samedi, mars 04, 2006

On en rirait presque

La sécurité dit-on

Les employés de la Boillat, malgré tout le tragique de la situation, semblent parfois ne pas pouvoir réprimer leurs rires, face à l'absolue incurie dont font preuve leurs nouveaux supérieurs.

Au point que ces nouveaux chefs demandent parfois l'aide de personnes qu'ils ont eux-même licenciées... Il y a même eu un cas où un autre licencié a été demandé pour remplacer un licencié.

Déclin, le chef de l'assurance qualité, fonction qui nécessite de très bonnes connaissances en informatique, a dû passer un coup de fil pour demander "comment on se loggue". Clignements d'yeux... Oui, ça existe.

Bien sûr, les nouveaux chefs de la Boillat cherchent activement quelqu'un qui pourra presser un bouton, tirer une manette ou brancher un circuit sans qu'ils soient là, au cas où ça tournerait mal. Car les personnes qui savent sont bien au chaud à la maison, avec leur lettre de licenciement posée sur le bureau.

Comme vous savez, à la Boillat, il y a des cuves d'acide, des réservoirs d'ammoniac, des tonnes de métaux en fusion, des machines extrêment puissantes, des fours, bref, des choses dont on doit s'occuper sérieusement. Et qui s'en occupe sérieusement? Oui, heureusement, il y a des ouvriers pour garder un oeil sur tout ça.

Certains, sur le blog, remarquent qu'on pourrait commencer à alerter la SUVA. SUVA, es-tu là? Parce qu'à la Boillat, SUVA pas.


Clients, on vous aime!

La direction de Swissmetal n'aime pas ses clients. C'est confirmé. Comme je le disais hier, ils ont établi une liste de clients à bannir. Sur Forums, à la RSR, leur exclusivité avait donc un jour de retard, héhé (mais c'était très bien quand même).

Swissmetal a fait 3 catégories:

  1. Les gentils, en vert, qu'on peut servir à foison.
  2. Les pas cool, en bleu, auquel on offrira un petit frisson gratuit.
  3. Les vilains, en rouge, qui peuvent toujours aller cueillir des perce-neige en attendant que les poulets infectés au H5N1 aient des dents.
Les vilains sont, soit-disant, ceux qui ne paieraient pas bien leurs factures, tandis que les pas cool ont fait des menaces... pas cool. Bien sûr, dans un monde qui échappe à la direction de Swissmetal, et qui s'appelle "réalité", les rouges paient bien leurs factures. Mais ils ont le malheur d'avoir annoncé qu'ils retiraient leur confiance à Swissmetal, et de s'appeler Lauener, Jeanneret, Codec ou encore Bic France. Les meilleurs clients de la Boillat.

Rappelons que la direction de Swissmetal avait fait pression sur son personnel pour la reprise du travail, dans le but de livrer les clients en ayant le plus besoin. C'est-à-dire Lauener, ... Vous avez compris. Bon, un camion est finalement parti livrer Bic France, contre le gré de la direction actuelle de la Boillat, qui a essayé de le bloquer en jouant à Starsky et Hutch.


Bols roi!

Avez-vous lu Ubu roi, d'Alfred Jarry, la pièce de théâtre d'où vient le mot "ubuesque"? Eh bien, ne vous fatiguez pas à la lire, mais allez à la Boillat regarder ce qui se passe, et vous aurez vécu ça en vrai. S'il faut dire une fois dans sa vie "ubuesque", c'est le moment.

J'avoue une chose, ici: je n'ai même pas envie d'inventer des gags. Rien que de fermer les yeux et d'imaginer l'intérieur de la Boillat: Les chefs qui courent vers un objectif aléatoire, devant des ouvriers qui se frottent les yeux en regardant. L'usine qui marche on ne sait comment, sinon par la volonté persévérante des Boillat à livrer leurs clients. Les machines qui tournent sans qu'aucun responsable ne puisse dire ce qu'elles produisent. L'assurance qualité, supervisée par Déclin, qui se demande encore à quoi sert le petit objet blanc arrondi, avec écrit "Logitech" dessus. H. Bols, le "tyran", effrayé à l'idée d'exploser en passant trop près d'un engin qu'il ne connait pas. Les camions qui partent sans savoir où, en se trompant de chemin.

Voilà, quand j'imagine tout ça, les yeux fermés, pas besoin de gags, le fou rire vient tout seul! La Boillat, une usine qui tournait comme un métronome, rendue folle par ces guignols, qui courent, qui courent, qui courent... Bah, si on ne riait pas, on pleurerait.

N'hésitez surtout pas à aller à l'uZine 3 parce que les ouvriers en ont, des choses à raconter, et qu'il vaut mieux être assis derrière un verre que debout au téléphone pour les entendre.


Juju

Une série d'articles, comme toujours, dans le Journal du Jura. Sur plein de choses, dont une certaine date explosive dont j'ai parlé. Sur certaines listes de couleur (aurais-je mal compris le code?). Un certain accident ainsi que quelques soucis de presse et de fonderie, aussi. Tout comme sur le blog, en moins bien / aussi bien / mieux. Tracez les 2 intrus.

Surtout, lisez l'article sur les choses fumeuses en préparation pour le 10 mars, vraiment. Je ne vais pas répéter ici ce qui est écrit à ce propos, mais mes informations concordent avec celles de P. Oudot. Ce jour sera chaud, ou froid, mais en tout cas on va suer, c'est promis. Car il s'en passera, des choses, le 10 mars, et on ne saura pas lesquelles. Mais mon petit doigt me dit -ce n'est qu'une supposition- que le lieu de ces réunions rique bien d'être, là-bas, ou ailleurs, en tout cas pas là. Et que Rolf Bloch n'en parlera qu'avec 5 plaques de torino dans la bouche.


Débat

Sur ce coup-là, certains ont ri, d'autres ont fait la grimace... Un débat concernant un certain Wilmar est donc né, prenant parfois des accents polémiques. Je vais ici, de manière sérieuse, et donc pas drôle, m'expliquer là-dessus, pour clarifier les choses. Tout d'abord, le passage incriminé:

"Comme on racontait hier, il a en effet fait son retour à l'Usine 2. Puis il est reparti. Pourquoi? Parce qu'il a voulu démarrer les Ebner (cloches de recuit) tout seul comme un grand, et qu'il s'est fait gicler à l'ammoniac (qui est très froid, vu qu'il est là pour ça). Aujourd'hui, le petit Wilmar reste au lit."

Certains ont donc trouvé ce commentaire très méchant... donc, explication:

Wilmar Hirschweg est un pseudonyme inventé par les employés de la Boillat. Je l'utilise dans ce blog, comme d'autres pseudo, pour plusieurs raisons que j'estime positives, et non péjoratives. La première est que le pseudo permet aux gens de séparer la personne réelle de la représentation que j'en fais ici. De plus, le mélange effectué dans ce pseudo permet de conserver un doute sur ce qu'il est: est-il "pollué" par Martin Hellweg? Qu'en serait-il autrement? A chacun de juger. L'idée est la même que pour le pseudo "Karl". Karl n'est pas moi, c'est un peu moi, mais aussi un peu ce que vous y mettez.
Dans cette optique, je pense que les satyres de ce blog favorisent plutôt un défoulement sans conséquence et limite des actes qui pourraient être plus condamnables.

Voici ce qui s'est passé: il fallait faire une opération sur des cloches Ebner. W. Hirschweg a décidé de faire les choses par lui-même, en l'absence des personnes connaissant la machine, alors qu'il n'est nullement qualifié pour (les personnes qui le sont ont été, la plupart du temps, licenciées par la direction de Swissmetal, ou étaient absentes). A ses côtés, le responsable de la sécurité de Swissmetal, creusant peut-être une taupinière.

W. Hirschweg a décidé d'ouvrir une vanne dans ces conditions, sans porter de gants ni de lunettes de protection, pourtant indiquées, alors que lui-même n'hésitait pas à affirmer son pouvoir en s'en prenant à des ouvriers à propos de questions de sécurité, souvent de manière déplacée. Ce qui devait arriver est donc arrivé: un accident. Et il vous donne toute l'ampleur des compétences des gens qui sont venus prendre la Boillat en main sur ordre de M. Hellweg. Bien sûr, ces messieurs auraient probablement préféré, comme dans d'autres cas actuellement en cours, qu'un autre qu'eux prenne le risque de tourner la vanne...

A vous de vous faire votre opinion, mais je vous prie de remarquer encore que, côté Boillat, personne n'a décrié mon commentaire, et ils ont des raisons. Personnellement, je préfère ne pas argumenter plus avant pour ne pas avoir à retourner le couteau dans la plaie. Donc, si pour vous on peut s'arrêter là...


Soussous

Le fonds de grève de la commune de Reconvilier se monte à 279'072 francs. Le match de hockey a rapporté 3'095 francs, plus 615 francs de la part du tenancier de la buvette. Enfin, une conférence face à un parterre d'altermondialistes, à Zurich, a rapporté 900 francs. Merci à tous pour votre geste!

Pour savoir comment donner un coup de pouce: www.boillat.org.
Tant qu'on y est, http://jb.zonez.ch continue de s'étoffer.

64 Comments:

Anonymous solidaire.. said...

VRAIMENT TROP DROLE...Karl..abonné à un journal satyrique réginnal, je deviens en plus accros au blog pour ses blagues de bon aloi..

Un jour viendra ou il faudra faire un bilan de tout ça...Les infos, les dérisions, les pleurs, les appels au secours, les cris de joie, les articles verreux, les bonnes et les mauvaises paroles, mais aujourd'hui, les Boillats doivent bien se remonter leur moral en te lisant!

BRAVO donc une fois de plus pour trouver le verbe juste au milieu de ces rumeurs de Boillateries..

BRAVO LES BOILLATS!!! on est fier de vous!

mars 04, 2006 6:25 AM  
Anonymous Anonyme said...

c est vraiment bien les histoires sur hirshweg et cette bande de con

mars 04, 2006 8:23 AM  
Anonymous linus said...

Il y a beaucoup de gens, totalement extérieurs à la Boillat, qui lisent assidûment le blog de Karl et y puisent l’énergie nécessaire à l’élan de solidarité qui s’est créé autour des grévistes. C’est toute la force de ce blog et de son auteur qui a su et sait trouver le ton et la qualité de l’information pour nourrir cet élan, jour après jour.

Qu’un coup de gueule soit poussé dans les commentaires, c’est de bonne guerre, et je n’y aurais pas réagi. Mais, vu de l’extérieur, sans pouvoir connaître tout le contexte, il peut devenir plus difficile de s’associer au mouvement dès lors que les propos de Karl eux-mêmes peuvent être mal interprétés. Et si personne ne le dit, comment en prendre conscience ?

Merci à Karl pour son doigté dans la modération de ce débat (clos en ce qui me concerne) et… à Karlfred Jarrblog pour sa relecture du roi Ubu ! Sûr, j’ai bien ri !

mars 04, 2006 8:42 AM  
Anonymous michael collins said...

ouuuuaaaaaaaaaaaaaaaahs ah ah ah ah
elle est bonne
les gars a votre place je ne livrerais que des clients rouge, si j'en crois ce que j'ai lus hier au pire MH vous liceniera une semaine plus tot....bon ! faites comme vous le senter ! mais avouez quel coup !!!

courage les gars

mars 04, 2006 8:57 AM  
Anonymous uZine3 said...

Voilà, voilà,

Des news sur le site de l'uzine 3, michel si tu as le temps de corriger mon ortograf moi j'ai trop de job là et vais surfer la route avec ma verte, et venez nombreux aujourd'hui pour le débat vers 16h, la bouffe de Roger et les concerts de ce soir avec le vernissage du CD Boillat.

Fred

mars 04, 2006 9:01 AM  
Anonymous Anonyme said...

@Linus
Coucou Philippe, on t'a reconnu...

mars 04, 2006 9:10 AM  
Anonymous dos formatted said...

tout ça, c'est trop drôle, et c'est trop triste.

Cette reprise du travail n'est qu'un misérable alibi de la direction. Et la manière avec laquelle elle se passe, programmée et prévisible, donne déjà le ton du prochain message des news de swissmetal: (à propos, la dernière "news" date du 24 février)

"Suite à la sage décision du personnel gréviste, le travail a repris à Reconvilier. Les clients sont à nouveau approvisionnés. Paralèllement, l'intégration réussie de Busch-Jäger, nous permet, par effet de synergie, de renoncer totalement à la remise en route de la fonderie."

Quand on ne veut plus son chien, on dit qu'il a la rage...


Bravo les Boillats, on ne vous lâchera pas!

mars 04, 2006 9:17 AM  
Blogger solidarnoch said...

Se matin dans le QJ.

Une question à Monique Probst dans entretien.

Que pensez-vous de la Boillat ?

Une lutte exemplaire mais désespérée face à un homme, autiste de haut niveau, qui joue au Monopoly tout seul.

Bonne journée.

mars 04, 2006 9:31 AM  
Anonymous Bobine said...

Vive la Boillat !!!

Linus a raison... grâce à ce blog, on a envie d'être solidaire. Merci Karl.

Bonne journée à tous !

mars 04, 2006 10:53 AM  
Anonymous paddy said...

Super, Karl.
Hier en fin de journée, je craignais que les jets de fiel ne remplacent la discussion.
Bravo.
Par ton message d'aujourd'hui, tu as bien coupé l'herbe sous les pieds des trolls.

Bon week-end les Boillat.
Rincez-vous la tête bien à fond, aérez-vous les idées, avec vos gamins, vos conjoints, vos parents et vos copains...

mars 04, 2006 11:13 AM  
Anonymous Takou said...

"......."

mars 04, 2006 11:42 AM  
Anonymous Rigueur said...

@ takou

Il me semble que tu es encore plus atteint qu'on pourrait s'imaginer.

Je ne suis pas encore complètement revenu, moi non plus.

C'est trop dur de devoir constater tous les jours des aberrations absolues de Martin Hellweg et ses kapos.

ça me fait trop mal de constater qu'on ne peut pas soigner le mal à l'origine.

mars 04, 2006 12:40 PM  
Anonymous idéaliste incurable said...

Bonjour à tous,

@Karl, ton édito d'aujourd'hui est extra ... félicitations !

J'espère que l'inauguration de l'Uzine 3 se passera bien. J'envisageais de venir, mais je suis carrément dans les neiges.

Les Boillat, leurs familles et nous avec, passons des moments difficiles. Restons confiants, mais je me demande ce que va bien pouvoir donner la médiation des 9 et 10 mars prochains.

A vous tous amies et amis bloggeurs un bon WE et beaucoup de messages amicaux (à bas les trolls ...).

Dieu nous garde tous (sauf les trolls bien entendu).

mars 04, 2006 1:16 PM  
Anonymous orage mécanique said...

Ô rage mécanique,ô désespoir!
Ô triste le son des tréfileuses, le soir au fond de la 1...

je (re)fais mon apparition. C'est que depuis que je (re)bosse, je n'ai plus guère le temps de blogguer surtout sans accès internet. J'en profite pour remercier ma belle-soeur qui me prête son PC.

Beaucoup d'entre nous nourricent le fol espoir de l'autonomie (back to the 70's... ce n'est qu'un début, blabliblabla). Or, il faut se rendre à l'évidence: L'autre autiste ne lâchera rien. on se (re)fait entuber...

mars 04, 2006 1:20 PM  
Anonymous Anonyme said...

Alerte, alerte,

Je viens de terminer mon 10ième saut périlleux.
Une lettre d'Hellweg ce matin avec le courrier.
Je suis tellement rouge de colère que je ne vais pas maintenant faire un résumé de ce torchon certainement traduit de Göthe en Voltaire par la Lulu fraîchement fêtée.
Pour resté succint, C'est Martinou qui est dans une merde monstre et qui implore la clémence des Boillats. Cette fois, ce gros p..c, il faut le neutraliser. Si on ne le fait pas dans les plus bref délai, il va se soigner. Reprendre quelques kilos et nous tuer.
Je pense que grâce à la perspicacité de tous, on a réussi à anticiper toutes les cochonneries qu'il nous prépare pour la semaine prochaine et suivante. Les infos sorties dans les médias l'on mis au courant que nous sommes renseigné sur son stratagème. Il se sent cerné.
Je n'ai pas la patience d'étailler plus en détail. Karl le fera bien mieux que moi.
Désolé pour la brutalité de cet écris. Mais un Morpion, quand on le tient, on le saigne.
Définitivement, Martinou et tes 52 Kapos, vous me dégoûté.

Salutations à tous

Interviewé

mars 04, 2006 1:20 PM  
Anonymous orage mécanique said...

@interviewé

C'est quoi encore cette lettre!?! J'en ai reçu deux hier que je n'ai pas ouvertes, c'est le décompte des heures et la paye de janvier je crois.

mars 04, 2006 1:27 PM  
Anonymous paddy said...

Ouaah!
L'article du Juju ( UDC Suisse) m'a assis.
Enfin... pas l'article, le contenu.
Je n'aime pas les partis politiques. Ce qui ne signifie nullement que je m'en désintéresse.
Mais là, l'UDC me conforte dans l'idée que sa pensée actuelle pue.
C'est dommage qu'on associe l'UDC au monde paysan, même ceux qui en font partie (de l'UDC) ne sont pas tous des gros cons.
Même ceux qui adhèrentsans broncher à ses thèses devraient réagir.
Dans un cas comme la Boillat, j'ai vu des paysans, même UDC, contribuer ou manifester.

Si le fait qu'un conseiller fédéral (chargé de l'économie de surcroît) soulève la première phalange de son petit doigt pour dire qu'il "ne peut rien faire" est déjà intolérable pour l'UDC, à quoi sert la démocratie?
Si les valeurs ancestrales d'un "peuple fier et indépendant" tant entonnées par ce parti sont aussi primordiales, pourquoi les relègue-t-il aussi profond dans son pantalon?
Qu'est-ce que ce parti biface qui chante nos vaillants mollets et les qualités si merveilleuses d'assistance mutuelle de nos inénarrables Waldstaetten. Pour l'UDC, la solidarité du peuple fier est un étron déguisé en Matterhorn qu'on met en scène sur les cartes postales.
Le bon peuple est censé y croire...?

Si j'étais Walter ou Fredo ou Daniel, et tous ceux qui ont une conscience j'enverrais illico ma démission, quitte à fonder un parti ou je serais tout seul.

mars 04, 2006 1:28 PM  
Anonymous orage mécanique said...

@paddy

J'aime bien ta façon de penser...
Pourquoi pas un parti Ubuesque?...

mars 04, 2006 1:32 PM  
Anonymous Rigueur said...

@ mars 04, 2006 1:20 PM

Je suis impatient de pouvoir lire le torchon de Martinou dans son intégralité.

Absolument, il faut démolir Martin Hellweg et ses kapos!!!!!!!!

mars 04, 2006 1:33 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ orage mécanique,

Dites moi pas que je suis le seul à avoir reçu ce trac Bush-uesque ?

Pense pas. Regarder bien votre courrier. Si j'en ai la primeur, ferai un scan à Karl...

A+

Interviewé

mars 04, 2006 1:36 PM  
Anonymous orage mécanique said...

@interviewé

mais je ne suis pas chez moi...
D'ailleur si quelqu'un a un pc un dont il ne sait pas quoi faire ou un portable avec carte LAN/GPRS...

mars 04, 2006 1:41 PM  
Anonymous Anonyme said...

Alerte ,alerte,

entre deux sauts périlleux, je me frotte les yeux, je n'en revient pas. Notre martinou vient nous lécher le fion. Attendons le réveil de Karl pour la traduction
de se message qui me va droit au coeur. Je suis tellement touché que je continue avec une nouvelle séance de sauts périlleux.
Bravo martinou, on ne savait pas que tu était si sensible, si gentil, on à presque envie de t'invité à l'uZine 3 pour boire une bière avec toi et te consolé, comme un bon copain. Mais comme tu le dis si bien, il faut un chef visionnaire, et ce chef c'est toi.
Merci CHEF

LA BOILLAT VIVRA

mars 04, 2006 1:43 PM  
Anonymous espérance said...

@ interviewé

Non non vous n'êtes pas le seul à avoir reçu ce torchon.

Il est bien arrivé ce matin en courrier A.

A le lire on en aurait presque pleuré!!!

Pauvre morpion!!!

On est en train de se faire rouler dans la farine.

N'oubliez pas sa stratégie (mot qu'il adore) diviser pour mieux régner.

mars 04, 2006 1:46 PM  
Anonymous orage mécanique said...

voilà, ma femme me pleure dans le gilet: "Chouchou... faut encore aller aux comms..."

Alors bon weekend... Santé et, à samedi prochain!(copyright Carnotzet 1988)

mars 04, 2006 1:48 PM  
Anonymous Anonyme said...

A tous,
j'ai déjà fait parvenir la lettre à Karl.

mars 04, 2006 1:54 PM  
Anonymous CAÏENNE said...

Notre Martinou qui vient pleurer sur nos tombes.....Il croit quoi???

On se fait peut-être e......er mais on n'est pas encore enterrer.

On vient à peine de naître, 38 jours ( 1 jour par annnée), rien quoi, tu as encore du pain sur la planche, tu seras bien obliger de mettre tes "verts" ou tes "bleus", à toi de choisir mon petit martinou.

N'oublie pas, la vie est une longue trainée de m.......etc.

LA BOILLAT RENAITRA

mars 04, 2006 2:10 PM  
Anonymous UDC union des ??? said...

@paddy

Oui, l'UDC ça fait peur, et pour une fois, s'il vous plaît, je trouve que nos élus UDC locaux devraient publiquement se distancer clairement des propos de leur comité central !!!

C'est quand même trop fort, il se passe quelque chose ici, et leur comité central se permet de prendre des positions sans comsulter leur base locale, est-ce de la démocratie ça ?

Et avec l'UDC, si on a bien compris, il n'y a plus qu'un seul conseiller fédéral qui soit autorisé à s'exprimer, ou bien ?

Et l'UDC qui ne veut pas de l'Europe, mais qui est bien d'accord et pousse pour qu'on leur vende (ou donne tout) ?
Franchement je ne vois pas ou l'UDC peut nous mener

Et dorénavant je voterair "Karl"

mars 04, 2006 2:38 PM  
Anonymous Léon said...

Ben mon salaud !!!!!
il manque pas de culot ce MORPION
je viens de lire ma lettre....
En plus il se fout de notre gueule.
C'est par la grève que la confiance est ronpue....
C'est déjà difficile de pas bouger quand ses sbires sont là,on attends
la fin de semaine pour voir ces machins qu'on appelle (négociations).....
Je suis convaincu qu'après ça va
chier !!!!!
Ces enfoirés se promènent sans casque pourtant c'est obligatoire
aie aie aie pourvu qu'il arrive pas encore un accident !!!!

mars 04, 2006 2:39 PM  
Anonymous dos formatted said...

Merci pour l'info de la lettre du Morpion. J'ai hâte d'en prendre connaissance de part la plume de Karl, mais je sens que je serai un peu déçu tellement Morpionou le Martin est prévisible dans sa perversité. Je m'autorise donc déjà le commentaire suivant:

C'est détestable ce genre de manipulation. Sa lettre n'est qu'une tentative supplémentaire de déstabilisation. Faites-la parvenir aux médias (par exemple au matin dimanche et au Sonntagsblick)

Cette fois, ça doit être vraiment clair pour tous, il y a un grand malade chez Swissmetal. Pauvre gars de la Boillat, je vous plains très sincèrement d'avoir un détraqué là-bas qui joue avec vous comme un chat avec une souris.

Malheureusement, ici aussi je dois me répéter: j'en ai connu un tout petit de MH, le matin il virait tout le monde en pleurant pour ses pauvres ouvriers qu'il aimait tant, l'après-midi il riait nerveusement tout excité par le bon coup réalisé. Voilà si j'ai bien compris que votre CEO se met à pleurer aussi. C'est pathétique!

Il faut vraiment que la pression médiatique ne diminue pas, spécialement en suisse allemande, si on veut avoir une petite chance d'écrabouiller le morpion, comme un parasite suceur de sang...

Bonne chance et courage à la Boillat!

mars 04, 2006 2:42 PM  
Anonymous morpion news said...

Les journaux du dimanche ont une forte audience, y a même des patrons, des politiques et des médiateurs qui prennent le temps de les lire...

Alors, l'idéal ce serait de révéler encore un peu plus l'ignoble personnalité de ce persécuteur...

mars 04, 2006 2:49 PM  
Blogger Karl said...

Bonjour les bloggueurs!

Vous êtes toujours sur la brèche dites... Je me suis fait réveiller et j'ai dû m'enfiler une certaine lettree de Martinou pour pouvoir en parler à tous.

Alors voilà, j m'y mets!

Merci pour vos commentaires!

mars 04, 2006 2:53 PM  
Anonymous paddy said...

Tiens?
Martinou sape votre moral par poste?

Réponse:

sape...sape...sape...sape...

.. et on chantera
(Non! non! pas "Le Temps des Cerises" ! )

sape...sape...sape...sape...

allez tous en choeur

sape...sape...sape...sape...

mars 04, 2006 3:12 PM  
Anonymous Noir & rouge said...

Article dans le "Bund" d'aujourd'hui sur les gros actionnaires de Swissmetal sous le titre "Les actionnaires fâchés" (en allemand: "Der Groll der Investoren"). Il y est question des "sauterelles" (terme utilisé en Allemagne par F.Müntefering pour désigner les spéculateurs financiers qui dépècent des entreprises, avec la remarque que c'est ainsi qu'ils sont vus par les boillats et le syndicat.
Le "Bund" s'est entretenu avec trois d'entre eux, qui détiennent, d'après leurs propres indications, entre 27 et 35% des actions. Sont nommés dans le texte: Le gestionnaire de fonds zurichois Bernhard Schürmann (dont le groupe détient env. 10% et qui dit être encore dans le rouge, ses pertes lors de la recapitalisation dépassant encore les gains sur les nouvelles actions), Bernhard Signorell, manager de "3V Asset Management" (près de 6%, capital frais injecté à la recapitalisation, qui fait donc jusqu'ici une excellente affaire!). Laxey Partners avait refusé d'entrer à ce moment-là, les risques étant trop importants par rapport au bénéfice potentiel, dixit Roger Bühler, suisse de Londres. Ils l'ont fait plus tard et détiennent actuellement plus de 10% des actions.
Voilà pour les faits. Par là-dedans, il y a encore quelques citations de ces messieurs, dont certaines sont "juteuses". L'un d'entre eux (pas cité nommément) précise être un "investisseur à long terme", pour ensuite préciser que cela signifie un horizon de "deux à quatre ans"!!!
Ces investisseurs "s'étonnent" de ne pas avoir été contactés par M. Bloch. Le journaliste leur demande s'ils ne se sentent pas suffisamment bien représentés par Hellweg et Sauerländer. Réponse: si,si! Mais ils auraient bien voulu dire qu'ils soutiennent la "stratégie" du conseil d'administration.
A la question d'éventuelles erreurs commise en matière de communication(qui leur ont tout de même mis à dos toute une région!), la réponse est: "Tout manager commet des erreurs", mais il n'y a pas de quoi demander sa tête. Bernhard Schürmann souligne qu'en cas de démission d'Hellweg, il sortira du capital dans les 24h. Pour ensuite comparer la Boillat à un "atelier protégé", dans lequel la réalité aurait maintenant fait son entrée (!!!)
Signorell: "Il n'a jamais été question de fermer le site de Reconvilier." Et " La question était que nous ne pouvions nous payer une variante de luxe avec deux fonderies". (Note du traducteur: Et maintenant avec Busch-Jaeger?). A les en croire, il vaut mieux licencier maintenant, plutôt que de devoir sacrifier encore plus d'emplois plus tard. Puis ils passent aux menaces: "Après la grève, le site est sur une glace de plus en plus mince." Et: Il n'est pas possible de maintenir le site sous une menace latente de grève et avec un refus de discuter avec Dornach.
Quant à la sortie de la Boillat de Swissmetal: "Continuez à rêver": Ils ne connaissent personne disposé à investir un seul franc dans une entreprise séparée du groupe. (Peut-être que c'est une question de milieu: entre requins...).
Un encadré donne encore quelques indications supplémentaires sur les investisseurs:
Laxey y figure soudain pour "plus de 15%" et a également des billes dans Saurer. Entre 2003 et 2005, Signorell a réalisé avec son groupe un rendement global de plus de 240% et gère un capital de 283 millions CHF (contre une valeur actuelle en bourse de Swissmetal à 110 millions CHF). Autres investisseurs cités: Swisscanto à quelque 6%, OZ Bankers (Pfäffikon, SZ) pour moins de 5% et un fonds d'investissements de la "Bayrische Landesbank" à moins de 5%.

mars 04, 2006 3:31 PM  
Anonymous Anonyme said...

A propos d'UDC, le W. Schmied a mis plus de 10 jours pour signer sur boillat.org, mais Mme Vaucher, candidate UDC au gouvernement, n'y est toujours pas...

mars 04, 2006 3:32 PM  
Anonymous al said...

l'article du Bund:
http://www.espace.ch/artikel_185458.html

mars 04, 2006 3:47 PM  
Anonymous Anonyme said...

ouais ben mame Vaucher j'espère bien qu'ell n'ait pas besoin de plus d'une main pour compter ses voies !

mars 04, 2006 3:49 PM  
Anonymous Anonyme said...

mame Vacher, avec ses tout ménages dans lesquels elle essaie de dissimuler le plus possible qu'elle fait partie de l'UDC, quelle honte !!!!!

mars 04, 2006 3:51 PM  
Anonymous Anonyme said...

Beau boulot, Le Bund!

Noir et rouge, merci bien: très intéressant.

Meilleures pensées à tous :-D

mars 04, 2006 3:53 PM  
Anonymous dos formatted said...

Merci beaucoup Noir & rouge pour la très fidèle traduction de l'article du Bund.

Tiens, tiens, les loups ou plutôt les criquets sortent du bois...

Ils disent ne pas lâcher le Morpion, mais ils évoquent déjà sa fin...

Intéressant, intéressant...

Les cannibales ne se feront pas de cadeaux. A la chute de Hellweg, ça va être la curée...

On en apprend des choses, un morne samedi sous la neige...

mars 04, 2006 4:16 PM  
Anonymous Rigueur said...

Merci @ noir & rouge pour l'alerte "Der Bund"!!!

Merci @ al pour le lien!!!

En clair, est-ce bien ou pas bien cet article dans "Der Bund"?

Et ce torchon de Martinou. Est-ce bon? Est-ce qu'il est temps pour anéantir Martinou, ainsi que toute sa direction et ses 52 kapos?

mars 04, 2006 4:16 PM  
Anonymous Anonyme said...

Très intéressant Le Juju d'aujourd'hui. Décidément notre ami Oudot est toujours bien renseigné. Il semble bien que Martinou veuille faire le forcing pour la semaine prochaine. Je suis sidéré de la réponse de monsieur Ragusa par rapport à ce forcing. Je cite, c'est un copier-coller du JDJ qui reprend les mots de Bloch:"il s'agit sans doute de la collision des deux procédures de médiation et de consultation sur ce licenciement collectif qui se chevauchent et avancent parallèlement". Vous comprenez quelque chose ? Si il y en a qui avancent pendant que d'autres reculent tout en se chevauchant parallèlement ça risque de faire un joli tableau.
La .... (non j'ai pas dit) Lulu semble avoir compris puisqu'elle confirme ces affirmations. Pour éviter de mélanger tout le monde elle mettra des étiquettes, c'est au moins un domaine qu'elle connaît.

mars 04, 2006 4:22 PM  
Anonymous Petit ours said...

Surprenante la lettre d'aujourd'hui du Martinou. On connaissait plusieurs facettes de sa personnalité mais le mielleux on avait encore jamais vu. Passons sur les affirmations stupides du genre "j'ai mis mon propre argent dans cette entreprise". Chacun sait comment il a eu ses 88000 actions. De toute façon, de l'argent propre il n'a pas dû en avoir souvent.
Pour revenir à la lettre, le diable se cache sous différents visages. Alors méfiance, méfiance...

mars 04, 2006 4:38 PM  
Blogger Padroll said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

mars 04, 2006 4:59 PM  
Blogger Padroll said...

Avec cette décision de critiquer Deiss pour être intervenu, c'est vrai, l'UDC a fait un autogoal. Les élus régionaux sont coincés. Le Journal du Jura apporte vraiment un très bon éclairage sur la question, et je suis aussi d'accord avec @paddy.

Peut-on encore se dire agrarien tout en étant pris dans les convulsions néolibérales de la pensée blochérienne?

A la place de ces élus régionaux, je verrais pour changer de parti vite fait, car l'aile blochérienne ne changera pas, elle, et continuera d'entraîner l'économie dans la voie résolument ubuesque dont il est possible de voir les effets concrets à Reconvilier. (@karl, merci pour l'édito).

Bon, et si l'UDC devait perdre 3 sièges dans le Jura Bernois au moment très prochain de la sentence électorale du 9 avril, vous croyez qu'il va être content le grand patron Blocher ? Mais je pense aussi au conseiller fédéral Schmidt dont on n'a pas de nouvelles, alors que c'est aussi un UDC, plus modéré, mais surtout que par ses origines, il est censé bien connaître la région. Malheureusement, il semble que la barrière de röschti passe juste entre Büren bei Biel (encore alémanique) et Biel/Bienne (déjà francophone)

Mais peut-être pourrait-on offrir une salopette tachée de cambouis ou une clé à molette à Christoph et à Samuel, histoire de leur rappeler qu'un ouvrier fabriquant son produit dans une usine qui marche c'est tout aussi fondamental pour l'économie suisse qu'un paysan travaillant dans son champ. Et que le bon mythe de la bonne Suisse paysanne n'est qu'une piètre consolation pour imbéciles qui ne veulent pas voir la réalité ubuesque en face.

mars 04, 2006 5:02 PM  
Anonymous paddy said...

@ anonyme de 4:49

Rigolo, mais pas très malin maintenant...le gag.

Bon. On va pas en faire un fromage, hein?

mars 04, 2006 5:03 PM  
Anonymous Anonyme said...

A se demander comment il a gangné cette argent, vu son jeune age (38 je crois) et quelques années d'études que normalment ne raportent rien, bien au contraire,
arriver a une telle fortune soit il a gangne a l'euro million, soit en se partagent l'argent des actions lors des faillites causées par lui même a des entrépises qu'il avait déjà dirigée auparavant, exp.céramique Laufon,
a la place de nous envoyer une lettre patétique, il aurait du nous expliquer comment gagner autand de sous, en si peu d'années.

Dans tous les cas, il ne les a pas gagné en fondant du laiton, ni avec un travail honête.

mars 04, 2006 5:08 PM  
Anonymous A+ said...

" Anonyme 5:08 PM
(...) Lorsque Keramik Laufen a été rachetée par le groupe familial espagnol Roca en 1999. Trois membres de la direction, dont faisait partie MH ont reçu 3,9 millions de francs à titre de dédommagement extraordinaire.

mars 04, 2006 5:38 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ anonym 4:22

faut pas tout mélanger. C'est pas la lulu qui met les gens dehors! Ne vous trompez pas de cible.

mars 04, 2006 5:49 PM  
Anonymous Anonyme said...

Personne n'a dit que la Lulu mettait des gens dehors. Chapitre clôt.

mars 04, 2006 5:53 PM  
Blogger Karl said...

Eh oui, mauvais gag... Désolé, on peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui, or ce blog est ouvert à tout le monde.

*schling*

mars 04, 2006 6:22 PM  
Anonymous Petit ours said...

Dans le courrier des lecteurs du JDJ il y a une idée qui pourrait peut-être être creusée à propos de MH. Etant donné le bordel qu'il met (et qu'il mettra encore) dans toute la région jurassienne, il faudrait demander à l'Office fédéral des étrangers qu'il soit interdit de séjour en Suisse pour un bon bout de temps. Les raisons pourraient être: "danger pour la sécurité intérieure, pour la cohésion nationale, etc..."
Je ne sais pas sous quelle forme cela pourrait se faire, si un juriste peut répondre ?
Une telle demande a peu de chances d'aboutir mais médiatiquement c'est intéressant.

mars 04, 2006 6:22 PM  
Anonymous petite bourse said...

Quand on voit la position de l'UDC et de soon ministre des étrangers, apparemment c'est seulement pour tout leur vendre, nous y-a-ka pleurer

mars 04, 2006 6:33 PM  
Anonymous Anonyme said...

Complément à petite Ourse de 4h38,

Je n'oublierai pas les paroles du pasteur Balz le semaine dernière:

"Sous son air onctueux se cache, en réalité, un ange des ténèbres"

Les sages font toujours, encore aujourd'hui, référence...

Interviewé

mars 04, 2006 6:55 PM  
Anonymous Anonyme said...

Le diable ne s'est jamais fait homme

mars 04, 2006 7:14 PM  
Anonymous Léon said...

Hi hi hi
Le diable s'est jamais fait homme,c'est vrai!!!!
mais si vous aviez connu mon ex femme !!!!

mars 04, 2006 7:45 PM  
Anonymous ton ex femme said...

@Léon

Léon, tu plaisantes j'espère ...

mars 04, 2006 7:49 PM  
Anonymous Takou said...

"Marco" Grünenwald a une nouvelle fonction depuis la reprise: Garde du corps personnel de Bols.

Comme quoi, le recyclage, même après la soixantaine, ça marche.

mars 04, 2006 8:01 PM  
Anonymous Anonyme said...

@Anonyme 5:38

C'est peut-être pas la Lulu qui mets les gens dehors, mais parfois une lettre de dédite fait moins mal que les commantaires qu'elle fait dans les lieux publiques prévoitois au sujet des employés de la BOILLAT. Si après on ne peut pas assumer, il faut qu'elle se taise.(elle ne sait peut-être pas que le silence et d'or et la parole parfois(vennant d'elle souvant) est grotesque.

Alors un petit conseil, dit lui de rester discrète dans ses commantaires blessant.

mars 04, 2006 8:49 PM  
Anonymous Michel (l'autre) said...

J'ai pas tout compris sur la lettre de Hellweg.
J'affirmais il y a une dizaine de jours sur ce blog que toute personne avait ses limites de résistance psychologique, et qu'il ne fallait pas hésiter à mettre la pression, même sur un homme qui semble à des kilomètres d'y prêter attention.
Bien entendu sans baisser sa garde et sa méfiance, Karl nous le rappelle fort heureusement.
Mais sa lettre, qui semble être une tentative de justification : est-ce qu'elle sent le remake du chaud et du froid qu'il souffle en alternance pour fatiguer émotionnellement les ouvriers de la Boillat, ou bien est-ce qu'elle sent gentiment l'usure du chef. Il doit quand même vaguement vivre dans la crainte. Et la tendresse d'un chien, c'est bien. Mais un peu court sur pattes pour le réconfort d'un échange de mots doux...
Alors, il craque, il pète un câble, une durite, il prend des courants d'air dans le galetas ?
Dites-moi...
Solidairement

mars 04, 2006 9:05 PM  
Blogger Karl said...

@Michel (l'autre)

Réponse sur le blog dans 10 minutes ;-)

mars 04, 2006 9:32 PM  
Anonymous Anonyme said...

Bravo M. Martin Hellweg vous avez gagné !
Oui je craque, plus possible de vivre ainsi avec cette rage au fond de moi, cette haine, je suis à bout de forces ...
Tout est fini pour moi, j'avais cru à un idéal mais mes forces me lachent et je ne suis plus qu'une pauvre flaque ... j'ai pourtant fait tout mon possible pour aider autour de moi ceux que je pouvais aider.
Je vais prendre deux comprimés et aller me coucher, lundi j'enverrai ma lettre de démission.
Désolée je pensais être plus forte ! mais je n'avais pas digéré la première humiliation.

mars 04, 2006 9:33 PM  
Blogger Karl said...

Euh... Si c'est un gag il n'est pas drôle. Et sinon, passez à l'uZine 3 et parlez-en!

mars 04, 2006 9:42 PM  
Anonymous Rigueur said...

@ anonyme (mars 04, 2006 9:33 PM)

Je pense qu'au contraire tu es très forte.

Si tu sais qui je suis, alors suis le conseil de Karl et passe à l'uZine 3.

J'y suis passé ce soir, et c'est génial.

Hellweg n'a pas gagné et ne gagnera pas!!!! D'ac?

mars 04, 2006 10:03 PM  
Anonymous Rigueur said...

J'ai finalement réussi à lire le torchon de Hellweg.

C'est vrai, il y a beaucoup de blablablabla comme d'habitude. Cependant, c'est la première fois, me semble-t il, il nous demande de bien choisir son camp. Le terme qu'il a utilisé dans sa lettre est "côté".

Alors, plus que jamais, l'unité pour la cause de LA BOILLAT est mise à rude épreuve.

Notre seul objectif: "il faut que Hellweg saute" ou Il nous laisse tranquille.

mars 04, 2006 10:12 PM  

Links to this post:

Créer un lien

<< Home