c'est la seule place ou ce n'est pas un chef con pétant) fini son inventaire mais il n'a pas encore sifflé pour donner le départ à ses (ex)presses, nous n'avons bientôt plus d'ébauches. Le Petit –déménage ne peut pas non plus mettre en fonction sa fonderie il à un problème d’eau (après la neige, l’eau).
Bonne surprise les SECURITAS sont toujours présents dans l’entreprise (coût estimé 10’000Sfr par jour).

mars 07, 2006 9:50 AM  
Anonymous Deiss..pote said...

DERNIÈRE MINUTE
Swissmetal: plus de 10'000 signatures de soutien sur Internet
RECONVILIER - Plus de 10'000 personnes ont déjà signé une déclaration de soutien en faveur des ouvriers de l'usine Swissmetal Boillat sur Internet. Les signataires proviennent non seulement de Suisse mais du monde entier.

A 09h00, 10'080 signatures confirmées figuraient ainsi sur le site. Des personnes établies en Chine, au Tchad, aux Philippines ou au Brésil ont apporté un message de solidarité. En Suisse, plus de 500 personnes domiciliées à Lausanne ont apposé leur signature électronique. Cette déclaration est traduite en cinq langues.

Les signataires estiment qu'"aucune somme d'argent ne donne le droit de rayer 150 ans de labeur et un savoir-faire irremplaçable". Ils font aussi part de leur profond respect à l'égard des employés qui se sont "levés pour défendre des valeurs qui n'apparaissent dans aucun bilan comptable".

Ci dessus communiqué du journal L'impartial cette démarche démontre que enfin la presse se réveille ,à nous de les secouer encore et encore pour démontrer par a+b que votre combat est juste ,légitime et exemplaire
Et Merci à l'Impartial
Amicalement courage à toutes et à tous

mars 07, 2006 9:54 AM  
Anonymous solidaire.. said...

Je suis assez d'accord avec Karl..je licencie 120 personnes, et parce que je suis saint Martinou, j'en licencie que 110...tout le monde doit me dire merçi.. (médiateur, presse, opinion publique suisse alémanique...) et voily...mon plan fonctionne à la lettre..(mauvais jeu de mots..)

Quel type méprisable que ce SchnellWegg, ne pas signer une lettre adressée à ses employés (mais destineée à la presse..)ne pas avoir le courage de ses mots,du sens de ses prases, pas de courage tout court!
Si la grève reprenait, je la verrait comme une pression médiatique, cette fois...en cour-circuitant la pseudo médiation..(mais attendons de voir)et en retournant l'effet de la lettre non signée contre le morpion..
Mais , tout celà sent le roussit...reste à savoir à quel endroit ça va brûler!!

Courage les boillats.On est tous encore là!

mars 07, 2006 10:00 AM  
Anonymous Belphegor said...

Quelqu'un qui n'est pas indifférent au combat de la Boillat, c'est Duja, l'animateur de Couleur 3. Il n'en manque pas une pour en rajouter une couche et faire connaître cette cause aux auditeurs.

En plus, il ajoute toujours sa touche d'humour grinçant.


Merci Duja.

mars 07, 2006 10:11 AM  
Anonymous jurabernois said...

@bien informé, 9h50 :

Merci pour les informations ! tu peux jeter un coup d'oeil à l'historique http://jb.zonez.ch/index.php?historique#last ? J'apprécierais si tu pouvais me donner des compléments d'informations sur l'état de la situation à l'usine (ce qui marche, marche pas, pourquoi etc...), au jour le jour.

Mon mail : jurabernois@yahoo.fr

D'avance merci à toi, ou à d'autres.

mars 07, 2006 10:14 AM  
Anonymous Anonyme said...

Chers toutes et tous, cher Karl,

L'analyse de la lettre de "manière lumineuse" est brillante. A l'instar du soleil, qui annonce un brillant réveil...;-), elle dissipe les manoeuvre d'intimidation qui ne cessent de vous blesser.

Vous êtes tous dans mes pensées, soir et matin. Depuis peu, je prie aussi pour vous, Martin Hellweg et, sans les citer nommément ici, pour tous les protagonistes du conflit, y-compris nos ministres et autorités.

Que tous les germes d'idées constructives déposées sur ce blog grandissent et produisent des fruits, dans le long terme, pour toute la région, pour notre pays et au delà.

Le savoir faire des Boillats est brillant lui aussi, merci à toutes et tous d'en témoigner jour après jour!

@petit ours, la lettre du 6 mars 11:23 me plaît beaucoup!... les interventions des uns et des autres m'épatent le plus souvent. BRAVO et MERCI de ce combat hors norme et pourtant représentatif de la lutte menée par bon nombre d'entre nous dès lors qu'il a affaire à l'abus de pouvoir.

Que cette journée vous apporte de la paix et de la joie.
A tous dans les 3 usines et par delà, courage!

La Boillat vivra!... et qui vivra verra!

mars 07, 2006 10:25 AM  
Anonymous bloggeur fou said...

Bonjour à tous,

10 000 signatures,ça en jette! Pourquoi ne pas en profiter pour publier la "déclaration de soutien" entière dans la presse(sans la liste des signataires quand même,sinon on risque la rupture des stocks de papier!)?

Ce serait un contre-poids à la lettre du morpion qui produit son petit effet."Je tiens à faire ici le premier pas"(et à Boilat,on a fait quoi jusqu'à présent?),et,"Il a déjà délivré un signe favorable en se rendant à la première réunion de la médiation"(ah bon,ça n'allait pas de soi qu'il soit présent?).

Ce sont les commentaires de la presse qui m'ont frappée ce matin.Ca doit être ce qui s'appelle la neutralité de l'information.

Bonne journée à chacun et merci à tous ceux qui se battent dans ou pour que vive la Boillat.

mars 07, 2006 10:26 AM  
Anonymous solidaire.. said...

@ belphegor!

J'ai envoyé un mail à couleur3 pour les remercier... je leur ai parlé de la lettre et de son côté faux cul!

Bonne radio COULEUR3....ça rime avec uZine3 :-))

mars 07, 2006 10:34 AM  
Anonymous jurabernois said...

Voici un lien à l'extrait de l'émission de la Soupe est pleine de dimanche passé (chanson de Laurent Flutsch, chantée par Sandrine Viglino).

Ecouter extrait

mars 07, 2006 10:46 AM  
Blogger Karl said...

@Tous

Bonjour!

Quelqu'un se demande si un projet de rachat de la Boillat existe.

Pour dire les choses simplement, sachez que tous les investisseurs ne sont certainement pas des abrutis qui croient que la Boillat est un atelier protégé.

Mais pour qu'il y ait un acheteur, il faut un vendeur, et un prix abordable. Donc, il faut mettre la pression sur M. Hellweg.

mars 07, 2006 10:53 AM  
Anonymous pg said...

C'est peut-être bête, mais les clients ne pourraient pas payer les factures sur le compte de solidarité directement??? Comme ça l'argent serait bien visible de tous et destiné aux vrais travailleurs qui fournissent un vrai travail grâce à un vrai savoir-faire.

mars 07, 2006 11:00 AM  
Anonymous Caïenne said...

@ PG

Pour une fois que le compte serait bon pour nous.

Salutations

mars 07, 2006 11:06 AM  
Anonymous Anonyme said...

@ Karl

Merci pour ta réponse sur les investisseurs potentiels non-abrutis.

J'espère que la stratégie mis en place va aussi dans cette direction afin de forcer Martinou à vendre avant qu'il ne mette le site de Reconvilier en pièces...
Avec beaucoup de soutient et de pressions extérieures il y a peut-être espoir d'hypnotiser l'hypnotiseur:
...VOUS VEEEEEENDEZ....

mars 07, 2006 11:15 AM  
Anonymous jurabernois said...

Pour en savoir plus sur l'état de la situation (et les problèmes techniques dans l'usine) : état de la situation. Merci à Bien informé.

En lisant ça, et si j'étais actionnaire, ça me donnerait pas confiance du tout du tout du tout. Pas vous ?

mars 07, 2006 11:15 AM  
Anonymous léon said...

Nouvelles du front !!!!!
L'ennemi tourne en rond,aucune percée significative....
la résistance continue !!!!
Dans l'aquarium le mec qui gère les pièces de rechange est crevé il sait plus comment s'en sortir,il l'a dit a ses supérieurs. mais ses ordres sont de continuer !!!
Juste une phrase de Sylvio :
Si vendredi les Boillat n'adèrent pas aux idées de Machiavel ben l'usine sera FERMEE !!!!!
ça pue la merde!!!!
Sincèrement il faut se bouger MAINTENANT encore plus !!!

Pendant ces temps difficiles je me sens comme ces résistants Français,plus on nous emmerde plus on a la rage de combattre !!!

MERDE c'est NOTRE usine le combat continue!!!!!

LA BOILLAT VIVRA !!!

mars 07, 2006 11:32 AM  
Anonymous Anonyme said...

L'école primaire de Reconvilier est sur les pistes aujourd'hui ... et se sont les profs qui paient la journée de ski à tous les enfants de grévistes ! Bravo

mars 07, 2006 11:52 AM  

Links to this post:

Créer un lien

<< Home