jeudi, juin 29, 2006

C'est presque vendredi

La journée d'un troll

"Le troll change souvent d'état. Ici, victime incomprise, là, sympathique bonhomme cherchant du soutien, là encore, agressif et provocateur. Il est toujours pugnace, et n'abandonne jamais le débat, à moins que celui-ci ne naisse tout simplement pas. Ainsi, un troll ignoré tentera à plusieurs reprises d'enflammer le débat" (partie de la définition du troll, selon Wikipedia).

Depuis peu, les trolls reviennent sur le blog, armés d'un solide bagage de provocateurs. Tout frais sortis des bras de Martinou, ils viennent narguer, et surtout tenter d'allumer des polémiques qui ne mènent à rien. Ici, nous avons de la chance car, après un long et chaotique apprentissage, nous avons affaire à de véritables artistes du trollage. Ils n'ont pas de pseudo, mais la fine manière dont sont ciselées leurs oeuvres est une véritable signature, une marque de fabrique, un label, une marque déposée. Voici donc un florilège, presque exhaustif en fait, emprunté au commentaires du précédent "édito". C'est long, mais ça ne manque pas de sel.

10:48AM: "Si meme Shreck et rigueur ne s entendent plus je pense que la solidarite entre les boillats est mal en point courage allez".

Le troll apparaît, et laisse subtilement entendre, suite à une erreur volontaire de sa part dans l'interprétation des messages de "Rigueur" et "Shreck", que ces 2 larrons ne sont plus en foire, mais en bisbille, tout en feignant d'apporter son soutien au combat des Boillat.

10:57AM: "Courage rigueur je suis de ton avis car shrek a un avis un peu trop tendancieux".

Le même troll revient directement à la charge, tentant de monter le premier contre le second. Pas d'arguments, mais une petite pique discrète.

10:59AM: "Arreter de dire que Screk pense si et ça. Moi je le connais bien et je pense qu il pense le contraire."

Eh oui, pour monter l'un contre l'autre, il fallait bien parachever l'oeuvre. Ainsi, le troll, toujours le même, vole au "secours" de l'autre. Mais la manoeuvre échoue, puisque "Shreck", dans le commentaire suivant, évidemment, ne commence pas à enguirlander "Rigueur".

12:10PM: "Ok schrek et rigueur on des avis partagés sur la boillat mais mais il ne doivent en aucun faire porter un prejudice au combat comme l a deja fait fred.... si vous voyez ce que je veux dire...."

Héhé, le troll (oui, toujours le même: même style volontairement bancal, même absence d'accents et d'apostrophes), son coup manqué digéré, revient frapper sur une autre cible. De nombreux messages suivent, pour expliquer au troll que, non, ça marche pas. Caramba, encore raté!

1:55PM: "Ouais ben moi je pense que Shreck et d'autres d'ailleurs feraient mieux d'un peu chercher du boulot plutôt que de passer leurs journées derrière leurs ordinateurs à poster des commentaires sur le blog et pomper leur chômage sur notre dos."

Le même troll, ou a-t-il passé la main à son collègue? Tout est qu'il passe à l'artillerie lourde, faute d'avoir réussi avec le petit calibre. Les autres blogueurs réagissent alors, assez viollemment (attention aux insultes, d'ailleurs, même si le troll sombre tellement bas que la compréhension est de mise. Je vous prie de vous abstenir d'injures par la suite). Rappelons aussi, comme ça l'a été sur le blog, que le chômage est un droit, pas un don, et que ceux qui en bénéficient en font ce qu'ils veulent. Mais bien sûr, le troll ignore le droit, et tente de pervertir la liberté d'expression, car telle est sa fonction.

3:45PM: "Comment le troll de 12h10 a pu mettre en doute le travail de shrek qui fait tout sont possible pour continuer la lutte meme si on connais pas vraiment son opinion veritable mais il a le merite d'etre la ou les autres ne sont pas et si il ne ve pas chercher un autre travail c son droit."

Après une longue pause du troll, et le débat a repris, sur les perspectives d'avenir de la lutte. Scandalisé par ce fait, le troll revient donc à l'assaut. Est-ce toutefois bien un troll, qui écrit à 3:45PM? Le doute est permis. Néanmoins, ce message ramène le débat sur "Shreck", et tente de l'éloigner des perspectives d'avenir de la lutte. Tout en douceur, il laisse aussi entendre que "Shreck" est un hypocrite. Mais non, décidément, ça ne prend pas, et le débat se poursuit sans dévier. Je copie ici un moment d'autocritique de "Shreck", remarquable, tel qu'il n'y en aura jamais à la tête de Swissmetal: "J'en ai parlé pas plus tard que samedi passé et je suis d'accord avec toi, et je rajouterai quand ça te touche personnellement, tu te remet en question, et tu te dit putain ce que j'était con, je n'ai jamais tendu la main et maitenant c'est moi qui demande q'on me la tende, et bien oui j'était d'un de ces con là.... et ma vision des choses a changé".

5:25PM: "Alelouia schrek a changé c'est un vrai miracle...."

Toujours à l'affut, le troll (le même ou un autre) tente obstinément de faire dériver le débat. Saluons sa persévérance! Si Shreck a changé, car il n'est pas un imbécile, le troll non.

5:32PM: "@ 5:25 Attention Troll. Il cherche a embrouiller"

N'ayant récolté qu'une insulte (merci de s'en abstenir d'ailleurs), le troll revient, et cherche à poursuivre cette discussion entre lui, lui et son complice (lui?).

5:39PM: "Je ne sais pas si il s agit toujours de troll. On arrive pas a savoir. Faut pas entrer dans leur jeux. Encore que des fois ils disent des choses vrais et que ca permet d e lever le debat. Mais je suis aussi d accord que les histoires qu on raconte c est souvent n importe quoi. Encore qu'ils arrivent à semer le doute et que des fois c est tellement bien fais qu on y croit. Je pense aux histoire sur Schrek que je sais pas encore maintenant quoi penser."

Le troll se troll avec un troll. Les trolls seraient donc vilains, mais tout de même, parfois, il faut les écouter. Ils élèvent le débat, même, allez savoir comment. D'ailleurs, "Shreck"... Eh oui, le troll s'acharne, malgré l'insuccès.

5:45PM: "moi je suis un pauvre petit boillat j ai fait les greves j ai toujours suivit le mouvement et maintenant j ai quoi de plus ? plus de travail devoir certainement demenager moi et ma petite famille pour trouver une nouvelle place de travail et quitter mon village natale.Moi mon papa il est pas patron,je suis pas encore pensionné et pas assé de diplomes pour trouver du travail facilement.Dite moi ce que je dois faire maintenant ?"

5:46PM: "j aimerai savoir ce que sont devenus les 4000 francs qu'a reçu Karl pour la souris d'or et si cet argent été utilisé pour la cause (ce qui me semble bien évident mais je pose la question quand meme). Je crois que quelq'un à déja posé la question."

Pôôôvre petite chose innocente et faible, qui va devoir quitter son "village natale". Très crédible, au vu de ses commentaires précédents, notamment sur les chômeurs. Mais, son papa n'est pas "patron", comme celui d'une autre personne qu'il accusait voilà quelques jours. Le troll change donc de cible. Son message suivant, directement ajouté, s'occupe du sort de Karl, ce voleur. Là, ça prend un peu. Explications polies, défense de Karl, remarques sur le trollage, personnes ne se fait avoir, même si on répond.

5:56PM: "troll pas troll je sais pas.et les 4000 ils, sont dans le fond... de ma poche....troll je suis troll je resterai"

5:57PM: "Les 4000 sont à l'uzine3 chez FredHa Ha Ha ...."

5:58PM: "Et les 5000.- que nico a recuet. les sois disant 350.000.- qui reste sur les fonds , il vont passer ou dites le moi? plus personne en parle de ces fonds de greve,me semble t il qu'une petition avait ete faite et remise a Marioland mais sans reponse ni des commissions ni de personnes. Et quand ont pose une question a ce sujet, ils se defilent pour repondre. peut on avoir encore confiance en ces personnes moi pas"

Le troll s'engouffre aussi sec dans la petite brèche. L'argent, toujours l'argent. Il pense que là, il a tapé au bon endroit, et en profite pour tenter de discréditer une nouvelle cible, les commissions du personnel de la Boillat.

6:00PM: "Moi je dis qu a l uzine3 il faut un boillat un vrai.....pourquoi pas shrek comme ca il aura au moin une occupation et on dira pas qu il fait rien pour la cause. quand dites vous"

On revient sur "Shreck" (décidément, il lui en veut, ce troll. Félicitations à "Shreck" donc: de tels ennemis se gagnent grâce à une conduite honorable). Mais le troll prépare la suite des opérations, pour faire fructifier son entrée dans la brèche.

6:03PM: "4000 + 3500 + 350000 hop je vais en vacances"

6:06PM: "Des qu on parle de fric ici y a un probleme ils sont ou les 500 000 on nous en parle plus depuis un moment et comme par hasard certains meneur de la cause se font plus rare .....ou encore,circule dans une auto flambante neuve la personne concerné se reconnaitra"

Donc, quelques nouvelles tentatives sont lancées à propos d'argent. Et toujours assorties d'attaques personnelles, via des sous-entendus. Après quelques autres commentaires, la journée de ce troll se termine sur ce dernier:

6:24PM: "Et les 4000 ? Toujours pas de réponse. Sa embête, n'est pas. Allo Karl ya quelqu'un ?" [en fait, Karl était absent jusqu'à pas loin de 19H].

Eh oui, y'a quelqu'un, cher troll, pour vous lire, et même pour vous répondre. Vous êtes un beau spécimen, le saviez-vous? Pour vous, et pour vos amis, si vous en avez, quelqu'un a créé un blog spécial, car toute oeuvre mérite son musée, n'est-ce pas? Vous pouvez donc aller troller librement en cliquant sur ce lien. Merci à l'anonyme auteur de cette méritoire création, véritable écrin prêt à recevoir son bijou!

A part ça, vu la fréquence des commentaires de ce troll, soit il est au chômage, soit il est payé par Swissmetal pour oeuvrer patiemment à la destruction du blog. S'il est au chômage, je suis sûr que certains politiciens et chefs d'entreprise peu srucpuleux l'engageraient volontiers pour discréditer leurs concurrents. S'il est au service de Swissmetal, ce ne sera pas la première que sa direction jette de l'argent par les fenêtres dans des projets parfaitement vains.


Côté Boillat

Les commissions du personnel de la Boillat ont réagi, aujourd'hui, aux annonces faites hier par Swissmetal, via ce communiqué. Ce dernier a fait l'objet d'une dépêche ATS.

Premièrement, le communiqué exprime la consternation des commissions face au retrait de la médiation effectué par Swissmetal, et condamne les 2 derniers licenciements en date. En effet, le crime des licenciés est de n'avoir pas été d'acord avec Martinou, et d'avoir de ce fait accepté la charge de défendre leurs collègues. Les auteurs du communiqué s'inquiètent donc (ils sont polis) de l'avenir du partenariat social dans de telles conditions.

De plus, ils relèvent que Swissmetal ne respecte aucune autorité, que ce soit l'Etat de Berne ou la Confédération, et se demandent si la direction de Swissmetal est censée rester encore longtemps au-dessus des lois. D'autre part, le communiqué mentionne que la médiation, du moment que les représentants de la Boillat ont voulu faire des propositions, s'est avérée un échec, signe du profond sens démocratique de Martinou et ses sbires.

Bien sûr, mentionne le communiqué, Swissmetal n'en est pas à son premier essai, en tentant de discréditer les commissions. Auparavant, il s'agissait de s'attaquer aux politiciens, au Comité de soutien, etc.

Il s'achève sur: "Les commissions ont été élues par le personnel pour défendre leurs intérêts. Il est bien évident que si une majorité d’entre eux devaient décider que nos buts ne correspondent plus à leurs aspirations, nous en tirerions les conséquences qui s’imposent". En effet, il n'a jamais été question, même si cela n'a pas été reporté, de s'accrocher au pouvoir, dans les commissions du personnel de la Boillat. Contrairement à leur direction, les Boillat connaissent encore la démocratie. Mais pour combien de temps?

Dans le Journal du Jura, Philippe Oudot publie les réactions de Nicolas Wuillemin aux positions d'Unia. Il n'y va pas de main morte, Nicolas, et il a, malheureusement, parfaitement raison. Premièrement, la tendance de Fabienne Blanc-Kuhn à minimiser le malaise entre les Boillat et Unia lui paraît totalement déplacé. Il y a un gros malaise, ceci depuis qu'Unia a fai tpression pour la reprise du travail. Et ce malaise s'est encore amplifié, au moment de la séance de médiation à laquelle Jürg Müller a présenté ses propositions. Unia était au courant des propositions, mias n'a proposé aucune concertation préalable aux représentants des Boillat. De plus, Renzo ambrosetti, durant la suspension de séance où les représentants des Boillat ont discuté des propositions de l'expert, ne s'est pas approché d'eux pour leur faire part de sa position. Maintenant, signale Nicolas Wuillemin, les Boillat sont très remonté contre Unia, ce qu'il déplore. Et, force est de constater que, du côté d'Unia, on ne fait pas franchement la part des choses.


Le Courrier

Karl, dans son "édito" marathon du 28 juin, n'avait pas remarqué l'éditorial du Courrier publié le même jour. Une erreur heureusement réparée pas "Un Voisin" et "Grand-mère". Cependant, ce texte, titré "La Boillat: terre brûlée", mérite largement de revenir un instant dessus. Luc-Olivier Erard y fait preuve d'une remarquable compréhension du conflit. Il faut noter que Le Courrier est un journal dont le contenu est assez à gauche, et parfois même taxé d'extrême gauche. Dans un tel contexte, on serait tenté de croire que l'analyse qui y est faite du combat des Boillat se fait à partir de la même grille de lecture que celle d'Unia. Il n'en est rien. L'auteur montre que les manoeuvres de Martin Hellweg sont inavouables, parce qu'elles rompent avec l'idée générale qu'on se fait de la recherche du progfit dans une entreprise, qui s'exerce, par exemple, via l'augmentation de productivité et la diminution des charges. En fait, la réalité nous montre des fermetures de site planifiées et des transferts de savoir-faire. Or, ajoute L.-O. Erard, les Boillat ont parfaitement compris cette "politique de la terre brûlée" et, même si on les a dépeint comme des têtes dures même pas très remplies, il se sont avérés bien plus fins d'esprits que ça.

Mais cette analyse de la situation, Unia ne l'a pas eue. Et la volonté du syndicat de sauver une partie des emplois, ceci en respectant autant que possible la paix du travail, face à des patrons qui veulent simplement détruire le site est, selon le journaliste, vieillote (carrément!). Pour lui, de plus, le vaste soutien rencontré par les Boillat, et s'étendant sur tout l'éventail politique, démontre que le conflit est d'une nature différente que ce que croit le syndicat. En 2 phrases d'exception, L.-O. Erard résume le fond du malaise entre Unia et les Boillat: "Dès lors, on comprend que les ouvriers ne soient pas tous d'accord de sacrifier le savoir-faire d'une région et toute une industrie locale contre la promesse vague de faire perdurer quelques dizaines d'emplois. Ce serait supposer que leur combat n'est que l'appel à l'aide du vagabond à la main charitable qui voudra bien se tendre". Des phrases comme on aimerait en lire plus souvent.


AG dans l'air

Aujourd'hui est parue la nouvelle selon laquelle Laxey possède maintenant plus de 20% du capital de Swissmetal. En effet, les transactions boursières laissaient penser que les petits porteurs abandonnaient leurs titres au profit de plus gros porteurs. De plus, OZ Bankers pourrait bien avoir liquidé sa participation, du moins en grande partie. Ce regroupement a bel et bien lieu, avec Laxey, suivi de Adelphy Capital, Fidfund Management (dirigée par Friedrich Sauerländer), et 3V Asset Management (dirigé par l'odieux Bernhard Signorell). A eux tous, ils contrôlent directement 35% du capital du groupe.

180 Comments:

Anonymous Pierre Kohler said...

Excellente la leçon sur les trolls. Merci. Cela démontre bien que Swissmetal est prête à tout pour créer le doute parmi les gens de La Boillat et pour détruire La Boillat. Merci de nous avoir éclairer sur ces méthodes de déstabilisation des gens qui soutiennent La Boillat. En plus, nous constatons que nous avons à faire à des vrais requins de la finance et non pas à des industriels, fiers de leur entreprise et de ses produits. Comme nous l'avons toujours dit depuis le début, Hellweg n'a qu'une idée en tête : faire un maximum d'argent en un minimum de temps en tuant la Boillat ! Mais nous continuerons à nous battre pour que La Boillat vive ! Pierre Kohler, président du Comité de soutien.

juin 29, 2006 6:58 AM  
Anonymous Anonyme said...

La Suisse a investi 53 milliards à l'étranger


OCDE. La France est le premier exportateur de capitaux.


Le Temps
Jeudi 29 juin 2006

La réputation de la Suisse en tant que grande exportatrice de capitaux n'a pas été démentie en 2005. Les entreprises helvétiques ont investi pour 42,8 milliards de dollars à l'étranger (53,3 milliards de francs) l'année dernière, d'après l'OCDE. Ce chiffre est en progression de 60% par rapport à 2004. Dans l'autre sens, les entreprises étrangères ont investi en Suisse pour 5,8 milliards de dollars (7,2 milliards de francs). Ce chiffre n'était que de 800 millions l'année précédente.

Ces statistiques sur les investissements directs étrangers (IDE) prennent en compte les opérations de fusions et acquisitions. Particulièrement nombreuses en 2005, elles expliquent en partie le bond de 27% des IDE à destination des pays de l'OCDE en 2005. Ils ont atteint 622 milliards de dollars. La Grande-Bretagne en est la première destination, avec 165milliards de dollars. La France est le pays qui a le plus exporté de capitaux: 116milliards de dollars, contre 57 milliards l'année précédente.



Petite remarque du blogeur:
Si ces messieurs de la finance et de l'industrie avaient eu la bonté d'investir une infime partie de leur argent de poche, disons dans les 40 à 50 millions dans Swissmetal, un des fleurons de notre région, LA BOILLAT, continuerait de rayonner aux quatre coins du monde pour le bonheur de tous.

Simplet

juin 29, 2006 7:35 AM  
Anonymous Rigueur said...

Pourquoi investir chez Swissmetal?
--Parce que plus le risque est élevé, plus les espérance de gain est énorme. Logique? Quelle logique?

Martinou a réussi à transformer Swissmetal, d'une société stable du secteur dit traditionnel, valeur sûre, en une société instable du nouveau marché.

Au lieu de viser des rendements réalistes et honnêtes pour attirer de nouveaux investisseurs, Martinou a fait des promesses pharaoniques pour attirer des gestionnaires de capital risque.

Dans ce genre de configuration, il est donc très difficile de mener une stratégie dite industrielle.

Par conséquent, il faut toujours faire la distinction entre Swissmetal et LA BOILLAT.

Absolument!!! Chers investisseurs de LA BOILLAT. Chez les Boillat, même s'ils ont des énormes problèmes aujourd'hui, il y a de la substance, il y a du travail, de l'effort physique, psychique et intellectuel, il y a de l'engagement de professionnels passionnés. Ne visez pas LA BOILLAT en investissant chez Swissmetal.

juin 29, 2006 7:59 AM  
Anonymous lauk said...

heureux de voir qu'à l'extérieur, tout comme à l'intérieur, le combat continue! Courage à tous!

juin 29, 2006 8:08 AM  
Anonymous Anonyme said...

A Rigueur

Ton analyse est tout à fait pertinente.

Il n'en reste pas moins que La Boillat est (ou était) à même de générer d'excellents résultats par ses produits à haute valeur ajoutée.

Comme le disait si bien Maxime Zuber, notre région a un énorme savoir-faire, mais malheureusement, elle ne sait pas le faire savoir !

Par sa modestie, notre région est en quelque sorte un peu fautive de ce qui nous arrive.

Comme le relève l'article paru dans Le Temps de ce jour, les financiers et industriels suisses ont investi des milliards à l'étranger.

Avons-nous éventuellement oublié d'aller frapper aux bonnes portes ?

Peut-être n'est-il pas trop tard !

Simplet

juin 29, 2006 8:22 AM  
Anonymous expatrié said...

@simplet
Pour acheter quelque chose, il faut qu'il y ait un vendeur. La Boillat n'est pas prise en otage par quelqu'un qui attend une rançon, elle est entre les mains d'un tueur à gages qui exécute un contrat.

De l'argent pour racheter la Boillat, il y en a eu, mais les offres n'ont même pas été étudiées par swissletal...

juin 29, 2006 8:27 AM  
Anonymous Anonyme said...

A Expatrié

Toujours d'accord avec toi. Il y a juste un petit "mais".

Il ne fallait pas lui demander de bien vouloir céder ou vendre La Boillat, car seul un jeune ou un naïf pouvait croire que MH donnerait en définitive une réponse positive à la proposition de cession du site de Reconvilier par Swissmetal.

Il fallait (la chose est toujours possible) lancer une OPA hostile et virer tous ces rapaces de la finance.

Ce n'est que mon humble avis et comme déjà dit, si vous n'êtes pas d'accord avec moi, ce n'est pas une raison pour me foutre une volée de bois vert.

Amicalement.

Simplet

juin 29, 2006 8:41 AM  
Anonymous gplb said...

il est vrai que l'opa hostile n'a pas encore été essayé ! mais il y a aussi un mais est-ce que vous pensez que Laxex lâchera ces 1,2 millions d'acts ?? j'en doute
Amicalement

juin 29, 2006 8:50 AM  
Anonymous expatrié said...

@simplet
"J'm'énerve pas... j'esplique..." (Coluche)

Je ne vois pas où est la "volée de bois vert"? Si je t'engueulais je t'assure que je dispose d'un arsenal stylistique autrement plus percutant.

Quant à l'OPA... mouais... mais ça veut dire racheter tout les groupe Swissletal et ça, à l'heure actuelle, je ne sais pas si la perspective de se retrouver avec la top technologie Dornachienne sur les bras enthousiasme beaucoup d'industriels...

juin 29, 2006 8:52 AM  
Anonymous un autre monde est possible said...

@ anonyme de 8:41
Il me semble qu'une OPA ne pourrait se faire que sur Swissmetal, pas sur la Boillat en particulier.

@ karl
Merci pour ton édito, après la journée d'hier et avant celle d'aujourd'hui il y en avait bien besoin.
Une chose m'intrigue au sujet du
"bouffeur d'apostrophes".
A ma connaissance certains navigateurs et (ou) claviers étrangers (en particuliers germaniques) gèrent très mal l'accentuation et l'apostrophe.
La pollution viendrait-elle de Dornach, Lüdensheid ou directement de Reconvilier ?
En attendant des nouvelles de l'assemblée, bonne journée les Boillat's, on vous tient les pouces!

juin 29, 2006 8:56 AM  
Anonymous Anonyme said...

A gplb

Dans une OPA hostile, c'est le plus fort qui l'emporte.

Swissmetal et ses alliés alignent en gros 25, voire 30 millions.

Il faut donc disposer d'un peu plus que son adversaire pour le vider. Laxey y compris.
Laxey n'aurait qu'à ramasser ses billes et à déguerpir ou alors à augmenter sa mise. Le jeu en vaudrait-il encore la chandelle pour Laxey ? C'est à voir.
Il y a suffisamment de banquiers et d'experts en suisse pour répondre à toutes ces questions.
Il y a même des banquiers dans notre région qui répondraient volontiers et gratuitement.

Amicalement

Simplet

juin 29, 2006 8:59 AM  
Anonymous Anonyme said...

A Expatrié

Excuse-moi, l'histoire de la volée de bois vert ne t'était pas destinée. C'était pour le "fun" !

En ce qui concerne l'OPA hostile, celle-ci doit sur faire sur Swissmetal, soit sur tout le groupe, donc y compris Dornach.

Dornach est une fonderie obsolète qui ne vaut pas un kopeck.
Les terrains de Dornach ont cependant suffisamment de valeur pour liquider ce site, sans perte, voire même avec bénéfice, après décontamination.

Dornach n'est donc pas un obstacle pour une OPA hostile.

Simplet

juin 29, 2006 9:07 AM  
Anonymous Anonyme said...

Le pétrole est en hausse à 71.73
L'or est en baisse à 579.70

et l'action Swissmetal vaut toujours Fr. 16.--, mais pour l'heure, il n'y a pas de volume sur ce titre.

Simplet

juin 29, 2006 9:14 AM  
Anonymous expatrié said...

@simplet

...et qu'est-ce qu'on fait des collaborateurs de Dornach (700?) ? On le décontamine?

juin 29, 2006 9:15 AM  
Anonymous gplb said...

@signataire Simplet :-))

Oui j'ai bien suivit ton explication et je connais le système !mais je pense que si il y avait eu volonté de faire une telle offre(OPA) hostile elle aurait été faite ! à moins que les int. attendent que la valeur diminue encore mais c'est un risque .Regarde l'affaire Arcelor
Affaire à suivre
Amicalement

juin 29, 2006 9:17 AM  
Anonymous gplb said...

@expatrié

tu les mets à la porte ! tu vas pas commencer dans le sentimental avec eux :-))

juin 29, 2006 9:18 AM  
Anonymous expatrié said...

@gplb
C'est la que tu vas voir unianiania se réveiller! Quant à l'équation Boillat=Gentil et Dornach=Méchant elle me paraît un peu... simplette... (sans vouloir offenser qui que ce soit)...

juin 29, 2006 9:19 AM  
Anonymous Anonyme said...

@ Rigueur

Tu as absolument raison, et ces requins ont peu de contraintes légales et ils en profitent.

De plus tous ces journaleux économiques qui, dès qu'ils entendent, stratégie, synérgie, rationnalisation etc... mouillent leurs petites culottes et font des papiers élogieux à ces pseudo maître de la finance (la leçon de Enron n'a pas suffit).

Cependant, dès que la tempête de l'appétit de ces barons de la mafia légale auront tout détruit sur leur passage, les mêmes journaleux diront que ces managers encensés autrefois sont des incapables aujourd'hui.

juin 29, 2006 9:33 AM  
Anonymous Les femmes en colère said...

@ tous

Nous avons décidé de mettre sur pied une marche de soutien dans les rues de Reconvilier tous les jours de la semaine prochaine

toute personne intéressée à ce projet est invitée à nous rejoindre dimanche 2 juillet à 10h au restaurant de la Gare à Reconvilier pour une séance de préparation

Toutes les idées sont les bienvenues, nous devons notamment encore définir l'horaire et le parcours ainsi que les pancartes éventuelles (on reprend celles de Berne ?...on s'habille en noir ou avec les T-shirt... marche silencieuse ou avec slogans ?).

La Boillat vivra !

juin 29, 2006 9:35 AM  
Anonymous gplb said...

@expatrié

Oui d'accord avec toi ,je ne dis pas que c'est les gentils et les méchants pas du tout ! tu poses la question des 700 j'y réponds de manière direct :-))et pour ce qui est des unianias nous sommes sur la même longueur d'onde
Amicalement à toi

juin 29, 2006 9:36 AM  
Anonymous Anonyme said...

Desolé. Ça fait 6 mois que ont lutte avec tous nos forçes et ont sacrifique de poste de travail,des annes de travail de vies et de famillies contre la bande á MH et aprés un coup comme bien de recevoir, ont contrataque avec seul un communiqué de presse pour comdamner vivement...... mais çe quoi ÇA. Nous sommes avec notre representent.... mais fonçe merde...... fonçe..... Comme ils doint etre intranquille et preocupés a Dornach et en Allemagne avec notre contraataque...... INCROYABLE....
Ils sont pas de gigantes mais que de moulins á vent.

juin 29, 2006 9:43 AM  
Anonymous expatrié said...

@sancho pança
ola compañero! On fonce, oui, mais dans quelles direction? Celle des moulins à vent?

Qui te dit que le communiqué de presse est la seule réplique?

On sait très bien que la presse ce n'est pas tout, mais ce terrain a trop longtemps été négligé et il faut répondre coup pour coup sur ce plan. Même si, je suis bien d'accord avec toi, c'est nécessaire, mais pas suffisant.

juin 29, 2006 9:58 AM  
Anonymous du club said...

@ Simplet,

25 ou 30 Mio ?

Si vous saviez combien perd SM aujourd'hui sur les site de Dornaque et R'con... Vous rigoleriez !!

Petit calcul simpliste :

Février :
Perte de SM à Dornaque de 1 Mio ~. C'est le tarif habituel depuis des années.
Perte Boillat net de 1/2 Mio ( pas de salaire )sur les produit non vendu et la non alimentation de la fonderie.

Mars :
Perte Dornaque habituelle
Gain Boillat habituel de 1 Mio ~

Avril :
Perte Dornaque de 1 à 1.5 Mio
(effet client suite grève )
Perte Boillat 1.5 Mio

Depuis Mai :
Perte générale du groupe de 3 à 3.5 Mio
Les clients ne commande plus chez SM
Annulation de commandes ou délai pharaonique chez Boillat. En bref, le gain sur les salaires des licenciés ne compense pas la chute vertigineuse des commandes ou leur déplacement.
Contrairement aux 'chiffres' officiels, BJL n'est de loin pas rentable. Doit perdre aussi ~1 Mio par mois ( amortissement machine ou maintenance pas compté, perte de productivité à cause de l'échec du copiage des produits Boillats, perte de commandes, etc... )


Clairement, SM doit perdre au minimum 4 à 4.5 Mio et plus surement 5 Mio par mois. Pour l'instant. Et ça ne peut aller qu'en empirant. La cascade de la perte de clientèle ou la déposition de plainte pour non respect de contrat est amorcée.

C'est donc tout les 4 mois qu'il faudra refinancer à coup de 25 Mio l''Affaire' à Martinou.

Je veux bien que Laxey soit intéressé à SM de part la construction très volatile de son actionnariat ou de ces status à la limite du grand banditisme leur permettant de BLANCHIR du fric en douce. Mais je pense que la chansonnette à Martinou ne va pas les faire rire encore bien longtemps...


A voir

juin 29, 2006 10:10 AM  
Anonymous Anonyme said...

@du club
Ces chiffres, ils sont connus par qui? Y a t'il des preuves irréfutables?

juin 29, 2006 10:21 AM  
Anonymous Anonyme said...

La manière dont Martinou a annoncé qu'il avait renouvelé son contrat avec SM me laisse penser que, bien au contraire, il va s'en aller prochainement.

juin 29, 2006 10:28 AM  
Anonymous Anonyme said...

A Expatrié
Ta bien fait de réagir comme ça.
Cet anonyme c'est surement un troll il a qu'a allez voir sur le nouveau blog.

juin 29, 2006 10:35 AM  
Anonymous Anonyme said...

Bravo pour ton édito Karl
J'ai bien aimé la partie sur les trolls
Vu sous cet angle c'est presque humoristique
Attention quand même ne perd pas trops de temps avec ces gens là il y a d'autres choses plus importantes

juin 29, 2006 10:41 AM  
Anonymous La Birse et env. said...

Ah les petits calculs:

sem. 23 moyenne jour. = 24 T.

sem. 24 moyenne jour. = 20.96


Martin, je te l'ai déjà dit hier, vire ta direction, elle en vaut pas un pet de coucou.

Dépêches-toi l'action 2 pour 1 paire de lunette ne durera pas.

juin 29, 2006 10:45 AM  
Anonymous Anonyme said...

A anónime 10:35 AM
No cher college, je suis pas " surement un troll " mais un ouvrier de la Boillat qui avait éte´ licencie et qui a signer á neauvaux un contrat chez Boillat car tu me diras comme ont fait pour arriver a la fin du mois avec le 3200 frs. du chomáge et avec des petits enfants a la maison. a tu comprie especes de idiote.... et pour tan je continue a lutte avec mes camarades et avec toi.

juin 29, 2006 10:50 AM  
Anonymous jb said...

@birse et env.

Bonjour, vous est-il possible de me transmettre la production pour la semaine 22 ? celle-ci manque dans mes statistiques, disponibles z'ici.

Muchas gracias.

juin 29, 2006 11:00 AM  
Anonymous Anonyme said...

quand comprendrez vous que l'on se bat pour une Boillat à 320 et à long terme

si chacun pense d'abord à sa petite personne, évidemmment!

si vous arrêtez de vous battre maintenant, c'est parti pour une Boillat à 60 dans moins de 2 ans

juin 29, 2006 11:12 AM  
Anonymous Anonyme said...

A tous
Facile de critiquer les suposés trolls
En attendant il pose des questions auxquelles personne ne répond ce qui continue de semer le doute.

juin 29, 2006 11:17 AM  
Anonymous Anonyme said...

d'accord avec toi
Ici quand le commentaire dérange on se fait immédiatement traiter de troll.C'est vraiment trop facile.....
et l epognon il est ou

juin 29, 2006 11:18 AM  
Anonymous Anonyme said...

http://petites-vacheries.blogspot.com/

juin 29, 2006 11:26 AM  
Anonymous sreugneugneu said...

Ok le communiqué de presse des commissions, c'est bien. Idem, bonne idée d'envoyer quand même les contre-propositions à l'(ex-) médiateur Rolf Bloch.

Mais qu'en est-il de l'action concrète??? Quelqu'un proposait hier un débrayage vendredi pendant l'AG, ça me semble un minimum syndicale (n'y voir aucun lien avec UNIA, eux ils arrivent à faire moins que le minimum!). Envie de passer la journée sous les ordres de Raz le pendant que Martinou se fait reconduire avec son nouveau pote Roger Buhler? Alors si c'est ça le plan...

La roue tourne, la fenêtre de temps pour agir se ferme tout bientôt! ALORS LEVEZ-VOUS ET FOUTEZ DEHORS LA BANDE A BOLS VENDREDI!!! GREVE JUSQU'A CE QUE HELLWEG RAMPE POUR REVENIR A LA MEDIATION !!! VIVE LA BOILLAT !!!

juin 29, 2006 11:30 AM  
Anonymous Anonyme said...

Cher anonyme de 11h18,

le pognon il est dans les poches de martinou et il y restera.
Troll et bus vous êtes au courant maintenant et sans doute possible que ce pognon vous ne le toucherez pas !

Alors plûtot que de semer la zizanie en pensant que cetaines questions restent sans réponse, utilisez vos forces à sauver la Boillat !

juin 29, 2006 11:31 AM  
Anonymous expatrié said...

@anonyme
vu que t'as des problèmes avec ton clavier, je t'envoie ci-dessous un échantillon de caractères variés que tu pourras utiliser avec la fonction "copier-coller"

'
´
`
é
è
à
ù
"

autres ressource utile :: ici ::

juin 29, 2006 11:45 AM  
Anonymous expatrié said...

... je ferais d'ailleurs bien de m'en inspirer...
lire ci-dessus:

"autres ressources utiles"

(sa veu dire truk intéraiçant)

:-)

juin 29, 2006 11:55 AM  
Anonymous shreck said...

@ expatrié

Que d'humour ce matin....
mais j'éspère que ce serra pas aussi blomardeux que hier.

shreck te salue du bord de son marais

juin 29, 2006 11:58 AM  
Anonymous Anonyme said...

Si j'en crois l'édito d'aujourd'hui, il n'y a pratiquement que des trolls sur ce blogs. A moins que Karl ne souffre un peu de paranoia, ce qui serait préférable car sinon celà voudrait dire que vous êtes à peu près une dizaine de "non troll" à palabrer encore ici. Organiser donc à nouveau une "manifestation nationale" tous ensemble... mais à la table ronde d'un bistrot cette fois. Ne dit-on pas l'union fait la force ?

juin 29, 2006 12:09 PM  
Anonymous expatrié said...

Salut le Shreck...

Au fait on ne devrait pas écrire "Shrek" ?

Ah! Ah! Tu vois, je n'épargne personne aujourd'hui.

Je te salue du bord de mon malleray (non je déconne, je suis toujours expatrié outre-Helvétie).

PS: Bruce Willis ne répond toujours pas à mes propositions de contrat...

juin 29, 2006 12:10 PM  
Anonymous Anonyme said...

C'est normal il est à l'assemblée des actionnaires.
J'déconne, chi pas un troll
(et ça rime)

juin 29, 2006 12:13 PM  
Blogger Claude André REYMOND said...

Je suggère que les contre-propositions des commissions (validées par le personnel concerné) doivent non seulement être transmises au médiateur mais également à Unia et Swissmetal.

Par ailleurs il me semble que la plublication d'un résumé (on prendra soin de ne pas mentionner des données stratégiques relatives à l'exploitation de l'usine) permettrait à toutes et tous de saisir leur enjeux, et de mieux comprendre le positionnement de ceux qui devront opiner à leur sujet !

Cela étant réalisé, les intervenants pour la résolution du conflit seront en meilleure posture d'y contribuer...

juin 29, 2006 12:14 PM  
Blogger larissa said...

@ shreck

Ben voilà t'es parmi nous maintenant.......

bisous

juin 29, 2006 12:23 PM  
Anonymous lauk said...

...certains ne lisent que ce qu'ils veulent lire...

juin 29, 2006 12:23 PM  
Anonymous Anonyme said...

Merçci a expatrie pour ´l'aide, me j'ai etudie la langue de Cervantes et pas assez la trés belle langue de Voltaire. Mais voilá, je suis tente d' ecrire que aux moin le blog sirve a qq choses. (ça pour rigolé, d' accord ? )

juin 29, 2006 12:25 PM  
Anonymous shreck said...

@ expatrié


wouah tu chipote là:))

Shreck te salue du bord de son marais

juin 29, 2006 12:35 PM  
Anonymous Anonyme said...

Ok analysons un peut l'action SWISSMETAL
Mi-mai on dépasse les 18 francs
Aujourdhui à peine 16 francs
En 2 mois pratiquement deux francs de moins
Ce qui veut dire qu'à cette vitesse dans 8 mois l'action ne vaut plus rien
Fini la société
Je ne suis pas un spécialiste de la haute finance mais je sais que mon raisonnement est correct
Je suis étonné que personne n'est encore arrivé aux mêmes conclusions.

juin 29, 2006 12:56 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ 12h56, le grand financier
Ta fait ton analyse entre deux fumettes à l'uzine3 ?

juin 29, 2006 1:00 PM  
Anonymous Anonyme said...

au fait il a acheté quoi comme voiture avec les sous ?
c'est vraiment degeulasse...
Moi je propose un concour de flechettes samedi à l'uzine3 (j'ai cassé ma télé et il me faut des sous et puis y a les vacances à payer aussi)
si vous avez des idées

juin 29, 2006 1:00 PM  
Anonymous lauk said...

c'est bien, les trolls, au moins vous nous faites sourir :)

juin 29, 2006 1:02 PM  
Anonymous oignon rouge said...

@ Larissa

bisous tout plein, je t'écris ce soir.

juin 29, 2006 1:13 PM  
Anonymous Anonyme said...

Et la grosse Lulu elle devient quoi dans tout ça ?

juin 29, 2006 1:19 PM  
Anonymous expatrié said...

@Don Quijote

Ola compañero!
Mi estimado amigo. El español es una lengua maravillosa. Puedes ser orgulloso de ella. Mi mensaje no estaba para ti sino para "anonyme 11:18".
¡Respecto y amistad!
Viva Cervantes!

juin 29, 2006 1:41 PM  
Anonymous Anonyme said...

A propos de la Lulu,

Mercredi, j'ai vu une annonce dans la NZZ indiquant que SM recrutait un/e responsable de la communication. La Lulu serait-elle sur le départ volontaire ou forcé?

juin 29, 2006 1:53 PM  
Anonymous bien réveillé said...

@ karl

hehe trop beau ton hymne aux trolls!!! ça m'a fait bien sourir!!

@ tous

là je suis un peu dépassé par les événements....donc je n'ai rien de spécial à ajouter, si ce n'est courage ds votre persévérance... c'est dur mais ça en vaut la peine!!


meilleures salutations à shreck!!

et à toutes et tous, bon après-midi!!

juin 29, 2006 2:17 PM  
Anonymous Anonyme said...

Oui ben en fait entre son mannequin blond et la grosse Lulu, MH a vite choisi. Exit Lulu.

juin 29, 2006 2:22 PM  
Blogger larissa said...

@ oignon rouge

oups.....j'ai encore oubliée de te refiler mon num de natel, je vais vite aller t'env un mail.

bisous

juin 29, 2006 2:40 PM  
Anonymous Anonyme said...

@larissa

ok pour ce soir 20 h

string rouge de rigueur ... c ets comme ca que tu me plais ...

ca vous fait baver hein les trolls !

juin 29, 2006 2:52 PM  
Anonymous Anonyme said...

A propos de la Grosse Lulu et de toutes les autres grosses...

Pardon mesdames pour tout ces gros, tout ces gros cons...

juin 29, 2006 3:08 PM  
Anonymous gplb said...

@Larissa

Tu mets pas le rouge que je t'ai offert :-))
mdrrrrrrrrrrrr

juin 29, 2006 3:09 PM  
Anonymous Anonyme said...

@les trolls

Vous êtes aussi nombreux qu'hier mais vous avez un peu changé vos méthodes (il fallait bien après les explications de Karl) : vous êtes maintenant "gnan gnan" et encore plus nuls que quand vous critiquez franchement...

@les non-trolls

C'est un peu décourageant de mettre des messages de valeur en ce moment sur le blog, mais si vous avez quelque chose à faire savoir (que vous jugez sans risque de communiquer sur le blog), faites-le; il est important que ceux qui soutiennent les Boillat continuent à avoir des contacts et qu'ils ne laissent pas cet espace de discussion qu'est le blog aux trolls. C'est assez significatif que, pour occuper l'espace, quelqu'un affiche un interminable message blanc.

juin 29, 2006 3:19 PM  
Anonymous Anonyme said...

D'après ce que je sais lulu n'est pas du tout sur le point de partir, la blonde se présente comme son assistante... c'est dire

juin 29, 2006 3:25 PM  
Anonymous Anonyme said...

          

juin 29, 2006 3:27 PM  
Anonymous Anonyme said...

Volker Suchordt était ce matin dans nos murs!

juin 29, 2006 3:35 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ Tous
Franchement ça devient vulgaire sur le Blog
Ras des paquerettes
Ca n'honore pas les Boillats
Mesurez vos paroles (mots vulgaires)
Karl svp fait ton boulot

juin 29, 2006 3:40 PM  
Anonymous Anonyme said...

Suggestion
Pour défendre la cause
MARCHE DE NUIT AUX FLAMBEAUX
samedi de Reconvilier à Berne
Qu'est ce que vous en pensez ?

juin 29, 2006 3:42 PM  
Blogger larissa said...

@ anonyme

Ce soir....ben merde je peux pas d'jà prise ;)


@ gplb

Non celui la je le garde de côter ;)

@ oignon rouge

c'est fais je t'ai env mon num
bisous

Bon a part ça j'espère que demain ça aille je suis tjrs de tout coeur avec vous.

juin 29, 2006 3:44 PM  
Anonymous jfbo said...

@Karl

L'énorme travail, l'immense effort, l'incommensurable probité dont tu as fait preuve pour en arriver là!

N'être soutenu par personne, devoir relire des insanités, mettre en jeu ta santé, ton avenir même, pour qu'une bande de salopards se permettent de jouer avec ce qui n'est justement pas un jouet!

Mais comment es-tu fait pour supporter tout ça!
Sans aller jusqu'à une proposition de procès en sainteté, j'aimerais bien savoir de quel pâte tu as été pétri!

Un immense MERCI et aussi toute mon admiration pour ta pugnacité, ton "savoir dire" et ta patience!

J'ai sous mes yeux ébahis et pleins de honte la page 13 du QJ d'aujourd'hui.
Ces beugeons n'ont toujours rien compris (ou pas voulu comprendre??) l'importance du combat que (vous) (tu) mène(z)(s) depuis si longtemps!
Quelle tristesse, quelle pauvreté, quel abject alignement sur la société bien-pensante! Pas une critique, pas même une opinion, pas un seul commentaire, quelle tristesse, quelle négation flagrante de la démocratie à laquelle ils voulaient tous nous rallier!
Mais où sont donc passés les combattants pour une justice sociale, pour un renouveau de la démocratie?
Pauvre Karl, je te plains, même si comme tu le dis toi-même, tu n'es qu'une entité virtuelle pensante!

Comment continuer? Quelle voie adopter? Qui alerter?
Tout ce qui a été proposé par des gens de bonne volonté s'est heurté à une fin de non-recevoir, voire à un manque total d'intérêt(ce qui est pire).
Troll, pas troll, si cette magnifique tribune doit se résumer à ça, alors, malheureusement, c'est du temps et de l'énergie perdus pour tous!

Mes propos ne sont pas optimistes. Ils ne sont pas encourageants non plus, mais QUE FAIRE?

Un grand merci, et un immense respect à ceux qui trouvent encore le courage de se battre!

juin 29, 2006 3:45 PM  
Anonymous Anonyme said...

ouais pas mal l'idée on pourait le faire à cloche pieds pour marquer le coup et puis on prendra quelques vaches pour gonfler l'effectif les poules sont les biens venues aussi....
PS une cotisation de 10 francs pa tête sera prélevé (pour reconstituer le fonds de 350 000 qui a disparu...on connait le coupable...(l'homme à la voiture neuve!!!))

juin 29, 2006 3:45 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ anonyme de 3:42
C'est comme de faire une OPA sur Swissmetal avec ta tirelire...

juin 29, 2006 3:50 PM  
Blogger larissa said...

oups c'est parti 2 fois moi et l'ordi ça fais deux, bref......


@ anonyme de 3:19

Tu sais j'essai de passer a travers toutes les remarques qu'on reçoit, tant que ça touche pas ma famille je m'en fou.

juin 29, 2006 3:51 PM  
Anonymous Anonyme said...

!!!!!!

juin 29, 2006 3:51 PM  
Anonymous Anonyme said...

Des Strings, des Grosses, rien que des cerveaux cet après-midi, pauvre Boillat.

juin 29, 2006 4:01 PM  
Anonymous expatrié said...

bon le troll à la voiture neuve...

Tu te lèves, tu vas à la commune de Reconvilier, tu consulte le détail des comptes, tu fais comme si t'avais compris et tu nous lâches, ok?

Le caissier communal appréciera la haute estime que tu as de sa probité et de son professionalisme.

juin 29, 2006 4:01 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ anonyme de 3:42 pm

Idée intéressante. c.f. post des femmes en colère ce matin à 9:35.

juin 29, 2006 4:10 PM  
Anonymous Anonyme said...

Oui idée intéressante mais faut absolument éviter de répéter le fiasco de la manif de juin.

juin 29, 2006 4:13 PM  
Anonymous Anonyme said...

expatrié
On voit que t as pas vu la voiture en question.....
En plus tu portes des accusations contre se pauvre caissier....

Pourquoi il a aussi changé, de voiture???

juin 29, 2006 4:15 PM  
Anonymous lauk said...

@troll: ta bêtise, je sais pas, mais elle me fait toujours sourire. Tu es trop bête, tu fais comment?

juin 29, 2006 4:18 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ Anonymous de 4h13
Tu parles de la marche à cloche pieds ?

juin 29, 2006 4:19 PM  
Anonymous jb said...

Statistiques de la production SM Boilat :

Voilà, le graphique est mis à jour et accuse une méchante tendance à la baisse. Mais certains endormeurs professionnels nous diront peut-être qu'il faut le lire de droite à gauche ;-) et que la Boillat croule sous le boulot.

Vous pouvez le consulter au bas de cette page.

Salutations à tous les potes!

juin 29, 2006 4:20 PM  
Anonymous paddy said...

Ça laisse rêveur...

On se trouve finalement face à un processus politiquement discutable
dans lequel les dépenses de la Confédération pour un même projet ont passé de 130 millions à 1000 millions environ. Pour la prochaine Exposition nationale, il faudra un mandat clair (dimensionnement), un budget des coûts clair et une pression soutenue pour générer des recettes élevées malgré les coûts et le projet imposés.
"

Ajoutez le scandale en milliards Swissair,

Ajoutez les bricolages FA/18 et annexes, aussi en milliards

Ajoutez le contrôle inexistant du comportement des assurances maladie (chaque Genevois, j'ai pas dit chaque citoyen genevois en âge de voter, a payé 900.- de trop l'année passée, l'info a été "vaporisée"). Aussi des milliards en fumée.

Ajoutez les différences de prix des produits suisses (fromages, médicaments...) sitôt qu'on passe la frontière.

Ajoutez les coûts pour "parer à l' insécurité grandissante".

Ajoutez les coûts de telle ou telle bourde, ânerie, sous-évaluation patente (il y en a des wagons, comme ceux de la "sécurité" pour le sommet du G8, Davos, l'Euro2008).

On arrive à combien de "Boillat" sauvées qui rapporteraient de quoi créer de la richesse?

Ça coûterait combien de mettre en place des structures qui auraient pour mission de meuler les dents des hyènes?
--------------------

"On" nous dit que l'Etat ne doit pas intervenir dans l'économie. Mais à qui donc profiteront...

... l'image de marque d'un pays confit de bonheur relayée par Expo02
... la protection de notre armée
... notre police si merveilleusement équipée et nos rues si paisibles
... nos chères têtes blondes si parfaitement éduquées mais pas instruites par manque de moyens
... ces magnifiques meules d'Emmental (pouirk!) ou de Gruyère (Aaaah!!!) bradées chez nos voisins
... les bénéfices des vols très très chers et la qualité "Suisse" de nos bôs zavions rouge et blanc

Hein? A qui? A l'Economie? Ah booonnn...?

Aaaah? Vous ne saviez pas?

Et qu'est-ce qu'on y gagne alors d'être dans le pays le plus calme, le plus serein, leplus riche, le plus sûr?

Ben je sais pas. Mais ça fait rien, je bosse vous savez? C'est important de bosser, c'est ma dignité. C'est vrai que c'est pas toujours drôle et que je comprends pas tout, qu'il y a des choses que c'est des vrais crève-coeur. Qu'est-ce que j'y peux hein? On peut rien y faire hein? C'est la vie, c'est comme ça. Mais il est tard Monsieur, il faut que je rentre timbrer.. .Je file, je dois timbrer. C'est l'heure, Monsieur, vous comprenez? C'est comme ça, c'est la vie...

Ben non. C'est pas la vie, ça.

juin 29, 2006 4:22 PM  
Blogger Karl said...

Bonjour,

J'ai supprimé le post de 15:29pm. D'ailleurs, le grand schtroumpf dit toujours qu'il est important de ne pas de perdre dans les grossièretés mais qu'il vaut mieux schtroumpfer avec politesse, car c'est tout de même plus schtroumpf, et qu'un schroumpf qui schtroumpf dans un schroumpf schroumpf est un schtroumpf bien éduqué.

Merci à tous pour vos messages!

juin 29, 2006 4:34 PM  
Anonymous Anonyme said...

@tous

N'oubliez pas l'AG à Berne demain. Venez nombreux. La lutte pour la Boillat n'est de loin pas terminée et l'AG est une étape importante !

juin 29, 2006 4:36 PM  
Anonymous shreck said...

@ tous

Moi je vous propose la chose suivante:

Ne plus répondre aux troll, sinon on va jamais sent sortir, parce que franchement c'est a vomir, d'être aussi bête c'est pas possible il doit être champion du monde toute cathégorie.

Shreck vous salue du bord de son marais

juin 29, 2006 4:47 PM  
Anonymous expatrié said...

ah aaaaah... J'ai dû faire preuve de patience, mais je sais ENFIN ou a passé l'argent du fonds de solidarité + la prime de la souris d'Or... Excusez-moi mais je ne peux me taire plus longtemps. Voici Karl et sa somptueuse limousine tout neuve achetée sur le dos de la cause

Quel scandale!

juin 29, 2006 4:48 PM  
Anonymous jfbo said...

@Un Boillat, un vrai, et oui.

juin 29, 2006 4:39 PM


Alors lui il est complétement à la masse!
Magnifique, Grandiose, Kolossal!!

Non mais t'es fou ou tu fais semblant?

Tu vois, Karl, c'est ce genre de c.. bêtises qui devient insupportable.

Comment peut-on être aussi lâche???

Autre question, comment éviter de tels dérapages?

juin 29, 2006 4:48 PM  
Anonymous lauk said...

à l'anonyme:
apparement, tu regorges d'intelligence, partage donc tes idées, qu'elles puissent être utiles à la cause, au lieu de démonter celles des autres

juin 29, 2006 4:51 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ au "vrai boillat"
Ben dis donc t'en a des rognes,contre les nanas, contre les altermondialistes, contre les fumeurs, etc...

Contre toi aussi peut-être, d'avoir choisi le camp des nantis et des pilleurs du travail, mais condamné à rester sous la table.
Ou alors ce n'est que des rognes personnelles et elles n'ont rien à faire sur le blog.
Point barre.

juin 29, 2006 4:53 PM  
Anonymous gromouer said...

Un Boillat, un vrai, et oui.

juin 29, 2006 4:39 PM

Puisque tu piges pas, on va t'aider. Va faire un tour ci-dessous:
http://petites-vacheries.blogspot.com
... et ne reviens que si tu deviens intelligent (dans le sens de "vivre en bonne intelligence", parc equ'en plus tu n'as même pas l'excuse d'être bête.)

juin 29, 2006 5:00 PM  
Anonymous idéaliste incurable said...

Sreck a raison, ignorons les trolls.

Pauvre "vrai Boillat", je vous trouve pathétique, vous me faites pitié ...

juin 29, 2006 5:01 PM  
Blogger larissa said...

@ shreck

tu comprend pourquoi des jours on dois ouvrir sa g....
même si on es pas toujours ok avec les autres on leur doit le respect, je sais ne pas faire attention mais bon des fois il pousse le bouchon un peu loin tu trouves pas????

ooooooooooooooo

juin 29, 2006 5:02 PM  
Anonymous Anonyme said...

ras le bol des altermondialistes qui utilise la cause de la boillat pour semer la zizanie et ne parlons pas des 68 tard attardés ou des coco et autres extremistes
si ils veulent de l 'action y son cas aller en corée du Nord ou à cuba mais pas ici.....
Un vrai boillat qui en marre des gaucho de base

juin 29, 2006 5:11 PM  
Blogger un voisin said...

Pendant que les trolls s'emparent du blog, Swissmetal met petit à petit à jour son site internet.

Il est intéressant par exemple de lire la fin de la page "historique".

---

En automne 2004, l’usine de Reconvilier a fait l’objet d’une grève de 10 jours. Il s’agissait à la fois d’un mouvement de protestation contre l’intégration démarrée par Swissmetal en 2003 et d’un mouvement de peur par crainte de perdre au sein du groupe une autonomie fortement ancrée sur ce site. Au cours de l’année 2005, un plan industriel d’investissements a été développé dans le cadre de la stratégie d’entreprise qui prévoyait entre autres la centralisation des activités de fonderie et d’extrusion. Ce plan a été publiquement présenté en automne 2005 et a d’emblée convaincu les actionnaires, les fournisseurs et les collaborateurs de Dornach. Mais une opinion contraire s’était forgée dans l’entourage du site de Reconvilier. Ainsi, en novembre 2005, des représentants d’intérêts régionaux, soutenus par des politiciens locaux, le syndicat Unia et d’anciens cadres de l’usine ont commencé à mener une campagne médiatique coordonnée contre Swissmetal, sa stratégie et la direction de l’entreprise, afin de la contraindre à abandonner sa stratégie industrielle d’intégration. Puisque cela ne s’est pas fait, l’usine de Reconvilier a connu une nouvelle grève en février 2006. À la suite de cette deuxième grève qui, cette fois-ci s’était inscrite dans la durée, des pertes de marché ont été inévitables, entraînant une vague de licenciements en masse. Mi-février 2006, Swissmetal a pu annoncer l’acquisition de l’usine métallurgique Busch-Jaeger GmbH à Lüdenscheid. Après son insolvabilité en 2003, cette usine avait été reprise par un groupe d’investisseurs et avait connu entre temps un développement positif. Cette nouvelle alliance avec Busch-Jaeger donna également l’impulsion décisive à l’arrêt de la grève début mars 2006.

La fin de la deuxième grève offre la chance à Swissmetal de se séparer définitivement de la tradition d’isolement des différentes usines et d’arriver plus rapidement à des synergies industrielles grâce à une collaboration plus étroite entre les usines. De tels potentiels de synergies résultent également de la nouvelle acquisition du troisième site, Busch-Jaeger à Lüdenscheid.

---

Voilà une drôle de manière de réécrire l'histoire d'un conflit !!!

juin 29, 2006 5:18 PM  
Anonymous shreck said...

@ larissa

tu as raison , mais ne vaut-il pas mieux de les laisser se rédiculiser tout seul que de leur amener de l'eau au moulin?

Je t'embrasse

Shreck te salue du bord de son marais

juin 29, 2006 5:20 PM  
Blogger Karl said...

Le commentaire anonyme de 4:39pm (issu d'un "vrai Boillat") a été supprimé... Un bel exemple de ce qu'il faut éviter de faire, comme dirait le grand schtroumpf.

Le fait d'être un "vrai Boillat", si tel est vraimen tle cas, n'autorise pas à insulter les autres de la sorte.

Merci pour votre compréhension.


Merci aussi à "Un Voisin", pour ce superbe historique made in Swissmetal. On dirait l'histoire du massacre de Nankin écrite pas l'empereur du Japon. D'ailleurs, le grand schtroumpf...

juin 29, 2006 5:44 PM  
Anonymous Grand-mère said...

Très joli le gromouer ! Et merci à Karl pour son édito-trolls. C'est vrai qu'ils nous gonflent depuis un bon moment avec leur lâche bavasse totalement inintéressante. On croirait lire des propos de gamins mal élevés de 13 ans qui ne savent plus comment se tortiller pour faire les malins, tout empêtrés qu'ils sont dans leur pré-adolescence.

Quant à Pierre-André Chapatte, il fait montre, dans son édito de hier, d'une touchante naïveté. Je le cite:"La direction de Swissmetal indique qu'elle entend tout de même suivre les recommandations de l'expert indépendant. Prenons-la au mot." Visiblement, M. Chapatte n'a pas encore compris que la principale
tactique de la direction de Swissmetal est le mensonge, la poudre aux yeux, le roulage dans la farine. Mais patience, ces méthodes paient dans un premier temps, mais ça finit toujours par mal finir. Vous verrez que tôt ou tard, il y en a qui se trouveront au centre d'un scandale financier. Oui oui, je sais bien, ça vous fait une belle jambe, Les Boillat du courage, que je dise ça, et pour l'instant, ça ne met pas du beurre dans vos épinards de savoir que c'est vous qui avez raison de résister aux requins. Mais n'oubliez pas que si, la plupart du temps, c'est le plus fort qui gagne, c'est tout de même le petit David qui a tué le gros Goliath!

juin 29, 2006 5:47 PM  
Anonymous Anonyme said...

@un voisin

Merci de nous communiquer quelque chose de valable.

@tous
Laissons ces trolls discuter entre eux, regardons ce qu'il se passe ailleurs concernant la Boillat et venons informer les bloggeurs de ce qui se passe d'important.

juin 29, 2006 5:47 PM  
Anonymous Anonyme said...

@shreck
a force de les emmerder tard la nuit l'uzine 3 a enfin compris qu'il valait mieux te laisser la clé pour bien faire ton boulot de petit chien chien et cela réduira ta facture d'electricité
ben oui le pauvre bientot au chomdu il faut bien gratter a une place tu as raison bravo

juin 29, 2006 5:49 PM  
Anonymous oignon rouge said...

@ Larissa @ Shreck et @ d'autres

tout à fait d'accord d'ignorer les trolls, c'est tellement pitoyable, lâche et petit, si petit, tout petit .... on a discuté de cela plusieurs fois sur le blog depuis longtemps : plus on réagit, plus ils s'en délectent de leur bassesse, de leurs attaques de misère. Ne leur offrons pas ce plaisir !

@ jfbo et @ Karl et @ Shreck et @ ceux qui se battent

Demain a lieu l'AG, nombreuses sont les personnes qui s'y préparent avec beaucoup de sérieux. Ce ne sera pas une partie de plaisir, sûrement pas. On n'ira pas comme à une fête, mais emplis de révolte, de colère. On ne se réjouit pas d'y aller, bien au contraire, je vous le jure.

De participer à cette AG est un acte concret de cette SOLIDARITE qui nous anime depuis 6 mois, depuis que ce blog a été créé, merci Karl, gratitude et profond respect pour ton travail.

Nous ferons tous le maximum demain. Nous serons là, et déterminés malgré tout.

Au-delà de tout espoir, mais DEBOUT.

juin 29, 2006 5:49 PM  
Anonymous Anonyme said...

C'est quoi la différence entre un VRAI et un FAUX Boillat ?

Il n'y en a pas; tous les deux sont des Boillats.

Un sympathisant

(pas de la région et pas tant patriote que ça)

juin 29, 2006 5:50 PM  
Blogger Karl said...

@Grand-mère

Où est-il, l'éditorial de Pierre-André Chapatte?

juin 29, 2006 5:51 PM  
Anonymous Anonyme said...

@expatrié
tu appele cela un blog ton truc la
ennuiant, plus delectable icinous serons de plus en plus nombreux

juin 29, 2006 5:52 PM  
Blogger chtite fourmi said...

Dites les trolls vrais swissmetal faux boillat, simple curiosité, vous les prenez ou vos cours? A l'école du rire ou la idiotstar- académie? Car c'est pas possible de devenir aussi cons et méchants sans se perfectionner....

juin 29, 2006 5:56 PM  
Anonymous bloggeur fou said...

Bonjour tout le monde,

je pense beaucoup à tous ceux qui se préparent pour l'AG de demain et leur souhaite de trouver les mots justes pour exprimenr ce que la plupart d'entre nous a sur le coeur.

Avec la composition actuelle des actionnaires principaux, il faut être bien solide pour leur faire face. Je vous adresse mes encouragements.

Bravo à vous pour votre engagement et merci à tous ceux qui investissent du temps et de l'énergie pour lutter encore.

Que Dieu vous guide et vous protège.

juin 29, 2006 6:01 PM  
Anonymous gromouer said...

Un Boillat, un vrai, et oui.

juin 29, 2006 4:39 PM

Puisque tu piges pas, on va t'aider. Va faire un tour ci-dessous:
http://petites-vacheries.blogspot.com
... et ne reviens que si tu deviens intelligent (dans le sens de "vivre en bonne intelligence", parce qu'en plus tu n'as même pas l'excuse d'être bête.)

Si pour ton malheur point ne vois ce à quoi t'attendre tu te serais. Le pointeur de ta souris sur l'url à toi destiné poseras. En suite bien bravement ladite adresse copieras afin qu'alors te transporter pourras vers l'endroit ou à ton aise t'ébattre pourras. De coller la nécessité sera puis de la touche entrée ou retour useras. Bon voyage et ne reviens pas, point en cet état attendu n'es-tu.

juin 29, 2006 6:02 PM  
Anonymous paddy said...

@gromouer

T'as pas mal à la tête après ça?

juin 29, 2006 6:07 PM  
Anonymous Anonyme said...

@gromouer
tio pas piger plius gorile ici
moins seul comprendre tio

juin 29, 2006 6:12 PM  
Anonymous gplb said...

COMMENTAIRE
Pierre-André Chapatte
SWISSMETAL
A trop tirer sur la corde, elle a fini par rompre
L’intransigeance a eu raison de la médiation. En repoussant à nouveau au début de cette semaine la décision du personnel de la Boillat sur les propositions de l’expert indépendant Jürg Müller, la délégation du personnel a commis l’erreur de pousser à la faute la direction de Swissmetal pourtant connue pour ses interventions intempestives.
Pressée par son assemblée des actionnaires auxquels elle doit rendre des comptes ce vendredi, la direction du groupe soleurois a décidé d’en finir avec une procédure qui s’éternisait.
La médiation de Rolf Bloch prend fin alors même qu’elle commençait à porter ses premiers fruits. L’expert indépendant avait mis sur la table des propositions raisonnables qui, si elles ne donnaient totalement satisfaction à personne, permettaient tout de même de sauver ce qui peut l’être du site de Reconvilier. C’est dire combien cette rupture est regrettable. La direction de Swissmetal rompt la médiation, mais la responsabilité de l’échec doit être aussi mise au compte de la délégation du personnel qui s’est arc-boutée sur une position du tout ou rien au moment où il devenait urgent de s’engager sur un compromis.
Malgré tous les reproches
que l’on peut adresser à la direction du groupe soleurois dans la conduite de ses entreprises et dans la gestion de cette crise, il était utopique de s’imaginer que les rapports de force entre d’un côté le patron et ses actionnaires et de l’autre le personnel allait s’inverser. Ce ne sont ni les employés, ni leurs représentants, ni le syndicat, ni même Rolf Bloch qui tenaient et tiennent encore le couteau par le manche, mais bien Swissmetal. Cette réalité, que l’on peut critiquer, a été sous-estimée à Reconvilier.
Dès le moment où le groupe ne voulait pas se séparer de son site du Jura bernois, c’était un combat perdu d’avance que de s’obstiner à vouloir créer les conditions de son abandon par les Soleurois et sa reprise par d’hypothétiques repreneurs du cru.
L’absence totale de confiance entre les partenaires à laquelle ont conduit les stratégies controversées, grèves, accords non tenus, communication défaillante, coups d’éclats, a rendu extrêmement difficile la recherche d’une entente pour un nouveau départ de la Boillat dans le cadre de Swissmetal. La rupture de la médiation se greffe sur une rupture de la confiance entre la direction et la délégation du personnel dont une partie des membres ont été licenciés. Le maintien des délégués licenciés dans cette commission n’a pas manqué de causer problème. Même si leur engagement pour la Boillat n’est pas en cause, ces délégués licenciés peuvent s’en tenir à une fermeté qui expose les employés sous contrat à des risques pour leur propre emploi. La lassitude aidant, l’unité du personnel de la Boillat a fini par s’effriter. Ce qui n’a pu que faire le jeu de la direction de Swissmetal et l’amener à mettre fin à la médiation.
L’arrêt de la médiation est un mauvais coup pour le personnel de la Boillat et l’avenir du site de Reconvilier.
La direction de Swissmetal indique qu’elle entend tout de même suivre les recommandations de l’expert indépendant. Prenons-la au mot. Mais le rétablissement de la confiance aurait exigé la permanence, dans l’accompagnement des mesures envisagées, de la caution morale d’un Rolf Bloch. Le médiateur ne peut pas changer les plans de Swissmetal, mais cette personnalité était de taille à ne pas laisser faire n’importe quoi. La Boillat perd aujourd’hui cette caution.
Isolé après l’acceptation des propositions de l’expert indépendant par Swissmetal et le syndicat, le personnel se retrouve encore plus seul face à un avenir très incertain. Un gâchis dans ce conflit qui n’en comptait que trop déjà.
Voilà Karl

juin 29, 2006 6:14 PM  
Anonymous bloggeur fou said...

@gromouer,

Je suis allée poster un mot sur votre blog. Bravo pour votre superbe initiative, j'y retournerai!!!

juin 29, 2006 6:15 PM  
Blogger chtite fourmi said...

@ gromouer
C'est Karl qui va perdre des clients si ça continue on rencontre bientôt tous les bloggeurs sur le site des trolls sauf les trolls bien sûr! Bravo pou l'iniciative j'ai bien ris!!!

juin 29, 2006 6:21 PM  
Anonymous paddy said...

Les réflexions de P.-A. Chapatte me laissent perplexe...

Il commence par dire que (...) la délégation du personnel a commis l’erreur de pousser à la faute la direction de Swissmetal(...) puis il développe son texte en s'engageant dans la démonstration inverse.

C'est assez inhabituel de pousser quelqu'un à la faute pour le faire gagner.

Stratégie de type hellwegien ou absence de relecture?

juin 29, 2006 6:24 PM  
Anonymous bloggeur fou said...

@Paddy,

c'est encore plus inhabituel de
"commetre l'erreur de pousser qqn à la faute".

Je croyais jusqu'à maintenant que si on poussait qqn à la faute, c'était volontaire, donc pas une erreur,non!?!

juin 29, 2006 6:31 PM  
Anonymous Anonyme said...

@paddy

oui, tout-à-fait, stratégie pro-Hellweg, mais présentée un peu soft.

La médiation : elle n'apportait de toute façon rien.

sauver ce qu'il reste de l'entreprise : une Boillat à 60 personnes dans un premier temps et qui disparaît ensuite

juin 29, 2006 6:35 PM  
Anonymous bloggeur fou said...

Je crois surtout que Chappatte dit n'importe quoi pour remplir sa page, sans avoir à chercher plus loin

juin 29, 2006 6:39 PM  
Anonymous gromouer said...

@chtite fourmi

... si ça peut décharger Karl, ce serait bien, mais si d'aventure il se retrouve tout seul avec les baveux, ce serait dommage. Cependant , cet espace magnifique devrait se peupler de trolls et baveux ou trolls-baveux, puisque leur principal grief est de sentir incompris ici. Je me trompe?

Youhou les baveux!!

C'est ici quue vous pouvez vous épanouir. C'est vrai qu'il est déjà passé l'heure de troller au bureau. A demaiiiin (on dit vers 11h et vers 16h30 ? OK?)

juin 29, 2006 6:40 PM  
Anonymous Anonyme said...

L'interview de Jürg Müller dans Work http://www.workzeitung.ch/tiki-read_article.php?articleId=360

juin 29, 2006 6:51 PM  
Anonymous Grand-mère said...

Merci gplb pour la réponse à Karl.

Je ne crois pas que Chapatte dise n'importe quoi pour remplir sa page. Je pense plutôt qu'il a un tel souci d'objectivité que parfois ça tombe à côté et que ça ne veut plus dire grand-chose. Il devrait se souvenir qu'un édito, c'est pas fait pour donner tantôt un coup à gauche et tantôt un coup à droite, ça perd en crédibilité et les lecteurs n'y comprennent plus grand'chose.

juin 29, 2006 6:55 PM  
Anonymous expatrié said...

"a commis l’erreur de pousser à la faute"

Ah ouais, très fort... ça c'est de la prose.

"Le maintien des délégués licenciés dans cette commission n’a pas manqué de causer problème."

ça c'est de la logique imparable.

C'est un peu comme si on assassine quelqu'un et qu'on lui reproche de mourir.

Quand je serai sénile, j'écrirai des éditos chapattiens, ça doit pas trop tirer sur les neurones...

juin 29, 2006 7:02 PM  
Anonymous paddy said...

@expatrié
oui mais bon mais enfin non voilà, j'veux dire. Tu ouas c'que j'entends hein?

juin 29, 2006 7:06 PM  
Anonymous bloggeur fou said...

L'interview de J.Müller montre, il me semble, qu'il a vraiment bien compris les problèmes présents. A une question, il donne la réponse qui pourrait résumer tout le reste:

INCOMPETENCE

et même si on le savait déjà ici, il faut espérer que les actionnaires eux,même puissent en faire le constat.

Encore une fois tout de bon pour demain.

juin 29, 2006 7:15 PM  
Anonymous Anonyme said...

C'est quoi cette Boillat à 320 personnes ? Pour rappel ou même pour information, nous étions 454 ou 457 en l'an 2000. Le parc de machines a depuis encore augmenté. Dans la conjoncture actuelle et avec une direction qui n'est pas barjo, nous serions de nouveau dans ces chiffres.

Un licencié.

juin 29, 2006 7:21 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ bloggeur fou

C'est la raison de la haute confidentialité du rapport.

Il y a-t-il possibilité, par la justice, de rendre publique se rapport ??? Les deux parties de la médiation on accepter M. Müller pour ce mandat, la moindre des choses est qu'il justifie son travail par la publication de ce rapport. De plus, pour ettayer les directives qu'il a proposé, il ne peut que les argumenter par la base de son expertise. Je n'aime cette politique du secret.

juin 29, 2006 7:29 PM  
Anonymous Anonyme said...

Il faut proposer la canditature de Chapatte à la distinction des "Champgnols"

juin 29, 2006 7:31 PM  
Anonymous Ginette said...

Un nouveau sport a fait son apparition à la Boillat. Il se nomme délation. Les nouveaux petits chefs qui vont baver après être monté en grade ou justement pour grader. Ce nouveau régime n'a rien à envier à celui de Ceaucescu ou de Pinochet. Il y avait le bolchévisme et maintenant c'est le Bolsévisme. Parfois l'histoire rattrape les dictateurs ne l'oublions pas.

juin 29, 2006 7:31 PM  
Anonymous Anonyme said...

Ce texte de Work mériterait une traduction et une diffusion... Je n'ai pas le temps mais...

juin 29, 2006 7:49 PM  
Anonymous Anonyme said...

Ce texte de Work mériterait une traduction et une diffusion... Je n'ai pas le temps mais...

juin 29, 2006 7:49 PM  
Anonymous Anonyme said...

Dis Shreck.... le mieux c'est que tu lises quelques bouquins en attendant... parceque là toutes tes fautes grossières dant tes messages ça en devient une honte pour les cultivés qui se battent pour la Boillat.

juin 29, 2006 8:05 PM  
Anonymous expatrié said...

@Shrek
Tu vas voir la prochaine étape trollienne c'est jouer Shrek contre expatrié... On s'insulte un p'tit coup pour leur faire plaisir?

Allez je commence:

"oauis et pis t a u mis ouu l pognon avce ta grosse begnole tout neuve"

:-)

juin 29, 2006 8:16 PM  
Blogger chtite fourmi said...

@ anonyme 8:05
Ah ben non là c'est pas du jeux tricheur tu t'es trompé de blog! Ici c'est celui de Karl! Celui des trolls c'est l'autre..Pas doués ces trolls!!! Faut tout leur dire...

juin 29, 2006 8:17 PM  
Blogger chtite fourmi said...

Mais il est pire qu'un morpion ce troll!!!!!!

juin 29, 2006 8:25 PM  
Anonymous Anonyme said...

Je sais que c'est dure, mais ne répondons plus aux provocs même les plus méchantes (anonyme 0805)
Laissons-les hurler leur haine et ne nous abaissons pas à leur niveau.

juin 29, 2006 8:27 PM  
Anonymous Anonyme said...

Shreck qui multiplie les fautes d'orthographe

juin 29, 2006 8:28 PM  
Anonymous Anonyme said...

Vous voulez pas faire une petite manif ? peut-être que vous serez une centaine cette fois :-))))

juin 29, 2006 8:32 PM  
Anonymous Anonyme said...

Article de Work: la traduction automatique de Babel Fish donne ceci:

work : Le Swissmetal a cassé la médiation avec le personnel et des syndicats sur l'avenir des Boillat. CEO Martin Hellweg veut-il provoquer une autre grève, afin qu'il puisse fermer des Reconvilier ?

Juerg Mueller : Je ne vois pas cela. Le Swissmetal nécessite les Boillat - elle apporte normalement les bons résultats dans le groupement de sociétés. La manière lumineuse le dit, elle transpose maintenant la stratégie proposée par le Mediator Rolf Bloch et moi .

W : Comment paraît-il celui ?

JM : J'ai recommandé d'ajuster encore si possible beaucoup des 111 collaboratrices et collaborateurs congédiés aussi ramener la plupart des cadres, apporter encore suffisant de la matière première après des Reconvilier , soulever la production et nommer un directeur de travail local .

W : Comment doit-il le personnel sur compter ? Le Swissmetal menace, ment, congédie, casse depuis deux ans toutes les promesses.

JM : La confiance s'est perdue. Autour Rolf a apporté Bloch les Begleitgruppe des représentants des partenaires sociaux au jeu. Elle doit veiller à ce que la stratégie décidée soit aussi transposée.

W : Ne vous rend-il pas méfiants qu'aujourd'hui, la manière lumineuse dit, votre stratégie est déjà toujours sa été et il entraînera à tout prix cette vieille stratégie ?

JM : Ce que nous avons atteint maintenant, n'est pas identique au plan de manière lumineuse. Aussi autour les Begleitgruppe.

W : Que empêche-t-il la manière lumineuse aussi de négliger les Begleitgruppe , ainsi comme les négociations interrompt aujourd'hui ?

JM : On ne peut pas l'empêcher juridiquement . Mais cela ferait quand même attention quelques sensation négative. Mais un fait fondamental je devais aussi déclarer les "Boillats" : Les personnels ne décident pas en Suisse de la stratégie industrielle. Ce concerne respectivement seulement le conseil d'administration la direction. C'est justement le point : Si les "Boillats" avaient eu à prendre part à la conversation, cela de tout ne serait pas arrivée. Ils savent mieux, ce qu'il faudrait faire . Si je fais un assainissement, je parle toujours en détail avec les employés. Ils ont le savoir. Mais l'expérience allemande me montre aussi que la solution paritaire dans les conseils de surveillance n'est pas une bonne manière. Il a pour conséquence que toutes les affaires importantes sont négociées à l'extérieur des conseils. Il serait bon de trouver un instrument , pour garantir que le savoir-faire et les idées des personnels coulent dans les décisions. Si le syndicat invente un tel instrument à des Unia, je participe.

W : Ainsi, la lutte entière aurait-elle été empêchée ?

JM : Peut-être. Il est industriellement logique de n'avoir une fonderie dans que le petit Swissmetal-Gruppe . Où celui ce n'était pas mon thème doit être. Il est logique de l'avoir là , où la nouvelle presse est. Cela aurait aussi pu être dans les Reconvilier. Mais comme dit : Je ne devrais pas examiner la stratégie elle-même. Seulement leur transposition.

W : Que avez-vous trouvé ?

JM : Il était économiquement complètement absurde de congédier 111 personnes , quand les livres de commande étaient randvoll sur beaucoup de mois dehors. Il était faux de congédier les cadres , car ils ont garanti la production, l'assurance de la qualité, le contact de client. Le transfert de la fonderie est une absurdité. Il y aura une nouveaux. Et la communication - m'a rencontré si légèrement jamais.

W : La manière lumineuse parle de grève.

JM : Ach que. Un tiers de la capacité, manque lui a donné clairement peu matière première, différents fours n'a pas été soulevé trop.

W : Et les clients viennent dans une urgence. Il s'agit des centaines des postes de travail.

JM : De clients aucun des deux côtés ne s'est inquiété. Chaque jour ils deviennent moins.

W : Un licenciement collectif ne prouve-t-il pas pour des livres de commandes pleins que la manière lumineuse actionne le démontage des Boillat ?

JM : Ils posent la question de savoir s'il y a un plan secret. J'ai examiné cela dans un deuxième rapport et ne pouvais pas trouver de preuves pour cela.

W : Qu'est-il alors ?

JM : Que dire, je pense toutefois, la raison était déagréablement une incompétence.

W : Le Boillat-Produktion manière lumineuse n'est-il pas peu importe, parce qu'il poursuit du reste le plan d'acheter et de vendre alors coûteux les Swissmetal-Gruppe quelques entreprises ? Un personnel rebel dérange là seulement.

JM : Ils peuvent considérer cela comme une possibilité. Je n'ai pas trouvé pour cela de preuves.

W : Il expliquerait au moins qu'il décide et veut une augmentation de capital en même temps une fin rapide dans les Reconvilier vendredi.

JM : Le temps est devenu étroit pour tous. Le personnel devrait comprendre cela. La manière lumineuse ne vendra pas seulement les Boillat, peu importe ce que les anciennes personnes de conduite disent. Et chaque semaine qui passe sans l'union, détruit 20 postes de travail potentiels. J'ai parlé avec beaucoup de collaborateurs. La majorité exige la tête de manière lumineuse. Mais une majorité veut aussi travailler. Ces hommes ont besoin du salaire. La seule chance est notre stratégie. Si les "Boillats" prennent de nouvelles mesures de lutte, leur usine est morte.

W : Mais faut-il exiger les "Boillats" se livrer à manière lumineuse ? Ils ont au moins quelques bonnes raisons d'attendre le démontage industriel de lui.

JM : Quelle autre possibilité y a-t-il ? Cette histoire laisse un arrière-goût très amer.

juin 29, 2006 8:32 PM  
Anonymous Femmes en colère said...

Petit rappel à ceux et celles qui ont envie :

dimanche matin à 10h au restaurant de la Gare à Reconvilier, vous êtes tous les bienvenus (sauf les trolls) à une séance de travail

Cette séance à pour but d'organiser une marche dans les rues de Reconvilier tous les jours de la semaine prochaine

L'ESPRIT de la Boillat souffle encore sur la Vallée !

juin 29, 2006 8:37 PM  
Blogger Karl said...

@Anonyme de 8:05pm

En tout cas, si Shreck veut améliorer sa culture, ce n'est pas dans votre bilbiothèque qu'il viendra puiser.

Dans votre message, il y a, en comptant gentil, 3 fautes. Heureusement, donc, qu'il n'y a pas que des gens cultivés, comme vous, qui se battent pour la Boillat ;-P


@Anonyme de 8:20pm

Sans vouloir vous décevoir, je pense que le jury de la Soruis d'or était composé de personnes ayant des raisonnements plus élaborés que le votre. D'ailleurs, selon le grand schtroumpf...

juin 29, 2006 8:48 PM  
Anonymous Anonyme said...

la manière lumineuse des cons pour nous prend...

aber ach! on ne peut rien faire...

juin 29, 2006 9:02 PM  
Anonymous expatrié said...

À propos d'expert...

une petite anecdote donnée pour authentique dans je ne sais plus quel bouquin et que je vous livre de mémoire:

Dans une fabrique de voiture (splendides limousines à 4'000.-), les ingénieurs rencontrent des problème avec un nouveau modèle: il y a des fuites autour du pare-brise. Séance de crise, on affûte les cerveaux, on réfléchit, on modélise... on suggère quelques changements.. nada, nitchevo, bernique, les problèmes d'étanchéité persistent...

On décide alors de faire appel à un ("tadzaaaam!") EXPERT !

L'Expert expertise, rien... Si, juste une chose: il s'aperçoit que certains modèles ne rencontrent pas les mêmes problèmes et que ces modèles sont toujours fabriqués au mêmes heures, les mêmes jours de la semaine.

On ne tarde pas à s'apercevoir qu'en fait, c'est le fruit du travail d'une seule et même équipe de monteurs. L'Expert observe (sans webcam) le travail de cette équipe et ne tarde pas à s'apercevoir qu'elle ne suit pas les instructions de montage, telles que décrites dans les documents des OberSchtroumpfFührerGrossKopf d'ingénieurs...

L'Expert s'approche alors de l'un de ces manoillons récalcitrant et lui fait remarquer qu'il ne suit pas les procédures.

Le gars répond: "ouais, ouais, je sais..."

L'Expert demande alors la raison de cet écart.

La réponse le laisse pantois:

"Parce que si je fais comme c'est écrit que je dois faire, il y aura des fuites autour du pare-brise"

CQFD

juin 29, 2006 9:11 PM  
Blogger larissa said...

@ tous

On ma dit de la fermer, je la ferme,je vous souhaite quand même une bonne continuation pour la suite.

juin 29, 2006 9:15 PM  
Anonymous dernière ligne droite said...

@ larissa

depuis quand t'obéis ? on ne te connaît pas sous cet angle

il n'est pas question que tu te taises

allez, trouves nous une belle chanson et reviens vite !

juin 29, 2006 9:20 PM  
Anonymous Anonyme said...

L'évenement syndical 28.06.06

«La Boillat tournera avec plus de 200 personnes»

Fabienne Blanc-Kühn s’exprime sur les critiques formulées contre Unia.

• Après la dernière séance du groupe de médiation, le jeudi 15juin, Unia a immédiatement indiqué que les mesures proposées par l’expert Jürg Müller devaient «être mises en œuvre». Le syndicat annonçait aussi qu’il se montrait optimiste quant à une rapide solution du conflit à Reconvilier. Pour sa part, la délégation des travailleurs estimait que les propositions de l’expert ne garantissaient pas la pérennité de l’usine, alors que son carnet de commandes était plein. Puis, lundi 19 juin, en assemblée, le personnel a décidé de ne rien décider et de se donner un délai pour réfléchir aux propositions issues de la médiation et pour éventuellement faire des contre-propositions.
Suite à la séance de médiation du jeudi 15 juin, après le communiqué d’Unia du même jour et suite à l’assemblée du lundi 19 juin à laquelle ont participé Fabienne Blanc-Kühn et Renzo Ambrosetti pour Unia, le syndicat a été très vivement critiqué. Fabienne Blanc-Kühn a accepté de répondre à ces reproches.

>> Est-ce vrai que Unia a utilisé les propositions de l’expert pour tenter de se sortir au plus vite de ce conflit qui aurait assez duré ?

- Le mandat de l’expert ne porte pas sur une analyse de la stratégie industrielle de M. Hellweg mais bien sur les conditions nécessaires au redémarrage de là production. Unia a accepté d’entrer en matière, c’est-à-dire de prendre comme base de négociation les propositions de M. Jürg Müller, car elles corrigent une partie du dysfonctionnement de l’usine et évitent ainsi une fermeture du site. Par exemple en réengageant une partie du personnel licencié, dont la moitié des 21 cadres, en livrant la matière première, en désignant un chef de la production issu de l’usine de la Boillat, le tout permettant d’assurer le maintien de la fonderie à Reconvilier pendant plusieurs années. Le bon déroulement de ce processus sera placé sous la houlette d’un groupe de suivi chargé de valider chaque étape de la réalisation. Ces différentes propositions montrent que la direction de Swissmetal a dû reculer. Le rôle du syndicat est de mettre en place toutes les mesures permettant à ses membres de sauvegarder leurs intérêts, donc leur emploi. Unia s’est engagé dans ce sens ces cinq derniers mois. Accepter d’entrer en matière sur les propositions de M. Jürg Müller est motivé par le contenu réaliste de ces propositions, et non pas par la pendule qui tourne.

>>La plupart des employés semblent convaincus que l’objectif d’Hellweg est de ne conserver que 60 emplois à Reconviller.

- Cette hypothèse a été évoquée devant l’expert lors de l’assemblée du personnel. Sa réponse était claire: La Boillat tournera avec plus de 200 personnes. Le syndicat Unia maintiendra son objectif de départ: le plus d’emplois possible à la Boillat.

>> Vous ne répondez pas: Unia a-t-il cherché à mettre un terme au conflit ?

- Notre but de départ était le maintien des postes de travail à la Boillat.
Nous avons cherché des solutions pour atteindre ce but. Les propositions de l’expert constituent une base dans ce sens. Il y a lieu d’entrer maintenant en négociations et de faire en sorte que le personnel retrouve des conditions de travail correctes. Cinq mois ont passé. Beaucoup de temps perdu à cause des volte-face et attaques continuelles de la direction de Swissmetal, qui ont miné la confiance du personnel. Celui-ci maintenant se méfie de toute annonce de la direction. Mais c’est bien le personnel qui décidera de la suite qu’il entend donner pour mettre fin à ce conflit.
De manière plus générale, le syndicat a pour devoir de soutenir ses membres lorsque les emplois de ceux-ci sont en danger et de les conseiller dans les mesures de lutte à prendre. Mais, en parallèle, le syndicat a aussi le devoir de trouver des solutions pour mettre un terme au conflit. Le choix de l’issue se fait en concertation avec le personnel. Dans le cas de la grève de la Boillat, le syndicat Unia n’a pas été consulté sur l’opportunité d’entamer une grève en janvier dernier. Mais il a été présent tout au long du mouvement pour mettre en place une plate-forme de négociation. Le syndicat Unia n’a jamais pris de décision engageant le personnel sans le consulter par assemblées générales du personnel. Cette démocratie dans la lutte ne doit toutefois pas interdire au syndicat de dire ce qu’il pense. Quand nous avons estimé que poursuivre la grève n’apportait plus rien, nous l’avons dit. Quand nous pensons que l’expert a formulé des propositions intéressantes pour le personnel, nous le disons. Mais, en fin de compte, ce sont les salariés, licenciés ou pas, qui décideront.

>> Il est reproché à Unia de présenter le réengagement de plusieurs dizaines de personnes comme une victoire, alors que cette décision a été prise de façon unilatérale par Swissmetal qui propose par ailleurs des contrats contraires à la CCT...

- Que des personnes licenciées, dépendantes d’un emploi à Reconvilier, soient réengagées par Swissmetal représente un recul dans les manoeuvres de la direction de Swissmetal. Ces réengagements prouvent la fausse analyse de l’entreprise, attestent que le travail ne manque pas et confirment que ces licenciements n’étaient rien d’autre que des représailles. Sur la question des contrats individuels, il est clair qu’ils doivent respecter la convention collective des machines. C’est pour cette raison que nous sommes intervenus auprès de Swissmem, afin que l’association patronale exige de son affilié le respect de la convention collective. Nous persistons dans cette demande. Si le syndicat doit veiller à ce que ses membres respectent la CCT, l’association patronale Swissmem doit faire de même avec le sien.

>> Des appels à la démission d’Unia circulent parmi les milieux qui soutiennent la Boillat. Comment prenez-vos la chose ?

- Un appel à la démission du syndicat a été lancé par une initiative individuelle. Cet appel, adressé directement à certains de nos membres, en a choqué plus d’un. D’abord parce que nos membres ont signé la pétition de soutiens aux travailleurs et travailleuses de la Boillat; leur adresse a ensuite été utilisée à d’autres fins. Choqués aussi, car cette initiative tente de jeter le discrédit sur le syndicat en attaquant personnellement, et souvant anonymement, non seulement des syndicalistes mais aussi des membres qui soutiennent publiquement les positions défendues par Unia. Ces attaques sournoises disqualifient le mouvement entamé par le personnel de la Boillat. Le syndicat Unia ne s’est jamais défilé et a participé à toutes les assemblées régulièrement tenues même si des divergences de vue devaient apparaître.
J’ajouterai encore que ces critiques ne visent qu’à affaiblir le mouvement syndical et que nous observons des alliances surprenantes entre les forces extêmes des mouvements politiques.

>> Et maintenant ?

- Unia reste présent aux côtés de ses membres, intervenant en leur nom et les défendant tant sur le plan des négociations que sur le plan juridique. Avec un seul but: maintenir le plus possible d’emplois à la Boillat. Car les travailleurs ont droit à un emploi.
Les commissions d’entreprises ont souhaité pouvoir formuler des contre-propositions à celles de l’expert. Je souhaite qu’elles soient applicables rapidement et qu’elles reçoivent l’aprobation du personnel.

juin 29, 2006 9:24 PM  
Anonymous blazydesbois said...

bonjour chers gens... excusez mon intervention mais j'écoute actuelement une émission qui me fait tellement penser à votre combat.

c'est l'histoire d'une usine ou plutôt d'ouvriers en lutte dans les années 70.
Très sympathique et merveilleuse...

n'hésitez pas... cela vaut la peine...

http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=508

PS: Ne soyez pas effrayé a la vue du titre... je vous assure que cela vaut la peine d'être écouté.$

meilleurs salutation à vous... pleines de fautes d'orthographe

juin 29, 2006 9:29 PM  
Anonymous expatrié said...

ben non BKassine... c'est pas les adresses des signataires de la pétition, mais celles d'une déclaration de soutien qui n'est rien d'autre qu'une "initiative individuelle"...

S'il y avait d'ailleurs un peu plus d'initiatives institutionnelles on serait quitte de se confier à ces maudits individus incon(troll)ables, n'est-ce pas?

C'est vrai que c'est bien compliqué tout ça, cette démocratie, ces n'importe qui qui l'ouvrent à tout va, c'est empêcheurs de doooormir...

Au passage, je n'ai toujours pas eu de réponse aux questions posées...

juin 29, 2006 9:32 PM  
Anonymous shreck said...

@ dernière ligne droit

C'est sur mon conseil qu'elle ne va pas répondre aux provocations de certaines personnes peut scrupuleuses.
Larissa est une femme formidable ouverte, pleine de gentillesse et qui sait écouter les autres.
Avoir des paroles aussi mauvaises que cet anonyme est inadmissible, je ne traite pas sa femme , ou pire encore sa mère de prostitué ou je ne sait quoi d'autre.

Karl je te demande de suprimer ce post qui est a mon avis pas dans ton étique.

@ anonyme

Franchement vous me répugnié, par votre méchansté.
vous me faite vomir, je pense que je ne posterai plus non plus pour ne pas être atteint par cet fange...beeerk

@ larissa

Ne te laisse pas atteindre pas ces personnes, tu vaut mille fois plus que ces cancrelats pour ne pas dire autre chose.

Je t'embrasse

shreck vou salue du bord de son marais

juin 29, 2006 9:40 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ L’événement syndical,

Bien ; Swissmetal a au moins eu peur d’une vingtaine «d’agitateurs» ici le syndicat dit qu’il n’y a qu’une seule personne qui est responsable… alors que moi, qui ai signé, je n’ai pas eu droit à l’utilisation à d’autres fins de mon adresse…

Non mais, c’est fou… ce que je peux être jaloux, il y en a qui y on eu droit et moi pas !!!

juin 29, 2006 9:45 PM  
Anonymous Grand-mère said...

Il faut vraiment s'accrocher pour comprendre ces traductions automatiques. C'est quoi "la manière lumineuse" ??? Je crois que je vais chercher le texte tautau, ça sera tout aussi compréhensible !
A part ça, vous avez vu Temps présent ce soir? A Zoug, paradis fiscal par excellence, prospère une multinationale propriétaire de mines de charbon en Colombie. Avec l'aide de bandes paramilitaires et la bénédiction de l'armée régulière, ils ont chassé de leurs terres des centaines de familles indiennes; ils ont assassiné quelques membres de chaque famille, jeunes gens, femmes, enfants, pour être bien compris sans doute... Voilà. Et qui ira demander des comptes aux responsables de Glencore ? Nos chères autorités fédérales diront-elles toujours qu'elles ne peuvent rien faire ? Jusqu'où laisserons-nous aller la turpitude ? LA REVOLUTION, vous dis-je, c'est ça qui leur pend au nez à tous ces vautours. Martinasse pourra toujours aller se réfugier en Colombie quand il aura le feu aux fesses.

juin 29, 2006 9:45 PM  
Blogger Karl said...

@Shreck

Le message anonyme de 8:20pm a été supprimé. Il est vrai que les propos concernant Larissa sont vraiment déplacés, et qu'une mauvais lecture de ma part m'avait empêché d'y faire suffisamment attention.

Merci pour votre compréhension.

@Larissa

Mes excuses... Et n'hésitez pas à nous dire ce que vous avez à dire ;-)

juin 29, 2006 9:45 PM  
Anonymous blazydesbois, un sale gauchiste altermondialiste qui se marre en lisant ta prose!!! said...

@2006 5:11 PM

bin dis... c'est plein d'intelligence tout cela!

Heuuuuu... tes congés payés, qui a lutté pour que tu les obtiennes?

Toujours aussi risible...............

allez... va demander de l'aide à blocher et ces sbires libéraux... Tu as ma fois déjà oublié la lettre des UDC par rapport a ton problème... Que la mémoire peut-être courte....

juin 29, 2006 9:49 PM  
Blogger Rensk said...

@ Grand-mère,

J’ai aussi eu autant de peine que vous à lire la pseudo traduction automatique, je vais donc faire ce boulot bénévolement (pour ceux qui croiraient que je vais toucher aux fonds) car une foi lu en allemand je pense qu’il est intéressant de l’avoir dans notre langue. A+

juin 29, 2006 9:57 PM  
Anonymous expatrié-le-méchant-aux-initiatives-individuelles said...

@grand-mère
La "manière lumineuse" c'est "Hellweg" en traduction techno-automatique... remarquez qu'en traduction conseil fédéralesque ou unianianiesque c'est carrément la même chose

:-)

juin 29, 2006 10:01 PM  
Anonymous Grand-mère said...

Ha Ha Ha, la manière lumineuse = Hellweg. J'aurais dû y penser ! Manière lumineuse...c'est à hurler de rire! En tous cas, si les actionnaires prennent la peine de lire le rapport de l'expert, la manière lumineuse va s'éteindre aussi sec, sa gestion étant qualifiée de totalement absurde économiquement. Mais ça, il n'a avait pas besoin d'expert pour le découvrir. Il y a bien longtemps que tous les gens sensés qui ont suivi les péripéties de La Boillat le savent et le clament haut et fort. Mais il n'y a de pire sourd qui ne veut pas entendre. Et là, c'est à hurler de rage.

juin 29, 2006 10:10 PM  
Anonymous Grand-mère said...

J'oubliais: je pense bien fort à ceux qui iront à l'AG. et j'aimerais pouvoir leur transmettre plein d'énergie.

juin 29, 2006 10:18 PM  
Anonymous shreck said...

@ karl

merci mon ami!

shreck te salue du bord de son marais

juin 29, 2006 10:30 PM  
Anonymous Zorro said...

@ celles et ceux de l'AG de demain:

Zorro n'arrivera pas... à libérer la Boillat de ses prédateurs.
Zorro n'arrivera pas non plus à éradiquer les trolls de ce blog.
Zorro a momentanément perdu son chapeau, son masque, sa cape... et son cheval. C'est sûr c'est un coup de Sentier Lumineux...
Mais Zorro possède encore des tonnes d'énergie positive qu'il vous envoie illico presto!
Tchao et BON COURAGE pour vendredi 30 juin.

juin 29, 2006 10:49 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ anonyme 8:20
Tu viens d'atteindre le point le plus bas sur l'échelle des pauvres types,ta vie sexuelle ne doit pas être enviable! On peut troller pour x raisons mais là ça dépasse les limites! Je suis un homme et galanterie et respect des femmes font partie de mon éducation même si comme tout homme il m'arrive de faire des paisanteries bien macho par légèreté, ce que tu as publié est indigne et fait honte à tous les mecs...Merci à Karl d'avoir éliminé cette horreur!

juin 29, 2006 11:05 PM  
Anonymous oignon rouge said...

@ Larissa

j'ai quitté le blog et je ne sais pas ce qui a été écrit.

mais apparemment c'était une fois de plus répugnant.

Larissa, tu es une femme formidable, et je t'embrasse de tout mon coeur.

juin 29, 2006 11:17 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ ceux qui vont à l'AG, l'interview de Work est une mine d'or, Jürg Müller parlant carrément d'incompétence concernant SM pour la gestion de la crise à Reconvilier.

Mentionnez ses propos et lisez quelques extraits en demandant des explications aux membres du conseil d'administration sur ces propos d'un expert neutre...

juin 29, 2006 11:28 PM  
Anonymous bloggeur fou said...

"Erreur,non-sens et incompétence"


Le médiateur Rolf Bloch l'avait engagé pour examiner Swissmetal:maintenant,l'expert J.Müller s'exprime en clair.

Par Oliver Fahrni


work:Swissmetal a rompu la médiation avec les employés et le syndicat.Le CEO M.H veut-il provoquer la prochaine grève afin de pouvoir fermer Reconvilier?

Jürg Müller:Je ne vois pas ça.SM a besoin de le Boillat-normalement,elle rapporte les bons profits au groupe.M.H dit qu'il veut maintenant mettre en application les propositions du médiateur Rolf Bloch.


w:De quoi ont-elles l'air?

J.M:j'ai recommendé de réengager autant d'employé(e)s licencié(e)s que possible,de reprendre la plupart des cadres,de fournir à nouveau le matière brute en suffisance, d'augmenter la production et d'engager un directeur(Werkleiter) d'usine local.


w:Comment est-ce que le personnel pourrair s'y fier?SM menace,ment,licencie romp tout dialogue depuis deux ans.

J.M:La confiance est perdue.C'est pourquoi R.Bloch a proposé le groupe d'accompagnement comme représentants des partenaires sociaux. Il devrait veiller à ce que la stratrégie définie soit appliquée.


W:Est-ce que vous ne vous méfiez pas de ce que M.H dise aujourd'hui que votre srtatégie a toujours été la sienne et qu'il veuille faire passer cette ancienne stratégie à tout prix?

J.M:ce que nous avons atteint aujourd'hui n'est pas identique au plan de M.H.Aussi à props du groupe d'accompagnement.


w:Qu'est-ce qui empêche M.H d'ignorer aussi le groupe d'accompagnement comme il rompt aujourd'hui la négociation?

J.M:juridiquement,on ne peur pas l'en empêcher.Mais ça donnerait pourtant un image négative.Mais je dis aussi expliquer une chose fondamentale aux Boillats: en Suisse,le personnel ne participe pas aux décisions sur la stratégie industielle.C'est du seul rsesort du conseil d'administration et de la direction.


w:c'est précisément le point:si les Boillats avaient pu en discuter, rien de tout ça ne se serait passé.Ils savent mieux ce qui devrait être fait.

J.M:lorsque je fais une restructuration, je discute toujours en détail avec les travailleurs.Ils ont la connaissance.Mais l'expérience allemande me montre que la solution paritaire dans les conseils d'administration n'est pas un bon moyen.Ca conduit à ce que tous les points importants de l'entreprise sont discutés en dehors du conseil.Ce qui serait bien serait de trouver un instrument pour assurer que le savoir-faire et les idées des employés aient une influence dans les décisions.Si le syndicat Unia découvre un tel instrument, je suis là.


w:tout ce combat aurait-il ainsi été évité?

J.M:peut-être.c'est industriellement logique, dans un petit groupe comme SM de n'avoir qu'une seule fonderie.Dire où est sa place n'était pas ma charge,. C'est logique qu'elle se trouve là où est la nouvelle presse.Ca aurait aussi bien pu être à Reconvilier.Mais comme je l'ai dit: je n'avais pas à vérifier la stratégie en soi. Seulement l'application.


w:qu'avez-vous conclu?

J.M:c'était économiquement totalement absurde de licencier 111 personnes alors que le carnet de commandes était plein jusqu'au bord pour pour de nombreux prochains mois.C'était faux de licencier les cadres qui assuraient la production, l'assurance de qualité et le contact avec la clientèle. Le transfert de la fonderie est un non-sens.On en donne une nouvelle. Et la communication-je n'avais encore jamais vu ça.


w:M.H parle de grève perlée.

J.M:Ach was. Il manque clairement un tiers des capacités, ily a trop peu de matière brute, plusieurs fours ne sont pas mis en service.


w:Et les clients sont dans le besoin.Là,il s'agit de centaines de places de travail.

J.M:au sujet des clients il n'y a pas de mystère. Chaque jour ils seront moins nombreux.


w:Un licenciement massif alors que ls carnets de commande sont pleins ne signifie-t-il pas que M.H organise le démontage de la Boillat?

J.M:vous me demandez si il y a un plan secret.J'ai examiné ça dans un second rapport et je n'ai pu trouver aucune preuve à cela.


w:Qu'est ce qu'il se passe,alors?

J.M:c'est désagréable à dire,mais je crois que le fondement est l'incompétence.


w:M.H n'est-il pas indiférent à ce que produit la Boillat parce que,de toute façon, son plan est d'acheter quelques entreprises et de vendre ensuite chèrement le groupe SM? Une révolte des employés gêne alors seulement.

J.M:vous pouvez considérer que c'est une possibilité. Je n'ai trouvé aucune preuve à ce sujet.


w:ça expliquerait toutefois qu'il propose vendredi une augmentation de capital et qu'il veuille en même temps une fin rapide à Reconvilier.

J.M:le temps est devenu court pour tous.Le personnel devrait le comprendre.M.H ne vendra pas la Boillat seule,quoiqu'en dise les dirigeants précédents.Et chaque semaine qui passe sans conciliation détruit 20 places de travail potentielles.J'ai parlé à beaucoupde travailleurs. La plupart réclame la tête de M.H.Mais la plupart veut aussi travailler. Ces gens ont besoin d'un salaire.La seule chance est notre stratégie.Si les Boillats reprennent un nouveau combat de masse,leur usine est morte.


w:mais, est-ce exiger trop des Boillats qu'ils se livrent à M.H?Ils ont quand même quelques bonnes raisons de s'attendre de sa part au démontage industriel.

J.M:quelle autre possibilité y a-t-il?Cet histoire laisse un arrière-goût très amer.



Voilà, c'est ce que j'ai pu faire de mieux(ou de moins pire!) à partir de mes connaissances d'allemand et de dactylo.

Si des braves veulent corriger,c'est merci d'avance!

juin 29, 2006 11:36 PM  
Blogger Karl said...

@Rensk

Ais-je bien compris? Proposez-vous de traduire l'interview de Jürg Müller? Si tel est le cas, je vous prie de me le signaler, et même de me mailer le résultat, que j'utiliserai sur le blog. Sinon, Karl va traduire ;-)

Merci à tous pour vos commentaires!

juin 29, 2006 11:37 PM  
Anonymous bloggeur fou said...

D'habitude, je relis avant de poster pour corriger au moins quelques fautes, mais là, c'était un peu long et c'est maintenant que je constate le désastre dans toute son ampleur. Désolée!

D'un autre côté, c'est toujours mieux que ce dont Martinou est capable en français. Je me console comme je peux!

Bonne nuit,et qu'elle porte conseil à ceux qui seront sur le front demain.

juin 29, 2006 11:57 PM  
Anonymous A+ said...

J’ai peut-être du retard à l’allumage mais il me semble d’avoir lu à quelque part que le travail de l’expert est payé par SM et la confédération. Ne peut-on pas exiger que le rapport soit rendu public ? Cas échéant qui est à même de faire la démarche ?

Concernant les trolls, j'ai dû me faire violence pour ne pas répondre à leurs posts. Voici une citation que j'ai mis en pratique :

« Il n’est réplique si piquante que le mépris silencieux »
Montaigne

juin 30, 2006 12:12 AM  
Blogger Rensk said...

Bien, j’ai essayé de garder le sens de ce qui a été écris dans Works, je n’ai pas utilisé de traducteur mais j’ai fais gaffe pour y garder l’esprit ! Je n’ai pas pu m’empêcher d’y mettre 2 remarques entre parenthèses !


Le médiateur Rolf Bloch l’a engagé pour faire une radiographie de Swissmetal: maintenant l’expert Jürg Müller parle franchement, clairement. De Olivier Fahrni.

Work : Swissmetal a rompu la médiation avec les employés et les syndicats concernant l’avenir de la Boillat. Matin Hellweg, le CEO ne chercherai-t-il pas a provoquer une nouvelle grève pour pouvoir fermer Reconvilier ?

J. Müller : Je ne vois pas ça. Swissmetal a besoin de la Boillat – normalement c’est elle qui apporte les bénéfices du groupe. Hellweg nous dit qu’il va appliquer la stratégie proposé par le médiateur et moi l’expert, il va les appliquer.

Work : Et elle consiste en quoi ?

J. Müller : J’ai proposé de réengager le maximum des 111 licenciés (ées) ainsi que de faire revenir la plupart des cadres, d’apporter de nouveau du matériel brut en suffisance à Reconvilier, relancer la production et également de nommer un directeur d’usine issu de la région.

Work : Comment faire pour que les employés peuvent compter dessus ? Swissmetal menace, ment, congédie et ne tiens pas ses promesses depuis deux ans.

J. Müller : La confiance s'est perdue. C’est pourquoi Rolf Bloch a mis en jeux le groupe d’accompagnement composé des partenaires sociaux. Ce groupe doit surveiller pour que la stratégie décidée soit appliquée.

Works: Cela ne vous rend donc pas méfiant qu’aujourd’hui Hellweg dit : votre stratégie en a toujours été une… et qu’il va appliquer à tout prix cette vieille stratégie ?

J. Müller : Ce que nous avons atteint maintenant, n'est pas identique au plan de Hellweg. C’est pourquoi le groupe d’accompagnement.

Works : Qu’est-ce qui retiendrai Hellweg d’ignorer le groupe d’accompagnement, comme il a aujourd’hui ignoré la médiation en la rompant ?

J. Müller : Juridiquement on ne peu pas l’empêcher. Mais cela créerai une attention négative. Mais je dois aussi expliquer/dire quelques faits fondamentaux aux Boillat : en Suisse ce n’est pas les employés qui co-décident de la stratégie industrielle. Cela ne concerne seulement le conseil d'administration respectivement la direction.

Works : C'est justement le point : si les Boillats avaient eu à prendre part à la discussion cela ne serait pas arrivé. Ils savent mieux, ce qu'il faudrait faire.

J. Müller : A chaque fois que je fais un assainissement je parle toujours en détail avec les employés. Ils ont le savoir. Mais l'expérience allemande me montre aussi que la solution paritaire dans les conseils d’administrations n’est pas la bonne manière. Il a pour conséquence que toutes les affaires importantes sont négociées à l'extérieur des conseils. Il serait bon de trouver un instrument pour garantir, que le savoir-faire et les idées du personnel, soient pris en compte dans les décisions. Si le syndicat Unia invente un tel instrument, je suis preneur.

Works : C’est ainsi que toute cette lutte aurai été empêché ?

J. Müller : Peut-être. Il est industriellement logique de n'avoir qu’une fonderie dans que le petit groupe qu’est Swissmetal. Où elle doit se situer n’est pas de mon ressort. Il est logique de l’avoir là où se trouve la nouvelle presse. Cela aurait donc aussi pu être à Reconvilier. Mais ; comme déjà dit : je ne devrais pas examiner la stratégie en tant que telle mais seulement la transposition de cette dernière.

Works : Qu’avez-vous trouvé ?

J. Müller : C’était économiquement totalement absurde de licencier 111 personnes, surtout en ayant un carnet de commande plein à raz-le-bord pour plusieurs mois d’avance. C’était également une faute de licencier les cadres car ces derniers assuraient la production, l'assurance qualité, les contactes avec les clients (perso : il a oublié la sécurité des ouvriers au travail). Le transfert de la fonderie est une absurdité. Il va y en avoir une nouvelle. Concernant la communication ; jamais je n’ai rencontré une chose pareil.

Works : Hellweg parle de grève perlée.

J. Müller : Pfff… et quoi encore. Il est évident qu’il manque un tiers de la capacité, qu’il n’y a pas assez de matériel brut et que divers fourneaux n’on plus été mis en route.

Works : Et les clients sont en urgences. Là il s'agit des centaines des postes de travail.

J. Müller : Concernant les clients, aucun des deux côtés ne s’en est soucié. Chaque jour ces derniers diminuent.

Works: Le licenciement collectif, ne prouve-t-il pas, ayant des carnets de commandes pleins, que Hellweg actionne le démontage de la Boillat ?

J. Müller : Vous posez la question s’il existe un plan secret. J'ai examiné cela dans un deuxième rapport et je n’ai pas trouvé de preuves concernant cela.

Works : Qu’est-ce donc ?

J. Müller : C’est désagréable de dire cela mais je pense que dans le fond il s’agit d’incompétence.

Works : La production de la Boillat n’est-elle pas sans importance pour Hellweg vu qu’il suit son plan ; acheter une certaine quantité de firmes pour ensuite vendre chèrement Swissmetal ? Des employés rebelles ne font que gêner.

J. Müller : Vous pouvez considérer cela comme une possibilité. Je n'ai pas trouvé de preuves pour cela.

Works : Cela expliquerait au moins qu'il décide vendredi d’une augmentation du capital et en même temps une fin rapide de Reconvilier.

J. Müller: Le temps est devenu très étroit pour tous. Le personnel devrait comprendre cela. Hellweg ne va jamais vendre la Boillat seule en tant que tel, peu importe ce que peuvent dire les anciens cadres. Chaque semaine qui passe sans accord détruit potentiellement 20 places de travail. J’ai discuté avec une majorité des employés. Une majorité demande la tête de Hellweg mais une autre majorité veut aussi travailler. (Perso : Je ne savais pas qu’il y avait plusieurs majorité… 51% et 51% = 100% ?) Ces gens ont besoins de leurs salaires. La seule chance est notre stratégie. Si les Boillat se décident pour une nouvelle grève l’usine est morte.

Works : Mais peut-on exiger des Boillats se livrer à Hellweg ? Ils ont au moins quelques bonnes raisons d'attendre le démontage industriel de sa part.

J. Müller : Quelle autre possibilité y a-t-il ? Cette histoire laisse un arrière-goût très amer.

juin 30, 2006 12:24 AM  
Blogger Karl said...

@Blogueur fou

Mille merci! Je corrigerai si nécessaire, mais vous me faites gagner un temps fou. Ce mode participatif du travail donne décidément toujours des résultats heureux.


@A+

Les mandataires de l'expert sont Swissmem, Swissmetal et Unia, sauf erreur. Il em semble donc que, côté Unia, des choses devraient pouvoir être faites. Surtout que, contrairement à Rolf Bloch, l'expert semble avoir envie de dire ce qu'il a sur le coeur.

juin 30, 2006 12:33 AM  
Blogger Karl said...

@Rensk

Mille merci à vous aussi, pour les mêmes raisons! Là, si je ne publie pas une traduction excellente, grâce à vous et à Blogueur fou, il y aura de quoi se poser des questions.

Pour ce qui est des deux majorités, imaginez trois personnes, X, Y et Z, et deux revendications différentes, A et B.

X et Y soutiennent A alors que Z y est opposé. Et Y et Z soutiennent B alors que X y est opposé. Nous avons là deux majorités différentes, et je pense que le propos d el'expert s'interprète ainsi ;-)

juin 30, 2006 12:38 AM  
Blogger Rensk said...

Oui Karl, c’est seulement après coup que j’ai réalisé ; la majorité veut la tête de Hellweg et une «autre» majorité veut travailler sans Hellweg…

juin 30, 2006 12:54 AM  
Anonymous jfbo said...

@bloggeur fou juin 29, 2006 11:36 PM

Merci de donner les sources et les références de cette importante interview.

Ce témoignage est fondamental pour la suite du combat!

juin 30, 2006 12:57 AM  
Blogger Claude André REYMOND said...

Si ça se calme, c'est que nous sommes dans l'oeil du cyclone.

Les prochains coups de vent seront rudes.

Il semble même que certaines dislocations majeures ne tarderons pas à survenir. En effet, même les vigies des frégates royales ont remarqué que les pilotes des navires corsaires - leur ennemi - ont cassé leur boussole et que leurs captaines, incompris, ont en secret déjà admis le naufrage de leur navire.

On raconte que des membres des équipages tentent de corriger les dérives, souhaitons leur plein succès...

juin 30, 2006 12:57 AM  
Blogger Karl said...

@JFBO

L'interview sera publiée, commentée, et référencée ;-)

juin 30, 2006 1:01 AM  
Anonymous jfbo said...

@ Karl
Merci carlitto!

juin 30, 2006 1:03 AM  
Anonymous Anonyme said...

@ tous

Rendez-vous comptent que Wilmaar à tourné dans la boîte jusqu'à minuit et demi,il est à peine parti.

Il en loupe pas une celui-là!

juin 30, 2006 1:06 AM  
Blogger Rensk said...

Hello Claude André,

J’aimerais te dire que je suis a chaque fois très enchanté de te lire, tu as proposé (en tant que syndicaliste connaisseur des rouages du système !?) pleins de trucs et astuces pour faire avancer le schmilblick… as-tu eu des réponses de la part de la où des commission/s des ouvriers si seul/s en ce moment ? Du syndicat ? (voir l’événement syndical de ce jour, déjà mis sur le blog de Karl par mes soins ; car pas encore sur le net).

Hier soir j’ai lu le site genevois et là j’y ai vu du syndicalisme, faudra juste mettre à jour la partie Boillat, qui avance si vite, pour que ceux de chez-vous ne perdent pas le fil !

juin 30, 2006 1:10 AM  
Anonymous paddy said...

@claude reymond

Même avis.
Et l'augmentation récente de participation de Laxey n'est une bonne nouvelle NI pour les Boillat NI pour MH.
On verra demain...

juin 30, 2006 1:40 AM  
Anonymous Anonyme said...

@ Karl,

Regardez bien ce que dit le syndicat par rapport à l’expert…

Au syndicat on parle de M. Hellweg et l’expert lui ne dit que Hellweg…

On pourrait croire à du lèche botte d’un côté et de l’autre c’est une remise en question directe de la personne.

En tout cas en suisse-toto ce n’est pas être malhonnête comme certains pourraient le croire, c’est simplement une remise en place, propre en ordre !

juin 30, 2006 1:42 AM  
Blogger gromouer said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

juin 30, 2006 1:43 AM  
Anonymous Anonyme said...

@juin 30, 2006 1:06 AM
Vraiment un grand chef ce Wilmar.
Il a tellement confiance en son personnel qu'il doit même surveiller la nuit. La journée il compte sur les petites lopettes que tous le monde connaît.

juin 30, 2006 1:43 AM  
Anonymous jfbo said...

@tous

Enfin des paroles sensées!!!!!


M. Müller ne mâche pas ses mots!

"Il serait bon de trouver un instrument pour garantir que le savoir-faire et les idées du personnel soient pris en compte dans les décisions."

A ma connaissance (28 ans de Boillat) ça a toujours été le cas!

"Si le syndicat Unia invente un tel instrument, je suis preneur."

C'est quoi ce truc qu'on appelle unia?

"C’était économiquement totalement absurde de licencier 111 personnes, surtout en ayant un carnet de commande plein à raz-bord pour plusieurs mois d’avance."

Absolument juste. Absurde et lourd de conséquences pour la pérennité de SM!!

"C’était également une faute de licencier les cadres car ces derniers assuraient la production,l'assurance qualité,
les contacts avec les clients."

C'est quoi un client pour SM?

"J’ai discuté avec une majorité des employés. Une majorité demande la tête de Hellweg mais une autre majorité veut aussi travailler."

Il n'y a aucune contradiction entre ces 2 "majorités". Tous veulent travailler et tous demandent la tête de Martinou!
Il n'y a donc qu'une majorité (du point de vue arthmétique, de toute façon, c'est mieux!)

Courage à ces "deux" majorités qui n'en sont qu'une, M. Müller vous montre la voie!

Etc.. Etc..

Voilà pourquoi les squales de SM n'ont pas voulu poursuivre la "médiation"!
Ils n'auraient jamais admis que la presse s'empare de paroles aussi péremptoires, ni, surtout qu'elles tombent sous les yeux acérés des membres du CA!

Merci au pricipal responsable de ces révélations (qui n'en sont pas pour les "Boillat") mais qui pourraient tout de même avoir un impact important demain!

Un grand merci aussi aux traducteurs pour leur promptitude et leur fidélité aux idées énoncées.

juin 30, 2006 1:55 AM  
Blogger gromouer said...

Youhouuu les baveux trollants!!
Nouveau message tout exprès pour vous sur http://petites-vacheries.blogspot.com/
Je suis sûr que vous n'allez pas résister...

En plus, papa Gromouer vous a même personnalisé le style , comme ça vous saurez tout de suite que vous n'êtes pas dans le blog de Karl et que vous pouvez vous épancher.

Qu'est-ce qu'on dit?

juin 30, 2006 2:13 AM  
Anonymous Anonyme said...

Attention,

Ne pas oublier que l’expert parle de lui en ces termes : A chaque fois que je fais un assainissement…

Il semble que c’est devenu son rôle principal, selon lui-même, alors que M. Bloch l’avait présenté sous une autre étoile il fut un temps pas si loin de nous !

juin 30, 2006 3:13 AM  
Anonymous Anonyme said...

Question indiscrète ; c’est quoi ce deuxième rapport de l’expert ?

C’est pour le CF ? Pour le patronat ? Pour le syndicat ? Pour les commissions du personnel ? Pour (allais, je rigole) SM ?

juin 30, 2006 3:30 AM  

Links to this post:

Créer un lien

<< Home