lundi, mai 29, 2006

De retour!

Finalement

Cette fois, Karl est sorti de son hibernation. Groar, que c'est dur!

Par contre, il y en a qui, lundi et mardi, vont avoir l'occasion de dooormir pas mal. C'est que ça déprime sec, semble-t-il, tout en haut de la hiérachie swissmetalienne. "O raaage, ô désespoaaar, ô vieillesse ennemiiie!", sont-ils certainement nombreux à se dire! Par contre, "N'ais-je donc tant vécu, que pour cette infamie?" (le vers suivant de la pièce), sera plutôt réservé aux 3 jubilaires licenciés fêtés dans le numéro 1 de Boillat hebdo.

Car, au fond, que penser face à tout cet immense gâchis? Toujours du côté de Dornach, il y en a qui doivent fredonner: "Je n'aurai pas le temps, paaas le temps. Même en 100 ans, la Boillat n'ira pas, pas avec moi. Des milliers de jours, c'est bien trop court, pour les mettre au pas".

C'est pourquoi la contemplation peu sereine de cet état d'esprit a motivé Martin Hellweg à inviter tous les cadres qu'il a à sa botte au sein d'un "stage" de putré... -pardon- de préparation mentale dans un camp de rééduc... -pardon- de vacances. C'est le dernier arrêt avant la mine de sel, qu'on se le dise! Le doute s'est insinué profond dans l'esprit des admirateurs du maîîître, et voici venu le temps de l'extirper, tel le fruit du ver.


A la TSR

Comme vous savez, Karl était à la TSR (au 12H45 du vendredi 26 mai 2006. Choisir l'émission en haut à gauche, puis utiliser le petit calendrier. Ce reportage était aussi visible sur la TSI, au journal du soir). Accepter de faire ce reportage, à cause des questions d'anonymat, a été un choix difficile. Mais voilà, faire parler de la Boillat à la télévision a fait pencher la balance. J'espère que ce choix vous a paru correct.

Je ne sais pas pour vous mais, pour ma part, quand passe l'image de Martin Hellweg, et qu'on entend "Martinou" sur la bande-son, puis rebelote avec Friedrich Sauerländer, "Fridou pour les intimes", c'est un éclat de rire garanti. D'ailleurs, merci à Mario Grünenwald d'avoir expliqué aux téléspectateurs que les surnoms, dans le Jura-bernois, ça ne manque pas.

Par contre, pour Sam Furrer, il en va tout autrement. Là, en continuant dans la veine lyrique, après avoir pillé Corneille et Fugain, Karl a presque envie de chanter "Saaam, je vous aime!", à la Julien Clerc. Pourquoi? Parce qu'il est tellement mignon, Sam, quand il s'applique pour faire de jolies expressions faciales: souriant pour parler du caractère humoristique du blog, Sam se renfrogne, l'air triste et paternaliste, quand vient le terrible moment de parler de ce crève-coeur qu'est l'usage du mot "kapo", issu "du vocabulaire nazi". Corrigeons-le tout de suite, "kapo" n'est pas un terme du vocabulaire nazi (voir, par exemple, Si c'est un homme, de Primo Levi). C'est plutôt un terme issu du vocabulaire des victimes du nazisme, ce qui n'est pas tout à fait la même chose.

Le terme "kapo" a longuement été discuté ici. Il ne s'agit pas de faire penser que la direction de Swissmetal est composée de nazis. Il s'agit de relever le fait que, dans toute dictature, on ressort le même genre d'outillage, à des degrés divers. Mais, si le degré varie énormément, le principe reste. Dès lors, dans cette optique, l'usage d'un tel terme est-il vraiment impropre?

Sam Furrer a néanmoins bien maîtrisé son interview. C'était de l'excellente communication, pour une fois. Comme on peut le voir, par exemple, dans L'Art d'avoir toujours raison [et de se faire détester de tous], de Schopenhauer, il faut toujours se ménager les rieurs du public. C'est un impératif pour gagner ses faveurs. Donc, il ne faut surtout pas apparaître comme quelqu'un qui n'a pas d'humour, même si l'objet du gag, c'est vous-même. D'où le fait que Sam Furrer, avec un petit sourire étudié, a dit trouver le blog drôle. De plus, le petit acte de pouvoir consistant à poser soi-même les limites de l'humour, en en appelant à la compassion dudit public (du genre "Il nous traite de nazis, je vous jure... Tout de même, regardez-moi, je n'ai pas l'air d'un nazi. Je suis comme vous, je vous parle, j'ai un regard tendre, un coeur qui saigne face à ces méchancetés"), c'est très bien joué.

Le fait d'avoir défini le blog en laissant un pseudo-choix est aussi bien senti. Le blog est "satyrique" ou "humoristique": l'auditeur a l'impression que Sam Furrer ne l'oblige pas à opter pour sa définition, mais lui laisse une alternative (qui n'en est en fait pas une). Ce faisant, il définit le contenu du blog comme humoristique (ou satyrique, ça ne change rien), et peut ainsi éviter d'entrer en matière sur le sérieux, ou non, des informations qui s'y trouvent. C'est parfois drôle, d'autres fois lourd, mais ça ne va pas au-delà. Joli travail, Sam, tu échappes à la mine de sel!

Enfin, l'erreur à ne pas faire, pour la direction de Swissmetal, eut été de ne pas se prononcer sur le blog, signe d'énervement, ou signe qu'ils ont quelque chose à cacher à ce propos.

Le seul défaut de toute cette belle affaire, finalement, est de se demander: qu'est-ce qui est le pire? 133 licenciements de représailles, des contrats qui ne respectent pas la CCT, du mobbing et la destruction d'une entreprise compétitive? Ou bien, l'usage du terme "kapo"?


Torchinou 2

Karl se permet de rebaptiser Boillat hebdo en Torchinou, puisque des commentaires vont dans ce sens. Donc, le numréro 2 du Torchinou est sorti. Dire que chaque semaine, maintenant, il faudra subir ça... On a beau le savoir, ça fait toujours un choc (c'est le but d'ailleurs, de nous avoir à l'usure). Voici donc la page 1, et la page 2.

A ceux qui se demandaient si ceux qui ont inscrit leurs souhaits à 3 jubilaires licenciés, étaient bêtes ou méchants, la réponse est venue dans le numéro 2: ils sont surtout bêtes. Le jubilaire de la semaine est en effet un employé non licencié. Comme quoi quand ça ne leur coûte rien et qu'il ne faut pas toucher à la "stratégie", ils font des efforts, là-haut. Pas trop quand même, n'exagérons rien, et voyons la suite.

L'"Editorial" résumé abruptement en une phrase: Boillat, collaborez, pas comme des collaborateurs, mais comme des collabos.

Un article de Jépéto parle de l'alliage NP6, qui est plein d'avenir. Sauf que pour ça, il faudrait pouvoir le fabriquer. Déjà qu'en temps normal (quand le personnel du laboratoire n'est pas intégralement licencié), c'est un alliage difficile à produire, et en développement... Alors maintenant, ils peuvent encore attendre un peu, les clients. Swissmetal prend des commandes, lit-on? Et un jour, on entendra le refrain connu, selon lequel Swissmetal n'honore pas ses engagements.

Pour les "Quelques chiffres", patatra, il y avait une faute, de 500 tonnes. Donc, cette fois, il y a 500 tonnes de moins dans les commandes. Mais les chiffres sont toujours aussi difficiles à retrouve, comcomparer. Notamment, si l'on extrapole selon le calcul effectué pour le tableau du Torchinou N°1, on se me c'est amusant, avec plus de production que de commandes. Donc, il devient impossible de comparer les chiffres proposés. Là-dessus, il est certain qu'ils ne risquent pas de s'améliorer. Reste donc à trouver des chiffres qui soient vrais, et comparables.

A la page 2, on lit que Daniel Rérat est le préposé à l'environnement, ce qui est exact. De manière plus générale, il s'occupe de la sécurité (enfin, il essaie). Pourtant, Daniel Rérat, dans le Journal du Jura de jeudi, était l'interlocuteur de Philippe Oudot à propos de l'assurance qualité et de la reconduction de la norme ISO pour les produits de la Boillat. Normalement, c'est Dominique Klein qui occupe le poste de directeur de l'assurance qualité (depuis que le vrai responsable a été licencié). Bizarre, bizarre... Déclin serait-il devenu à ce point imprésentable? Daniel Rérat aurait-il tout à coup la science infuse (hum...)?

Comme chaque semaine, Boillat hebdo nous présente aussi les portrait de quelqu'un du coin, bien francophone, etc. Pauvre victime, dont on a simplement recopié le CV. On descend vite dans la hiérachie, en plus. Au début, on avait le chef du controlling, et maintenant, il s'agit d'une sorte de stagiaire de haut vol. La semaine prochaine, la bonne pâte du terroir en bas de la page 2 risque de faire partie des licenciés, à ce rythme.

48 Comments:

Anonymous Rigueur said...

@ Kapo Jépéto

Si seulement il était vrai ton histoire, tu ne fais que récolter ce que les Boillat ont initié il y a des années.

Un décolleteur de Haute-Savoie? Ah, je sais qui est ta source d'information!

En gros, tu admets que la qualification technique n'est pas encore faite et pour qu'elle puisse être faite, il faut que toi et ton sous-kapo profitent du bon vouloir du service des achats de ce décolleteur pour faire le FORCING (vous avez entendu, vous autres?) auprès du bureau d'étude de ce fournisseur de connecteurs chez Boeing? Mais alors Jépéto! Tu t'enlises de plus en plus!!! Tu es devenu irrécupérable!

Conclusion du jour: Tes trains d'atterrissage n'arrivent pas à décoller, car personne arrive à atterrir avec ou quoi? T'es donc obligé de te tourner vers les connecteurs maintenant? Bonne chance à toi avec tes sous-kapos fidèles!

mai 29, 2006 7:53 AM  
Anonymous Anonyme said...

Avec un peu de retard, j'ai vu le reportage sur le blog de Karl...

Bien, mais j'ai les mêmes réserves que quelques autres concernant l'anonymat car chaque article ou autre donne un élément de plus sur l'identité de l'auteur.

C'est la première fois que je voyais Saminou en live! Si ce reportage a été filmé dans son bureau, ça me fait souci car la reproduction qui se trouve à sa gauche ne correspond pas vraiment à celle d'un communicateur, au contraire. Mais elle reflète parfaitement l'esprit d'isolement qui règne au sein de SM.

mai 29, 2006 8:52 AM  
Anonymous Anonyme said...

Haha, kapo... c'est aussi l'abréviation utilisée par les polices cantonales...

www.kapo.ch


ou mieux un insecticide (avec ce commentaire sur le site

www.kapo.com

"Vous avez un problème de nuisible...
Il y a forcément une solution Kapo!"

mai 29, 2006 8:58 AM  
Anonymous Zazadela cantine said...

@tous

Un grand bonjour de la cantine.

mai 29, 2006 9:26 AM  
Anonymous fritz des rangiers said...

Quand on voit la liste des commandes Boillat qui sont transférées à Lüdenscheid et Dornach on peut se dire que :

L'ostéophate de Dorni doit avoir un sacré boulot à remettre en place tout ces pouces démis pour cause de 'tournement' excessif. A mon avis, doit plus y avoir grand chose à foutre là-bas !

On peut tourner le problème dans tous les sens, soit y z'ont pas la fonderie pour coulé l'alliage concerné, soit y z'ont pas les installations de tréfilage et dans tous les cas ils n'ont pas les qualification nécessaire piur la qualité de fabrication requise.

Le démantellement programmé de Boillat est en phase d'accélération. Sachez que plus de la moitié des commandes ne sont plus recevable par le service commercial. Ordre de Rode la Gachette.
Préparez-vous à la dernière bataille. Ils auront besoin de nos installations...

mai 29, 2006 9:35 AM  
Anonymous bien informé said...

@ Zazadela cantine

Coucou une partie de la délégation pour l'Uni de Genève mange à la Lingotière aujourd'hui.
Alors à toute à l'heure.

mai 29, 2006 9:45 AM  
Blogger claire marie said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

mai 29, 2006 9:46 AM  
Blogger un voisin said...

LU 29 et MA 30 mai : workshop de l'encadrement des 3 usines de SM (et malheureusement pas les 3 us(z)ines de La Boillat !) - source Boillat Hebdo 2

ME 31 mai : dernier jour de travail pour environ 90 collaborateurs - source site www.uzine3.ch

JE 1er juin : 90 collaborateurs en moins et un encadrement qui a reçu les 29 et 30 mai des instructions (Nième version de la stratégie) et qui s'est probablement exercé à la mettre en oeuvre.

Ca sent l'opération coup de poing. Soyons vigilants !
Bien en pensées avec vous tous

mai 29, 2006 10:21 AM  
Anonymous oeil de moscou said...

Bjr,
Après discution avec lui, suite aux posts de la semaine passée et l'annonce mensongère dans le Torchinou 2.

Bertrand J. n'a pas eu de choix dans sa nouvelle incorporation. En fait, Dos Silvia ( en catéchisme à l'heure actuelle avec tous les autres Kapos ) lui a imposé ce poste. C'était ça ou la maison.

Il n'y a pas eu de nommination, de consentement ou d'acceptation de Stratéguille, de nouveau contrat. La Lulu est une menteuse.

Bertrand s'est fait déplacé manu militari.

Pour les machines ce sera une autre pair de manche...

Merci

mai 29, 2006 10:40 AM  
Anonymous Fritz des rangiers said...

@ oeil,

Voilà que le terme catéchisme revient. Y vont se faire baptiser dans le lac de Brienz de l'ordre du Bodensee (!) Zentrum ?

Semblerait que le J.P. des bâtiments et l'âne-Marie des RH en fassent partie...
A confirmer

mai 29, 2006 10:51 AM  
Anonymous idéaliste incurable said...

@expatrié, tous

Merci de votre commentaire. Je suis sûre qu'il aura fait plaisir à plus d'un.

Tous, nous retenons notre souffle et sommes dans l'angoisse par rapport à l'avenir.

Alors, on peut tuer une entreprise, tuer une région, "tuer" des gens au nom de l'argent ? Et tout ça dans un processus d'assassinat programmé ? Non vraiment, arriver à 65 ans pour voir ça ... Honte à ceux qui ont fait ça et à ceux qui ont été leurs complices. Ces photos des stocks, quelle horreur, quel gâchis.

Je continue à faire tout ce que je peux pour que le conflit Boillat reste présent à l'esprit des gens et rameute mes amis pour qu'ils passent à Reconvilier les 10 et 11 juin.

Je pense énormément à ceux qui vont quitter leur travail fin mai (nonante ... c'est incroyable). Ils ne faut pas qu'ils hésitent à venir sur le blog et surtout à uZine3, où un bon accueil leur est réservé.

mai 29, 2006 10:54 AM  
Blogger Karl said...

@Zaza

Un grand bonjour d'ici!


@Un Voisin

Tout à fait. Du déplacement de machines?

En tout cas, une opération coup de poing signifie aussi qu'ils ont besoin de faire vite.

mai 29, 2006 2:25 PM  
Blogger larissa said...

Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil,dans un coin de la vie......

mai 29, 2006 2:45 PM  
Anonymous Un fribourgeois said...

C'est effrayant de lire ce "Torchinou" no 2! Incroyable de vouloir faire croire ainsi que tout va pour le mieux dans le meilleur monde. Si on cherchait à vous faire subir un lavage de cerveau, on ne s'y prendrait pas autrement!

Ce workshop pour les cadres ne me dit rien de bon non plus. Ne serait-il pas destiné à la mise sur pied d'un sale coup imminent, une espèce de donnée d'ordres aux Kapos avant de partir à l'attaque? Restez vigilants, gardez l'oeil ouvert et ne baissez pas les bras.

Courage et pensées solidaires des bords de la Sarine.

mai 29, 2006 2:46 PM  
Anonymous Anonyme said...

On dirait que Hellweg attend de produire son dernier numéro de communication à l'AG des actionnaires de fin juin pour donner le dernier tour de clé à la Boillat.

mai 29, 2006 2:46 PM  
Anonymous Un brin d'histoire said...

Le terme "Kapo" n'était pas utilisé pour définir les nazis.
Les "Kapos" étaient des juifs, qui pour un régime plus favorable par rapport au reste de leurs compagons d'infortunes, collaboraient avec les SS au bon fonctionnement des camps de concentrations.

Ils va sans dire qu'ils étaient haïent par les concentrationnaires, peut-être plus que les Nazis eux-mêmes, car, les Kapos étaient issus de leur peuple.

mai 29, 2006 3:29 PM  
Blogger Karl said...

@Un brin d'histoire

C'est volontiers qu enous prenons des cours d'histoire, ici, mais pour peu qu'ils soient exacts.

Un "kapo" n'était pas un nazi. C'était un petit chef qui était désigné par les SS, parmi les détenus du camp, pour servir au bas de l'échelle hiérarchique. En règle générale, les kapos n'étaient pas choisis parmi les Juifs, mais parmi les criminels de droit commun.

mai 29, 2006 4:01 PM  
Anonymous jb said...

Karl a raison ; et le terme Kapo signifie Kameradenpolizei

mai 29, 2006 4:22 PM  
Anonymous Anonyme said...

Finalement, le Torchinou hebdomadaire est plus destiné à l'extérieur qu'aux employés. Parce que là franchement, je me demande si un seul Boillat a appris quelque chose en le lisant... (à part qu'on se foutait de lui)?

mai 29, 2006 4:37 PM  
Anonymous Anonyme said...

Pour le NP6 pas fini de rigoler.
Ca fait bien de sauver les meubles avant l'assemblee des actionnaires en faisant miroiter un nouveau produit. Ah si seulement on avait pas foutu Manu dehors.

mai 29, 2006 4:39 PM  
Anonymous Anonyme said...

Dans le new torchinou on apprend que des jeunes se lancent.

mai 29, 2006 4:40 PM  
Anonymous Anonyme said...

Tous ensemble nous y arriverons, on se demande seulement qui fera partie de l'ensemble. Un ensemble ou une vue de l'esprit.

mai 29, 2006 4:48 PM  
Anonymous Anonyme said...

Chantons en coeur tous ensemble.

mai 29, 2006 4:51 PM  
Anonymous Anonyme said...

C'est très grave et fâcheux pour la direction de Swissmétal que des doutes s'insinuent dans l'esprit des cadres désignés par elle.
Il ne faut surtout pas que cette image vienne briser la confiance instaurée chez les actionnaires. Elle a été instaurée au prix d'habiles mensonges et de mises en scène sophistiquées depuis trois années.

L'encadrement des cadres sert à museler les doutes et les rancoeurs qui existent en chacun, tant bien chez les Kapos qui pourraient craquer. Il ne faut surtout pas qu'ils s'expriment dans un moment aussi délicat. (c'est sans aucun doute l' ultime effort mais aussi le dernier investissement pour le psychologue en communication Martinou).

La peur de se retrouver sans emploi est légitime. Personne n'en dira le contraire. Les kapos ont vite fait le choix de confier, en toute conscience, leurs espoirs à une direction dont il connaissent ses projets mouvants à géométrie variable - Il faut bien croire en quelque chose, autrement, on tourne les talons et on crée un nouveau syndicat pour le droit à l'emploi et le droit à la dignité humaine- .

La pêche à l'hameçon du gain.
Quand on a tissé tout son univers avec des rêves et du trompe l'oeil, il est difficile d'avouer ouvertement à ses amis et à ses proches que, même très agile, comme une anguille qui a su glisser, fulgurer et déjouer l'homme honnête, il finit par se faire capturer dans les mailles du pêcheur de profits.
Fatalité ou défi manqué ?

Le kapo
suit un principe simpliste: il veut être seul à profiter du meilleur. On le décore et on le pensionne grassement. Si ce n'est pas le cas, il fait payer très cher le moindre service, le moindre renseignement. Il tient ses livres de compte en chiffre et en image. Il fait chanter.

Les kapos,
quelle que soit la structure, veulent être les derniers à être sacrifiés, hélas, ils sacrifient sytématiquement toutes les vraies solutions sur l'autel sacrificiel de la secte des finances avec ce fol espoir de devenir un jour, membre inébranlable et envié d'un club de gens bien argentés.

Le larbin privilégié.
Je ne sais pas ce qu'en pensent les Boillat. Pour n'être français que de naissance, je sais que mes compatriotes aiment être reconnus et élus dans un cercle de privilégiés; ils aspirent tous à devenir princes, respectés et craints de tous; ils aiment jouir de privilèges et ils aiment le faire savoir.

Que ne feront ils pas pour cela ?

S'ils sont en position de subordonnés, ils miélisent, ils louvoient, feignant la timidité et la réserve. S'ils dominent, il vous intiment de montrer pattes blanches et sceau du seigneur.


Bon courage les Boillat. Dans le meilleur des cas, la Boillat sera une entreprise de décolletage comme les autres, tout aussi dépendante de la matière que Lüdenscheid voudra bien fournir. Lüdenscheid décrètera ce qui lui semblera bon.

En effet, un devenir très péjoré que j'aimerais voir démentir. Je voudrais tant me tromper.

mai 29, 2006 4:51 PM  
Anonymous alias said...

Quand on voit le nombre de commandes de profils qu'ils comptent déplacer à Dornach et en allemagne,et que l'on sait que aucun de ces 2 sites n'as les machines pour faire ce type de production ou c'est de l'intox ou c'est la fin programmée de l'étirage avec transfert de machines...La messe noir que fait Martinou à ses Kapos ( désolé sammi je devrais dire ses collabos, ses lèches-bottes, ses pantins,c'est mieux comme ça?), doit être une mise au point pour un nouveau sale coups! déménagement?

mai 29, 2006 5:10 PM  
Anonymous titanic said...

En tous cas ça puire pas bon, mais je plaind les déméngeurs surtout s'ils viennent de la maison...Pour la première fois on pourrait oublier notre self-controle pour du self-défense voir pire...

mai 29, 2006 5:41 PM  
Anonymous Anonyme said...

L'annonce de la manifestation sur le site d'Unia http://www.unia.ch/news_aktion_fr.9.0.html?&no_cache=1&L=1&tx_ttnews[tt_news]=1686&tx_ttnews[backPid]=1&cHash=2e9a23b60c

mai 29, 2006 5:48 PM  
Anonymous Petit ours said...

Très lyrique l'édito de Karl aujourd'hui, bravo. Une petite pause permet de potasser ses classiques...de Corneille à Fugain! L'année prochaine on pourra gagner la souris d'or dans la catégorie littéraire.

J'en rajoute une petite (de Corneille aussi sauf erreur) et qui correspond bien à notre mouvement:

...Nous pârtimes cinq cents puis, par un prompt renfort, nous nous vîmes cinq milles...

Pris par le lyrisme je rajouterai (mais ce n'est pas de Corneille)

...et enfin nous nous vîmes cent milles fiers guerriers marchant sur Dornach...

Bon là c'est peut-être un peu trop mais c'est pour une bonne cause!

mai 29, 2006 5:54 PM  
Anonymous Stylo Bic said...

@ wilfred et aux autres KAPOS
mais surtout à toi wilfriiid

TIC - TAC - TIC - TAC - TIC - TAC

mai 29, 2006 6:04 PM  
Anonymous alligator said...

lyrisme pou nos 2 KAPOS si si Sam j'ai dis KAPOS

Alors cap'taine tu fais briller tes galons, et restes bien au chaud quand on gèle sur le pont

Nous c'est notre peine qui nous coule sur le front, mais toi c'est sûr que tu vas couler pour de bon..
TIC-TAC-TIC-TAC

mai 29, 2006 6:10 PM  
Blogger Karl said...

@Petit ours

Oui, votre citation est bien issue du Cid, à la fin. Bravo pour la mémoire!


@Tous

Je ne sais pas s'ils préparent vraiment un sale coup. Rassembler les troupes, durant ces 2 jours, doit déjà être un gros travail. Les convaincre, encore plus, surtout s'il s'agit de mener une opération coup de poing. Nous verrons...

Je relève aussi que déplacer des machines coûte cher, et les remettre en route encore bien plus.

mai 29, 2006 6:15 PM  
Anonymous titanic said...

Peut-être une x ème provoc c'ette histoire de profils et que le thême de leur pélerinage est " comment faire reprendre la grève pour en finir avec la médiation et la boillat dôôôrmez je le veux!". En tous cas vigilance!!!

mai 29, 2006 6:21 PM  
Anonymous rebellion said...

Avons nous la preuve que BJL fasse partie intégrante de SM. Si ce n'est pas le cas il s'agit d'espionnage industrielle.

mai 29, 2006 8:51 PM  
Anonymous Martin said...

J.P des bâtiments fait partie de la déléguation au club mickey ?

C'est une sacré promotion pour qqn qui devait être viré à la fin janvier.

Comme quoi, y'a pas que des mauvaises nouvelles, faut arrêter de broyer du noir...

mai 29, 2006 8:54 PM  
Anonymous Anonyme said...

Si le Peterli est du voyage c'est pour une bonne raison. Il connait toutes les bonnes adresses pour de la fesse

mai 29, 2006 8:59 PM  
Blogger un voisin said...

Les pauvres KAPO (Kadres Astreints à la Persécution des Ouvriers), ils subissent en ce moment un lavage de cerveau (grand lavage pour petits cerveaux !) et SANS CONNEXION A INTERNET ... vous avez constaté que le blog n'est plus polué par les interventions de trolls.

Moralité :
Quand les trolls sont partis la souris dort !

mai 29, 2006 9:00 PM  
Anonymous alias said...

@ un voisin
Magnifique ta description du Kapo. Je pense que les trolls sont soit au stage lavage de cerveaux du Martinou, soit ils sont à bout d'arguments ou ils ont remplit leur frocs en sachant que certaines personnes très expéditives les recherchaient très hardemment!! Et vont les trouver!
TIC-TAC-TIC-TAC

mai 29, 2006 9:21 PM  
Anonymous boubou said...

NP6 pour des trains d'atterrissage ?

Diamètre maxi 8 mm, tiens, tiens, bizarre…

Boeing, mais comme c'est bizarre, c'est un Saab 340 Cityliner sur la photo…

Je crois que j'ai trouvé, c'est pour le train d'atterrissage un avion modèle réduit…

Faites-moi signe si c'est juste…

A+

mai 29, 2006 9:24 PM  
Anonymous Rigueur said...

Excellent!!! (voir post de "un voisin" à 9:00 pm)

@ boubou

ça doit être des modèles réduits de luxe?!?!?!?

@ tous

Les KAPOS se réunissent autour du maître pour faire une masturbation intellectuelle??? (je tiens à préciser que je n'ai pas le droit d'auteur sur l'expression "masturbation intellectuelle"!)

Bonne soirée à toutes et à tous

mai 29, 2006 9:42 PM  
Anonymous Anonyme said...

t'es frangement un imbecile ....

mai 29, 2006 9:57 PM  
Anonymous Anonyme said...

Ach, ya, c'est bien vrai alôôôreuh !


Tiens, v'là du Troll !!!

mai 29, 2006 10:03 PM  
Anonymous tica said...

salut à vous tous !

et bien j'ai serré quelques mains Boillat à Uni-Mail. Il n'y avait pas grand monde certes, mais débat il y a eu quand même. c'était intéressant pour moi, même si je suis pas à pas toute l'histoire. je me suis souvent marrée je dois dire.

haaa, le commentaire d'un des intervenants :

"mais si vous êtes arrivé si loin, c'est aussi à cause de vos mauvaises têtes"

traduction de moi donc...

et Corinne qui finit sur la touche du conflit pro-jurassien pro-bernois, bélier-sanglier qui n'a plus de raison d'être ici.

joli !

je vous salue tous les participants ainsi que les Boillats.

mai 29, 2006 11:06 PM  
Anonymous alias said...

A voir l'anonyme 9:57 on a vraiment pas de soucis à ce faire avec ce genre d'animal sur trois mots vomis c'est trois fautes d'orthographe. Eh du Nean-durtall toi y avoir parler françois alors toi qu'est plus qu'un Bécile vas voir chez Fridou ou Martinou si de la vaseline pour toi encore y avoir!!!

mai 29, 2006 11:08 PM  
Anonymous Yakari said...

@alligator
Les gars de Soldat Louis ont un capitaine, et ils ont des raisons de l'associer à ce qu'ils vivent.
Là c'est l'inverse, il veut pas lâcher la rampe.
Un pied au cul et au jus le cap'taine

mai 29, 2006 11:18 PM  
Anonymous alligator said...

@ yakari
Je vois qu'on a les mêmes goûts littéraires ;-)) Mais rassures-toi c'est ce qu'il va leur arriver à nos 2 Kapos (oui sam j'ai dit Kapos!)
Adieu camarades que Martinou demande vous allez vous briser sur la prochaine déferlante! Adieu camarades que ma joie est immense!Vous voir payer vos immondes offences! Frêres du port, toujours nous vous detesterons...

mai 29, 2006 11:42 PM  
Anonymous jb said...

@tous :

des photos de l'uni ? si oui, merci de m'en faire parvenir quelques unes à mon adresse : jurabernois@yahoo.fr :-)

... pour la mémoire collective.

mai 29, 2006 11:58 PM  
Blogger Karl said...

Idem pour Karl que pour JB. je prends bien quelques photos... Merci!

(bon, sinon, j'irai les piquer à JB ;-) )

mai 30, 2006 12:14 AM  
Anonymous Poivre said...

Un grand merci à mon ami Olivier Rérat de Moutier qui nous a organisé une sortie tip-top en ordre à Uni-Mail de Genève.

Après avoir divinement dîné chez la Zaza (ah son émincé..). On est descendu à Genève dans le carrosse de Shreck.

On est arrivé à l'heure et après un cours magistral de M. Bonvin et la projection du film "société anonyme", nous avons participé à un débat.

Nous étions contents de retrouver nos "ouins-ouins" de Genève, ils seront d'ailleurs à Reconvilier les 10-11 juin.

Nous avons fini par un repas dans un bistrot thaï et sommes remontés dans le carrosse de Shreck.

Merci à Roger, Pierre et Philippe d'être venu nous soutenir. Amitiés à eux

Zou au lit, c'est l'heure

Bonne nuit à tous et un bisou aux potes

mai 30, 2006 1:06 AM  

Links to this post:

Créer un lien

<< Home