jeudi, février 23, 2006

IMPORTANT

En ce moment même, la situation est très confuse. L'assemblée du personnel a eu lieu, mais s'est déroulée de manière peu claire. Le syndicat a exigé que les employés votent la reprise du travail. Rolf Bloch aussi. Tout 2 sous la menace de laisser tomber les grévistes.

Le vote de l'assemblée a donné ce résultat, selon l'ATS, information confirmée:

URGENT Grève à Swissmetal Boillat Les travailleurs mettent fin à leur mouvement
Reconvilier (ats)
Les ouvriers de l'usine Swissmetal Boillat à Reconvilier (BE) ont voté jeudi l'arrêt de leur mouvement de grève par 138 oui contre 63 non. Le travail devrait reprendre lundi.

Donc, plus de 100 employés se sont refusés à voter, dégoûtés qu'ils sont. Certains ont vomi.


Mobilisés au moment du vote à Loveresse:

Police cantonale: 30 flics, 3 voitures dont au moins une banalisée, 2 dépanneuses, 3 bus, 1 chien. Pas de grenadiers. Ils semblent ne pas vouloir faire de zèle, d'après de bonnes sources, mais attendaient le résultat du vote.

Bravo pour le fonctionnement de l'Etat suisse. Personne n'est capable de prendre en charge le problème au niveau politique, et la tentation de faire faire le ménage via la police est grande...

La flicaille, une fois le vote acquis, a commencé à se démobiliser.

Faire voter les gens sous une menace fliquière n'est pas acceptable. Même l'Irak occupé est mieux loti. C'est un scandale!

D'après un commentaire de "Paddy" sur le blog, les grévistes disent avoir surtout pris en compte la pression des syndicats et de Rolf Bloch, plus que celle de la police. En fait, je signale que nombre d'entre eux n'étaient pas au courant de la présence policière, au-delà d'une rumeur.

Pour le moment, il semble donc que le travail à la Boillat devrait reprendre lundi, avec une grève suspendue, mais bien des employés ne sont pas franchement de cet avis. Les "négociations" devraient reprendre à ce moment. La direction de Swissmetal est aux abonnés absents.
Pendant ce temps, P. Rebstein occuperait la fonction de directeur du site.


Une dépêche ATS de 16h48 pour toutes celles et ceux en quête d'informations supplémentaires (merci Bob Morlock!):

Grève à Swissmetal Boillat Les employés arrêtent leur mouvement - Reprise du travail lundi Reconvilier BE (ats)

Les ouvriers de l´usine Swissmetal Boillat à Reconvilier (BE) ont voté jeudi l´arrêt de leur mouvement de grève par 138 oui contre 63 non. Ils se sont ralliés au protocole de médiation de Rolf Bloch. Le travail devrait reprendre lundi avec l´ouverture de négociations.

La proclamation des résultats a eu lieu dans un silence pesant. De nombreux ouvriers ont manifesté leur abattement a l´issue du vote. "On se casse, on n´a plus rien à faire ici", a ainsi lancé un gréviste. Des discussions animées ont aussi eu lieu dans l´usine. "On nous a mis le couteau sous la gorge", a ajouté une ouvrière.

Vote de raison

"On va mettre de l´ordre pour reprendre le boulot lundi", a expliqué le porte-parole des grévistes, Nicolas Wuillemin. Pour lui, il s´agit d´un vote de la raison sans enthousiasme. "On va maintenant se battre pendant les négociations", a-t-il ajouté.

"Si on refusait, c´était fini pour nous", a estimé de son côté Mario Grünenwald, président de la commission ouvrière. Reprendre le travail peut aussi permettre d´attirer d´éventuels repreneurs, a-t-il ajouté. "Si on refusait le protocole de médiation, on était tout seul, c´était 350 licenciements et une évacuation de l´usine."

Les ouvriers sont sortis seuls ou en petits groupes de l´usine 2 où a eu lieu l´assemblée du personnel et le vote à bulletins secrets. La presse n´a pas été autorisée à assister aux débats. La direction de Swissmetal devra maintenant lever le lock-out sur le système informatique pour que le travail puisse reprendre.

Soulagement d´Unia

Le syndicat Unia, qui avait appelé à la reprise du travail, a paru soulagé. "Le personnel a ainsi manifesté un sens des reponsabilités face aux clients et à la région", a estimé Renzo Ambrosetti, co-président du syndicat Unia. Il a estimé qu´un vote négatif n´aurait pas été compris à l´extérieur.

Le vote de jeudi constitue un coup de théâtre dans la mesure où la veille les employés du site de Reconvilier ne s´étaient même pas prononcés sur la proposition de médiation, les commissions du personnel l´ayant jugé insuffisante sur un point considéré comme crucial.

Pressions

Selon certaines sources, le revirement est intervenu sur pression à la fois de Rolf Bloch, le médiateur nommé par le conseiller fédéral Joseph Deiss, et du syndicat Unia qui représentait les travailleurs autour de la table de médiation, avec une délégation du conseil d´administration de Swissmetal.

Jeudi matin, les représentants des ouvriers ont en effet rencontré directement Rolf Bloch, a précisé Unia. L´ancien industriel, ex-patron des Chocolats Camille Bloch à Courtelary (BE), leur a apporté les éclaircissements qui la veille les avaient incités à ne pas procéder à un vote sur la proposition de médiation.

Approche constructive

Unia n'a pas manqué de saluer l´arrêt du mouvement de grève, qui ouvre la porte désormais à une négociation qui devrait débuter la semaine prochaine en même temps que la reprise du travail. Le syndicat avait délégué outre Renzo Ambrosetti deux membres de son comité directeur, Fabienne Blanc-Kühn et André Daguet.

Les négociations devraient se dérouler entre Swissmetal d´une part, le personnel de Reconvilier et Unia d´autre part. Le syndicat ajoute espérer une attitude constructive du conseil d´administration du groupe métallurgique basé à Dornach (SO) et le renoncement à de "nouvelles provocations" de son côté.

Si tout se passe comme prévu, le mouvement de grève aura finalement duré près de cinq semaines. Ce qui en fait l´un des plus longs et des plus durs de ces dix dernières années en Suisse.


Une dépêche ATS de 16h57 pour toutes celles et ceux en quête d'informations supplémentaires (merci Bob Morlock!):

Grève à Swissmetal Boillat. Le conseiller fédéral Joseph Deiss salue la reprise du travail Berne (ats)

Le conseiller fédéral Joseph Deiss a salué jeudi le vote sur l´arrêt de la grève à l´usine Swissmetal Boillat à Reconvilier (BE). Il s´agit d´une "première solution" qui permet l´ouverture de négociations, a souligné le Département fédéral de l´économie (DFE).

Joseph Deiss avait lancé mercredi un nouvel appel au dialogue entre les parties au conflit. Le ministre de l´économie était déjà intervenu il y a deux semaines en proposant la nomination d´un médiateur, Rolf Bloch, dont le rôle a consisté à amener le personnel et le syndicat Unia à une même table de négociation avec Swissmetal.

"Il faut régler les problèmes dans l´esprit de la paix du travail", a indiqué à l´ATS Evelyn Kobelt, porte-parole du DFE. Elle a en outre rappelé que Joseph Deiss espérait qu´à l´avenir les conflits du travail soient abordés systématiquement de cette manière, dans le sens de la tradition en Suisse.

Une dépêche ATS de 17h21 pour toutes celles et ceux en quête d'informations supplémentaires (merci Bob Morlock!):

Grève à Swissmetal Boillat. Des camions de Swissmetal ont tenté de s´approcher de Reconvilier

Reconvilier BE (ats) Alors que les grévistes étaient réunis à huis clos dans l´usine pour se prononcer sur le protocole de médiation, des altermondialistes et des habitants de la région sont venus annoncer à la presse que des camions étaient en route pour venir chercher du matériel et l´acheminer à Dornach (SO).

La tension était à son comble lorsque des voitures de police ont été vues près de Reconvilier (BE). Plusieurs automobilistes ont alors mis leur véhicule devant l´usine pour empêcher les camions de charger.

Les grévistes n´ont semble-t-il pas été mis au courant de cette agitation qui s´est emparée des membres du syndicat Unia et des représentants de la presse. Selon les explications obtenues sur place, la direction de Swissmetal aurait dépêché des camions pour prendre du matériel si le personnel refusait de suspendre la grève.

Arrêtés à Bienne

Mais les camions ne sont jamais venus jusqu´à Reconvilier. Ils ont été arrêtés près de Bienne. Reste que cette manoeuvre aurait pu faire définitivement capoter la médiation de Rolf Bloch.

Depuis lundi 12h00, la justice a interdit aux grévistes et au syndicat de troubler l´accès aux bâtiments. En cas d´empêchement, la direction pouvait faire appel à la police.


A part ça, il y a Fr. 98'070.- sur le fonds de grève de la commune de Reconvilier. Merci pour votre soutien!

170 Comments:

Anonymous Nayan said...

Argl argl...
c'est le moment de croiser les doigts pour vous, les grévistes. Et de se mobiliser pour ceux qui sont dans la région.
De Lausanne, je croise les doigts et pense fort à vous!

février 23, 2006 3:36 PM  
Anonymous dos formatted said...

Ah! ça c'est le choc! Je viens de me connecter après le boulot il y a 3 minutes. Pour une surprise, c'est une surprise.

Faites gaffe le gars. Ne vous laissez pas manipuler.

Que Dieu vous aide!

février 23, 2006 3:49 PM  
Anonymous pg said...

C'est très dur d'être bloqué au boulôt à plus de 50km... à l'ouest je vous rassure!
Heureusement que derrière chaque policier, il y a un homme de la région!
J'espère vraiement que ça irra!
Pas de conneries et que Dieu vous garde!

février 23, 2006 3:50 PM  
Anonymous Anonyme said...

URGENT
Grève à Swissmetal Boillat
Les travailleurs mettent fin à leur mouvement
------------------------------------------------------------------------


Reconvilier (ats) Les ouvriers de l'usine Swissmetal Boillat
à Reconvilier (BE) ont voté jeudi l'arrêt de leur mouvement de
grève par 138 oui contre 63 non. Le travail devrait reprendre
lundi.

février 23, 2006 3:51 PM  
Anonymous dos formatted said...

Je ne sais pas ce qui c'est passé. Mais j'ai comme l'impression que la méthode Hellweg fait des petits.

Sans informations du "front" Je prends le risque d'affirmer:

A malin, malin et demi.

Bravo les gars!

La Boillat vivra!!!

février 23, 2006 3:53 PM  
Anonymous jurabernois said...

Le bus, c'est pour embarquer les gens ... C'est honteux.

février 23, 2006 3:55 PM  
Anonymous Anonyme said...

Alors que notre "beau et tranquille pays" est dirigé par 7 "sages" sans la Sagesse, un seul homme (vraiment petit)et qui n'a pas besoin de se déguiser pour parader au carnaval de Cologne, arrive à mobiliser une force policière, c'est tout simplement de la démocratie à l'envers! C'est à dire de la dictature pure et dure... Et dans cette dictature il n'y a qu'une seule chose à faire... une balle là ou ça fait mal!! Courage à tous et de tout coeur avec vous....

février 23, 2006 4:00 PM  
Anonymous Anonyme said...

Je suis avec vous depuis le début, mais je me demande si UNIA est avec vous ou contre vous car personne ne peu changer la suite de ce que les dirigeants on prévu.
Quand vous n'aurez plus de travail et de salaire demandé à UNIA de payer vos factures car à bussgny pour les gens de Filtrona ils n'ont rien fait

février 23, 2006 4:01 PM  
Anonymous Anonyme said...

En gros:
Soit vous votez oui, soit on vous casse la gueule...

février 23, 2006 4:03 PM  
Anonymous dos formatted said...

que font les médias?

février 23, 2006 4:07 PM  
Anonymous jurabernois said...

L'ancien directeur du site est reconduit dans ses fonctions durant la période de la médiation

février 23, 2006 4:08 PM  
Anonymous Bobine said...

Je ne sais pas pourquoi, mais tout ça sens le coup foireux. Les informations sont vraiment confuses, que se passe-t-il exactement ???

Courage à tous et faites ce qui semble être le mieux pour vous !!!

février 23, 2006 4:11 PM  
Anonymous Bobine said...

Pourquoi on ne peut plus aller signer la pétition sur l'autre site ?

février 23, 2006 4:14 PM  
Blogger Karl said...

Le Message "IMPORTANT" est fréquemment modifié.

Je corrèle toutes les infos de journalistes avec des infos de terrain.

Merci de ne pas vous démobiliser.

février 23, 2006 4:19 PM  
Anonymous jurabernois said...

@bobine :
On vous tiens au courant pour boillat.org ; le site est très sollicité. désolé et merci de votre patience à toutes et à tous.

février 23, 2006 4:20 PM  
Anonymous oignon rouge said...

Aux infos de 16 h, RSR La Première a informé du vote des grévistes, rien de plus.

février 23, 2006 4:20 PM  
Anonymous Anonyme said...

Ecoutez aussi RJB par le net pour ceux qui comme moi sont hors région, il y a de temps en temps des compléments d'informations qui y passent
http://www.rjb.ch/?page=59

février 23, 2006 4:21 PM  
Anonymous Anonyme said...

Je ne vois pas en quoi la présence policière a poussé les gens à voter oui à la reprise du travail. Arrêter de délirer : si les gens ont voté oui, il y a d'autres raisons, à chercher du côté des syndicats certainement qui sont en train de perdre les pédales. Vous avez tenu 30 jours avec courage. Devant quoi reculez-vous maintenant ? Courage.

février 23, 2006 4:21 PM  
Blogger Karl said...

Saint Webmester, priez pour www.boillat.org ;-)

A part ça, c'est dur la situation :-(

février 23, 2006 4:23 PM  
Anonymous Anonyme said...

Euh, www.boillat.org à l'air d'être hébergé au Texas... y'avait pas plus près??
Merci quand-même à ceux qui s'en occupent!!!
C'est vrai que la bande passante à du exploser!

février 23, 2006 4:23 PM  
Anonymous réaliste said...

Bravo ! Enfin !

Je salue la majorité des grévistes qui font confiance à M. Bloch et qui montrent l'exemple en mettant la main à la pâte. Vous avez retrouvé votre dignité même dans la souffrance. Je suis persuadé que M. Bloch veillera aux droits des employés. Il a tenu toutes ses promesses lors de l'affaire des fonds en deshérence et s'en est très bien sorti !

février 23, 2006 4:24 PM  
Blogger Karl said...

@anonyme de 4:21

La présence policière signifiat l'évacuation forcée de l'usine en cas de "Non".

Même si les syndicats ont agi de manière discutable, la présence de la police n'est pas innocente.

Mais les syndiacts sont un lobby, tandis que la police représente l'Etat.

février 23, 2006 4:24 PM  
Anonymous Anonyme said...

En fait, 138 contre 63 + 100 abstensions, j'appelerais pas ça une majorité moi...

février 23, 2006 4:25 PM  
Anonymous Anonyme said...

La situation est dure mais encore une fois, chacun a ses raisons pour voter dans un sens ou l'autre qui sont toutes défendables. Surtout que les industriels de la région qui vous ont soutenu se mobilisent dans le sens du maintien des activités de la Boillat à Reconvilier.
Bon courage à tous pour la reprise, ça ne sera pas facile de vous retrouver entre grévistes et non grévistes et de revoir certains cadres... On continue à vous soutenir.

février 23, 2006 4:26 PM  
Anonymous paddy said...

Dispersion en bon ordre.
Arrivé sur les lieux vers 15h15, nous étions 60-80 (?)
Peu clair. Le représentant d'UNIA est parti, visiblement torturé. Je ne savais pas ce qui s'était passé exactement.
Ce n'est pas une infomation définitive. Mais ici aussi c'est très confus. On va laisser décanter. Je tiens cependant à relater ce qui ressort des discussions avec les personne ssur place.
En gros bine sûr, et vu par un "néophyte":
R. Bloch et UNIA ont menacé de tout lâcher si les ouvriers n'acceptaient pas la proposition.
Les personnes ayant voté (138 oui contre 63 non) l'ont semble-til fait sous la pression, non pas de la force policière, mais plutôt sous un chantage.
C'est ce qui ressort des discussions avec les personnes sur place.
C'est pour ça qu'il faut laisser décanter. Et continuer d'ouvrir les yeux.
Une fin aussi abrupte est étonnante quand on sait le soutien dont le mouvement a bénéficié. Les ouvriers n'ont sûrement pas retourné leur vest sans raison.
Attendons la suite et les exlicaiton de médias un peu prompts à annoncer la fin d'un mouvement tel que celui-là. Moi je suis toujours circonspect.

février 23, 2006 4:27 PM  
Anonymous Back in Black said...

Putain mais faut faire qqch contre ces fumiers et le plus rapidement possible.

On a l'impression que le syndicat s'est rangé. C'est incroyable ça.

Ces camions doivent absolument être bloqué de facon régulière ou non.

Pourvu que cela se termine bien.

http://membres.lycos.fr/torhgrim/3d/mod_bf_warhammer40k/armee.jpg

février 23, 2006 4:31 PM  
Anonymous Anonyme said...

Un grand bravo à UNIA si ce qui est écrit ici est vrai : le syndicat vient de saboter le mouvement par un chantage ! La mère Blanc n'a plus besoin de fanfaronner à la TV tous les soirs : elle est encore moins crédible qu'Hellweg (en tous les cas moins endurante). Je vous ai soutenu financièrement car votre combat est juste. Vous avez fait preuve de courage, mais je remarque que la gauche a peur pour son image de marque et se retire. Bravo les communistes, c'est du beau. Quant à la présence policière, constatons-là comme une conséquence de la malfaisance de nos lois : tout pour le fric et la propriété privée. Je suis dégoûté.

février 23, 2006 4:33 PM  
Anonymous Back in Black said...

Sinon je suis sur une piste de mon côté. Ca risque éventuellement de faire mal. Je l'espère en tout cas

février 23, 2006 4:34 PM  
Anonymous Anonyme said...

Non mais vous vous attendiez à quoi? 100% de oui? 100% de non% avez-vous oublié le facteur humain?

février 23, 2006 4:36 PM  
Anonymous jurabernois said...

En effet, le site est hébergé par expatriée au Texas (logique non ?). En ce moment, le pauvre bosse dur dessus.

Courage Expatriée, "fous-y" comme on dit.

Regardez le status sous jb.zonez.ch.

février 23, 2006 4:38 PM  
Anonymous Bobine said...

Faut-il se rendre sur place le plus vite possible ????

février 23, 2006 4:39 PM  
Anonymous Zorro said...

@dos formatted "que font les médias?" 4:07 PM
@ celles et ceux du blog/

J'ai écouté le flash de Fréquence Jura à 16h. Le journaliste (Hostettler) en direct de La Boillat a donné plein de détails intéressants sur ce qui se passe à Reconvilier.
Par exemple, que les camions sont en fait des camionnettes envoyées par Swissmetal mais bloquées quelque part vers Bienne sur ordre du maire de Reconvilier afin de ne pas faire monter la pression...
Autre affirmation: les voitures de police sont rassemblées à Loveresse car il y a là un garage qui les répare...
A Loveresse encore il y avait une manif totalement indépendante de "l'affaire Boillat", c'est pourquoi il y avait du trafic là-haut...
JE NE PENSE PAS QUE LE JOURNALISTE ETAIT MANIPULé!!!
Essayez d'écouter le dernier flash (www.rfj.ch)

@tous les grévistes: bon courage pour la fin de la journée! Tenez-nous au courant.
Demain comme aujourd'hui LA BOILLAT VIVRA!

février 23, 2006 4:40 PM  
Anonymous Anonyme said...

ALERTE ALERTE ALERTE ALERTE ALERTE!!!! Il se passe quelquechose. ATTENTION ATTENTION quelquechose se passe. ah?... on me dit que quelquechose est sur le point de se passer,.... si toutefois... celà voulait bien arriver..... oui!?.... allo?.........Ah? toujours rien? eh bien je vais rendre l'antenne, à vous Cognac-Jay.

février 23, 2006 4:41 PM  
Blogger Karl said...

A LIRE:

@Bobine et à tous:

De ce que je sais, il n'est pa snécessaire d'aller su rplace pour le moment.

Le vote des grévistes étant ce qu'il est, l'affaire se tasse temporairement au moins.

Une surprise peut néanmoins se produire..

février 23, 2006 4:41 PM  
Anonymous Anonyme said...

Ah... je reprends l'antenne, . oui ici en direct du site, ....... hé bien cette fois je suis en mesure de vous informer que l'alerte de tout à lheure à bel et bien eu lieu d'être car en effet, une mouche à pété. Le pet de cette mouche à bien été confirmé par nos correspondants, il à été nous dit-on clair, précis, mais pas tonitruant, bref, un magnifique pet de mouche. splendide. je rends l'antenne après confirmation de la véracité de cette information. (Travail des média...!) Il y en a un qui se posait des questions un peu plus haut sur le travail des médias, hé bien voilà, il est servi.

février 23, 2006 4:45 PM  
Anonymous paddy said...

@ anonyme de 4:33 PM

Calme. J'ai bine précisé que ce que je disais à propos d'UNIA et R. Bloch n'était pas limpide. Inutile de se cristalliser sur ce qui pour le moment n'est pas vérifié.
Sur le site d'UNIA:
"Réuni en assemblée aujourd'hui, le personnel a accepté la proposition de médiation de Rolf Bloch à une large majorité, par 138 contre 63."

Combien de votants présents au total?
Combien d'ayant droit si on ajoute les absents?
Combien de bulletins "blancs"

Ces informations-là manquent pour qu'on puisse dire si oui ou non il y a eu chantage, biaisage, vote opportun ou manipulation. C'est bête, d'accord, mais moi je ne sais pas. J'attends.

Autre chose encore. M. Hellweg est toujours au carnaval?

février 23, 2006 4:45 PM  
Anonymous Anonyme said...

Et si on pouvais demmander à la cantonalle d'organiser son pick-nic annuel de brigade un peu plus loin la prochaine fois...

février 23, 2006 4:49 PM  
Blogger Karl said...

Je connais Hostettler et la personne qui m'a renseigné. Je fais parfaitement confiance à la personne qui m'a renseigné.

Surtout que ça a été corrélé.

D'autre part, je vous signale que je fais un travail sérieux autan tqu epossible, et que je reviendrai sur mes informations si elles s'avèrent fausse. Mais je vérifie tout auprès de plusieurs sources, sachez-le.

Enfin, 138+63=201. Or les employés sont plus de 300. Nombre d'entre eux, une centaine donc, ont quitté les lieux au moment du vote.

Merci!

février 23, 2006 4:51 PM  
Anonymous Anonyme said...

@Karl

Mais qu'est-ce que c'est que ce délire de répression policière?
En gras et en rouge? C'est quoi ces commentaires anti-flics? Non mais vous êtes en train de devenir parano ou quoi? .....pourquoi pas l'armée de l'air? les chars? L'US Navy?

février 23, 2006 4:51 PM  
Blogger Karl said...

@Anonyme de 4:51

Ce n'est pa sun délire de ma part. Le problème posé par cette grève est éminemment politique, et les autorités compétentes (Deiss) n'en veulent rien savoir.

Dès lors, la tentation est grande de résoudre le problème par une application restrictive du droit, en forçant l'évacuation de slieux par les grévistes.

février 23, 2006 4:55 PM  
Anonymous Daniel said...

Si se que Karl nous dit en votant non : "la présence policiére serait intervenu, le médiateur Bloch et le syndicat se retirait de la négociation" c'est n'est plus un vote démocratique, mais un vote sous la pression.
Si cela se confirme, voila ou on en arrive dans notre pays, ou des Hellwegg, des boursicoteurs, et le fric en général font la loi.
Tout n'est pas perdu. Maintenant il faut nous mobilisez pour trouver le maximum d'idées pour pouvoir contrer les dirigeants de Swissmétal durant la nogociation, par n'importe quelle méthode.
Courage la Boillat, j'espére qu'il y aura une fois une justice en se bas monde.

février 23, 2006 4:56 PM  
Blogger Karl said...

Mais enfin, étiez-vous sur place?

Moi, j'ai écris ce commentaire voilà une heure, pour informer les gens sur le vif.

Si vous êtes capable de mieux, n'hésitez pas à nous renseigner...

février 23, 2006 4:57 PM  
Anonymous Anonyme said...

absolument.. c'est du catastrophisme a l'état pur! vous perdez la tête

février 23, 2006 4:57 PM  
Anonymous paddy said...

@Anonyme de 4:51PM
• C'est quoi ces commentaires anti-flics?

Les premières infos donnaient effectivement à penser.
Et si cela s'était avéré, c'est vrai qu'il y a de quoi s'énerver.
Karl s'est peut-être emballé, mais peut-être pas tant que ça.
Fallait faire vite aussi...

février 23, 2006 4:58 PM  
Anonymous Anonyme said...

RJB annonce que les négociations commenceront lundi à 14h au SIP à Tramelan.

février 23, 2006 4:59 PM  
Anonymous orage mécanique said...

Nous avons perdu. Oui, perdu. Le Karnavalesque doit être mort de rire... Ce soir ce sera champagne et cotillons à Cologne.

Prise d'otage en bonne et due forme de la part d'un médiateur d'un conseiller fédéral se déclarant impuissant face à Martinou et de notre tout puissant syndicat. UNIA m'a cracher à la gueule.

février 23, 2006 5:00 PM  
Anonymous paddy said...

Mmmmh...
J'ai une puce qui me court sous les tuiles. La situaiton est plus ou moins claire. Tout à coup on saute dan sles voitures et quasiment simultanément les grévistes décident d'arrêter sans préavis, sans rumeur, rien. Moi ça me perturbe. En allant sur le site d'UNIA on est déjà au courant de tout dans le quart d'heure, les radios ont une réactivité surprenante. Ça s'emboîte comme des Lego. Un monde parfait je vous dis!

février 23, 2006 5:06 PM  
Blogger Karl said...

Beaucoup de médias de toute la Suisse sont présents sur place.


Mais une certaine confusion a régné lors d ela tenue du vote, pa smal de grévistes ayant quitté les lieux, et le décompte ayant pris un certain temps.

février 23, 2006 5:07 PM  
Anonymous Zorro said...

@ tous et toutes
Ils/elles ont voté la SUSPENSION de la grève et non la FIN de la grève. Qu'on nous explique la différence svp!

Dans la liberté de ce jour, c'est bon pour le moral:
http://www.laliberte.ch/
Un commentaire intitulé “Question sans réponse”, par Christian Campiche:
"Joseph Deiss a appelé hier les parties au conflit Boillat à agir à «la manière helvétique». C'est-à-dire à renoncer à de nouvelles mesures de lutte. Cela, a-t-il ajouté, dans l'intérêt des travailleurs, des employeurs et de toute la région du Jura bernois.
Le ministre de l'Economie a raison sur un point: ce qu'il convient d'appeler désormais la tragédie Boillat cause du tort à l'image de la Suisse à l'étranger. Une réputation de paradis du dialogue social est en train de s'envoler.
Par contre personne, pas même Joseph Deiss, ne peut se mettre à la place des ouvriers en grève. Si ceux-ci ont décidé d'appliquer la plus radicale des mesures de lutte, ce n'est pas par gaieté de coeur. Et s'ils poursuivent le mouvement, ce n'est pas pour l'incommensurable plaisir de contester un patron, fût-il particulièrement inique et irresponsable. Une grève est un acte difficile, il faut beaucoup de courage, surtout de la part des personnes qui nourrissent une famille, pour l'assumer jusqu'au bout.
Si les «Boillat» insistent de pareille manière, c'est qu'ils ont de bonnes raisons de le faire. D'abord, le droit est avec eux: le temps où l'infanterie tirait sur les grévistes est révolu.
Ensuite, parce que la direction de Swissmetal persiste lourdement dans ses erreurs, nul besoin de participer aux séances du conseil d'administration pour s'en rendre compte. Sinon comment expliquer tant de décisions, voire de non-décisions maladroites? A ce stade de l'affaire, la question n'est plus de se demander comment les dirigeants pourraient reprendre la maîtrise du gouvernail et rendre confiance à une économie locale dévastée mais pourquoi les responsables de cette formidable gabegie n'ont pas encore été débarqués".
LA BOILLAT VIVRA! ça c'est moi et pas Campiche...

février 23, 2006 5:10 PM  
Blogger Karl said...

La "suspension" signifie que les raisons ayant eu pour conséquence la grève existent toujours, mais que, temporairement au moins, on emploie un moyen alternatif pour supprimer ces raisons.

La "fin" signifie que la grève n'a justmeent plus de raison d'être.

février 23, 2006 5:12 PM  
Anonymous Deiss..pote said...

Ah voilà la démonstration des vestes rouges Unia il me semble que ces gens sont de beaux parleurs et cela s'arrête là .Une fois les cotisations de plus de 90% du personnels et il semble que le travail est accomplit ,et ces gens se permettent d donner des leçons non mais !!! c'est du n'importe quoi ,ils devraient avoir honte
NE vous laisser pas faire le peuple est avec vous laisser de côté ces gens qui me semble t-il n'ont pas de parole
VIVE LA BOILLAT ELLE VIVRA SANS UNIA

février 23, 2006 5:12 PM  
Anonymous épouse de gréviste said...

C'est la première fois que j'interviens sur ce blog, bien que j'ai suivi vos discussions ces derniers jours. Comme je ne sais pas par quel moyen contacter ce M. Bloch, j'ai eu l'idée d'écrire une "lettre ouverte" à son intention. Si quelqu'un peut faire suivre l'info quelque part (sait-on jamais ???), ce pourrait être pas mal :

<<"Cher" Monsieur Bloch,

Je suis l'épouse de l'un de ces courageux grévistes qui ont lutté pendant 30 jours contre les méthodes scandaleuses d'une poignée de bonshommes qui se croient au-dessus des lois. Votre intervention nous avait donné de l'espoir... en vain... Car un médiateur est censé être "neutre", faire le messager entre 2 parties incapables de se parler directement. Or, avec ce que l'on a appris cet après-midi, faire des menaces d'abandonner le dossier si les grévistes n'acceptent pas vos "conditions" pour entrer en négociations est tout sauf le travail d'un médiateur... En fait, je suis (et je suis loin d'être la seule) absolument dégoûtée d'apprendre votre manière de faire. En effet, pourquoi c'est aux grévistes que vous faites des menaces ? Pourquoi ce n'était pas à la direction que vous en avez fait la semaine passée quand ils ont refusé vos propositions ? Si j'ai bien compris, la direction dit non, vous acceptez. Les grévistes disent non, vous leur faites du chantage. Belle mentalité que voilà !!! A vomir... Si je le pouvais, je vous demanderai combien la direction vous a payé pour cela ??? Mais comme je suis polie, je me contenterai de le penser bien haut...>>

Messages aux employés : COURAGE !!!

février 23, 2006 5:12 PM  
Anonymous Anonyme said...

Bravo à UNIA et ses cadres à 8000.00 balles minimum par mois.

Je suis vraiment écoeuré. Je quitte le syndicat de suite. A quoi bon être défendu par des mièvres pareils ???!!!

février 23, 2006 5:16 PM  
Anonymous didonc said...

Je savais qu'un moment ou à un autre, je regretterais mon versement sur le compte d'unia...
COURAGE à tous les employés!

février 23, 2006 5:20 PM  
Anonymous Anonyme said...

Chers ouvrières et ouvriers,

Les politiques vous ont abandonné,
Les syndicalistes vous ont abandonné,
Les clients vous ont abandonné,

Mais nous, Le Peuple, nous ne vous abandonneront jamais !!! Même que la grève est fini, je vais vous faire un don de suite sur votre fond de grève et certainement pas celui de ces lâches d'Unia.

février 23, 2006 5:21 PM  
Anonymous espérance said...

Je suis écoeurée, mon mari aussi.
30 jours de grève pour rien.

M.Hellweg doit bien rigoler à son carnaval.

Comment un médiateur qui se dit neutre peut-il mettre une telle pression sur les ouvriers.

Unia aussi a bien retourné sa veste.

J'espère qu les "médiations" serviront à quelque chose mais je n'y crois pas beaucoup.

Restons unis

février 23, 2006 5:21 PM  
Anonymous Anonyme said...

Mais c'est n'importe quoi. Un peu de calme svp! Bloch à été payé.... MArtinou sable le champagne.... Unia nous a craché à la gueule.... mais??!!?...... êtes-vous soudain en manque de neurones? la fin proche du conflit vous est-elle si insupportable? Un peu de réalisme, que diable. Au contraire tout indique que la résolution de cette grève à bel et bien démarré. Enfin quelquechose qui bouge. C'est au moins un pas dans le bon sens. C'est au bord du gouffre qu'il faut éviter de faire un grand pas en avant, pas ici!

février 23, 2006 5:23 PM  
Anonymous Anonyme said...

Pour Unia, la masse des ouvriers n'est que la matière première qui justifie leurs confortables salaires. Mais si cette matière première se rebelle un peu trop et commence à leurs coûter trop cher, alors là ont la bazarde. Je suis FURAX...!

février 23, 2006 5:24 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ anonyme février 23, 2006 5:23 PM

Oui oui, la réalité de se faire à nouveau rouler dans la farine, tu l'as dit.

février 23, 2006 5:29 PM  
Anonymous Anonyme said...

Je suis un fonctionnaire du syndicat unia région tessin, aujourd’hui honteux d’appartenir à ce mouvement dont l’appareil bureaucratique suffoque la lutte exemplaire de dizaines de travailleurs au nom d’évidents intérêts politiques. Par ces quelques mots je veux exprimer mon soutien à toutes celles et à tous ceux qui ont lutté et qui lutteront contre l’arrogance patronale et qui aujourd’hui doivent lutter aussi contre l’arrogance du syndicat. Résister, résister, résister. Votre détermination est un haut exemple de courage et de dignité. La dignité que la direction du secteur industrie du syndicat Unia a perdu aujourd’hui.

février 23, 2006 5:32 PM  
Anonymous Zorro said...

@ utilisateur anonyme de 4h41
@ utilisateur anonyme de 4h45...le même?

Dans la situation confuse actuelle, je trouve que tes commentaires en direct de Cognac-Jay ça fait un peu Léon Zitrone, non? Mais peut-être es-tu trop jeune pour savoir qui était ce cher Léon (spécialisé dans les enterrements rupins et les mariages princiers, que des choses essentielles!... :-(
Certains medias sont encore conscients de leur responsabilité, heureusement.
Sans rancune! Car LA BOILLAT VIVRA!

février 23, 2006 5:34 PM  
Anonymous Bob Morlock said...

Nouvelle dépêche ATS de 17h21 ...

Grève à Swissmetal Boillat Des camions de Swissmetal ont tenté de s´approcher de Reconvilier

Reconvilier BE (ats) Alors que les grévistes étaient réunis à huis clos dans l´usine pour se prononcer sur le protocole de médiation, des altermondialistes et des habitants de la région sont venus annoncer à la presse que des camions étaient en route pour venir chercher du matériel et l´acheminer à Dornach (SO).

La tension était à son comble lorsque des voitures de police ont été vues près de Reconvilier (BE). Plusieurs automobilistes ont alors mis leur véhicule devant l´usine pour empêcher les camions de charger.

Les grévistes n´ont semble-t-il pas été mis au courant de cette agitation qui s´est emparée des membres du syndicat Unia et des représentants de la presse. Selon les explications obtenues sur place, la direction de Swissmetal aurait dépêché des camions pour prendre du matériel si le personnel refusait de suspendre la grève.

Arrêtés à Bienne

Mais les camions ne sont jamais venus jusqu´à Reconvilier. Ils ont été arrêtés près de Bienne. Reste que cette manoeuvre aurait pu faire définitivement capoter la médiation de Rolf Bloch.

Depuis lundi 12h00, la justice a interdit aux grévistes et au syndicat de troubler l´accès aux bâtiments. En cas d´empêchement, la direction pouvait faire appel à la police.

février 23, 2006 5:37 PM  
Anonymous Anonyme said...

Ce qui se passe est un véritable scandale. C'est à vomir ! Que Deiss le mou fasse pression pour sa paroisse, je comprends, mais que les grands intellos d'Unia abandonnent de la sorte, c'est un scandale. Il y a longtemps que je le dis : le socialisme suisse est conduit par des frustrés de la politique et de l'économie qui aimeraient bien être à la place d'Hellweg et consorts. C'est du socialisme de salon, d'intellectuels, fait pour les profs et et les pigeons. Bravo aux grévistes. Courage.

février 23, 2006 5:41 PM  
Anonymous Deiss..pote said...

@bob morlok
Et tu penses que cela avance quelque chose cette solution ? mieux vaut capoter comme tu le dis .A toutes et tous les grèvistes nous continuerons à vous soutenir , je continuerai de verser des dons mais pas sur le compte Unia ,je n'ai JAMAIS eu confiance en ces gens cce n'est pas maintenant que je vais leur accorder du crédit .
Amicalement et bonne chance

février 23, 2006 5:42 PM  
Anonymous Anonyme said...

Cela s'est passé exactement comme je vous l'avais prédit le 21 février à 1:20 :

"Il s'appuie en particulier, en vue de prendre l'avantage, sur le fait que la recours à la violence est un tabou pour vous."

février 23, 2006 5:43 PM  
Anonymous dos formatted said...

Allez, reprenez-vous, il y a un ou des méchants trous de balle dans ce blog qui se foutent de la gueule des honnêtes gens et qui s'amusent à semer la merde (4:41, 4:45, 4:51 et 4:57). Il me font chier mais je me reprends, il faut les ignorer.

C'est normal que la tension soit montée, j'ai cru flipper en arrivant sur le blog vers 15h30, mais comme j'habite à 50km du site, moi pouvoir pas venir. Je me sentais tout con...

Ce serait bien que les principaux intéressés, les grévistes, nous informent dès qu'ils auront pu reprendre leur esprit et faire le point.

C'est pour eux qu'on est là, par pour Unia,

En tout cas, mon prochain versement, je le fait sur le compte de la commune plus chez Unia.

Les ouvriers, nous sommes avec vous, déjà 4000 personnes ont signé sur le site www.boillat.org. Vous n'êtes pas isolés.

Ce combat est juste, c'est celui de la dignité. Continuez-le par tous les moyens que vous jugez adaptés.

La Boillat vivra!!!


PS: pas si sûr que Hellweg fasse son malin...

février 23, 2006 5:44 PM  
Anonymous DUC de Monculstord said...

J'ai envie de tout envoyer péter
U.N.I.A de belles paroles quand la vie est facile.....
mais quand ils sont devant l'inconnu ils se retirent...
Ben ma démission ils l'auront !!!
Quand à toi Hellweg ne croise jamais mon chemin,demain ou dans 10 ans car c'est à ma loi que tu auras à faire !!!!!!!

février 23, 2006 5:48 PM  
Anonymous paddy said...

@ anonyme de 5:41 PM
"C'est du socialisme de salon, d'intellectuels, fait pour les profs et et les pigeons. "

Euh... pourquoi les profs ? J'ai loupé quelque chose?

A part ça, je trouve que pour le moment la situation n'est pas cristalline et qu'on se doit de rester froids.

Si quelqu'un a des informations étayées et claires sur la situaiton ce serait bien qu'il les envoie à Karl ou qu'il nous en fasse part. Parce que là franchement on assiste à des réglements de comptes un peu limite de la part de certains.

février 23, 2006 5:52 PM  
Anonymous Takou said...

@ Karl

Arrête le speed hein, même si on avait voté non, aucun policier ne serait venu évacuer l'usine, faut arrêter le délire.

Pour le reste, il est vrai qu'unia et même les commissions on fait un véritable chantage depuis 13h40 jusqu'a 15h00 ou on a enfin pu voter. Et Madame Wuillemin nous a fait son numéro de "Alice au pays des merveilles"

Je me rappelle encore, la phrase de Nicolas, répétée aussi par sa femme, lors de l'assemblée du 25 janvier ou à été votée la grève: "Le syndicat est prêt à nous soutenir financièrement, et ce plusieurs mois si il le faut !!"

Aujourd'hui, Renzo, on sentait bien qu'il voulait qu'on arrête de lui sucer ses réserves. A coup de 1 Mio par mois, ça fait mal...

Bref, on est juste passé d'un Nicolas "tête brulée qui n'a peur de rien" à un Monsieur "Prudence, on va finir par se faire mal"

Dans ces conditions, pourquoi avoir commencé cette grève ? Pourquoi avoir foutu le bordel pendant 30 jours ?

février 23, 2006 5:52 PM  
Anonymous Anonyme said...

Cela s'est passé exactement comme je vous l'avais prédit le 21 février à 1:20 :

"Il s'appuie en particulier, en vue de prendre l'avantage, sur le fait que la recours à la violence est un tabou pour vous."

février 23, 2006 5:52 PM  
Anonymous bobko said...

@anonyne de 4:48
Tu es vraiment un connard

février 23, 2006 5:55 PM  
Anonymous un voisin said...

Que de confusion ! Il est difficile d’avoir une opinion tranchée dans cette situation.
J’en appelle cependant à un peu d’optimisme :

*** les ouvriers – une fois de plus dans cette triste affaire – montrent leur bonne volonté de trouver une solution. Leur quotte de sympathie n’est pas entamée ; un refus de négocier aurait probablement terni fortement leur « image » chez de nombreuses personnes qui les soutiennent ;

*** les fidèles clients de la Boillat pourront être livrés, par ce geste les ouvriers renvoient l’ascenseur à ceux qui les ont bien soutenus et qui continueront à le faire (ex M. Laubner) ;

*** la négociation tant attendue pourra véritablement commencé avec une médiation externe qui, au-delà de la pression de ce jour, cherche véritablement à trouver une solution acceptable pour les grévistes. Mosieur Bloch est une personne fiable et qui, on peu le souhaiter, arbitrera les débats d’une manière équilibrée et constructive, il jouis en outre de nombreux soutiens dans la région. Rappelons au passage que le but de la grève était de pouvoir discuter et infléchir la stratégie aberrante de la direction : le cadre est ainsi posé ;

*** le « gel » des licenciements durant la médiation et la garantie (semble-t-il) de pouvoir travailler avec les cadres de la Boillat et même un directeur de site propre sont une donnée importante qui permettra de préserver les intérêts de la Boillat durant ce temps de discussion.

*** enfin la suspension de la grève, ne signifie pas la fin du mouvement : elle est un espace laissé à la discussion. Si la direction ne montre pas de véritables signes d’une vraie volonté de dialogue, rien n’empêche une reprise du mouvement de grève, toujours avec le soutien de la population, des politiques et aussi des industriels du décolletage (qui seront, je le pense, sensibles à votre geste de ce jour).

Je comprends votre rancœur, et je la partage pour une large part … j’essaie juste d’apporter quelques notes positives …

Je vous assure de mon soutien quelles que soient vos décisions futures et je reste optimiste : LA BOILLAT VIVRA, grâce à des types (les grévistes) qui ont démontré leur dignité et leur bon sens face à une direction … inqualifiable !

Bonne chance à vous tous !

février 23, 2006 6:01 PM  
Anonymous Bob Morlock said...

@Deiss...pote

Petite confusion de bloggeur j'imagine ... Je me suis borné (pour l'instant) à relayer des dépêches officielle de l'ATS avant tout parce que j'ai beaucoup trop de respect pour les employé-e-s de la Boillat pour m'ériger en donneur de leçon. Je pars donc du principe que ton message de 5:42 était destiné à quelqu'un d'autre ...

février 23, 2006 6:02 PM  
Anonymous ds said...

Il est une vérité sans équivoque : une grève appartient aux grévistes. Donc, je respecte ce choix, qui ne signifie en aucun cas la fin de toute discussion et de la dignité.
Petite annonce : à donner contre bon soins, stock de confettis bleus qui étaient prévus pour accueillir les camions du très carnavalesque (et psychopathe) Hellweg.
Courage à tous et la solidarité continue !

février 23, 2006 6:06 PM  
Anonymous Anonyme said...

La pression syndicale, je connais…

J’avais été élu par la base et ai été viré par un employé du syndicat, tout ça parce que je n’étais pas d’accord de «couvrir» 800'000 Fr.- de pertes dans le jura !!!

Aujourd’hui cette «affaire» est enfin en mains de la justice comme je l’ai appris par l’événement syndical… J’espère sincèrement que le procureur «creuse» l’affaire !

février 23, 2006 6:12 PM  
Anonymous Ptitsec said...

Aie aie aie ...
en tous cas ils nous ont bien eus. Merci UNIA !!!
Qu'est-ce qui va arrêter cette "chose" qui est Hellweg ??? maintenant il n'a qu'à reprendre ça stratégie, c à d, il va répondre oui à toutes les doléances que M.Bloch va faire lors de la négociation, histoire de bien calmer nos nerfs et surtout de soulever la suspension de la grève, et faire comme en 2004 (après la signature de l'accord), laisser qq temps, et reprendre son rouleau compresseur pour mieux nous encu... une nouvelle fois !!!
Enfin restons optimiste ... Si seulement il vendait la Boillat. C'est un des points de la négociation, mais je ni crois pas vraiment.
En tous cas une chose est sûr, lorsque nous devrons reprendre le travail lundi prochain, les 2 traîtres devrons vraiment, mais vraiment ce tenir à carreaux. Car pour moi et pour beaucoup de monde, retravailler avec ça, non merci.
J'espère me tromper, mais depuis le début, je me suis très rarement trompé sur le déroulement des choses.
A tous mes collègues, bon courage et à demain

février 23, 2006 6:13 PM  
Anonymous jqbt said...

Sans cadres, pas d'organisation.

Des cadres importés et malvenus n'ont aucune chance de faire fonctionner une boîte. Si tout capote, ce ne serait pas un hasard.

LES ANCIENS CADRES DOIVENT ÊTRE REINTEGRES AU PLUS VITE.

Et préparer le départ de la Boillat du groupe SM.

février 23, 2006 6:13 PM  
Anonymous solidaire.. said...

Je ne me donne pas le droit de juger le vote des grèvistes, MAIS....
LA FACON dont s'est déroulé ce vote, me dégoute!!!
La démocratie est pourrie jusqu'à la moëlle! Je le dis haut et fort et je le pense!
Le fric a bouffé la démocratie!
Dégouté....dégouté....dégouté.....

A JAMAIS!!!!

(pas besoin de répondre à ce post, je ne varierai pas d'un yota!!!!!)

février 23, 2006 6:14 PM  
Anonymous Takou said...

@ Bokko

y'a pas d'anonyme à 4:48...

t'as 4:45 ou 4:49

février 23, 2006 6:15 PM  
Anonymous anonyme 97654 said...

bonsoir,

J'ai suivi tout cela d'assez loin (pas comme vous et justement: bravo pour votre engagement !) mais je ne comprends pas le courant majeur des commentaires d'aujourd'hui. Ni le discours de M. Vuillemin qui vient de dire dans forum (RSR) que les employés n'ont rien obtenus.

N'ont-ils pas obtenus de pouvoir enfin entammer des négociations ?

N'était-ce pas cela la première revendication des grévistes ?

(Est-ce que les néophytes comme moi peuvent lire quelquepart les revendications complètes des grévistes ?)

Merci de vos explications car tout cela est bien flou pour moi...

février 23, 2006 6:17 PM  
Anonymous Deiss..pote said...

@bob morlok
Toutes mes excuses Bob
Amicalement

février 23, 2006 6:17 PM  
Anonymous bobko said...

@takou
desolé c'est le guignol de 4:45 avec ses mouches qui m'énerve

février 23, 2006 6:17 PM  
Anonymous Rigueur said...

Je suis sans voix ce soir!!!

février 23, 2006 6:18 PM  
Anonymous Anonyme said...

Bonjour, le fameux Hostettler c'est moi. Petites précisions sur mon intervention é l'antenne à 16 heures. je me suis rendu en personne à Loveresse parce que moi aussi je vérifie mes sources. Il y avait effectivement 7-8 voitures de police au centre agricole. A noter que si l'on part du principe qu'on met quatre policiers par voiture on arrivée à 30... Aucun policier à l'extérieur ni même de chien. Deux dépanneuses devant effectivement. Les infos concernant les camions qui devaient venir m'ont été données par Flavio Torti qui m'a assuré de sa bonne fois. Les camions ont été boqués à Longeau par la police cantonale et sont repartis, là aussi corrélés par ATTAC . On ne sait pas s'ils seraient montés dans le cas d'un vote négatif. Aucun gréviste n'était au courant de ce qui se passait dehors durant le vote. A noter que si les camions montaient en cas de vote négatif, des policiers auraient certainement été présents mais pas au nombre de trente. Effectivement, je connais moi aussi Karl, et je pense pas que mes yeux ont pu être manipulés. Par ailleurs, le porte-parole de la police cantonale Olivier Cocher nous a confirmé cette version des choses. Il y avait une séance de la police cantonale à Loveresse dans des locaux qui accueillent toute l'année depuis un bon bout de temps 5-6 voitures de police...Voilà merci de votre écoute...Nous aussi on fait au mieux...

février 23, 2006 6:31 PM  
Anonymous Anonyme said...

Désolé pour l'orthographe du message précédent le stress. Bravo et salutations à Karl. Il était très difficile, voir impossible de tout suivre cet après-midi.

février 23, 2006 6:35 PM  
Anonymous A+ said...

www.boillat.org
C’est regrettable que Reconvilier ne soit pas dans le top ten de la statistique par localité des signataires de la déclaration de soutien aux employé(e)s de la Boillat !!!

février 23, 2006 6:38 PM  
Anonymous paddy said...

Si je reprends le message d'origine, Rolf Bloch et UNIA ont menacé de laisser tomber les grévistes.

C'est petit.
A moins qu'il y ait une raison (laquelle?) inconnue de nous autres.

Est-ce que UNIA pourrait éclairer notre lanterne?

Allez, UNIA, si vous avez fait pression par la menace sur les grévistes, il y a une raison. Allez je vous aide:

A) C'est secret parce que ça compromettrait...
B) On a reçu nous-mêmes des menaces d' "en haut"
C) On a mis le pied dans un guêpier
D) La Boillat n'est que la partie visible de...
E) On n'a pas les couilles
F) On n'a pas les sous
G) Ça commence à faire un peu trop tache d'huile tout ça
H) On aimerait respirer un peu pour garder la tête froide
I) On a sous-estimé l'ampleur de...

La vérité, j'aimerais ça. La langue de bois de notre Joseph, on devrait la lui laisser. Il croit qu'il est payé pour ça...

Ce serait bien aussi si les grévistes, aussi bien ceux qui ont voté non que ceux qui ont voté oui, se mettent d'accord sur un communiqué de ce qui s'est passé. Ça permettrait de remettre les pendules à l'heure. Au moins pour ça

février 23, 2006 6:40 PM  
Blogger Karl said...

Rebonjour!

Veuillez s'il vous plaît limiter le vocabulaire insultant et les menaces.

Tout le monde est très partagé avec les événements du jour, mais ici, restons zen.

Pour la question de la policE:
Je ne pense pas qu'ils seraient venus vous virer à coup de lacrymo. Mai sils auraient dû forcer l'accès pour les camions, et demander de vider les lieux calmement.

Qui peut dire ce qui serait arrivé en fin de compte? Pas moi.

février 23, 2006 6:41 PM  
Anonymous Anonyme said...

UNIA - communiqué

Les grévistes de Reconvilier acceptent la proposition du médiateur Rolf Bloch
23.02.2006

La voie est libre pour négocier et suspendre la grève

Réuni en assemblée aujourd'hui, le personnel a accepté la proposition de médiation de Rolf Bloch à une large majorité, par 138 contre 63. Les commissions du personnel avaient hier salué la propostion sur le fond et aujourd'hui, lors d'un entretien direct avec le médiateur Rolf Bloch, ils ont encore précisé quelques points. Cet après-midi, les commissions du personnel ont demandé à l'assemblée du personnel d'accepter la médiation. L'assemblée a accédé à cette requête à une large majorité.

Unia salue cette décision. Elle ouvre enfin la voie à des négociations entre Swissmetal et le personnel avec le syndicat Unia. Unia attend du conseil d'administration de Swissmetal qu'il adopte une attitude contructive et fiable en collaborant enfin pour trouver une solution et renonce à continuer ses provocations.

février 23, 2006 6:47 PM  
Anonymous fofolle said...

Oh âââaaloorrrsss
mais j'en ai mmaaaarrre mais j'en ai mmaaarrrrrree à la fin...
deux fois dans le fion et rien senti...zuutt aalooorr !!!

février 23, 2006 6:47 PM  
Anonymous solidaire.. said...

@ Paddy bien dit mec!!

Moi aussi et des milliers de personnes aimeraient SAVOIR LA VERITE, la vraie, pas celle pour la presse!!

Sortez vous les pouces UNIA, sinon franchement je donne pas cher de votre crédibilité! C'est la moindre des choses...REPONDEZ!!!!! et sortez la VERITE!!!!

février 23, 2006 7:01 PM  
Blogger Karl said...

@M . Hostettler

Bonjour,

Vos explications ici sont bien plus claires que la vision qui nous en a été donnée.

Néanmoins, un témoin visuel m'a communiqué le décompte qu'il a fait.

Personnellement, j'ai d ela peine à croire que ces policiers se trouvaient là par coïncidence. Sinon, pourquoi deux dépanneuses?

Pour les camions Swissmetal, une dépêche que je publie sur le blog apporte des éclaircissements.

Pour moi, la police joue la carte diplomatique, mais aurait dû, en cas d evote négatif, ouvrir l'accès aux camions.

A méditer encore, c'est, je l'admets, une hypothèse. De là à prétendre que j'avais tout tort, comme l'on fait certains...

Mais vous-même faites l'effort de clarifier les choses de manière totu à fait correcte. Je vous en remercie!

février 23, 2006 7:02 PM  
Anonymous Corinne said...

Si vous voulez encore faire des actions pour aider les grévistes, virer l'argent sur le compte de la commune. Ainsi, les 30 personnes qui ne sont pas syndiquées chez Unia recevront aussi leur Fr. 3000. D'après mes sources, si il y a encore de l'argent, il sera utilisé pour les allocations familiales qui ne seront pas versées. Il y actuellement près de fr. 100'000.-. Merci à tous. Ne nous lâchez pas ....vous !

février 23, 2006 7:02 PM  
Anonymous blazydesbois said...

c'est drôle m'enfin pas trop...
Il y a un mois les dictateurs disaient:
vous reprennez le travail et on discute...

et aujourd'hui!!!

cher UNIA peux-tu éclairer notre lanterne car en ce moment y a que le lumineux qui se marre...
J'ai cherché longtemps a me syndiquer et passablement hésité depuis la grève je me disait que ce syndicat pourrait être finalement pas trop mauvais, bien que j'ai été reçu comme une merde quand je leur ai demandé des infos...

beurk et rebeurk.... (si cela a été fait comme on peut le lire... finalement vous seriez un bon syndicat non démocratique pour le patronnat?)

vite éclairez nous!!!!!!

février 23, 2006 7:05 PM  
Anonymous Anonyme said...

ici, les dernières informations de 18h sur RFJ

http://www.rfj.ch/?page=30

février 23, 2006 7:06 PM  
Anonymous Anonyme said...

A Corinne,

Courage Corinne,

Corinne, il est vrai que le compte de la commune à le mérite d'être transparent, en revanche, aucune info sur le fond de grève d'UNIA ???

février 23, 2006 7:16 PM  
Blogger pecos said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

février 23, 2006 7:21 PM  
Anonymous tigre said...

J'ai suivi le déroulement de la grève et suis passée plusieurs fois à la Boillat pour dire bonjour, boire un café et tenter de montrer toute la sympathie et la solidarité que m'inspirent les grévistes. Je me rends tous les jours sur le blog de Karl pour prendre la température. C'est la première fois que j'ajoute un commentaire.
Cet après-midi, après l'avis de Karl indiquant la présence des véhicules policiers à Loveresse, j'ai pris une belle frousse pour les gens sur place. Comme je suis en ce moment à des kilomètres, impossible de me rendre compte par mes propres yeux. J'ai téléphoné à ma famille à Bévilard et Tramelan pour en savoir plus. J'ai appris par RJB sur le coup de 16h le vote des grévistes. J'en aurais pleuré... (d'ailleurs j'en ai pleuré, pour tout vous dire).

Vu l'ultimatum qui leur était imposé par M. Bloch (vous suspendez la grève ou je rends mon tablier) je comprends ce vote. Beaucoup ont craint une logique du pire, et de passer pour réfractaires à la négociation. N'empêche que je suis profondément triste.

J'essaie de tempérer mon pessimisme, mais j'ai bien peur que, connaissant la direction, les négociations s'annoncent mal: les ouvriers de la Boillat ont perdu leur principal moyen de pression. Certes, la grève n'est que suspendue, mais le risque est que la dynamique soit brisée. Je crains qu'Hellweg et sa clique aient remporté une manche décisive. Il leur sera maintenant plus facile d'imposer leurs conditions.

Je déplore qu'on en soit arrivé là. Je n'arrive pas à savoir si UNIA doit être blâmée. Je pense que, devant un dilemme difficile, ils ont cru avoir défendu le moins pire des choix. Ce que je regrette le plus, c'est que Bloch ait placé les grévistes devant un tel dilemme: ou vous vous remettez au boulot, ou je vous laisse tomber et vous vous démerdez... Il me paraît injuste de sa part, comme le disait l'épouse de gréviste ici même, de poser unilatéralement une condition presque inhumaine à une seule partie au conflit.

La suite me paraît mal emmanchée, mais je veux garder de l'espoir. Je reste de tout coeur avec la Boillat, espérant une ouverture inattendue. Mais il ne faut pas se leurrer: quelle raison Swissmetal aurait-elle de vendre la Boillat ? se donner à elle-même un concurrent redoutable ? mieux vaut pour Swissmetal, dans sa logique financière, casser Boillat plutôt que de la voir renaître en concurrent. Malheureusement, ce sont des salauds mais pas des abrutis... Enfin,chi vivrà vedrà. Et, je veux y croire, la Boillat vivra.

février 23, 2006 7:32 PM  
Anonymous tigre said...

j'ajoute mon témoignage d'admiration et de sympathie, pour tous les grévistes, quel que soit leur vote, et pour Karl qui fait un boulot magnifique (et que je connais bien). J'espère que le blog continue, malgré la reprise du travail !

février 23, 2006 7:36 PM  
Anonymous Anonyme said...

Pourquoi tous ces efforts ???
Pourtant la solution était simple, Hellweg devait sauter, comme Monsieur Lauener l'a dit. Maintenant case départ... pfff ! Je ne suis même pas en colère, mais plutôt complètement dépité, déprimé, raplpla.

février 23, 2006 7:37 PM  
Blogger Karl said...

@Pecos

Etes-vous sûr que l'anonyme de 4:33pm soit aussi dépassé que vous le pensez?

Les grévistes ont voté certes, mais sous une pression énorme, et en plus, le syndicat Unia a tout fait pour arracher ce vote, y compris des choses discutables.

De plus, UNIA avait promis de soutenir la grève, même un mois de plus, et a menacé là de revenir sur cette promesse pour obtenir le vote.

Vote il y a donc eu, mais y a-t-il eu démocratie?

février 23, 2006 7:44 PM  
Blogger pecos said...

@karl
vous avez raison j'allais juste vous demander de retirer cet envoi car il est déplacé.
J'ai relu le texte de anonyme 4.33

février 23, 2006 7:48 PM  
Anonymous Kronos said...

Vous avez cédés, sous la pression, à une grande, méritante et longue bataille.
Mais une bataille perdue ne signifie pas perdre le conflit.
Il faut savoir faire un pas ( le premier pas)en avant dans la résolution des différents qui vous opposent àla direction.
Maintenant, il faudra vous montrer ferme dans les négociatons.
Que vive la BOILLAT

février 23, 2006 7:49 PM  
Anonymous Kronos said...

Vous avez cédés, sous la pression, à une grande, méritante et longue bataille.
Mais une bataille perdue ne signifie pas perdre le conflit.
Il faut savoir faire un pas ( le premier pas)en avant dans la résolution des différents qui vous opposent àla direction.
Maintenant, il faudra vous montrer ferme dans les négociatons.
Que vive la BOILLAT

février 23, 2006 7:49 PM  
Anonymous Anonyme said...

Bonne relance du débat KARL.

En effet, plus que de la pression, il y a eu de l'intimidation.

Mon opinion ? UNIA a montré ses limites et a perdu toute crédibilité à mes yeux. Lamentable...?!!

La démocratie s'épanouie là où il y a confiance en ses institutions !!! Pouvons-nous avoir encore confiance en les nôtres ?

février 23, 2006 7:50 PM  
Anonymous Anonyme said...

Résumons :
Hier, l’honnêteté et la dignité de nos représentants leur interdisait de nous faire ne serais-ce qu’une lecture de ce foutu texte.
Aujourd’hui, après un puissant lavage de cerveau à Berne, on nous raconte que c’est le salut !
Si on doit mourir, on mourra debout… qu’il disait. Ben depuis 15h, on a déjà les genoux à terre. Cette fois, le glas a sonné !
UNIA a choisi son camp. Comme quoi, le pirate/ menteur/ schizophrène/ débile/ inconscient d’un jour peux devenir le Sage du lendemain. Au pays des vestes qui se tournent plus vite que leur ombre, vous êtes les Champions du monde. Qu’on ne se méprenne pas, les Unia de la base ont vomi les mêmes tripes que nous. C’est la Nomenklatura de tout bord qui déconne.
N’oublions pas de citer nos donateurs et défenseurs de la Cause qui eux aussi ont dépensé leur énergie sans compter et qui sont sonnés autant que les grévistes.
Place au massacre. On fera les comptes de ceux qui seront à leur poste. Lundi et dans un mois.
La Boillat va perdre, une dernière fois, le peu de compétences sur lequel elle pouvait encore compter. Et ça, on ne le verra pas dans les journaux. J’en pleure !
Après le superbe papelard de Sana hier après-midi, on pouvait s’imaginé le début d’un tilt chez les derniers sceptiques. A côtoyer les journalistes (qui sont sur le coup depuis 1 mois, voir 6 pour certains) après le vote, on constate avec stupeur qu’ils n’ont pas acquis, cerné, la cause profonde de ces grèves. Incroyable, on doit parler une langue martienne !
Que mon dégoût du jour ne soit que mirage. Mais cette fois, je crains que la gouille là-devant… Elle est bien mouillée !
Salut La Boillat

février 23, 2006 7:55 PM  
Anonymous bonjour l'ambiance said...

Est-ce sérieux de commencer le travail avec des cadres venus de l'extérieur qui parlent peut-être
pas le français,qui ne maitrisent peut-être pas les technologies de Reconvilier et qui ne seront pas les bienvenus?
J'en doute.
En tout cas,je vous souhaite BON COURAGE.
Moi je suis écoeuré et ça,c'est sérieux.
Bravo aussi pour le blog.

février 23, 2006 7:56 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ bonjour l'ambiance

Je crains que la reprise du travail dans ces conditions aie des conséquences encore plus terribles que la grève elle-même. Imaginez, les camions arrivent pour prendre cette matière si précieuse, quelle va-t-être la réaction des "Boyards" ?

C'est sûr que cela ne va pas tourner rond.

février 23, 2006 8:06 PM  
Anonymous tigre said...

je suis d'accord avec toi, Karl. Si UNIA a usé de moyens de pression discutables pour arracher le vote, en menaçant de révoquer un engagement qu'elle avait pris, c'est écoeurant. Mais ce que je continue à ne pas comprendre, c'est pourquoi diable placer les grévistes devant une alternative pareille? il ne me semble pas - corrige-moi si c'est faux, je n'ai pas la science infuse - que M. Bloch ait imposé des concessions aussi draconiennes à la direction. Si c'est un "médiateur neutre"... ben je me fais secrétaire syndicale.

février 23, 2006 8:10 PM  
Blogger pecos said...

@dos formatted 5h44
@un voisin 6h01
Ouff!
Un peu de structure, je vous rejoins. MERCI

février 23, 2006 8:16 PM  
Anonymous pauvre diable said...

M.Bloch nous à imposé son RAGUSA. UNIA a bouffé le cholcolat. Total il nous reste que les noisettes. Malheureusement je n'aime pas les noisettes. Il me reste tout de même le carton.

février 23, 2006 8:21 PM  
Anonymous un voisin said...

DEMANDE DE PRECISIONS

Connaissons-nous le contenu de ce protocole de médiation. Est-il disponible sur internet ? Quelqu'un peut-il fournir plus d'informations ?

Au sujet des cadres par exemple, j'ai cru comprendre que les licenciements étaient "gelés" le temps des négociations (est-ce exact ?) et en même temps il est question de reprendre le travail avec des cadres de Dornach ... sous la direction de Patrick Rebstein.

Qu'en est-il exactement ?

février 23, 2006 8:23 PM  
Blogger Fifine1 said...

Fifine 1
takou

Moi aussi je suis vraiment dégouté de ces personnes qu'il veulent nous montré le chemin de l'hônneteté .
Et oui Maria et Nicolas cela me fait vraiment mal que je puisse encore voir un sourire de votre part , mais comment faite vous, devant ces ouvriers démunis est perte de votre confiance , et moi les paroles de Maria , je pense que ces du blabla .

février 23, 2006 8:23 PM  
Anonymous Corinne said...

@l'anonyme de 7:16
Oui, le compte de la commune est totalement transparent. Nous avons un contact avec eux tous les jours à 16h et nous donnons l'information à Karl ainsi que sur le site laboillat.org (le manifeste). Il y a comité de surveillance avec Tom Gerber comme représentant de la commune ainsi que les présidents de commission et un comité de gestion avec 4 membres du personnel de la Boillat.

février 23, 2006 8:25 PM  
Anonymous Ninia said...

C'est vraiment dommage toutes ces insultes ... je lis tous les jours les commentaires avec plaisir mais alors aujourd'hui je suis écoeurée. Certaines personnes y vont fort avec leurs critiques vraiment mauvaises. Merci à "voisin 6:01" pour son commentaire positif et merci à Karl pour son immense boulot.
Courage les grévistes, vous avez fait le bon choix.

février 23, 2006 8:27 PM  
Anonymous A+ said...

J’ai entendu sur les ondes que la séance « d’ouverture » des négociations a lieu lundi au CIP à Tramelan. Quelqu’un peut confirmer ?

février 23, 2006 8:29 PM  
Anonymous petzi said...

@ Tous bonsoir et merci
Nous avons voter...
Le oui l'a emporter...
Mon sentiment est que cette fois ce n'est pas comme en 2004...
MAIS PIRE ENCORE...
Je suis en colère contre les gros de chez Unia tout comme les permanents syndicauts le sont égualement, le syndicat s'est réunis aprés le résultat du vote, et les permanents de la région ont DESAPROUVER leurs dirigent tout comme la majorité des Boillats.
Maintenant, je souhaite sincèrement que nos trois cadres marron ne se présentent pas dans NOTRE usine, ou alors accompagner d'une ambulance parce que je ne me retiendrez pas( un accident est si vite arriver).
Je souhaite aussi que monsieur Bloch fasse son boulot comme il le doit sinon il pourrait y avoir des morts...
C'était le vote de la dernière chance est-t-il juste???
Est-t-il faut???
Personne ne peut en etre sure a 100 pour 100, celui qui dit qu'il est juste se trompe, celui qui dit qu'il est faut se trompe aussi.
Mais toujours est-il que le syndicat Unia semble oublier que c'est nous qui le payons, pour ma part je vai démissioner de ce syndicat de faut jetons, trouillard et mal diriger.
J'ai l'impression que Unia est diriger comme swissmetal...
L'avenir ( trés proche a mon avis ) nous diras si la Boillat est morte ou pas mais si elle était malade, elle est maintenant mourrante.
Un (ex?)grèviste déçu et dépiter

février 23, 2006 8:36 PM  
Anonymous révolté said...

Dégouté, écoeuré, à vomir.
Bye bye mes ami(e)s

février 23, 2006 8:37 PM  
Anonymous bien informé said...

Voici le texte dans son intégralité.

Proposition du médiateur du 21 février 2002
Le but de la médiation est de développer une compréhension commune sur les différents points de l'agenda. La médiation débute quand les deux parties ont accepté la proposition du médiateur.
Les salarié-e-s de la Boillat suspendent leur grève pendant la durée de la médiation. Le syndicat Unia s'engage complètement pour la paix du travail pendant cette même période.
Swissmetal prend comme point de départ le protocole d'accord du 24 novembre 2004 sans préjudice pour les conclusions de la médiation à venir, de sorte que:
les licenciements annoncés ou prononcés depuis le 18 janvier 2006 sont suspendus et réexaminés à la lumière du point 2 de l'agenda, comme les licenciements sans préavis prononcés depuis le début de la grève qui seront aussi réexaminés dans le cadre du point 2 de l'agenda et éventuellement révisés individuellement par un réengagement
une direction locale est nommée pour la durée de la médiation sur les propositions des collaborateurs/trices de Reconvilier et qui représente les intérêts du site envers la direction et le Conseil d'administration du groupe
le «Iock out» de la Boillat est levé et la gestion informatique des moyens de production est remise en marche
Les parties considèrent que les points 2 à 4 sont les points urgents et prioritaires de !'agenda.
Le point 2 doit être réglé par les partenaires sociaux d'ici au 10 mars 2006.
1. Règles du jeu de la médiation
2. Information et discussion sur la situation actuelle de l'usine de Reconvilier après
l'achèvement de la grève, ainsi que sur l'acquisition de l'usine de Lüdenscheid, tout particulièrement ce qui concerne l'état actuel des commandes, la charge de travail et les effectifs
3. L'ancrage du rôle des sites de Reconvilier, de Dornach et de Lüdenscheid dans la
stratégie et l'organisation
a. Le concept industriel dans la nouvelle réalité des trois sites, y compris le rôle
de la fonderie
b. L'avenir de l'usine de Reconvilier dans le cadre de Swissmetal
4. Rôle de !'information et de la communication dans l'entreprise
5. Gestion des conséquences de la grève -sanctions
6. Conclusions
7. Accompagnement de la mise en œuvre des conclusions par une commission des
parties participantes
8. Variantes possibles pour le point 3b
9. Autres séances
10. Décret de la fin de la médiation sur demande du médiateur

février 23, 2006 8:41 PM  
Anonymous bien informé said...

Patrick Rebstein redevient directeur mais sans aucun pouvoir décisionnel. Son rôle se cantonne à un surveillant qui ne peu que communiquer (à M. Bloch) les ingérences et les pillages des Dieux de Dornach et de leurs Kapos.

février 23, 2006 8:48 PM  
Anonymous petzi said...

Mesdemoiselles, mesdames, messieurs,
Ne vous énèrver pas,
il ne faut pas en vouloir aux grèvistes qui on voter la suspenssion de la grève, metter vous a leurs place:
On leurs donne 3000.-
contre 4500.- normalement,
on leur dit que le mois suivant ils n'aurront peut etre rien, ils ont une famille, des enfants a nourrire, ils ont eu PEUR,
ce n'est pas mon cas(pas de famille, pas d'enfants).
Mais je comprend leurs reaction après que Unia nous a fait comprendre que si on ne reprenait pas ils nous lâcherais, qu'attendre de plus d'un politicard et d'un trouillard?

février 23, 2006 8:50 PM  
Anonymous blazydesbois said...

avez vous lu l'hebdo d'aujourd'hui?

intéressant...

''.__.''
.'(o0)'.
...''...

février 23, 2006 8:55 PM  
Anonymous petzi said...

Precisions:
Le Politicard= Daguet
Le Trouillard= Embrozeti

février 23, 2006 9:00 PM  
Anonymous Anonyme said...

Bonsoir,

...................................................................................................................................................désolé, rien ne sort.
ON m'a suicidé psycologiquement.

février 23, 2006 9:00 PM  
Anonymous expatrié said...

@tous

de retour...
en vrac...

1°) Les signature continuent à affluer sur le site.

2°) On est tous sous le choc, MAIS IL NE SERA PAS DIT QUE JE VOUS LÂCHE et j'espère ne pas être le seul dans ce cas

3°) Seul compte de la commune de Reconvilier figure sur www.boillat.org

4°) Le site a explosé parce qu'il a littéralement été pris d'assaut. J'ai renforcé le plancher, les murs et la toiture... je fais de mon mieux

5°) Oui l'hébergeur est au Texas... parce que trouver une hébergeur avec les technologies ASP + SQL Server avec un support 24/24 en Suisse... c'est un luxe qui est hors de ma portée et j'ai surtout agit au plus vite avec les outils que j'avais déjà à ma disposition. Vu le backbone transatlantique, la distance ne joue aucun rôle sur Internet.

6°) M... je sais que c'est dur en ce moment, mais la partie ne fait que commencer

7°) Merci à jurabernois pour ses talents de communicateur.

LA BOILLAT VIVRA !

février 23, 2006 9:00 PM  
Blogger pecos said...

@Salut Tigre (je pensais guépard?)

je partage tes sentiments et j'ai beaucoup de peine à retrouver mes mots. Surtout face à la déception de certains grévistes. Je voudrais les consoler, leur montrer qu'ils n'ont pas perdu, qu'ils ont gagné par rapport à beaucoup d'aspects. Leur force reste, elle ne c'est pas dégonflée comme un ballon, ils ont simplement perdu une bataille, ils dépriment et sont fatigués. KARL aussi !
Je comprends leur déception, leur rage et leur tristesse.

Il faut que je trouve mes mots, j’en ai déjà trouvé qui me conviennent aujourd'hui sur ce blog !

Je dois te contredire guépard : je ne crois pas que le mouvement soit brisé que la manche décisive soit perdue. La partie ne fait que commencer. Grâce au grévistes de la Boillat, ce qui se passe à Reconvilier a reçu une importance qui va bien au delà de la géographie restreinte du Jura ou de SM, ou des clients décolleteurs. Vous allez voir…

Ils ont réussi à rendre transparent des phénomènes globaux. Ils ont dit non aux prédateurs avec tous et toutes qui se sont mobilisées avec eux ET QUI VONT CERTAINEMENT ENCORE SE MOBILISER. Les grévistes de la Boillat sont devenus symbole pour tous ceux qui refusent une société construite ou détruite autours du rendement.

Ainsi cher tigre (guépard?!) essuie tes larmes il y a encore beaucoup de pain sur la planche. Rentre tes griffes dans tes pattes que je t’embrasse. Tu pourra les ressortir, il y en aura certainement besoin !

février 23, 2006 9:01 PM  
Anonymous un voisin said...

Merci à Bien Informé 8:41 pour le texte du protocole de médiation.

Le cadre est posé. J'espère de tout coeur que le CA et la direction sauront saisir cette chance qui leur est donnée. C'est malheureux d'avoir du attendre 30 jours pour accepter de discuter (je suis d'avis que le CA doit en tirer les conséquences et se séparer de Hellweg).

Je souhaite aussi que les industriels de la région maintiendront leurs pressions sur les responsables de SM. Le geste de bonne volonté des ouvriers de La Boillat en leur faveur (les livraisons reprendront) doit être reconnu à sa juste valeur. Leur soutien est indispensable et il est de leur intérêt de maintenir un site de production (pas au rabais) à Reconvilier.

Je continue à vous soutenir et j'espère que le soutien de toute la région se poursuivra par des actions afin que l'attention des médias et l'intérêt de tous ne se relâchent pas. Par exemple le nombre de signataires de la déclaration de soutien sur http://www.boillat.org/doit continuer à augmenter il est actuellement de 4322 et à chaque mise à jour de la page il augmente. Alors continuons de parler de cette déclaration de soutien autour de nous. Toute forme de mobilisation sera nécessaire.

Bonne chance aussi à la délégation qui rencontrera les dirigeants de SM. Le réseau de soutien continuera j'en suis sûr à vous apporter son soutien.

LA BOILLAT VIVRA !

février 23, 2006 9:01 PM  
Anonymous un voisin said...

Merci à Bien Informé 8:41 pour le texte du protocole de médiation.

Le cadre est posé. J'espère de tout coeur que le CA et la direction sauront saisir cette chance qui leur est donnée. C'est malheureux d'avoir du attendre 30 jours pour accepter de discuter (je suis d'avis que le CA doit en tirer les conséquences et se séparer de Hellweg).

Je souhaite aussi que les industriels de la région maintiendront leurs pressions sur les responsables de SM. Le geste de bonne volonté des ouvriers de La Boillat en leur faveur (les livraisons reprendront) doit être reconnu à sa juste valeur. Leur soutien est indispensable et il est de leur intérêt de maintenir un site de production (pas au rabais) à Reconvilier.

Je continue à vous soutenir et j'espère que le soutien de toute la région se poursuivra par des actions afin que l'attention des médias et l'intérêt de tous ne se relâchent pas. Par exemple le nombre de signataires de la déclaration de soutien sur http://www.boillat.org/doit continuer à augmenter il est actuellement de 4322 et à chaque mise à jour de la page il augmente. Alors continuons de parler de cette déclaration de soutien autour de nous. Toute forme de mobilisation sera nécessaire.

Bonne chance aussi à la délégation qui rencontrera les dirigeants de SM. Le réseau de soutien continuera j'en suis sûr à vous apporter son soutien.

LA BOILLAT VIVRA !

février 23, 2006 9:02 PM  
Blogger Karl said...

Petit détail pour clarifier les choses:

Karl continue son blog.

Un message est en préparation, qui précisera les événements du jour.

Courage à tous!

février 23, 2006 9:05 PM  
Blogger pecos said...

@bien informé
merci pour ce texte

février 23, 2006 9:08 PM  
Blogger Karl said...

@Révolté

Courage! Y en a qui pensent à toi tu sais!

février 23, 2006 9:10 PM  
Anonymous Takou said...

@ fifine

T'inquiète, il a pas tout perdu notre Nicolas, il deviendra, selon son organigramme magique, conseiller de Mr. Rebstein.

Conseiller d'un surveillant...

Bref, il est pas prêt de redessiner un plan notre Nicolas.

février 23, 2006 9:14 PM  
Anonymous petzi said...

@ Takou
Je te sent de mauvaise
es-ce a ce point mauvais pour toi?

février 23, 2006 9:17 PM  
Blogger pecos said...

@expatrié on en est ou avec les roestis, la polenta, le mouton à la mente et la paella ?

février 23, 2006 9:23 PM  
Anonymous Takou said...

@ Petzi

Nan, moi tout va bien, je suis pas à plaindre, mais je suis déçu par l'attitude de certains qui mettent les couilles des plus démunis dans un étau alors que hier encore ils n'ont pas daigner nous expliquer LE fameux point littigieux tout en paradant haut et fort que le mouvement allait durer encore 5 jours...

Travailler avec Hellweg ? Non merci.
Mais travailler avec notre "ancien" management ça va devenir glauque.

février 23, 2006 9:27 PM  
Blogger pecos said...

@révolté
demain est un autre jour!

@Karl
J'espère bien que vous allez continuer votre blog mais, je vais vous lasser, après votre mise à jour allez-vous vous reposer?

@expatrié
6°) é v i d e m m e n t!

février 23, 2006 9:32 PM  
Anonymous Rigueur said...

Je suis toujours sans voix!

Merci à Karl pour avoir créé ce blog!!!

Karl: penses tu maintenir ce blog encore combien de temps?

février 23, 2006 9:34 PM  
Anonymous petzi said...

@ takou
je suis du mème avis que toi mais comme nous l'avons dit le 25 janvier "nous somme en démocratie et la majoritè l'a (malheureusement???) emporter
Donc...
Que pourrions nous y faire, ce soir je ne sait plus quoi penser, ça se bouscule,
et comme je ne sait plus quoi te dire ben je vai fermer ma g... (encore et toujours museler)

février 23, 2006 9:42 PM  
Anonymous un voisin said...

PETITE REFLEXION SANS PRETENTION

En relisant le fil des événements de cette journée et des précédentes, je retrouve une constante :

Chaque fois que l'on approche d'une possibilité de dialogue, MH commet une "maladresse" stratégique pour bloquer le processus. Récemment c'était l'article dans le Bund ... et aujourd'hui cela aurait dû être l'arrivée des camions. S'ils étaient arrivés en cours de réunion, MH aurait pu obtenir un vote négatif qui lui aurait permis de se placer en victime et de sortir la grosse artillerie pour réduire à néant le site (l'usine Boillat) de Reconvilier. S'il a envoyé ces camions c'est donc qu'il avait un intérêt à voir le processus de médiation avorter.

Hypothèse donc : le vote du OUI de cet après-midi, bien que difficile à avaler vu les circonstances, est en fait UNE PREMIERE VICTOIRE.

La manoeuvre de MH n'a pas réussi et les grévistes ont obtenu ce qu'ils souhaitaient : le dialogue et une possibilité de devenir acteurs de l'avenir de la Boillat (et plus de simples exécutants victimes d'une direction lointaine et hautaine- ça rime en plus !)

Alors je comprends votre désespoir mais je vous encourage à ne pas baisser les bras. Cette journée est probablement un pas décisif vers une BOILLAT QUI VIVRA !

Je tiens à dire (à redire) mon admiration pour votre action et relever la dignité qui est la vôtre. Je vous tire mon chapeau.

Amicalement

février 23, 2006 9:49 PM  
Anonymous michael collins said...

@ rigueur et les autres

c'est dur, mais laisser passer la nuit! ne laisser pas tomber vos reves !
oui, pour moi c'est facile je ne suis concerner que par le coeur, mais je peut vous dire tous mrs amis en mecanique sont avec vousn et ils ne prennent pas forcement la parole sur le blog , mais on est comme vous! dur a al tache parce que on est concerner par ce que l'on fait!

courage les gars

février 23, 2006 9:52 PM  
Anonymous petzi said...

(Bonne) nuit a tous et merci pour le soutient et j'espère que voisin a raison dans ses pronostique mème si a l'heure actuelle beaucoup comme moi sont (sommes) pessimiste sur l'avenir.
Mais comme beaucoup le disent
LA BOILLAT VIVRA (je l'espère)

février 23, 2006 9:54 PM  
Anonymous Fred said...

Bonsoir,

Merci à tous les automobilistes qui sont venus faire des parcages à Reconvilier cet après-midi, si vous lisez ce message (automobilistes ou autres), sachez que nous gardons pour l'instant vos numéros, la situation n'est pas encore bien claire et il faut attendre que les négociations aboutissent à quelque chose de concret, par contre il est possible de demander qu'on vous efface de la liste en envoyant dès à présent un mail à boillat@attac.org en mettant votre no et en notant stop. Voilà, et encore MERCI, vraiement vous avez été super géniaux.

Fred

février 23, 2006 9:55 PM  
Anonymous blazydesbois said...

petit lien trouvé sur le forum de unia

interessanT... A lire...

ce que fait en ce moment...


http://perso.wanadoo.fr/metasystems/Topics2.html

je ne sais pas si cela est objectif mais tend dans ma direction

février 23, 2006 9:57 PM  
Blogger Karl said...

@Rigueur

Je ne sais pa scombien de tmeps ce blog continuera d'exister.

Mais tant que vous en aurez besoin, il sera là. Et tant qu'on pourra l'utiliser pour couler Hellweg aussi.

février 23, 2006 10:05 PM  
Anonymous ceteconomix said...

Il y a 30 jours, la direction disait : "Reprenez le travail, ensuite on discute". Aujourd'hui, le médiateur et les syndicats disent : "Reprenez le travail, où nous vous lâchons". Soit. Leur attitude joue sur la peur de celles et ceux qui n'ont rien, qui se demandent comment ils vont nourrir leur famille en mars 2006. Considérons donc ceci comme un pas en arrière. Pour mieux reculer ? Les négociations vont maintenant débuter. Un accord va être trouvé, car, dans les négociations, la direction va continuer à mentir et à entretenir les illusions. M. Bloch sera floué, l'accord sera signé. Et d'ici quelques semaines, le même cirque va recommencer : démantèlement progressif, licenciements, etc. En ce jour, la confiance entre le personnel et les cadres et la direction et le CA est plus que rompue. C'est la guerre. La confiance se construit à long terme. Personnellement, je ne crois pas à un avenir positif pour le site de Reconvilier tant que l'équipe dirigeante actuelle sera aux commande. Leur culture est à l'opposé de la vôtre. Vous avez vécu dans une entreprise à laquelle les collaborateurs ont toujours été identifiés, respectés, soutenus. Eux vivent dans un monde où seule la loi du plus fort prévaut. En pleine médiation, ils s'arrangent pour envoyer des camions et coordonner leur arrivée avec l'intervention des forces de polices.
Aujourd'hui, je suis fier de ma région, de ses ouvriers, de ses habitants et des gens de la Boillat. Vous avez montré bien au-delà de nos frontières que des valeurs telles que la solidarité, le respect du travail, l'identification à un savoir-faire étaient bien vivantes. Vous devez être félicités pour cela.
Aujourd'hui, je suis triste. Car, comme bien d'autres, je crois que Hellweg a gagné une bataille. Sauerlander n'a pas manqué de le faire sentir sur les ondes de RSR dans l'émission forum de ce soir. On sentait toute l'arrogance du requin triomphant.
Aujourd'hui, j'ai beaucoup de souci pour la suite. J'espère sincèrement que les négociations vous seront favorables. Que le site survive. Parce qu'il est rentable. Parce qu'il a des produits fantastiques. Parce qu'il a des clients. Parce qu'il peut compter sur des collaborateurs qui aiment leur boîte. Parce qu'il fait partie de notre région, comme la Birse traverse la Vallée.
Pour moi, Hellweg ne peut être vaincu qu'avec ses armes. Je pense qu'il faudra encore plus d'efforts pour gagner après le vote de ce jour. Mais surtout, n'oubliez pas : c'est un vote de peur. Votez oui et l'on vous soutient. Votez non et vous mangerez des cramias en mars. Je vous soutiens moralement et financièrement. Et je vous souhaite bonne chance dans vos négociations. Courage à toutes et à tous !

février 23, 2006 10:10 PM  
Anonymous Michel (l'autre) said...

Courage à vous,
Je lis beaucoup d'incertitudes dans vos messages, mais aussi de l'espoir,si voisin a raison. Et le protocole d'accord mentionnée par "Bien informé" à 8.43 laisse des portes ouvertes. Je ne sais pas, mais peut-être est-il bon que les choses bougent !
Même si UNIA vous a déçu aujourd'hui, même si ce forcing vous touche et vous écoeure, rien n'est encore joué.
Croyez-y encore, battez-vous encore. Ce n'est pas perdu. En tout cas pas plus qu'hier.
Vous avez prouvé que vous êtes forts et vous pouvez toujours être fier de vous.
Vu d'ici, il y a des ouvertures. Ne vous désunissez pas...
Mais on ressent aussi que 30 jours de conflit et d'incertitude, ça use. C'est normal.
Je vous tiens les pouces.
Solidairement

février 23, 2006 10:12 PM  
Anonymous Bobine said...

Courage à tous les (ex) grévistes !!! La lutte est loin d'être terminée et j'espère vraiment que ces négociations vont bien se passer !!! D'ailleur, la grève n'est que suspendue... Continuez de vous battre si vous n'obtenez pas le résultat que vous vouliez aux négociations !!!!

La Boillat ses ouvriers et leurs familles vivront !!!!

février 23, 2006 10:13 PM  
Anonymous Rensk said...

@ Corinne et les «autres» pouvant nous éclairer de leur lumière…

Je ne comprends pas qu’il y a une «pression» injustifiée de la part du canton quand au non versement des allocations familiales… ces dernier doivent en tout les cas être payés pendant la période de dédite ! (Pour le pire des cas !).

Selon les infos les employés sont toujours employés par Swissmetal, même ceux qui sont en période de dédite et donc je ne peut admettre que le canton qui verse et contrôle les allocations se mette au service d’un patron…

Illégalité, pouvoir, abus… quand tu nous tiens tu ne lâche pas prise… en aucun cas ! (Même si c’est illégal ?)

février 23, 2006 10:16 PM  
Anonymous Rigueur said...

Merci Karl pour la réponse!

"au moment où de la reflexion on passe à l'action dans le terrain c'est n'est pas nécessairement très utile de se promener avec un girophare sur la tête" (voir messages échangés entre pecos et moi-même le 22.02.2006 à 7:39 et 8:46 AM)

C'est hyper-importance que je garde mes réflexions pour moi pour l'instant.

Par contre je ne sais pas encore quand je pourrais vous en parler.

Alors, avant de fermer ce blog, si je n'ai encore rien dit, il faut que nous organisons une bouffe entre nous pour discuter à visage découvert.

février 23, 2006 10:22 PM  
Blogger pecos said...

@rigueur
il y a quand même eu des paroles !
La précipitation des événements m'a sonné. Certaines attaques me font souffrir, dans la panique, on pointe le doigt sur le/les présumé/s coupable/s. J'ai l'impression, en regardant cette turbulence sur le blog ce soir, que certain(e)s ont oublié quels intérêts il y a face aux grévistes, à UNIA et à M. Rolf Bloch. Je n'étais pas dans la halle lors du vote et il serait bien d'avoir un compte rendu qui permette de comprendre l'indignation de ceux qui se sentent trahis, abandonnés.

Pour le visage découvert cela appartient à chacun de se prononcer.

février 23, 2006 10:38 PM  
Anonymous jqbt said...

@ Karl

Excellente proposition de Rigueur.
A toi de prendre l'initiative!

février 23, 2006 10:46 PM  
Anonymous Anonyme said...

On a crevé la gueule fermée et couché. Humiliation suprême il faudrait en plus retravailler avec nos KAPO arrogants de Dornach. Vivement l'ambiance lundi, il faudra deux R. Bloch, un dans chaque usine pour arbitrer. Il vaudrait peut-être mieux pour tous le monde qu'une des équipes déclare forfait. J'en profite pour remercier Rigueur qui a vibré avec nous.

février 23, 2006 10:48 PM  
Blogger Karl said...

@Rigueur

Je crois que si vous voulez continuer le combat, le moment est venu que vous m'écriviez un petit mail.

laboillat@yahoo.fr

février 23, 2006 10:51 PM  
Anonymous Anonyme said...

Ils peuvent bien vous dirent qu'ils sont déçus vos représentants syndical laisser moi rire , ils ont fais quoi pour que les dirigeants ne vous fassent pas pressions !don du haut en bas de l'échelle il n'y en a pas un meilleurs que l'autre .
Mais ne baiser pas les bras le peuple est avec vous il continuera à vous soutenir encore et encore nous allons gagner contre HELLWEG,UNIA &CIE restonss solidaires et soudés .Je viendrai vous voir si l'usine est ouverte samedi ou dimanche
A très bientôt

février 23, 2006 10:54 PM  
Anonymous Anonyme said...

@Karl

Cher Karl, comme tout le monde, je te remercie pour l'honnêteté intellectuelle, la patience et la chaleur humaine que tu mets dans ce blog.
MAIS je peine, malgré mon humanisme, à imaginer qu'un personnage aussi malade que MH puisse encore sévir et encore... vivre, encore plonger des familles dans la détresse, noyer toute une région, bref, jouer le diable en toute impunité.
Pourquoi la grippe aviaire ne s'abat-elle que sur les oiseaux ? Le cancer sur les innocents ? La pourriture sur des denrées saines ? L'argent sur ceux qui le vomissent d'en avoir trop ?
La Faucheuse oublie-t-elle ceux qui la méritent le plus ? Qu'il retourne à la poussière, celui qui veut tout réduire en cendres !
Allez, Faucheuse, il est un homme à délivrer de ses délires humains. Tu le trouveras à Cologne, dans les fastes absurdes de son délire... Bon vent !

février 23, 2006 11:11 PM  
Anonymous Rigueur said...

@ Karl

Suite à ta demande de 10:51 PM, je t'ai envoyé un email.

Voudrais-tu bien qu'on se tutoie sans se connaître en dehors de ce blog?!!!

Merci!!!

février 23, 2006 11:21 PM  
Anonymous Rigueur said...

Qu'est-ce qu'on fait?
On va au pieu?

Sans réaction de votre part, les gars, je vais me reposer dans 5 minutes.

Bonne nuit à tous

février 23, 2006 11:30 PM  
Anonymous Noir & rouge said...

Autonomie ouvrière!
Les événements d'aujourd'hui montrent les limites d'un syndicat lié à l'appareil et à la gestion d'accompagnement du "néolibéralisme" du Parti Socialiste. Ce sont des gens qui n'ont eu que marginalement à faire avec la lutte concrète qui tranchent aujourd'hui "d'en haut" dans l'ignorance de la réalité des ouvriers de La Boillat.
Finalement, ce qui est central, c'est l'autonomie ouvrière que nous pouvons imposer, à travers l'autogestion par les travailleurs des luttes et des grèves, la construction de structures propres (assemblées générales, syndicats de base, groupes de boîte etc.).
Céder aux dictats de la direction nationale d'Unia (contre ses militantEs locaux), c'est faire le constat de la faiblesse (réelle) des structures autonomes de travailleurs, que ce soit à La Boillat ou ailleurs!
Les travailleurs ont besoin de leurs propres structures. Des initiatives en ce sens existent (même si elles sont encore loin de représenter une alternative): SUD/VD (service public), IGA/Bâle (migrantEs et précaires), FAU (initiative pour un syndicat anarcho-syndicaliste en Suisse alémanique). Il faut les multiplier et imposer l'autonomie ouvrière jusque dans les syndicats majoritaires comme Unia!
Travailleurs, ayez confiance en vos propres forces, en votre propre logique. Celle des gestionnaires du système, qu'ils soient de droite ou de gauche n'a rien à voir avec la vôtre!

février 23, 2006 11:33 PM  
Anonymous Takou said...

@ Petzi

Faut pas se méprendre, je suis content que ça se "termine", je n'ai jamais vraiment cru en l'utilité de notre bô mouvement social ou a toutes les belles paroles d'UNIA.

Là ou c'est dommage c'est pour tous ceux qui y croyaient vraiment, qui ont bu toutes les promesses et qui se sont ramassé une enclume sur la tête avec les discours successifs pour la persuasion du "oui" (dooormez ! je le veux. © karl)

L'enclume, c'est avant le résultat du vote qu'ils l'ont reçu, tout en douceur, sur le cuir chevelu. Lorsque, au fil des mots, ils se sont rendus compte qu'on revenait tous d'une belle ballade de 30 jours à Neverland.

Le vote en lui même n'est que le résultat du mattraquage qui l'a précédé. Moi j'ai voté oui. Un peu pour arrêter le massacre.

février 23, 2006 11:34 PM  
Anonymous profondément dégoûtée said...

écoeurée, sonnée, révoltée voilà le genre de termes qui me définissent ce soir.
Nous sommes arrivés à la séance de cet apm en ne sachant pas que l'on aurait à voter, surtout après les déclarations d'hier de Nico qui nous a dit qu'il ne se passerait en tous cas rien avant lundi. Et en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, l'affaire était conclue. alors que par rapport à mercredi, rien n'a changé.
La pression qui nous a été faite par absolument tous les intervenants de la séance est tout simplement innaceptable. On nous a mis le couteau sous la gorge et au moins 138 d'entre-nous ont eu les jetons. A mon avis, ces 138, c'est à partir de maintenant qu'ils devraient s'inquiéter parce que la fameuse médiation, désolé de casser vos naïfs espoirs, mais je n'y crois pas une seconde. MH n'a jamais rien lâché et après sa superbe médaille d'or d'aujourd'hui, il doit se sentir très fort.
A mon avis il va se faire un magnifique week-end de carnaval. Mais la roue tourne pour tout le monde et un jour peut-être ....

Juste encore un petit mot à destination d'UNIA, pour la 2ème fois en moins de 2 ans, vous nous avez trahi de la plus abjecte des manières, par le chantage. Bravo pour un syndicat. Normalement, n'étiez-vous pas là pour nous soutenir ? Je devais avoir mal compris votre mission. Par contre, je veux dire à tous les UNIAS de la base (les régionaux) qui étaient ce soir aussi écoeurés que nous et qui nous l'ont dit ainsi qu'à leurs dirigeants à l'occasion d'une séance interne à UNIA qui a été plutôt houleuse.

Je demande aussi à tous les journalistes et sympatisants de ne pas nous oublier afin que toutes les magouilles à venir ne passent pas inaperçues.

février 23, 2006 11:41 PM  
Anonymous expatrié said...

la barre des 4500 signatures est franchies. Je continues à recevoir des e-mails, le peuple des non-millardaires continue à se mobiliser.

J'ai reçu la déclaration en italien à mettre en ligne.

On a tous pris un poing dans le creux de l'estomac... MAIS ON N'EST PAS KO...

Malgré la panne de cet après-midi on a encore battu le record de hier.

Bonne nuit à tous. Demain est un autre jour. Ce n'est pas un sprint c'est un marathon.

Bien à vous

février 23, 2006 11:42 PM  
Anonymous dos formatted said...

A tous,

Voilà deux heures que j'essaye de trouver des mots pour vous encourager à ne pas baisser les bras. Mais ça ne vien pas.

Et dire que je suis tant dégoûté que je n'ai même pas regardé les infos... toute cette affaire me prend trop la tête. Ma femme doit penser que j'ai tourné la boule.

C'est dérisoire ce que je dis face au sort de vous tous, les grévistes, face à ces attentes si honteusement bafouées...

Quelqu'un rappelait ici hier ou avant hier que David a vaincu Goliath.

Ici, apparemment, Goliath s'est fait aider depuis plusieurs côtés et le désespoir ne pourrait être plus grand.

Nous autres bloggueurs faisons totalement confiance à votre bon sens, même si ce vote a été fait dans des conditions plus que douteuses, et si on ressent très bien les douloureuses tensions qui vous déchirent. Peut-être faut-il passer par là pour renaître d'une autre manière, je ne sais pas... Ce que je veux dire, c'est que si la Boillat peut aujourd'hui cristalliser autant de soutien dans le pays tout entier, c'est que CA NE PEUT PAS S'ARRETER COMME CA.

Le protocole préparé par le médiateur me paraît personnellement bien sombre, ne laissant que peu de marge de manoeuvre à la négociation (négociation veut dire: chacun y met du sien et revient un peu sur ses positions): On y parle de redéfinition des rôles des sites (=castration de la Boillat), communication (=on va vous apprendre à la fermer), sanctions (=pas de commentaire), mesures d'accompagnement (=plan social). Bref, ça pue la merde, mais quand on connaît le trou du cul qui est assis au-dessus de vous c'est pas étonnant, et ça fait encore plus mal.

Ce n'est pas comme cela que vous voyez votre avenir et je comprends votre découragement.

J'ai la naïveté de croire que les turbulences de ces dernières semaines ont soulevé la poussière assez haut pour permettre de réveiller un intérêt suffisant à lancer quelque chose de nouveau...

Un seul conseil, ne perdez pas votre énergie positive, qui vous a soutenu si dignement pendant cette longue et dure grève, à ronger votre frein contre martin le morpion et à nourrir de la haine. Pour créer du neuf vous en aurez besoin, de cette énergie. Consacrez-là à votre avenir qui n'est pas avec Hellweg.

Hellweg trouvera bien son maître, avec ou sans vous.

Merci à Karl de continuer ce blog tant que la situation le demande. Quel engagement!

Comme on dit souvent, la nuit porte conseil, alors... bonne nuit et courage!

Solidarité et Victoire pour la Boillat!!

février 23, 2006 11:59 PM  
Anonymous vache vallée said...

Je me souviens d'un SMS lu sur le site d'INFRAROUGE, http://infrarouge.tsr.ch/, il y a quelques semaines, déjà, avant l'émission, et là, avec le recul, ça fout évidemment une grosse boule au ventre, car ce SMS disait, je cite:

"L'UNIA fait la FARCE !"

Evidemment, si même les syndicats sont globalisée, et que les décisions prises en haut lieu répondent d'une stratégie globale, à l'encontre des avis régionaux...

Mais bref, on en est là et et je souhaite sincèrement que la médiation, ou à Sierre?, ne soit pas une mascarade ou un dialogue de sourds... parce qu'alors je soupconnerais assez fort "INUTILE Deiss" d'avoir forcé la main à Monsieur Bloch, parce que la grêve ça fait tâche quand le ministre rencontre ses homologues lors de ses beaux voyages aux 4 coins de la planète...

Allez, que la médiation aboutisse, et que VIVE LA BOILLAT !!!

février 24, 2006 12:23 AM  
Anonymous Anonyme said...

J'ai suivi l'évolution de la grève heure par heure et comme vous probablement ce soir je suis dégouté. J'ai des poches sous les yeux, je dors mal et je ne suis même pas gréviste! Que le blues vous gagne ce soir je comprends vraiment! Unia vous a aidé un peu au début, mais les syndicats sont bien trop axés sur des revendications stéréotypés: salaire, heures de travail, vacances, etc. pour pouvoir s'identifier à votre combat qui est bien plus profond. Vous n'avez pratiquement jamais dérapé, les commentaires du blog non plus, vous avez été et vous allez rester admirable dans votre lutte. Restez uni si possible vous avez raison et tout personne qui se penche quelques minutes sur le dossiers s'en rend compte. Les tensions dans le conseil d'administration sont probablement plus importantes qu'il n'y paraît mais l'édifice tient encore parce que tout le monde a trop a y perdre à court terme. Continuer à défendre votre outil de travail.
LA BOILLAT VIVRA!

février 24, 2006 12:39 AM  
Anonymous pilou said...

moi, j'y crois encore et toujours. J'ai de la chance. Car ce sentiment, l'autre boeuf et ses sbires, i connaîtront jamais...

février 24, 2006 1:26 AM  
Anonymous expatrié said...

Les textes anglais et italien sont en ligne

En italien, il manque la traduction de

"parce que je ne tolère ni l'arrogance, ni le mépris jetés à la face de celles et de ceux qui cherchent le dialogue,"


Allez les blogueurs, on s'accroche. Les "BOILLATS" sont un peu groggy cette nuit. C'est à nous de prendre le relais, le temps qu'ils récupèrent.

ON LE LEUR DOIT !!!!

(au fait, quelque chose de prévu ce week-end ?)

février 24, 2006 2:11 AM  
Anonymous Anonyme said...

Après une nuit de sommeil, une idée m'est venue ce matin.
Le combat doit se mener contre MH et ses complices. Il doit effectivement "sauter" comme l'a si bien dit un homme pour lequel j'ai un profond respect et une grande admiration.
Pourquoi ne pas se mobiliser de partout et organiser des défilés de prtestation contre MH, faire une telle pression populaire venant de tous les milieux, un matraquage anti Hellweg intense.
Et puis n'oublions pas que lui utilise certaines tac tic très étudiées et élaborées à l'avance pour briser le moral des troupes, alors sachons lui résister et ne surtout pas en avoir peur.
Lui, il essaie de diviser, nous on doit reter unis pour avoir le plaisir de le voir "sauter".
Donc pas se battre entre nous, pas montrer du doigt ceux qui ont décu par leur attitude ou position.
Le seul ennemi à combattre reste MH.
Pour terminer ce que je voulais vous faire partager, c'est que j'ai trouvé l'attitude de M. Joseph Deiss vraiment pas brillante pour le moment, peut etre va t il se remettre en question. Il faut le lui faire savoir je vais lui écrire une lettre personnelle pour lui mettre les points sur les i ... faites en de meme, faites vous aider si l'écriture n'est pas votre tasse de thé !
Ecrivez tous une lettre personnelle a Joseph Deiss !
Bon courage et sous les nuages de ce matin, cherchons à deviner le bleu du ciel ... le soleil brille tous les jours mais c'est pas tous les jours chez nous ...
Gardons confiance en l'avenir !

février 24, 2006 8:53 AM  
Anonymous jd said...

Dans toutes cette affaire, l'attitude du syndicat est vraiment plus que déplorable... et ils osent se plaindre d'avoir des effectifs en baisse !

Bon courage à tous pour la reprise du travail.... ne laisser rien partir de ce qui devrait rester dans la boîte... :oP

Un petit article bien torché qui fait office de belle récapitulation à d'éventuels nouveau lecteurs... (heu.. il y en a?)...

http://ch.novopress.info/?p=1028

février 24, 2006 9:37 PM  
Blogger jc said...

MH est content il a reussi a faire travaille les employes sans aucune condicions en contrepartie lui il passe un bon carnaval pendant que les ouvriers se morfondes.J espere que j ai tord mais la boillat sera videe et fermee et lui se remplira les pochessssssssssssssssss

février 25, 2006 12:15 AM  
Anonymous Anonyme said...

Employer de swissmetal,
j'aimerait juste dire une chose à
tout les employers.
N'oublier pas que la décision de reprendre le travail et la notre.
Alors éssayons de reffaire ce vote parce que la en est entrain de ce faire avoir par tout le monde commissions ouvrières comprise.
Une seule chose à faire revoter il faut pas oublier qu'il manquer 130 personnes environ.
Et que ca etait déjà tout prévue par la commissions,pourquoi n'ont ils pas attendue le jour d'après pour voter, peur que ce passer pas voilà tout.
Bref je suis peux confiant ci sela continue telle quel je vous dit juste une chose, dans 4 mois BOILLAT n'éxisterra plus.

février 26, 2006 2:32 PM  

Links to this post:

Créer un lien

<< Home