lundi, mai 22, 2006

Le plus dur: trouver un titre

Un ajout à cet édito a été effectué, titré "Torchinou"

Une petite Schumag, qui décolle?

La Schumag 6 sera-t-elle déplacée? Ou pas? Affaire à suivre. Le déplacement de machines de la Boillat vers Dornach ou Lüdenscheid est une perspective qui fait saliver Martinou depuis longtemps. Les Schumag ne sont pas à l'ordre du jour des machines innocentes victimes de kidnapping pour la première fois.

Mais voilà, les machines, il faut les déplacer sans que les Boillat réagissent. Sinon, adieu normalisation du conflit, adieu ligne de crédit, adieu veaux, vaches, et petits cochons en porcelaine avec une fente un milieu du dos, bien remplis de sousous. Henri Bols doit déjà en frissonner, pris qu'il est entre le marteau Boillat, et l'enclume maîîître. Il est donc certainement sur le point d'organiser son séjour revigorant à la mine de sel.


Torchinou

Torchinou est la contraction de "torchon" et de "Martinou". En effet, le dernier papier affiché par Swissmetal dans la Boillat mérite bien une appellation rien que pour lui (mais ses successeurs sont déjà dans les starting-blocks). Il y est mentionné que 30 licenciements ont été annulés, et que les réengagements se font aux conditions du contrat que l'on connaît. De plus, pour "optimiser" la production, il est prévu de déplacer des machines vers les autres sites du groupe (seules les spécialités, que la Boillat n'est plus en mesure de produire, faute de stock et de personnel, resteraient à Reconvilier). A part ça, dans Boillat hebdo, l'organe de presse du Ministère de la vérité de Swissmetal, ils parlent toujours de maintenir 250 emploi à Reconvilier.

Le but reste donc toujours le même: la suppression de la Boillat, en laissant juste de quoi ne pas payer une dépollution.


Activisme

Il est temps de reparler de la manifestation des 10 et 11 juin, puisque le site officiel de l'événement est en ligne. Tout y est!

De plus, une autre action en cours est celle qui vise à rendre vivante l'assemblée générale des actionnaires de Swissmetal. A cet effet, on se souviendra qu'il existe un appel, rédigé par SwissmetalInvest, organisation qui cherche à rassembler les petits actionnaires désireux de ne pas laisser Martin Hellweg détruire le groupe.

L'assemblée générale des actionnaires de swissmetal risque en effet d'être très débattue. On voit déjà Martin Hellweg venir en disant: "Ou c'est ma 'stratégie', ou c'est la faillite. Et dooormez, je le veux! Allez quoi, ne charriez pas, dooormez!". Pour qu'il puisse en arriver là, il lui faut toutefois encore pouvoir proposer une nouvelle ligne de crédit, qu'il n'a toujours pas, semble-t-il, trouvée, malgré un parcours épique à travers le monde.


Un centenaire scolaire

Commençons par une petite fable métaphysique (ouille!):

C'est l'histoire d'un verre à moitié plein qui rencontre un verre à moitié vide. Le verre à moitié plein, en proie à de terribles doutes, interpelle le verre à moitié vide:

-Cher monsieur, nous nous ressemblons, et j'ai pourtant le sentiment que tout nous sépare!

-Certes, cher monsieur, répond le verre à moitié vide. Moi, quand on me remplit, je suis vidé et je dois aller me reposer, tandis que vous, quand on vous vide, vous êtes plein, et vous rentrez à la maison à point d'heure.

-Toutefois, rétorque le verre à moitié plein, j'ai tout comme vous, un persistant sentiment d'inachevé. Mais si, pour moi, il se traduit par un manque de plénitude, je ne saurais qualifier votre impression à vous. Une sorte de "viditude"?

-Ma foi, je ne sais pas, ajoute le verre à moitié vide. Si nous sommes tout 2 situés au même point d'équilibre, il semble que ce dernier soit instable, et que nous tendions chacun à vouloir nous en éloigner, dans une direction opposée. Nous sommes à la fois tellement proches, mais voudrions être tellement éloignés!

Sur ces entrefaites, les 2 verres partirent à une fête, et en analysèrent le contenu selon leur propre perspective. L'un n'y vit donc que plénitude, tandis que l'autre en dénonça la "viditude". A la santé, donc, de l'Ecole secondaire de Reconvilier, qui fêtait ses 100 ans, tout en contrastes!


Revenons un peu en arrière. Les écoles de Reconvilier ont été touchées de plein fouet par le dur conflit dans lequel sont pris les Boillat. De nombreux enfants ont un parent à la Boillat, et tous y connaissent quelqu'un. Quand on est un enfant et qu'on vit une telle situation, le sentiment d'impuissance doit être terrible. On veut aider papa qui fait la grève et qui est tout le temps triste, on aimerait faire quelque chose pour maman, qui ne dort plus la nuit. On pense au voisin, d'habitude sympathique, qui là, est devenu tellement discret. Dans les magasins, à l'école, partout, ça parle de la Boillat, et de ces gens, là-haut, à la tête de Swissmetal, qui font souffrir tout un village, et au-delà. Mais voilà, pour un enfant, changer le cours des choses est un rêve innaccessible. Et, une histoire comme celle de la Boillat, ça change toute une vie, qu'on le veuille ou non.

Les enseignants des écoles de Reconvilier ont bien saisi ce problème. Alors, leurs élèves ont pu faire des dessins ou des poèmes, pour la Boillat. Dans le cadre de l'école, ils sont allés visiter l'usine, et apporter leur soutien aux grévistes, de différentes manières, parfois très courageuses. Bref, les enseignants ont donné à leurs élèves la possiblité de sortir du confinement auquel les réduisait leur impuissance.

Pour le centenaire de l'Ecole secondaire de Reconvilier, des "Femmes en colère" avaient proposé un texte, et il était prévu que 2 élèves le lisent. Le voici:


Chers élèves et anciens élèves,
Chers membres et anciens membres du corps enseignant,
Chers amis de l'école secondaire,

Vous êtes revenus aujourd'hui à Reconvilier pour y célébrer dans la joie et la camaraderie le 100ème anniversaire de l'école secondaire. Nous aimerions à cette occasion vous souhaiter une excellente soirée, remplie de souvenirs...

En octobre 2005, dans cette même salle des fêtes, des hommes et des femmes étaient réunis dans une ambiance bien plus triste et plus accablante que celle d'aujourd'hui pour fêter le 150ème anniversaire de leur entreprise. Ces gens, c'étaient les travailleurs et les travailleuses de la Boillat. Nous n'allons pas retracer en détail l'histoire du conflit Swissmetal, il a été largement diffusé par les médias et il ne fait nul doute que vous le connaissez tous.

Le 25 janvier dernier, ouvriers, employés et cadres de la Boillat tous unis, relançaient le mouvement de grève qu'ils avaient déjà entamé en novembre 2004. Un incroyable élan de solidarité se mettait en place autour d'eux. Aujourd'hui, quelques quatre mois plus tard, ils luttent toujours même si ils ont repris le travail entre-temps. Ces gens épuisés, blessés humiliés, meurtris dans leur âme et dans leur chair, mais toujours la tête haute, ils forcent l'admiration, ils méritent tous un immense respect car leur force, leur détermination n'ont d'égales que leur courage et leur dignité. Ces gens, ces êtres humains, ils se battent avec toute leur énergie, toute leur ténacité pour tenter de sauver un véritable fleuron industriel, une entreprise pour laquelle ils se sont investis depuis des années, une entreprise à laquelle ils s'identifiaient, une entreprise dans laquelle, il n'y a pas si longtemps encore, ils avaient du plaisir et de la fierté à travailler. Ces gens ils ne demandaient qu'à effectuer leur boulot dans des conditions décentes, à assurer leurs places de travail pour que leurs enfants puissent avoir un avenir dans ce coin de pays. Aujourd'hui beaucoup d'entre eux ont perdu leur emploi, d'autres l'ont conservé mais accomplissent leur besogne dans des conditions dignes de l'esclavage. Ces hommes et ces femmes vous les avez peut-être côtoyés sur les bancs de l'école, vous avez peut-être joué avec eux quand vous étiez en culottes courtes, vous êtes peut-être assis à côté de l'un d'eux ce soir...

Nous ne pouvions pas passer ces tristes événements sous silence, car ils se déroulent ici, à Reconvilier, dans le village de votre enfance. Le combat de ces travailleurs et travailleuses n'est toujours pas terminé, ils ont encore et toujours besoin d'un immense soutien. Alors, si votre chemin devait croiser le leur un jour, offrez-leur un sourire, adressez-leur une parole d'encouragement ou tout autre marque de sympathie, ils en ont tous tellement besoin. Soutenez-leur lutte pour que, lorsque vous vous réunirez pour célébrer les 125 ans de votre chère école, vous puissiez le faire dans un village prospère, dynamique, vivant et non dans une cité-dortoir. Merci de votre attention et que la fête soit belle.


Ce texte n'a finalement pas été lu, le comité d'organisation du centenaire en ayant décidé autrement. Il semble que les "Femmes en colère" aient adressé leur demande de manière pas assez diplomatique, et surtout qu'elles aient commis l'erreur suprême consistant à ne pas en référer directement à la responsable: la présidente du comité d'organisation. Elles s'étaient en effet premièrement adressées aux enseignants et au metteur en scène, qui, semble-t-il, avaient considéré positivement cette proposition.

Mais voilà, quand on a une présidente de comité d'organisation, il faut passer par elle, "Femmes en colère", sinon c'est elle qui se fâche tout rouge. Et c'est aux 2 élèves qu'elle a fait part de son refus, et de celui de son comité (enfin, cette décision reste obscure), d'entrer en matière sur la lecture de ce texte. Ca, pour du refus, c'était du refus. Une tentative de ressortir ce texte samedi s'est terminée tout aussi sèchement.

Le spectacle fut néanmoins très apprécié, et contenait, paraît-il, un sympathique clin d'oeil à la Boillat. Les discours de Mario Annoni et Flavio Torti revenaient par ailleurs, dans la partie officielle, sur la Boillat.

Reste, toutefois, bien plantée comme une arrête en travers de la gorge, l'indélicatesse de la présidente du comité d'organisation envers 2 enfants, et des "Femmes en colère". Elle a eu l'air de ne pas percevoir la tragédie que vivent ces gens, et d'être donc incapable d'exprimer de la tolérance vis-à-vis de comportements qu'elle jugeait inadaptés. Par contre, sa souffrance à elle, vis-à-vis de ce gros couac et de ses conséquences, ça, elle la ressent très bien: "En 20 ans de carrière politique" elle n'avait "jamais vu ça" (à savoir "un tel harcèlement"). J'espère que le savon qu'elle m'a mis lui a fait du bien, en tout cas, même si la version officielle, que j'ai poliment tenté de lui demander, se termine donc en queue de poisson.

En 20 ans de carrière politique, madame la présidente aurait pu apprendre que lorsqu'on vous donne la parole, il faut toujours la prendre, à part quand on a quelque chose à se reprocher (mais m'emailer est toujours possible). Pour mémoire, certains Boillat, après 40 ans de carrière professionnelle, ont vécu ces dernières semaines un harcèlement autrement plus salé que le sien, et s'attendaient à un peu plus de sympathie et de sagesse de la part d'une personne bien protégée contre ce genre d'abus, et en charge de la présidence d'un comité, et des responsabilités qui en découlent.


Résumons (suite)

Le 6 mars 2006, le site www.boillat.org, qui contient une pétition online de soutien aux Boillat, franchit le cap des 10'000 signatures. De plus, à la médiation, l'échéance de l'annonce de 120 licenciements s'approche.

L'"édito" du 12 mars expose la prose de Daniel Brendel, vice-président exécutif de Swissmetal (licencié depuis), dans laquelle il parle du "ridicule" des cadres de Dornach mis en place à la Boillat.

Dans l'"édito" du 18 mars commencent à paraître les fameuses enquêtes de Toto. Celle-ci traite des différentes entreprises au sein desquelles Martinou a sévi. Ce jour-là, les Boillat ont reçu, une fois n'est pas pas coutume, une lettre plutôt sympathique. Il faut dire qu'elle ne fut pas envoyé par Swissmetal, mais par le réseau de soutien à la Boillat.

Le 23 mars, tôt le matin, on se prend à espérer que Swissmetal va accepter de vendre la Boillat. Une lettre de Martin Hellweg laisse penser que ce dernier est passablement énervé, et une délégation de la Boillat est à l'Université de Lausanne pour une série de conférences-débats.

On constate le 24 mars que Swissmetal se refusera probablement à vendre la Boillat. Toujours à cette date, un second "édito" traite du communiqué de presse de Swissmetal, qui annonce en fait 112 licenciements. L'absurdité totale.

C'est finalement le 30 mars que nous tenons l'information: Swissmetal refuse de vendre la Boillat, et le dit dans un communiqué. De plus, on apprend que Dietrich Twietmeyer, un financier allemand ex-propriétaire de Busch-Jaeger, sera proposé comme nouveau membre du conseil d'administration de Swissmetal, pour remplacer Walter Haüsermann.

L'"édito" du 31 mars présente les résultats d'un concours de slogans organisé en vue de la manifestation, à Berne, du 8 avril. D'autre part, l'investigation sur Dietrich Twietmeyer se poursuit, grâce à "Un voisin".

Le premier avril, une candidate qui allait échouer aux élections bernoises fait les frais du traditionnel gag.

Le 9 avril, il est l'heure de parler de la manifestation de la veille (on trouve par ailleurs quantité d'informations à ce propos sur le site de JB). Le décompte du nombre de manifestants est très débattu, et le chiffre officiel est décevant. Le chiffre de Karl: 5'000 ou plus.

La suite demain!

132 Comments:

Anonymous Fred said...

Bonjour à tous,

Merci à toi Karl pour la p'tite pub manif, le site à encore besoin de quelques infos précieuses, comme des horaires précis ou noms des personnalités qui viendront à Reconvilier pour débattre et faire un discours, ou encore plus important recevoir les pétitions.

Merci à vous tous de faire un bon accueil à la case "bénévoles" et encourager le CCP, (non pas le CCCP).

Autre info importante, le mouvement citoyen de soutien aux Boillat n'est pas mort, en cas de besoin pour des parcages pouvant entraver le déplacement de machines, ils sont très nombreux à pouvoir venir faire des parcages approximatifs, bravant les forces de l'ordre et risquant une énorme amende pour mauvais parcage, remboursée par le fond de lutte spécialement créé pour ce genre de broutilles....
Les consignes restent les mêmes, laisser la bagnole, la fermer, et partir boire un pot, on ajoutera à certaines quelques petits sabots, et oui on se perfectionne toujours...

En cas d'alarme, appeler uZine3 ou mon No, disponible je crois dans toutes les équipes de Boillat.

Voilà, bonne journée à tous les Boillat, et courage, on pense tous bien à vous.

mai 22, 2006 7:31 AM  
Anonymous jb said...

@Richard C. et Fred :

Hello les mecs ! joli boulot, le site de la manifestation est nickel, j'aime beaucoup son graphisme et le bandeau avec le logo de la manifestation. Quant au contenu, c'est la classe aussi et je suis persuadé qu'il va devenir encore plus attractif ces prochains jours.

C'est du tout pro ça, bravo bravo bravo !

Amicalement

mai 22, 2006 8:39 AM  
Anonymous Un fribourgeois said...

Je découvre les nouvelles du week-end...
Je ne peux que vous souhaiter bon courage. Ne vous démobilisez pas, ne vous laissez pas amadouer par ce torchon "Boillat hebdo" qui s'apparente davantage à un pamphlet qu'à un journal d'entreprise.

J'ai aussi une pensée pour les deux élèves auxquels on a refusé le droit de lire leur texte samedi. Pire que le fond, c'est la forme qui me choque. Il y a d'autres manières d'expliquer un refus à des ados, si tant est que le refus de les laisser s'exprimer soit explicable.

Juste envie de vous dire : COURAGE, RESTEZ SOLIDAIRES!

Bonne semaine à tous.

mai 22, 2006 8:44 AM  
Anonymous Une autre femme en colère said...

je voudrais me joindre à l"ancienne élève" qui a posté hier soir ..... tournons la page et servons notre énergie pour autre chose .... cette "directrice" n'en vaut pas la peine ! Si éventuellement elle aurait lu le texte, écouter les ados, et expliquer clairement et gentillement le pourquoi de son refus, tout ça ne serait certainement pas arrivé.

Cependant, elle a voulu montrer que c'était ELLE la cheffe et qu'il aurait fallu passer d'abord par ELLE ! (et ça aussi gentillement c'est possible d'expliquer MADAME!)

C'est ça qui vous a mis dans cet état ?

Je l'ai déjà dis et le redis : quelle triste société !

mai 22, 2006 8:48 AM  
Anonymous A+ said...

Comment se fait-il que SM annonce la prochaine venue de l’expert dans BOILLAT HEBDO MANIAC ? Le fait qu’il y ait des contacts entre ce dernier et SM, peut-on encore parler d’expert neutre ????

mai 22, 2006 9:44 AM  
Anonymous DrSnuggle said...

Il y a quelques jours j'avais évoqué le terme de "chasse aux sorcières" concernant le sujet des frontaliers. Il est malheureusement déplaisant de constaté que le sujet est toujours d'actualité avec cette fameuse déclaration non lue.

Ne croyez-vous pas que justment toutes les personnes présentes ce soir là sont déjà douloureusement au courant des problèmes Boillat ? De plus d'après les personnes ayant assisté à la soirée, de nombreux rappels ont été faits et ce sans pression aucune d'aucun coté...

Ne croyez-vous pas que si les enfants de, comme on a pu le lire sur ce blog, jaunes, kapos et autres traîtres à la cause avaient demandés à lire un texte pour expliquer qu'ils n'étaient en rien responsables des actes de leur père ou mère et quelle "torture" morale on leur infligeait jour après jour dans cette belle école secondaire; on les aurait acceuilli avec le sourire ?

Il est malheureusement regrettable que ce texte arriva "par la bande" de façon détournée...Pourquoi n'y a-t-il pas eu concertation avec le comité d'organisation ? C'est d'ailleurs me trompe-je sa fonction première que d'organiser la soirée ? Le coté forcé par les bons sentiments me gène et la rédaction du texte par "Les Femmes en colère" également, cette soirée n'était pas dédiée à la Boillat mais au centenaire de l'école...ce n'est pas parce que la lutte est juste que tout les moyens sont bons...

Deuxio, la systématique dès que quelqu'un est mis en cause de signaler qu'il ou elle n'a pas signé telle ou telle déclaration ou pétition est digne des grandes heures sales de la délation la plus mesquine, tant qu'a faire pourquoi ne pas mettre en ligne les noms des personnes de la vallée qui n'ont pas encore, les traîtres ?, signés pour la cause...nous serions peut-être surpris...

Tertio, je crois que parallèlement aux parasitages systématiques de certaines émissions télévisées par les intermittents du spectacle en France, la surmédiatisation dans les soirées régionales du problème de la Boillat ne mène aujourd'hui qu'à un sentiment de ras le bol, sans jeu de mot...

mai 22, 2006 9:57 AM  
Blogger Karl said...

@A+

Les dates de passage de l'expert sont publiques. Le fait qu'elles soient publiées par Swissmetal ne signifie pas pour autant qu'elles sont fixées par eux et encore moins pour eux.


@DrSnuggle

"Ne croyez-vous pas que si les enfants de, comme on a pu le lire sur ce blog, jaunes, kapos et autres traîtres à la cause avaient demandés à lire un texte pour expliquer qu'ils n'étaient en rien responsables des actes de leur père ou mère et quelle "torture" morale on leur infligeait jour après jour dans cette belle école secondaire; on les aurait acceuilli avec le sourire?"

Ce genre de remarques ne vous fait pas honneur. Personnellement, si je déplore l'intolérance de certains vis-à-vis de victimes, ce n'est pas pour la faire subir à d'autres. Et je pense que la majorité est de mon avis. Si les enfants dont vous parlez le souhaitent, ils sont en tout cas les bienvenus ici.

Je trouve vos amalgames encore plus discutables que les dérives que vous dénoncez.

De plus, le fond de l'affaire (le refus d'un texte par un comité, auquel ledit texte a été soumis -vous semblez n'avoir pas remarqué ce dernier point-), n'est pas en cause. Ce qui est en cause, ce sont les réactions extrêmes de la personne en charge de la présidence du comité d'organisation.

mai 22, 2006 10:13 AM  
Anonymous Yakari said...

Euh... concernant le centenaire de l'école secondaire:
Je propose qu'on bâche.
Ça ne va rien apporter de continuer de se chamailler, sous-entendre, et se jeter de la vaisselle à la tronche.

mai 22, 2006 10:53 AM  
Anonymous Anonyme said...

Grève - Episode 3

C'est peut-être le moment, histoire de pousser Martinou au fond du trou AVANT l'assemblée générale

mai 22, 2006 11:05 AM  
Blogger un voisin said...

@ Yakari
@ Uzine3
Je crois que vous avez raison !
A nous de faire mieux les 10 et 11 juin. Je propose au collectif de l'Uzine3 de réserver une tribune aux enfants de Boillat.
Bonne journée à tous

mai 22, 2006 11:10 AM  
Anonymous shreck said...

@ anonyme


ouuuuaaaaaiiiiiiis moi j'suis partant et vous les gars? qu'on en finisse une foi pour toute on c'est assez ammusé passont au chose sérieuses bordel...pardon

shreck te salue du bord de son marais

mai 22, 2006 11:11 AM  
Anonymous dart vador said...

la revenche des boillat

mai 22, 2006 11:12 AM  
Anonymous Anonyme said...

Vite avant de bâcher sur l'école secondaire, je rappelle que
C'EST SUR LA FORME ET NON SUR LE PRINCIPE DU REFUS que les femmes en colère se sont indignées.
A relayer urbi et orbi. Merci.
Encore une autre femme en colère.

mai 22, 2006 11:31 AM  
Anonymous DrSnuggle said...

@ Karl

Cher Karl, mon honneur se porte bien, merci pour lui...

De quelle intolérance aurais-je fais preuve ?

"De plus, le fond de l'affaire (le refus d'un texte par un comité, auquel ledit texte a été soumis -vous semblez n'avoir pas remarqué ce dernier point-)" J'avais plutôt remarqué celui d'Anonyme mai 21, 2006 11:14 AM et de plus selon votre propre édito, la décision du comité n'est pas très claire...

D'autre part, vous le signalez clairement dans votre édito, les professeurs et différentes classes des écoles ont eu des activités et des visites en rapport avec le dossier Boillat afin d'expliquer le conflit même lors de cette soirée, des "clins d'oeils" ont eu lieu. Ce qui est en cause ici c'est l'instrumentalisation d'une soirée par un texte écrit, tout en étant brillant, par un groupe extérieur au corps enseignant et aux élèves c'est donc, selon moi, une tribune politique qui n'avais pas sa place dans cette soirée...

Pour terminer, vous soutenez que le fond de "l'affaire" est plus la réaction de la personne concernée que la non lecture du texte; à la lecture des messages du blog, je ne suis pas de votre avis...

mai 22, 2006 11:40 AM  
Anonymous jfbo said...

@DrSnuggle
mai 22, 2006 11:40 AM

Merci de préciser votre pensée!

C'est ça qui vous fait mal:

"Ce qui est en cause ici c'est l'instrumentalisation d'une soirée par un texte écrit, tout en étant brillant, par un groupe extérieur au corps enseignant et aux élèves c'est donc, selon moi, une tribune politique qui n'avais pas sa place dans cette soirée..."

Là, on comprend mieux votre acharnement à défendre une position indéfendable.

Là-dessus, il est clair qu'il vaut mieux bâcher avec ce 100ème!
Il y a apparemment mieux à faire ces jours-ci!

mai 22, 2006 11:51 AM  
Anonymous bloggeur fou said...

Bonjour à tous,

que vous en ayez plus qu'assez de Martinou et de ses magouilles, on ne peut que le comprendre.

Cependant, pour le moment, il semble, d'après ce qu'on lit ici, qu'il soit vraiment très embêté et qu'il ne sache vraiment pas que faire pour se tirer d'embarras. On peut citer comme exemple le plus récent cette bavouille de "Boillat hebdo"(beurk).

Dans ce contexte, sachant ce que lui coûte la Boillat actuellement,est-ce que ce ne serait pas lui tendre la perche qu'il attend que de reprendre la grève?

En vous provoquant constamment, on peut logiquement penser qu'il vous pousse à la faute. La rerise de la grève ne serait-elle pas pour lui le prétexte attendu pour tout boucler en vous en faisant porter la responsabilité?

Dans ce cas, ce serait plus facile pour lui de justifier son échec de management, tandis que maintenant, comment peut-il rendre des comptes sur le non-sens de ce qui se passe
ici?

Le big bang est vraissemblablement très proche.Est-ce que ça ne vaut pas la peine de tenir encore jusqu'à l'AG , tout en se tenant prêt à répondre par une reprise de grève ou une autre action si il ne tombe pas à ce moment?

Maintenant, Martinou semble agir dans l'affollement parce qu'il n'a pas réussi à vous avoir à l'usure.
C'est le moment de garder la tête froide et de bien mesurer les conséquences des actions que vous entreprendrez.

Courage, vous verrez forcément le bout de ce tunnel, je continue à vous soutenir de mes meilleures pensées.

Que Dieu vous guide et vous mène à bon port.

mai 22, 2006 11:51 AM  
Anonymous paddy said...

Signez la pétition:
http://berne.laboillat.ch
C'est un peu mou ces jours...

mai 22, 2006 12:03 PM  
Blogger un voisin said...

Dans le prolongement de ce que dit Blogger fou, je me demande si les provocations de Martinou ne visent pas à précipiter les événements avant la publication des conclusions du rapport de l'expert.
Souvenez-vous, il avait déjà envoyé des camions pour faire capoter le vote sur la reprise du travail.
Il semble préférer l'affrontement direct, ce qui lui permet de se positionner en victime et de légitimer ses basses actions.
Les commissions ne peuvent-elles pas demander la tenue d'une nouvelle séance de médiation ? M. Bloch avait annoncé son retour de l'étranger pour la mi-mai.

mai 22, 2006 12:04 PM  
Blogger Karl said...

C'est noté pour le bâchage. Mais il était important de mener ce débat aussi.

Cependant, le nouveau texte affiché par Swissmetal dans la Boillat mérite probablement plus qu'on y consacre notre énergie.

Le commentaire de "Blogueur fou" sur ces questions me semble d'ailleurs assez pertinent.

mai 22, 2006 12:05 PM  
Anonymous shreck said...

@ blogueur fou

ouais dans le fond tu peut avoir raison mais.... parcequ'il y a un mais, que ferra t'on quand les licenciés auront fini le mandat?
je te rappelle que fin mai et fin juin ils ont finis et sans compter ceux qui ne sont déjà plus là.

Alors donne nous une solution! et je rajoute encore que ceux qui vont s'ennaller se sont je pense ceux qui veulent encore se battre bec et ongles.....mais APRES?????????

shreck te salue du bord de son marais

mai 22, 2006 12:07 PM  
Blogger Karl said...

@Un Voisin

La prochaine séance d emédiation doit suivre la remise du rapport de l'expert.

Si je peux me permettre un avis, le voici: il faut effectivement que l'intensité de la lutte soit plutôt basse, tout en restant clairement une lutte déclarée.

mai 22, 2006 12:09 PM  
Blogger larissa said...

j'ai reçue un petit livre des petites familles et dedans il y avais ce texte de Brel:

le seul fais de rêver est déjà important,
je vous souhaite des rêves à n'en plus finir,
et l'envie furieuse d'en réaliser quelqus-uns,
je vous souhaite d'aimer ce qu'il faut aimer,
et d'oublier ce qu'il faut oublier
je vous souhaite des passions
je vous souhaite des silences
je vous souhaite des chants d'oiseaux au réveil,
et des rires d'enfants
je vous souhaite de résister à l'enlisement,
a l'indifférence, aux vertus négatives de notre époque,
je vous souhaite d'être VOUS.

mai 22, 2006 12:09 PM  
Anonymous DrSnuggle said...

@jfbo mai 22, 2006 11:51 AM

Si réagir 2x à un édito, dont plus de 1000 mots sont consacré à "l'affaire", est un acharnement...dont acte...

J'espère pourtant que nous sommes tous des acharnés pour sortir la Boillat de son ornière...

mai 22, 2006 12:16 PM  
Blogger un voisin said...

samedi le chaud : Boillat Hebdo
lundi le froid : communiqué du déplacement d'une partie de la production

Toujours cette bonne vieille technique machiavélique.

Il est intéressant de voir que Boillat Hebdo devait "livrer l'actualité de l'entreprise en vous présentant exclusivement et tout de suite des faits et des perspectives."

Deux jours après la distribution du 1er numéro, ce nouveau concept est déjà dépassé.

mai 22, 2006 12:30 PM  
Anonymous Anonyme said...

Reprise de la grève ou pas!

Je ne sais que dire... Une chose est sûr, la fin de la grève a été aussi très bénéfique pour les charognes! Grace à cela, ils ont pu dépouiller l'entreprise d'une grande partie de ce qui pouvait vous mettre en condition de force, c'est à dire, la matière première... Et cela, ils ont pu le faire sans encombre... Depuis ils font finalement, tout pour que votre boîte ne tourne plus et finalement montrer que la boillat ne doit pas vivre...
Une fois que la grève à fini, j'ai l'impression que vous vous êtes fait très largement offrir de la vaseline... vous n'avez plus vraiement eu de possibilité d'être sur l'offensive... mais toujours en défense... vous avez été obligé de vous battre pour qu'il n'y ai que 100 licenciements, et qu'il puisse recevoir un plan social! J'admire votre lutte et je serais toujours de votre côté (sauf si la xénophobie devient reine), même si j'estime que vous êtes beaucoup trop gentil... finalement ce n'est à personne de dictée ce que vous devriez faire...

Vous avez de véritables salopards, de vrais truants en face de vous et je ne pense pas que vous pouvez vous défendre en discutant et en faisant de beaux discours!

Comme disait un ami, en face d'une yenne, un bébé n'as pas de chance de s'en sortir...

meilleurs salutations...

PS: De la a reprendre la grève... je ne sais pas si vous avez encore "l'otage" qui vous permettrait d'être en position de force!

mai 22, 2006 12:54 PM  
Anonymous guillaume Troll said...

Pour votre gouverne, je pense qu'il est bon de signaler que la fermeture de la Boillat va entraîner presque immédiatement celle de SM.
Donc si Martinou veut arriver à l'AG du 30 juin, il ne peut pas fermer la Boillat.
Pourquoi ?
Certains clients et pas des moindre ( au niveau rentabilité, pas comme BIC ! ) commandent des alliages dont la provenance et la certification est impérative chez Boillat. Point à la ligne.
Inutile de broder dessus.
Et à mon avis, il ne sont pas encore au courant du report de l'audit ISO au mois de novembre.
Si fermeture du site Boillat, plus de sous ( à part celui généreusement avancé par BIC ) et un monstre procès au cul de la part des avions...

A nous de jouer sur ce point fort pour enfoncer le clou. Pour l'instant, pas besoin d'un blocage ( ça coûte rien à SM, pas de salaire à verser ! ).
S'il faut vraiment, c'est pas au gens de la Vallée qu'il faut expliquer comment qui faut qu'on fait pour coincer le binz...

mai 22, 2006 1:08 PM  
Anonymous bloggeur fou said...

@Shreck,

si j'avais LA solution,il y a longtemps que je me serais précipitée pour l'apporter, j'aurais été tellement contente de pouvoir faire ça pour les Boillats.

Je sais comme c'est dur d'être dans l'incertitude, de ne pas savoir ni quand, ni où on aura de nouveau du travail, nous l'avons vécu en famille pendant de longs mois.

Et ça me fait mal de voir la Boillat détruite petit à petit par la faute des quelques sales types,de leur malhonnêteté,de leur absence de scrupules.

Bien sûr, certains des licenciés ont déjà retrouvé du boulot,et d'autres suivront aussi, et c'est bien pour eux. Mais pour ceux qui restent,si il y a encore un espoir, il semble qu'il soit plutôt dans la faillite du groupe et l'effondrement de Martinou puisqu'il ne veut pas lâcher la Boillat autrement.

Et je crois comprendre en lisant ce que Karl écrit que la faillite est presque inévitable.Alors Boillat pourrait enfin se dégager de SM et renaître avec le groupe d'acheteurs intéressés. Mais si la grève reprend,SM sortira sûrement tout ce qu'il peut encore prendre ici et il ne restera rien pour faire revivre la Boillat.

Je dis tout ça en me basant principalement sur les infos du blog, mais je suis loin et il me manque peut-être des éléments importants qui feraient que je me trompe totalement. C'est pour cela que j'ai écrit tout à l'heure qu'il faut bien évaluer la situation avant de reprendre grève.

Je trouve que tout ce qui a été fait par les Boillats ces derniers temps témoigne d'une saine réflexion et de beaucoup de bon sens. Pour ça vous n'avez évidemment pas eu besoin de mon avis, et certainement pas plus maintenant. Mais je continue à penser bien à vous tous et à vous souhaiter un heureux épilogue.

Bonnes salutations

mai 22, 2006 1:14 PM  
Anonymous Anonyme said...

Voilà de la belle prose.

Le recrutement sera accéléré pour les postes vacants et tout particulièrement ceux au niveau des cadres.


Pas facile pour un nouveau cadre de se faire accepter par les temps qui courent. Des nuits blanches en perspective pour ces courageux.

mai 22, 2006 1:16 PM  
Anonymous Anonyme said...

On fout dehors le savoir faire ensuite on recrute. De la connerie à l'état pure. Bravo Martinou.

mai 22, 2006 1:20 PM  
Anonymous guillaume Troll said...

Pour mémoire, la grève a servit à accélérer la mort de Boillat et part là, celle de SM.

De toute façon, Martinou et son DeutschTeam à toujours voulu la mort de Boillat. Seulement, pas aussi vite.
Parce que, voyez-vous, pour mettre en place la coûtueuse stratégie du Seigneur, il fallait bien des sous !
Et ces sous, ils ne pouvaient venir que d'une place... Je vous laisse le soins de deviner de où ???

Voilà à quoi à servit la grève. A faire crever SM en donnant à la Boillat une chance de repartir !

Et comme le dit Nico : jusqu'à présent, on ne peut pas nous reprocher d'avoir fait des erreurs. On a fait ce qu'il fallait, quand il fallait. Des fois c'était dur, OK.

La médiation est une bonne chose. Je vous signale que SM n'a pas le droit de démanteler le site durant celle-ci. Donc, bon pour nous.

Il est clair qu'ils peuvent tout casser ou licencier comme en mars. Mais là, je ne pense pas que la justice ou les Grenadiers vont les aider dans cette tâche...

mai 22, 2006 1:23 PM  
Blogger un voisin said...

Le recrutement sera accéléré pour les postes vacants et tout particulièrement ceux au niveau des cadres.

en êtes-vous sûrs ?

mai 22, 2006 1:30 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ un voisin

Oh que c'est bôôô... !

Très bien vu.

mai 22, 2006 2:07 PM  
Blogger un voisin said...

A moins que les jobs se trouvent ici !

mai 22, 2006 2:19 PM  
Anonymous Anonyme said...

Attention au dérives extrêmistes.
Vous qui êtes tentés pas la voie de la violence ou par l'option de la rue.

Souvenez vous de ce qu'a réussit un homme face à un empire sur lequel le soleil ne se couchait jamais. Je veux parler de Gandhi et son opposition non-violente.

Personnellement, je pense que si l'afrique du Sud et l'Inde on pu mettre fin à des régimes politiques détestables c'est grâce à une action non-violente organisée par des personnes charismatiques.

La Palestine par exemple, n'a pas su devolopper une lutte non-violente et voyez le resultat.

Face à Martinou comme face à tous les tyrans seul une action non-violente médiatisée peut avoir un effet.

Pourquoi je dis tout cela ?
Car j'ai peur (sincèrement) que certaines personnes n'attendent que le moment ou elles pourront se défouler et exprimer toute leur violence contenue pendant si longtemps.

E.R.

mai 22, 2006 2:28 PM  
Anonymous Anonyme said...

@un voisin

Excellentes remarques!

Ceci montre encore une fois ce que vaut la parole des dangereux schizophrènes qui vous dirigent. (ou aimeraient vous diriger!)

mai 22, 2006 2:45 PM  
Anonymous Anonyme said...

qui parle de violence?

La résistance active ne passe pas forcément par la violence!

mai 22, 2006 2:57 PM  
Anonymous Anonyme said...

qui parle de violence?

La résistance active ne passe pas forcément par la violence!

Ce qu'a fait gandhi était aussi extrêmiste... ce qui ne veut pas dire qu'il c'est laissé chier dans les bottes... Il a tous simplement refusé de continuer dans de pareilles conditions... Il a reçut des coups, n'en a jaimais donné... mais n'a pas non plus repris le "travail" et n'a plus livré pour un état colonial!

Ce qu'il a fait était de la résistance active radical non-violente...

mai 22, 2006 3:05 PM  
Blogger solidarnoch said...

Attention les Boillats, réfléchissez bien au action que vous allez entreprendre. Pesez bien le pour et le contre.

Pour moi, une nouvelle gréve serait contre productive, car cela ne couterait plus de salaire à Swissmetal. Dans la situation qu'il sont, cela les arrangerait. Leur stratégie est la DESTABILISATION. Il vous pousses à faire quelque chose qui les arrangerait. N'importe quel chef d'entreprise qui voit cette stratégie doit se penser que c'est le suicide de la Boillat. Pourquoi il font cela alors ? Pour moi, il non plus de solution pour faire remonter la Boillat. L'argent manquant, le nerf de la guerre, il ne peuvent plus embauché. Le laiton, je suis sûr qu'il ne peuvent plus en achetez suffisamment.

Donc, c'est bientôt la fin de Swissmetal. L'expert ne pourra pas faire un rapport en leur faveur. Aprés tout qu'il a vu, se serait imcompréhensible. Se rapport sera le coup de grâce je pense.

Restez uni encore un moment, la fin approche.

mai 22, 2006 3:09 PM  
Anonymous Anonyme said...

Je suis aussi d'avis que vous devriez attendre le rapport de l'expert avant de réagire... bien que vous ne devriez peut-être pas laisser partir les machines!
affreux dilemne que ceci!!!

PS: @E.R.

je ne pense pas que l'on puisse aussi simplement comparer les luttes de libérations de l'inde avec ce qui ce passe en palestine! Bien que je suis aussi un grand défenseur de la non-violence... Le régime nazi a été vaincu non pas par la non-violence et j'ai de sérieux doute de l'éficacité de la non-violence dans de pareil circonstance... Mais qui sait?!?

Salutations

mai 22, 2006 3:21 PM  
Anonymous Anonyme said...

Les circonstances de la duexième guerre que je voulais dire..... et non pas de votre lutte bien sur...

mai 22, 2006 3:23 PM  
Anonymous jfbo said...

Selon le "torchinou" du jour, une partie de la production de La Boillat va donc être transférée "ailleurs".

Qu'en est-il du respect de la trêve pendant la médiation?

Peuvent-ils prendre une décision aussi lourde de conséquences sans en référer?

N'y a-t-il pas là matière à contestation de la part des commissions?

Monsieur Bloch est-il au courant de cette intention?

Dans quel délai ces transferts vont-ils être réalisés?

Sur le plan technique, même si cette intention paraît mois saugrenue que le transfert de la fonderie, il ne doit pas être simple de déménager une Schumag et tout ce qui gravite autour!

Or SM n'entre pas en matière quant à la réalisation de cette décision.

J'y vois plus une nouvelle menace, donc une nouvelle provocation, assortie comme d'habitude d'un susucre sous la forme de réengagements de cadres
(qui seraient effectivement indispensable pour les démontages à Reconvilier, mais que vous verriez repartir avec les machines!).

Ne vous laissez pas berner. Ils cherchent à vous énerver. Il faut se demander pourquoi et non comment.

Comme déjà dit aujourd'hui par certains bloggueurs, même si c'est difficile, essayez de garder votre sang froid!

mai 22, 2006 3:42 PM  
Anonymous Un fribourgeois said...

Voici une information intéressante qui vient d'être publiée sur Swissquote :



22-05-2006


15:38 CH/Patrons congédiés plus souvent que la moyenne (étude)
Zurich (AWP/ats) Les patrons d'entreprises suisses sont ceux qui partent le plus souvent contre leur gré. Dans 60% des cas, leur départ s'explique par le fait qu'on les pousse vers la sortie, en priorité pour cause de rendement insuffisant. La moyenne mondiale se situe elle à 50%.

L'an passé a même constitué un record en matière de valses des postes de patrons, a indiqué le cabinet de conseils Booz Allen Hamilton dans une étude publiée lundi. Pas moins de 15,3% des titulaires ont changé d'identité, soit presque une personne sur sept.

Les raisons pour motiver un départ sont à hauteur d'un tiers en moyenne une prestation jugée insuffisante par les organes de surveillance des entreprises passées à la loupe. Ce taux apparaît toutefois supérieur en Suisse où il grimpe à 50%.

Dans l'espace délimité par l'Allemagne, l'Autriche et la Suisse, ce sont les secteurs des télécoms et de l'informatique qui ont subi le plus grand nombre de changements. Par ailleurs, les patrons tendent à quitter leurs fonctions de plus en plus jeunes, avec une moyenne d'âge qui a reculé de 58,6 ans en 2003 à 54,9 ans en 2005.

En Suisse, un président de la direction abandonne son poste en moyenne à 52 ans, alors qu'il a exercé ses fonctions durant 4,2 années. La moyenne en intégrant l'Allemagne et l'Autriche atteint 7,9 ans. La différence entre la Suisse et ses deux voisins s'explique selon Booz Allen Hamilton par un système de contrôle plus poussé dans les entreprises helvétiques.

ats/jq


Il n'y a pas de raison pour qu'Hellweg fasse mieux que la statistique, bien au contraire. Allez, zou! Par ici la sortie! :-)

mai 22, 2006 3:46 PM  
Anonymous Troll et bus 2 said...

Le gag avec la Schumag 6 c'est que l'excuse est de décharger la Boillat qui croule sous les charge !!!!

Alors on perd un mois avec ce déménagement, 2 mois pour former le personnel Dornachian et 6 mois pour qu'ils comprennent ce qu'est une barre droite selon les critères Boillat...

D'ici là, le client aura abandonné cette option, n'est-ce pas BIC ?

Et comme le réengagement à la Boillat d'un personnel déjà qualifié est impossible...

mai 22, 2006 4:00 PM  
Anonymous Tidonnetidonnepas said...

@ Tous

Travailler c'est trop dur.... Rien faire, je peux pas le faire.......

choisissez le juste milieu!!!

Un jour avec, un jour sans....

mai 22, 2006 4:05 PM  
Anonymous Question Mark said...

En quoi la faillite est elle un espoir si toutes les personnes capables de gérer l'usine sont parties ou licenciées et ont déjà un nouveau travail ?




?_?

mai 22, 2006 4:39 PM  
Anonymous shreck said...

@ blogueur fou
@ tous

ouais ouais bon ......

il est claire que personne n'a la science inffuse ...alors rester là sans rien faire ......rester là en faisant un petit peu..... rester là en faisant beaucoup.....
et que veut dire beaucoup? moi je ne sais plus mais alors plus du tout ce que tout ça veut dire, l'un dis cela et l'autre n'est pas d'accord, mais non de bleu vous dooooormmmmeeeezzz tous ou quoi?
ça commence par une schumag et ça va finir par quoi, le temps que l'on discute fait le jeu a ce salopard, il faut menner des actions pour lui montrer que nous sommes toujours là comme vendredi a la scéance, leur rentrer dans la lard autant que l'on peut fini de "jouer aux gentils" tout beau tout mignon...
Bon a vous de voir, mais je pense que je ne suis pas le seul de cet avis!!!!!!

shreck vous salue du bord de son marais

mai 22, 2006 4:44 PM  
Anonymous Anonyme said...

En effet, la grève est suspendue et non finie... Comment se fait-il donc qu’il n’y a pas un jour par semaine (le mercredi par ex) ou tous arrêtent de travailler (juste pour montrer quelle n’est que suspendue) puis bien sûr profiter de l’occasion pour faire le point entre vous, chaque semaine...

mai 22, 2006 5:25 PM  
Anonymous Anonyme said...

Où le lundi vu que les mauvaises nouvelles viennent principalement juste avant le WE

mai 22, 2006 5:27 PM  
Anonymous Anonyme said...

attention lorsque vous parlez de faillite; la situation de SM fin 2005 est la suivante:

Current Assets: env. 95 mio
Short term liabilities: env. 23 mio
Donc: l'entreprise est liquide

Fixed Assets: env. 68 mio
Long term liabilities: env. 17 mio.
Free Cash Flow: +5 mio
Donc l'entreprise est pour ainsi dire non endettée (ce qui ne plait pas forcément car elle pourrait être cible d'un achat (ostile ou pas)) et est capable de générer du cash.

Par conséquent, soyez prudents dans vos approches, car il est fort à parier que SM peut tenir un bon moment face à une autre grève et se permettre le luxe (même à perte) de déplacer son parc machine et fermer tout simplement La Boillat pour le grand désespoir de tous.

Souvenez-vous que pour terrasser Goliath, David n'a pas utilisé l'arme de son adversaire: la force. Au contraire il s'est servi de la ruse. Un jeu de force contre MH risque de se solder dans un bain de sang.

Il est de mon humble avis, que la médiation reste encore la solution la moins mauvaise. S'il vous est possible, tentez coûte que coûte à demander:
1. Un engagement sérieux de SM sur la Boillat sur le long terme.
2. Que les pratiques de mobing cessent de leur part en garantissant de votre côté votre engagement qui, je suis certain, n'est pas chose à remettre en question.

Bon courage et meilleurs voeux.

mai 22, 2006 5:39 PM  
Anonymous Anonyme said...

On ne combat pas et on ne terrasse pas un monstre avec des larmes, mais avec des armes.

mai 22, 2006 5:39 PM  
Anonymous Fritz des rangiers said...

@ question mark

Réfléchi...

Tu crois que les potentiels reprenneurs sont bête au point de vouloir racheter une boîte qui n'a aucune chance de tourner ?

Par contre, sur le moyen terme, ton raisonnement est juste !


Alors, tu comprends pourquoi ça s'agite...

@ anonyme de 17h39

Parce que d'après toi il y avait 93 Mio en caisse en décembre ???

On parle de cash pour que SM puisse tourner. J'ai pas envie de recevoir 1 tonne de tournures Dornachienne en guise de salaire de mai !!
La caisse de retraite, l'AVS, les fournisseurs, le constructeur de la halle de presse Dornachienne non plus !

mai 22, 2006 5:51 PM  
Anonymous Anonyme said...

A vous, les braves de La Boillat,

Vous avez mené et vous menez encore un combat digne d'éloges.

Mais vous êtes bien seuls et face à la toute puissance de M.H. et de ses seconds couteaux, vos chances d'empêcher la destruction de La Boillat sont bien faibles.

Vous avez fait tout ce qui était en votre pouvoir, mais pour de multiples raisons, ceux qui pouvaient sauver La Boillat ne sont pas intervenus ou se sont manifestés bien mollement.

Tout n'est pas encore perdu et il est à espérer qu'un sursaut de ceux qui en ont le pouvoir intervienne avant qu'il ne soit trop tard.

Cassandre

mai 22, 2006 5:53 PM  
Anonymous Anonyme said...

depuis quand la caisse de retraite, l'AVS et le constructeur de la halle de presse Dornachienne sont des actifs? C'est peut-être le cas du stock par contre mais étant donné que les clients sont désespérés, le stock ne devrait pas être obsolète (enfin, je n'espère pas) et donc... il devrait être liquidable!

mai 22, 2006 5:57 PM  
Anonymous Anonyme said...

La grève n'est pas la bonne solution. Il n'attend que ça, une attaque de front pour vous terrasser. Comme disait l'autre, utilisez la ruse, attendez le résultat de la médiation qui mettra Martinou dans une très mauvaise posture. Moins vous parlerez plus il sera dans le brouillard. Il va finir par se faire virer.

mai 22, 2006 6:00 PM  
Anonymous Anonyme said...

@Fritz
Bientôt vous serez payés en billettes de 100.

mai 22, 2006 6:04 PM  
Anonymous bloggeur fou said...

@question mark,

à mon avis, ce qu'une faillite peut apporter c'est:

-faire tomber Martinou et ses potes (j'avoue que cette perspective me séduit assez!),

-donner la possibilité à la Boillat de s'extraire de ce bourbier,en se faisant racheter par des investisseurs désireux de sauver l'usine.

Quand aux gens qui sont partis ou vont le faire(licenciés ou volontaires), avec la bande des dirigeants actuelle ils ne resteraient pas non plus. Ca donne ainsi au moins une chance à ceux qui sont restés et ceux qui n'ont pas encore retrouvé de travail de continuer avec la Boillat.

En me relisant, je réalise que la liste de mes arguments en faveur de la faillite est bien maigre, mais le démantèlement progressif de l'usine me parait être pire encore!

A vous Boillats qui devez décider des actions à entreprendre, je souhaite beaucoup de courage.

Que Dieu vous bénisse

mai 22, 2006 6:09 PM  
Anonymous Anonyme said...

Swissmem quitte EconomieSuisse. Cette possibilité avait été évoquée en fin de semaine dernière par Pierre Castella, membre du comité. Cela n'a a priori rien à voir avec le conflit à la Boillat.

Interview du président de Swissmem sur la RSR d'ici quelques minutes.

mai 22, 2006 6:11 PM  
Anonymous Anonyme said...

Je crois pas à la faillite

Je suis pour un 3ème round et rapidement debleu. Je commence mon nouveau boulot le 1er juin

mai 22, 2006 6:23 PM  
Anonymous tidonnetidonnepas said...

@ Fritz

Le salaire de la peur se fera en rondelles de 10, mais pas en maillechort Boillat mais en short de maille de Dornach.

et un coup de socle!

mai 22, 2006 6:24 PM  
Anonymous Anonyme said...

petit rappel presque sans importance:

début de la grève, ils disaient:

remettez fous au trafail et on tiscute...

Ce qui eu lieu quelque temps plus tard, sous l'égide de la médiation... pour sauvez les licenciers... de plus il avait été dit qu'aucun licenciement devait être prononcé durant la médiation si j'ai bon souvenire.

mai 22, 2006 6:30 PM  
Anonymous Anonyme said...

quand sera la prochaine rencontre prévue pour la médiation entre les employés et SM?

mai 22, 2006 6:32 PM  
Anonymous Anonyme said...

pour que d'autre licenciements soient pronnoncés...........

mai 22, 2006 6:46 PM  
Anonymous Fritz des rangiers said...

@ anonyme de 17h57

Je parle de paiement?!?!?

Je viens de me relire. Vois pas ce que vous racontez !

mai 22, 2006 7:08 PM  
Anonymous alias said...

@ Anonyme 6:23
On comprend bien que tu sois pour ce stupide 3ème round si ça casse tu as ton nouveau job! C'est pas le cas de tout le monde, à la rue on servira plus trop bien la cause...Repartir en grève c'est donner à Martinou la possibilté de fermer tout de suite l'usine, prendre ce qu'il veut et BYE BYE, avec en prime l'excuse parfaite du "c'est la faute au grèvistes" qui ont arrêtés la médiation. Je pense qu'il lui est plus pénible de sortir les salaires que de faire des économies en cas de grève! De plus en pouvant rester sur place on devient des empêcheurs de tourner en rond à tous ses sbires! Et vis à vis des médiats et de la population vaut mieux que Martinou prenne lui la décision de fermer que de lui donner nous l'excuse de le faire...
Je suis persuadé que toutes les provocs de la direction veulent nous inciter à reprendre la grève! Vous n'imaginz tout de même pas qu'ils n'ont pas pensé à ça? On leur à fait le coup 2x!!Ils sont cons mais pas à ce point...

mai 22, 2006 7:09 PM  
Anonymous Power said...

Et si on faisait la grève à l'envers ?
On revient tous, les licenciés, les interdits de site, les libérés de l'obligation de travailler, les cadres, tous quoi !
On reprend possession de notre instrument de travail

mai 22, 2006 7:19 PM  
Anonymous Anonyme said...

On a secoué par 2 fois le cocotier et c'est depuis la reprise du travail que des bananes sont tombées, hein Wilmar et Dani? Continuons à attendre d'autres sont bientôt murs!!! Hein Henri si tu réussis pas à faire remonter la production et toi Gfellender si ton transfert du savoir des Boillat chez tes nouveaux potes de Dornach et la remise en route de la Loewy deviennent des couacs? Et toi le tanseur et gepeto... De grands coups de pompe du maîîître à venir!

mai 22, 2006 7:28 PM  
Anonymous Anonyme said...

@anonyme de 19h09
Bravo je suis de ton avis cela ferait le jeu de martin!
En plus j'éspere que ça va pour un instant,fermer le clapet de Shreck,qui lui,est à 200% pour une nouvelle grève et qui dis n'importe quoi sur ce blog sans réflechir aux conséquences.

mai 22, 2006 7:31 PM  
Anonymous titanic said...

@ Power
Je ne sais pas ce que vous risquez au niveau légal, mais ce serait nickel, et un ulcère de l'estomac pour Ras le et une belle pub médiatique de quoi pourrir la vie à SM!!

mai 22, 2006 7:33 PM  
Anonymous shreck said...

@ powers

ben celle la c'est la meilleur ouais sincerement en voilà une idée qu'elle est bonne.
On reprend notre usine et on les fout dehors,Bols et ses sbires tous quoi.......ahhhh rêver que ça fait du bien.
Franchement tu n'y crois pas quand même?

shreck te salue du bord de son marais

mai 22, 2006 7:34 PM  
Anonymous shreck said...

@ anonyme 7:31

Es-tu vraiment sur que je suis pour un 3eme round?

Pis en plus est-ce que je te parle je ne te connait pas, par contre tu a l'air de me connaitre ben vient me le dire au lieu de faire le malin derrière un anonyme.

mai 22, 2006 7:40 PM  
Anonymous Anonyme said...

@shreck
Si tu ne te souviens pas de ce que tu écris sur le blog,autant ne rien écrire,tul'as expessement signifié à exactement 11h11 ce matin ,alors arrête de déconner!

mai 22, 2006 7:45 PM  
Anonymous Power said...

Ah si, j'y crois à la grève à l'envers et de + en +.

Notre Boillat aurait quand même une autre allure avec un chef des ventes, un Paul à la 2, et le retour de caienne.

Qu'est ce qu'on risque...une violation de domicile et puis alors. On est déjà 133 à avoir perdu notre job, heu pardon, 130.

Je sais pas vous, mais moi, avec ce qu'on a vécu, je n'ai plus peur de rien. ET c'est pas Martinou et ses sbires qui me feront lâcher prise

mai 22, 2006 7:52 PM  
Anonymous schreck said...

@ anonyme

ah autant pour moi.....
En faite je devient fou de rester les bras croisés ....pis mon clapet j'ai pas pour habitude de le fermer:))

mai 22, 2006 7:55 PM  
Anonymous 10 tonnes said...

@ Ceux qui peuvent me renseigner

Le Brisetouphe du Ricard, est-il parti sur la Croisette s'en taper quelques-un en regardant son film?

Le sourd y dur

mai 22, 2006 7:55 PM  
Anonymous Anonyme said...

Joseph Deiss a dit à propos de la Boillat : "le travail a repris et c'est l'essentiel".
Ah bon. C'est donc la grève qui dérange, pas le fait de liquider un fleuron de l'industrie !!!

mai 22, 2006 7:56 PM  
Anonymous Anonyme 6:23 said...

@Power

C'est une excellente idée. Bien meuilleure que la mienne. La grève à l'envers, je la fais 24 sur 24 jusqu'au 1er juin

mai 22, 2006 7:58 PM  
Anonymous Anonyme said...

@sherck
Ok ,c'est pas méchant,mais réfléchi avant de dire des conneries!
Salutations!

mai 22, 2006 7:58 PM  
Anonymous raptor said...

@TOUS
j'AI LU Boillat Hebdo,surtout le début de l'édito ça commence comme ça

EDITORIAL

Chères collaboratrices
et chères collaborateurs

chercher l'erreur,vous avez trouver:il aurait fallu écrire chers collaborateurs n'est ce pas ????
vous allez me dire que tous le monde fait des fautes et qu'il ne serait pas de bon ton de "pinailler",d'accord,ok,sher gut,..oups....,mais bon au prix du papier et au saladier que la boite doit lacher pour ce Victor Hugo en devenir,ça fait désordre.Mais peut être c'est moi qui manque d'intelligence, de finesse,d'humour,d'esprit ludique et qu'en fait il s'agit là d'une provocation d'ordre subliminal pour nous pousser a jouer un jeu..ok c'est mon tour je propose:

CHAIRS COLLABORATEURS
pas mal hein..???
et puis..

schères

serres

ce que l'on Sam use,.. oups... ce que je suis maladroit...

a toi LULU

mai 22, 2006 7:59 PM  
Anonymous shreck said...

@ power

Ne lache surtout pas prise

l'idée est vraiment bonne mais est-elle réalisable?

shreck te salue du bord son marais

mai 22, 2006 7:59 PM  
Blogger Karl said...

Je m'introduis dans le débat juste pour vous en remercier. Cette discussion est très intéressante, et importante. Merci!

mai 22, 2006 8:03 PM  
Anonymous Power said...

@shreck

Faudrait faire une AG du personnel avant le 7 juin. Parce qu'il y en pas mal qui ont retrouvé du boulot pour le 1er juin.

On lance l'idée encore plus loin, on fait comme proposé par anonyme de 6:23. On occupe les postes, même administratifs 24 sur 24

et on oublie pas les candélabres !!!

mai 22, 2006 8:08 PM  
Anonymous raptor said...

@ schreck

Ce serait une idée super la grève a l'envers,c'est génial je serais partant,c'est presque imparable sous certaines conditions...

mai 22, 2006 8:12 PM  
Anonymous titanic said...

@ Raptor
Content de te voir de nouveau en forme!
@ karl
C'est dans ce genre de débat que les grandes idées naissent!
@ Schreck t'as compris le Monsieur t'as dit d'arrêter de jouer les semeurs de zizanie ;-)
@ Power
Rien que l'idée m'amuse

mai 22, 2006 8:12 PM  
Anonymous Un fribourgeois said...

Je viens de découvrir l'idée d'une grève à l'envers. Heureusement que je suis assis, parce sinon... j'en serais tombé sur le cul!!!

Je ne sais pas dans quelle mesure ce serait réalisable, mais je trouve l'idée de base géniale.

Je serais bien sûr très curieux de savoir ce que vous en pensez, mais je crois malgré tout que si cette idée vous intéresse, il vaudrait mieux que vous n'en débattiez pas trop ici. Moins vous en parlerez... plus grande serait la surprise si d'aventure... :-)

mai 22, 2006 8:15 PM  
Anonymous tarecomix said...

C'est de la bombe cette idée de grève à l'envers: sur le cul le martinou celle là il ne l'a pas vu venir.
En plus cela fera parler d la cause au plan national à nouveau.

Que la grève commence !!!

mai 22, 2006 8:32 PM  
Anonymous shreck said...

@ power

ouais mais il faut faire vite très vite et qui s'en occupe?

Tu vois ton idée du tonnerre ...elle interresse plus d'une personne
bordel extra

shreck te salue du bord de son marais

mai 22, 2006 8:46 PM  
Anonymous shreck said...

@ anonyme

je voulait parler de cette grève là:))

je plaisante.....

mai 22, 2006 8:48 PM  
Anonymous Power said...

@shreck

On a rendez-vous lundi à midi. C'est trop tard selon toi ?

mai 22, 2006 8:49 PM  
Anonymous shreck said...

@ power

non pas du tout c'est le dernier moment si tu as besoin d'un coup de main:))

mai 22, 2006 8:51 PM  
Anonymous Rigueur said...

Une grève à l'envers? Comme un monde à l'envers avec cette bande de truands?

C'est une excellente idée, cette grève à l'envers!!!

Comment faire pour que Martinou et sa bande ne profitent pas de cette grève à l'envers?

Ils peuvent très bien retourner la situation en leur faveur en disant par exemple: nous avons réussi à maîtriser la situation à Reconvilier!?!?!?!!!!

mai 22, 2006 8:51 PM  
Anonymous shreck said...

@ rigueur

convoquer la presse par exemple pour leur faire voir que c'est notre usine et pas celle à Martinou ou quelque chose comme ça

shreck te salue du bord de son marais

mai 22, 2006 8:57 PM  
Anonymous Anonyme said...

@power, mai 22, 2006 7:19 PM

Excellente idée.

La même m'avait effleuré lors de ma visite au SIAMS.

Elle a un côté surréaliste, mais imaginez tous ces fantômes reprendre leur place!!!

Et que pourraient-ils bien y faire?
Cette bande de chacals!

Imaginez vos clients retrouver leurs contacts!

Bon c'est un rêve, mais il est si beau...

mai 22, 2006 8:58 PM  
Anonymous power said...

@rigeur

t'en fais pas mon pote, on sera des pros de la communication, les communiqués de presse, c'est nous qui les rédigeront. pas le syndicat. et on appellera un chat un chat ou plutôt une souris une souris d'or hein Karl

@shreck
t'es dans le coup, c'est toi qu'à rendez-vous avec moi, t'as déjà oublié ton mail de cet après-midi !
à tout de suite au bord de ton marais

mai 22, 2006 9:00 PM  
Anonymous shreck said...

@ power


beuh j'en ai fait plusieurs cet après midi... ouvert ou pas ouvert

mai 22, 2006 9:03 PM  
Anonymous dans la mine said...

et portes ouvertes à l'usine 1 et l'usine 2 lors de la manif du 10 et 11 juin

mai 22, 2006 9:06 PM  
Anonymous noir & rouge said...

Un petit coup d'oeil sur le cours d'UMS en vaut la peine: Il n'y a aujourd'hui que des ventes (à part deux petites tentatives de faire remonter le cours par des achats de mini-paquets).
Le début de la fin? Cela m'étonnait qu'UMS ne suive pas le mouvemnt général à la baisse... Mais il y a un moment où cela commence à coûter cher de "soigner" le cours d'une action, surtout "à rebrousse-poil".

mai 22, 2006 9:12 PM  
Anonymous 10 kilos said...

Une grève à l'envers c'est un peu comme une grève du zèle si j'ai bien compris. On oublie d'arrêter de bosser et cela 24H00 sur 24H00.
Encore faudrait-il de la matière.

mai 22, 2006 9:13 PM  
Anonymous shreck said...

@ 10 kilos

dis mon pote il faut qu'on parle....

y en a plein de la matière 380 tonnes d'après ras le

mai 22, 2006 9:15 PM  
Anonymous Anonyme said...

@power
Excellent c'est une très bonne chose ,magnifique !dommage que vous pouvez pas prendre des gens de l'extérieur je viendrais comme intérimaire .Je continuerai mes visites à la 3
Amicalement

mai 22, 2006 9:19 PM  
Anonymous Anonyme said...

Je tiens à féliciter tous celles et ceux qui ont poussent pour cette idée de grève à l'envers. Comme je disais à 17h39, la ruse est certainement plus intelligente à utiliser contre un Goliath prêt à sévir.

J'ai souvent lu dans les communiqués de SM que le problème actuel de productivité de La Boillat résidait justement dans sa grève perlée... Il est fort à parier que cet argument sera reprit toutes les fois qu’il sera utile à la Direction et ceci en particulier dans un communiqué de presse annoncent une hypothétique nouvelle restructuration ou même à l’assemblée générale.

Les actionnaires de SM demandent du rendement ; l’économie financière fonctionne ainsi que cela nous plaise ou pas. Vouloir faire trébucher MH, en particulier lors de l’assemblée générale, requiert par conséquent de démontrer qu’il se trompe dans sa stratégie de démantèlement de La Boillat.

Si vous réussissez par votre idée de ‘grève à l’envers’ à démontrer à TOUT le monde que vous êtes le vrai moteur de SM vous envoyez un signal très fort aux actionnaires et, par conséquent, il devient plus facile de remettre en cause la stratégie de MH.

Une question durant l’assemblée générale du type: ‘M. Hellweg, les ouvriers de La Boillat ont augmenté leur productivité (chiffres à l’appui) depuis 2-3 semaines. Allez-vous continuer à démanteler l’usine de Reconvilier ou allez-vous revoir votre stratégie? Si oui, pourquoi démantelez-vous un site qui augmente sa productivité ?’ aura de l’impact auprès des actionnaires! Coupez-lui l’herbe sous les pieds !

Vous êtes sur le bon chemin.

Meilleurs voeux

mai 22, 2006 9:23 PM  
Anonymous Anonyme said...

J’oubliais dans mon post de 21h23, n’oubliez pas des petits brassards avec le texte ‘En grève pour soutenir la survie de nos emplois’. C’est ce que font les Japonais.

mai 22, 2006 9:26 PM  
Anonymous Power said...

@anonyme de 9:19

et pourquoi pas ? On pourrait très bien imaginer que des gens de l'extérieur nous donne un coup de main pour tenir le 24 sur 24 (suivant les postes bien sûr)

on fait même le gros coup médiatique, quand le directeur des ventes aura fait ses 12 heures, on demande un p'tit kohler de venir le remplacer, on met le flavio à la maintenance et le maxime au labo et tous ceux qui veulent nous aider. Je suis sùr qu'on aura aucune peine à trouver du monde

cette fois-là, t'es sur que le Blick débarque !

mai 22, 2006 9:27 PM  
Anonymous Anonyme said...

Au fait, est-ce que quelqu'un peut me fournir un document qui décrit le contenue de la "stratégie", toujours annoncée dans les communications.

La "stratégie" de Hellweg, selon SA VISION OFFICIELLE, consiste en quoi ? Cela fait des semaines que j'essaye de comprendre.

mai 22, 2006 9:52 PM  
Anonymous bien informé said...

J'ai fais un tour à la fonderie, pour faire une grève à l'envers il faut de la matière pour mettre dans les fours.
Ce n'est pas avec du CuFe du CuMn et du Mg que vous coulerez du laiton ou du maillechort. Plus de zing, d'étain, de cuivre ou de plomb, ils nous ont tout pillé. Pour ce qui est des tournures il ne reste pratiquement rien non-plus. Cette idée n'est pas nouvelle mais elle n'est plus réalisable.

mai 22, 2006 10:05 PM  
Anonymous Anonyme said...

La grève à l'envers, c'est super bon! C'est la technique LIP: «On produit, on vend, on se paie.» Si les clients sont aussi inquiets qu'ils l'ont dit au SIAMS, ils suivront.

Si vous avez besoin d'extérieurs pour tenir la distance, j'en suis.

mai 22, 2006 10:07 PM  
Anonymous Grand-mère said...

la proposition de power à 7.19 pm est plus que séduisante. Si elle est réalisable, ça serait un coup fumant, du jamais vu, de quoi faire des premières pages dans tous les journaux et flanquer une monstre jaunisse à qui-vous-savez !
Je vais me dépêcher de casser ma tirelire et acheter quelques actions, rien que pour assister à l'AG. Il risque bien d'y avoir du spectacle !

mai 22, 2006 10:08 PM  
Blogger Karl said...

@Anonyme de 9:52pm

Le meilleur moyen est de consulter les communiqués de Swissmetal, notamment celui du 9 novembre 2005:

http://www.swissmetal.ch/index.php?id=86&L=2&tx_ttnews[pointer]=4&tx_ttnews[tt_news]=130&tx_ttnews[backPid]=66&cHash=f1daca5944

Mais gardez à l'esprit le fait que la "stratégie" change tout le temps...

mai 22, 2006 10:13 PM  
Anonymous Anonyme said...

débrouillez-vous pour trouver la matière première. Si la direction traine les pieds, incluez les clients pour mettre la pression. Ensuite, il n'y aura plus aucune excuse utilisable par SM.

Prenez-les en contre-pied!!!

mai 22, 2006 10:15 PM  
Anonymous Power said...

Comme il n'y plus de matière, on contourne l'obstacle, on fait venir les télés pour prouver qu'on ne demande qu'à bosser, mais que Martinou nous empêche de faire notre boulot

Faisons preuve d'imagination, on est fort, on est ensemble, une idée réalisable va sortir !

mai 22, 2006 10:18 PM  
Anonymous Anonyme said...

la grève à l'envers voila une idee ki me plait :)

mai 22, 2006 10:25 PM  
Anonymous Anonyme said...

on demande au patron de premec de commander la matière et de la faire livrer à Reconvilier

mai 22, 2006 10:28 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ Anonyme de 9:52:
Le site "portail de soutien à la Boillat" donne l'historique de Swissmetal, où Martin Hellweg apparaît en mai 2003:

http://jb.zonez.ch/index.php?historique

mai 22, 2006 10:28 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ Karl

Merci pour l'info. Je ne comprends toujours rien de sa stratégie, tellement le texte est contradictoire : Nous investirons à Reconvillier 25 mio et 10 mio à Dornach, mais nous ne savons pas encore où nous allons investir. Nous avons une stratégie qui marchera, mais elle ne marchera pas à cause d'UNIA... (je commence à chopper le tournis) => Biffez ce qui ne convient pas.

Mais, j'ai retenu :

"Par contre, l’entreprise n’a pas de fonds pour une politique régionale structurelle."

Cela veut dire quoi en clair ?

mai 22, 2006 10:28 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ power

Est-ce que quelqu'un pourrait faire des photos du stock des matières premières ?

mai 22, 2006 10:33 PM  
Anonymous Anonyme said...

Les gars, je vous propose la chose suivante:

Demain matin première heure: Séance Stratégie (c'est comme ça qu'il disent!!!) où on:

1. Informe tous les collègues de cette idée... étant donné qu'elle risque d'être une solution à première vue absurde, on tente de bien expliquer qu'elle va nous permettre de contredire les propos de grève perlée de MH.

2. Regarde ce qu'on peut produire en fonction du carnet de commande et de notre stock.

2. Analysons si notre stock est insuffisant et on émet immédiatement une requête d'approvisionement à la direction. Entretemps, on contacte tous les clients pour leur expliquer notre approche et on leur demande leur soutient. Si la direction traîne les pieds pour commander la matière première nécessaire, on demande l'aide à nos clients.

4. Contactons les medias (TSR, Journal du Jura, etc.) pour leur expliquer ce que nous allons faire et leur démontrer nos qualités par des faits!

Fini les paroles, maintenant les faits!

mai 22, 2006 10:38 PM  
Anonymous bien réveillé (pas fatiqué ce soir!!!) said...

puré!!!! cette grêve à l'envers,les gars, alors ça C'EST THE TRUC A FAIRE pour montrer Votre dignité, Votre persévérence, et montrer que vous bien + finaux que Martinou le choux pas chou!!!! mazette imaginez le truc!!! si les politiques, les médias s'en mêlent ben ça marquer un gd coup!! ALLEZ Y LES gars!!!

faut résoudre ce problème de matière (montrer qu'on en a plus, ou autre truc...) et foncer avant le 1 juin!!!!! GOOOO les gars ça c'est LE TRUC GENIAL!!!!!


salutations ttes particulières à schreck qui reste de bonne humeur malgrès ces remises au pas !! n'oublions pas que schreck à ses petites manies d'ogre ;-)



bonne nuit/ bonne soirée à toutes et tous!!!!

amicalement

mai 22, 2006 10:40 PM  
Anonymous Power said...

Merci à tous pour l'échange fructueux de ce soir, je m'en vais dans les bras de Morphée...

Bonne nuit à tous et bisou aux potes

mai 22, 2006 10:41 PM  
Anonymous Anonyme said...

Merci à toi Power, ton idée redonne de l'espoir à tout le monde. Elle est peut-être la solution tant attendue. Il ne reste plus qu'à y croire à fond et faire tout ce qui est dans nos possibilités pour inverser cette fichue tendance qui nous mène vers la fin!

Très bonne nuit

mai 22, 2006 10:50 PM  
Anonymous boubou said...

Je ne sais pas si vous allez réussir à dormir avec toutes les idées qui migeottent dans vos petites tête...

Bonne nuit et bonne journée pour demain...

mai 22, 2006 11:00 PM  
Blogger un voisin said...

Super votre eédi (idée à l'envers !).
Pour poursuivre dans votre sens (donc à l'envers), il n'est pas juste de travailler bénévolement. A l'image de SM qui annonce ce jour avoir envoyé les contrats de travail à 30 collaborateurs, je propose que les collaborateurs qui ne sont plus sous contrat envoient un contrat de travail (même conditions que l'ancien) à SM pour contre-signer : les cadres licenciés, les grévistes interdits de site, etc. Personne ne doit travailler sans contrat, il s'agit juste d'un contrat en attente d'une contre-signature de la direction.
J'imagine le communiqué de presse : 150 collaborateurs ont repris le travail après avoir envoyé leur contrat à la direction.

mai 22, 2006 11:17 PM  
Blogger un voisin said...

@ fred
Fais gaffe, ils sont en train de te piquer ta main d'oeuvre !!!

mai 22, 2006 11:18 PM  
Anonymous Anonyme said...

Attention cependant aux personnes interdites (ou non autorisées) de site... évitez toute situation qui pourrait donner de l'eau au moulin à MH.
De plus, faites gaffe en cas d'accident, je ne sais pas ce que l'assurance dirait.
Néanmoins, ceux qui ne sont pas admis au site, peuvent toujours participer indirectement comme par exemple en contactant les medias, fournisseurs, clients, etc.

Cette fois, c'est la bonne!

mai 22, 2006 11:23 PM  
Anonymous Anonyme said...

@anonyme
D'après bien informé le stock ressemble à un garage vide.
Je n'aimerais pas jouer les rabats joies mais je vous rappelle qu'ils vous ont déjà loqueouté une fois quand le stock était encore présent.

mai 22, 2006 11:32 PM  
Anonymous because said...

Au risque de vous décevoir, ce scénario à déjà été évoqué !

Plus précisément au retour de Berne, en avril, de notre équipe de médiateurs.
Une discution sérieuse avait eu lieu avec les hauts cadres Boillats, les commissions et quelques personnes 'stratégiques'.
Sans entrer dans les détails, cette solution, séduisante au départ, c'est vite montrée irréaliste pour pleins de raisons pratiques, juridiques, etc... Et, au final, allait à contre-sens de ce qu'il faut faire pour obtenir l'indépendance de Boillat. Soit la faillite du groupe ou la vente forcée.
Dans les 2 cas, les 'affaires' vont bon train !

Bonne nuit

mai 22, 2006 11:42 PM  
Anonymous Anonyme said...

@anonyme,

le but de cette démarche est de montrer à tous que les employés de La Boillat sont prêts à se battre pour sauver le site et ceci en faisant la grève mais aussi en travaillant comme des forcenés. Si le stock est vide, alors il y a 2 possibilités:
1. SM fait en sorte de se fournir au plus vite afin de répondre à ses engagements auprès des clients.
2. Si SM ne bouge pas, alors ce seront les employés à trouver des solutions pour y arriver et ceci que ca soit grâce à l'aide des fournisseurs, des clients ou même de la tirelire de grand-mère si elle veut bien :-)

Blagues à part, je comprends parfaitement ce que tu veux dire: la difficulté de faire une grève du zèle est immense mais je pense que si nous voulons nous en sortir, il faut tout essayer. Seulement ainsi on aura prouvé au monde entier que nous tenons à La Boillat. Si ensuite MH décide de nous décapiter, alors ce sera avec la tête haute et les gens s'en souviendront.

Enfin, je pense également qu'il est important que les actions soient claires pour tous avec un début et une fin. Pour cette raison, il est indispensable de définir l'objectif (càd de montrer à tout le monde que SM vit grâce à nous et que nous n'avons pas le but de faire une grève perlée) et que cet objectif ait une durée déterminée (le temps nécessaire pour qu'on puisse tirer un bilan de notre travail) comme par exemple 1 mois. Si après cela, on n'arrive à rien (sur la table des négociations avec l'aide des médias) alors ce n'aura pas été la bonne solution. Au moins on l'aura essayée.

Tentons, avec un peu de chance et beaucoup de volonté, on peut arriver à inverser la tendance.

mai 22, 2006 11:51 PM  
Anonymous Anonyme said...

@anonyme
OK partant. De toute façon on a plus rien à perdre.

mai 23, 2006 12:06 AM  
Anonymous jb said...

Je trouve l'idée d'une grève à l'envers séduisante, mais vous invite à prendre certaines solides mesures notamment côté juridique (personnes interdites de site ... ; je rejoint anonyme 23:23), et surtout côté loi sur le travail (LTr). Mais il existe heureusement souvent une parade, sinon on ne pourrait plus produire dans notre joli pays.

Pour les photos, je vous mets en garde sur l'aspect "propriété intellectuelle". Vous devez vous assurer que vous ne dévoilez pas de secrets de fabrication, ou une situation garantissant un avantage concurrentiel.

mai 23, 2006 12:12 AM  
Anonymous Anonyme said...

@JB
A la Boillat il est seulement permis de filmer mais pas de photographier.

mai 23, 2006 12:20 AM  
Anonymous shreck said...

@ bien réveillé

salut mon gars désolé de t'avoir loupé vendredi

une prochaine j'espère à la 3 ou ailleur à toi de voir a+

shreck te salue du bord de son marais

mai 23, 2006 1:06 AM  
Anonymous Anonyme said...

1 -OCCUPER L'USINE.
2 -CONVOQUER LES MEDIAS.
3 -SE REFAIRE TOUS LES CONTRATS DE TRAVAIL DANS LES REGLES DE LA CCT.
4 -ANNONCER AUX CLIENTS QU'UNE NOUVELLE DIRECTION (c'est à dire vous) REPREND LA GESTION DE RECONVILIER.
5 - CONVOQUER MARTIN ET SES SBIRES POUR UNE SEANCE D'INFORMATION.
6 - INVITER DEISS A L'INAUGURATION DE LA NOUVELLE BOILLAT REPRISE EN MAIN PAR SON PERSONNEL.


ACTION à LA FOIS SYMBOLIQUE ET CONCRETE PEUT APPORTE UNE NOUVELLE ISSUE.

EN TOUS CAS, IL EST BON DE SORTIR DE LA DEPENDANCE IDEOLOGIQUE DE LA SPECULATION FINANCIERE.

CELA REMETTRA EN MEMOIRE QUE SANS BRAS QUI PRODUISENT, IL N'Y A POINT DE PROFIT.

OCCUPATION DANS LE SENS ACTIF ET PRODUCTIF DU VOCABLE: EXCELLENTE ANTIDOTE CONTRE MENACES ET REPRESSIONS. METTRE L'ADVERSAIRE SUR SON DOS. AH QUELLE BELLE IMAGE !

BRAVO !
ETUDIEZ BIEN VOS PLANS D'ACTIONS, ORDONNANCEZ LES JUDICIEUSEMENT ET SOYEZ BONS COMMUNICATEURS.

BONNE NUIT AVEC LA TÊTE PLEINE ET LE COEUR REMPLI D'ESPERANCE. FORCE ET COURAGE VOUS ACCOMPAGNENT.

ANONYME QUI SUIT VOTRE MOUVEMENT. DEPUIS 2003.

mai 23, 2006 2:37 AM  
Anonymous Anonyme said...

illégalitéééé, quand tu nous tiens. la la la la

mai 23, 2006 7:11 AM  
Anonymous Anonyme said...

Tout a fait épaté par la "fermeture" d'esprit de "tu sais qui", il y a quand meme un truc que je ne comprend pas...
Des clauses de ce protocole de travail on bien été baffouées! Y a-t-il pas un droit du travail en Suisse ? Y a-t-il aucun moyen judiciaire de réglé l'affaire ? Où alors les personnes compétantes en la matière fermeraient gentillement les yeux contre un petit quelque chose de la part du maitre ???

Et la plainte que Unia a déposé pour liscenciement abusif ? je n'ai jamais entendu de suite...

QU'EST-CE QUE FAIT LA JUSTICE ?????

Bonne chance au Boillats !!
LA BOILLAT VIVRA

mai 24, 2006 9:37 PM  

Links to this post:

Créer un lien

<< Home