lundi, juillet 03, 2006

En 2 chapitres

Tor-chi-nou

Encore lui! Le Torchinou! La meilleure, c'est quand Fridou vient expliquer que les bêtises sont écrites sur le blog. On le savait stupide, mais pas au point d'être illettré. Et pourtant, s'il lisait le Torchinou...

Nous y apprenons, page 1, que les entreprise Brückner et Mahle sont venues mener au audit à la Boillat le 14 juin, et qu'elles en sont reparties très satisfaites. Pourtant, l'alliage que ces entreprises reçoivent, le SM68B, est un alliage de Dornach. Et, cet alliage, comme le signale le Torchinou, est fourni sous forme de tubes. Or, la Boillat ne fournit pas de tubes... Mais Dornach si. Alors, Karl déraille-t-il, ou Swissmetal s'est-il trompé d'usine? Préfère-t-on faire visiter la Boillat que Gemrinal? Ou alors, ces clients produisent-ils autre chose? Merci à ceux qui posteornt des renseignements...

Tout est que ces clients ont visité la Boillat en compagnie de 2 des cadres de Dornach, dont l'incompétence frise l'apothéose. Déclin, à gauche, ne sait rien, sur rien. Ca n'a pas changé, il est toujours aussi doué, et Karl se demande encore si hors de Swissmetal, il trouverait du travail. Impossible, en le voyant à l'oeuvre, de savoir s'il est capable de quelque chose. Le Petit qui dérange est tout à gauche, mal rasé (tssss), l'air bougon, et avec ses chemises qui le font ressembler à un bucheron canadien. Lui, c'est le roi de la planification de fonderie: il n'en fait qu'à sa tête, raison pour laquelle, même en étant correctement fournie en matières premières, la fonderie verrait sa productivité divisée par 3. Les porteurs de casques blancs sont les visiteurs.

Tout s'est très bien passé, les visiteurs ont bien dooormi (pourtant, ils ne sont pas venus pour rien... Leurs avocats, peut-être, les ont-ils forcé?). Merci Torchinou!

L'éditorial propose la petite séance de "refaisons l'histoire à coup de pelle mécanique" habituelle. Il s'agit d'une sorte d'interprétation très personnelle des événements liés à la médiation. Swissmetal a décidé de claque rla porte pour le bien de tout le monde (évidemment!), Swissmetal envoie encore "un grand merci" à Rolf Bloch et Jürg Müller et Swissmetal décide que le "résultat" de la médiation est "une bonne base" pour l'avenir. Donc, en résumé, la direction de Swissmetal fait ce qu'elle veut, et c'est très bien ainsi. Surtout que Swissmetal, attention c'est un scoop, "compte reconstruire la Boillat". Personne, bizarrement, ne s'en était rendu compte!

Et donc, "on est convaincu", "On essaie", "On a besoin de votree savoir-faire" (pour un moment), "on compte sur votre collaboration". Et "on" vous prend pour des cons.

Pour le petit chiffre, c'est 26,68 tonnes de commandes expédiées cette semaine. Oui, ce n'est toujours pas ça...

Page 2, Karl salue déjà les chefs d'équipe de la Boillat, qui ont sans doute beaucoup apprécié de se retrouver planté dans le Torchinou, pour servir de faire-valoir. Ces derniers ont visité l'usine de Dornach, car "on" voulait leur montrer que ce n'était pas Germinal. Pari raté, semble-t-il, même si le Torchinou, bien sûr prétend le contraire. Mais cet article va bien plus loin dans l'instrumentalisation, car il faut faire fructifie rà plein régime le fait d'avoir eu des Boillat à Dornach. Donc, si ces chefs d'équipe préfèrent travailler à la Boillat, c'est parce qu'ils aiment leur "artisanat" dans lequel ils peuvent"montrer leur amour du détail et leur savoir-faire dans les spécialités". Nous apprenons donc que Swissmetal, qui est censé se concentrer sur les spécialités (c'est la "stratégie"), n'en produit pas à Dornach (nous le savions, mais là ils le disent), usine de laquelle il ne sort que du gros.

Ce n'est pas tout. Les chefs d'équipe, conclut hasardeusement le Torchinou, estiment la Boillat non pas par attachement régional, mais à cause de la façon d'y travailler, et des ateliers plus petits. Notons tout d emême que cette façon de travailler est spécifique à l'arc jurassien. Mais on voit bien le Torchinou venir, et tout faire pour séparer la Boillat de son sol. De plus, le langage utilisé laisse entendre qu ela Boillat n'est pas une vraie usine, mais un petit atelier protégé, où les gens sont de smaniaques très spéciaux... un atelier de finishing? Ca sent très fort la prophétie autoréalisatrice.

La dernière phrase est la plus forte du lot: "C'est dommage qu'on veuille toujours comparer la rentabilité des sites en créant une compétition au sein des différents sites plutôt que de se battre main dan sl amain sur un marché toujours plus compétitif". Il y aurait de smilliers de choses à dire sur une telle ânerie. Déjà, que la compétition à l'interne, beaucoup agitée par Martinou avec son programme Nordstern et sa manière de favoriser les lèche-bottes, n'est pas nécessairement une mauvaise chose (même si Swissmetal ne parvient nullement à en tirer quelque chose de positif). En plus, une telle phrase n'a rien à faire dans cet "article", mais l'occasion est trop belle. Enfin, normalement, pour optimiser, on compare. Mais j'oubliais: Swissmetal n'optimise pas.

Karl se demande si les chefs d'équipe en question ne pourraient pas demande un correctif dans les colonnes du Torchinou. Les mensonges que cet article leur fait dire sont proprement effarants. En même temps, le fait de contester leur propres propos risque d eleur coûter le ur emploi.

Et Karl n'a pas envie de continuer à commenter le Torchinou, même s'il se demande ce que Sabrina Pellegrini vient faire dans ce bourbier...


Les Femmes en colère

Tous les jours de cette semaine, de 18H à 18H30, les Femmes en colère organisent un cortège, qui ralliera l'usine 2 à l'usine 1. Ca commence donc ce lundi 3 juillet, et ça s'achèvera le vendredi 7 juillet. Le port de vêtements noirs est recommandé.

Le communiqué s'achève sur "Hellweg, ton rêve est notre cauchemar!"

Venez nombreuses et nombreux!

47 Comments:

Blogger jb.zonez.ch said...

Bonne semaine à vous toutes et tous et bravo à Karl pour son édito.

Pour ce qui est du Torchinou, je me demande à chaque fois comment ils font pour prendre des gens en photo qui sourient et qui on l'air épanouis. J'imagine à chaque fois une grosse mitralleuse pointée sur leur tête et caché derrière le photographe. D'après la largeur des sourires, ça doit même être un canon DCA !

juillet 03, 2006 8:03 AM  
Blogger pg said...

@jb.zonez.ch

Ou peut-être qu'ils on un as de la retouche photo...

juillet 03, 2006 8:28 AM  
Blogger vanefred said...

Le SM68B était produit chez Boillat pour le compte de Dornach sur l'installation Werthli qui est aujourd'hui à l'arrêt.

De plus c'est cet alliage que voulais venir prendre Dornach durant la grève car Boillat avait produit des billettes pour eux,ce qui avait entrainé le blocage des camions.

Dornach produit aussi du SM68B mais je ne sais pas sur quelle installation.

juillet 03, 2006 9:00 AM  
Anonymous Anonyme said...

dans le profil de SP: l'école primaire de Malleray-Bévilard, l'école secondaire de Malleray, alors que c'est le contraire.. moi, ça me démontre une fois de plus qu'ils se foutent de la région, même si c'est très minime..

juillet 03, 2006 9:35 AM  
Blogger jfbo said...

Quel culot d'intituler un article du torchinou "Audit qualité"!

Alors que chacun sait que l'audit qualité, le vrai, a dû être repoussé de six mois!

C'est forcés et contraints par Mahle (un des plus importants producteurs de pistons pour moteurs en Europe) qu'ils ont organisé cette visite, car ce genre d'entreprise ne doit se satisfaire ni de promesses, ni des certificats qualité qui ne sont plus certifiés actuellement.
Si, en plus, comme le dit "Vanefred" l'alliage en question est effectivement livré par Boillat à Dornach, et fabriqué sur une installation actuellement à l'arrêt, ils ont donc montré autre chose à leurs visiteurs et les ont donc trompés!
Quant au laboratoire d'analyses, peut-on savoir qui en est responsable actuellement?

juillet 03, 2006 9:51 AM  
Blogger Claude André REYMOND said...

Pour information

nouvelle séance du comité genevois pétition Boillat
2006 le jeudi 6 juillet à 20h30 au café Gavroche 4, boulevard James Fazy

Parmi les sujets qui seront abordés:

La situation à la Boillat après l'AG des actionnaires (si certains d'entre
vous y étaient on se réjouis d'entendre leurs témoignages) et la défection
unilatérale de la médiation par Swissmetal .

La formation des autres comités cantonaux.

L'évènement Boillat du premier août à Genève.

La motion de "à gauche toute" au conseil fédéral avec peut-être Pierre
Vanek, invité à expliquer et défendre le dépôt de cette motion.

Les rôles au sein du comité et la participation au contenu du site.

Informations annexes:
http://berne.laboillat.ch/comites/article.php3?id_article=7

juillet 03, 2006 9:55 AM  
Anonymous paddy said...

@expatrié, entre autres
La façon dont les actionnaires ont consciencieusement mis la pâtée à l'intelligence m'a confortée dans ma conviction que la diplomatie et les pouvoirs de la politique, sont redevenus obsolètes, désuets, creux et sans crédibilité.
La légitimité des autorités de l'Etat existe toujours, la démocratie existe aussi, mais on n'a aucune raison de continuer à compter sur le pouvoir qu'elles sont supposées représenter.
Je suis devenu convaincu, au travers de ce qui se passe à la Boillat, que la messe est dite pour le pouvoir politique. Le fait du prince est donc redevenu la règle.
En a-t-il été une fois été autrement?
On peut figurer les systèmes politiques de deux manières, vu que les puissants imposent leurs vues quoi qu'il advienne:
- sans consultation du peuple (dictatures)
- avec consultation du peuple
(variantes de la démocratie)
En termes de pouvoir, il n'y a pas de différence.

Ce qui change pour nous Européens, c'est que nous avons eu la chance (en Europe), de vivre une illusion qui a duré une ou deux générations.

Il s'agit pour notre génération et celle de nos enfants, de transformer l'illusion en réalité. On ne sera plus là pour voir ce processus aboutir. Les remises au pas que nous vivons (la Boillat n'en est qu'une toute petite illustration très localisée et très circonscrite) constituent la réaction d'un pouvoir très réel qui est loin d'avoir perdu sa substance.
La bêtise crasse, panée de bonne conscience, est toujours prédominante, ses zélateurs sont même convaincus de leur bonne foi, puisqu'ils font autorité dans tous les supposés supports de la raison, de l'information et de la connaissance: les médias, l'école, les courants politiques.
L'histoire, socle de toute la connaissance, leur sert de preuve pour étayer leurs théories sur le genre humain et son comportement. Nous ne sommes ni de bons sauvages, ni la crème d'une création divine, ni des abrutis finis. Nous sommes les parties invraisemblablement bricolées d'un tas d'improbablilités. Et nous commençons à peine de le constater. On n'est pas, on n'a pas. On se fait. Tout seul.

Reste à savoir si cette auto-constitution doit se réaliser au détriment des autres ou avec eux.

juillet 03, 2006 11:02 AM  
Anonymous P. P. de C. said...

Après l'AG des actionnaires de Swissmetal et la démonstration du misérable suivisme de ceux-ci, reflet de la lâcheté complice de toute la place économique suisse, et à la veille de la pause estivale, qui signifie : le temps qui passe sans que plus rien de spectaculaire ne se passe - juste les choses qui se dégradent petit à petit...
nous avons besoin d'y voir plus clair.
Je me base sur l'édito de Karl du samedi 1er juillet au sujet de la "stratégie" de SM (sado-maso ?): si je comprends bien, nous avons affaire à une politique obstinée et machiavélique de pompage et dilution de la qualité Boillat sur l'ensemble du groupe aux fins de dégager un profit maximum pendant quelques années, avant de tout liquider et de partir vite fait en empochant les bénéf. et en laissant l'usine phare exsangue. O.K. c'est parfaitement dégueulasse, mais tout à fait plausible !
Mais alors, cela m'amène à un constat et une question :
- le constat : la Boillat a encore un réel pouvoir en mains face au Buffle et à son CA qui la pillent puisque cette opération prendra encore bien du temps.
- la question : ce "transfert" de la technologie et du savoir-faire Boillat vers les autres sites peut-il réussir (dans une mesure suffisante pour SM)ou est-ce un échec programmé ? C'est ce que je n'ai pas bien compris à la lecture du blog - or c'est important, car selon la réponse à cette question, la lutte doit s'orienter différemment : si l'échec est prévisible, alors c'est que les actionnaires de SM se sont fait berner, qu'ils ont voté contre leurs intérêts et qu'ils peuvent devenir pour nous dans une certaine mesure des "alliés objectifs" si on arrive à les détromper. Au contraire, s'il faut craindre qu'en fin de compte la "stratégie" du Monsieur Horrible se révèle payante, alors nous avons vraiment à mener une guerre Travail (et sa valeur humaine) contre Capital (et son arrogance).
[De toute manière, dans les 2 cas de figure, quelque chose est à faire, et le pire serait de se résigner et de se soumettre parce que cela reviendrait à voter à terme sa propre mise à mort...]
Peut-on m'éclairer ?
Un sympathisant

juillet 03, 2006 11:26 AM  
Anonymous paddy said...

@P. P. de C.
Je n'ai pas la réponse à ta première question.
Quant à l'usage qu'on peut faire des "alliés objectifs", pourquoi pas?
Je n'y crois pas. Etant eux-mêmes des manipulateurs avérés (de plus petit acabit que les deux Affreux), leur logique leur interdit toute révision de leur point de vue. La nuance n'étant pas à leur catalogue de comportement, ils déplaceront leurs billes, mais ne changeront pas leur comportement. Ils pilleront ailleurs.

juillet 03, 2006 11:53 AM  
Anonymous L'anar. said...

En tous cas, vu le pouvoir décisionel inexistant de nos autorités, même pour des chiens dangereux, il vous faudra faudra faire sans eux. Et après, ils se demandent pourquoi la violence augmente. En l'abscence d'autorités dignes de ce nom, qui se doit d'organiser la société afin de défendre les plus faibles économiquement, c'est pourtant souvent le dernier moyen qu'il reste à l'homme pour défendre son quignon de pain, cela depuis la nuit des temps.

Vu le manque d'efficacité totale, la corruption à laquelle obéit ceux que nous avons élus, la privatisation des services publics, je ne vois plus la raison de payer des impôts, d'autant plus que chaque bien que vous consommez est déjà taxé, retaxé, surtaxé...prenons l'exemple des sacs poubelle! Taxe au sac, TVA sur cet achat + encore impôt annuel spécial ordure, en sus des impôts traditionnels!
On se fait voler notre 2ème pilier.

Les taxes automobiles sont de plus en plus élevées, alors que l'état pourri de nos routes font rigoler les français.( Oui, à ce point là.)

A la sortie de l'école, les enfants savent à peine lire.

Et quand une entreprise performante comme la vôtre se fait piller au bénéfice d'entreprises étrangères, les élus ne font rien, si ce n'est refiler la patate chaude à quelques médiateurs sans pouvoir aucun.

A part ça, ils demandent encore l'acquision de chars d'assaut pour "protéger le pays".

Le détenteur du réel pouvoir est celui qui a le pognon, tout le monde le sait. Nos élus ne sont que leurs marionnettes, de gré ou de force. Exemple: la fouille à l'entrée de votre AG. Celui qui disait sur ce blog qu'il s'agissait d'un hold-up protégé par la police avait entièrement raison.

Faudraut voir pour que le peuple suisse se réveille.

juillet 03, 2006 12:01 PM  
Anonymous Anonyme said...

@tous

Celui qui a le capital aujourd'hui peut tout se permettre, y compris de faire chuter le niveau d'une entreprise pour éliminer un concurrent.

J'étais à l'AG vendredi passé et j'ai eu la confirmation en sortant de ce que je m'étais toujours dit : vous n'avez pas d'interlocuteurs en face de vous, Hellweg & Co parlent sans attendre de réponse, il n'y a aucun dialogue et ils ont toujours une longueur d'avance sur les Boillat. Hellweg & Co vous ont déjà détruit la Boillat (d'ailleurs les Femmes en colère ont adapté la couleur de leurs vêtements, elles ont passé de la colère au deuil), si vous voulez que l'entreprise revive, ça n'est pas forcément impossible, mais il vous faudra la recréer. Il faut AGIR sans tenir compte de ce qu'il y a en face, car en face il n'y a rien, à part la "dornachisation" de la Boillat comme disait Karl (fait de devenir une entreprise médiocre) et de plus, temporaire...

J'ai moi-même vécu la "dornachisation" d'une société d'assurances : le travail y était massacré, on tentait de "pomper" des pièces intéressantes de qualifiés pour arroser des peu/pas qualifiés. J'avais l'impression d'être un cadavre à qui on arrache un ou deux organes qui pourraient être utiles. En plus, ils se seraient servi de moi comme faire-valoir, tout-à-fait comme dans le Torchinou, (là c'était pour aller parler avec les "bonzes" en visite dans le secteur), mais j'ai eu la chance de pouvoir leur tourner le dos sans qu'ils insistent trop et ouf, je ne suis sur aucune photo. Autre "chance" : j'ai pu les quitter rapidement pour faire autre chose. J'ai appris par la suite par d'ex-collègues que la situation n'avait fait qu'empirer dans ce secteur. A part cela, l'entreprise existe toujours, elle fait beaucoup de pub tapageuse, sauf qu'elle a eu une critique salée dans le journal des consommateurs CH-allemand (K-Tipp) qui citait le cas d'une personne qui n'obtenait toujours pas le renseignement dont elle avait besoin après 8 téléphones...

juillet 03, 2006 1:11 PM  
Anonymous Anonyme said...

un anard qui demande des regles et de fortes préssions politiques t'as bouffé du LSD

juillet 03, 2006 1:12 PM  
Anonymous Anonyme said...

Actuellement, constat total d’échec. Mais de grâce, lorsque vous serez sorti(e)s de votre abasourdissement suite à l’AG de vendredi, prenez quelques temps pour faire la synthèse de cet échec et pour désigner ceux qui en sont vraiment les coupables. A mon avis, si votre mouvement de grève a échoué, c’est principalement parcequ’il n’a pu s’appuyer sur aucune base légale ! et ce parceque nos politiques à qui nous confions notre confiance en les élisant n’ont jamais eu la volonté, l’intérêt ni même la compétence de mettre en place ces lois qui limitent les pouvoirs de « vie ou de mort » aux directions des entreprises. Oui je parle bien de tous ces politiques qui agitaient des drapeaux et faisaient les unes des médias et qui, après avoir été totalement incompétents à vous appuyer réellement, viennent de disparaître pour réintégrer leurs fonctions virtuelles dans leurs bureaux feutrés. Sauront-ils néanmoins tirer les conséquences d’une telle crise et enfin envisager de légiférer afin de protéger les citoyens qui les élisent ? Sinon de telles crises humainement dramatiques arriveront encore et encore dans un pays qui s’enfonce inéluctablement dans le démantèlement des acquis sociaux et se moque de plus en plus de ses « citoyens moyens ».

juillet 03, 2006 2:11 PM  
Anonymous expatrié said...

@paddy

Saine (re)lecture:

"Le meilleur des mondes (Brave New World)" d'Aldous Huxley.

Une vision qui date des années 30, d'un monde bien propret, bien balisé, où chaque "couche" de la société est bien organisée et bien contente de la place qu'on lui accorde... Malheur à ceux qui prétendent sortir des ornières et qui espère une vie autre que celle qui consiste à se bourrer de tranquilisants en pratiquant de loisirs sur mesures.

Bonne finale de coupe du monde.

juillet 03, 2006 2:59 PM  
Anonymous Anonyme said...

On ne peu élire que ceux qui se proposent à l’élection…

Il faut donc voir en amont ce qui se passe dans les partis, ces derniers font un tri et nous proposent qui ? Des gens de la haute uniquement, profs, patrons et surtout avocats. Ces derniers sont en effet en majorité dans nos cantons et au national. Prétendre après coup qu’ils représentent le peuple suisse est une hérésie, ils ont en effet appris à compter et ont tous vu qu’il suffit de quelques années à la gouvernance pour profiter d’une retraite très bien doté (plus que ce qui est fait pour les employés) avant l’heure !

juillet 03, 2006 3:50 PM  
Anonymous paddy said...

@expatrié
Lu, comme "1984", ou celui de Boris Vian "Et on tuera tous les affreux" (en plus rigolo)
et rerererelu...

Et ceux qui dirigent maintenant, les ont lu, eux aussi...

juillet 03, 2006 4:02 PM  
Anonymous Anonyme said...

Ayons le courage de boycotter massivement une élection lorsqu'on nous propose des bourgeois patauts et profiteurs !

juillet 03, 2006 4:03 PM  
Anonymous Anonyme said...

Ben dites donc, le blog est atrocement calme aujourd'hui...

juillet 03, 2006 4:08 PM  
Anonymous Anonyme said...

Oui beaucoup de bloggers ont quitté mais il s'agit peut-être là du calme avant... LA TEMPETE.

juillet 03, 2006 4:17 PM  
Anonymous Anonyme said...

@tous

Le blog est sans doute devenu trop calme, mais heureusement ça n'empêche pas ceux qui ne veulent (ou plutôt ne peuvent) plus venir s'exprimer de nous LIRE...

juillet 03, 2006 4:27 PM  
Anonymous Anonyme said...

Pas tous on quitté mais peut-être que beaucoup attendent des nouvelles de vos représentants… C’est à leurs tours de faire un pas décisif sur l’échiquier !

Il ne faut pas croire que tous sont déjà partis en vacances, certains ne peuvent pas partir dont certainement beaucoup de personnes cette année pour les ex-Boillat, l’insécurité et le fait de s’inscrire fraichement au chômage ne donne pas de suite droit à des vacances. Il faut donc faire des recherches d’emplois même en juillet alors que beaucoup de boîtes sont fermées !

juillet 03, 2006 4:36 PM  
Blogger Karl said...

@P. P. de C.

Les 2 alternatives que vous proposez sont tou tà fait pertinentes. Cette question mérite en effet d'être réfléchie!

J'essaierai de revenir là-dessus dans le prochain "édito"...

Merci à tous pour vos commentaires!

juillet 03, 2006 4:38 PM  
Anonymous expatrié said...

Et voilà... les premiers signes que le pillage va s'intensifier: (swiss)letal introduit les 24x7 à Lüdenscheid et prévoit la création de nouveaux postes de travail... So schööööön !

(source ATS sur Swissquote)

17:08 Swissmetal: Schichtmodell bei Busch-Jaeger eingeführt

Dornach (AWP) - Swissmetal (UMS Schweizerische Metallwerke AG) hat mit dem zuständigen Betriebsrat am Standort Lüdenscheid die Einführung eines neuen Schichtmodells vereinbart. Das neue Modell beinhalte eine Rund-um-die-Uhr-Produktion an allen sieben Wochentagen, teilte der Buntmetallhersteller am Montag mit. Dabei arbeiten die Mitarbeiter an sechs aufeinander folgenden Tagen in wechselnder Früh-, Spät- und Nachtschicht und erhalten danach zwei Tage frei.

Aufgrund der "aktuell sehr hohen Nachfrage" könnten mit dem neuen Schichtmodell auch zusätzliche Kapazitäten erschlossen werden, heisst es weiter. Durch die veränderte Schichtsystematik in Lüdenscheid werden laut Mitteilung auch eine Anzahl neuer Arbeitsplätze geschaffen.

uh/cf

juillet 03, 2006 5:30 PM  
Anonymous expatrié said...

rectificatif: source = AWP

juillet 03, 2006 5:31 PM  
Blogger shreck said...

@tous

Je serais à l'uzine3 demain à 11h00. A mes potes j'offre l'apero. Une façon de tourner la page.

Shreck te salue du fond de son marais

juillet 03, 2006 5:32 PM  
Anonymous Anonyme said...

Le dernier communiqué de SM...



Un concept moderne du travail en équipes chez Busch-Jaeger à Lüdenscheid permet d’améliorer davantage le taux d’utilisation
des machines et conduit à une plus grande flexibilité Swissmetal – UMS Usines Métallurgiques Suisses SA annonce que la direction de l’usine et le conseil d’entreprise du site de Lüdenscheid ont convenu de l’introduction d’un nouveau concept moderne du travail en équipes (sous réserve de l’acceptation de la Bezirksregierung Arnsberg,
Nordrhein-Westfahlen).
Ce nouveau concept du travail en équipes prévoit une production 24/24 h et 7/7j. Les collaborateurs/trices travaillent ainsi 6 jours d’affilés en roulement et en alternant les équipes matin/jour/nuit, puis ont droit à deux jours de repos.
Après la mise en place du temps de travail flexible à Dornach en février 2005 (temps de travail annuel), il est maintenant possible d’atteindre également une plus grande flexibilité à Lüdenscheid avec ce concept pionnier du travail en équipes. Il permet en outre à Swissmetal de s’offrir des capacités supplémentaires compte tenu de la très forte demande actuelle. De plus, ce nouveau principe du travail en équipes à Lüdenscheid conduit à la création de nouveaux postes de travail.
Par ailleurs, la rotation rapide des équipes respecte davantage les toutes dernières connaissances en matière de médecine du travail.
Swissmetal remercie ses collaborateurs/trices à Lüdenscheid pour ce pas important en avant.




Quel progrès social! Je suis ravi d'apprendre que les médecins soutiennent ce rythme de vie...

juillet 03, 2006 5:33 PM  
Anonymous Anonyme said...

@shreck

Salut

Ok j'amène de la bière et des chips

juillet 03, 2006 5:40 PM  
Anonymous Anonyme said...

Franchement, ces mecs-là avec leur médiocrité ne méritent pas une heure de travail des Boillat.

@Femmes en colère
une pensée pour ceux qui défilent en ce moment, en les remerciant de continuer à montrer l'existence d'un réel problème.

juillet 03, 2006 6:04 PM  
Blogger un autre monde est possible said...

@ shreck
Dur, dur, mais puisque tel est ta décision, respectons là.
J'aurais aimé te serrer la pince et te renconter mais la distance et les horaires de boulot... ne facilitent pas l'apéro.
En tout cas merci pour ton courage, ta combativité, tes contributions et... tes coups de gueule.
En tous cas, lorsque je passerai dans la région de regarderai attentivement le BORD des marais.
Tout de bon! (comme on dit chez nous).
Amitiés, tchô.

@ aux femmes et aux hommes en colère
En pensées à vos côtés, (toujours cette foutue distance).

juillet 03, 2006 6:46 PM  
Blogger un autre monde est possible said...

JE regarderai attentivement le BORD des marais.

juillet 03, 2006 6:49 PM  
Anonymous sugus said...

@shrek
Salut Dav !
J'éspère que nous résterons potes,malgré les usurpations d'identité dont j'ai été victime,à ton détriment!
Le gars qui te collai au cul à Savièse en 125!
Il n'y a que toi et moi à savoir qui je suis!
je souhaite le meilleur avenir possible.
B.

juillet 03, 2006 7:44 PM  
Anonymous Anonyme said...

p'tain ,c'est la mort sur ce blog!
z'ètes oû?

juillet 03, 2006 8:09 PM  
Blogger Karl said...

@Tous IMPORTANT

J'ai supprimé le message de soi-disant "Shreck", où l'auteur invitait les gens à un apéro à l'uZine 3. Ce message est un FAUX. Shreck m'a signalé n'avoir jamais écrit une telle chose. Donc, pas d'apéro d'adieu de Shreck à l'uZine 3!

Merci d'en tenir compte!

Sinon, oui, c'est un peu mort su rle blog. Et dehors aussi... Il fait chaud, il ne se passe pas grand chose, et qu'attendre? On verra quand ce sera là ;-)

juillet 03, 2006 8:31 PM  
Anonymous Grand-mère said...

Notre monde politique va mal. Il va mal parce la plupart des gens qui le composent sont des médiocres. Les exceptions sont rares et ces exceptionnels-là ont toutes les peines du monde à ramer dans le ventre mou des combines en tous genres. Quand on sait que les couloirs du Palais fédéral grouillent de représentants de l'économie qui font un lobbying énorme, qui se livrent à des pressions, peut-être même à des chantages, et qui sont là comme des pittbulls qui ne lâchent jamais leur prise, on peut imaginer que ceux qui sont capables de leur résister se comptent sur les doigts d'une main (de deux si on est optimiste).
Et puis il faut voir comment se choisissent les élus au sein des partis: ou bien grâce à beaucoup d'argent distribué judicieusement et d'un conseiller en image très compétent (et bien payé donc), ou alors on choisit des mous qui font l'unanimité parce qu'ils ne déplaisent à personne et qu'ils pourron
Les plus vieux d'entre vous se souviendront peut-être d'un candidat remarquable d'intelligence et de probité au Conseil Fédéral: le conseiller national et plus tard conseiller d'Etat Gilles Petipierre (années 90). Personne n'en a voulu ! Il n'était pas homme à marcher sur les pieds des autres pour se faire valoir...
Alors ceux qui doivent se réveiller , c'est nous tous, et il serait bon que nos jeunes se mobilisent aussi. Il y va de leur avenir. Au lieu de dire, comme on l'entend souvent: "moi je ne fais pas de politique, j'ai mieux à faire", ils feraient bien de réfléchir avant de laisser le champ libre aux grimpaillons de tous acabits qui ne feront que dire oui amen à tous les Martinasses du monde... Quand je vois certaines listes éléctorales, je frémis à l'idée que certains noms pourraient recueillir suffisamment de voix pour être élus! Et parfois même, on se dit que pas un seul (ou une seule) de ceux qui nous sont proposés sont capables de prendre des décisions intelligentes et courageuses au bon moment. Alors QUE FAIRE ??

juillet 03, 2006 8:52 PM  
Anonymous Grand-mère said...

Il y a eu un bug: il faut lire, à la fin de la première partie: et qu'ils pourront être manoeuvrés tout à loisir.

juillet 03, 2006 8:55 PM  
Anonymous Anonyme said...

Il y a un petit mot sur la marche de ce soir:

http://www.rjb.ch/?cat=infos&news=38852

Venez nous rejoindre demain même heure...

juillet 03, 2006 8:56 PM  
Anonymous oignon rouge said...

@ Karl 8: 31 pm

USURPATION d'IDENTITE

sur le faux post ( l'apéro) le nom de Shreck apparaît en bleu, donc il vient d'un compte en principe sécurisé.....selon tes instructions détaillées.

Pfffff............

comment faire ?

juillet 03, 2006 9:20 PM  
Blogger claire marie said...

Retour de Suisse alémanique d'où j'ai pu lire chaque édito d'Une voix pour la Boillat. Le "creux" du blog est inévitable. Mais selon moi, il y a mûrissement. Digérer cette AG (sans dialogue possible)ça épuise, la chaleur aidant! Un "industriel", cynique, a dit: la "résignation" des ouvriers est ce qui va le mieux aux patrons! L'action des femmes, comme dans d'autres combats de survie, est une source d'énergie nouvelle! Merci.

juillet 03, 2006 9:23 PM  
Blogger Karl said...

@Oignon rouge

Il faut que Shreck se choisisse un nouveau pseudo... ou au moins qu'on sache bien que le Shreck enregistré n'est pas le vrai.

juillet 03, 2006 9:45 PM  
Anonymous bloggeur fou said...

Bonsoir à tous,

bravo pour les "femmes en colère", ce que vous faites est formidable et j'espère que ça encouragera ceux qui se sentent las après tant de déceptions et de coups durs. Que les plus forts soutiennent les plus affaiblis pour que la Boillat ne tombe pas dans l'oubli.

Que Dieu vous garde et vous conduise.

juillet 03, 2006 9:47 PM  
Anonymous Anonyme said...

WH est toujours là?

juillet 03, 2006 10:00 PM  
Anonymous Petit ours said...

Oui c'est calme ce soir mais au moins il y a des avis intéressants. Parce que 150 posts juste pour savoir ce qu'est devenu l'argent du fond de grève ou des conneries comme ça, c'est pas marrant à lire. Donc plutôt la qualité que la quantité.

A propos du fond de grève j'ai entendu dire que seul ceux qui pourront justifier la participation à au moins deux manifestations et qui ont acheté au moins un t-shirt "La Boillat vivra" auront droit au solde du compte. Et je trouve que c'est une excellente idée....

....non c'est une connerie bien sûr mais il y a des fois où je me demande...

Petit ours vous souhaite une bonne nuit depuis son étoile.

juillet 03, 2006 11:44 PM  
Anonymous Anonyme said...

Peines de réclusion avec sursis infligées à deux cadres d'Unia


ATS, le 3 juillet 2006 à 16:36

Peines de réclusion avec sursis infligées à deux cadres d'Unia
NEUCHâTEL - Le Tribunal correctionnel de Neuchâtel a infligé des peines de 9 mois de réclusion avec sursis pendant deux ans à deux cadres du syndicat Unia. Ils ont été reconnus coupables du détournement à leur profit d'une somme de 128'000 francs.

Le tribunal a fait siennes les conclusions du Ministère public, qui avait requis une peine de douze mois de réclusion contre les accusés, sans s'opposer à l'octroi du sursis. Dans la matinée, le procureur avait demandé au tribunal de retenir le délit d'abus de confiance en regard des actes incriminés.

Le tribunal a retenu en outre la prévention de faux dans les titres, compte tenu du caractère hautement lacunaire de la comptabilité présentée par les prévenus. Ceux-ci devront s'acquitter solidairement de 9000 francs de frais de justice et de 13'000 francs de dépens en faveur d'Unia.

Les prévenus devront aussi restituer au syndicat les 128'000 francs déposés en leur nom propre sur des comptes ouverts auprès des banques cantonales de Genève et Berne. Ces avoirs non déclarés au fisc provenaient d'autres comptes soldés par le Syndicat Industrie et Bâtiment (SIB). Ils avaient été bloqués lors de l'ouverture de la procédure pénale.

L'abus de confiance sur lequel devait se prononcer le tribunal reposait sur des malversations commises entre 1999 et 2002. Les prévenus étaient alors secrétaire général et chef comptable de la section neuchâteloise du SIB, lequel a rejoint depuis la confédération créée sous le nom d'Unia.

Selon le tribunal, les accusés se sont mis dans l'illégalité à partir du moment où ils ont revendiqué la propriété des 128 000 francs. Rien n'autorisait les prévenus, contrairement à ce qu'ils prétendent, à s'adjuger les sommes incriminées au titre de revenus accessoires et de compensations d'heures supplémentaires.

juillet 03, 2006 11:56 PM  
Anonymous Anonyme said...

1999 à 2002 et procès en première instance en 2006.

J’attends impatiemment celui plus au nord mais je ne me fais pas d’illusions : à plus la somme est élevée à plus il y a risque de non entrée en matière où plus marrant encore ; le out of time (prescription pour les intimes) !!!

juillet 04, 2006 12:15 AM  
Anonymous Anonyme said...

@ aux commissions et gérants de notre argent de fond de grève.

Alors cet argent ? ça va être versé quant sur nos comptes? faut t'il à nouveau rassemblé des signatures pour vous faire bouger? Nous attendons notre argent depuis déja assez longtemp.

juillet 04, 2006 2:58 AM  
Anonymous Anonyme said...

Article du JDJ de ce matin

LA BOILLAT | Manif silencieuse des Femmes en colère

Noir, symbole de tristesse
Le mouvement des Femmes en colère n'abandonne pas la lutte. Elles organisent une manif chaque soir de la semaine.
Hier, sur le coup de 18 h, une cinquantaine de personnes ont défilé en silence à Reconvilier, à l'initiative du mouvement des Femmes en colère. Partie de l'usine 2, la petite escouade a rejoint l'usine 1 en longeant la rue du Moulin, puis la Grand-Rue. Vêtues de noir pour la plupart afin de marquer leur tristesse, elles étaient accompagnées d'enfants, ainsi que de quelques hommes. L'idée de cette marche avait été lancée mardi dernier. «Mais après l'assemblée de Swissmetal, vendredi, nous nous sommes demandé si cela valait encore le coup. Et hier (dimanche, n.d.l.r.), nous avons décidé de maintenir notre projet en organisant une marche silencieuse tous les soirs entre 18 h et 18 h 30», indique une des organisatrices.
En un jour à peine, elles ont eu le temps de faire un communiqué de presse, d'envoyer tous azimuts des messages pour tenter de mobiliser les gens, et de réaliser la grande banderole noire qui ouvrait le cortège. «Notre démarche est avant tout symbolique. Nous voulons montrer à ce monsieur que nous ne baissons pas les bras, mais que nous sommes tristes de voir ce qu'il fait de la Boillat.»

juillet 04, 2006 7:26 AM  
Anonymous uZine3 said...

Bonjour à toutes et à tous

L'uZine3 propose du foot sur grand écran, comme toujours, et surtout vous demande à toutes et à tous de venir participer à la marche silencieuse de ce soir, comme chaque soir jusqu'à vendredi.

Merci aux femmes en colère de continuer la lutte et d'organiser de tels évènements, nous les soutenons à 100%. Il est important de montrer que nous ne laisserons pas faire, que nous sommes là et que nous resterons. Vous savez quand dans la lutte il y a une certaine fatigue, il reste toujours une petite voix qui nous dit "ce qui est bien" et "ce qui est juste"... écoutez-là, et nous serons des miliers.

On t'as à l'oeil chère direction, quant on voit les dernières demandes en allemagne de Swissmetal, pour travailler 6 jours de suite et deux jours de congé, en tournus, permettant de bosser 7/7 jour et 24/24h, bravo, quelle avancée pour les ouvriers, et quelle preuve de votre volonté de rester à Reconvilier pour les ouvriers de la Boillat (...).


Apéro

Je vais souffler une bougie de plus et offre l'apéro ce soir après la marche à l'uZine3 à tous et à toutes, et je suis le vrai Fred, promis, pour preuve j'ai mis un p'tit message sur le site de la 3 ce matin. Mon nom "en bleu" a été pris par un Troll il y a des semaines... Il peut le garder, cadeau mon gars, pas grave, tu vas en faire quoi? Ecrire des insultes? Une lettre ouverte à ta mère pour lui demander pardon d'être un Troll? Bon ok j'arrête...


Salutations à vous tous,

Et gardez courage, oui il y a peut-être moins de message, mais ne vous découragez surtout pas. Nous continuons la lutte, et si quelque fois il y a des petites "pauses", c'est pour mieux rebondir, et puis il faut organiser (.......) et aussi (...........), mais surtout (........) pendant les vacances, et aussi bien d'autres choses aussi dont je ne vous parlerai jamais sur le blog, en tout cas pas en avance, la lutte est dure et longue, et nous sommes déterminés et pleins de projets pour la continuer.

La Boillat Libre Vivra

Et nous ne lâcherons jamais, et c'est bien la moindre des choses, pour rappel nous avions pris au mot cette immence majorité de Boillat qui a décidé que si la Boillat devait mourir, elle le ferait debout, et nous, Boillat et solidaires du collectif, nous ne changerons jamais de ligne.

FC

juillet 04, 2006 7:30 AM  

Links to this post:

Créer un lien

<< Home