jeudi, juin 15, 2006

Canicule

Swissmetal, comment ça marche?

C'est très simple, ça ne marche pas. Martinou a beau raconter le contraire dans la Basler Zeitung (voir cette dépêche, ou l'article du Journal du Jura), certainement pour rassurer l'actionnaire, il ne dit pas vraiment la vérité. Soit, la Boillat dégage peut-être un bénéfice. Comme la production a diminué de presque la moitié, que la main d'oeuvre a diminué d'un tiers (donc, la masse salariale aussi), et que les clients commencent à renvoyer la matière de mauvaise qualité qu'ils reçoivent, on peut déduire que quand la Boillat marchait vraiment, elle devait rapporter bien plus d'argent que ne le prétend Martinou (et, d'après les bénéfices du groupe, Dornach devait en perdre des quantités énormes). En effet, la diminution de la masse salariale ne compense pas la perte de productivité. Quant aux coûteux effets des retours de matière, ils sont encore devant.

Car, si Martin Hellweg joue sur les cours de la matière première pour maintenir Swissmetal à flot, et s'il fournit de la matière de moindre qualité aux clients (dont certains reçoivent du Busch-Jaeger alors qu'ils exigent du Boillat), les clients vont bien finir par trouver mieux ailleurs. Avec Rodi le danseur aux commandes, il ne sont en effet pas prêt de recevoir ce qu'ils désirent, et ce n'est pas une conséquence de la grève, ça commence à se savoir. A ce propos, un client allemand auditait mercredi la fonderie de la Boillat (appelée à être fermée d'après la "stratégie", ne l'oublions pas), sous la conduite de... Déclin! Leur a-t-il expliqué à quoi servent ces grosses marmites avec du machin chaud tout rouge dedans? Non, Déclin, ce n'est pas de la sauce tomates!

Pendant ce temps, Henri Bols faisait, comme ça lui arrive depuis lundi, sa tournée électorale. "Ah monsieur, sur cette machine, vous êtes le meilleur! Irremplaçable!", aura-t-il affirmé, en substance, tout en ne sachant pas à quoi la machine en question sert. Est-ce une écrouteuse? Une tréfileuse? Un four à passage? Ca, Henri Bols ne saurait le dire précisément, mais l'essentiel est que celui qui travaille dessus soit le meilleur, sur le moment, n'est-ce pas? Et de continuer: "Bonjour, comment allez vous? Je vois que vous faites du bon travail grâce à votre merveilleux savoir-faire Boillat!". Sourire jusqu'aux oreilles de rigueur. Et pour les poignées de main, il faut avoir la main chaude, mais pas moite, et serrer franchement, sans faire mal. H. Bols doit avoir du talc caché dans son bureau. La petite tape sur l'épaule est en option.

Pour revenir à l'article de la Basler Zeitung, il est amusant de constater que Martinou prétend ne pas vouloir déplacer la production de la Boillat chez Busch-Jaeger. Pourtant, 2 lignes plus haut, il dit vouloir que la Boillat se concentre sur la transformation à froid, ce qui signifie la disparition de la fonderie et des presses. De plus, sur décision de Rodi le danseur, on sait que la production de fil de diamètre supérieur à 3mm devrait aller à Dornach. Et les instruments d'écriture sont convoités, avec l'assentiment de Martinou puisque c'est le véritable objectif stratégique, par Busch-Jaeger.

Mais, à part ça, il est clair que M. Hellweg n'a pas l'intention de transférer la majeurs partie des activités de la Boillat ailleurs. Ne soyons pas mauvaises langues. Simplement, contrairement à Martinou qui joue sur les mots, en sous-entendant que les vilains forums d'Internet parlent d'un transfert de la totalité de la production, nous savons qu'à la Boillat, il restera tout de même 60 emplois. "Dooormez, je le veux!"


En passant

Un autre article sur la Boillat se trouve dans le Journal du Jura d'aujourd'hui. Il résume la conférence débat tenue lors de l'asemblée des délégués du l'Union syndiacle jurassienne, à laquelle Nicolas Wuillemin participé aux côtés, notamment de Paul Reichsteiner. Ca ne repsire pas l'optimisme...


Chauffe Marcel!

Mercredi était le premier jour de grosse chaleur. D'où, peut-être, le coup de sang de Jean-Claude Rennwald, qui a remonté les bretelles de Doris Leuthard, à ce moment encore candidate au Conseil fédéral, dans un sec réquisitoire. Politiquement, il a fait quelque chose que lui-même qualifie de bourde. En effet, il eut mieux valu tenter d'en faire une alliée, plutôt que de la descendre en flammes juste au moment où elle accède à la plus haute autorité. Il eut mieux valu, aussi, se conformer au mot d'ordre du PS, et accepter la candidate unique du parti (le PDC donc, mais cette tournure ne vous rappelle-t-elle rien?).

Toutefois, Karl se doit d'être honnête: ça fait du bien d'entendre Jean-Claude Rennwald! La campagne "people" de Doris Leuthard, qui faisait la part belle à des histoires de cuisine, de chaussures, de hobbies, de sourire mielleux, et j'en passe, fut choquante de légèreté et d'infantilisme. Plus destinée à flatter l'égo de vieux députés mâles qu'à mettre en avant des qualités de dirigeante, il y a de quoi se poser des question, lorsqu'on sait à quel poste elle accède. Jean-Claude Rennwald n'a pas manqué de rappeler ceci, et même en parlant brièvement de la Boillat. Il était stressé, le Conseiller national jurassien. Ca oui. A voir, il en avait même gros sur le coeur, à propos de Doris Leuthard, dont on peut légitiment craindre que son prédécesseur valait mieux qu'elle. Rien d'encourageant, donc.


Jeudi, avec la médiation qui s'annonce, la température risque de monter encore d'un cran. Le thermomètre explosera-t-il vendredi? En tous les cas, courage à la délégation des Boillat!

114 Comments:

Anonymous uZine3 said...

Bonjour à toutes et à tous

En ce jour de médiation et cette fin de semaine difficile et importante pour les Boillat, nous vous rappelons notre solidatité, inébranlable, très fatigueé mais toujours présente.

L'uZine3 propose les matchs de la coupe du monde sur écran géant, ouverte à tous et à toutes, vous pouvez venir profiter de l'excellente qualité des retransmissions.

Très bientôt une exposition aura lieu à'uZine3, et d'autres manifestations intéressantes comme par exemple la production du groupe JBF6 Band le 1er juillet.

Encore une bonne nouvelle, l'édieur de Fred accepte que son projet de livre sur les tourbières puisse sortir plus tard au profit de celui qu'il va écrire sur cette histoire, ce livre raconte un peut les dessous et les histoires vécues dans la lutte, un vrai polar, qui portera le nom de "Solidaires", les bénéfices iront à une oeuvre charitative.

Nous vous encourageons encore à venir nombreux voir les matchs, participer aux différentes activités de l'uZine3, faite pour les Boillat et pour toute la population qui les soutien.

Bonne médiation, bonne rencontre du personnel, et que vive la Boillat libre.

Le collectif de l'uZine3

juin 15, 2006 7:17 AM  
Anonymous lauk said...

Bourde ou pas, M. Rennwald a eu le courage de dénoncer certaines attitudes politiques de ce pays. Pour ça je ne peux que le féliciter. On ne peut pas rester tout poli tout gentil quand on se fait bouffer par des malhonnêtes.
Courage aux Boillat

juin 15, 2006 7:26 AM  
Anonymous jfbo said...

@JC Rennwald

Merci d'avoir osé dire tout haut ce que bien des gens de votre camp pensaient, sans oser parler, car
"on n'attaque pas une femme candidate", même si sa campagne électorale a été de la pure démagogie.
Ce que vous lui avez asséné est juste, même si, comme vous le dites vous-même, ça peut s'apparenter à une "bourde politique". Tant pis pour la bourde!
Vous avez montré au contraire qu'on peut faire de la politique sans suivre aveuglément la tradition d'une travée calfeutrée et empreinte de politesse feinte.
Encore merci et bravo!

juin 15, 2006 7:36 AM  
Anonymous Solidarnoch said...

Bravo a Jean-Claude Rennwald,

On en a assez de la langue de bois dans se pays.

M. Rennwald a pris son initiative tout seul, sans en référer aux pontes du parti socialiste et le l'USS.

Naturellement, s'il s'en était référé a eux, les "se sont des choses qui ne se font pas, et les on ne peut rien faire" ne serait pas été d'accord. On ne bouleverse pas les traditions dans se pays, même si une usine rentable va à l'agonie, hein, politique de tout bord, Swissmen, économie suisse, les 7 petits nains et j'en passe.

Bonne journée à tous.

PS : j'ai fait un formatage de mon pc, et je ne peux plus me réinscrire comme bloggeur avec mon nom. Alors je vais sous "autre"

juin 15, 2006 7:44 AM  
Anonymous Firtz des rangiers said...

@ Karl,

Bien vu le parallèle avec le rendement potentiel de la Boillat...

On peut encore ajouter que le choix du Basler Ziiitickr montre que Martinou visait le siège de grôôôsses, énôôôrmes Schwiiitz Bankrr's.

En tout cas, c'est bien gonflé de sa part de ne compter qu'avec le gain sur métal pour approvisionner sa bourse.
Mais cela commence à se savoir.

1) Il est évident que les plus-value proviennent des commandes Boillat confirmées avec une part coût-métal décente. En y appliquant la méthode Dornachienne consistant à mettre des + là ou normalement un - bien gras doit s'inscrire, autrement dit en gonflant entre 6 à 10x le coût métal réel, SM se fait sans rien faire (!) un joli petit pactol...

2) ... Que les clients sérieux commencent à avoir en travers de la gorge. Le prix augmente, la qualité baisse dans les même proportion et la conccurence rigole.


Quand SM dit que Boillat a perdu 30% de commande, dans les faits c'est de nouveau Dornach et BJL qui les a paumé. Vu que cela concerne les 'spécialités' normales transférées à Dornaque et Bouchyègre selon la volonté Siriusienne...
Parce qu'à la Boillat, le totomat continue d'exploser !
Paraît-il 6 mois de délai, maintenant...
Les Licenciés apprécieront !

juin 15, 2006 8:27 AM  
Anonymous Anonyme said...

@ uZine3

Bravo pour votre courage et votre détermination, bravo pour vos initiatives et vos choix, n'en déplaise à certains et certaines, on ne peut plaire à tous, et la meilleure façon de ne rien risquer, c'est de rester chez soi.

Vive la solidarité, je passerai voir un match de foot avec mon mari.

PS: est-il possible d'avoir la liste des matchs que vous passez sur le très grand écran?

@ Tous les Boillat

Nous sommes encore très nombreux à vous soutenir, courage à vous, il y a encore beaucoup d'espoir j'en suis certaine.

D.L

juin 15, 2006 8:58 AM  
Anonymous citation du jour said...

Il faut plus de force et de talent pour conserver que pour acquérir

Jean Pucelle

juin 15, 2006 9:04 AM  
Anonymous Anonyme said...

A chaque fois que l'unité est recherchée, c'est une déperdition de richesse que l'on obtient !

juin 15, 2006 9:14 AM  
Blogger zephir said...

@ tous les clients de la Boillat.

Réjouissez-vous!

L'OKW décide:
Sratégie oblige(...)
L'Abwehr est très active!
Les officiers de parade sont mobilisés.

Petit Dimanche tire le four 10 tonnes de sa longue léthargie.

Triple croix de Malte à la casquette, le chef de gare,assisté par Jean Marron vont tenté d'en faire de même pour la presse loewy.

Et si ça marche,Servile Fred va vous tréfiler la camelotte.

Peut'être qu'il vous sera possible de produire plus que des copeaux.

Avec tous mes respects.

Zéphir.

juin 15, 2006 9:21 AM  
Anonymous shreck said...

souvenez vous un jour je parlait de tateurs.... voici ce que cela donne en vérité:

Certaines personnes n'ont jaimais envie d'aider ou de participer a quoi que ce soit, ils préfèrent regarder les autres agir.

Ce sont les SPEC-TATEURS

D'autres ne proposent jamais leur aide, mais sont très doués pour critiquer ceux qui agissent.

On les appellent les COMMENT-TATEURS

Puis il y a les autoritaires qui aiment donner les ordres et dire aux autres ce qu'il faut faire,sans jamais mettre eux-même la main à la pâte.

Ce sont les DIC-TATEURS

Certains aiment semer la zizanie en entraînant les autres dans la médisance et la critique.Pour eux c'est toujours trop chaud, trop tôt ou trop tard.

Ce sont les ZAZI-TATEURS

Il y a aussi ceux qui voudraient bien faire quelque chose, mais n'arrivent jamais a tenir leur engagements, ou se dédisent au dernier moment.

On les appellent les ZEZI-TATEURS

D'autre se mettent sur le devant de la scène et montrent une fausse image d'eux-même qui ne correspond pas à leur vraie personnalité.

Ce sont les ZIMI-TATEURS

Enfin il y a ceux qui regarde chacun avec affection et tiennent parole quand ils s'engagent. Ils sont toujours prêts à interompre leur acivité quand il s'agit de donner un coup de main aux autres.Ceux-là mettent du SOLEIL dans leur VIE.

On les appellent les CHOUETTE-TATEURS

Bonne journée

shreck vous salue du bord de son marais

juin 15, 2006 9:51 AM  
Anonymous expatrié said...

@les boillats médiationneurs
Courage les gars (z'é-les-filles)

juin 15, 2006 9:56 AM  
Anonymous oignon rouge said...

Bravo à M. Rennwald pour son courage impressionnant. et tellement rare, voire inexistant ici.

Jacques Poget a écrit un bon éditorial là-dessus.

www.24heures.ch/vqhome/interactif_24/editorial/edito_150606.edition=ls.html

Malheureusement J.C Rennwald va certainement se faire taper sur les doigts, car il va être convoqué par le PS et l'USS.

@ shreck

vos tateurs sont très jolis ! c'est tellement ça.

@ tous les Boillats
Courage ! on pense à vous de toutes nos forces.

juin 15, 2006 10:22 AM  
Anonymous oignon rouge said...

voilà l'adresse à nouveau, cela n'avait pas passé

Editorial :

www.24heures.ch/vqhome/interactif_24/
editorial/edito_150606.edition=ls.html

juin 15, 2006 10:25 AM  
Anonymous Anonyme said...

L'action SM est à 15 francs!

juin 15, 2006 10:54 AM  
Anonymous paddy said...

Jean-Claude Rennwald par le passé a fait la preuve de son intelligence et de sa correction.
Aujourd'hui il fait la preuve de son courage et de son intégrité.
Si le l'USS et le parti socialiste sont composés de citoyens et de dirigeants intelligents, ils ne peuvent que tirer un bilan positif sur le parcours et les actions de Jean-Claude Rennwald. On en ajoute deux-trois comme lui et les citoyens referont confiance aux politiciens qui nous gouvernent.
Doris Leuthardt n'en a pas fait les frais (elle est juste complice d'un système qui s'est délité depuis une dizaine d'années).
Si le parlement et le conseil fédéral ne méritent plus leurs majuscules, c'est pare qu'on manque de Jean-Claudes...

juin 15, 2006 11:02 AM  
Anonymous Poivre said...

@ shreck

magnifique les tateurs, c'est droit cela !

@ à nos médiateurs

que la (notre) force soit avec vous...

et un salut particulier à mon mari, qui, dans son nouveau job, cherche désespérément la maintenance, l'expé et la cantine. Eh oui, le pauvre, rien de tout cela dans l'administration, des bureaux...que des bureaux ! heureusement pour lui, ses nouveaux collèges sont sympas !

et encore de gros becs à nos amis outre-Atlantique "une étudiante de la région et Robin de Locksley". Vous nous manquez !

Boillat un jour, Boillat toujours !

Bonne journée à tous et bisou aux potes

juin 15, 2006 11:10 AM  
Blogger Jon-Gorka said...

Petit mot concernant notre Doris nationale et l'édito de Karl ... je ne serais pas aussi direct sur la critique quant "à la mise en avat de son phisique". Si Leuthard répond de la sort aux questions de la presse, c'est que la presse lui pose ce genre de questions. Et combien de journaliste femmes ont ecrit les articles en question? Très peux, je crois ... D'ailleurs, ces messieurs les journalistes ont jamais demandé aux autres CF des recettes de cuisine ou des plan shopping? Ne tombons pas dans le même erreur, sourtout que d'arguments pour critiquer Leuthard y'en a à la pelle ... LEtr et LASI par exemple :-)

Cela dit ... j'ecrivais aussi et sourtout pour vous rappeler que partout dans le pays on attends le fameux rapport donc dès que vous avez du nouveau ... et pour les discussions qui en suivront, n'oubliez pas que nous sommes plusieurs à être prêt à vous suivre, selon vos décisions bien évidemment, qu'elle qu'elles soient (plus on est plus on rigole ... et si la Boillat rigolera à nouveau y'en aura d'autres qui vont pleurer chaudes larmes :-)

Alors bonne journée à toutes et tous, la lucha sigue ... et un petit mot de remerciement pour toutes celles et tout ceux que j'ai croisé la semaine passée ... et à bientôt!!!
Ouin-Ouin GE

juin 15, 2006 11:21 AM  
Blogger Karl said...

@Shreck

Merci pour cet éclairage ;-)


Merci à tous pour vos commentaires!

juin 15, 2006 11:21 AM  
Anonymous raptor said...

@ shreck
Tu es comme le vin tu te bonnifie en prenant de l'âge...

Ajoute peutêtre encore un "tateurs"

Se sont les personnes qui ramassent les pots cassés,essuient les plâtres à longueur de journée et en ramassent plein la gueule,n'ont pas de poste a responsabilité mais son responsable de tout:responsable parcequ'il fait pas beau dehors,reponsable parcequ'une machine est a l'arrêt, parceque le chef est de mauvaise humeur,que la machine a café est en panne,responsable des crevées de la direction..

se sont les DEGUS-TATEURS

A+

juin 15, 2006 11:41 AM  
Blogger Karl said...

@ Jon Gorka

Vous avez tout à fait raison, à propos de l'image que souhaitent véhiculer les journaliste. Mais n'est-ce pas à la victime de tenter d'inverser la tendance?

Les conditions étaient différentes, mais Ruth Dreifuss était parvenue à se faire élire sans jouer là-dessus. Et vu l'unanimité qu'a fait la candidature de Doris Leuthard dans les rangs du PDC, il me semlbe qu'elle aurait pu se passer de ce genre de jeu de séduction.

A mon sens, même si, comme vous le dites, la presse ne l'a pas aidée à choisir une autre option, elle en est tou de même la victime consciente, et consentante.

Reste donc à savoir ce qu'elle nous réserve au niveau politique...


Merci pour vos commentaires, et courage aux Boillat pour cette médiation!

juin 15, 2006 12:47 PM  
Anonymous Lolotte said...

@ Schreck
Magnifique tes tateurs !

@ tous les Boillat, licenciés ou non, qui travaillent encore ou non.

Je vous transmets tout mon courage, ma force et mon espoir. Je continue d'être de tout coeur avec vous et ose encore croire que LA BOILLAT REVIVRA !!

juin 15, 2006 1:10 PM  
Anonymous Rigueur said...

Option UMSGO OZ C06/06 sur Swissmetal est en chute libre un jour avant son terme! Intéressant!

Action Swissmetal aussi, mais le volume reste trop faible! ça crainte!

juin 15, 2006 1:11 PM  
Anonymous Stylo Bic said...

Dicussion ce matin avec un client "Boillat":

Je cite:

"Oui j'ai reçu une lettre, et bien, ils peuvent tous allez c....,
cette bande de petits c...

Je vous jure que cela fait du bien!

Ha Henri, attention le 0.5 o/oo, tu n'es pas encore sorti de l'auberge.

juin 15, 2006 1:31 PM  
Anonymous tica said...

salut tout le monde,

Schreck, excellent ton texte sur les tateur !


pourrai plus suivre pendant 2 semaines. m'en vais pisser dans l'atlantique.

mais courage et tout d'bon aux Boillat !

juin 15, 2006 1:47 PM  
Anonymous maman de l'expatrié said...

On a dépassé le cap des 13'000 signatures saisies qui avaient été apposées sur papier. Merci à toutes celles et à tous ceux qui ont fait ce travail fastidieux. Une mention spéciale aux "femmes en colère", qui se sont énormément investies.

Bravo les filles, nous ne sommes pas inutiles, ne nous décourageons pas et persévérons, sans nous occuper des critiques, malheureusement inévitables dans la situatio dramatique que vivent les "Boillat". L'essentiel c'est de rester souder, d'aller de l'avant et de continuer la lutte afin que ce conflit ne tombe pas dans l'oubl.

juin 15, 2006 2:14 PM  
Anonymous expatrié said...

@ma môman
hola, le clavier commence à gripper? Ou c'est les yeux qui se croisent après toutes ces saisies?

Peu importe, c'est le résultat qui compte! Bravo.

juin 15, 2006 2:38 PM  
Blogger Karl said...

@Pétionnaires

13'000 signatures... Impressionnant! Félicitations pour cet immense travail!

juin 15, 2006 2:41 PM  
Anonymous Poivre said...

@ expatrié et à sa môman

On vous a déjà dit que vous étiez des sacrés numéros ?

En tout cas et au risque de me répéter, notre lutte aura amené un immense + dans nos vies...

des rencontres, des amitiés, des moments d'émotion, de doute, de joie

et un réseau incroyable !

juin 15, 2006 3:11 PM  
Anonymous Anonyme said...

15:22 Swissmetal Boillat: reprise de la médiation, expert neutre présente son rapport
Nom Dernier Variation
UMS METALL I 16.10 0 (0%)

Berne (AWP/ats) - Une nouvelle séance de médiation sur la crise à l'usine Swissmetal Boillat à Reconvilier (BE) a débuté jeudi peu après 15h00 à Berne. L'expert indépendant Jürg Müller doit y présenter ses propositions pour faire tourner l'usine à plein régime.

La séance se déroule dans les locaux du syndicat Unia à Berne. Y participent le médiateur Rolf Bloch, des représentants du conseil d'administration de Swissmetal, du syndicat Unia et de la commission du personnel de l'usine.

Depuis la fin de la grève à Reconvilier, la production tourne au ralenti. L'expert neutre désigné par Rolf Bloch a été chargé de dresser la liste des problèmes opérationnels et de faire des propositions pour relancer la production.

Dans un entretien publié mercredi dans la "Basler Zeitung", le patron de Swissmetal Martin Hellweg a déclaré que l'usine travaille sans perte, malgré le conflit du travail. A long terme, il veut employer 150 à 200 personnes à Reconvilier.

Le patron de Swissmetal assure qu'un transfert des activités de Reconvilier à l'usine allemande de Lüdenscheid n'est pas prévu. Selon lui, cette rumeur a été lancée dans le but de créer des inquiétudes parmi le personnel.

ats/mm

juin 15, 2006 3:29 PM  
Blogger un voisin said...

En pensée avec vos représentants à la médiation et avec vous tous.
Amicalement

juin 15, 2006 4:40 PM  
Blogger vanefred said...

L'échéance de demain est capitale pour les Boillats. Notre délégatio n aura je le crois été jusqu'au bout. A nous maintenant d'être dignes de l'engagement de nos délégués et d'assumer le combat que nous avons mener jusqu'ici.Je remercie tous ceux qui nous ont soutenus et qui, je le pense, continuerons à nous soutenir.

Un jour, une personne m'as dit : Si nous devons mourir, mourrons debout!!!

C'est une phrase à méditer mais depuis le début je crois et ma famille me suis pour cela. Je crois que......

LA BOILLAT VIVRA!!!!

juin 15, 2006 6:04 PM  
Anonymous Anonyme said...

L’expert industriel confirme les critiques d’Unia – ses remarques doivent être rapidement mises en œuvre



Les propositions de l’expert industriel Jürg Müller corroborent les critiques du syndicat Unia à l’encontre de la direction de Swissmetal. Unia soutient la proposition de réengager des personnes licenciées, de maintenir la fonderie et de mettre en place un chef d’usine local.



Après la séance de médiation d’aujourd’hui, le syndicat Unia voit avec optimisme une solution se rapprocher dans le conflit de travail à Reconvilier. Unia salue les propositions concrètes faites par l’expert industriel Jürg Müller. Unia partage son avis que la remise en route fonctionnelle de l’usine doit s’appuyer sur le savoir-faire du personnel en matière de production et d’organisation et donc être garanti par le réengagement de personnes déjà licenciées. Unia soutient la proposition de réengager des personnes licenciées comme de mettre en place un chef d’usine local.



Unia salue aussi le fait que Swissmetal ait déjà corrigé quelques-uns de ses erreurs ces dernières semaines et ait réengagé une partie des personnes licenciées. La direction de Swissmetal doit aussi à l’avenir prendre des mesures convaincantes pour renforcer le site de Reconvilier. Pour le syndicat Unia, il s’agit donc, en plus du réengagement des cadres, d’assurer le flux des matières encore chaotique et de remettre en fonction les installations encore à l’arrêt. C’est la seule manière pour Swissmetal de pouvoir honorer rapidement les commandes des clients, qui, en raison de problèmes de livraison, se retrouvent face à de gros problèmes.



Il est clair pour Unia que les conditions de travail fixées par la CCT de l’industrie des machines doivent être respectées. Enfin, Unia exige que des négociations soient ouvertes immédiatement pour élaborer un plan social pour le restant des personnes licenciées. Sur ces points, il est du devoir de l’association patronale Swissmem de ne plus tolérer qu’une de ses entreprises membres – Swissmetal – continue à passer outre les règles de la Convention collective de travail.



Unia exige que la marche à suivre fixée dans le cadre de la médiation soit suivie et contrôlée de près. Unia demande qu’une commission paritaire de suivi soit constituée. C’est la seule manière d’éviter une escalade du conflit au prochain incident.



Unia va s’engager à soutenir les propositions de l’expert industriel face au personnel. Unia exige en outre que soit fixé dans le cadre de la médiation une marche à suivre pour contrôler et accompagner la mise en œuvre des mesures. C’est le seul moyen d’éviter une escalade du conflit au prochain incident.

juin 15, 2006 6:46 PM  
Anonymous Anonyme said...

Et vous croyez cet anonyme de 6:46 ? Au fond, tout va bien à la Boillat, on réengage, il n'y a même jamais eu de problèmes à Reconvilier... Non, mais...c'est fait pour vous endooooormir cette médiation. Hellweg veut la mort de la Boillat et il l'aura. Continuons à lutter pour une Boillat libre, affranchie de ces malfaiteurs de Swissmetal !

juin 15, 2006 7:13 PM  
Anonymous Anonyme said...

Le communiqué d'Unia

http://www.unia.ch/news_aktion_fr.9.0.html?&no_cache=1&L=1&tx_ttnews[tt_news]=1726&tx_ttnews[backPid]=1&cHash=1a5a3af1c5

L’expert industriel confirme les critiques d’Unia – ses remarques doivent être rapidement mises en œuvre
15.06.2006

Les propositions de l’expert industriel Jürg Müller corroborent les critiques du syndicat Unia à l’encontre de la direction de Swissmetal. Unia soutient la proposition de réengager des personnes licenciées, de maintenir la fonderie et de mettre en place un chef d’usine local.

Après la séance de médiation d’aujourd’hui, le syndicat Unia voit avec optimisme une solution se rapprocher dans le conflit de travail à Reconvilier. Unia salue les propositions concrètes faites par l’expert industriel Jürg Müller. Unia partage son avis que la remise en route fonctionnelle de l’usine doit s’appuyer sur le savoir-faire du personnel en matière de production et d’organisation et donc être garanti par le réengagement de personnes déjà licenciées. Unia soutient la proposition de réengager des personnes licenciées comme de mettre en place un chef d’usine local.
Unia salue aussi le fait que Swissmetal ait déjà corrigé quelques-uns de ses erreurs ces dernières semaines et ait réengagé une partie des personnes licenciées. La direction de Swissmetal doit aussi à l’avenir prendre des mesures convaincantes pour renforcer le site de Reconvilier. Pour le syndicat Unia, il s’agit donc, en plus du réengagement des cadres, d’assurer le flux des matières encore chaotique et de remettre en fonction les installations encore à l’arrêt. C’est la seule manière pour Swissmetal de pouvoir honorer rapidement les commandes des clients, qui, en raison de problèmes de livraison, se retrouvent face à de gros problèmes.
Il est clair pour Unia que les conditions de travail fixées par la CCT de l’industrie des machines doivent être respectées. Enfin, Unia exige que des négociations soient ouvertes immédiatement pour élaborer un plan social pour le restant des personnes licenciées. Sur ces points, il est du devoir de l’association patronale Swissmem de ne plus tolérer qu’une de ses entreprises membres – Swissmetal – continue à passer outre les règles de la Convention collective de travail.
Unia va s’engager à soutenir les propositions de l’expert industriel face au personnel. L’assemblée du personnel aura lieu lundi 19 juin à 13h30 à la Salle communale de Reconvilier. Unia exige en outre que soit fixée dans le cadre de la médiation une marche à suivre pour contrôler et accompagner la mise en œuvre des mesures. C’est le seul moyen d’éviter une escalade du conflit au prochain incident.

Auteur : Anne Rubin

juin 15, 2006 7:16 PM  
Anonymous oignon rouge said...

Médiation et rapport de l'expert : A Forums, sur la Première, Rolf Bloch a parlé de 250 emplois.

Pas encore de lien sur le site de la RSR.

juin 15, 2006 7:17 PM  
Anonymous Anonyme said...

Sur le site de la BaZ


Empfehlungen des unabhängigen Experten an Swissmetal
Bern. SDA/baz. Im Streit um das Swissmetal-Werk von Reconvilier BE hat der unabhängige Experte Jürg Müller seine Empfehlungen vorgestellt. Diese werden von Swissmetal und Gewerkschaft Unia begrüsst. Dennoch wird nicht mit gegenseitigen Vorwürfen gespart.

Auf Einladung von Vermittler Rolf Bloch haben sich am Donnerstag Vertreter der Swissmetal-Führung, der Belegschaft des Werks im Berner Jura und der Unia zu einer weiteren Runde der laufenden Mediation in Bern getroffen. Der von Bloch berufenen Experte stellte seine Empfehlungen vor.

Unterstützung, aber...

Diese würden von Swissmetal unterstützt, teilte das Unternehmen am Abend mit. Allerdings hätten die Vorschläge bei der anderen Mediationspartei «keine einheitliche Zustimmung» gefunden, bedauert Swissmetal.

«Im wesentlichen ehemalige Mitarbeiter von Swissmetal» hätten Müllers Vorschläge zurückgewiesen. «Damit wird der positive Ausgang der Mediation in unverantwortlicher Weise aufs Spiel gesetzt.» Swissmetal betont seinerseits, dass am Standort Reconvilier festgehalten werde.

Swissmetal setze die Vorschläge Müller wie folgt um: Die 35 der 111 gekündigten Mitarbeitern werden wieder angestellt. Weiter soll das Werk in Reconvilier mit genügend Roh- und Zwischenmaterial für die Produktion versorgt werden. Ferner erhält das Werk einen eigenen Werkleiter. Zudem sollen die 10 offenen Kaderstellen in Reconvilier «baldmöglichst» besetzt werden.

Swissmetal beginne nun «trotz des Widerstandes» mit der Umsetzung dieser Punkte. Allen Mitarbeitern soll für die Umsetzung der Stategie von Swissmetal ein Rahmenplan mit Terminen und Vorgehensweisen für die nächsten zwei Jahre noch vor der Sommerpause vorgestellt werden.

Unia sieht sich bestätigt

Diese Punkte werden von der Unia unterstützt. Die Gewerkschaft sieht sich durch die Vorschläge des Experten in ihrer Kritik an Swissmetal bestätigt. Sie begrüsst die konkreten Vorschläge Müllers und ist nach der Mediationsrunde vom Donnerstag «optimistisch, einer Lösung im Arbeitskonflikt in Reconvilier einen Schritt näher gekommen zu sein».

Unia werde sich gegenüber den Beschäftigten in Reconvilier dafür einsetzen, dass sie die Vorschläge des Experten unterstützen. Eine Personalversammlung soll laut Unia am Montagnachmittag stattfinden.

In diesem Zusammenhang stellt Swissmetal in Frage, ob die Mitarbeiterdelegation, die an der Mediation teilnimmt, «wirklich noch repräsentativ für die Anliegen der Mitarbeiter in Reconvilier» sei. Nur zwei der neun anwesenden Mitarbeitervertreter arbeiteten noch in Reconvilier auf Basis einer unbefristeten Tätigkeit.

«Agitation firmenexterner Kräfte»

Weiter stelle Swissmetal «mit Befremden fest, dass auch immer noch verschiedene politische, gewerkschaftliche und andere firmenexterne Kräfte versuchen, Swissmetal Schaden zuzufügen». Swissmetal fordert diese auf, «ihre unverantwortliche Agitation einzustellen und die Arbeitsplätze in Reconvililer nicht weiter zu gefährden.

juin 15, 2006 7:21 PM  
Anonymous Anonyme said...

Il me semble que l'expert n'a pas demandé l'avis d'Unia pour ce faire une idée de ce qui se passe à la Boillat. On essaie tout simplement de nous remettre au pas en douceur. Le démantèlement pourra continuer en toute impunité
sous le regard bienveillant des médiateurs et de ces gentils cadres de Dornach qui étaient venus pour nous apprendre à travailler.

juin 15, 2006 7:25 PM  
Anonymous shreck said...

Est ce que quelqu'un peut me dire l'heure de l'assemblée du personnel demain

Merci

shreck vous salue du bord de son marais

juin 15, 2006 7:39 PM  
Anonymous A+ said...

Les informations officielles communiquées à la presse par Swissmetal.

www.swissmetal.ch/index.php?id=66&L=2

juin 15, 2006 7:46 PM  
Anonymous Anonyme said...

@shreck
Pas vu d'affiches dans l'usine. On ne sait pas plus.

juin 15, 2006 7:50 PM  
Anonymous Anonyme said...

@tous
aux dernières nouvelles,
le Henri ne veut pas des interdits de site pour la séance de demain!

juin 15, 2006 7:53 PM  
Anonymous Anonyme said...

@shreck
d'après ce que j'ai entendu à RJB, c'est prévu lundi à 13h30

juin 15, 2006 7:59 PM  
Anonymous Anonyme said...

RJB

Swissmetal et le syndicat Unia plutôt satisfaits du rapport de l'expert indépendant Jürg Müller sur la Boillat

15.06.2006 - 19:41

L'industriel soleurois a fait aujourd'hui des propositions pour faire tourner à plein régime l'usine de Reconvilier. Il souhaite que la direction de Swissmetal réengage 10 cadres et 10 employés en plus des 35 personnes qui ont déjà été réengagées. La Boillat passerait donc à 230 - 250 employés. Autre proposition de l'expert : la fonderie de la Boillat pourrait rester active 4 à 5 ans. Jürg Müller estime enfin que la stratégie de la direction de Swissmetal est envisageable mais qu'elle doit être mieux appliquée et mieux expliquée. Les ouvriers de Reconvilier se prononceront lundi sur les mesures proposées par l'expert.

juin 15, 2006 8:01 PM  
Anonymous Anonyme said...

@tous


Le responsable du finishing à Reconvilier prend également en charge les tâches incombant à un directeur d’usine et rapporte ainsi directement au responsable du secteur Industrie Suisse, Henri Bols.

Selon communiqué de sm.
Et qui sera l'heureux élu? WILLMAR?

juin 15, 2006 8:01 PM  
Anonymous bloggeur fou said...

@bonjour tout le monde,

comme on pouvait s'en douter, les comuniqués de presse d'unia et de SM ne disent pas vraiment la même chose:

unia semble une fois de plus "pêcher par optimisme".Pour ma part, je prendrais davantage au sérieux le com. de SM, à lire avec le décodeur de mensonges,naturellement!

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais personnellement je ne déborde pas d'enthousiasme.

Bon courage quand même, je crois que ça vaut vraiment la peine de continuer à vous battre, le double langage de ces sagouins ne peut pas tromper éternellement et l'AG est proche...

juin 15, 2006 8:13 PM  
Anonymous coeur de lion said...

@ anonymes 8:01
Bien sûr que c'est Wilmar, sa démission n'était que pour noyer le poisson... D'ici juillet ses contradicteurs auront fini leur temps de dédite, à force de mobbing et divisions et d'éxecutions les autres vont se décourager et monseigneur Wilfried retrouvera ses terres, fier comme un seigneur avec des serfs soumis à son autorité à coups de fouet et de têtes tranchées sur l'échaffaud de son irrésistible phantasme prendre la place de son ancien roi: André 1er

juin 15, 2006 8:21 PM  
Anonymous Poivre said...

Le communiqué de SM dégouline de suffisance, d'arrogance, de médisance

Il faut avoir l'estomac bien accroché pour le lire

Je suis écoeurée

juin 15, 2006 8:22 PM  
Blogger Karl said...

L'assemblée du personnel de vendredi pose de gros problèmes. J'ai bêtement oublié dans parler dans l'"édito" et m'en excuse.

En effet, Bols ne veut pas que, sur le site, se tienne une assemblée où des licenciés ayant achevé leur période de dédite, et des interdits de site, participent. D'un autre côté, il refuse de payer les gens qui quitteraient leur poste de travail pour se réunir à l'extérieur de l'usine, et regarde, bien sûr, qui va à l'assemblée le cas échéant.

Donc, c en'est pas encore défini, à ma connaissance.


Quant au résultat de la séance du jour, il est proprement scandaleux, aberrant... à s'étouffer.

juin 15, 2006 8:24 PM  
Blogger Karl said...

Voici, en 3 mots, le résumé du rapport de l'expert, selon ce que je sais:

REDDITION SANS CONDITION

C'est parfaitement innacceptable, et la délégation des Boillat ne l'accepte pas.

Unia et Swissmetal, par contre, si.

L'expert dooort bien, on dirait, même très bien. Quant à Unia, il n'ont toujours pas compris les enjeux. Et Swissmetal? Ils ont gain de cause à 100% d'après l'expert.

Pour le futur poste de "responsable du finishing à Reconvilier", ont peut bien sûr, même si ce n'est pas dit, compter su rWilmar, qui rendra compte à Bols.

La prochaine assemblée du personnel aura lieu le 25 janvier à 13H30, à la Boillat, et TOUT le personnel est convié (c'est officiellement accepté par Swissmetal). Ambrosetti viendra tenter de convaincre les Boillat d'accepter les propositions.

On a donc droit à un beeeeeeerk bis.

juin 15, 2006 8:38 PM  
Anonymous Anonyme said...

@Karl
Le 25 janvier?

juin 15, 2006 8:45 PM  
Anonymous lauk said...

@ Karl
le 25 janvier?


Je pense que c'est le jeux de la direction d'accepter ces conditions.. une fois les esprits calmés, ils pouuront reprendre le démantelement prévu.. mais les esprits seront ils calmé dans 15 jours?

juin 15, 2006 8:47 PM  
Anonymous yakari said...

L'expert aidé par Unia et Swissmetal vient de dégoupiller la grenade.
Bonne chance les gars!

juin 15, 2006 8:49 PM  
Blogger Karl said...

Ouille, désolé:

CORRECTION

La prochaine assemblée du personnel aura lieu le lundi 19 juin à 13H30, à la salle communale, et TOUT le personnel est admis(c'est officiellement accepté par Swissmetal).


De plus:

Ambrosetti, le plus vendu de la bande Unia, viendra tenter de convaincre les Boillat d'accepter les propositions. La délégation Boillat, en cas d'acceptation, risque fort de se retirer de la médiation au profit d'autres personnes.

juin 15, 2006 8:54 PM  
Anonymous Poivre et Sel said...

Nous, on est pour enlever le mandat à Unia et de partir seuls au front. On se défendra tout aussi bien (si ce n'est mieux !)

Rappellez-vous, lors de la 1ère grève en 2004, Unia n'avait rien compris à nos revendications et nous ont harangés pour accepter ce +ç%//(&?/ protocole d'accord

Rappellez-vous, un certain jour de février 2006, Unia nous a mis le couteau sous la gorge pour accepter cette &/&%&%* de médiation

et voilà le résultat !

juin 15, 2006 9:04 PM  
Anonymous bloggeur fou said...

Comme d'hab', SM cherche à faire croire que les opposants sont peu nombreux.

En affirmant d'une part que les personnes présentes aujourd'hui à la séance ne sont pas représentatives des employés puisque seules deux d'entre elles travaillent encore pour une durée indéterminée chez Boillat,

en insinuant d'autre part qu'à peine une vingtaines d'employés résistent encore, soutenues par des externes, toujours eux.Ah, Karl, ce blog, décidément, quel casse-pied!

Ce qui me parait grave, c'est l'intention évidente de démontrer aux employés eux-même qu'il n'y a presque plus d'opposition et, par là, de décourager tous ceux qui ont la volonté de se battre.

Pour ne pas se laisser avoir par ce mensonge,il faudrait peut-être que chacun puisse exprimer sa détermination, comme du temps de la grève où chaque jour il y avait des rencontres d'information.

L'opposition de Bols à une assemblée ouverte à tous montre bien ce souci d'éviter que les gens se parlent et puissent s'encourager mutuellement.

J'espère que vous trouverez une solution pour permettre ces rapprochements qui sont indispensables pour rester forts et unis.

Le blog est un bon moyen d'informer, mais la présence physique est aussi nécéssaire.

Bonne suite à tous.

juin 15, 2006 9:04 PM  
Anonymous dardevil said...

@Anonyme 8.58

Tous les matches sont retransmis sur gran écran à l'Uzine3.
15h
18h
21h

juin 15, 2006 9:09 PM  
Anonymous bloggeur fou said...

Tous peuvent participer à la séance du 19, ça c'est bien.

Je n'avais pas vu cette info quand j'ai d'envoyé le précédent message.

Désolée...

juin 15, 2006 9:11 PM  
Anonymous titanic said...

Voilà donc que va continuer le plus beau hold-up à la face de tout le monde!!! Avec en prime de nouveaux complices Unia! Bien joué on se dit solidaire avec les grèvistes ( normal faites le compte de ce qui rentre en nouvelles cotisations !!!),on sollicite les syndicalises de base, les gens honnêtes pour aller souffrir au front! Et ensuite on joue les politiquement corrects comme en 2004, un con-promis qui arrangent patronnat-syndicat et surtout on arrête de se mouiller! Et la souveraine paix du travail peut dormir sur ses deux oreilles! Vive la démocratie!!! Mr Jurg Muller, Unia, swissmem, les actionnaires swissmetal, les kappos et leurs disciples: IL N'Y A PIRE SOURD QUE CELUI QUI NE VEUT ENTENDRE!!!!

juin 15, 2006 9:24 PM  
Anonymous alligator said...

@ Bloggeur fou
En pleine forme à voir! Content de voir que mes posts d'hier n'ont pas empêchés une bonne nuit de sommeil.... Mais je persiste, elle est mignone Doris :-))

juin 15, 2006 9:31 PM  
Anonymous Anonyme said...

@aligator
D'accord avec toi!
Wazzzzaaaa

juin 15, 2006 9:33 PM  
Anonymous alligator said...

@ anonyme
MDR! Wazaaabi! ;-))

juin 15, 2006 9:37 PM  
Anonymous Anonyme said...

Je vais m'attirer les foudres de ceux qui pensent voir survivre une mini-Boillat. J'ai l'habitude. Chaque fois que j'interviens c'est le même coup. Petite question quand même. C'est reparti pour le protocole d'accord bis ou la lutte va reprendre avec une possibilité de reconquérir le soutien de la région. Désolé pour vous, mais à 20 kil de Reconvilier, on ne parle déjà plus de la Boilat. Ben oui, elle travaille et bon nombre de ses employés demandent qu'on leur foute la paix. Et ça, je l'ai entendu de nombreux Boillat non licenciés. Alors êtes-vous capable de montrer un semblan d'unité comme lors de la grève, avant qu'Unia ne bous lâche?

juin 15, 2006 9:40 PM  
Blogger Karl said...

@Anonyme de 9:40Pm

Sur un point, vous avez tort: Unia ne va pas lâcher les Boillat, elle les a déjà lâché, et l'a démontré de manière claire aujourd'hui.

Pour les questions de soutien, etc., c'est à voir. Je parlerai de tout ça plus en détail dans l'"édito" de ce soir, et je peux dors et déjà vous garantir que le combat ne s'achève pas aujourd'hui. Les propositions de l'expert sont tellement scandaleuses (elles vont jusqu'à implicitement mettre Wilmar en place comme "chef" de la Boillat!!!) que je doute que les Boillat puissent les accepter, et que je pense que le public comprendra leur refus.

Par contre, Swissmetal, Bloch et Müller pensaient que la délégation Boillat allait négocier, voire accepter, ces propositions. Or, il n'en est rien, et ç aleur pose tout de même un gros problème. Comme quoi, les scrupules démocratiques des représentants de la Boillat (pas Unia, donc) ne sont pas très appréciés au sein de la médiation.

juin 15, 2006 9:48 PM  
Anonymous Anonyme said...

Pas besoin de nouveaux cadres, ils sont déjà là, mais seulement quelques heures par semaine. Bientôt ce sera toute la semaine.
Merci à Wilmar et son complice, pour cette belle réussite.

juin 15, 2006 9:51 PM  
Anonymous Anonyme said...

Dites moi si je me trompe mais Renwald n'est-il pas au comité directeur d'unia ???? je vais suivre la presse les radios tv pour voir et écouter si je l'entends lui qui soit disant vous défend si bien ...
2Karl tu as raison Karl Unia a déjà lâché les boillats

juin 15, 2006 9:55 PM  
Anonymous Anonyme said...

d'anonyme de 21h40

@ Karl

Unia a déjà lâché ce qui n'empêche pas certains de louer Rennwald sur le blog pour son action de salarié d'Unia. Il y a quelques mois j'avais écrit qu'Unia n'avait plus rien à faire avec les Boillat. La réaction avait été virulente en g^faveur du syndicat. Aujourd'hui, ils se font toujours leur pub sur votre dos, bous les Boillat.

Comme vous je pense que les Boillat sont ceux qui étaient en poste avant la grève. Alors pourquoi accepter de prendre part à des assemblées qui refusent les licenciés. D'après ce que je sais, la grève a été suspendue et non abandonnée.

Quitte à me répéter, pour que la région vous soutienne activement - la sympathie passive et résignée me semble insuffisante - le temps est venu de mener de véritables actiosn spectaculaires qui font mal avant la trêve estivale. En août, le sort de ce qui reste de la Boillat sera scellé. Et comme Martinou and Co ont déjà pris la précaution de parler de mise en péril des emplois en se référant aux membres des commissions du personnel qui n'ont plus de contrats chez SM, le risque est minime. Mais pour cela, ceux qui ont échappé aux licenciements doivent être solidaire ce qui, vu de la "banlieue" de Reconvilier ne semble pas évident du tout.

juin 15, 2006 10:00 PM  
Anonymous Anonyme said...

Quelle médiation? Celle qui dit que SM est une seule entité devant laquelle les Boillat doivent se prosterner sans oublier de verser les cotisations à Unia. Cette fois la preuve est faite que Martinou et SM ne font qu'un (vive les complicités) alors que la Boillat doit vivre en dehors de SM et bien sûr d'Unia. Mais bon... avec la PAIX

juin 15, 2006 10:08 PM  
Anonymous Anonyme said...

Quelle médiation? Celle qui dit que SM est une seule entité devant laquelle les Boillat doivent se prosterner sans oublier de verser les cotisations à Unia. Cette fois la preuve est faite que Martinou et SM ne font qu'un (vive les complicités) alors que la Boillat doit vivre en dehors de SM et bien sûr d'Unia. Mais bon... avec la PAIX

juin 15, 2006 10:08 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ anonyme de 10h08.

Unia fait son boulot et le fait bien. Raz le bol de Kohler et Zuber qui n'agissent que pour leur aura personnel sans se soucier de l'obligation pour els travaillerus de nourrir leur famille. Unia sauve peut-être les meubles mais mieux vaut un petit site SM-Reconvilier qu'une Boillatz moribonde.

juin 15, 2006 10:11 PM  
Anonymous Un autre monde est possible said...

Pas à une contradiction près UNIA!
Il salue le réengagement de licenciés (avec des contrats maison merdiques...). Mais pour eux il est clair que la CCT doit être respectée.
Ben voyons, z'on pas encore compris à quel alligators ils ont à faire ?
(Y a des TIC-TAC qui se perdent)

Malgré tout, malgré vous, malgré nous, Unia reste le partenaire social reconnu, ils faut donc rapidement mettre la pression
sur sa direction et ses permanents
(je sais ils ont la peau dure, malheureusement pas face aux patrons) pour qu'ils publient l'INTEGRALITE du rapport de l'expert ainsi que leurs prises de postition durant cette dernière médiation de façon à pouvoir en débattre et interpeller les secrétaires locaux, cantonaux et nationaux.
Ils oublient qu'ils ne sont pas des diplomates, mais que leur boulot repose sur un mandat donné (et un salaire payé) par leur base... TONNERRE !

D'autre part cela me semble ELEMENTAIRE dans une situation comme celle-là: grêve suspendue, médiation chloroformisée, que les assemblées de TOUT le personnel, y compris les licenciés et interdits de site (qui l'ont d'ailleurs été durant la médiation sans que Bloch ou Unia ne bouge que je sache) puissent se réunir tous ensemble.

C'est bien de l'avoir obtenu pour l'assemblée extérieure du 19 mais il n'y a pas de quoi pavoiser pour Unia, c'est le B, A, BA! La prochaine fois à l'intérieur?

POUR QUE LA BOILLAT DES BOILLAT'S VIVE!

et que les Heilweg's et leurs amis speculateurs se recyclent... comme le pet, l'aluminium ou les ordures ménagères...

juin 15, 2006 10:15 PM  
Anonymous Anonyme said...

Rolf Bloch ici, sur Forum de la RSR:

http://info.rsr.ch/fr/rsr.html?siteSect=100&bcid=419934&bcItemId=6815141

juin 15, 2006 10:15 PM  
Anonymous bloggeur fou said...

@anonyme de10h11

[ats] - Reconvilier va conserver une fonderie pour les spécialités pendant quatre ou cinq ans. Ensuite, c'est le marché qui décidera de l'avenir du site, a indiqué Rolf Bloch, médiateur, à l'issue de cette 6e séance de médiation qui s'est tenue à Berne.

Un petit site SM Reconvilier? Pour combien de temps???

juin 15, 2006 10:15 PM  
Anonymous Anonyme said...

Si on reprend les points du communiqué:


- Sur les 111 collaborateurs licenciés non-cadres, Swissmetal réembauche 35 personnes et est prête à créer des postes supplémentaires en fonction de l’évolution du carnet de commandes.

Rien de neuf par rapport à la situation actuelle me semble-t-il. Et en plus, les contrats seront-ils conformes à la cct? Et de quelles commandes parle-t-on si les transferts ont eu lieu à BJ-Dornach?



La matière première et les ébauches pour la production seront mises à disposition en quantité suffisante.

Waouh, quelle concession!


Le responsable du finishing à Reconvilier prend également en charge les tâches incombant à un directeur d’usine et rapporte ainsi directement au responsable du secteur Industrie Suisse, Henri Bols.

Donc rien de neuf, ce n'est pas une direction "indépendante" puisqu'elle rapporte au directeur de Dornach!


En ce qui concerne la mise en oeuvre de la stratégie de Swissmetal, un plan cadre avec des dates et des procédures pour les deux années à venir sera présenté à tous les collaborateurs avant la pause estivale.

Et l'expert qui prétend que la fonderie restera partiellement en fonction pendant 5 ans, SM n'en dit strictement rien. Les ouvriers devraient s'engager avant même que le plan cadre soit présenté, du genre signer un chèque en blanc! Quel progrès!


Swissmetal va pourvoir au plus vite les 10 postes de cadres vacants à Reconvilier.

Ah bon il faut des cadres et encore les former, allez hop dans 6 mois peut-être seront-ils efficaces? A en pleurer.




Le ton de ce communiqué est une nouvelle fois une déclaration de guerre et non pas d'apaisement. Résumé: ils n'ont rien compris et prennent vraiment leurs collaborateurs pour des cons.

Rassurez-moi, il n'y a ni professionnel des ressources humaines, ni de la communication chez Swissmeta?

juin 15, 2006 10:22 PM  
Anonymous titanic said...

Que faire? La grève? Non je pense que c'est donner à Martinou l'opportunité de déplacer les machines convoitées par Bouche-y- aigre! Faisons donc comme les kamikazes! Tu touches à ma machine, BOUMM! Et un spécial merci à Unia, en fait, il vous est plus facile de distribuer des drapeaux et casquettes, griller des saucisses que de révolutionner notre socièté!!! Allez on sait que pour vous syndicalistes de bureaux, on vous gonfle avec nos revendications! Faut en finir et c'est quoi un accord non respecté, quelques salariés ( cotiseurs de préférence!) licenciés, mais y en plein en Suisse!! Alors ces Boillat coucouche!!!!

juin 15, 2006 10:22 PM  
Anonymous Anonyme said...

@bloggeur fou

Bravo. SM cherche à faire illusion avant l'AG. Le 1er juillet, adieu SM Reconvilier et pendant ls vacances le grand déménagement. A la rentrée plus de Boillat et un mini site de R'con pour SM. Ne reste qu'à enlever le R et les yeux pour pleurer à la suite de la docilité observée pendant la grève. Y aura peut-être une manif qui après 10 000, 5000 et 500 participants réunira 50 courageux autour d'une couronne funèbre.

juin 15, 2006 10:23 PM  
Anonymous expatrié said...

"Unia salue aussi le fait que Swissmetal ait déjà corrigé quelques-unes de ses erreurs ces dernières semaines et ait réengagé une partie des personnes licenciées."

À quoi fait-on allusion? Au Boillat-Hebdo qui félicite les jubilaires foutus à la porte?

Aux 30 (ou 35) ré-engagés qui peuvent se mettre la CCT où je pense?

Aux actions de mobbing?

Bravo UNIA. La bande à AMBROSETTI a frappé.

C'est visqueux, gluant, dégueulasse. La Suisse sera plus propre quand nous seront débarrassé de cette Mafia.

Désolé pour les sincères, les UNIA-du-terrain, mais là c'est trop... Et maintenant c'est clair:
UNIA-SM, même combat, même vomissures.

juin 15, 2006 10:28 PM  
Blogger vanefred said...

@tous
Le 25 janvier nous tous etions partis dans un mouvement de lutte comme jamais la Suisse n'en a connu.
Comme M.L King, aujourd'hui j'ai fais un rêve. J'ai rêvé d'une BOILLAT à 350, j'ai rêvé d'une fonderie et de presses qui travaillent 7/7 pour NOS clients.

Je suis utopiste mais je ne peux me contenter des miettes de MH.....

Continuons de nous battre pour notre rêve: une entreprise òu l'humain n'est pas un numéro mais un être humain avant TOUT.

LA BOILLAT VIVRA

juin 15, 2006 10:30 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ Titanic

Plus de grève ça dérange et ça coûte au syndicat ( Rennwald and co ne pourront plus remplir leur portefeuille d'actions, et comme c'est eux qui décident...).

@ anonyme de 10h28

Pour la prochaine manif, Unia fera des économies. Entre les pros payés poru venir et ce qui restera, ça ne coûtera que 5 drapeaux et 10 casquettes plus les mouchoirs pour les Boillat qui ont eu l'inconscience de les écouter en arrêtant la grève. Eux chercheront du boulot pendant que les pros du syndicat ronronneront. Et dire qu'il y a peu, il y avait plusieurs syndicats qui auraient pu se motiver l'un l'autre et éviter le monopole de pseudos défenseurs des travailleurs tout en se livrant à une sertaine surenchère pour le plus grand bien des Boillat et pour la perte de Martinou. Martinou doit bien rire face à ce monopole syndical destiné à financer els carières politiques de ses dirigeanmts. Hein Jean-Claure R.

juin 15, 2006 10:31 PM  
Anonymous Anonyme said...

Pour avoir même un petit site il faut des clients. Les clients Boillat qui se sont fait prendre pour des c... ne resteront sans doute pas fidèle à SM. Qui dit moins de clients dit moins de boulot. Moins de boulot égal moins d'ouvriers. On en reparlera quand il restera 60 personnes.

juin 15, 2006 10:33 PM  
Anonymous e said...

Apparemment, il est impossible d'ajouter de nouvelles contributions sur le forum Boillat d'UNIA transjurane.

Le politburo a du dire NIET, ça suffit.

HONTEUX!

juin 15, 2006 10:34 PM  
Anonymous expatrié said...

e = expatrié (désolé, surchauffe du clavier)

juin 15, 2006 10:35 PM  
Anonymous Anonyme said...

Et Unia n'a même pas réussi à mettre comme condition le plan social pour les ouvriers licenciés, c'est à en vomir.

Ils n'ont fait qu'encaisser le coup et leur mot d'ordre était limiter la casse. Point barre.

juin 15, 2006 10:35 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ E

Martinou a dû le demander à Rennwald.

juin 15, 2006 10:36 PM  
Anonymous expatrié said...

Renzo Ambrosetti
079 223 93 47

juin 15, 2006 10:37 PM  
Anonymous Anonyme said...

Euh question:

La médiation a servi à quoi?

Qu'avez-vous obtenu de plus que si elle n'avait pas eu lieu?

Une poursuite très partielle de la fonderie (et ça ce n'est même pas sûr, SM n'en parle pas, seulement Bloch, donc sorry mais ça vaut rien, les précédentes négociations l'ont montré? Et sinon????

juin 15, 2006 10:54 PM  
Anonymous Anonyme said...

Donc finalement les journalistes de Mise au point avaient raison:

Une grève pour rien.

juin 15, 2006 10:56 PM  
Anonymous Anonyme said...

SM l'a dit

Y'a plus que deux employés dans la délégation du personnel. On connaît les noms des deux prochains licenciés. Pendant ce temps là les moutons qui tiennent coûte que coûte à leur présence dans ce qui reste de SM Reconvilier vont être de plus en plus peinard. Alors plus de lutte à l'intérieur et celle menée de l'extérieur qui est méprisé par Martinou, c'est beau. Mais comme UNia se bat pour garder un brin de crédibilité sans prendre de risque, Martinou a beau jeu de dire que l'affaire Boillat est terminée et que sa stratégie est la meilleure. Ne reste que Karl pour faire vivre un certain combat et ne pas laisser le conflit sombrer dans l'oubli. Alors, on attend quoi pour vraiment bouger?????

juin 15, 2006 10:57 PM  
Anonymous Anonyme said...

@juin 15, 2006 10:57 PM
Tu te trompes, en plus des deux employés de la délégation, il en reste encore une quinzaine à virer pour avoir la paix. Je ne citerai pas de noms, ils sont connus de la direction.

juin 15, 2006 11:10 PM  
Anonymous shreck said...

@ anonyme de 10: 57

Il y a combien de tant que je vous le dit, qu'est-ce qu'on attend????
Mais maintenant il est un peu tard non,je commence a rire.

shreck vous salue du bord de son marais

juin 15, 2006 11:14 PM  
Anonymous raptor said...

@ tous
Je ne suis absolument pas surpris de la tournure des évènements ça fait maintenant 2 ans que l'on tourne en rond mener par le bout du nez,les mêmes "répétitions".
Les intervenants ,les situations,les lieux changent,mais les objectifs de Mr Hellweg et les stratégies qu'ils utilisent pour arriver a ses fins ils les répètent inlassablement.Il a une capacité phénoménale a utilisé les gens,unia?? aujourd'hui,hier une politicienne, avant hier willmar et ses potes,vous demain???...personne ne comprend Mr Hellweg vraiment.Voyez vous le jour ou plus personne n'aura rien a apporter ,a défendre,a attendre,a communiquer,et bien Martinou sera vaincu,je ne sais si je me fais bien comprendre pour le dire autrement donnons lui du vide...
La nature a horreur du vide ..
je délire??, pas tant que ça...
Quand on a tout essayé tout tenter tout fait,et qu'il n'y a plus rien a faire... et bien tout est a faire.
Je laisse cela a votre réflexion,je crois que nous nous y prenons très mal dans cette affaire...

A+

juin 15, 2006 11:15 PM  
Anonymous Anonyme said...

A 60 ou 100 vous serez peinard. Un petit groupe docile avec un vrai leader qui ne craint pas l'opposition c'est super efficace. Comme ça on peut faire ce qu'on veut sans se gêner.

juin 15, 2006 11:18 PM  
Anonymous titanic said...

Je pense que ce soir, Wilmar,gfellender, ras-le et son staff et surtout Martinou, Fridou et tout le conseil de délocalisation doivent bien se marrer! Une médiation et un expert qui va lui aussi se faire un salaire et honoraires monstrueux sur le dos des Boillats, nommé par le gouvernement suisse, en arrive à tuer une révolte de bouzeux ouvriers avec le concours du principal syndicat du pays!! Beurp!! j'essaies de digérer une saucisse Unia " la boillat est à qui? " BEURP!!
Allez pauvres cons syndiqués, on paye ses cotis, on fait des heures supplémentaires et on bosse le samedi!!! Et surtout tu fermes ta G.....T'as de la chance d'être pas viré!!!!

juin 15, 2006 11:19 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ anonyme de 10h57

La fin de la coupe du monde. A la 3 y'a que le foot qui compte. Pi après y'a les vacances. Pi après ya les licenciés qui auront du boulot. Pi après yaura les cours de schleuh pour tous. Pi après y'aura Dornach qui sera jumelée avec la commune de Reconvilier. Pi après, plus personne saura ce qu'est la Boillat. Pi après on fondera une amicale des anciens combattants. Pi après les 60 qui restent diront comme les 200 moins quinze qui reste à la Boillat. Laissez-nous arbeiten pour Martinou. Heil H.....g!

juin 15, 2006 11:21 PM  
Anonymous shreck said...

je vous lis et je me marre.....

juin 15, 2006 11:24 PM  
Anonymous Anonyme said...

Le principe qui consiste à dire: il ne faut plus faire la grève car ça fait le jeu d'Hellweg est affligeant.He les gars vous ne seriez pas en train de vous chercher des excuses.
Aujourd'hui avec ce rapport les choses sont parfaitement claires. Il faut casser la barraque et c'est urgent.
Non ils ne fermeront pas la Boillat si on se remet en grève! Il faut obliger tous ces gens du politiquement correct à se mêler de la Boillat et ils ne le feront que dans une situation extrême.
IL FAUT AGIR, PAS DISCUTER

juin 15, 2006 11:27 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ anonyme de 11h21

PI APRES Y'AURA UNIA QUI ENTRERA EN BOURSE ET RENNWALD AURA PLUS DE FRIC POUR FAIRE SA PUB ET SE FAIRE REELIRE.

juin 15, 2006 11:27 PM  
Anonymous shreck said...

Alors là.... je me marre, tout compte fait pas si con ce shreck, c'est le moment de vous réveillez!!!

juin 15, 2006 11:32 PM  
Anonymous SanA said...

LA PIRE DES CHOSES QUI PUISSE ARRIVER A HELLWEG, C'EST QUE BOILLAT SE REMETTE EN GRÈVE AVANT L'AG! Sa tactique actuelle, reposant notamment sur une propagande que ne renierait pas Goebbels si elle était moins grossière et éhontée, ne vise qu'à éviter cela. A tout prix ou presque, le temps d'arriver au 1er juillet. Son infâme torchon hebdomadaire (l'article du dernier numéro sur la culture d'entreprise est un chef d'œuvre de cynisme, de mauvaise foi et d'imbécillité quand on sait à quel point Hellweg a vomi celle de Boillat considérée par lui, entre autres qualificatifs, comme passéiste, rétrograde, nombriliste et égoïste!), les flatteries mielleuses, hypocrites et indécentes des Bols, Heuschkel, Furrer et autres sous-ordres, le ton rassurant, conciliant, voire lénifiant du chacal d'Horgen, tout cela respire la duplicité, la malhonnêteté, la manipulation grossière, un jésuitisme de corps de garde. Endormir, distraire, esquiver, mentir, dire tout et son contraire, éluder, diviser, faire souffler le chaud et le froid, c'est dans la nature de MH. Ne nous y trompons pas, il n'est ni intelligent ni habile ni même rusé: il ne sait tout simplement pas faire autrement. Le comparer à notre Federer, comme certains l'ont fait, est parfaitement incongru. Il n'a rien d'un champion de tennis (ou d'autre chose), il profite seulement sans génie de règles du jeu et de complicités qui l'avantagent outrageusement: il dispose d'un raquette et d'un équipement professionnels alors que ses adversaires n'ont pour leur part qu'un bâton et sont chaussés de godillots. De plus, l'arbitre le favorise systématiquement.

Ce qu'il faut, c'est ne pas entrer dans son jeu mais s'en servir. Il accepte le principe d'un directeur de site? Il faut poser des conditions. S'il impose un kapo ou un Dornachiant, c'est un "casus belli" donc un motif imparable de "suspendre la suspension" de la grève. S'il cède, il se discrédite aux yeux des actionnaires qui le soutiennent encore. L'effectif n'est pas de 250 personnes compétentes avant l'AG? La grève repart. Idem quant à l'encadrement, il doit être agréé: on est en négociation, que diable, puisque lui-même le dit. Il n'a donc rien à imposer! La fonderie et la presse ne repartent pas à plein régime avant le 30? C'est la grève, elle, qui redémarre.

Son comportement actuel montre clairement qu'il a peur et il a sans aucun doute bien des raisons pour cela. Ses fanfaronnades médiatiques n'y changeront rien. Ses contradictions et ses retournements de veste non plus. Déclarer à une journaliste qu'il n'a jamais voulu transférer aucune activité de Boillat alors que deux des incapables dont il s'est entouré annoncent en même temps aux clients qu'ils veulent simplifier les processus de Boillat en déplaçant à Dornach et Lüdenscheid certaines productions, après qu'il ait décidé de supprimer la presse et la fonderie de Reconvilier, après qu'il ait aveuglement et arbitrairement attribué à BJL les pointes de stylos à billes, c'est afficher encore une fois son incohérence, ses inconséquences, sa mauvaise foi, ses mensonges les plus éhontés et ses plus grossières tentatives de manipuler. Ce n'est pas être visionnaire ni même réactif. C'est confondre stratégie et bricolage. La course du rat dans le labyrinthe...

juin 15, 2006 11:35 PM  
Anonymous Anonyme said...

Soyez clair.

Lundi vote à bulletin secret pour ou contre la reprise d'une véritable lutte sans concession. Continuer comme cela avec une toute p'tite manif de temps à autre n'a plus aucun sens. Pour parler de nous faut du gros, décidé par les Boillat, sans UNIA et peut-être avec des risques. Ceux qui sont contre votent non.

juin 15, 2006 11:37 PM  
Anonymous shreck said...

chui mort de rire...

shreck vous souhaite bonne nuit du bord de son marais

juin 15, 2006 11:42 PM  
Anonymous expatrié said...

@sana
bien dit l'ami.

juin 15, 2006 11:45 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ schreck
facile de juger du dehors! Comment t'aurais supporté la reprise du travail demandée et votée par la majorité? Subir toutes les tentatives de destabilisations que tu ne peut même pas imaginer de la part des Kappos! Attendre que finisse toute cette situation!Etre Solidaires pas solitaires et si cela te fais marrer saches que ceux qui sont toujours au boulot mérite aussi le respect! Même si tu te marre!

juin 15, 2006 11:58 PM  
Anonymous paddy said...

@sana
oui!

juin 16, 2006 12:02 AM  
Anonymous Anonyme said...

Ce qu'ils craignent le plus, c'est un coup d'éclat avant le 30 juin.
C'est le moment idéal pour remettre la compresse, ensuite ce sera trop tard.

juin 16, 2006 12:04 AM  
Anonymous shreck said...

@ anonyme 11:58

Attendre que tout finisse?????

doooorrrrtttt jeeeee leeee veeuuuuuuuxxxx

juin 16, 2006 12:12 AM  
Anonymous dégouté said...

Pour l'amour du ciel, virez-moi ces vendus d'Unia,

sauf erreur, Unia a été mandaté après le lancement de la grève pour nous représenter, ils font mal leur boulot, nous roulent dans la farine, donc on supprime leur mandat

Se faire trahir ainsi par un syndicat, c'est grave

juin 16, 2006 12:18 AM  
Anonymous shreck said...

@ tous

Il me semble que tout ce que vous dites ce soir je l'ai déjà entendu de la bouche de quelqu'un, mais je ne me rappelle plus de qui......

Sur ce bonne nuit

shreck vous salue du bord de son marais

juin 16, 2006 12:22 AM  
Anonymous paddy said...

Entrés par la petite porte dans un mauvais roman mais avec des personnages honnêtes parmi les visqueux de tout acabit, nous sommes plusieurs milliers à avoir eu un frémissement d'espoir en lisant puis en écoutant le petit,peuple de la Boillat. Puis en le comprenant, et enfin en le soutenant. C'en est devenu "existentiel" comme on dit dans les livres.
Des milliers de petites âmes racornies à force de se contraindre à faire confiance à des responsables politiques, syndicaux, à force de se dire qu'ils n'en savent pas assez pour être péremptoires, à force d'écraser les bouillonnements de leurs incompréhensions, à force de se faire laminer par ceux qui peuvent, ceux qui savent, ceux qui ont, à force de faire le poing dans leur poche.
Ils ont su ne pas être violent, se retenir parce que d'autres pourraient en pâtir. Et ils ont eu raison.
Putain! c'est dur de rester intelligent!

Cette étape dans la prédominance du cynisme nécessite d'être encore plus intelligent. Jusqu'à la perversité.

juin 16, 2006 12:34 AM  
Anonymous Citation said...

" La colère est une haine ouverte et passagère ; la haine, une colère retenue et suivie."
[Charles Pinot Duclos]

juin 16, 2006 12:36 AM  
Anonymous Citation said...

C'est de ta peur que j'ai peur.
[William Shakespeare]

juin 16, 2006 12:38 AM  
Anonymous paddy said...

@citation

Pas de la haine, de l'inquiétude. Comme le renard quand il visite une poubelle.

juin 16, 2006 12:45 AM  
Anonymous citation said...

@ paddy

oui, mais moi, ma colère, ce soir, c'est transformée en rage

c'est normal, je suis une femme en colère

mais une bonne nuit de sommeil, et la colère, donc l'action, reprendra le dessus

juin 16, 2006 12:51 AM  
Anonymous citation said...

@ paddy

oui, mais moi, ma colère, ce soir, c'est transformée en rage

c'est normal, je suis une femme en colère

mais une bonne nuit de sommeil, et la colère, donc l'action, reprendra le dessus

juin 16, 2006 12:54 AM  
Anonymous Anonyme said...

Il faut donner la dédite avant fin juin au syndicat pour ne plus devoir payer en 2007 !

Pour sûr, ils ont autant un intérêt que SM de vous rouler dans la farine !

juin 16, 2006 2:21 AM  

Links to this post:

Créer un lien

<< Home