mercredi, avril 26, 2006

Martin Hellweg s'agite

Swissmetal et la littérature

Il existe des fours agités magnétiquement, mais on n'en trouve pas dans sa cuisine (enfin, certaines avancées technologiques m'échappent peut-être). Il y en a à la Boillat, où un champ magnétique sert à "remuer" la masse de métal en fusion. Il existe aussi des agités du bocal, comme on dit dans le jargon des spécialistes de Swissmetal, entreprise qui les cultive comme d'autres collectionnent les timbres, avec le plus grand soin et à profusion. Quelques exemples: Martinou, Fridou, Sam, Jépéto, et toute cette belle famille, qui court tout entière vers un objectif dont on se demande parfois s'il ne se trouve pas du côté de Sirius.

Mais, chez Swissmetal, on parle assurément d'autres sortes d'agitation. Toujours avides de faire porter le chapeau à autrui, Swissmetal a en effet décidé, au travers de ce communiqué, de pointer son doigt inquisiteur vers de nouvelles cibles, en écrivant que "le personnel [de la Boillat, ndK] est toujours et encore livré aux agitations quotidiennes des meneurs de grève et de leurs sympathisants par le biais de forums d’Internet et de médias locaux". En parlant de "forums d'Internet" (bravo pour le français, chers communicateurs suisses-allemands), Karl soupçonne vaguement être la cible de la police de la pensée hellwegienne.

Mais dans ce cas, Martin Hellweg a oublié de parler de http://jb.zonez.ch, www.laboillat,ch, www.boillat.org, www.uzine3.ch, et j'en oublie certainement (que leurs auteurs me pardonnent!). Martin, tu es un être injuste, nous l'avons toujours su! Mais là, refuser d'offrir les lauriers de ta reconnaissance, pourtant bien méritée, à tous ces excellents sites Internet riches en informations sur ton pedigree et celui de tes collègues, c'est indigne de toi. Pourquoi, en effet, parles-tu de "forums" (terme choisi, je suppose, pour ne pas faire trop de publicité au blog, le mot clé "forum" n'amenant pas au blog, via Google) et pas de "sites"? C'est un scandaaale, ai-je envie de crier fort et haut, toujours et encore, par vaux et par monts, histoire de te mettre sens dessous dessus (c'est-à-dire sans slip par-dessus le pantalon).

Ainsi, ces terribles forums d'Internet (et la presse locale) sont le siège d'agitations quotidiennes. Vu la productivité actuelle des fours de la Boillat, il est vrai que Swissmetal manque un peu d'agitation à certains endroits. Mais de la à dire que Karl agite, il y a un pas. Certes, Karl pratique un mobbing intensif en invitant le personnel de la Boillat à avoir des entretiens personnels avec Henri Bols. Certes, Karl menace chaque personne qui n'est pas d'accord avec sa stratégie de libre-expression de la licencier pour faute grave. Mais enfin, Karl va à bonne école en écoutant chaque jour les derniers exploits de son maîîître, comme on sait. Les circonstances atténuantes sont donc invoquées!

Le scoop de ce communiqué n'est pourtant pas là. Enfin, pour ceux qui suivent de près les détours et contours (euh, les contours et détours) de Swissmetal, rien dans ce communiqué n'est un scoop, en fait. Mais bref, Swissmetal annonce sa volonté de réengager 30 personnes licenciées par sa direction voilà peu. Ces 30 personnes, selon mes informations du moment, seront réengagés au même conditions que précédemment. Pour rappel, 112 personnes avaient été licenciées parce que Swissmetal avait soi-disant perdu le 30% de ses commandes. Mais voilà, finalement, il y a des commandes en suffisance pour faire tourner la Boillat à plein régime pendant longtemps. Et 30 réengagements, comme le dit Nicolas Willemin sur RJB (au journal de mardi midi), ce n'est de loin pas assez. Notons-le toutefois, pour la première fois, Swissmetal recule (le Journal du Jura le relève), bien à contrecoeur, en faisant porter le chapeau aux Boillat (trop de malades, dit Sam Furrer, qui n'est toujours pas retourné dans sa mine de sel rejoindre Daniel Brendel).

Unia aussi réagi avec son propre communiqué. Le syndicat salue la reculade de Swissmetal, de manière un peu trop polie, mais non sans quelques petites piques. Par exemple, Unia écrit: "Les responsables de Swissmetal ont enfin reconnu que les livraisons aux clients peuvent être assurées uniquement par le personnel habituel et expérimenté" et, vu la tournure de la phrase, on lirait presque "Les irresponsables de Swissmetal". De plus, Fabienne Blanc-Kuhn (citée dans le Juju) estime que cette marche arrière est peut-être due au fait que Swissmetal n'a pas envie de payer un plan social, suite à la plainte d'Unia contre les 112 licenciements. Comme c'est mignon, cette petite pub cachée. Mais on peut plutôt penser que c'est la pression de la clientèle, pas livrée ou mal livrée (la qualité Boillat est en baisse, depuis ces 112 licenciements) qui a fait pencher la balance.


BNP Paribas

Aujourd'hui se tenait l'assemblée des actionnaires de la branche suisse de BNP Paribas, durant laquelle le docteur Johann Friedrich Sauerländer devait être réélu au conseil d'administration. Je n'ai pas eu d'information sur le résultat, qui fut probablement un succès pour Fridou. Dans l'optique de cette assemblée, Monsieur Georges Chodron de Courcel (de Paris, Président du Conseil d'administration) et Monsieur Louis Bazire (Directeur du Territoire Suisse) avaient reçu quelques courriers destinés à les informer des qualités intellectuelles de Fridou, et à leur montrer que le bonhomme traîne assez de casseroles pour fournir une aciérie pendant 10 ans (preuve qu'il n'est pas à sa place dans la métallurgie des cuivreux!).

Pour marquer le coup, le CSOB (Collectif genevois de soutien aux ouvrier-e-s de la Boillat) a mené une sympathique action, décrite sur Indymedia (d'où vient la photo ci-dessous).

En plus de se planquer derrière une banderolle (on n'est jamais trop prudent, hihi), les gens du CSOB ont distribué un tract. Ce dernier présente une chronologie de la Boillat (au recto) et une fort drôle biographie de Fridou (au verso, à lire!), le tout dans une mise en page... originale.


Laxey

Chez Saurer, même avec Laxey, on n'est pas laxiste (quel jeu de mot...). Selon le communiqué posté par un anonyme sur le blog, à 5:50pm (ce communiqué n'est plus disponible ailleurs, mais néanmoins exact), Saurer tente de refuser la stratégie de vampire conçue de Laxey. Ce hedge fund de l'île de Man (ça sonne déjà douteux), propriétaire d'environ 20% des actions de Saurer, demande l'élection de Preston Rabl au conseil d'administration, ainsi que que le versement de 9,54 francs de dividende par action.

Saurer refuse l'élection de Preston Rabl en considérant que ce dernier pourrait avoir des conflits d'intérêts en obtenant cette position, et qu'il n'a pas les qualifications requises. De plus Saurer refuse le versement du montant proposé par Laxey, du fait que ce dernier se monterait, tenez-vous bien, à 160% du bénéfice du groupe. Bref, Laxey veut faire les poches de Saurer, n'y laissant pas de quoi assurer la survie de l'entreprise, et repartir vers d'autres richesses à pomper.

Petit rappel: Laxey est le principal actionnaire déclaré de Swissmetal, avec plus de 10% du capital-action (il existe des moyens de ne pas déclarer son capital action, par exemple en le faisant posséder par plusieurs sociétés créées pour). Ils sont beaux, les investisseurs de Swissmetal.


Fonds de solidarité

Le fonds de solidarité de la commune de Reconvilier se monte, au mardi 25 avril, à 540'712.45 francs. Il s'agit du "total total" (les divers paiements effectués n'en sont pas décomptés, si je ne me trompe pas). Merci pour votre soutien!

46 Comments:

Anonymous Dissident said...

Ce qu'il est gentil ce Martinou, il investit en avance 30 postes de travail.

Oh Maître, merci Maître.

Avec un nouveau contrat, aux même conditions, ET avec un délai de licenciement beaucoup plus court.

Oh Maître, ^merci Maître

avril 26, 2006 7:32 AM  
Blogger dos formatted said...

@raptor avril 25, 2006 3:26 PM

... déplorable de s'acharner sur le coup de la filouterie d'auberge...

J'ai lu les échanges de hier, j'étais absent.

Personellement, je trouve plutôt déplorable de cacher la merde sous le tapis. Si c'est votre manière d'agir, il ne doit pas faire bon venir chez vous ;-)

Plus sérieusement, je pense que c'est un des points centraux de l'affaire, dans le sens que c'est un signe de plus que Swissmetal est dirigée par des gens malhonnêtes et profiteurs.

On peut tolérer cela ou ne pas l'accepter.

On peut aussi tolérer les agissements de Hellweg. Ce qu'il fait n'est pas contraire à la loi, il n'y a pas de loi sur le sujet!

Bien sûr, on peut venir sur le débat philosophique du péché et dire que chacun est pécheur, vous, moi, Suchordt, Hellweg.

Là où je ne vous suis pas, c'est que ni vous ni moi, au contraire de ces personnes, ne nous attaquons massivement à d'autres personnes.

Je le crie donc haut et fort:

Oyez, Oyez, braves gens:

Swissmetal est dirigée par une bande de personnes qui se comportent comme des voleurs!

Ils pillent vos ressources comme ils en ont déjà pillé tant d'autres.

Ils l'ont tous démontré.

...

@karl,

merci pour l'édito comme d'habitude bien documenté et illustré. En ce qui me concerne, j'ai le sentiment très fort que cette soi-disant reculade de Swissmetal n'en est pas une. En fait tout le monde tombe dans le panneau.

Et vous-même aussi un peu je crois, en soulignant que cette action est peut-être provoquée par le rendement actuellement insuffisant de Reconvilier.

Le but véritable de ce réengagement de personnel est de faire baisser la pression médiatique, ce qui peut être positif à court terme pour le cours de l'action.

Personne n'a relevé cela à part "de source sûre" hier matin, qui disait l'avoir entendu directement (d'un responsable de SM??).

Je pars du postulat que ce qu'il dit est vrai.

A mon très humble avis, dans le cadre d'une concentration forcée comme celle à laquelle on assiste actuellement, l'enjeu de la Boillat ne représente rien actuellement, le seul objectif est de maintenir le cours de l'action à un seuil profitable.

A terme, une fois l'affaire liquidée, Hellweg aura tout loisir de dire que les employés ont suivi les inepties d'internet plutôt que ses sages paroles.

Rappelez-vous les mots de Sana: Hellweg veut la mort de la Boillat.

mon avis: Il n'en veut pas la mort par conflit personnel avec les employés, mais parce que c'est la stratégie qu'il a défini pour s'enrichir. Point final. Tout le reste, c'est du battage médiatique, du vent, de l'air, de l'amusement pour le peuple, pour le syndicat, pour le médiateur et son expert, etc...

Le calcul est très simple:
1) concentrer Swissmetal, ça rapporte à moyen terme xx millions,
2) fermer Reconvilier (y compris les menus désagréments du style grève, clients pas contents, réembauchement très temporaire,...) ça coûte yy millions.

xx-yy = zz millions

de zz millions qui restent, Hellweg touchera PP pourcents, soit quelques petits millions bien mérités.

Un Hellweg, ça ne calcule pas plus loin que cela. J'ai eu personellement un de ces patrons restructurateurs / liquidateurs. Il me disait (enrobé de petites fleurs bien sûr) que chaque matin, il pensait au meilleur moyen d'optimiser ses revenus.

Liquidateur / tchernobyl... ça ne vous dit rien? Je m'égare un peu, mais dans le fond, c'est la même problématique: un irresponsable agit, sans se soucier des conséquences.

Bonne journée à tous

avril 26, 2006 7:36 AM  
Anonymous Rigueur said...

On est volé à la Bourse comme on est tué à la guerre, par des gens qu'on ne voit pas.
<---
Swissmetal est dirigée par une bande de personnes qui se comportent comme des voleurs!
--->
Absolument dos formatted ( avril 26, 2006 7:36 AM)!!! Seulement comme des voleurs!!! Parce que les vrais, on ne les voit pas!!!

Hihihi...Martinou, tu n'es qu'un instrument.

avril 26, 2006 8:01 AM  
Anonymous A+ said...

Le chiffre 30 du Martinou pour maintenir le cours de l’action
jusqu’au 28 avril :
30% de clients en moins
+ 30 licenciements en moins
= 2 x 30 personnes en arrêt de maladie !

Actionnaires, dooormeeeez, je le veux !!!!

avril 26, 2006 8:43 AM  
Anonymous Grand-mère said...

Abolument d'accord avec dos fomatted. Hellweg et consorts ne sont que des voleurs.Ce n'est pas parce qu'ils réussissent, grâce aux lacunes (voulues) de nos lois, à agir en toute impunité que ça change quoi que ce soit au résultat. Et non seulement ils sont voleurs, mais tueurs. Tueurs d'emplois, tueurs de dignité, tueurs d'humanité. Tout ça pour du fric, exactement comme les petits malfrats qu'on attrape et qui se retrouvent en prison. Les tous gros, eux, continuent à se pavaner. Qu'en dites-vous Monsieur Deiss ? Vous qui êtes un pilier du parti démocrate-chrétien ? Chrétien mon oeil oui! Vous et vos semblables avez un sacré culot d'utiliser ce qualificatif . Non seulement vous répétez sur tous les tons que vous ne pouvez rien faire contre les prédateurs sauvages de notre économie, mais vous vous cachez vertueusement derrière votre système de sacro-sainte liberté économique ! Quelle liberté ? Liberté de voler et de tuer moralement ? Elle est belle votre liberté! Le C de votre parti ne doit plus signifier "chrétien", c'est une escroquerie. Par contre, on pourrait dire "corrompu" ?...

avril 26, 2006 9:15 AM  
Blogger solidarnoch said...

Merci grand-maman,

de vous lire ma fait beaucoup de bien.

Un gros ouf de soulagement, quelle belle vérité.

avril 26, 2006 9:28 AM  
Anonymous batifouille said...

"C'est un scandaaale, ais-je envie de crier fort et haut, toujours et encore, par vaux et par monts, histoire de te mettre sans dessous dessus (c'est-à-dire sans slip par-dessus le pantalon)." Karl, 3e millénaire ap. J.-C.

Une phrase comme cela, à mon avis, elle mérite rien qu'à elle-même une palme d'or. Un cri du coeur assorti d'une ironie du 3e degré jouant sur les homonymes et les inversions, c'est assez fort ! A conserver pour les livres d'histoire !

avril 26, 2006 9:40 AM  
Anonymous Anonyme said...

Excellent Grand-mère, les vrais chrétiens ne sont vraiment pas ceux que l'ont vois et que l'ont entend, aussi bien en politique que dans nos église.

avril 26, 2006 9:49 AM  
Anonymous paddy said...

JUSTE UNE PAUSE...
JUStE UNE MINUTE...

Ce matin, je me suis réveillé avec en mémoire un certain 26 avril 1986.
Je me souviens très bien.
Nous étions dans les starting-blocks, ma femme attendait notre premier enfant...
J'avais été réveillé, je ne sais plus pourquoi et je ne sais pas pourquoi. J'ai allumé la télé et j'ai mis Euronews...
Je suis resté assis à regarder l'écran qui ne montrait rien, sinon des infos écrites. Elles annonçaient qu'une centrale nucléaire russe (à l'époque on mélangeait les républiques de nos voisins de l'est européen sous ce vocable encore), avait "explosé".
J'étais pétrifié...

TCHERNOBYL!

J'aimerais dire ici que l'incurie, le mensonge et la falsification, ont déclenché LA catastrophe de ces 20 dernières années (non , le 11 septembre n'a pas la palme), mais pas seulement.

J'aimerais qu'on pense aux milliers de "liquidateurs", ces esclaves muselés et quasiment nus face au danger, soviétiques à l'époque, qui sont allés chercher la mort, par ignorance pour certains, par conscience de leur humanité responsable pour d'autres...

J'aimerais qu'on pense aussi aux dizaines de milliers de victimes, pourrissantes, mortes ou non...

J'aimerais aussi qu'on pense aux déportés de Tchernobyl et alentours...

J'aimerais qu'on pense surtout à notre lâcheté: si Tchernobyl a pu provoquer cette horreur, c'est aussi à cause de la complaisance dont on a fait preuve à l'égard de pouvoirs qu'on n'a pas surveillés, qu'on n'a pas titillés. Notre bonhommie vis-à-vis d'autorités cyniques et inconscientes a permis Tchernobyl.
Elle permet aussi la naissance de financiers tueurs, il est temps de dire notre existence, dire notre droit à exprimer les choses, dire notre droit à "agiter" les "forums", dire notre droit à participer à la construction ou à la préservation de notre monde.

Le 6 mai , ma fille aura vingt ans.

Voilà.
C'est une des raisons qui fait que je n'accepte plus d'admettre les choses sans y réfléchir.

avril 26, 2006 11:34 AM  
Anonymous expatrié said...

@paddy

Avec toi frère humain.

avril 26, 2006 12:10 PM  
Anonymous marc said...

@paddy
Juste un petit rappel sur la "défaillance" humaine qui est à l'origine de la catastrophe. A Tchernobyl, la centrale a été prise en main par des "externes" dont le travail consistait à faire des tests de sécurité, à savoir amorcer les pompes de secours avec l'inertie des alternateurs. Pour ce faire, ils devaient monter la puissance de la centrale. Or chacun sait que la montée en puissance des centrales atomiques est très lentes (plusieurs jours pour doubler la puissance). Hélas, nous étions à la veille du week-end férié du 1er mai. Les systèmes de sécurité ont donc été débranchés, histoire de forcer un peu...
Un peu banale cette catastrophe. Non ?

avril 26, 2006 12:39 PM  
Anonymous Plutarque said...

Il faut avoir des amis et des ennemis ; des amis pour nous apprendre notre devoir, et des ennemis pour nous obliger à le faire.

Plutarque

Ecrivain grec
Né à Chéronée en 46
Décédé à Chéronée en 125

avril 26, 2006 12:58 PM  
Anonymous Corinne said...

Le blog "Histoire d'une résistance" est supprimé.

Merci à tous pour vos contributions

avril 26, 2006 1:01 PM  
Anonymous Anonyme said...

Je me souviens, quelques temps après Tchernobyl, j'avais vu une émission télé à laquelle je pense souvent. On y entendait le témoignage de travailleurs de Tchernobyl qui se battaient pour pouvoir continuer de travailler dans la centrale, malgré les risques, parce qu'ils avaient tout simplement besoin de leur salaire.

J'avais 20 ans, je pensais qu'ils étaient fous.

Depuis la grève en 2004, je les comprends.

avril 26, 2006 1:38 PM  
Anonymous michael collins said...

@ paddy

...un silence...comme je suis d'accord avec toi...
et le nombre effarent de chose qui se passent comme ca...selon la croyence que si tu n'es pas pincé tu n'es pas coupable...l'humain utilise entre 5/10% des capasités de son cerveau... et il y en a qui l'utilise mal...tristesse

bien a vous

avril 26, 2006 1:43 PM  
Anonymous tica said...

salut à tous,

voilà, les pétitions recueillies dans mon coin à G'nève sont saisies et partent sous enveloppe aujourd'hui.

si vous décidez de reporter la date de dépôt au 1er juin, je m'y remets, promis.

merci à paddy pour son aide dans mes cafouillages.

et pour la fête en mai, ça donne quoi ?

@ninine tu nous héberges ?

avril 26, 2006 1:52 PM  
Anonymous SpeedTurtle said...

@ tous

Quotidiennement, je lis les "méchants agitateurs" de "La Boillat", révoltée je le suis, les personnes malhonnêtes en cols blancs se joue en toute impunité de nos lois. Deux poids deux mesures dans ce pays !

"Hellweg et consorts ne sont que des voleurs.Ce n'est pas parce qu'ils réussissent, grâce aux lacunes (voulues) de nos lois, à agir en toute impunité que ça change quoi que ce soit au résultat."

Je viens de lire cet article dans le Matin de ce jour, et suis écoeurée de notre justice en Suisse.http://www.lematin.ch/nwmatinhome/nwmatinheadactu/actu_suisse/suicide_pour_eviter.html

Suicide pour éviter la prison

ZURICH Une jeune chômeuse qui n'a pas pris de ticket de transports publics est menacée de 30 jours de prison. Elle se donne la mort

BRUNO PELLANDINI ET VINCENT DONZÉ
25 avril 2006

Deux courses en tram impayées semblent à l'origine d'un suicide survenu à Zurich. Lorsque la police a découvert le corps d'une pianiste tessinoise de 29 ans dans la cave de son immeuble, le 6 avril dernier, elle a remarqué un classeur ouvert à côté de son lit. Ce dossier contenait les documents sanctionnant le non-paiement des deux amendes de 80 francs. Et la convocation pour 30 jours de prison reposait sur la table de la cuisine.

«Ma fille n'aurait pas supporté un emprisonnement», témoigne le père, Adrian Ruckstuhl (57 ans). Cet écologiste combatif n'accuse personne: «Je ne désigne pas de coupable.» Mais il dénonce «l'absurdité d'un système qui frappe les plus faibles».

Chômeuse après la faillite de son école de musique en 2001, Jelscha était enregistrée aux oeuvres sociales de Zurich. Elle ne pouvait pas donner la priorité au paiement des deux amendes, elle qui travaillait sporadiquement dans un kiosque.

La resquilleuse possédait un abonnement demi-tarif et les deux courses impayées de 2 fr. 50 remontent au 13 avril et au 10 juin 2005. En passant par un juge, les deux amendes impayées ont pris du poids avec les frais de justice: 581 francs. Et la menace de 30 jours d'arrêt est tombée le 9 août, au terme de la procédure usuelle.

Jelscha tenait un journal et jusqu'à son dernier écrit du 14 mars dernier, cette jeune femme qui s'adonnait à la peinture et à la poésie n'a pas évoqué un suicide. Sensible et solitaire sans être asociale, Jelscha semble avoir été fragilisée par un viol dont elle a parlé à son père. Mais pour ce dernier, la menace d'un emprisonnement a agi comme un coup de massue, puisque la police devait débarquer chez elle si elle ne se présentait pas à la prison. A Ligornetto, Adrian Ruckstuhl considère que sa fille se serait pliée à un travail d'intérêt public.



© Le Matin Online

avril 26, 2006 2:10 PM  
Anonymous Anonyme said...

Franchement, comparer la Boillat à Tchernobyl c'est un affront pour les victimes de Tchernobyl. Quelle mégalomanie!

avril 26, 2006 2:27 PM  
Anonymous Back in black said...

Le but n'est pas de faire une comparaison, mais plutot de "s'inspirer" des événement passés afin de ne pas commettre les même erreurs.

On peut par exemple très bien pensé que four de Boillat explose et répande dans le village et ses environs des produits toxiques contaminants les sols, eaux de surfaces et souterraines, l'air, etc. Ceci n'est pas à exclure en raison du manque du personnel et des menaces qu'on leurs fait endurer.

A mediter.

avril 26, 2006 2:33 PM  
Anonymous k-rouge said...

En ce qui concerne la pétition et la Fête du 1er Mai :

Un stand sera tenu par le Théâtre de Carouge lors de la Fête du 1er Mai au Parc des Bastions à Genève.

Le dimanche 12 mars 2006, une centaine d'ouvrie(è)r(e)s, d'employé(e)s et de sympathisant(e)s de la Boillat ont assisté à une représentation de théâtre. A cette occasion, un film de 40' a été tourné.

Ce reportage sera présenté durant toute la journée au stand du Théâtre de Carouge. Il y aura également la possibilité de signer la pétition.

Alors n'hésitez pas à venir nombreux. Et si quelqu'un de Reconvilier veut et peut être là, il sera le bienvenu.

avril 26, 2006 3:35 PM  
Anonymous Anonyme said...

16:17 Saurer: Glass Lewis s'oppose aux propositions de Laxey
Name Letzter Veränderung
Zurich (AWP) - La direction de Saurer a obtenu un nouveau soutien dans le cadre du conflit qui l'oppose à son gros actionnaire Laxey.

Glass Lewis & Co, un conseiller institutionnel indépendant important ("proxy voting advisor") conseille aussi à son client de rejeter toutes les exigences du groupe de Hedge Fonds Laxey Partners Ltd, communique Saurer mercredi.

Mardi soir aussi, ISS, une organisation indépendante et prestataire de services dans le domaine des recommandations de vote et de la corporate governance, s'était prononcée contre Laxey.

sig/sm/rp

Il semblerait que les gens commencent de se réveiller ! c'est une très bonne chose ,espèront que cela donne des idées ,pour aider les Billats

avril 26, 2006 4:23 PM  
Blogger Karl said...

Bonjour à tous et merci pour vos commentaires!

@Dos formatted

Je ne suis peut-être pas aussi dupe que vous le pensez, étant donné que je parlerai dans le prochian édito des liens entre la bourse et les communiqué de Swissmetal.
Néanmoins, même s'il s'agit de reculer pour mieux sauter, Martin hellweg a fait marche arrière en ce sens qu'il reconnaît implicitement avoir mal jugé la situation, et avoir licencié sans réfléchir. Swissmetal a besoin de l'argent rapporté par la Boillat, et a cru pouvoir obtenir cet argent sans les Boillat qui ne leurs plaisaient pas. Maintenant, Hellweg remarque qu'il devra composer, même temporairement, avec ces gens qui le combattent.


@Corinne

Courage pour ton discours et merci de faire cet effort!


@Plutarque

"La Boillat delenda est".

Martin Hellweg se trompant une nouvelle fois en tentant vainement de plagier Caton l'ancien, 2006.

avril 26, 2006 4:23 PM  
Blogger Karl said...

Allez, j'ose un mot personnel sur Tchernobyl... C'est le moment ou jamais.

Je n'avais pas 10 ans, en 1986. C'était une époque amusante, ces années là (du moins pour un lecteur assidu du Journal de Mickey), ou les gens commençaient à se voir vivre perpétuellement en loisir, secondés par des robots, eux-mêmes alimentés par une énergie intarissable. Dans mes souvenirs d'enfant, on y croyait, en la technologie, et plutôt 3 fois qu'une.

Puis, tout à coup, est venu comm une interférence dans l'esprit du temps, et dans mon petit monde: Tchernobyl. C'était fou, de voir ces gens qui, en pellant 45 secondes sur le toit de la centrale, détruisaient toute leur vie. On leur faisait croire que ce n'était pas si risqué, mais je n'ai jamais pensé qu'ils étaient vraiment dupes.

Même à travers la télé, les images étaient effrayantes, et fascinantes. Aucun danger n'était visible, et pourtant, ça se sentait.


Peut-on comparer ce qui se passe à la Boillat à la catastrophe Tchernobyl? On peut toujours comparer, en gardant le sens des proportions (que l'anonyme de 1:30pm garde, tout comme Back in black).

avril 26, 2006 4:58 PM  
Anonymous Anonyme said...

Ouais bof.. moi je trouve également la comparaison déplacée. Cela n'est absolument pas comparable, même toutes proportions gardées.. il faudrait un peu plus d'humilité

avril 26, 2006 5:06 PM  
Blogger solidarnoch said...

Et quand un grave accident sera arrivé à la boillat, parce que actuellement cette usine fonctionne avec des gens incompétent par rapport à la sécurité et tout le reste, il sera trop tard. Et comme d'habitude, les politiques autorités etc ils diront,

"HA, SI ON N'AVAIT SU"

Alors "l'humilité" s'est un bien beau mot.

avril 26, 2006 5:30 PM  
Anonymous A+ said...

Encore un opposant aux propositions de Laxey
Zurich (AWP) - Le financier Martin Ebner (!) a pris position en faveur du
management de Saurer AG contre les propositions de l'actionnaire principal
Laxey Partners. M. Ebner détient un bon 5% de Saurer via BZ Bank. Selon lui, le
management de Saurer a bien travaillé l'an dernier et BZ soutient sa stratégie.
Les moyens à disposition doivent rester au sein du groupe, selon M. Ebner, car
on doit prévoir bientôt d'importantes reprises et une augmentation
correspondante de l'endettement.
M. Ebner a pris la même position qu'Institutional Shareholder Services (ISS),
qui a recommandé lundi à ses clients de voter contre les propositions de Laxey
Partners lors de la prochaine assemblée générale de Saurer AG

avril 26, 2006 5:36 PM  
Anonymous paddy said...

Tchernobyl

Je ne compare pas Techernobyl à la Boillat.

Je voulais juste qu'on pense à ceux de Tchernobyl.

La seule comparaison relevait des similitudes dans la prétention des dirigeants à vouloir minimiser les dangers puis dans leur propension à ridiculiser les victimes, à traiter avec légèreté des désastres humains...

Pas plus pas moins

avril 26, 2006 5:38 PM  
Anonymous dosformatted02 said...

@utilisateur anonyme 2h27

...
Franchement, comparer la Boillat à Tchernobyl c'est un affront pour les victimes de Tchernobyl. Quelle mégalomanie!
...

Je crois que vous n'avez pas saisi le propos de Paddy. Evidemment, l'ampleur du drame humain Reconvilier n'est pas à comparer à celui de Tchernobyl. Ce serait indécent de comparer ces deux situations.

Par contre, vous me faites penser à raptor qui, hier soir, trouvait déplorable d'insister sur la filouterie avérée de Suchordt, sous-entendu (c'est moi qui résume) que ce n'est somme toute pas si grave.

C'est une question de principe. En généralisant un tout petit peu la manière d'agir des responsables, on assiste aujourd'hui aussi à des manoeuvres par pur intérêt personnel sans penser aux conséquences pour la communauté.

Il y a assez de livres sur la tragédie de Tchernobyl pour comprendre, si on le veut bien, avec quel mépris du peuple et de la sécurité cette technologie avait été mis en oeuvre.

Nier le même comportement des responsables, cher anonyme, c'est clairement prendre parti pour ce genre de pratiques. Conbien touchez-vous de Hellweg pour minimiser ainsi sa responsabilité de fossoyeur? Heureusement pour nous tous, ce petit commerçant de la finance est bien trop superficiel pour être un jour aux commandes d'une centrale nucléaire.

Je suis donc d'accord avec vous sur un point: le registre est différent, l'ampleur du drame aussi, mais fondamentalement ce n'est qu'une question d'opportunité pour Hellweg.

A propos, je rappelle à tous:

Volker Suchord est un voleur et un filou d'auberge. il est le patron de BJ et bientôt le chef de production du groupe. Est-ce bien raisonnable?

avril 26, 2006 7:10 PM  
Anonymous Anonyme said...

@dos formatted

Votre analyse de la stratégie/mentalité d'Hellweg ne fait que confirmer mon impression des dirigeants que j'ai croisés en Suisse alémanique (mais peut-être sont-ils tous comme ça) ces dernières années. Ils font du "sale boulot", ne perdent à aucun moment de vue leurs objectifs mais entre deux "lâchent du leste" et savent choisir les moments opportuns pour agir (c'est-à-dire les mauvaises nouvelles au moment où l'on s'y attend le moins, quand l'attention est relâchée...). A part cela, les personnes de ce type (mais on a des précédents dans l'histoire) que j'ai croisées étaient banales, des sortes de copies conformes, voire mièvres quand il s'agissait de leur cercle privé (famille,...) et une fois leur sale besogne achevée, prêts à faire des sourires pour que tout le monde oublie tout. Rien ne s'était passé !! Je n'arrivais pas à y croire, au début... C'est pour cela que quand vous dites : "il ne veut pas la mort de la Boillat par conflit personnel avec les employés", ça reflète pour moi tout-à-fait cela : il s'est fixé une tâche, l'exécute et le reste est du folklore, quasi un loisir : les grévistes, les enfants des grévistes, il pourrait dans quelque temps s'en amuser comme on observerait une réserve d'Indiens, de la couleur locale qui égayerait son quotidien...J'espère ne choquer personne, mais il me semble que c'est un peu ça.

Aussi peu de responsabilité collective est choquante, mais du moment que nos états les laissent faire, ils ne s'arrêteront pas. C'est pourquoi je crois qu'il est important d'agir là, pour que le politique intervienne, réglemente et empêche ce type d'actions (la France a l'intention ou a déjà porté un cas semblable devant la Cour européenne, il me semble; en effet, le but de l'Europe ne devrait pas être de se voler le travail d'un état à l'autre,non...?). Pour nous, dans le cas de la Boillat, cela signifie ne pas se démobiliser (ou du moins rester "mobilisables" sur le long terme) et non penser que réagir vivement mais brièvement suffit.

Je suis cependant contente d'apprendre que des contacts avec l'étranger se sont noués à Uzine3 (grévistes allemands, syndicalistes français). Il y a peut-être là les fondements d'un mouvement de résistance appelé à durer.

avril 26, 2006 7:10 PM  
Anonymous raptor said...

@ dos formatted

Moi qui pensait faire un peu d'humour,fin quoi...je pensais bien faire,du style il sont pas seulement des voleurs mais ausi des alcolos,je crois que je vais devoir me remettre en question...

avril 26, 2006 8:11 PM  
Anonymous raptor said...

@ dos formatted

et je ne suis pas philosophe
et je n'ai pas de tapis chez moi
et depuis toujours je ne me laisse pas du tout dérouter par les agissements et les paroles de Mr Hellweg qui continue la "réalisation" de la Boillat qui a commencer maintenant depuis près de 2 ans,nous avons malheureusement marqué très peu de points dans ce conflit usant et démoralisant,il s'agirait maintenant d'engager les hostilités différamment,et d'accélérer avant que le Gros "boeuf" nous dévance d'une longueur comme d'habitude...

avril 26, 2006 9:05 PM  
Anonymous Supporter lausannois said...

@ Grand-mère

Absolument d'accord avec vous Grand-mère!

Je saute d'ailleurs sur l'occasion pour citer un "vrai" démocrate-chrétien, dont Deiss ferait bien de se rappeler l'exemple:


"Entre le fort et le faibe,
entre le riche et le pauvre,
entre le maître et le serviteur,
c'est la liberté qui opprime
et la loi qui affranchit."


Henri Lacordaire

Prêtre et député républicain
(1802-1861)

avril 26, 2006 9:14 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ raptor
Non ne te remets pas en question, mais tu devras apprendre que sur ce blog, il faut bien penser,peser tout ce que tu vas écrire. Tu peux faire de l'humour mais y faut que ce soit politiquement correct sinon Pan t'es mort!!!

avril 26, 2006 9:16 PM  
Blogger dos formatted said...

@raptor

Pardon d'avoir été un peu sec. Je n'ai pas de leçon à donner et j'ai peut-être lu votre post au premier degré. Ce n'est pas vous personnellement que je vise, mais j'avais l'impression de lire, dans votre remarque, comme dans celle d'autres personnes, une banalisation de ce que font ces voleurs.

Dans le fond, je crois que l'on est sur la même longueur d'onde.

A bientôt et sans rancune, j'espère!

pour ceux qui l'ignore: Suchordt est un filou, qui se comporte comme un voleur

avril 26, 2006 9:18 PM  
Anonymous Toujours debout said...

@ Paddy

ton post sur Tchernobyl m'a émue.

Et je l'ai pris comme il devait pris et pas comme une comparaison avec la Boillat.

Ce n'est pas parce qu'on a un but commun qu'on doit forcément rester indiférents à tout le reste. Gardons l'esprit ouvert. Ne restons pas figés sur une seule cause. Même si on se bat pour nous, n'oublions pas le reste du monde.

Et c'était je pense le sens du message de Paddy.

avril 26, 2006 9:42 PM  
Anonymous zeld said...

comme toujours, "toujours debout" à raison

elle sait exactement mettre les bons mots au bon moment

merci ma belle et bonne soirée

avril 26, 2006 10:17 PM  
Anonymous buck fush said...

Nous sommes coupables de tout et de tous devant tous, et moi plus que les autres, disait Dostoïevski.

La société néolibérale veut nous faire croire exactement l'inverse. En fait elle prône l'irresponsabilité sociale.

Irresponsabilité que de détruire l'environnement, notre bien le plus sacré, alors que des moyens existent pour le préserver.

Irresponsabilité que de permettre famine et pauvreté partout dans le monde, même dans les pays dits développés, alors que des moyens existent pour les combattre.

Irresponsabilité que de considérer les gens comme des choses ou des kleenex. Cette déshumanisation nous mène directement à la solution finale!

Irresponsabilité surtout que de léguer ce merdier à nos enfants.
Pour qu'ils continuent?
Pour qu'il fassent pire?

Nous sommes RESPONSABLES de tout et de tous devant tous, et moi plus que les autres.

avril 26, 2006 10:33 PM  
Anonymous Petit ours said...

Bien entendu que les champignons atomiques ne peuvent pas se comparer avec les champignons hallucinogènes dont Martin et sa bande ont dû un peu trop abuser pour être aussi dévorés du trognon. Mais ici on parle au deuxième degré et chacun l'aura compris.
Quoique...à y regarder de plus près, avec le Big Bang de la Boillat on en est pas si loin (mais c'est toujours une image).

Certains disent à la Boillat que la mèche est déjà allumée et que bientôt......il faut donc que je me dépêche sinon je n'aurai pas le temps de finir mon.... (BOOOM!!!!!!!!!!!!!!!) trop tard....

avril 26, 2006 11:07 PM  
Anonymous pilou said...

Le pouvoir en place au niveau mondial actuellement conditionne le peuple à la surconsommation aveugle.

Ces puissances mondiales destructrices et manipulatrices sont à l’origine et responsables de tant de guerres, de morts, de famines. Elles utilisent l’argent, la politique, les religions, pour assouvir leur soif de pouvoir.

Il n’existe pas de mot pour définir combien elles me dégoûtent.

Je ne pense pas être paranoïaque, mais tristement réaliste. Le peuple doit réaliser l’ampleur du problème de la mondialisation, son effet sur notre fonctionnement et l’extrême importance de chaque geste de solidarité apporté à cette lutte. Ce combat est celui de la Boillat, celui de tout groupuscule se révoltant contre ce système autodestructeur. Il nous concerne tous.

Pour le respect de nos enfants, de la nature, de la terre, de toute forme de vie.

avril 26, 2006 11:27 PM  
Blogger Robin of Locksley said...

@ Pilou

Salut oh vil être!!!

;-)

avril 26, 2006 11:29 PM  
Anonymous paddy said...

@toujours debout

C'était exactement ce que j'entendais...

avril 26, 2006 11:32 PM  
Anonymous paddy said...

@pilou

Tu as raison. Et pour ça il faut expliquer, expliquer, expliquer et expliquer. Il faut se parler, se parler et se parler. Et s'écouter.

Ça demande plus d'efforts que d'écouter le mégaphone des médias qui nous assourdit et nous empêche d'écouter les petites musiques .

avril 26, 2006 11:35 PM  
Anonymous Anonyme said...

salut les gens... hier j'ai demandé par rapport à rofra ou je ne sais plus, si quelqu'un avait écrit a cette entreprise...
pour dire claire: J'AI UNE PLUME TELLEMENT MAUVAISE ET DES INFORMATIONS INCOMPLETES...

Donc si tu peux l'écrire cette lettre, ce serait volontier... @anonyme 11h42 hier...

meilleurs salutations

avril 26, 2006 11:46 PM  
Blogger Karl said...

@Anonyme de 11:46pm

Je vais essayer de voir comment contacter Rofra...

@Raptor

J'ai aussi pris votre second degré au premier degré. Il y a des fois... ;-)

avril 27, 2006 12:15 AM  
Anonymous Hedge Funds said...

Une haie de finances qui emprisonne ses convives et qui va les engloutir les uns après les autres.

C'est moi Hedge Funds vos prédateurs à tous. Hellweg est mon rabatteur et tueur à gage, payé et récompensé pour son boulot.

Les usines les sociétés commerciales sont des appâts qui font affluer beaucoup de fric. C'est le fric qui m'intéresse, pas leur détenteur temporel.

Moi, Hedge funds, je suis une puissante barrière bien plantée, inébranlable. Plus personne ne ressortira vivant de ma clairière.

Je n'ai de compte à rendre à personne. Personne ne demandera ma reconversion circulatoire. je ne suis plus fait pour redevenir de la monnaie.
Je suis argent volé, blanchi, fait pour voler.
Je suis de l'argent mercenaire, de la puissance intemporelle dont la fonction est de tuer et de piller indifféremment: Patrons, épargnants, institutions, industries et états.

Moi Hedge funds, je suis chéri et craint comme un empereur sans sol et sans frontières.
Ma loi est au dessus des hommes et de la raison. je suis une logique implacable qui poursuit sans relâche toutes les proies mal protégées.
Je n'obéis plus qu'à mon bios, j'échappe à mes maîtres et c'est moi qui les tiens en laisse.

Ah braves capitalistes ! Vous attendez votre heure ?
Si vous abattez cette barrière cette fois-ci en vous mettant à plusieurs, une autre barrière se dressera encore plus haut autour de vous.
Votre mort n'y est que remise dans un petit délai.

Braves petits capitalistes actionnaires pourris, vous mourrez avec les boillats et vous ramasserez la dépouille de Swissmétal que vous enterrerez bien profond. Qu'on n'en parle plus, elle ferait votre honte et la haine de ceux que vous avez méprisés.
Swissmétal est votre tombeau. Le savez vous ?

Boillat, vous qui avez déjà tant souffert d'injustice, tant pleuré le corps paternel presque sans vie de la Boillat, séchez vos larmes, écoutez le silence et regardez le désert autour de vous !

Des Hellweg, il y en a eu tant et tant partout ailleurs qui ont balayé des pays avant de frapper à votre porte, qui ont meurtri des dizaines de millions d'âmes et ont fait agoniser tant de populations. Des Hellweg, il en restera encore assez en nombre pour demain.

Clônes invincibles, les Hellweg seront toujours plus jeunes, dynamiques, prometteurs, inspirant motivation et confiance sortiront des casernes comme d'une loterie gagnante de la pensée unique, ils jailliront de la boule de cristal.

Parfois la cruauté a des yeux de jeune fille candide drapée de pureté à la parole douce et résignée.
C'est un peu notre Dieu Deiss du palais fédéral.
Trop haut suspendu pour se mouvoir.

Il ne faudra pas compter sur son secours. Il ne comprend pas le langage des hommes.
Cela me rassure !

avril 27, 2006 2:43 AM  
Anonymous raptor said...

@ dos formatted

et je ne suis pas susceptible
et on est sur la même longueur d'onde...

avril 27, 2006 10:09 AM  

Links to this post:

Créer un lien

<< Home