lundi, février 20, 2006

Brèves du lundi

Artistes noctambules

Des personnes ont écrit de bien méchantes choses au spray sur les bâtiments d'Ally Management, entreprise de Martin Hellweg. Ouh que c'est vilain.


La NZZ se lâche

Ce n'est pas trop tôt! La NZZ, jusque là, ne mouftait pas, ne caftait pas, bref, conservait une réserve très convenue de journal zurichois dans les bureaux duquel une visite à Reconvilier s'organise comme expédition chez les pygmés. Quelques dépêches ATS, histoire d'avoir l'air de s'intéresser, mais les choses en restaient là, semble-t-il. On aurait presque cru voir la Pravda, à force d'attendre qu'ils aient le courage de descendre un ami parmi les amis, un patron d'entreprise bien implanté dans leur ville.
Pourtant, il le fallait bien, et l'avènement de plusieurs articles dans la NZZ am Sonntag a finalement eu lieu!

Citations, traduites et fournies par Desiderata (merci!):

"Avec son comportement obstiné, Martin Hellweg […] a réussi à se mettre à dos non seulement l’ensemble du personnel et des cadres de la fabrique de Reconvilier, mais encore les syndicats, d’importants clients et les êtres humains de toute une région. A l’évidence, Hellweg n’est pas parvenu à convaincre d’importants groupes de pression de la logique stratégique de démantèlement de la profitable usine de Reconvilier. A la place, il s’est laissé embarquer dans une lutte de pouvoir avec les syndicats, dans laquelle il y a beaucoup de perdants inutiles." (extraits traduits, Daniel Hug, NZZ am Sonntag, 19.02.2006, page 19).

"Comment est-il possible qu’une des plus modernes fonderies d’Europe soit arrachée du site de production de Reconvilier, ainsi dépouillé de son centre névralgique? Arrachée d’une fabrique qui présente des carnets de commandes pleins, qui fait des produits en partie mondialement uniques et qui a créé en 2004 le double de valeur que son usine-sœur de Dornach, où doit être déplacée la fonderie? Quelle logique d’économie d’entreprise y a-t-il là derrière?"
Daniel Puntas Bernet et Daniela Kuhn, NZZ am Sonntag, 19.02.2006, page 37)

Si même à la NZZ, on se pose la question...


Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir?

-"Que la route qui poudroie et le ciel qui grisoie. "

Déjà, la RSR annonçait beaucoup de neige dans le Jura-bernois. Ca glissait, ça glissait. Ca neigeait, ça neigeait! D'ailleurs, pour le cas où ça continuerait, on peut toujours s'inscrire à l'équipe de dépannage en envoyant son n° de natel à boillat@attac.org. En effet, pour déblayer toute cette neige, il faudra peut-être encore du monde.

Au final, malgré toute la mobilisation de secours routier, aucun camion n'est venu. Que c'est triste, tout le monde observait, attendait, était prêt. De 7 à 77 ans (et c'est le moins qu'on puisse dire), la population avait préparé un accueil triomphal à d'éventuels transporteurs mandatés par Martinou.

La route a poudroyé, le ciel a grisoyé, et Martinou a flanché.

Néanmoins, les camions risquent de camionner bientôt. Dans le genre obstiné, vous savez que Martin est une sorte de monument.

156 Comments:

Anonymous jd said...

Oui oui, gardez votre stock.. ici ou ailleurs... ;o))

février 20, 2006 11:37 AM  
Anonymous dos formatted said...

Alors comme ça ally s'est fait tagué?

C'est pas bien ça, pas bien du tout..

Je pense que personne n'est content à la Boillat de ce malheureux concours de circonstances auquel je ne souscris pas du tout.

Dans le langage d'aujourd'hui, on appelle cela "dommage collatéral"...

Vive la Boillat!!!

gardez votre stock comme la prunelle de vos yeux!

février 20, 2006 11:38 AM  
Anonymous solidaire.. said...

Allez COURAGE! le martinou est est tout peinturluré!!! ahhhh...ces ados... :-)
Juste en passant, entendu à la radio ce matin, comme beaucoup d'entre vous: MH et ses deux copinoux ont tout de même fait un tout ptit bénéf de 3,9 millions en traficotant avec SW. ce qui fait quand même 1,3 million chacun...le prix de sa maison quoi....
en 40 ans de labeur, pas un gréviste ne pourrait *mettre de côté* une telle fortue...(une bagatelle pour le rapace!)

Tous avec vous! TENEZ BON!

février 20, 2006 11:48 AM  
Anonymous Anonyme said...

Oh mais alors ça c'est triste...pour les bâtiements de Martinou...
Mais bon, nous n'avons pas le temps de trop se complaindre car dans la vallée y'a du boulot aujourd'hui... et nous sommes tous avec vous on le gardera pour vous ce stock!!! vous tous vous pouvez comptez sur nous!Nous sommes prêts!

février 20, 2006 11:56 AM  
Anonymous Anonyme said...

C'est où la neige hein? Hein?
Elle est où?
Hein?
Au Pichoux dans les Gorges?
A la sortie du tunnel?
...
Ça y est je la vois. Oulalalalaaaaaa . Ca va pas être simple de débéayer tout ça... Oulalaaaaa!

février 20, 2006 11:59 AM  
Anonymous Daniel said...

Attention,

Fréquence jura vient d'annoncer que la police interviendrait si quelqu'un perturbait le bon déroulement des chargements des camions.

Quel dommage pour cette peinture.

février 20, 2006 12:04 PM  
Anonymous desiderata said...

Dans un article intitulé « ligne dure- caisses pleines », le Sonntagsblick d’hier affirme que dans le combat pour Swissmetal le vainqueur est connu. C’est Marin Hellweg qui a augmenté sa valeur marchande d’assainisseur. Mais la plume de Werner Vontobel me paraît être teintée d’ironie au second degré :

« A Reconvilier, ce n'est pas seulement une lutte du travail contre le capital qui se joue, il s'agit aussi de deux conceptions différentes du capital. » Illustrant ceci en comparant Hellweg et Beat Bolzhauser de la fonderie Stadler à Bienne, Vontobel relève d’une part que contrairement à Hellweg qui est un pur financier, Bolzhauser est ingénieur mécanicien et travaille depuis des années dans l'industrie de la fonderie, d’autre part que Bolzhauser n'a pas été utilisé par des financiers pensant à court terme, mais par un industriel pensant à long terme. Pas étonnant dès lors que Bolzhauser précise : "Mes compétences ne sont pas cruciales. Le savoir-faire important se trouve chez les cadres moyens, les ouvriers spécialisés, les fournisseurs et les clients. Le succès dépend du fait de savoir si on peut déplacer et empaqueter ce savoir, et pour cela on doit surtout écouter et parler avec les personnes." Et le Blick d’ajouter que c’est précisément cela que l’on reproche à Hellweg de ne pas savoir faire.

La conclusion sous-titrée « avec deux douzaines de millions contre les grévistes » a retenu plus particulièrement mon attention :
« L’assainisseur se montre insouciant : "Nous faisons à long terme ce qui juste, et nous avons le plus long souffle." Concrètement Hellweg pense aux deux douzaines de millions de réserves dormantes qui se sont formées dans le stock de matières premières de Reconvilier grâce à l’augmentation du prix du cuivre. Reconvilier est aussi profitable lorsqu'on ne travaille pas. Rien que vendredi passé la valeur du stock de cuivre a augmenté d’environ un million. Et Hellweg de méditer : "nous pourrions financièrement aller au-devant des grévistes, mais nous devrions financer cela avec des ventes du stock ; fondamentalement nous restons toutefois durs." »

Grévistes de La Boillat, prenez donc grand soin de votre trésor de guerre.

février 20, 2006 12:10 PM  
Anonymous Anonyme said...

Le mauvais goût de la BCBE

Incroyable, une pub vient de passer sur RJB où elle vante les performances des fonds Swisscanto!

février 20, 2006 12:17 PM  
Anonymous Anonyme said...

Je ne suis pas sur que c'est très intelligent, le coup de la peinture....

En tout cas, ça ne peut que nous déservir, médiatiquement parlant!

De toute façon, ce sera encore la faute à ces vilains casseurs d' altermondialistes ;-)!

Espérons que la situation ne dégénère pas en affrontement!

février 20, 2006 12:42 PM  
Anonymous solidaire.. said...

@ anonyme 12h42...

Ah oui, la peinture se retourne contre les grèvistes?
Les médias sont avec les grèvistes?
L'intelligence c'est de ruiner toute une région?
Les altermondialistes sont des terroristes?
Il vient quand georges busch à reconvilier?
Helweg est soutenu par toute la finance de suisse...tout monde le voit! Qui se ressemble s'assemble!
Les grèvistes légalement ne peuvent RIEN faire! Ils devraient applaudir les camions venant chercher leur stock?
J'attends tes propositions très constructives!!Puisque TOI tu est intelligent!La politique de l'autruche n'as jamais fait avancer quoi que ce soit!...

février 20, 2006 1:00 PM  
Anonymous Back in Black said...

jqbt a dit...

@ black in black

Pour l'analyse de le pollution des sols, il existe une boîte spécialisée de ce genre de questions, elle est à Porrentruy et s'est occupé entre-autre de Bonfol.

Je ne crois pas que la pollution du sol puisse être utilisée pour faire pression à ce stade. Les sols industriels pollués sont généralement décontaminés après leu désaffectation, parfois longtemps après.
Par exemple, où il y avait l'usine à gaz à Bienne, le sol est pollué au cynure. Tant que le parking recouvre cette cochonnerie, c'est toléré (ha).

Il y a plus à voir avec la pollution de l'air, notemment les valeurs maximales d'exposition (MAK) pour les travailleurs dans l'usine, en l'occurence les poussières de métaux lourds.
Si elle n'est pas conforme, ils doivent faire le nécessaire.

On procède comme ça, en principe (j'ai déjà fait ce genre de travail...):

- On aspire durant 8h un volume d'air à travaers un filtre adéquat depuis un endroit représentatif de ce que respire les travailleurs.
- On dissous le filtre dans l'acide et on mesure à l'ICP la teneur en chaque métal

Pour l'ICP, je sais où il y en a un. Le problème, c'est qu'il faut pouvoir entrer dans l'usine.
Seul des moyens légaux le permettrait.

Il y a une autre possibilité de pression. Si des maladie chroniques sont plus fréquentes chez les fondeurs qu'ailleurs, une expertise peut être exigée.

Je dois m'abscenter pour un moment. On en reparle ce soir.

février 20, 2006 11:16 AM

Back in Black a dit...

@jqbt

Merci pour ces éclaircissement. Ayant des connaissances limités sur le sujet je ne pouvais répondre à toutes ces questions.

Concernant les bureau capaable de faire cela, j'ai trouvé une liste d'une page rien que pour le conton de berne.

Je pense tout de même que le travail de diplome fait à l'ETHZ apporte quelquechose. Il nous informe que les sols contaminés dans tous le village (regarder les cartes). Donc si les sols sont contaminés, la pollution a bien dû transiter par quelque part et en quantité importante, par exemple l'air (comme tu dis).

-->Il faudrait donc des moyens légaux pour entreprendre cette investigation au plus vite.

APPEL: SI QQUN A UNE IDEE, MERCI DE SE MANIFESTER.

Lien pour lire le travail en question:
http://e-collection.ethbib.ethz.ch/cgi-bin/show.pl?type=dipl&nr=52

février 20, 2006 12:57 PM

février 20, 2006 1:01 PM  
Anonymous Anonyme said...

@anonyme de 12:17
Evidemment si vous pensez que tous les fonds gérés par Swisscanto vous concernent personellement, que les fonds de Swisscanto ne possèdent que et seulement et uniquement des valeurs de SM et compagnie.... alors, en effet, vous avez raison de critiquer le mauvais gout de passer une pub pour les fonds de Swisscanto.
Mais je vous rassure...... Swisscanto est une grande entreprise de gestion de fonds de placement All Over The World. Vous avez compris? Dans votre situation tout est criticable je le conçoit.... mais de grâce cessez de stupidement croire que la planète s'est liguée contre vous.

février 20, 2006 1:04 PM  
Anonymous Anonyme said...

petite baisse enregistrée pour l'action swissmetal.

http://quotes.ubs.com/quotes/X0=29/X1=sc6iVEI61MK1dzpU6beSzz-c55qmpbg5-2ipl-XawqEKsr1AamEVPnZ36ICtvM2Vmf0qGRwBepylEs7EZwgqVT34CEIQqzx86HVVNp2bC7MI=/X2=snWGTQRAwDWvDeJ0GnbaS66D9r21lfIpboh5mFmb--CKD7SdYcLjEBQ==
http://quotes.ubs.com/quotes/X0=29/X1=sc6iVEI61MK2v$yRHYkWs8sOb55CP87lC2ipl-XawqEKsr1AamEVPnZ36ICtvM2Vmf0qGRwBepylEs7EZwgqVT34CEIQqzx86ihaivL4NPyo=/X2=sNfi-nUnJSDQlRlAyGlfbW5yzoUHt38E6DVZtPloST5SQgeMtZjTgzR8O8QBgJZcSKOc9jFVlYws=

février 20, 2006 1:08 PM  
Anonymous Anonyme said...

Impossible de signer la déclaration,message suivant depuis ce matin.Une solution?merci.

ADODB.Connection error '800a0e79'
Operation is not allowed when the object is open.

/signer.asp, line 48

février 20, 2006 1:17 PM  
Anonymous Deiss..pote said...

@solidaire
Ne t'énerve pas cela ne sert à rien de perdre ton énergie pour des gens qui ne veulent pas comprenent que si le stock sort de chez vous c'est une catastrophe !nous devons garder notre énergie pour empêcher cela . En ce qui concerne les débordements c'est classiques et il n'est pas possible de tout contrôler !!simplement les beaux parleurs devraient se poser la question de fond !A QUI EST-CE LA FAUTE¨!!!
vive la boillat et elle vivra grâce à ne détermination qui doit être sans failles

février 20, 2006 1:18 PM  
Anonymous Anonyme said...

J'ai cherché à signer la déclaration ce matin tôt, malheureusement sans succès. Il doit effectivement y avoir un bug. Je l'ai signalé par messagerie électronique. J'espère que le problème technique sera résolu rapidement, car il est important qu'um maximum de personnes puisse manifester sa solidarité avec les grévistes. Ils le méritent!!!!

février 20, 2006 1:28 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ anonyme 12:04

Passer la pub Swisscanto à cette heure-là et dans ce contexte-ci relève de la bêtise, persiste à vous dire l'économiste que je suis et qui est très au fait de la finance.

février 20, 2006 1:28 PM  
Anonymous A+ said...

@ black in black et jqbt

Extrait du Rapport annuel 2004 de Swissmetal
Voir page 42
... Les risques écologiques ont été analysés et quantifiés par
SIUM Engineering SA (aujourd’hui U-Tech Zaugg), Thoune.
Les deux sites du Groupe sont considérés comme des sites
contaminés. Des mesures d’assainissement peuvent s’avérer
nécessaires en cas d’une modification de l’utilisation ou dans
le cadre de projets de construction. Des coûts seront engendrés
dans le cadre du projet d’investissement dans une nouvelle
presse et les projets de construction y afférant.

Essayez de demander une copie du rapport à U-Tech Zaugg, Thoune

février 20, 2006 1:31 PM  
Anonymous jd said...

@anonyme de 1:04

Les banques cantonales ont ont rôle important dans l'économie régionale! Qu'elles s'allient pour former un puissant groupe de fonds de placement (swisscanto) soit, c'est une manière intéressante de rentabiliser et diversifier leurs fonds propres.

Elles gardent néanmoins un devoir de surveillance de leurs investissements sur ce fonds! Or, les banques cantonales, bernoise en particulier, ont bien plus à perdre dans la fermeture de la Boillat que les 6.42% d'action détenus par Swisscanto (ce qui représente à peine 6,6 mios de francs en valeur actuelles de l'action SM).

Je ne parle pas de politique là, mais bel et bien d'économie! Il est ahurissant de voir un politicien, Maxime Zuber en l'occurence, devoir rappeler ce fait élémentaire à des gestionnaires gagnant des salaires élevés. Il est encore plus ahurissant de constater que les banques (cantonales sur le coup) n'ont encore et toujours aucune idée de ce qu'est la gestion industrielle et font donc confiance à des hurluberlus qui ont une belle gueule (Werner K. Rey ou MH).

Peut-être faudra-t-il un management buy-out avec soutien important des banques cantonales pour sauver la Boillat?

février 20, 2006 1:37 PM  
Anonymous Anonyme said...

J'ai réussi à signer cette déclaration,ça a l'air d'être réparé.

février 20, 2006 1:38 PM  
Anonymous Back in Black said...

@a+

Ah ouais c intéressant ca. Effectivement pourquoi pas demander le rapport à U-Tech Zaugg. Une fois encore qqun de bien placé nous serait utile.
Merci

Rapport 2004 p.42:
http://www.swissmetal.com/fileadmin/user_upload/downloads/swissmetal_annualreport2004f.pdf

février 20, 2006 1:40 PM  
Blogger baybe said...

bonjour a tous
d'apres ce que je sait il y as des controles effectuer a la fonderie ,dans les autres departement plus

février 20, 2006 1:42 PM  
Anonymous dos formatted said...

@anonyme 13.28 et à jd

absolument, j'approuve à 100%, je ne suis pas économiste, mais envoyer ce message en ces circonstances relève pour le moins d'un total manque de tact et d'éthique

Cela montre bien que qu'une certaine frange de "l'élite" financière de notre société n'en a rien à braire de la situation concrète et malheureuse de notre industrie et de ses employés.

Dans le fond, ce n'est pas étonnant, car les acteurs de cette pyramide sont tous impliqués dans ce jeu et ils sont tous soumis à la même pression.

Pendant la dernière guerre, que j'ai eu la chance de ne pas connaître, comme d'ailleurs tous les suisses que nous sommes, ainsi que Martin le morpion d'ailleurs (son père peut-être), il y a avait aussi beaucoup de gens qui se mettaient à plat ventre devant les événements. Il y avait les collabos passsifs (la majorité, par peur ou par intérêt) et les collaborateurs actifs, qui agissaient vraiment par intérêt.

Martin Hellweg a choisi son camp, au moins il est clair: chez lui, le mensonge et l'arnaque est un fait établit. Au moins on sait qu'il n'y autra pas de surprise positive.

Les dirigeants de Swisscanto ont choisi son camp,

Joseph Deiss n'a rien choisi, mais il s'est mis dans son camp,

Sur ce blog (merci Karl!) on trouve aussi des personnes de tous les bords: des gens honnêtes, des ripoux, des gens qui schématisent un peu trop (j'en fait partie), des révoltés, des grévistes qui se sont fait marché sur les pieds pendant des années et qui en ont ras le bol de voir leur juste compétence foulée au pied par des enfoirés.

Le pire je crois, c'est les profiteurs du système qui ont tout intérêt à ce qu'il continue sur sa lancée et son train train. Ces gens-là, en bêlant comme des moutons sans regarder plus loin que le bout de leur nez, il me font gerber!!

vive la Boillat !!!!!!!

février 20, 2006 1:46 PM  
Anonymous idéaliste incurable said...

Juste une petite rectification au bloggeur anonyme de 1:37 PM :

Effectivement, WK Rey, un tout fin coco, avait une belle gueule. Mais Martin Hellweg pouah ! une sale gueule et grande en plus ...

février 20, 2006 1:47 PM  
Anonymous jd said...

@idéaliste:

MDR... C'est encore une preuve que les banquiers ont des goût de chiotte! ;o))

février 20, 2006 1:57 PM  
Anonymous Anonyme said...

Adresses d'Hellweg

Staldenbachstrasse 9B, 8808 Pfäffikon, SZ
Postwäldli 1, 8807 Freienbach
Churerstrasse 34, 8808 Pfäffikon

février 20, 2006 1:58 PM  
Anonymous Back in Black said...

Swissmetal débute les travaux de la halle qui abritera la nouvelle presse à extrusion du groupe – premier coup de pelle symbolique

Dornach - Reconvilier, le 25 janvier 2006



Martin Hellweg, CEO de Swissmetal, a donné ce matin le coup d’envoi des travaux. Ce geste symbolique annonce l’ouverture du chantier relatif à la construction de la halle qui abritera la nouvelle presse à extrusion du groupe Swissmetal. Avec cet événement, l’entreprise franchit un pas décisif dans la mise en oeuvre de son important programme d’investissement à hauteur de CHF 75 mio. en faveur des sites suisses.

Les acteurs principaux de la construction de la nouvelle presse à extrusion du groupe Swissmetal étaient présents ce matin à Dornach : autorités, architectes, chefs de projet, fournisseurs, médias, collaborateurs et comité de gestion de Swissmetal.


Ma question:

Est-ce qu'un assainissement a été envisagé avant la construction de cette nouvelle halle?

février 20, 2006 2:05 PM  
Anonymous dos formatted said...

@jd

Plus ça va, plus je constate qu'il n'y a pas que les banquiers qui ont des goût de chiottes. Il ne faut pas oublier aux égoïstes pour qui leur caisse de retraite passe avant tout, peu importe les compromissions.

C'est bien là que le bât blesse.

février 20, 2006 2:06 PM  
Blogger baybe said...

il ne faut absolument pas toucher a hellweg en personne se serais un belle erreur ...de trop fort moyen ( physique) peuvent nuire a cette juste cause !! c'est lui faire trop d'honneur que de le toucher personellement faut tout de meme pas devenir extremiste .. et ce mettre dans l'illegalitée n'est pas un bonne solution ..etre plus malin que lui et jouer avec ces armes est bien plus valorisant ! ça n'engage que moi .. meme dans la revolte faut refflechire

février 20, 2006 2:11 PM  
Anonymous dos formatted said...

ce serait une grave erreur de lui casser la gueule. Cela retournerait l'opinion publique et enlèverait une grande partie du crédit de cette lutte.

Mais.. qu'est-ce que ça ferait du bien de l'apprendre...


Là, je ne rigole plus: Ce serait une erreur fondementale et en tout cas pas un soutien aux grévistes. Les inconnus qui ont tagués le siège d'ally n'aident pas à la cause (c'est mon avis).

février 20, 2006 2:23 PM  
Anonymous Anonyme said...

@anonyme de 12:28

Tu devrais de temps en temps sortir de ta vallée, grand économiste.
ça sera bientôt de la faute au concierge du bâtiment qui abrite le siège de Swisscanto si on laisse faire des économistes de ta trempe.
Wake up man!

février 20, 2006 2:25 PM  
Anonymous webmaster said...

Salut,

si vous avez des photos intéressantes à publier, rendez-vous sur http://jb.zonez.ch et uploadez-les. Merci aussi de signaler dans les meilleurs délais les prochaines manifestations, soit à karl ou à jurabernois@yahoo.fr.

Merci à tous,
jurabernois@yahoo.fr

février 20, 2006 2:30 PM  
Anonymous Anonyme said...

Il y en a qui parlent de Management Buy-Out avec l'aide des politiques et des banques parmi vous. Il y en a d'autres qui prétendent que les banquiers ont un gout de chiotte, je cite. Vous allez vraiment nous faire croire que c'est ça,... un débat?
woaaa...! Elevez le niveau, taisez-vous.

février 20, 2006 2:35 PM  
Anonymous jd said...

D'autres propositions peut-être, le monsieur de 2:35 PM??

La situation est tout de même assez bloquée tant au niveau financier que de la direction de SM, et je ne parle même pas de l'actionnariat du groupe...

février 20, 2006 2:43 PM  
Anonymous dos formatted said...

alerte alerte!!

UMS Metall ne cesse de descendre

déjà -2% depuis ce matin

en gros que des ventes

L'atterissage va être dur malgré les tubes de Boeing!

février 20, 2006 2:56 PM  
Blogger Karl said...

@Anonyme de 2:35 pm (et de 2:25pm ?).

Ici, une personne décide des messages publiés, et c'est moi.

Vos "taisez-vous" sont donc déplacés, et méprisants.

Si le débat ne vous convient pas, vous pouvez discuter sérieusement (ce que vous ne faites pas, puisque vous procédez exclusivement par invectives provocantes) et tenter de nous apprendre quelque chose. Pour le moment, ce n'est malheureusement pas le cas.

février 20, 2006 3:00 PM  
Anonymous expatrié said...

@tous

Je vous prie de m'excuser pour le bug du site. Il est corrigé. Je mets ça sur le compte d'un week-end un peu court pour monter ça de toutes pièces. Normalement ce genre de choses est détecté dans une phase de test, mais je voulais aller vite. Merci à tous pour vos remarques et votre soutien. Merci à "jb" (je crois)pour l'adaptation du logo inséré dans les couleurs "bleu Boillat".

février 20, 2006 3:01 PM  
Anonymous expatrié said...

correctif... il semble que jb et jurabernois soient 2 bloggers différents. Le logo, c'est jurabernois. ;-)

février 20, 2006 3:02 PM  
Anonymous Anonyme said...

... plus le temps passe, plus les grévistes (heureusement pas tous !!) jouent la comédie du grand persécuté!!
... plus le temps passe, plus j'ai l'impression que l'on ne pas prendre l'un (hellweg et co) pour taper l'autre (certains grévites).
Ca devient "lourd et stupide" !!

février 20, 2006 3:08 PM  
Anonymous Anonyme said...

Hé les grévistes, laissez vous pas faire par ces "altermondialistes" et le groupe "attac". Votre image va systématiquement baisser !!
Faite gaffe !! Il sont comme la peste ... et ils aiment remuer la merde, ça pue "mieux" !! DANGER

février 20, 2006 3:11 PM  
Anonymous HST said...

Bienvenue sur le blog de la pensée unique...

Que ceux qui ne sont pas d'accord avec le 99% des message passent leur chemin et donnnent leur avis ailleurs.

@Karl
Un blog est là pour que CHACUN puisse donner son avis - dans le respect et la politesse bien sûr. C'est pas parce qu'on n'est pas de l'avis de la majorité des gens de ce forum qu'on doit se taire.

Et si on refuse que les gens d'un autre avis s'expriment, autant fermer ce blog. Voilà...

février 20, 2006 3:12 PM  
Anonymous Zorro said...

Complainte pour Sentier Lumineux (Hellweg)

Chers tous et toutes, je n’ai que ma plume (mon ordinateur) pour me battre; je ne suis qu’un scribouillard. Un peu anxieux ce lundi, j’ai composé une complainte à chanter sur l’air “des bonbons” de Jacques Brel. Le grand Jacques me pardonnera, je l’espère. Alors que j’écris ces paroles, la radio diffuse “Bruxelles” de Brel; j’y vois un signe du destin...
Vous aussi bloggeurs et bloggeuses, pardonnez-moi, c'est un peu long!

Je viens rechercher mon laiton
la qualité ça m’intéresse
Et à Dornach ils sont moins bons?
Je viens rechercher mon laiton

Et bonjour à vous les grévistes
Quoi? Vous me dites que je mens
C’est tout simplement dégoûtant
moi j’vous envoie de beaux camions!

Je viens rechercher mon laiton
s’il vous plaît dégagez la place
Mes actionnaires deviennent ronchons
il paraît qu’ils me traitent de c.. (ça fini par on)

Je viens rechercher mon laiton
les grenadiers manquent d’exercice
je les appelle, et ils rappliquent
ils sont venus en d’autres temps...

S’il vous plaît chers petits brigands
ne jouez pas avec les grands
Merci Joseph ce fut “néant”
j’ai cassé ma télévision

J’aim’rais rechercher mon laiton
mais ça paraît presque impossible
Ceux dl’a BOILLAT ne sont pas c (ça fini aussi par on)
je repars avec mes camions.

(suite aux prochains évènements!).

La pensée du jour: “tout tort a ses limites”!... François Gaudy, responsable de la police cantonale pour la partie Jura bernois et Seeland, parlant d’une éventuelle obstruction à l’arrivée des camions. (Journal de 12h15 RFJ)

février 20, 2006 3:14 PM  
Anonymous jurabernois said...

@expatrié :

C'est la même personne, en fait (jb = jurabernois).

@autres :
Je soutiens Karl dans ses propos et sa ligne rédactionnelle. Ce blog doit rester de qualité et apporter des informations utiles pour la cause qui est défendue ici. Merci à tous d'y contribuer, comme par le passé.

février 20, 2006 3:15 PM  
Anonymous Raph said...

Ah ben non: un blog est géré une personne, ce n'est pas un forum, faudrait pas confondre. C'est donc cette personne qui décide du ton du blog.

Cela dit, sur un blog, il y a des commentaires, dans lesquels il peut y avoir débat. Mais pour qu'il y ait débat, faut pas agresser, sinon, forcément, ça aide pas. Un peu comme dans la vraie vie, quoi. Et ne pas se draper dans son anonymat, ça aide pas...

février 20, 2006 3:17 PM  
Anonymous solidaire.. said...

Je ne pense pas trop me tromper en disant que ce blog est là pour soutenir les grèvistes...
Donc, (mais ce n'est que mon avis!) les trolls et autres pro-Helwegg peuvent poster sur le site de SW, ?? NON??

février 20, 2006 3:19 PM  
Anonymous system said...

Que personne ne tombe dans l'arrogance, la grossièreté et la violence.
Les grévistes ont montré l'exemple en faisant preuve durant plus de 25 jours d'endurance, de courage et de dignité par rapport à eux-même et à leur outil de travail. Aller peinturlurer la maison de MH n'apportera rien.
Il faut concentrer les efforts sur la grève et la préservation du stock qui restent les seuls moyens de lutte contre ces mafieux.
Tôt ou tard, MH va tomber. Je vous soutiens moralement et financièrement. Ne lâcher rien maintenant !

février 20, 2006 3:20 PM  
Anonymous desiderata said...

La finance lâcherait-elle Hellweg ?

Tout comme l’interview de Daguet dans la Sonntagszeitung peut le laisser croire en ce qui concerne les grévistes de La Boillat, une pleine page de la NZZ (19.02.06, page 37) m’autorise à penser que le monde la finance zurichoise est en train de lâcher Hellweg.

En effet, intitulé «collision de deux mondes», l’article, signé Daniel Puntas Bernet et Daniela Kuhn, s’interroge sur la stratégie d’Hellweg en sous-titrant «sans âme industrielle», met en évidence ses nombreux échecs antérieurs, en sous-titrant «expériences échouées» et donne la parole à M. Lauener pour révéler l’existence d’une action en dommages et intérêts contre Swissmetal.

Alors juste un extrait pour se faire intelligemment plaisir et continuer à y croire :
«Comment est-il possible qu’une des plus modernes fonderies d’Europe soit arrachée du site de production de Reconvilier, ainsi dépouillé de son centre névralgique? Arrachée d’une fabrique qui présente des carnets de commandes pleins, qui fait des produits en partie mondialement uniques et qui a créé en 2004 le double de valeur que son usine-sœur de Dornach, où doit être déplacée la fonderie? Quelle logique d’économie d’entreprise y a-t-il là derrière?»

février 20, 2006 3:21 PM  
Anonymous bloggeur fou said...

Alors Karl,
de retour des exas?
J'espère que tout s'est bien passé...
Pour le(s) troll(s) qui hante(nt) le blog,on peut remarquer une constance:persifflage et mépris sont de mise dans ces propos, on dirait que c'est une sorte d'humour et je trouve qu'il s'apparente avec celui que tu prêtais l'autre jours à MH et ses copains (au sujet des blagues sur les ouvriers virés sans plan social),ils doivent avoir les même modèles de référence.
A part ça, je ne peux pas détacher mes pensées de la réunion qui se tient aujourd'hui et qui a été annoncée comme cruciale.
J'envoie à tout les grévistes mon soutient et mes meilleurs voeux.

février 20, 2006 3:22 PM  
Blogger pecos said...

@Al jqbt et les blacks (in black et is back)

Dans le cadre d’un collaboration inter-cantonale les cantons de Bâle campagne et Soleure viennent de terminer une campagne de mesures concernant la pollution des sols en métaux lourds (cuivre, zinc et cadmium) sur une surface de 10km2 autours de la fonderie Swissmetal Dornach.
Les chiffres sont toutes fraîches et certainement pas disponibles de suite car les propriétaires n’ont même pas encore été informés.
Je suis en train d’explorer si dans le canton de Berne des mesures similaires ont été faites et en cas affirmatif où et quand. Ils vont me contacter pour l’instant ils cherchent.

En ce qui concerne le travail de diplôme il y a effectivement des données à ce sujet, utilisables reste à voir ? J’ai essaye d’atteindre un expert en la matière mais il n’est pas là avant 16h30. Reste à trouver le travail de diplôme qui fait les mêmes analyses à Reconvilier ( ?!) autrement les données Dornach nous font une belle jambe…

Il s’agit d’un travail de recherche de taille et je suis en train de contacter un certain nombre de spécialistes qui peuvent éventuellement nous orienter.

Une chose qui m’a été dite clairement est la suivante : les pollutions en métaux lourds ne sont pas de nature récente, leur degré dépend de la durée de vie du site même et du volume de production… ce qu’il me semble fait pencher lourdement la balance du côté de Dornach si je ne me trompe pas (en ce qui concerne les coûts d’assainissement).

Je ne me souviens plus qui de vous trois a étudié des textes de loi ?
A qui incombe l’assainissement, dans quelle mesure, à quelles conditions. Il se peut que l’expert de 16h30 pourra aussi me donner des réponses.

février 20, 2006 3:24 PM  
Anonymous jd said...

@desiderata:

En effet, tout ceci est un véritable gâchis... Au lieu de se concentrer sur le point stratégique de création de valeur ajoutée et par là d'essayer de sauver la partie en difficulté de l'entreprise, c'est le contraire qui est fait...

Il doit y avoir de sacrées luttes quelque part dans les hauteurs éthérées de la finance! Est-ce que cela empêcherait les camions d'arriver à Reconvilier... plus que la neige? ;o))

février 20, 2006 3:32 PM  
Anonymous Anonyme said...

Attention aux dérives. Jusqu'ici comme déjà dit, tout se passe dans la dignité... des êtres humains veulent rester debout!
Que les avis puissent diverger, c'est le propre de notre société, mais avant tout, des femmes et hommes luttent - sans déprédation -pour leur savoir-faire et leur travail.
Le poids de cette grève est ressenti sur toutes les épaules de la région et sûrement ailleurs. Le climat est lourd.
De plus, ce conflit est une lutte pour la défense de l'humain, pour défendre une identité humaine.
Par respect pour eux et je me répète évitons les dérives.
Bien à vous grévistes courageux et sûrement très fatigués.

février 20, 2006 3:35 PM  
Anonymous jojo said...

à l'anonyme de 3.08 ... pouvez-vous svp être un peu plus explicite lorsque vous parlez des grévistes qui jouent la comédie du grand persécuté ... franchement là j'ai pas compris !?!

Grèvistes, courage vous menez votre combat dans la dignité. Bravo.

février 20, 2006 3:48 PM  
Anonymous michael collins said...

une chose est certaine...

M.Deiss est rester trop lontemps a l' uni
ce ne sont pas les millons ou millards de l' UBS et autre qui font marcher l'economie; parceque ces gens ne font pas leur travail!... je simplifie...
allez donc les trouver avec un projet de reprise de l'usine juste pour voire si il vont inverstirent dans du 4, 5%,leur millions de la misere indusrielle...
Non M Deiss de l'argent certe mais c'est en faisant croitre le patrimoine indusriel que l'on crée de la richesse pas faisant des sous des petits sous, bandes de drogués...
cette richesse qui permeterat a la Suisse de fabriquer encore quelque chose au lieu d'etre contrainte de mandier au porte de l'UE
lacher pas votre stock...
soyez vigilant...

courage, des partrons savent qu'ils ont besoin de vos produits et comme vous ils cherchen...et je ne puis qu'esperer qu'ils trouvent.. la faille

février 20, 2006 3:57 PM  
Blogger pecos said...

@tous et plus particulièrement
@desiderata

Page 15 de la même NZZ, Sx. écrit sous le titre "HEAVY METAL" IM BERNER JURA aussi au sujet de la grève de la Boillat. Occupé avec les vrais métaux lourds, je n'ai pas encore eu le temps de lire l’article dans son intégralité, voire LE résumer, voici une des conclusions de l'auteur ...en général il n’y a pas des grèves en Suisse, en raison de mesures de réduction d’effectifs. C’est seulement quand des difficultés économiques, un mauvais climat dans l’entreprise et des fausses promesses se cumulent , qu’une restructuration ou fusion peut escaler à une grève.
je souligne ce n'est pas l'événement syndical c'est la NZZ!

février 20, 2006 4:00 PM  
Anonymous réaliste said...

@michael collins

Tu dis que ce n'est pas les millions ou milliards de l'UBS qui font marcher l'économie. Alors c'est quoi à ton avis ?
Si la Boillat existe, c'est parce qu'un jour des gens ont investit de l'argent. Et actuellement en Suisse beaucoup de sociétés nouvelles sont créées (startup) justement parce que des gens investissent. Arrêtez de prétendre que Reconvilier est le nombril du monde. Ce qui ce passe est tragique mais c'est comme dans un divorce, les torts sont partagés. Si vous n'adhérez pas à la stratégie de Swissmetal, protester ne sert à rien. Envisagez un nouveau départ dans une autre branche. Tous les patrons ne sont pas des truands...

février 20, 2006 4:15 PM  
Anonymous Anonyme said...

@réaliste
Pour l'investissement pas de problème je te suis .Mais en ce qui concerne la stratégie pensez vous réellement que si cet dernière était la bonne que plus de 50% des décolleteurs soutiendraient Boillat ? mon message n'est absolument pas agressif à votre égard simplement il faut connaître je pense les produits pour discuter de la stratégie :Dans quel domaine travaillez vous ?

février 20, 2006 4:23 PM  
Anonymous expatrié said...

@réaliste

T'as pas tout bien compris là... Ce qui est en train de se passer, c'est qu'on TUE une entreprise pour en tirer un maximum de pognon. Peu importe la suite, peu importe que l'on destabilise toute une région. Peu importe qu'au final la facture TOTALE soit lourde. Les bénéfices sont privés, les dégâts sont publics.

Quant aux milliards qui font tourner le monde... si les fondateurs de La Boillat n'avaient pas retroussé leurs manches il ne se serait passé grand chose.

Aaaah oui, je sais, on vit une époque où l'argent semble faire de l'argent tout seul comme par magie... mais au bout de toute cette chaîne de spéculations il faut bien des gens qui se lèvent le matin pour aller bosser.

@tous
Indulgence... il n'y a pas si longtemps, les mêmes beaux-esprits expliquaient à qui voulait l'entendre qu'on ne pouvait pas affranchir les esclaves sous peine d'introduire le chaos. Les choses ont quand fini par (un peu) évoluer.

février 20, 2006 4:34 PM  
Anonymous Mykel said...

Swissmetal Boillat: les décolleteurs devraient déposer plainte cette semaine

http://premium.swissquote.ch/sq_mi/public/market/news.jsp?id=813871&c1=sw&c2=&short=false

février 20, 2006 4:37 PM  
Anonymous micael collins said...

@ realiste

Ok...j'ai ecris "je simplifie" j'ai simplifier beaucoup... trop certainement

tu as raison...ce que je voulais dire c'est que j'attache plus d'importance a la creation de richesse qu'aux chiffres...mais on est a l'epoque des chiffres...il faut faire du chiffre...
mais tu as encore raison,la Boillat n'est pas le centre du monde et une autre entrprise pourait etre victime du meme probleme.... et lorsque qu'il n'y a plus que des divorcée on des problemes avec la garde des enfants il faut encore plus de crèche pour des enfants qu'on ne voit plus...
je ne travail pas a la boillat et je ne suis pas de la vallée mais MH est un teroriste economique et pour certaine entrprise aujourd'hui le centre du monde c'est ce qui ce passent a Reconvilier pas par nombrilisme mais par nécessité

février 20, 2006 4:41 PM  
Anonymous HST said...

@réaliste
Je suis exactement de ton avis. En lisant ce blog, on a l'impression d'avoir à faire à une multitude d'entrepreneurs en herbe. Tout le monde donne sa petite leçon de management ici, c'est presque marrant.

Mais alors, si vous savez comment gérer une entreprise, pourquoi n'avez pas encore monté la vôtre ? Dans la vie, on n'est que ce qu'on choisit d'être.

Avant la grève, Swissmetal était bénéficiaire (maintenant, j'en doute). Une entreprise qui dégage des bénéfices veut dire que les bons choix ont été ou sont faits.

Et comme je l'ai déjà dit, quand on n'est pas d'accord avec les choix de la direction, on va bosser ailleurs.

février 20, 2006 4:50 PM  
Anonymous réaliste said...

@anonyme

Dans la branche du décolletage.

Je ne pense pas que la stratégie de Swissmetal soit la bonne même si elle a fait ses preuves (Swissmetal va mieux et a évité de près la faillite). Mais pouvons-nous ou plutôt avons-nous le droit de changer cette stratégie ?
Négocier : OUI !
Bloquer : NON !

Concernant les 50 % de décolleteurs c'est surtout parce qu'il s'agit des décolleteurs de l'arc jurassien. Si la Boillat avec tout son savoir-faire avait été une société domiciliée à Saint-Gall par exemple, est-ce que l'évènement aura la même ampleur ? Il y a beaucoup d'émotion ce que je comprends. Je trouve dommage que nos politiciens (syndicat y compris) attendent le dernier moment pour prendre les choses en main. Est-ce qu'on pourrait une fois prendre une longueur d'avance dans l'économie de notre région ? Nous attendons toujours le dernier moment pour réagir. Après la Boillat, c'est la FIG qu'on laisse filer et après ?
Il nous faut une vision sur le long terme. On pourrait lancer une société concurrente à la Boillat et petit à petit transférer le savoir-faire et le personnel. Un joli pied de nez à Martin !

février 20, 2006 4:51 PM  
Anonymous réaliste said...

@hst

Je précise : entrepreneur de la branche du décolletage !

février 20, 2006 4:54 PM  
Anonymous otto said...

Les ouvriers de la Boillat demandent à leurs collègues de toute la Suisse de procéder à un débrayage symbolique d'une heure, lundi 20 février au matin.
Je ne vis pas dans une vallée du jura-bernois et je dois admettre n'avoir rien vu ni entendu à propos de l'élan de solidarité national devant résulter de votre appel au débrayage.
Est-ce à dire que finalement la Suisse entière n'approuve pas votre mouvement? A lire le blog et les commentaires on pourrait croire que tous les Suisses sont derrière vous...;-)
Peut-être votre chef syndicaliste à raison, il est temps de siffler la fin de la partie et de retourner au boulot. Ben oui, comme à ce que je sache "La Boillat" n'est pas à vous, pas plus les machines et les brevets que le stock (malgré l'impression contraire qui émane de ce blog) vous aurez bientôt plus que vos yeux pour pleurer (la geule ouverte, bien sur).
Cessez vos gérémiades, reprenez le boulot et voyez ce que la direction veut bien vous accorder. Certainement pas un changement de stratégie, car malgré vos attaques virulentes contre la stratégie actuelle, que dire de celle de la direction précédente, quand tout allait bien dans le meilleur des mondes (pour autant que la faillite soit un but en soit pour vous). Car un peu de rectitude intellectuelle vous amènerai à reconnaître que votre patron vous a au moins permis de travailler trois ans de plus suite au refinancement qu'il a effectué.
Vous obtiendrez peut-être des garanties quant au nombre d'emplois qui seront maintenus à Reconvilier, puisqu'il semble que ce soit votre seule revendication.
Sinon, comment voulez-vous que la direction mise toute sa stratégie sur vous au détriment des autres sites? En faisant confiance à des employés qui jémissent et passent leur temps à faire la grève... ce n'est quand même pas sérieux les gars, retombez sur terre et vous verrez que vous n'êtes pas au centre du monde, ni de la Suisse d'ailleurs!
Toutefois je vous l'accorde, je passe du bon temps à lire ce blog et les commentaires associés pour suivre l'évolution de votre concept industriel pour "La Boillat": atteinte à la liberté de chacun de pratiquer la religion qu'il entend, même si c'est de la scientologie, pressions sur le personnel non gréviste de Swissmetal, en particulier la chargée de presse, propos diffamatoires voire racistes à l'encontre de votre direction et des peuples germaniques, actions de guérilla contre les camions ou les bâtiments, délires économico-juridiques de management-buy-out (dans management-buy-out il y a management et vous... vous en avez plus!) ou de prélèvements de terre ou d'air... bref que du plaisir!
Faites une compilation des meilleures idées et envoyez-là à vidéo-gag.

février 20, 2006 4:55 PM  
Anonymous expatrié said...

@otto

...et reprendre le travail après avoir viré tous les cadres, c'est pas un vidéo gag, ça?

...ça veut dire qu'ils étaient là juste pour la déco?

...et pour info, la scientologie n'a RIEN d'une religion. Ca s'appelle Eglise uniquement parce qu'aux USA cette appellation permet d'être exonéré d'impôts.

février 20, 2006 5:01 PM  
Anonymous jd said...

Au moins l'idée du rachat de l'entreprise par ses cadres (qui se sont fait liciencier soit dit en passant) a le mérite de susciter des réactions... ;o))

question au producteur de vidéo gag, Otto le grand:

Comment l'usine va fonctionner sans cadres??

Pour les autres questions, je laisse les acteurs directement concernés te les poser, tu sembles avoir réponse à tout!!

février 20, 2006 5:04 PM  
Blogger pecos said...

@ceux qui lisent l’allemand
L’hebdomadaire suisse alémanique WOZ (Wochenzeitung) http://www.woz.ch/artikel/2006/nr07/wirtschaft/12971.html a mis en ligne sa page sur la grève de Reconvilier. Des parallèles avec ALCAN au Valais sont tirées, quelque réflexion intéressante sur le rôle de la promotion économique et sur la stratégie de MH s’y trouvent aussi.

février 20, 2006 5:05 PM  
Anonymous HST said...

Les religions sont aussi des sectes, à la différence qu'elles sont autorisées par la loi.

février 20, 2006 5:06 PM  
Anonymous Anonyme said...

http://www.romandie.com/infos/ats/display.asp?page=20060220165512460172194810700.xml&associate=phf0608

La grève à Swissmetal Boillat va se poursuivre. Les grévistes ont décidé par acclamation de reconduire leur mouvement entamé il y a maintenant 27 jours. Ils ont également pris connaissance du salaire qu'ils vont toucher à la fin du mois.

"Nous n'avons aucune raison de reprendre le travail aujourd'hui ou demain", a affirmé au personnel Nicolas Wuillemin, porte-parole des grévistes. "Je n'ai aucune nouvelle sur la médiation en cours", a-t-il souligné. Le médiateur de la Confédération Rolf Bloch mène des consultations pour élaborer un protocole de médiation en vue d'entamer des négociations.

Lors de leur traditionnelle séance de 13h30, les grévistes ont été informés du salaire qu'ils allaient percevoir pour la période du 25 janvier, date du début de la grève, à vendredi. Les ouvriers membres du syndicat Unia recevront 3000 francs. Cette somme est puisée dans le fonds de grève d'Unia pour les travailleurs.

"Cette charge financière ne pose aucun problème dans la mesure où les 'réserves de guerre' du syndicat Unia sont bien garnies", a affirmé Nico Lutz, porte-parole d'Unia. La décision de poursuivre ou d'interrompre le mouvement de grève ne dépendra pas de motifs financiers, a-t-il ajouté.

Tous les grévistes, syndiqués ou non, recevront 500 francs d'un fonds de grève alimenté par des dons d'associations, de privés ou de collectivités publiques. Plus de 150'000 francs ont été versés dans ce fonds de soutien.

Les grévistes non syndiqués devront donc se contenter de ces 500 francs pour le mois de février. Entre 90 et 95 % du personnel de la "Boillat" est affilié au syndicat. Un 3e fonds, également destiné à tous les grévistes, a été ouvert à la commune de Reconvilier. Il est géré par un comité de contrôle et dispose de 30 000 francs.

La situation a été calme sur le site de l'usine. La direction du groupe métallurgique soleurois n'a pas tenté d'envoyer des camions pour venir chercher du matériel, comme la justice l'y autorisait dès 12h00. Les camions sont par le passé déjà repartis deux fois à vide, en raison de la résistance de grévistes et de syndicalistes.

(ats)

février 20, 2006 5:06 PM  
Anonymous réaliste said...

Le licenciement des cadres c'est juste de l'intimidation. Histoire de montrer qui mène la barque. Dès la reprise du travail la majorité des cadres sera ré-engagé avec une clause béton dans le contrat de travail pour éviter une nouvelle grève ! Swissmetal est dur mais pas stupide !

février 20, 2006 5:08 PM  
Anonymous michael collins said...

@ realiste

Si dans votre entreprise vous fait pour etre en mesure d'etre proprietaire ou majoritaire alors ok

février 20, 2006 5:11 PM  
Anonymous Anonyme said...

Je me demande à quel point ce qui se passe à la Boillat est un phénomène plus général.
Le monde du travail a réagi plutôt mollement jusqu'à présent à toutes sortes de pressions, de restructurations, d'"assainissements" divers et avariés.

Le cas de la Boillat est peut-être le premier dans le cadre duquel on réapprend que la passivité n'apporte rien, mais que le fait de manifester (et conserver) son opinion est constructif.

Combien d'employés de Swissair, Swisscom, PTT, UBS, Crédit Suisse, SBS, BCV, Wahli, Schaüblin, Tornos, Alusuisse (je pourrais continuer longtemps), ont été "déposés" sur le trottoir, à cause de deux raisons principales:
- l'indigence intellectuelle de certains dirigeants ?
- la voracité d'actionnaires (ou d'assainisseurs) ?

Ils y sont restés, sur le trottoir. Ils ont léché leurs blessures, se sont reconstruit une vie, ou sont devenus plus individualistes, on dit "réalistes", c'est plus moderne.
Dans les deux cas, c'est un peu d'humanité qui a fondu ou s'est cassée.

Ce qui se passe à Reconvilier me laisse admiratif:
une révolte, un front, mais dans la dignité, et avec des objectifs honorables.
Vous avez des "nerfs en laiton" ? ;) .

De l'extérieur, on trépigne aussi, savez-vous?
On a envie de.
Mais on se retient. On ne veut pas risquer de compromettre votre action.
Mais on est là. Prêts à vous épauler comme on pourra. Ne lâchez rien. Et si certains d'entre vous commencent à être angoissés, entourez-les encore plus. Ils ont peur, et ils ont le droit. Convainquez-les, c'est ce que vous pourrez faire de mieux.

On pense à vous

février 20, 2006 5:11 PM  
Anonymous Anonyme said...

@réaliste
Je partage votre analyse les choses sont toujours prises trop tard 100% d'accord avec vous et ne penser surtout pas que je m'oppose à vous ou à quiquonque enterpreneur qui avec sa société crée de la valeur ! mais avec la BOILLAT nous sommes devant le fait accompli et je ne vois pas d'autre solution que de bloquer ce ....pour qui le principal intérêt est de faire de l'argent avec les sociétés ,c'est du reste ce que vous dites à mots couverts concernant la Boillat.Ou allez vous Mr le décolleteur acheter votre matière si la Boillat ferme ?
sans que votre production s'en trouve modifié ! et votre temps de travail augmenté!!

février 20, 2006 5:15 PM  
Anonymous Anonyme said...

Copié du site Unia

Concert de cliques de Saignelégier - récolte pour la Boillat
Lors du concert de cliques qui se déroulera dimanche soir 27.02.2006, un stand sera tenu par plusieurs citoyen-nes de Saignelégier qui feront remplir le concours lancé par le syndicat afin de récolter de l'argent pour le fonds de grève Boillat.

Encore un grand merci pour cette belle preuve de solidarité!



Lien: www.loitchous-band.com

février 20, 2006 5:25 PM  
Anonymous réaliste said...

Devant le fait accompli ? Hellweg est là depuis 2003 je crois. En 2004 il sauve Swissmetal de la faillite en recapitalisant la société (Selve passe à la trappe). Les actionnaires ont perdu beaucoup. La valeur nominale de fr. 100.-- a été ramenée à fr. 9.--. Personne de la région ou peu ont investi dans la nouvelle capitalisation. Depuis juin 2004 ça laisse le temps de voir venir, non ? Concernant la matière, c'est en étant confronté à des dilemnes et des problèmes que l'on trouve les meilleures solutions et innovation...

février 20, 2006 5:29 PM  
Anonymous jqbt said...

@ dos formated, pecos, black in black

Voilà, je reviens de l'usine 2. Il s'est rien passé.

Ce travail de diplôme de l'EPFZ concerne la détoxication des sols.

Si les sols sont pollués, c'est parceque les filtres ne sont utilisés que depuis quelque dizaine d'années. La détoxication est obligatoire en cas de réaffectation, par exemple la transformation en zone résidentielle.
Par contre, j'ose supposer que les rejets actuels des cheminées sont dans les normes.

Par contre, l'usine peut ne pas remplire les condition imposées par la CNA et la loi/ordonnance sur le travail (concentration en matières polluantes dans l'air).
Il est très probable que les normes y soient très dépassées.
Le problème, c'est qu'il faut accéder à l'intérieur de l'usine; il faut donc qu'un ou plusieurs travailleurs de Dornach se plaignent auprès de l'office du travail qui pourront enquêter et exiger les mesures d'assainissement et au besoin une fermeture d'ici là.

La pollution des sols peut par contre servir de moyen de pression: Si SM veut fermer tout ou une partie des bâtiments de LA BOILLAT, le canton et la commune pourraient exiger des sommes très élevées pour la décontamination avant réaffectation.

Ce montant peut être très dissuasif.

février 20, 2006 5:37 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ réaliste

Euh IL (MH) sauve. Ce sont les actionnaires qui ont sauvé en acceptant la recapitalisation. Lui n'a pas perdu un centime, bien au contraire.

février 20, 2006 5:37 PM  
Anonymous Anonyme said...

@réaliste Nous sommes d'accord sur le temps perdu je vous l'ai dit .
Mais alors si pour vous acheter d'autres produits que ceux de la Boillat ne vous dérange pas , alors pas de problème je vous souhaite bonne chance pour règler vos problèmes de production et de temps avec les matières venues d'ailleurs et bonne chance à votre entreprise . Et nul doute que en cas de problème ce ... vous viendra en aide

février 20, 2006 5:43 PM  
Anonymous Anonyme said...

@réaliste
Je m'étonne tout de même qu'une personne de la branche refuse de voir la réalitée en face !!avez-vous peur de ce ....La peur n'est pas bonne conseillières disait ma grand-mère

février 20, 2006 5:47 PM  
Anonymous jurassiens expatriés said...

Rolf Bloch espère que le travail pourra reprendre mercredi à Reconvilier
20.02.2006 - 17:55




Le médiateur fera demain de nouvelles propositions aux grévistes et à la direction de Swissmetal. Elles résultent des tractations qu'a mené l'industriel jusqu'à aujourd'hui avec les syndicats et les dirigeants du groupe.
Rolf Bloch se dit confiant. Il espère que le travail pourra reprendre mercredi à Reconvilier.
Le Président de Swissmetal, Friedrich Sauerlander, se dit lui aussi « optimiste » pour la suite des opérations.

L'interdiction faite aux employés et aux syndicats de bloquer l'accès à l'entreprise a pris effet ce midi. Aucun camion ne s'est présenté à Reconvilier pour récupérer du matériel. Un groupe citoyen, composé en majorité d'altermondialistes, se dit prêt à bloquer l'accès aux sites à d'éventuels camions.

Les employés de la Boillat ont voté cet après-midi la poursuite du mouvement de grève. Ils ont également abordé le problème des salaires. UNIA versera la somme de 3 mille francs à tous ses ouvriers syndiqués à la fin de la semaine. Cela représente 90% des employés. Le fonds de grève permettra à chaque personne de toucher 500 francs. Enfin, le fonds créé récemment par la commune de Reconvilier apportera également son soutien aux ouvriers.

A noter pour terminer que les clients de Swissmetal vont certainement déposer plainte cette semaine contre la direction du groupe pour non respect des délais de livraison. Leur association faîtière prépare le recours. /gc

courage ...

février 20, 2006 5:58 PM  
Anonymous jurassiens expatriés said...

Les cadres de Dornach ne comprennent pas la grève de Reconvilier
20.02.2006 - 17:27



Dans une lettre ouverte, les cadres non grévistes de Dornach rappellent leur soutien sans borne à la stratégie du groupe Swissmetal. Les 52 cadres ne toléreront plus longtemps que leurs collègues en grève mettent consciemment l'entreprise en danger par leur comportement. Ils disent n'avoir aucune compréhension pour la grève. /lb

MAIS ILS SONT FOUS CES GAULOIS !!!!

février 20, 2006 5:59 PM  
Blogger pecos said...

@Al, jqbt, les blacks (in black et is back)et dos formated

Le canton de Berne va faire un étude à large échelle sur le site de Reconvilier une fois que les résultats de Soleure et Bâle campagne sont publiés. Il procéderont avec la même méthodologie. Pour Reconvilier il y a les données 91-93 d’analyses ponctuelles faites en amont de la construction de la nouvelle halle mais qui les a ? Sont-elles disponibles ? A présent pas de moyens de vérifier dans quelle mesure des éventuelles différences dans les coûts d’assainissement sur les deux sites peuvent avoir une influence sur les stratégies de SM.

La valeur des terrains autre aspect.

février 20, 2006 6:02 PM  
Anonymous al said...

@ réaliste

Hellweg n'a pas sauvé le groupe de la faillite. Ce sont les créanciers qui ont choisi d'échanger des créances en souffrance contre du capital-action. Hellweg n'a pas levé du "nouveau" capital.

Tu confonds le nominal de l'action et le prix de l'action.

Tu confonds Selve et Busch-Jaegger.

Les actionnaires nomment les administrateurs qui sont responsables des orientations stratégiques du groupe.

Si la stratégie du groupe a échoué par le passé, ce n'est certainement pas la faute à des ouvriers.

Swissmetal-Boillat est l'usine du groupe qui dégage le plus de profit depuis au moins 20 ans.

Hellweg a pris de nombreuses initiatives depuis sa nomination qui ont été de cuisants échecs:
- déplacement de la force de vente à Olten,
- introduction précipitée de SAP qui a entraîné des difficultés à la production et à la comptabilité
- etc.

Depuis son arrivée, et malgré ses promesses, il n'a pas réussi a améliorer la profitabilité du groupe.

Son plan actuel de déplacer la fonderie de Reconvilier vers Dornach est contraire à toute logique industrielle et son coût est notoirement sous-estimé (voire l'étude qui avait été faite pour Selve qui avoisinnait CHF 50 mios).

Selon la NZZ (un journal gauchiste probablement), ses compétences de restructurateur peuvent sérieusement être mise en doutes (plusieurs faillites de sociétés dont il s'est occupé, revente de Keramik Laufen à un prix insuffisant).

Bref, réaliste tu m'agaces, et je doute que tu saches de quoi tu parles.

Les ouvriers ne contestent pas le rôle d'un CEO (qui n'est pas un entrepreneur puisque l'essentiel des fonds propres ne provient pas de lui), ils dénoncent une stratégie suicidaire.

Réaliste, je doute que tu sois entrepreneur...

février 20, 2006 6:06 PM  
Anonymous bloggeur fou said...

Voilà plusieurs fois que je lis ou que j'entends aux infos que le retour bredouille des camions est le fait des grévistes et(ou) des syndicalistes.C'est exact pour le premier voyage,mais le second échec des camions est dû à des personnes externes et je me demande si ça ne serait pas important de faire rectifier ces infos avant que'elles ne passent pour la vérité à force d'être répétées,comme c'est le cas pour d'autres mensonges qui ont été redits jusqu'à ce que'on s'y habitue et qu'on finisse par oublier que la vérité est ailleurs.
@realiste:
il me semble que malgré le pseudo choisi,tout ce que vous dites concernant la Boillat n'est pas très réaliste,justement.Manque d'informations(dans ce cas,la lecture complète des infos mises en blog par Karl et certains intervenants devrait vous éclairer),sinon je penserais qu'il y a dans vos propos une mauvaise foi notoire.A vous de voir...

février 20, 2006 6:20 PM  
Anonymous Takou said...

Enfin pour l'instant, déjà 3000 + 500 pour compenser les salaires du mois de février, le tout sans côtisations ni impôts... ça à de quoi remonter le moral des plus pessimistes.

Dans le lot, certains vont même recevoir plus que si ils avaient bossé normalement.

une bonne nouvelle au milieu d'un océan de mauvaises ;op

février 20, 2006 6:23 PM  
Anonymous jqbt said...

@ pecos

Une hypothèse:
Les site de l'usine 2 n'est peut-être pas ou pas très contaminé. SM a pu avoir choisi, pour cette raison parmi d'autres, de liquider cette usine (encaisser de fric) et "d'occuper" Dornach avec la fonderie parce que le sol y est très contaminé.
Il pourraient comme ça vendre du terrain sans avoir à faire d'assainissement.

février 20, 2006 6:24 PM  
Anonymous Takou said...

@bloggeur fou

Pour le 2eme voyage, il y a malheureusement une voitures Unia en photo devant les camions. Tu peux encore le voir sur le site de rjb:

http://www.rjb.ch/index.php?cat=infos&news=34217

février 20, 2006 6:26 PM  
Anonymous dos formatted said...

@réaliste, mais en fait pas si réaliste que cela.

Gérer une boîte, c'est un métier, difficile et qui demande des compétences incontestable. OK.

Les cycles de vies économiques ont une cadence toujours plus rapide, il faut identifier les opportunités, décider et agir toujours plus vite, OK.

La mondialisation offre des opportunités d'améliorer les processus de transformation et de réaliser des synergies incontestables, OK.

Celui qui ne s'adapte pas est condamné à court terme, OK.

Le patron d'un boîte est encore le patron chez lui, OK.

L'employé pas d'accord n'a qu'a donner sa démission, OK.

Le système est comme ça, y a qu'a faire avec, sinon on est out, OK.

L'autogestion c'est de l'utopie (OK, là je suis d'accord)

Tous les alliages se valent, OK.

Et bien, si vous êtes vraiment un décolleteur si intelligent que ça:

=> pourquoi achetez-vous des alliages Swissmetal de la Boillat?

=> pourquoi, malgré l'annonce de cette crise majeure il y a plus de 2 ans déjà, n'avez-vous pas cherché une seconde source à votre fournisseur

La Boillat n'est pas le centre du monde, elle est le centre du monde des alliages de laiton, si j'ai bien suivi les débats.

Hellweg n'a pas réussi à diffuser les compétences de cette entreprise dans son groupe. Il a lamentablement échoué sur un point aussi stratégique, car il n'a jamais pu communiquer sa vision avec ses collaborateurs. Il n'a jamais réussi a entrer en relation de confiance. Cet homme n'est pas un visionnaire, c'est un fossoyeur. J'ai connu et donné, merci, pas de détail sur ma vie privé, c'était d'ailleurs pas à la Boillat.

Ce qui différentie Swissmetal des autres fabricants de laiton, c'est apparemment la qualité de l'alliage. C'est pas le tonnage qui sort des usines. Les tonnes, ont peut les couler ailleurs et pour bien moins cher. Si c'était le problème, personne ne lèverait le petit doigt. Moi-même, comme bien d'autres, j'ai mieux à faire que de passer mon énergie et mon temps sur ce blog. J'ai la chance d'avoir un job à plein temps. Si ce blog vous amuse, comme j'ai cru lire, c'est votre problème.

Le problème avec la Boillat, c'est les spécifications des alliages. Eh oui, on y revient. Si vous êtes obligé d'acheter à contre-coeur ce laiton, c'est que vous ne le trouvez pas ailleurs.

Si vous trouvez votre bonheur chez d'autres fournisseurs, vous perdez votre temps ici. Alors, du vent!

Une chose est vraie, sans Hellweg, les employés de la Boillat ne seraient plus là, car la boîte aurait fait faillite. Hellweg, il mérite son petit pactole, la Boillat lui doit bien ça.

Est-ce que ça justifie qu'il peut faire ce qu'il veut de cette boîte?

Légalement, oui, mais j'ai la naïveté de penser qu'il y a un gros problème dans ce raisonnement.

Si votre vision personnelle va aussi loin que vos arguments, merci de nous dire comment vous pensez que nos enfants vivront dans ce pays dans les 20 ans à venir. ET ne me dites pas que 20 ans c'est trop loin.

Si j'étais gréviste à la Boillat, j'aurais certainement des moments de blues intense, de peur, de crainte pour mon avenir, mais... je ne céderais en aucun cas.

février 20, 2006 6:34 PM  
Blogger Padroll said...

Mephisto n'a pas envoyé ses camions aujourd'hui ?

Bah... pourquoi se presser. Ces matériaux sont à lui, alors pourquoi ne pas aller les chercher demain ou même plus tard.
Peut-être que les sectaires du "sentier lumineux néolibéral" ont-ils pu ainsi montrer au médiateur comment ils étaient gentils et compréhensifs, pendant une journée de leur vie au moins.

C'est vrai que cela ne servait à rien de faire du forcing aujourd'hui avec les camions. Mais demain est un autre jour. Demain, tout d'un coup Mephisto au regard si hell peut agir.

Donc... ça trame dans tous les sens. Où en est la médiation ?

J'appuie les grévistes, mais je garde une certaine réserve. Je crois que cela ne suffit pas de seulement critiquer et critiquer encore la secte zurichoise pour leur vision élitiste des réalités économiques. Il faut aussi donner des impulsions à la médiation pour qu'elle puisse avancer et que la situation ne pourrisse pas.

Je sais bien que ce que j'écris ne va pas nécessairement attirer la sympathie des ultra-intransigeants qui sont prêts à aller au bout coûte que coûte.

Mais croyez à ma pleine solidarité avec les grévistes. Je ferais tout ce que je peux pour les soutenir. Et pas seulement aujourd'hui. Demain aussi et après-demain... même si je ne peux pas grand-chose à part donner mon avis dans ce blog.

J'admire le courage des grévistes.
BRAVO.
Et BRAVO à ceux qui font concrètement quelque chose pour les soutenir.

février 20, 2006 6:47 PM  
Anonymous jqbt said...

Bravo dos formatted

C'est l'évidence même.
Même en se mettant dans la position du patronnat, pas d'un syndicaliste, la stratégie de SM est absurde.
Les lois du marché, de la qualité, du service et du respect des travailleurs ont fonctionnées jusqu'à maintenant.
La limite de la gestion déloyale a été franchise.
La justice DOIT demander des comptes.

Il n'est pas trp tard.

février 20, 2006 6:56 PM  
Anonymous BéGé said...

Merci à "expatrié" pour son initiative. Seuls ceux qui n'entreprennent rien ne commettent pas d'erreur... La panne a été corrigée et c'est bien là l'essentiel: il ne reste plus qu'à signer la déclaration!
Remarquable, le travail de Karl! Il s'absente quelques petites heures et il nous manque déjà. Je suis tout à fait d'accord avec lui: si ce blog avait été créé à la gloire de la pensée unique, il vaudrait certainement mieux le fermer. Il ne faut pas avoir peur du débat contradictoire. Il est même indispensable. C'est grâce à la confrontation des idées que l'on avance.
Encore faut-il que ces échanges se fassent dans le respect de tous les participants au débat. Ce que j'ai lu cet après-midi m'a parfois déçu.
Je constate une chose: les arguments des spécialistes ès capital, des défenseurs de la logique financière ne sont guère convaincants... et c'est le moins que je puisse écrire. La logique industrielle prônée par les gens de la Boillat et les décolleteurs de l'Arc jurassien repose sur des arguments bien plus solides. Malheureusement, elle n'a pas réussi à faire la différence jusqu'ici. C'est regrettable, mais c'est le triste constat que l'on doit faire pour le moment.
Faut-il désespérer pour autant?Certainement pas. La lutte menée à Reconvilier est exemplaire. Il est important que cela se dise et se sache partout. Contrairement à ce que Beat Kappeler a malhonnêtement tenté d'insinuer vendredi soir lors de l'émission Arena de SF DRS, le Jura bernois n'est pas une région où l'on se met en grève à la légére, pour un oui ou pour un non. Est-ce d'ailleurs le cas quelque part en Suisse? Du pipeau! L'ancien syndicaliste Beat Kappeler a fait de la provocation son fonds de commerce, c'est son droit, mais il n'est pas acceptable qu'il salisse l'image de la région et de ses travailleurs en grève en balançant des contrevérités.
De tout coeur avec l'équipe en grève de la Boillat.(BéGé)

février 20, 2006 6:56 PM  
Anonymous michael collins said...

@ al
@ dos formated

on s'egare, mais heureusement vous etes la
j'aimerais tellement que tout ca finisse et fasse admettre que MH est un fossoyeur meme pour ceux qui croient en tirer parti uniquement au detriment des forces vives de ce pays, de ceux qui veulent faire des entrprises qui produisent du materiel haut de gamme, avec du personnel motivés

courage les gars

février 20, 2006 7:06 PM  
Anonymous Marceline said...

Il faut être syndiqué pour être gréviste ? nous recevrons fr.500 à la fin du mois et c'est tout.
Nous n'avons pas voulu descendre nos culottes devant MH et maintenant il faudrait le faire devant un syndicat pour avoir fr. 3000 ? J'ouvre le débat. Toujours est-il que j'espère que le fonds de la commune aura du succès, car d'après ce que j'ai compris, il fera la liaison. En partant du principe que chacun devrait pouvoir recevoir le 80% de son salaire avec un quota minimum de fr. 4000 et maximum de fr. 7500.(soit sur la base du chomâge technique) Pensez vous vraiment que l'on est irresponsable si on n'a pas voulu se syndiquer chez Unia?

février 20, 2006 7:13 PM  
Anonymous blazydesbois said...

salut Un utilisateur anonyme février 20, 2006 3:11 PM

dit moi... ces altermondialistes et ces attac sais tu déjà quoi que cela être? Est-ce que par hasard tu sais seulement de quoi tu parles ou tu l'as lu dans le matin!!! Qu'ont il bien pu te faire ces altermondialistes?
J'ai peut-être une réponse:
ils t'ont foutu un poing dans la gueul un jour parce que toi bien casqué que tu étais, tu les as tapé, gazé, flingué, limité leurs droits constitutionels... retapé, aspergé une nuit durant par -5, reretapé, rerereregazéflingué et pour finir tu les as intérogé à poil dans des prisons improvisé au fond dans garage... Avec des méthodes que même les américains ne t'envient...

Ou alors c'est ce que te dis le manuel du parfait bras tendu que les casquers de zurich t'ont gentiement glissé dans ta veste quand tu leur portais main forte pour mieux taper de l'altermondialiste...

Si tel est ton cas, je peut comprendre tes frustrations...

JUSTE AU CAS OU TU AS UNE GRANDE ENVIE DE T'INFORMER PEUX ALLER SUR WIKIPEDIA.COM et la tu trouveras plein d'info sur les attac, altermondialistes, anarchistes, libertaire et même plein d'autres choses qui peuvent que faire du bien...

février 20, 2006 7:14 PM  
Blogger Padroll said...

Ce que je voulais ajouter pour être clair (hell, dans la langue de Goethe, mais je ne suis pas pratiquant): j'espère que si pourrissement il y doit y avoir on puisse dans tous les cas donner le tort moral aux managers de SM pour leur manque de capacité à négocier dans une médiation.

février 20, 2006 7:19 PM  
Blogger Karl said...

@HST

Bonjour,

Comme vous le voyez, votre message est encore là.

Comme je l'ai déjà dit, je suis partisan de la libre expression, et ne supprime que les insultes, message racistes, etc. (ils sont rares).

Vos remarques semblent motivées par le fait que j'ai remis quelqu'un à l'ordre en lui signalant qu'il n'avait pas à demander aux autres de "se taire".

Je ne vois pas en quoi le fait que je signale à une personne qu'elle n'a pas à demander aux autres de "se taire" va contre la libre expression. Au contraire.

De plus, je vous signale qu'un blog est un lieu que son webmaster gère. Il n'est tenu qu'aux règles qu'il se fixe et à la loi. Et mes règles sont plutôt larges. Je pourrais filtrer tous les messages avant publication, et je ne le fais pas.

Merci.

PS: le smessages insultants, même contre M. Hellweg, sont supprimés. Dont acte à propos de celui de anonyme de 3:05pm.

février 20, 2006 7:47 PM  
Blogger Karl said...

@Desiderata

Pourriez-vous me communiquer la pleine page de la NZZ par email?

J'aimerais bien écrire quelques lignes dessus sur le blog...

Merci!

laboillat@yahoo.fr

février 20, 2006 7:53 PM  
Blogger Karl said...

@Pecos & Back in Black & Jqbt & autres

Merci pour vos efforts concernant le dossier "pollution".

Je ne pourrai pas m'y investir je pense, faute de temps et de compétences.

Mais je suis les débats et suis prêt à publier vos conclusions s'il y en a.

Merci à vous!

février 20, 2006 7:58 PM  
Anonymous Michel said...

@Al et Dos formatted : merci pour vos analyses, on a l'impression d'être intellignet de de comprendre plein de choses en vous lisant.

A part ça : la grève de la Boillat empêche des camions de venir chercher du métal à REconvilier, et qu'est-ce que je lis sur le télétexte : des voleurs ont piqué 2,5 tonnes de cuivre dans le canton de Soleure. Voilà ce qui arrive quand des camions se perdent et ne peuvent remplir leur tâche !!! Je suis sûr que c'est de la faute aux grévistes, à Unia, Attac, altermondialistes, Nicolas W., que sais-je encore ? Otto le réac sera sûrement d'accord avec moi.
@ Otto de 4:55: je trouve tes propos d'une petitesse absolue. Tu en appelles à la rectitude intellectuelle pour ensuite parler de gémissements des grévistes,de guétilla pour le blocage des camions, pour défendre une porte-langue de bois, etc...

Et tu n'as même pas remarqué l'extraordinaire courage et la grande dignité des ouvriers et cadres de cette usine, qui tentent de préserver un outil qu'ils ont permis de rester rentable pendant si longtemps par leur travail.
En parlant de rectitude intellectuelle et non de rigueur, tu montres bien que ta limite intellectuelle à toi est du genre "oeillères".
Solidairement
Michel

février 20, 2006 8:04 PM  
Anonymous révolté said...

dos formatted a dit
février 20, 2006 11:48 AM

Artiste peintre zürichois.
Sans être fou de joie, certains sont quand même contents, car les dommages collatéraux causés par ces acrobates de la finance vont laisser des traces. Les femmes et les enfants des grévistes souffrent actuellement autant que les grévistes eux-même. Mettre un coup de projecteur sur le nid des rapaces et les attaquer sur leur terrain me semble tout à fait indiqué. Les traces de peintures disparaîtrons, mais pas l'atteinte à l'âme des travailleurs.
A part ça, tu a raison pour le stock de la Boillat, le casch doit commencer à manquer du côter de dornach. Les ouvriers de dornach n'ont pas encore compris qu'ils étaient dans le même bateau et que eux aussi boiront bientôt la tasse
grâce à cette direction bornée.

février 20, 2006 8:05 PM  
Blogger Padroll said...

Bon, je fais les réponses tout seul...
Evidemment que la médiation avancerait si Martin du Sentier-si-Lumineux était capable de reconnaître que depuis son bureau il n'avait pas bien compris quelle était la situation et qu'après tout ce qui s'est dit depuis que la grève a délié les langues, il a enfin compris des vérités profondes qu'il ignorait à propos des montagnes jurassiennes.

février 20, 2006 8:06 PM  
Blogger Karl said...

Petit éclaircissement sur la pollution:

le centre d'intérêt numéro 1, pour nous, est de connaître les émissions polluantes de Dornach.

L'état de pollution des terrains est moins important, bien qu'important aussi.

Du moins je crois, mais c'est à vous de voir ;-)

Merci!

février 20, 2006 8:18 PM  
Anonymous Fred said...

Hello,
De retour de Reconvilier, juste encore un mot pour dire merci à tous les gens qui continuent de s'inscrire sur la liste de la chaîne de solidarité citoyenne, vos messages sont parfois très touchant, j'en ai transmis quelques uns aux grévistes (sans les no qui sont bien sur confidentiels) et ils ont été très touchés, surtout par le tien Hervé, qui dit que "de toutes façons avec ton insigne invalide et ta chaise roulante, tu vois mal comment un gentil policier pourrait t'empêcher de parquer devant des caméras et des médias..."
Enfin voilà, j'ai aussi lu dans ce blog quelques commentaires au sujet d'ATTAC et des altermondialistes, mais je préfère ne pas réagir dans la même veine, je comprends en fait que certains puissent se poser des questions en voyant comment les médias friends de castagnes retransmettent certaines informations, en fait les gens qui gerbent sur ATTAC et autres de tout poils devraient juste s'informer de leurs réelles actions, publications et actions de soutien dans le monde, ils n'en seraient que plus intelligents...
Quant à certains qui parlent de victimisation des grévistes, je les invite à Reconvilier voir avec quelle dignité se déroule cette grève, et s'ils ne comprennent pas que les émotions soient à vif, que la fatigue fait que ces dernières s'expriment avec les tripes, je les invite à faire quelques nuits blanches de suite, pour voir leurs gueules et leurs discours, eux qui sont déjà cons en état de repos total....

Salutations aux grévistes et merci à tous ceux qui les soutiennent.

février 20, 2006 8:18 PM  
Blogger Karl said...

@Padroll

Votre position est compréhensible. Mais rendez-vous compte qu'en 2004, les grévistes ont mis fin à leur mouvement et ont signé un accord. Vous voyez le résultat... D'où le fait qu'ils ne renonceront à leur grève qu'avec de très très solide garanties.


@Otto

LEs propos racistes sont banis de ce site, ainsi que les insultes. Vous-même, vous écrivez un message qui est à la limite de l'insulte.

@Bégé

Beat Kappeler est un comique. Il faut juste comprendre son subtile jeu de scène.

février 20, 2006 8:27 PM  
Blogger Karl said...

@Anonyme de 3:11pm

Veuillez modérer vos propos. Vous abusez. Si vous n'aimez pas ATTAC, vous pouvez l'expliquer su run autre ton.

Merci!

PS: désolé pour cette pile de messages.

février 20, 2006 8:31 PM  
Anonymous jqbt said...

@ Karl

Je te donne raison. La question de la pollution des sols n'est pas exploitable, tout au plus elle permet de trouver une explication à cette situation.

Analyser incognito l'air de la fonderie de Dornach est impossible.

J'en profite aussi pour saluer l'équipe de maintenance de l'usine 2 qui m'a si symathiquement reçu cet après-midi. Je n'ai pas eu l'occasion de saluer, il n'y avait tout-à-coups plus personne.
Très sympa la partie de chibre...

février 20, 2006 8:32 PM  
Anonymous Anonyme said...

Salut l'Fred,
Sale altermondialiste et gros casseur (gag).
Merci pour ton soutien, et surtout pour la discussion de cet après-midi, chui r'quinqué de bleu comme on dit chez nous, et t'emmerde pas avec les cons, t'as mieux à faire... INFO;Je me sert de ta boîte mail encore 3 jours (merci d'avance)...
A bientôt donc, et on compte sur toi et ta bande de citoyens au cas ou, nous on est un peut emmerdé avec ce p'tit juge (gare au gorille Mr le juge)...
Un ouvrier r'quinqué

février 20, 2006 8:35 PM  
Anonymous Anonyme said...

Je ne suis pas membre d'ATTAC, pourtant je leur ai envoyé mon numéro de portable, comme beaucoup d'autres, et je voudrai ici remercier ce mouvement, qui n'a d'autre but que d'essayer de rendre ce monde un peu meilleur.

Salutations aux grévistes et merci à tous ceux qui les soutiennent, ils le méritent bien

@réaliste hst et otto
vous provocations répétées n'ont comme effet que de renforcer la détermination des gens de bonnes volonté!

février 20, 2006 8:50 PM  
Blogger pecos said...

@Karl et jqbt

selon l'office compétent du canton de Soleure les immissions dans l'air à Dornach correspondent aux normes légales
et selon une personne bien informée, les normes appliquées à Reconvilier sont plus sévères des prescriptions légales et ont fait l'objet d'un accord avec le canton de BE.

Par rapport au sol (pollution historique) il faut attendre la publication des données fraîches pour Soleure et Bâle campagne et la Saint Glin Glin pour Berne.
D'accord avec toi concernant les sols ils deviennent important au moment où tu dois assainir voire tu veux vendre

février 20, 2006 8:53 PM  
Blogger Padroll said...

Cher Karl, je en suis que quadragénaire...
Et si on se disais tu ?

Je suis d'accord qu'il ne faut pas accepter n'importe quel message. L'autre jour il y a des très méchants bloggueurs qui s'en sont pris à une pauvre secrétaire de Moutier. J'avais trouvé qu'ils y allaient un peu fort. Mais bon, c'est passé... c'est passé.

Je trouvais que s'en prendre à une personne réelle, qui fait un travail de subordonné était malvenu. Il faut s'attaquer aux gens qui ont vraiment un poids dans les décisions à prendre, pas à des secrétaires. Elle a été traitée vraiment d'une manière exagérément blessante et je ne crois pas que cela serve à faire avancer la cause de la Boillat.

Je ne sais pas si Lulu a eu vent de ces déclarations insultantes, et si elle les a déjà oubliées. J'espère.

février 20, 2006 8:54 PM  
Anonymous SanA said...

@Réaliste

Réaliste? Euh…Faudrait commencer par connaître et rapporter correctement les faits.

1) Hellweg n'a jamais sauvé qui que ce soit ni quoi que ce soit (voir la NZZ de ce jour). Dans le cas de SM, l'opération exécutée est simplement celle que n'importe quel patron de PME est amené à faire avec SON PROPRE argent (pas celui des autres, comme Adolf…pardon Martin H.) De plus, il a chargé la banque Lazare (grassement rétribuée) de faire l'opération à sa place. Il se présente comme un sauveur, ce n'est en réalité qu'un profiteur, un manipulateur de mots, de concepts et d'images, un prédateur d'entreprises.
2) La perte des actionnaires n'est en fait que virtuelle. Dans tous les cas, Dolfi n'a rien perdu, lui, au contraire.
3) C'est précisément parce qu'ils étaient confrontés à des problèmes (le terme est certainement plus adéquat que "dilemme") bien réels, eux , et que Boillat, ses collaborateurs et leur compétence, ses produits, sa technologie, ses conseils, son support, ses services, son écoute notamment y ont apporté réponses pertinentes et solutions performantes, que ses clients font confiance à cette usine et tiennent à sa survie et à son développement ("usine" puisque le prédateur MH et ses hommes-liges du CA l'empêchent d'être encore une "entreprise"). Sans doute "Réaliste" (sic) est-il à même de proposer ses conseils éclairés (re-sic) à ces benêts de décolleteurs de l'arc jurassien, incapables de travailler aussi efficacement avec du laiton soleurois, allemand, chinois ou katangais. Pour vous, du laiton c'est du laiton. Une telle croyance me rappelle ce professeur d'économie des années 50 qui prétendait qu' "un franc serait toujours un franc!" Comme quoi, avec Hellweg et Sauerländer en sus, vous vous trouvez en fort bonne compagnie!
4) C'est vrai qu'il n'existe pas dans nos vallées une culture de financiers. Au départ, on fait confiance aux décideurs. On les présuppose honnêtes et compétents jusqu'à preuve (et quelle preuve dans notre cas!) du contraire. Chez nous, nous préférons produire que détruire, valoriser que profiter. Lorsqu'on investit, c'est pour innover, pour créer des entreprises, des biens et des services, de la valeur, pas pour "réaliser" financièrement (encore un abus de langage) et encaisser marge et/ou commission à court terme. C'est sans doute un tort dans la mesure où on laisse ainsi la place aux vampires et aux vautours à la sauce Hellweg. A propos, vous qui semblez tellement convaincu par ce que le susnommé présente malhonnêtement comme une stratégie, combien d'actions de SM possédez-vous? Et combien comptez-vous en acquérir?

Ce qui me rassure en fin de compte, c'est la faiblesse et le manque de pertinence de vos arguments et de ceux des autres adversaires (j'oserai même dire "ennemis") des résistants de Reconvilier.

VIVE BOILLAT, SES CADRES ET SON PERSONNEL!

février 20, 2006 8:58 PM  
Blogger Karl said...

@Padroll

D'accord, va pour le tu... Tu n'es pas le premier à me fair ela remarque d'ailleurs. Je suis très formaliste, et même pas trentenaire (comment vais-je finir? Aïe!).

Pour "Lulu", je pensais avoir fait de l'ordre, mais en effet, je ne l'ai pas fait.
Certains message étaient en effet incorrects. Je vais retourner voir ça. qu eles désaccords sur son travail s'expriment, c'est une chose, mais les attaques sur le physique, etc. n'ont pa sleur place ici.

Merci!

février 20, 2006 9:02 PM  
Anonymous Bobine said...

Salut tout le monde,

J'aimerais bien savoir ce que ferais des personnes comme Otto si elles se trouvaient dans la situation des ouvriers de la Boillat. Leurs commentaires m'ont écoeuré... Vous avez raison de dire ce que vous pensez, mais permettez-moi quand-même de vous répondre. Je me demande si au milieu de vos témoignages de fidélité aux patrons qui , il faut le dire pense plus à leur petite fortune personnelle qu'à leurs employés, vous avez pensé à l'aspect humain de la vie ? A ce que je sache, c'est l'argent qui est au service de l'Homme et non le contraire ! Aucun être humain ne devrait être traité comme une marionnettte. Il semble par contre qu'Attac et d'autres altermondialistes l'aient compris ce côté humain.
Je soutiens à fond les grévistes et j'admire leur courage. Manifester pacifiquement mais fermenment leur opposition aux crapules de la finance est très beau. Je ne suis pas sûre que tout le monde aurait la force de caractère de la faire... La violence ne sert à rien, mais quand on est dénigré à un tel point que vous, ce doit être difficile de résister à la tentation d'y avoir recour.

Courage à tous et toutes, bravo aussi à ceux qui soutiennent d'une manière ou d'une autre les grévistes pour votre bel exemple de solidarité. J'ai une pensée aussi pour les grévistes qui ne sont pas syndiqué et j'invite tout le monde à redoubler d'energie pour trouver des fonds pour que tout le monde puisse tourner ce mois-ci.

Longue vie à la Boillat !!!

février 20, 2006 9:07 PM  
Anonymous SanA said...

@Réaliste encore...

Selve a été fermé dans les années 90 déjà (je ne me souviens plus laquelle au juste) c-à-d. bien longtemps avant la désastreuse arrivée de MH. Quant à BJ, ce n'est pas Hellweg qui l'a liquidée mais l'incompétente précédente.

février 20, 2006 9:07 PM  
Anonymous idéaliste incurable said...

Avant de fermer ma bécane et d'aller me coucher, je vous dis à tous bonne nuit.

Passez une bonne nuit, reposez-vous et surtout bon courage à vous tous chers grévistes. J'espère que demain sera une bonne journée pour vous. Quelle décision que vous preniez, mon soutien indéfectible vous est acquis.

Quand je lis la prose de REALISTE, je suis bien content d'être IDEALISTE ! Sana a très bien répondu, bravo.

février 20, 2006 9:09 PM  
Blogger Karl said...

@ Padroll

Le contenu des messages concernant, Lulu, relecture faite, n'est pas foncièrement blessant.

Seule un remarque sur le physique est discutable.

Bon, il semble ue cette personne souffre déjà pas mal de la situation... Pour ne pas en rajouter, je supprime les messages qui ont trait à elle, dans un souci de pacification, certains grévistes ne la trouvant "pas méchante".

J'espère avoir bien choisi et demande votre compréhension. Je vous demande d'accepter mon choix, même si j'admets qu'il est discutable.

février 20, 2006 9:11 PM  
Anonymous Fred said...

Merci Karl, pour Lucie et pour que ce blog reste à un niveau acceptable et constructif. J'entends une foison de jugements de valeurs qui se font les uns sur les autres, personnellement je n'arrive pas objectivement à juger qui que ce soit dans les employés (grévistes ou pas) ne connaissant pas leurs histoires personnelles motivant leurs choix, il y à une quantité impressionnante de petits malins qui semblent pouvoir juger les autres, je dois donc être pour eux un idéaliste altermondialiste imbécile, mais je les rassure, j'adore ce statut.
Amicalement

février 20, 2006 9:28 PM  
Anonymous expatrié said...

sur boillat.org, on vient de passer la barre des 100 signatures...

février 20, 2006 10:06 PM  
Anonymous Zorro said...

La TSR et l'éthique...
Je n'ai pas entendu parler du sondage de la semaine de la TSR qui posait la question:
Pour ou contre la grève chez Swissmetal?
Réponse:
1) 68%, oui les grévistes doivent tenir
2) 27%, non IL EST TEMPS DE SE CALMER
3) m'est égal
945 personnes on donné leur avis (20.02 à 21h30).
C'est réjouissant pour les grévistes, même s'ils n'ont pas forcément besoin d'un sondage pour savoir ce qu'ils/elles doivent faire.
Mais ce qui me pose problème, c'est le commentaire de la réponse 2: non, IL EST TEMPS DE SE CALMER...
Quel est le ou la journaliste qui a fait ce rajout? Cela s'appelle mélanger les genres, et on apprend à ne pas faire ça dans les écoles de journalisme. C'est juste un détail...qui tue, un de ces petits trucs "subliminales".
Bon, bin positivons! Avec 68% de soutien + tous les messages (d'amour!) sur ce blog: LA BOILLAT VIVRA.
Courage et bonne nuit.
(http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=100000)

février 20, 2006 10:13 PM  
Anonymous HST said...

D'après un article lu sur Edicom, il semble que la grève touche à sa fin et que les négociations sont en voie d'aboutir à une issue positive.

Très très bien pour tout le monde.
MH et Sauerländer l'ont dit, ils ont toujours voulu maintenir les 2 sites de production (3 avec l'Allemagne), ce qui sera probablement fait. Du coup, les actions UMS vont monter demain ;-)...

Seule question que je me pose, après toutes les méchancetés qui ont été dites, les insultes (ou presque), les critiques fondées ou non, comment est-ce que le travail pourrait reprendre dans état d'esprit serein et positif ?
J'espère de tout coeur que ça s'arrangera et que les principaux intéressés vont se réconcilier.

Karl, je suppose que tu vas mettre cet article en ligne, non ?
Bonne soirée à tous...

février 20, 2006 10:19 PM  
Anonymous AliasMafalda said...

Bonne nuit, les amis!

février 20, 2006 10:31 PM  
Anonymous réaliste said...

@al

Il faudra relire les coupures de journaux les rapports financiers de 2004. Le nominal de l'action a été réduit de CHF 100.-- à CHF 9.--. Le capital action a été augmenté car les fonds propres du bilan de la holding passent de 52,6 millions CHF 118,3 millions à fin 31 décembre 2004.
La holding Swissmetal se sépare de Selve en 1991 la même année du rachat de Busch-Jäger, etc. Je ne vais pas re-faire l'histoire de la holding Karl l'a très bien fait sur ce blog le 26 janvier de cette année. Et si tu penses que ce blog est réservé aux ouvriers, tu te trompes. Je déplore néanmoins certaines visions ras de pâquerettes...

février 20, 2006 10:31 PM  
Anonymous Petit Ourse said...

Pour revenir encore une fois sur la question de la pollution de Dornach, la question des métaux lourds n'est pas cruciale, elle est presque "normale" pour des fonderies.La question de la dioxine est différente. Sans vouloir faire un cours de chimie voilà de quoi il retourne. La dioxine se forme lors de la décomposition de produits chlorés à haute température. Le chlore provient surtout des huiles utilisées pour les opérations d'usinage. A Reconvilier les déchets huileux sont séchés de manière contrôlée dans une installation appelée "Dunford". Seulement cette opération consomme beaucoup d'énergie et à Dornach on préfère mettre directement les déchets tout huileux dans les fours...beurk, c'est pas beau tout ça!
Les mesures officielles de dioxine ont été faites il y a quelques temps donc elles existent. Le problème c'est quelles sont sûrement dans un endroit bien au chaud. L'office de l'environnement du canton de Soleure a sûrement ces valeurs. Il faut juste quelqu'un de suffisamment influent pour les obtenir!
Peut-être aussi qu'un journaliste un peu curieux pourrait tout simplement demander à SM quels sont ces valeurs ? S'ils ne les donnent pas c'est qu'ils ont quelquechose à cacher.

février 20, 2006 10:35 PM  
Anonymous jurabernois said...

@expatrié:

Beau boulot, ça c'est une bonne nouvelle ; et y a pas que le nombre, la qualité des signataires est au rendez-vous ... le maire de Moutier, le rédacteur en chef du JDJ et d'autres !

février 20, 2006 10:37 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ anonymous 8:35 PM

Salut brave gars!
T'inquiète pas, le juge ne t'emmerdera plus. Bon courage!
PS: Obelix, c'est un bon gars, les sécus qui étaient derrière faisaient tache.

février 20, 2006 10:51 PM  
Anonymous Rigueur said...

Ohlalaaaaaaaaa ... il m'est impossible de tout lire avant de prendre la parole! quelqu'un veut me faire un résumé ;-)

@ hst février 20, 2006 10:19 PM

Il n'y a aucune réconcialiation à faire avec Hellweg et Cie. Si les grévistes acceptent de reprendre le travail sous la règne de Hellweg et Cie, c'est moi qui n'ai strictement rien compris.

février 20, 2006 10:56 PM  
Anonymous Back in Black said...

@tous les amateurs de pollution et autre saletés

Est-ce que qqun pourrait faire un résumé de la situation?
N'ayant pas pu intervenir au cours de la journée (examen oblige) je n'ai pu me renseigner convenablement.

Pour ma part j'ai demandé à pouvoir consulter les rapport de U-Tech Zaugg qui ont procédé à des analyse sur le site dornach (et peut-etre reconvilier). Je n'ai pas encore reçu de réponse.

Bonne fin de soirée à tous, moi je retourne bosser.

février 20, 2006 11:01 PM  
Anonymous Anonyme said...

Voila l'article de edicom

http://www.edicom.ch/news/suisse/060220193123.mo.shtml

Que vive la Boillat

février 20, 2006 11:06 PM  
Anonymous expatrié said...

@jurabernois

Salut bonhomme.
T'as vu, sous Z, il y a aussi quelqu'un qui aurait dû donner son adresse à Obwald, non?

Dans les têtes connues il y a aussi Didier Divorne, Pierre Kohler, c'est pas mal pour un début... continuez à passer le mot.

février 20, 2006 11:20 PM  
Blogger Padroll said...

Revenant sur la remarque de Karl, tout à l'heure. En 2004 les ouvriers ont signé un accord pour mettre fin à la grève et en effet ceci n'a rien résolu sur le fond. La direction a pu, pendant tout ce temps mener les affaires comme elle l'entendait. Mais pourquoi n'est elle pas parvenue à créer un bon climat ?

Serait-il possible de comprendre un peu mieux en quoi ces accords n'ont pas été respectés ?

Si j'étais l'avocat du diable (Mephistohellweg)je demanderais aux employés de la Boillat grévistes : n'ont-ils pas bien fait de signer en 2004 puis, voyant que les choses ne se passaient pas bien, se remettre en grève comme ils l'ont fait maintenant ?
Si les ouvriers n'avaient pas signé en 2004, où en serait-on aujourd'hui?

Et comme question subsidiaire: Peut-on blâmer des patrons pour le fait qu'ils entretiennent un climat d'insécurité avec leurs employés, qu'ils déconcertent en permanence en créant surprise après surprise, en faisant de grandes opérations, ventes, rachats, rationalisations, délocalisations, en n'ayant pas une vision du futur qui permette aux gens d'envisager de vivre dans des conditions de stabilité ?

Et pour finir une question qui pourrait se poser demain
Qu'est-ce que les grévistes ont à perdre en resignant demain de nouveaux accords avec les patrons? Je voulais bien écrire "re-signant", c'est à dire "signer de nouveau", et non pas "résignant", du verbe pronominal "se résigner".

PS: Karl, ta maturité est surprenante, pour quelqu'un qui n'est pas encore trentenaire. Continue commme ça, mon gars.
Merci pour Lucie. J'espère qu'elle aura du plaisir de continuer à habiter à Moutier.

février 20, 2006 11:21 PM  
Anonymous Zorro said...

Petit bug dans mon commentaire de 10h13PM:
3)m'est égal= 4%
Tout ça fait 99%: où est passé le 1% manquant? Quel farceur le sondeur de la TSR...

février 20, 2006 11:27 PM  
Blogger Fifine1 said...

Karl je suis vraiment triste ce soir ...
Et oui encore un jour de passé , ou son les camîons que Monsieur Helweg envois avec une trés grande joie , pour nous pourrir la vie a tous les ouvriers de notre Boillat .

Et je vous le dit nous sommes toujours avec vous pour ce combats d'une fabrique trés cher a notre coeur , alors Helweg fait bien attention de ne pas nous prendre pour des fous ....

février 20, 2006 11:38 PM  
Blogger Karl said...

@HST

Déjà, HST, ça veut dire quoi? Hellweg-Sauerländer-Tardent?

Enfin bon... Sachez que je n'ai jamais publié une dépêche sur ce blog, pas plus qu'un article de journal. Si vous le lisiez, vous le sauriez.
Pour des questions de droits d'auteur, que vous semblez ignorer, je préfère autant que possible résumer et mettre des liens.

Secondement, le maintien du site de Reconvilier, en tant que site industriel, et pas en tant que gros entrepôt avec quelques machine pour de la finition, ne fait plus partie des plans de la direction de Swissmetal depuis longtemps. Si vous lisiez correctement leurs communiqués, vous verriez qu'ils parlent d'un "centre de compétence finishing fils et barres". Ce qui rend impossible le maintien de la qualité des produits actuels de la Boillat.


@Padroll

Le problème est que le protocole d'accord de 2004 a été signé pour gagner du temsp et continuer sur la même lancée. Même E. Zölch, garante de cette accord, admet plus ou moins cette version...

Les conditions de travail se sont sans cesse dégradées depuis la fin de la grève de 2004, avec un petit espoir vite supprimé au momnet de la mise en place de P. Rebstein à la direction du site de Reconvilier.
Cette dégradation a consisté en la mise sous pression extrême du personnel, les remaniements d'organigramme plaçant des incompétents notoires à des postes clé, la continuation de l'hémorragie d'employés qualifiés, etc. Tout cela alors que le site de Reconvilier a enregistré de bons bénéfices. Tout cela aussi alors que lesdits employés ne savent depuis longtemps plus vraiment pour quoi ils travaillent, étant donné que toutes les décisions sont prises sans eux (impossible depuis Reconvilier d'acheter un bloc-note sans avoir l'aval de Dornach) et étant donné que la stratégie de l'entreprise les incite fortement à penser que le site de Reconvilier est condamné.

Par condamné j'entends que sa capacité d'innovation technique serait supprimée, ainsi que sa capacité à produire les produits qui font sa réputation. Ces produits seraient produits ailleurs, ce qui est impossible dans un laps de temps tel que l'évalue la direction pour calculer les coûts du déplacement de la fonderie... Coûts qui même sans compter ça seraient bien plus élevés que ceux prévus.

Enfin, je m'arrête là, en espérant avoir apporté quelques éclairages.

février 20, 2006 11:44 PM  
Blogger Karl said...

@Padroll

Si jamais, jette un oeil à cette adresse:
http://laboillat.blogspot.com/2006/01/laventure-boillat-chronologie-et.html

Ainsi qu'au archives de janvier ;-)

février 20, 2006 11:45 PM  
Anonymous al said...

@ réaliste

OK la remarque n'était pas exacte.

voir rapport annuel 2004 p. 50-51

En fait il y a bien une conversion de dette en capital-actions pour un montant de CHF 27.3 mios avec un abandon de créance de CHF 6.3 mios.

Et un augmentation de capital propre de CHF 23 mios dont 73% souscrits par les anciens actionnaires et le reste par des tiers.

En bref, il y 23 mios de "nouveau"
capital et 27 de conversion de fonds étranger en fonds propres.

En 2004, le dilemme était le suivant:

1. Swissmetal était mise en faillite et après une longue procédure les créanciers récupéraient leur dû et les actionnaires recevaient un dividende extraordinaire du solde de la réalisation.

2. Conversion des fonds étrangers à long terme en capital action, ce qui réduit le fardeau de l'intérêt de la dette et participation des actionnaires à une recapitalisation pour permettre au groupe de se développer.

Pour Selve tu as sûrement fait une boulette:
"Devant le fait accompli ? Hellweg est là depuis 2003 je crois. En 2004 il sauve Swissmetal de la faillite en recapitalisant la société (Selve passe à la trappe)."

Je ne pense pas que Hellweg ait sauvé le groupe, ce sont les créanciers et les actionnaires qui ont choisi de ne pas mettre en faillite le Groupe pour des raisons de logique financière (dans leur propre intérêt, ce qui est tout à fait normal).

Le blog n'est réservé à personne, je ne suis ni gréviste ni employé du groupe swissmetal.

Chacun s'exprime comme il peut: au dessus des pâquerettes, au ras des pâquerettes, tant qu'il y a un message je prends !


a+ sur le blog !

février 20, 2006 11:50 PM  
Anonymous jqbt said...

Salut Karl, voici un résumé concernant la pollution.

A propos du sol

Le sol de la plupart des sites industriels anciens est pollué.

L'industrie métallurgique a rejeté durant de nombreuses années des fumées de toutes sortes dans l'environnement. Les métaux lourds (cuivre, zinc, cadmium) qu'elles contenaient sont maintenant dans le sol.
Les fumées sont filtrées aujourd'hui et les normes sur la protection de l'environnement sont sévères.
Ces terrains sont en principe assainis lors d'un changement d'affectation, comme la mise en zone à bâtir. Les coûts peuvent être exorbitants.
Différentes études à Dornach ont été réalisées et le site est pollué, comme on s'y l'attend.

Pour Reconvilier, une étude datant de 91-93 a été réalisée mais on n'y a pas (encore) accès. A part ça, une étude du canton est prévue, euh... enfin on sait pas quand. Les sol est vraisemblablement le plus chargé en métaux lourds au voisinage des anciennes usines.


A propos de l'air

L'air à l'intérieur des usines et les conditions de travail sont par contre des points de la plus haute importance.

Certains employeurs se foutent de la santé des gars. De fortes rumeurs courent sur Dornach qui a même été qualifié de Germinal.
L'air que ces fondeurs respirent, est-il saint?
Les équippements sont-ils aux normes de sécurité?

C'est tellement facide d'engager un frontalier, de lui ruiner la santé durant deux ans et puis passer au suivant.

A défaut de pouvoir constater nous-même l'état de cette usine, nous ne pouvons qu'émettre des soupçons.

Ne cachons pas que le fonderie de LA BOILLAT a été qualifiée comme la plus moderne d'Europe.
Ce sont les spécialistes qui le disent.

février 20, 2006 11:52 PM  
Anonymous révolté said...

Demain on prend les mêmes et on recommence pour encore gagner du temps.
Non mais je rêve. Juste pour eux le temps de s'organiser afin de piquer le stock et foutre tous le monde à la porte dans quelques mois. On nous a fait le coup une fois, mais pas deux.
Vu qu'à Reconvilier nous n'avons aucun regard sur les finances, il sera facile d'expliquer que patati et patata, la grève, les clients...
Soyons vigilant, il n'ont jamais fait confiance aux employés de Reconvilier.Ils ont toujours pensé que nous avions besoin de tuteurs

février 21, 2006 12:13 AM  
Anonymous Rigueur said...

@ Karl
Merci pour la devinette:
HST = Hellweg-Sauerländer-Tardent.

Un élément déclairecissement supplémentaire concernant ta remarque à Padroll (mais Padroll, tu n'es pas de LA BOILLAT?):

Dans certains cas, lorsqu'un client de LA BOILLAT a un besoin très spécifique, qui nécessite une mise au point d'un produit existant (et non pas un développement d'un nouveau produit, car ceci ne fait que renforcer ce qui suit), il faut commencer cette mise au point depuis la fonderie. Je ne vais pas vous dévoiler les secrets de fabrication de LA BOILLAT. Mais croyez moi, parole d'un ex-Boillat qui aime (qui aime toujours) son métier, l'importance de la fonderie comme point de départ d'un chemin de fabrication est l'origine même d'une qualité recherchée, ou à l'inverse, c'est la cause irréversible même de quelques problèmes de la non-qualité.

De manière imagée, le savoir-faire de la fonderie peut être illustré comme suit:
Tout le monde sait faire la glace (glaçons pour les boissons froids). Mais tout le monde ne sait pas forcément comment faire la glace transparente (sans bulles d'air).

Le transfert de la fonderie de LA BOILLAT à Dornach n'est évidemment qu'un élément parmi d'autres éléments d'une stratégie obscure de Hellweg.

En mettant cette stratégie en place, Hellweg démontre sa volonté de détruire LA BOILLAT. Car si LA BOILLAT ne peut plus répondre aux besoins - standards comme spcécifiques - des ses clients (grands comme petits d'ailleurs), LA BOILLAT n'a plus sa raison d'être.

C'est la seule et l'unique raison pour laquelle je soutiens inconditionnellement cette grève jusqu'au bout.

février 21, 2006 12:27 AM  
Anonymous Back in Black said...

re

En lisant et relisant la constitution fédérale de notre cher pays je suis tombé sur un article pas mal:

Art. 28 Liberté syndicale

1 Les travailleurs, les employeurs et leurs organisations ont le droit de se syndiquer
pour la défense de leurs intérêts, de créer des associations et d’y adhérer ou non.

2 Les conflits sont, autant que possible, réglés par la négociation ou la médiation.

3 La grève et le lock-out sont licites quand ils se rapportent aux relations de travail et
sont conformes aux obligations de préserver la paix du travail ou de recourir à une
conciliation.

4 La loi peut interdire le recours à la grève à certaines catégories de personnes.

Qui a dit que la grève était illégale?
Eh martinou faut pas s'endormir!!!


Lire encore l'article 74 où l'on apprend que "Les frais de prévention et de réparation sont à la charge de ceux qui les causent".

Ouhla ca risque d'être sâlé. Heureusement que t'as plus de cheveux martinou.


Lien pour lire la constitution CH:

http://www.admin.ch/ch/f/rs/1/101.fr.pdf

février 21, 2006 12:28 AM  
Anonymous Back in Black said...

oups oubli de ma part.
L'art. 74 de la cst. traite de la protection de l'environnement.

février 21, 2006 12:30 AM  
Anonymous dos formatted said...

merci rigueur à 10h56 et plus tard aussi pour ta rigueur, et déjà pardon à tous pour mon nouveau message au raz des pâquerettes.

Si le personnel se réconcilie en l'état des choses avec Hellweg, c'est à n'y plus rien comprendre. Je me pince davoir entendu les nouvelles à la TV.

Peut-être que Mr le pasteur Balz a réussi à le convertir (je ne me moque pas).

Quoi qu'il en soit, les grévistes, exigez patte blanche de ce manipulateur-conspirateur et au moins un bon paquet de ces actions UMS Metall avant de signer quoique ce soit.

C'est à vous de profiter de la hausse du cours qui suivrait un accord!

Non, sérieusement, faites gaffe, le climat est trop pourri et Hellweg trop peu fiable. Hellweg ne mérite pas d'avoir des employés comme vous!

Je ne pense pas qu'il tentera quoi que ce soit d'ici à demain soir vu les rumeurs de négociation. Mais, faites gaffe, faites gaffe, faites gaffe.

Il y deux trois personnes qui disent sur ce blog qu'il faut laisser une chance au dialogue et à la négociation.

Sur le fond, c'est toujours bien d'être ouvert au dialogue mais...

Je sais que la comparaison suivante est exagérée, mais c'est pas grave, ça fera peut-être rebondir le débat:

Quand les nazi sont arrivés au pouvoir en 1933, ils ont commis des agressions et des provocations toujours plus violentes, les réactions des Etats alentours ont toujours été empreintes d'une faiblesse crasse, pour le résultat que l'on connaît.

Hellweg n'est pas Hitler naturellement. Cependant, comme on connait l'oiseau, sitôt l'accord conclu, il enclenchera la 1ère vitesse, mettra les gaz à fond et il mènera le buldozer de sa politique de terre brûlée, inexorablement jusqu'au bout de sa mission.

Aucun remord pour la Boillat, aucun remord pour les clients qui utilisent les alliages spécifiques. Tout ça peut bien crever en chemin.

Alors chacun dira: si j'avais su...

Moi, bien au raz des pâquerettes ;-)) je pense que la stratégie de Hellweg n'est pas éthique. Point. On assiste à une opération de haute trahison. Et on dit c'est comme ci, c'est comme ça, bilan , acquisition, passez votre chemin manant, vous n'y comprenez rien...

Naturellement, il n'est pas le premier, ni le dernier fossoyeur. Mais lui, bête comme il est de se faire épingler même par la NZZ, il serait vraiment dommage de le laisser passer. On devrait le pendre pour l'exemple.

Les grévistes, vous êtes les seuls juges de votre situation. Quand le médiateur aura fait son job, vous serez seul face à Hellweg, même s'il vous refile quelques cadres qu'il vient de licencier pour l'exemple, pour éviter de faire péter les bouteilles d'ammoniac.
Si, en toute conscience, vous recevez des arguments qui permettent d'avoir confiance dans la direction, alors foncez et travaillez!
Si l'accord sent la merde à plein nez, faites front. Trouvez une autre solution!

NE SIGNEZ PAS un engagement qui vous clouerait le bec à jamais. Ou alors c'est juste pour le temps de trouver un nouveau job. Mais cela aussi, quoiqu'en disent les bien-pensant, fait partie du plan de Hellweg. On appelle cela: écarter les gêneurs. J'ai donné, merci.

Excusez mon emportement et la longueur de mes propos, je vis votre combat du fond de mes tripes et il y deux trois trucs que je n'ai pas trop digéré.

Sur ce, je vous souhaite une bonne nuit ainsi que plein de courage et de sagesse pour les actions et les décisions qui s'annoncent

Solidarité!

Vive la Boillat !!

et bonne nuit à l'usine de Reconvilier.

février 21, 2006 12:40 AM  
Blogger Karl said...

Rigueur, Back in Black, Dos Formated, zêtes vraiment au ras des pâquerettes (je rigole!)

---> Merci pour vos contributions éclairantes.

Juste une petite remarque à Back in Black:
Dans le secteu rmécanique, la paix du travail est absolue, c'est aussi la loi. D'où le fait qu'on peut discuter l'illégalité de la grève. Cependant, cet absolutisme est vide de sens, s'il n'engage pas aussi le patronat dans la même mesure (c'est du moins ce que défendent les syndicats). D'autres, un peu plus à droite (enfin, un peu...) considère que cet absolu l'est, même quand le patronant ne tient pas ses engagements. Cette position équivaut à une interdiction de la grève.


Il est important que Deiss ne se soit pas prononcé su rla légalité de la grève... Personne en fati ne va aller se casser les dents dans un tribunal à essayer de démontrer qu'elle est illégale.

D'une certaine manière, aussi, en lisant la loi que tu nous soumets, le lock out légalise la grève, puisque procéder à un lock out est un recours de même degré que la grève.

février 21, 2006 1:03 AM  
Anonymous Back in Black said...

@Karl

Merci pour ta remarque. Cette dernière est effectivement nécessaire.

Bonne nuit et bonne journée.

Et prudence pour demain.

février 21, 2006 1:13 AM  
Anonymous noir & rouge said...

500.- CHF pour les grévistes non-syndiquéEs?
Eh on se fout du monde! Que Unia souhaite recruter, OK! Mais une pareille opération de représailles contre ceux et celles qui ont fait le choix (quelles que soient leurs bonnes ou mauvaises raisons) de ne pas adhérer me semble inacceptable!
Faut-il être syndiquéE pour se mettre en gréve?
Comme ça, Unia n'assume pas ses responsabilités vis à vis des grévistes!
La solidarité entre grévistes doit primer sur les intérêts du syndicat. Qui a pris cette décision? Est-elle entérinée par l'assemblée des grévistes?
Pour nous, qui nous posions la question de quels fonds nous pourrions râcler pour le fonds de grève, c'est un problème.
En l'état, nous appelons les personnes touchées à nous envoyer un mail. Nous préférons soutenir des grévistes qui se retrouvent avec 500.- CHF pour un mois de grève qu'un fonds à gestion syndicale qui les met dans cette situation.
La solidarité entre grévistes doit primer!

février 21, 2006 1:13 AM  
Anonymous Back in Black said...

@ tous les Dr es science de l'environnement de ce blog.

J'ai reçu une de réponse de la boîte qui s'est chargé de la question environnmentale chez swissmetal.
Malheureusment, ils ne peuvent me fournir les documents requis. Selon eux, nous devons nous adresser à swissmetal (c pas gagner) ou peut-etre alors au canton si ce dernier détient un examplaire du rapport d'impact des sites SM.

C'est pas gagné...

février 21, 2006 1:30 AM  
Anonymous Anonyme said...

A signaler tout de même que se sont plutôt les hauts salaires qui ne sont pas syndiqués. Tout le monde a été averti qu'il pouvait encore se syndiquer même après le début de la grève. Chacun a fait son choix et l'assume en connaissance de cause.

février 21, 2006 1:34 AM  
Blogger pecos said...

@al, @jqbt, @back is black


Potentiel de développement des deux sites:

La place, j’en sais rien certains d’entre vous en savent certainement plus !

Voir http://map.search.ch/4143-dornach/weidenstr.-50

Voir http://map.search.ch/2732-reconvilier/grand-rue-6


Ecologie :

bon disons pas les sols pour l'instant (mais quand il s'agira de réaliser les actifs et de brader, les prix des terrains pas loin de Bâle....)

l'air ambiante pour les travailleurs soulevé par jqbt peut être réglé voir plus bas

émissions du cycle de production (pour l’instant j’en suis là) : cadre légal Lois sur la protection de l'air et ordonnances fédérales et cantonales. Une question qui me turlupine et je n’ai pas le temps de l’explorer est celle d’une possible application différente des normes dans les deux sites (évent. provisoire) .

L’introduction des normes peut être échelonnée dans le temps et il y a peut être aussi des marges d’appréciation pour les autorités quand il s’agit de « gros clients » et/ou de préserver des places de travail. Comme SM a pu négocier certaines conditions particulières sur le site de Reconvilier elle pourrait l’avoir fait pour Dornach.

Dans ces contextes écologie et santé il semble que des investissements de taille s’imposent à Dornach (Germinal), d’autant plus si on veut tripler la production. Qu’est-ce que vous feriez si vous aviez les installations les plus modernes d’Europe d’un côté (je présume aussi pour la limitation des émissions dans l’air ambiante des travailleurs et celle du cycle de production dans l’atmosphère) et aux dires de SM un meilleur potentiel de développement de l’autre : situation géographique, espace etc. ?

En tenant compte surtout du fait que vous n’avez aucune intention de travailler pour la pérennité et vous avez l’intention de retirer vos billes et vous en aller à brève voire moyenne échéance?

février 21, 2006 1:39 AM  
Blogger Karl said...

@Noir et rouge:

Je me permets aussi de signaler que les grévistes pouvaient se syndiquer, même une fois la grève entamée.

Un syndicat est une entreprise privée, qui assume certaines responsabilités vis-à-vis de ses membres uniquement. C'est peut-être triste, mais c'est ainsi.

Cela dit, le fonds de grève d'UNIA a été, logiquement, distribué à tous les grévistes, syndiqués ou non. Cela faisait donc environ 500 francs par personne.

Quand au fonds de la commune de Recnnvilier, il servira justement à combler les lacunes des versements effectués par le syndicat, si des gens se retrouvent coincés en termes de finances.

février 21, 2006 1:41 AM  
Blogger pecos said...

J'oubliais, si l'office soleurois dit que les normes sont maintenues cela ne veut pas encore dire que c'est les mêmes sur Soleure et sur Berne et on devrait peut être poser la question lesquelles, avec quelle marge, jusqu'à quand, à quelle condition mais pour aller à fond de cette question il faudrait étudier les ordonnances et les lois mais je dois aller dormir demain tôt je dois partir au boulot
Bonne Nuit!

février 21, 2006 1:47 AM  
Anonymous nooir & rouge said...

@Karl
OK tu nous pousses à privilégier le fonds de grève de la commune de Reconvilier.
Mais le problème de fond n'est pas réglé pour autant: Répartir le fonds de grève de manière linéaire (par tête) me semble problématique si il y a des grévistes qui se retrouvent avec 500.- CHF pour un mois!
Chez nous, la majorité des camarades tournent à moins de 3'000.- mensuels (apprentiEs, étudiantEs, 'working poors'...)

février 21, 2006 1:52 AM  
Blogger Padroll said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

février 21, 2006 1:55 AM  
Blogger Padroll said...

@Karl, ton explication de 11:44 me fait comprendre un peu mieux la situation de frustration des ouvriers.

En apparence tout est normal, mais il y a une forme de discrimination cachée, persistante, qui fait souffrir les gens, on ne sait pas très bien pourquoi.
La direction d'entreprise fonctionne à travers des énoncés qui apparemment ne veulent que le bien général, mais derrière l'explicite les non-dits, les formes de mépris discret. On pourrait carrément parler de formes de mobbing dirigé non seulement contre une seule personne, mais contre l'ensemble du personnel de l'usine.

Un patron qui s'impose de façon exagérée et qui dénie à ses employés le droit de souffrir est mauvais. Mais il s'en fout, parce qu'il sait bien que personne ne pourra le traduire en justice juste pour avoir ressenti de l'antipathie face à certains ouvriers, ou face à certaines organisations ouvrières.

Mais cette anthipathie est tout doucement mortifère. Elle tue gentiment les complicités, jusqu'au moment où la branche de l'entreprise, toute désséchée, tombe toute seule, laissant le secteur tout entier dans la désolation.

Alors ce ne serait la faute à personne, bien sûr.

C'est un scénario désespérant.
Vivement que quelqu'un rachète la Boillat !

février 21, 2006 2:03 AM  
Anonymous noir & rouge said...

Sur le Forum d'Unia:
Thema: d'ici lundi matin
Autor: Claude Reymond
Datum: 17.02.06

Il semble qu'un Tribunal interdise aux grévistes d'occuper leur entreprise dès lundi matin prochain... et les médias ont laissé entendre qu'il y a dans la Boillat 40 millions de marchandises...
Si les camarades s'aviseraient de passer cette marchandise en France voisine avec les tracteurs des paysans du coin d'ici dimanche soir, je leur prêterai volontiers main forte pour le «déménagement» 022 735 76 18
S'ils s'organisent pour que les clients usuels de la Boillat en acceptent le dépôt, voir la transformation dans leur cycle de production - plutôt de que mettre leurs salarié-e-s au chômage technique - je suis également disposé à faire un déplacement pour faciliter la «chose» au moment qu'il conviendra.

TOUT imaginer TOUT entreprendre

PARCE QUE - votre lutte est celle de tous les exploité-e-s, et parce que plusieurs d'entre-eux sont convaincus qu'elle recouvre des enjeux idéologiques d'une immense portée, qui peut conditionner la détermination de forces laborieuses du pays dans leur résistance aux Liquidateurs, pour plusieurs années...

Au demeurant, les Boilat ayant des actions de Swissmetal, comme leur syndicat d'ailleurs, je ne vois ce qui légitimement les empêcherait d'occuper le terrain - et d'observer un ordre de leur organisation de mettre en valeur leur capital avec les matières premières disponibles, et d'approvisionner les entreprises fidèles et solidaires qui en expriment le besoin. Dès lundi matin 0600 ?

Quel policier accepterait-il de respecter un mandat d'expulsion de travailleurs-euses qui se montreraient déterminés à empêcher la destruction d'une capacité industrielle régionale indispensable à son développement ?

salutations confraternelles

février 21, 2006 2:09 AM  
Blogger Karl said...

@Padroll

En plus des problèmes que vous décrivez très justement s'ajoute celui du non sens économique dans lequel est plongée la Boillat.

Ce qu'endurent les employés ne leur permet même pas de se dire que leur usine ira mieux. Quels que soient leurs sacrifices, elle est vouée à un démantèlement, au moins partiel.

@Noir et rouge

Non, je n'ai aucune recommandation quant au fonds de grève. Je signale juste que leur système de répartition ne sera pas tout à fait identique. On peut trouver l'un juste et l'autre pas, ou l'inverse.

Néanmoins, chacun avait la possibilité de toucher les 3000 francs du syndicat, et ceux qui ne les ont pas l'ont choisi de plein gré.

A propos de l'histoire de déménager le stock, je ne pens epas que les grévistes soient d'accord avec cette idée. Mais ne vous inquiétez pas, le stock ne quittera pas l'usine sans leur assentiment...

Merci pour vos messages!

février 21, 2006 2:26 AM  
Anonymous Anonyme said...

@noir et rouge
Je suis d'accord avec toi !je trouve même illogique dans ce cas de faire une différence entre les uns et les autres ne sont -ils pas tous dans le même combat!plus de 20 jours de grèves ce n'est pas un plaisir comme le débrayage d'une heure ,il ne faut pas se plier aux patrons disent si bien les syndicats mais il faudrait se plier à eux !!non mais je vous propose de mettre la liste des gens non syndiqués à la commune de manière à ce que les ceux qui le veulent puisent aider aussi les non syndiqués ,personnellement je ne fais pas de différence ils mènent la même lutte

février 21, 2006 6:16 AM  
Anonymous Anonyme said...

@karl et anonyme

La solidarité ! Plus facile à dire qu'à faire. J'ai trouvé poignant le message de cette dame qui dit n'avoir pas voulu s'agenouiller devant MH et qui maintenant devrait le faire devant un syndicat pour toucher 3'000.-- ! Et toi Karl qui dit que ces gens l'ont choisi de leur plein gré ! Ils n'avaient peut-être pas tous envie de faire la grève ! Et lorsque tout le monde sera à la porte ou pourra aussi dire : vous l'avez choisi de plein gré de faire mourir la Boillat. Tout ceci me dégoûte. Finalement, UNIA, les grévistes, MH n'êtes pas meilleurs les uns des autres. Certains veulent la tête de Hellweg, d'autres des membres en plus dans leur syndicat, et d'autres du profit. C'est le mal qui est dans l'homme qui est à la base de ce conflit. Si seulement le coeur des gens pouvaient changer ! Alors...

février 21, 2006 7:58 AM  
Anonymous baaaaa said...

personne c'est faire des tags ici

mars 08, 2006 8:06 PM  

Links to this post:

Créer un lien

<< Home