mardi, février 28, 2006

Appel parce que ça pêle (la bise!)

A débattre

Moitié pour, moitié contre, ou presque, voilà le vote de ce mardi après-midi. Ce genre de résultat, ça va pour décider d'une initiative sur les nuisances des discothèques, ou sur la protection de la pierre d'Unspunnen. Mais pour décider de l'avenir de plusieurs centaines de travailleurs, c'est un peu court.

50 / 50. "Diviser pour régner" écrivait Nicolas Machiavel dans un ouvrage qui ouvrait les portes de la politique moderne. Eh, vous voyez, ça marche toujours! Fallait-il dire "oui", fallait-il dire "non"? Je ne suis pas là pour donner des leçons au gens sur ce qu'ils décident. Tout ce qu'on peut dire, c'est qu'il aurait fallu le dire, pas le murmurer...

Oui, je fais ici une sorte de mise en garde. Un truc pour dire "attention" les Boillat, c'est votre avenir à tous, que vous soyez d'accord entre vous ou pas. Ce qui a donné sa force à la grève de la Boillat, c'est son unanimité, et la conviction d'être dans le juste qui s'en dégageait. Ce qui fait la faiblesse du vote d'aujourd'hui, c'est l'indécision et, à travers ça, la crainte qui s'y exprime. Le manque d'information, aussi, peut-être.

A ce rythme, petit à petit, contre le gré de chacun de nous, le mouvement risque de s'affaiblir, puis de se dissoudre lentement.
Déjà là, certains jouent à qui portera le chapeau... Unia a voulu les négociations pour ne pas porter la responsabilité d'un échec retentissant. Ils ont voulu minimiser les risques... Pour eux. Rolf Bloch a alors été mis en charge de la médiation. Il a voulu remettre la patate chaude à la direction de Swissmetal, qui a réussi à la refuser. Pas de concession, au contraire, un non respect des propositions de médiation, carrément. Et maintenant, Rolf Bloch, en voulant discrètement retirer ses billes, c'est aux Boillat qu'il la refile, la patate, et elle est encore plus chaude.

Mais s'il existe sur terre des personnes capables de faire quelque chose de positif de la patate, avec leurs mains à eux, sans magouille, ce sont encore les Boillat, on dirait.

Quelles sont les alternatives? Reprendre le travail? Sans cadres, et avec des employés légitimement démotivés, souffrant de mal de dos, d'incompatibilité d'humeur avec leurs supérieurs, etc.? Avec Martin Hellweg, tout le monde est d'accord pour dire que la Boillat est fichue. Parce qu'il veut la tuer, d'une manière ou d'une autre.

L'hypothétique repreneur ne s'est pas pour autant présenté. Etre mêlé à une histoire de grève, ça ne fait pas envie, on dirait. Mais peut-être, dans les coulisses...

Certains parlent de reprendre le travail, mais sans collaborer avec les kapos. Pour aller où? D'autres expliquent que finalement, à reprendre le travail comme ça, autant ne pas le reprendre... Dans quel but? L'avantage est que, tant que les Boillat ne sont pas en grève, leurs salaires sont à la charge de Swissmetal, ce qui est tout de même ça de pris.

Peut-être, parce qu'une fois Swissmetal en faillite (si ça arrive: c'est très hypothétique), ou son action bien basse, des investisseurs viendraient reprendre les morceaux viables, c'est-à-dire la Boillat, pour pas cher. Car l'action Swissmetal, à 17 francs environ, est largement sous-évaluée selon de nombreux commentateurs. Donc si elle chutait encore... Mais, reste une question: y aurait-il vraiment, à ce moment, un repreneur?

Lancinantes questions, réponses hypothétiques, tout semble flou. C'est bien ce qui est difficile: il y a, à un moment ou à un autre, un grand saut vers l'inconnu. Le saut peut être individuel: chercher un nouveau travail, ailleurs. Et il peut être collectif: faire tous ensemble une chose, la grève, la reprise du travail, etc.

L'action collective est, de loin, la plus dure à mener, et les Boillat ont excellé là-dedans. On peut le dire quoi qu'il arrive: il méritent le respect pour ça. Pour continuer une action collective, encore plus difficile, il faut avoir un objectif commun. Depuis la fermeture des usines 1 et 2, c'est difficile d'échanger des idées, de se soutenir ou de se mettre d'accord. Surtout que partout, la pression est constante.

Voilà, c'était quelques pistes de réflexion. Discussions sur le blog ou à l'uzine 3...
Donc, on se refroidit la tête, on réfléchit, et on repart tous au front!

La Boillat mérite notre soutien!

Aujourd'hui, le pointage du fonds de grève de la commune de Reconvilier donne pour résultat:
174'490.50 francs. Merci de continuer à soutenir les Boillat!

48 Comments:

Anonymous Rigueur said...

Désolé Karl !

Sans doute plus tard.

Pour l'instant ...________________

février 28, 2006 8:14 PM  
Anonymous solidaire.. said...

Très bien écris tout ça! Btavo..

Quand il s'agit de choisir entre 2 alternatives, soit noir soit blanc, il est facile de faire l'hunanimité en défendant un objectif commun..mais lorsque ces alternatives deviennent une nuance de gris et une autre nuance de gris, il est alors impossible de faire cette même unanimité, d'ou le vote 58%-52% d'aujourd'hui.
Quel que soient les conséquences, ce vote s'est déroulé d'une
façon démocratique, il n'y a donc aucun regret à avoir.
Par contre , les 70 à 100 grèvistes qui n'on pas voté m'interpellent...car eux semblent désabusés, et n'ont pas d'espoir..(ils auraient pu voter blanc)ces ouvriers méritent dêtre soutenus et entourés, afin qu'ils restent soudés avec leurs collègues et que la "division" espérée par le *morpion* ne se concrétise pas!

COURAGE, vous nêtes pas seul!

février 28, 2006 8:25 PM  
Blogger Anne said...

Je suis triste de ce qui se passe ! Ils sont courageux de chez courageux et on les casse ! Je connais cette sensation et ça fait mal ! Je ne peux pas faire grand chose, mis à part penser et encore penser à eux ! Et tout faire pour qui à Reconvilier ou ailleurs... de moins en moins souvent ce genre de choses se passent.
A l'école de Reconvilier on m'a appris que c'est une goutte d'eau qui fait les océans... Alors ensemble soyons ces gouttes ! Mais en attendant FELICITATION aux "Boillat" et courage !!!! La Boillat vivra !

février 28, 2006 8:36 PM  
Anonymous Anonyme said...

Courage à tous courage... Ne le perdez pas ...
Merci Karl.

février 28, 2006 8:38 PM  
Anonymous expatrié said...

D'accord avec Karl.

Restez unis, c'est votre plus grande force.

Osez!

février 28, 2006 8:39 PM  
Anonymous Anonyme said...

Oui restez unis ... Nous le sommes avec vous... Ils essaient par tous les moyens de vous faire échouer... Mais c'est du bluff... Hellweg c'est du bluff !!! Sans vous, les boillats ? Hein ? Qu'est-ce qu'il est lui ? Et SM, qu'est-ce qu'ils sont ? Ne vous laissez pas impressionnés.
Quelque soit le vote on s'en fiche... On sait qu'il a été difficile et je crois que chacun essaie de faire de son mieux...
ne vous laissez pas impressionner...
Unis pour la Boillat !!!!!

février 28, 2006 8:41 PM  
Anonymous Anonyme said...

et je rajouterais aussi allez go go go go... tant qu'il y a de la vie , il y a de l'espoir !!!! Oui c'est dur ... mais on y arrivera !!!!! La Boillat survivra !!!

février 28, 2006 8:44 PM  
Anonymous Stef said...

Assez d'acc avec ce que Karl a dit. c'est + facile à dire quand on est "de dehors" qu'à faire quand on est "de dedans", j'en suis conscient, mais il est super important de rester unis face à l'adversité.
Je crois que j'aurais préféré un autre résultat pour le vote, mais je n'ai pas à juger qui que ce soit et tout ce que j'espère désormais c'est que MH se casse la gueule, que la Boillat survive et que ses courageux ouvriers ne perdent pas trop de plumes (surtout en ces temps de grippe aviaire :-)))
On continue de vous soutenir, continez d'y croire, accrochez-vous. Bon courage pour ceux qui bossent demain (dans quelques heures).

février 28, 2006 8:55 PM  
Anonymous Anonyme said...

Coucou... voilà, j'ai relancé une motive du côté suisse-allemand pour les signatures !!!

Allez On continue !!!

février 28, 2006 9:09 PM  
Anonymous bloggeur fou said...

Bonjour tout le monde,
demain matin,sur la RSR,à7h45,"radio public" avec F.Blanc-Kuhn.Thème:à quoi a servi la grève?.
On peut s'exprimer au 021 318 16 16.
Bon courage à tous et que Dieu vous bénisse.

février 28, 2006 9:43 PM  
Anonymous frodon said...

Bon merci pour toutes vos belles théories... Mais moi demain je dois retourner au boulot avec comme cadre un lieutenant d'Hellweg!Combien d'espoirs et de belles promesses! on est avec vous gens de la boillat... Qui viendra me réconforter ou me défendre maintenant...

février 28, 2006 9:43 PM  
Anonymous idéaliste incurable said...

@frodon

A quelle heure commences-tu le travail. Si c'est à cinq heures du matin, je mettrai mon réveil et penserai à toi très fort. Courage Frodon et passe à uzine3. Tu y trouveras une écoute attentive.
Nous sommes avec vous, plus que jamais. Courage et dis-moi à quelle heure tu commences le travail svp.

février 28, 2006 9:45 PM  
Anonymous dos formatted said...

eh bien frodon, demain t'es malade, c'est tout simple. D'ailleurs, je sens que tu as tout des frissons, avec ce froid...

Au moins tu seras au chaud à la maison.

C'est juste une suggestion qui n'engage que moi bien sûr.

Bien avec toi

février 28, 2006 9:46 PM  
Anonymous Anonyme said...

@Frodon...
Je te promets que j'aimerais tellement faire plus ... si je pouvais.... :-(

On est tellement à être avec vous.

février 28, 2006 9:46 PM  
Anonymous BéGé said...

@Corinne et Espérance

Pour avoir suivi tout le mouvement de près, pour être venu l'une fois ou l'autre - mais bien trop rarement! - vous témoigner ma solidarité à Reconvilier, j'affirme ici haut et fort que je ne suis pas du tout déçu par le vote d'aujourd'hui. De quel droit le serais-je?
La décision a été terrible à prendre, j'en suis convaincu. D'autant plus que les cadres de la Boillat, exemplaires dans cette lutte, restent derrière la porte d'entrée de l'usine. C'est cruel. Et c'est vrai qu'ils ne méritaient pas cela! Mais l'assemblée avait-elle vraiment le choix?
Un vote négatif aurait conduit à l'arrêt immédiat de la médiation. Et qui aurait été montré du doigt? Les gens de la Boillat, pardi! Or, dans le contexte actuel, je ne pense pas que cela aurait été la bonne tactique.
Comme elle l'avait déjà démontré il y a deux semaines, l'assemblée a une nouvelle fois fait preuve d'une grande maturité. Dans la douleur certes... mais elle a donné sa chance à la médiation. Si celle-ci doit échouer, il faut que la faute en incombe à la direction générale de Swissmetal et non aux travailleuses et aux travailleurs de la Boillat.
Tout le monde, en Suisse, n'a pas encore compris ce qui se tramait à Dornach, il ne serait par conséquent pas judicieux de donner des arguments aux sceptiques, aux détracteurs et autres esprits malveillants. Il faut au contraire continuer à faire le poing dans sa poche et laisser la responsabilité de l'(éventuel) échec de la médiation à Martin Hellweg et consorts. Si la négociation s'avère impossible, Rolf Bloch devra tôt ou tard expliquer publiquement le pourquoi de l'échec.
En attendant, courage! Je suis de tout coeur avec vous toutes et vous tous!!!!

février 28, 2006 9:52 PM  
Anonymous Stef said...

@ frodon

Je comprends ton désarroi, si j'étais à ta place, je serais malade demain... mais je n'aurais pas besoin de "faire semblant" comme suggéré par certains. :-((
Courage, je sais que c'est facile à dire, mais je ne sais pas trop quoi te dire d'autre, à toi et à tous ceux qui reprennent demain...

février 28, 2006 9:53 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ frodon
C'est une bonne idée de parler sur le blog de Karl, et aussi en plus il y a l'uzine 3, qui turbine , il semble :-) Si le lieutenant n'est pas correct, ça va se savoir, grâce à toi et je souhaite de tout mon coeur que tu reçoive la protection et la consolation dont tu as besoin. A +
Courage! Et à tou(te)s qui reprennent demain.

février 28, 2006 9:57 PM  
Anonymous expatrié said...

@frodon

On est tous dans les starting blocks, prêts à manifester, prêts à se bouger, mais là, Karl à raison. Y a que vous qui pouvez indiquer la direction. Les énergies et les volontés sont là, mais il n'y a que les Boillat qui peuvent les focaliser et les utiliser.

Pour l'instant on n'a que les mots, parce qu'on attend vos directives.

Tout mouvement risque de se faire récupérer et détourner, vous en savez quelque chose. Alors nous, on veut bien ramer, on ne demande que ça, mais la barre, c'est aux Boillat de la prendre à personne d'autre!

Alors?

QUEL EST LE CAP CAPITAINE ?

février 28, 2006 9:59 PM  
Anonymous dos formatted said...

@frodon,

si tu vas quand même bosser demain matin, fais-nous savoir quand, on pensera très fort à toi!

février 28, 2006 10:00 PM  
Anonymous Anonyme said...

@Frodon

Si tu choisis d'aller bosser demain, c'est à quelle heure ?

Je voudrais faire bien plus, mais au moins je vais déjà penser à toi et à tes compagnons d'infortune.

En plus, n'oublie pas qu'il y a l'Uzine3.

Et dos formated a bien raison : il faut que vous nous donniez des pistes quant à ce qu'il faut faire à l'avenir pour vous être utiles.

Courage Frodon et si tu te sens pas bien demain, reste bien à la maison.

février 28, 2006 10:08 PM  
Blogger Juanito said...

Je partage l'avis de expatrié : on est dans les strating block et prêts à foncer. Aux gars et filles de La Boillat de donner le ton, le signal.
J'ai du mal à croire aux négociations! Ou alors, il faut en exclure la direction syndicale d'Unia, ces apparatchiks de la bureaucratie syndicale. Tout le pouvoir aux seuls grévistes et on verra de quel coulée on se chauffe! Et alors les négociatons ne risquent guère de durer!
Alors, je persiste à dire qu'il faut forcer les choses par une production au profit des travailleurs. A quand une loi sur les expropriations d'usine. Une révolution ??? Ils le réclament en Argentine. Pourquoi pas chez nous? Et l'armée n'a jamais fait peur dans nos montagnes....
Je sais je sais, facile à dire! La peur est mauvaise conseillère disait l'autre et..... foutu pour foutu, autant mourir debout.... celle-là aussi on l'a souvent entendue.
Courage à toutes et tous

février 28, 2006 10:22 PM  
Anonymous Petit ours said...

Rude journée aujourd'hui pour nous de la Boillat. Je n'ai pas envie de trop épiloger sur les conditions du vote qui finalement n'étaient pas très différentes de l'autre jour. Le syndicat a quand même joué un rôle décisif pour le oui en utilisant une fois de plus l'arme financière. Pas très jojo tout ça, je parle des pontes bien sûr pas des gars de la base qui sont sympas et qui font bien leur boulot.
Dans ce contexte il y a quand même eu un instant de satisfaction. Voir le père Ambroise du syndicat Unique (prononcez younic comme l'aréoport de Zürich)se faire copieusement hué par plus de 300 travailleurs valait son pesant de drapeaux.

Puisque je suis un peu médisant ce soir je vais encore continuer un peu. Je trouve que la compréhension générale par rapport à la prestation de M. Bloch frise un peu la niaiserie. C'est tout juste si on ne nous dit pas "Oui vous savez c'est un vieux monsieur alors il fait ce qu'il peut!". Joseph le Mou l'a choisi pour un boulot et il doit le faire. Une médiation consiste à faire avancer deux parties vers une meilleure compréhension. Pour l'instant il s'est contenté de prendre comme argent comptant les positions de la direction. On nous dit qu'il faut attendre les points suivants du protocole de négociation, voire qu'il aurait une botte secrète!
J'espère être déçu en bien comme disent les vaudois, mais le temps presse!

février 28, 2006 10:25 PM  
Anonymous Anonyme said...

Bonjour,

J’ai envoyé un message de soutien et ma signature par ce courriel.

Depuis le début avec vous, pour un long siège encore s’il le faut. Merci de votre engagement.

Cordial bonjour à tous les grévistes… au travail !

Antoinette Romanens

Députée, présidente du groupe socialiste

Canton de Fribourg

Route de la Côte 5

1615 Bossonnens

février 28, 2006 10:38 PM  
Anonymous Anonyme said...

repris du très bon compte-rendu de anonyme (février 28 7:12)

"Il est également sorti cet après-midi pourquoi UNIA lèche les bottines de Martinou. C’est qu’ils sont subventionnés par SwissMem !! A hauteur de quelques millions pro jahre… + X% par syndiqué…"

Qu'est-ce que c'est que ci que ça... qui vaut son pesant de cacaouhètes? Unia est ainsi subventionné? Si il y en a qui ont creusé... c'est volontier pour plus d'infos!
Bien à vous, courage!

février 28, 2006 10:39 PM  
Anonymous Michel (l'autre) said...

Il y a quand même des infos "positives" qui tombent de temps en temps : l'action des clients a besoin d'un peu de temps pour porter des fruits (notamment au niveau de l'actionnariat), l'info que les salaires ont de la peine à tomber à Dornach montre (si c'est confirmé) une fragilité qui n'apparaît pas au premier coup d'oeil... Et le soutien des gens est toujours au top : regardez la progession des signatures et du fonds de solidarité.
L'usine 3 est ouverte, il faut qu'elle prenne son rythme.
Le syndicat UNIA, semble-t-il, a admis que la manière de la semaine passée était fausse (c'est juste ce que je dis?)
L'heure est difficile, encore et toujours, mais il y a de vraies infos qu'il faut bien garder au chaud.
Il n'y a pas encore eu de miracle. Mais les perspectives d'aujourd'hui ne sont pas pires qu'hier, car pour l'instant, les plans d'Hellweg n'ont pas été remis en cause par les actionnaires.
Mais ce n'est pas perdu...
Gardez le moral, nous restons avec vous.
Frodon, tu as raison de dire. En espérant que nos réponses te donnent un coup de pouce.

février 28, 2006 10:47 PM  
Blogger Juanito said...

Il faut être franchement déconnecté pour croire de telles inepties..... UNIA subventionnée par SM ! Franchement, restons un brin sérieux!
Le problème du syndicat, c'est juste que les pontes ont peut de perdre le pouvoir. Et il est temps de leur montrer qu'ils ne l'ont pas!

février 28, 2006 10:49 PM  
Anonymous Anonyme said...

Certainement les grosses magouilles et failles qui, je présume, se cachent derrière SM ne vont pas tarder à apparaître...
De tout coeur avec vous tous les boillats...

février 28, 2006 10:50 PM  
Blogger CAB said...

@petit ours

Finalement le médiateur est tout de même utile pour démontrer de façon, jugée impartiale, aux personnes extérieures au conflict que la direction de SM ne veut en aucun cas négotier, ni même discuter. A mon avis c'est tout de même utile à votre cause.

Toute personne saine d'esprit comprendra aussi que les cadres de Dornach, qui n'ont pas eu le courage et la clairvoyance de faire de leur usine un site rentable en épurant leur palette d'alliages et de produits afin d'en ressortir les points fort du site (stratégie indusltrielle N° 1: poursuivre dans l'erreur: acquisition planifiée d'une presse à extrusion "versatile" pour continuer à ne pas choisir), ne seront pas capables non plus de gérer intelligemment Boillat.

février 28, 2006 10:50 PM  
Anonymous A+ said...

@ boursiers érudits

Qui peut m’expliquer ce que veut dire ces infos collectées sur www.swissquote.ch

Marché SWX > UMS METALL I (UMS)
Call Warrant couvert
Prix d’exercice 15.5
Ratio : 10
Expiration : 17.03.2006

Inhaberaktie UMS Schweizerische Metallwerke Holding AG, Bern
Es handelt sich hierbei um eine Stillhalter-Option.
Der OZ Bankers AG ist eine entsprechende Anzahl Basiswerte verpfandet.10 Optionen
berechtigen zum Bezug von einer UMS Inhaberaktie

RESTEZ UNIS ET NE PERDEZ PAS VOTRE COURAGE !

février 28, 2006 10:52 PM  
Anonymous Groumpf said...

Bonsoir à tous,

Je suis un des 21 cadres licenciés, et je voudrais quand même préciser un peu notre sentiment (j'en ai discuté avec plusieurs de mes collègues) sur le vote d'aujourd'hui. Des voix se sont élevées pour dire qu'accepter la médiation revenait à nous mettre une fois de plus à la porte... Ce n'est pas le cas, soyez rassurés, nous serons aussi solidaires du combat pour la Boillat en dehors de l'usine que lorsque nous étions parmi vous. Et notre position n'est pas si inconfortable que ça puisque nous, au moins, n'aurons pas à reprendre le travail demain avec les sombres serviteurs de MH... Comme l'ont déjà dit les autres blogueurs, l'important est de continuer à se serrer les coudes, et surtout pas de créer dans l'usine 2 camps opposés avec ceux qui ont voté "oui" d'un côté et ceux qui ont voté "non" de l'autre. Courage, et espérons que le jour où l'on verra enfin s'effacer le sourire arrogant de MH est proche...

février 28, 2006 10:57 PM  
Anonymous paddy said...

Bon. On arrête de chialer.
Les Boillat ont voté. Il était évident qu'il y aurait une pression, explicite ou implicite.
Ce qu'il y a de positif c'est qu'on a le temps pour un peu réfléchir de notre côté, et eux aussi. La tension permanente, c'est pas nécessaire de la prolonger.
On attend de voir et on anticipe sur les déroulements possibles.
Nous sommes sur le blog et c'est pas la vraie vie. C'est juste un blog.
On a le cul au chaud derrière notre écran, les Boillat devront ravaler quelques rancoeurs, faire le poing dans leur poche.
Aussi bien ceux qui ont voté oui que ceux qui ont voté non.
Ce sera bien plus pénible pour eux que pour nous, demain.
Mais ils savent qu'il y a des gens avec eux. A la prochaine suspicion d'entourloupe ces gens seront là.
Soutenons Fred.
L'uzine3 c'est l'avenir de la Boillat, c'est le point focal.

février 28, 2006 11:05 PM  
Anonymous Zorro said...

@toutes et @tous les Boillats qui n'ont pas le moral ce soir
Petit calcul avant la nuit:
8078 signataires qui vous soutiennent
+ toute une région
+ des clients confiants et fidèles
+ des tas de gens qui n'ont pas encore signé
+ l'uZine 3
+ celles et ceux que j'oublie...
Au final ça va faire beaucoup de "Solidaires" qui seront avec vous en pensée, demain matin!
Courage, LA BOILLAT VIVRA!

février 28, 2006 11:16 PM  
Anonymous jurabernois said...

uzine3:

qui nous concocte un logo ou un élément graphique fédérateur ? Fred ?

février 28, 2006 11:22 PM  
Anonymous Anonyme said...

Salut,

Pour avoir subi le passage de M.Sauerlander avant qu’il ne soit viré, je me permet de confier mon sentiment.

Ce chère Sauerlander est engagé pour déengager vitre cite.

Avec l’aide du syndicat il y parvient très bien, si sa continue, même plus besoin de verser des primes de licenciement …

La preuve l’action Swissmetal ne s’est jamais si bien portée !

En plus les clients des clients de la Boillat perdent leur confiance.

J’ai eu la chance de visiter votre site lors d’une de mes formations et j’ai été ma foi très impressionné, tant par la vétusté de certaines installation que par la technologie de pointe qui y est développée.

Le conflit entre Sauer et UNIA date, il n’a fait que de continuer au détriment de la Boillat.

Bon facile de critiquer mais faudrait proposer mieux…

Ouais si pas trop tard, il aurait falu ou il faudrait … Acheter cette boite, avec l’aide de collaborateurs, des clients, ne pourrait on pas garder ce cite qui est intégré à d’autres activités de proximité comme les décolleteurs, ce qui facilite les contacts étroits garants de bonne collaboration et continuité dans le développement.

Et bien voila sa vaut ce que sa vaut

Dans tout les cas et pour résumer, courage et ne vous laissez plus danser sur le ventre ni par Fridou le filou ni par UNIA voilà !

février 28, 2006 11:25 PM  
Anonymous toujours debout said...

triste journée (une de plus).

tous ces jours de grève pour en arriver à une situation pire qu'avant le 25 janvier. La seule satisfaction sera d'avoir ouvert notre g. En plus en Suisse, pays du politiquement correct par excellence. Et ça je dois bien avouer que j'en suis fière.

Cela dit, je ne vois vraiment pas comment on va faire pour reprendre le boulot sans nos 21 cadres. Des départements entiers sont complétement -ou presque- démantelés. Les supers-cadres de dornach auront fort à faire pour arriver à s'en sortir dans ce merdier. Je ne leur souhaite pas bonne chance. D'autant plus qu'à mon avis ils ne pourront pas compter sur notre aide. Pas de zèle.

Cet apm quand les 21 cadres nous ont quittés, j'ai trouvé cette situation très triste, personne ne savait trop quoi se dire, si ce n'est se souhaiter mutuellement bonne chance.

Je sais, cela fait un peu mélo mais j'ai ce soir un immense sentiment de tristesse et de gachis. Nous formions tous ensemble une bonne équipe et nous apprécions de bosser ensemble. Voir débarquer ces je-sais-tout de SMD, probablement dès demain, cela me donne la nausée.

Maintenant il ne reste qu'à se raccrocher à l'espoir d'un éventuel repreneur mais à mon avis, il faudrait qu'il se sorte les pouces du c.. avant qu'il n'y ait plus personne.

février 28, 2006 11:26 PM  
Anonymous dos formatted said...

Ecoutez svp.

Je dis ceci sans aucune prétention de détenir la vérité, mais je tiens à partager mon sentiment et mes convictions.

Je tourne et retourne dans ma tête les infos de la tv et de la radio sur la reprise du travail, demain matin, y compris l'avis de Mr Bloch.

Ce brave monsieur essaye de nous faire comprendre avec des mots polis que Hellweg est un vrai dur à cuire qui est incapable de changer de cap. C'est un malade qui ne peut pas négocier, un Pitbull qui peut serrer ses mâchoires mais ne peut pas les relâcher.

Il avait déjà dit précédemment que le CA a un problème psychologique et qu'il voulait l'aider. en vérité, le CA est inexistant, c'est un zombie sans cerveau. Sauerländer n'a aucune initiative, c'est un pantin. Je ne vous apprends rien bien sûr.

Hellweg ne fera AUCUNE concession, j'en suis persuadé. Si vous ne prenez pas l'initiative, il va vous tenir par les couilles et serrer de plus en plus fort jusqu'à vous faire cracher votre sang à tous.

Le syndicat, on n'en parle pas, il ont fait du mieux qu'ils ont pu, mais impliqués comme il les sont, ils n'avanceront et ne bougeront plus d'un seul centimètre. Je suis personnellement consterné par l'amateurisme avec lequel UNIA est parti en guerre contre ce vrai dur de Hellweg. C'en est consternant.

Le temps presse. Faites quelque chose, absolument, ne reprenez pas le train train en baissant les épaules encore plus bas. Décidez une action, ou une inaction, imaginez une solution nouvelle.

La tâche est immense et dépasse de loin le cadre de votre entreprise, mais c'est bien chez vous qu'elle commence.

Si vous recommencez le travail en espérant quelque chose de positif qui sortira de la médiation, vous allez au-devant des pires déceptions, j'en suis persuadé, je le sens venir comme si c'était fait.

Hellweg n'a JAMAIS fait un pas dans votre direction. Pour quelle raison le ferait-il aujourd'hui, après avoir mâté ses esclaves et les avoir rappelé au turbin pour leur salaire?

Réfléchissez bien à qui tient le couteau par le manche, comme le disait le journaliste de Forum. C'est malheureux mais c'est ainsi. Pensez à VOTRE avenir.

Si vous deviez chômer, par suite d'une décision personnelle (possible) ou par une action de Hellweg le morpion (plus que probable), c'est à ce rat que vous le devrez, en aucun cas à votre lutte honorable.

Essayez de vous concerter et de continuer à agir ensemble. Je l'ai dit dans mon message de 18h et quelques. Il serait dommage que seuls les plus forts s'en aillent au compte goutte et que les plus faibles et les moins formés restent comme de simple esclaves. La marmite se refermerait à jamais sur la Boillat.

Il vaut peut-être mieux qu'elle explose...

Réfléchissez je vous prie au sens de votre vie à tous, ne la gaspillez pas pour un financier malhonnête. Quand il sera parti et que vous serez usé, un nouveau propriétaire encore plus lointain prendra des décisions encore plus injustes. Alors, cassez ce cercle vicieux et suivez le conseil de rigueur de ce matin: empêcher d'une manière ou d'une autre que le travail s'effectue à la Boillat. Résistez!

Bonne nuit à tous. Qu'elle vous porte conseil et que Dieu vous garde!

février 28, 2006 11:29 PM  
Anonymous Anonyme said...

A la question:

Qui peut m’expliquer ce que veut dire ces infos collectées sur www.swissquote.ch

Marché SWX > UMS METALL I (UMS)
Call Warrant couvert
Prix d’exercice 15.5
Ratio : 10
Expiration : 17.03.2006

Ceci veut dire qu'avec 10 de ces titres, on a le droit d'acheter une action UMS pour le prix de Fr. 15.50.

Quelques mois avant l'échéance (et suivant les conditions économiques de l'entreprise ;-) on peut spéculer sur une hausse du cours de l'action UMS à l'échéance de l'option (17 mars ici) pour éventuellement décrocher un monstre bénéfice. Au contraire, si le cours de l'action UMS vaut moins de Fr. 15.50, alors les options sont bons pour la poubelle (leur valeur est 0)

Ce genre d'échéance stresse évidemment tous les requins qui avaient un paquet d'options!!

Je suis de tout coeur avec vous, amis Boillats. Je suis les événements tous les jours sur ce blog et me sens 100% solidaire avec vous. BRAVO et COURAGE.

février 28, 2006 11:32 PM  
Anonymous Anonyme said...

Pour répondre à Juanito de 10h49:
UNIA est subventionné par SuisseMem. OK ? Pas par SM. Enfin pas de manière directe.
Par cette subvention, UNIA s'engage pour la paix du travail.
Je ne vais pas revenir sur les modalité de ce fond... Pas sans fond mais bien garni !
Avant d'écrire qu'on délire, on se renseigne. Comme nous l'avons fait.
Alors bonne recherche.

février 28, 2006 11:44 PM  
Anonymous Petit ours said...

@ toujours debout

Je sais c'est dur. J'ai ressenti la même chose lorsque les cadres sont partis, un goût d'inachevé. Mais tu es "toujours debout"
A demain et bonne nuit

février 28, 2006 11:55 PM  
Anonymous bien informé said...

Il ne faut pas laisser se propager de faux bruits.
Les Dornach ont bien reçu leur salaire le 25 et ce n'est qu'à La Boillat qu'il y a du retard. En effet AMM est débordée et cela ne va pas s'arranger c'est pour cette raison que nos salaires ne sont versés que le 28 ou le 1er. Alors STOP aux rumeurs.

février 28, 2006 11:57 PM  
Anonymous pauvre diable said...

@ petit ours
@toujours debout
Pas de problème pour demain, car super DECLIN va arriver tel un Zorro. Panne à l'ICP DECLIN sera lä. Problème avec un blanche DECLIN sera là. Une expé. hors spec. pas de problème DECLIN sera là. Et si jamais il y a toujours un orphelin tout près de vous pour vous donner un coup de main.
Bonne nuit à vous.

mars 01, 2006 12:02 AM  
Blogger Padroll said...

Je suis d'accord, DosFormatted, moi aussi je suis persuadé que:

""Si vous recommencez le travail en espérant quelque chose de positif qui sortira de la médiation, vous allez au-devant des pires déceptions, j'en suis persuadé, je le sens venir comme si c'était fait.""

Car le travail, ça fatigue et qu'un homme ou une femme fatigué, n'est pas en état de se défendre comme le ferait un homme ou une femme reposé (je dis pas mou, mais relativement relax).

Si le syndicrasse... pour reprendre l'expression d'un bloggueur... ne fait rien, alors qui fera quoi, comment, avec quels moyens ?

170'000 francs c'est pas mal, mais ce n'est pas tout. C'est même insignifiant face aux millions des actionnaires.

Aïe, aïe, si les politiques ne bougent pas, je me demande comment en sortir. Il y en a quand même pas mal qui ont signé la déclaration. Il y a peut-être un espoir de ce côté-là.

Bonne nuit les bloggueurs
Et bonne chance à ceux qui reprennent le travail demain.

mars 01, 2006 12:11 AM  
Anonymous Anonyme said...

Dur dur d'allé négocier les culottes baissées. Mais attention l'humiliation est une chose qui ne s'oublie pas. Tôt ou tard la roue va tournée. Quand ça pétera ça va vraiment péter. Le calme la dignité on a donné.

mars 01, 2006 12:47 AM  
Anonymous je me marre said...

Si jamais DECLIN revient tout débraillé, n'oubliez pas de lui refaire son noeud de cravatte. Le chef AQ doit être présentable que diable. C'est d'ailleurs la seule chose qu'il sait faire, se présenter.

mars 01, 2006 12:58 AM  
Anonymous Anonyme said...

OUI NON BLANC une chose est sûre, Mario et Nicolas, vous avez fait ce qu'il était possible de faire. Merci pour votre engagement.

mars 01, 2006 1:10 AM  
Blogger Padroll said...

anonyme 12:47
Ouais, les culottes baissées ?!?

mars 01, 2006 1:24 AM  
Anonymous je me marre said...

Si chacun fait son tout petit petit bordel dans son coin, les KAPOs auront ein KOLLOSSALES bordel.

mars 01, 2006 1:53 AM  
Anonymous solidaire.. said...

Je partage 100% l'avis de Dos Formatted 23h29...

En effet si vous baissez la tête, (les bras vous pouvez...les kapos vous aiderons...) le panzer morpion mettra son plan à exécution à saVOIR, le démentellement de la Boillat.

Mais c'est facile à dire, quand on est pas à l'intérieur...je ne donne pas de conseils, je souhaite que vous restiez unis et solidaires comme jamais, le mitométalogermann n'as pas encore gagné! Ils apprendra encore ce que sont des ouvriers en colère!

Courage à vous et ne baissez pas les yeux, nous sommes tous avec vous!

Les boillats vivront avec leur boillat!

mars 01, 2006 2:49 AM  

Links to this post:

Créer un lien

<< Home