samedi, mars 04, 2006

La lettre du Chemin Lumineux

Lien vers un scan de la lettre

Note: toute la lettre se trouve dans une grande image. Si elle apparaît minuscule dans votre navigateur Internet, laissez le pointeur de la souris dessus, et attendez qu'un petit carré fléché apparaissent en bas de l'image. Cliquez sur le carré. Déclin, si vous voulez agrandir cette image, téléphonez à Dornach pour qu'on vous envoie de l'aide.

Tout d'abord, notez-le bien: Martin Hellweg n'a pas signé ce courrier. Ce qui signifie qu'il n'a aucune valeur. M. Hellweg pourra en effet toujours dire qu'il y a eu erreur de traduction, ou que sa secrétaire a mal compris. Je répète: cette lettre ne vaut rien, c'est du vent.

M. Hellweg est d'ailleurs habitué à ce genre de procédé. Il ne signe jamais (à l'exception, si ma mémoire est bonne, du projet "fit", son premier forfait public à Swissmetal), et ne date pas toujours. Les courriers signés le sont en général par d'autres que lui: D. Brendel, H. Bols, S. Furrer, Y. Simonis, bref, tous les sous-fifres signent. Ils pourront bien aller faire 3 tours en prison, eux, du moment que Hellweg passe par le Start. Le Maîîître passe avant tout.


Dedans la lettre

Maintenant qu'on sait que de toute façon, c'est juste une manoeuvre dilatoire de plus, regardons ce que contient cette lettre. Elle fait 4,5 pages et, selon une technique bien éprouvée par Martin Hellweg, elle contient 4 pages de préparatifs ramollissants et une conclusion importante à la dernière demi-page, qu'il veut nous faire avaler la larme à l'oeil.

En premier lieu, M. Hellweg commence à se présenter comme un homme de dialogue, de manière humble. C'est très laborieux... Il a dû faire des efforts. Il essaie d'établir une relation humaine, d'égal à égal en présentant les choses telles qu'il les "voit très personnellement". En plus, toutes les attaques dirigées contre lui l'ont fait souffrir atrocement, mais par dignité, il n'en a jusque là rien montré. Seuls ses ouvriers chéris ont le droit de connaître ses sentiments, et il le prouve ici, en parlant franchement! Ce salaud de Karl doit faire partie du lot des méchants qui l'ont "blessé" et ont même "semé l'incertitude quant à ses convictions". ---Pause violons---

En plus, les méchants en question ne le connaissent même pas. Pourtant, lors de ses fréquents passages à Reconvilier, il y aurait eu matière à aller boire une bière et discuter. Mais non, les méchants représentent le pauvre Martinou comme un cliché du "manager sans sentiments". Mais voilà, c'est le contraire de ce qu'il faut faire, toutes ces attaques. Bien sûr. Il faudrait plutôt discuter avec Rolf Bloch. Bien sûr. Un peu comme il fait je suppose.

Enfin, après avoir fait dans le sentimentalisme baveux, Hellweg se reprend et montre qu'il est un homme, un vrai! Il est prêt à tout endurer, c'est un dur. Et surtout, c'est un héros, qui est allé rechercher Swissmetal "au bord de l'abîme", pas moins. Petite parenthèse: si on regarde de près le refinancement de Swissmetal, on constate que le travail de M. Hellweg n'avait rien de grandiose. Il s'est avéré convaincant vis-à-vis des investisseurs, rien d'autre. Ce qui est grandiose, c'est l'incompétence du conseil d'administration de l'époque. Ca, c'est spectaculaire, je vous le dis.

Suit un exposé en deux points de la "vision" de M. Hellweg. Il fait tout de son mieux, pour tout Swissmetal, comme un grand garçon, mais fait toujours attention à l'individu. Il parle du "tout" et de la "totalité" plusieurs fois. Serait-il un peu totalitaire?

Ensuite, M. Hellweg revient sur la stratégie. Il est convaincu d'avoir la bonne stratégie. 3 lignes plus bas, il remarque qu'il n'est pas un homme qui "suit aveuglément une stratégie". Mais enfin, il ne va pas en changer. Faut pas pousser non plus. Et de nous balancer ses 88'000 actions pour montrer qu'il investit dans Swissmetal parce qu'il y croit. Sauf que, si on se demande combien ces 88'000 actions lui ont coûté réellement, on ne saura pas. Entre nous, la réponse est probablement "rien".

M. Hellweg aimerait qu'on vérifie que la promesse du maintien de Reconvilier est une vérité, d'ailleurs, avant de critiquer. Une fois qu'il n'y aura plus rien, on pourra dire qu'il mentait, pas avant. Avec le rachat de Busch-Jaeger, qualifié de "conjuration", c'est le même tarif. A un détail près, que Martinou oublie: Suchordt a prétendu plusieurs fois vouloir "détruire la Boillat". D'interlocuteurs très sérieux, je tiens des jugements comme "ce type est un fou orgueilleux". Mais il n'y a aucune conjuration, voyons. Et aucun lien entre les repreneurs de Busch-Jaeger et Martin Hellweg, ce serait trop gros. Hem.


Mais le morceau va être lâché. Ca commence au bas de la page 4, et Martinou y va par petites touches, histoires de rester discret. Les clients ont perdu confiance. En qui? Il ne le dit pas. Mais on se doute qu'il y aura divergence.
Petit blabla sur les investissements consentis à Reconvilier, puis il revient à la charge. La grève (qui est donc ce qui a anéanti la confiance des clients, selon M. Hellweg) a rendu impossible le maitien de 250 emplois, comme soi-disant planifié, à Reconvilier. Martinou veut faire tout son possible pour maintenir les emplois, mais ça ne suffira pas.

En effet, toujours selon Martinou, des clients ne reviendront plus, et ceux qui reviendront sont "fortement tributaires du site": ils ne reviendront que parce qu'il n'ont pas le choix, parce que les produits de la Boillat, ça ne vaut rien en fait.

En réalité, moins de 1% des commandes datant d'avant la grève a été annulé. Et durant la grève, Dornach n'a pas pris de commandes pour le site de Reconvilier. Donc, après la grosse charge de travail de ces prochains mois, pour produire ce qui est déjà commandé, personne ne peut prétendre que le carnet de commandes va se vider. Tout porte à croire le contraire, même.

De plus, Hellweg tente maintenant, via ses listes colorées, de chasser certains clients. A part ça, il fait tout son possible pour Swissmetal en général, et la Boillat en particulier. Bien sûr. Et il veut dialoguer. Bien sûr.


Ce qu'il faut retenir

Martin Hellweg a prévu un licenciement collectif, d'au moins 120 personnes, c'est ceci le contenu de sa lettre. La lettre d'information à propos de la procédure de consultation sur le projet de licenciement collectif ne contient pas de nombre. De plus, un licenciement collectif doit être justifié, étant donné son coût élevé pour la société.

Or, il n'y a aucune justification à ce licenciement. Le carnet de commandes est plein, et semble ne pas devoir se vider. Les clients ont confiance dans la Boillat, mais pas dans Swissmetal. La faute en revient à Martin Hellweg, et pas à la grève, comme le soulignent les clients.

La lettre est donc une tentative de se justifier. Pas auprès des autorités: elle n'a aucune valeur légale. Mais il s'agit pour M. Hellweg de se montrer sous un jour positif, et d'un autre côté, de faire peur avec les licenciements. La carotte et le bâton. Le but est que des personnes qui risquent d'être licenciées donnent un avis positif sur le licenciement collectif, le trouvent "raisonnable". Là, Martin Hellweg aurait un appui pour se justifier.

Tant que tout le monde reste solidaire, ce licenciement collectif aurait, je crois, toutes les chances d'être abusif. A moins que Martin Hellweg aille devant les tribunaux pour tenter de prouver que la participation à la grève est une faute professionnelle grave, auquel cas il devrait licencier tout le monde. On lui souhaite bien du courage s'il essaie.

Donc, Martin Hellweg compte une nouvelle manoeuvre dilatoire à son actif, et il prend franchement les Boillat pour des cons.

121 Comments:

Anonymous jurabernois said...

Wouah, très fort, cette lettre ! En fait, je pense qu'il l'a écrite dans une de ses phases de sommeil hypnotique, c'est pour cette raison que c'est pas signé.

mars 04, 2006 10:42 PM  
Anonymous Anonyme said...

Quelle lettre soporifique et comme tout courrier, la lecture des considérants est inutile (que du bla bla), c'est effectivement la dernière page qu'il faut retenir, où il est question des licenciements mais également une phrase très importante et inquiétante, car il n'envisage pas que SM puisse se séparer de La Boillat:

"Je suis prêt à rechercher la meilleure solution possible pour un avenir raisonnable du site de Reconvilier au sein du groupe Swissmetal.

mars 04, 2006 10:42 PM  
Anonymous Hägar Dünor said...

Très juste ton analyse Karl

Cette lettre est puante, monstrueuse, ignoble, menteuse, manipulatrice et tellement de mauvaise foi.

A l'image du pauvre "chef", qui aimerait tant être bien aimé et pourtant si incompris. Pauvre Martinou qui risque de perdre ses sous

De mon côté, je suis maintenant obligé d'aérer l'ordinateur tant cela sent mauvais.

mars 04, 2006 10:46 PM  
Anonymous Anonyme said...

Et en plus, il utilise le terme "usine ou site de Reconvilier" et pas une seule fois ne mentionne le nom de Swissmetal Boillat, intéressant...

mars 04, 2006 10:51 PM  
Anonymous Anonyme said...

Bon, je commencerais par licencier le traducteur. Envoyer un texte aussi mal rédigé en français à des collaborateurs, quel mépris.

Allez les Boillat!

mars 04, 2006 11:04 PM  
Anonymous amelie said...

promis, j'suis pas un troll... mais alors lâ, en tant que "non Boillat" j'arrive pas à y croire à cette lettre sans signature !! Si c'est un gag, c'est de très mauvaus goût et si c'en est pas un....que fait le CA ????

mars 04, 2006 11:09 PM  
Anonymous bien informé said...

Le DECLIN ne sait plus à quel sein se vouer. Il nous amène un Dornach qui n'est que le remplacent car le titulaire n'est pas là. Résultat pas un seul certificat de qualité sorti. Que faire? Téléphoner à Gaston pas possible car il aura mal aux oreilles alors avec sa voix mielleuse il essaie chez Patrick mais lui, il est au turbin chez son nouvel employeur, alors merde.
Pour dépanner Zaza DECLIN lui demande de téléphoner à Dornach , résultat après plusieurs essais infructueux il se voit signifier une impossibilité de dépannage, solution suivante appel Eric S. son prédécesseur mais toujours sans succès. Alors aucune feuille de contrôle éditée.
Vous voyez lorsqu'on vous dit que c'est le DECLIN de La Boillat.

mars 04, 2006 11:26 PM  
Anonymous bloggeur fou said...

Alors là,Martinou, BRAVO !

Tu t'es vraiment surpassé.

On te savait menteur, véreux, fourbe, mauvais jusqu'à la moelle, mais maintenant,tu es descendu encore plus bas que tout ce que je pouvais immaginer.Quelle ignominie de croire qu'on pourrait se laisser prendre par ton discours plus gluant qu'une colonie de lombrics.
Dans l'histoire des trois petits cochons,le loup s'est déguisé avec une peau de mouton.Toi, ,déjà tu n'es pas un loup,mais plutôt un chacal ou une hyène, et ton déguisement et celui d'une chose(je ne trouve pas d'autre mot) dégoulinante et crasse. Si ça se trouve,demain, quand tu verras l'effet qu'a produit ton discours, tu trouveras encore le moyen de prétendre que c'est un canular, que ce n'est pas toi qui a écrit cette horreur. D'ailleurs,d'un certain côté, je crois que je préférerais encore, tant cette dernière manoeuvre m'inspire de dégoût. Quand te décideras-tu enfin à suivre le conseil de Karl et à consulter d'urgence un psy,ou carrément à te laisser enfermer.
Je ne te salue pas.

Par contre,à vous tous qui devez affronter un "machin" pareil, je vous souhaite bien du courage et vous bénis de tout mon coeur.

Que Dieu vous protège, je crois que vous en aurez besoin.

mars 04, 2006 11:28 PM  
Anonymous Anonyme said...

Il y a quand-même une note positive dans cette lettre: le soutient aux ouvriers, les diverses actions et manifestations ont tout de même heurté la sensibilité de cette homme de marbre. Il a avoué être gêné par la pression, l'opinion publique à son poid.
CONTINUEZ!!

mars 04, 2006 11:35 PM  
Anonymous Rigueur said...

Non ... non ... non !!!!!!!!

Cette lettre de Hellweg n'est pas un gag.

@ tous les non Boillat:

Hellweg est capable de parler 2 x 3 heures pour ne rien dire de vrai, de logique, de sensé, etc... Il a un débit de paroles qui est tel que le dialogue se transforme en monologue.

Quand Hellweg parle à la foule, aussi hostile soit elle, il a toujours su
1) garder son calme,
2) glisser par-ci par-là son sourire très moqueux,
3) conserver son air d'être supérieur.

La preuve: il a réussi à convertir quelques uns.

Cette lettre n'est rien d'autre qu'un torchon!!!!!!!

mars 04, 2006 11:41 PM  
Anonymous idéaliste incurable said...

Au sujet de la bafouille sirupeuse et cauteleuse d'Hellweg le morpion ...

Je propose que tous ceux qui ont reçu la lettre la renvoient bien poliment à l'expéditeur avec une lettre suave et mielleuse style :

Je me permets de vous retourner le courrier que vous m'avez adressé en date du ............, en vous priant de bien vouloir le signer, ce qui a été probablement été . Je joins une enveloppe réponse affranchie pour le retour du document signé. Merci d'avance.

Bien entendu, il faudrait photocopier la lettre avant de l'envoyer pour signature.

Ca mis à part, je suis quand même amusé : tout le monde crache sur Unia, y compris le morpion !

mars 04, 2006 11:44 PM  
Anonymous idéaliste incurable said...

oups, j'ai oublié "oublié" avant ce qui a été probablement ..

mars 04, 2006 11:46 PM  
Anonymous Bobine said...

"heurté la sensiblilité de cet homme de marbre " ??? Franchement je ne le crois pas... C'est un bel hypocrite et c'est tout. A l'entendre, c'est les Boillats les méchants et lui qui souffre plus qu'eux... Lui y a peut-être mis sont fric puant dans SM, mais à Reconvillier, eux, ils y ont mis leur vie dans la Boillat... Bilan, qui est le plus à plaindre ???
Il n'a pas l'ombre d'un regret et ne cherche qu'à diviser. Les ouviers,les clients,...

Restez unis et continuez de vous battre, vous le méritez !!!

mars 04, 2006 11:49 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ anonyme 11:35 PM

Gêné par la pression... pas tant que ça. Alors qu'il préparait cette lettre, il s'amusait au jeu des couleurs avec les clients.

Il n'a pas changé sa position d'un micron, c'est clair et net dans cette lettre.

mars 04, 2006 11:49 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ Karl

Quand j'écrivais qu'il fallait attendre ton analyse sur cette lettre... Chapeau bas !!

@ anonymE déséspérée

A nous de te soutenir.
Ensemble, on y arrivera.
Tous solidaires. Pas que dans la fosse aux lions ou quand ça rigole.
Contrairement à Murphy, je vois une lumière au bout du tunnel. Et ce n'est pas celle du train (ou de Martinou).


Courage la Boillat


Interviewé

mars 05, 2006 12:09 AM  
Blogger CAB said...

Malgré tout ce que j'ai entendu et lu depuis des semaines sur M. Hellweg, le contenu de cette lette c'est la cerise sur le gâteau...

Reveillez-moi!

Chères soeurs, cher frères, cher employés de SwissMental, vous faites partie d'une SECTE! C'est pas possible.

Ce type mérite l'internement et pas seulement pour ses magouilles financières probalement illicites.

COURAGE LA BOILLAT VIVRA

mars 05, 2006 12:13 AM  
Blogger CAB said...

@SANA

Dommage que tu aies cessé d'emettre....

@UMS

Vous utiliez toujours AltaVista pour les traductions du l'All-Fr?

mars 05, 2006 12:20 AM  
Anonymous un voisin said...

Quand vous laissera-t-il tranquille ?
Vous êtes mis sous pression depuis de nombreuses semaines, vous avez fait une concession significative (c'est vous seuls qui avez fait des pas dans sa direction ...) et il ne vous laisse même pas en paix le week-end. C'est du harcèlement, ma parole !

Prétendre vouloir faire le premier pas, regretter qu'on le critique sans même le connaître ... mais non d'une pipe, c'est lui qui a refusé d'entrer en discussion, c'est lui qui a attendu des semaines avant d'accepter de se mettre autour d'une table avec ses collaborateurs, c'est lui qui refuse que les cadres soient réintégrés le temps de la médiation ... et il se prétend homme de dialogue ! Quelle honte.

Il vous importune le week-end à votre domicile alors qu'il protège sa propre sphère privée. Cette crise importante devait attendre son retour du Carnaval ...

Je suis écoeuré par une telle manière de faire. Si vraiment, il se sent concerné par chacun et par l'ensemble, qu'il se déplace pour discuter avec vous tous les yeux dans les yeux. Il s'est bien rendu auprès des ex- futurs - actuels ouvriers de BJ en Allemagne, pourquoi ne le fait-il pas avec vous ? S'il est tant convaincu par cette stratégie, qu'il vous explique en quoi elle est tant bénéfique pour La Boillat. S'il n'est pas une personne qui suit aveuglément une stratégie, qu'il accepte la discussion et les remarques constructives plutôt que de licencier toute personne qui n'est pas en accord avec lui ?

Je vous souhaite à tous d'oublier cette lettre dégoulinante le temps d'un dimanche en famille et entre amis.

Avec tout mon soutien.

mars 05, 2006 12:40 AM  
Anonymous SanA said...

La lettre d'Hellweg est si lamentable (dans les deux sens du terme) parce qu'en fait son auteur est lamentable. Sa prose ne contient ni signe d'intelligence ni trace de subtilité. Pas plus d'humanité, d'ailleurs, mais c'est tout à fait secondaire en l'occurrence. Voilà ce qu'un de ses enseignants dit de lui (voir jb.zonez.ch):


Martin a toujours utilisé 2 principes stratégiques pour mener ses affaires et à présent pour vous détruire.
1. Principe de Karl Von Clausewitz pour qui la guerre est la continuation de la politique par d'autres moyens. Il s'appuie en particulier, en vue de prendre l'avantage, sur le fait que la recours à la violence est un tabou pour vous.
2. Principe de Nicolas Machiavel pour qui il faut diviser pour régner. En particulier en multipliant les déclarations contradictoires via la presse, donnant l'impression de céder de temps à autre quelque chose (en vue de maintenir le facteur "espoir" élevé), mais se ravisant tout de suite après (en vue de faire fluctuer le facteur "désespoir"). Son objectif par cette stratégie est de provoquer des confusions émotionnelles et d'entretenir volontairement l'incertitude en vue de diviser.

Donc, si Hellweg envisage "la guerre comme une continuation de la politique", il spécule sur une répugnance de ses adversaires à la violence de ses agressions. Il a toujours fait la guerre sans craindre les cadavres (des autres) mais c'est la première fois qu'il se heurte à la résistance de gens qui, à cause de lui, n'ont plus rien à perdre. Là où il innove, c'est en menant des représailles contre ses clients. Sans doute une première mondiale!

Selon Machiavel, il essaie depuis le début de diviser pour régner, avec pour résultat de souder plus solidement que jamais le personnel et l'encadrement de Boillat tout en réduisant ceux de Dornach à l'état de béni-oui-oui inconditionnels, vulnérables et désincarnés.

Pour en revenir à sa prose laborieuse, elle comprend suffisamment de contre-vérités, de mauvaise foi et de faux arguments pour qu'on puisse les retourner contre lui. On va envisager les différentes manières de s'en servir.

En conclusion, il y a toutes les raisons de résister encore et toujours à ce prédateur!

mars 05, 2006 12:56 AM  
Anonymous SanA said...

Il manque un bout de phrase dans mon précédent message:

"...il [MH] spécule sur une répugnance de ses adversaires à réagir de la même manière à la violence de ses agressions."

@Cab

Eh bien, me revoilà. Ces dernières heures, j'ai agi autrement qu'en écrivant...
Cordialement.

mars 05, 2006 1:07 AM  
Blogger Karl said...

Merci à tous pour vos messages!

Si Martinou a voulu nous amadouer... C'est quand même un peu raté...

Des fois, je me demande si c'est vrai, si des trucs comme cette lettre existent. C'est dingue, la réalité ;-)

Bonne nuit à tous, faites de beaux rêves!

mars 05, 2006 1:21 AM  
Anonymous oignon rouge said...

j'ai écrit un mot, mais vu l'heure il va de nouveau passer à la trappe.
alors je reviens demain, enfin tout à lheure.

mars 05, 2006 2:27 AM  
Anonymous Anonyme said...

HEU????

Êtes-vous vraiement sur que cette lettre vient du connard???

Cela me parrait juste un peu bisard sans la signature!

mars 05, 2006 5:47 AM  
Anonymous Rigueur said...

Bonjour l'uZine 3,

tout le monde va bien?

Bonne journée à vous tous!

mars 05, 2006 7:56 AM  
Anonymous Anonyme said...

Cette lettre est inqualifiable comme toutes les autres magouilles !
Néanmoins j'y vois un point positif ! il nous rappel si besoin est que nous devons vous soutenir encore et encore et rester encore plus solidaire ,surtout ne pas lâcher un millimètre de la garde! et nous ne pouvons compter que sur vous les ouvriers pour nous renseigner et nous autres de l'extérieur pour vous soutenir .Nos hommes politiques sont absents , les défenseurs du patriotisme (UDC) pas là etc , il ne reste donc plus que le peuple !
Et le peuple est avec vous pour vous dire BRAVO et que la BOILLAT VIVRA
Amicalement

mars 05, 2006 9:29 AM  
Anonymous linus said...

Il ya un peu plus de 100 ans, un certain Darwin, naturaliste de son état et grand voyageur devant l’Eternel, publiait une théorie sur les origines de l’homme qui bouleversait la société humaine: pensez donc, l’homme descendrait du singe !?

Ce à quoi, un certain Richard Wagner, grand musicien de son état, aurait répondu (version un peu librement adaptée) : « Que l’homme descende du singe, on s’en fout, l’essentiel est de ne pas y remonter ! ».

Après la lettre de MH, plus de doute (s’il y en a jamais eu) entre celui qui descend du singe et ceux qui s’efforcent de ne pas y remonter.

Bon dimanche les BOILLAT

mars 05, 2006 9:33 AM  
Anonymous Anonyme said...

Bravo l'uZine 3,
un moment de réconfort et d'échanges, super. Cet endroit permet de maitenir le lien entre les ouvriers et la population.
On sent à l'uZine 3 un vrai esprit de solidarité et ce n'est qu'en restant solidaire qu'on existe.
Seul on est rien.
Encore bravo

mars 05, 2006 9:44 AM  
Anonymous Rigueur said...

@ linus à 9:33 am, 05.03.2006

Excellent!!! Excellent!!!
Merci pour ton idée géniale!!!

Absolument, "l'essentiel est de ne pas y [redevenir singe] remonter".

Mais si Hellweg et sa bande veulent y remonter, ce n'est pas moi/nous[pour ceux qui sont d'accord avec moi, bien évidemment!] qui vont les empêcher.

Ou alors, ils y sont déjà!!!! Nous n'avons plus rien à faire.

mars 05, 2006 10:13 AM  
Anonymous dos formatted said...

Je me fais un peu l'avocat du diable: à première vue, ou plutôt, avec une lecture superficielle, le langage de Martin Hellweg, dans son courrier adressé personnellement à chaque collaborateur de Reconvilier, donne une image d'ouverture et de bon sens du personnage.

Cette lettre n'est pas destiné à vous, "chers" collaborateurs et "chères" collaboratrices , mais au monde infect qui soutient la politique de Hellweg, ce monde qui s'arrête à la courbe de croissance du taux de l'action du groupe. Ce monde-là à besoin de se rassurer quant à la volonté du morpion de vous écraser A TOUT PRIX. Eh bien, il est servi ce monde-là, car le courrier est clair sur les perspectives.

La boillat vivra!

@sana merci d'être de retour

mars 05, 2006 10:16 AM  
Anonymous uZine 3 said...

Bonjour,
Une belle journée hier, un débat très intéressant à la 3 qui déobuche sur plusieurs aspects intéressants;

1) Il faut que Nicolas Wuillemin, qui a un statut clair et la confiance des employés vienne au prochain débat à la 3.

2) Unia ne fait pas l'unanimité, mais la différence semble clairement marquée dans la confiance entre gans de terrain et direction.

3) Les échanges sont riches, on est meilleur ensembles et il faut faire circuler l'information, toucher le plus d'ouvriers possible.

4) Prendre conscience de la puissance du groupe, na plus se laisser mettre sous pression pour prendre des décisions, demander un délais si c'est nécessaire, voir l'exiger.

Et des personnes qui communiquent, un cadre licencié répond à "comment on se sent quant ses collègues prennent une décision qui implique que vous serez licencié après X années de sevice?....
Des gens qui parlent, expliquent, et qui arrivent à dire que ceux qui votent oui, ceux qui votent non, même combat, les choix proposés pour l'instant sont entre la peste et le coléra.

Voilà, je tente de résumer au mieux, et vous donnerais plus d'infos pour la suite et le prochain débat organisé à la 3.

Et ce serait bien que des ouvriers présent au débat puissent s'exprimer sur le blog pour assurer la communication et CONTINUER LA LUTTE

Fred

mars 05, 2006 10:27 AM  
Anonymous Lucifer said...

De l'avocat du diable:
la réponse ouverte de Karl à la lettre de Hellweg est de très bas niveau.
Déni total, caricatures, mauvaise foi qui transpire, beaucoup de paroles en l'air.
Ca me rapelle les lettres de communistes français défendant le régime de corée du nord ("ils sont tous heureux là-bas, y'a pas de famine, la police est presque inexistante tellement ils sont sages, il faut les défendre contre l'impérialisme américain, etc...").
Je suis tout à fait d'accord que déverser son fiel peut avoir des vertus thérapeutiques, mais il y a des limites.
Si on se fiait seulement à ce blog, on pourrait dire que les boillats ne sont absolument pas d'accord de dialoguer, de faire de concessions.

Le Grand Soir n'est jamais arrivé et n'arrivera pas à cause de cette grève.

Au lieu de chercher à garder son honneur et sa dignité a tout prix, il faudrait mieux chercher la meilleure solution pour vous.

Celle-ci passera non par la force, mais par la raison. Je vous souhaite de la garder (de la retrouver) le plus longtemps possible.

PS. cela ne sert à rien de me traiter de con/troll/pourfendeur d'unité/etc.

mars 05, 2006 10:41 AM  
Anonymous Anonyme said...

@Lucifer
La bave du crapaud n'atteind pas les douces colombes

mars 05, 2006 10:47 AM  
Anonymous chteuque! said...

Même s'il faut du soutien et un regard extérieurs, j'ai parfois, comme aux cartes, envie de dire:

non joueur ferme sa g...

Pour ma part, c'est ce que je recommence de faire dès maintenant; faites au mieux et sachez-vous soutenus!

mars 05, 2006 11:04 AM  
Anonymous Rigueur said...

@ lucifer à 10:41 am le 05.03.2006

Merci pour ta contribution, mais les Boillat ne cherche pas forcément un avocat du diable.

Je ne peux pas être d'accord avec toi.
Parce que chercher une solution sans chercher à garder son honneur et sa dignité à tout prix, alors à quoi bon chercher une solution?
Et je te prie de me répondre!!!

Le recherche de solution entreprise actuellement par les Boillat est absolument pacifique.
La grève n'est jamais considérée comme une arme ou une violence à ce que je sache.
Si les employés n'ont plus le droit de faire grève, alors propose une autre forme de lutte alors!
Et là je te prie de me faire une proposition!!!

Cher Lucifer, connais personnellement Hellweg?
Penses-tu pouvoir parler de "Raison" avec ce mec?
De nouveau, je te prie de me dire comment tu comptes procéder pour le ramener à la Raison?
Parce que, que tu veuilles ou non, tu peux consulter qui tu veux, mais déplacer une fonderie n'est pas chose raisonnable!!!
Sans ta réponse claire, ta participation dans ce blog est zéro.

mars 05, 2006 11:34 AM  
Anonymous solidaire.. said...

Je vous rappelle que cette missive est NON SIGNEE!! ce qui veut dire:
Aucune preuve qu'elle vienne du morpion.
N'importe qui a pu pour x raisons, envoyer cette lettre.
Pas signée, donc sans aucune valeur ni juridique , ni morale!
On veut vous diviser..ou vous convertir à la scientologie

!POUBELLE!

Bon dimanche à tous, et repos bien mérité aux BOILLATS!

mars 05, 2006 11:43 AM  
Blogger Padroll said...

Cette lettre est un mauvais canular et je trouve que Karl ferait mieux d'effacer toute cette partie du blog, intitulée "La lettre du Chemin Lumineux". Mais bien sûr Karl est assez grand pour faire ce qu'il veut. Je ne fais que suggérer.

Ce qui est écrit ici ne mène nulle part, je pense même que cela nuise à la crédibilité de ce que vous avez fait jusqu'ici pour aider la Boillat.

C'est vraiment dommage, mais je ne peux qu'être d'accord avec lucifer, l'avocat du diable sur ce point.

Ceci ne veut pas dire que je suis d'accord avec Hellweg.

Que le blog de Karl devienne un défouloir de ce genre me désole vraiment. Mais bon, ce n'est qu'un blog, au fond.

mars 05, 2006 12:12 PM  
Anonymous michael collins said...

je vois assez MH dire au momment oportun que cette lettre est pas de lui
ingnorez totalement ca restez uni et gagnez

du courage et de l'audace

mars 05, 2006 12:25 PM  
Anonymous Pied de Biche said...

Quand on lit dans le Bund que les actionnaires sortent du bois, et que Schürmann et consorts lacheraient SM dans les 24H00 au cas ou MH se retire ou saute, on a de fortes raisons de penser qu'il y a le feu au lac. Ce MORBAC de Schürmann n'a pas trouvé mieux que de déclarer, la Boillat n'est rien d'autre qu'un atelier protégé.Nous remarquons qu'ils a beaucoup d'estime pour notre région et ses habitants, ça frise le racisme. Je pense qu'il est temps de tourner nos regards vers ceux qui tirent réellement les ficelles et qui volent au secours de Martinou, c'est-à-dire Schürmann, Signorel, Laxey.
On va leur en foutre de l'atelier protégé dans une réserve d'indiens.
Quand à Lucifer qui est d'accord de marcher sur sa dignité et son honneur, grand bien lui fasse.

mars 05, 2006 12:30 PM  
Anonymous Anonyme said...

Padroll a dit
mars 05, 2006 12:12 PM

Cette lettre n'est pas un canular, tous les ouvriers (320) l'on reçu.
Vous ne rêvé pas, c'est bien là la triste réalité.
Un ouvrier en colère

mars 05, 2006 12:37 PM  
Anonymous lucifer said...

@ Rigueur
Volontiers que je réponds, si cela peut apporter à la réflexion.

Pour moi, il faut rester pragmatique. La dignité est évidemment une valeur supérieure, mais il faut aussi savoir la garder dans la défait sans vouloir tirer son adversaire dans une destruction collective.
Dans les Balkans, en Inde et sûrement ailleurs il y beaucoup de crimes d'honneur (on tue sa soeur/fille/cousine qui a quitté son mari pour sauver l'honneur de la famille, p.ex). Il y a donc une limite a partir de laquelle l'honneur, la dignité passent en second plan. Personellement, quand je me fais injurier le soir en ville, je mets ma fierté de côté et passe mon chemin, même si ce n'est pas très viril.

Dans les messages du blog, beaucoup sont injuriants, méprisants, insultants (et ce sont des euphémismes) envers swissmetal et sa direction. J'y vois deux raison:
1. on se défoule
2. on essaie de reserrer les rangs en diabolisant l'adversaire (comme les élèves d'une classe face à un prof strict, sévère voir limite arbitraire).

A persister dans cette voie, les grévistes risquent de manquer les occasions, les ouvertures qui leur permettraient de s'assurer un peu plus dans la médiation.

En ce qui concerne le droit de grève, je suis totalement pour. Ce qui me gêne, c'est que souvent les grèves sont forcées (cf. en France
ou des piquets de grève interdisent par la violence et les menaces l'accès aux usines aux non-grévistes; cf. les votes qui se font à main levée... ). Aux grévistes de faire attention à ne pas se faire récupérer par les vautours et les pleureuses profesionnelles.

Je ne connais pas Hellweg personellement. Mais ayant travaillé comme stagiaire dans une boîte US de consultants spécialisés en turnaround et restructurations, je connais bien le type de gens nécessaires pour ces boulots.
Le gros problème que je vois chez Hellweg, c'est la communication (le succès d'une restructuration en dépendant à environ 40%), autant top-down que bottom-up, interne qu'externe. Ca lui aurait évité de dire certaines conneries. Pour le reste, mais je ne vais pas m'étaler, il me semble assez bon.

Et maintenant? comme je l'avais écrit il y a deux semaines environ (sous anonyme), pour résoudre un conflit il faut commencer par des "Vertrauensbildende Massnahmen" (j'ai pas de bonne traduction). La lettre d'Hellweg en est justement une première (il montre une faiblesse). Au tour des grévistes d'en faire une. S'il se rétracte, rétractez vous. Si alors il fait une deuxième pas, faites de même.

Cette lettre est une ouverture potentielle, et c'est pourquoi je trouve la réaction de Karl inacceptable. Les grévistes ne sont pas en situation de force et ne doivent négliger aucune possibilité.

mars 05, 2006 12:37 PM  
Anonymous Anonyme said...

@Lucifer

Ton intervetion est peut-être un gag mais au moins cette fois tu avances sous ton véritable nom.

VADE RETRO

mars 05, 2006 12:41 PM  
Anonymous idéaliste incurable said...

Au sujet de la lettre d'Hellweg, je réitère ma proposition : pourquoi ne pas la retourner à son expéditeur avec un petit mot très poli style

**************

Je me permets de vous retourner en annexe le courrier que vous m'avez adressé en date du .. .. .... et qui n'est pas signé. Merci de bien vouloir remédier à cet oubli. Je joins une enveloppe réponse affranchie pour le retour de la lettre signée.

****************

Car en effet, une lettre non signée ne vaut pas tripette. N'importe qui peut l'avoir envoyée.

Je serais content d'avoir l'avis des Boillat sur ce sujet.

Autre chose : je suis un fervent auditeur de "La soupe" sur RSR 1. Aujourd'hui on y a parlé (très bien) de la Boillat et il y a eu même une chanson dont les paroles sont dues à Laurent Flutsch. A "La soupe", tout le monde était ému et moi aussi !

Je n'aime pas du tout quand on s'étripe sur le blog. Lâchez la pression svp sinon le morpion pourra considérer qu'il gagne du terrain.

A vous tous Boillat et bloggeurs, un bon dimanche.

mars 05, 2006 12:44 PM  
Anonymous Bob Morlock said...

Pour info, un avant-papier de l'Ats publié ce matin

Swissmetal Boillat à Reconvilier La médiation se poursuit cette semaine

Avant-papier

Reconvilier BE (ats) La semaine s´annonce une nouvelle fois cruciale pour l´usine Swissmetal Boillat à Reconvilier (BE). Alors que le travail vient de reprendre, les différentes parties du conflit doivent se réunir pour une deuxième séance de médiation.

La première rencontre n´a débouché sur aucun résultat concret lundi dernier. Sous l´égide de Rolf Bloch, les représentants du personnel, une délégation du syndicat Unia et des membres de la direction du groupe métallurgique se retrouveront jeudi et vendredi à Tramelan (BE).

Au centre des discussions figurera la place du site de Reconvilier dans la stratégie de Swissmetal, par rapport au siège soleurois de Dornach et à l´usine allemande de Lüdenscheid. Le scénario idéal pour les gens de la Boillat et le comité de soutien passerait par une sortie du groupe.

Après trente jours de grève, les employés de la Boillat ont mis fin à leur mouvement le 23 février pour donner une chance à la médiation de Rolf Bloch. Ce n´est que jeudi passé qu´ils ont effectivement remis les machines en marche, après de multiples ajournements.

Tensions

Reste que la paix du travail ne tient qu´à un fil. La grève n´est que suspendue durant les négociations tout comme le sont les licenciements prononcés depuis le 18 janvier par la direction de Swissmetal.

Autre source de tension, la présence à Reconvilier de cadres de Dornach. Dépêchés par la direction, ces responsables sont appelés à remplacer ceux qui ont été licenciés pour avoir soutenu la grève. Les ouvriers n´ont jamais caché leur méfiance à leur égard.

La crise ne serait pas non plus résolue avec les clients de la Boillat. Les livraisons vers les entreprises qui ont critiqué la direction pendant la grève passeraient après celles destinées aux autres clients, ont rapporté la Radio suisse romande et "Le Journal du Jura", citant des sources anonymes. Swissmetal n´a pas commenté.


Copyright © 2006, SDA-ATS, Berne, Switzerland

mars 05, 2006 12:47 PM  
Anonymous Anonyme said...

@Idéaliste
tu oublies juste de mentionner que la conseillière d'état Sylvie perrinjaquet a dit je cite''le politique ne peu rien faire c'est l'économie qui décide''.....je vous laisse réfléchir
Amicalement

mars 05, 2006 12:51 PM  
Anonymous idéaliste incurable said...

@utilisateur anonyme 12:51 PM

Tu as raison, mais ce n'est rien d'autre que la vérité, ce qu'elle a dit. Je suis au nombre de ceux qui le regrettent, mais en attendant, c'est comme ça.

Amicalement à toi aussi, bon dimanche.

mars 05, 2006 1:06 PM  
Anonymous vache vallée said...

@lucifer 12:37

auriez-vous quelques explications concernant:

- top-down
- bottom-up
- Vertrauensbildende Massnahmen

car ici, ou faut-il encore qu'on s'en excuse ?, nous parlons français...
(et malheureusement y a des fois ou on a l'impresssion que c'est à cause de celà qu'on ne nous entend pas!)

Alors, haut et fort, et tous ensemble:

LA BOILLAT VIVRA !!!

mars 05, 2006 1:13 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ Lucifer

.... si seulement il avait commencé par une lettre .... on en serait surement pas là aujourd'hui !

Ce blog est aussi un moyen de se défouler un peu ...... tu ne crois pas ? pas tout prendre à la lettre voyons !!!!!

Amicalement

mars 05, 2006 1:14 PM  
Anonymous Rigueur said...

@ lucifer de 12:37 pm le 05.03.2006

En ce qui concerne honneur et dignité, ton rhétorique ne tient pas debout.
Je te prie de ne pas comparer la lutte des Boillat avec des cultures/pratiques qui ne sont pas les leurs.
Et évite de te mets en avant comme donneur de leçon. Chacun est libre de défendre avec fierté son honneur et sa dignité.
Nous sommes donc au clair sur ta personnalité: au nom d'un pragmatisme à définir, tu acceptes de mettre en second plan ton honneur et ta dignité.

Concernant les messages sur le blogs, tu penses ce que tu veux. Il me reste juste un devoir envers un autre être humain tel que toi et te dis:
Ne parles pas de choses que tu ne connais pas, que tu n'as pas fait expérience personnellement.
Tu ne connais pas Hellweg, donc tu es encore moins un Swissmetal, pour ne pas parler de Boillat.
Tu n'as donc pour ainsi dire aucun droit de critiquer ceux qui ont souffert et sont en train de souffrir à cause de ce Hellweg.

Si tu veux aider les Boillats, propose des solutions concrètes!
Arrête de parler de la médiation!
Arrêtte de parler de "Vertrauensbildende Massnahmen" [ma traduction: "Messures de création de confiance"].
Plus tu en parles, plus ton ignorance déborde.

mars 05, 2006 1:25 PM  
Blogger CAB said...

@Lucifer

Je peux comprendre que vous réagissez de cette façon, mais vous n'avez pas raison.

Le problème est que si MH a une strategie, ce qui est sûre c'est qu'elle n'est absolument pas industrielle. Je pense que les dizaines de cadres de la Boillat, qui sont partis ou qui ont été licenciés et qui ont ont essayé pendant des années d'expliquer les points forts du site, qui ont cherché à comprendre cette soi-disant statégie (qui ne s'est finalement dévoulée que dernièrement) seront probablement de mon avis. Si il y a une stratégie du CEO de SM est uniquement financière.

Alors dites-nous quels intérêts auraient les employés de la Boillat de la défendre.

mars 05, 2006 1:27 PM  
Anonymous Anonyme said...

Les lettre provenant de MH ne sont jamais signées. Nous en avons déjà reçu plusieurs. Quand à Padroll qui s'allie avec Lucifer???? que se passe-t-il???. Pour le débat nous avons besoin des ouvriers mais aussi d'étudiants et d'intellctuels. Restons unis et laissons Lucifer de côté, là où elle mérite d'être.

mars 05, 2006 1:32 PM  
Anonymous bien informé said...

@ lucifer

Salut Thierry

mars 05, 2006 1:48 PM  
Anonymous al said...

@ lucifer

L'exemple du crime d'honneur est particulièrement mal choisi, car les boillats n'ont rien de fanatiques. Ils font face à une direction et un conseil d'administration INCOMPETENTS. La stratégie du groupe est un non-sens économique dénoncés par les employés et les clients.

La communication de la direction est méprisante et s'appuie sur des arguments infantiles ou mensongers, mais elle n'est pas l'unique raison de la grève.

La grève n'a pas été déclenchée par des éléments externes (Unia ou autres), elle n'est pas comparable à des grèves menées par des syndicats telles que celles que l'on voit en France. Les votes importants se sont déroulés à bulletins secrets.

Le turn-around consiste a repositionner une entreprise afin qu'elle puisse dégager des profits dans le futur (en particulier à abandonner les activités non-profitables). La stratégie de Hellweg consiste à démanteler le site de production le plus profitable du groupe (Reconvilier).

L'acquisition de Busch-Jaeger est une nouvelle erreur monumentale qui va à nouveau fragiliser la santé financière du Groupe.

A mon avis, les employés de Reconvilier défendent les intérêts à long terme des actionnaires.

La lettre est un torchon mal traduit (indigne d'une direction d'entreprise) pour préparer à un plan de licenciement.

mars 05, 2006 1:55 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ al a dit

je reprends tes propos

"La lettre est un torchon mal traduit (indigne d'une direction d'entreprise) pour préparer à un plan de licenciement."

C'est exactement ça ..... la première frase fait déjà peur tellement elle est mal rédigée, tournée ou tout simplement mal traduite ....

bref mais le sens de la lettre c'est d'en arriver aux fameux licenciements et de se disculper de tout ..... C'est de la faute des grévistes ....

Qui a dit qu'il faisait un pas vers eux ? il me semble avoir lu ça dans un des messages précédents !

mars 05, 2006 2:09 PM  
Anonymous uZine3 said...

Voilà le site est mis à jour, avec des news du débat, de la soirée d'hier, et un nouveau rdv pour les mômes touchés par la grève et leurs parents, la mise en place du théâtre pour les enfants mercredi prochain à 14h à la 3, l'équipe vous attend avec un p'tit café label "pour un commerce plus juste" et des biscuits bio (hihihi).
Le but du théâtre, exprimer des émotions, échanger entre enfants, en racontant l'histoire le la Boillat, et un p'tit spectacle cloturera cet atelier.

Voilà voilà, ben faut qu'j'y r'tourne moi.

A + les bloggeurs

Fred

mars 05, 2006 2:15 PM  
Anonymous paddy said...

J'ai retapé la lettre. (Sisi!) C'est un boulot de con, je concède ça. Avec les virgules et les points et tout et tout.

Pourquoi? Parce qu'il me faut ça. Pour m'en imprégenr, en intégrer le contenu.

Je suis d'accord avec certains ici: j'ai aussi l'impression qu'elle n'est pas de Hellweg. Ou qu'il a délégué le boulot... comme la signature. C'est peut-être une manipulation. Demandons-lui s'il a écrit cette lettre et s'il en assume le contenu. Pour en avoir le coeur net.

Autre chose:


@ lucifer
J'aime bien la peine que tu as prise pour écrire tes épîtres.
J'aime moins tes comparaisons: la Corée du Nord, les communistes français, l'Inde, les Balkans, les entreprises US spécialisées dans les restructurations. Non pas que je veuille contester ou défendre ce que tu cites, on n'a pas le temps pour ce genre de fariboles.

Je te rappelle qu'on est ICI et MAINTENANT, on n'est ni en Inde ni dans une startup, ni chez GM, ni dans les Balkans, encore moins parmi les communissss français.
Aussi, aie la gentillesse de contribuer sans les inévitables références à ce que tu as connu/compris/lu/appris à l'UNI ou ailleurs...
Ce genre de référent amène des réflexions stupides, comme celles de MM Schürmann, Signorel, Laxey, dans les rangs desquels "on" compare Reconvilier à un atelier protégé.
Quand bien même cela serait, faut-il piquer tous les faibles (ou les "différents" pour employer un langage politiquement correct")?

Tu laisses entendre que tu connais bien ce milieu, ayant travaillé dans une boîte US.
Le fait que ce soit une boîte US est-il, ou n'est-il pas, un critère de qualité?
Merci de nous répondre.

mars 05, 2006 2:18 PM  
Anonymous lucifer said...

@rigueur
Ce que je voulais dire avec honneur et dignité, c'est qu'au final, on peut chercher à justifier tout et n'importe quoi par là. Ce sont des conceptions vagues telles que celui qui s'en proclame aura toujours le dernier mot. Je te le laisse.

Je ne cherche pas à me mettre en avant. Si je sacrifie un peu de mon temps pour écrire, c'est parce que je pense qu'à la base l'action des grévistes est juste, et qu'un avis différent peut amener à secouer les esprits.

Evidemment, je ne connais pas swissmetal de l'intérieur. Par contre j'ai été formé pour la gestion de conflits, à l'uni j'ai suivi des cours sur les crises d'entreprises et j'ai appris par l'intérieur (sur trois mandats quand même) comment se préparent et se déroulent des restructurations.
En clair et de manière directe: si tu refuses les avis extérieurs, aies l'honnêteté intellectuelle de ne pas demander le soutien (manif, dons) des gens extérieurs.

Si tu avais déjà dû gérer un conflit vraiment merdique, tu saurais que sans les "mesures de création de confiance" au départ, c'est comme de conduire une voiture sans roues. Tu n'avance pas. Aucune chance.

Et en dehors de la médiation, il n'y a pas de salut pour les grévistes. Parler d'externalisation, de rachat, est utopique:
1. il n'y pas encore de vendeur.
2. a part un mécène ou une entité publique, il n'y aura pas d'investisseurs aux capacités financières solides. La Boillat n'est pas flexible (plus la grève dure et moins vous cherchez un compromis, plus vous le confirmez), et cela détruit sa valeur, mais pas le prix hypothétique à payer.

La stratégie d'Hellweg n'est probablement pas la bonne. Mais pour qu'il puisse le réaliser, il faut jouer cartes sur tables. Dire pourquoi la fonderie doit rester à Reconvilier, pourquoi travailler à Dornach est impensable, pourquoi le ressentiment envers Dornach est si fort, etc. Je soupçonne beaucoup, beaucoup de non-dits, même à l'interne.

La direction a fait des fautes, mais vous aussi. C'est ça qu'il faut réaliser et corriger.

PS. @cad. communication top-down: de la direction vers les employés. bottom-up: des employés vers la direction.

mars 05, 2006 2:44 PM  
Blogger Mattia Pelli said...

Bonjour Karl, aujourd'hui on parle de votre lutte en Italie aussi. Je suis journaliste (tessinois mais j'habite en Italie) et j'ai écrit un article sur la Boillat sur le quotidien national "Liberazione". Voilà le lien pour lire l'article sur le web:
http://www.liberazione.it/giornale/060305/pdf/XX_6-NMO-01.pdf

Résistez, on est avec vous!
Mattia Pelli
www.laleggera.it

mars 05, 2006 2:53 PM  
Anonymous lucifer said...

petit message pour paddy.

les références, c'est pas pour ouvrir de nouveaux débats. c'est pour montrer que ce qui ce passe ici est déjà arrivé des centaines de fois ailleurs. observer comment cela ce passe ailleurs permet d'écarter son angle de vue, et mieux appréhender des situations ou l'émotion est très présente.

mon objectif initial est atteint. les messages ont passé d'insultes à réflexions et justifications. donc point final pour moi. bonne route et bon courage.

mars 05, 2006 2:55 PM  
Anonymous Anonyme said...

@Lucifer
et tu penses réellement ce que tu écris ?? je te signal qu'il y a des patrons en suisse et certainement ailleur style Mr Lauener qui n'ont pas besoin de toute tes grandes théories .Ils savent simplement parler aux gens et les personnes en face comprennent très vite le message , et c'est très bien .Et pour cela pas besoin de consultants à grandes théories
Amicalement

mars 05, 2006 2:57 PM  
Anonymous Anonyme said...

Ils sont terribles ces Gaulois. Ils sont de nouveau en train de se lancer du poisson pourri davant l'auberge du poissonnier et de sa femme. Comment il s'appelait déjà? Ah oui, Ordralfabétix.
C'est donc ainsi qu'ils veulent sauver l'usine de leur village.

mars 05, 2006 2:58 PM  
Anonymous paddy said...

@anonyme de 2:58

Rhaaa! Olibrius!
Encore là?
Va balayer ta demi-dalle et reviens quand la cour sera propre!

mars 05, 2006 3:06 PM  
Anonymous paddy said...

J'ai relu la lettre.
Avec les virgules et tout.
Je suis de plus en plus convaincu qu'il s'agit :

A) d'un canular
ou
B) d'une initiative de gros naïfs...

Si ce n'est pas le cas, c'est que le contrôle de qualité est défaillant dans les bureaux de Swissmetal.
Comment dès lors accroder crédit aux papiers/lettres/mandats/factures/offres qui en sortent..?

mars 05, 2006 3:12 PM  
Anonymous paddy said...

@ lucifer
Jolie pirouette!

Merci quand même pour tes encouragements.

mars 05, 2006 3:25 PM  
Blogger Karl said...

@tout le monde

La lettre de Martin Hellweg n'est pas signée mais vient bien de Swissmetal. M. Hellweg ne signe presque jamais ses courriers aux employés. Les 320 employés ont reçu cette lettre.

De plus, j'ai jugé important de discuter cette lettre parce que plusieurs employés me l'ont demandé.

Quand on est à l'extérieur du conflit, cette lettre peut peut-être apparaître comme une manoeuvre grossière et sans intérêt. Mais pour ceux de l'intérieur, ce n'est de toute évidence pas le cas.

@Lucifer

Au fond, vous tenez mot pour mot le discours de Martin Hellweg:

Vous visez à déstabiliser les gens en plaçant M. Hellweg comme un interlocuteur raisonnable et les autres intervenants (dont moi) comme déraisonnables.

En ramenant les erreurs de M. Hellweg à un simple problème de communication, vous légitimez sa lettre comme une tentative de revenir sur lesdites erreurs. Or, quoi que vous en pensiez, je suis suffisamment informé pour être à même de vous dire que les erreurs de Martin Hellweg vont bien au-delà, et que vos spécialisations devraient vous motiver à étudier le dossier Swissmetal d'un peu plus près. Ce que vous reconnaissez n'avoir pas fait.

Votre jugement sur mon analyse "de très bas niveau" est de plus peu circonstancié. Je ne parle pas de Corée du nord, ni de communisme, et contrairement à ces 2 exemples, je n'oblige personne à se taire, vous en êtes la preuve.

Si je ne suis en effet pas charitable avec M. Hellweg, je le justifie: la lettre est basée sur des principes éprouvés de communication, et a pour objet de faire passer un message bien précis, d'une manière bien précise. Prouvez moi le contraire...

Partant de ça, l'idée que Martin Hellweg soit véritablement sincère n'est pas crédible. Il utilise une pseudo sincérité pour promouvoir un licenciement collectif, rien d'autre.

S'il était sincère, au moins un peu, il aurait signé sa lettre et en aurait dès lors endossé la responsabilité. Ce n'est pas le cas. Martin Hellweg n'est pas un idiot: il sait écrire. Et il sait quand ne pas écrire.

De plus, Martin Hellweg ne propose nulle part dans sa lettre de rediscuter sa stratégie, même partiellement, ce qui est pourtant la revendication centrale des Boillat.

Donc, quand vous parlez d'une "ouverture", vous seriez bienvenu si vous nous expliquiez précisément laquelle.

mars 05, 2006 3:26 PM  
Blogger Karl said...

@Padroll et Paddy
(pardonnez-moi de m'adresser aux deux, mais il me semble que vos points de vue se recoupent sur plusieurs points).

Je me permets quand même de le répéter: cette lettre n'est pas un canular, je vous le garanti. Elle est tout à fait dans le style de la correspondance de M. Hellweg avec ses employés.

Et n'allez pas penser que les auteurs de cette lettre sont des naïfs. Peut-être commettent-ils pas mal de fautes de français, mais l'intention est loin d'être bête.

Imaginez que vous êtes sous une pression extrême depuis un mois, désespéré, et que vosu cherchez une raison de reprendre espoir: ne seriez-vous pas prêt à prendre M. Hellweg au sérieux, et à faire quelque chose pour ne pas être dans le wagon de licenciés?

A mon sens, toutefois, les gens ne seront pas dupes, car la révolte est trop forte pour être calmée par un tel biais.

Votre étonnement, ou votre énervement (corrigez-moi) n'est-il pas à la hauteur de l'incroyable culot que M. Hellweg a de faire parvenir ça à ses employés?

Vous avez raison sur un point, toutefois: si Martin Hellweg croit convaincre avec ce courrier, il se trompe lourdement. Cela vient, entre autres, du fait qu'il ne connaît pas ses employés de Reconvilier, où il est venu, publiquement, 3 fois environ...

mars 05, 2006 3:42 PM  
Anonymous humble avis said...

lululcifier:

bouhouououo! Avocaillon de la gehenne: t'écris et tu raisonnes comme un pied. Tant mieux!
Avec toi, ton maaître n'est pas près de gagner son procès de cul de haute fosse contre les employés.
Tant que tu te mords ta queue fourchue, on est bien tranquille.

Bon dimanche, reprends-toi ;-)

Et ne te sacrifie pas trop... Lis donc le blog de Karl de bout en bout, tu y apprendras beaucoup, comme l'auteur de la lettre "lumineuse", qui s'en sert à ses dépens, et écoute un peu la radio, ça cultive l'esprit aussi. Voici pour toi:

Une petite bubulle philosophique, entendue sur RSR2 lundi 27 à 16h30
dans "A Vue d'esprit:avoir des convictions: une nécessité". Avec Jean-Claude Guillebaud.
Les extraits cités peuvent être entendus à 21ème minute/32'32

http://www.rsr.ch/view.asp?DomID=646&clickedDate=02/27/2006#Lundi

JCG: "Jean-Françoois Revel, philisophe politique, est un militant du libéralisme le plus pur. J'avais lu une phrase de lui qui m'a fait sursauter, qui disait au fond: "il vaut mieux vivre dans une société où les hommes défendent leurs intérêts plutôt que leurs convictions. C'est moins dangereux". Sous entendu: ils se feront moins la guerre. Eh, bien, nous voyons bien où mène la défense égoïste, apre, violente des intérêts. Elle nous mène à ce que René Girard appelle la guerre de tous contre tous. A une société atomisée qui n'est plus qu'une addition de corporatismes, chacun crispé sur la défense de ses seuls intérêts: c'est un enfer."

On ira tous au paradis, on ira! Vive la Boillat!

Merci, Fred, pour les bonnes nouvelles!

mars 05, 2006 3:47 PM  
Anonymous Anonyme said...

"Si je sacrifie un peu de mon temps pour écrire, c'est parce que je pense qu'à la base l'action des grévistes est juste, et qu'un avis différent peut amener à secouer les esprits. " lulucifier, ça ira comme ça.

mars 05, 2006 3:50 PM  
Anonymous Rigueur said...

@ lucifer de 2:44 pm le 05.03.2006

Tu dois être en liaison avec Hellweg, car sinon, je ne vois pas comment tu peux être au courant qu'il n'y a pas encore de vendeur!!!

Quant aux investisseurs potentiels pour reprendre LA BOILLAT, Il y a des gens qui s'en occupent.
De nouveau, tu dis des affirmations qui démontrent que tu restes un théoricien.
Comment tu peux affirmer que LA BOILLAT n'est pas flexible?
Comment oses-tu soupçonner qu'il y a beaucoup de non-dits?
Ne crois-tu pas que, au contraire, c'est simplement parce que les Boillat ont tous essayé que son mouvement de grève est si dur à présent?

Cher lucifer, juste une question très concrète et pointue:

Propose nous une solution - QUE FAIRE - pour que Martin Hellweg accepter de lâcher LA BOILLAT.

Si t'es un vrai gestionnaire de conflits, tu dois pouvoir nous proposer une solution afin que les deux partis s'en sortent la tête haute, non?
Je vais t'aider un peu: de notre côté, pour sortir la tête haute de se conflit, les Boillat veulent devenir autonomes.

mars 05, 2006 4:13 PM  
Blogger Karl said...

Pas d'insultes. Merci.

@Padroll:

Je ne vous ai jamais empêché de vous exprimer, et je trouve être insulté de manière injuste. Moi-même, je n'ai fait que discuter avec vous.

Si vous avez des critiques, venez les exprimer de manière moins blessante.

mars 05, 2006 4:37 PM  
Anonymous Rigueur said...

@ lucifer

et

@ tous

Lucifer a parlé de "Mesures de création/contruction de confiance".
Moi, j'ai un autre avis.

Faire confiance, c'est d'une certaine façon, se déterminer spontanément, en faisant l'économie d'une analyse fouillée et rationnelle.
Par conséquent, la confiance tend à diminuer la vigilance, ce qui peut se révéler très dommageable face à un danger réel.

Ceci dit, notre lucifer est un faux gestionnaire de conflits, puisqu'il nous propose de faire confiance à Hellweg pour le ramener à la raison.
Je suis d'avis, si Lucifer cherche du boulot, il faut qu'il contactes Monsieur Bloch.

La confiance est d'abord le fruit d'un effet d'expérience : la réussite répétée d'une action construit la confiance, qui peut conduire à une forme de comportement réflexe (passer au feu vert lorsque les autres s'arrêtent au feu rouge). Mais plus généralement la confiance est générée par un sentiment d'empathie (je fais confiance à ceux que j'aime ou que je trouve sympathiques).
Sur cette base, Martin Hellweg est foutu pour toujours, non seulement sur le plan Swissmetal, mais sur le plan Suisse, voire européen.

mars 05, 2006 4:40 PM  
Anonymous Anonyme said...

Ce n'est pas un canular et en voici les preuves.
1 Papier à lettre Swissmetal
2 Enveloppe Swissmetal
3 Nous avons reçu 3 lettres en 2 jours soit la fiche de paye (négative), la lettre nous informant qu’il n’y a pas de plainte contre nous et enfin la lettre d’amour du Morpion, elles ont toutes trois été oblitérées avec la même machine.

mars 05, 2006 4:50 PM  
Anonymous Anonyme said...

@bien informé
Lucifer ce n'est pas MOI
Moi (TM) j'ai au moins la délicatesse de signer ce que j'écris...

mars 05, 2006 4:51 PM  
Anonymous Anonyme said...

MERCI!!!@ Mattia Pelli 2:53 PM!

mars 05, 2006 4:58 PM  
Anonymous Anonyme said...

Le bilan de Martin Hellweg


RESTRUCTURATIONS. Succès et déboires du patron de Swissmetal.


Daniel Eskenazi, Zurich
Mardi 21 février 2006

Analyser, restructurer, s'en aller ou partir. La carrière professionnelle de Martin Hellweg, actuel patron de Swissmetal, pourrait être résumée ainsi. C'est d'ailleurs à peu de choses près la philosophie que l'on retrouve chez Ally Management Group, société spécialisée dans les redressements d'entreprise. Elle a été cofondée en 2002 par Martin Hellweg et Ueli Roost, ancien patron de la société bâloise de céramique Keramik Laufen.

Chez Ally Management, on ne veut pas parler avec les médias. «J'espère que vous nous comprenez», dit la secrétaire froidement.

Martin Hellweg, lui, est plus bavard. «Outre Swissmetal, nous avons restructuré jusqu'en décembre la société basée à Möhlin (AG) Forming, spécialisée dans le profilage et le refendage. La faillite a été évitée, des emplois ont été sauvés, ce qui constitue un succès. Quant à Media! SA, société active dans la distribution de systèmes vidéo, elle est malheureusement liée à Distefora. On m'a confié un mandat de six mois pour honorer des commandes. Je n'ai aucune responsabilité dans cette triste affaire qui a mené ses dirigeants en prison», explique le patron de Swissmetal.

En revanche, Martin Hellweg revendique un succès: Keramik Laufen. Après son MBA obtenu à l'Université Rochester de New York, Martin Hellweg est choisi en 1998 pour redresser la société en difficulté, aux côtés du patron Ueli Roost. La tâche n'est pas aisée. Les combines et autres pots-de-vin en Amérique du Sud ont fait perdre des centaines de millions de francs au groupe bâlois. Martin Hellweg doit fouiner dans les comptes afin de repérer les irrégularités. Et restructurer. Un des ex-cadres de Keramik Laufen ne tarit pas de louanges vis-à-vis de Martin Hellweg. «C'est un homme responsable, engagé et dynamique qui a très bien réussi à remplir ses objectifs. Il a agi dans un contexte très délicat, puisqu'il s'occupait des affaires sud-américaines.

Un sentiment d'animosité

En revanche, du côté de Keramik Laufen, Martin Hellweg ne constitue pas un sujet sur lequel on souhaite s'étendre. Renseignement pris, Martin Hellweg serait l'initiateur de la restructuration. De ce fait, il réveille un sentiment d'animosité. Celui-ci pourrait être renforcé par la prime élevée reçue par Martin Hellweg lorsque Keramik Laufen a été rachetée par le groupe familial espagnol Roca en 1999. Trois membres de la direction, dont il faisait partie, ont reçu 3,9 millions de francs à titre de dédommagement extraordinaire. Aujourd'hui, Keramik Laufen emploie 2000 collaborateurs en Europe, dont 300 en Suisse. Elle fabrique des céramiques dans six sites et réalise un chiffre d'affaires de 280 millions de francs.

Pour l'hebdomadaire alémanique NZZ am Sonntag, le succès s'arrête là. Quatre entreprises dans lesquelles Martin Hellweg a travaillé ont un point commun: la faillite. C'est le cas de Media! SA, Textilio.com (conseils dans le textile), Swissinvest.com (marketing sur Internet) et Android Ventures (marketing dans le domaine de la robotique).

Face à ces reproches, Martin Hellweg se défend. «Ces attaques ne sont pas fondées. Mise à part Media! SA, je n'ai exercé aucune fonction dirigeante dans ces sociétés. J'ai investi à titre privé et en tant que «business angel» dans une douzaine d'entreprises. Certaines ont connu des succès, d'autres pas», conclut le patron de Swissmetal.

mars 05, 2006 5:39 PM  
Anonymous paddy said...

OK Karl.
Tu dois avoir raison pour la lettre...

J'aurais dû mettre un point C)

C) Ils prennent vraiment leurs employés pour des benêts.

Voilà c'est fait.

Quel mépris! Quelle sournoiserie!
Je ne vais plus insulter les serpents à sonnettes, promis.

mars 05, 2006 5:40 PM  
Anonymous Anonyme said...

@tous

Qu'est-ce que je constate ? Hellweg est un malin. Avec sa lettre, il a déjà bien réussi à semer la m ... parmi les bloggeurs et sûrement aussi parmi les Boillat. Ca, on le saura dès lundi. Pourquoi pensez-vous que la lettre ait été postée le vendredi pour arriver chez les gens le samedi matin ... Pour désamorcer partiellement une prise de position de groupe. Les gens auront eu deux jours pour gamberger individuellement au sujet de la lettre. Quand je vous dis qu'il est malin.

A mon avis, la lettre n'est pas un canular.

mars 05, 2006 5:40 PM  
Anonymous Anonyme said...

La grande partie des Business Angel investissent naturellement dans les sociétés pour des raisons financières mais également parce qu’ils s’intéressent à la dynamique entrepreneuriale. Ils ont acquis une expérience et une expertise, durant leur parcours professionnel, qu’ils ont envie de partager. Ce sont des:

Cadres.
Chefs d’entreprise.
Entrepreneurs.
Certains Business Angels sont encore actifs professionnellement et désirent le rester, pour d’autres investir dans une société leur permet de garder un pied à l’étrier.

A côté de ces critères, chaque Business Angel a son tempérament, son profil de risque, sa disponibilité en temps et financière, … dont dépendront la proposition de prise de participation qu’il fera à l’entrepreneur.


Quelques considérations communes aux Business Angels:

Taille de l’investissement
Pour information, on estime aux USA que 400.000 Business Angels investissent de 30 à 40 milliards de dollars par an dans 50.000 entreprises. Malgré tout ce chiffre est atteint avec 25% des entreprises qui démarrent avec un financement inférieur à 5.000$, 50% ont reçu moins de 25.000$ et 75% moins de 100.000$.

Solvay Business Angel Connect traite en général des dossiers entre 50.000 EUR et 1.000.000 EUR.

L’investissement moyen fait par un investisseur via Solvay Business Angels Connect est de 100.000 EUR, alors que la moyenne des montants levés par dossier est de 180.000 EUR.


Horizon d’investissement
L’horizon d’investissement est variable, mais souvent les Business Angels cherchent à sortir dans un horizon de 5 à 7 ans de leurs investissements d’une manière ou d’une autre.


Proximité
On estime que les Business Angels préfèrent les projets locaux car ils veulent être en contact régulier avec le dirigeant, à une à deux heures de route. Et si cette proximité tient en partie au problème de la collecte des informations, elle est également liée à la gestion du risque. Les Business Angels peuvent exercer un contrôle plus étroit sur l’activité, avec bien entendu des exceptions surtout dans les hautes technologies.

mars 05, 2006 5:42 PM  
Anonymous oignon rouge said...

Voilà, hier j'ai lu "la" lettre après 2h du matin et aussi les commentaires de Karl, qui sont une analyse pertinente, intelligente de cette lettre étrange, et j'avais dit que j'écrirai.

Oui cette lettre est un torchon, d'abord par la forme : sans parler de la signature, il n'y a pas d'adresse d'expéditeur ni d'adresse ( au moins collective ! ) aux destinataires. C'est faire preuve d'un mépris total envers les formes les plus élémentaires d'un courrier. Et donc envers ses destinataires.

MAIS il y a deux phrases qui m'ont frappée : ..." quelqu'un qui suit aveuglément une stratégie" et .." nous ne pouvons pas tout simplement fermer les yeux" ---et cela m'a fait penser au fameux "dooormez, je le veux" de Karl.
je trouve cela étrange, et j'ai pensé hier à un faux.

Mais peut-être c'est une réponse à Karl ??????
ou peut-être que je fais une interpétation idiote ?

De toutes façons, Karl est extrêmement sérieux et précis quant à ses sources, il fournit des infos de première main souvent avant les médias. Ce sérieux est un garant de la véracité de tout ce qu'il avance.

La preuve fournie par anonyme de 4:50 est convaincante sur un point : on peut piquer du papier et des enveloppes, mais il faut être gonflé pour prendre le risque d'utiliser la timbreuse. Enfin, je ne sais pas.

D'où qu'elle vienne, cette lettre lamentable par la forme et le fond, en fait cynique, pervers, est destinée à vous déstabiliser, à vous désunir les Boillats !!!
et peut-être à semer le doute chez ceux qui vous soutiennent !
ne rentrez pas dans ce jeu, restez unis,
votre combat est digne, et vous savez combien nous sommes nombreux à vous soutenir, et pas seulement par des mots sur le blog.
Courage à tout le monde, et aussi BRAVO pour la 3 !!!!!

mars 05, 2006 5:46 PM  
Anonymous Anonyme said...

www.studieninstitut-soest.de/ fortbildung/pdf/fortbildungsprogramm2002.pdf

Hellweg et Sauerlander

mars 05, 2006 5:48 PM  
Blogger Padroll said...

Crois-bien, Karl, que je ne souhaite qu'une chose, c'est que ce blog serve à quelque chose de positif.

Si tu y arrives, tant mieux.
Si l'union fait la force, tant mieux.

Je tiens à te féliciter pour tout ce que tu as fait jusqu'ici, mais vraiment le coup de la lettre, je n'arrive pas à le digérer. Quel qu'en soit l'auteur.

J'espère que la raison l'emportera et non pas les insinuations de mauvaise foi.

J'ai l'impression d'avoir déjà vécu ce conflit. Je ne sais pas quoi faire de plus.

Bonne chance à la Boillat
Salut

mars 05, 2006 5:57 PM  
Blogger Karl said...

Rebonjour,

Je ne pense pas que la lettre de M. Hellweg soit particulièrement adressée à Karl, à aucun égard. M. Hellweg cherche simplement à faire douter ses employés de toutes leurs sources d'information, hormis lui. Donc, Karl fait partie du lot.

Maintenant, j'aimerais mdonner une réponse définitive à une question: Cette lettre est-elle un faux?

Sachez que:
-J'ai entendu parler de cette lettre via 5 personnes qui l'ont reçue. Et ce sont des sources en qui je peux avoir confiance.

-Elle a été postée par Swissmetal, avec des entêtes et des enveloppes Swissmetal, peu après les fiches de paie du mois, et le courrier juridique.

-Elle correspond parfaitement aux habitudes de Martin Hellweg en la matière, sur la forme comme sur le fond, on peut le voir avec d'autres lettres.

Deuxième chose:

Si cette lettre sème la zizanie sur le blog, ce n'est ps le cas en ce qui concerne les employés. Tous les témoignages que j'ai entendu sont ceux de gens énervés par le fait qu'on puisse les traiter ainsi. de plus, beaucoup se demandent quel but M. Hellweg peut bien poursuivre en envoyant une chose pareille.

J'ai reçu d'une partie de ces gens plusieurs demandes, sur le blog et en dehors, de publier et de discuter cette lettre.

De la part d'employés, je n'ai eu aucun témoignage allant dans le sens opposé à celui précité. Mais il se peut qu'il en existe.

mars 05, 2006 6:00 PM  
Anonymous A+ said...

Décryptage de la lettre

En effet y a comme un truc qui cloche ou une cloche qui truque

Martinou grand spécialiste dans le financement, la restructuration et le repositionnement d’entreprises (dont 4 ont fait faillite) a été parachuté dans Swissmetal pour y mettre en place une stratégie. Mais comme « il n’est pas une personne qui ne réfléchit pas » il se rend compte maintenant que sa stratégie capote. Il pense aux conséquences douloureuses, aux actionnaires et surtout à son propre et modeste argent investi dont, pour le moins, 88'000 actions à Fr. 9.- soumises à différents délais de blocage de revente qui pouvait être supprimé notamment en cas de reprise réussie de la société (cf Rapport annuel 2004 Swissmetal, page 46, Transactions avec des parties liées)

TENEZ BON LES BOILLATS

mars 05, 2006 6:01 PM  
Anonymous Brain said...

Bonjour Karl, bonjour les Bloggers,

Très d’accord sur les commentaires de Karl relatifs à la lettre de Sentier Lumineux ! quelques remarques et interrogations supplémentaires :

- Investissement de 25 millions ? Quels sont précisément ces investissements ? S’il s’agit de déplacer la fonderie cela va effectivement coûter plusieurs millions mais cela n’apportera pas un quelconque volume de production supplémentaire, au contraire car les ouvriers de Dornach n’ont pas l’expérience de ceux de Reconvilier.

Si l’on veut augmenter la production, il faut investir dans une 2ème fonderie, peut-être à Dornach si les locaux s’y prêtent ou ailleurs si une autre implantation se révélait plus favorable. Mais à quoi peut servir un déplacement de l’actuelle fonderie ? La seule réponse qui me vient à l’esprit est qu’un tel déplacement permettrait de licencier les personnes qui actuellement la font produire, sans tenir compte de leurs connaissances accumulées au fil d’année et d’année de perfectionnement, cela en raison de la méconnaissance crasse de ce métier de la part des dirigeants qui tirent les ficelles. Mais un déplacement de la fonderie ne saurait être considéré comme un investissement, seulement comme une dépense bien inutile.

- Alors, 25 millions, c’est pourquoi, exactement, pour quels types de machines. C’est trop facile de jeter ainsi des chiffres imposants dans la négociation sans révéler exactement de quoi il en retourne. Il est indispensable de demander et d’obtenir des précisions à ce sujet. Autrement, ce n’est que de la poudre aux yeux destinées à aveugler les gens…

- Bien souvent, dans les propos de MH, il est question de stratégie. Mais a-t-il explicité vraiment en quoi elle consiste, avec la précision et les arguments qui pourraient rendre cette stratégie convaincante à tous les intervenants, employés, ouvriers, cadres, clients, et les autres tiers y compris Rolf Bloch, journalistes, bloggers, politiques, etc. ? Depuis le début de ce conflit, j’ai lu la plupart des articles de presse, je suis allé très régulièrement sur le site de Swissmetal et j’ai lu aussi régulièrement le blog de Karl et les commentaires des différents intervenants. Mais nulle part, je n’ai lu clairement en quoi consistait cette fameuse stratégie en dehors que de constituer « des centres de compétence industriels ». Il faudrait préalablement établir une liste exhaustive des compétences existantes, de leurs localisations actuelles, de définir les compétences que l’on désire acquérir et pourquoi et de donner des indications sur les moyens à mettre en œuvre pour parvenir à ces objectifs.

Mais rien de tel n’a été proposé par la direction de Swissmetal. Non seulement l’information n’a pas été faite, mais au contraire, on a laissé les doutes s’installer sciemment, peut-être pour provoquer la grêve afin de pouvoir faire supporter aux ouvriers la responsabilité des licenciements que l’on osait pas annoncer clairement en dehors d’un conflit social.

Triste, lamentable, machiavélique, et malheureusement non punissable !

Restez unis et poursuivez votre combat. Dans la dignité !

La Boillat vivra !

Brain

mars 05, 2006 6:13 PM  
Anonymous al said...

@ brain

Il est vrai que 25 mios d'investissements sur 5 ans paraissent importants. Cela fait 5 mios par an pour boillat (sans tenir compte du désinvestissement qui correspond au déplacement de la fonderie)

Selon le rapport annuel 2004, le groupe a investi 11.2 mios à Dornach et Reconvilier en 2004.
En 2003: 9.4 mios,
En 2002: 9 mios,
En 2001: 17.2 mios (avec Lüdenscheid)
En 2000: 18.8 mios (avec Lüdenscheid)

En bref, une moyenne d'un peu plus de 5 mios par usine par année.

mars 05, 2006 6:50 PM  
Anonymous Brain said...

@ Al :

Merci Al pour tes commentaires et précisions. Mais sais-tu quelle est la proportion qui sont de vrais investissements et les dépenses qui sont plutôt du renouvellement voire de l'entretien...

mars 05, 2006 7:01 PM  
Anonymous Anonyme said...

PS: la partie pleurnicharde de MH est une réaction très ordinaire pour les gens venant de Suisse alémanique. Ils ont de la peine à comprendre que les Romands n'ont pas la même culture.

Le respect commence pour un patron par chercher à comprendre l'environnement immédiat de son entreprise et de s'adresser aux employés conformément à la culture et dans la langue du lieu où l'usine est située.

Là on a:

-manière générale d'agir suisse-allemande
-communication avec les employés dans un français terriblement mauvais que "ça fout la honte".

A propos, une fois de plus, SM communique par écrit. Un patron romand n'aurait pas hésité longtemps avant de se présenter directement devant ses employés quand il y a un enjeu pareil à la clé. Ah pardon, j'ai parlé de patron, tandis que dans ce cas nous avons affaire à un directeur...

mars 05, 2006 7:17 PM  
Anonymous al said...

@brain

Je n'ai pas de réponse précise à ta question, il faudrait connaître la valeur du parc de machines et sa durée de vie. On peut toujours demander l'avis des utilisateurs ;-)

mars 05, 2006 7:20 PM  
Anonymous cétautomatix said...

@ Lucifer

J’apprécie les efforts que tu fais pour développer le débat sur notre conflit. Tu nous accuses, nous les boillats d’avoir commis des fautes et de ne pas avoir exprimé nos motifs de désaccord avec la stratégie de Swissmetal.
Il faut quand même rappeler que depuis le début, déjà avant la grève de 2004, les représentants du personnel et les cadres de l’usine boillat ont tenté de dialoguer et d’exposer leurs divergences, aux dirigeants de Swissmetal. On ne pourra pas parler ici de dialogue car la direction a toujours refusé d’entendre nos arguments concernant la stratégie de Swissmetal.
Des fautes, tu dis que nous en avons commis. Certainement…comme tout un chacun en commet chaque jour. Mais il est à souligner que tous les employés de l’usine boillat se sont pliés à toutes les exigences qui leur ont été imposées et ont fourni une grande part au sacrifice que Swissmetal nous a infligé. Nous avons déjà concédés à beaucoup plus d’efforts que le cite de Dornach par exemple. Nos mouvements de contestation résultent d’une part que boillat a toujours été la vache à traire du groupe Swissmetal et ceci dès sa création en 1986, dont un des initiateurs n’était autre que Monsieur Werner K Ray…golden boy de l’époque. Dès cette période déjà, les boillats ont du sacrifier certains de leurs privilèges pour renflouer les caisses de Swissmetal. Après quoi, en 1991 Bollat à quasiment financer le rachat de Busch Jäger qui n’été déjà que peut opérationnelle. En 2002-2003 c’est toujours de la même caisse, ou devrais-je dire du même site, que va sortir la fortune nécessaire au financement d’une nouvelle presse pour B.-J. et au coût de sa faillite… il est évident en connaissant toute l’histoire de SM que Martin Helweg n’est pas seul responsable du bourbier actuel mais ce dernier a déclenché la crise que nous vivons en profitant de la situation dans laquelle se trouve SM affaiblie pour simplement « réaliser » cette entreprise et en accentuant le pompage de la substance du site boillat au mépris de toute logique industrielle et de l’être humain mais en accord parfait avec la logique industrielle. Les boillat on en marre de payer pour les autres.
La prochaine fois avant d’argumenter tache de te renseigner sur la situation .

mars 05, 2006 7:30 PM  
Anonymous Brain said...

@ Al :
Il est peut-être possible de se faire une idée par les montants mis chaque année dans les amortissements… Toujours est-il que c’est à MH de donner des précisions sur ce qu’il entend par investissements. Cet élément me semble d’une importance cruciale.

@ anonyme de 7 :17
HM se prétend patron responsable et il invoque le fait qu’il a lui-même investi son argent personnel. Mais il est vrai qu’il n’a pas l’attitude d’un patron en se réfugiant derrière son bureau à Zurich alors qu’il devrait être sur place pour faire son boulot de patron, pas de financier, en faisant connaître directement, sans intermédiaire, la validité de ses objectifs et des mesures à prendre pour y parvenir.
Comme un homme, pas comme un manipulateur…

Brain.

mars 05, 2006 7:39 PM  
Anonymous dos formatted said...

Vraiment malin cet Hellweg avec sa lettre non signée.

La zizanie dans Astérix, ce n'était pas pire.

Lorsque vous vivez avec un malade psychologique, il finit par vous faire douter de votre propre santé mentale. Cela peut arriver dans un couple, dans une association, dans une entreprise.

Le risque est alors de renverser les rôles et de relativiser l'état du malade, voire même de prendre sa défense. On appelle cela le syndrôme de Stockholm. C'est un grand classique en psychologie. Voyez la définition selon wikipédia:

fait divers:
Le 23 août 1973, un évadé de prison, Jan Erik Olsson tente de commettre un hold-up dans l'agence de la Kreditbanken du quartier de Norrmalmstorg à Stockholm. L'intervention des forces de l'ordre l'oblige à se retrancher dans la banque où il prend en otage quatre employés. Il obtient la libération de son compagnon de cellule, Clark Olofsson, qui peut le rejoindre. Six jours de négociation aboutissent finalement à la libération des otages. Curieusement, ceux-ci s'interposeront entre leurs ravisseurs et les forces de l'ordre. Par la suite, ils refuseront de témoigner à charge, contribueront à leur défense et iront leur rendre visite en prison. L'une des victimes finira même par épouser Jan Erik Olsson.

analyse:
Le syndrome de Stockolm désigne la propension des otages partageant longtemps la vie de leurs geôliers à adopter peu ou prou le point de vue de ceux-ci.

Merci, merci à Karl de secouer, de réveiller et d'ouvrir les yeux aux personnes serviles et imbéciles qui n'avancent que des théories à endormir les serpents.

Merci surtout de nous rapporter que les otages de ce vaurien ne tombent pas dans le panneau et JAMAIS ne s'abaisseront à ce marier avec lui.

Le panneau de l'ouverture et du bon sens, je l'ai évoqué dans mon post de ce matin à 10h16. Patatra, toute une série de gens bien intentionnés tombent dedans, comme des gamins.


Si je répète souvent avoir vécu une situation du même type, ce n'est pas pour me mettre en avant, ma personne n'a aucune importance ici, par contre c'est pour dire que ce genre de situation, avec des personnages comme MH, ce n'est pas du cinéma, cela existe réellement. Donc, les gars de la Boillat avec l'expérience terrible et déstabilisante qu'ils vivent, ne sont pas en train de faire un caca nerveux d'enfants gâtés.

A leur tête, ils ont un type perverti, obtu, obsédé par son objectif, tout le contraire de ce qu'il écrit dans son courrier. Hellweg ne concèdera RIEN et ce n'est pas par la médiation qu'on l'obligera à céder du terrain. Un type comme lui n'avance un pion que s'il y voit son avantage. Les employés de la Boillat, c'est clair qu'il voudra bien en faire des esclaves encore plus soumis, si cela peut encore améliorer sa situation.

Je n'ai pas d'idée concrète pour faire avancer le dossier, mais apparemment, certaines personnes en ont et y travaillent. Merci à elles.

Un dernier mot: je pense que le courrier, indépendamment du foin qu'il est sensé faire parmis les gens intéressés à la cause des Boillats, est destiné aux investisseurs qui le soutiennent. Rappeler-vous l'article du Bund de samedi: si Hellweg saute, ils quittent le navire illico. C'est à eux que ce courrier s'adresse.

C'est à eux qu'il faut amener le doute.

Bon courage à la Boillat!

mars 05, 2006 7:40 PM  
Anonymous lpj said...

salut à tous les ouvriers de la boillat et bravo pour votre cohésion, j'ose espérer que la notre, celle des gens qui vous soutiennent grandisse encore.

la lutte continue
"Et je vous le dis, je vous le répète: plus les responsables ont grimpé haut dans la hiérarchie, plus il faut les traiter durement!
Retenez ce précepte. Il est la clef de tous les déblocages, et en fin de compte de toutes les victoires" R.B.

mars 05, 2006 7:59 PM  
Anonymous Totoche said...

Bravo uZine3, ce que vous faites pour les ouvriers et leurs enfants c'est très bien. Comme maman on se sent moins isolé et abandonné.

mars 05, 2006 8:21 PM  
Anonymous Rigueur said...

Très intéressantes vos discussions!
Brain & al.

Si je peux contribuer quelques choses, en voici quelques éléments:

1) Nous sommes tous d'accord que c'est à MH de préciser ses vraies intentions.
Cependant, nous - anciens comme actuels Boillat - ne savent pas comment s'y prendre peut-être.
Qui d'autres peuvent faire à notre place?
MH se réfuge toujours dernière la confidentialité! Sinon la conclusion qui s'impose c'est que MH mente comme il respire.

2) Concernant les 5 mios/an, ta question est très pertinente Brain.
La proportion exacte de vrais investissements et de dépenses qui sont plutôt du renouvellement voire de l'entretien n'est pas facile à déterminer avec précision.
Je propose de vous (Brain & al) répondre comme suit: 5 mios / an est le montant minimum pour avoir un parc de machines qui permet à LA BOILLAT de rester au niveau concurrentiel acceptable.
En résumé, rien d'exceptionnel.
A mon avis, de vrais investissements devront répondre à un concept industriel très très bien étudié.
Or, rien de tel avec l'équipe de MH. Car beaucoup de machines longtemps amorties ne sont toujours pas remplacées.
Evidemment, pour les remplacer, même les unes après les autres, les 5 mios / an ne suffisent pas.
MH ne fait que raconter des bobards!!!

3) Ne dérivons pas du débat non plus. Le choix même du site de Dornach pour les trois centres de compétences est contesté et non compris par l'ensemble des industriels et pas seulement des Boillat.
Aujourd'hui, avec l'arrivée de Busch-Jaeger, donc de Suchordt, sa stratégie d'intégration n'est rien d'autre que le démantèlement du site LA BOILLAT.

mars 05, 2006 8:25 PM  
Anonymous Caïenne said...

A ce Martinou,......Il ment tellement bien, mais vraiment bien, que pour finir il y croit à ses mensonges.

Ah, enfin une vérité, mais vraie celle-là

bonne semaine à tous

mars 05, 2006 8:43 PM  
Anonymous Anonyme said...

Bientôt les 10'000 signatures...

Merci à tout le monde.

La Boillat s'en chauffe les mains

mars 05, 2006 8:53 PM  
Anonymous un voisin said...

Si l'on veut rétablir le dialogue et vouloir faire un pas en direction des personnes avec qui on est en conflit, on ne commence pas par dire que certains auront une réaction de rejet et l'on ne parle pas toujours de sa petite personne. On exprime la détresse des deux parties, on essaie au moins de montrer que l'on comprend les difficultés de l'autre partie et l'on montre un minimum d'empathie ...

Que cherche à faire MH par sa lettre ? Je tente une hypothèse :

Sa politique du refus total de dialogue face à des ouvriers utilisant - selon lui - des moyens illégaux mène droit dans un mur. Il aura donc à répondre de sa gestion de la crise (prud'homme, tribunal, actionnaires ? clients qui l'attaquent ?) et le point le plus criant est l'absence de tout dialogue. Comme il n'est pas homme à faire face et à conduire un véritable dialogue (dans tout dialogue, il y a un minimum d'écoute ...), il écrit une lettre (dialogue à sens unique ...)
Par sa lettre, il constitue une preuve matérielle de sa volonté de dialogue. L'important n'est pas le contenu : pour lui l'important est de pouvoir prouver qu'il a s'est adressé à ses employés.

Sans aucune prétention ...

Bonne chance à tous pour la journée de demain.
Cordialement

mars 05, 2006 8:58 PM  
Anonymous uZine3 said...

Voilà, après une bonne fondue à la 3, je vous invite tous au 2ème débat public de mercredi 08 mars à 19h à l'uZine3.

Le thème reste le même, "actualité Boillat".

Venez nombreux, il faut développer la cohésion du groupe et la communication, pour plus d'efficacité, un de mes proffesseur à Lausanne nous avait fair une petite expérience, la question était, qu'emporteriez-vous pour un voyage sur la lune? Cette étude très sérieuse à été faite par la Nasa, le but est de faire le test individuellement, et noter les résultats, ensuite on fait des mini groupes de 4-5 personnes et ce qui est invariable dans les rrésultats, c'est que le meilleur résultat individuel est toujours inférieur que le moin bon résultat de groupe.

Voilà, de plus il est important de toucher le maximum de monde chez les ouvriers, il est possible de dire non ensembles, par exemple changer la stratégie des votes, exiger collectivement de voter en premier si on est ok de voter, sans quoi le vote est reporté au lendemain (une idée venue dans le premier débat).

Voilà, je vous dis donc à mercredi soir pour ce débat.

Des détails sur le premier débat sur le site de la 3.

Fred

mars 05, 2006 9:04 PM  
Anonymous un voisin said...

Concernant les investissements :

Le communiqué de presse de SM au sujet de l'aquisition de BJ avait une petite phrase qu'il me parraît important de rappeler dans cette discussion :

Ainsi des synergies industrielles substantielles ont pu être identifiées tout particulièrement dans la production et la distribution, mais également au niveau des investissements planifiés dans les deux entités.

Autrement dit, les investissements prévus ne sont plus garantis !

On prétend avoir une politique sur 5 ans qui prévoit d'une part des investissements à hauteur de 75 mio et d'autre part le développement d'autres sites en Europe et en Asie ... et le premier site intégré remet en question les investissements. Voilà une stratégie industrielle fiable ...

Les promesses sont là pour endormir ... doooormez je le veux (dixit Karl)...

mars 05, 2006 9:09 PM  
Anonymous Rigueur said...

la plus grande faiblesse de MH est qu'il ne reconnaît jamais qu'il a tort.

Ensuite, MH ne sait pas ce qu'est le dialogue, mais il maîtrise bien le monologue.

Alors, "il faut qu'il saute"

mars 05, 2006 9:17 PM  
Anonymous un voisin said...

ats / 10 février 2006 18:19

Il faudra repenser la distribution des tâches et des 75 millions de francs d'investissements prévu entre les trois sites de Dornach (SO), Reconvilier et de Lüdenscheid, a averti M. Sauerländer.

http://www.romandie.com/infos/ats/display2.asp?page=20060210181941540172194810700.XML&associate=PHF0330

Paroles, paroles, paroles (voix de Dalida ...)

mars 05, 2006 9:21 PM  
Anonymous idéaliste incurable said...

@un voisin 8:58 PM

Ce que vous dites au sujet de la lettre, c'est parfaitement vrai. Il veut prouver à la galerie qu'il a voulu instaurer le dialogue ! C'est vraiment perfide; après ça, il pourra jouer sa partition de grand incompris. Tout du vent ...

A part ça, chers Boillat, demain c'est lundi. Je pense à vous tous et vous souhaite bien du courage.

Dieu vous garde.

mars 05, 2006 9:33 PM  
Anonymous paddy said...

J'imagine que la semaine prochaine sera comme la précédente:


sape...sape...sape...sape...

Nous ( je peux dire "nous"?) restons bien plantés derrière les Boillat. Et pas pour se planquer derrière eux...

mars 05, 2006 9:34 PM  
Anonymous Zorro said...

@ux Boillats qui reprennent le travail (?) demain...

Bon courage à vous, à vos familles.
Que tous les signataires aient une pensée (positive) à l'aube du 6 mars, vous devriez vous sentir fort(e)s.
Et comme m'a dit un soignant alors que je luttais pour ma survie aux soins intensifs: "le pire n'est jamais sûr"!
La preuve je suis encore là et je veux voir VIVRE LA BOILLAT!

mars 05, 2006 9:35 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ un voisin

Ta remarque est juste et c'est exactement d'ailleurs ce que Rolf Bloch avait dit: les parties discutent mais ne dialoguent pas... MH vient encore d'en donner un bel exemple avec cette lettre.

On peut le dire sans difficulté Swissmetal a une politique de communication désastreuse. Et dire que la direction et le porte-parole doivent se réunir pour réfléchir sur des stratégies pareilles d'information, que d'incompétences cumulées.

mars 05, 2006 9:36 PM  
Anonymous bien informé said...

On parle de 5'000'000 par année mais avec ça soit vous investissez soit vous entretenez mais pas les deux.
A la question posée à Brendel le NUL, combien coûtera la réfection des fours Ripoches? Voici sa réponse:
Si vous avez une vieille voiture vous ne la réparez pas.
A titre indicatif les Ripoches n'ont pas dix ans. Sa proposition: Nous remplaçons les Ebner de l'usine 2 et supprimons ceux de la 1 ainsi que les Ripoches , les Aeschlin et les Birlec, résultat plus de fours en atmosphère oxydant et suppression du décapage.
Analysons l'usine 1 en descendant la grand-rue.
Outillage (sans les presses) supprimé!!
Presses supprimées!!
Les profiles ne font même plus partie de la stratégie!!
Pressé terminé déplacé à Dornach!!
Etirage (avec Alain le Kapo) déplacé à Dornach!!
Quelques Schumag déplacées à la 2 !!
Les décapages vu la suppression des fours oxydants supprimés!!
Sans décapage la STEP est supprimée!!
Total les quelques Schumag , multiples et lopin sont facilement déplacés à la 2 et de cette façon la une est vidée. Brendel le nul l'a confirmé!! Cela n'a jamais été annoncé officiellement.
Quelle belle piste de Karting nous pourrons exploiter et créer au moins 6 emplois.
Mais pour le nul pas question de construire une piste car d'après lui les clients vont louer ces locaux pour être plus près du fournisseur.
Alors voilà pourquoi avec 5'000'000 par année ces grands bonzes de la finance trouvent que c'est un immense investissement et un développement du cite avec un Grand Hirschweg à sa tête. (Attention les mains)

mars 05, 2006 9:37 PM  
Anonymous Michel (l'autre) said...

Bonsoir tout le monde,
Le coup de la lettre et le piège qu'elle représente a été flairé, reconnu, décortiqué, et son intention profonde vraisemblablement découverte : bravo à tous les bloggueurs.
Il reste des proposition en rade et des histoires qui trainent :
la personne qui souhaitait démissionner lundi : va-t-elle mieux ? Si jamais vous la rencontrez, transmettez-lui notre plus chaleureux soutien...
D'autre part, il était question de trouver des juristes pour étudier les questions de droit du travail bafouées ? Il était question d'alerter la SUVA (par le maire ?) Où en est tout cela ?
Faut-il un coup de main pour ces démarches ?

Solidairement, évidemment toujours.

mars 05, 2006 9:40 PM  
Anonymous Michel(l'autre) said...

J'y pense...
C'est le préfet qui doit veiller à ce que les normes d'hygiène soient respectées. Est-ce que les questions de sécurité, s'il y a urgence, pourraient aussi dépendre de lui ?
S'il y a volonté bien sûr de résister au fait de travailler dans les conditions actuelles d'insécurité sans les cadres...
Solidairement, encore, toujours...

mars 05, 2006 9:45 PM  
Anonymous Petit ours said...

@tous

J'ai une petite question à soumettre à la sagacité des bloggeurs fous. Pensez-vous que le morpion (pardon pour Lucifer) puisse annoncer avant la fin de la semaine un "accord de coopération" avec un grand groupe et quelles incidences cela pourrait avoir pour nous ?

mars 05, 2006 10:02 PM  
Anonymous Anonyme said...

Je n'ai pas eu le temps de tout lire... les commentaires .Alors ce que je dis a peut-être déjà été mentionné plus haut.

La lettre de Hellweg faut pas la ruminer...
Je crois qu'effectivement elle est très tordue. Elle envoie des messages contradictoires ( sorte de double-contrainte ). A tel point qu'on pourrait se laisser avoir et se dire que c'est nous les malades.
Attention il faut rester pragmatique.

1. Hellweg et cie sont des requins de la finance.
2. Ils sont en train de voler le savoir-faire d'une région pour une affaire de sou-sou.
3. Leur arrogance est sans limite.
A ce que je sache on est libre et égaux. Mais eux ils changent les règles. Il asservicent au nom du pouvoir de l'argent.
4. Faut pas se leurer, ... y a plein de dessous de tables de la finance et de la politique dont on n'est pas au courant.
En tant que citoyenne suisse, je pense qu'il est de notre devoir de défendre une certaine justice dans ce pays. Voler et rabaisser les Boillat et toute notre région est une effraction ... grave. point final.
Alors la lettre d'hellweg je ne me torcherais même pas le c. avec.
( Désolée de la vulgarité mais je n'ai pas trouvé expression qui transmette mieux ce que je pense... )
Pour les trolls . sachez que je ne suis ni communiste ni révolutionnaire ... simplement une cytoyenne révoltée... comme les milliers qui ont déjà signé.

mars 05, 2006 10:14 PM  
Anonymous Anonyme said...

Toujours l'anonyme de 10h14.

M. Lucifer d'en haut ?!?

A quelle porte irez-vous sonner lorsque vos enfants ne trouveront plus de place d'apprentissage ? Lorsque notre pays aura perdu ses savoirs-faires, lorsque la différence entre les classe sociale sera telle que tous ce que nous avons construit disparaîtra... ( Plus de soin pour les pauvres, plus d'éducation correcte plus la classe moyenne...)
Sachez que nul n'est à l'abri d'un tel désastre. lorsque vous serez dans un home minable sans confort, oublié d'une société qui aura perdu son âme et son humanité où seul un restreint pourcentage de personne aura défiunitivement le pouvoir sur les autres... eh ben peut-être que vous regretterai de ne pas avoir essayé de sauver ce qui est encore à sauver.
Si votre message est un gag... sachez alors qu'un tel message au vu de la souffrance des personnes dans une telle situation est une honte.

mars 05, 2006 10:21 PM  
Anonymous expatrié said...

@tous

Suite à mon e-mail envoyé hier aux signataires de la déclaration, je suis quelque peu débordé par les messages de solidarité. Je n'arrive plus à répondre à chacun comme je le souhaiterais, ni même à transmettre ces mots chaleureux aux quelques adresses de Boillat que je connais.

Je remercie ici tous ces correspondants qui font preuve d'une chaleur à en faire passer un four de la Boillat pour un frigidaire. Je m'efforcerai de mettre de l'ordre dans mon courrier au plus vite.

LA BOILLAT VIVRA

mars 05, 2006 10:30 PM  
Anonymous Anonyme said...

Juste un petit mot d'encourgement: Rappelez-vous que vous êtes en train de marquer l'histoire. Réalisez bien que vous tenez un atout royal dont les plus grands "managers" n'ont même pas entendu parler lors de leurs cours à l'uni. Cet outil c'est internet. Grâce au présent blog (merci infiniment au génial Karl) votre puissance est bien plus grande que celle qu'aurait été la vôtre il y a seulement quelques années en arrière. Les patrons n'avaient certainement pas prévu celà.
Votre unité dans la lutte est magistrale.

Continuez. Vous êtes fabuleux - et, bien entendu, fabuleuses!

Avec tout mon soutien et bonne nuit.

(merci à Rigueur pour son mailing)

mars 05, 2006 10:56 PM  
Blogger Karl said...

@Bien informé

Merci pour ces excellentes informations!

@Michel (l'autre)

L'idée de mener des acions juridiques telles que vous les mentionnez fait son chemin.

@Expatrié

Bravo!

@ Tous

J'ai vérifié les entêtes sur les enveloppes, les adresses, tout ce que vous voulez:

M. Hellweg, avec sa lettre, semble se couvrir juridiquement, puisqu'il pourrait prétendre au canular, rien ne permettant de l'identifer avec certitudes.

Sachez néanmoins que ce genre d'envoi est sa manière usuelle de communiquer avec ses employés, sur le fond comme sur la forme. Je l'ai vérifié soigneusement aussi. Il fait toujours comme ça.

Enfin, là où c'est piquant, et triste, c'est que son style ressemble à la mise en pratique studieuse, sérieuse et précise d'un cours de communication. Le suel point qui cloche est qu eM. Hellweg, qui est allemand, n'est pas conscient de la culture helvétique en matière de langues. En Suisse, on s'efforce de s'exprimer dans la langue de l'autre et, quand il s'agit d'écrits, de le faire mieux que ça.

Pour le reste, ce côté "cours de communication" est tellement parfaite que ça en devient caricatural.

Enfin, j'arrête de me répandre. J epensais ajouter un message sur cette lettre, mais vu la tournure du débat, je constate qu'après les heurts du débuts, un certain consensus est né.

Je vous remercie d'avoir pris la peine de faire cet effort!

mars 05, 2006 10:56 PM  
Anonymous Anonyme said...

Quand je vous lis, j'ai l'impression que si MH voulais vous occuper tout le week-end avec sa lettre, c'est réussit, et aussi ce Lucifer, quelle conneries ses théories, et le temps pris pour y répondre.
Je suis passé avec ma femme à l'usine 3 samedi, je suis un ancien Boillat, et j'ai vu un débat très intéressant, ce Fred est un sacré gaillard, c'est qui ce gars?
Un grand professionnel, champion qui n'as pas l'air d'en être à son coup d'essai et maîtrise bien la chose, les gens s'écoutent, les questions sont pertinantes, provocatrices quant ça deviens mou, ils préparent la lutte pour reprendre un coup d'avance et vous, vous vous perdez dans des analyses boîteuses d'une lettre de merde. Je suis atteré de voir à quel point son message de tout à l'heure vous laisse sans réactions, vous passez plus de temps à répondre à Lucifer, et comme ça MH à toujours un coup d'avance, vous restez "entre vous", vous êtes des perdants et c'est bien désolant.

mars 05, 2006 11:06 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ 11h 06

Oh la la ... ça ne sert à rien de se braquer les uns contre les autres.
Il ne faut pas traiter les gens de perdant. Je crois qu'il y a des gens sincères qui réagissent simplement à ce que d'autres écrivent. Etpuis qu'en savez-vous ? A côté ils agissent aussi concrètement. Du calme.
Pourquoi s'énerver comme cela ?!?
de plus cette lettre d'Hellweg a certainement remué pas mal de monde directement concernés. C'est leur droit. Cela les aide certainement de lire les commentaires ce soir.
Voilà du calme.
Pourquoi se prendre la tête pour ça ?!?
Euh je ne pense pas que cela soit très constructif.

mars 05, 2006 11:15 PM  
Blogger Karl said...

@Anonyme de 11:06Pm

Je pense que Fred, dont vous dites à juste titre beaucoup de bien, ne serait pas trop d'accord avec vous... Demandez-lui.

Je ne pense pas que ce blog soit inutile à uZine 3, et je pense qu'uzine 3 est utile à ce blog. Mais chacun fait selon ses goûts et ses besoins... Vous vous attaquez à des gens qui, même si vous jugez qu'ils le font mal, luttent pour la même cause qu'uZine 3...

Enfin, je vous rappelle que ce sont des Boillat qui m'ont informé de l'existence de cette lettre et m'ont demandé de la discuter ici...

Je me demande quel est votre objectif quand vous aggressez les gens qui s'expriment ici.

Dire que je suis en train d'écrire un "édito" complet consacré à uZine 3! Vive uZine 3!

mars 05, 2006 11:20 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ Karl et anonyme 11.06...

Oui je suis d'accord avec karl.
Etpuis comme je le disais avant, tout ceci n'est pas constructif.
D'ailleurs le but n'est pas d'arriver à faire quelque chose de mieux que les autres... et de commencer une course aux honneurs.
Bref. Je crois les gens font de leur mieux.
" La phrase : voues restez entre vous " me dérange particulièrement. Vous ... euh c'est personne. Excusez-moi, mais personnellement je suis juste une personne de la région... et he ne vois pas en quoi je suis perdante de dire mon avis sur ce blogg mais aussi et surtout de lire et d'apprendre et par ce moyen d'écouter les autres.
Enfin bref.

mars 05, 2006 11:21 PM  
Anonymous Anonyme said...

Un mot de soutien pour tous ceux qui sont fatigués et usés ce soir. Nous continuons de penser à vous. De vous soutenir.
Que vous puissiez recevoir un peu de paix dans toute cette tourmente...
De tout coeur avec vous tous.

mars 05, 2006 11:27 PM  
Anonymous Fred said...

Et bien, j'ai bien fait de me pencher sur ce blog avant le gros dodo...

Salut à tous, non je ne suis pas du tout ok avec le commentaire disant que ces analyses ne servent à rien, il faut lutter par tous les moyens, content que vous ayez donné votre avis, et comme vous êtes un ancien, je pense que vous avez aussi une bonne contribution à apporter dans tout ceci, un proverbe dit "si tu ne sais pas ou aller, regarde d'ou tu viens" et les anciens ont donc voie au chapitre. Et vous savez les compliments, c'est gentil mais on est pas à la Boillatcadémy ici. Les enjeux sont tellements importants.

Mais c'est vrai que je suis vachement bon sinon (hihihi)

Bonne nuit à tous les bloggeurs

Fred

mars 05, 2006 11:38 PM  
Anonymous Fred said...

Bon moi je suis vraiment naze, je vais me coucher, et merci d'avance pour l'édito Karl, et aussi à tous les autres qui viennent se battre avec nous. Et ne faites pas de grâce des distinctions entre qui fais quoi ou comment, unissez-vous, on est tous des Boillat dans cette région, et on va lui montrer à ce mec qu'on à du coeur, et qu'on sait se serrer les coudes, et au passage il n'y à pas de débats intéressants avec des personnes pas intéressantes, là c'est une foule de spécialistes, avec des avis tranchés, et une franche amitié les lie, pas difficile dans ces conditions de faire un débat intéressant, chacun est motivé à un but commun, et ce n'est pas un scoop. Donc rien à voir avec l'animateur.
Et si seulement dans un sens c'étais la Boillacadémy, qui serait sorti avec le vote du public en première semaine???

Bien à vous et reposez-vous, demain, une autre journée de lutte camarades

Fred

mars 05, 2006 11:51 PM  
Anonymous LaFlibustiere said...

Hé les zamis !
Regardez bien la fin du dernier paragraphe :
"Dans l'espoir d'un dialogue sans préjugé qui ne mène à rien, je vous envoie mes meilleures salutations."

Le "Martinou" avoue publiquement qu'il souhaite un dialogue menant à RIEN ! ;o)
C.Q.F.D.

mars 06, 2006 5:54 PM  

Links to this post:

Créer un lien

<< Home