mercredi, mars 01, 2006

Restez informés, même sous la neige

Unia

Tout d'abord, des questions sur le financement d'Unia ont été posées. On peut les formuler comme suit: Unia est-elle financée par Swissmem? Si oui, de quelle manière exactement? Voici la réponse fournie par Nico Lutz, porte-parole d'Unia:

"Dans la plupart des CCT, il est prévu que les employés concernés paient une certaine somme, pour couvrir les coûts liés à la CCT. Pour les membres du syndicat, c'est cette somme qui est remboursée au syndicat. Comme ça, les employés non syndiqués, qui bénéficient de la CCT, contribuent aussi au coût de la CCT.

En rapport avec l'application de la CCT, le syndicat fait un certain travail (formation des permanents et des commissions, information, soutien aux commissions,...). Pour ce travail, les syndicats reçoivent une certaine somme. Il en est ainsi dans presque toutes les CCT, y compris dans les machines.

Donc, l'argent ne vient pas de Swissmem, mais des employés non syndiqués bénéficiant de la CCT."

Voilà, j'espère que ces remarques vous fourniront l'éclairage souhaité. Je n'ai pas étudié le sujet plus avant.


Revue de presse

Allez, je fais court cette fois: Serge Jubin, dans Le Temps, ne soigne pas sa déprime. Il faut reconnaître qu'il y a du vrai dans son analyse, cela dit. Sauf que, sans y croire, on n'y arrivera pas! Dans Le Matin, l'ambiance est à peine meilleure. Glagla, ça doit être à cause de la neige.

Voici venu le moment d'offrir un pot à ces journaleux, à l'uZine 3. Ils en auront eux aussi bien besoin!

Le Juju, retardataire habituel, sort enfin. Comme toujours, plusieurs articles peuvent y être lus, mais le site web de ce journal est comme une sorte de chantier: tout change à chaque instant, et on se demande si on ne va pas recevoir un sac de ciment sur la tête, parfois.

Donc, on trouve une interview de N. Wuillemin, qui décidément fait ce qu'il peut. Il y a aussi quelques remarques sur un certain blog et une certaine uZine 3. Un troisième article fait le point avec Rolf Bloch, qui excelle dans l'art de couper les cheveux en 4: la non réintégration des 21 cadres serait "juridiquement" impossible, et à négocier au cas par cas. Bien sûr, Rolf Bloch a conscientisé cet état de fait lundi, grâce à Hellweg le morpion ("morpion": joli choix, merci chers bloggueurs!).
Enfin, il sera possible de négocier leur réintégration "au cas par cas". A raison d'une séance par semaine, il y en a donc pour 6 mois à discuter de cette éventuelle réintégration, tout ça pour expliquer une fois par semaine qu'il y a impossibilité juridique et que tout le monde en est bien désolé. Ca risque d'être longuet, quand même, à force. Le titre de l'article? "Je ne suis pas un héros"... euh... "Je ne suis pas un liquidateur"!



Les leçons de fonderie: fin

Eh oui, un jour, il faut arriver au bout. Enfin, là, vous aurez appris comment on fait, par exemple, du fil de soudure.
Dans le texte qui suit, nous avons dans tous les cas du fil, qu'il ait été coulé ou pressé. Ces divers traitements (tous ne sont pas nécessairement appliqué, ça dépend des produits) sont effectués sur du fil. En dernier lieu, la leçon 8 est consacrée à quelque chose de plus général.

Merci "Rigueur"!


Leçon 3: Laminage du fil coulé

Le laminage est une opération à froid qui consiste à réduire la section du fil en le faisant passer par entraînement sans glissement à travers les galets d'un laminoir. Le mot clé, qui représente un certain savoir-faire de la Boillat, est de laminer sans glissement.

Mais avant cette opération, il faut faire une opération "annexe", quoique très importante. Le fil coulé est oxydé à la surface. Si on le lamine tel quel, soit ça ne fonctionne jamais, soit le produit fini n’aura pas une qualité impeccable. Cette petite opération s’appelle écroûtage. Eh oui, il faut enlever la croûte pour obtenir le meilleur de la nature. Sur une autre machine, au lieu d’écroûter, on brosse le fil pour enlever la croûte. Génial non? L’objectif est le même, mais les moyens sont quelque peu différents.

Le laminage est une déformation non concentrique. Par conséquent, malgré l’aspect rustique de l’opération, ça reste une opération délicate. Là, Martin est largué !

La mise en train, l’amorçage du laminage d’une nouvelle torche de fil coulé, est une opération très physique et non mécanisée. Le réglage des passes de laminage avec doigté demande beaucoup d'expérience sur sa machine.


Leçon 4: Recuit

Toutes déformations à froid, comme le cas du laminage de la leçon 3, ou autre dans les leçons suivantes, ayant pour objectif de déformer le métal dans un sens comme dans un autre, rendent le métal de plus en plus cassant. Cassant est le contraire de déformable. Tant qu'on peut déformer sans casser, le métal est dit encore ductile. Mais au bout d’un moment, comme la guerre des nerfs entre Hellweg et les employés de la Boillat, après des déformations et des déformations, le métal est devenu tellement cassant que, pour continuer, il faut faire un recuit, pour rendre sa ductilité au métal. Malheureusement pour Hellweg, il ne comprend rien du tout, c’est pourquoi il ne sait pas encore comment recuire les employés de la Boillat [Karl: vu la température des fours de recuit, c'est mieux qu'il ne sache pas].

Le recuit consiste à porter le métal très déformé gentiment jusqu’à une température relativement élevée pour qu'une « relaxation » puisse avoir lieu, qui rendra le métal à nouveau ductile, pour pouvoir recommencer à le déformer. Cette opération peut être effectuée sous atmosphère protectrice ou non. Tout le savoir-faire en termes métallurgiques et logistiques de ce choix est la propriété intellectuelle de la Boillat.


Leçon 5: Tréfilage (produit sous forme de fil)

Le tréfilage consiste à faire passer un fil à travers une filière pour réduire sa section par étirage. Cette opération est faite à froid. Contrairement au laminage (voir leçon 3), il y a un frottement énorme du métal sur la filière. C’est la raison pour laquelle les lubrifiants utilisés à la Boillat sont non seulement multiples, mais le savoir-faire consiste aussi à bien les combiner l’un dans l’autre comme l’un après l’autre.

Les filières de tréfilage referment, elles aussi, quelques secrets non négligeables. Il y a des filières en métal dur, en diamant, mono bloc et à secteurs,... Le polissage des filières aussi est un savoir-faire artisanal issu de la mécanique de précision de l’arc jurassien. La qualité des filières permet d’obtenir un état de surface impeccable sur un fil tréfilé. Enfin, il ne suffit pas de savoir tréfiler. Il faut encore savoir cintrer plus ou moins fortement le fil pour l’enrouler en bobine, en torche ou encore le mettre en fût.

Un opérateur peut vous raconter pendant des heures comment il faut faire pour pouvoir tréfiler des centaines et des centaines de kilomètres tout en ayant un fil de même diamètre du début jusqu’à la fin. N’oublions pas que, pour remplir sa mission, la filière s’use. Comment faire pour qu'un fil rond reste rond du début jusqu’à la fin d’une production ? Réponse: ça exige tout un savoir-faire.


Leçon 6: Etirage (produit sous forme de barres)

La seule différence fondamentale est que, une fois passé la filière, le fil est redressé et coupé à la bonne longueur. Nous obtenons ainsi des barres.

Il y a deux familles de machines d’étirage à la Boillat. La première famille redresse le fil avant de le couper en barres. La seconde coupe le fil en barres avant de les redresser. Le choix d’une famille plutôt que l’autre n’est pas simple à faire.

Le redressage est une opération qui consiste à confier aux barres une rectitude impeccable. Une barre droite permet un décolletage sans que la queue de la barre fouette la ravitailleuse de la décolleteuse. Chose qu'apprécient beaucoup les clients de la Boillat. Une barre droite permet aussi d’une meilleure précision de décolletage.


Leçon 7: Décapage

Le décapage consiste à tremper une torche de fil dans un bain d’acides -pas trop concentré, mais suffisamment agressif- afin d’enlever la couche d’oxyde se trouvant à la surface de ce fil. Il y a donc une série de bains: de décapage, de lavage, de rinçage, etc. Le temps de décapage et la température des bains sont la propriété intellectuelle de la Boillat.


Leçon 8: Outillage

Vous avez compris, il y a des filières rondes, carrées, hexagonales et profilées. Il y a beaucoup plus de filières utilisées que de sections et de dimensions fabriquées chez votre Boillat. Il est donc indispensable que l’atelier d’outillage soit prêt et travaille au service de tous les autres ateliers de fabrication.
Vous avez certainement deviné ! Le savoir-faire dans ce domaine est la clé même du succès. Ceci est notamment vrai et important pour la fabrication des profilés à la demande de la clientèle. Parce que la conception, la réalisation et la mise en flux des nouvelles filières sont un savoir particulier de la Boillat.


Conclusion

Il y a donc bel et bien une combinaison de beaucoup de savoir-faire, depuis la fonderie jusqu’à l’expédition en passant par le contrôle final de qualité. Il faut voir pour croire ! Il vaut sans doute la peine d’y travailler pour mieux saisir tous les secrets de fabrication.
[Karl: et on fera tout pour que ceux qui veulent puissent y travailler encore! Merci à "Rigueur"]


PS: "Appel parce que ça pêle" a été légèrement modifié. J'ai ajouté que le fait d'être salariés de Swissmetal plutôt que grévistes est une charge pour Swissmetal, ce qui peut avoir un avantage. J'ai aussi ajouté, après avoir écouté des gens qui ont réfléchi (pièces à l'appui) à la question, que la faillite de Swissmetal est peu probable. Bien sûr, tout ça est sujet à débattre!

80 Comments:

Anonymous expatrié said...

www.boillat.org

J'ai enfin résolu cette question de tri fantaisiste... vais me coucher moi...

mars 01, 2006 4:20 AM  
Anonymous Fred said...

Hello à tous,

L'uZine 3 est ouverte à tous et à toutes, venez causer un peut, boire un verre (gratuit pour les travailleurs de la Boillat et toute leur famille), mettez de la bouffe dans le caddie, achetez une affiche, mais surtout venez passer un moment inoubliable, de SOLIDARITE, voilà.

uZine 3, ouvert 7/7 jours et de midi à minuit, permanence assurée.

Et pour les amateurs de bricolage et autres pro du bâtiment, il y à du taf içi pour préparer le 1er concert de samedi.

Et pour les amatrices de confiseries, la cuisine se recommande pour accueillir vos spécialitées...

Et pour les amateurs de surf, nous avons bientôt 6 ordinateurs en ligne dans nôtre mini cyber café.

Et surtout et encore et toujours pour les ouvriers, un réseau de soutien social avec des conseils juridiques, des conseils et une orientation sociale, des entretiens de famille, et toujours et encore la boîte à tout, c'est à dire idées, suggestions, demandes urgentes traitées illico et dans la mesure de nos moyens, voilà
Et tout gratos, évidemment...

Pour tous les mômes, des ateliers de création avec une animatruce socioculturelle, le programme est en train de se faire, ce sera le mercredi après-midi dès la semaine prochaine.

Plus organisations de conférences débats sur différents thèmes de société, l'intégration des jeunes, info drogue et entretiens gratuitts avec un pro (brochures d'info sur place) et info sida et préservatifs gratuits, et et et et et et et et

et VOUS tous, avec vos idées, vos envies...

La Boillat uZine 3 autonome, bientôt les deux autres...

Amicalement et pleins de bisons à tous, mon je vais dormir 5 minutes

Fred

mars 01, 2006 5:07 AM  
Anonymous idéaliste incurable said...

@Frodon

T'as pas dit à quelle heure tu recommençais le travail ... A tout hasard, j'ai mis le réveil et je pense à toi. Courage, courage. Dis-nous comment se sera passée cette première journée.

mars 01, 2006 5:18 AM  
Anonymous uZine 3 said...

Pour vos dons à l'uZine 3 ou autres propositions, tél 078 892.73.74 ou uzine3@romandie.org ou fredox@bluewin.ch, merci d'avance, à l'entreprise Giovanini pour sa peinture, Annotta pour son dépannage chauffage gratuit, Mérillat pour son mazout, Gerber et Boeugli à Tavannes pour son bois, tout le matériel de bureau, toute la vaisselle, le valaisan producteur d'hier qui à amené 4 gros cartons de vin, l'équipe de Zurichois qui branchet les ordis et installent le cybercafé, et à tous les potes, et j'en passe et des meilleures, votre soutien et votre solidarité nous touche, allez allez, on continues...

Et tous à la 3 pour le verre le la solidarité et de l'amitié, parlez-en autour de vous...

Merci

Et bien à vous chers ouvriers pour la "reprise"...

PS: A signaler encore que l'uzine 3 pour cette reprise est ouverte toute la journée jusqu'à minuit, ainsi que jeudi, vendredi et samedi, dès dimanche, reprise de l'horaire normal de midi à minuit.
Et si une personne propose une p'tite dose de sommeil, c'est pas de refus...


Fred

mars 01, 2006 7:29 AM  
Anonymous Titine said...

Bonjour à tous,

je voulais remercier fred très sincèrement pour tout ce qu'il entreprend avec ses collègues ainsi que pour l'uZine 3 qui est un endroit très chaleureux. J'y ai fait un tour hier soir avec mon mari et nos deux enfants. Mon fils se réjouit de venir passer quelques moments dans cet endroit pour enfin rejouer "peut-être" au baby-foot. Nous pensons très forts à vous tous. Peut-être à +

Vive la Boillat !!!!!

mars 01, 2006 7:30 AM  
Anonymous Fred said...

@ titine

Pour le baby, on à fait un bon de transfert de marchandise entre la une et la trois. (hihihi)

On attends, mais ça va venir garçon

Amicalement

Fred

mars 01, 2006 7:31 AM  
Anonymous Anonyme said...

Chers amis,

On a le moral au fonds des chaussettes et il y a de quoi.

Cependant il y a une faille qui n'a pas été exploitée.

Saisir le troisième pouvoir.

Je m'explique :

1. une dix vingtaine de citoyens acquièrent une ou plusieurs action UMS.

2. ces actionnaires forment un pool et porte plainte contre SM pour divulgation de chiffre mensonger.

3. ce même pool engage un avocat Robin des Bois type Barillon.

Je suis convaincu que c'est le talon d'Achille de SM, rappelez-vous comme Sauerländer s'était offusqué lorsque le Temps à émis des doutes sur les chiffres avancés par Martinou.

Cependant, je ne suis pas juriste et j'ignore si cela est faisable.

Néanmoins, je pense que mentir à ces actionnaires est un délit.

Bonne journée à tous et courage !

mars 01, 2006 7:33 AM  
Anonymous Anonyme said...

Mercie les geune de usin 3 pour tou et tu oi fred jé ausé

mars 01, 2006 8:41 AM  
Anonymous Anonyme said...

Pour Mario Grünenwald, président de la Commission ouvrière, ce verdict permet d'éviter les heurts entre policiers, grévistes et population qui étaient craints pour le jour où des camions du site de Dornach viendront récupérer de la marchandise!!!!

Alors le mouvement anti camions reste t-il en place oui ou non
merci

mars 01, 2006 8:52 AM  
Anonymous Fred said...

Oui je pense qu'il demeure en place, Mr Grünenwald dit des sornettes, en fait personne ne risquait quelque chose du côté automobilistes, la demande reste la même, venir faire un parcage au cas ou et laisser son véhicule fermé pour aller boire un verre, et en plus j'ai personnellement pris contact avec le chef de la police de l'arondissemtent avant de faire cette chaîne téléphonique, il à mes coordonnées au cas ou, et je puis vous dire que nous nous sommes très bien entendus (la police applique la loi, quelques amendes, et encore...), je regrette cependant la position de certains dans cette affaire qui tentent de discréditer d'autres pour se mettre en avant et expliquer l'inexplicable, de tels agissement ne sont pas à la hauteur des engagements réciproques, bien que je n'ai personnellement pas souvent rencontré ce Mr durant la grève de Reconvilier, ou peut-être au plus fort des caméras et autres journalistes présents.

Donc, oui, et peut-être plus que jamais la chaîne demeure "mobilisable", mais il est comme annoncé après la dernière alerte toujours possible de s'inscrire ou se désinscrire en envoyant un mail avec son no à bloillat@attac.org avec la mention nouveau ou terminé.


Voilà

Et plus d'infos par sms en cas d'évolution de la situation ou de décision autre.

Et merci encore à toutes les personner qui se sont déplacées ou étaient prêtes à le faire.

On m'as même parlé de "raisons d'état" pour expliquer ce que j'appelle la grande manipulation, la technique utilisée pour faire pencher la balance n'avait rien à envier à celles de Mr Hellweg et consor, et je vous invite à regarder l'histoire pour citer de multiples exemples ou l'on à agit pour "des raisons d'état", mais je préfère me consacrer à l'uZine 3, il y à bien du travail et j'ai personnellement plus l'impression d'être utile là-bas qu'à traîter avec des gens qui n'ont pas été capables de mettre un service de piquet pour écouter les personnes au fond du trou à la fermeture de l'usine vendredi passé à 22h, je m'excuse, je suis énervé, voir même fou de rage mais vais bien surmonter tout ça pour la cause des ouvriers.
J'inviterai même ces messieurs grands pontes d'UNIA à un débat à l'uZine 3 et me réjouis de les voir répondre aux diffrentes questions des ouvriers...

PS; on continues anonyme, le blog est à vous les ouvriers, utilisez-le !!!

Fred

mars 01, 2006 9:16 AM  
Anonymous dos formatted said...

Chers grévistes

Pardon de me faire l'avocat du diable. Vous êtes-vous battus pour revenir à une situation pire qu'avant? C'est l'impression qui ressort des nouvelles de ce matin.

Hellweg, c'est un cataclysme. Rappelez-vous le tsunami l'année passée. Que peut-on faire là-contre? Il n'y a pas de loi contre un tsunami. Il n'y a pas de loi contre un Hellweg... On peut construire des digues contre les tsunamis, contre Hellweg, je ne vois pas de moyen non-violent et je ne prône pas la violence.

Avez-vous des signes clairs que quelque chose va changer:
* chez Hellweg,
* chez un repreneur éventuel de la Boillat qui serait prêt à investir le prix astronomique qui sera demandé?

Si oui, vous faites bonne route en reprenant votre boulot.

Si non, mon petit doigt me dit que, malgré les commentaires des négociateurs de tout bord, vous allez vers de tristes déceptions.

Pardonnez ma franchise, un vieux diction dit:

L'espoir fait vivre... mais c'est la consolation des imbéciles.

Soyez certains que je vous soutiens de tout mon coeur et avec une grande fierté. J'aimerais tellement que tout se finisse bien pour vous. Je veux simplement insister sur le fait qu'il ne faut pas se mettre de faux espoir dans la bonne volonté des décideurs / acteurs / négociateurs de ce conflit. Il n'y aura pas de miracle.

La solution: VOUS décidez de votre avenir, ce n'est pas Hellweg et sa clique. vous retournez le problème.

Votre choix, si vous vous soumettez au Diktat de Hellweg, c'est de le faire en étant conscient de cette situation, parce que c'est votre job et qu'il faut bien nourrir la famille. Personne ne peut vous obliger à siffloter en allant au boulot.

Vous pouvez au moins vous dire dans ce cas que le maintien de la Boillat n'est pas de votre responsabilité. Le père Boillat, le fondateur, est enterré depuis longtemps, vous ne lui devez plus rien. Chaque mois, vous donnez le meilleur de vous-même par votre travail, pour fabriquer les meilleurs produits. L'uzine 3 est là pour les passionnés, les usines 1 et 2 sont juste-là pour approvisionner le CCP à la fin du mois.

Vous pouvez chercher un job ailleurs. Bien sûr, c'est ce que veut Hellweg. Je suis sûr que ce faut cul dit vouloir garder les meilleurs, parce que les meilleurs, c'est les plus motivés pour leur job, mais pas pour leur intérêt personnel. J'ai connu cela, je vous le rappelle.

Voilà, je n'ai pas de conseil à donner, mais je tiens à témoigner ici du profond respect que j'ai pour votre persévérance et votre courage, quel que soit votre choix pour l'avenir.

la Boillat VIVRA !

mars 01, 2006 9:47 AM  
Anonymous Léon said...

Salut tout le monde
Drôle d'ambiance ce matin à la 2
Pas de chefs rien le désert,néant
Encore moins de bruit sauf celui de cartes sur le tapis....
Les PC ne fonctionnent pas...
Le train-train habituel
les Sécuritas tournent en rond

A se demander si le morpion a envie de NOS beaux produits !!!

tout ça pour dire unpeu ce qui se passe

Bon j'y vais c'est bientôt l'apéro.

mars 01, 2006 9:58 AM  
Anonymous Manu said...

Ben voilà… tout à l’air bon enfant finalement… tout le monde remercie tout le monde et accepte en définitif qu’après plus de 30 jours de grève aucune des revendications d’origine n’a été acceptées par Swissmetal… du moins pour le moment. Actuellement, constat total d’échec. Mais de grâce, lorsque vous serez sorti(e)s de votre abasourdissement dû au terrible coup de massue qu’à engendré la capitulation forcée, prenez quelques temps pour faire la synthèse de cet échec et pour désigner ceux qui en sont vraiment les coupables. A mon avis, si votre mouvement de grève a échoué, c’est principalement parcequ’il n’a pu s’appuyer sur aucune base légale ! et ce parceque nos politiques à qui nous confions notre confiance en les élisant n’ont jamais eu la volonté, l’intérêt ni même la compétence de mettre en place ces lois qui limitent les pouvoirs de « vie ou de mort » aux directions des entreprises. Oui je parle bien de tous ces politiques qui agitaient des drapeaux et faisaient les unes des médias et qui, après avoir été totalement incompétents à vous appuyer réellement, viennent de disparaître pour réintégrer leurs fonctions virtuelles dans leurs bureaux feutrés. Sauront-ils néanmoins tirer les conséquences d’une telle crise et enfin envisager de légiférer afin de protéger les citoyens qui les élisent ? Sinon de telles crises humainement dramatiques arriveront encore et encore dans un pays qui s’enfonce inéluctablement dans le démantèlement des acquis sociaux et se moque de plus en plus de ses « citoyens moyens ».

mars 01, 2006 10:06 AM  
Anonymous dos formatted said...

Merci pour les infos dans les usines.

Continuez de nous informer régulièrement, on est avec vous!

mars 01, 2006 10:07 AM  
Anonymous Anonyme said...

Bonjour les Boillat!

On pense à vous très fort et plus encore à ceux qui sont à leurs postes de travail.

Par rapport aux options (j'entendais la remarque ce matin à la RSR et j'ai lu l'un ou l'autre commentaire ici). Ne vous focalisez pas trop sur ces options (cela ne veut pas dire ne pas surveiller, car c'est quand même une des explications pour lesquelles le cours bouge peu). Cela n'est pas d'aujourd'hui qu'OZ Bankers émet des options sur l'action UMS et cela explique pourquoi OZ Bankers a toujours + ou - 5% du capital d'UMS, pour eux c'est purement spéculatif...

Par contre, je m'inquiète plus de la présence récente de Laxey Partners, elle est importante et ils amènent souvent dans leur sillage des tas de "rapaces" plutôt que des industriels.

mars 01, 2006 10:14 AM  
Anonymous Belphegor said...

ce blog est génial, mais il manque d'infos pratiques, de concret je trouve.

Il n'y a eu que très peu d'infos sur les animations, les concerts. Ce serait sympa aussi d'avoir des échos sur ce qui se passe ce matin. Les grandes théories de la finances, c'est sympa. Mais pour les gens simples comme moi...ça ne veut pas dire grand chose.

M. Willemin est-il dans les licenciés, comment ont été acueillis les kapos de Dornach?

Depuis maintenant un mois, nous attendons chaque info sur la Boillat avec anxiété. Sachant ce que les ouvriers vivent comme situation, j'espère que cette "reprise" ne se passe pas trop mal.

Courage. La Boillat vivra

mars 01, 2006 10:17 AM  
Anonymous Anonyme said...

Est-il possible que les actionnaires saisise la justice lorsque un directeur ment sur les chiffres?
Ma question s'adresse à une personne habituée du droit.

D'avance merci.

mars 01, 2006 10:18 AM  
Anonymous un voisin said...

@ utilisateur anonyme 7h33

Je ne connais pas bien le domaine, mais je crois savoir qu'il exite une infraction pénale qui s'appelle "délit d'initié". Ce délit concerne l'utilisation d'informations privilégiées pour intervenir sur les marchés boursiers.

Les nombreux mouvements en bourse de ces derniers temps cachent-ils un tel délit ? Je crois que cette piste est à creuse.

Cordialement à tous.

mars 01, 2006 10:24 AM  
Anonymous Anonyme said...

Merci léon pour ces infos.

Cela ne fait confirmer le peu respect de la direction de SM pour ses collaborateurs. Tout le monde ne mettrait-il pas autant d'entrain à la reprise du travail? ou les cadres ont-ils été bloqués par la neige (elle est tombé en masse dans la région d'Aesch-Dornach ce matin)...

mars 01, 2006 10:26 AM  
Anonymous Anonyme said...

@ anonyme 10:18

Par la divulgation de faux chiffres, Hellweg a diffamé un site par rapport à un autre. Cependant, je ne sais pas si pour une personne morale nous pouvons saisir la justice pour calomnie/diffamation ?

mars 01, 2006 10:26 AM  
Anonymous un voisin said...

J'ai trouvé un document PDF qui commente la norme pénale du délit d'initié :

http://www.swx.com/download/trading/training/2_aufsicht_fr.pdf#10

à partir de la page 8.

L'absence totale de transparence et les nombreuses transactions boursières de ces derniers temps (et la bonne tenue du titre Swissmetal) peuvent-elles être constitutives d'un délit d'initié ?
Par exemple le rachet de BJ ?

Une séance m'attend, je ne reviendrai probablement que cet après-midi sur le blog.

Bonne chance à tous Les Boillats pour cette journée.

mars 01, 2006 10:33 AM  
Anonymous Anonyme said...

@Fred
Merci Fred et je te félicite pour ton dévouement mais vu de l'extérieur nous avions certaines questions du suivit d'ou ma question ,et je suis content et mes amis aussi de savoir que la chaîne continue .
Bravo pour l'usine 3 ! mais j'ai une question et ce n'est pas une critique ne pas le prendre mal .
Ne pensez vous pas qu'il y a un risque de parler moins sur le fond étant entouré de plus de monde et de pouvoir vous changer les idés ce que je comprends à 100%
pour ce qui est du syndicat Fred tu es trop gentil je parlerais même plus avec eux c'est à mon avis une perte de temps et d'énergie !ces gens là pense avant tout à leur job il me semble que l'ouvrier passe bien après .
Amicalement et bonne chance je viendrai passer Fred et vous tous

mars 01, 2006 10:36 AM  
Anonymous idéaliste incurable said...

@dos formated

Je vous trouve bien dur certains passages dans votre récent commentaire et le dicton est limite ...

Personne ne peut se mettre à la place des ouvriers. C'est eux qui sont "à la mine" après tout.

Autrement, j'apprécie beaucoup vos contributions sur le blog.

Autrement

mars 01, 2006 10:38 AM  
Anonymous jurabernois said...

@belphégor, 10h17

Pour rappel, les manifestations, dates et autres informations sont publiées sur le portail sous http://jb.zonez.ch

mars 01, 2006 10:46 AM  
Anonymous dos formatted said...

@idéaliste incurable 10:38

merci pour votre réaction.

Loin de moi, l'idée de traiter les grévistes d'imbéciles. Je pense que vous l'avez compris.

Je veux dire qu'il faut considérer la situation avec réalisme et ne pas se faire de vains espoir.

Je veux dire aussi, qu'au pire, si rien ne réussit, il peut y avoir une vie après la Boillat.

J'espère très sincèrement que l'issue de cette lutte soit positive pour les travailleurs de la Boillat!

mars 01, 2006 10:53 AM  
Anonymous Anonyme said...

Une question me turlupine quand je lis le commentaire de léon sur ce matin.

La direction de Swissmetal a-t-elle levé officiellement le lock-out?

L'inventaire a-t-il débuté?

Quelle est la réaction de Rolf Bloch devant le fait de SM ne fait pas travailler ses ouvriers?

Car l'excuse de la remise en route longue et difficile, hum hum.

Petit rappel: l'employé doit certes travailler... mais l'employeur a l'obligation de fournir du travail! Et actuellement cette obligation, si le lock-out est levé, n'est pas remplie.

mars 01, 2006 10:54 AM  
Anonymous Anonyme said...

@ voisin 10 24

le délit d'initié, n'est-ce pas lorsque l'on communique à un cercle fermé de personnes des informations primordiales qui auront un effet sur le cours du titre ?

Je ne parle pas de ce délit, car MH a fait une conférence de presse avec des chiffres qui démontraient que le site de Dornach était plus sain que le site de Reconvillier.

Si cette information n'est pas correct comme relatée dans le Temps, N'Y-A-T-IL PAS MOYEN DE POURSUIVRE HELLWEG ET SES SBIRES EN JUSTICE pour divulgations volontaire d'informations erronées ?

D'avance merci.

mars 01, 2006 11:02 AM  
Anonymous paddy said...

J'ai pas le temps de lire le blog maintenant. Plus tard.

J'ai pensé à un truc bête.
Ceux qui veulent aller au match de hockey à Moutier ce soir n'ont peut-être pas envie d'y aller tout seul chacun dans sa petite auto, ou n'ont peut-être pas de moyens de transport.

Je propose que tous ceux qui y vont en bagnole s'arrêtent dans les villages pour voir si quelqu'un attend une voiture (à la gare ou à la poste ou à la maison de commune?)

Suggestions:
Tavannes - la gare
Reconvilier- la gare des marchandises
Loveresse - le parc du restaurant du Moulin
Pontenet le parc en face de la Tana
Malleray Place collège primaire ou la gare
Bévilard - centre coop place "Schaüblin" et collège primaire
Sorvilier maison de paroisse
Court la poste

C'est juste une idée. Si quelqu'un peut l'affiner, merci. Moi j'ai pas le temps pour le moment...

mars 01, 2006 11:08 AM  
Anonymous bien informé said...

Nos doux cadres de Dornach sont arrivés dans un mini-bus. Une petite séance d'information à été donnée aux ouvriers de la . Résultat, pour nous salariés, pas possible de reprendre le travail tant que les bureaux ne sont pas accessibles. Pas de remise en marche des installations sans une personne certifié caril y a danger d'accidents. Réponse du taupier, ceux qui ont arrêté peuvent remettre en marche(ils sont tous licenciés).
Une bonne nouvelle pour nos amis journalistes, vu qu'ils leur était impossible de pénétrer dans l'usine pendant la grève une visite guidée leur est proposée ce matin encore. Qui seront les guides?????
Lucie Lusa si si la ....Lulu
et et et
Henri Bols.

Bonne visite

mars 01, 2006 11:10 AM  
Anonymous D.Gehrig said...

Je lis depuis un moment les articles et commentaires de ce blog.
Ce qu'il faudrait arrêté à mon avis c'est de dénigrer le travaille d'UNIA.
Ici certain on sentie comme une traitrise que le syndicat veuille négocier, donc arrêter la grève durant cette période
il est claire que cette négociation n'as pas fonctionner, en tous cas jusqu'a maintenant surtout à cause D'Hellweg, mais c'est tout a votre honneur, d'avoir fait ce pas vers les négociations même si Hellweg à encore refuser de négocier. Ca peux que renforcer l'opinion public en votre faveur.
Maintenant c'est vrai qu'il y a eux des erreurs de commentaire de l'un des représentants d'UNIA sur le site de Reconvilier (mais bon au final on est tous dans le même combat et surtout le même ennemi : Mr.Hellweg)

Dsl pour ce petit coup de gueule mais je trouve dommage de ce tirer dessus quand il faut être unis et solide.

LA BOILLAT VIVRA

mars 01, 2006 11:19 AM  
Anonymous tsel said...

@bien informé

Hihi c'est presque drôle ça....
Bonne visite, en effet!!!

mars 01, 2006 11:21 AM  
Anonymous Anonyme said...

Salut à tous!!! J'ai pu me procurer l'enregistrement audio de la séance d'hier... Avis aux intéressés!!!

LA BOILLAT VIVRA!!!

mars 01, 2006 11:27 AM  
Anonymous petzi said...

@ tous
merci du soutient que vous nous montrez et continuer notre combat n'est pas fini (du moin je l'espère) et rendez vous tous a l'uZine 3 pour discuter, boire un verre ou simplement pour qu'on puisse vous remerciez.
Chez SM tout va bien...
Dans une médiation tout le monde doit faire des concessions, ici seul les ouvriers font des concessions... Ben tient...
et petite info aux cadre de dornach:
Si m.Hirshy, Gfeller ou tout autre cadre de dornach m'adresse la parolle je prendrai celà pour une agression contre ma personne et me verrai dans l'obligation de répondre en consséquances.
A bon entendeur salut

mars 01, 2006 11:33 AM  
Anonymous Corinne said...

Rendez-vous à tous à la patinoire de Moutier ce soir pour le match de soutien aux employés de la Boillat.
Entrée payante pour tous, sauf pour les grévistes. Pour avoir un billet gratuit, contactez Eric Gigon.
La recette totale, soit les entrées au match + bénéfice buvette sera versé sur le cpte de la commune.
Pour ceux qui ne sont jamais venu à un match à Moutier, la buvette du HC se trouve à côté des tribunes
A ce soir et merci aux potes du HC Moutier, aux journalistes et médias qui ont joué le jeu et fait une pub d'enfer

mars 01, 2006 11:48 AM  
Anonymous Anonyme said...

@ corinne et aux autres

N'oubliez pas de prendre une masse d'autocollants avec vous.


A propos une idée, mais vous y avez peut-être déjà pensé. Pourquoi ne pas faire une épinglette (du genre de celle du soutien au sida)?

mars 01, 2006 11:52 AM  
Anonymous solidaire.. said...

J'ose espérer que les cadres licenciés refuseront sans concessions de venir *donner un coup de main* pour remettre des machines en route!!(entendu à 12h sur RSR1!)

Jamais vu une montagne d'humiliation pareille.. révoltez vous faites n'importe quoi, mais n'acceptez JAMAIS une proposition pareille...
Mais ce n'est que mon avis...je suis furax!

Courage..

mars 01, 2006 12:11 PM  
Anonymous expatrié said...

@petzi

je n'ai pas de leçon à donner et je ne peux qu'imaginer combien la situation doit t'être pénible... mais quand je lis "agression"... je m'inquiète.

La grande force de votre action, c'est qu'elle s'est déroulée pacifiquement... alors... rassure-moi....

Cela dit, crois-moi, même à distance, je me prends à piquer des colère, alors j'imagine bien qu'en direct...

À vous de jouer les Boillats, dans l'usine vous êtes sans nous, donc si l'un(e) de vous passe par une phase d'agressivité, on compte sur vous pour calmer le jeu.

Un accident serait une catastrophe et sonnerait probablement la fin du soutien dont vous bénéficiez avec raison aujourd'hui auprès de la population.

ZEN les gars... et comme paddy le dit si bien

sape...sape...sape...sape...

mars 01, 2006 12:14 PM  
Anonymous Zorro said...

2 questions:
1) Qui a écrit, la semaine passée: "Lulu fait ce qu'elle peut dans l'intérêt des grévistes"?
2) La visite de l'usine, c'est en français ou en allemand?
Je rêve, je rêve...
Mes pensées positives vont à celles et ceux de la Boillat. Tenez le coup! Bon courage! Et passez "à la 3" pour vous remonter le moral.

mars 01, 2006 12:26 PM  
Anonymous Zorro said...

@ bien informé
J'ai oublié de te remercier pour le temps que tu prends à nous transmettre des infos ;-)))
Merci aussi à celles et ceux qui alimentent ce blog.

mars 01, 2006 12:44 PM  
Anonymous Anonyme said...

Bravo et merci des informations qui arrivent. A tous ceux qui aident, c'est fabuleux!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

mars 01, 2006 12:57 PM  
Anonymous Fred said...

Bonjour,

je suis en pétard, ce matin je suis passé à l'usine 1 (à la 3 j'ai bientôt un lit) et le spectacle étais bien triste, des ouvriers qui sont au travail sans pouvoir travailler, une tension à couper au couteau, je crois que maintenant il va falloir bien réfléchir du côté de la commission d'entreprise et du syndicat, une bombe à retardement est dans leurs mains, on ne joue pas avec les gens, et il faut une fois prendre ses responsabilités.
J'organise une déshobéissance civique avec des voitures depuis le début, je frise le code avec cette uZine 3, AU NOM DE LA DIGNITE HUMAINE DE CES HOMMES ET CES FEMMES, CES FAMILLES QUI SONT HUMILIEES, CES GOSSES QUI NE COMPRENNENT PLUS POURQUOI PAPA EST TRISTE, POURQUOI IL BOIT AUTANT DANS DES CAS HEUREUSEMENT ISOLES, POURQUOI MAMAN PLEURE, MAIS BORDEL, IL Y EN A UNE FOIS UN QUI AURA LES COUILLES DE DESOBEIR OU IL FAUDRA QU'UN MEC, PERE DE FAMILLE HONNETE SE PENDE????

Accepter ce qui se passe depuis de matin est indigne de l'homme, pour moin mettre des gens en groupe, avec des Kapos, et personne pour les soutenir sinon un permanent UNIA par usine, et les empêcher de travailler et aussi de quitter leur "travail" ça ressemble à s'y méprendre à un camp de concentration, SI VOUS NE FAITES RIEN, VOUS NE VALEZ PAS MIEUX QU'HELLWEG, ET JE PESE MES MOTS...
VOUS PENSEZ QUE DEVANT UN TRIBUNAL ON PEUT JUSTIFIER DE SCOTCHER DES DIZAINES D'HOMMES DANS UNE USINE SANS RIEN FAIRE??? SI C'EST LE CAS VOUS ETES DES ABRTIS QUI ABRUTISSENT LES AUTRES, MAIS NE PRETENDEZ PAS MONTER ENCORE UNE FOIS A UNE TRIBUNE POUR DEFENDRE DES TRAVAILLEURS...

BOUGEZ-VOUS LE CUL

FRED

mars 01, 2006 1:17 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ anonyme 7:33

Il est vrai que pour Swissair, les petits actionnaires ont porté plainte après le "grounding" (prononcé gras ou digue)

Mais après c'est un peu tard, pourquoi ne pas travailler en ammont ?

La Boillat vivra !

mars 01, 2006 1:25 PM  
Anonymous solidaire.. said...

Se battre pour des idées justes, c'est garder sa dignité..

Un refus d'ordre n'est pas criminel!

Hellweg tente par TOUT les moyens de DIVISER les ouvriers! Ils doivent agir ou ne pas agir ENSEMBLE, sinon, le morpion aura gagné...Facile à dire, mais seule solution que je trouve, devant un écran, au chaud, et sans pression particulière, sinon d'essayer de vous soutenir!

COURAGE, vous êtes et restez des HOMMES et des FEMMES, pessez a tous ceux sont derrière vous...ne vous laissez pas humilier une fois de plus.L'union fait la force!

mars 01, 2006 1:32 PM  
Anonymous Anonyme said...

Fred,

Si c'est bien le cas, Rolf Bloch doit intervenir. Il doit en être informé officiellement par un représentant du personnel.

C'est dur mais par pitié restez calmes. Vous savez très bien comment agir, preuve en est ce que l'on a entendu aux infos de RJB.

mars 01, 2006 1:35 PM  
Anonymous Anonyme said...

Bonjour...
T'tite question ... est-c qu'un concert sympa assez court un peu unplugged ça vous dirait à l'usine 3 ? J'ai envie de mettre ma petite contribution... Merci de me répondre.
@expatrié l'anonyme 3x te remercie pour ton travail ... encore en toujours cette liste de soutien c'est une idée que je ne cesse de trouver géniale !!!

mars 01, 2006 1:38 PM  
Anonymous Anonyme said...

Fred a dit...

AU NOM DE LA DIGNITE HUMAINE DE CES HOMMES ET CES FEMMES, CES FAMILLES QUI SONT HUMILIEES, CES GOSSES QUI NE COMPRENNENT PLUS POURQUOI PAPA EST TRISTE, POURQUOI IL BOIT AUTANT DANS DES CAS HEUREUSEMENT ISOLES, POURQUOI MAMAN PLEURE, MAIS BORDEL, IL Y EN A UNE FOIS UN QUI AURA LES COUILLES DE DESOBEIR OU IL FAUDRA QU'UN MEC, PERE DE FAMILLE HONNETE SE PENDE????

Mes yeux ne pleurent plus,il n'y a plus de larmes, c'est mon coeur qui saigne.
MERCI FRED (en majuscules).

Un père de famille blessé

mars 01, 2006 1:44 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ anonyme 1:25

Contre quoi veux-tu que les actionnaires portent plainte? Ils n'ont rien perdu et on leur promet des rendements mirobolants... Pour l'instant MH et le conseil d'administration sont gagnants.

(je me fais l'avocat du diable, mais c'est quand même le raisonnement hélas de la majorité... combien placent leur argent en espérant un rendemenet maximum sans se soucier de ce qu'il sert à financer pourvu que les rentrées soit là?)

Et la présence de Laxey Partners va dans ce sens.

mars 01, 2006 1:49 PM  
Blogger frédouille said...

Courage, ne vous laissez pas abattre. Si la tension devient trop insupportable, voyez un médecin et tentez de vous maîtriser. Ils essaient de vous anéantir psychologiquement. Montrez-leur par la dignité dont vous avez fait preuve jusqu'à présent, qu'ils n'y parviendront pas !
La Boillat vivra !!!

mars 01, 2006 1:51 PM  
Anonymous expatrié said...

@Fred

J'ai relayé ton message tel quel à quelques personnalités qui ont signé la déclaration.

Je ne sais pas si ça va faire avancer les choses, mais il faut diffuser ça un max.

Je passe à l'uZine 3 en route pour Moutier. J'espère te voir.

Kimbé fèm gason!
(en créole haïtien: tiens bon!)

mars 01, 2006 2:02 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ anonyme 1:25

Portez plainte contre les informations fallacieuses qu'Hellweg a distillé. Il biaise la vérité.
Lorsque la vérité est souillée, normalement la justice est là pour la nettoyer. (C'est un peu pathétique mais m... pour finir)
Si une plainte lui est adressée, peut-être que le petit monde de la finance sera en émoi.

La Boillat vivra !

mars 01, 2006 2:05 PM  
Anonymous Anonyme said...

C'était pas une visite d'usine qui était prévue, just des images de la reprise du travail.. mais comme il n'y en a pas encore, pas d'images! Juste une petite conférence de presse organisée par la lulu où les journalistes ont posé des questions à Henri Bols.

mars 01, 2006 2:06 PM  
Anonymous léon said...

NEWS
le boulot ne reprend PAS !!!!
Tant que nos interdictions ne sont pas levées et ce par écrit et un exemplaire par personne ....
Voilà ce qu'on a décidé !!!!!


LA BOILLAT VAINCRA
LA BOILLAT VIVRA

mars 01, 2006 2:07 PM  
Anonymous léon said...

En plus Hirschweg fête ses 30 ans
de service aujourd'hui...
Il va reçevoir son petit panier de victuailles ....
pourvu que ces produits du terroir
lui foutent LA CHIASSE !!!!

mars 01, 2006 2:09 PM  
Anonymous Anonyme said...

@Leon
merci Léon pour l'info et bravo à vous toutes et tous
@Fred
Tient bon Fred vous allez gagner vous êtes tout simplement magnifiques
Vive La BOILLAT

mars 01, 2006 2:15 PM  
Anonymous solidaire.. said...

Bien vu Léon et vous tous!

Ils ont été rapides pour vous interdire l'usine!Qu'ils de démerdent..IOoOI.. je rigole!

COURAGE!

mars 01, 2006 2:20 PM  
Anonymous Anonyme said...

Bien vu les gars. 1 à 0. Le match n'est pas terminée, tenez bon LEON.

mars 01, 2006 2:21 PM  
Anonymous Anonyme said...

Allez les Boillat!

Il y a toujours des failles, j'admire la maitrise!

mars 01, 2006 2:22 PM  
Anonymous Anonyme said...

Je suis tout a fait d'accord avec
fred, mais pour le papa qui se pend
c'a ne servirais a rien, alors que qu'and on arrive a un tel dègre de déprime et de colère prendre un flingle et les liquider tous, peut-être ça ferais réagir nos politiques,que soit disant ne peuvent rien faire sauf recolter les pôts de vin, que ces morpions leur versent.

Cette réflection, je la prends sur le coup de la colère, veuillez me pardonez, ces des choses a ne pas dire et encore moins a faire, prenons par exemple le cas de Zoug, ça na rien servi, ce qui dirigent ce pays sont auntant imcopétents qu'avant ce drame.
Alors courage, vous êtes les heros de toute une classe de citoyens, qui eux ont de la CLASSE ET UNE DIGNITE certaine et c'est ne pas le cas de tout le monde n'est-ce pas MH.sans oublier sa bande y compris les porte parole ( une petite remarque a ce sujet ils ont bientôt plus a travailler dans la communication chez SM en tant que porte parole que dans les autres bureaux reunis).

Ne perdez pas votre calme...

Encore un petit message pour les femmes des grèvistes, la prochaine fois que le facteur sonne a la porte ,vous pouvez sans autre signé et prendre l'acte judiciaire, c'est tout simplement pour que nos maris puissent prendre le travail .....
comme quoi c'est pas pour tout de suite le boulot.
Bravo à tous, ensemble on va y arriver.
Ps. excusez-moi pour les fautes d'orthografe.

mars 01, 2006 2:25 PM  
Anonymous humble avis said...

Toutes, tous...

1 solution:

Chacune et Chacun des grévistes a le droit de porter PLAINTE au TRIBUNAL DES PRUD'HOMMES. Les motifs sont là.

La solution, c'est de le faire TOUS, cadres compris.

Dans le Code des Obligations, l'abus est désigné... et plusieurs autres délits, dont SM est manifestement coupable. La dégradation des conditions de travail, la rupture de confiance, les licenciements, abusifs, et sans justes motifs, ce sont des faits qui se jugent.

Pour un employeur, c'est assez embêtant, comme procès.

Tous les juriste à l'uzine?
A la 1, à la 2, à la 3!
La Boillat vaincra!

mars 01, 2006 2:32 PM  
Anonymous paddy said...

Calme, Fred...

sape...sape...sape... mais pour "eux"

euh... j'arrive

mars 01, 2006 2:33 PM  
Anonymous humble avis said...

Il faut vous protéger individuellement, groupés et chacun. Solidement.

Tous ensemble, c'et un combat dans lequel vous ne devriez pas laisser de plumes.

D'autant qu'avec celles des anges qui vous accompagnent, vous ayez de quoi faire!

Bravo à tous.

mars 01, 2006 2:39 PM  
Anonymous expatrié said...

YES! Le Prud'hommes c'est une grande idée. Toutes et tous!!! Ce serait du jamais vu sur la planète "doooooormez" et ça obligerait une instance à se prononcer...

Allez les Boillat, ALLLEEEEEZ,

vous avez de quoi reprendre le jeu en main, dignement.

8224 signataire sont avec vous, de tous les horizons, de tous les milieux.

GO! GO! GO!

mars 01, 2006 2:45 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ fred

Rapprochez-vous d'un centre LAVI pour qu'il puisse aider d'une manière professionnelle et discrète les familles qui en ont besoin. Ils sont là pour ces situations.

http://w3.jura.ch/services/ega/violence/lavi_brochure_brune.pdf

mars 01, 2006 2:46 PM  
Anonymous Anonyme said...

Beau boulot Paddy, le verbe et la communication sont des outils redoutables contre les malfrats. Plus l'on s'en serrent plus ça va faire mal. Aucune cible ne peut y échapper, surtout si elle se nomme MH.
Je contate que le basket ça maintient. A+

mars 01, 2006 2:46 PM  
Anonymous Anonyme said...

En effet "humble avis", je crois que l'on a presque grillées toutes nos cartouches. Les politiques sont impuissants, reste la Justice, mais il faut trouver les failles du système et là à mon avis cela sera difficile. Mais bon, foutu pour foutu, nous n'avons rien à perdre :-)

LA BOILLAT TIENDRA !

mars 01, 2006 2:47 PM  
Anonymous Manu said...

Oui l'idée de la justice est bonne mais relisez mon commentaire plus haut et n'oubliez pas que les lois sont faîtes par les politiques et qu'en Suisse il n'en existe quasiment aucune qui protège réellement les employé(e)s. Alors la justice sera elle aussi impuissante. Sur nos mont quand le soleil... la lala la la lala...

mars 01, 2006 2:52 PM  
Anonymous Caïenne said...

Ha, Ha, Ha, seance de 1330 mercredi
1er mars

Il y a le BOSS-triche et ses Kapos
qui en ont aussi reçu un petit peu dans le fion.

Je me marre, marre, marre, marre...

Cela ne devait pas avoir le même effet qu'à certain au vu de la tête
qu'ils faisaient.

LA BOILLAT TOUJOURS LÀ

mars 01, 2006 2:56 PM  
Anonymous un voisin said...

A propos des informations erronées, voici un extrait du code pénal :

art. 161 bis
Celui qui, dans le dessein d'influencer notablement le cours des valeurs mobilières traitées en bourse en Suisse pour se procurer ou procurer à un tiers un enrichissement illégitime, diffuse de mauvaise foi des informations trompeuses ou effectue des achats et des ventes sur de telles valeurs mobilières imputées directement ou indirectement à la même personne ou à des personnes liées dans ce but, sera puni de l'emprisonnement ou de l'amende.


Encore faut-il avoir des éléments tangibles ...

---
Courage à tous les Boillats. Et bravo pour avoir trouvé cette faille : attendre la levée de l'interdiction du juge !

mars 01, 2006 3:09 PM  
Anonymous Anonyme said...

C'est beau la résistance passive ! Et ca marche ! Pourvu que ca dure !

Merci beaucoup à ceux de l'usine (Léon, ...), qui nous tiennent informés en permanence, et évidemment plus rapidement que les médias.

Quand même, ca fait du bien de voir que les médias en parlent ...

RJB

Les ouvriers n'ont pas repris le travail à la Boillat à Reconvilier
01.03.2006 - 14:05

Le personnel a tenu son assemblée en début d'après-midi. Le directeur du site de Dornach et de Reconvilier, Henry Bolz, a fait une lettre pour autoriser les employés à être sur le site et dans les locaux. Mais les employés de l'entendent pas de cette oreille. Ils demandent à recevoir chacun de la part du juge une lettre comme quoi leur plainte a été retirée. Ils ne reprendront donc pas le travail aujourd'hui. Ils continuent toutefois à remettre en ordre et ranger l'usine, mais les machines ne tourneront pas.

mars 01, 2006 3:21 PM  
Blogger solidarnoch said...

Je m'excuse, mais j'ai du mal de suivre.

"Le personnel a tenu son assemblée en début d'après-midi. Le directeur du site de Dornach et de Reconvilier, Henry Bolz, a fait une lettre pour autoriser les employés à être sur le site et dans les locaux. Mais les employés de l'entendent pas de cette oreille. Ils demandent à recevoir chacun de la part du juge une lettre comme quoi leur plainte a été retirée. Ils ne reprendront donc pas le travail aujourd'hui. Ils continuent toutefois à remettre en ordre et ranger l'usine, mais les machines ne tourneront pas."
Qui peut m'expliquer?

mars 01, 2006 3:39 PM  
Anonymous Anonyme said...

Avis aux politiques!!!
Pourquoi ne pas lancer une initiative populaire pour créer une loi qui protège notre patrimoine indusrielle et par la même nos places de travail et d'apprentissages contre de CEO tel que MH.
Elle irai dans le même sens que la loi qui protège les enfants de parents indignes de ce nom, on pourrait interdire la directio des usines comme la BOILLAT et autres a des personnages tel que MH et consorts, et les mettre sous tutelle en attendant une solutition, pour la Boillat par exemple pendant la période des "négociations".....
Alors messieurs les politiciens au travail on a pas de temps a perdre.
Et pourquoi pas appeller la loi:
LA LOI BOILLAT DE 2006

LA BOILLAT VIVRA!!!!!

"Femme de grèviste"

mars 01, 2006 3:41 PM  
Anonymous humble avis said...

... pas tout à fait Manu! Le droit du travail est assez cossu.

@utilisateur anonyme 2:47PM
C'est plutôt un outil sur le long terme que des cartouches, en fait.
On peut imaginer que sur les presque 320, une majorité d'entre vous voit venir le "spectre du chômage", c'est en gros pour éviter ça que la grève a lieu.
Pour certain, le licenciement est prononcé donc ça va se passer.
Le droit du travail est touffu, mais voilà une chose que je sais, d'expérience:

Tu es licencié. Tu vas au chômage, avec ta lettre.
La caisse de chômage examine ton cas et elle voit que ton employeur et/ou toi avez rompu le contrat de travail et que c'est litigieux.*
Elle en réfère à l'Inspection du Travail, qui donne un préavis, si le patron a commis une faute.
Ta caisse t'annonce qu'elle refuse de se subroger à ton employeur, puisqu'il était censé maintenir le contrat de travail. Elle veut pas sortir de sous. Normal.
Par lettre, elle te rappelle la loi qui t'oblige à en référer à une instance judiciaire**.
Car dans la loi, tu es censé préserver ton emploi, coûte que coute.***
Ensuite, tu prends un avocat et/ou une association de défense des chômeurs.**** Tu fais ton dossier et tu l'adresses à l'instance judiciaire.
Au procès, ta caisse-chômage est là, pour récupérer ses sous auprès de l'employeur, dans le cas ou elle s'est subrogée un mois ou deux, le temps de statuer sur ton cas.
Ensuite le juge juge et dans certains cas, tu touches le maximum: six mois de salaire à titre d'indemnité si la faute de ton employeur est avérée.

:-)

*Les employeurs peuvent faire toutes sortes de misères à leurs employés, tu te fais pas une idée. La Boillat vous avez la totale: mobbing, harcélement, menaces, rupture de confiance, rupture des contrats cadres, atteintes à la santé psychique, physique, etc...:-) vous avez une longue liste. Chacun doit dresser la liste de ses griefs sur un carnet pour constituer son dossier.

** Prud'hommes, cour civile, Commission paritaire, selon les choix et/ou les possibilités par secteurs.

*** eh, oui!CO dixit.

**** ou l'uzine3

Tous ensemble, c'est un combat de longue haleine, mais il n'est pas exclu que nombre d'entre vous ait à le mener pour lui-même, de toute façon. Autant garder votre force collective... j'me dis ;-)))
... et assurer vos arrières, ça détend!
Surtout que rien ne vous empêche de le faire et de continuer à travailler en même temps.
C'est un autre chapitre.

@M.Daum ci dessus: la confiance est rompu avant la grève. Et après la rupture du protocole de 2004.

mars 01, 2006 3:41 PM  
Anonymous Anonyme said...

:29 Swissmetal Boillat: une grève illicite selon Swissmem
Name Letzter Veränderung
UMS METALL I 17.80 0.40 (2.30%)

Zurich (AWP/ats) - La grève menée à l'usine Swissmetal Boillat de Reconvilier (BE) est illicite, rappelle l'organisation patronale Swissmem. Elle viole la paix du travail de la convention collective de travail (CCT) de la branche. Les employés "paieront les pots cassés".

La grève enfreint la CCT, mais aussi les règles du droit du travail, a déclaré le président de Swissmem, Johann Schneider- Amman, mercredi lors de la conférence de presse de bilan de l'organisation patronale de l'industrie des machines, des équipements électriques et des métaux. Avec toute une région qui se solidarise, l'action a largement dépassé les limites d'un conflit "normal".

Les places de travail à Reconvilier ne sont plus assurées, a ajouté le directeur de Swissmem, Thomas Daum, tout en déplorant l'ampleur du mouvement. Ce ne sont pas les milliers de manifestants qui ont apporté leur soutien qui perdront leur emploi, mais les travailleurs. Après une grève, la confiance se rompt et le risque d'un nouveau conflit augmente.

Pour Swissmem, il faut maintenant que la médiation aboutisse, même si le processus a été engagé tard, voire trop tard. M. Daum a critiqué le rôle du syndicat Unia dans le conflit. Si Unia continue dans cette voie, il ne sera plus considéré comme un partenaire social pour renégocier la CCT dans cinq ans. "Mais on n'en est pas encore là", a-t-il dit.

M. Schneider-Ammann a reconnu que certaines tâches incombant à la direction auraient pu être mieux menées. Mais les entreprises sont dirigées par des directeurs et des conseils d'administration et on ne peut s'immiscer dans leur travail.

ats/sm

mars 01, 2006 3:43 PM  
Anonymous humble avis said...

eh, bien anonyme 3:43!
Swissmetal a pris de vitesse les tenants de l'idée ci-dessus.
C'est de l'INTIMIDATION!!!!!!!

mars 01, 2006 3:45 PM  
Blogger solidarnoch said...

Et bien voila, tout est dit pour Swissmem.

"Mais les entreprises sont dirigées par des directeurs et des conseils d'administration et on ne peut s'immiscer dans leur travail."

AMEN

Elle est belle notre démocratie, ou se qui l'en reste.

mars 01, 2006 3:46 PM  
Blogger Karl said...

Merci à "Humble avis" pour ses réflexions sur la CCT. Je coris en effet que l'uZine 3 va devenir un point de ralliement utile pour ces discussions.

Pour ce qui est d'Unia, ils sont bien sûrs liés à Swissmem. Mais Swissmem aussi a intérêt qu'Unia continue à collaborer avec.

Dans le rapport de force, certes, Swissmem est avantagé, mais c'est tout à fait normal en Suisse. Je ne pens epas que c'est la pression d eSwissmem qui a décidé Unia à modifier sa stratégie de la manière qu'on sait. Il s'agit plutôt d'un faisceau de raisons, dont Swissmem fait partie et ou elle n'est pas prépondérante.

mars 01, 2006 3:59 PM  
Anonymous Anonyme said...

pas de panique la CCT dit aussi que l'employeur garantit du travail aux employés ! mais il faut encore que les dirigeants délégués soient aptes pour donner les directives donc qui fait faux .Et pour ceux qui pensaient encore que Unia n'était pas tributaire de Swissmen lisez bien le texte.

mars 01, 2006 4:01 PM  
Anonymous Anonyme said...

Ben dites donc, super votre mouvement.... :S. On peut vraiment dire cette fois ci que c'est un copier coller à la grève de 2004. Il n'y a que la durée qui change.. Pour le reste c'est du pareil au même. Solidarité pendant un certain temps...puis les ouvriers/employés (les cadres je les laisse de côtés car comme en 2004 c'est eux après qui refoutent le cirques et oubligent de bosser les weeck end)se divisent et plus personnes ne sait quoi faire....Que c'est triste tout cela mais ce Put... de système qu'est l'argent passe au dessus de tout... quelle honte. Vraiment et depuis longtemps les ouvriers ne sont plus que des numéros que l'on déplace d'une machine à une autre..Et vous croyez quand voulant mettre des petits arrivistes à la place de certains CA dont je n'ose même plus dire le nom (honte à eux), le boulot pourra reprendre d'une manière plus intelligente...je ne crois pas. Car ces gens là qui occupaient déjà un poste de responsable ne savent pas non plus eux bosser, aller pour certains leur demander de faire une mise en train (ils vous diront de lire vos documents.... Lol). En tout cas ne baisser pas les bras car vous seul avec l'appui de tout ce qui sont vraiment solidaire avec vous arriverez au bout de votre combat et ne faites pas trop confiance à des personnes qui pensent avoir la science "difuse" car pas assez d'ancienneté à la BOILLAT pour prétendre tel ou tel idées (genre ce que l'on peut écouter sur les infos de ce matin à la TSR des gens qui pense que moi je pense que avec même pas une année de présence à la Boillat) Courage battez-vous, vous avez du mérite, votre mouvement est grandiose et j'espère que beaucoup en Suisse prendront conscience que la révolte peut (et doit) vaincre le système de l'ARGENT !!!!
VIVE LA BOILLAT, ELLE VIVRA ET VAINCRA

mars 01, 2006 7:07 PM  
Anonymous Anonyme said...

UNIA trahit et lève les illusions !


Une des grèves les plus longues de l’histoire suisse, celle qui a concerné les travailleurs de La Boillat de Reconvilier, est terminée. D’un côté le médiateur désigné par le Conseil Fédéral pour trouver une solution a de manière honteuse fait pression sur les ouvriers en menaçant de démissionner et par là de bloquer les tractations dès lors que ces derniers auraient poursuivi l’agitation ; de l’autre le syndicat UNIA a demandé à la maîtrise d’arrêter la lutte parce que aurait été en jeu “la crédibilité même du syndicat”.

La crédibilité du syndicat ? Pour nous c’est une phrase incompréhensible parce que pour nous, le syndicat ce sont les travailleurs et que dans un tous ensemble il ne peut pas y avoir de différences d’intérêts. Quand le syndicat est une chose et les travailleurs une autre, alors le syndicat se réduit à n’être rien d’autre qu’un instrument entre les mains du patronat.

La Première Internationale des Travailleurs avait un mot d’ordre très clair : “l’Emancipation des travailleurs sera l’œuvre des travailleurs eux-mêmes !” Celui qui trahit cette maxime n’est pas un syndicaliste. L’UNIA – comme le disait en 2004 un de ses dirigeants du Tessin – “est une grande entreprise qui coiffe le marché”, qui peut licencier ses fonctionnaires, qui peut surpayer ses dirigeants, qui peut abandonner les ouvriers en grève et faire pression pour qu’ils cessent de lutter.

Nous exprimons notre solidarité aux employés de la Boillat de Reconvilier pour leur courage, mais nous ne nous pouvons pas nous dispenser de témoigner du dégoût envers la façon d’agir du prétendu syndicat UNIA.



Le Comité central du SISA - http://www.sisa-info.ch

mars 04, 2006 9:44 PM  
Anonymous Anonyme said...

On pourrait croire que pour éviter que les usines appartiennent à des spéculateurs, il suffirait que les travailleurs les possèdent et les gèrent. Mais même si cette possibilité était réellement offerte aux travailleurs, combien d'entre eux auraient la volonté, le courage, l'assiduité et la raison pour s'y intéresser et participé ? C'est pourtant la seule solution. Ou vous en voyez une autre?

mars 07, 2006 2:26 PM  

Links to this post:

Créer un lien

<< Home