lundi, mai 01, 2006

C'est le premier mai

Le 1 du 5, si vous préférez

Aujourd'hui, c'est donc la fête du travail. Chers Boillat, si le coeur vous en dit, malgré tout ce qui vous arrive, fêtez bien! Car, le travail, vous savez ce que c'est. Bonne fête du travail, aussi, à tous ces gens qui font vivre nos sociétés, à toutes ces personnes qui se lèvent pour aller au boulot, sans qui rien ne serait possible.

Et, pour votre premier mai, comme le veut la tradition, voici un peu de muguet (virtuel, mais je fais avec les moyens du bord). Il paraît que ça porte bonheur... Mais si ça porte bonheur virtuellement, euh, passons sur les détails.


Pas bonne fête, par contre, à Martin Hellweg, à Friedrich Sauerländer, et à leur club de petits copains, charognards dont l'oeuvre consiste à détruire des entreprises pour que la carcasse soit liquidée à leur profit. A eux, on composera un bouquet aux odeurs enivrantes, dont les végétaux seront soigneusement sélectionnés dans l'assortiment ci-dessous (le fleuriste de Reconvilier ne reniera pas, je crois, la touche de psychologie qu'il faut pour marier aussi bien un bouquet avec la personnalité de son destinataire):

Il y a l'immense majorité qui créé de la richesse, et une toute petite minorité dont la "profession" est d'en détruire, volontairement. Joyeux premier mai à la première catégorie!

Encore une chose à ne pas oublier: aujourd'hui, Corinne va prononcer son discours à Zurich, après avoir longuement potassé son allemand. On lui tient les pouces!


Dans les journaux

On reparle de la Boillat, en ce jour symbolique, dans les pages du Temps. Paul Reichsteiner, président de l'Union syndicale suisse, explique l'importance de conserver un droit réel, et pas seulement formel, de faire grève. Quand une direction d'entreprise ne respecte pas la CCT à laquelle elle est liée, et qu'elle reste sourde à toute tentative de négociation, P. Reichsteiner considère que la grève est un recours juste, et d'ailleurs garanti par la Constitution suisse depuis l'an 2000. Pourtant, il en va autrement, puisque le droit constitutionnel à la grève voit son exercice rendu matériellement très difficile, voire impossible, par d'autres dispositions. L'analyse de P. Reichsteiner fait de nombreuses fois références à la Boillat.

Il faut aussi mentionner un article qui, même si j'ai trop longtemps traîné avant de le mentionner, mérite un détour (il est paru le 26 avril, honte à moi! Depuis, un détail a changé: la pétition sera remise le premier juin, jour d'entrée en fonction du nouveau gouvernement bernois). Il s'agit du dernier article de Pierre Noverraz sur la Boillat, dans l'Evenement syndical. P. Noverraz suit le conflit depuis le début, en 2004, et est l'auteur d'un livre sur la première grève mais, comme l'Evenement syndical n'a pas de site Internet, faute de moyens, il m'est malheureusement difficile d'en répercuter tous les articles.

53 Comments:

Anonymous humble avis said...

De tout coeur avec vous toutes et tous aujourd'hui!
Merci, Karl de ce beau muguet!
Mes prières vous accompagnent :-)

mai 01, 2006 7:33 AM  
Blogger un voisin said...

@ Karl merci pour le muguet... ahhhh tchoum !!!

@ Corinne, je te tiens les pouces ... bonne chance à tous les ouvriers et aux femmes en colère !

Amicalement à tous

mai 01, 2006 7:40 AM  
Anonymous rap'(t)or said...

eh Lulu !
Pas de bols , le rapport 2005 n'a pas été traduit bénévolement durant le week-end et mis à votre disposition gratis sur le forum (euh blog) ...
Le bénévolat a ses limites, d'ailleurs LE CHAT a dit : si on payait mieux les bénévoles, il y aurait plus de monde qui serait d'accord de travailler gratuitement" .

mai 01, 2006 7:45 AM  
Anonymous Rigueur said...

Revenons au débat d'hier 30 avril 2006 - 1 mai 2006 (quand il faisait nuit encore!!!) - entre anonyme 4:00 PM, Boubou 7:07 PM, anonyme 8:35 PM, idéaliste incurable 11:58 PM, anonyme 12:11 AM et Karl 12:19 AM

Vous cherchez tous, me semble-t il, à savoir si la conjoncture morose dont parlait MH est correcte ou pas.

J'ai plusieurs remarques à ce sujet:

1) MH, parlant de conjoncture morose, adore sortir des "grandeurs" qui ne sont de toute manière pas vérifiable.

2) MH, en tant que CEO du groupe SM, défenseur de la stratégie d'intégration très chèrement achetée aux consultants fantômes [et oui, ça ne vient même pas de lui!], est incapable et n'a aucun intérêt de parler avec des analyses claires des chiffres de Dornach et de Reconvilier.

3) MH, arogant comme il est, n'a pas d'idée claire sur la raison pour laquelle LA BOILLAT est si unique au monde.

Vous remarquez que de 1) à 3), votre débat se situe sur différents niveaux, de la mondialisation [1] à la structure des marchés de LA BOILLAT [3]. De façon imagée, c'est comme survoller d'une forêt pour deviner la quantité d'arbres malades et à l'inverse, c'est comme regarder quelques arbres malades pour déclarer que toute une forêt est atteinte de la polution.

Karl a suggéré mon intervention pour confirmer comme pour contribuer ma part dans le débat. Je vais y réfléchir pour trouver la meilleure façon pour m'y prendre. Sachez que les savoir-faire technique et commercial (vente & marketing) de LA BOILLAT sont choses à ne pas déballer sur la place public. Surtout, vu le succès du blog de Karl, n'oublions pas qu'il est lu de tous.

Je vais revenir au courant de la journée!
Bonne journée à tous.

mai 01, 2006 8:10 AM  
Blogger epok epik said...

Merci Karl pour les brins de muguets (vivement les odeurs par internet !, enfin sauf quand il s'agira d'une photo de qui vous savez ;-), et merci aussi pour votre travail jour après jour sur ce blog. Bravo, quelle performance et aussi quelle endurance. Merci mille fois !!

Merci Corinne pour votre discours à Zurich, on vous tient tous les pouces !!

Merci à tous ceux qui se décarcassent pour notre Boillat. Profitez tous de ce beau 1er mai. Courage, tenez bon !!

Avec toute mon admiration.

mai 01, 2006 9:52 AM  
Anonymous expatrié said...

@ les Lausannois chasseurs de signatures

rendez-vous 16h30 place de la Riponne, devant les escaliers de la bibliothèque universitaire. Bienvenue à toutes et à tous.

mai 01, 2006 10:03 AM  
Anonymous Anonyme said...

A rigueur

"MH, arogant comme il est, n'a pas d'idée claire sur la raison pour laquelle LA BOILLAT est si unique au monde"

Unique, mais rassurez-moi: unique ne veut tout de même pas dire indispensable?
Parce que les cimetières sont remplis d'indispensables, sans que ça n'ait jamais empêché le monde de continuer à tourner.

mai 01, 2006 10:23 AM  
Anonymous Anonyme said...

Joli l'édito, merci Karl pour le muguet.

Je lis le blog (et depuis quelque temps les nombreux commentaires qui l'accompagnent) quasi tous les jours. Je suis contente de voir que la résistance ait un espace de discussion et puisse s'organiser de cette façon-là.

Néanmoins, j'ai quelques inquiétudes quant à une utilisation à des fins contraires à celles qui étaient souhaitées. Ainsi que plusieurs d'entre vous l'ont souligné, le blog peut être lu de tous et il l'est en tous les cas du camp "ennemi"; c'est pour ce dernier le "thermomètre" de la contestation. Les pseudonymes, anonymat, permettraient également l'infiltration de "traîtres" ("patron en colère" ? que plusieurs d'entre vous ont cru reconnaître).

Je ne crois pas pour autant qu'il faille arrêter de s'exprimer, car il est important de dénoncer ce qui se passe et d'échanger des idées. Il est bon aussi que le "camp SM" voit que la résistance est toujours vivante. Mais je suggère que pour des informations plus "délicates" (pas forcément toujours facile à juger, j'en conviens, mais qui pourraient être de précieuses informations utilisées par le "camp SM" contre les Boillat (comme disait "rigueur", qui auraient trait à des techniques de savoir-faire par exemple), de ne pas les "déballer" sur ce blog. Je crois qu'il vaudrait mieux dans ce cas les e-mailer à Karl seulement par exemple et discuter de l'information dans un premier temps avec lui.

A part cela, bon 1er mai à tous et une pensée particulière pour Corinne à Zurich !

mai 01, 2006 10:42 AM  
Anonymous humble avis said...

Dites, Anonyme 10:23, quand vous aurez un gros cancer, ou une autre vilaine maladie, vous refuserez de vous soigner au motif de ce que vous n'êtes pas indispensable sur cette bonne vieille terre?
Martin Helleweg, c'est une maladie pour la région.
Je doute que vous souffriez le moins du monde des effets secondaires du traitement destiné à sauver l'organe sain qu'est la Boillat.
Mais si vous trouvez vos remarques indispensables... pensez à les inscrire comme épitaphe sur votre propre pierre tombale. On se souviendra de vous avec émotion. C'est toujours ça.

mai 01, 2006 10:47 AM  
Blogger dos formatted said...

Concernant les marchés de la Boillat:

Hellweg dédaigne apparemment les clients qui commandent par 100kg.

Petit parallèle:
L'horlogerie de luxe utilise, pour le moteur de ses montres (par exemples les spiraux), des aciers très particuliers conçus, si je ne me trompe, par des entreprises comme Nivarox au Locle.

La production annuelle de ces métaux est ridiculement faible, je pense inférieure à 250 kg pour une valeur ajoutée énorme. En voici la preuve:

Selon les estimations citées dans le dernier Passion Montres (édité par l'Hebdo en avril 2006), Rolex réalise un chiffre d'affaire de 2.4 mia CHF, Patek Philippe de 600 mio CHF, Breguet 360 mio CHF. Petites causes, grands effets...

Pour réaliser ces milliards, il faut, entre autres, quelques kilos de ferraille (et bien sûr un peu de savoir-faire, comme à la Boillat).

Bien sûr, je schématise, cependant on voit bien que Hellweg ne cherche en tout cas pas l'excellence industrielle.

mai 01, 2006 10:51 AM  
Anonymous Zorro said...

@Karl
Comme Zorro, le muguet est enfin arrivé! Merci pour tout.

@toutes et toutes
Beau premier mai en toutes circonstances!
Et n'oubliez pas que La Solidarité n'est pas comme Le Muguet: Elle n'est pas saisonnière, mais persistante... si on le veut bien!
Bon courage.

mai 01, 2006 11:55 AM  
Anonymous paddy said...

Va-s'y Corinne!

grobeks

mai 01, 2006 11:59 AM  
Anonymous Anonyme said...

@Anonyme 10:23

Le jour où tu y seras, au cimetière, il n'y aura personne d'indispensable dans ton trou!

mai 01, 2006 12:04 PM  
Anonymous Rigueur said...

@ anonyme ( mai 01, 2006 10:23 AM)

A moins que vous cherchez à me provoquer, mais je vous rassure que unique ne veut pas dire indispensable.

mai 01, 2006 12:46 PM  
Anonymous Anonyme said...

Rappel: NW et son épouse sur TSR1 dans quelques minutes.

mai 01, 2006 1:15 PM  
Anonymous Anonyme said...

Et bravo à Corinne déjà pour son intervention sur RSR 1 !

mai 01, 2006 1:16 PM  
Anonymous Anonyme said...

Cette semaine pas de 10 tonnes comme prévu. On nous donne pas de boulot mais on doit produire. La semaine passée juste une petite démonstration pour BIC.
Un peu plus de Rigueur au commandes ferait vraiment le plus grand bien. La Bolsserie ne fonctionne pas. Est-ce voulu???
On le saura rapidement.

mai 01, 2006 1:16 PM  
Anonymous SanA said...

@Propos de cycles conjoncturels

L'excuse hellwegienne de la baisse conjoncturelle en 2005 n'est qu'un leurre de plus, conforme à la mentalité du personnage: quand ça va mal, c'est la faute aux autres (grévistes, personnel, cadres, syndicats, politiciens) ou à pas de chance (conjoncture économique). Lui, c'est le chevalier blanc, le sauveur de l'industrie métallurgique suisse, le Robin des Bois du non-ferreux: il prend aux bien portants (Boillat) pour donner aux handicapés (Dornach, BJL)!

Je n'ai pas pris la peine de rechercher les chiffres corroborant mes quelques remarques. Il y a toutefois des éléments incontestables et vérifiables.

D'abord, la croissance a été supérieure en 2005 à 2004. La plupart des entreprises ont présenté des résultats nettement supérieurs, tant en chiffre d'affaires qu'en bénéfice. L'horlogerie a par exemple battu tous les records. Il a vraiment fallu que de méchants trolls s'acharnent sur Swissmetal pour que le groupe fasse exception. Relevons qu'Hellweg n'étaie ses dires par rien. Comme d'habitude.

Du fait qu'elle produise et vende des semi-finis, atténue d'ailleurs en fait les influences conjoncturelles sur SM. Je m'explique: les clients sont des sous-traitants qui usinent les produits reçus(barres de décolletage notamment) à destination de marchés très divers (lunetterie, stylo à bille, informatique, avionique, automobile, instruments médicaux, construction, horlogerie, micro-technique etc.) soumis à des fluctuations différentes, relativement indépendantes les unes des autres. Là encore, il faut vraiment que de très méchants génies en veuillent personnellement à Hellweg et s'entendent pour influencer à ses dépens beaucoup de marchés en même temps. Un type aussi malchanceux et mal vu des esprits a-t-il sa place à la tête d'une société?

Enfin, Hellweg ne dit rien de l'évolution des deux sites en cause. Ce qui est certain, c'est que si Dornach a perdu en 4 ans plus de 40% de son volume et perdra encore les deux tiers du reste d'ici 3-5 ans, Boillat, pour un volume stable, a passé en dix ans de ¼ à 2/3 de spécialités (pas ou peu concurrencées). S'il y a érosion des ventes, c'est donc dû aux produits de Dornach.

Encore quelques chiffres pour illustrer la position et le rôle des deux sites dans les performances du groupe en 2005:

- le chiffre d'affaires hors métal de Boillat (valeur ajoutée brute) a été de 10,5 millions plus élevé que celui de Dornach.
- si on le rapporte aux effectifs (postes à plein temps), la productivité est meilleure de plus de 60% à Reconvilier qu'à Dornach. Ce qui justifie évidemment qu'on affaiblisse Boillat au profit de Dornach (presse et fonderie) et de BJL (pour le tout). Je vous le dis, un vrai Robin des Bois, cet Hellweg!

mai 01, 2006 3:25 PM  
Anonymous jfbo said...

@Sana

En parcourant le rapport 2005 de SM, je suis tombé sur ceci:

Page 48 (autres notes explicatives)

point 35


Transactions avec des parties en relation

Martin Hellweg, CEO du groupe Swissmetal a acheté 88'000 nouvelles actions au prix de 9.00 CHF par action lors de l'augmentation de capital de juillet 2004.

Le conseil d'administration a vu ceci comme une importante convergence d'intérêts du CEO et du groupe Swissmetal.

Cet achat d'actions est sujet à certaines restrictions dans le temps:

88'000 ne peuvent pas être vendues avant le 31 juillet 2005,
58'000 actions avant le 31 juillet 2006, et
28'000 actions avant le 31 juillet 2007.

Ainsi, au 1er août 2007, toutes les restrictions sont levées.

Les périodes de restriction ne sont pas applicables sous certaines conditions:

Dans le cas d'un décollage réussi et publiquement reconnu de la société, ou si MH ne fait plus partie du CA.


Approximativement, 50% du prix d'achat a été payé par les propres fonds de MH, et 50% par le groupe Swissmetal.

Le paiement par le groupe Swissmetal était une avance sur les futurs paiements de bonus à MH, ce qui a été considéré comme approprié par le CA.

Ceci n'a pas augmenté les appointements de MH.


Il me semble que cette note mérite d'être commentée par un spécialiste!
De toute façon, il y a quelquechose de choquant. Qu'en pensez-vous?

mai 01, 2006 4:38 PM  
Anonymous Grand-mère said...

A Anonyme de 10.23

La Boillat est unique, comme vous, indispensable, comme vous sans doute ?

mai 01, 2006 4:50 PM  
Anonymous Grand-mère said...

Les actionnaires de Swissmetal, s'ils étaient un peu mieux renseignés, s'ils ne ne contentaient pas de la poudre que Martinasse leur flanque aux yeux, feraient bien de se dépêcher de vendre
leurs actions pendant qu'elles valent encore quelque chose. Quand le plongeon du groupe se précisera (si Sauerländer réalise sa menace de fermer la Boillat à exécution c'est bien ce qui arrivera -le p'tit Kohler l'a dit il y a longtemps et il sait probablement de quoi il parle-) elles ne vaudront plus que des clopinettes.

mai 01, 2006 5:36 PM  
Anonymous Grand-mère said...

Bon, voilà ce qui arrive quand on ne se relit pas. Dans mon précédent message, il faut lire "met" à la place de "réalise". Merci.

mai 01, 2006 5:39 PM  
Anonymous Veille industrielle said...

Gemplus, la tentative du dépeçage.

l'histoire de Gemplus est devenue "le" cas d'école français (ndlr: aussi suisse parce que ses cas à elle ne sont pas répertoriés). Celui qui sert d'argument à tous les défenseurs d'une politique agressive en matière de renseignement économique. Pour eux, le leader mondial de la carte à puce, fondé par Marc Lassus, a été victime, entre 2000 et 2002, d'une tentative de démantèlement et de transfert de ses brevets aux Etats-Unis, par le biais d'un fonds d'investissement américain, Texas Pacific Group (TPG). Délire paranoïaque ?
Pas si sûr. Les Etats-Unis sont en retard en matière de cartes à puce, technologie dont les applications dans la sécurité sont devenues très sensibles. De l'aveu même de plusieurs sources gouvernementales à l'époque, l'affaire Gemplus a été jugée suffisamment crédible pour mobiliser plusieurs sevices de l'Etat, dont la DST. De là à voir la main de la CIA derrière les intérêts de TPG, il y a un pas que certains salariés de Gemplus ont franchi allègrement...

Beaucoup de détails troublants et de questions sans réponse ont alimenté ce scénario. Ainsi, l'arrivée, à l'invitation de Marc Lassus, de TPG au capital de Gemplus (en tant que premier actionnaire à hauteur de 26%) s'est accompagnée d'une série de décisions étranges. La nouvellle direction américaine de l'entreprise française a d'abord cherché à déménager aux Etats-Unis (décision rétorquée finalement par le conseil d'administration) après avoir, dans un premier temps, tranféré une partie du département des ressources humaines et des affaires juridiques à Genève.
Après un an et demi de mobilisation des cadres-actionnaires de Gemplus, le fonds TPG a nommé un nouveau patron, Alex Mandl. Détail inquiétant, ce dernier se révèle être un administrateur d'IN-Q-Tel, le fonds d'investissement en nouvelles technologies crée par le CIA. D'autant plus bizarre que Mandl (toujours en poste, mais qui a démissionné de son mandat d'IN-Q-Tel) avait omis de préciser son ancienne fonction dans son CV remis aux administrateurs.
Depuis la fin 2002, le groupe a retrouvé une certaine stabilité. Pour l'instant, plus personne n'évoque le transfert aux Etats-Unis. On parle juste d'une délocalisation progressive d'une partie de la production dans une usine en Pologne.
La routine.

Article de Grégoire Biseau et Nicolas Cori.

mai 01, 2006 6:30 PM  
Anonymous Anonyme said...

Boillat-Hellweg
Otor-Carlyle

C'est le monde de l'Intelligence Economique à l'envers, où un fabricant de cartons ondulés français résiste au fonds d'investissement américain Carlyle en martelant les soupçons qui pèsent sur lui dans d'autres affaires.

Tout commence en 2000 quand Carlyle prend une participation minoritaire au capital d'Otor.
A partir de 2001, Carlyle entre en conflit avec les dirigeants de l'entreprise, Jean-Yves Bacques et Michèle Bouvier. Le fonds conteste la stratégie menée, qui ne permet pas de redresser suffisamment la rentabilité du fabricant de carton. Bacques et Bouvier refusent.
Depuis, c'est la guerre entre les deux camps. Plusieurs procédures judiciaires ont été engagées, aucune n'a abouti.

Dernier rebondissement en septembre: Otor s'est retourné contre le Crédit Lyonnais, son conseil lors de l'arrivée de Carlyle, et a déposé une plainte aux Etats-Unis, accusant la banque d'avoir eu partie liée avec le fonds. Des aurguments "ridicules", et une "manoeuvre de harcèlement de plus", dénonce Jean-Pierre Millet, patron de Carlyle Europe.
Ptrenant parti pour Bacques et Bouvier, le député Carayon a déposé une proposition de loi "tendant à sécuriser l'accès au capital des entreprises ayant leur siège en France" qui s'inspire du conflit Otor-Carlyle. Alain Juillet, le "monsieur intelligence économique" de Matignon, reste en retrait, affirmant que c'est "une affaire privée" qui ne regarde pas l'Etat français.
article dans www.libération.fr.php?Article=256466

Est-ce une affire privée lorsqu'une entreprise implique et fait vivre des centaines, voires des milliers de salariés et patrons de soustraitants ?

L'impact économique concerne qui ?
L'Etat est-il là seulement comme témoin de pillage ?

mai 01, 2006 6:46 PM  
Anonymous Actionnaire said...

Les actionnaires de SM sont des imbéciles, les banques cantonales aussi, attendent d'être mangées en public.
On a offert la quasi totalité du groupe SM Dornach et Reconvilier à MH.

Pas pour rien que Helweg soit à la fois patron de son gang, patron du CA avec Sauerländer et patron d'usines.

SM appartiendra bientôt à Buschjäger.
C'est une question de temps de tranfert technologique, matériel, administratif et financier.
Question de quelques mois seulement.

Ira-t-on jusqu'en Inde le chercher pour le traduire en justice ?
Quelle justice l'intepellerait ?

mai 01, 2006 7:04 PM  
Anonymous Anonyme said...

@Sana

T’est semble-t-il un des seul qui ai compris mon message d’hier... chapeau !

La phrase suivante du rapport 2005 est la cerise sur le gâteau :
""Mais Swissmetal a souffert d'une concurrence ravivée ainsi que d'une demande faible pour les produits standards.""

Ce qui semble vouloir dire en clair que c’est encore le site de la Boillat qui a fait les bénéfices du groupe en 05... La Boillat ne faisant pas de produit standard comme le font les soleurois.

mai 01, 2006 7:38 PM  
Anonymous Corinne said...

Merci aux femmes en colère pour leur soutien

Sur invitation des organisateurs et alors que j'étais à la tribune, elles sont montées sur la scène avec une banderole "la Boillat vivra !" C'était vraiment un moment..., je ne trouve pas les mots,...un moment extraordinaire.

Merci les filles !

Pour le témoignage en allemand, tout s'est bien passé.

Merci à tous pour vos messages sympas.

mai 01, 2006 8:05 PM  
Anonymous Anonyme said...

J'étais à Zuerich aujourd'hui avec quelques femmes en colère.

Ce que je retiens de ce 1er mai n'a rien à voir avec ce qu'ils en ont montré à la télé.

Des casseurs ? Moi j'ai surtout rencontré des gens de tous horizons, réunis pacifiquement pour un même combat : celui d'une plus grande justice sociale et économique, d'un monde plus équitable.

Quant à Corinne, elle a parfaitement su décliner le verbe "ich bin eine Boillat" à toutes les personnes du singulier comme du pluriel ... un grand moment d'émotion. Merci Corinne.

mai 01, 2006 9:08 PM  
Blogger Karl said...

Merci à tous pour vos commentaires!

Si quelqu'un pouvait me préciser dans quelle émission de la RSR on a entendu Corinne... Merci!

mai 01, 2006 9:31 PM  
Anonymous D.B DIT SHRECK said...

@ tous

Aujourd'hui assemblée du personnel à l'usine 2.
La solidarité n'est plus ce qu'elle était c'est dommage, des mort vivants, les plus motivés son encore les personnes licenciés.
Je ne peut pas me résigner a dire que c'est la fin, mais en voyant les employé cet après midi j'ai un choc.... amorfe....vide.....plus rien dans les yeux...plus cette rage dans le regard.
Des tenssions entre ouvriers voilà tout ce que j'ai vu.....
Mais bor...de m.... moi qui suis viré et encore avoir cet argne en moi alors que cela devrais être le contraire, je me demande si je ne devrais pas tout envoyé baladé et les laissés dans leur ca...
Entendre ce que j'ai entendu aujourd'hui de la part de colègues c'est vraiment a se poser des questions, bref je ne trouve pas les mots pour exprimer se que je ressent.
Il y a encore des personnes qui y croient encore comme moi, mais on les compte sur les doigts de la main.
Ca ma fait mal au coeur quand on pense que certaine personnes traverse la suisse pour que notre lutte ne soit pas vaine, merci Corinne et tout les autres, et je peut vous dire quelle est comprise, même outre Sarine.
Pour en finir, je m'adresse à tous ces personnes qui montrent du doigt l'UZINE 3 et qui critique sans même être venu ne serrai ce qu'une seule foi et quand bien même sont venu et n'y viennent plus parce que si ou cela, je vous dis moi avec ma grande G j'ai eut beaucoup de chance de trouver des personnes a qui parler, et pour ceux qui ne le savent pas encore le collectif et composé de boillat et de boillat......
Voilà aujourd'hui c'est la dernière foi que je m'exprime sur le blog et que je lance encore un appel à la lutte tout n'est pas fini en tout cas pas encore, allé posez les questions qui vous turlupine au scéance du personnel qui aurons lieu une fois tous les 15 jours au lieu de vous faire les réponces tout seul......

Ceci étant dit shreck vous salue du bord de mon marais

BOILLAT NOUS SOMMES ET BOILLAT NOUS RESTERONT

mai 01, 2006 9:35 PM  
Blogger Karl said...

@Shrek

Vous serez toujours le bienvenu ici, en tout cas. Merci pour votre message.

mai 01, 2006 9:47 PM  
Anonymous raptor said...

@ SHRECK
j'étais là cette après -midi je suis d'accord avec toi,on a pris un coup dans l'aile, mais il faut se resouder,tout ça c'est parce que l'on a négliger de se réunir régulièrement,d'être ensemble ,de se parler,tu as bien analyser la situation,et on manque de directive,de but a cours termes qui nous permettent de jalonner la résistance,on s'y est pris copmme des manches ,il faut absolument corriger se merdier

mai 01, 2006 9:51 PM  
Anonymous humble avis said...

@Karl, voici l'interview de Corinne

RSR, le 12:30

http://info.rsr.ch/fr/rsr.html?siteSect=100&bcid=417217&bcItemId=6673965

Bravo et bonne soirée à toutes et tous!

mai 01, 2006 9:58 PM  
Blogger Karl said...

@Humble avis

J'ai trouvé, merci!


@Shrek et Raptor

Il sera toujours plus dur d'être 300 dans un mouvement collectif qu'un petit dictateur qui aboie des ordres comme Martinou. Mais vous pourrez toujours tirer une fierté légitime de ce que vous avez fait, alors que Martinou...

Courage pour la suite!

mai 01, 2006 10:14 PM  
Anonymous pauvre diable said...

Vu ce soir au journal de 20h00 sur TSI.
Les femmes en colère applaudissant Corinne à Zurich.

@corinne
Bravo et une grande tape dans la main.
A+

@shrek
La lutte continue. Nous n’avons pas traversé la moitié de la Suisse hier soir pour rien.
A+ à toi aussi

mai 01, 2006 10:20 PM  
Anonymous humble avis said...

@Karl, de rien! :-P @Schrek, @ Raptor, je n'avais pas vu vos messages... ils font écho avec ce que nous apprenons depuis quelques jours sur le site de l'Uzine 3 et qui est poignant.

Des assemblées par quinzaine? Vu d'ici - de bien loin - cela me semble très, très peu pour maintenir votre unité et la cohésion du mouvement. Raptor a pleinement raison, je crois!

En pensée et en pleine confiance avec vous au bord de votre marais.

LA BOILLAT LIBRE VIVRA!

mai 01, 2006 10:22 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ Shreck
Oui mon gars, c'est dur et moi aussi j'y était. Tu sais, moi je suis surpris par le contraire, on peu encore faire quelque chose, il faut rassembler les gens, et se battre contre le même ennemi, et les critiques il y en aura toujours.
Toi tu aimes le blog, moi je le lis mais je ne met jamais rien, mais là j'ai ça me démange trop, alors merde je me lance.

Je voudrais parler de ce mec de la commission de soutien aux Boillat, ce Fred, il est aussi dans cette usine 3 ou bien, c'est celui qui a cette 4L verte?
Lui il en a des couilles, et il parle pas dans le vide, je suis vachement impressionné, et tu as vu pas un Boillat qui lève la main quant il demande qui peut croire a une Boillat qui tourne sans ses cadres et sans ses 112 licenciés, pas un, et l'idée de faire des PV pour tous, il faut des mecs comme lui pour nous aider, il a raison, l'ennemi c'est la stratégie de Swissmetal et pas autre chose, et surtout pas un autre ouvrier qui ne pense pas comme nous, il faut discuter ensemble, il faut rassembler le monde et continuer de se battre ensemble.

Et bordel tu as raison mon pote vive l'usine 3, j'y suis allé pour la première fois, et c'est vachement bien, et pas un fumeur de chichon et pas un altermondialiste. Ceci dit j'ai rien contre eux, mais bon ils ne sont pas représentatifs des Boillat, juste un tout petit minuscule pourcentage, et comme tu le dis, ce sont bientôt tous des Boillat dans cette équipe.

Mais bon sang, les Bollat, ne soyez pas aussi con que je l'ai été jusqu'à présent, je n'aime pas la foule, mais l'usine 3, c'est la classe, et je crois qu'il y a un concert de Christophe Meyer samedi, moi j'y vais.

Venez tous à l'usine 3, elle est à nous, elle a été faite pour nous. Moi je suis un peut con et timide, mais cet après-midi j'ai ressenti que c'était encore possible.

Je n'aime pas mettre des messages alors je vous dis à bientôt à l'usine 3, et aux prochaines séances, en chair et en os, des Boillat Bien vivants. Peut-être que je reviendrais, mais j'ai pas d'idée pour mon pseudo, alors je coche anonyme.

mai 01, 2006 10:23 PM  
Anonymous tica said...

salut à tous !

1er mai, cortège, et fête aux Bastions où je suis passée en début d'après-midi munie de ma pile de pétitions.

vous allez rire, mais jaune.

stand d'Unia : je passe par curiosité leur demander s'ils ont la pétition pour la Boillat.

-heu non, c'est fini

je leur signale que non, c'est reconduit sur une mois, ils jouent les étonnés et me proposent leur stands "vente de de gâteaux pour le fonds de soutient à la Boillat" (pff 1 million c'est assez non ?) je leur suggère d'aller chercher des pétititions avant que le cortège n'arrive.

plus colère je suis et plus je parle avec les autres syndicalistes (il y en a légion aux Bastions)... plus on m'explique : Unia ne soutient pas la pétition.

je continue à faire signer et ai fait une jolie moisson.

toujours avec vous.

mai 01, 2006 10:34 PM  
Anonymous Anonyme said...

@hello, tica, ce ne pourrait-être qu'une rumeur... à vérifier!

Sinon, attention:

http://berne.laboillat.ch/

ici il est fait mention, et aussi sur le texte de la pétition en rouge, de la date d'échéance au 1 mai! Webmaster, help!

mai 01, 2006 10:45 PM  
Anonymous david said...

@ raptor
@ humble avis
@ pauvre diable
@ anonyme

eh ben les gars que je vous lis j'ai les larmes qui me coulent ben ouais.....
Vous y étiez cet après midi, mais alors pkoi ne pas avoir donné votre avis,je vous en suplie faite le c'est comme ça qu'on aura le plus de poids ce n'est pas un gars comme moi qui va faire avancer les choses en tout cas pas tout seul....

Merci à vous tous

BOILLAT JE SUIS!

mai 01, 2006 10:46 PM  
Anonymous Anonyme said...

Alliiiiiiinnnnnnnnnnneeeeeeeeeee!!!!!!!!!!!!!!

mai 01, 2006 10:59 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ tous

Qui connais ce Fred dont anonyme de 10.23 parle??

mai 01, 2006 11:06 PM  
Anonymous idéaliste incurable said...

@shreck et les autres

J'ai le coeur serré quand je lis vos messages et je hais ceux qui ont provoqué ce gâchis en programmant la mise à mort de la Boillat. Puissent-ils un jour le payer cher, très cher.

Ne laissez pas tomber vos amis bloggeurs, donnez-nous des nouvelles, sortez vos tripes comme vous l'avez fait, Shreck. C'est nécessaire que nous puissions partager vos peines avec vous.

J'ai entendu Corinne ce matin sur la RSR. Elle était très bien et a dit des choses tellement simples et justes. Je suis sûre que les gens qui l'ont entendue auront été touchés.

J'ai également vu Nicolas et Maria Wuillemen à "Photos de famille" et celui qui a tourné le film sur la Tornos. C'était une bien belle émission et des choses fortes ont été dites.

C'est bien dommage que les Boillat n'investissent pas suffisamment l'uZine 3 et aient même, pour certains, des a prioris défavorables. Une autre fois, je vous parlerai de comment je vois ce lieu, car j'y suis allée plusieurs fois.

Pour vous Boillat, les temps sont durs, plus durs que jamais.

Appuyez-vous sur le blog de Karl, les commissions ouvrières et uZine 3. Vous y trouverez respect, réconfort et compréhension.

Et nous, et nous, et nous, que faire pour être utiles.

Je ne connais pratiquement personne d'entre vous, mais je vous aime, je vous respecte et je fais le peu que je peux faire.

Solidarité inoxydable.

mai 01, 2006 11:15 PM  
Anonymous idéaliste incurable said...

@tous

Oups ... oublié dans mon post de 11:15 : Dieu vous garde.

mai 01, 2006 11:20 PM  
Anonymous Anonyme said...

@Schreck
J'ai la même analyse que toi en ce qui concerne la cohésion. Depuis que ça dure beaucoup ont oublié pourquoi on avait commencé la grève. Mais t'es pas aussi seul que tu crois. Il y a d'autres moyens pour arrêter un train que de se mettre devant.
Garde le moral, la roue tourne.

mai 01, 2006 11:24 PM  
Anonymous expatrié said...

@tous
Du tout grand à Nicolas à Lausanne cet après-midi.

Clair et direct.

mai 01, 2006 11:24 PM  
Anonymous raptor said...

@ david

je me la suis coincée cette après midi parceque je suis engagé dans un autre truc et que l'on pouvait mal interpréter..En ce qui concerne les assemblées et en vue de l'état des troupes c'est une fois par semaine qu'il faudrait se rencontrer pour redonner de la cohésion,même si on devait le faire le samedi...en tout cas pour moi pas de problême,bon c'est perso mais je ne doit pas être le seul de cet avis.Ensuite il faut mettre en place un plan d'actions qui "rassemble" tout les boillats je ne vois pas laquelle mais il faut trouver quelque chose au plus vite.Les gens sont fatigués de pataugés sans informationjs et sans but,il faut penser qu'ils n'y a pas que des bloggeurs,qui eu ont encore passablement d'infos,mais beaucoup sont dans le cirage et dans la parano du style :Ou vais-je? ou courge?? dans quelle étagère?? a quoi Serge encore quelques mois comme ça et c'est la psychose qui nous guettent.Y a des gars qui bossent a fond,y a les autres , y a ceux qui ont de la matiere et des machines en pannes ,et ceux qui n'ont pas de matière et des machines qui fonctionnent,ceux qui sont dans des rythmes d'avant grèves et ceux qui n'ont plus de rythme du tout,plus des chefs fantômes a qui on obéis ou pas,et des chefs a qui on obéit mais qui sont pas là...pffff...c'est assez schizoïde tout ça,c'est très malsaint de bosser dans des conditions pareilles,j'aimerais bien que la commission se pose quand même certaines questions...en vue de ce merdier.

mai 01, 2006 11:38 PM  
Anonymous Rigueur said...

Revenons à la conjoncture morose dont parlait MH.

Ayant lu le post de Sana ( mai 01, 2006 3:25 PM), je crois qu'il n'est plus nécessaire de faire la démontration pour dire que ce n'est qu'un leurre de plus de la part de MH.

Par contre, j'aimerais revenir sur quelques considérations en vous invitant à voyager entre la globalité [mondialisation] et la particularité [LA BOILLAT].

1) Du point de vue technique, que font les concepteurs/bureaux d'études du monde entier pour définir si telle ou telle pièce, un des composants de leurs machines, devrait être fabriquée par décolletage? Plus précisément en choisissant un des alliages de Swissmetal [Boillat surtout, si nous parlons exclusivement de décolletage]. Les critères sont certes multiples, mais de manière très succincte peuvent être résumés comme suit:
- géométrie relativement complexe de la pièce
- précision démensionnelle élevée / tolérance très serrée
- reproductibilité / répétabilité lorsqu'il s'agit de viser des millions de pièces de dimensions identiques.
- son coût de revient ou ses coûts d'approvisionnement.

2) Parlant de coûts et de prix, il y a donc une compétition très saine entre différentes technologies de mise en oeuvre ou de mise en forme des pièces qui pourraient être obtenues par décolletage. Par exemple le procédé d'étampage mérite d'être nommé.

3) Lorsque deux technologies sont techniquement capables de remplir le cahier des charges, comment choisir, par exemple entre le décolletage et l'étampage?
- La flexibilité et la réactivité du décolletage grâce à son énorme réseau mondial de sous-traitants séduisent plus d'un concepteur dans bien des cas. Les nouvelles décolleteuses CNC permettent de changer en un rien de temps le programme de fabrication de nouvelles pièces, avec quelques changements d'outils qui s'imposent.
- L'énorme investissement en temps et en moyens financiers pour développer et industrialiser des nouvelles étampes pour la fabrications des nouvelles pièces n'en vaut la peine que pour de très grandes séries.

4) La mondialisation des échanges commerciaux
==> des échanges technologiques
==> une distribution des centres de compétences
==> spécialisation lorsque la main-d'oeuvre est élevée et une production de masse lorsque la main-d'oeuvre est bon marché.

Au vu des ces 4 considérations:

Où qu'ils soient (géographiquement parlant), pour atteindre une productivité élevée tout en garantissant une reproductibilité élevée, les décolleteurs ont besoin de produits de qualité constante à l'intérieur d'un lot et entre les lots. LA BOILLAT est unique par le fait qu'elle s'est forgée d'une volonté et d'un savoir-faire qui permettent de fournir cette qualité dans ses produits comme dans ses services à sa clientèle.

Quel que soit le secteur d'activité (horlogerie, stylo, connectique, ...), plus le degré d'automatisation est élevé, plus le cahier des charges (caractéristiques, spécifications) adressé à LA BOILLAT par ses clients devienne complexe.

Plus la complexité du produit et du service augmentent, plus le partenariat entre LA BOILLAT et ses clients est fort.

A l'intérieur du groupe Swissmetal, aucun autre site, quel que soit sa structure de marché, ne sait aussi bien que LA BOILLAT gérer et construire ce partenariat. Dans ce cas, au lieu de donner la faute à la conjoncture, il faut qu'ils admettent qu'ils ne sont qu'une bande de fainéants, les rois de "il n'y a qu'à", les rois qui savent très bien déléguer au lieu de trousser leurs manches.
Conclusion: Si Dornach a perdu ses marchés, c'est uniquement parce qu'ils n'ont jamais fait l'effort pour les développer, les diversifier, les conquérir et les conserver. Il faut arrêter de pleurer et de mettre tous sur le dos des Boillat.

mai 01, 2006 11:56 PM  
Anonymous DAVID said...

@ raptor

@ anonyme

le courage n'est plus de la partie pis en faite qu'estce que le courage pas grand chose a première vue:
je ne vais pas me faire des amis en disant ça c'est que notre commission ouvrière est relativement passive même à la limite négligeance d'agir comme ils agissent, ON A RIEN A DIRE mais nous peut être avons nous des choses a dire, NOUS NE POUVONS PAS FAIRE D'ASSEMBLEE VOUS NE SERREZ PAS PAYE mais malheureux a celui qui ne peut pas donné une demie heure de son salaire a une personne licencié de plus ait intredit de site, la solidarité les gars la solidarité. Alors je dis non je ne peut plus donner.
Epsoir oui il faut de l'éspoir n'est ce pas la conssolation des imbéciles?
Ma fille était là aujourd'hui elle a 7 ans, quand on est parti elle m'a dit: " tu sais papa si les les gents ne s'entendeent plus il faut tout arreter"
c'est ce qu'on veut je vous le demande?
Cette fois c'estla der.

je vous souhaite une bonne nuit du bord de mon marais.

BOILLAT JE RESTERAI

mai 02, 2006 12:07 AM  
Anonymous Grailleur said...

@ anonyme de 11H24 PM

Shreck ne se met pas devant le train, il ouvre sa g..., c'est tout, et d'autres aussi, et bravo à eux, et toi tu proposes quoi? C'est quoi d'autres moyens? Ton commentaire est stérile et nul, désolé, marre des phrases de ce genre.
Des mecs comme toi on en a bien trop...

Des chercheurs qui cherchent on en trouves, mais des qui trouvent on en cherche, et pour trouver faut prendre quelques risques et ouvrir son bec, les plus grandes inventions viennent souvent d'accidents de parcours provoqué par des fous qui osent prendre des risques, marre du concensus helweg-tique à la con, faut pas repartir des séances en ayant rien dit et vomir dès qu'on passe la porte sur l'un ou l'autre de ses colègues...

On ne cesse de vomir sur ceux qui font quelque chose, qui disent quelque chose, on aime mieux crever en silence.....

Silence, pssssssssssssssst, on crève...

Bonne nuit à tous et vive les Boillat, et ceux qui les soutiennent et qui prennent des risques...

Sur le site le l'uZine 3, Fred, qui au passage est aussi le webmasters et aussi celui qui a la 4L verte, plus célèbre que lui, si si je le connais très bien et je le confirme, ce cher gaillard a mis un truc, une phrase du che qui m'a bien parlé sur le site de la 3 "soyons réalistes, demandons l'impossible", et bien oui, on va continuer de le demander, et on l'aura.

Vive la Boillat libre,
libre de vivre dans son intégralité et son intégrité...

Et un petit jeu pour s'amuser un peut, allez sous Word, tapez Reconvilier et aussi Swissmetal, la réponse en mettant le correcteur d'orthographe est magnifique...

A vos claviers...

mai 02, 2006 12:12 AM  
Anonymous david said...

@ a celui qui a eut le "courage"


La dernière nouvelle tombée dans mes oreilles

Je n'est pas été solidaire qu'il dit hien gros tas quand je suis pas là c'est toujours plus facile
je sais que tu lis le blog je pourrais baver sur toi ben non je te le dirais en face
Et après vous voulez que je continue .....vous m'avez tué

mai 02, 2006 12:46 AM  
Anonymous oignon rouge said...

C'est terrible ce dernier message - d'autres aussi d'ailleurs.

Comment donner de l'espoir et la force de continuer ?

mais tant de gens se battent avec vous....

ne renoncez pas !

mai 02, 2006 2:51 AM  
Anonymous Fred said...

@ tous
Plus trop sur le Bolg ces derniers temps, pas le temps,besoin de me ressourcer pour pas devenir trop con, mais d'autres le lisent et me laissent un p'tit message quand ça cause de moi, merci à eux.
Et au fait les fleurs, c'est bien, merci, mais bon, ça ne fait qu'exciter mes "amis", alors laissez tomber, merci à vous...

La chasse aux sorcières entre vous ne donneras que des points supplémentaires à cette direction ignoble, elle ne désire que ça, que vous vous tiriez dessus les uns les autres.

@ David
Non t'es pas mort mon pote, t'es triste et abattu, comme tant d'autres, réalisez ça non d'une pipe. Et moi tu crois que je reçois quoi comme mails, et qui certaines personnes bien en vue qui me font des sourires par devant me chient dessus par derrière, et alors???

La bave du crapeau n'atteint pas le pro chevalier en culotte courtes et sa monture verte (chui pas un oiseau)...


Ce qui compte pour tous, c'est:

VOS MOTIVATIONS PERSONNELLES, VOTRE SOIF DE JUSTICE, C'EST CE GENRE DE QUESTIONS QU'IL FAUT SE POSER, ET REPONDRE AUX ACCUSATIONS NE SERT A RIEN, C'EST A VOS ACTES QUE L'ON VOUS JUGERA, C'EST DE VOS ACTES QUE VA VENIR LA VICTOIRE, ALORS AGISSEZ, CACHES OU A DECOUVERT, ON S'EN FOU, MAIS AGISSEZ, ET CESSEZ DE VOUS PLAINDRE DE CES INDIVIDUS QUI NE CHERCHENT QU'A DIVISER, EN FAISANT CA VOUS LEUR DONNEZ TROP D'IMPORTANCE, PENSEZ PLUTOT A L'ECRASANTE MAJORITE QUI VOUS SOUTIEN, AU MARSSEILLAIS, AUX 13'000 SIGNATAIRES, ET SURTOUT A LA GRANDE, A L'ECRASANTE MAJORITE DE VOS COLLEGUES...

Et vive la Boillat libre de la stratégie de Swissmetal, ce n'est que contre celà que nous luttons tous, et c'est vrai, un Boillat peut en cacher des milliers d'autres, la lutte continue.

mai 02, 2006 6:58 AM  

Links to this post:

Créer un lien

<< Home