lundi, avril 03, 2006

Médiation, piège à c...?

La médiation

Ce mardi, une nouvelle séance de médiation aura lieu, entre, pour faire bref, Swissmetal et les Boillat. Ce sont les délégations usuelles qui se rencontreront pour s'étriper, alors que Rolf Bloch prendra note. Lors d'un précédent "édito", Karl en était resté au titre de "Médiation, tournicoti, tournicoton?". Cette fois-ci, ça va un peu plus loin, puisque tout porte à croire que la séance de demain va clore la médiation, et nous permettre de tirer des conclusions.

Or, une conclusion semble prête à nous tomber dessus: la médiation a été un exercice ridicule, rendu nécessaire par un sens borné et stupide du consensus. Nos autorités n'ont pas saisi l'ampleur du problème et se sont lancées avec une naïveté inquiétante (oui, "naïveté") dans un piège où elles se sont faites instrumentaliser, qui plus est de bon coeur.

Demain, on devrait donc nous annoncer que Swissmetal renonce à 60 licenciements, en vertu de promesses faites à la dernière séance, et réitérées dans les médias. Ce devrait être présenté comme une grande réussite de la médiation, du genre "Swissmetal maintient 200 emplois au lieu d'un peu plus de 100, Alleluia!". Bien sûr, ces emplois seront maintenus le temps que l'affaire soit étouffée. Ensuite... La raison économique... Les lois du marché... La dure concurrence... Enfin, on nous ressortira tout un tas de mensonges pour mettre fin aux prolongations.

Mais Rolf Bloch aura pu sauver la face, et sauver celle de ses commanditaires. Le consensus à l'helvétique gardera sa superbe, bien qu'écorné. La négociation peut tout résoudre nous dira-t-on, car tout le monde veut négocier, c'est bien connu. Même Martin Hellweg.

Bon, soyons rêveurs, même là, un coup de théâtre est possible. Tellement de monde est discret, en ce moment, qu'on se demande s'ils ne cachent pas quelque chose.


Stratégie

Toto, qui a longuement réfléchi à la question, vient de nous soumettre un exposé résumant la stratégie de Martinou.

"Actuellement, Arturo Giovanoli est occupé par ses conseils financiers et s'occupe également d'un truc avec Alfred Wertli AG (les Boillat, ça vous dit quelque chose, les machines Wertli?). Après la diminution du capital action, je pense que cette boîte risque de fermer ou de se trouver en faillite dans un temps proche. En effet, la diminution du capital action s'est faite par remboursement à l'actionnaire principal (Alfred Wertli).

Comme ça, Wertli aura sauvé ses sous et, s'il laisse crever sa boîte, il n'aura pas l'assainissement du terrain à payer. Donc "paumer 520'000" coûte moins cher que d'assumer ses responsabilités. Et c'est le contribuable qui payera.

Le même scénario risque de se passer avec Swissmetal. N'oubliez pas qu'il y a l'assemblée générale de Swissmetal le 7.6.2006 à 14h00 et une option d'OZ Bankers qui arrive à échéance le 16.6.2006 à 14h00. Qu'est-ce que cela veut dire? A mon avis -pure hypothèse- Hellweg va annoncer que l'année écoulée était très rentable et que les acquisitions vont bien. Le cours de l'action va monter. Le 16.6.2006, OZ Bankers aura réussi un joli bénéfice sur les options (même à un cours de 17.- ça donne 6 Mio de bénéfices). Début juillet [2007, ndKarl] Martinou vendra ses actions qui ne seront plus bloquées et qu'il a acheté à 9 francs (supposition cours 17.- donne 710'000 de bénéfice). Ensuite le capital-action de Swissmetal sera réduit (Giovanoli sait très bien le faire): On sauve les derniers marrons du feu.

BJ deviendra indépendant et Swissmetal va crever. Il ne nous restera que les yeux pour pleurer, les épaves et les frais de décontamination à payer par le contribuable. Ce scénario me passe depuis plusieurs semaines dans la tête. Et tout ce qui se passe ces derniers temps est parfaitement dans cette logique. Hellweg n'est pas un menteur, c'est un "poker face"."

Toto, ensuite, se demande si son scénario nous paraît solide. Déjà, on peut ajouter que, selon la direction de Swissmetal, l'entreprise rencontrerait dès 2007 des difficultés qui justifieraient la vente de Busch-Jaeger aux yeux d'actionnaires décidément crédules.

Cela dit, oui, ce scénario paraît tout à fait solide. La volonté de transférer les technologies développées par la Boillat vers Busch-Jaeger, en Allemagne, est flagrante. Quant à Dornach, malgré la présence d'une fonderie dans sa Metallwerk lors de la dernière conférence de presse de Swissmetal, ils peuvent s'attendre à couler aussi: leur fonderie n'en a plus pour long. Leur usine est, chiffres à l'appui, en train de mourir. Et la production qui lui est assignée, les chemins de fer (contrat signé depuis des années avec la Chine, mais rien n'a été produit), l'aéronautique (les tubes pour trains d'atterissage qui ne sont qu'une blague), etc., n'a rien de sérieux. C'est un écran de fumée, et je me demande si Henri Bols, Daniel Brendel et consorts en sont vraiment conscients. Car les français de Dornach, je ne crois pas que Martinou en aie quelque chose à faire...

Le marché le plus juteux du moment, les instruments d'écriture, figure désormais chez Busch-Jaeger, dans le schéma présenté par Swissmetal. Le problème est que Busch-Jaeger n'a pas la capacité de produire ce genre de choses dans les quantités et à la qualité proposées par la Boillat.

De plus, Busch-Jaeger ne propose rien d'équivalent au partenariat proposé par la Boillat à ses clients. Pour vous faire une idée de ce que les Boillat entendent par "partenariat", voici un stylo fabriqué par Cello. Déjà à l'époque, Swissmetal s'était offusqué que Cello parle de "Swiss Boillat" plutôt que de "Swissmetal".


Zap

Tout d'abord, il faut mentionner Mise au point, diffusée hier sur la TSR. Les avis ont été très partagés sur cette émission. Le principal défaut du reportage est que la lutte est considérée comme terminée, et la Boillat est enterrée. On revient sur le conflit comme on parle d'un moment d'histoire, du passé. Or, assurément, ce n'est pas tout à fait le cas...

Le tout est enrobé d'une musique de fond glauque, pour montrer que c'est râpé, qu'on peut ranger les banderolles et aller pleurer dans notre coin. Comme si l'histoire avait une fin, que les gentils avaient perdu et les méchants gagné. S'il y avait fallu avoir l'avis de ces journalistes sur le choix de faire ou non une grève, il est clair que les Boillat en seraient à se laisser dépecer sans rien dire.

Dans Le Courrier, on annonce la manifestion du 8 avril. Côté Genève, patrie de ce journal, c'est la CGAS qui parraine cette manifestation. D'autre part, la CGAS est à l'origine d'une action originale: la reprise de leur entreprise par le canton de Berne, via son droit de péremption, en tant que "société d'utilité publique et sociale". J'imagine que ce serait temporaire.


Manifestation

Je reviendrai encore plusieurs fois sur la manifestation du 8 avril, documents à l'appui. Ce soir, je vous propose encore 2 slogans:

"Swissmetal = Swizzmetal?" (S.)
["swizz" en anglais, signifie "escroquerie", "activité douteuses", etc.]

"Au secours! La Boillat allait bien." (Nayan)

De plus, 2 images d'O. K. (merci à lui!) reprenant des slogans viennent s'ajouter. La première montre que Martinou est définitivement timbré. La seconde vous permettra d'imprimer une petite pancarte histoire d'avoir l'attirail du parfait manifestant.

Enfin, voici une page web mise en place par JB, qui centralise toutes les informations à propos de la manifestation.

144 Comments:

Anonymous Anonyme said...

est-ce possible d'avoir des infos sur le fond de grève ? nous sommes à combien ?

Ton édito Karl il faut l'adresser à toutes et tous les hommes politiques ,ainsi qu'à nos cons.féd.ils ne pourront pas dire après 'Nous ne savions pas'
Salutations et bonne chance

avril 03, 2006 7:58 PM  
Anonymous Anonyme said...

finalement la mediation était juste pour sauver la face a deiss

avril 03, 2006 8:08 PM  
Blogger chtite fourmi said...

Hé un chtit Ragusa pour Deissi notre monstre du Bloch Ness

avril 03, 2006 8:13 PM  
Anonymous expatrié said...

@anonyme 7:58
Les personnes qui m'informent sur le fonds de solidarité bossent à 400% pour la manif du 8 avril... merci de patienter...

@tous
nos amis genevois bougent fort, et fort bien, merci à eux.

TOUS À BERNE LE 8 AVRIL

avril 03, 2006 8:14 PM  
Anonymous Anonyme said...

la médiation, c'est le ridicule qui ne tue pas!

avril 03, 2006 8:15 PM  
Anonymous Anonyme said...

@expatrié
Si vous vouler du mondes à la manif il faudra qu'on puisse se payé le billet de train

avril 03, 2006 8:20 PM  
Anonymous Anonyme said...

je vois la phrase qui tue pour après- demain vous voyez il ne sert à rien de faire la greve il faut discuter...

avril 03, 2006 8:41 PM  
Anonymous Anonyme said...

vous devriez ne pas aller à la mediation demain, vous leur dites que le temps c est de l argent, ils comprendront..

avril 03, 2006 8:43 PM  
Anonymous Anonyme said...

Mittal-Arcelor : un combat douteux ?

La tourmente politique et médiatique que provoque l’offre publique d’achat de Mittal Steel sur Arcelor inspire des réflexions mélangées. L’attitude de rejet, adoptée instantanément par le management et le conseil d’administration d’Arcelor, non seulement est légitime, mais répond pour le moment à l’intérêt bien compris de ses actionnaires et de ses salariés. Cette posture persistera-t-elle jusqu’au terme du processus? Nul n’en sait rien aujourd’hui.
En tout cas, l’entreprise a su résister à la tentation populiste à laquelle tous ceux qui expriment publiquement leur opinion n’échappent pas, et qui consiste à condamner l’initiative de Mittal Steel parce que ses propriétaires et ses dirigeants sont Indiens, même si la société est de droit néerlandais, est cotée à Amsterdam et à New-York, et son état-major, basé à Londres.

L’entreprise n’a pas non plus mis en avant le supposé caractère anti-social de la démarche de Mittal Steel. Et pour cause! Car Arcelor, pour devenir l’entreprise qu’elle est aujourd’hui, a dû, à travers ses composantes fondatrices, licencier au fil des décennies un nombre considérable de salariés, pour faire face aux circonstances économiques qui se sont imposées à la sidérurgie. De son côté, Mittal Steel s’est surtout signalée dans notre pays par la reprise d’Unimetal dont Arcelor souhaitait se dégager, et qu’elle a gérée depuis lors d’une manière que les dirigeants syndicaux de cette entreprise ont jugée convenable. Les questions que pose cette offre publique d’achat sont à mon avis d’un autre ordre.

La cause première de cet évènement est la sous-valorisation d’Arcelor par le marché, par opposition, peut-être, à une survalorisation de Mittal Steel, si l’on compare les deux entreprises en termes de positionnement stratégique, de potentiel technologique et de gamme de produits. Le cas d’Arcelor n’est pas le seul de ce point de vue. Beaucoup d’entreprises industrielles européennes sont sous-estimées par le marché, par rapport aux valorisations qu’il attribue souvent à leurs concurrents anglo-saxons. A cela, le management d’Arcelor ne pouvait pas grand-chose. On sait que c’est le résultat d’une situation qui fait que le marché est dominé principalement par des investisseurs d’origine et de culture anglo-saxonnes, alors que l’Europe continentale n’a pas su se doter d’instruments équivalents qui rétabliraient un meilleur équilibre dans le jugement porté sur les performances comparatives des entreprises.

Que Mittal Steel s’efforce d’exploiter l’opportunité qu’offre cette sous-valorisation d’Arcelor n’a évidemment rien de critiquable en économie de marché. De son point de vue, cette opération lui permettra également de tirer avantage des effets positifs de cette concentration sur la rentabilité dans un marché sidérurgique qui reste très fragmenté au niveau mondial. Enfin, point qui a été peu relevé jusqu’à présent, la dilution qui en résultera rendra plus liquide l’engagement de la famille Mittal dans la sidérurgie, ce qui peut d’ailleurs introduire des doutes quant à sa pérennité.

Ce qui est davantage critiquable, en revanche, c’est que les conditions applicables aux offres publiques d’achat en Europe, en l’espèce au Luxembourg et à Amsterdam, autorisent des démarches «hostiles», alors que le capital de l’un des deux protagonistes est inaccessible à l’autre. L’attaquant est totalement contrôlé à plus de 80% par une famille et donc, le pourrait-elle et le voudrait-elle, qu’Arcelor ne pourrait pas contre-attaquer par une contre-OPA. Cette situation asymétrique, tout aussi contestable quand l’attaquant est contrôlé par l’Etat, devrait conduire la règlementation à interdire dans un tel cas de figure toute démarche hostile.

Mais, me direz-vous, quelle règlementation? En effet, c’est la troisième question qui peut être posée. Dans ce combat, ce sont deux entreprises européennes, l’une, néerlandaise, l’autre, luxembourgeoise, qui sont en cause, sans que leur réalité industrielle et financière puisse les faire relever légitimement de tel Etat-membre plutôt que de tel autre. Dès lors, la lacune fondamentale qu’on doit une fois de plus constater est l’absence d’une autorité de régulation et de règles opérationnelles, s’appliquant à l’ensemble des entreprises européennes, et de nature à garantir un traitement équitable à chaque entreprise concernée.

L’agitation politique qui entoure cette affaire ne peut masquer l’impuissance des autorités de chaque pays, pris un à un, ni la responsabilité de ceux qui n’ont pas su, et ne savent pas encore, mettre en place les instruments d’une approche européenne sur de tels sujets, et qui continuent à croire ou à laisser croire qu’on peut continuer à s’en passer.

Tout le monde le dit aujourd’hui, mais avec retard sur les entreprises qui se sont construites au niveau européen et qui le savent depuis vingt ans déjà: il nous faut une politique industrielle européenne. Mais l’Europe a aussi besoin d’une organisation et d’une règlementation des marchés financiers, sauf à laisser les entreprises, déjà européennes par nécessité, vivre dans le brouillard et être exposées à des combats douteux.

je vous souhaite une très bonne semaine
en attendant des nouvelles du feuilleton.......

courage à vous

avril 03, 2006 8:45 PM  
Blogger Pas-rat-doxe said...

La médiation n'est en effet qu'une mascarade. Par contre, ce ne sont pas plus Joseph Deiss que Rolf Bloch qui peuvent obtenir quelque chose en médiation. Le premier n'a fait que proposer une médiation entre les parties, alors que rien ne l'y obligeait. Le second a accepté le rôle de médiateur, c'est-à-dire d'arbitre. Ce n'est pas à lui qu'il incombe de chercher à obtenir quoi que ce soit pour qui que ce soit. Les seuls à pouvoir obtenir quelques choses sont la direction de Swissmetal d'un côté, et les représentants du personnel ainsi qu'UNIA de l'autre côté.
On peut bien sûr s'insurger contre le fait que nos politiques ne s'engagent pas plus, mais d'un autre côté ils ne possèdent aucune base légale pour le faire. Je sais, ça en fera ricaner plus d'un, mais c'est ainsi.
Il ne faut pas oublier non plus que le seul modèle de gestion qui n'ait jamais fonctionné est celui de l'économie de marché. Toutes les autres formes n'ont été qu'une misérable suite d'échecs aussi retentissants les uns que les autres. Fort de ce constat, on ne peut donc que se méfier du "tout à l'état"!

Par contre, économie de marché ne signifie pas pour autant libéralisme sauvage où tous les coups sont permis. Au travers de l'affaire Boillat, bien des lacunes apparaissent au grand jour. Je crois que ce qui est important dans votre lutte, ce n'est pas de savoir combien de places de travail vous allez pouvoir sauver, ni au prix de quels sacrifices. Votre combat doit servir à autre chose : percer au grand jour toutes les magouilles des crapules telles qu'Hellweg et pourquoi pas, faire instaurer un cadre légal qui permettent de contrôler et sanctionner des montages financiers dont le seul but est d'enrichir quelques particuliers, en appauvrissant tout le tissu économique d'une région.
Hier soir dans mise au point, après le triste reportage sur Reconviliers, on parlait de l'augmentation des risques dans l'aviation depuis que les compagnies aériennes ont été prises en main par des financiers. Ce qui prouve que lorsque le seul objectif est la rentabilité à court terme, tous les excès sont permis.
Pourquoi ne pas promulguer une loi qui imposerait une majorité de professionnels de la branche dans les conseils d'administration? Des gens qui connaissent le métier, et pas uniquement les ficelles de la bourse. Les accès dans les conseils d'administration sont trop souvent histoires de copinage plus que de compétences ou d'intégrité. C'est là qu'il faudrait pouvoir changer les choses. Utopique bien sûr… mais c'est toujours permis de rêver. Ce serait magnifique si votre combat pouvait poser les premiers jalons d'une réglementation quasi inexistante aujourd'hui… sans pour autant qu'on en viennent à une mainmise étatique sur l'économie, ce qui serait bien sûr une erreur aussi.

Bonne chance!

avril 03, 2006 9:26 PM  
Blogger Karl said...

@Pas-rat-doxe

Il y a tout de même une nuance que vous omettez dans votre propos:

Un médiateur n'est pas un arbitre. Un arbitre, en plus de ce que fait un médiateur, a le pouvoir de faire appliquer les règles du jeu. En l'occurence, un arbitre aurait pu reprendre Martin Hellweg quand il mentait (ce qui n'a sans aucun doute pas manqué).

Rolf Bloch ne pouvait que lancer des idées (dans de très restreintes limites), et proposer aux parties d'en parler.

Jamais Rolf Bloch n'a pu critiquer l'irrationnalité de certain propos, la mauvaise foi d'autres, etc., car sa position d emédiateur ne l'y autorise pas.

Seul les parties à la médiation peuvent s'accorder sur d'éventuelles règles du jeu.

Quant à vos remarques sur l'économie de marché, on peut y souscrire dans une certaine mesure, selon ses opinions politiques.

Ce qu'il faut retenir et que, je crois, vous soulignez, est le fait que Martin Hellweg et ses sbires ne respectent pas les règles de l'économie de marché. En fait, ils ne respectent aucune règle, sinon celles de leur profit personnel. L'économie de marché, c'est évidemment plus que ça. A ce titre, on peut leur appliquer le nom de "mafia".

avril 03, 2006 9:51 PM  
Anonymous Anonyme said...

ça fait plusieurs semaines que je prends des nouvelles de votre combat sur le blog et je peux comprendre les quelques querelles vu la situation tendue et les quelques semeurs de zazanie qui n'attendent que ça; la mésentente entre vous.
Cependant, j'ai vraiment été dégoutée hier soir en lisant les commentaires de rafistoll et lulu graffiti (autour de 10:15 PM)qui ont insulté une personne qui avaient terminé son message par quelque chose comme "Dieu vous protège".
Je pense que le plus important est le respect d'autrui bien qu'il doit être difficile d'avoir du respect pour MH et ses toutous, mais les auteurs de ces messages (que je soupçonne de n'être qu'un vu les 3 minutes d'écarts entre les deux messages)font honte à votre cause.
Bon courage à vous !

avril 03, 2006 10:02 PM  
Anonymous paddy said...

En Suisse on a le libéralisme et la liberté totale en Bourse (aucune imposition sur les gains boursiers. Aux Etats-Unis, il y a au moins une taxation sur les gains boursiers, il me semble. Et le secret bancaire n'est pas aussi fort, voire inexistant.
Nous on cumule les conneries...
Si ce qui précède est vrai, la politique Suisse a installé une véritable mangeoire à requins.
Quand M. Deiss dit ne rien pouvoir faire, il omet d'ajouter qu'il est en slip, à regarder passer des requins qui lui bouffent son sandwich.
SI quelqu'un peut confirmer ou infirmer ce que je viens de dire, merci de faire la correction, je ne suis pas spécialiste de ces questions.
Si c'est vrai, ben on n'est pas sortis de l'auberge avec les 7 nains...

avril 03, 2006 10:07 PM  
Anonymous paddy said...

Euh karl
Ton titre c'est bien
"Médiation pièce à...?"

avril 03, 2006 10:12 PM  
Blogger Pas-rat-doxe said...

@Karl

En effet, j'approuve entièrement le qualificatif de "mafia" pour Hellweg et sa bande. Je n'arrive pas à l'appeler "Martinou", je trouve que ça fait bien gentil!

Quant à l'économie de marché, il ne serait pas de bon aloi d'en débattre ici. Il y a des soucis plus importants. Mais ça pourrait faire un excellent sujet de discussion lorsque... Hellweg aura été mis hors course et que vous du temps pour d'autres débats. :-)

Bonne soirée

Amicalement...

avril 03, 2006 10:24 PM  
Anonymous in situ said...

@paddy

je ne suis pas un spécialiste non plus, mais je sais qu'aux USA il n'y a quasiment pas de protection contre le licenciement (du jour au lendemain, d'ailleurs), pas de prévoyance, pas de caisse maladie obligatoire (aussi lamentable qu'elle soit), quasiment pas de vacances.
et ils n'ont peut-être pas 7 nains, mais ils on 1 Bush. et un Donald (2?) et une Condie.
je ne sais pas pour vous, mais mon choix est fait.

avril 03, 2006 10:27 PM  
Anonymous Anonyme said...

@paddy
C'est faux va sur www.swx.com tu auras les renseignements nécessaires.
Concernant les lois vous pensez que l'affaire BOILLAT va réveiller les les politiques!! et pemettre d'établir une lois empêchant non pas l'économie de fonctionner ,mais des mafias d'agir de la sorte. Perso je n'y crois rien !! si tel était le cas après l'affaire swissair la question aurait été sur le tapis avec un débat ,dont celui est victime la BOILLAT aurait été discuter ,il faut savoir anticiper.
Et unia pensez vous que les gens vont retenir le rôle limite d'un syndicat!! qui baisse les bras à moitié du chemin simplement pour sa propre image ,j'entends déjà les remarques je dis tout haut ce que beaucoup pense tout bas
Salutations

avril 03, 2006 10:33 PM  
Anonymous Anonyme said...

L'analyse est bonne mais doit être extrapolée jusqu'en 2007. Car selon le rapport de l'année passée, Hellwegg ne peut pas vendre toutes ses actions avant 2007. Il doit donc faire tourner la Boillat au moins jusqu'en juin 2007.

avril 03, 2006 10:33 PM  
Anonymous Anonyme said...

@anonyme de 10h33
C'est certainement déjà modifié !
ne vous inquiètez pas trop pour lui il sait extrêmement bien profiter des lacunes du système!
A QUI LA FAUTE .
a+

avril 03, 2006 10:37 PM  
Anonymous paddy said...

@in situ
Je ne disais pas que c'était mieux.
Puisqu'il y a un appareil répressif pour condamner les voleurs de boîtes de petits pois (en Suisse) et les gens qui font l'amour pendant l'office (en Alabama), même si on a des assurances sociales, ça ne devrait pas empêcher qu'on contrôle l'usage de notre matière première (le savoir-faire) par des répulsifs (imposition des gains boursiers, contrôle des agissements martiniens et contrôle des manigaces "entrepreneuriales. Des commissions sont bien chargées d'évaluer les monopoles.
Bon j'arrête là. C'est vrai, on s'en occupera peut-être plus tard...

avril 03, 2006 10:39 PM  
Anonymous Rigueur said...

juste pour détendre l'atmosphère avant d'aller se coucher...

C'est une insulte envers la mafia d'appliquer le mon "mafia" dans le cas de Hellweg. Parce que, la mafia, au moins elle a le sens de la famille, Hellweg et sa bande ne pense qu'à soi. Pour l'instant les intérêts convergents les maintiennent ensemble et ça donne l'impression qu'ils se tiennent les coudes. Mais "sauver avant que pète" est une devise qu'ils ont tous en tête.

Bonne nuit à toutes et à tous!

avril 03, 2006 10:47 PM  
Anonymous Zorro said...

Entendu ce matin sur une radio française l’ex-premier ministre français Michel Rocard (1988 à 1991), député européen depuis 1994, créateur entre autres du RMI (revenu minimum d’insertion).
Il parlait de l’Europe économique et financière. J’ai retenu quelques propos:
- il est grand temps de faire une réforme de grande ampleur avec, en Europe, une force (de gauche?) capable de s’attaquer à l’excès de poids des actionnaires...
- il est urgent de renforcer la puissance du monde salarial en institutionnalisant la représentation des salariés dans les Conseils d’administration des entreprises...
- il faut apprendre à ralentir notre mode de production fou de la fin du 20ème siècle jusqu'à aujourd'hui...
- il ‘y a pas un seul syndicaliste ou un seul licencié qui ne sache qu’un licenciement est le fruit d’un monopoly mondial beaucoup plus que d’une faiblesse forte de l’activité économique d’une entreprise...
-Je suis convaincu d’avoir raison, mais en politique “avoir raison trop tôt” est une grande faute... mais j’y crois tout de même.

Avis aux BOILLAT: la cause que vous défendez est juste et digne, c’est pour ça que LA BOILLAT VIVRA! (C’est pas Rocard qui l’a dit, mais mon humble moi-même).
Courage et bonne nuit!

avril 03, 2006 10:48 PM  
Anonymous Anonyme said...

La différence avec Swissair, c'est qu'il y a eu insolvabilité. En Suisse, tant qu'une entreprise ne l'est pas, pas question de pouvoir mettre vraiment son nez dedans... et évidemment une fois qu'elle ne l'est plus, on se trouve avec des condamnations bidons, comme cela a été le cas pour Werner K. Rey. Tout ce petit monde est bien protégé.

avril 03, 2006 10:52 PM  
Anonymous Anonyme said...

Et finalement, je crois que chacun d'entre nous devrait écrire une lettre personnelle à MH pour lui faire sentir ce que l'on pense de sa manière d'agir.

avril 03, 2006 10:55 PM  
Blogger Karl said...

@Paddy

J'ai corrigé la faute du titre.

Il n'y a pas de taxation sur la gains boursiers aux USA...

@débatteurs sur ce sujet, dont In Situ

Il ne s'agissait pas d'encenser les USA. Mais simplement, il faut remarquer qu'ils y sont conséquents, c'est-à-dire conscients de la nécessités d'une force étatique destinée à préserver la libre-concurrence. Du moment où l'on considère le libéralisme économique comme viable, c'est bien le minimum. Minimum qui, en Suisse, n'est pas atteint.

avril 03, 2006 11:08 PM  
Anonymous d.b dit shreck said...

@ dragon


je t'ai relue, avec un peu de recule je pense que tu es un con avec c majuccule dis moi qu'a tu fait pour la boillat hein dis moi autant que ou plus ou encore moin hein dis moi.

je ne te salue pas

autre je vous souhaite une bonne nuit

TOUS A BERNE LE 8

avril 03, 2006 11:32 PM  
Anonymous Le semeur said...

@ anonyme
avril 03, 2006 10:02 PM
Des semeurs de zizanies il y en a aussi à la Boillat, mais là tu as raison, c'est vilain et inutile. Les vrais Boillat ce qu'ils sèment, c'est MH et sa bande qui vont récolter. Je prédis une mauvaise récolte pour cette année.
Le miracle de la multiplication des dollars s'éloigne de plus en plus.

avril 03, 2006 11:38 PM  
Blogger Karl said...

@Shrek

Merci de faire attention au langage s'il vous plaît... Nous sommes d'accord sur le fond, mais il y a probablement d'autres manière de le dire.

avril 03, 2006 11:42 PM  
Anonymous Le semeur said...

@d.b dit shreck
Remet ta casquette à l'envers et pense à Einstein. Salut l'ami et bonne nuit.

avril 03, 2006 11:44 PM  
Anonymous manif said...

plus de noisettes dans les ragusas...

avril 03, 2006 11:48 PM  
Anonymous Anonyme said...

@manif
Des noyaux de cerises à la place des noisettes, c'est bon pour les dents.

avril 03, 2006 11:58 PM  
Anonymous Anonyme said...

Lulu de la Boillat à dit,
Après avoir vu le film de la grève aux Philippines contre Nestlé je me rend compte que nous sommes très gentil,je remercie Mathias de m'avoir fait connaitre des grèvistes à l'uzine 3 qui eux ont vécus l'horreur.Merci aux 3 grèvistes Philippins de nous avoir fait partagés leurs expériences.Quand vous passez à l'uzine 3 faites un geste pour eux car 1.- =2kg de riz chez eux

avril 04, 2006 12:00 AM  
Anonymous Corinne said...

Nos affiches et flyers ont un tel succès que notre pote Michel a dû remettre la compresse...
Il y aura donc a nouveau du matériel à distribuer à venir chercher à l'uZine 3 dès mardi 10h.

et comme cerise sur le gâteau, on a ausssi imprimés à plusieurs milliers d'exemplaire les tracts explicatifs en français et en allemand !

Attention mon p'tit Martinou, tes oreilles vont bientôt chauffer. Dans exactement 4 jours, la Suisse entière connaîtra tes mensonges!

TOUS A BERNE LE 8 AVRIL

@Jules
joyeux anniversaire mon grand, tu as 18 ans aujourd'hui.
Je t'embrasse

@Léon
joyeux anniversaire mon p'tit homme , tu as eu 5 ans dimanche.

@Jules, Louise, Mathilde, Léon

Désolée les loulous, votre môman n'est pas très disponible ces temps...mais le temps de la sérénité reviendra. Merci de votre patience et de votre aide

avril 04, 2006 12:00 AM  
Anonymous dos formatted said...

Le terme de mafia avait déjà été prononcé sur le blog, il est trop fort et/ou trop faible pour désigner la situation actuelle. En tout cas, Hellweg est un as de la manipulation qui, s'il n'est pas stoppé, risque de faire encore beaucoup de dégâts, s'il s'en sort sans conséquence de cette affaire.

Ce type est une vermine à écrabouiller, ne serait-ce que pour l'exemple, histoire qu'il ne fasse pas trop d'émules!

J'ai d'ailleurs trouvé une arme infaillible contre Hellweg. Suivez le lien

http://www.scjohnson.ch/fr/products/insectctrl/baygongreen/index.php

Je parle en métaphore naturellement, c'est à dire à un degré différent de 1. ;-)

A part ça, je pense aussi, en tant qu'externe à la Boillat, qu'il est déplacé de lancer ici un débat sur l'économie de marché et le libéralisme. Ce système a bien sûr des désavantages, il nous a aussi apporté la prospérité, alors évitons de jeter le bébé avec l'eau de la vaisselle, comme on dit.

Ce genre de débat, peut être mené, ailleurs, mais cela n'a rien à voir avec les agissements à la limite du droit de Hellweg le morpion. C'est bien cette dérive qu'il faut en priorité dénoncer, investiguer, identifier, puis punir et empêcher. C'est aussi le but des lois qui sont toujours en retard sur les truands économiques.

C'est quand même la première fois que des patrons et les altermondialistes tirent à la même corde, et ça, c'est déjà une avancée incroyable.

Alors, cette corde, gardons-lui cette force, et ne mettons pas de la lutte des classes à toutes les sauces. Ce serait la meilleure des garanties de ne rien faire changer du tout.

Bien sûr, on peut encore rêver à une révolution prolétarienne, mais franchement, ça fait un peu passéiste et ce n'est pas vraiment accrocheur.

J'insiste encore un peu lourdement, avec mes sabots pour être clair: si la Boillat a déchaîné jusqu'ici tant de passion, y compris à la rédaction du journal "le temps", c'est bien justement parce qu'on assiste à tout autre chose qu'à un conflit de luttes de classes, d'injustice entre patrons et employés, ou encore à une révolte contre la mondialisation.

Enfin, c'est ma vision et j'ai l'impression qu'elle est partagée par pas mal de monde.

Bien amicalement à tous et beaucoup de courage et de motivation à tous les Boillats.

La Boillat Vivra !!

A samedi à Berne!

Bonne nuit et que Dieu vous garde!

avril 04, 2006 12:00 AM  
Anonymous al said...

@ Karl

Les gains en capitaux sont taxés aux USA, à un taux préférentiel par rapport au taux d'impôt sur le revenu.

http://www.irs.gov/taxtopics/tc409.html


Puisqu'on parle des USA ce soir, ce que je regrette le plus en Suisse par rapport aux USA c'est l'absence de contre-pouvoir économique. En particulier, l'absence de journalistes économiques et l'absence d'analyse financière digne de ce nom.

Par exemple, aux USA, la société Enron (courtage d'énergie) a commencé à vaciller lorsqu'une journaliste a posé des questions simples à la direction de cette entreprise sur sa comptabilité. Comme la direction n'arrivait pas à convaincre cette journaliste, le chef des finances de Enron a pris l'avion depuis le Texas pour New York pour expliquer son point de vue à la journaliste.

De même, la communauté des analystes financiers a commencé à douter des performances de Enron lorsque, pendant une conférence téléphonique avec la direction, l'un d'entre eux s'est fait traiter de T. d. C. par le no2 du Groupe...

Les journalistes et les analystes financiers devraient harceler Martin et Friedrich pour qu'ils s'expliquent sur l'absence de résultats après les nombreuses restructurations, sur leur conception de l'éthique et sur leurs mensonges...

avril 04, 2006 12:01 AM  
Anonymous d.b.dit shreck said...

@ karl

tu as entièrement raison je ne fais pas dans la dentelle mais promis pour la prochaine foi je me controlerais

je te salue du bord de mon marais

TOUS A BERNE LE 8

avril 04, 2006 12:06 AM  
Blogger Karl said...

@Al

Ah oui, j'ai confondu la taxatio sur les gains en capitaux, et la taxation sur les transactions financières... Honte à moi ;-)

avril 04, 2006 12:08 AM  
Anonymous d.b dit shreck said...

@ le semeur


de la bouche de qui??????
pis je met pas de casquetteah ah ah mais je vais y pensé

je te salue du bord de mon marais et a quand a l'usine 4 ?

avril 04, 2006 12:10 AM  
Anonymous paddy said...

Oulala.
Moi je posais juste une question pour savoir si je comprenais bien.
Je n'en suis pas à la révolution prolétarienne. J'en suis resté à la conviction que les règles du marché doivent profiter à tous, peut-être à des degrés divers, soit, mais pas uniquement à des crotales et au détriment de tous.
Sur ce puisque j'ai sommeil [et qu'il faut que je gagne ma croûte de petit patron], bonuit les gens.

avril 04, 2006 12:31 AM  
Anonymous Anonyme said...

@paddy
Je t'incite à être malaunet, tu gagneras plus en travaillant moins.
Je rigole, bonne nuit petit patron.

avril 04, 2006 12:43 AM  
Anonymous SanA said...

@Al

Absolument pertinent! C'est sur ce plan d'abord que ces voyous doivent être harcelés aujourd'hui. Les questions gênantes pour eux ne manquent pas. Les manoeuvres les plus douteuses et les plus déloyales leur ont été permises jusqu'à présent en raison de l'aveuglement d'analystes financiers et de journalistes économiques conformistes et superficiels, bouffeurs de concepts attrape-gogos à la mode, sans curiosité ni esprit critique.

Il semble beaucoup plus facile de faire avaler les pires mensonges et les plus grossières manipulations quand on est un CEO accumulant les faillites, que lorsqu'on est un expert énonçant des faits avérés et/ou vérifiables. Ce n'est pas une révélation, bien sûr, La Fontaine l'avait déjà dit, mais ce n'est pas une raison non plus... Que ceux qui peuvent fournir des pistes quant à des intervenants crédibles dans ce ... milieu, le fasse savoir à Karl. Le combat doit porter prioritairement sur Swissmetal et le gang qui la phagocyte, plutôt que sur Boillat. Hitler est tombé à Berlin pas dans le Vercors.

Nous sommes en GUERRE avec ces bouchers de l'industrie suisse. Tout ce qui pourra leur nuire et conduire à leur perte sera bon. TOUT!

avril 04, 2006 12:46 AM  
Anonymous observateur said...

@Al @ Sana
Les actions OZ Bank sont montées de
12,3% en une semaine. J'ai l'impresssion que se sont les mêmes qui tirent les ficelles et qui s'en mettent un max.

avril 04, 2006 12:59 AM  
Blogger Oeil de Lynx said...

Ce soir, je me suis amusé à chercher autour de la bande à Twietmeyer (le nouveau membre du Conseil d'amdinistration qui remplace Häusermann). Voilà un petit résumé de ce que j'ai trouvé :

Les actionnaires principales de la Frankfurter Beteiligungsholding AG (FBH) s'appelent Ernst Gumrich, Markus Solibieda et Dietrich Twietmeyer.

http://www.phoenix-sanierungen.de/php/dilib.php?&command=allnews

Ernst Gumrich (né environ en 1952):

Entre le 7.2.2002 dans la D. Logistics AG pour augmenter le rendement et l'expansion de l'entreprise. Mais Gumrich s'occupe à vérifier les chiffres d'affaires, annonce après quelque jours que le résultat 2001 et nettement en dessous de ce qui a été annoncé et que D. Logistics a besoin d'argent fraiche. Dans le context des manipulations de compta à la Enron, l'action chutte de 6 euros à 2 euros.

Trois semaines plus tard, Gumrich est viré par le fondateur qui ne revenait pas comment un cadre puisse détruire la valeur de son entreprise en trois semaines seulement.

Gumrich devient également le directeur de l'entreprise Fröling en insolvabilité qui a été acheté par la FBH. Le Land Nordrhein-Westfalen (l'état) fournit une caution en million(s ?). Gumrich démissione à la mi-avril 2005 (officiellement pour des raisons de santé). Et le 13 mai 2005, Fröling est à nouveau en insolvabilité.

Markus Solibieda (né en 1968) :
Etait en 2001 directeur de la maison ACG (coté en bourse dans la new economy) - juste à l'époque où Hellweg faisait le "business angel" dans la nouvelle economy en Suisse. Le 15.3.2002, il achète 1000 actions de ACG (elle triple sa valeur dans les 12 mois à venir). Trois semaines plus tard, le 5.4.2002, il est viré. Officiellement il a appris son licenciement pendant qu'il était en vacances.

Solibieda fait parti de la direction de Busch-Jaeger suite au rachat dans la procédure d'insolvabilité. Evidemment, en y trouve aussi Suchordt et Twietmeyer.

http://www.busch-jaeger-metall.com/impressumeng.html

Sur Twietmeyer, je n'ai pas trouvé trop d'informations. Intéressant est par contre le fait que la FBH a participé le 28.5.2003 a une conférence de Jonesday en Allemagne sur les investissements dans les entreprises en difficulté.

http://www.rws-verlag.de/presse-2003/03jones09.pdf

Jonesday affirme qu'en 1980 et 2002 le rendement des ces investissements se situait entre 35%-56% (sic !).

Ce qui se desine clairment, ce sont les "quick flips", où les entreprises de la private equity ne restent pas, contrairement à leurs affirmations, entre 4 et 7 ans dans l'entreprise mais vont très vite aller voir ailleurs. Les entreprise de la private quity mettent à disposition de l'argent fraiche mais qui ne provient pas forcément de leur portemonnaie (voir l'exemple de Fröling où l'état a donné une caution).

Il devient de plus en plus difficile à faire la différence entre des entreprises "private equity" et les "vulture fonds" (fonds des vautours). Le seul acteur de taille actuellement en Allemagne est la Deutsche Bank (qui détient la WEPLA BETEILIGUNGSGESELLSCHAFT mbH dont Twietmeyer et le représentant). Le but des vulture fonds est de s'engager dans les entreprises en difficulté et de gagner de l'argent avec ce qui est vendable.

http://www.zeit.de/2005/20/Finanzinvestoren_Misch
http://www.zeit.de/2005/20/Finanzinvestoren_Geier

Ah oui, Busch-Jäger était en insovabilité quand la bande à Twietmeyer l'a racheté en 2004... Dans le contexte décrit, j'ai vraiment de la peine à m'imagnier que Lüdenscheid puisse fabriquer la qualité de la Boillat.

Donc, le jeu est très, très clair :

1) SWISSMETAL - UMS Usines Métallurgiques Suisses SA à Reconvillier sera en faillite dès qu'ils ont vendus tout ce qui est vendable.

2) SWISSMETAL - UMS Schweizerische Metallwerke AG à Dornach va faire de même, une fois que l'affaire de Reconvillier sera bouclée.

3) SWISSMETAL - UMS Schweizerische Metallwerke AG à Berne (la holding), domicilié dans un bureau d'avocats à Berne, deviendra une entreprise financière pour profiter du secret bancaire en Suisse.

4) Busch-Jäger fera la même chose comme l'entreprise Fröling : une deuxième insolvabilité quand il n'y aura plus rien à prendre.

Alors qu'est-ce qu'il reste à faire pour les Boillats ? L'idée a déjà été lancée et je l'avait depuis un certain temps en tête. Créer une nouvelle Boillat avec le savoir-faire des anciens cadres de Reconvillier et les ouvriers. A mon avis, cette rentreprise devra d'abord se focaliser sur les spécialités lucratives (on ne peut pas tout faire d'un coup). Peut-être il existe des bâtiments industriels en friche dans votre région où l'on pourrait installer une entreprise du genre. Est-ce que Patrick Rebstein, ensemble avec quelques personnes des 21 cadres, du capital des fournisseurs ne pourraient pas s'atteler à un projet du genre ? C'est mon avis personnel, vu de l'extérieur. Je ne connais pas toutes les imbrications en détail.

Bien à vous.

Toto

avril 04, 2006 1:09 AM  
Blogger Oeil de Lynx said...

@ observateur

Pertinent ton observation. Mais pense que aujourd'hui aura lieu l'assemblée générale de OZ Bankers :

"Wir laden unsere Aktionäre zur achtzehnten ordentlichen Generalversammlung der OZ Holding ein. Sie findet am Dienstag, 4. April 2006, 17.00 Uhr, im Seedamm Plaza, Seedammstr. 3, 8808 Pfäffikon SZ, statt."

http://www.ozbankers.ch/media/andere/Inserat_Einladung.pdf

Je pense si quelques amis du côté de Zurich pourrait faire une petie manif autour du Seedamm Plaza, avec la presse à l'appui, ça serait un joli coup. Je suis conscient que le temps est très court. Je vous laisse voir.

Toto

avril 04, 2006 1:17 AM  
Blogger Karl said...

@Toto

Pourriez-vous m'écrire à laboillat@yahoo.fr? Il serait peut-être intéressant de collaborer pour monter un dossier sur la qustion...

avril 04, 2006 1:34 AM  
Anonymous Marlène said...

@ anonyme de 8:45

Je ne peux que rejoindre sa remarque.
On peut longtemps épiloguer.
Quand il n'y a pas de règles de jeu ou pas de cadre de la concurrence, il n'y a de prétention possible pour aucune partie.
C'est le plus fort qui l'emporte.
En plus qu'il est malhonnête, il gagne à tous les coups.

Aux Etats unis, le fisc est très à cheval sur les parties sensibles qui permettent de coincer les fraudeurs: il est attentif au mécanisme. Là où il y a effets de cumul ou de déficit de richesses, il s'y intéresse. Et il a raison !
S'il détecte le mécanisme, il détecte les traces qui mènent aux opérations qui révèlent le comment les gens s'articulent entre eux et comment les finances sont imbriquées dans leur montage.
Comme en archéologie, on investigue par datation.

Les USA ont de vieilles institutions qui s'appellent "Intelligence industrielle", "intelligence économique" "intelligence stratégique" etc.
En Europe ?
En Suisse ?
Pas d'équivalent ?

Je crois qu'en Suisse on n'est pas moins intelligent. On ne veut tout simplement pas de contrôle ni d'enquête. On évacue les soupçons, on renonce à l'investigation qui prend du temps.
Et comme le temps c'est de l'argent...

En Chine ou en Russie actuelle, un Hellweg serait débarrassé en passant par les armes de l'état.

Dernièrement, des maffieux de l'immobilier avaient passé par les armes étatiques parce qu'ils avaient arnaqué des paysans et des acquéreurs étrangers.
L'état s'était débarassé des arnaqueurs mais n'a pas indemnisé les paysans ni les industriels étrangers acquéreurs.

En Russie, des Martinou sont les bienvenus jusqu'au moment où Putin décrète la nationalisation.
Investisseurs allez y goûter du profit là bas !

@ dos formatted

Je ne reviens plus sur la question du patrimoine Boillat dont vous êtes, ensemble, un corps indivisible, tant ce savoir faire requiert, comme je l'avais dit à un moment donné dans ce blog, formation et engagement de chacun assorti du capital confiance.

C'est très spécifique, analogue à certaines professions et je crains que bien de gens ne puissent le comprendre. Il n'est d'ailleurs, pas plus pensable qu'on veuille vendre la Boillat par morceau (méchante ironie de Martinou).

J'ai un très sincère regret pour la Boillat si elle devait disparaître. Cela me prend aux tripes. Mais je dois résister et lutter pour gagner la cause dont vous dépendez.
C'est ma conviction.

@Karl

qui me dit que "les clients acheteurs de Boillat seraient confrontés aux difficultés de productions". Indéniable qu'ils le seront. S'il n'y a plus de matière de qualité Boillat, ils seront condamnés à moins bons. A ce moment là, sans état d'âme, ils songeront à la délocalisation. Je crois qu'ils commencent à anticiper. Martin aussi Il a songé à la Chine.

Pour moi, ce type sait qu'il n'a aucune compétence industrielle. Il veut gagner beaucoup d'argent et vite. Point.

Je crois même qu'il n'est pas seul.

Il y a une nouvelle faune qui pousse avec de nouvelles règles de fonctionnement. Les leurs. Des méthodes de gangster, au culot et au mépris de tout. Des sociétés secrètes poussent comme une gangraine sous couvert d'institutions respectables. Je n'apprends rien à personne.

Toujours est il que cela aura été un test sur nos autorités fédérales. Un test qui se révèle payant pour Marinou. pourquoi ne pas continuer ?

Avec mes profonds respects pour votre combat.
Compagnon de tous les instants.

Bonsoir @ tous

BOILLAT PUISSE VIVRE. VIVA BOILLAT

avril 04, 2006 3:05 AM  
Anonymous jurassiens expatriés said...

juste un petit coucou, pour vous dire que nous pensons toujours bien à vous, que votre lutte est juste et que nous vous soutenons ...
nous ajouterons juste que certains commentaires sur les usa laissent un peu rêveur, et bien à notre avis continuer de rêver, car vivant aux usa, c'est pas tout rose, et franchement le système malgré des lacunes est quand même dans les meilleurs
(euh là on va s'attirer les foudres mais bon ;-)) !!!)
faut savoir qu'ici, un patron a le droit de licencier le matin et l'employé est parti à 2h, sans rien pas d'indemnité, et comme la plupart des ouvriers ont des salaires très bas, ils n'ont pas d'assurance ... quand aux impôts, oui ils sont moins haut pour les transactions boursières mais il y a quand même un impôt, quand aux restes des impôts, ils sont pris directement sur le salaire, ce qui n'empêche pas les usa d'être un des pays les plus endettés ...
amicalement
LA BOILLAT VIVRA
et tous à Berne le 8 avril (nous y serons en pensées)

avril 04, 2006 4:01 AM  
Anonymous jurassiens expatriés said...

précisions : c'est le système suisse qui nous paraît le meilleur
;-)

avril 04, 2006 4:03 AM  
Blogger Karl said...

@Jurassiens expatriés

Bonjour,

Il ne s'agissait pas de comparer les systèmes pour décréter lequel serait le meilleur, mais de constater que sur un point, les USA ont des règles très strictes, contrairement à nous.

L'économie libérale foncitonne sur, entre autres, un principe central: le principe de libre-concurrence. Aux USA, les autorités, après maintes affaires qui ont débouché, par exemple, sur les lois antitrust, ont tiré une conséquence logique de ce principe: l'Etat doit intervenir en cas de non-respect dudit principe.

En Suisse, l'Etat est nettement moins strict sur ce point, et laisse faire sans rien contrôler.

Cela dit, ces remarques sont faites sans prétendre que le système économique libéral est meilleur ou moins bon, et sans préjuger ce qui l'entoure, aux USA comme en Suisse.

avril 04, 2006 4:19 AM  
Anonymous Rigueur said...

Pour soutenir les dires de Karl, de Al, d'autres et de moi-même concernant les différents systèmes économiques, pour celles et ceux qui ont le temps, je vous conseille le livre:

de Joseph E. Stiglitz
Prix Nobel d'économie

QUAND LE CAPITALISME PERD LA TÊTE

Fayard, 2003

Selon l'auteur, il faut un minimum de régulation dans tout système économique dit libéral.

J'ose espérer que les conseillers de Joseph Deiss ont lu ce livre!!! Ou d'autres du même auteur.

Bonne journée à toutes et à tous!!!

avril 04, 2006 7:28 AM  
Anonymous paddy said...

Apparemment vous avez continué de comparer les règles du libéralisme américain et de l'étatisme suisse. Globalement, Monsieur Deiss est toujours en train de barboter en slip avec son tuba et ses palmes pour expliquer qu'il ne peut rien faire contre les requins lui mangent son sandwich?
Raison de plus pour aller lui expliquer qu'il doit sortir de l'eau:

A Berne, le 8 avril, Joseph !
On vient t'aider. T'es content?

avril 04, 2006 8:32 AM  
Blogger vanefred said...

@tous

Je recherche du monde pour la fabrication des pancartes pour la manif du 8 jeudi et vendredi après-midi, vous pouvez vous annoncer à la 3 ou m'écrire sous pittetfam@freesurf.ch

AVEC VOUS LA BOILLAT VIVRA

TOUS A BERNE LE 8

avril 04, 2006 8:48 AM  
Anonymous michael collins said...

@ toto

super ton travail et tes infos de cette nuit, comme celles des autres d'ailleurs

ces produits Boillat a haute valeur sont egalement pour une bonne partie, le tour de main et la capacité aux Boillat de modifier rapidement ce qu'ils font, puisqu'ils le comprennent! La techologie ne remplacera jamais totalement le savoir faire.

la Nouvelle Boillat est une option bien plus longue mais a defaut elle est certainement rentable.
J'ai un fournisseur qui a eu une abscence de 8 ans , ilest maintenant de retour; sur le std il a peut de chance mais sur le special il y a toujours une place a prendre

bonne journée a tous

avril 04, 2006 8:58 AM  
Anonymous Anonyme said...

Intéressant les commentaires de ce matin.

Une chose que je rajoute en plus de la critique des financiers au pouvoir.

Il me semble qu'il est de moins en moins possible sinon impossible à quelqu'un du métier de monter les échelons de son entreprise jusqu'au sommet.
En effet les membres des conseils d'administration préfèrent choisir des compétences extérieurs pour reprendre les rennes.

Cette politique a pour effet de démotiver les employés qui espèrent gravir les échelons de leur entreprise.
Et qu'on ne vienne pas me dire qu'on ne trouve pas les compétences à l'interne.
Je n'y crois plus. Pour ma part je pense plutôt à un effet de mode et à un faible pour les beaux-parleurs.

avril 04, 2006 10:09 AM  
Anonymous Anonyme said...

c'est l'évidence même; beaux parleurs, complet noir, cravate,
pompes de luxe et montre de marque.
En plus beaux dossiers ....
mais surtout beau parleur comme en politique.

avril 04, 2006 10:18 AM  
Anonymous Anonyme said...

ce serait bien, des politiciens au service du peuple...

avril 04, 2006 10:25 AM  
Anonymous Bronstein said...

C'est qui le peuple ? Toi ou moi ?

avril 04, 2006 11:02 AM  
Anonymous Anonyme said...

nous :P

avril 04, 2006 11:21 AM  
Anonymous vache vallée said...

Petite idée de petit slogan:

HELLWEG:
sauveur d'un jour,
voleur pour toujours !!!

avril 04, 2006 12:09 PM  
Anonymous marc said...

chers amis,
depuis maintenant deux mois, je m'identifie pleinement à la lutte des Boillat. Seulement, par rapport à la manif de Berne ça commence à devenir dificile:
1) Que demandons nous de concret à nos autorités par rapport à la Boillat ?
2) Les slogans (amalgame Swissair, Alusuisse Swissmetal & émoragie industrielle) sont comme un appel aux gauchistes nostalgiques des industries disparues (et pour cause). Non, la Boillat a de meilleurs aguments: d'abord elle est rentable (contrairement à Swissair), ensuite elle est nécessaire, enfin c'est une oeuvre de salut public que d'intervenir contre les truands qui la pille.
Excusez ces paroles de contestation

Salutations

avril 04, 2006 12:28 PM  
Anonymous Anonyme said...

Que se passe-t-il aujourd'hui? Aucune info nulle part depuis ce matin.
Suite de médiation ou...???
merci d'avance pour vos nouvelles.

avril 04, 2006 12:34 PM  
Anonymous Une étudiante de la région said...

J'étais également présente hier lors de cette soirée "Il y a du sang dans ton café"

Lulu le dit très bien, je crois que toutes les personnes qui étaient présentes se disent que finalement chez nous c'est quand même moins grave, étant donné que nous avons les infrastructures pouvant nous aider.

Nos amis Philippins seront présents ce samedi pour la manifestation où j'espère vous voir vraiment nombreux. Vous pourrez certainement les croiser et dialoguer avec eux, ce sont des gens vraiment bien. Ils ont délcidé de nous soutenir en venant d'une part ce samedi, mais également en parlant du cas Swissmetal chez eux.

Hier soir nous nous sommes échangé nos email afin de partager nos histoires concernant les luttes qui sévissent chez eux et chez nous.

Soyons solidaire jusqu'au bout du monde!

Je rappelle qu'une caisse est mise à disposition à l'uZine3. Caisse dans laquelle tout le monde peut mettre une pièce de 1.- qui sera ensuite reversé à nos amis Philippins.
1.- ce n'est pas grand chose, mais pour eux c'est beaucoup!

HASTA LA VICTORIA SIEMPRE!

avril 04, 2006 12:44 PM  
Anonymous Une étudiante de la région said...

@TOUS

J'ai donné aujourd'hui le CD comprenant les différents slogan à l'imprimeur. Si vous avez des slogans supplémentaires tant mieux, mais je ne peux plus les donner à l'imprimeur pour des questions de temps...
N'hésitez pas à les imprimer chez vous et à venir avec ce samedi!

Peut-être qu'il nous restera des cartons pour les coller dessus, mais c'est encore à voir!

@Marc:
Comme je l'ai mis dans un mail que j'ai transmis à mes amis, l'avenir de la Boillat est plutôt sombre, mais ce que tu dis est vrai.
L'action que nous allons mener samedi va encore une fois montrer à toute la Suisse et peut-être même en dehors de nos frontière que ce qui est fait est absurde.
Maintenant va-t-il y avoir des conséquences en notre faveur... ça je l'ignore, mais je l'espère vraiment!


HASTA LA VICTORIA SIEMPRE!

avril 04, 2006 12:52 PM  
Anonymous Feufeu said...

Concernant le médiateur....

Quoi qu'on en dise, M.Bloch est avant tout un ex patron. Il nous l'a d'ailleurs bien démontré lors de l'émission Mise au Poing lors ce qu'il a réagit négativement sur les référendum !

avril 04, 2006 1:46 PM  
Anonymous Anonyme said...

Swissmetal Boillat/Reprise de la médiation à Tramelan (BE)
Tramelan BE (AWP/ats) - Une nouvelle ronde de médiation sur la crise à l'usine
Swissmetal Boillat a débuté mardi à 13h00 à Tramelan (BE). Les négociations se
déroulent dans un climat tendu après le refus de la direction du groupe de
vendre l'usine de Reconvilier (BE).

Les participants à cette médiation ont été accueillis par une septantaine de
manifestants, essentiellement des femmes avec des enfants. Membres du Mouvement
des femmes en colère, elles voulaient dénoncer le démantèlement de la
''Boillat'' et montrer que l'usine de Reconvilier n'était pas morte.

Vêtues de rouge, des femmes ont déployé une grande banderole sur laquelle était
inscrit ''Famille en colère, la Boillat vivra''. Les manifestants ont observé
un silence total lorsque la délégation de du groupe Swissmetal est arrivée pour
entamer les négociations. Le directeur général Martin Helleweg n'assiste pas à
la médiation.

''On ne peut pas rester sans rien faire'', a dit une ouvrière de la
''Boillat''. Les manifestantes ont relevé que les enfants étaient aussi
victimes de ce conflit du travail. ''Nous voulons travailler pour subvenir au
besoin de nos familles'', ont-elles expliqué, en relevant qu'elles voulaient
répondre aux questions des enfants.

Le médiateur Rolf Bloch tentera une nouvelle fois de trouver une solution qui
donne satisfaction tant au personnel qu'à la direction et permette de conserver
le maximum d'emplois dans la région. Les trois premières rencontres n'avaient
débouché sur aucun résultat.

Cette séance de médiation réunit des représentants du personnel, des membres de
la direction générale et du conseil d'administration du groupe Swissmetal,
ainsi qu'une délégation du syndicat Unia.

avril 04, 2006 2:15 PM  
Anonymous Marlène said...

@ Marc

Je me pose aussi la question.

Je crois comprendre que la Confédération doit diligenter quelques hommes "forts" pour capturer Martin.
Martin est l'"homme" de la mauvaise providence qui nuit à la Boillat.

Si j'ai très bien compris, ou alors l'histoire m'a sonné:
Pour les Boillards, ce n'est pas le libéralisme qui est en cause, ni le marché financier qui sait se bien tenir. Ce n'est pas le sytème qui est mauvais... C'est à cause d'un seul homme pourri Martin que toute la vallée est mise en danger.

Si c'est vrai, pourquoi ne pas passer auprès des patrons clients acheteurs de Boillat récolter leurs signature pour le plébisciter ?

Pourquoi les autres actionnaires n'ont pas bougé ?

La boillat est saine et on la tue. Aucune autorité ne s'emeut. A part deux députés nationaux qu'il faudrait plutôt remercier que dénigrer comme l'on fait certains.

Oui ma question est la même: On va à Berne pour demander quoi ?
Mis à part le plaisir de se rencontrer et de montrer sa solidarité.

AVEC TOUT MON ESPOIR QUE BOILLAT VIVRA. VIVE L'INDUTRIE SUISSE !
VIVE L'INTERNATIONALE DES TRAVAILLEURS.

avril 04, 2006 2:19 PM  
Anonymous Anonyme said...

Martin Hellweg ne serait pas présent à la médiation aujourd'hui?

avril 04, 2006 2:23 PM  
Anonymous tsel said...

C'est peut-être de nouveau carnaval?
;D

avril 04, 2006 2:38 PM  
Blogger Pas-rat-doxe said...

De qui se moque-t-on?

Martin Hellweg n'est pas présent à la médiation.
Comme marque de mépris, on peut difficilement faire plus fort!

A quoi donc va servir la réunion de cet après-midi? Alimenter certaines bonnes consciences? Perdre encore un peu plus de temps? Continuer à prendre les gens pour des guignols? A quoi? Dites-moi!

avril 04, 2006 2:42 PM  
Blogger Pas-rat-doxe said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

avril 04, 2006 2:42 PM  
Anonymous Marlène said...

@ TOUS

j'AI ENCORE PLUS SIMPLE.

VU LE DANGER QUE REPRESENTE MARTIN POUR LA BOILLAT.

VU SES AGISSEMENTS CONTRAIRES à LA BONNE GESTION DE LA BOILLAT

VU.....ETC (toutes les irrégularités constatées)

VU L'AMPLEUR DES CONSEQUENCES ENVISAGEABLEs....

LES EMPLOYES DE LA BOILLAT DEPOSE PLAINTE PENALE CONTRE MARTIN AVEC LES CHEFS D'ACCUSATION SUIVANTS:

Cela aurait le mérite de provoquer la mise à l'examen de Martin et de ces multiples comptes.

Un petit point que personne n'a encore relevé.
Les attaques des patrons, Swissmem notamment contre UNIA ne sont pas de nature à rassurer les salariés même si on a des griefs justifiés du côté des travailleurs.

Bien àvous.

avril 04, 2006 2:48 PM  
Anonymous Anonyme said...

La médiation de cet après-midi servra à écrire "punkt schluss. i.o." au bas du mandat de Rolf Bloch.
Je ne pense pas qu'un verre de l'amitié sera servi.

avril 04, 2006 2:49 PM  
Anonymous Anonyme said...

daccord avec toi paradoxe, fallait pas y aller, c' est juste pour l'image de Deiss et de Bloch

avril 04, 2006 2:49 PM  
Anonymous oeil de moscou said...

Bonjour,

Sauf erreur, Martinou n'est pas de la partie cet après-midi...

Contrairement à d'autres... renforts !
Torino s'est chargé de tartiner une dernière fois, ce matin, notre délégation pour tenter de leur faire avaler la couleuvre.
Mais j'espère bien qu'il perde la face. Faut pas exagérer, quand même !
Pour rappel, Torino, qui suis la voix de son Maîîître Cardinal, veut que les Boillats acceptent que ne reste ~150 personnes sur le site. Donc adieu Fonderie et Presse... et lopins/blanks !

Les nouvelles du jours sont à écouter à la radio. Surtout La Première, qui nous a fait une visite ce matin. Interviews et reportages à la Boillat, dans et autour du CIP en perspective. Déjà à 12h30 et ensuite sur Forum à 18h.
Pour le reste, les clients commencent de péter câbles sur câbles. Ils s'imaginent qu'ont les sabote... C'est pas vrai..., hein Branlou ???
En tout cas, l'atmosphère devient irrespirable à la vente.
Et pis cette filière, Herr Kreuzer ? C'est pour quand ?

Pis ça, pis ça, pis ça, pis ça, pis ça... ????????????

Le chaos est là. Vivement le crash !

Aaaah, pis nos médiationneurs... Ils doivent certainement péter un câble, aussi !


Doit faire bon de se trouver dans un téléphérique, ces jours...

avril 04, 2006 3:22 PM  
Anonymous Anonyme said...

Les couleuvres que Bloch veut faire avaler à la délégation du personnel doivent être tellement énormes qu'il a demandé à Hellweg de ne pas être présent?

avril 04, 2006 3:33 PM  
Blogger solidarnoch said...

C'est quoi s'histoire,

Pour une manifestation pareille, il faudrait quand même que tous le monde se retrouve à 13 heures.

Sur le forum d'unia.

"Bonjour,
J'aimerais comprendre pourquoi les transports organisés par la CGAS et UNIA Tessin depuis Genève et le Tessin respectivement prévoient d'arriver à 14h seulement, soit après la manifestation.
De Genève, un train part à 10h30 et arrive à 13h environ, ce qui permet de participer à la manif et pas seulement d'entendre les discours!"

avril 04, 2006 3:37 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ Oeil de Moscou

Salut mon coco préféré,

Ca fait plaisir de t'entendre à nouveau. Malgré le drame qui se joue, je ne peux pas m'empêcher de rire à la lecture de ton rapport.

Ciao !

avril 04, 2006 3:57 PM  
Anonymous expatrié said...

@Oeil de Moscou
Welcome back Tovaritch!

avril 04, 2006 4:08 PM  
Anonymous expatrié said...

@silidarnoch
Il y a eu un PDF qui est parti avec des infos erronées à propos des heures. Les Genevois ont réagi très vite en organisant les transports, donc avec une heure de décalage... Malheureux, mais pas intentionnel, ni catastrophique.

Le temps que tout le cortège se mette en route, les Genevois du "convoi officiel" arriverons bien assez tôt pour la manifestation.

plus d'infos ici

Je sais, c'est pas idéal, mais Poivre & co. font un boulot gigantesque pour organiser une telle manif' dans un temps aussi court.

L'important?

TOUS À BERNE LE 8 AVRIL

avril 04, 2006 4:20 PM  
Anonymous Anonyme said...

Swissmetal: Un expert pour évaluer la situation
04.04.2006 - 16:01



Dans l'affaire Swissmetal, c'est un expert qui sera nommé pour faire un inventaire de l'usine de Reconvilier. Cette décision a été prise dans le cadre de la séance de médiation qui a eu lieu aujourd'hui au CIP à Tramelan. Rolf Bloch nommera cet expert la semaine prochaine. Pendant quinze jours celui-ci évaluera la situation. Les séances de médiation reprendront au terme de cette expertise./nl


http://www.rjb.ch/?cat=infos&news=35927

avril 04, 2006 4:22 PM  
Anonymous oeil de moscou said...

Tiens, ben suis surpris par votre accueil...

Un amuse-bouche ??

Tenez-vous bien...

Bloch vient de proposer ( lourdement) de nommer un inspecteur pour surveiller et témoigner de ce qui se passe réellement à la Boillat !!!!!!!!!

Autrement dit, y a un menteur dans le tas et il vaut savoir qui !!!!!!


Martinou, ta carcasse de charognard va trrremmmmmbler,trrrrremmmbler !
Tu vas finir à la mine de sel comme Samy, Déclin et l'arc-en-ciel team

Mais pchuuuut. Je crois qu'à la minute ou je vous parle le Crapaud666 n'est pas encore au courant...

Chûûûûûttte.

PS: nouvelle véridique issue d'un break à 16h20. Mais reste à vérifier le résultat final.

Forum à 18h00. Mmmmhhhhhhhh

avril 04, 2006 4:36 PM  
Anonymous oeil de moscou said...

Je n'ai pas encore vu de petits chefs, nouveaux ou anciens, oeuvrer à Reconvilier. Mais seulement des gens qui se décarcasse pour faire avancer le schpeunnn...

Et c'est pas évident. Notamment à la vente, pour la manif et pour essayer d'imaginer l'avenir...

A anonyme d'hier vers 13h00 ABE
Salut

PS: ou alors, il y a autant de p'tits chef que de meneurs, C-à-D 350-21-112...

avril 04, 2006 4:40 PM  
Anonymous Anonyme said...

Ah Martinou, Martinou, tu as bien fait de ne pas aller à la séance.

avril 04, 2006 4:42 PM  
Anonymous Marlène said...

@ anonyme de 4:22

Etrange fonctionnement ou bien suis je idiot.
L'expert chargé de l'inventaire de l'usine sera NOMME PAR LE MEDIATEUR Bloch et non pas par une autorité élective ou administrative.

J'avoue ne pas très bien comprendre comment se répartissent les compétences dans ce no man's land de la médiation. Le médiateur n'est pas arbitre nous dit on. Le voilà qui peut nommer...


Bloch serait donc devenu une espèce d'instructeur de l'affaire boillat ?

avril 04, 2006 4:47 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ marlène

C'est assez normal que sur approbation de principe des parties quant à l'apparition d'un expert, ce soit Bloch qui le désigne sinon quelle "neutralité" aurait cet expert et à quoi servirait-elle?

avril 04, 2006 4:55 PM  
Anonymous Marlène said...

@ anonyme de 4:55

merci pour la réponse.
On espère qu'il sera neutre.
A-t-il un mandat précis dans les tâches ?

C'est l'élément qui nous a manqué pendant le lock out et ensuite pendant la grève.

C'est salutaire qu'une voix autorisée puisse faire état de la situation. Cet expert est il habilité à poser des questions portées sur la "stratégie" de MH ?

avril 04, 2006 5:11 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ Marlène

Je comprends ta méfiance, Marlène, nous avons assez été grugés et roulés dans la farine pour accueillir cette nouvelle comme bonne. Car si l'expert est un clone de M. Bloch, nous ne sommes pas sortis de l'auberge.
M'enfin... qui vivra verra !

avril 04, 2006 5:49 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ Marlène

Je comprends ta méfiance, Marlène, nous avons assez été grugés et roulés dans la farine pour accueillir cette nouvelle comme bonne. Car si l'expert est un clone de M. Bloch, nous ne sommes pas sortis de l'auberge.
M'enfin... qui vivra verra !

avril 04, 2006 5:49 PM  
Anonymous Anonyme said...

Comme on dit si bien... espoir déçu pour ne pas changer à lire la dépêche suivante.

Swissmetal Boillat/Désignation d'un expert pour évaluer les problèmes (dév.)
Tramelan BE (AWP/ats) - Le médiateur Rolf Bloch va nommer un expert chargé d'analyser les problèmes de l'usine Swissmetal Boillat de Reconvilier (BE).
Cette personne va ensuite soumettre aux parties des propositions pour que l'usine tourne à plein régime avec 200 collaborateurs.

''La semaine prochaine, cet expert technique visitera l'usine de Reconvilier pour établir un inventaire des problèmes actuels'', a annoncé le médiateur Rolf Bloch mardi à l'issue de la 4e ronde de médiation. M. Bloch a refusé de donner le nom de cette personne, soulignant juste qu'elle avait sa totale confiance.

La direction de Swissmetal, le syndicat Unia, ainsi que les représentants du personnel ont donné leur accord à la démarche initiée par Rolf Bloch. Le
directeur général du groupe Martin Hellweg était absent. ''La médiation continue donc'', a souligné avec satisfaction le médiateur.

Les participants à cette médiation avaient été accueillis par une septantaine de femmes accompagnées de leurs enfants. Membres du Mouvement des femmes en colère, ces manifestantes entendaient dénoncer le démantèlement de ''la
Boillat'' et montrer que l'usine de Reconvilier n'était pas morte.

Vêtues de rouge, des femmes ont déployé une grande banderole sur laquelle était inscrit ''Famille en colère, la Boillat vivra''. Les manifestantes ont observé un silence lorsque la délégation de du groupe Swissmetal est arrivée pour entamer les négociations.

''On ne peut pas rester sans rien faire'', a dit une ouvrière de ''la Boillat''. Les manifestantes ont aussi relevé que les enfants étaient aussi
victimes de ce conflit du travail. ''Nous voulons travailler pour subvenir au besoin de nos familles'', ont-elles expliqué.

http://www.romandie.com/infos/news/200604041719060AWP.asp

avril 04, 2006 5:54 PM  
Anonymous Anonyme said...

c'est se que je craignais aussi, un expert qui servira autant qu'a servi la médiation... :(

avril 04, 2006 6:00 PM  
Blogger Karl said...

Allez, allez, Karl se met au boulot et fait chauffer son clavier ;-)

Il n'est pas plus informé que vous, mais enfin, un "édito" évolutif commence...

Merci à tous pour vos messages!

avril 04, 2006 6:31 PM  
Blogger Oeil de Lynx said...

Il me semble que le but et le fonctionnement d'une médiation n'est pas clair pour tout le monde.

Il s'agit d'une procédure non obligatoire qui vise à amener les deux parties à un consensus acceptable pour tout le monde.

J'ai trouvé à ce sujet un article assez complet qui explique assez bien la médiation :

http://usinfo.state.gov/journals/itdhr/1299/ijdf/frgoodin.htm

Bien à vous

Toto

avril 04, 2006 6:36 PM  
Anonymous Anonyme said...

complément à mon message de 6:00pm
...servira à la Boillat...

avril 04, 2006 6:56 PM  
Anonymous Rigueur said...

Héhéhéhahahahéhé..... la vache.

Le défi est de taille!

***"[...] un expert chargé d'analyser la situation de l'usine Swissmetal Boillat, afin qu'il soumette des propositions pour que l'usine tourne à plein régime avec 200 collaborateurs."***

Analyste, techniquement bon, impartial, capable de faire de telles propositions pour que l'usine tourne à plein régime avec 200 collaborateurs, ouaaaaaaaah.

Reste encore à s'entendre sur ce qu'est "PLEIN RéGIME"!!!!

Bonne chance!!!!

avril 04, 2006 7:33 PM  
Anonymous Anonyme said...

Cette solution est excellente non ?L'expert pourra démontrer les manques de la direction et dire ce qu'il faut faire pour que les 200 employés ait vraiment du travail. La direction n'aura pas le choix et devra donner du travail pour 200 personnes.

avril 04, 2006 8:10 PM  
Anonymous radio pékin said...

ICI RADIO PEKIN

pour une fois que je suis invité sur une radio étrangère, je vais vous dire quelques mots, donc ici RAGUSA à à 2 balles au micro:

J'ai cru, mais mal, c'est pour cela que je suis resté petit, que j'allais pouvoir "éclaircir encore plus ce chemin".

Que neni, je me suis foutu dans un immense marais (mille escuses Shreck), que dis-je dans un trou noir, même une marée noire, gluante, à ne plus pouvoir m'en dépatouiller.
Et voilà, subitement, une étoile scintillante (merci encore une fois Martinou) m'a éclairé sur ce chemin clair et au bout...mais oui, pourquoi y avoir pensé seulement maintenant, à la 4eme médiation, UN EXPERT, pour sauver les 200 emplois!.
Ah, que je suis quand même un con, si je l'avais fait tout de suite, c'était garanti, j'arrivais à sauver 350 emplois, mais surtout ne le dites pas trop fort, SVP.

Bon, quand même, dans l'histoire, je n'ai rien perdu, j'ai toujours mes "noisettes".

ICI RAGUSA, A VOUS LA BOILLAT

avril 04, 2006 8:29 PM  
Anonymous Anonyme said...

il va etre bon l'expert pour faire tourner une usine sans matos, ca c est déjà de la pointure, copperfield ou garcimore

avril 04, 2006 8:40 PM  
Anonymous Anonyme said...

un expert pour prouver qu une entreprise rentable est rentable

avril 04, 2006 8:44 PM  
Anonymous Le semeur said...

@radio pékin
Depuis des mois nous subissons les experts en désorganisation. Des vrais champions. Arriver à foutre une boîte en l'air en si peu de temps il fallait le faire.
L'expert délégué par R.Bloch aura au moins le mérite de pouvoir témoigner, et de démasquer les menteurs qui nous dirigent.
Je ne sais pas si ça servira à grand chose, mais il existera des preuves. Peut-être qu'une incitation un peu plus prononcée de la part du médiateur les poussera quand même à vendre.

avril 04, 2006 8:44 PM  
Anonymous radio pékin said...

ICI RADIO PEKIN

Encore un petit mot du RAGUSA:

-D'après la bourse de ce jour, j'ai les noisettes qui commencent, lentement mais sûrement (je sens déjà l'odeur) à griller.

Je vous quitte, avant que que l'emballage ne pique feu.

ICI RAGUSA SUR LES DOIGTS DE PIED, A VOUS LA BOILLAT

avril 04, 2006 8:50 PM  
Anonymous Anonyme said...

l expert, ce qui est sur c est que martinou n acceptera pas quelqu un qui juge son travail défavorablement. Mais de toutes façon, il doit envoyé quelqu un sur place pour organiser ce qui reste, comme ça il est envoyé par bloch, et tout le monde ferme ça gueule.

avril 04, 2006 8:50 PM  
Anonymous Anonyme said...

en acceptent la médiation nous avons lachés les cadres
aujourd'hui 112 personnes sont laché
la Boillat n'a plus besoin d'eux

avril 04, 2006 8:53 PM  
Anonymous Le semeur said...

Pas si sûre quand l'expert verra une belle fonderie toute neuve et des ouvriers qu'on empêche de travailler. Toute cette matière qui est partie on ne sait où et qui ne reviendra probablement jamais. Des vendeurs qui prennent des commandes tout en sachant qu'on leur demande de raconter des salades au client.

avril 04, 2006 9:01 PM  
Anonymous Poivre said...

@femmes en colère

bravo les filles...

toutes à Berne le 8 avril

avril 04, 2006 9:02 PM  
Blogger chtite fourmi said...

@ feufeu
Ben tiens vla notre feufeu national qui s'en mêle! Vas y feufeu dégommes-nous tous ces patrons ;-)
@ Shreck
Apparament ton dragon s'est tiré la queue entre les jambes... Silence radio
@ toto
nickel, tu fais du super bon boulot,au fait heureusement que t'es pas flic, les gangsters pourraient se faire du soucis!
@ Oeil de moscou
Aaah enfin de retour, tes news nous manquaient...

avril 04, 2006 9:02 PM  
Anonymous oeil de moscou said...

Après un petit temps de réflexion, il est vrai que cet expert est, bof, un amuse-bouche pour dieu s'est qui...

Déjà,'pour conserver 200 emplois', c'est mal parti. Comme qui dirait: tu prends l'bâton par le mauvais bout, vieux !

De 1), avec 200 postes c'est sans fonderie et presse. Sans refaire les gammes dont tout le monde connait maintenant le refrain, ce cas de figure sonne la fin de la Boillat. Et les clients veulent du 100% Boillat. 100% BOILLAT, bordel.
Pas de la soupe Bouchyègre pressoté par les Oui-ouis...

De 2), c'est quand même dingue !
C'est l'état qui va payer quelqu'un pour apprendre aux Oui-ouis 'comment qui faut qu'on fait' pour tenter de diriger une entreprise. Non mais on va ou ??!!

Apprendre ou montrer aux Boillats comment travailler en sous-sous-sous-sous (112x) effectif. Bonne chance M. l'Expert. Sachez que vous risquez le Burn-out comme le Déclin.

De 3),nous sommes charger à 75% jusqu'au vacances ou 85% à 2 mois. Avec effectif de 350 pers et sans appro stock (~25% du volume)!!! Et SANS les 1300 to de retard dû à la grève.
Autant montrer à Schumi comment gagner un titre sur 3 roues, les 2 bras en l'air...

Ehhh, JePeTo. Toi qui baronne dans les 2 mondes. La loyauté même. Le Roi du train d'atterrissage sur papier. La tache des G'neuvé. L'éolienne de l'Orval..
Toi, t'as sûrement la solution, ké ??

Une fois de plus, on tourne autour du pot. Chaque fois qu'on sort la ban's du garage, on crève les 4 pneus. Et y en a pas un pour ramasser les 112 clous qui sont par terre. Alors, on r'met des pneus neufs... C'est Michelin (Martinou) qui rigole !!!



La Boillat vivra!

avril 04, 2006 9:05 PM  
Anonymous Marlène said...

Avons nous un peu plus d'information sur le milieu professionnel d'où est issu l'expert,
sa/ses spécialisations ?

Sur quels critères M. Bloch le choisira t-il ?

J'ose espérer que son rapport final ne sera pas un pré-rédigé pour consacrer le but de Martin, à savoir 200 voire moins de postes de travail, le temps nécessaire pour parachever le tranfert patrimonial à Lüdenscheid.

L'arrière pensée, je la devine, est de faire rentrer dans les moeurs que Reconvilier et toute la région se dévitalisent petit à petit par manque de dynamisme inovateur.

Dans les présentations commerciales, on peut toujours suffuser une telle calomnie et faire ressortir le contraste entre les deux versants de la frontière. Lüdenscheid propère, exporte vers la Suisse dont les patrons anciens clients de Boillat seront vien contents.Lüdenscheid joue le leadership du décolletage de haute précision !
Même si la qualité est des moindres, nos patrons suisses n'auront pas le choix. Ils feront avec

Nos PME sont des plus bêtes et des plus divisées au monde. Et ce n'est pas trop fort de le dire.

Elles ne se sont pas fendues d'un soutien très clair. Au décryptage, c'est même une condamnation générale du mouvement, syndicat dans le même sac.

Les vérités sont cruelles, c'est pourquoi elles sonnent comme des provocations.

Plus cruel encore est de se duper soi-même.
Mais qu'est ce donc qui a retenu son homme pour qu'une association d'ouvriers n'eut pu se faire et de mandater un avocat pour la
défendre ?

Plusieurs contributeurs du blog l'ont suggéré à plusieurs reprises.
Plusieurs bloggeurs anonymes vous ont mis en garde contre un tel transfert sous le manteau.

J'ai le ferme sentiment que "Le médiateur de Bloch" est, lui aussi, un larron des milieux financiers. Un consultant domicilé dans les conseils d'administration. Un Sans domicile civil fixe.

La meilleure solution serait un AUDIT.
Si l'expert n'a pas les compétences requises de la branche, et s'il considère que les questions gestionnelles méritent une analyse, il a tout intérêt à le dire et de jouer la carte de l' honnêteté.

Un audit comporte plusieurs spécialistes qui passent au crible le fonctionnement de l'entreprise, sa stratégie industrielle, la gestion de son évolution ainsi que les processus de sa capitalisation.

Seule manière de mettre au grand jour ce que chacun a soupçonné jusque là sans le pouvoir pour le dire.

Il s'agit là, de la volonté délibérée du dit "Expert". Comptez dessus. Vous n'avez plus le choix.

avril 04, 2006 9:06 PM  
Anonymous A+ said...

La nomination de cet expert, ça pue la machination, une de plus.

Pendant le mandat de l’homme en complet, cravate et mocassins, Hellweg va vous fourguer du matos. Par la valse des camions tout ce qui a été amené à Dornach reviendra à Reconvilier. Les 200 collaborateurs ont toujours la possibilité d’aller se faire greffer des bras dans le dos. Comme ça ils seront 400 pour rattraper le retard et honorer les commandes qui n’ont pu être faites à Dornach.

avril 04, 2006 9:17 PM  
Anonymous un voisin said...

Alors comme ça on nous annonce l'EXPERT !

L'état qui ne peut et ne veut pas se mêler ... se lance dans l'assistance aux dirigeants inconpétents ... et dire qu'il suffirait de donner véritablement une indépendance et une identité propre à La Boillat (par ex. comme filiale indépendante) et de lui redonner son encadrement pour que tout fonctionne correctement.

Ma crainte, en paraphrasant Coluche, c'est que l'expert écoute se dont vous avez besoin et vous explique comment vous en passer ...

Mon espoir c'est que l'incompétence de vos dirigeants actuels soit mise en lumière ET PUBLIEE.

Une crainte encore est que les conclusions de l'expert aboutisse à une feuille de route de recommandations fumeuses pour tendre vers une amélioration et tenter de maintenir, tant que faire ce peut, 100 à 150 postes de travail ...

Solidairement avec vous tous, dans l'attente d'être parmi vous samedi à Berne.

avril 04, 2006 9:24 PM  
Blogger chtite fourmi said...

@ oeil de moscou
Nommer un expert qui va coûter la peau des fesses pour dire comment faire tourner à plein régime la Boillat en attendant que le morpion s'en mette plein les poches avec ses actions...
Ben moi je ne suis pas expert mais mes conclusions de chtite fourmi de la production sont:
EH les ouis-ouis à Martinou vendez la Boillat, réengageons nos cadres licenciés, réengageons le personnel nécessaire à faire fonctionner cette boîte et je vous garantis qu'elle tournera à 300%

avril 04, 2006 9:29 PM  
Anonymous Anonyme said...

Escroc.net

Ensemble
Solidaires
Contre
Requins
Ou
Crapules point.net

Il est toujours douloureux de s'apercevoir que l'on est tombé dans les rets d'homme de paille, d'une crapule, d'un affairiste, que sa vigilance s'est trouvée prise en défaut par un aigrefin, un truand, aux manoeuvres frauduleuses.
L'association Ensemble Solidaires Contre Requins Ou Crapules point net aide les VICTIMES en les informant, les assistant et en les conseillant afin de sortir de d'une impasse très désagréable et souvent lourde de conséquence.

avril 04, 2006 9:29 PM  
Anonymous oeil de moscou said...

Ehhh, les gars. On prends les paris ??

Sûr que d'ici une semaine, le 10 tonnes crache dans la Technica.
Et hop. Des bijettes pour la Bouaja !

Et des sous-sous pour Martinou. Merde !!

Faut pas se leurrer. C'est pas avec 9 palettes de billettes qu'on va alimenter la Boillat. Une équipe de presse pis c'est poutzé !!!
Mais ça, les Oui-ouis, y z'ont pas âcor câpris !
Meeeerci Môsieur l'Expert.

Moi, j'les aime bien les Experts.
Contrairement à ma Cheffe Poivre, c'est ceux de Miami que j'préfère !

Eh ben voilà, qui que tu sois, je vais te baptiser dès maintenant:

J'hésitais à te nommer 'Burn-out'.
Mais bon, pas cool.
Ce sera donc lieutenant Horatio "H" Caine.

Salut Horatio. Bienvenue à la mine de sel. Heuu non, pardon. N'anticipons pas.

Bienvenue à la Boillat !!!

avril 04, 2006 9:29 PM  
Anonymous oeil de moscou said...

@ chtite fourmi

Te l'fait pas dire !!

Mais c'est bien Horatio qui devra avoir l'honneté de le claironner.

Allez Crapaud666, au lac. La pêche est ouverte !

Demain 13h30. Séance du personnel.
Mais sait même plus où !!

Vivà la bouajat

avril 04, 2006 9:36 PM  
Anonymous buck fush said...

Deiss a nommé Bloch, Bloch va nommé un expert, et lui, qui nommera-t-il, pour pouvoir refiler plus loin ce merdier?

De médiation en médiation, d'Unia en direction, de conseiller fédéral en médiateur, on parle, on retourne le problème, on cherche une solution...

Pendant ce temps, 112 licenciements! Sommes-nous tous aussi impuissants pour l'accepter?

avril 04, 2006 9:38 PM  
Blogger chtite fourmi said...

@ oeil de moscou
Ben pour moi le nom de l'Expert serait plutôt FOX comme Fox Mulder l'agent du FBI de X-FILES, celui qui croit encore aux OVNIS

avril 04, 2006 9:44 PM  
Anonymous d.b dit shreck said...

@ chtite fourmi


ma foi tu dois avoir raison..
ne plus se montrer sur le blog
imagine toi en face de moi
cullotes mouillées??????

je te salue du bord de mon mairais je suis currieux de nature qui es tu?

TOUS A BERNE LE 8

avril 04, 2006 9:51 PM  
Anonymous Grande soeur de A said...

Quid? la page web pour les informations sur la manifestation ne marche pas, message d'erreur...

PEP

p.s. salut petit frère, à samedi

avril 04, 2006 9:55 PM  
Anonymous un ex-voisin said...

Une histoire d'EX

Un ex-pert ex-terne nommé par un ex-industriel médiateur mandaté par un ex-professeur d'économie pour soutenir des ex-gréviste est-ce ex-tra ?

L'idée, si elle n'est pas ex-cellente, n'est pas ex-empte d'une certaines ex-altation s'il pouvait, avec ex-actitude et d'une manière ex-haustive, ex-aminer les ex-écrables ex-ploits de l'encadrement ex-ilé de Dornach et les les ex-hiber !

Si seulement il pouvait ex-purger les plans d'un futur ex-CEO de SM ce serait l'ex-tase : un Martinou ex-cédé (à bas prix, on solde !) et ex-aspéré.

avril 04, 2006 9:56 PM  
Blogger chtite fourmi said...

@ SHRECK
Le sage à dit:
" Un jour viendra ou la lumière tu verras"

avril 04, 2006 9:57 PM  
Anonymous oeil de moscou said...

@ la Chtite...

Fox est déjà 'pris' par Fuchs...

White Rabbit, quoi. Du nom de son concept de logistique révolutionnaire qui n'a vécu que 3 min. Le temps de se rendre ridicule !

Avant que ma Cheffe n'intervienne, je fonce au plumard... ZOU...

Bonne nuit


La Boillat vivra
la manif hurlera
Le Crapaud sèchera

avril 04, 2006 9:59 PM  
Anonymous Petit ours said...

Bonjour à tous

L'expert qui ferait un état des lieux de la Boillat est une arme à double tranchant (donc idéale pour se faire encore saucissonner me direz-vous). Bols et consorts se rendent bien compte que tout ne va pas pour le mieux dans le meilleur des mondes à l'usine (et ils l'avouent presque). Mais ils ne peuvent quand même pas demander à tout le monde de faire la liste de ce qui ne va pas et la manière d'améliorer la situation. Dès lors l'idée de l'expert est excellente. Ce brave homme, certainement très conciencieux et compétent, se rendra bien vite compte que ça ne tourne pas comme une boîte à musique (mais plutôt comme une boîte à meuh!). Et chacun de nous d'enchérir avec telle ou telle situation qu'il faudrait changer, améliorer, etc...
Et au bout du compte un beau rapport, bien relié, contenant tout ce qu'il faut faire (et pas faire) pour que la News-Swissmetal-Boillat200 soit un modèle du genre. Bien sûr le rapport va égratigner un peu Martinou et ses sbires. Mais, dans le monde feutré des experts on ne parlera pas d'incompétents mais de "problèmes de communications" (c'est très en vogue actuellement les problèmes de communications, ça permet de cacher sous le tapis les vrais problèmes).
En avant-première un extrait du communiqué de la direction lors de la publication de ce fameux rapport."La direction remercie M.X pour son travail très complet. Dans le cadre de la stratégie du groupe et des intérêts de Swissmetal en entier, elle mettra tout en oeuvre pour remédier aux divers points relevés dans le rapport....".

Bon je sais, certains me diront que je critique avant de voir, c'est vrai. Mais ce n'est pas complètement impossible...

avril 04, 2006 9:59 PM  
Anonymous un voisin said...

Coluche disait :

C'est pas plus mal que si c'était pire!

avril 04, 2006 10:06 PM  
Anonymous ... et Iseult said...

JOYEUX ANNIVERSAIRE JULES...!!!

avril 04, 2006 10:06 PM  
Anonymous d.b dit shreck said...

@ chtite fourmi



lao tseu?
ouai j'aime bien tu pourais presque me plaire

schreck te salue du bord de son marais

ps: je sais tout je vois tout

avril 04, 2006 10:10 PM  
Anonymous un voisin said...

M. Bloch, président du groupe de travail qui portait son nom, entrepreneur et ami des patrons des PME de la région, ne cherche-t-il pas avant tout à permettre l'approvisionnement des décolleteurs de la région. Son garde-chiourme veillera à ce que la production reparte ... tout en ménageant la chèvre et le chou ... sans véritablement se soucier du sort de La Boillat et de ses ouvriers ?

Au fait, les décolleteurs se sont fait plutôt discrets ces derniers temps.

avril 04, 2006 10:12 PM  
Anonymous un voisin said...

Coluche (c'est sa soirée !) parlait-il de la méthode Bloch lorsqu'il disait "Il faut mettre d'urgence un frein à l'immobilisme" ?

avril 04, 2006 10:14 PM  
Anonymous un voisin said...

Et Hellweg, le courageux ?
Il n'a pas osé affronter les femmes en colère ?
Il montre une nouvelle fois le mépris qu'il porte tant aux ouvriers, qu'aux dirigeants de ce pays qui lui apportent leur soutien par cette médiation.
J'espère seulement qu'il n'est pas en train de préparer son prochain exploit ! (et pourquoi pas vider les machines samedi lorsque toute la région sera à Berne ?, l'expert pourra se rendre directement à Dornach ...)

Pour lui aussi deux citations de Coluche :

"On m'enlèvera pas de l'idée que la connerie est une forme d'intelligence."

"Honnis soit qui manigance."

avril 04, 2006 10:20 PM  
Blogger chtite fourmi said...

Et surtout Coluche disait
L'avenir appartient à ceux dont les ouvriers se lèvent tôt!!!!
Guete nacht!
@ shreck je te salues du bord de ma chtite fourmilière!

avril 04, 2006 10:23 PM  
Anonymous Marlène said...

@ anonyme de 9:29

www.escroc.net

Super de nous le signaler.
Merci pour votre intervention.

C'est une ASSOCIATION. Elle est donc sans but lucratif.
Si toutefois elle ne peut pas nous conseiller sur les bonnes instances à saisir, parce que notre justice est différente.

Les démarches consitutives d'un dossier étayé est valable dans tous les cas de figure et pour toutes les nations politiquement organisées "démocratiques" de surcroît. (entre guillemets qui évitent de longues polémiques).

C'est une attitude de vigilance active dans le but de collecter tous les éléments de défaut qui jouent en votre faveur, tout comme tenir la comptabilité rigoureuse de ses actes qui démontrent la bonne foi de votre côté, la bonne collaboration.

C'est tout à fait jouable.

Même à titre privé, le site donne un aperçu intéressant et de très bons conseils.

Bonne nuit les Boillards.
NOUS GAGNERONS BOILLAT. Il le faut!

avril 04, 2006 10:35 PM  
Anonymous un voisin said...

@ chtite fourmi
bien vue ta citation !!!

avril 04, 2006 10:36 PM  
Anonymous expatrié said...

@grande soeur de...
notre ami JB a un petit souci avec son serveur Web (chacun son tour...). En attendant, je place les documents à télécharger sur une page de boillat.org ... Je vous tiens informé...

avril 04, 2006 10:37 PM  
Blogger Oeil de Lynx said...

Chers Boillats,

J’entends que vous vous faites des soucis en ce qui concerne l’expert. Mais regardons les choses comme elles sont :

Bloch n'est pas un arbitre, il est médiateur. Son devoir est d'écouter les deux parties et d'essayer de trouver une issue acceptable pour tout le monde. S'il demande un expert, c'est qu'il ne sait pas encore qui croire. C'est une chance inouïe pour vous ! Hellweg a bien marqué un auto-goal par son absence.

Roger Fisher, dans un de ses livres sur la médiation, avait raconté une histoire qui reste gravée dans ma tête :

Deux sœurs se disputaient pour une orange. Après un certain temps, elles ont décidés de la couper en deux. La première mangeait le fruit et jetait la pelure. La deuxième jetait le fruit et gardait la pelure. Pourquoi ?

Parce que la première avait faim et la deuxième voulait faire un gâteau. Si un médiateur avait été là, il aurait entendu les deux. Il aurait proposé que la première ait le fruit en entier et la deuxième la pelure en entier...

Je ne sais pas ce qu'il va sortir de cette expertise. Quand à moi, je me souviens quand je suis monté à l'uZine 3. J'ai pu discuter avec quelques un parmi vous. Ensuite j'ai fait mes recherches et je me suis forgé mon opinion sur des faits.

Alors, aussi dure que cela puisse paraître, attendez de voir et profitez de la présence de cet expert pour lui communiquer vos griefs.

En attendant, mettez toutes les forces dans la manif de samedi. Pour l’avenir de la Boillat, pour l’avenir de votre région, pour nos enfants. Afin qu’un jour nous puissions les regarder dans les yeux sans en avoir honte !

C’est un peu solennel, j’en conviens, mais c’est mon avis personnel.

Bien à vous

Toto

avril 04, 2006 10:56 PM  
Anonymous Anonyme said...

Les documents sont aussi sur http://www.laboillat.ch

avril 04, 2006 11:01 PM  
Anonymous expatrié said...

@grande soeur de
@karl

les documents à télécharger pour la manifestation sont ici:
www.boillat.org/manif

C'est moins joliment présenté que ce qu'avait fait JB, mais va falloir s'en contenter le temps qu'il prenne le pouls à son serveur. Go! Go! Go! JB ! Ton historique nous manque déjà !

avril 04, 2006 11:03 PM  
Anonymous expatrié said...

@anonyme 11:01

Ah ben ouais, en plus c'est zouli tout plein là dessus... bon ben ouala, ouala... (vais me coucher, moi)

TOUS À BERNE LE 8 !

avril 04, 2006 11:07 PM  
Blogger chtite fourmi said...

@ un voisin
merci, te salues du bord de ma chtite fourmilière

avril 04, 2006 11:38 PM  
Blogger vanefred said...

@tous

Je recherche TOUJOURS du monde pour jeudi et vendredi a-m pour fabriquer els panneaux de la manif......

avril 05, 2006 12:02 AM  
Blogger vanefred said...

@corinne

Bonne anniversaire à tes petits loups

avril 05, 2006 12:06 AM  
Anonymous l'anarchiste écolo said...

http://visionglobale.blogspot.com/

Un peu de réflexion sur notre monde. Malheureusement c'est en cours d'élaboration.

A+ et bonne nuit

avril 05, 2006 2:22 AM  
Anonymous SanA said...

Eh bien. Que se passe-t-il? Pas d'édito. Rien depuis minuit. Pas de nouvelles ni de commentaires sur la "médiation".

L'expert annoncé fera-t-il le jeu du pilleur Hellweg (c'est ce que laisse clairement entendre sa mission: expliquer aux "frouzes" incapables de Dornach comment faire fonctionner une Boillat-trognon)? Ou bien aura-t-on à faire à quelqu'un de réellement compétent qui conclura que le site ne peut fonctionner qu'avec presse et fonderie!
A ces heures, on peut se permettre de rêver...

avril 05, 2006 2:34 AM  
Anonymous SanA said...

@Un voisin 10:12

Ni Rolf Bloch ni personne ne pourra fournir les décolleteurs en produits Boillat puisqu'il y en aura(it) plus ni de coulés ni de pressés. Même si les Schumag de Reconvilier sont super-performantes, elles ne pourront jamais produire du Boillat à partir de la m... boche de BJL et frouzienne de Dornach.

Quant à la discrétion des clients, c'est vrai qu'elle est pour le moins inconséquente. On a pu croire longtemps qu'elle dissimulait "quelque chose", on ne peut plus guère le penser à présent. Se résignent-ils à passer sous le joug d'Hellweg et de sa bande de pirates sans scrupules?

avril 05, 2006 2:57 AM  
Blogger Karl said...

@SanA

Karl est au boulot. Mais la première version du nouvel édito n'était pas satisfaisante. Donc, j'ai laissé reposer un peu, en espérant que ça murisse...

avril 05, 2006 3:05 AM  
Anonymous SanA said...

@Karl

Désolé de vous stresser mais le silence m'angoisse :-)

Je vais vous contacter pour vous informer de certaines démarches...et m'informer d'autres en retour.

Bonne nuit tout de même.

avril 05, 2006 3:16 AM  
Blogger Karl said...

Merci! A vous aussi.

Et au cas où le silence vous empêcherait de dormir, j'ai mis en ligne une préversion...

avril 05, 2006 3:29 AM  

Links to this post:

Créer un lien

<< Home