lundi, juin 12, 2006

Manifester avant de médiationer...

... Pour la suite, on verra, mais la température monte, et pas que sur les thermomètres.


Manifestation

Ben, c'était sympa, j'ai trouvé. Il faisait beau (certains coups de soleils en témoigneront), les gens qui étaient là étaient content d'y être, la musique était bonne, et les intervention des divers invités aussi (du moins pour ce que je peux en juger). Mais voilà, il y avait entre 500 et 700 personnes (comptage lors de la partie officielle de samedi, voir cette dépêche), selon diverses estimations, ce qui déçoit pas mal de monde. L'estimation est correcte, mais plus de monde était attendu, semble-t-il.

L'estimation d'affluence de Karl, la semaine d'avant, était de 500 à 1000 personnes. Ce qui pose problème est que la presse se focalise sur ce nombre, mais il faut bien avouer que l'appellation de "Manifestation nationale" leur tendait logiquement la perche pour s'adonner à des comptages aux réultats amers. Il fut un temps où le nom, un tout petit poil moins pompeux, de "Fête de la Boillat" circulait. Gardons-le au chaud pour la prochaine fois, si besoin est!

Au fond, la question n'était pas celle du nombre, donc. Il s'agissait surtout d'offrir un moment de répit et d'échange au personnes impliquées, de près ou de loin, dans la lutte pour la survie de la Boillat. Ce moment a existé. Un seul bémol toutefois: il manquait, pour diverses raisons, beaucoup de Boillat non licenciés. La crainte d'être listé par de petits kapos y était pour quelque chose, ainsi que d'autres éléments.

Parmi les interventions des invités, on notera celle de 2 jeunes, baillonnés lors d'une histoire de verre à moitié vide (enfin, il débordait selon madaaame la présidente), et bien présents cette fois-ci.


Karl a reçu les discours de Nicolas Wuillemin et de Maxime Zuber (il espère pouvoir mettre encore en ligne, au moins, celui de Pierre-Yves Maillard et celui des 2 jeunes gens en photo). Dans ces 2 discours, on en appelle au rassemblement de toutes les forces, dans une ambiance de "veillée d'armes". Rien n'est perdu, ont voulu rappeler les 2 orateurs, car Martin Hellweg se trouve dans une posture difficile, et qu'unis, il est possible d'être forts.

De plus, la médiation soulève le scepticisme. Même si Rolf Bloch peut proposer des accords potentiellement intéressants, il n'existe aucun moyen de les faire appliquer. Et de quoi seront faites le spropositions d'accord, le rapport de l'expert devant être soumis, en primeur, aujourd'hui au conseil d'administration de Swissmetal. Quelle beau souci d'équité. Rolf bloch aime bien, pourtant, siffler le refrain de la neutralité. Une sorte de neutralité active, dirons-nous, qui consiste à se trouver aux côtés du plus fort dans les moments critiques.

Enfin, mentionnons qu'une nouvelle association est née, lors de la manifestation. Elle se nomme "Association nouvelle Boillat", quel joli nom! Son but premier est de permettre à ses cotisants de devenir facileemnt actionnaires de Swissmetal pour être présent aux assemblées générales du groupe, en particulier celle du 30 juin. En effet, l'achat d'une action est une procédure inhabituelle pour la plupart d'entre nous, et cette opération s'avère généralement coûteuse en frais bancaire. En groupant les achats, les frais fondent, et la barrière administrative est surmontée par des personnes sachant la franchir aisément.

Association nouvelle Boillat est fondée de manière sérieuse, comme en témoignent ses statuts, ce qui est un gage de confiance non négligeable. Des Formulaires d'inscription étaient disponibles lors de la manifestation est sont parti à grande vitesse. Vous voulez voir Martinou et Fridou en vrai (quel mauvais argument, quand même)? Alors, le moment est venu de devenir membre!

Des photos de la manifestation peuvent être visualisée sur le site de JB.


Dans la presse

Tout d'abord, le Portugal a gagné 1-0 son match contre l'Angola, d'une belle manière (non, Karl n'aime pas le tennis, quoique). Voilà... Ah? Il y a d'autres choses à raconter? Bon, bon... [Karl se remet au travail].

Le Temps, tout d'abord, nous parle de la décomposition d'Economiesuisse. Après Swissmem et les entrepreneurs, c'est au tour de l'horlogerie, en particulier Nicolas Hayek, de critiquer sévèrement l'association faîtière.

Dans Le Courrier, Luc-Olivier Erard s'intéresse aux discours tenus lors de la manifestation du 10 juin. Une queston rès intéresante y est posée: "Un conflit hors champ?" L.-O. Erard considère en effet que les débats ont peu porté sur la Boillat, comme si ce conflit faisait figure de cas très particulier. J'essaierai, prochainement, de discuter cette question. En fin d'article, Pierre-Yves Maillard est cité: "Attention: vous ne gagnerez rien à humilier les Boillat. Si vous laissez Martin Hellweg devenir votre porte-drapeau, il ne fera que des perdants...". Sages paroles: les patrons auraient en effet intérêt à faire le ménage dans leurs propres rangs, avant que ce cas ne mine profondément la confiance qu'on peut avoir dans le patronnat en général. Car, si le patronnat laissait enfin les Boillat gagner leur lutte, a-t-il vraiment à craindre que cela donne des idées à d'autre travailleurs, quand on voit la dureté du combat?

Un article très complet du Journal du Jura vient donner un panorama de la manifestation. Les différents concerts, interventions et activités y sont passés en revue, avec un petit coup de coeur de Philippe Oudot pour Thierry Romanens (qui écrit de bien belles chansons). Le Juju s'intéresse aussi aux prochains jours. P. Oudot se joint à de nombreux commentaires, qui annoncent une semaine décisive. Rolf bloch devra prendre des mesures sérieuses, et la direction de Swissmetal faire un véritable pas en avant, pour que la médiation ait une chance d'aboutir.

101 Comments:

Anonymous jfbo said...

Selon l'édito de ce matin, le rapport Müller serait remis en primeur au CA de SM!!

Mais où est donc l'équité?

Donner les meilleures cartes au CA avant la prochaine séance de médiation s'apparente à un déni de justice!

Le médiateur a été proposé par Joseph Deiss. Il est donc censé jouer le jeu de l'impartialité.

La désion de présenter le rapport au CA d'abord émane-t-elle de lui?

Si c'est le cas, alors, il est temps de passer à autre chose.

On voit mal les "Boillat" continuer de faire confiance à ce processus vicié!

juin 12, 2006 7:31 AM  
Anonymous jfbo said...

Faute de frappe...

Très énervé par le thème, j'ai écrit "La désion ..." pour "La décision ..." . Mille excuses!

juin 12, 2006 7:39 AM  
Anonymous Rigueur said...

Pourquoi faut-il sans cesse rappeler que l'union

faire la force?

Oui, oui, ..., précisons notre pensée.
En effet, le mouvement que mènent ensemble les

Boillat depuis l'arrivée de Martinou chez Swissmetal

démontre à lui seul que chaque Boillat, en tant

qu'individu, est très fort, très courageux.
Mais que diable pourquoi faut-il toujours parler de

l'union?
Oh non! Ce n'est pas parce que l'adversaire, Martinou

tout seul, voire Martinou avec sa bande de criminels,

est très fort. Non, non, pas du tout, il ne s'agit

pas de ça. En fait, c'est tout simplement parce que

la cause des Boillat est tellement juste, évidente et

acceptée par des milliers de personnes normalement

constituées mais elle ne l'est pas encore pour

certains.
C'est toujours parreil. Convaincre par la force de

persuasion et non pas imposer de manière autoritaire

prendre toujours plus de temps et d'énergie.

LA LIBERTE est une valeur sûre et chèrement acquise

par des générations précédents. Soyons des enfants

dignes de ces générations! Disons toujours que nous

avons toujours le choix, quelle que soit la situation

dans laquelle nous nous trouvons.

Pour bien choisir, il ne faut surtout pas laisser la

peur nous guider! La peur est un instinct de survivre

et non pas une force pour guider notre intelligence.

Pour bien choisir, il faut distinguer le bien et le

mal. Même si le mal peut nous offrir un certain

confort et une sécurité apparente, il faut l'éviter!

Il faut toujours choisir le bien même s'il nous

semble impossible de l'atteindre dans notre vie. Mais

pensons aux générations suivantes.

juin 12, 2006 7:57 AM  
Anonymous buck fush said...

Merci à Karl de mettre également en ligne - si possible - le discours de Maillard. Son point de vue réaliste en fait l'intervention la plus intéressante de cette partie officielle.

juin 12, 2006 9:00 AM  
Anonymous expatrié said...

Médiation, ça rime avec "trahison" et "bouffon"...

Neutralité, ça sonne comme "entuber"...

Quel triste théâtre. Quelle mauvaise pièce.

Vous n'avez guère eu le choix dans l'attribution des rôles. Vous avez refusé celui des "têtes bornées" qu'on vous aurait fait endosser si vous aviez refusé la mascarade.

En tout cas, les choses sont claires. Le prochain qui se verra proposer une "médiation" en Suisse aura en tête le serpent Kaa du livre de la Jungle (vous savez "aie confiannnssssss")

Deux questions me grattent:

1°) Qui PAIE les "bons offices" de MM. Muller et Bloch ?

2°) En vertu de QUEL PRINCIPE, la maldirection de swissguignol a la primauté du rapport?

Quelqu'un a-t-il des éléments de réponses officielles? Ces questions ont-elles été posées "à qui de droit"? ( de droit... tu parles ).

Hé les Boillats, vendredi... "quel est le cap, capitaine?"

@le parti des schreckiens
il est temps de remuer le marais. avec vous de tout coeur et de tout le soutien extérieur possible.

juin 12, 2006 9:06 AM  
Anonymous A+ said...

Le rapport de l'expert soumis, en primeur, au conseil d'administration de Swissmetal, après avoir été revu, corrigé et apprêté à la sauce martinounaise, pourra-t-on encore parler d’un rapport neutre ?

juin 12, 2006 9:16 AM  
Blogger Karl said...

@Buck fush

J'essaie d'obtenir ce discours, dont la phrase grapillée dans les pages du Courrier laisse en effet présager qu'il s'agit d'un intéressant texte.


@Expatrié

Rolf Bloch agit gratuitement. Jürg Müller travaille sur mandat, payé conjointement par Swissmetal, Swissmem et Unia.

@Tous

La primauté de Swissmetal pour la lecture du rapport est en effet assez choquante. Surtout qu'il semble que Swissmetal ait eu accès à un pré rapport...

Cette inégalité de traitement est possiblement due au fait que Swissmetal étant cotée en bourse, sa direction a voulu vérifer qu'aucune information "spéciale" ne figurait dans le rapport, chose qu'elle pouvait demander. On se doute néanmoins que, si cette hypothèse est exacte, il s'agit surtout d'une excuse pour édulcorer le rapport au maximum et en avoir connaissance avant les Boillat.

juin 12, 2006 9:35 AM  
Anonymous expatrié said...

un message reçu que je vous transmets:

Oui, Reconvilier et l'esprit généré, est, selon moi, un signe des temps qui fait, doit faire, tache d'huile dans ce pays. (Moi, étant âgée - 83 - j'ai pas pu me rendre à Reconvilier. J'étais avec vous par la pensée.
Mon expérience de lutte en Afrique du Sud durant la lutte, est qu'une solidarité de base se développe peu à peu, en confrontation à "croissance", du "return on investment"!!!
Mais, en Suisse (Europe pour le moment) la peur, je crois, empêche ou retarde ce type de solidarité qui consisterait à ce que d'autres ouvriers d'autres usines entreprennent la grève de soutien.
avec mon amitié et ma reconnaissance
Claire-Marie


Claire-Marie a un blog

juin 12, 2006 9:39 AM  
Anonymous shreck said...

@ expatrié

Tu me fait trop d'honneur mon ami.

J'ai une petite histoire a vous raconter je ne voulais jamais la dire mais maintenant il est temps je crois:

"Souvenez vous le 23 février le jour ou nous aurons dus reprendre le travail, et que le parti shreckiens comme le dis mon ami, on crier au et fort que personne ne reprendrais le travail pour des raison juridique (ordonance du tribunal), même si une lettre d'un avocat nous le permettait,le président de la commission des ouvriers demandant qui voulait reprendre le travail, aucunes mains c'était levées, souvenez vous là la solidarité était présente.
Le soir même nous étions convoqués (le parti) a une petite scéance, je ne vous dirais pas de se qui sait dis pas important, mais en sortant de là je me demandais encore pourquoi j'avais été convoqué là, une réponce m'ait parvenu par un des intervenant," nous avons convoqué des personnes a responssabilité dans l'usine"????? moi responssable???? ouvrier shcumag????",non simplement mes camarades et moi même disions au et fort ce que tout le monde penssait et que nous avions étés convoqué pour nous fermer le clapet comme on dis et mes camarades aujourd'hui pensent la même chose que moi.
Vous voyez l'image 4 personnes se dresser contre la direction unia et les commissions......On pensera se qu'on voudra de tout mais je tenait a le dire, il suffit de quelques personnes pour rassembler les troupes alors pensez y, vendredi serra crussiale.

shreck te salue du bord de son marais

juin 12, 2006 9:52 AM  
Anonymous expatrié said...

@schreck
tape-m'en 5!

@raptor
tape-m'en... euh au fait ça va cette convalescence? donne-nous de tes nouvelles.

@tous les autres
ah! le torchinou n°4... (mis en ligne sur le site de jb)...
ça te dégouline de mélasse dans les esgourdes pendant 1,95 pages et sur les dernières phrases on comprend la vraie raison de cette publication (à propos du décès à Dornach):
"ce terrible accident est du à une erreur humaine, et non à un problème technique ou à une défaillance au niveau de la sécurité"

Moralité: s'il est mort c'est sa faute.

et tout ça sous le couvert de condoléances à la famille de la victime. Il y a des matins où on a comme une envie de vomir.

juin 12, 2006 10:08 AM  
Anonymous Anonyme said...

Il faut être honnête et reconnaître un echec cuisant. La lutte des Boillats pour leur usine ne s'est pas transformée en lutte nationale contre la haute finance sans scrupules incarnée par Martinou.

Je vois plusieurs raison à cela.

Premièrement, je ne suis pas persuadé que tous les Boillats avaient vraiment envie de transformer leur lutte en combart national. Que toute la Suisse soit derrière eux pour sauver leur usine, ça oui, ils le désiraient tous sans doutes.
Mais que leur combat se transforme en combat contre la haute finance et perde donc sa spécificitée et que la cause de Boillats soit diluée dans pleins d'autres combats, ça je ne suis pas certains que tous le voulait.

C'est pourtant necessaire, pour qu'un combat devienne le combat de tous, il faut trouver un idéal ou chacun puisse se retrouver. Pour les Lausannois ou pour les Genevois, ou encore pour les Luzernois, ils faut trouver un combat commun dans lequel ils puissent se retrouver. Et ceci implique que les Boillats deviennent des leader pour un combat politique national. Un peu à la manière d'un Lech Walesa en Pologne.


Le combat que vous menez contre Martinou est un combat de gauche, que vous le vouliez ou non. Et c'est très bien ainsi.
Le problème, est que beaucoup de gens sont mal à l'aise avec ça. Ils assument mal de se retrouver soudain avec des gens de gauche de la permière heure.
N'oublions pas que Reconvilier n'est pas connu pour voter à gauche, ce serait même plutôt le contraire. Donc forcément, les gens veulent bien comprendre mais, il ne faudrait pas que la lutte pour la Boillat devienne un combat national de la gauche contre la haute finance. Donc forcément, au niveau local on est bien d'accord mais au niveau national ha non...faut pas pousser.

En résumé, je pense que si ce combat n'arrive pas à devenir un combat national, c'est parce que bien des gens soutiennent votre combat localement (tant que ça reste un combat contre un méchant). Mais ces mêms gens ne soudiendront pas votre combat si il doit remettre en question certains équilibres dans la société.

juin 12, 2006 11:40 AM  
Anonymous paddy said...

Torchinou 4 et Mondial de foot:
Il y a des comportements qui m'énervent dans les matches de foot. C'est quand un défenseur tacle un attaquant qui se tord par terre et lève les bras avec une bonne mine de premier de classe.

L'ouvrier de Dornach décédé méritait mieux que de voir Swissmetal lever les deux bras.
Si Swissmetal s'abstenait au moins de dire que s'il ne jouait pas au foot ça ne lui serait jamais arrivé, on pourrait admettre qu'ils ont un proto-neurone. Même pas.

juin 12, 2006 11:46 AM  
Blogger un voisin said...

@Paddy

Pour éviter que les ouvriers ne commettent une "erreur humaine", Swissmetal connaît une solution radicale : interdire les ouvriers de site ...
Après de longues semaines de tests grandeur nature à Reconvilier, Swissmetal découvre que cette méthode a un inconvénient majeur : une perte énorme de productivité !!!

juin 12, 2006 12:04 PM  
Anonymous Supporter lausannois said...

L'association "Nouvelle Boillat" est citée en p.109 du teletext!

Hâtons-nous de nous inscrire et de faire inscrire un max. de personnes! Nous avons jusqu'au 20 juin.

juin 12, 2006 12:08 PM  
Anonymous shreck said...

@ karl

Il avait été dit a la dernière assemblée du personnel que les commissions demanderai aussi un près rapport pour que nous soyons sur le même pied d'estale mercredi en médiation, quand est -il?

IL me semble normal ( bon qu'est-ce qui est encore normale ) que nos représenants ais connaissance de ce rapport avant la médition, comme ça nous aurons un vrai rapport, enfin je pense.

shreck te salue du bord de son marais

juin 12, 2006 12:21 PM  
Anonymous Dardevil said...

@Anonyme 11.40am

Avant d'être leader de quoi que se soit, les Boillat devraient dans un premier temps stopper leurs querelles internes, arrèter de croire que les miettes que la direction leur donne à bouffer leur rempliront l'estomac.

Et avant d'être leader d'un mouvement (osons le dire, national) il faudrait déjà prendre ses responsabilités dans une manifestation comme celle de ce week-end. Je pense surtout au forum du samedi matin (pour ne citer que cet exemple) où j'ai put constater que seul 1/3 des membres de la comission étaient présent.
Je pourrais féliciter les présents, mais celà coule tellement de source qu'ils participent.

Alors donnez moi la définiton d'un leader !!!

juin 12, 2006 12:29 PM  
Anonymous Anonyme said...

@scherck

Il n'est jamais trop tard pour bien faire !! et je peux te dire que nous sommes une équipe à vous soutenir dès le départ ,et sommes derrière les gens comme toi et tes camarades et non pas derrière vos pseudo chefs des commis. ouvrière qui roulent pour eux
Courage nous somes là et bien là

juin 12, 2006 12:32 PM  
Anonymous shreck said...

@ anonyme de 12:32

une question es-tu un boillat?
Mais dans tous les cas je te remecrie de ton soutient, le probléme est que si tu n'es pas un boillat, tu ne pourra faire grand chose pour faire avancer les choses, comprend tu se que je veut dire?
cette semaine est une semaine importante pour la suite des évènements, c'est des voix boillat qu'il nous faut.

shreck te salue du bord de son marais

juin 12, 2006 12:41 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ Dardevil

Jusqu'à preuve du contraire, il y a 2 comissions !

Merci de faire le distinguot...

Une des comission était représentée au 2/3. Les 2 manquants étaient présent tout l'après-midi sur la place Bellevue. Merci...

juin 12, 2006 12:45 PM  
Anonymous shreck said...

@ tous

Arretez une fois pour toute de dire j'y était pis celui là pas et patati et patata.
Le problème aujourd'hui est tout autre.

shreck vous salue du bord de son marais

juin 12, 2006 12:50 PM  
Anonymous kicouyou said...

helo karl, merci de nous avoir mis en photo sur ton blog sa nous fait plaisir!!!!!
bye a++ bisouxxx

juin 12, 2006 12:54 PM  
Anonymous marc said...

@anonyme de 11h46

La manifestation n'est pas un échec cuisant. L'objectif était de "faire parler" pour démontrer que la situation n'est pas normalisée. Au-delà de cela, on peut se demander quel sens cela peut avoir de convoquer une manifestation sans slogan mobilisateur. Je rappelle au passage que l'idée de cette fête est venue pour répondre à un problème interne au mouvement, à savoir une baisse de la mobilisation due à l'inactivité (d'où une incompréhension du public).
Le salut de la Boillat viendra sans doute de l'échec de MH, ou pour parler clair de sa paranoïa. Je ne m'étendrai pas sur ce sujet, un regard un peu critique sur sa manière d'affronter l'adversité vous en dira plus long. Son échec sera la conséquence logique de sa fuite en avant. Il suffit de maintenir la pression. Déjà ses résultats parlent contre lui. Déjà, les manipulations pour soutenir le cours des actions deviennent évidentes (35389 offres, 1387 demandes en excluant celui qui achète à 1.-). Dans le milieu de la finance, on a vite fait de se retrouver tout seul. C'EST POUR BIENTOT. Il n'y a pas même besoin de faire la révolution. Mais restera-t-il assez de Boillats qui s'identifient pleinement à l'entreprise pour que le rêve aie une chance de se réaliser?

juin 12, 2006 12:56 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ dardevil

Une autre époque certe et d'autres ennemis, mais la méthode est restée la même.

Avoir un idéal qui rassemble, être uni,
être non-violent, accepter l'aide extérieure, trouver les mots qui portent plus loin qui permettront aux autres de vous rejoindre.

Un exemple de leader ?
Lech Walesa, lisez son histoire, quel courage quel exemple.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Solidarno%C5%9B%C4%87

juin 12, 2006 12:57 PM  
Anonymous Anonyme said...

@Shreck

??!!?? Pas tout compris là. Le 23 février au soir t'es convoqué pour te fermer ton clapet ?? Mais les Kapos été déjà présent ? Ou c'est des boillat qui t'on convoqué pour te donner un promossion ? I a besoin que tu claire notre lanterne.Merci d'avance sans débattre du sujet car tu dis que ces pas trop important.

juin 12, 2006 12:59 PM  
Anonymous ? said...

Est-ce que les licenciés grévistes ayant trouvé du travail ailleurs ont le droit de participer et de voter à l'AG de vendredi ?

Si oui, peut-être serait-il opportun de leur adresser un courrier

juin 12, 2006 1:00 PM  
Anonymous shreck said...

@ anonyme de 12: 57

le peuple a porté Lech Walesa
Alors portont notre leader puisse t'il qu'il en ait un!!!!!!!

shreck te salue du bord de son marais

juin 12, 2006 1:02 PM  
Anonymous Anonyme said...

@marc
tu confirmes ce que j'ai déjà dit.
Les Boillats ne sont pas intéressés à rendre leur lutte nationale, ils veulent juste sauver leur usine. Ce qui est honorable.
Mais alors, ne nous étonnons pas que peu de gens en dehors de la vallée, (et encore) soutiennent cette lutte.
Faut juste être au claire avec ça.

juin 12, 2006 1:06 PM  
Anonymous Anonyme said...

@shreck
Et pourquoi pas toicomme leader???
Courage tu seras pas seul

juin 12, 2006 1:14 PM  
Anonymous shreck said...

@ anonyme de 12:59

il n'y avait pas que moi qui était convoqué...les fort en "gueule" était là 4 personnes en ce temps.
Comment dire pour bien dire....
il y avait des boillat, des kapos je ne sais pas ( je ne prononcerai pas).Mais une chose de sûr et aujourd'hui nous en sommes convaincu, les évènements nous l'ont confirmés, c'est que nous étions là pour nous faire comprendre qu'ont devaient devaient la boucler, que c'était pas a nous de dire se qu'il fallait faire, parce qu'on nous écoutaient nous et pas eux,cela ne nous a pas été dis comme ça mais voulait dire la même chose....

Et pour la promotion, on ne m'a jamais promis quoi que ce soit, ce que j'ai fait, je l'ai fait pour la boillat et pour les boillat, même si certains ne le croient pas.

Il y eu d'autre cas du même genre et si tu veut les savoir tu sais ou me trouver je te les racontrai vonlontier...

shreck te salue du bord de son marais

juin 12, 2006 1:21 PM  
Anonymous Anonyme said...

Le président de la commission ouvrière était présent le samedi matin et l'après-midi. Arrêter toujours de dire,celui-là y était et pas l'autre.

juin 12, 2006 1:22 PM  
Anonymous Anonyme said...

Je viens le lire le Journal du Jura, et bien bravo aux organisateurs de la manif, un sacré challenge relevé, un super forum, des orateurs de qualité et de la musique, rien à dire...

juin 12, 2006 1:22 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ Schrek

Salut l'homme au marais. Je ne suis pas de la Boillat, mais je crois que tu es la personne la plus en vue, au niveau médiatique, de tous les intervenants de se blog.

Tu représentes bien l'ouvrier "boillat" et le terroir jurassien du sud.

Merci pour l'image sympathique que tu véhicules.

juin 12, 2006 1:24 PM  
Anonymous marc said...

Ce n'est que mon regard, mais effectivement, le mouvement n'a pas vocation à devenir un parti politique, c'est évident. Sa principale contribution est soulever de vrais problèmes et de permettre une prise de conscience. A d'autres de prendre le relais.

juin 12, 2006 1:26 PM  
Anonymous shreck said...

@ anonyme de 1:14

Le rôle de leader ne me convient pas, mon franc parlé ne conviendrais pas.Et je ne veux pas être un leader, je veux être un soldat qui ce bat pour une juste cause, qui est debout et qui restera debout, mais merci quand même.

shreck te salue du bord de son marais

juin 12, 2006 1:29 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ Schrek

Ta modestie et ton honnêté t'honnores, merci Schrek.

juin 12, 2006 1:33 PM  
Anonymous Anonyme said...

@shreck
Quel dommage !comme soldat tu resteras toujours celui qui doit fermer sa gueule ..donc tu continueras de ne pas te plaire dans cete stratégie sclérosé voulu par les lieutenants .C'est ton choix je le respecte
Salutations

juin 12, 2006 1:40 PM  
Anonymous Anonyme said...

Pour revenir au ton un peu martial de Schrek : les leaders de l'empire romain, nommé "imperator" était élu par aclamantion de la troupe.

L'idée d'un leader charismatique me convient assez bien, c'est souvent fédérateur. Cependant attention au abus de pouvoir !!!

juin 12, 2006 1:41 PM  
Anonymous shreck said...

@ anonyme de 1:40

eh mon gars!
je n'ai jusqu'a maintenant jamais fermé ma gueule ou alors tu me connait pas...
et encore une chose sans soldat on ferrai quoi hein je te le demande? et ensuite ce n'est pas a moi de dire JE VEUT ETRE UN LEADER, je ne me sent pas capable, toi tu sent cappable alors vas y je suis a tes côté... je n'ai jamais joué des coudes pour VOLER la place a des personnes beaucoup plus cappable que moi mon ami.

shreck te salue du bord de son marais

juin 12, 2006 1:51 PM  
Anonymous oignon rouge said...

@ anonyme de 1.06

Votre prise de position est très réductrice.

Il faut se rappeler les fortes paroles prononcées par des délégués de l'usine lors de l'émission infrarouge fin janvier....

Sauver la Boillat, bien sûr, mais pas seulement elle : puisqu'elle est le fer de lance de tout l'avenir de l'arc jurassien ( les décolleteurs, donc aussi l'horlogerie) et aussi de nombreux autres postes de travail plus locaux liés à l'usine ( par exemple la menuiserie ).

cela avait été dit haut et fort ! et clairement !

La situation de Premec au Tessin est aussi prise en compte depuis un certain temps.

Ceux qui s'expriment voient bien plus loin que leur intérêt personnel - légitime bien entendu - et
continuent à clamer la mise en péril de l'avenir pour les générations futures.

Sauver la Boillat est donc un symbole très fort, qui devrait, oui, interpeller la nation. Mais on peut parler toute une nuit sur les raisons de notre pusillanimité nationale.

Ce n'est pas aux Boillats de mendier du soutien, c'est tout le peuple suisse qui devrait se lever comme un seul homme pour soutenir ce combat.

juin 12, 2006 1:51 PM  
Anonymous oignon rouge said...

@ anonyme de 1.06

Votre prise de position est très réductrice.

Il faut se rappeler les fortes paroles prononcées par des délégués de l'usine lors de l'émission infrarouge fin janvier....

Sauver la Boillat, bien sûr, mais pas seulement elle : puisqu'elle est le fer de lance de tout l'avenir de l'arc jurassien ( les décolleteurs, donc aussi l'horlogerie) et aussi de nombreux autres postes de travail plus locaux liés à l'usine ( par exemple la menuiserie ).

cela avait été dit haut et fort ! et clairement !

La situation de Premec au Tessin est aussi prise en compte depuis un certain temps.

Ceux qui s'expriment voient bien plus loin que leur intérêt personnel - légitime bien entendu - et
continuent à clamer la mise en péril de l'avenir pour les générations futures.

Sauver la Boillat est donc un symbole très fort, qui devrait, oui, interpeller la nation. Mais on peut parler toute une nuit sur les raisons de notre pusillanimité nationale.

Ce n'est pas aux Boillats de mendier du soutien, c'est tout le peuple suisse qui devrait se lever comme un seul homme pour soutenir ce combat.

juin 12, 2006 1:51 PM  
Anonymous Screugneugneu said...

Au fait le prénom du pauvre gars de Dornach est-t-il bien "Berardo" comme indiqué dans le tornichou no 4? Ou n'est-ce pas plutôt "Bernardo"?

Parce que si ces salauds ont pas été foutu d'écrire son nom correctement... Entre ça et les jubilaire licensiés, c'est 2 baffes et au lit...

juin 12, 2006 1:54 PM  
Anonymous shreck said...

@ anonyme de 1:41

hola hola on se calme hein, je n'ai rien demandé, je répond au question qu'on me pose point barre.

shreck te salue du bord de son marais

juin 12, 2006 1:56 PM  
Anonymous Cayenne said...

Shreck à amplement raison, j'étais un des 4. Pas d'autres commentaires à ce sujet, c'est du passé, on ne pourra pas refaire le monde, seulement essayer de le changer en mieux.!!!!

juin 12, 2006 1:58 PM  
Anonymous shreck said...

@ cayenne

les tateurs iraient formidablement bien cet aprés midi sur le blog hein qé.

juin 12, 2006 2:04 PM  
Anonymous oignon rouge said...

@ shreck

un leader peut avoir son franc parler, voir les interventions du maire de Moutier à Berne et hier à Reconvilier - magnifique !!!!!!
le franc parler est fait de lucidité mais surtout de pur courage !
et vous en avez à revendre, pour convaincre et encourager...

juin 12, 2006 2:07 PM  
Anonymous Anonyme said...

@shreck
Ne te fâche pas mon Ami je sais que tu fermes pas ta gueule ..mais je suis extérieur à la boillat je ne peux donc pas devenir leader:-)) par contre tu te sous estime tu peux très bien avec le soutien des autres !!et cela serait une très bonne chose pour faire avancer les choses avec des forces vives ,ne te fâche pas c'était une simple suggestion
Bien à toi

juin 12, 2006 2:08 PM  
Anonymous Anonyme said...

@sherck
Tu recois des compliments qui semblent sincères et tu parles de tateurs !!tu préfères des critiques

juin 12, 2006 2:11 PM  
Anonymous shreck said...

@ oignon rouge et anonyme de 2:08

sur que j'ai du courage, mais je risquerais dans certain cas de perdre ma diplomacie légendère:))

non restont sérieux, je ne me fache pas, mais c'est comme j'ai déjà dis ce n'est pas a moi de m'autoproclamer leader, je peut juste jouer le rôle de caotch et encore, le rôle que j'ai maintenant,si on peut appeller ça un rôle, me convient très bien et je me sent a ma place pour le moment.

shreck vous salue du bord de son marais

juin 12, 2006 2:19 PM  
Anonymous shreck said...

@ anonyme de 2:11

Les compliments me gènent et les critiques m'enèrve alors a choisir parlons de quelqu'un d'autre:)

tu connaits les tateurs dans le grand canyon?

shreck te salue du bord de son marais

juin 12, 2006 2:24 PM  
Anonymous shreck said...

@ anonyme de 2:11

j'ai oublié de dire que ça représente un peu l'esprit qu'il règne en se moment a la boillat

juin 12, 2006 2:26 PM  
Anonymous oignon rouge said...

@ shreck

D'accord, d'accord, aucune pression, respect total du choix de chacun. Il ne s'agit bien sûr d'aucune autoproclamation, vous n'avez jamais rien dit de tel, bien au contraire. Mais une idée est lancée, c'est intéressant. On en reparlera. Une idée peut faire son chemin.

juin 12, 2006 2:31 PM  
Anonymous shreck said...

j'ai trouvé la définition de leader ben franchement je ne me reconnait pas la dedant.

C’est un dominant et il se plait dans la dominance qu’il recherche. C’est dans la direction des autres que le leader excelle et c’est ce qui le pousse en avant. Diriger est son moteur, et pour cette raison il recherche tout ce qui pourra renforcer son pouvoir. Il aime se mettre en avant et apprécie d’être valorisé.

je verrais plutôt Martinou dans ce rôle non?

juin 12, 2006 2:34 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ Shreck

Ouais ben pour moi tu es ou tu est, voila.

Leader, gide, cotch, entraineur, et mon cul oui, tu a pété un plomb ou bien? Tu as trop eu de spot sur le crane? Ca chauffe tro a la télé, va à la piscine te refroidir un peu...

En tou cas pas le mien come chef

Un Boillat

juin 12, 2006 2:38 PM  
Anonymous oignon rouge said...

@ shreck

pas si sûr - au sens premier ( vers 825 .....) le leader est celui qui montre le chemin, qui guide le convoi...

cela peut être un meneur d'hommes au sens le plus noble du terme.

en tous cas c'est pas Martinou - qui n'est pas un être humain.

juin 12, 2006 2:43 PM  
Anonymous shreck said...

@ oignon rouge

Oui je m'aperçoit maintenant qu'il y a plusieurs définition du mot leader, il y en a des bonnes et moin bonnes comme celle que j'ai écrit.

@ un boillat

c'est vrai que les spots de la télé sa te chauffe la gueule:))
mais rassure toi je ne veut aps non plus Martinou comme chef BRUUUPPPS...

shreck vous salue du bord de son marais

juin 12, 2006 2:52 PM  
Anonymous shreck said...

@ tous

Je veut juste encore dire une chose, c'est que nous avont tous un rôle a jouer dans notre lutte qui nous opposent a Martinou et sa stratéguuuuiiiie, que se soit Pierre Paul ou Jacques n'est pas important, l'important c'est que nous devons tirer tous sur la même corde et dans le même sens, pour atteindre le but que nous nous sommes vixés le 25 janvier.

Vais me rafraîchir les idées....

shreck vous salue du bord de son marais

juin 12, 2006 3:02 PM  
Blogger Karl said...

@Shreck

Salut chef ;-P

Pour ta question: les commissions ont, à ma connaissance, fortement réagi au fait que le CA de Swissmetal pouvait consulter le rapport à l'avance. Ce qu'elles ont obtenu de Bloch était que la séance de médiation soit fixée à la date la plus proche possible. Pour ce qu ej'en sais, elles ont donc bien fait leur travail.

juin 12, 2006 3:10 PM  
Anonymous petzi said...

@ tous
Avez-vous besoin d'un lider???

Ne serais t'il pas possible de se battre tous ensembles sans que quelqu'un vous tire en avant???

Je me bat depuis le 25 janvier sans suivre personnes.

et je ne comprend pas pourquoi il faut toujours avoir quelqu'un pour nous montrer comment faire et quoi faire.

Somme nous tous des moutons qui doivent suivre un berger???

juin 12, 2006 3:12 PM  
Anonymous Anonyme said...

@oignon rouge

Je pense au contraire que les Boillats auraient tout à gagner en donnant une dimension nationale à leur lutte.
Et je pense contrairement à vous que c'est à eux de rassembler autour d'eux. Un peu comme l'avait fait le syndicat libre solidarnosc.
Car il faut une cause autour de laquelle les gens puissent se rassembler et un leader en qui ils auraient confiance.
Malheureusement, je continue de penser que cette dimension n'est pas là, bien qu'il y aurait largement de quoi en faire une question de société.
Et si elle n'est pas là, c'est entre autre pour la raison suivante.

Certains personnes assument mal de soutenir ce qui est clairment un combat gauche-droite. Il faut appeler un chat un chat. Si on considère que le conflit de la Boillat est une question locale qui a pour cause une direction impcompetente et malhonnete, alors le remède est lui aussi local. Il suffit d'attendre la faillite, trouver une nouvelle direction et voilà.
(avec tous les drames personnels que cela comporte)
Mais c'est toujours et encore une question
locale voir régionale, mais pas plus.


Alors que si les Boillats en faisaient une question de société (contre le pouvoir de la haute-finance) alors peut-être bien que cette lutte deviendrait nationale.

Le problème est que, peut-être bien que peu de gens sont intéressés à cela. Peut-être même que certains soutiennent la Boillat mais continuent de croire au marché à la bourse et aux boîtes de consulting et s'imaginent mal se retrouver assis aux côtés de gens de gauche.

juin 12, 2006 3:23 PM  
Anonymous Anonyme said...

Une journaliste de la Basler Zeitung avait fait le déplacement à Reconvilier samedi pour la manif. Son article est parut ce matin.

juin 12, 2006 3:28 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ Schreck,

JE NE SUIS PAS UN TATEUR ET JE SUIS QUELQUE PEU VEXE que tu me traîtes de la sorte. Je ne suis certes pas un Boillat, mais depuis le temps que je te lis et te vois dans les à divrers occasions (Infrarouge, la souris d'or, prêts à mettre ton véhicule au service de la cause, prêt à découvrir ton anonymat pour causer de manière franche) je te connais un peu et je te trouve ma foi fort sympathique, c'est tout.

Mais bon, je te fiche la paix quant à cette histoire de leader, j'ai pigé, ce n'est pas ta tasse de thé.

Bonne soirée Shreck.

juin 12, 2006 3:42 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ petzi

toi t'as rien compris....
tu es ou? tu fait quoi?ou plutôt t'as fait quoi? a part ton usine 3

juin 12, 2006 3:46 PM  
Anonymous Anonyme said...

Je suis aussi persuadé que la commission a bien fait son travail mais elle a en fait des possibilités très limité en rapport au CA de swisslétal. Ces derniers sont en bourse à ne pas oublier, ils ont du poids et des protections que même les commissions n’ont pas en Suisse (y a qu’à voir les plaintes de l’USS au BIT et à l’OIT) !

Perso je sais que même si on a raison dans les commissions, les représentations d’ouvrier (au syndicat donc) ce n’est pas dit que ce soit accepté, Shreck a eu raison de le souligné ici aujourd’hui, la direction du syndicat n’est souvent pas prête à se battre à coté de vous, cela pourrais nuire à leurs destinées qu’ils se sont fixés !!!

juin 12, 2006 3:52 PM  
Anonymous shreck said...

@ anonyme de 3:42

mille excuses mon ami loin de moi de vouloir te vexer, "les tateurs sont des citations que j'ai reçu par e-mail, c'est a peut près ça:

il y a des personnes qui regardes les autre faire se sont des SPEC-TATEURS etc ect........

Je ne voulait blésser personnes , je trouvait simplement qu'il y avaiat des citations qui reflette bien la cituation de la boillat, encore une fois pardonne moi de t'avoir froissé.

shreck te salue du bord de son marais

juin 12, 2006 3:53 PM  
Anonymous petzi said...

@ annonyme 3:46

D'accord je n'ai rien compris je ne suis personne mais tu sait qui je suis et non je n'ai rien fait, strictement rien.

je ne m'occupe de rien et je ne me bat pas,

Mais toi tu est qui pour te permettre de dire ça? et tu est ou? tu as fait Quoi?

Vient y a l'uzine 3 et on pourras causer...

ou ailleur si tu ne veut pas y venir

Tous le monde sait qui je suis et je n'ai pas changer mais toi peut tu en dire autant???

Renseigne toi!!!!!!!!!!!!

A bon entendeur salut

juin 12, 2006 3:55 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ petzi

blablabla............

juin 12, 2006 4:00 PM  
Anonymous paddy said...

@anonyme de 3:46

Peu importe ce que Petzi (ou Tartempion) n'a pas fait ou pas fait "juste". Il a fait beaucoup de choses et il continue.

Je ne veux pas savoir ce que tu as fait, mais même si Petzi n'a pas fait ce que tu considères qu'il aurait dû, ce n'est pas en l'agressant qu'il va en faire plus, ou "mieux".

Nous sommes beaucoup à n'avoir pas fait tout ce que nous aurions pu (non?).
Si en plus du peu qu'on a pu faire (ou fait) on doit se demander si c'est "sexy" ou "dans la ligne du parti", on va pas arriver loin...

juin 12, 2006 4:03 PM  
Anonymous shreck said...

@ anonyme de 3: 42

je peut te l'envoyer si tu veut donne moi simplement ton adresse e-mail en me téléphonant je suis dans le botin ou tu demande mon no a la 3.

shreck te salue du bord de son marais

juin 12, 2006 4:04 PM  
Blogger un voisin said...

Il y a bien deux niveaux de combat :

1- la défense de la survie de La Boillat

2- le combat contre l’ultralibéralisme et les requins de la finance

Il faut se souvenir que les Boillat se sont mis en grève pour défendre leur outil de travail et la survie à long terme des postes de travail. C’est leur combat et nous pouvons les soutenir mais en gardant à l’esprit qu’ils doivent se déterminer librement dans leurs choix.

En s’attaquant à Hellweg et à ses manœuvres financières, ce combat prend une dimension symbolique. Vouloir en faire un combat gauche-droite ou un combat ouvriers-patronat c’est lui donner effectivement une plus grande portée. Mais sommes-nous sûrs qu’en agissant ainsi l’on défende bien l’intérêt des Boillats ? En faisant des Boillats un symbole de la lutte contre la finance, on les enferme dans un combat qui n’est pas le leur prioritairement et qui risque de nuire à leurs intérêts. Des patrons et des milieux économiques appuient les Boillats dans leur lutte contre les méthodes aberrantes du management à la Hellweg. Ils sont un atout important de leur combat. Vouloir transformer l’enjeu de ce combat, c’est se priver de ce soutien, c’est les instrumentaliser dans une lutte qui dépasse l’enjeu des Boillats et qui les place dans la position du symbole à abattre pour ne pas créer un précédent.

A ce stade je pense qu’il faut prioritairement privilégier la lutte des Boillats pour la survie de leurs places de travail et de leur outil de production. Des échéances capitales auront lieu ces prochaines semaines. Soutenons les Boillats dans leur lutte, mais n’en faisons pas des symboles, ce serait marquer un auto-goal.

Par contre, une fois que ces échéances capitales seront passées, il faudra reprendre le combat au niveau politique. La pétition demandant un droit de préemption lors d’abus de jouissance de la propriété est une première étape.

juin 12, 2006 4:17 PM  
Blogger Karl said...

@Anonyme de 3:28pm

Vous serait-il possible de me faire parvenir cet article par email, étant donné que je ne le trouve pas sur Internet? Merci!


@Anonyme de 3:23pm

Vous pouvez considérer ceci comme un combat gauche-droite, mais bien des gens de droite y participent aux côtés des Boillat. De ce fait, je ne me rattache pas à votre avis, au demeurant tout à fait intéressant.

Pour ce qui est de l'extension de la lutte des Boillat, je me permets aussi de faire le contradicteur. Il me semble qu el'extension d'une lutte se fait par adhésion volontaire à la lutte de gens qui se trouvent autour. Pas besoin pour ça de pousser dans un sens ou dans l'autre, les choses se faisant naturellement.

Pour les combattants eux-mêmes, il est important de faire attention, je crois, à ne pas vouloir se présenter pour plus que l'on est. Les Boillat ont toujours parlé de ce qu'ils savaient, sans se poser en donneurs de leçons, ce qui me semlbe ne pas être compatible avec l'option que vous proposez.

De plus, la sauvegarde de la Boillat, comme P.-Y. Maillard l'a relevé, passe en partie par le fait que le patronnat cesse de protéger Martin Hellweg. Le patronnat peut être transigeant avec les Boillat dans la mesure où il estime que le cas est local, et ne touche pas ses intérêt à grande échelle. Ceci est aussi, je crois, valable pour d'autres instance que le patronnat (les exécutifs fédéraux et bernois par exemple).

Dans cette mesure, si les Boillat veulent sauvegarder leur usine, il vaut mieux ne pas tenter de faire la révolution, mais de s'imposer localement. Car, en tentant d'étendre la lutte en y mettant des moyens, il y a de très fortes chances pour que le soutien obtenu ne prenne jamais l'ampleur de la non-hostilité perdue.


@Tous

Eh bien, les question de leadership agitent les débats, aujourd'hui. Karl contribue aussi: "Dooormez, je le veux" ;-P

Non, allez... La question du leadership tombe dans le débat sur l'autorité. Il existe tout plein de théories sur l'autorité, par exemple celle de Max Weber.

Suivre une autorité ne signifie pas forcément être un mouton. Ca dépend de l'autorité qu'on suit. Par exemple, une des autorités de Karl est le capitaine Albator (si, si). Sa pricipale autorité, de plus, c'est les Boillat dans leur ensemble (sou sla forme de leurs décisions collectives). Et Karl fait probalement figure d'autorité pour certains.

Nicolas Wuillemin est une autorité. Ca ne veut pas dire qu'il impose ses solutions... Les médias l'ont qualifié de "leader charismatique", considérant qu'il est une personne capable de rassembler les gens autour d'une idée commune.

De l'autre côté de la barrière, Martinou est une autorité pour ses sbires. Et il exerce son autorité de manière assez dictatoriale, usant de la contrainte quand l'autorité seule ne suffit plus.

Bref, le débat sur le leadership peut être assez tordu...

La question, ensuite, est: faut-il un nouveau leader pour les Boillat?
Est-ce vraiment là une bonne question? Ce sont les Boillat qui élisent leurs représentants, et ils peuvent donc les remettre en question. Pour ma part, il me semble que vouloir faire des élections en pleine guerre serait une erreur.

Churchill, au début de la Seconde guerre mondiale, avait dit quelque chose comme: "La politique est suspendue jusqu'à nouvel avis", montrant bien que, dans ce cas, faire front commun nécessitait de s'unir derrière le gouvernement, et de laisser un peu les dissenssions de côté...

juin 12, 2006 4:19 PM  
Blogger un voisin said...

@ Karl
Tu as décidément une sacré plume ... mon argumentation me semble bien compliquée, mais je me console en constatant que nos idées convergent.

@ Petzi
Chapeau pour tout le travail que tu as abattu ce week-end. Ton combat force le respect. A chacun sa manière de le mener. N'oublie pas de te reposer ces prochains jours !

juin 12, 2006 4:26 PM  
Anonymous Anonyme said...

@voisin
@karl

Ok, je n'ai plus rien à rajouter car nous sommes d'accord sur tout. Sauf que je suis plus pour la révolution que pour les alliances contre-nature. Tiens, cela me rappel un vieux débat entre les communistes de la grande époque.
Ceux qui voulaient la révolution tout de suite sans aucun compromis et ceux - probablement plus réalistes - qui voyaient dans l'alliance avec la bourgeoisie la possibilité de se débarasser de l'aristocratie.

juin 12, 2006 4:36 PM  
Blogger Karl said...

@anonyme de 4:36pm

Votre dernière remarque est très timulante!


@Un voisin

Moi qui me disais: "que tu a smal écrit, Karl. Berk! Heureusement que Un voisin s'exprime dan sun langage plus clair!"

Sérieux, j'ai même hésité à poster pour te remercier!


Merci à tous pour vos commentaires!

juin 12, 2006 4:45 PM  
Anonymous Anonyme said...

@voisin
@karl

Voilà, tout est là, à méditer.

http://fr.wikipedia.org/
wiki/R%C3%A9volution_permanente

juin 12, 2006 4:50 PM  
Blogger un voisin said...

Pourquoi attendre jeudi 15h30 pour débuter la médiation ?

J'ai trouvé la solution : Ragusa et Fridou ne sont plus trop jeunes

la réponse ici

juin 12, 2006 4:54 PM  
Anonymous Anonyme said...

Intéressant débats, oui!

J'ai lu:

- que ce conflit ne doit pas être déboucher sur des histoires de politique gauche - droite

- que des gens cherchent encore et toujours à savoir pourquoi Trucmuche n'était pas ici, où là, pourquoi Chose n'a pas signé, Machin écrit, Truc mangé (au moins goûté).

- ce ne doit pas être de la politique: alors c'est quoi la politique? Alors pourquoi continuer de faire les listes de politiciens qui et que, qui pas et que pas, d'ailleurs?

Et. quand même, bâton dans la fourmilière mais avis déjà lu ici: les élus le sont par vous et moi. Si TOUS les ouvriers votaient à gauche, il y aurait moins de droite-droite qui décident! Allez demander à ceux-là (les gens au pouvoir) de venir un peu vous expliquer comment ils voient les choses! Zyziadis, Maillard, Rennwald, ils ont des idées justes et claires, c'est bien de les inviter, mais s'il n'y avait que des types comme eux, ON N'EN SERAIT PAS LA!

Bien sûr, le débat n'est pas politique

juin 12, 2006 4:56 PM  
Anonymous Le bleu Léman said...

@ Tous.

Merci pour ce samedi qui est le plus beau de ma toute ma vie.
Ce samedi 10 juin, j'ai vu beaucoup de gens heureux. Le sourire n’était pas une denrée rare à Reconvilier.
Dans cette manifestation la quantité ne comptait pas, la qualité des personnes que j'ai rencontrées était TOP MEGA SUPER BONNE.
La liste de ces personnes étant trop longues à faire et risquant d’en oublier quelques unes. Je m'adresse à celles-ci, elles se reconnaîtront, puisqu’elles n’ont parlés.

Je me souviendrai pour toujours chaque mots échangés avec vous. Je vous dis
MERCI
MERCI
MERCI
… à l’infini.

La fête n'était-t-elle pas faite pour remercier ceux qui luttent pour défendre la Boillat.
Ceux-ci n’était-t-ils pas également pas les organisateurs de celle-ci. Bravo à tous ceux qui ont contribué à ce que j’appelle « une fête qui restera dans les annales ».
J’espère donc que cette manifestation leur a rempli le cœur de bonheur. C’est ce qui arrive parfois aux personnes qui croisent mon chemin.

Je n’ai pas mis ce Post hier car moi et mon PC on se donne congé le dimanche.
Dimanche c’est sacré je blogue pas, je blague.

LA BOILLAT VIVRA ou devrait-t-on dire :
LA BOILLAT EST ET SERA.

Le bleu Léman

juin 12, 2006 4:58 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ Schreck 0353

Sans rancune mon ami et bravo pour ton engagement.

TR

juin 12, 2006 5:21 PM  
Anonymous dernière ligne droite said...

pour moi, le leader, c'est le nico, il n'y a pas photo

juin 12, 2006 5:42 PM  
Anonymous Anonyme said...

Sur le site de RJB

http://www.rjb.ch/?cat=infos&news=38168


Le Conseiller national jurassien a déposé aujourd'hui une question pour savoir combien coûterait à la Confédération une éventuelle faillite du groupe soleurois. Pierre Kohler demande notamment aux 7 Sages si le chiffre de plusieurs dizaines de millions de francs est du domaine du possible ou totalement erroné. /fc

juin 12, 2006 5:53 PM  
Blogger larissa said...

coucou
Je trouve que ce week-end c'est bien passé, beaucoup de personnes ont faient le maxi pour réussir a réunir des gens au coeur en or, merci a eux,et j'embrasse bien fort oignon rouge et brain je crois désolé si c'est pas le bon pseudo, des gens formidable.

Petzi
laisse tomber il y aura tjrs des personnes qui seront jamais contente.

shreck

merci pour le tour en moto grandiose.

juin 12, 2006 7:58 PM  
Anonymous shreck said...

@ dernière ligne droite

je suis a 300% d'accord avec toi

shreck te salue du bord de son marais

juin 12, 2006 8:25 PM  
Anonymous jfbo said...

C'est triste, malheureux et navré que je dois bien constater, à mon coeur défendant, que le Blog de Karl est devenu (pour un seul jour, j'espère) un foutoir.

On s'y exprime dans un sabir frôlant l'incompréhensible, et les sujets les plus fréquents ne concernent plus que de vaines luttes internes.

Mais nom de D... réagissez, ceux qui ont encore quelquechose à dire!

Ne laissez pas le champ libre aux rancunes de cantine!

Il se passe des choses graves, tant pour les "Boillat" que pour tout l'arc jurassien. Mais, à vous lire, on a plutôt l'impression d'assister à une querelle de gamins!

Tant le forum de samedi matin que les exposés de l'après-midi ont atteint un ton et un niveau rarement entendus en Suisse.

Au lieu de remercier les orateurs pour leur courage et la clarté de leurs idées, on se chamaille!!!

Quelle honte!

Un élu a le courage de parler de "Taliban de l'économie moderne", un autre vous met en garde contre la récupération probable de votre lutte par le patronat, des enfants vous mettent la larme à l'oeil par leur déclaration courageuse, mais tellement vraie, et vous, vous vous chamaillez comme des chiffonniers pour essayer de vous trouver un "lider", comme vous le dites, au lieu d'appuyer loyalement ceux qui sont vos leaders naturels!

Mais, vous tenez donc tant que cela à ce que que votre combat s'enlise? N'avez-vous pas déjà perdu assez de soutiens?

Réagissez, que diable, vous en êtes capables, vous l'avez montré!
Ne vous laissez pas piloter par des apprentis-sorciers, même s'ils n'ont plus l'âge de Mickey Mouse dans Fantasia!

Votre manif de ce WE a été peu suivie. Bon, d'accord. Et alors? Au lieu de vous énerver et de chercher des coupables, essayez plutôt de comprendre pourquoi, et comment faire la prochaine fois!

En toute amitié et avec mon indéfectible soutien.

juin 12, 2006 9:27 PM  
Anonymous rebellion said...

Ne recoit-on plus le tornichou à la maison?

juin 12, 2006 9:39 PM  
Anonymous shreck said...

@ jfbo

oh! oh! tout doux hein personne ne cherche personne, on pause des questions et on y répond, le leader nous l'avont alors on ce calme, et de la se faire traiter de gamin je pense qu'il y a longtemps que nous en somme plus.
le blog est fait pour échanger des opignions, de chercher des solution et j'en passe.

juin 12, 2006 9:45 PM  
Anonymous rebellion said...

Moi je ne l'ai pas reçu j'aimerais bien savoir si il y a d'autres personnes qui n'ont pas reçu le tornichou

juin 12, 2006 10:06 PM  
Blogger Karl said...

@JFBO

Allez, allez... c'est le prix de la liberté... Parfois on se perd un peu dans ses grands espaces.

Mais, si les débats ne sont pas toujours tournés vers l'essentiels, il y mènent la plupart du temps. Enfin, il est vrai que je ne peux pas juger de ce que chacun en retire.

Il y a des jours (où les tensions sont très fortes, ou bien où il ne se passe rien) où le blog est comme vous le considérez. Mais, voilà, il faut aussi que les gens puissent se détendre un peu...


@Rébellion

Si vous n'avez pas eu la malchance de recevoir le Torchinou, je me permets d evous dire que je le publierai ce soir... Mais, malheureusement, je crains de ne pouvoir vous souhaiter une bonne lecture. ;-P


Merci à tous pour vos messages ;-)

juin 12, 2006 10:09 PM  
Anonymous shreck said...

@ rebeillon

moi non plus je ne l'ai pas reçu

shreck te salue du bord de son marais

juin 12, 2006 10:09 PM  
Anonymous rebellion said...

@ Shreck

Comme toi je suis libéré de l'obligation de travailler

juin 12, 2006 10:13 PM  
Anonymous shreck said...

@ rebeillon

ah ben tu as la réponce et moi aussi

shreck te salue du bord de son marais

juin 12, 2006 10:18 PM  
Anonymous Cayenne said...

@ Shreck

le torchinou? Vu mais pas lu:

Utilisé ou tu penses (économie sur l'autre!!)

Salutations

juin 12, 2006 10:21 PM  
Anonymous shreck said...

@ cayenne

Un peu rude pour ton arrière train:))

shreck te salue du bord de son marais

juin 12, 2006 10:24 PM  
Anonymous dernière ligne droite said...

@ JFBO

N'avez-vous pas déjà perdu assez de soutiens?

Cette affirmation est grave et fausse. Certes ce week-end il y avait une toute petite écume à la vague, ce n'était pas le grand rouleau du 8 avril à Berne ou du 11 février à R'con, mais la vague de fonds est toujours-là et bien-là.

J'aimerais bien savoir de qui on a perdu le soutien...

juin 12, 2006 10:27 PM  
Anonymous paddy said...

@jfbo

T'en fais pas... c'est pas un foutoir.

Il y a juste eu une question un peu bizarre qui demandait à Shreck de devenir leader, alors qu'il en a pas envie, et il sait pourquoi.

Celui qui personnifie la lutte (puisqu'il faut qu'il y ait une image, un résumé), c'est Nicolas Wuillemin.
Ce sont deux bon gars, la tête bien carée sur les épaules, et il y en a un qui s'exprime plus calmement. Voilà tout.

En tant que sympathisant actif, j'accorde priotitairement crédit à ce qu'écrit Karl.
Les réactions et remarques plus ou moins judicieuses qui en découlent peuvent être classées en 4 catégories:

1) celles des anonymes (qu'il faut relire 3 fois avant de sauter en l'air),

2) celles des "soupe au lait" qui viennent très sporadiquement, font pouetpouet et repartent en laissant quelques fumerolles divertissantes,

3) celles des observateurs attentifs (on remarque qu'ils pèsent leurs mots et vérifient eurs sources),

4) celles des contributeurs réguliers et sérieux qui apportent des informations et des avis étayés.

Donc, quand on dit que le blog est la "vitrine du conflit", en décidant d'entrer dans le magasin, on parvient à faire son marché sans encombre, moyennant un peu de discernement. Faut éviter quelques caddies.
----------------
(Par contre, là où je rejoins ton opinion, c'est quand on sournoise, fiellise, délate, petit_merdeuse, et qu'on martèle sous la ceinture contre des personnes qui, même si elles sont parfois maladroites, contribuent ou se battent pour la dignité.
Dans ces cas-là, j'ai du mal...)

juin 12, 2006 10:29 PM  
Anonymous shreck said...

merci Paddy tes mots passent mieux que les miens

shreck te salue du bord de son marais

juin 12, 2006 10:43 PM  
Anonymous Anonyme said...

Dans le torchinou, on peut constater que Ras le Bols n'est même pas capable d'écrire un texte en français sans qu'il soit bourré de fautes.

Exemples:

le titre: mois de Mai (avec une majuscule à Mai, là j'hésite entre les éternelles fautes faites par les Français et la mauvaise traduction de l'allemand)

le mois de mai donnes des signes (non, non petit Ras, pas de s à donne)

nikkel (au lieu de nickel)

les domaines mécanique et électriques (il y en a un qui a hérité d'un s)

sans parler d'expressions complètement stupides du type: une priorité des travaux neufs...


Et tout "l'éditorial" est écrit avec des on , c'est qui on ???


Le texte de Heuschkel me fait pleurer. Penser que ces gens-là sont des cadres me fait peur.


Si c'est la lulu qui a écrit les derniers textes, il va lui falloir retourner sur les bancs d'école:

le comité de Direction (non, non, on ne se prosterne pas en français devant les directeurs, il n'y a quasi que le Pape qui a droit à la majuscule), ni devant le Conseil d'administration.

Même l'hommage à l'employé décédé est plein de coquilles, ben oui, les accents en français ça existe.
Et en plus: suite à la perte tragique de Monsieur Lopez... euh M. Lopez n'a pas subi une perte tragique, il est décédé - c'est ce que l'on dit en français. La perte tragique, c'est la famille que cela concerne.
Et le pire, la dernière phrase, SM s'empresse de se dédouaner de cet accident.


Euh, franchement, il sert à quoi ce truc, à part saper le moral des employés?

juin 12, 2006 11:16 PM  
Anonymous Petit ours said...

@anonyme de 11h16
Très bien votre analyse du torchinou no 4. Oui question français c'est vraiment pas terrible. Et dire que pour l'instant on est dirigé par des....français. Quest-ce que ça sera quand on sera dirigé par des allemands ? une krosse, une kolossal katastrofe !

A propos de l'emploi du "on", c'est bien connu, "on" est toujours un con.

juin 12, 2006 11:53 PM  
Anonymous raptor said...

@ expatrié

Je vais bien ,je me rétablis gentiment,a l'hôpital de Moutier,le personnel a été super,très compétents,les infirmiers ,infirmières,et médecins des supers pros,c'est d'ailleurs très rassurant de savoir qu'ils n'ont pas un Martinou a leur tête.
On ne m'a pas demandé de payé avant de m'endormir la main et de me donner la morphine,en plus ils avaient de bon stock de toutes sortes de produits,ils ne m'ont pas fait attendre,pour privilégier d'autres demandes et surtout ils ne bossent pas dans le virtuel ils ont effectivement procèdé a une greffe de mon doigt,ils ne m'ont pas proposé la méthode Coué,"Tout va bien,je vais bien...mon doigt repousseras tout seul ...c'est une méthode qui avait pas mal d'adeptes dans les années 80 ,qui intéressaient pas mal d'illuminés de tout bords, une méthode de conditionnement mental du style dormééés je le veux.. ou plutôt pour ce qui me concerne.. repoussssse(mon doigt) je le veux.Cet méthode a travers un livre tentait de faire comprendre aux gens que l'on pouvait régler pas mal de problème en conditionnent leur cerveaux,je caricature mais en gros c'est ça.Du Martinou avant l'heure..
Or donc ça roule tu pourras a l'occase m'en serrer 5 le compte y est...

juin 12, 2006 11:54 PM  
Anonymous paddy said...

@anonyme de 11:16

Euh, franchement, il sert à quoi ce truc, à part saper le moral des employés?

Démonstration forcenée aux actionnaires que tout va bien dan sle meilleur des mondes. Lis Orwell...
En voici une illustration. J'ai un peu nettoyé cette pub de 1984 pour pas qu'on dise que...

juin 13, 2006 12:50 AM  
Anonymous jb said...

@Rebellion:

Il est possible de lire le Torchinou en ligne, à cette adresse.

Bonne nuit à tous ; et salutations particulères à Cayenne, Shreck, Petit Ours et Raptor !

juin 13, 2006 1:20 AM  
Anonymous dardevil said...

@Anonyme 3.46pm

Qu'est-ce qu'il a fait Petzi ???

Organiser la manifestation, rien que ça !!!

Tu veux le CV complet de ce qu'il a déjà fait pour la grève ?
J'aurais besoin d'un édito complet sur le blog pour le faire !!!!

juin 13, 2006 2:05 PM  

Links to this post:

Créer un lien

<< Home