jeudi, avril 27, 2006

La roue va-t-elle tourner?

Récapitulons

Voilà, nous aurons bientôt ces maudits chiffres. Swissmetal aura-t-il réussi à les maquiller suffisamment pour faire croire qu'ils ne sont pas si mauvais que ça? Ou bien la conférence de presse consistera-t-elle simplement à accuser la conjoncture d'être à l'origine du déclin? Suspens, nous verrons.

Tout est que plusieurs éléments contribuent à un retour de manivelle dans la figure de Martin Hellweg et de sa clique. Premièrement, la NZZ a publié 2 droits de réponse dans ses pages, suite à l'interview de Martinou. Le premier était écrit par Edmond Bailat, Peter Isler et Paul Sonderegger, tandis que le second était d'André Willemin (ici en français), attaqué directement, et de manière mensongère, par Martin Hellweg. Un troisième, très complet, a aussi été envoyé par Jean-Guy Berberat. L'étude d'impact sur la contamination aux alentours du site de Dornach présente des chiffres catastrophiques, d'après un article de la Basler Zeitung (plus en ligne, mais traduit ci-dessous et disponible dans un lourd PDF. Merci à Anonyme et à A.!):



Sol contaminé - Restrictions d'utilisation

Dornach. Des métaux lourds ont aussi été trouvés dans les communes avoisinantes

Kurt Tschan, Basler Zeitung, 27 avril 2006

Un des plus importants sols contaminé de Suisse (610 hectares) se trouve sur les communes de Dornach, Reinach, Arlesheim et Aesch.

Des limitations et interdictions d'utilisation sont indispensables. Le territoire autour des usines Swissmetal de Dornach et des communes avoisinantes a été contaminé depuis plus de cent ans par des métaux lourds en quantités extraordinaires. C’est la conclusion d’une étude commandée par les cantons de Soleure et Bâle-Campagne et qui a été réalisée en collaboration avec l’EPF de Zurich et des entreprises spécialisées. Les résultats ont été présentés hier soir pour la première fois à la population.

L’étendue de la pollution et le risque encouru par la population et l’environnement étaient jusqu’à présent vaguement connus, selon Franz Borer, responsable de la protection du territoire auprès du Bureau pour l’environnement (Amt für Umwelt) à Soleure. Des analyses ont ainsi été réalisées ces trois dernières années.

Du cuivre, du cadmium, du zinc

Quelque 800 échantillons ont été prélevés sur 450 parcelles de terrain. Les résultats sont effrayants. Une interdiction d’utilisation a dû être prononcée sur 38 parcelles de Dornach et une de Aesch, car les concentrations maximales de métaux lourds dépassent fortement les normes limites. Ainsi la mesure faite sur un bulbe de céleri indiquait une concentration de cadmium 43 fois supérieure à un taux normal. Sur d’autres parcelles, le cuivre contenu dans les oignons dépassait de 17 fois la norme maximale. Des situations semblables ont été constatées sur l’herbe, dont les concentrations de zinc sont 16 fois trop hautes.

Trois hectares du territoire contaminé sont donc des zones à assainir. Elles sont frappées d’une interdiction d’utilisation. M. Borer ne sait pas encore comment cette interdiction se concrétisera. L’ordonnance fédérale sur la contamination des sols est lacunaire et ne dit rien en ce qui concerne les zones résidentielles. Elle se limite à la campagne et aux forêts. La partie la plus fortement contaminée se trouve dans une région allant du sud-est au nord-est des usines métallurgiques.

La zone résidentielle de Dornach est très contaminée pour celle qui jouxte les usines et plus ou moins dans ses environs. Aesch est nettement moins concerné. La plus grande partie d’Arlesheim et de Reinach n’ont pas de contamination ou elle est d’un faible degré.

Risques

11% de la surface contaminée de Dornach et Aesch est regroupée dans la zone de surveillance (Prüfwertzone). La culture de légumes doit être nettement restreinte. Il faut renoncer à planter des pommes de terre, du céleri, des carottes et de la salade. «Le risque pour la santé est proportionnel au nombre de légumes consommés provenant de jardins contaminés», soulignent les experts. Les enfants de moins de 7 ans courent un plus grand risque ainsi que les végétariens et ceux qui ne mangent que les produits qu’ils cultivent eux-mêmes. Les fruits et les baies ne sont pas concernés, même dans cette zone. «Plus le fruit est éloigné de la racine, moins il y a de concentration de métaux», signale M. Borer.

Dans la zone sous surveillance, le compost est également fortement contaminé. Les autorités cantonales recommandent de l’éliminer avec les ordures ordinaires, car il ne doit en aucun cas être mis dans les déchets verts.

Les hommes et les plantes ne sont pas les seuls à être sensibles aux métaux lourds, les animaux sont aussi concernés: les moutons et vaches ne doivent pas paître dans la zone de surveillance car ils sont particulièrement sensibles aux fortes concentrations de cuivre.

Aucune disposition particulière ne doit être prise dans le reste de la zone d’étude (Richtwertzone). Les concentrations relevées sont semblables à celles relevées dans d’autres zones à forte concentration urbaine, a laissé entendre M. Borer.

D'autres informations sur le site du canton de Soleure, et dans les archives du blog. Mettre les sites de Dornach et Reconvilier en faillite, après avoir déménagé les parties intéressantes de Swissmetal à Lüdenscheid. Faire payer la facture de dépollution au contribuable helvétique. Quel beau rêve, n'est-ce pas Martinou?


A la Boillat

Les événements les plus importants du jour ont pourtant eu lieu à la Boillat. Henri Bols, l'un des prétentieux qui affirmaient pouvoir faire tourner la Boillat sans ses cadres, est en effet en très mauvaise posture. Lui qui avait garanti à son maîîître que tout irait bien, et voilà que tout va mal. Alors, Henri Bols cherche des solutions, pour sauver sa peau.

La solution du jour était de mettre en place un nouvel organigramme, dans lequel des Boillat auraient pris part à la gestion du site (direction de la maintenance, des ateliers, etc.). 5 personnes étaient donc nominées pour devenir de nouveaux cadres, sous les ordres de Ras le Bols. Mais ces 5 ont refusé. Ils ont eu raison car, bien sûr, Swissmetal se moquait d'eux. Jamais ils n'auraient eu un réel pouvoir de décision, et par contre, ils seraient devenus les parfaits boucs émissaires qu'H. Bols aurait pu rendre responsables de tout ce qui ne tourne pas rond. De ce fait, ils se seraient retrouvés dans l'obligation de pousser leurs collègues de la Boillat à faire au maximum le jeu de la direction de Swissmetal, pour que la pression appliquée sur eux-mêmes se relâche un peu.

Bols a dû être terriblement atteint par ce refus, parce qu'il enlève à Swissmetal la bonne nouvelle de sa conférence de presse de vendredi: un organigramme prétendument flambant neuf, où les gens seraient présentés comme issus de la Boillat et acceptant la "stratégie". Comme ce coup a raté, H. bols n'a pas ménagé les menaces les plus scandaleuses, pour obliger les Boillat à accepter ses désirs. En effet, il aurait signalé que, si c'était comme ça, les 30 réengagements prévus seraient annulés. Ainsi, il veut obliger des gens à accepter des postes à responsabilités, de force, par des menaces tout à fait dignes d'une salle d'interrogatoire d'une police politique.

De surcroît, il semble qu'Henri Bols aimerait organiser, ce mardi, une assemblée du personnel durant laquelle les employés devraient se prononcer sur leur acceptation ou non de la "stratégie", et cela de manière nominative. Les refus se verraient sanctionnés par un licenciement. Je me permets, à ce propos, pour une fois, un conseil: un tel vote a pour objectif de diviser les Boillat, en créant des camps distincts, et n'a pas d'objectif consultatif comme généralement dans un véritable vote. Dans ces conditions, si ce vote se produit, il vaut mieux, je crois, refuser de voter, laisser son bulletin blanc, ou ne pas lever la main.

Marco Trautmann, le directeur de la boîte aux lettres qui sert de représentation à Busch-Jaeger en Suisse, avait, semble-t-il, donné sa démission à Swissmetal. Mais, s'il l'a donnée à Swissmetal, rien ne dit qu'il ait aussi quitté Busch-Jaeger. Quoi qu'il en soit, ce monsieur était jeudi à la Boillat et a, entre autres, expliqué que les lopins (machines servant à la production de pointes de stylo) seraient bientôt déménagés chez Busch-Jaeger (ce qui était prévu depuis que Martinou est CEO chez Swissmetal, on peut en être assez sûr). Il a justifié ce déménagement par le fait que Bic (en visite peu avant) avait besoin de plusieurs sources d'approvisionnement. Calculons: la Boillat, ça fait un. On vide la Boillat au profit de Busch-Jaeger, ça fait toujours un... Elève Trautmann, votre maîtresse de première année vous attend au tableau!

[A part ça, vous souvenez-vous de qui s'appelle Trautmann, dans une série de films célèbres? Vous séchez? Si je vous dis qu'il est colonel: le colonel Trautmann. Non? Ca ne vient pas? Allez c'est... Rambo! Trautmann est le colonel de Rambo, qui vole à son secours et lui donne de superbes missions où il va défoncer des ennemis de la sainte Amérique. Fin de la parenthèse culturelle.]

Bref, l'agression contre les Boillat se poursuit, et de manière extrêmement violente. Les méthodes d'Henri Bols relèvent clairement du mobbing et sont donc illégales. Il me semble qu'Unia est censé s'occuper de ce genre de problèmes, pourtant le syndicat n'a donné de signe de vie que dans son dernier communiqué, assez touchant de naïveté, et assez hors de propos. Quand donc les professionnels d'Unia vont-ils tenter de mettre fin à ce scandaleux problème de mobbing?

A part ça, une des portes disparues est réapparue. Ouf! On avait eu très peur pour elle, et le taupier pourra enfin dormir tranquille:


Pétition

La date de dépôt de la pétition est finalement ajournée au premier juin, histoire de profiter de son succès actuel. A signer et à faire signer!

Joseph tourne la page

Encore une bonne nouvelle pour finir, même si tout le monde est au courant: Joseph Deiss démissionne du Conseil fédéral et prévoit de s'en aller fin juillet. Tout indique (voir par exemple cet article) que cette démission n'est pas sans arrière pensée tactique. Mais enfin, même si le successeur ne sera probablement pas meilleur, ne boudons pas ce plaisir: adieu Joseph, tu ne nous manqueras pas, mais alors pas du tout, puisque jamais nous ne t'avons vu, ce qui était pourtant ton travail.

Cher Jo$eph, tu a$ toujour$ été trop complai$ant pour de$ rai$on$ que nou$ n'avon$ pa$ eu la chance de connaître. En tant que mini$tre de l'économie du pay$, tu t'e$ illu$tré par ton impui$$ance con$entante, que certain$ milieux ne ri$quent pa$ de te reprocher.

92 Comments:

Anonymous Anonyme said...

que se passe-t'il pour le premier mai, des actions en vue?

avril 28, 2006 2:24 AM  
Anonymous Anonyme said...

Hold Up a la BNS!!!!!

avril 28, 2006 3:43 AM  
Anonymous Anonyme said...

07:15 ***Swissmetal/2005: EBIT 3,4 (8,4) mio CHF, bénéfice net 3,3 (17,7) mio CHF
Développement suivra
Amicalement a++

avril 28, 2006 7:18 AM  
Anonymous Anonyme said...

28-04-2006 07:17 fr awp ***Swissmetal/T1: EBIT de 2,0 (0,5) mio CHF, bénéfice net 1,1 (0,5) mio CHF voilà le 2 !!!
à suivre le dév.et perspective
Amicalement

avril 28, 2006 7:22 AM  
Anonymous Anonyme said...

Le premier trimestre semble à première vue meilleur que l'an passé !! je te disais quoi hier KARL ...Ebit 3.0 contre 0,5 et bénéf.1,1 contre 0,5
Amicalement

avril 28, 2006 7:28 AM  
Anonymous Anonyme said...

¦karl

Voilà je termine l'année 2005 est moins bonne ! et 2006 les 3 pre. mois sont en avance sur 2005 , MH va vous dire que la restructuration porte ces fruits
Amicalement

avril 28, 2006 7:30 AM  
Anonymous Anonyme said...

Joseph Deiss a rencontré les parties et nommé un médiateur. Ce faisant, il a déjà outrepassé ses compétences, car ce n'est PAS ce qu'on attend de lui, ni d'aucun des conseillers fédéraux!
Et j'espère bien que son remplaçant agira de la même manière, que ce soit avec la Boillat ou n'importe qu'elle autre entreprise du domaine privé!

A part ça, îl est certain que ce qui se passe à la Boillat est dramatique, mais il n'appartient pas aux politiques d'intervenir dans ce domaine.

avril 28, 2006 7:31 AM  
Anonymous Anonyme said...

Je suis vraiment soulagés de savoir que la porte est revenue.
Depuis des mois que je ne dormais plus en pensant à cette porte, c'était devenu le principal de mes soucis.
Bobolet doit être content il peut remettre les gens à la porte.
Au passage je profite de remercier
le médecin et son personnel soignant, qui s'en sont occupés avec amour durant cette longue abscence. Au nom de toutes les portes de la Boillat, merci.
Le bruit cours que certaines portes seront remplacées par des bovistop.

avril 28, 2006 7:33 AM  
Anonymous Anonyme said...

Résultat "satisfaisant" pour Swissmetal en 2005
28.04.2006 - 07:26



Swissmetal a réalisé des résultats satisfaisants l'an dernier. C'est ce qu'annonce le groupe soleurois dans un communiqué ce matin. Le chiffre d'affaires atteint presque 200 millions de francs, en baisse de 3% par rapport à 2004.
Le bénéfice est de près de 3 millions et demi de francs.

Swissmetal rappelle également sa volonté de garantir entre 150 et 200 postes de travail à Reconvilier. Mais ce ne sera possible que si le rythme de la production s'accélère rapidement. /gc

Hé, Gepeto, attention à tes promesses!!!

avril 28, 2006 7:44 AM  
Anonymous jfbo said...

Bravo aux cinq "nominés" de H. Bolls!

Vous avez su résister à de belles promesses, certainement associées à des avantages vous concernant. C'est un très bel acte de solidarité avec vos collègues et tous ceux qui vous soutiennent!

avril 28, 2006 7:45 AM  
Anonymous Anonyme said...

07:45 Swissmetal/Le bénéfice a chuté de 81% en 2005


Dornach/SO (AWP/ats) - Swissmetal a vu sa rentabilité chuter en 2005. Le groupe métallurgique soleurois, empêtré depuis janvier dans un conflit du travail sur son site de Reconvilier (BE), a affiché un bénéfice après impôts de 3,3 millions de francs, soit une baisse de 81% sur un an.

Le chiffre d'affaires brut s'est contracté de 3% à 198,3 millions de francs, a annoncé vendredi Swissmetal en préambule à sa conférence de presse de bilan. La société basée à Dornach a justifié ces reculs par une baisse cyclique de la branche. Mais la conjoncture s'est reprise depuis le début 2006, a-t-elle ajouté.

Concernant la situation de la "Boillat" à Reconvilier, Swissmetal a estimé qu'elle restait "critique". Le groupe a néanmoins réaffirmé son engagement à garantir entre 150 et 200 postes dans le Jura bernois.

Reste que Swissmetal exige que la situation se normalise dans les prochaines semaines. L'entreprise dirigée par Martin Hellweg a prévenu que "Swissmetal n'acceptera pas que les résultats insatisfaisants de Reconvilier mettent en difficulté tout le groupe".

ats/ds

avril 28, 2006 8:19 AM  
Anonymous al said...

selon le rapport annuel 2005 (disponible en anglais au moment d'écrire ces lignes), les réviseurs écrivent:

"Without qualifying our opinion, we draw attention to note 36
“post balance sheet events” which describes the main events
occurring early 2006, namely the strike in the Reconvilier
plant, the acquisition of Busch-Jaeger Metallwerk GmbH,
Lüdenscheid, and the required refinancing."

Un refinancement est nécessaire !!!

avril 28, 2006 8:20 AM  
Anonymous michael collins said...

que sont devenus les 21 cadres qui faisaient le systeme nerveux de la boillat ? combien sont encore dispo

merci de me repondre en gros je ne demande pas de detail

avril 28, 2006 8:20 AM  
Blogger pg said...

Un tout grand bravo aux 5 courageux qui ont refusé leur Wilmaaaarification.
La dignité, sa ne s'achète pas! Car ceux qui en ont ne la vendent pas!!!

avril 28, 2006 9:01 AM  
Blogger un voisin said...

Intéressant, sur le site internet de SM sont disponibles les rapports annuels dans leurs versions anglaise et allemande ... pas en français.
On remarquera aussi que la présentation des chiffres du 1er trimestre est faite avec des moyens bien plus réduits que les précédents ... plus de couleur, de photos, etc.). Où est-ce que pour coller à l'actualité, ils n'ont pas pu tenir compte des délais d'imprimerie. -> à défaut d'agir, on réagit, c'est beau le management moderne et efficace !!!

avril 28, 2006 9:24 AM  
Anonymous Anonyme said...

@Un voisin

Ce n'est pas la seule soc. qui publie les chiffres en allemand et anglais d'accord avec toi pas normal mais regarde Kudelski soc.romande le site est en anglais !!!uniquement
Amicalement

avril 28, 2006 9:39 AM  
Blogger un voisin said...

@ anonyme 09:39

La rubrique existe ... jusqu'à présent tous les rapports étaient mis en ligne dans les trois langues (all, ang, fr) ... et cette fois le français manque ... comme pour retarder les réactions des francophones ... ces agitateurs et meneurs de grève !

avril 28, 2006 9:54 AM  
Anonymous Anonyme said...

Houlà, Swissmetal est effectivement en pleine négociation de refinancement (page 49 du rapport!!!!!) et même si SM pense que cela passera comme une lettre à la poste...



"The strike resulted in a significant loss of customers, and
thus a related decline in sales of products from the Reconvilier site. Consequently, the Reconvilier plant will be operated at a lower capacity. This caused the company to announce the termination of 112 employees on 23 March 2006.
On the one hand, the events in Reconvilier had a negative impact on EBIT; on the other hand the company undertook major efforts to reduce current assets, which had a positive impact on EBIT.
Overall, the Board of Directors assumes that the strike in Reconvilier will have a negative impact on the Swissmetal Group’s profit from operating activities in 2006.
Due to the changed situation and the acquisition of Busch-Jaeger Metallwerk GmbH, Lüdenscheid, the Board of Directors is attempting to refinance the group within due time. Based on discussions with banks, the Board of Directors believes the chances for realizing this refinancing, while not assured, are nevertheless intact.

avril 28, 2006 9:57 AM  
Anonymous Anonyme said...

Pour le rapport en français, Lulu a dit: "la version française du rapport annuel sera disponible ultérieurement".

avril 28, 2006 10:00 AM  
Blogger Karl said...

Tout les documents de Swissmetal sont disponibles en français, y compris le rapport trimestriel. Une seule exception, le rapport annuel 2005. Avouez que c'est tout de même surprenant...

Comme le mentionne Al, le CA de Swissmetal est à la recherche de fonds pour un refinancement. Voir pp. 49, 50 et 57 du rapport 2005, en anglais.

La page 2 du rapport trimestriel de Swissmetal nous indique le prix du rachat de Busch-Jaeger: 9.9 millions de francs.

avril 28, 2006 10:00 AM  
Blogger Karl said...

@Anonyme de 9:57am

Swissmetal dit que le refinanceent a toutes ses chances... Mais le pense-t-il vraiment? Ca ne doit pas aller tout seul, s'ils ne l'ont pas encore obtenu...

avril 28, 2006 10:02 AM  
Anonymous Anonyme said...

Ils ne parlent pas de la manière du financement !attendons de voir si c'est une augmentation de capital ,par l'émis. de nouvelles actions ,ce qui dilue le cour de bourse à voir
Amicalement

avril 28, 2006 10:12 AM  
Blogger Karl said...

Un article sur la démission de J. Deiss dans le JdJ, telle que des personnalités régionales la perçoivent:

http://www.journaldujura.ch/front_article.cfm?id=181671&kap=bta

avril 28, 2006 10:15 AM  
Blogger un voisin said...

Busch-Jaeger fait son aparition sur le site internet de Swissmetall ...
à plusieurs endroits le logo BJ renvoie au site BJ... ça c'est de l'intégration !!!
Cela démontre à l'évidence qu'ils agissent ou plutôt réagissent dans l'urgence. Cela me rappelle une célèbre phrase : on était devant un précipice et on a fait un grand pas en avant.

Ah au fait, qui est le spécialiste de la recapitalisation ? Ally management ... (il faudra augmenter la part des honoraires qui était en 2005 seulement de CHF 141'236)

avril 28, 2006 10:20 AM  
Anonymous Anonyme said...

c'est juste pour dire à Karl qu'aujourd'hui c'est vendredi, pas jeudi. Si si, la semaine arrive au bout!

avril 28, 2006 10:39 AM  
Anonymous Anonyme said...

Bravo.
Respect, admiration, SOLIDARITE aux 5 COURAGEUX qui ont refusés de trahir leur BOILLAT. Quel exemple de dignité et d’humanité pour tous LES BOILLAT et les gents qui les soutiennent, qu’en pense-tu Wilmaaaarrrrrrrrrrrr.

Je suis rempli d’émotion.

Vincent

avril 28, 2006 10:43 AM  
Anonymous Anonyme said...

Il ressort malgré tout du Journal du Jura que Joseph Deiss s'est impliqué dans l'affaire Swissmetal, qu'on le veuille ou non. Rien ne l'y obligeait et d'autres n'auraient pas fait mieux, c'est certain.

avril 28, 2006 10:45 AM  
Anonymous p'titcoucou said...

c'est le printemps....des affichettes fleurissent sur les fenêtres de la Boillat.....en passant je les ai vu, j'ai aussi vu cette semaine que la voiture de Wiiiiilllllmmmmaaarrr est régulièrement encore là à 12h 30 et à 17 h 45, pôôôvre kesce kil doit en faire des heures supp. pour faire tourner cette foutue Boillat...
Courage à tous les Boillat
La Boillat vivra

avril 28, 2006 10:49 AM  
Anonymous Anonyme said...

Sorti tout droit du communiqué de Swissmetal :

"En aucune circonstance, Swissmetal n’acceptera que les résultats insatisfaisants de l’usine de Reconvilier mettent en difficulté tout le groupe et ses sites."

La menace est à peine voilée. Les jours ou au mieux les semaines de la Boillat semblent comptés, si la motivation n'augmente pas. Qu'en pensez-vous?
J'ai l'impression que rien n'arrêtera MH!

avril 28, 2006 10:54 AM  
Anonymous Moi said...

10:51 Swissmetal/2005: EBIT 3,4 (8,4) mio CHF; bénéfice net 3,3 (17,7) mio CHF (dev)


Dornach SO (AWP/ats) - Affrontant des vents contraires, Swissmetal a vu sa rentabilité chuter en 2005. Le bénéfice après impôts du groupe métallurgique soleurois, toujours empêtré dans un conflit du travail sur son site de Reconvilier (BE), a plongé de 81% à 3,3 millions de francs.

Le chiffre d'affaires brut s'est contracté de 3% au regard de 2004, à 198,3 millions de francs, a annoncé vendredi Swissmetal en préambule à sa conférence de presse de bilan. La valeur ajoutée brute, soit le montant du chiffre d'affaires brut diminué de la valeur du métal au coût standard, a affiché un fléchissement de 12% à 103,5 millions.

Le tassement moins affirmé du chiffre d'affaires brut au regard de la valeur ajoutée brute, reflète ainsi la nette appréciation des prix des métaux sur la période sous revue. Mais Swissmetal a souffert d'une concurrence ravivée ainsi que d'une demande faible pour les produits standards.

L'évolution s'est avérée plus favorable du côté du segment des spécialités, dont entre autres les connecteurs. Les autres secteurs principaux, parmi lesquels les produits d'écriture, ont également connu un développement positif.

Le résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (EBIT) a pour sa part dégringolé, passant en l'espace d'un an de 8,4 à 3,4 millions de francs. Jugeant néanmoins la performance "satisfaisante", la société sise à Dornach a justifié ces reculs par une baisse cyclique de la branche.

Le cash-flow issu des opérations s'est inscrit à 21,1 millions de francs, soit 25,7 millions de plus qu'un an auparavant. Mais cette embellie résulte d'une diminution de l'actif circulant net, qui avait été augmenté une année auparavant. En 2005 Swissmetal a investi au total 15,5 millions de francs, notamment dans la construction d'une nouvelle presse à extrusion sur le site de Dornach.

Sur l'année sous revue, l'effectif du groupe s'est réduit de 5% à 768 emplois à plein temps. Si les marchés des produits semi-finis ont affiché une embellie en ce début d'année, Swissmetal n'en n'a guère tiré profit, en raison de la grève qualifiée d'"illégale" qu'ont entreprise les employés de l'usine Swissmetal Boillat à Reconvilier.

Ainsi, de janvier à mars, la valeur ajoutée brute réalisée sur le site du Jura bernois a chuté de 44% par rapport au 1er trimestre 2005, à 8,7 millions de francs. Pour mémoire, Swissmetal a fait partiellement marche arrière en réduisant de 30 le nombre de licenciements prononcés fin mars à l'usine "Boillat", ces derniers passant de 111 à 81.

De janvier à mars, le résultat après impôts, qui ne comprend pas celui de l'entreprise allemande Busch-Jaeger dont l'acquisition a été annoncée en février, s'est néanmoins amélioré, passant en un an de 0,5 à 1,1 million de francs. Le chiffre d'affaires brut, toujours hors consolidation de la société d'outre-Rhin, s'est porté à 48 millions de francs.

Evoquant un premier trimestre "mitigé", Swissmetal relève aussi dans son rapport annuel que le mouvement social sur son site du Jura bernois, pour l'heure suspendu dans le cadre de la médiation de Rolf Bloch, ainsi que le rachat de Busch-Jaeger, pèsera sur les résultats 2006. Le groupe étudie en conséquence un nouveau refinancement.

Si le conseil d'administration estime sur la base de ses premières discussions avec les banques que la réalisation de cette opération n'est pas acquise, il considère néanmoins ses chances comme intactes.

La situation de la "Boillat" demeure pour sa part critique, selon Swissmetal. Réaffirmant son engagement à garantir entre 150 et 200 postes dans le Jura bernois, Swissmetal exige que la situation se normalise dans les prochaines semaines. L'entreprise dirigée par Martin Hellweg prévient qu'elle "n'acceptera pas que les résultats insatisfaisants de Reconvilier mettent en difficulté tout le groupe".

ats/rp

avril 28, 2006 10:58 AM  
Anonymous Anonyme said...

Bizarre ce silence quant au refinancement, héhé, comme si les gens n'allaient pas prendre connaissance du rapport de gestion.

Et le refinancement sera encore un peu plus délicat (non il n'y a pas que les coûts induits par ces têtes dures de Reconvilier (grr ces Churassiens), mais les coûts environnementaux auxquels SM ne va pas couper et là ce sont des dizaines de millions et non pas les montants ridicules qu'ils ont provisionné (normalement 2/3 à charge de SM, 1/3 collectivité publique). Et... l'étude environnementale va également être faite dans le courant de cette année à Reconvilier (dit le rapport) pour laquelle seul le coût de l'étude a été provisionné.

avril 28, 2006 11:26 AM  
Anonymous Anonyme said...

"En aucune circonstance, Swissmetal n’acceptera que les résultats insatisfaisants de l’usine de Reconvilier mettent en difficulté tout le groupe et ses sites."

J'aime bien cette phrase... et que veut faire SM? Elle a largement prouvé son incapacité à faire sans les Boillat. Elle n'a pas d'autre choix que de négocier. Tenez bon!

avril 28, 2006 11:31 AM  
Blogger un voisin said...

J'aime aussi bien cette phrase, elle est un aveu de la dépendance de Swissmetal par rapport à la Boillat.
Par une phrase qui se veut autoritaire, elle montre l'impuissance de la direction. Il ne suffit pas de dire et de menacer pour que le problème soit immédiatement résolu. Martinou commence à le savoir :
- BJ est capable de livrer les clients à la place de la Boillat ... ils attendent toujours d'être livrés ...
- Faire tourner la Boillat sans les cadres et avec un effectif réduit est possible ... Henri Bols cherche toujours la solution ... et il pourra chercher encore longtempts ...
Quand à la menace ... on la connaît déjà ... dans la NZZ il parlait de "plutôt déménager sa tréfilerie".
Dire que l'on a le pouvoir est la manière la plus facile de cacher son impuissance face aux événements.

avril 28, 2006 11:44 AM  
Blogger un voisin said...

Mais aussi

Evoquant un premier trimestre "mitigé", Swissmetal relève aussi dans son rapport annuel que le mouvement social sur son site du Jura bernois, pour l'heure suspendu dans le cadre de la médiation de Rolf Bloch, ainsi que le rachat de Busch-Jaeger, pèsera sur les résultats 2006. Le groupe étudie en conséquence un nouveau refinancement.

Si le conseil d'administration estime sur la base de ses premières discussions avec les banques que la réalisation de cette opération n'est pas acquise, il considère néanmoins ses chances comme intactes.


... mais tout va bien !!!

avril 28, 2006 11:56 AM  
Anonymous bon appetit said...

@ ceux et celles qui avaient perdu l'envie,
Il n'y a rien au monde de meilleur que de manger des nouilles au beurre
devant un gros ordinateur
quand il tompe des managers...

@ tous les agneaux
Si l'action ne chute pas bientôt, il faudra bien que le loup finisse par sortir du bois.

avril 28, 2006 12:03 PM  
Anonymous Golden boy said...

@ Karl,

Rachat de BJL 9.9Mio ????????????

Chiffre d'affaire au 1er trimestre de 25Mio avec une VAB de 14.7Mio !

Et les 60 Mio proposé pour la reprise de la Boillat on été jugé sous-évalué ?????

Non de bleu !!!
La reine BJL valant ça, 1.- devrais suffire pour acquérir la Boillat, non Martinou ??

Comme le dit si bien l'encadré qui termine tout communiqué de presse :
Nous (SM) sommes le leader mondial !

Je traduis: La Boillat est la leader mondiale !!!!!!!!

On est les Champions, on est les Champions... on est , on est, on est les Champions !!!!!


Le top de l'histoire, c'est qu'il existera TOUJOURS un moyen de coincer un malhonnête, un bandi, un dictateur, un menteur.
Seul problème : Le faire savoir au monde entier.

Bon appétit

avril 28, 2006 12:15 PM  
Anonymous ju+pao said...

Un JOYEUX ANNNIVERSAIRE à notre PAPA!!! Et passe une bonne journée malgrés la situation de la BOILLAT!!! BISOUS on t'aime fort!

avril 28, 2006 12:16 PM  
Blogger solidarnoch said...

"En aucune circonstance, Swissmetal n’acceptera que les résultats insatisfaisants de l’usine de Reconvilier mettent en difficulté tout le groupe et ses sites."

C'est un aveu d'impuisance. Les résultats insatisfaisants sont du ressort.
1. du licenciement de 21 cadres.
2. du licenciement de 121 personnes.
3. de l'incapacitée de gérer l'entreprise avec les cadres actuelles.
4. de continuer le l'avant avec une logique d'entreprise déplorable.
5. de ne pas reconnaitre ses erreurs.
La seul façon de faire repartir l'usine de Reconvilier c'est de rembaucher tous les cadres et ouvriers d'avant la gréve, mais il ne veulent pas revenir en arriére tellement il sont orgueilleux.

avril 28, 2006 12:17 PM  
Anonymous Poivre said...

@pauvre diable

1 tape dans la main !

bisounours et joyeux anniversaire

t'es un "juste", vraiment..

avril 28, 2006 12:32 PM  
Anonymous candide(ate) au conseil fédéral said...

@utilisateur anonyme de avril 28, 7:31 AM
"...A part ça, il est certain que ce qui se passe à la Boillat est dramatique, mais il n'appartient pas aux politiques d'intervenir dans ce domaine."

Bon sang, pourquoi gâcher une journée par des inepsies pareilles?
J'étais heureuse ce matin en me levant; j'ai pris mon p'tit déj, j'ai contemplé les oiseaux, les petites fleurs qui poussent, les comptes de SM, le blog de Karl, et hop, à 7h31 la douche froide...:"...il n'appartient pas aux politiques d'intervenir dans ce domaine (parlant de Deiss).
"Politique, du grec polis, relatif à la cité, au gouvernement de l'Etat."
C'est en Helvétie qu'on n'attend rien d'un conseiller fédéral joliment payé, sinon qu'il se drape dans un consensus mou
Gouverner, c'est prévoir! C'est prévoir et inciter à légiférer sur des sujets sensibles, comme le patrimoine industriel, entre autres. C'est prévoir que des prédateurs en tous genres vendraient père et mère pour se bâtir une fortune, et bien pire encore.
Si Saint Joseph (Deiss) n'a pu trouver une solution pour LA BOILLAT, il pouvait invoquer Saint-Antoine, patron des choses (causes) perdues. (D'accord c'est une ironie de mauvais goût, mais c'est parce que je suis fâchée). ;-(

@utilisateur anonyme de avril 28, 10:45 AM
"...Il ressort malgré tout du Journal du Jura que Joseph Deiss s'est impliqué dans l'affaire Swissmetal, qu'on le veuille ou non. Rien ne l'y obligeait et d'autres n'auraient pas fait mieux, c'est certain.

Non,mais je rêve... Debout citoyen!
Dormeeeeeeeez chers conseillers fédéraux (et conseillère fédérale), le bon peuple se débrouille pour nouer les deux bouts à chaque fin de moi , et vous , vous contemplez l'Aar qui coule, car c'est bien connu: pour les nantis la vie est un long fleuve (bernois) tranquille.
J'espère vivement qu'il y aura quelques Guillaume Tell dans les manifestations du 1er mai, sinon saint-Christoph (Blocher) aura encore de belles heures devant lui. mrd alors!

avril 28, 2006 12:40 PM  
Anonymous dollarus said...

Bravo pour l'édito, Karl. Le dernier paragraphe, lol, j'en rajoute une couche. Vive la mondialisation !

Ch€r Jo$€ph, tu a$ toujour$ €t€ trop comp£ai$ant pour d€$ rai$on$ qu€ nou$ n'avon$ pa$ €u £a chanc€ d€ connaîtr€. €n tant qu€ mini$tr€ d€ £'€conomi€ du pay$, tu t'€$ i££u$tr€ par ton impui$$anc€ con$€ntant€, qu€ c€rtain$ mi£i€ux n€ ri$qu€nt pa$ d€ t€ r€proch€r.

avril 28, 2006 12:42 PM  
Anonymous Anonyme said...

Belle crise de nombrillisme! Vous croyez donc tous que sans la Boillat, le monde va s'arrêter de tourner, les avions vont s'arrêter de voler et... que nous devrons tous écrire au crayon à papier parce qu'il n'existera plus de mines de stylos?
Faut arrêter un peu de rêver. La disparition d'une boîte de 300 employés... ce n'est pas la fin du monde. Certainement pas la fin de Swissmetal non plus!

avril 28, 2006 1:00 PM  
Anonymous Rigueur said...

à 12:15:05 et à CHF 16.75, il y a une transaction de 40000 actions Swissmetal.
Que la police de la bourse surveille bien cette valeur!

avril 28, 2006 1:01 PM  
Blogger un voisin said...

- Besoin de liquidités ?
- Le conflit avec la Boillat coûte cher à Swissmetal ?

>> Une solution simple existe : des repreneurs se sont annoncés pour racheter La Boillat !

avril 28, 2006 1:05 PM  
Anonymous Nounours said...

et bien, voilà un copain qui revient...
il y avait un moment qu'on avait plus droit aux trolls.On commençait à avoir l'ennui !

Salut anonyme de 1:00 PM, ton courage t'honore, tu aurais au moins pu trouver un pseudo du style :

collabo
larbin
égoïste
transgénique
ou troll tout simplement.

Bon après-midi mon coco !

avril 28, 2006 1:09 PM  
Anonymous Troll et bus 2 said...

@ anonymes de 13h,

D'accord avec vous...
Mais alors, pourquoi ils attendent encore pour la fermer cette Boillat ?
Hein ? J'attends votre réponse, très cher !

Comment vous interprêtez le fait qu'il faille recapitaliser ?
La grève n'a rien coûté à SM, il n'ont pas payé les SALAIRES !!!
Et comme ce n'est pas un site profitable, de ce que vous dites, ça les a empêché d'en perdre !!!!

Encore une bonne occasion de perdue de rester à la niche petit chien-chien !!!

avril 28, 2006 1:16 PM  
Anonymous michael collins said...

je vais vous dire les gars, au pire MH a acheter l'image, la technique meme si il ne peuvent pas la reproduire ils s'en foutent
c'est comme le blog, on pose des question et personne ne repond

allez ABE salut

avril 28, 2006 1:16 PM  
Anonymous Anonyme said...

On remarque ici une "poussée de trolls" à CHAQUE nouvelle info très importante.

C'est typique!

Que celui de 1:00 soit superbement ignoré, afin que le monde tourne!

Salut à toutes et tous, chers Boillats et bloggueurs réunis.

LA BOILLAT VIVRA!

avril 28, 2006 1:18 PM  
Anonymous Anonyme said...

@Michael Collins
Tu as parfaitement raison il semble qu'il y a suffisament de monde ,sur le blog et pour les soutenirje partage ton opinion
ABE SALUT

avril 28, 2006 1:19 PM  
Anonymous pascale said...

@papa de ju+pao
Joyeux anniversaire.....
il est bien loin le temps de l'insouciance des jeux de la Combe-AUbert et de la rue du nord

avril 28, 2006 1:28 PM  
Anonymous pascale said...

@papa de ju+pao
Joyeux anniversaire.....
il est bien loin le temps de l'insouciance des jeux de la Combe-AUbert et de la rue du nord

avril 28, 2006 1:28 PM  
Anonymous Martinou qui n'a plus de Sous said...

cher Actionnaire qui êtes quelque part,
Que votre Nom soit appliqué au mur,
Que votre transfert arrive,
Que votre destin soit fait dans notre Groupe comme à la Boillat,
Donnez-nous aujourd'hui les Millions pour une année,
Remettez-nous de nos Dettes comme Nous les remettrons à ceux qui nous les bouffent,
Pardonnez-Nous nos Imbécilités comme nous ne pardonnerons pas aux ouvriers de la Boillat,
Ne vous abreuvez pas aux bistrots, mais payez nos frais de déplacements,
Et ne nous soumettez pas à cette bande de Rconbeuz,
Car c'est à vous qu'appartient La Boillat et pas à Moi!

Atchoum.....Santé! Prospérité!

buvez, vous serrez considérés.

avril 28, 2006 1:43 PM  
Anonymous jfbo said...

anonyme (?) 1.00 pm

je cite:

"...parce qu'il n'existera plus de mines de stylos..."

Ne vous en faites donc pas, mon cher, il existera bien une ou l'autre mine de sel!

avril 28, 2006 1:43 PM  
Anonymous paddy said...

@pauvre diable

Bonani

avril 28, 2006 1:51 PM  
Anonymous Anonyme said...

RSR, le 12:30, commentaire de Fabrice Godiano
http://info.rsr.ch/fr/rsr.html?siteSect=100&bcid=417214&bcItemId=6667712
TSR, page d'info, avec comme toujours, le lien vers le blog:
http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=200001&sid=6666591
Merci à l'ATS pour ce bon compte-rendu.
Merci et bravo à Karl, aux Boillat et aux bloggueurs pour la constance, le sérieux et le talent, jamais démentis sur ce blog depuis plus de trois mois.

LA BOILLAT VIVRA, VIVE LA BOILLAT!

avril 28, 2006 2:07 PM  
Anonymous noix de coco said...

Troll de 1H00
Il ne faut pas confondre mine de stylos et pointes de sel.
Il y a aussi le pommier qui produit des pommes, l'arbre à cames qui produit des cames.
Le fruit de ton raisonnement tombe sûrement du Balobab.

avril 28, 2006 2:08 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ anomyme de 0100

Encore un qui rêve en se regardant dans un miroir!

avril 28, 2006 2:11 PM  
Anonymous Anonyme said...

http://www.swissquote.ch/cgi-bin/redirector/go?cb&ums&self&f


Swissmetal: retour à la normale à Reconvilier ces prochaines semaines (CEO)

UMS Usines Métallurgiques Suisses Holding SA (Swissmetal) confirme sa volonté de mettre en oeuvre son concept industriel. Le groupe est dans les délais avec ses projets stratégiques a confirmé Martin Hellweg, CEO, en conférence de presse de bilan à Zurich vendredi.

De plus l'usine de Reconvilier, théâtre de la grève, doit revenir à son état normal. Et cela devra se faire dans l'espace de semaines et non de mois. Si ce n'est pas possible, d'autres alternatives seront recherchées a dit M. Hellweg. Interrogé à ce propos, le président du conseil d'administration Friedrich Sauerländer n'a pas donné de réponse.

avril 28, 2006 2:20 PM  
Anonymous Anonyme said...

@jfbo
Salut à toi lecteur averti et fidèle.
Démapérisation = sapérisation
Alors sapérisons gaiement.

avril 28, 2006 2:23 PM  
Anonymous A+ said...

Zürich (AWP) - UMS Usines Métallurgiques Suisses Holding SA (Swissmetal)
confirme sa volonté de mettre en oeuvre son concept industriel. Le groupe est dans les délais avec ses projets stratégiques a confirmé Martin Hellweg, CEO, en conférence de presse de bilan à Zurich vendredi.
De plus l'usine de Reconvilier, théâtre de la grève, doit revenir à son état normal. Et cela devra se faire dans l'espace de semaines et non de mois. Si ce n'est pas possible, d'autres alternatives seront recherchées a dit M. Hellweg.
Interrogé à ce propos, le président du conseil d'administration Friedrich
Sauerländer n'a pas donné de réponse.

avril 28, 2006 2:23 PM  
Anonymous troll et bus 1 said...

@ michael collins

Pour les 21 cadres quelques uns ont trouvé un nouvel emploi.
Le reste est à disposition mais plus trop longtemps.

Salutations


coucou wilmar

avril 28, 2006 2:38 PM  
Blogger Karl said...

@Michael Collins

Les 21 cadres sont toujours licenciés, et sans propositions de réengagement. Certains ont retrouvé un emploi, et d'autres restent à disposition. Désolé que mon silence (parmi d'autres) vous blesse.


@Anonyme de 13:00pm

Si vous étiez un Boillat, la tragédie qui se nous autour de Swissmetal serait plus importante que celle de Swissair. Car vous la vivriez de l'intérieur, et ce serait, pour vous comme pour les Boillat, la fin d'un monde. 300 emplois, ou 2000 emplois, vu de l'extérieur, et de très loin, ce n'est pas la même chose. Mais vu de l'intérieur, quand vous faites partie des 300, le minimum est d'accorder la plus grande importance à ça.

Il faut avoir un mode de pensée très surprenant, et peu au fait des réalités humaines, pour prétendre que, du moment que Swissair a été perdue, on ne devrait pas se révolter contre la destruction de la Boillat, parce que ce serait, selon vous, moins grave...


@Pauvre diable

Bonne fête ;-)


@Tous

Swissmetal, sous les apparence de la dureté, prend un ton suppliant... Tout le monde ici l'a relevé.

Hypothèse:

Swissmetal a besoin d'un refinancement, qui a l'air de peiner à venir. Et si c'était parce que les banque refusent de refinancer tant que la Boillat n'aura pas retrouvé un fonctionnement normal?

avril 28, 2006 2:56 PM  
Anonymous Anonyme said...

@anonyme de 01.00
tu devrais t'associer avec l'ingenieux Jepeto, qui fait preuve
du même synisme. Total imcompétents
mais un jour la roue tournera...

avril 28, 2006 3:22 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ karl

Que le refinancement dépende du dénouement du conflit à Reconvilier, c'est clair et nettement exprimé par les mots:
"il considère néanmoins ses chances comme intactes."

MH avait dit que SM pourrait tenir 3 mois sans trop de dommages, nous y sommes. Donc maintenant, c'est vraiment quitte ou double, d'où d'ailleurs la nette augmentation de pression sur les employés Boillat.

A mon avis, le conseil s'est fixé jusqu'à fin mai au plus tard pour "assainir", d'où le report de l'AG à fin juin (avec l'hypothèse dans la foulée d'une augmentation de capital si la situation est allée dans le sens voulu). MH a déjà un bon mois de retard dans la mise en place de sa stratégie... et comme l'expert semble à la fois pressé et en même temps prend le temps de la réflexion, MH a du mal à avaler sa salive.

avril 28, 2006 3:31 PM  
Anonymous Anonyme said...

Belle crise de nombrillisme! Vous croyez donc tous que sans la Boillat, le monde va s'arrêter de tourner, les avions vont s'arrêter de voler et... que nous devrons tous écrire au crayon à papier parce qu'il n'existera plus de mines de stylos?
Faut arrêter un peu de rêver. La disparition d'une boîte de 300 employés... ce n'est pas la fin du monde. Certainement pas la fin de Swissmetal non plus!

avril 28, 2006 3:45 PM  
Anonymous al said...

@ Karl

"Swissmetal a besoin d'un refinancement, qui a l'air de peiner à venir. Et si c'était parce que les banque refusent de refinancer tant que la Boillat n'aura pas retrouvé un fonctionnement normal?
"

D'accord avec toi Karl, mais je ne suis pas sûr qu'un fonctionnement correct de Boillat soit suffisant.

Le principal problème de SM est sa Direction qui n'est plus crédible.

Le fait que MH et FS aient acheté BJL sans disposer des finances pour le faire est à mon avis suffisant pour les accuser de gestion déloyale.

Acheter d'abord, financer ensuite est irresponsable et suicidaire.

Aussi riches soient-elles, les banques n'ont pas l'habitude de balancer le fric par les fenêtres.

La faillite initiale de BJL avait été causée par le refus d'une banque allemande de renouveler un prêt. Les actionnaires ont dû finalement passer à la caisse en 2004 pour refinancer tout le Groupe.

Ca n'a pas duré longtemps...

Ce qui doit faire peur aux banques c'est que MH continue son plan à marche forcée (achat de la presse, construction d'une usine en Inde, etc.), qu'il n'y pas d'entrée d'argent frais (pas de prod, pas de commande) et que le coût de la décontamination du site de Dornach n'est pas connu.

De plus, une banque commence par étudier la moralité (volonté de rembourser) et la réputation du client avant de lui avancer 1 franc...

Comme personne n'imagine voir MH encore très longtemps à la tête de SM, ses promesses de rembourser le prêt ne vaudront pas grand chose aux yeux des banquiers.

MH s'est fait traité de menteur par des clients, par les employés, par des politiques dans la presse locale et nationale... et sur le blog !

Ca semble mal parti
pour obtenir un crédit (rime).

avril 28, 2006 3:46 PM  
Anonymous bloggeur fou said...

Bonjour tout le monde,

@ Karl:

d' accord pour l'hypothèse, mais comment comprendre les mots suivants:

"Si ce n'est pas possible, d'autres alternatives seront recherchées a dit M. Hellweg.
Interrogé à ce propos, le président du conseil d'administration Friedrich
Sauerländer n'a pas donné de réponse."

en sachant que Fridou ou Martinou ne donnent pas de réponses directes aux questions de ce genre?

On sait comment ils fonctionnent, ils font des insinuations,et ensuite, ils assènent les coups assassins.

J'ai beau ne pas être de la Boillat et savoir que le monde tournerait aussi sans Swissmetal,je ne peux pas m'empêcherde penser à tous ceux que cette situation fait souffrir.

Bon courage et que Dieu vous protège tous.

avril 28, 2006 3:47 PM  
Anonymous Anonyme said...

http://www.romandie.com/infos/news/200604281545090AWPCH.asp

Swissmetal a souffert d'une conjoncture difficile en 2005 (synthèse)
Zurich (AWP/ats) - Affrontant des vents contraires, Swissmetal a vu sa rentabilité chuter l'an passé. Les marchés se sont repris au 1er trimestre 2006 mais le conflit sur le site de Reconvilier (BE) a empêché le groupe métallurgique soleurois d'en tirer la pleine mesure.

Si l'ensemble de la branche métallurgique a vécu un exercice 2005 difficile, ''nous sommes néanmoins parvenus à faire face de manière tout à fait passable'', a commenté vendredi à Zurich Martin Hellweg, le patron de Swissmetal. Et depuis le début de l'année, le secteur connaît un cycle de forte
croissance.

Mais le groupe sis à Dornach (SO) continue de faire face à la faible productivité du site de Reconvilier, dont les employés ont entamé une grève à fin janvier, avant de la suspendre après 30 jours dans le cadre de la médiation de Rolf Bloch. Chaque jour, pas moins d'une soixantaine d'employés du site du Jura bernois sont en arrêt maladie.

Evoquant le processus du travail en continu, M. Hellweg a relevé que ce taux d'absentéisme faisait penser à l'existence d'''une véritable équipe maladie''. Mais toutes les choses ont une fin, a averti Friedrich Sauerländer, président du conseil d'administration de Swissmetal.

Selon la direction, le coût de la grève oscille entre 1 et 2 millions de francs. Les dirigeants du groupe soleurois, qui jugent celui-ci financièrement solide, ne veulent plus attendre des mois. Réaffirmant son engagement à garantir de 150 à 200 postes dans le Jura bernois et son refus de vendre l'usine, M. Sauerländer a exigé que la situation se normalise ces prochaines semaines.

En réduisant de 30 le nombre de licenciements prononcés fin mars à la ''Boillat'', ces derniers passant de 111 à 81, Swissmetal a fait preuve de flexibilité, a-t-il ajouté. Swissmetal ''n'acceptera pas que les résultats insatisfaisants de Reconvilier mettent en difficulté tout le groupe''.

Sur ce dernier site la valeur ajoutée brute, soit le montant du chiffre d'affaires brut diminué de la valeur du métal au coût standard, a chuté entre janvier et mars 2006 de 44% par rapport au 1er trimestre 2005, à 8,7 millions
de francs. A Dornach, elle s'est accrue de 13% à 13,9 millions de francs.

Chez Busch-Jaeger, acquise en pleine grève à Reconvilier pour 9,9 millions de francs et une reprise de dettes de 14,8 millions de francs, la valeur ajoutée
brute a bondi de 33% à 10,4 millions. Celle du groupe, hors consolidation de la société allemande, s'est tassée de 18% à 22,6 millions de francs et le chiffre d'affaires brut de 8% à 48 millions.

Le résultat après impôts s'est néanmoins amélioré, passant en un an de 0,5 à 1,1 million de francs. Le résultat opérationnel (EBIT) a aussi augmenté, en un an de 0,5 à 2 millions. Une performance qui reflète toutefois des ventes de
métal, qui ont apporté un revenu supplémentaire de 5,7 millions
, a indiqué Yvonne Simonis, cheffe des finances de Swissmetal.

Pour la suite de l'exercice, tant le mouvement social dans le Jura bernois que le rachat de Busch-Jaeger, pèseront sur les résultats. Le groupe étudie un
nouveau refinancement, sur lequel M. Hellweg n'a pas souhaité livrer de détails.

Quant à l'exercice 2005, il a clôturé sur un bénéfice après impôts de 3,3 millions de francs, en chute de 81% au regard de 2004, année durant laquelle le résultat avait toutefois bénéficié d'éléments exceptionnels. L'EBIT a aussi dégringolé, passant en l'espace d'un an de 8,4 à 3,4 millions de francs. Le chiffre d'affaires brut s'est contracté de 3% à 198,3 millions de francs.

Swissmetal a notamment souffert d'une concurrence ravivée ainsi que d'une demande faible pour les produits standards. Sur l'année sous revue, l'effectif du groupe s'est réduit de 5% à 768 emplois à plein temps.

avril 28, 2006 3:56 PM  
Anonymous Anonyme said...

En clair, Swissmetal a été nettement déficitaire l'année passée sur la partie industrielle!!!!!!!!!!!!!!

avril 28, 2006 3:59 PM  
Anonymous Anonyme said...

Oups, pardon c'est de BJ dont il s'agit.

avril 28, 2006 4:05 PM  
Anonymous Anonyme said...

BJ a été rachetée à 9,9 millions de francs et une reprise de dettes de 14,8 millions, soit au moins 25 millions.

avril 28, 2006 4:06 PM  
Anonymous golden boy said...

Faut recapitaliser ?

Les investisseur-repreuneurs Boillat sont les bienvenus !!

A la hauteur ou va se faire se re-sousous-tage de SM, vous êtes garanti d'avoir la majorité absolue dans l'actionnariat ET au CA.

Merci de vous servir, vous y êtes cordialement invité !!!

avril 28, 2006 4:18 PM  
Anonymous pat d'rat port said...

Réponse de Lucie Lusa à une demande d'obtenir le rappport en français:
_____

Cher Monsieur,
Comme il est indiqué dans le mail: Veuillez trouver en annexe le communiqué de presse publié aujourd'hui et l'aperçu du premier trimestre 2006 (la version française du rapport annuel sera disponible ultérieurement sur notre site web www.swissmetal.com)

Merci de votre compréhension

Meilleures salutations / Freundliche Grüsse / Best regards

Lucie Lusa
Corporate Communications & Marketing Manager
_____

La diffusion du rapport en allemand et en anglais mais pas en français est donc volontaire (ce n'est pas une erreur de manipulation).

Deux possibilités :
** pas eu le temps de traduire : bof!
** volonté de privilégier les commentaires des alémaniques par rapport à la romandie plus critique .

avril 28, 2006 4:35 PM  
Anonymous Anonyme said...

Bon je rerectifie ce que j'ai dit:

la partie indiquant:

Le résultat après impôts s'est néanmoins amélioré, passant en un an de 0,5 à 1,1 million de francs. Le résultat opérationnel (EBIT) a aussi augmenté, en un an de 0,5 à 2 millions. Une performance qui reflète toutefois des ventes de
métal, qui ont apporté un revenu supplémentaire de 5,7 millions, a indiqué Yvonne Simonis, cheffe des finances de Swissmetal.






signifie bel et bien que Swissmetal a enregistré une perte au premier trimestre de cette année. Ce paragraphe reprend en partie le communiqué SM qui avait omis de signaler le gain (essentiel) sur la vente de matières premières comme raison d'un résultat aussi "étonnant". Le premier trimestre s'est donc bien soldé par une perte de plus de 3 millions de francs.

avril 28, 2006 4:44 PM  
Blogger Karl said...

Une "équipe maladie"... On aura tout lu, décidément. Quand on entend parler du comportement de ce tortionnaire d'Henri Bols, dont la direction, en lui réaffirmant son soutien, se rend complice, on ne se demande plus pourquoi tant de gens ne parviennent plus à travailler. La surprise vient plutôt du fait, à mon avis, qu'autant de gens trouvent encore la force de venir tous les jors à la Boillat.

@anonyme de 4:06Pm

Merci pour la rectification. Ce détail m'avait échappé. Quand on sait qu eBJL est capitalisé à hauteur de 1,2 millions d'euro... On se pose des questions.


@Al

Merci pour ces remarques, que je garde en mémoire pour l'"édito" ;-)


@Bloggueur fou

Swissmetal, depuis quelques semaines déjà déjà, menace à l'interne de fermer la Boillat. Il s'agit là, publiquement cette fois, de la même menace. Cependant, on voit mal comment une femreture de la Boillat permettrait d'améliorer les chiffres de Swissmetal, même si Swissmetal déplaçait les machines de la Boillat chez BJL. En fait, cette menace a pour objectif de forcer les Boillat à abandonner leur lutte, parce que de la Boillat dépend Swissmetal en entier.


@Tous

Si quelqu'un trouve une vidéo de la conférence de presse... La tête de Martinou doit être intéressante à regarder.

avril 28, 2006 4:44 PM  
Anonymous pauvre diable said...

Pour la traduction en français la LULU attend que le blog de Karl la fasse.

Coucou LULU
Coucou Wilmar

@tous
Merci pour vos voeux.

@ju+pao
Gros bisous d'un papa qui vous aime.

avril 28, 2006 5:04 PM  
Anonymous p'titcoucou said...

Concernant le mobbing, je crois que les bureaux d'aide au victimes s'occupent aussi de ce genr d'abus. Il y en a un à Bienne. Ayant du demander leur service dans un autre domaine, je peux vous dire qu'ils sont efficaces et de bons conseils. Ils ont su nous accompagner dans des moments difficles et délicats.
Je pense que les ouvriers de la Boillat au vu de ce qu'ils subissent ont suffisamment de motifs pour les consulter. Pour info voici comment les contacter

Service
d'Aide aux victimes
rue de l'Argent 4
2502 Biel/Bienne
Téléphone
032 322 56 33
Fax
* 032 323 83 03
E-Mail
sav@centrelavi-bienne.

avril 28, 2006 5:19 PM  
Anonymous Anonyme said...

@golden boy
Cette fois ça chie dans le ventilo.
BIC commence à s'inquiéter.
Le 10 tonnes aura au moins craché durant une semaine, juste le temps de la visite des huiles de chez BIC. La semaine prochaine on nous expliquera, y a plus de matière on peut rien faire.

avril 28, 2006 5:26 PM  
Anonymous Anonyme said...

@pauvre diable
Que la fête soit belle pour toi et ta famille.

avril 28, 2006 5:30 PM  
Anonymous Anonyme said...

Evidemment, si SM a réalisé un bénéfice de 5,7 millions sur la vente de matières premières, les stocks ont fondu...

avril 28, 2006 5:32 PM  
Blogger chtite fourmi said...

@ Karl
Non la cassette vidéo n'est plus disponible, elle a été envoyée pour être primée au festival d'Avoriaz!! ;-))
@ pauvre diable tous mes voeux

avril 28, 2006 5:53 PM  
Anonymous Rigueur said...

@ al ( avril 28, 2006 3:46 PM)

Tes analyses m'ont beaucoup plu! Merci!!!
Cependant, est-ce que c'est vraiment la perception de tout le monde, vivant très loin de ce conflit, surtout la communauté financière zurichoise dans son ensemble?

Est-ce suffisant d'avoir la certitude qu'aucune banque ne veut prêter l'argent à MH?
Est-ce une gestion déloyale n'appelle pas des gestionnaires de fortune/fonds de placement/Hedge funds déloyaux?

Comprenez moi les gars, je voudrais tellement être sûr du début de la fin de MH et de sa bande.
Je veux savourer la débâcle de MH sans rien rater les gars!

avril 28, 2006 6:21 PM  
Anonymous Anonyme said...

s'est facile de faire du bénéf si tu vends tout les stocks .mais il faut bien en acheter pour produire ! avec quel argent, ils ne paient plus rien.courage à vous tous ils sont tantôt à point ,ne cèdés pas sous la menace.Swissmétal reconvilier mourra ,mais LA BOILLAT TANTOT VIVRA . Bon week -end à vous.

avril 28, 2006 6:22 PM  
Anonymous A+ said...

@ anonyme 6:22 PM

Il n’est pas impossible que ce stock de matière première ait été vendu à BJ. En rachetant les actifs et passifs de BJ, SM récupère ce stock qui pourra être revendu une 2° fois !

Dans une holding il doit être facile de ventiler des charges et des produits entre les différents sites selon les résultats que l’on veut obtenir.

avril 28, 2006 6:37 PM  
Anonymous Anonyme said...

M. Hellweg a relevé que ce taux d'absentéisme faisait penser à l'existence d'''une véritable équipe maladie''.

Martinou a dû parler de ses fidèles - comment avez-vous pu penser qu'il parle des Boillats ?

Tz tz tz

avril 28, 2006 6:44 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ michael collind:

Pour te répondre, pour les 21 cadres, la grande partie ont retrouvé un nouvel emploie.
Presque tous ont refusé de revenir travailler avec Martimou! sauf un?... (avec un contract spécial pour aprês les vacances)
Salutations,

avril 28, 2006 7:47 PM  
Anonymous buck fush said...

Une équipe de malade accuse la Boillat d'avoir une équipe maladie.

avril 28, 2006 8:33 PM  
Anonymous Anonyme said...

Aliiiiiinnnnnnnnnnnnnnneeeeeeeeeee!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

avril 28, 2006 10:24 PM  
Anonymous troll et bus 2 said...

60 malades,
- Barbichette
- Le Branlou
- Déclin
- 1/2 Chaperon rouge

= 56.5 !

avril 28, 2006 10:38 PM  
Anonymous Grand-mère said...

Si l'information donnée par Karl est juste, à propos de l'assemblée du personnel qui serait convoquée mardi pour accepter la nouvelle "stratégie", il faut absolument suivre le conseil de Karl: VOTEZ TOUS BLANC, c'est le seul et bon moyen de résister au honteux mobbing dont vous êtes l'objet. De plus, est-ce que vous avez besoin d'Unia pour déposer plainte ??
COURAGE A TOUS, TENEZ BON, et s'il faut venir vous soutenir, actionnez les portables!

avril 28, 2006 11:17 PM  
Anonymous Anonyme said...

Pourquoi faut-il UNIA pour déposer plainte ?? est-vous sous tutelle !!non mais je rêve
Dormez bien et oui le vote blanc c'est parfait

avril 28, 2006 11:35 PM  
Anonymous paddy said...

@ anonyme 11:35 PM

Je ne vais pas te demander les raisons de ton emportement envers UNIA, on les devine.

Qu'est-ce que tu proposes d'autre, qu'est-ce que tu proposes de mieux. Et ne mentionne pas ce qui ne va pas avec UNIA, sois concret!

On cherche des solutions, pas des problèmes.

Merci

Je précise:
Je ne suis pas d'UNIA ni d'aucun syndicat et je ne te critique pas

avril 29, 2006 1:36 AM  

Links to this post:

Créer un lien

<< Home