jeudi, juin 08, 2006

De petits pas, vers quoi?

Le coup de la panne

Les surfeurs californiens de chez Blogger protègent, par leur position géographique, certainement bien la liberté d'expression. Mais, toute position ayant sa faiblesse, une déferlante doit parfois arroser les serveurs. Remarquez, quand la vague est un beau rouleau, le service technique a l'avantage d'être directement porté sur les lieux du problème.

Tout ça pour dire que mercredi soir, Blogger a connu une longue panne de base de donnée, qui a paralysé la partie "commentaires" d'"Une voix pour la Boillat" qui, du coup, s'est retrouvée un peu muette. Splendide technologie, mais tellement fragile.

Avec mes excuses.


Assemblée du personnel de la Boillat

Tout avait commencé dans un climat de pressions. Un email d'Henri Bols avertissait que l'assemblée du personnel du 7 juin posait des problème quant au respect de la CCT (ça fait bizarre, de lire ça d'eux, même avec l'habitude). Sylvain le petit qui dérange n'a rien trouvé de mieux à faire que d'ajouter quelques commentaires de son cru au bas de l'email, et quelqu'un a placardé une copie du document dans l'usine. Comme le petit qui dérange dirige la fonderie, on considérera que ses remarques s'adressaient aux employés de la fonderie. Les voici:

"Réunion du 7 juin en Salle communale"
Pour l'équipe Matin et Nuit, la participation à cette réunion ne sera pas payée.
Pour l'équipe d'Après-midi, aucune autorisation d'absence ne sera donnée.
Bien des gens ont pensé, en la lisant, que ces propos s'adressaient à tous, d'où une certaine confusion. De plus, il y avait la crainte de risquer, en allant à la réunion, d'être listé comme "agitateur" par les kapo, et licencié ensuite. Bref, de nombreux Boillat de l'intérieur n'ont malheureusement pas pu assister à l'assemblée pour cette raison. Dès lors, la prochaine assemblée aura lieu dans l'usine, malgré le problème créé par l'interdiction de site de certains Boillat, et elle est agendée le 16 juin.

Lors de l'assemblée du 7 juin, de nombreuses choses ont pu être clarifiées, ce qui est un très bonne nouvelle. Tout d'abord, le chiffre 60 a été affirmé, répété et martelé. C'est le nombre d'employés de la Boillat selon les plans de Martinou. Point. L'état du combat a aussi été abordé, et force est de constater que la médiation ne soulève plus qu'une méfiance désabusée, au point que beaucoup se demandent si la prochaine séance ne sera pas la dernière, tant les dés ont à nouveau l'air pipés.

En effet, Fabienne Blanc-Kuhn, qui était présente, a signalé qu'Unia n'avait pas encore reçu le rapport de l'expert. Henri bols, lui, a fait publier un rectificatif dans le Bund, où il prétend n'avoir pa seu le rapport entre les mains. C'est exact, d'ailleurs, mais qu'en est-il d'un pré-rapport? Là est la question, à laquelle Ras le bols ne répond pas. Unia prendra donc connaissance du rapport en même temps que les Boillat, alors que le conseil d'administration de Swissmetal en aura la primeur le 12 juin. Rolf Bloch croit-il pouvoir les raisonner? Le soleil tourne-t-il autour de la terre? Karl se promène-t-il dans un vaisseau spatial battant pavillon noir?

De ce fait, les Boillat ont demandé qu'une séance de médiation se tienne le plus vite possible, demande à laquelle Rolf Bloch a accédé (encore heureux...) en fixant la date au 15 juin, et le lieu à Berne (voir cette dépêche). Cette date sera donc celle de la prise de connaissance du rapport de Jürg Müller, par toutes les parties, y compris les Boillat. Les craintes de Karl à propos d'Unia étaient donc, là-dessus, erronées.

Beaucoup de critiques, d'ailleurs, pleuvent sur Unia, sur la manifestation, sur l'uZine 3, sur le blog, etc. Des critiques venant de gens qui soutiennent les Boillat, issues parfois, d'ailleurs, des groupes précités. Ces critiques sont parfois dures, et certains se demandent pourquoi elles ne sont pas adressées à d'autres, qui se moquent bien de la survie de la Boillat, et les mériteraient plus. J'aimerais juste relever ici que les critiques sont bien souvent dirigées vers ceux dont on attend le plus, et donc vers ceux dont le potentiel à décevoir est le plus élevé.

Philippe Oudot, qui était présent à l'assemblée du personnel (à l'extérieur de la salle), a rédigé un article très complet à ce propos, dans le Journal du Jura. P. Oudot mentionne aussi, dans un court texte, que Swissmetal conteste, par la voix de Werner Riegert, les "suppositions et les interprétations de Monsieur Kohler", qui pourtant a bien posé une question au Conseil fédéral, dont il attend une réponse.

Enfin, le 19 heures de la TSR parlait lui aussi de la Boillat, au travers de la médiation. Rolf y a parlé d'"alpinistes" qui progressent "pas par pas". Pieds par pieds, il y a des derrières qui se perdent, tout à coup. Nicolas Wuillemin a parlé sur un autre ton: "Je pense que ce sera la dernière parce que, de toute façon, nous, il faudra qu'on prenne des décisions, maintenant. Cette médiation dure depuis beaucoup trop longtemps. On ne peut pas s'autoriser à la laisser continuer comme ça indéfiniment". On ne saurait mieux dire.


La manifestation

Elle approche, la manifestation, elle approche! Les oganisateurs ont beaucoup sué pour proposer un programme que vous pourrez découvrir sur le site officiel, merci à eux!

Le programme de la manifestation a par ailleurs déjà été commenté sur le blog. Karl voudrait juste, ici , saluer la venue de Jean-Claude Rennwald (qui a un site Internet), dont l'activité pour la Boillat a été constante et responsable. Tout comme Pierre Kohler et Maxime Zuber (qui sera aussi à la manifestation), il fait partie des politiques qui ne se sont jamais dégonflés. Karl mentionne encore un autre politique, qui a bien du travail dans l'exécutif de son canton avec une histoire de neurologue amateur de livres, et qui fait l'effort de venir une nouvelle fois à Reconvilier, Pierre-Yves Maillard. Merci aussi aux autres pour leur présence aux côtés des Boillat. Dont l'invité surprise, qui devrait être à la hauteur de vos attentes (si, si!).

Venez nombreux! Votre participation est importante!


Lettre ouverte

Mentionnée aussi dans le Journal du Jura, une lettre ouverte, a été écrite à Thomas Daum par André Willemin, ancien directeur de la Boillat. Il fallait au moins ça pour ce triste et lamentable personnage qu'est Thomas Daum.


Petites réflexions

La première réflexion est dues à "Rensk" qui nous a fait part, sur le blog, d'un calcul très utile. Il s'agit d'une moyenne quotidienne de la production de la Boillat, établie sur base des chiffres du Torchinou:

Sem. 19 = 31,90 t
Sem. 20 = 27,12 t
Sem. 21 = 24,70 t

Ainsi, on constate aisément ce qu'entend Swissmetal par une "productivité en constante augmentation". C'est éloquent.


Autre petite réflexion, faite d'hypothèses. En y songeant, il m'a semblé que si Swissmetal fait faillite, Busch-Jaeger aura joué un coup dans l'eau, au pire (pour elle). En effet, cette usine n'est pas encore consolidée dans Swissmetal et des éléments tendent à indiquer que l'intégration n'est pas du tout en cours. Ainsi, Swissmetal en faillite, il serait facile d'en extraire Busch-Jaeger et de la racheter, comme ça avait déjà été fait voilà peu, par Dietrich Twietmeyer et sa FBH. Ainsi, Busch-Jaeger ne perdrait rien dans l'affaire et, au contraire, gagnerait tout ce qui a pu être, dans l'intervalle, arraché à la Boillat (comme la production d'instruments d'écriture).

Dès lors, ceux qui ont tout à perdre d'une faillite de Swissmetal, ce sont les travailleurs de Dornach. Leur usine, personne ne serait sur les rangs pour la racheter, et Henri Bols comme ses sbires le savent, comme il savent que l'objectif de leur maîîître se situe du côté de Lüdenscheid. En ce moment, l'équipe des cadres de Dornach, suite à un probable drill vécu à Interlaken (ou à une consommation élevée de stupéfiants), fait tout pour que la Boillat produise un maximum. Ca ne change pas grand chose, puisque la meilleure volonté du monde ne tient pas lieu de compétence. Mais enfin, ils ont l'air d'avoir intégré le fait que leur avenir passait par l'existence de Swissmetal, et donc par celle d'une Boillat normalisée. Il y en a qui vont avoir mal aux cheveux, en se réveillant.

33 Comments:

Anonymous Rigueur said...

La réflexion, petite réflextion de Karl, faite d'hypothèses, est une excellente réflexion. Si, si! Excellente par le fait même sans la nommer, on sens quand même une "gestion déloyale". Merci beaucoup Karl!!! Je répète, Martinou n'est que le point de l'iceberg!!!

juin 08, 2006 7:38 AM  
Anonymous Troll et bus 2 said...

Salut Wilmaar,

Alors, tu l'as signé ce mandat pour le mois de juillet ?

juin 08, 2006 8:13 AM  
Anonymous citation du jour said...

Dans la communication, le plus compliqué n'est ni le message, ni la technique, mais le récepteur

juin 08, 2006 8:28 AM  
Anonymous shreck said...

"Réunion du 7 juin en Salle communale"
Pour l'équipe Matin et Nuit, la participation à cette réunion ne sera pas payée.
Pour l'équipe d'Après-midi, aucune autorisation d'absence ne sera donnée.

MOi quand je lit ça je devient furax...
ça vous fait rien a vous?

Ces gens oublient qu'on est en suspenssion de grève bordel et les ouvriers aussi l'oublient (certains), de quels droits peuvent ils empècher les ouvriers de se rendre à une assemblée du personnel, je suis franc fou des menaces toujours des menaces et on les acceptes sans broncher, merde a la fin osont taper sur la table et les remettrent un fois a leur place a DORNACH.

shreck ne vous salue pas il est pas de bonne

juin 08, 2006 8:52 AM  
Anonymous Anonyme said...

Salut toutes et tous, désolé de squatter le blog pour un message perso mais vu que les services publics ne le sont pas encore jusqu'au bout ... notamment les CFF question prix ... j'essaie à travers ces pages de contacter quelqu'un dispo à un co-voiturage Genève-Reconvillier, à n'importe quel moment à partir de maintenant. Je vais suivre le blog dans la journée et év. quelques utilisateurs du blog (Fred à la 3, Corinne) connaissent mon numéro ou cas ou ...
Merci beaucoup pour des éventuelles réponses, désolé pour le "spam personel" :-)
VIVE LA BOILLAT ... LIBRE
Giangio - Ouin-Ouin GE

juin 08, 2006 9:37 AM  
Anonymous shreck said...

@ giangio

on m'a déjà demandé....

mais a quelle heure il te faut ces pétitions moi je peut être a genève vers 17h00 appel moi mon no est a la 3

shreck te salue du bord de son marais

juin 08, 2006 11:01 AM  
Anonymous Un fribourgeois said...

Je lis que plusieurs d'entre vous sont petit à petit frappés par la fatigue et l'usure, ce qui est tout à fait normal.
Un petit mot d'encouragement pour que vous gardiez l'envie de lutter.
Le but de Swissmetal est à coup sûr de vous user jusqu'à ce que vous baissiez les bras les uns après les autres. Ne vous laissez pas décourager et tenez bon au moins jusqu'au 30 juin. C'est certain que ce jour là... les choses vont bouger, si elles ne bougent pas avant!

Courage à tous...

Meilleures pensées des bords de la Sarine.

juin 08, 2006 11:22 AM  
Anonymous orage mécanique said...

Salut les copains, mon chef m'autorise à allez sur le blog pendant que ma CNC tourne...

Ca c'est un chef!

juin 08, 2006 11:25 AM  
Anonymous Screugneugneu said...

Mais bordel shreck a 1000x raison, c'est n'importe quoi d'avoir menacés les ouvriers pour les empêcher d'aller à la réunion d'hier !!! En période de médiation, alors que la grève n'est que suspendue !!!

Y en avait combien sur les non-licensiés qui sont venus de l'usine? Vous laissez pas faire bon dieu !

P'tain faites gaffe avec la prochaine réunion prévue dans l'usine, et les interdiction de site + dieu sait quelles pressions des kapos, ça sent le grand n'importe quoi! Organisez vous bien sinon vous allez vous faire enc.... par ces connards !

Je stresse peut-être trop mais là ça me fout les boulles !

BOILLAT VAINCRA !!!

juin 08, 2006 11:28 AM  
Anonymous Fred (un autre) said...

Les genevois parlent aux genevois: Plus besoin de transport pour Giangio (voir plus haut). Il se débrouille et arrivera en avance...

juin 08, 2006 11:55 AM  
Anonymous paddy said...

La pétition est en route pour Genève.
Elle arrivera au train de 12h47 et sera livrée au CGAS à 13h50. C'est précis hein?

Les Genevois du CGAS vont la remettre (pour ce qui est des signataires genevois) au Bureau du Grand Conseil, cet après-midi à la Treille à partir de 17h00 après un peu d'explications et de discussions. La remise est prévue à 17h55.
Voilà.
Si des Genevois solidaires mais non "officiels" (par exemple celles et ceux qui ont participé à la saisie) désirent s'exprimer ou papoter à cette occasion, ils seront certainement les bienvenus. (Ça, c'est moi qui suppose, mais je suis un très très bon supposeur)

juin 08, 2006 12:44 PM  
Anonymous marc said...

Concernant les réunions du personnel, ce n'ai sans doute pas à un externe de vous expliquer ce que vous avez à faire, mais on imagine bien le scénario :
- tentative de conférence téléphonique entre ceux du dedans qui n'ont pas le droit de sortir et ceux du dehors qui n'ont pas le droit de rentrer. Ca commence à rappeler des gesticulations de part et d'autre d'une barrière électrifiée.

juin 08, 2006 12:50 PM  
Blogger Rensk said...

Concernant la prochaine réunion ne pourriez-vous pas organiser le truc comme quand les églises sont pleine ?

Je pense à un système de transmission par haut-parleurs voir par grand écran...
Il devrait y avoir aussi des gens encore employés qui peuvent faire la navette entre les deux sites pour comptabilisé tous les votes !

De cette manière personne ne serai poursuivit par la justice... lol

juin 08, 2006 12:59 PM  
Anonymous Stylo Bic said...

@ Aux Commissions

Lors de la prochaine séance, peu importe où elle se tiendra, laissez au moins la ou les porte(s)ouverte(s).

De cette façon, vous ne serez pas obligés de raconter une 2ème fois vos commentaires aux journalistes.

C'est aussi une manière toute simple et qui ne coute rien.

Et si il fait beau...elle peut se faire au sud de l'usine 2, avec une sortie de secours comme promontoir pour les discours!!!

Les places sur la ligne CFF (non utilisée) seront gratuites.

juin 08, 2006 1:17 PM  
Anonymous paddy said...

A porpos de pavillon noir, il y a des paroles toutes prêtes chez Soldat: Louis:
Pavillon noir, viv'ment qu'y s'barrent
Si un jour la boîte nous jette alors dis,
Qu'est'c'qu'on f'ra de nous
Pavillon noir, Bon Dieu d'histoire
Plus j'la hais plus j'la déteste plus je l'aime
Plus je l'aime plus que tout.


J'ai juste changé 2 mots

juin 08, 2006 1:33 PM  
Anonymous Anonyme said...

Aahhh lala,

Le Torchinou n°4 sera plein de Boillat.
Cette fois, on essaie d'amadouer le 'lecteur' avec des gens bien de chez nous qui dont, forcément, on va nous faire croire qu'ils rêvent d'une Boillat dans SM ou il fait bon travailler et patati... Et patata.

Eh, au fait, chère Christine...
Pour le Torchinou n°5, tu es cordialement invité à la manifestation de samedi et dimanche.
A 10h30 se tiendra un forum publique avec des personnalités d'envergure Nationnale !
Profites-en pour les interviewer. Cela changera des mensonges du Jepeto, de Ras Le et de ton Chef le Samy Boy...

juin 08, 2006 2:29 PM  
Anonymous jb said...

La baisse de production est encore plus flagrante sous forme de graphique ; dans 7 semaines, elle est à zéro

Et pour celles et ceux qui auraient manqué un article presse, certains sont stockés ici. Si vous en croisez d'autres, merci de me les transmettre à jurabernois@yahoo.fr !

Toute belle journée ensoleillée à vous :-)

juin 08, 2006 3:11 PM  
Anonymous shreck said...

@ tous


Pour ce qui est de la prochaine scéance, peut importe ou elle se déroulera moi j'y serrai.

J'ai signé ma feuille de sortie cet après midi BYE BYE BOLS, coucou WILMARD, jamais je ne t'oublirai tu entents JAMAIS......
regarde derrière toi je suis là et je ne suis pas seul nous sommes tous là....

juin 08, 2006 3:41 PM  
Anonymous Anonyme said...

http://www.edicom.ch/fr/news/suisse/index.php?idIndex=6&idContent=1490550


»Guerre des tranchées» à Reconvilier

Zürich/Reconvilier (AP) Il est extraordinairement difficile d'instaurer un dialogue dans le conflit que connaît l'usine de Swissmetal, à Reconvilier, dans le Jura bernois. C'est ce qu'a déclaré le médiateur, Rolf Bloch. Actuellement, c'est une «guerre des tranchées» qui est en cours, avec des injures fusant des deux côtés, précise-t-il dans une interview au «Schweizerische Arbeitgeberzeitung». L'expert nommé, Jürg Müller, devrait maintenant contribuer à faire sortir les gens des tranchées, à les amener à la raison et à poser la question de ce qu'il faut maintenant faire, selon Bloch. La médiation a tenté de proposer diverses solutions. «Nous avons maintenant trouvé une voie qui devrait permettre aux deux parties de trouver un modus vivendi», a déclaré Bloch. Il s'agira, à terme, de retrouver une situation et des rapports de travail normaux.

Pour Bloch, le conflit de Reconvilier sort de l'ordinaire. Pour les employés et les grévistes, il en va de l'existence même de toute l'entreprise et de ses produits. Le conflit actuel a eu des précédents. Après la précédente grève, un accord avait été trouvé »mais cet accord n'a pas été respecté du côté patronal» et c'est pourquoi, selon Bloch, les choses se sont à nouveau envenimées.
Pour ce qui est des licenciements, l'affaire est encore devant le tribunal arbitral parce que Swissmetal refuse qu'il y ait un plan social. La question de savoir s'il est possible de revenir sur les licenciements est encore ouverte. AP

juin 08, 2006 4:10 PM  
Blogger Karl said...

«Nous avons maintenant trouvé une voie qui devrait permettre aux deux parties de trouver un modus vivendi»... Mauvais présage, car ça sous-entend que la Boillat resterait dans Swissmetal.

Merci à tous pour vos commentaires!

juin 08, 2006 4:19 PM  
Blogger un voisin said...

mais cet accord n'a pas été respecté du côté patronal

Cette phrase, dans la bouche de Monsieur Bloch, est importante. C'est la première fois qu'il prend clairement position pour dire que la direction n'a pas respecté l'accord. Par là-même il semble remettre l'accord comme un pillier de la discussion ... ça c'est un meilleur présage !

Autre "bonne nouvelle" :
La question de savoir s'il est possible de revenir sur les licenciements est encore ouverte


J'espère sincèrement que Messieurs Müller et Bloch diront haut et fort ce qu'ils ont constaté. Les affirmations ci-dessus, de la bouche d'une personne habituée au language diplomatique, le laisse penser ...

La rencontre avec le CA sera peut-être décisive. Elle ne signifie nullement que la présentation qui sera faite ensuite en médiation sera édulcorée. Je garde espoir que la vérité sera dite !!!

juin 08, 2006 5:02 PM  
Blogger Karl said...

@Un voisin

Bien relevé. Mais malgré tout, j'avoue ne pas suivre du tout votre optimisme.

PArvenir à un accord avec Swissmetal, selon lequel la Boillat resterait dans Swissmetal sous certaines conditions, c'est se soumettre au même problème qu'avec le précédent accord: une autorité incapable de se faire respecter garanti l'accord...

Ensuite, Rolf Bloch viendra pleurer qu'il s'est fait rouler dans la farine. Et puis, voilà, les autorités auront fait tout ce qu'elles ont pu mais, contre la direction de Swissmetal, on ne pourra "rien faire", mis à part une nouvelle médiation.

Sincèrement, je trouve que le médiateur devrait surtout se poser la question de la validité d'une médiation dans ce cas, et proposer des moyens autres.

Bref, je reste pessimiste. A moins que le CA ne vire Martinou et BJL de Swissmetal.

juin 08, 2006 5:21 PM  
Blogger un voisin said...

@ Karl
C'est vrai que mon optimiste reste bien modéré ...

Je crois que la publication - normalement demain - de l'ordre du jour de l'assemblée générale nous donnera probablement quelques pistes sur la situation réelle de Swissmetal.

Malgré tout, je continue à penser que l'expert ne se dégonflera pas ... si le conseil d'administration n'agit pas de manière à rétablir véritablement la confiance (par exemple en envoyant Martinou et Ras Le dans votre désormais célèbre mine de sel), il est possible que les conclusions du rapport seront un électo-choc pour les actionnaires.

Je profite, cher Karl, de vous remercier pour votre formidable travail en faveur d'une transparence de l'information.

juin 08, 2006 5:22 PM  
Blogger un voisin said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

juin 08, 2006 5:25 PM  
Anonymous Anonyme said...

R. Bloch essaie de calmer le jeux, tous le monde a senti que la pression était remontée d'un cran.

juin 08, 2006 6:07 PM  
Anonymous Anonyme said...

Le management actuel avec Rikiki en tête mène l'entreprise droit dans le mur et Dornach avec. Les Busch nous boufferons et bye bye en Allemagne.
L'avenir de Dornach passe par Reconvilier et non par Loudenscheid.
Le holdup se passe sous nos yeux ébahis.

juin 08, 2006 6:20 PM  
Anonymous Anonyme said...

Les clients sont-ils à nouveau satisfait???
On ne les entend plus.
On aimerait bien des nouvelles.
Il doit certainement s'en trouver quelques un qui lisent nos petits commentaires.

juin 08, 2006 6:34 PM  
Anonymous Anonyme said...

Concernant l'intervention de Bloch, il faudrait avoir l'article original, car en allemand, le dernier paragraphe concernant les licenciements ne correspond pas tout à fait au français:

Ob die Entlassungen rückgängig gemacht werden könnten, sei eine andere Frage.

S'il est possible de revenir sur les licenciements, c'est une autre question...

et non pas la question est encore ouverte.

Comme chaque mot de Bloch est pesé...

Le point positif est effectivement qu'il évoque directement le non respect du précédent accord par la direction. Il doit donc dans son plan leur faire avaler quelque chose.

Autre inquiétude, plus de réactions dans le haut de la hiérarchie de SM, ce ne sont plus que les petits chefs qui "s'expriment".

juin 08, 2006 6:37 PM  
Anonymous Anonyme said...

Bols ne sera pas le premier petit chef qui saute. On a l'habitude.
Le seul qui ne risque rien, c'est Déclin, il a encore tellement de choses à nous apprendre.

juin 08, 2006 7:04 PM  
Blogger Rensk said...

Ah lala… difficile d’atteindre la page, tout comme hier soir, faut vraiment insister !

Selon le Bund c’est Furrer qui a confirmé que l’expert avait déjà donné son rapport et non Bols alors j’ai une question : De quel droit Bols fait-il un rectificatif ? C’est pour faire plonger Furrer ? Le rendre non crédible (encore moins crédible qu’il ne l’était déjà) ?

juin 08, 2006 8:47 PM  
Blogger Karl said...

@Rensk

J'ai l'impression que Furrer, ou Bols, a fait un nouveau "lapsus", et qu'ils essaient de colmate rla brèche... Mais ils ont vu le rapport un peu tôt, et n'étaient pas censés le dire.


@Tous

Il me semble que Bloch n'a pas compris une chose: nous sommes dans une logique de confrontation où Swissmetal n'a aucun intérêt à signer l'armistice (si mes hypothèses du jour sont exactes). Ainsi, un accord issu de la médiation et visant non pas à séparer, mais à concilier les parties ne peut que faire empirer le problème.

Enfin, espérons une bonne surprise.

juin 08, 2006 9:26 PM  
Anonymous Anonyme said...

si seulement la vaseline était pour le CA cette fois...

juin 08, 2006 10:11 PM  
Anonymous da vinci code said...

@ Karl
Je pense malheureusement que Ragusa et l'expert se rendent bien compte de la réalité de la déstruction de la Boillat, mais comment aller à contre-sens de la sacro-sainte paix du travail et contre dire la droite gouvernante et tout ce patronnat dirigé par ces tops-managers bourrés de fric en risquant de mettre à mal toutes nos institutions et surtout mettre en position indélicate notre gouvernement qui préfère s'éxhiber dans les foires industriels, se montrer généreux à l'aide humanitaire, par seul soucis de bonne conscience? Soutenir le juste combat de petits ouvriers,qui se battent pour sauver leurs emplois, outil de travail et vivre tranquilement en faisant vivre familles et région? NO WAY!Surtout que cela puisse contre-carer la volonté toute puissante de buisnessmen même malhonnètes!? Impenssable! Alors pour éviter ce cas d'école que sont les grèvistes de reconvilier autant faire comme si de rien et trouver un arrangement avec swissmetal pour étouffer, asphyxier lentement ces empêcheurs de s'enrichir en rond!A force de tourments ils vont bien finir par ce tairent, et laisser notre belle démocratie vivre tranquile, et les riches dormir peinards sur le lard de leur bide et leurs dollars!!!!

juin 08, 2006 10:44 PM  

Links to this post:

Créer un lien

<< Home