jeudi, mai 18, 2006

Et le gagnant est... Alleeeeeeeeeeez!

Je n'ai pas eu le temps de faire un "édito" à la hauteur, suite à un empêchement de première urgence (joyeux anniversaire à l'urgence en question!). Il manque donc la suite du périple de Martinou. Avec mes excuses.

Souris d'or?

Le vendredi 12 mai, le jury a désigné le gagnant du concours de la Souris d'or. Mais c'est aujourd'hui, jeudi 18 mai à 17H, au salon Orbit-iEX, à Zurich, que le résultat sera annoncé. A cet effet, une délégation de 3 Boillat sera sur place, afin de recevoir le prix, s'il y a lieu.

Voilà, les dés sont jetés. Karl espère un double 6! Mais, on ne le soulignera jamais assez, le blog est un outil participatif. Et, si "Une voix pour la Boillat" devait gagner, prenez tous cette victoire comme étant un peu la votre, car votre participation a rendu possible des choses que jamais Karl n'aurait imaginées. Tout cela, bien sûr, en souhaitant très fort qu'un jour, c'est la victoire de la Boillat que nous fêterons!


Nouveaux contrats de travail

Les 30 personnes réengagées par Swissmetal le seraient sur la base d'un contrat assez fantasque. En effet, les bases sur lesquelles se fondent le contrat en question avaient été refusées en votation par les Boillat voici plus d'une année, mais acceptées à Dornach.

Le contrat prévoit notamment que le signataire s'engage à "sauvegarder fidèlement les intérêts légitimes de l'entreprise". Le "légitime" relevant bien sûr de l'interprétation qu'en ferait le maîîître. De plus, il est prévu que la durée annuelle de travail, de 2'080 heures, puisse être répartie sans aucun garde fou, une modification étant "communiquée à l'employé au moins 3 jours ouvrables à l'avance par son supérieur direct".

"Pour chaque jour de travail qui tombe en raison de vacances, de jours fériés, de service militaire ou d'autres absence payées (maladie, accidents, etc.), est pris en compte le nombre d'heure que l'employé aurait dû effectuer selon le tableau de service s'il avait été présent".

En langage décodé, on appelle ça du travail sur appel. "Tu viens quand on veut, ouvrier! Et surtout, dooors bien, car tu en auras besoin pour travailler selon les horaires que nous te concocterons". Bien sûr, si l'employé est malade, il se peut que, par un hasard farceur, le tableau de service (qui est la référence de l'horaire de travail) mentionne qu'on n'a pas besoin de lui durant sa période de maladie (sauf les 3 premiers jours, car Martinou est bon). En effet, la flexibilité étant totale, à 3 jours près, pourquoi ne pas donner un peu de congé non payé à un employé malade? Pourquoi se priver de tondre le mouton, si laineux et si doux?

Quant au salaire, il est comme l'horaire: fluctuant, et garni de 25 jours de vacances annuelles.

Mais le gâteau, comme toujours avec Swissmetal, est soigneusement caché sous la cerise. Jouons à "Question pour un champion" avec Martin Hellweg:

"Je suis un long papier ennuyeux avec plein d'articles et d'alinéa partout, et on me trouve uniquement en Suisse. Négociée âprement entre des partenaires sociaux, généralement un syndicat et une association patronale, je m'applique à des branche économiques, comme l'industrie des machines, des équipements électriques et des métaux (MEM). Ma fonction est de fixer le cadre contraignant qui lie employés et employeurs d'une branche, sous une forme contractuelle. La première lettre de mon nom est un "C" et je suis, je suis..."

"Un Couillon!"

Mais non, Martinou, petit égocentrique, nous ne parlons pas de toi, pour une fois! Il s'agissait bien sûr de la CCT. Et, à propos de la CCT, devinez quoi... Aucune référence n'y est faite dans le contrat d'engagement proposé par Swissmetal. "Dooormez, je le veux!"

Dès lors, on peut conclure en signalant qu'un tel contrat n'est pas légal, ni au regard d'Unia, ni à celui de Swissmem (qui n'accoure plus à la défense de Martin Hellweg, mais traitera probablement ce dossier sans trop d'empressement).


Unia parle

Revoilà Unia qui, dans un communiqué de presse plutôt bien senti, relance le débat. Bien sûr, le syndicat n'a pas manqué de relever le caractère illégal de ces nouveaux contrats de travail. Mais Unia ne s'arrête pas là, souligne en long et en large combien Swissmetal se moque de tous ses interlocuteurs, "condamne avec la plus grande sévérité", "exige", "exhorte" et, bref, ne mâche pas ses mots.

Même si Unia se refuse à parler de mobbing, les pressions exercées par Swissmetal sont qualifiées de "chantage" et sont "inadmissibles". Le nombre de travailleurs en arrêt maladie est aussi remis en cause et "représente un taux tout à fait confomre à la moyenne d'absentéisme". La responsabilité de la faible production de la Boillat incombe donc intégralement à Swissmetal, qui ne fournit pas la matière première nécessaire, et ne fait pas le nécessaire pour que les machines fonctionnent.

Bref, un communiqué à lire!


Swissmetal baragouine

Plus haut, je parlais gâteau sous la cerise. Assurément, nous avons affaire à une pièce montée, et l'étage inférieur nous attend avec le communiqué publié par Swissmetal en réponse à Unia.

Relevons que ce communiqué s'est fait attendre. Joint par l'ATS, comme le relate cette dépêche, Swissmetal (donc Sam, le domestique de Martinou) n'a pas réussi à répondre. Le maîîître, poursuivant certainement ses lointains voyage en quête d'une ligne de crédit, n'était pas là pour dicter sa réponse au fidèle Sam.

Mais il valait la peine d'attendre. Merci, Swissmetal, pour cette poétique traduction en français (la version allemande est lisible, contrairement à son clône dégénéré. Enfin, il me semble). Le titre, d'abord: "Unia continue à alimenter le conflit à Reconvilier par une polémique imparable". Swissmetal a traduit unhaltbarer, "des plus intenables" par "imparable", quel beau lapsus!

De plus "Toujours et encore Unia affiche un comportement qui conduit dans une impasse"! Si, si, puisque Swissmetal le dit, certainement en s'appuyant sur un logiciel de traduction (à tester ici si vous voulez rire) et un dictionnaire allemand - moldo-slovaque.

Autre morceau de bravoure: "Swissmetal trouve particulièrement étrange que deux mois après l’échec de la grève illégale, le syndicat Unia et diverses autres forces politiques qui sont responsables de cette grève continuent leur action destructive à l’encontre de la stratégie du groupe Swissmetal orientée vers l’avenir". Vous souvenez-vous d'une série télévisée nommée La Quatrième dimension? Sam Furrer et son maîîître doivent certainement l'avoir trop regardée, et voient de l'étrange partout. Ou alors c'est la méthode Coué.

Un dernier pour la route (boire ou écrire, il faut choisir. Sam a choisi, il boit d'abord, et écrit ensuite): "Swissmetal s’efforce de continuer à promouvoir la confiance et la motivation et d’accélérer la normalisation de la collaboration à l’usine de Reconvilier". Ca... Si une chose se normalise à Reconvilier, c'est bien l'existence de la collaboration, par exemple au travers d'une riche production cinématographique. Merci, Sam, de l'admettre enfin!

Swissmetal se refuse donc à tout commentaire direct sur les arguments développés par Unia. Ce serait trop risqué. Mieux vaut parler de "phase mutations structurelle particulièrement intense" pour la branche des cuivreux, ou de "stratégie" et menacer de fermer la Boillat, plutôt que de s'expliquer sur des contrats de travail qui ne respectent pas la CCT.

Quant à la qualité de la traduction, on ne peut s'empêcher de lever les yeux au ciel (et d'attendre le rapport d'activité 2005...). Les effets de la "stratégie" sont décidément perceptibles sur la qualité, à tous les niveaux. Si vous trouvez mon "édito" peu drôle, n'hésitez pas à aller lire le communiqué de Swissmetal pour vous dérider. Effet garanti!

Le Journal du Jura publie un article sur cet échange de mots doux entre Unia et Swissmetal.

78 Comments:

Anonymous fan_de ! said...

Toujours pas vu le film: les yeux dans les pneus...

Tristophe, tu déconnes, avec internet t'as vite fait de diffuser ton oeuvre.

mai 18, 2006 7:05 AM  
Anonymous Rigueur said...

Quand la bourse s'affole, il y a certainement quelques individus du même calibre que Martinou qui sortent des raisons du style:
1) Le pétrole, l'élément déclencheur.
2) Une panique sans raison
3) Surréaction des marchés
4) Le risque d'inflation
...

Franchement, ces mecs sont incapable de se remettre en cause ou quoi?

Il est impossible pour eux de concevoir que à force de brasser de l'air, on va finir par créer des tempêtes.

Par contre, comme il s'agit de l'air, eux, les spéculateurs sont toujours blancs comme neige. Eh oui, il n'y a aucune preuve matérielle pour les coincer. Il n'y a que des paroles dans l'air.

mai 18, 2006 7:41 AM  
Anonymous jfbo said...

@KARL

Le "communiqué" de SM est extrêmement mal traduit. Si mal d'ailleurs qu'on peut se demander s'il ne devrait pas être retraduit par un vrai bilingue.
En effet, certaines phrases ou certains mots me semblent traduits d'une manière très fantaisiste.

Ex. paragraphe 1:

"... Swissmetal wird nicht zulassen, dass dies passiert und zuvor die notwendigen Konsequenzen ziehen."

traduit par:

"... Swissmetal n’acceptera pas une telle situation et prendra au préalable les mesures qui s’imposent."

Paragraphe 3:

"...[zwingen]...die Interessen eines Standorts über die Interessen des Gesamtunternehmens zu stellen."

traduit par:

"... [contraindre] l'entreprise à faire prévaloir les intérêts de l’ensemble de l’entreprise au détriment de ceux d’un site."

Là c'est carrément un contresens...

N'étant pas vraiment germanophone (tant s'en faut), j'aimerais bien avoir l'avis d'une bonne volonté bilingue!

Serait-il possible de la trouver sur ce blog oú on rencontre tant de bonnes volontés?

Bien sûr, cette littérature est très indigeste, mais je pense que de démontrer leur incompétence ou leur malhonnêteté dans tous les domaines a quelquechose de rassurant pour les lecteurs!

mai 18, 2006 8:18 AM  
Anonymous jfbo said...

@KARL

Mes excuses pour mon 8:18, l'édito n'était pas prêt!!

mai 18, 2006 8:27 AM  
Anonymous Dardevil said...

Chaque jour je me dis, cette fois on est au fond du trou, il ne peut plus rien arriver de pire ! Et chaques jours "Les beaux" de cette direction de requins nous ré-invente le pire...
Aujourd'hui ces contrats !

Il ne peut plus rien nous arriver de pire...jusqu'à demain !

mai 18, 2006 10:10 AM  
Anonymous buck fush said...

Que de bla bla dans toute cette histoire!

Les techniques de domination du capital et du pouvoir en général passe de plus en plus par une diarrhée verbale servant en fait à noyer le poisson.

Le poisson: conditions de travail, mobbing, licenciements, restructurations pour le profit immédiat d'investisseurs douteux (comme Laxey Partners Ltd dans le cas de SM) et de managers non moins douteux...

Les médias souvent enclins au spectacle, aux exagérations verbales plutôt au silence, sont-ils prêts à rentrer dans ce quotidien de la domination et à rendre compréhensible au plus grand nombre les rapports de force qu'il révèle?

Même si l'implication des médias est relativement important dans ce conflit, le superficiel l'emporte souvent sur l'essentiel. Et les autres conflits latents du monde du travail en Suisse et ailleurs sont ignorés ou presque.

mai 18, 2006 10:48 AM  
Anonymous Anonyme said...

Il parait que notre Tristophe Godard a changé de pseudo. Il désire se faire appeler Tristophe Lelouche c’est plus proche de la réalité.

mai 18, 2006 10:49 AM  
Anonymous troll et bus 1 said...

@ buck fush
Si nous nous battons ce n’est pas uniquement pour nous car nous ne souffrons pas de nombrilisme aigue. Conne le disait Corinne nous avons mis le pied dans la porte et nous ne désirons pas le retirer. Notre combat est long car tous les requins de la finance ne veulent pas que nous gagnions et ainsi créer un précédent.
Je crois que les médias régionaux sont plus souvent sur le terrain que nos incapables de Dornachians pour pouvoir refléter la réalité telle que nous la vivons tous les jours. Nous sommes victime de MOBBING nous avons subits des licenciements punitifs et nous n’avons plus la possibilité de travailler. J’invite toutes personnes à visiter nos stocks de matière première pour constater les dégâts, tout est vide ou presque, les peu de matière restante n’est pas utilisable car elle se compose de pré alliages que nous utilisons parcimonieusement.

BOILLAT NOUS SOMMES BOILLAT NOUS RESTERONS

mai 18, 2006 11:01 AM  
Anonymous shreck said...

@ karl

déjà des émotions?

ils serront 4 à Zürich

Allé mon gars encore quelques heures et .....

LE GAGNANT EST......

shreck te salue du bord de son marais

mai 18, 2006 11:11 AM  
Anonymous Anonyme said...

J'éspère de tout coeur que ce blog reçoive la souris d'or.

Déjà pour notre précieux ami Karl, qui mérite la reconnaissance de l'énorme travail qu'il a accompli.

Egalement pour la cause, si le blog reçoit la souris d'or, cela aura certainement un echo médiatique.

Meilleures pensées à vous tous.

mai 18, 2006 11:23 AM  
Anonymous Anonyme said...

Les trop grands salaires des top managers.



Soit ils justifient leurs hauts salaires et dans ce cas c'est tout le système qui doit être changé. Car un système qui génère de telles inégalités ne sera bientôt plus accepté socialement et politiquement.


Soit ils reconnaissent que gagner 100 fois plus n'est jamais justifié et qu'il faut changer cela.
A ce moment le système peut s'adapter.

mai 18, 2006 11:48 AM  
Anonymous Anonyme said...

Swissmetal s’efforce en permanence de développer de nouveaux alliages, de nouvelles méthodes de production et de nouvelles applications pour des marchés d’avenir tels que la technologie médicale, l’industrie automobile et l’industrie aéronautique. Cette grande capacité d’innovation est essentiellement basée sur une étroite collaboration avec les clients, relations privilégiées qui perdurent souvent depuis des décennies.

Ben aujourd'hui je me demande ce qu'ils développent chez Deutschmétal!!!

mai 18, 2006 12:35 PM  
Anonymous humble avis said...

Bravo d'avance à Karl et aux bloggueurs de "une voix pour la Boillat"... chaque jours ce sont des infos en or massif, des "éditos" aussi poilants que sérieux - il faut le faire!
En ce qui me concerne, je décerne à ce blog mes plus vives félicitations et espère bien fort que la délégation de Reconvillier raménera La Souris d'or, bien méritée et bien mignonne, en plus de cela!!!

BRAVO aussi à uzine3.ch pour ses 100'000 visiteurs et la grande qualité des infos, et à jb.zonez.ch :-D

VIVA! LA BOILLAT LIBRE VIVRA!

mai 18, 2006 12:36 PM  
Anonymous oignon rouge said...

@ à la délégation

Bonne route pour Zurich ! Je pense aussi aux délégués, car j'imagine leur émotion sur place - par rapport à la mienne, oh là là.

Si le jury a eu de l'intelligence et de la sensibilité, sûr que vous reviendrez avec la Souris.... car c'est objectivement le seul choix possible.
Farpaitement.

vive le blog de Karl, des Boillats et de leurs amis, et vive la Boillat.

mai 18, 2006 1:01 PM  
Anonymous Anonyme said...

On vous tient les pouces pour Zürich. Vous le méritez.

mai 18, 2006 1:06 PM  
Anonymous Fritz des rangiers said...

@ anonyme de 12h35

Une fois de plus, vous confondez Boillat avec Swiss / Deutsch-metal !

Dornaque n'a plus rien innové depuis des lustres !

mai 18, 2006 1:13 PM  
Anonymous Chat botté said...

Cette Souris, je veux la ramener à la mésâ pour la mâger...

Parce qu'on la bien méritééé et Karl en premier lieu

Miaaammm, miaaammmm

mai 18, 2006 1:14 PM  
Blogger larissa said...

moi aussi j'espère que vous reviendrez avec la souris dans la poche je vous souhaite bonne route et un bisou pour la route pour shreck.
Et bravo pour les 100 000 visiteurs pour la 3 c'est génial bravo a tous bravo a toi Fred.

mai 18, 2006 1:32 PM  
Anonymous Anonyme said...

@RIGUEUR
Bonjour,

*** LE POURQUOI DU COMMENT D'UN MINI-KRACH

** Voilà, c'est arrivé ! Il s'est produit ce que nous pressentions depuis plus de deux mois... et tout se déroule conformément au scénario que nous vous avions exposé dans nos chroniques et sur notre audiotel depuis vendredi dernier. Nous recommandions de solder toutes les positions, à l'exception de France Télécom et de Vivendi, qui a gagné plus de 5% au cours des premiers échanges hier avant de finir à l'équilibre -- tandis que le CAC 40 dévissait de 3,18%.
[NDLR : Philippe Béchade recommande d'ailleurs aujourd'hui l'achat de calls, que nous ajoutons à nos positions put afin d'être couverts quoi qu'il arrive ! Pour connaître tous les détails de cette stratégie, composez le 0899 707 009*...]

Mais il faut avoir le triomphe modeste -- et même reconnaître que c'est une victoire à la Pyrrhus. Après tout, depuis le 10 mars dernier, tous les arguments que nous avancions pour vous inciter à vous méfier d'une hausse boursière totalement anachronique -- voire d'une rare absurdité -- ont été systématiquement pris en défaut par des investisseurs littéralement affamés de papier, et qui voyaient les OPA fleurir comme un cerisier japonais au cours des semaines suivantes.

Le CAC 40 a enregistré ce mercredi sa plus forte chute en trois ans (moins une semaine). Il faut remonter jusqu'au 19 mai 2003 pour trouver trace d'une débâcle supérieure à -3% : l'indice n'avait perdu "que" 3% le 11 mars 2004 et 2,6% le 10 mai de cette même année. Tiens, encore une date anniversaire !

La bourse de Paris ne fait que retracer ses niveaux planchers du 9 mars dernier. Nous estimions alors que le franchissement des 5 000 points quelques jours auparavant constituait déjà un exploit, et que la hausse des taux et la consolidation du dollar devaient conduire à un reflux du CAC 40 sous les 4 950 points.

** Il aura donc fallu pas moins de 11 semaines pour que les évènements nous donnent enfin raison. Vous comprendrez que nous n'ayons pas le coeur à pavoiser, car nous venons de revivre pratiquement le même cauchemar que lors de la spirale haussière observée de janvier à mars 2000, lorsque éclata la bulle Internet.

Les day traders avaient alors pris possession des indices boursiers, et la hausse de la veille devenait chaque jour la meilleure garante de la hausse du lendemain. Les opérateurs possédant deux sous de jugeote et un maigre bagage de notions économiques étaient priés de les laisser tassés au fond d'un tiroir, sous une pile de vieux extraits de comptes-titres, lorsqu'ils rallumaient leur ordinateur pour passer une rafale d'ordres d'achats en ligne.

Aujourd'hui, c'est à une rafale d'ordres de vente que nous avons assisté. Et cette précision ne manque pas de sel ! En effet, depuis le début du mois de novembre, ce sont des program trading qui règnent sans partage sur la tendance ; ils étaient paramétrés de telle sorte qu'ils demeuraient systématiquement acheteurs tant que le CAC 40 ne perdait pas plus de 150 points, et pour être encore plus précis, tant que l'indice se maintenait au-dessus de sa moyenne mobile à 50 jours.

Cela a naturellement commencé à se gâter vendredi dernier -- d'où la diffusion d'un message d'alerte sans équivoque sur notre audiotel -- lorsque le CAC 40 est retombé sous les 5 165 points, un seuil sur lequel nous n'avions cessé d'attirer votre attention depuis le 26 avril dernier et le second échec du marché parisien sous les 5 260 points.

Avec la cassure des 5 060 points (plancher de la mi-avril et niveau proche de la MM 100), nous avions la conviction que le temps allait franchement se gâter et tourner à l'orage. Cependant, nous n'avions pas cerné de timing précis s'agissant de la dégringolade du CAC 40 sous les 5 030, et nous étions loin d'imaginer que la bourrasque de ce mercredi emporterait dans sa fureur dévastatrice la toiture et les murs porteurs... puis le plancher des 5 000 points et, dans la foulée, celui des 4 970 du 9 mars dernier.

Est-il besoin de beaucoup s'étendre sur le pourquoi de cette purge ? Il y avait tellement d'épines susceptibles de faire éclater la bulle ! Sachez pour l'anecdote que tout s'est déclenché à 14h30, suite à la parution des statistiques américaines concernant l'inflation. Une hausse de 0,3% du core rate en avril succède à une progression équivalente en mars, ce qui propulse le taux central à +2,3% en rythme annuel, bien au-delà de la "fourchette de confort" de la Fed -- sans oublier que l'indice global des prix à la consommation grimpe de 0,6% au lieu des 0,5% attendus.

Il n'en fallait pas davantage pour relancer les spéculations sur un nouveau tour de vis de la Fed fin juin, car si les chiffres de l'inflation concernant le mois de mai sont de la même teneur que ceux des deux mois précédents, Ben Bernanke sera contraint d'agir en conséquence. La BCE se fera un devoir de suivre le mouvement, même si elle s'en défendait par avance -- et vous n'y croiriez pas une seconde, puisque l'inflation atteint 2,4% en zone euro en avril après 2,2% en mars.

** Les T-Bonds US abandonnaient hier soir 0,4%, soit 5,17% de rendement sur le 10 ans et 5,3% sur le 30 ans. De leur côté, les marchés obligataires européens ont été emportés par la tourmente, avec un Bund qui décroche de 0,55% et dont le rendement se retend au-delà des 4,045% (3,97% mardi). Le 2 ans a re-franchi mercredi le cap des 3,33%, ce qui valide l'anticipation de trois resserrements de +75 points des taux en Europe d'ici fin 2006.

Le différentiel de rémunération reste quasi stable de part et d'autre de l'Atlantique, à environ 112 points de base sur les bons du Trésor de maturité 2016. Cependant, le dollar a repris +1,5% en l'espace d'un après-midi, revenant d'un plus-bas de 1,2920 : il re-franchit les 1,2750/euro et se rapproche des 110,50 yens.

Les chiffres américains des prix à la consommations n'expliquent pas ce mouvement -- ou alors très marginalement ; c'est en fait l'euro qui a été victime de lourds dégagements, alors que Thierry Breton, évoquant la chute du dollar (-7% en un mois), a averti que ce genre de dérive méritait une ferme vigilance et "que tout sera fait pour que cet écart ne s'élargisse pas".

Les cambistes y ont vu un sérieux avertissement et n'excluent pas une intervention concertée des banques centrales. Nous retenons surtout que du point de vue du gouvernement français, qui se fait probablement l'écho de récentes conversations avec Christian Noyer (le gouverneur de la Banque de France) ou Jean-Claude Trichet, l'appréciation de l'euro commence à poser problème.

Les marchés, eux, ne s'en étaient pas aperçu -- ou ils avaient retourné les théories économiques classiques comme de vieilles chaussettes -- et considéraient désormais que le dollar et les indices boursiers de la zone euro devaient évoluer non plus en parallèle... mais de façon symétrique et inversement proportionnelle.

A force de marcher sur la tête, et même muni d'un bon casque (renforcé par un épais matelas d'options de vente, de puts warrants et autres credit default swaps), la pression sanguine finit toujours par causer des vertiges et des étourdissements... Et lorsque l'on perd l'équilibre et que l'on retombe sur ses pieds, on flirte avec l'évanouissement -- ou, dans de nombreux cas, avec le fameux "trou noir", où l'on ne contrôle plus rien, et surtout pas sa chute.

** Si le "pourquoi" de la chute des marchés trouve mille explications, jugées jusqu'à présent inutiles et non pertinentes, le "comment" d'un plongeon de 3,3% résulte d'un facteur bien précis ; nous évoquions dans un chapitre précédent le program trading et la question des paramétrages.

Il est évident que le seuil de déclenchement des ordres de vente automatisés sur le CAC 40 était la moyenne mobile à 100 jours, soit 5 035 points environ. La déferlante a été d'autant plus spectaculaire que les traders ont collectivement identifié les mêmes paliers de rupture.

La question subsidiaire à mille milliards d'euros -- et à laquelle nous ne pouvons vous proposer que le timide éclairage (à la bougie) de l'analyse technique --, c'est : "jusqu'où peut se perpétuer cette débâcle" ?

Nous avons beaucoup traité du CAC 40, mais nous nous sentons un peu à l'étroit au milieu des 40 blue chips de la cote parisienne. Nous préférons à présent nous intéresser à l'Euro-Stoxx 50. Il s'est effondré de 3,35%, à 3 605 points, pulvérisant le support oblique moyen terme des 3 680 points, puis, dans la foulée, la MM 150 (3 640 points), ce qui ne s'était plus produit depuis mai 2004 !

Avec la cassure des 3 650 points puis des 3 638 points (le plus bas du mois de février), l'Euro-Stoxx s'expose maintenant à une chute libre en direction du plancher annuel de 3 540 points, puis du support oblique long terme qui transite vers 3 460 points. Il est difficile d'imaginer que l'Euro-Stoxx puis remonter fermer le gap des 3 750,44 (MM100), et encore moins celui -- plus spectaculaire -- des 3 837.

Par construction, vous en déduirez que si l'Euro-Stoxx doit encore chuter de 4%, le CAC 40 pourrait alors fort bien tutoyer les 4 726 points dans un avenir relativement proche ! Si ce niveau précis ne vous "parle" pas, sachez qu'il s'agit tout bonnement du plancher annuel du 23 janvier.

Rejoindre un tel niveau présenterait un inconvénient majeur : la tendance haussière de long terme pourrait être facilement invalidée... et il n'y pas un programmateur de logiciel de gestion indicielle qui ignore l'importance décisive d'un tel

mai 18, 2006 1:35 PM  
Anonymous délégation said...

@ Chat botté

Non tu ne croqueras pas la Souris.
Vas aux Genevez bouffer le nez au JePeTo car là il y a à manger avec tous les mensonges qu'il dit il doit avoir un sacré long pif.
N'oubliez pas que c'est un des principaux artisans de la stratégie Hellwegienne avec Raz le.

Trois gros cons.

mai 18, 2006 1:38 PM  
Anonymous Petit ours said...

A quelques heures du résultat final, osons un petit pronostic:

Le requin d'or: à Martinou

Le vautour d'or: à Fridou

La taupe d'or: (n'a pas été distribuée, il y avait trop de nominés et le jury n'a pas eu le temps de faire son choix).

La souris d'or: au blog de Karl bien entendu...

...et de toute façon, souris d'or, d'argent ou de bronze, Karl t'es un chef !

mai 18, 2006 1:39 PM  
Anonymous Anonyme said...

... et même si c'est une souris en chocolat, bravo à Karl et à sa géniale idée de lancer ce blog!

mai 18, 2006 1:58 PM  
Blogger un voisin said...

Une souris qui combat les requins !

Ce n'est pas commun, mais qu'est-ce que c'est efficace. C'est un peu comme la petite souris des dents ... personne ne lui dit rien, mais elle sait tout !

Merci à Karl pour son énorme investissement. Bonne chance aux Boillats qui vivent des temps très durs.

Votre combat à tous force le respect.

mai 18, 2006 2:07 PM  
Anonymous Caïenne said...

@ Karl et aux autres

Nous sommes sur le départ pour Züri,

le résultat estimé:

5ème : le Rat dort: à celui de nuit

4ème : La souris jaune-orange à
poil de carotte du mont
cul

3ème : La souris de bronze au
Jepeto

2ème : La souris d'argent à moi

ET

1er : LA SOURIS D'OR à toi et
Nous.

Excuse Martinou, mais tu ne sait pas bloguer, donc pas de prix, donc pas de sous-sous pour toi!!!

des nouvelles plus tard directement sur le site SWISSMETAL!

mai 18, 2006 2:09 PM  
Blogger larissa said...

alors bonne route et shreck ta pris tes boules kies car avec le specimen que tu as dans le coffre hein cayenne.....je plaisanteeee

mai 18, 2006 2:47 PM  
Anonymous tica said...

je croise les doigts, je croise les doigts ...

mai 18, 2006 2:52 PM  
Anonymous Anonyme said...

La souris dooooort ..... n'est-ce pas maître ?

Tenons les pouces.

mai 18, 2006 3:34 PM  
Anonymous oignon rouge said...

SOURIS

H - 1

j'ai le coeur qui bat très fort

mai 18, 2006 4:03 PM  
Anonymous paddy said...

Pétition Boillat 2006:

9713 signatures validées (8250 saisies par les "petites mains"... grobeks!).

Les doublons (510) ont déjà été déduits.

Si on pouvait afficher 10'000 ce soir (et/ou demain matin parce que ça passera dans les journaux) juste après la victoire écrasante du blog de Karl (hein Karlito?) ce serait aussi un joli coup de pub et ça donnerait envie à ceux qui hésitent!!

PS: plus que 3 minutes!!!

mai 18, 2006 5:00 PM  
Anonymous paddy said...

2 minutes...

mai 18, 2006 5:00 PM  
Anonymous paddy said...

1 minute

mai 18, 2006 5:02 PM  
Anonymous paddy said...

1 minute

mai 18, 2006 5:02 PM  
Blogger solidarnoch said...

Qui a la souris d'or '

mai 18, 2006 5:03 PM  
Anonymous Anonyme said...

Alors ?????

C'est rageant de faire "refresh", "refresh", "refresh" sans info... ;-)

Croisons les doigts !!!

mai 18, 2006 5:09 PM  
Blogger Karl said...

A la seconde où je saurai, vous saurez!

Mais, si la remise de prix a lieu a 17H, il faut considérer que quelques discours, remerciements de sponsors et autres vont repousser l'échéance d'un poil.

Pour le moment, c'est Bernard Rappaz qui présente les différents blogs.

A tout de suite! ;-)

mai 18, 2006 5:11 PM  
Anonymous Anonyme said...

C'est le blog de Ludo Monnerat qui l'a !

mai 18, 2006 5:11 PM  
Blogger Karl said...

@Anonyme de 5:11pm

Quel humour!

mai 18, 2006 5:14 PM  
Anonymous oignon rouge said...

quoi ???

c'est quoi ce bronx ?

c'est pas vrai ???? c'est une blague !

mai 18, 2006 5:15 PM  
Blogger Karl said...

Apparemment, le sens de l'humour d'un certain anonyme ne fait pas rire gran dmonde. Donc, répétons-le: l'anonyme en question, à part s'il est embre du jury, ne peut dire vrai.

mai 18, 2006 5:19 PM  
Anonymous tsel said...

un flingueur? j'y crois pas, c'est pas possible

mai 18, 2006 5:19 PM  
Anonymous Anonyme said...

En direct de Zürich, le prix n'est pas encore remis

mai 18, 2006 5:20 PM  
Anonymous screugneugneu said...

Maintenant je fais aussi "refresh" ici des fois que:

http://blog.goldenemaus.ch/

Arff c'est insupportable comme attente!

Allez allez allez! Hop Karl!

mai 18, 2006 5:25 PM  
Anonymous oignon rouge said...

on attend, quelle tension....

vive le blog de la boillat

mai 18, 2006 5:25 PM  
Anonymous pasdupe said...

j'suis à zürich mais pas au bon endroit (j'étudie mes séries d'analyse...) alors jsuis autant impascient que vs tous!!!


à tte!!!

vive le blog!!

mai 18, 2006 5:31 PM  
Anonymous paddy said...

on s'détend...
Un p'tit café...

mai 18, 2006 5:32 PM  
Anonymous oignon rouge said...

@ paddy

café ? j'ai la nausée paddy !

mai 18, 2006 5:34 PM  
Blogger Karl said...

Ils en sont à la présentation de la dernière catégorie (blogs thématiques).

Courage ^^

mai 18, 2006 5:37 PM  
Anonymous paddy said...

Meunon...pas de nausée.
Confiance
C'est certain qu'il y aura du bruit!
Alors un peu plus un peu moins...

mai 18, 2006 5:38 PM  
Anonymous tsel said...

'tain ils font des discours en trois langues ou quoi?
Y a schmid qui cauuuuuuuuuuuse?



ça va long!

mai 18, 2006 5:38 PM  
Anonymous crépuscule said...

Que c'est pénible ces quelques minutes d 'attente.
ALLEZ KARL !

mai 18, 2006 5:38 PM  
Blogger Karl said...

GAGNE!!!!!!

mai 18, 2006 5:39 PM  
Anonymous humble avis said...

BBBBBBRRRRRRRRAAAAAAVVVVVOOIOOOOO!!!!!!!!!!!!!

mai 18, 2006 5:40 PM  
Anonymous oignon rouge said...

oui paddy le blog doit et VA gagner c'est juste l'émotion de l'attente tu comprends pra rapport au symbole que ça représente

mai 18, 2006 5:40 PM  
Anonymous Anonyme said...

Génial! Encore une bonne nouvelle.

mai 18, 2006 5:41 PM  
Anonymous bloggeur fou said...

HOURRA!!!!

mai 18, 2006 5:41 PM  
Anonymous crépuscule said...

Super Karl,félicitations pour ton super blog, le roi des blogs.

mai 18, 2006 5:41 PM  
Anonymous oignon rouge said...

KARL

C'est GAGNE ?!


WOUAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHH
YAHOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU

LARMES DE JOIE
BRAVO A TOUS

VIVE LA BOILLAT

VIVE KARL

mai 18, 2006 5:42 PM  
Anonymous pasdupe said...

ouhouhouhouhouhouhouhouhouhouhouhouhouhouhouhouh

trop génial les boillats!!!!!
paske c'est bien VOTRE blog!!!!

aha c'est martinou qui sera content, en plus à zh!!! ;-)

trop bien

tte bonne fête et soirée à Vous!!!

mai 18, 2006 5:43 PM  
Anonymous Anonyme said...

... on boira un coup à la santé du Karl, virtuellement tous ensemble!

mai 18, 2006 5:43 PM  
Blogger chtite fourmi said...

@KARL
MAGNIIIIIFIIIIQUE!!!!!!
Quel bonheur enfin une justice dans ce monde pourri! BRAVO KARL du pur bonheur! Enfin un moment de joie depuis des mois!

mai 18, 2006 5:44 PM  
Anonymous pasdupe said...

à la une......

mai 18, 2006 5:45 PM  
Anonymous lauk said...

Super! Si c'est pas une belle récompense pour tous ceux qui se battent!!
Bravo Karl!

mai 18, 2006 5:46 PM  
Anonymous screugneugneu said...

YAHOOO BRAVOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO !!!!

Karl, et vous tous les Boillats, vous êtes géniaux!!!

J'en connais qui vont moins rire, ha ha!!! :-)

WE ARE THE CHAMPIONS MY FRIEND... !!!

mai 18, 2006 5:46 PM  
Anonymous paddy said...

Souris d'Oooor!

Plus de 100'000 pages vues sur uzine3

10'000 signatures sur la pétition (enfin... presque: plus de 9800)

Santé!

Grobeks Karl

mai 18, 2006 5:47 PM  
Anonymous pasdupe said...

à la deux....

mai 18, 2006 5:48 PM  
Blogger dos formatted said...

Bravo à Karl et à tous les bloggeurs!

L'union fait la force!

Hip Hip Hip Hourra

Faites sauter les bouteilles de champ!


La solidarité fera plier Hellweg et la Boillat VIVRA!

mai 18, 2006 5:51 PM  
Anonymous jfbo said...

@Karl

Bravo!

et

Merci d'engager une telle énergie et un tel talent pour une cause qui n'est pas forcément la vôtre!

Quel peinte de bon sang!

mai 18, 2006 5:52 PM  
Anonymous tsel said...

VIVE LE BLOG
VIVE LA BOILLAT
VIVE KARL
ET SURTOUT VIVE LES BOILLAAAAAAAAAATS!!!!!!

mai 18, 2006 5:53 PM  
Anonymous Blondinet said...

On vient d'apprendre que Bols convoque une assemblée du personnel vendredi. C'est sûrement pour annoncer la victoire du blog une "VOIE POUR LA BOILLAT".
Comme ça il pourra une fois laisser éclater sa joie en public.
J'espère qu'il sera entouré de tous son staff.

mai 18, 2006 5:54 PM  
Blogger solidarnoch said...

Aprés une tension indescriptible, ou mes nerfs était à vif, et mon coeur battait la chamade, oufffffffffffffffff.

Bravoooooooooooooooo karl et tous les bloggeurs, bravo les boillats et tous ceux qui les soutiennent.

Une excellente nouvelle pour la cause, encore félicitation, aprés le prix de Bienne, celui ci. J'espére que cela va faire parler de la Boillat en Suisse allemande, c'est trés important.

mai 18, 2006 5:54 PM  
Blogger Karl said...

Merci à vous tous!

C'est notre victoire à tous, et celle de la Boillat!

Bravo!

mai 18, 2006 5:55 PM  
Anonymous humble avis said...

Merci pour le lien:

http://blog.goldenemaus.ch/

La cérémonie y est décrite minute par minute: 17:37:
Gagnant: "une voix pour la Boillat"!
Avec des photos d'autres minutes, celles d'avant, à l'apéro. Y a 1 surprise ;-))

Génial, tu es génial Karl, et les Boillats!!! MERCI!

LA BOILLAT VIVRA!

mai 18, 2006 6:00 PM  
Blogger Karl said...

J'ai posté un nouvel "édito", très bref... Pouvons-nous poursuivre sur celui-là?

Merci à tous! Merci beaucoup!

mai 18, 2006 6:01 PM  
Anonymous Anonyme said...

Super Karl, un verre à ta santé

mai 18, 2006 6:07 PM  
Anonymous epok epik said...

Quelle joie !!!! Bravo Karl, je crois qu'on ne pourra jamais assez vous remercier pour avoir été l'inventeur de ce blog plus que nécessaire à la lutte des Boillat.

C'est un sacré encouragement à poursuivre et à conserver votre ligne si pleine de bon sens !

mai 18, 2006 6:08 PM  
Anonymous Grand-mère said...

Je viens d'ouvrir mon ordi....je voulais être sûre du résultat et voilà la nouvelle MAGNIFIQUE, SUPERBE,GENIALE,FANTASTIQUE,MERVEILLEUSE, mais surtout,surtout, une récompense tellement,tellement MéRITéE!
Bravo, bravo, bravo et mille gros becs!!
Il manque juste quelque chose à notre joie à tous: voir la gueule de Martinasse!

mai 18, 2006 6:37 PM  
Anonymous Zézette said...

@Karl
Un énorme HIP HIP HOURRAAAA pour la souris d'or!!! Félicitations!

@Tous
Que de bonnes nouvelles pour nous! 100'000 et plus sur le site de l'uzine3, près de 10'000 signatures pour la pétition, c'est GENIAL! L'Martinou n'a qu'à bien se tenir...

Un grand BRAVO à toutes et tous qui oeuvrez pour la cause des Boillat.

mai 18, 2006 6:38 PM  
Anonymous supporter said...

@ tous
Après cette "longue" attente et le journal de ce soir à la tsr, on peut dire BRAVO et MERCI à Karl et
à PRECI DIP DURTAL DELEMONT, donc
à la Boillat

mai 18, 2006 8:04 PM  

Links to this post:

Créer un lien

<< Home