jeudi, février 23, 2006

Beeeeeeeeeeeeeeeeeeerk!

Une parodie de démocratie

Tout d'abord, ceux qui pensent que Karl est un type de droite se trompent (oh surprise!). Karl connaît les mouvements de gauche de l'intérieur et ce qu'il va dire est fondé sur cette connaissance. Voilà, vous avez compris que ça ne sera pas tendre. Unia? Oui, Unia. Unieurk!

Toutefois, pour ne pas laisser subsister un malentendu, je signale que c'est bien la direction d'Unia dont je parle. La plupart des syndicalistes agissent certainement d'une toute autre manière, comme en témoignent ceux que j'ai contactés.

Je tiens aussi à signaler ici que les informations que je donne ont été corrélées plusieurs fois, avec des gens très bien placés pour savoir. Tout a été vérifié, revérifié, contredit, débattu. Ma facture de natel sera capable de vider le fonds de grève (ça, ça n'a pas été corrélé, j'avoue!).

Les événements

Le vote de l'assemblée de 13H30 a eu lieu dans une conjonction d'événements extrêmement douteux. Tout a été mené à la va-vite, en douce, par un Unia bien malhonnête.

Déjà, mercredi, il n'y a pas eu de vote à l'assemblée du personnel et N. Wuillemin a annoncé qu'il ne se passerait plus rien avant lundi. Donc, aujourd'hui, il manquait pas mal de monde à l'assemblée, certains (comme les équipes de nuit) ayant considéré, à juste titre, que le déplacement n'était pas nécessaire, puisqu'il ne devait pas y avoir de vote aujourd'hui. Bien du monde a appris à 13H20 qu'on voterait aujourd'hui...

De plus, la pression montait: les clients mécontents, qui râlent. P. Oudot dans le Juju qui parle de "mettre de l'eau dans son vin". La population qui commence à se demander s'il ne serait vraiment pas possible de parler à la direction...

A l'assemblée, il a été communiqué de Rolf Bloch qu'en cas de "non" il risquait fort de laisser tomber la médiation. Une direction qui tergiverse à n'en plus finir en demandant des précisions, ça va. Des grévistes qui demandent qu'on leur explique un truc, non, non, non.

Ensuite, Unia a gentiment signalé par la voix d'André Daguet qu'en cas de "non", Unia laisserait tomber les grévistes et ne leur paierait donc pas leur salaire à la fin du mois.

Autour de l'usine, la rumeur des clients mécontents. Des camions envoyés par Swissmetal ont été stoppés du côté de Bienne par les autorités. Ils venaient charger du matériel à la Boillat pour l'amener à Dornach. Information démentie, puis confirmée.

A Loveresse, dans un bâtiment où des policiers se rencontrent souvent, et devant lequel on trouve généralement plusieurs voitures de police, il y avait une discrète petite réunion (les poulets doivent en effet être maintenus à l'intérieur en ces temps de grippe aviaire). Il fallait y entrer pour savoir qu'une trentaine de policiers "attendaient" et se sont "serrés la rame" avant de s'en aller, environ 15 minutes après que les résultats du vote eurent été connus. Tout porte à croire qu'ils s'apprêtaient à intervenir, si possible sans violence, pour que les camions de Swissmetal puissent venir charger sans être bloqués, si le résultat du vote était négatif. Des autorités (que nous ne citerons pas ici par politesse, mais qui me donnent le torticoli) ont prétendu que ce n'était pas vrai, que cette concentration de volaille était un "exercice". Sauf que les exercices sont toujours annoncés, et qu'il n'y avait pas d'annonce pour ce jour. Coïncidence, coïncidence... Tu parles!

Simplement, il fallait que les grévistes ne soient pas trop au courant des grandes manoeuvres camionnesques et fliquières, histoire que le vote ait lieu. Et il fallait donc faire vite, c'est pourquoi les représentants d'Unia, tout à fait au courant de ces événements, ont mené le vote au pas de charge. Prises de parole des partisans du "non" rendue impossible. Le tour de passe-passe du "t'as le micro, pouf pouf il a disparu. Où qu'il est? Dans ma main!" bien connu chez les "intellectuels" de gauche.

Ainsi, une pluie de parole s'est abattue, en faveur du "oui", et que ça saute! Le texte soumis au vote a été lu en vitesse, très en vitesse... Certains n'ont pas résussi à décoder. Pas de discussion, pas de réflexion. En rang par deux, gaaarde à vous, votez!

Des personnes, au moment de voter, sont parties. Résultat, annoncé dans un silence inquiétant, suivi de pleurs et même de vomissements, "oui". Par 138 "oui", 63 "non", et 1 nul. Dans ce décompte manque donc une bonne centaine de personnes, absentes ou ayant quitté les lieux juste avant le vote (une trentaine selon des estimations). Mais même ceux qui ont voté oui ont la boule à l'estomac. Vote arraché avec "le couteau sous la gorge" disent certains.

Analyse critique

En tous cas, soyons clair: personne ne jette la pierre aux grévistes, qu'ils aient voté "oui" ou "non". Ils font ce qu'ils peuvent. Nombreux sont ceux qui, sans l'argent d'Unia, n'auraient pas pu joindre les 2 bouts. Quoique... S'il avait été possible de parler des fonds de grève. Mais c'était impossible, faute de temps, diraient peut-être Renzo Ambrosetti et André Daguet.

D'ailleurs, de ces 2, parlons-en. Absents durant toute la période entre les 2 grèves. Absents au début de la seconde grève. La presse nationale commence à parler de la Boillat... Les voilà qui se pointent. Ils sont toujours là pour faire des ronds de jambe à des banquets, et jamais sur le terrain, sauf quand ça paie en termes d'image. Et puis, la grève, il fallait la reprendre en main. Unia avait fait son petit tour, Fabienne Blanc-Kuhn (dont l'égo a par ailleurs largement enflé ces derniers temps) ne parvenait pas à mettre fin à la plaisanterie, alors hop!, André et Reto débarquent. Ils représentent les grévistes face à Rolf Bloch, font tout en douce, ne disent rien à personne, y compris à N. Wuillemin, qui n'avait pas la tête des grands jours.

Parodie, simulacre, fumisterie... Voilà ce qu'Unia appelle un "vote". J'ai contacté des syndicalistes du coin, qui n'ont pas de mots assez durs pour parler de leurs "leaders". "Casseurs de grève", voilà ce qu'un ami syndicaliste m'a dit en parlant de la direction d'Unia. Carrément. Les régionaux, ils sont bons pour s'occuper des problèmes obscurs au jour le jour. Mais quand ça commence à être bien visible, Reto et ses potes débarquent, font les beaux, distribuent des drapeaux, convertissent de force à leur opinion, et repartent pour de nouvelles aventures.

Il eut peut-être été possible d'avoir un "oui" autrement. Avec une discussion sérieuse par exemple. Allez savoir! Il n'y a pas qu'à la tête d'Unia, qu'on pense. Et une telle discussion aurait au moins permis aux grévistes de maintenir une certaine unité, par la compréhension des motivations de chacun.

Un avenir?

Et qui sait, cette décision est peut-être la bonne? Peut-être que dans les coulisses se trame un dénouement positif pour la Boillat, comme une externalisation? Avec la culture du secret qui entoure les négociateurs, ils pourraient préparer un génocide qu'on n'en saurait rien. Alors pourquoi pas un sauvetage? Vu d'ici, on dirait plutôt que la transformation de la Boillat en goulag a bien avancé. Les petits kapos de l'encadrement sont prêts à faire leur retour dans le coin, en lieu et place des 21 cadres licenciés. Qu'ils se ravisent: leur accueil ne sera pas triomphal.

Imaginons un instant que ce vote permettra un dénouement positif. Ce dénouement aura été permis par un syndicat qui utilise les mêmes méthodes que Martin Hellweg: manque de transparence (critiqué depuis le début de la grève), méthodes autoritaires, égocentrisme forcené, mépris des ouvriers. De telles méthodes sont inacceptables. Le but doit pouvoir être atteint par des moyens honnêtes, sans jouer à berner ceux pour qui on est censé se battre.

J'en appelle donc ici à la transparence. Car même si quelqu'un ici a un quelque chose de positif en vue, la zizanie semée par ce vote forcé risque de tout flanquer par terre, qu'il le sache.


Sur le net

Le Courrier, avec L.-O. Errard, est assez lucide et titre son édito: "L'ennemi reste à abattre". Pas gentil, mais tellement vrai!

Il faut bien un dégourdi, qui fait semblant d'avoir suivi les événements, mais qui était ailleurs (à Lausanne par exemple?). Antoine Grosjean, dans son article de la Tribune de Genève, est celui-là. Il écrit un truc incroyable: "Ouf! Tout le monde a poussé un grand soupir de soulagement, hier, à l'annonce de la fin de la grève". Non, Antoine n'était pas à la Boillat.
Sur RJB et sur la TSR, on parle, preuves sonores (enfin, on s'entend, façon de parler) à l'appui, d'un "silence glacial". Bon allez, le reste de son article n'est pas si mauvais. Heureusement, sinon je me demanderais si je ne vais pas postuler à sa place. D'ailleurs, si vous avez un petit boulot pour moi...

Serge Jubin commence son texte par "Silence glacial". Ouf! Je suis soulagé par ce début. Il note ensuite bien le point litigieux de mercredi, qui n'a pas été modifié: la direction opérationnelle de la Boillat sera laissée à des kapos (je répète beaucoup ce mot, mais si je change ça risque de devenir impoli) tandis que P. Rebstein sera un directeur-spectateur. Enfin, un pot de fleurs même pas arrosé. Bref, S. Jubin a compris ce qui se trame...

Vincent Donzé publie un court article dans le Matin, assorti d'une interview de Nicolas Wuillemin. On y apprend que l'hypothèse qui sera mise en avant lors des négociations est clairement celle de l'externalisation de la Boillat.

Et enfin, toujours les derniers sur le net, ces flemmards du Juju! Mais par contre, quand ils déversent de la prose, c'est par wagons: le cahier "Espace-régions" est plein de la Boillat. Dans "Solidarité rime avec générosité", on parle, entre autres, d'une certaine déclaration à signer en ligne, et d'un certain blog à l'ambiance surchauffée.


Ca bloggue?

Oui, oui, ça bloggue. Même si je suis attristé par ce vote, surtout à cause de certaines conséquences bien précises et personnelles. Néanmmoins, il faut noter que la décision de suspension de la grève ressemble à une nouvelle instrumentalisation par Unia, comme en 2004. Quand même, ça donne quelques appréhensions. Le concert de louanges des commentateurs politiques, syndicats, décolleteurs du coin, etc.) ne couvre pas le silence glacial des grévistes, qui perçait presque les tympans. Mais sait-on jamais?

En plus, le redémarrage de l'usine sera vraiment, mais alors vraiment, très difficile. L'hémorragie d'employés qualifiés a continué, les gens n'ont pas envie de recevoir des ordres des kapos (encore le même mot oui, c'est dur de ne pas déraper). Toutefois, pour venir prendre le stock, ne vous inquiétez pas, ça ira quand même.

Mais enfin, "Une voix pour la Boillat" continuera tant que ce sera utile. Et d'autres projets sont en réflexion. Un blog est censé se limiter drastiquement dans le temps pour être efficace. Mais là, ce n'est pas le moment de fermer boutique. Je peux vous dire que je suis très touché par les événements, mais baisser les bras, c'est donner raison aux vampires de Swissmetal, et laisser la parole à la direction d'Unia. Vous vous rendez compte? On n'y survivrait pas!

Je voulais encore saluer et tenir les pouces à un fidèle bloggueur: Coucou "Révolté"! Pourquoi lui? Bah... Allez savoir, une petit lubie! En tout cas, il s'est choisi un joli pseudo... Dont je m'inspire!


VIVE LA BOILLAT

223 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Mais que faire maintenant Karl ? Sans vouloir vous vexer, il me semble bien avoir déjà entendu le même discours envers les syndicats à l'issue de la première grève des employés de la Boillat...Bref tous ceux qui ne vous suivent pas trahissent la noble cause.

février 23, 2006 10:46 PM  
Anonymous blazydesbois said...

vas y c'est bon de t'entendre?

Ont est bien loin de la démocratie directe...

Syndiquez-vous qu'ils disaient...
Oui mais pas dans un syndicat au fonctionnement mode pinochet!

UNIA: unité entre ouvrier ou alors unité entre patron? (patron d'UNIA et les autres...)

-beeeeeeuuuuuurrrrrkkkkkkkkk!!!

février 23, 2006 10:52 PM  
Anonymous Un amis de Rigueur said...

Je cite le héros NW à Forum (RSR La première) ce soir en réponse à la question : "Quelle concession avez-vous obtenu ?"
- RIEN !
Effectivement, il n'y a RIEN à ajouter.

février 23, 2006 10:56 PM  
Anonymous Anonyme said...

SM se trahit déjà dans son communiqué. "permettre de continuer l'exploitation de l'usine de Reconvilier" donc on voulait fermer Reconvilier?????


http://www.swissmetal.ch/index.php?id=88&L=2&tx_ttnews[tt_news]=203&tx_ttnews[backPid]=1&cHash=6cbda00325


Un résultat plein d’espoir
Dornach - Reconvilier, 23 février 2006
Swissmetal prend connaissance avec soulagement du résultat du vote des collaborateurs/trices de l’usine de Reconvilier. Par 138 voix contre 63, le personnel vient tout de même d’accepter la proposition de médiation élaborée sous la direction de Rolf Bloch. Il y a deux jours, Swissmetal avait déjà approuvé cette proposition.

Conformément à cet accord, la grève devrait être suspendue pour la durée de la médiation. Swissmetal est prête à entamer les discussions et espère arriver à une solution permettant de continuer l’exploitation de l’usine de Reconvilier.

Swissmetal mettra tout en oeuvre pour que le travail puisse reprendre immédiatement et pour que les clients puissent recevoir d’urgence le matériel dont ils ont besoin. Sans plus tarder, les travaux de rangement ont démarré.

février 23, 2006 11:02 PM  
Anonymous Anonyme said...

zutzutzut

février 23, 2006 11:04 PM  
Anonymous Rigueur said...

Non seulement d'accord avec ce qu'a écrit Karl concenant les pressions exercées par Rolf Bloch et UNIA sur les grévistes

!!!!!!!!!!!

Mais encore, je confirme que c'est la vérité vraie.
Il y a convergence de preuves.

février 23, 2006 11:13 PM  
Anonymous Petit Ourse said...

Pas nécessaire de revenir trop en détail sur le simulacre de démocratie de cette après-midi. Une information est cependant très symptomatique. Avant le vote final on nous a fait voter à main lever un soit disant directeur de site en la personne de Patrick Rebstein. Or au final les personnes qui dirigeront la Boillat dès lundi ce seront bien les cadres de Dornach et leurs collabos. Patrick Rebstein aura le titre "d'observateur!". Vous ne le croyez pas et pourtant c'est la vérité. Espérons quand même qu'il ne sera pas obligé de porter un béret bleu. Enfin c'est toujours mieux qu'une casquette Unia.

février 23, 2006 11:22 PM  
Anonymous Anonyme said...

La grève est finie mais cela ne veut pas dire que le conflit est fini ... la lutte pour sauver La Boillat continue de plus belle !
Des personnes honnêtes et motivées, font tout leur possible dans ce sens.
Employées/és de La Boillat même si ce soir vous avez le moral dans les baskets, même si la rage et le dégoût vous habitent, restez debouts et dites-vous bien que vous n'avez vraiment pas l'air ridicules aux yeux d'une immense partie des habitants de ce pays !
Au contraire, votre attitude est un bel exemple à suivre ...
De tout coeur avec vous pour la suite du combat.
Gardons confiance en l'avenir !

février 23, 2006 11:25 PM  
Anonymous Rigueur said...

Qu'est-ce qu'on fait?
On va au pieu?

Sans réaction de votre part, les gars, je vais me reposer dans 5 minutes.

Bonne nuit à tous

février 23, 2006 11:31 PM  
Anonymous tigre said...

y a décidément quelque chose de pourri au Royaume de Danemark... les observateurs onusiens oseront-ils dire que "le vote, malgré quelques incidents qui n'auraient rien changé à son issue, s'est déroulé démocratiquement" ? ça semblait pourtant si joli à voir, cette belle unanimité d'il y a quelques semaines, ces syndicalistes qui haranguaient la foule avec la belle formule d'un certain général français "je ne vous abandonnerai jamais...". A ce que je comprenais au début, je me disais que le syndicat avait seulement recommandé de se plier au principe de réalité, de peur de passer pour des extrémistes réfractaires à la négociation et de se retrouver tous seuls comme des cons avec leur grève qui risquait de mettre clients et grévistes sur la paille... Mais je ne me doutais pas que le syndicat avait fait pression sur le vote, ni qu'on s'était quelque peu arrangé pour ne pas laisser la parole aux partisans de continuer la grève, quand on ne s'était pas débrouillé pour qu'une partie d'entre eux ne soit pas là... tout court... Ben merde alors, comme c'était beau cette unanimité d'avant, c'était presque surnaturel, je me disais bien qu'il fallait se méfier... On dirait que ça vous use un syndicaliste, une grève! ça ternit vite, les calicots et banderoles, ça s'enroue, les "lutte finâaale!"... surtout si vous ajoutez au paysage une petite réunion pique-nique et cervelas chez les flics, pur hasard... Décidément si les choses se sont passés comme l'écrit Karl (et je tiens Karl pour un informateur sérieux), c'est pas joli à voir. D'accord: beeeeeeerk. Et vive la Boillat, quand même!

février 23, 2006 11:32 PM  
Anonymous Anonyme said...

C'était à prévoir, des syndicalistes à 10'000.- par mois comme ceux d'Unia. Ils ont trop peur de perdre leurs privilèges. Le père Rennwald il est où maintenant qu'il n'y a plus son p'tit copain du matin pour le prendre en photo.

février 23, 2006 11:39 PM  
Anonymous Anonyme said...

C'était à prévoir, des syndicalistes à 10'000.- par mois comme ceux d'Unia. Ils ont trop peur de perdre leurs privilèges. Le père Rennwald il est où maintenant qu'il n'y a plus son p'tit copain du matin pour le prendre en photo.

février 23, 2006 11:47 PM  
Anonymous Anonyme said...

Petit Ourse a dit...
février 23, 2006 11:22 PM

Bien vu pour béret bleu, mais je doute qu'un seul béret bleu suffira. Quoique lundi un seul suffira vu le nombre de combattants qui seront absents. Je dois maintenant me coucher, car je commence déjà à ressentir un méchant mal de dos. J'espère que ce n'est pas chronique car autrement il paraît que ça peut durer.

février 23, 2006 11:54 PM  
Blogger Padroll said...

Bon, au lieu de voir le verre à moitié vide on pourrait se dire qu'au fond il faudrait être plutôt optimistes et le voir à moitié plein, avec ces 4500 signatures en à peine trois jours, et pas n'importe lesquelles, 2600 provenant de BE et JU, soit plus de la moitié. Oui mais rien ne garantit que cet effort pour rassembler des voix aura un effet qui aille dans le sens d'une gestion de l'entreprise plus raisonnable.
On vit dans un monde à l'envers, où les actions de SM s'apprécient alors que l'entreprise est en grève. Pourquoi est-ce que des signatures de soutien devraient-elles influencer la politique dans le sens prévu par le texte de la déclaration ??? Mon ami Deiss-pote, s'il te plaît réponds-moi.

Pourvu que la médiation avance, n'arrête-t-on pas de répéter, comme s'il suffisait de l'espérer pour que ça se passe vraiment dans la réalité. Oui, avancer... mais dans quel sens, telle est justement la question. On dirait qu'ils ont oublié de préciser ce détail dans la presse langue de bois.
Peut-être que le nombre et la qualité des signatures vont décider de cette tendance. Alors allons-y, à nous de jouer. Ne nous laisons pas dégoûter, continuons à garder à l'esprit que les ouvriers ont des revendications légitimes à faire valoir et que si ce n'était pas le cas, ils n'auraient pas trouvé tant de gens pour les appuyer.
Que la Boillat vive, et dans la dignité !

février 24, 2006 12:05 AM  
Anonymous jurabernois said...

Bon tout le monde, allez au lit, et reprenez des forces. La journée a été trop forte en émotions et en déception.

L'équipe de Martin Hellweg a les moyens et l'occasion de faire de la stratégie et des plans d'attaque. Et Reconvilier subit.

Unia est out (n'y revenons plus). Donc il est important de regrouper les forces et d'augmenter d'un cran *votre* stratégie.

Bonne nuit, suis fier d'habiter cette région.

PS : Corinne, merci de me contacter (jurabernois@yahoo.fr)

février 24, 2006 12:28 AM  
Anonymous Anonyme said...

Padroll a dit
Que la Boillat vive, et dans la dignité !

Même au Goulag on peut rester digne, fermer sa gueule et recevoir des coups de triques en disant merci mein Obercollabo.
On recommence à zéro, préparez vous à courber l'échine.
Je n'en veut pas à Padroll qui est claivoyant, c'est juste que j'ai la rage.

février 24, 2006 12:39 AM  
Anonymous Anonyme said...

J'ai suivi l'évolution de la grève heure par heure et comme vous probablement ce soir je suis dégouté. J'ai des poches sous les yeux, je dors mal et je ne suis même pas gréviste! Que le blues vous gagne ce soir je comprends vraiment! Unia vous a aidé un peu au début, mais les syndicats sont bien trop axés sur des revendications stéréotypés: salaire, heures de travail, vacances, etc. pour pouvoir s'identifier à votre combat qui est bien plus profond. Vous n'avez pratiquement jamais dérapé, les commentaires du blog non plus, vous avez été et vous allez rester admirable dans votre lutte. Restez uni si possible vous avez raison et tout personne qui se penche quelques minutes sur le dossiers s'en rend compte. Les tensions dans le conseil d'administration sont probablement plus importantes qu'il n'y paraît mais l'édifice tient encore parce que tout le monde a trop a y perdre à court terme. Continuer à défendre votre outil de travail.
LA BOILLAT VIVRA!

février 24, 2006 12:46 AM  
Blogger Karl said...

Merci pour vos commentaires!

Ne déprimez pas, la Boillat a besoin de personnes vaillantes, comme vous l'avez été jusqu'à maintenant.

Courage!

février 24, 2006 1:09 AM  
Blogger Padroll said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

février 24, 2006 1:15 AM  
Blogger Padroll said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

février 24, 2006 1:18 AM  
Blogger Padroll said...

"Sie sind isoliert" comme on dit dans les grands films...
mais il ne faut justement pas confondre la fiction avec la réalité, enfin... il ne faut quand même pas donner à Martinou le pouvoir de réaliser des désirs aussi fous, il n'est que manager, heureusement, pas metteur en scène de cinéma.

Est-ce que quelqu'un pourrait mettre en ligne l'article de 24heures concernant le mémoire de A. Beuchat?
Il n'est pas disponible sur le site du journal qui ne donne accès qu'aux articles du jour. Ce mémoire dont j'ai lu des extraits, donne vraiment des informations importantes. J'aurais eu envie de savoir ce qu'en disait 24heures.
Merci d'avance.

février 24, 2006 1:34 AM  
Blogger Karl said...

Désolé, mais j'ai supprimé un commentaire insultant. Même si j'en veux au journaliste de la bieler Tagblatt, il me sembl eplus productif de le lui dire poliment.

@Padroll

Je n'ai pas trace de l'article de 24H. Cet article, dans l'ensemble très positif, résumait le contenu du mémoire.

Merci!

février 24, 2006 2:01 AM  
Anonymous Anonyme said...

et tout ça pour que notre Docteur redevienne directeur sans pouvoir. On sait même pas si il causé avec un ouvrier pendant la grève. Par contre les conciliabules avec le maire, le ministre, le député-maire.....on voit le résultat...

février 24, 2006 2:09 AM  
Blogger Padroll said...

bien joué, Karl, je méditais justement sur ce commentaire un peu bizarre que j'avais lu et dont je ne comprenais pas exactement le sens.

Je me disais que j'allais répondre que je ne connaissais pas ce journaliste de Bienne dont il parlait.

Si 24Heures en a donné un avis positif, ok. Le détails ne sont pas si importants que ça.

février 24, 2006 2:24 AM  
Anonymous jurassiens expatriés said...

Karl ... ton message "beeeerk" ... ben il nous a tiré les larmes aux yeux ... déjà que quand on a appris la magouille inqualifiable qui s'est produite dans le jura bernois on a été ... énervés, tristes, révoltés ...
que les employés se serrent les coudes, qu'ils virent le syndicat, qui à notre sens est juste un fouteur de zizanie dans un monde déjà pas mal fou ...
bravo Karl, vive la Boillat, et courage ...
nous sommes de tout coeur avec vous

février 24, 2006 3:02 AM  
Blogger Karl said...

Euh, je ne veux pas faire pleurer.

Mais j'avoue que... bon... C'est dur. Pour moi aussi.

J'ai fait le maximum pour que personne ne préjuge d'Unia parce que c'est une organisation (logiquement) de gauche, et que bien des gens ne le supportent pas. C'était juste de faire cet effort, mais comme on voit, même sans préjugés, là c'est trop.

Heureusement, bien des syndicalistes font mieux que ça.

février 24, 2006 3:09 AM  
Anonymous Corinne said...

Quelle journée catastrophique. Je rentre de l'usine. C'est terrible; là, je trouve pas les mots pour dire ce que j'ai ressenti.
Ce faire berner pareillement. Et moi, comme une grande naïve qui pensait que les grévistes auraient le temps de la réflexion. Le CA et la direction mettent des jours pour se retrouver à 5 et prendre une décision et là, nos 350 valeureux grévistes ne sont même pas tous averti du vote. Il en manquait 100, vous imaginez 100 !

février 24, 2006 3:29 AM  
Blogger Karl said...

Oh oui, j'imagine.

Mais allez, il est l'heure de se reposer...

Demain, la lutte continue.

Bonne nuit!

février 24, 2006 3:34 AM  
Anonymous Corinne said...

bon, à part cela, une trentaine de gréviste descendent sur Zürich ce matin pour manifester devant la bourse.

et la liste des signataires du manifeste s'allonge, à cette heure, il y en 4783. Bravo PY pour le site.
Karl, on perd pas courage.Cela va être difficile, mais on va bien réussir à les coincer non!

février 24, 2006 3:34 AM  
Anonymous blazydesbois said...

AUJOURD?HUI je me sans triste et effarré.... je soutient à fond ces gens j'ai passé des moments incroyables dans cette usine (merci à l'équipe de nuit usine1)... J'entend encore des copains dire l'année passé on s'est fait avoire... cette année on est soutenu....
J'ai vécu une solidarité que je n'avais connu que dans les manifestations anti-wef au moment ou l'on se faisait casser la gueule par les grenadiers et autres tête casquer...
C'était merveilleux, un vrai bonheur, discussion avec des gens tous simplement vrai.... des bouffeurs de vie ou des personnes simplement comme toi et moi qui ne désire que vivre...avec une envie simple: laisse moi bosser et faire mon boulot!

Ce soir, dégouté (non pas par le vote des employés mais par cette merde de syndica), on est aller faire un tour a la coupole... et toute les personnes qui connaisse un peu la situation sont dégouté par ce syndica...

bon je suis enragé et écoeuré... et je vous soutiendrais toujours...

Un soir un ouvrier devenu copain nous a dit:

merci d'être venu nous soutenir cela fait du bien et j'espère qu'après cela continura....

salut a vous, les copains de la nuits et merci pour votre acceuil.....

UN JOUR OU L'AUTRE ILS VONT PAYER.

J'ESPERE POUR VOUS...

février 24, 2006 3:48 AM  
Anonymous Anonyme said...

brulez la....

février 24, 2006 3:51 AM  
Anonymous Anonyme said...

Juillet 1936 dans les casernes catalanes
La mort bute sur les milices et le peuple compte ses armes
Dans les villages et les hameaux les paysans groupent les terres
En un seul et riche morceau et passe le vent libertaire
Je pense à vous vieux compagnons dont la jeunesse est à la douane
et pardonner si ma chanson vous refait mal à votre Espagne
Mais j'ai besoin de vous apprendre j'ai envie de vous ressembler
Je gueulerai pour qu'on entende ce que vous m'avez enseigné
Donne-moi ta main camarade
Prête-moi ton coeur compagnons
Nous referons les barricades
Comme hier la confédération
A quelques heures de Barcelone se sont groupés des menuisiers
Et sans patron tout refonctionne on sourit dans les ateliers
Sur la place de la mairie qu'on a changé en maternelle
Des femmes ont pris la blanchisserie et sortent le linge au soleil
Donne-moi ta main camarade
Prête-moi ton coeur compagnons
Nous referons les barricades
Et la vie, nous la gagnerons
Tandis que quelques militaires font leur métier de matadors
Des ouvriers, des ouvrières détruisent une prison d'abord
Là-bas, c'est la mort qui s'avance tandis qu'ici: Ah madame c'est l'anarchie
La liberté dans l'espérance il ont osé la vivre aussi
Dame tu mano companero
I presta me tu corazon
Barricadas leventaremos
Como ahier la confederacion

Serge Utge-Royo

février 24, 2006 4:14 AM  
Blogger Karl said...

Héhé,

J'étais justement en train d'hésiter à me mettre cette chanson. C'est fou non?

Finalement j'ai opté pour... O-Zone, "Dragosta din tei". La honte suprême!

Bonne nuit!

PS: bon, va pour "Juillet 1936"!

février 24, 2006 4:32 AM  
Anonymous Anonyme said...

et encore un....


Empare-toi maintenant de l'usine
Du capital, deviens le fossoyeur
Ta vie vaut mieux que d'être une machine
Tout est à tous, rien n'est à l'exploiteur
Sans préjugé, suis les lois de nature
Et ne produis que par nécessité
Travail facile, ou besogne très dure
N'ont de valeur qu'en leur utilité
Refrain
On rêve amour au-delà des frontières
On rêve amour aussi de ton côté
On rêve amour dans les nations entières
L'erreur fait place à la réalité
Oui, la patrie est une baliverne
Un sentiment doublé de lâcheté
Ne deviens pas de la viande à caserne
Jeune conscrit, mieux te vaut déserter
Refrain
Que la nitro, comme la dynamite
Soit là pendant qu'on discute raison
S'il est besoin, renversons la marmite
Et de nos maux, hâtons la guérison
Place pour tous au banquet de la vie
Notre appétit seul peut se limiter
Que pour chacun, la table soit servie
Le ventre plein, l'homme peut discuter

février 24, 2006 4:44 AM  
Anonymous blazydesbois said...

pour mieux dormir.....

Dynamite est pas mal non plus.....

février 24, 2006 4:49 AM  
Blogger Karl said...

Héhé, je suis fan aussi!

http://biname.propagande.org/

Allez je dois y aller cette fois, je tombe....

Bonne nuit!

février 24, 2006 4:50 AM  
Anonymous blazydesbois said...

non cela est mieux:

http://www.aredje.net/

texte, musique en tel gratuit et tout le merdier....

a plus

bonne nuit

février 24, 2006 5:00 AM  
Anonymous Anonyme said...

bof....finalement c la meme chose....

février 24, 2006 5:01 AM  
Anonymous Fred said...

Bonjour,

Lettre ouverte à un "ami".

Bien lu les messages des noctembules, et je partage vos avis, j'ai écouté RJB hier soir (toujours dispo sur www.RJB.ch) et je dois dire que l'analyse d'un monsieur m'as aussi donné le TortiColi, il se fout de qui, et en plus des flics, il y avait 2 dépanneuses, faudra expliquer leur présence et leur utilité dans l'exercice, mais oui je suis niais, c'était un exercice d'évacuaiton de véhicules, moi le niais, je pense à un éventuel exercice grandeur nature, mais bon...
Et le pro chevalier avec son blason sur le tor-se d'ajouter que quelques gens d'ATTAC ont bloqué des mauvais camions... Premièrement je lui rappelle juste que nous on l'as tombé la chemise et qu'avec tous nos compagnons automobilistes on se nomme "MOUVEMENT CITOYEN DE SOLIDARITE BOILLAT" et pas ATTAC...
Et désolé, en effet on en à bloqué 3 de trop, mais bon vaut mieux en bloquer un peut plus que pas assez non? Et entre parenthèse, les chauffeurs surpris dans un premier temps ont bien compris et applaudi l'action... Je m'adresse donc à vous, vous avez fait de belles choses quand-même, alors ne sombrez pas dans vos travers car de telles réflexions ne sont pas à la hauteur des engagements réciproques, et si votre promesse de creuser à bon escient à la pelle mécanique tiens toujours, sachez qu'elle peut encore servir, on ne sait jamais... Et ce sera plus apprécié que quand vous les roulez, les mécaniques, surtout dans une situation pareille...

Amicalement tout de même

Fred

février 24, 2006 5:22 AM  
Anonymous Fred said...

Re-bonjour

Lettre ouverte à 2 autres "potes"

Il s'agit de vous, chers dirigeants d'UNIA, j'ai fait la connaissance de près avec l'André, et lui ai mis une bonne pile de papiers du mouvement citoyen dans les poches en le "félicitant" pour sa piètre prestation du jour devant ses troupes régionales (qui à 90% bouffaient du miel de le voir si mal pris). C'était à l'assemblée d'UNIA juste après le vote dans la chambre haute d'un troquet du coin, il était moins à l'aise qu'au TJ du soir ce cher monsieur... Lui et son collègue sont deux manipulateurs, il faut chercher dans l'histoire syndicale suisse une telle trahison, je n'en trouves personnellement pas, mais bon... Je n'as pas de jugement à faire sur les résultats du vote, mais les conditions étaient tout simplement lamentables, je suis choqué par les attitudes de ces deux messieurs, c'est triste.
Par la présente je tiens aussi à remercier la gande majorité des gens de terrain d'UNIA qui sont des personnes magnifiques, j'en ai engueulé une hier et il on s'est vite serré la main, il à compris que c'était son logo et pas lui qui me foutait en pétard...

Donc un cactus pour les deux charlots de service, ou de sévice, et gageons que vous allez mettre les bouchées doubles maintenant pour soutenir ces ouvriers dans les négociations, ET SUR LE TERRAIN

PS: Et désolé si je vous ai fait peur avec ces quelques tracts citoyens cher Mr le grand patron, mais au passage je vous fait remarquer que vous avez échappé aux confettis à l'eau de Cologne qui étaient prêts à l'emploi...

Mes "respectueuses" salutations

Fred

février 24, 2006 5:42 AM  
Anonymous Re - Fred said...

re-re bonjour,

Pour prendre l'air:

Sachez que le mouvement citoyen de soutien Boillat organise:

Ce vendredi des manifestations de soutien aux ouvriers de la Boillat devant les banques cantonales, pourquoi? Pour leur participation en tant qu'actionnaires de SWISSMETAL et demander une séance des actinnaires extraordinaire, d'autres actions seront planifiées ves d'autres gros portes-monnaies pour les sensibiliser.

Donc, ce vendredi à 9h du matin précises il y aura des petites manifestations de soutien à ces ouvriers, et distribution de buletins de versement pour le fond de grève COMMUNAL évidemment.

Les lieux des manifestations sont:

Devant les banques cantonales:

Genêve

Zurich

Neuchâtel

Bienne

Reconvilier

Moutier

Porrentruy

Bâle

Lugano

Et sûrement d'autres, mais pas de confirmation encore, donc...

Mais rien n'empêche des citoyens, qui par définition font tous partie du mouvement de prendre des affiches Solidarité Boillat et se trouver par solidarité devant une banque cantonale de leur choix...

Voilà, la lutte contre les forbes de tout poils voulant splolier les travailleurs et les travailleuses de ce pays continue.

Salutaitons et bonne chance dans vos différentes actions.

Fred

février 24, 2006 5:54 AM  
Anonymous Anonyme said...

Bien envoyé à ces trois lascars,
Moi je suis un citoyen de r'convilier, ancien ouvrier de la boillat (27 ans de service) et pas un membre d'ATTAC (mouvement que j'ai découvert et félicite pour ses multiples actions dans le monde entier), et ma bagnole à été très mal parquée hier.
Et je profite de remercier ces gens qui organisent ces blocages et ont tombé la chemise, ils font des blocages assez loin et nous donnent des bons conseils pour éviter de se frotter aux forces de l'ordre, puis ils ont mis des affiches de soidarité sur nos plaques minéra-logiques, vraiement félicitations, et j'irais faire un tour à la banque vers 9h ce matin.
Un citoyen du mouvement de solidarité des citoyens.

février 24, 2006 6:18 AM  
Blogger pecos said...

@Karl
merci pour "la mise à jour" qui me fait tomber dans l'obscurité.

@tigre
tu me diras que je suis incorrigible: ce n'est pas les malheureux agissement de quelques pontes syndicales (agissant devant un ultimatum et par conséquent avec la frousse) qui vont enrayer un mouvement. ET ils ont le droit d'être entendus (ce que tu partages certainement avec moi)
rentre les griffes dans tes pattes que je t'embrasse!

février 24, 2006 7:38 AM  
Anonymous Rigueur said...

Allons y les gars, j'ouvre le bal des bloggers! D'ac?

Absolument Karl, ce blog doit continuer à exister encore un moment!

Transparence:

* Dire que la communication est mauvaise, ça ne veut rien dire. On entend presque trop souvent. Par contre, dire qu'il y a un manque de transparence ça devient déjà plus précise.

* L'art de communication existe bel et bien. Voici une proposition:
1) Ecouter les non dits.
2) Voir l'invisible.
3) Sentir l'insaisissable.
4) Toucher l'imagination.
5) Gouter l'immatériel.

Pour contribuer à une meilleure communication pour le bien de tous, je lance sollenellement un appel aux médiateur+négociateurs:

Avant la fin de chaque négociation,
quel qu'il soit l'issu,
veuillez réflichir ensemble,
le comment communiquer,
le communiquer quoi,
...
avant de vous vous séparer dans la joie et la bonne humeur,
Je vous en supplie!!!!!!!!!!

Sans cela "[...] ce vote forcé risque de tout flanquer par terre, [...]" (voir message du jour de Karl)

février 24, 2006 7:46 AM  
Anonymous Rigueur said...

Salut pecos (déjà debout?),
Salut aux bloggers fidèles,
Salut à tous,

Aujourd'hui, de nouveau, j'ai une journée professionnelle assez chargée. Désolé!

La seule promesse que je peux vous faire c'est d'essayer de blogger entre deux séances.

Ce blog a un pouvoir thérapeutique incroyable, croyez moi les gars (maybe les filles?)!

février 24, 2006 7:54 AM  
Anonymous Ursule said...

> padroll

Tu peux trouver l'article en question à cette adresse en date du 21 février: http://www.gniark.ch/special/boillat/

février 24, 2006 8:35 AM  
Anonymous Petit ourse said...

Ca fait du bien de lire le blog après tous ces discours officiels glissant entre vaseline et perfidie. Mais comme cela a été dit il faut voir l'avenir et ce qu'il sera possible d'obtenir avec cette méditation (non pardon médiation, c'était peut-être un lapsus révélateur).
Le risque pour nous-autres de la masse est que ces discussions se déroulent comme d'habitude sous le sceau du secret. Il faudra exiger d'être tenu au courant objectivement de l'avance des négociations mais franchement j'ai des doutes. Alors comme je suis bon prince je donne déjà un petit résumé de la première séance.
"Aujourd'hui les différentes parties en présence ont eu des débats francs et constructifs. Aucun plan précis ni agenda n'a été fixé mais les participants se sont montré ouverts et confiants. La date de la prochaine séance n'a pas été divulgué mais tout sera mis en oeuvre pour régler les problèmes dans les meilleurs délais".

février 24, 2006 9:00 AM  
Anonymous Anonyme said...

Petit ourse a dit...

février 24, 2006 9:00 AM

Super, bien résumé, mais il faudrait ajouter Deiss comme porte parole et chef de la communication.

février 24, 2006 9:10 AM  
Anonymous Boyard said...

@ petite ourse

Exact petite ourse.
En résumé, il ne faut pas être grand devin quant à l'issue de ce conflit.

Vous voulez le scénario, le voilà :

1. Le boulot reprend et la pseudo-médiation commence.

2. SM à l'aide de ses camions dépècera ce qu'il reste de la Boillat.

3. Le chaos régnera au sein de la Boillat par l'incompatibilité qu'il y a entre les cadres et les ouvriers.

4. A cause de ces méchants ouvriers, gévistes illégaux et sans motivation au travail, SM ne peut pas se permettre de maintenir se site comme plate-forme de production.

5. Cependant, pour ne pas dépoluer le site, dans son extrême générosité, SM gardera quelques emplois à Reconvillier.

J'en ai marre et j'ai envie de chialer, car c'est comme cela que cela va se passer.

février 24, 2006 9:14 AM  
Blogger pecos said...

@rigueur
debout depuis 5h au boulot depuis 6h et journée très chargée, ce qui ne m'empêche pas d'actualiser de temps en temps le blog pour voir qui est là et ce qui est dit.

Sacré pavé ce que tu écris:

"L'art de communication existe bel et bien. Voici une proposition:
1) Ecouter les non dits.
2) Voir l'invisible.
3) Sentir l'insaisissable.
4) Toucher l'imagination.
5) Gouter l'immatériel."

ART tu dis...on est bien petits non?
Bonne journée

février 24, 2006 9:16 AM  
Anonymous Belphegor said...

Merci Karl de nous éclairer sur les dessous des derniers événements. J'avais déjà un goût amer en analysant les médias sur ce vote, mais les détails que tu publies sont à proprement parler hallucinants. Je confirme l'histoire de la police et de leur réunion secrète, j'ai eu l'info.

Si Unia a vraiment joué le rôle que tu lui attribues, alors ça risque de valser prochainement dans les milieux syndicalistes.

Il ferait bon entendre J-Claude Rennwald sur la question, lui qui (il me semble) ne manie pas la langue de bois.

Mais plus qu'à Unia, pensont aux grévistes qui vont encore passer un week-end dans leur usine. Comment peut-on "physiquement" leur apporter notre soutien. Des concerts sont-ils prévus ces jours?

La Boillat vivra

février 24, 2006 9:19 AM  
Anonymous Anonyme said...

Bien écrit KARL, on est triste pour les grèvistes...on a un peu l'impression que c'était pour rien...moi qui rêvait du Plan Lauener...essayé pas pu :-(

février 24, 2006 9:22 AM  
Anonymous Karl on t'aime said...

Karl, c'est le coeur serré que je lis votre blog et les nouvelles de ce matin. Tenez bon, ce n'est que par vous que nous pouvons avoir de l'extérieur des nouvelles fiables.

Unia n'est pas digne de la Boillat. Ses travailleurs font honneur au monde ouvrier.

Avec mon admiration
PEP

février 24, 2006 9:35 AM  
Anonymous Deiss..pote said...

questions :
les ouvriers licenciés doivent-ils travailler lundi ? merci de votre réponse y comprit Wuillemin !
bonne chance le peuple est avec vous

février 24, 2006 9:37 AM  
Anonymous Takou said...

@ Deiss

Oui, tous les licenciements sont gelés et ça inclus ceux pronnoncés à fin janvier.

Malheureusement, beaucoup de ces personnes sont actuellement en congé maladie ;oP et ne pourront peut-être pas oeuvrer dès lundi matin.

février 24, 2006 9:51 AM  
Anonymous Deiss..pote said...

@takou
merci de ta réponse :-)) vous pouvez faire confiance qu'à vous même c'est une chose qui semble claire .Pensez-vous modifier votre commission ouvrière en envisageant d'intégrer si ce n'est chose faite des ouvriers faisant partie des 63 non ? loin de moi l'idée de critique néanmoins il me semble que pour négocier maintenant contre ces vautours il faut des gens déterminés et très solides.
Amicalement

février 24, 2006 9:57 AM  
Anonymous Anonyme said...

Bien Karl, je suis entièrement d'accord avec vous!
C'était vraiment mal démarré...
Comment voulez-vous qu'un médiateur avec ce nom là.... ne se fasse pas aplatir ou bouffer tout cru devant le grang Helmut auf Deutschland!
L'histoire reste...
Le Père Deiss croit au petit chaperon rouge!

février 24, 2006 10:01 AM  
Anonymous Anonyme said...

Concernant le Syndicat Unia :

Il faut faire la part des choses, en effet, ce que les DIRIGEANTS d'Unia ont fait est inadmissible.
En revanche, il y a une multitude de personnes sincères qui oeuvrent dans cette institution.

Des gens qui se battent pour des causes nobles et non pas pour leur porte-monnaie, leur panse (faut voir celle à Daguet et à Ambrosetti pour pas les nommer) ou leur gloriole.

Dans toutes les institutions il y a des véreux et des intègres; Dans les Eglises, dans les partis politiques, dans les mouvements populaires, chez les patrons, PARTOUT !

Néanmoins, face à l'injustice, certaines personnes bien pensantes essaient de tirer l'épingle du jeu à leur avantage.

Maintenant, chers amis, restons unis, c'est le moment ou jamais.

Bonne journée.

février 24, 2006 10:12 AM  
Anonymous dos formatted said...

Ah j'enrage d'être là bêtement assis à mon bureau à tourner en rond dans ma tête.

Que dire, que faire?

Quand j'ai cru déceler une lueur d'intelligence dans le communiqué d'UNIA, mercredi soir, je m'étais dis que ces messieurs avaient enfin appris à parler sur le ton de Hellweg, avec ses propores armes, et j'ai salué ici-même ce changement de ton. Bleu que j'était...

Erreur, trois fois erreur, cette langue de bois ne s'adressait pas à la direction du groupe, mais bien aux propres membres du syndicat, aux grévistes, aux abrutis comme moi...

rigueur dit: la communication c'est: voir l'invisible, écouter les non-dits... quel triste monde!

Quelqu'un a dit sur ce blog que Martin joue sur le fait que la violence est un tabou que les grévistes ne sauraient franchir. Est-ce que ses méthodes ne sont pas violentes? lui qui dit que sa vie ne valait pas 200$ au Brésil? Il y a franchement des balles qui se perdent.

A la négociation, la partie sera dure, très dure. Pour gagner aux cartes, il faut avoir des atouts et là, je ne vois pas trop les atouts dont disposent les grévistes.

ET pourtant, il ne faut pas baisser les bras, je vais continuer à vous soutenir de tout mon coeur (et financièrement aussi bien sûr).

PS: pour rappel (tiré de wikipédia)

Le novlangue (on dit également fréquemment la novlangue, comme dans l'œuvre originale d'Orwell) est une simplification lexicale et syntaxique de la langue, destinée à rendre impossible l'expression des idées subversives et à éviter toute formulation de critique (et même la seule idée de critique) de l'État. Elle s'oppose à l'ancilangue, ou « langue ancienne ». Cette langue partant du principe que la pensée dépend des mots, il suffit de faire disparaître un mot subversif tel que « liberté » pour faire disparaître le concept associé à ce mot. Selon ces principes, elle est proche de la langue réelle dite politiquement correcte.

février 24, 2006 10:15 AM  
Anonymous Deiss..pote said...

@utilisateur an 10h12
D'accord avec toi il y a des mauvais partout !alors comme je l'ai mentionné plus haut mais cela n'a l'ait d'interresser personne ! pour quoi les bons ne demandent pas une assemblée extraordinaire !!!!!pour remettre la direction en place ,il faut être cohérent avant tout le monde disaient celui qui ne dit rien à swissmetal est un collabo de h.. et pas au syndicat ??pourquoi?
Amicalement

février 24, 2006 10:34 AM  
Anonymous Révolté said...

J'espère que MH et sa clique finiront en prison.
Je te fait confiance KARL. On ne les lâchera pas. Ils doivent vraiment payer pour tous le mal qu'ils ont fait à toute une population. Le moral est remonté d'un cran se matin. Je constate qu'il est plus facile pout l'état d'expulser un réfugier innocent qu'un acrobate de la finance qui trempe dans des délits d'initers.
Nous avons perdu un combat pas la guerre.

février 24, 2006 10:39 AM  
Anonymous dos formatted said...

j'ai oublié ma conclusion, mais vous aviez saisi:

Hellweg c'est big brother, et c'est clair depuis le début.

Le syndicat qui encadre les grévistes a plongé là-dedans. Quand il a commencé à faire très chaud sous leur siège éjectable, les dirigeants ont vendu leur âme...

février 24, 2006 10:53 AM  
Anonymous dos formatted said...

j'ai oublié ma conclusion, mais vous aviez saisi:

Hellweg c'est big brother, et c'est clair depuis le début.

Le syndicat qui encadre les grévistes a plongé là-dedans. Quand il a commencé à faire très chaud sous leur siège éjectable, les dirigeants ont vendu leur âme...

février 24, 2006 10:53 AM  
Anonymous Anonyme said...

Un message depuis Lausanne :

Bon, on verra. Restez vigilants.

Il n'y a rien d'autre à dire, bonne chance à tous (sauf à certains...)

février 24, 2006 10:55 AM  
Anonymous Anonyme said...

Cher Karl,

J'ai versé quelque sous sur le compte du syndicat UNIA. Peut-on connaître le montant global des dons versés sur ce compte ?

Le syndicat pourrait-il être aussi transparent que la commune de Reconvillier ou la manie du secret s'est également établie à ce niveau ?

Sans être voyeur, je pense légitime que toutes les personnes qui se sont démenées pour récolter des fonds on le droit de savoir.

A ce propos, une petite annecdote à ce sujet relaté dans le QJ :
1 cheminot a fait le pied de grue devant le centre commerciale de Bassecourt, du lundi au samedi, du matin au soir,avec une boîte à chaussure. Il a récolté, tenez-vous bien 15'000.00

Pour des braves gens comme lui, le syndicat ce doit d'être plus transparent.

février 24, 2006 10:59 AM  
Anonymous Michel (l'autre) said...

Je vais remettre une contgribution sur le fonds de grève de la COMMUNE. Pour vous encourager à continuer à vous battre. J'avais cru comprendre hier que la bonne nouvelle était que des négociations s'engageaient. J'avais alors pas compris la manière, et les détails. Je rejoins Karl : Beurk.
J'aurais de la peine à vous dire quoi faire, mais je soutiens, simplement.
Solidairement

février 24, 2006 11:00 AM  
Anonymous DrSnuggle said...

Vu de l'extérieur je trouve que s'en prendre uniquement à Unia est un peu simpliste bien que émotionnellement compréhensible vu la tension des récents évènements.

Le syndicat n'avait pas l'air si "méchant" et "machiavélique" lorsqu'il mettait à disposition des juristes, des avocats, organisait un fond de grève et faisait les navettes pour des médiations.

Nulle trace également de critiques aussi virulentes vis à vis de M. Bloch et d'après les éléments à notre disposition (interview de M. Wuillemin), lui également à "menacé" les grévistes de jeter l'éponge et il est assez évident que seul le tryptique Unia-Bloch-Grévistes avait quelque poids dans la balance. Sans M. Bloch, le grand capital de sympathie aurait certainement commencé à s'effriter et la crédibilité du mouvement avec.

J'espère que les médiations de la semaine prochaine, et ses suivantes, permettront une reprise du travail sereine.

février 24, 2006 11:04 AM  
Blogger Padroll said...

Transformer une banale usine en goulag, oui c'est possible. Mais si on en croit les prophéties de Boyard 9:14, le goulag ne devrait pas durer des lustres.
Satisfaits de la reprise du travail? Oui, comme après avoir roté.
Mais la satisfaction ne dure pas longtemps.

Quelle vision d'avenir défend le Conseil Fédéral et par son entremise la médiation dans tout ça ? Il paraît qu'ils n'ont pas encore de réunion fixée pour parler de la suite de la médiation. Le temps fera bien avancer les choses... oui, mais dans quel sens?

"Que la paix du travail fasse prospérer le pays", entend-on du côté du Conseil Fédéral. Puis plus rien.

La prudence excessive venant des intouchables de Berne irrite. Ils se comportent comme s'ils pouvaient à tout moment être rétrogradés dans un jeu politique impitoyable d'alternances agendées par des élections. Mais ce n'est pas le cas, donc leur vision à court terme est inadmissible. Et quand je dis court terme, je ne pense pas aux difficultés d'approvisionnement des clients de la Boillat, mais à des situations un peu plus larges.

On dirait qu'ils n'ont jamais entendu parler de risques liés à l'absence d'un système de production national. Tout fout le camp, le climat n'est plus ce qu'il était, Bush l'élu américain peut décider d'un jour à l'autre de faire une petite guerre sans consulter l'ONU, le prix du pétrole peut flamber, eux, ils continuent à miser sur l'export import et de penser que tant qu'il y aura des banques et des assurances le pays se portera bien. C'est dégoûtant.

PS: en fait seules les Conseillères Fédérales Kopp et Metzler ont été rétrogradées jusqu'ici, que je sache. Ah, les femmes, encore des victimes privilégiées du système des privilégiés.

Le verbe du jour, au présent
Je pille
tu pilles
il pille
elle pille
Nous pillons
Vous pillez
etc...

Je vous laisse imaginer qui sera pillé et sous quelles modalités. Vous pouvez ensuite tenter la conjugaison à l'imparfait et au futur.

Merci Ursule 8:35 pour le lien.

février 24, 2006 11:09 AM  
Anonymous Anonyme said...

@ drsnuggle

C'est pas tant sur le fond mais plutôt sur la forme que la plupart des bloggers et autres sont fâchés avec Unia. Je ne veux pas paraphraser Karl, mais c'est la pression inadmissible qu'UNIA a exercé sur les grévistes afin de sauver la face qui a tournée en farce.

A +

février 24, 2006 11:14 AM  
Anonymous Deiss..pote said...

@DrSnuggle a dit...
Non vous vous trompez et beaucoup dès la 1 manifestation nous y étions ,nous avons parlé avec des représentants Unia en lui disant de toute évidence si il y a quelqu'un qui les lâche quand cela deviendra tendu vous serez dans le nombre !!le résultat se vérifie maintenant De plus les grèvistes plus le peuple sont plus nombreux que ces gens qui perdent les pédalent au profit de je ne sais quoi

février 24, 2006 11:16 AM  
Blogger Padroll said...

En parlant de femmes, Karl, n'es-tu pas un peu trop méchant avec Fabienne Blanc-Kuhn ? Pourquoi s'en prendre à son égo? Elle a pas mal bossé, je crois, il ne faut pas considérer a priori qu'elle est une superwoman, mais peut-être ne dit-elle pas toutes les difficultés rencontrées, parce qu'une femme communique peut-être un peu différemment de ce qu'ont l'habitude les hommes.

février 24, 2006 11:21 AM  
Anonymous Rigueur said...

@ drsnuggle

UNIA ou Rolf Bloch ou les deux avec d'autres encore, peut importe.

Ce qu'il faut savoir, drsnuggle, parole d'ancien gréviste (novembre 2004), l'histoire se répète. Et c'est ça qui fait mal à tous ceux qui croient encore à cette cause de LA BOILLAT.

février 24, 2006 11:29 AM  
Anonymous Anonyme said...

@ Padroll

Tout juste Padroll,

Après avoir méprisé les agriculteurs et démantelé une économie de proximité, voilà que les politiques, consciemment ou inconsciemment méprisent de plus en plus le secteur secondaire et les PME (c'est tout juste bon pour la Chine). Ce qui compte aujourd'hui à leurs yeux c'est développer le tertiaire aux valeurs toutes relatives. Cependant, ces beaux messieurs directeurs de banque et autres financiers sont-il si ignares que sans une "Boillat", ils ne pourront plus compter surleurs belles limousines au moteur performant ainsi que sur leurs petits voyages d'affaire dans des avions fiables.

Le cas de la Boillat dépasse largement le contexte régional et économique, il soulève un problème philosophique. Ce conflit matérialise l'opposition qu'il y a entre le réel et le virtuel.

Allez ciao et bon ap. !

février 24, 2006 11:30 AM  
Anonymous orage mécanique said...

BEEEEEEEEUUUUUUUUURK!

Ah, ça soulage! Ouh! j'ai droit une haleine de d'Hellweg!

L'orage est retombé aprés avoir raché quelques grêlons sur la bande FM. Cette dépression mécanique risque, après avoir traversé une zone de turbulences des neuro-transmetteurs situé aux bars des carnavals jurassiens, de se réactivé lundi. Météosuisse émet un avis de prudence, srtout si vous arrivez de Dornach.

février 24, 2006 11:31 AM  
Anonymous Kölner Alaaf said...

Ch'ai bresque kagné! Foui! Z'est ke che Fai poufoir blacer mes betits Ober Sturm Führer pour tout Kommander!

février 24, 2006 11:36 AM  
Anonymous Kölner Alaaf said...

Pour zeux ki feullent zafoir k'est-ce ke feut dire mon bseudo: Googliser Kölle Alaaf.

février 24, 2006 11:40 AM  
Anonymous Anonyme said...

ne pas oublier que les grevistes et toute une partie de la population qui les soutient sont des PATRIOTES qui se battent aussi pour qu'il reste une industrie comme la Boillat ou Dornach en SUISSE ....
l'avenir nous dira la suite alors là gare gare cigares ou cirage pour l'industrie des métaux les excuses pour délocaliser seront bonnes .....quand le laiton sera allemand ou ?????
réflextions sur le futur de notre petit pays ?????
bonnes chances.

février 24, 2006 11:41 AM  
Anonymous un voisin said...

Au-delà du découragement compréhensif, compte tenu des nombreuses inconnues de la médiation. Je pense important que tous restent unis.

En lisant vos commentaires MH et ses sbires doivent jubiler.

Eh bien non ! Le combat continue, il change de terrain. Il est important de bien préparer la médiation, c'est là que l'effort doit être donné. Il faudra maintenir la pression par des actions "symboliques" et veiller à bien communiquer. N'oubliez pas que le bon sens est de votre côté.

La région reste mobilisée et je souhaite que les décolleteurs continueront à vous appuyer (au grand jour et en coulisse).

Bon courage à vous tous, je vous maintiens mon soutien.
LA BOILLAT VIVRA

février 24, 2006 11:42 AM  
Anonymous bloggeur fou said...

Bonjour à vous,chers (ex)grévistes,

pendant que mon mari est au bureau,je bloggue(d'où le pseudo -masculin parce qu'au féminin ça ne sonne pas bien!),et j'essaie de penser positif.Je vous livre certaines de mes réflexions:

en vrac,ce que la grève a changé:

-la malhonêteté de MH et Cie a éclaté au grand jour,
-le battage médiatique a permis de faire connaître votre situation particulière loin à la ronde,
-plusieurs personnes en vue(en particulier M.Lauener,mais d'autres aussi)ont pris ouvertement position en votre faveur,
-vous avez gagné le soutient d'une large partie de la population de la région et plus loin(la liste des signataires de la déclaration de soutient ne cesse de s'allonger),
-vous avez maintenant un lieu où dénoncer les agissements de MH et du CA(merci Karl!),
-beaucoup de personnes ont compris les enjeux liés à votre cause,
-vous êtes certainement plus unis que vous ne l'avez jamais été et avez appris à mieux vous connaître(vous savez aussi ceux qui vous ont lâchés et sur qui vous ne pourrez plus compter -ou alors avec une certaine réserve),
-vous savez qu'en cas de reprise de la grève,vous pouvez compter sur un soutient financier important de la part de privés(individuellement ou en communauté)...

J'en oublie? Alors à vous de rallonger la liste,vous verrez,ça fait du bien.

Bon courage pour la suite et que Dieu vous bénisse.

février 24, 2006 11:52 AM  
Anonymous DrSnuggle said...

@Rigueur

Certes, dans les faits ou les sentiments peut-être mais dans les écrits c'est certainement plus "politiquement correct" de critiquer vertement Unia, qui était là depuis le début du conflit quand même, que M. Bloch !

Et malheureusement seuls les écrits restent...

février 24, 2006 11:53 AM  
Anonymous Anonyme said...

On vous lachera pas!
Vous nous avez fait rêver à un peu de justice! Vous nous avez ouvert la porte à moin de concensus! Vous avez gardé la tête haute!

Pour tout ça merci

février 24, 2006 11:58 AM  
Anonymous desiderata said...

J'ai lu avec attention "Proposition du médiateur du 21 février 2002" (merci bien informé). Ce document me semble, de prime abord, offrir un cadre satisfaisant pour commencer une médiation.

Quelqu'un pourrait-il alors éclairer ma lanterne et m'expliquer en quoi ce texte vous mécontente autant?

PS - Je ne parle bien sûr pas des conditions dans lesquelles a été obtenu le vote positif, mais bien du contenu.

Merci et surtout courage et persévérance, vos revendications et votre action sont et restent hautement légitimes.

février 24, 2006 12:03 PM  
Anonymous amelie said...

avec les grévistes qui ont dit oui, avec ceux qui ont dit non, avec ceux qui n'ont rien dit
avec les bloggeurs qui crachent, qui tempèrent ou qui taisent leur rage, avec eux tous,j'ai mal.
mais je suis heureuse d'avoir encore un coeur qui me permette de ressentir de la tristesse et de la rage et de ne pas être comme EUX, (CEO; CA; politiciens; "intellectuels" de gauche, etc.). un stupide androïde lobotomisé, complètement pété à l'illusion du fric et du pouvoir.
Restons humains et l'humanité vaincra.
QUE VIVE UNE BOILLAT HUMAINE

février 24, 2006 12:27 PM  
Anonymous ness said...

Courage à tous, malgré ce qui se passe, nous sommes toujours(plus que jamais) avec vous. Comme on dit, vous avez peut-être perdu une bataille mais pas la guerre...BATTEZ-VOUS...
Ne vous laisser pas marcher dessus par UNIA ou Mr Ragusa...

La boilla vivra...

février 24, 2006 12:32 PM  
Anonymous Anonyme said...

s'il n'est pas possible de s'immiscer ! alors réagissez avec force et autorité avant que tout soit galvaudé.
pour ces pauvres diables
pour le pays
pour la boillat
un peu d'audace bon sang l'histoire jugera.

février 24, 2006 12:35 PM  
Blogger Padroll said...

Pour anonyme de 11: 30
Bon ap.

Et encore...
deux citations à propos du verbe du jour:

"Grâce aux banques et aux assurances, je pille mieux, merci saint Joseph".

"Je banque donc je pille".

février 24, 2006 12:41 PM  
Blogger Lauener_s_fan said...

Urgent: Cherche pour une petite "sauterie" du côté du carnaval de Cologne, clique jurassienne prête à se déguiser en "joyeux Turlurons" pour rejouer le scénario de Tintin et les Picaros et faire tomber Tapioca-Hellweg.

février 24, 2006 12:45 PM  
Blogger Padroll said...

Et j'ajouterais même

"Bah, tout cela n'est que du pille pille".

février 24, 2006 12:45 PM  
Anonymous jqbt said...

"L'art de communication existe bel et bien. Voici une proposition:
1) Ecouter les non dits.
2) Voir l'invisible.
3) Sentir l'insaisissable.
4) Toucher l'imagination.
5) Gouter l'immatériel."

Excellent! Pour l'instant, il y a trop de bruit. Laissons un peu décanter.
Je ne fais que passer... très occupé. Peut-être à demain soir.

Courage aux grévistes!

février 24, 2006 12:46 PM  
Anonymous tigre said...

@ pecos,
ben tu vois le problème c'est pas qu'ils avaient le droit d'être entendus. C'est qu'on n'a entendu qu'eux, paraît-il...
Mais le tigre veut bien rentrer ses griffes dans ses pattes. De toutes façons dans cette histoire son rôle n'est que celui d'un sympathisant des grévistes. Il ne s'est pas investi à leurs côtés comme l'ont fait certains, dont il comprend la colère aujourd'hui. Il a juste cru donner un petit coup de patte solidaire.

N'empêche que j'ai le moral dans les coussinets, aujourd'hui. Surtout en écoutant la Première expédier le sujet en deux phrases: la grève a coûté à la Boillat environ 30% (!) de sa clientèle. Et c'est tout: pas d'autre allusion.

Bon, ben je vais faire du droit, puisque c'est comme ça que ça s'appelle. Je m'y mets: ai un oral demain! Après, le tigre viendra sûrement promener ses griffes du côté du Jura bernois...

février 24, 2006 12:52 PM  
Anonymous Sébastien Lapaire said...

Je crois que la chappe de plomb qui a suivi le résultat du vote s'est abattue sur le Jura entier. L'heure n'a jamais été si grave, même si la solidarité d'une région toute entière n'a pas failli une seule seconde...

Ce qui n'a pas non plus failli, c'est la dignité, le courage, des grévistes. Mais faites attention, ce n'est pas finit, ne vous dispersez pas, restez unis, une lutte différente a commencée... plus dure que jamais. Chacune de vos fautes (et vous y serez constamment poussés) sera exploitée par "Qui vous savez"...

Pourtant, il est encore trop tôt pour savoir si la fin de la grêve est une bonne chose ou pas, il faut attendre la fin des négociations...

"Seuls, nous ne sommes rien,
Ensemble, nous pouvons tout!"

février 24, 2006 12:55 PM  
Blogger pecos said...

@toutes et tous
ça fuse et en survolant (pendant la pause de midi) les eaux, bien que troubles se sont calmés un petit peu.

@tigre
c'est bien si tu promènes tes griffes directions le jura bernois, mais tu les rentreras une fois arrivée?

février 24, 2006 1:09 PM  
Anonymous back in black said...

Aux (ex)grévistes

Soyez surs et certains qu'on ne llachera pas le morceau.
La lutte ne vient que de commencer. En matière d'environnement les choses prennent effectivement du temps à analyser. Mais je ferais tout ce que je peux et aussi longtemps qu'il le faudra pour débusquer et réprimander ces criminels.

A tout bientôt, on n'est derrière vous.

février 24, 2006 1:09 PM  
Anonymous Rigueur said...

j'ai entendu tout à l'heure à la radio, ça doit être sur la PREMIERE, que le lock-out ne peut être débloqué que progressivement.

Confirmation!?!

Constatation: même pour les plus pressés, càd cette direction de Swissmetal, le démarrage ne peut pas être géré sans accroches.

Conclusion: soyez relaxes!!!! Pour ceux qui n'ont pas le moral!!! Laissez ceux qui ont le moral bosser un peu.

février 24, 2006 1:11 PM  
Anonymous solidaire.. said...

Je n'ai plus qu'une seule chose à dire:

CHAPEAU BAS KARL !!! pour ton analyse qui répond à presque toutes mes questions...
Mais les 70 grèvistes manquants,(si on dit que 30 sont partis avant le vote il en manque minimum 70!)pourquoi ne sont ils pas venus à l'assemblée du personnel??
Volontairement?
Ils n'ont pas été informés du vote?
Ca c'est grave...très GRAVE, pour un syndicat qui dit soutenir les grèvistes...UNIA s'est tiré une balle dans le pied, et ça va faire mal!

Encore une fois, je n'ai rien à dire sur le résultat du vote, mais sur la façon dont celui çi s'est déroulé!!
Il y en aura plus d'un, qui ne perderont pas que leur travail, ils viennent de perdre le seule confiance qu'ils leur restait en mandatant UNIA pour les soutenir dans ce conflit!

Tous avec vous dans l'amertume!!

février 24, 2006 1:17 PM  
Anonymous Fred said...

Et bien voilà des news des grévistes qui sont allés rendre une petite visite à la bourse ce matin. Bel accueil des boursicoteurs avec les grilles qui descendent dès qu'ils arrivent, un groupe du mouvement citoyen de solidarité Boillat Zurich les attendait sur place, ambiance sympa... Ensuite nos compagnons sont allés à Dornach déposer des fameux cartons devant la porte coulissante, voilà, ils doivent maintenant arriver à Reconvilier pour une séance d'info, ou d'intox, (c'est selon les points de vues)...
En tout cas bravo les gars pour cette action, en parallèle différentes petites manifestations du mouvement citoyen de solidarité Boillat qui ont eue lieu devant les banques cantonales, des nouvelles de Porrentruy ou il y à eut un dialogue intéressant avec le directeur de la banque, de Neuchâtel ou les contacts ont été bons avec les passant, ils ont récolté 500.- frs pour le fond de grève COMMUNAL. Et pour les autres manifs, j'attends des nouvelles et les communiquerai sur le blog. Voilà, restons vigilants, la lutte continue plus que jamais et LA BOILLAT VIVRA

Salutations

Fred

février 24, 2006 1:18 PM  
Anonymous expatrié said...

KILOMETRE 30

J'suis là.
J'suis vanné, cassé, mais j'suis là...
Hier soir, non ce matin, j'ai versé toutes les larmes de mon corps pour évacuer la tension... et dire que moi je ne l'ai vécu qu'à distance...
À tous les Boillat qui pourraient lire ces lignes, je fais la promesse devant tous les bloggers de faire tout mon possible pour vous soutenir.

Il y a quelque dix ans, j'ai couru à plusieurs reprises les 100km de Bienne. Tous les marathoniens vous le diront, au 30e kilomètre on se sent lâché par son corps, on a l'impression que plus rien ne sert à rien, on est à deux doigts de s'arrêter sur le bord de la route... Quand on passe ce cap, on est un autre, on pense et on agit différemment, l'esprit s'éclaircit, la détermination se renforce et l'on se sent capable d'exploit que l'on n'osait même pas imaginer quelques minutes auparavant. 100km en 9h30...
Nous sommes au kilomètre 30.

Fraternellement et en pensée avec vous tous.

février 24, 2006 1:23 PM  
Anonymous Rigueur said...

Merci pour les nouvelles des grévistes, fred!

février 24, 2006 1:45 PM  
Blogger Padroll said...

D'accord avec solidaire 1:17 pour dire que l'"édito" de Karl est excellent. C'est aussi ce que j'ai pensé. A part peut-être cette phrase concernant Fabienne, que j'aurais tournée autrement, pour être moins indélicat.

février 24, 2006 2:00 PM  
Blogger Karl said...

@DrSnuggle

Quoi qu'on en pense, il n'est pas certain de Bloch ait vraiment plu sfai tpression sur les employés que sur la direction de SM.

De plus, sont travail de médiateur, en soi, consiste à faire pression.

Par contre, d'un syndicat, on attend qu'il traite les ouvriers avec respect et avec honnêteté. Là, les ouvriers ont été traités avec condescendance et mépris.

De plus, R. Ambrosetti, le jour d'avant, ou 2 jurs avant, prétendait qu'Unia soutiendrait encore la grève 1 ou 2 mois s'il le fallait. On a vu.

février 24, 2006 2:02 PM  
Blogger Karl said...

@Desiderata

Le problème, c'est que le document de propositions du médiateur met une direction fantoche à la tête de la BOillat, et que cette dernière sera donc gérée par une bande de petits kapos.

Ces kapos sont détestés, et leur présence néfaste. Mais surtout, sans direction locale, qui empêchera la direction de swissmetal d'embarquer le stock et de fermer la boutique?

février 24, 2006 2:04 PM  
Blogger baybe said...

bonjour a toi karl merci parce que tu as reussis à devenir un anti- deppresseur :-) tu te rend pas compte mais le travaille que tu fait et les efforts que tu deploie sont grand !!! merci !!!!! salutations

bonjour les bloggeur et les autres
J'ai une question Unia est censer travailler pour les grèvistes ?! ne serait-il pas possible de remplacer ambroisette( pour qu'il aille changer ces couches, toute mouiller de trouille) et dagnette ( pour aller changer de maquillage, passe pas bien a la tv ) et y mettre des personnes de confiances ?? et moins facile à detourner ( corrompre part de belles paroles)

février 24, 2006 2:20 PM  
Anonymous Fred said...

Je suis d'accord avec Karl, et maintenant les pauvres ouvriers n'ont plus que les yeux pour pleurer?
Moi je pense que non, en fait il faudrait qu'ils se mobilisent pour revoir leur position, par exemple ce wek-end, et que TOUS puissent prendre cette décision ensembles, sans perturbateurs ou autres manipulateurs de tous poils.
Il demeure qu'entre lundi et mardi un tournant va se jouer pour la Boillat, qui actuellement croît en ce Mr Hellweg? Qui donne quelles garanties? Les seules garanties, c'est que lundi 40 employés désignés doivent faire l'inventaire des marchandises (impossible selon plusieurs d'entre eux qui sont dans la gestion des stocks) et mardi débarquement des chefs de Dornach.
A quand les premiers camions qui viennent chercher toute la substance intéressante à Reconvilier?
Il existe une voie à exploiter à mon avis, c'est à dire une lettre conditionnant la reprise du travail pour le bien des entreprises menacées par la grève, et uniquement dans ce sens, et toutes les décisions jugées inconforme et pouvant mettre en danger le site peuvent remettre en marche la grève du jour au lendemain, et une commission spéciale des ouvriers serait désignée pour négocier ces choses avec la direction.
On pond des idées, mais je pense que cette dernière mérite d'être débatue, il faut impérativement à mon sens protéger le bien convoité par Hellweg.
Finalement la décision d'hier n'est pas si mauvaise, on ne peut faire la grève indéfiniment, et Hellweg à perdu en ce sens que cette tentative avec ses camions dans le timing devait plus faire échouer la négociation qu'autre chose (la politique de la terre brûlée).
Actuellement les grévistes ont un avantage, ils ont subi de al pression et ont voté dans un mauvais climat, ils étaient nombreux à ne pas être venus en plus suite aux déclarations du jour précédent, ils peuvent donc revendiquer leur bons droits pour cette nouvelle négociation, c'est à dire vouloir satisfaire leurs clients, avec des cadres compétents qui sont déjà sur place, et reprendre le travail et les négociations lundi, Hellweg justifiera comment le fait qu'il refuse cette proposition vis-à-vis des clients et des actionnaires?

Sujet à débattre

Fred

février 24, 2006 2:32 PM  
Blogger Karl said...

Résumé d'une des actions entamées par un sympathique anonyme, en plus du soutien aux autres actions:


"Vous avez réellement besoin de notre soutien et aujourd'hui plus que jamais!

C'est pourquoi jeudi matin, j'ai envoyer un courrier par Internet à tous mes amis et connaissances leur proposant ce qui suit :

-----------
Je vous propose d'apporter votre soutien votre soutien aux employés de la Boillat :

J'ai un simple désir... Je voudrai qu'un maximum de personnes de toutes convictions religieuses ou politiques puissent AU PLUS VITE leur envoyer une carte simple postale avec la phrase suivante :"Nous sommes avec vous! N'ayez pas peur. Ceux qui sont avec vous sont plus nombreux que ceux qui sont contre vous!" Imaginez des milliers de cartes postales avec le même slogan venant de partout. Il y aurait de quoi leur remonter le moral. Et, ils en ont besoin!

Si vous le désirez, faites aussi passer plus loin ce message pour que tous vos amis puissent participer à cette action de soutien!

Merci à l'avance et que le Seigneur vous bénisse !"

février 24, 2006 2:32 PM  
Blogger baybe said...

genial l'idée il en on vraiment besoins !!! j'applaudis des 2 mains ( lol)

février 24, 2006 2:38 PM  
Blogger Padroll said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

février 24, 2006 2:42 PM  
Anonymous desiderata said...

@ Karl

Merci Karl,
La malhonnêteté et les fourberies dont fait constamment preuve la direction de SM justifient parfaitement vos craintes. Il n'y a qu'à lire son dernier communiqué et sa nouvelle tentative camionesque d'hier (arrêtée par les "autorités" et ça c'est quant même un succès).

Cependant, la proposition de M. Bloch ("une direction locale est nommée pour la durée de la médiation sur les propositions des collaborateurs/trices de Reconvilier et qui représente les intérêts du site envers la direction et le Conseil d'administration du groupe", ainsi que la suspension de tous les licenciements, donc aussi des 21 cadres) me paraît constituer une garantie suffisante pour protéger le stock.

Toucher au stock alors que le travail a repris serait un casus belli démontrant que la DG ne souhaite pas que La Boillat soit en mesure de fournir les clients, ce qui mettrait automatiquement fin à la médiation.

En ce concerne la cohabitation entre les kapos et les gens de La Boillat, c'est un problème de management de crise qui nécessiterait aussi la présence d'un tiers médiateur.

février 24, 2006 2:43 PM  
Blogger Padroll said...

Pour revenir à ce que j'ai dit précédemment...
La fin de la grève sans garanties, je préfère qu'on ne donne pas la faute aux syndicalistes eux-mêmes, qui se sont beaucoup engagés personnellement et qui ont dû travailler sans appui, à cause d'un système médiatique tendant à étouffer dans l'oeuf certains langages alternatifs. Big Brother n'aurait pas fait mieux, il écoute les porte-parole, mais sans plus, laissant l'avantage au plus friqué. Par contre j'ai l'impression qu'il existe une classe intermédiaire qui considère avoir fait son devoir de personne de gauche et tout et tout, après avoir fait ses quelques commentaires désobligeants quotidiens à propos de Blocher ou de l'UDC. Pour le reste, on consomme, on se lance dans la course aux diplômes, on planifie la carrière de ses enfants, etc... Pour moi, être à gauche c'est s'engager envers les ouvriers par des actes. Ce n'est pas à Fabienne qu'il faut reproché de ne pas l'avoir tenté. Bien sûr tout le monde arrive un jour à ses limites. Si nous sommes aujourd'hui plus de 5000 inscrits sur une liste, ayant pris parti à la faveur des ouvriers, c'est aussi un peu grâce à elle.

février 24, 2006 2:46 PM  
Blogger Karl said...

@Desiderata

Je crois que tu n'as pas tout saisi:

P. Rebstein, comme je l'écris, ser aun directeur "pot de fleurs" sans aucun pouvoir opérationnel. Ceux qui donneront les ordres, si les choses se passent comme négocié, ce sera les kapos.

De toute façon, il est possible que ce spropositions soient finalement bonnes.

Mais la manière dont elles ont été votées est tout simplement inacceptable.

février 24, 2006 2:52 PM  
Anonymous desiderata said...

@ Karl,

La psychosociologie des organisations montre qu'une hiérarchie non agréee ne peut rien faire contre des travailleurs unis. Et cela est d'autant plus vrai en période de crise. J'ai donc entière confiance en la capacité de résistance intelligente des gens de La Boillat.

En ce qui concerne les circonstances dans lesquelles ont été votées les propositions Bloch, je suis totalement d'accord avec toi. Dans ces conditions j'ai les pires craintes quant au bon déroulement de la médiation.

Au fait, qui paye M. Bloch? Hellweg, Ambrosetti ou Deiss ?

février 24, 2006 3:00 PM  
Anonymous Fred said...

Oui il faut espérer que tout se passe au mieux, mais ça risque d'être chaud pour les débarqués de Dornach, ils ont une prime pour faire un job pareil?
Et d'ici à mardi, si des camions débarquent, que faire?
Donner l'alerte au mouvement citoyen de solidarité Boillat? Ou laisse faire?
Vos avis m'intéressent, j'ai déjà eut l'occasion d'en discuter avec quelques ouvriers en fin de matinée.

Fred

février 24, 2006 3:01 PM  
Anonymous I am with you said...

@ jurabernois

Merci pour ton message sur mon blog. Je ne comprenais pas pourquoi tu parlais de déception et d'humiliation, je n'étais pas encore au courant pour le vote... après lecture des journaux et du blog de Karl je comprends mieux : moi aussi j'ai eu les larmes aux yeux quand j'ai vu la suspension de la grève et surtout dans quelles conditions le vote s'était déroulé. Je n'arrive pas à croire d'UNIA vous ait ainsi lâchés... T'inquiète pas pour la diffusion de la lettre de soutien, je l'ai envoyée à de nombreuses personnes il y a quelques jours et je suis super contente de voir le nombre de personnes qui l'ont d'ores et déjà signées (quand j'ai signé il y avait 136 signataires, maintenant plus de 5'000, bravo !), et parmi eux certains de mes amis et membres de ma famille. Nous, on va continuer de vous soutenir.

@ karl
Encore félicitations et merci pour tout le travail fabuleux que tu fais. En pleine période d'examens à l'Uni, en +, chapeau bas !

@ tous les grévistes et ceux qui les soutiennent
Tenez bon, la bataille n'est pas finie, elle prend une autre tournure certes mais le vent peut encore tourner en votre faveur. Je vous plains d'avoir à aller bosser lundi dans ces conditions, personnellement je sais que ce serait au dessus de mes forces, j'en serais malade. Pour ceux qui vont néanmoins y aller, courage, on pense à vous...

VIVE LA BOILLAT !

février 24, 2006 3:03 PM  
Blogger Karl said...

Dans la liste de signataires de la déclaration,

On ne voit pas de Daguet, ni d'Ambrosetti, ni de Blanc-kuhn.

Rien n'est assez bien pour eux, à part eux. Pour moi, ce genre d'absence veut tout dire.

février 24, 2006 3:03 PM  
Anonymous Anonyme said...

Le problème technique qui doit se résoudre lundi devrait faire réfléchir les actionnaires. Il me semble que le communiqué ne fait pas vraiment dans la précision. Les boursicoteurs n'ont pas pour habitude de naviguer dans le brouillard.

février 24, 2006 3:06 PM  
Anonymous stef said...

Il doit être content, Hellweg, ça doit le motiver pour fêter son carnaval. Je suis écoeuré ! :-((

février 24, 2006 3:18 PM  
Anonymous Deiss..pote said...

@karl
Superbe Karl ta remarque j'ai regardé cela avant et manque aussi CHAPUIS J.P qui sera aussi présent lundi Ah quelle tristesse .Bravo Karl pour ton magnifique travail tu es vraiment génial
Amicalement

février 24, 2006 3:23 PM  
Anonymous Fred said...

Hello,

Besoin de vos avis sur l'éventualité possible que des camoins se fassent bloquer s'ils viennent à Reconvilier avent lundi ou mardi?

Merci, j'en ai parlé à des grévistes ce matin, ils semblent dire que les camions pourraient se perdre et qu'il faudrait les aiguiller avec quelques automobilistes compréhensifs.

Fred

février 24, 2006 3:31 PM  
Anonymous michael collins said...

@ Karl

super mon gars ton boulot

ta derniere remarque est ma foi très interessante, a propos des signatures
de meme j'ai jamais donnée pour le tsumani ou autre en pretextant qu'il faut comencer par chez nous et si chaqu'un ce donne la main on fait le tour.
pour le tsumani ca donne bonne consience de mettre la main au porte monnaie, mais combien de ses bien penssant n'ont pas bougé pour vous...la Boillat

courage les gars

février 24, 2006 3:33 PM  
Anonymous desiderata said...

@ karl et @ deiss..pote

les 3 bureaucrates d'Unia que je connais n'ont pas signé non plus. C'est comme s'il y avait un mot d'ordre:
le conflit de La Boillat nous appartient rien qu'à nous, pas question de soutenir d'autres initiatives qui pourraient nous faire de l'ombre. LAMENTABLE

février 24, 2006 3:38 PM  
Anonymous bloggeur fou said...

@Karl,
je ne suis pas d'accord avec la remarque sur les signatures: il y a d'autres gens que ceux cités qui ont pris publiquement et vigoureusement fait et cause pour la Boillat et qui ne sont pas(encore?) sur la liste des signataires.

février 24, 2006 3:41 PM  
Anonymous Anonyme said...

Je suis une simple ménagère qui a élevé une belle famille, les aléas de la vie ne m'ont pas permis de faire des études, j'ai donné le meilleur de moi-même pour ma région, je me sens proche de ces ouvriers, de ces cadres, de leur famille, si des gens instruits et ayant plus de pouvoir que moi lisent ce message je voudrais qu'il agissent en se disant qu'ils le font pour toutes les personnes comme moi, qui se sentent tristement impuissantes face à Monsieur Martin Hellweg et son conseil d'administration.
Si par hasard un des membres de la direction de Swissmetal lit ce blog je voudrais lui dire en toute sincèrité : avant de voter une décision demande toi si c'est vraiment ce que ton coeur te dicte.
On peut tricher vis a vis des autres mais vis à vis de soi on ne le peut jamais ...
je ne désire faire de mal à personne mais simplement donner une chance à chacun d'agir pour le bien des autres.
Bon courage aux uns et aux autres !

février 24, 2006 3:41 PM  
Anonymous Anonyme said...

Le puissant syndicat allemand IG Metall a exprimé son soutien au personnel de l'usine Boillat de Reconvilier (BE). Il insiste sur le maintien des emplois tant en Suisse que sur le site de Lüdenscheid (D) racheté par le groupe Swissmetal.

Dans son message au syndicat Unia, IG Metall dénonce vendredi les erreurs de gestion du groupe soleurois qui ont coûté 130 emplois à l'usine Busch-Jaeger, en Rhénanie du Nord-Westphalie, filiale de Swissmetal de 1990 à 2002 et qui vient d'être rachetée par celui-ci. "Cette expérience ne doit pas se renouveler, ni à Lüdenscheid, ni à Dornach (SO), ni à Reconvilier", écrit-il.

"La direction (du groupe) doit maintenant présenter son concept. Seul un projet qui garantira à tous les (trois) sites des garanties pour l'emploi est acceptable", écrit IG Metall.

Empêtré dans le conflit avec son usine de Reconvilier, Swissmetal avait annoncé le 10 février le rachat de Busch-Jaeger, qui occupe 170 personnes. Selon la direction, cette firme fabrique des produits à base de cuivre largement similaires à ceux du site du Jura bernois, ce que contestent ses clients. Cette opération surprise avait encore envenimé la situation.

http://www.swissquote.ch/cgi-bin/redirector/go?cb&usm&self&f

février 24, 2006 3:41 PM  
Anonymous A+ said...

Pour info :

PUBLIÉ À LA DEMANDE DE MONSIEUR ROLF BLOCH Swissmetal : la médiation débute lundi
Berne, 24.02.2006 (DFE) - Rolf Bloch, le médiateur proposé par M. le Conseiller fédéral Joseph Deiss, salue l’accord donné par les deux parties d’entamer la médiation et estime qu’il s’agit d’un premier pas important vers un dénouement de la crise. L’arrêt du mouvement de grève ouvre la porte à la négociation.

La médiation débute lundi 27 février à 14h et se tiendra au Centre Interrégional de Perfectionnement CIP à Tramelan. Chaque partie a constitué sa délégation de façon indépendante.
A l’issue de cette première séance, M. Rolf Bloch sera à disposition de la presse lundi aux alentours de 18h à Tramelan.

février 24, 2006 3:51 PM  
Anonymous Zorro said...

@ sympathique anonyme
@ Karl février 24, 2006 2:32 PM

Des milliers de cartes postales POUR QE VIVE LA BOILLAT, d'accord, mais à quelle adresse?

février 24, 2006 3:51 PM  
Anonymous expatrié said...

Reçu à l'instant par e-mail:


*********************************

Delta Geiler Caroli
v.Tami 8A

6924 Sorengo





Sorengo, le 24 février 2006





Au Comité de grêve et à tout le personnel de l'entreprise Boillat

2732 Reconvillier





Chers grévistes,

voici une lettre que nous avons envoyée aujourd'hui aux journaux du Tessin dans l'espoir que vous soyez soutenus aussi pendant le négociations.

Salutations très cordiales.

__________________________________________________________________________



"MERCI RECONVILIER!



Tout en étant commerçants, petits producteurs, artisans ou retraités, nous aussi, ainsi que la plus part des salariés de ce pays, nous ressentons le manque croissant de considération à l'égard de ceux qui vivent du fruit de leur travail et ne peuvent pas compter sur des rentes de titres ou de propriétés immobilières. Voilà pourquoi nous voulons exprimer publiquement notre solidarité et notre grande gratitude aux ouvriers, aux employés et aux cadres de l'entreprise Boillat de Reconvilier. Ils ont eu le courage de résister à l'arrogance de ceux qui privilégient les intérêts du capital financier à ceux des employés et même des clients. Ils luttent pour nous aussi parce qu'ils ne défendent pas seulement leur salaire et leur place de travail. Leur lutte est une bataille morale contre ceux qui s'arrogent le droit de mépriser les personnes, comme si elles n'étaient que des citrons à presser et à jeter tel une machine quelconque. L'histoire de Reconvillier et du grand soutien offert par la communauté locale, prouve qu'il est possible de s'opposer à l'avidité de certains managers grimpants: ceux qui dirigent des entreprises dont ils ne connaissent même plus la production et le personnel, mais seulement les chiffres.

Indépendamment de l'issue de cette histoire, le personnel de la Boillat est en train de tout risquer pour défendre une importante valeur symbolique: la priorité de la dignité des êtres humains sur tout autre "facteur de production".

Voilà pourquoi nous croyons que les citoyens et les citoyennes de ce pays, indépendamment de leurs idées politiques, puissent se sentir reconnaissants et solidaires à l'égard des courageux grévistes deReconvilier, voilà pourquoi nous demandons à toutes les personnes qui partagent ces valeurs morales, comme aux organisations intéressées, de les soutenir publiquement, en invitant par exemples des représentants des grévistes et de la Commune au Tessin, ou en envoyant une délégation tessinoise à Reconvilier."



Meret Bissegger, cuoca

Sergio Borsa, commerciante

Katrine Buchbinder, orticoltrice

Luisa Canonica, pensionata

Delta Geiler Caroli, pensionata

Jan Hofstede, imprenditore

Linus Kalt, orticoltore

Willi Maurer, animatore

Sergio Montorfani, pensionato

Marie-Christine Schwering, biologa

Nicole Sordat, infermiera

février 24, 2006 3:52 PM  
Anonymous Anonyme said...

Message de soutien de Tessinois:

"MERCI RECONVILLIER!

Tout en étant commerçants, petits producteurs, artisans ou retraités, nous aussi, ainsi que la plus part des salariés de ce pays, nous ressentons le manque croissant de considération à l'égard de ceux qui vivent du fruit de leur travail et ne peuvent pas compter sur des rentes de titres ou de propriétés immobilières. Voilà pourquoi nous voulons exprimer publiquement notre solidarité et notre grande gratitude aux ouvriers, aux employés et aux cadres de l'entreprise Boillat de Reconvillier. Ils ont eu le courage de résister à l'arrogance de ceux qui privilégient les intérêts du capital financier à ceux des employés et même des clients. Ils luttent pour nous aussi parce qu'ils ne défendent pas seulement leur salaire et leur place de travail. Leur lutte est une bataille morale contre ceux qui s'arrogent le droit de mépriser les personnes, comme si elles n'étaient que des citrons à presser et à jeter tel une machine quelconque. L'histoire de Reconvillier et du grand soutien offert par la communauté locale, prouve qu'il est possible de s'opposer à l'avidité de certains managers grimpants: ceux qui dirigent des entreprises dont ils ne connaissent même plus la production et le personnel, mais seulement les chiffres.

Indépendamment de l'issue de cette histoire, le personnel de la Boillat est en train de tout risquer pour défendre une importante valeur symbolique: la priorité de la dignité des êtres humains sur tout autre "facteur de production".

Voilà pourquoi nous croyons que les citoyens et les citoyennes de ce pays, indépendamment de leurs idées politiques, puissent se sentir reconnaissants et solidaires à l'égard des courageux grévistes deReconvillier, voilà pourquoi nous demandons à toutes les personnes qui partagent ces valeurs morales, comme aux organisations intéressées, de les soutenir publiquement, en invitant par exemples des représentants des grévistes et de la Commune au Tessin , ou en envoyant une délégation tessinoise à Reconvillier."

février 24, 2006 3:56 PM  
Blogger Karl said...

@Fred


Hello!

Voudrais-tu bien me mailer un texte de résumé des actions du jour, ou quelque chose du genre, que je le publie sur le blog?

Quoi que tu décides, merci beaucoup pour tout ton soutien!

laboillat@yahoo.fr

février 24, 2006 3:58 PM  
Blogger Padroll said...

Ok, Karl (3:03)
Je peux te dire que moi j'ai signé, mais pas avec un pseudo. Mais sinon dans ce conflit, on ne m'a pas demandé mon avis. Je suis donc bien content que ce blog existe, je crois que ça permet vraiment d'aller plus loin dans le débat d'idées.

@anonyme 3:41. J'apprécie votre intervention si pleine de sincérité.

février 24, 2006 3:59 PM  
Anonymous Dominique said...

Cela illustre bien le problème fondamental de la démocratie.

La gauche, dés qu'elle flirte avec le pouvoir, s'allie aux bourgeois pour mieux exploiter sa propre classe sociale. Il n'est dés lors pas étonnant de voir qu'aujourd'hui en Suisse, il y a plus d'un million de pauvres.

Une simple qustion: Pouvez-vous, lors d'une élection, que ce soit au sein d'Unia ou d'une autre instance politique, voter pour quelqu'un qui ne soit pas plus riche que vous, et si oui, le faites-vous?

février 24, 2006 4:03 PM  
Anonymous A+ said...

Confédération Suisse (Communiqués de presse) - Berne,Switzerland
Berne, 24.02.2006 (DFE)

PUBLIÉ À LA DEMANDE DE MONSIEUR ROLF BLOCH

Swissmetal : la médiation débute lundi

Rolf Bloch, le médiateur proposé par M. le Conseiller fédéral Joseph Deiss, salue l’accord donné par les deux parties d’entamer la médiation et estime qu’il s’agit d’un premier pas important vers un dénouement de la crise. L’arrêt du mouvement de grève ouvre la porte à la négociation.

La médiation débute lundi 27 février à 14h et se tiendra au Centre Interrégional de Perfectionnement CIP à Tramelan. Chaque partie a constitué sa délégation de façon indépendante.
A l’issue de cette première séance, M. Rolf Bloch sera à disposition de la presse lundi aux alentours de 18h à Tramelan.
Éditeur

février 24, 2006 4:06 PM  
Blogger baybe said...

c'est pas une question de gauche ou de droite!!! mais de droit et d'humanitée !!! la boillat doit vivre et elle vivra

février 24, 2006 4:08 PM  
Anonymous jurabernois said...

@"simple ménagère" Anonyme, 3h41 :

Ton message m'a beaucoup touché, merci.

Je me suis permis de le reprendre sur jb.zonez.ch à cette adresse

février 24, 2006 4:13 PM  
Anonymous un voisin said...

Je vous signale un article intéressant qui fait une belle synthèse (trop long pour mettre sur le blog):
http://ch.novopress.info/?p=1028

février 24, 2006 4:15 PM  
Anonymous Fred said...

@ Karl

Ok je vais te faire un p'tit résumé des actions du jour, mais un p'tit délais est demandé, certains "compagnons" sont sans doutes encore au bistrot, dans le mouvement citoyen de solidarité Boillat, on discute pas mal en plus des différentes actions...

A +

février 24, 2006 4:16 PM  
Anonymous Dominique said...

La Boillat doit vivre et elle vivra.

Belle profession de foi qui j'espère se réalisera. Ceci dit, les grévistes se sont fait manipuler par Unia (une certaine gauche) et R. Bloch (une certaine droite).

Je suis bien conscient qu'il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier, é gauche comme à droite. J'ai été patron. J'ai été employé.

Une chose cependant est sure: les riches ne défendent que leurs intérêts, et ceci qu'ils soient de gauche ou de droite.

Pour éviter que de telles manipulations se reproduisent à l'avenir, une possibilité serait que les employés de la Boillat votent une disposition qui rende obligatoire la présence de tous et de toutes lors de décisions importantes, comme le départ ou l'arrêt d'une grève, ou l'acceptation de n'importe quoi qui les engagent tous et toutes.

Une telle disposition aurait de plus l'avantage de permettre de calmer le jeu et de dégager du temps pour la reflexion.

février 24, 2006 4:19 PM  
Blogger baybe said...

c'est pas de la politique¨!! c'est l'avenir d'une region. Donc a mon avis c'est pas de taper sur un partis ou un autre qui vas faire avancer le chmilblick ! mais l'unions fait la force alors partie gauche droite du sud est ouest nord peut importe SOLIDARITéE bon sang de bois , avec le soutient de tous on arriveras a flechire une mafia destructrice et dominatrice, desolé de vouloir voire le verre a moitier plein !! mais avec de l'optimisme on arrive bien loin si on s'en donne la peine !!

février 24, 2006 4:30 PM  
Blogger baybe said...

et moi je ferais bien de prendre des cours de francais et d'ortografe (hé hé ) desolé pour les yeux

février 24, 2006 4:33 PM  
Anonymous Anonyme said...

Bien du plaisir à Bols et ses optimistes qui ferons l'inventaire lundi.

février 24, 2006 4:34 PM  
Anonymous Deiss..pote said...

@baybe
D'accord avec toi !mais il faut bien garder en mémoire les gens qui se sont mal conduit vis à vis des ouvriers (je ne parle pas des ouvriers)
@padroll
trop simple de dire que blank a fait du bon travail! un bon boulot doit être terminé et correctement

février 24, 2006 4:36 PM  
Anonymous Anonyme said...

Outre de grande discussions existentielles, ne pourrait-on pas publier aussi le programme des animation? Trève de blabla, y a-t-il des concerts ce week-end?

février 24, 2006 4:38 PM  
Anonymous un voisin said...

J'ai une craine :
faire l'inventaire = charger les camions avec le plus intéressant ?

février 24, 2006 4:40 PM  
Blogger baybe said...

@ deiss..pote
je suis d'accord et aussi les garder a l'oeuils maintenant , pour limiter leurs betisses .. y as pas possibilliter de les envoyer en vacances style furrer ???

février 24, 2006 4:43 PM  
Anonymous un voisin said...

Les 40 ouvriers choisis pour l'inventaire, sont-ils de La Boillat ? Avez-vous vérifiés que 40 d'entre vous ont reçu l'ordre de venir ?

février 24, 2006 4:44 PM  
Anonymous bécassine said...

@ voisin

Merci de ton message de 16h15 pour signaler l'articel de novopresse, il est vraiment bien :-)

février 24, 2006 4:49 PM  
Blogger baybe said...

@ voisin
c'est ce qui m'inquiète aussi !!
@ anonyme 4:38
ce soir y as un souper jambon a l'os et salade de patates ... l'usine serra fermer ce soir a partir de 22 h jusqu'a 22 heures dimanche

février 24, 2006 4:50 PM  
Anonymous Belphegor said...

@ baybe

J'avais entendu qu'il y avait un concert et la projection d'un film. Information erronnée?

février 24, 2006 4:53 PM  
Blogger baybe said...

@ belphegor
possible je doit avouer que dans la subtilitée je sait pas ( la vilaine ) ;-)!! mais il ferme l'usine de 22 a 22 h dimanche ça suis sur
:-)

février 24, 2006 5:00 PM  
Anonymous Anonyme said...

Mettre fin à la grève et reprendre le travail est certainement très difficile pour les ouvriers qui se sont battus pendant 30 jours, ont vécu des moments très difficiles et n'ont à ce stade pas obtenu de garanties pour l'avenir de la Boillat.
Mais quelle autre stratégie? Qui veut mettre 100 mio pour racheter la Boillat? Aller jusqu'à la faillite en n'ayant aucun repreneur derrière? Jusqu'où aller?
On a un peu l'impression que la lutte est finie en lisant certains commentaires. Mais non, elle ne fait que continuer, certes d'une manière différente. Les négociations peuvent commencer.
Jusqu'à maintenant, les grévistes ont eu un allié de poids: les clients. En continuant la grève, la Boillat aurait perdu ce soutien important.
La lutte pour la Boillat continue.

février 24, 2006 5:01 PM  
Anonymous petzi said...

NEWS NEWS NEWS
BRUITS DE COULOIR...
Il paraitrais que les salaire de dornach serait gelé jusqu'au 28 février parce que notre aimée direction n'aurais pas les fonds et que les banque attendrais des garanties
Vrai????????
Faut?????????

février 24, 2006 5:05 PM  
Blogger Karl said...

@Zorro

A envoyer, je suppose, à la Boillat. Mais c'est une bonne question... Je me demande. Faites selon votre sentiment!

@Fred

Merci. C'est pas urgent donc pas de prob.

février 24, 2006 5:06 PM  
Anonymous jurassiens expatriés said...

LETTRE RECUE CE MATIN SUITE A NOS MULTIPLES MESSAGES AU CONSEIL FEDERAL ... c'est beau le pouvoir !!


Madame, Monsieur,

Nous avons bien reçu votre mail du 15 février adressé au Conseiller fédéral Deiss.

Le Conseil fédéral accorde une grande importance au dialogue social, qui permet de réduire les conflits et offre à notre pays un cadre harmonieux pour le développement de ses entreprises et de son économie. Cependant, si notre législation connaît des dispositions qui permettent d’accompagner ce dialogue, il n’est pas possible de forcer les partenaires sociaux à trouver un accord.

Le Conseil fédéral est d’avis que le transfert de la fonderie de la société Swissmetal de Reconvillier à Dornach, est une décision qui relève de la seule responsabilité de la direction et du conseil d'administration de l’entreprise.


Enfin, le Conseil fédéral considère qu’il ne lui appartient pas de se prononcer sur la rentabilité de tel ou tel investissement de cette entreprise pour se substituer à sa direction. La liberté économique constitue un autre fondement de notre système, que le Conseil fédéral entend respecter.



Nous vous prions de croire, Madame, Monsieur, à l'assurance de notre parfaite considération.




Marianne Neuhaus
Secrétariat d'État à l'économie (seco)
Politique PME
Collaboratrice scientifique, lic. rer. pol.

Effingerstrasse 27
CH-3003 Bern
Tél. +41 (0)31 324 32 77
Fax. +41 (0)31 323 12 11

février 24, 2006 5:13 PM  
Blogger Padroll said...

Alors ils vont aller "méditer" au CIP de Tramelan, bonne nouvelle. L'air y est plus pur, il y a les sapins. C'est vraiment un lieu idéal pour se perfectionner et pour se remettre de la cuite de Carnaval.

Je me réjouis de voir quels sont les éminents concepts qu'ils vont réussir à sortir pour justifier stratégies les plus rationnelles de domination des lésés qu'ils vont faire passer pour des insoumis.

février 24, 2006 5:17 PM  
Anonymous un voisin said...

SM communique :

Les travaux préparatoires ont démarré aujourd’hui


Dornach - Reconvilier, 24 février 2006

Après l’annonce hier de la fin de la situation illégale résultant de la grève et de l’occupation des locaux à Reconvilier depuis le 25 janvier 2006, les travaux préparatoires en vue d’une organisation efficace de la production et des capacités de livraison ont démarré aujourd’hui.

Priorité est donnée à la livraison prochaine des clients. À cet effet, Swissmetal veut mettre à disposition des capacités supplémentaires pour permettre d’assurer des livraisons accélérées de produits finis provenant des stocks de Reconvilier au cours des prochaines semaines. En ce qui concerne la remise en route de la production elle-même, quelques travaux préparatoires sont encore nécessaires, comme par exemple le rangement des locaux qui a déjà démarré ou encore une planification de la production et des capacités selon les nouvelles conditions cadres, phase qui vient également de débuter.

Rappelons que hier, le personnel gréviste de Reconvilier a accepté majoritairement la proposition de médiation soumise par Rolf Bloch le 21 février 2006 et a ainsi ouvert la voie à la reprise normale de l’activité à Reconvilier.


Qui possède le décodeur ?

Ces capacités supplémentaires pour les livraisons ne sont-elles pas en fait des capacités supplémentaires pour vider l'usine. Soyez vigilants ...

février 24, 2006 5:22 PM  
Anonymous Anonyme said...

Martin, il paraît que vous êtes au Carnaval de Cologne...

Mon p'tit oeil!

Eh, les ami(e): laisser l'usine fermée pendant 48h et faire l'inventaire le lundi matin à 40 employés, ça vous paraît pas un peu foireux, après toutes les péripéties des camions, des recherches de stock, etc. et ce qui s'est échangé ici...
Le pirate qui prétend gouverner ici a une barbe rousse et un casque avec des cornes.

Martin, vous pouvez remettre votre masque, on ne vous a pas reconnu.

février 24, 2006 5:30 PM  
Anonymous jurabernois said...

@tous : qui peut me renseigner et confirmer les activités de ce soir, en plus du jambon ?

@jurassienne expatriée:

Il faudrait demander à Madame Neuhaus si la réponse est la même si un "transfert" était opéré sur la personne de M. Hellweg. Là Bien sûr que non, c'est du pénal, et pour cela, il y a des lois, mes p'tits amis.

Par contre, prendre une usine et des employés en otage, là on bronche pas.

février 24, 2006 5:31 PM  
Anonymous jurassiens expatriés said...

@ jurabernois :
un courrier retour vient de repartir ... on ne se fait pas d'illusions, on sait que ce ne sont que des mots, mais voilà idéalistes comme nous sommes, on se dit que plein de mots mis ensemble, ça peut faire quelques choses, et puis il n'y a que ceux qui n'entreprennent rien qui n'auront rien ... au moins on peut se regarder dans le miroir le matin, ce qui ne doit pas être le cas de tous le monde !!! (nein nein Martinoush t'es pas visé !!)

février 24, 2006 5:33 PM  
Anonymous Anonyme said...

usine fermée de vendredi 22h à dimanche 22h + communiqué de Swissmetal... =
? Quelqu'un va-t-il poser des scélés?

... il y en a pour des millions, il paraît! ;-) on reste relax, quand même. Respirer un bon coup!

D'accord avec voisin 5 h 22:

"soyez vigilants..."

;.)

février 24, 2006 5:47 PM  
Anonymous solidaire.. said...

@ jurassiens expatriés...

Ahhh...que c'est tout proche swissair et ses milliards envolés....

Le pouvoir n'est pas à berne et ses conseillers fédéraux, il est chez les ouvriers de la boillat!!

Tous avec vous!

@ karl...une adresse pour les cartes postales?

février 24, 2006 5:48 PM  
Anonymous un voisin said...

Pour une interprétation adaptée à MH de l'art 10 de la Loi fédérale sur le séjour et l'établissement des étrangers :

Art. 101
1 L’étranger ne peut être expulsé de Suisse ou d’un canton que pour les motifs suivants:

a. s’il a été condamné par une autorité judiciaire pour crime ou délit;

b. si sa conduite, dans son ensemble, et ses actes permettent de conclure qu’il ne veut pas s’adapter à l’ordre établi dans le pays qui lui offre l’hospitalité ou qu’il n’en est pas capable;

c. si, par suite de maladie mentale, il compromet l’ordre public;

d. si lui-même, ou une personne aux besoins de laquelle il est tenu de pourvoir, tombe d’une manière continue et dans une large mesure à la charge de l’assistance publique.


a. ce n'est qu'une question de temps !

b. la démonstration n'est plus à faire !

c. si les grévistes et leurs fidèles soutiens n'avaient pas la dignité et le bon sens qu'on leur connaît, il y a bien longtemps que l'ordre public aurait été compromis par sa faute. Quand à la maladie mentale un bloggeur nous a fait, à plusieurs reprises, état des discussion qu'il a eu avec un ami psychiatre ...

d. par sa volonté de licencier les collaborateurs qui sont d'un avis autre que lui et par la mise en oeuvre de sa "stratégie" (ou catastrophe annoncée) avec les licenciements qu'elle nécessite ... il y aura, par le non respect des sa responsabilité de patron-entrepreneur (ça lui va vraiment pas comme qualificatif !), de nombreuses personnes qui seront à la charge de l'assistance publique.

Ca parraît tellement évident et pourtant si difficile à plaider en vrai ! Domage

février 24, 2006 6:01 PM  
Anonymous Anonyme said...

A noter l'absence éclatante de la quasi totalité des enseignants du Jura bernois dans la liste, sauf quelques rares exceptions. Soit ils ont trop de travail, on les comprend, soit ils ont tellement été perfectionnés au CiP qu'ils ont oublié qu'en dehors de leur corporation le monde existe. Ce qui m'inquiéterait davantage c'est qu'ils ne signent pas parce qu'ils ont peur d'exposer publiquement leurs idées dans un système qui ne les tutèle pas suffisamment en cas de conflits.

février 24, 2006 6:04 PM  
Anonymous petzi said...

Petites Préssisions:
Ce n'est pas parce que l'usine est fermée qu'il n'y a pas de surveillance...
En ce qui concerne les camions bloquer a pieterlen, ils ont fait demi tour quand le résultat du vote est tombé, de l'avis général des ouvriers (j'en suis un) la direction voulais faire capoter le vote et aurais pus envoyer la police en toute bonne foie, donc si la grève n'étaie pas SUSPENDUE notre aimée direction aurais pus mettre sur le dos des grèvistes la mort de la Boillat tandis que là elle devras prendre ses responsabilitées,
et ne vous inquiété pas mais les 40 ouvriers qui doivent procédé a l'inventaire il va falloir les trouver...
Et encore une chose... Pourquoi faire un inventaire alors qu'il a été fait le 27-28 et 29 DECEMBRE???????
ils n'ont plus un ronds et ça fait un mois qu'on le dit mais personnes (a part peut-etre les banques) ne veut nous croire.
Il est vrais que la façon dont s'est dérouler le vote est inadmisible mais si vous auriez vu la tète des déléguers syndicaux de la région qui étaits présent a cette assemblée vous comprendriez que dans Unia il n'y a que la tète qui ne va pas,
aprés les résultats du vote le syndicat au presque complet s'est retrouver dans un restaurant du bled pour une réunion, un des permanent a demander aux deux playboy de se retrouver dans le bureau de l'usine 1 comme a leur habitude, mais môsieur Ambroseti ne l'a pas voulut, et c'est là qu'il s'est fait insulter par un autre permanent par ces mots:
"Vous les avez traiter comme de la merde alors maintenant assumer et présentez-vous devant eux pour leurs expliqué votre point de vu"
Depuis on ne l'a pas revu...
Môsieur Ambroseti aurais-t-il peur de nous???

février 24, 2006 6:10 PM  
Anonymous espérance said...

Entendu sur RJB à 18h00.

Les ouvriers ne savent pas encore quand ils pourront reprendre le travail pour cause d'inventaire.

La direction doit vraiment avoir peur que des ouvriers aient commis des vols.

Sans commentaires.

Méfiez-vous des méfiants!!!

février 24, 2006 6:12 PM  
Anonymous espérance said...

C'est vrai qu'une belle barre de laiton encadrée dans mon salon serait du plus bel effet.

Dommage mon mari aurait dû y penser plus tôt!!!

février 24, 2006 6:18 PM  
Anonymous Michel (L'autre) said...

Je n'ai pas vu de réactions du comité de soutien : Zuber, Kohler, Torti, la CEP, etc...
Qu'en pensent-ils ?
Solidairement

février 24, 2006 6:23 PM  
Anonymous jurassiens expatriés said...

@jurabernois :
simple question : tu as mis jurassienne expatriée !?!?! on se connaît ???? :o)

février 24, 2006 6:29 PM  
Anonymous Une étudiante de la région said...

Bonsoir tout le monde,

Comme à mon habitude, j'étais à la Boillat hier soir!
Il fallait que je comprenne ce qu'il s'était passé, parce que l'après-midi j'ai reçu des SMS m'ayant bien troublée.
Quand je suis arrivée sur place, l'ambiance était bien différentes des autres soirs. Je voyais des gens rongés de l'intérieur tout comme moi.

J'ai discuté avec une des grévistes qui me disait:
"On en est de nouveau au même point comme avant le 24 janvier, mais avec les nerfs détruits et un mois de pression en plus!"

Certains affirment qu'on ne sait pas encore exactement ce qu'il va se passer avec les négociations, mais il faut dire que bien des grévistes ne voient que la fin...

Un bloggeur a dit que les enseignants n'avaient pas l'air de beaucoup se mouiller,il est vrai qu'on n'en compte pas énormément sur la liste, mais il y a plusieurs futurs enseignants qui n'ont pas peur par contre de signer.
Ceux-ci d'ailleurs ont déjà donné quelques sous pour soutenir ces chers grévistes.

Je suis comme plusieurs profondément dégoûtée de la manière dont la votation a été faite hier!
Certains grévistes, comme cela l'a été mentionnée n'étaient pas présents, ce qui tout à fait légitime, vu l'annonce qui avait été faite auparavant concernant le fait qu'il n'y aurait plus aucune nouvelle décision jusqu'à lundi.
Un grévistes est arrivé hier soir afin de faire ses heures de nuit et n'a appris qu'en arrivant ce qui s'était passé durant l'après-midi.
Non vraiment là je ne comprends pas comment on peut être aussi démagogue!

La lutte n'est pas terminée! Je suis prête à me battre encore avec vous, car je tiens toujours à cette devise du Che, qui me semble toujours d'actualité:

HASTA LA VICTORIA SIEMPRE!

A vous tous chers grévistes:

Ne vous laissez pas abbatre! (bien que vu les circonstances ça ne doit pas être très simple) Nous sommes avec vous et ne vous lâcherons pas!

Salutations

février 24, 2006 6:41 PM  
Anonymous Anonyme said...

Des nouvelles des allemands sur le teletexte p.112 113, les allemands d'IG Metall sont bien choqués des attitudes de leurs collègues suisses et soutiennent les grévistes, moi je trouves celà très positif pour la suite, et nous continuons de les informer de l'évolution de la situation, il y à 4 personnes dont une bien plaçée en allemagne qui font partie d'un mouvement altermondialiste, des interlocuteurs qu'on achète pas et qui eux ne doivent même pas se cacher, cool non?
L'info, c'est essentiel, il faut qu'elle passe et qu'elle continue de passer, et on est là pour ça.
Il semble aussi que ces messieurs d'UNIA n'ont pas vraiement joué pleinement leur rôle de médiation en utilisant les syndicats allemands en soutien.
Mais bon j'ai l'impression qu'ils sont bien dépassés dans cette affaire...
Et puis il ne faut pas désespérer, peut-être qu'ils vont bientôt se bouger et faire vraiement quelque chose... (on peut rêver)

février 24, 2006 6:44 PM  
Blogger Karl said...

@ Tout le monde

Karl est joignable à
LABOILLAT@YAHOO.FR

A utiliser toutefois sans exagérer: J'ai énormément d'emails auxquels je dois répondre. Mais si vous écrivez, je vous réponds.

De plus, je reviens ce soir pour discuter encore un peu les enjeux du vote dans un message. D'après vos commentaires, la poursuite de ce débat s'impose.
Il y aura aussi une synthèse des info du moment.

Un GRAND MERCI à vous tous! Courage, à chaque tunnel, sa sortie!

février 24, 2006 6:46 PM  
Anonymous Anonyme said...

@voisin, bien vu!@petzi,
Merci de ton récit!.. @espérance, Bien dit!@ tou(te)s, salut, bravo et merci, vous avez la classe.

...

Entendu à Forum de 18h ce soir sur la RSR:
Berne cherche un successeur à Benedikt Weibel à la direction des CFF.
Pourquoi pas Hellweg?
Il déplacerait les locomotives en Allemagne, pour les vendre en Russie, il nous laisserait tirer nos wagons à pied, jusqu'à ce qu'il nous revende des tracteurs chinois. Ce serait très économique.
Pis en passant, Berne lui aurait vendu les chemins de fer, enfin libéralisés: réaliser, on n'y pense jamais assez!
Hein, Joseph? Sauf vot' respect!
La liberté économique, en Suisse, c'est un pilier.
Non, je rigole!

A part ça, est-ce que quelqu'un a des nouvelles des mouvements boursiers de Swissmetal en ce moment?
Merci d'avance!
Bien à vous, bonne soirée, on continue de vous soutenir fermement.

@karl, merci de ce blog

février 24, 2006 6:48 PM  
Anonymous Mykel said...

@michel (l'autre)
Voir le communiqué du comité de soutien dans la page Carnet du JdJ.
Extrait: "En obligeant M. Hellweg à s'asseoir une table de négociations et à discuter de ses plans, les grévistes de la Boillat et leur alliés ont gagné une première bataille, décisive."

février 24, 2006 6:50 PM  
Anonymous un voisin said...

Petit mode d'emploi pour se remonter le moral :

1. se connecter au site www.boillat.org
2. regarder le nombre de personnes qui ont signé la déclaration de soutien
3. attendre quelques secondes et recharger la page
4. constater qu'il y a plusieurs signataire de plus
5. reprendre au point 3

ça donne la pêche ! Le soutien grandit ... alors continuons à parler de cette déclaration de soutien dans notre entourage !

février 24, 2006 6:53 PM  
Anonymous Rigueur said...

@ une étudiante de la région (février 24, 2006 6:41 PM)

Merci pour ton témoignage très touchant et riche en information.
Tu vois, je n'ai pas le courage pour aller sur place comme toi.

@ petzi (février 24, 2006 6:10 PM)
et à vous tous...

Je suis tout à faire ta réflexion petzi et cela m'amène à la déduction suivante:

Continuez de rester unis!!!!!!!
Car par votre action vous avez démontré votre force.
Ensemble votre force est telle que la réaction doit être énorme pour qu'on puisse parler de pressions inadmissibles, scandaleuses, ...

Belle leçon pour toute une nation, voire au-delà! N'est-ce pas?

février 24, 2006 6:57 PM  
Anonymous petzi said...

@ annonyme 6:48
LA BOURSE DESCEND, lentement ma elle descend quand meme je n'ai qu'un mot a dire YEEESSSS

février 24, 2006 6:58 PM  
Anonymous Anonyme said...

YESSSSS!!!

février 24, 2006 7:02 PM  
Anonymous Anonyme said...

C'est bien!
Merci!
L'utilisateur anonyme d'avant, c'est celui-ci aussi, de 6h48.
;-)

février 24, 2006 7:08 PM  
Anonymous Anonyme said...

Oui c'est vrai les pressions d'UNIA et de Rolf pour le vote ne sont pas très glorieuses. Mais si on réfléchit, on se dit qu'on est passé tout près d'une descente de police pour permettre le chargement des camions. Et dans cette situation, on ne sait pas si les choses auraient dégénéré.
Je vous rappelle qu'il fut un temps ou l'on brûlait des menuiseries pour moins que ça.
A plus

février 24, 2006 7:21 PM  
Anonymous Takou said...

@ Petzi

L'inventaire c'est uniquement pour vérifier que l'on rien fait sortir et que rien n'a été revendu en douce au bénéfice des grèvistes.

Vu le climat de non confiance totale, c'est normal.

Y'a pas d'autre explication.

février 24, 2006 7:26 PM  
Anonymous solidaire.. said...

Merçi de me dire si mes propos sont totalement erronés!

Certaines personnes (de unia et ptêtre du personnel et d'autres certainement....) ont entendu hier, de haut lieu.(on peut se douter de qui)une phrase posée du genre:
Les flics sont prêts...les camions vont venir charger la matière...
Si le vote n'est pas positif, vous serez responsables(en tout cas moralement) de ce qui pourrait se passer..à savoir, des grèvistes pouraient empêcher les camions de charger et un drame pourrait arriver!..
Je comprends un peu, et seulement un peu mieux l'énorme pression qui a décidé du vote d'hier..( mais ça n'excuse pas cette anti-démocratie!)
Ils on joué sur la peur... peutêtre à juste titre, mais ça on le saura jamais...
Les grèvistes on toujours été dignes, du premier au dernier jour...donc!

Mais je m'égare peut être..

février 24, 2006 7:37 PM  
Anonymous petzi said...

@takou
Pour moi c'est plus pour pouvoir dire a la banque qu'ils ont de la matière et pouvoir payer les Dornach mais c'est a vérifié

février 24, 2006 7:38 PM  
Anonymous dos formatted said...

Il y a des remarques concernant les ensignants du Jura Bernois, absents du site de soutien. Pour ma part, j'y ai vu pas mal d'enseignants, de profs, de commerciaux, de personnes du social et d'ouvriers et des fonctionnaires. En bref, un large spectre de personnes d'intérêt différent.

Où sont les entrepreneurs et les décideurs économiques? c'est eux qui permettront à la Boillat de sortir de griffes de Martinator.

Où sont les politiciens influents qui aideront à infléchir le cadre légal de notre pays dans un sens plus respectable de l'être humain.

Alors, messieurs, dames, si vous croyez que la justice sociale est possible dans un régime libéral, montrez-le et soutenez cette cause! Ayez courage de mettre votre griffe sur la liste!

J'ai peut-être manqué des noms. faut dire qu'on est à 5600 personnes. Pardon si un courageux a osé se lancer dans la liste.

PS: la réponse du SECO à jurassiens expatriés 5:13 PM, c'est tout simplement de la langue de bois merdique.

février 24, 2006 7:39 PM  
Anonymous orage mécanique said...

encore un peu de météo... l'orage prévu lundi aura 24 heures de retard. Météosuisse émet un avis de tempête sur la Boillat, surtout si vous venez de Dornach...

@ tous ceux qui seront au CIP

A l'exterieur, ne rester jamais trop près de MH. Tramelan a aussi ses détraqués à la gachette facile....

février 24, 2006 8:05 PM  
Blogger pecos said...

@voisin 6.53
pragmatique et très efficace et amusant et beaucoup plus efficace que n'importe quel anti-dépresseur
Merci!

février 24, 2006 8:31 PM  
Anonymous jurabernois said...

@jurassiens expatriés !

oups, me suis planté pardon. Ai les yeux qui se croisent ces temps (manque de sommeil, un peutipeu).

Mais si échanges de fluides souhaité, écrire sous chiffre n° 111222333.

Salutations à tout le monde !
Et vive vous tous !

février 24, 2006 8:39 PM  
Anonymous jurassiens expatriés said...

@jurabernois :
mort de rire ou morte de rire à toi de voir !!!!
ça change des autres messages !!!

février 24, 2006 8:42 PM  
Anonymous jurabernois said...

@jurassiens expatriés !

N'oublions jamais le rire, même dans les situations les plus difficiles. C'est ce qui fait la différence avec les animaux, et Martin Hellweb. Pour le reste, et pous plus surcharger les posts du blogs avec d'éventuels gags : jurabernois@yahoo.fr

@tous :

Vous aurez remarqué comme moi que le nombre d'inscriptions à la déclaration par minute prend la courbe descendente (Vdm x+1 / Vdm x-1 > 0). Donc sonnette d'alarme ! Avec l'ami Expatrié, on vous prépare un petit cocktail de vitamines qui devrait relancer l'intérêt pour la cause de la Boillat dans la Suisse. Du moins sur la toille, vu qu'on est un peu "décentrés" géographiquement par rapport à vous.

Pour être sûr de recevoir le cocktail maison, n'oubliez pas de signer la déclaration, de la faire signer et re-signer à votre entourage.

merci et douce nuit à vous, et attention sur les routes, ça risque de glisser. Et je blague pas, ce serait trop con d'avertir à tord la rigole que le ju-be est une zone clim. sinistrée où les moteurs s'arrêtent ... et finir dans le ruisseau

février 24, 2006 8:56 PM  
Anonymous Mari de bloggeur fou said...

11h58 mari au bureau, femme au fourneau. Scandaleux ce temps passé sur le blogg. Et le repas fumant sur la table pour le héros du travail?

Bravo Karl, super ton blogg. Malgré la distance, je, et toute la famille, suivons minute après minute les informations sur Boillat.

Quelle misère. Un personnel motivé et compétent, des produits fantastiques,des clients uniques, une entreprise innovante et performante,leader mondial, admirée par ses concurrents. Tout cela détruit par une personne qui a refinancé le groupe (ou plutôt donné le mandat de le faire), mais qui est incapable de reconnaître ses limites. Exemple typique du principe de Peter. M'enfin, MH est tellement supérieur que ce principe n'est pas valable pour lui. Il est en dessus de tout le monde, donc pas de risques d'aller trop haut. Bravo pour le refinancement, mais dégage pour laisser des gens compétents s'occuper du développement durable de Swissmetal. Le 18 ème siècle est terminé. Le capitaine n'a plus besoin de sombrer avec le navire pour sauver son honneur. CA/VR, bitte, payer aktionen, optionen et tutti quanti et auf Wiedersehen! Tout le monde sera content. Fridou n'aura plus à rencontrer seul les dangereux agitateurs, Daume n'aura plus à faire le pitre à la radio et à la TV, les clients seront contents et les actionnaires éviterons de perdre leur mise. Martin, tu es un fort communicateur, mais des actionnaires trompés vont se montrer tôt au tard féroces, surtout les copains et autres accolytes. D'ailleurs ton tableau de chasse et les ruines laisées sur ton passage devraient les inquiéter. Dommage qu'ils ne lisent pas le journaux romands.

Depuis quelques temps tout le monde rit jaune de tes frasques, sauf les concurrents. Ils se tordent de rire devant une telle montagne d'incompétence. A nous le business et sans effort, les clients nous supplient! Le rêve de tout entrepreneur. Les concurrents t'enverrons certainement un Fass de bier made in Bavaria. Sauf ex SMBJ, ce sera certainement un chardon. Quelle dérision. Je ne savais d'ailleurs par que les allemands étaient jaunes avec des yeux bridés. Je te rassure, tu as quitté ta Ruhr natale depuis bien des années, elle n'a pas changé, malgré la grippe aviaire qui s'approche. Les virus, eux, ont les yeux bridés, pas les producteurs de cuivreux. J'en ai la preuve.

Lüdenscheid n'est pas loin d'Essen. Tu regrettras certainement la flexibilité et l'engagement du personnel de Boillat. Mais peut être préfères-tu produire en Allemagne. C'est plus prévisible,même l'agitation est organisée au carré. Par contre tu es certainement le seul à apprécier la fexibilité du sytème germanique pour produire dans un marché fortement cyclique. Bien du plaisir! Applique tes méthodes à Lüdenscheid, avec IG-Metall tu auras certainement un contradicteur plus corriace qu'UNIA. Peut-être plus prévisible et, ce que tu apprécies par dessus tout, Euro Euro tout a un prix et se monnaie, même une fermeture d'usine. Ach, grosse Misere avec ces tatipotses de Reconvilier qui se battent pour autre chose qu'un plan social adéquat.

Bon, je n'ai plus le moral pour continuer. Encore une remarque Martin, médite cette remarque des plus hautes instances de 2 grands groupes: SMBJ: hoffnungslos, SMD: Restrukturierungsfall, SBM: Perle. Logique Hellweg: détuire la perle, restructurer ce qui n'est plus restructurable et développer ce qui est sans espoir. Le monde à l'envers, au secours, help, Hilfe.

Salut Rigeur, je serai probablement pas très loin à la fin de la semaine prochaine. Petite bouffe? Prend un kg de matière première pour régler la note.

février 24, 2006 9:13 PM  
Anonymous jd said...

Dans toute cette affaire, l'attitude du syndicat est vraiment plus que déplorable... et ils osent se plaindre d'avoir des effectifs en baisse !

Bon courage à tous pour la reprise du travail.... ne laisser rien partir de ce qui devrait rester dans la boîte... :oP

Un petit article bien torché qui fait office de belle récapitulation à d'éventuels nouveau lecteurs... (heu.. il y en a?)...

http://ch.novopress.info/?p=1028

février 24, 2006 9:38 PM  
Anonymous Rigueur said...

L'inventaire?!!??!!!!???!

ou

Audit fiduciaire?!!!???!!???

Hellweg, malin comme il est, découvre tout d'un coup l'importance de ce trésor de guerre, et a ordonné un inventaire propre en ordre pour pouvoir emprunter davantage, encore et encore???!!!?!!?!!?

février 24, 2006 9:40 PM  
Blogger Padroll said...

5700 signatures, ouéééééééééé

février 24, 2006 9:46 PM  
Anonymous Rigueur said...

Attention!!! Attention!!!

Ce message s'adresse avant tout à ceux qui ont encore la force pour se battre et de préférence, qui sont sur place pour pouvoir monter la garde.

Nous avons parlé de métal.

Nous avons parlé de camions.

Nous avons surtout parlé de piller le métal et le transporter à Dornach.

Avons-nous oublié quelque chose???

Oui, oui, absolument, nous avons oublié quelque chose mes amis.

1) Il y a un nouveau acteur beaucoup plus méchant que Dornach. Et oui, chers amis de LA BOILLAT. Nous avons oublier que le transfert à Busch-Jaeger est encore plus imminent que Dornach.
Imaginons un moment la complexité des systèmes juridiques Suisse-Allemagne pour régler ce litige!?!?!?!?! Ohlalalaaaaaaa....
Gaffons......

2) les machines!!!!

Ben oui les machines!!!!!

Les machines les plus faciles à transporter jusqu'à Lüdenscheid sont forcément les toutes petites machines, celles qui coupent les lopins.

Oh, les lopins, les lopins, .... je vois que Suchordt est en train de se frotter les mains. Ohlalalaaaaaaa...

Gaffons mes amis....

Gaffons....!!!!!!!!!!!!!

février 24, 2006 9:55 PM  
Blogger Padroll said...

et 30'000 visites sur le blog de Karl ouéééééééééééé

et plus de 100'000 francs dans la cagnotte ouééééééééééééééé

il y a quand même des chiffres qui rendent heureux.

février 24, 2006 9:57 PM  
Blogger Padroll said...

vous connaissez la méthode Couééééééé ?

février 24, 2006 9:59 PM  
Anonymous Rigueur said...

@ mari de blogger fou (février 24, 2006 9:13 PM)

ton long message avec une lecture en diagonal a failli de m'induire en erreur.

Sommes nous d'accord c'est bien à moi que tu parles:

"Salut Rigeur, je serai probablement pas très loin à la fin de la semaine prochaine. Petite bouffe? Prend un kg de matière première pour régler la note."

Si tu vois qui je suis, tu dois avoir mon numéro portable aussi. A toi de me téléphoner pour une petite bouffe...

février 24, 2006 10:09 PM  
Anonymous petzi said...

Comment le grand sauveur a trouver 50 mio pour "sauver" swissmetal de la faillite:
(ou comment faire croire qu'on de la ressource financière quand ce n'est pas vrai)
X un grand financier teuton est contacter pour sauver swissmetal,
il annalise la santée financière de groupe et voi beaucoup de dettes,
il contacte alors les actionnaires et leurs dit :
"Vos actions valent 100.-sfr pièces, je vous propose de les baisser a 9.-sfr pièces, et pour chaque actions que vous détener vous pouver en acheté trois a 9.-sfr pièces,et je vous promet 9% d'intérets
c'est ça ou vous perdez tout ce que vous avez investi"
Les actionnaires de peur de tout perdre ont accepter, et voila comment on "trouve" 25 mio.
Ensuite x va trouver les créanciers (banques) et leurs dit :
" Notre dette enver vous est trop inportante nous ne pouvons payer, mais je vous propose de transformer cette dette en actions dans le groupe, a neuf l'action,
je vous promet 9% d'intérets si vous accepter mais vous perdez tout si vous refusez"
Les créanciers trés prés de leurs sous (n'oublions pas que c'est des banques) ont accepter, et voici encore 25 mio, aprés tout ça on va vers le CA et on leurs dit :
" J'ai trouver 50 mio pour sauver le groupe alors comme je vous ai sauver de la faillite nomer moi CEO et je conduirer l'entreprise aux bénéfice"
Voici la légende (vrai mais écourtée) de x, aussi appeler Martin Hellweg grand sauver de swissmetal et magicien de la finance mondialement reconnu

février 24, 2006 10:11 PM  
Anonymous Rigueur said...

Méthode couéeeeeeeeeeeee??????

Réponses de Google:

1) Ouais, la méthode Couée (Kwé, Qué ????) ça va bien deux minutes. Pour cet été, un de mes chers associés étant en arrêt maladie environ pour trois mois, ...

2) ... pour emballer le marché a contre sens de tte logique pour nous vendre Une fois de plus le rally de fin d'année (methode couée) , avec le close US hier ...

3) La "méthode Couée" trouve vite ses limites et il n'y pas plus terrible refoulement que de se croire obligé d'être joyeux, aveugle à ce qui pourrait y ...


Réponse de wikipedia:

La méthode Coué est une forme d'autosuggestion qui s'inscrit dans une perspective de développement personnel basée sur la persuasion par la répétition, censée entraîner l'adhésion du sujet aux idées positives qu'il s'impose et ainsi un mieux être psychologique.

Cette méthode tient son nom des travaux du psychologue et pharmacien français Émile Coué (1857 - 1926). Coué fut un ardent promoteur de la psychothérapie basée sur la suggestion et l'autohypnose.


La méthode est aujourd'hui tombée en désuétude, et le terme même de méthode Coué est volontiers utilisé ironiquement pour qualifier les illusions dont se bercent ceux qui cherchent à tout prix à se convaincre de quelque chose, en dépit de toute logique.

février 24, 2006 10:18 PM  
Anonymous Carolix said...

N'ai plus écrit depuis qq temps. Et pourtant suis tjs avec vous grâce au blog de Karl, c'est magnifique (merci pour toutes les infos et débats, qui raccourcissent sérieusement mes heures de sommeil!) Pour une si jsute cause, on ne compte pas, tant pis pour les cernes sous les yeux...

A toutes et tous de la BOILLAT, ce n'est pas le moment de flancher, ni de courber l'échine. Restez uni(e)s dans votre combat contre l'arrogance, le mensonge, ... uni(e)s dans les négociations qui vont débuter.
Vous avez déjà fait tant et tant. Dans chaque "lutte"- conflit, il y a forcément des moments plus difficiles avant le mieux. Le mieux, c'est ce que je vous souhaite de tout mon coeur avec avec toutes mes tripes qui sont néanmoins nouées je vous l'avoue.

J'ai signé la déclaration, me suis procurée un bulletin de versement de la commune pour une petite contribution, fais qq passages aux usines, comme tant d'autres personnes.
Que puis-je faire de plus ? Et pourtant, j'aimerais tellement pouvoir faire plus et plus encore.

La Boillat c'est mon enfance de par mon père (qui ne rentrait pas tjs rentré à l'heure à cause de ceci, cela à la Boillat...). Combien de fois en avons-nous entendu parler à table, et aujourd'hui nous en parlons tous les jours. Hélas les couacs d'il y a 20-30 ans me semblent aujourd'hui bien futiles face à la situation actuelle. La Boillat c'est aussi 150 ans d'existence à travers tous les employé(e)s et leurs familles. Non !!! Je ne puis imaginer ... Il faut continuer de lutter, de croire qu'il y a une justice pour les Vrais, ceux de la BOILLAT !!!

Je vous tiens les pouces, en pensées avec vous.
Allez courage courage

février 24, 2006 10:21 PM  
Anonymous Rigueur said...

@ petzi (février 24, 2006 10:11 PM)

Bien vu petzi!

Cependant il y a un tout petit problème:

Quels sont les financiers (banquiers et autres du genre) qui acceptent de détruire une boite comme LA BOILLAT réputée d'être la vache à lait du groupe depuis des années????????????????????????

Très juste!!! Bien répondu....
Personne! Aucun financier/banquier!

Mais alors, comment ça marche?

Réponse:
Tous,
sans exception aucune,
nouveaux comme anciens,
tous se font piéger par Hellweg.

Absolument, "magicien de la finance mondialement reconnu".
Aucune faille jusqu'à présent!!!!!!!!!!

Haaaaaaaaaa........

Je te dis petzi, si seulement je vois une faille, il est un homme mort!

Non je ne suis pas violent!?! Attention, je veux dire par là, qu'il est cuit!

février 24, 2006 10:33 PM  
Anonymous Anonyme said...

Hello!

... tiré de l'article cité plus haut ;-)

http://ch.novopress.info/?p=1028

"(...) Ils ont carrément mis les bâtiments de la Boillat sous hypothèque, avant de racheter une usine similaire en Allemagne, qui a déjà appartenu à Swissmetal mais qui avait fermé, faute de rendement…"

La Boillat sous hypothèque? hum...

février 24, 2006 10:35 PM  
Anonymous petzi said...

@ carolix
Merci tu es bien sympatix
mais si certain baissent les bras, ce n'est pas la majorité,
tant il est vrais que suite au vote je pensait que la Boillat étaie morte, mais quand je vois le soutient que vous nous apportez tous vous qui vous califier "d'externe" je peut vous affirmer que ça redonne des forces, et plus le temp passe plus on en apprend, toutes ces nouvelles et toutes ces marque de soutient me font chaud au coeur et me donnent envie de me battre encore plus et l'énergie pour le combat augmente de plus en plus vite alors a toi et a tous ceux qui soutiennent la Boilat merci et continuez nous avons besoin de vous aussi, ce combat se gagnera aussi grace a vous.
MERCI POUR VOTRE AIDE ET VOTRE SOUTIENT

LA BOILLAT VIVRA

février 24, 2006 10:37 PM  
Anonymous petzi said...

@ rigueure
merci et je pense que beaucoup de monde cherche la faille

@ annonyme 10:35
oui il se raconte que l'usine 2 (la plus moderne et la plus récente) serait sous hipotèque mais c'est une info a vérifié,
il parrait aussi que la direction chercherais a vendre tous les batiments de la boillat pour une bouchée de pain,

Je rappel a ceux qui ne le saurrais pas que Boillat est propriétaire de plusieurs batiment locatifs a Reconvilier

février 24, 2006 10:44 PM  

Links to this post:

Créer un lien

<< Home