dimanche, juillet 09, 2006

Résumons la moindre

Opération blog propre

L'étouffe-troll fonctionne bien, on dirait... Pour résumer ces quelques jours de filtrage, voici quelques information:

  • Aucun message troll n'a été filtré (ils se reconnaissent donc sans difficulté, malgré leurs dénégations faussement innocentes).
  • Le blog a été ouvert ou filtré de manière discontinue, en fonction des horaires de Karl, ce qui vous a permis de fonctionner fréquemment en temps réel.
  • La surcharge de travail de Karl est faible, voire nulle.
  • Mais voilà, il y a des heures, notamment le matin (allez savoir pourquoi), où vos message ne peuvent être publiés en temps réel.
Quant au contenu des commentaires, vous êtes les seuls juges, mais il me paraît plus intéressant. Bravo à tous, et merci!


Femmes en colère

A l'invitation des Femmes en colère, du 3 au 7 juillet, des manifestations ont eu lieu chaque jour, entre l'usine 2 et l'usine 1 de la Boillat. Les participants étaient vêtus de noir, en signe de tristesse et de désarroi, face à la situation. Les Femmes en colère se sont dites prêtes, par ailleurs, à prendre Martin Hellweg et ses propositions de dialogue au mot, et à aller le rencontrer pour lui expliquer la tragédie que vivent de nombreuses personnes. Autant parler à un tournevis (où à un boulon si vous préférez, ou même à... euh... une jante alu!), mais bon, on peut toujours essayer.

Bravo aux courageux manifestants!



Torchinou

Karl n'a pas reçu le Torchinou... Merci à quelqu'un de le lui envoyer! Enfin... Merci... Un week-end sans Torchinou, c'est plutôt bienvenu. Franchement, ça repose!


AG

De l'assemblée générale de Swissmetal, Karl a encore reçu ce tract, distribué aux actionnaires. En quelques mots, bien des choses sont clarifiées... Sauf le fait qu'il existe encore des actionnaires pour soutenir Martinou. Toutefois, quand on regarde Roger Bühler, le mystère s'éclaircit. Récemment, on pouvai tlire, à son propos, cette dépêche, reprise d'un article du Tages Anzeiger. Roge rSoutient Martinou. Roger trouve très bien que la médiation se soit temrinée comme ça. Roger pense qu'une médiation où l'on choisit la partie adverse soi-même, ça aurait été mieux (il ne le dit pas comme ça, bien sûr, puisqu'il parle de "gens qui n'étaient plus actifs dans l'entreprise"). Ah Roger... Finalement, je vais aller écouter un âne, ça me fera du bien.


Reparlons médiation

Est-elle morte, la médiation, ou Rolf Bloch joue-t-il à quelque chose en coulisses? On ne sait pas vraiment, même si la première option semble être la bonne. Elle était belle la médiation. Merci Joseph, merci Rolf, de nous avoir fait la leçon. Quelque mois de pourissage de la situation, et aucune avancée grâce à vous, sinon quelques leçons de morale sur le fait que c'est un peu la faute au manque de dialogue, et donc à tout le monde (pourtant, pour que le dialogue manque, il suffit de la défection d'une seule des parties). D'ailleurs, à propos de défection, c'est gentil à vous de n'avoir pas dit un mot de réprimande contre Swissmetal. Et c'est gentil d'avoir envoyé Jürg Müller au front à votre place.

Bref, on peut presque tirer une conclusion de tout ceci: la tradition helvétique du dialogue sociale, dans le cas de Swissmetal, a atteint ses limites. On remarque en effet qu'en Suisse, rien, au niveau légal, n'existe pour obliger un patron à rester fidèle à la simple raison. Seul ce dernier peut lui-même se contraindre, par patriotisme, de par sa culture et sa personnalité, ou pour d'autes raisons non contraignantes, à appliquer des décisions qui seraient issues d'une négociation avec ses employés. Et si le patron ne veut pas? Il fait ce qu'il veut, il en a le droit.


A la Boillat

Les commissions du personnel de la Boillat n'organiseront pas de séance du personnel avant les vacances. La seule date encore ouverte était le vendredi 14 juillet, et comme de nombreux travailleurs s'en vont déjà le jeudi, elle ne paraissait pas opportune. Cette semaine, les commissions rencontreront néanmoins une délégation d'Unia, pour mettre (et pas remettre, non) les pendules à l'heure. Le décalage horaire est en effet tel qu'un ressort a dû sauter.

La Boillat s'apprête, dès lundi, à accueillir 2 nouveaux cadres, tout frais. Il semble que Swissmetal soit prêt à tout pour remplir son organigramme. Ce qui laisse songeur, quand on voit qui remplit ledit organigramme. Mais voilà, il faut du monde pour faire un joli papier avec de jolis noms, et surtout pour avoir des responsables sous la main à de chaque problème qui surgira. Boillat, ta dornachisation est en route: un encadrement aussi pléthorique qu'incapable s'apprête à venir t'embaumer d'excuses bidons, avant de t'enterrer sous les retours de commandes provenant des clients insatisfaits.

Et pour faire mieux, il n'y a pas 36 solutions...

45 Comments:

Anonymous Anonyme said...

A Karl,

Entièrement d'accord avec toi, si l'on veut rétablir la situatiion, il n'y a pas 36 solutions; il n'y en a qu'une seule, elle se nomme: le respect mutuel, ou la voix de la raison, voire le dialogue franc et sincère.

Pour que ce petit miracle se produise, Martin Hellweg pourrait, par exemple, faire un geste "Royal" envers tous le personnel de La Boillat - licenciés et non-licenciés.

Il pourrait par exemple, pour permettre à La Boillat de retrouver son lustre d'antan et sa rentabilité, se montrer "Bon Prince" et annuler tous les licenciements et accorder la petite autonomie revendiquée.

Cela ne lui coûterait rien, tout au contraire, ça lui rapporterait des millions. La Boillat revivrait et verrait ainsi sa pérennité assurée et Swissmetal verrait sa rentabilité assurée. Ce ne serait déjà pas si mal.
Je ne serais pas surpris qu'une bonne fée intercède auprès de MH et que celui-ci lui prête une oreille attentive. On ne sait jamais ! Il faut à tout jamais garder l'espoir !

Puisque c'est dimanche, allons-y d'un petit souhait: Que les munificences du Seigneur rejaillisent sur vous, sur votre demeure et sur tous les vôtres !

Providence

juillet 09, 2006 7:53 AM  
Anonymous Rigueur said...

Bonjour,

si aucune action semble encore être active pour sauver la Boillat de Swissmetal, il reste l'option de construire une autre Boillat pour concurrencier celle de Martinou ou de Roger, voire une autre Boillat pour rendre service à toute une région de conserver une longueur d'avance face à la concurrence internationale.

Vu la stratégie de Swissmetal de vouloir consolider la branche, de standardiser la qualité et le service (nivelement par le bas), la nouvelle Boillat à construire aura une marge d'avance grâce aux besoins très spécifiques du décolletage, de la micromécanique et de l'esprit de la précision du Jura (au sens géographique et culturel!).

Que ceux qui ont des millions,
qui sont des vrais entrepreneurs industriels,
réfléchissent intensivement
et
décident rapidement,
afin de lancer quelque chose dans ce sens.

Meilleures salutations
Rigueur (toujours inimitable pour les trolls!)

juillet 09, 2006 10:08 AM  
Blogger Rensk said...

@ Rigueur,

Il y a encore une toute autre possibilité, c’est celle de rendre attentif Mittal Steel qu’il peut faire une OPA inamicale sur Swissmetall ! Ce dernier a (il faut le savoir) été salué par les syndicats de bien des pays (dont les USA qui n’aime pas du tout les syndicats).

Mittal pourra, une fois acheté, fermer deux usines (officiellement à cause du double emploi) et cela favorisera ses actions (car c’est connu, à la bourse, à plus vous licenciez à plus le cours monte) le grand investisseur ne ferais donc pas de dette !

juillet 09, 2006 3:29 PM  
Anonymous Fred said...

Au sujet des visites médicales à domicile. Sur conseil d'un homme de loi, et après consultation d'un spécialiste en assurances sociales (un de mes anciens prof à lausanne), j'ai publié ce conseil pour les Boillat.

Maintenant l'affaire va aller plus loin ou pas selon les différentes réactions des divers protagonistes, mais restera discrète pour des questions de procédures.

En effet, il y a des éléments très graves dans le traitement de certains cas de maladie, et nous allons poursuivre nos investigations. Selon les désicions prises ou mesures de la part du médecin cantonal, et aussi la correction des différents protagonistes, je vous informerai de la suite de cette affaire.

Comme dans de très nombreux domaines, cette direction est tout simplement IGNOBLE.

Courage à tous les Boillat, à l'intérieur et à l'extérieur, et la lutte pour la dignité continue. Et merci à toutes les personnes externes de continuer de soutenir cette lutte qui est juste.

FC

juillet 09, 2006 4:14 PM  
Anonymous Brain said...

Coucou Rigueur, l'Inimitable !

Cela fait palisir de te lire à nouveau...

Sais-tu ce que peut coûter une fonderie et une tréfilerie moderne permettant de réaliser une "qualité Boillat" ? Cela serait utile pour établir un plan financier tenant la route...

Amicalement,

Brain

juillet 09, 2006 4:42 PM  
Blogger Oeil de Lynx said...

Au sujet des contrôles des absences, voici un article parru dans le Matin dimanche d'aujourd'hui :

Nouveau job : traquer l'absentéisme

EMPLOI Dès le début de l'an prochain, l'assurance CSS proposera aux entreprises de ramener le plus vite possible à leur poste de travail les employés absents. Une évolution très tendance dans le monde de l'économie

Textes: Yves Lassueur

Votre grippe coûte cher à l'entreprise. Et ne parlons pas de votre dépression qui n'en finit plus... Heureusement, voici une bonne nouvelle: vos absences créent maintenant des postes de travail: ceux de spécialistes chargés de vérifier les raisons qui vous retiennent loin de votre établi et investis d'une mission: vous y ramener le plus vite possible. Attendez-vous d'abord à un téléphone de leur part. Ensuite, si votre absence se prolonge, à une visite à domicile.
Dès le début de l’an prochain, l'Assurance Chrétienne sociale (CSS) lancera ainsi son propre service de «gestion des absences». Un nouveau «produit» qu'elle proposera aux entreprises de ce pays pour contrôler dé façon rapide et systématique les collaborateurs absents afin de limiter leur arrêt de travail.
CSS cherche déjà, par voie d'annonces, les cinq spécialistes qui seront chargés de cette mission sur l'ensemble de la Suisse. «En tant que coordinateur/trice des absences, dit l'offre d'emploi qu'on peut lire depuis peu dans la presse, votre objectif consistera à limiter les absences des collaborateurs de nos clients d'entreprise. Pour y parvenir, vous prenez contact avec la personne en incapacité de travail, la motivez et lui apportez votre soutien de manière à ce qu'elle puisse reprendre le travail sans difficultés».
Une façon à peine déguisée de débusquer les faux malades? Sarah Blanchard, responsable de ce département à la CSS, jure que non. «Il s'agit autant d'amener les entreprises à réaliser des économies que d'aider l'employé à surmonter ses difficultés et reprendre pied le plus vite possible, ce qui est dans son intérêt.»
Concrètement, les entreprises optant pour cette assurance devront être en mesure de signaler tout collaborateur absent assez tôt pour que la CSS puisse l'appeler au bout de sept jours. «Lors de ce premier téléphone, dit Sarah Blanchard, nous essayerons de voir avec lui si certains facteurs permettent qu'il reprenne le travail plus tôt que prévu. Par exemple, si son médecin lui a signé un certificat d'arrêt de travail à 100 pour cent, est-il envisageable qu'il recommence à 50 pour cent?»

Visite à domicile

Si l'absence se prolonge, CSS va intervenir une seconde fois au bout de 20 jours. Et là, sous forme d'une visite à domicile, que le collaborateur peut certes refuser, mais à ses risques et périls. «Lors de cette rencontre, nous allons voir avec lui tout ce qui peut jouer un rôle dans cette absence: le médical, le social, le privé et le professionnel. Ces rendez-vous personnalisés permettent d'obtenir bien des informations. On va peut-être se rendre compte que l'employé a un problème avec son chef et serait mieux dans un autre département, ou qu'il a besoin d'une chaise plus ergonomique à son bureau».
Ce ne sont que des exemples, car l'entretien peut aussi révéler ce que Sarah Blanchard appelle des «incohérences». Ce sera le cas, par exemple, du collaborateur en arrêt de travail qui prétend souffrir du dos et passe en réalité ses journées à nettoyer les vitres, cirer les parquets et faire ses courses. «Dans un tel cas, nous allons lui dire que ces faits seront signalés à son entreprise. Ma foi, quand vous garez mal votre voiture, vous recevez un P .V.... La lutte contre les abus n'est pas le premier but de ces entretiens, mais elle en fait partie».
Sarah Blanchard reconnaît qu'une telle démarche, proche de la dénonciation, n'a rien d'agréable pour le collaborateur. «Mais il a toujours la possibilité de dire qu'il veut présenter lui-même les choses à son patron ou demander un entretien à trois».
Pour les employeurs, CSS assure que les résultats sont à la hauteur des attentes. Selon elle, une entreprise de 150 employés qui réussit à réduire ses absences de 10 pour cent réalise une économie annuelle située entre 30 000 et 80 000 francs. Debout les feignants! Au boulot!

Un marché en plein essor

Comme Saint-Georges terrassait le dragon, voici donc les terrasseurs d'absences. Mission: ramener au plus tôt à leur poste les employés en arrêt de travail. C'est un secteur en plein essor. CSS Assurance n'est pas la seule, et, de loin, à se profiler sur ce marché. Depuis l'année dernière, Visana propose le même type de services aux entreprises, mais en confie la gestion à SIZ Care S.A., une maison de Zurich spécialisée dans ce domaine. De son côté, le Groupe Mutuel organise maintenant des cours de gestion d'absences à l'intention des entreprises. Des cours dont la compagnie assure qu'ils jouissent d'un succès considérable et grandissant.

juillet 09, 2006 6:47 PM  
Blogger Oeil de Lynx said...

Et puisque je suis dans la revue de presse, voici un autre article du Matin dimanche sur le phénomène des blogs comme celui de Karl :

INTERNET : De plus en plus de sites anonymes s'attaquent aux entreprises de l'intérieur

Les patrons doivent-ils craindre les blogs de leurs employés?

DÉBAT Nestlé et Swissmetal en Suisse, mais aussi Microsoft aux Etats-Unis ont vu leur management critiqué par leurs salariés sur des carnets de bord électroniques non signés. Forme moderne de fa lettre anonyme délatrice ou nouvel outil de communication?

Alexis Favre

«Une voix pour la Boillat est née». Le 26 janvier dernier, le titre du premier commentaire posté par le mystérieux «Karl» sur son blog annonçait la couleur: les employés en grève de l'usine Swissmetal de Reconvilliers pouvaient désormais venir déballer, sous le couvert de l'anonymat, l'étendue de leur frustration face aux décisions de la direction du groupe. Et le blog est toujours alimenté aujourd'hui.
Rebelote le 16 juin dernier, avec la création du «Nestlé Suisse Real News», un blog sur lequel les salariés mécontents de Nestlé sont invités à venir faire part de leurs griefs à l'encontre de la direction suisse de la société. Avec la même garantie, celle de l'anonymat.
Ces deux exemples suisses marchent dans les pas de «Mini-Microsoft», un blog très couru outre-Atlantique, tenu par un employé du géant de l'informatique, déterminé à tout dire sur les dessous de la gouvernance du groupe et à offrir une tribune, anonyme encore, à ceux de ses collègues qui souhaitent en faire autant.
Sachant que lé nombre de blogs sur la Toile avoisine les 50 millions et qu'il s'en crée la bagatelle de 75 000 par jour, le phénomène de ces blogs anonymes, qui dénoncent les dysfonctionnements réels ou supposés des entreprises, est nécessairement appelé à prendre de l'ampleur. Et les entreprises touchées seront, par voie de conséquence, de plus en plus nombreuses.

Faut-il déplorer le phénomène ou s'en réjouir?

Pour Jean-Marie Vodoz, ancien rédacteur en chef du quotidien 24 heures et médiateur du «Matin», la question est tranchée. «Je pense beaucoup de mal de ce phénomène de blogs anonymes, déclare-t-il. Notre société à tendance à survaloriser la spontanéité, et ces blogs ouvrent la porte aux irréfléchis.»
Mais n'est-ce pas un gain, en terme de transparence? «Il y a une contradiction évidente entre transparence et anonymat, répond-il. Et cette obsession de la transparence est fausse. II n'y a pas de pouvoir sans une part de secret. Si l'employé a quelque chose à dire, il le dit franchement, ou il se tait.»
Une opinion que ne partage pas Stéphane Koch, spécialiste de la propagation de l'information sur Internet, et président de l'Internet Society à Genève. «Les cadres font une erreur en ne percevant pas que les employés ont besoin de s'exprimer. Et ceux-ci savent que s'ils le font librement, ils risquent de perdre leur emploi. Les dirigeants devraient considérer les opinions de leurs salariés comme une valeur ajoutée. Mais si les entreprises souhaitent que les employés parlent librement, je pense que l'anonymat est la meilleure solution. On pourrait même imaginer qu'une entreprise mette en place un faux blog de contestation».
Pourtant, aucune ne le fait. Pourquoi? «C'est un problème de formation du management, répond Stéphane Koch. Celui-ci est encore trop pyramidal et ne prend pas assez en compte la compétence. Dans le cas de Nestlé, il semblerait que le soutien de Monsieur Brabeck à Nelly Wenger implique l'amitié. Et cela, sur le principe, ça n'est pas bon.»

juillet 09, 2006 7:01 PM  
Anonymous nemo said...

Merci pour les articles du Matin, Oeil de Linx, vous avez été plus rapide et complet que moi, je venais juste de finir d'en saisir des extraits ;-)

A propos de CSS, cette pratique me semble flirter avec l'illégalité. A double titre.

D'une part - et les médecins apprécieront! - parce le diagnostic médical est remis en cause par... des quidams. Rensk a très bien expliqué ici même le principe de la consultation du dossier par le médecin-conseil de l'assurance. Dans le respect de la confidentialité et du secret médical, inviolable, sauf à la demande motivée du patient, dans certains cas très précis. Confier une évaluation de santé à des profanes me semble des plus douteux. De plus, leurs "encouragements" semblent bien plus apparentés à des menaces et/ou de l'intimidation, pouvant péjorer la santé du patient, qu'à un soutien, qui est du ressort du médecin.

D'autre part, la visite à domicile et la nature des investigations relève de la violation de la sphère privée. Pas moins. Nul n'est tenu d'ouvrir sa porte à quiconque, sinon à une autorité policière, pour autant qu'elle détienne un mandat de justice! Je n'ai pas connaissance que ce principe ait été changé au profit des assureurs.

A propos des blogs qui mettent à mal Swissmetal et Nestlé. L'article est à mon avis assez tendancieux... En encadré, on peut encore lire une mini interview de Sam Furrer, que voici:

"Chez Swissmetal, on a pas réagi officiellement au blog "une voix pour la Boillat", même si Sam Furrer, porte-parole de la société reconnaît en avoir pris connaissance "pour savoir ce qui se passait dans la tête des gens; mais certains propos vont beaucoup trop loin, quand ils sont en dehors de tout contrôle". Pourquoi ne pas mettre un blog à la disposition des employés? "Ce serait une arme à double tranchant".

Ben tiens! Mes amis, on a pas fini d'en voir.

Merci au blog de Karl et ses alliés de continuer d'être instructifs et passionnants - même si ces nouvelles sont des plus énervantes...^^

Merci du petit mot de Pauvre diable et famille qui m'a fait très plaisir :-D

A toutes et tous, bon courage et bonne soirée. Tenez bon!

Amicalement,

Nemo

juillet 09, 2006 7:48 PM  
Anonymous Anonyme said...

Concernant les visites médicales à domicile :

Cette démarche s'inscrit dans le cadre de la 5e révision de l'AI qui entrera en vigueur probablement le 1.7.2007 et qui prévoit la "détection précoce" de cas maladie afin de réduire le nombre de nouvelles rentes AI. Etant donné qu'il a été prouvé que plus l'absence au travail était longue, plus le risque de ne plus pouvoir réintégrer la personne dans l'emploi l'était aussi, il a été décidé d'intervenir rapidement, le but premier étant de permettre à l'employé de conserver son poste de travail. ça c'est la version officielle. En réalité, on traque les abus, on traque surtout les absences. L'employeur est censé collaborer pour sauvegarder un poste de travail, mais on voit bien avec notre aventure Swissmetal qu'en matière de prendre des sanctions contre un employeur dans notre pays, on peut oublier...

Cependant, si je peux donner un conseil à ceux qui sont touchés par ces mesures, je crois qu'il est de loin préférable que vous collaboriez avec le représentant en assurances (ou le médecin, bref la personne envoyée). Ceci est une bonne occasion de dénoncer les abus dont vous avez été l'objet et d'être crédibles. Vous embêterez bien davantage la direction de SM en parlant qu'en vous taisant. Car même en Suisse, des comités anti-mobbing se sont créés (qui sont externes à l'entreprise). Montrez-leur que vous êtes décidés à travailler, mais pas dans ces conditions traumatisantes. Acceptez un essai, mais dites-leur que vous n'êtes pas sûr de tenir le coup après ce que vous avez vécu à l'intérieur des murs de l'entreprise.

Bon courage !

juillet 09, 2006 8:10 PM  
Anonymous Rigueur said...

Hello Brain,

Merci de ton feedback!

Sans entrer dans les détails, voici le plan:

1ère année 15 millions
2 année 40 millions
3 année 20 millions
ensuite 1 à 5 millions/an

Il faut au moins 5 ans pour atteindre les chiffres d'affaires de l'ancienne Boillat. A partir de la 6e année, un plan d'autofinancement pour les futurs investissements pourrait être établi.

A partir de la 3e année, le bénéfice escompté est 2 fois le taux hypothécaire. Si tu veux gagner plus que ça, il te faut investir ailleurs :-P

Marché conclu?
Y-a-t il d'autres amateurs?

Veuillez me contacter via ce blog ou via Karl!

A la prochaine
Rigueur

juillet 09, 2006 9:18 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ Œil de lynx,

Très intéressant le papier, cela démontre une fois de plus que ceux qui se nomment croyants (chrétiens entre autres) sont en générale les gens les plus dangereux du monde ! Plusieurs fois la preuve a été donnée !!!

Si j’ai bien compris, cette assurance (comme d’autre aussi semble-t-il) vendent un service à une boite qui ne semble rien avoir à faire avec l’assuré lui-même ! (C’est la boîte qui est assurée et non l’employé) Ce dernier peu être assuré ailleurs mais il recevra malgré tout une visite de la css et compagnie !???

Bien, je vous dis qu’ils font tout pour rendre la guérison quasiment impossible en cas de dépression ! Il faut réagir et écrire à sa propre assurance car vous avez droit à la guérison et le fait qu’une autre assurance rende cette dernière plus délicate et plus longue par sa manière de faire crée des frais supplémentaires injuste pour votre propre assurance.

J’aimerais encore souligner que c’est une attaque non fondée contre les malades en prétendant que les boîtes font des économies en faisant travailler quelqu’un qui a peur et qui n’ose pas se défendre malgré sa maladie. C’est l’assurance, en premier lieu, qui fait des économies !

- Le collaborateur peut certes refuser, mais à ses risques et périls !

Si ça ce n’est pas une menace alors que je ne suis même pas assuré auprès de la css (cupide sans sentiments) je me demande comment faire pour menacer quelqu’un !??

- Tout ce qui peut jouer un rôle dans cette absence: le médical, le social, le privé et le professionnel.

Or donc cette assurance LaMal qui n’ose pas (officiellement) demander ce que vous avez comme affection médicale contourne la loi et va même plus loin en vous demandant ce qui concerne le social, le privé et le professionnel !!! Ben on ne peu pas faire mieux qu’eux pour ne pas respecter la loi !

- Le collaborateur en arrêt de travail qui prétend souffrir du dos et passe en réalité ses journées à nettoyer les vitres, cirer les parquets et faire ses courses.

Tiens, cette assurance ne paye pas l’aide à domicile mais elle dit que cette personne doit vivre dans de la crasse et ne plus rien manger et boire… On ne peu pas faire mieux comme irrespect ! Je suis certains qu’une personne ayant mal au dos et qui fait ce qui est nécessaire au niveau de la vie se couche pendant des heures après ces efforts mais là c’est silence radio… Serait-on foncièrement malhonnête à la css ???

Ne vous laissez pas faire je vous le conseille vivement !

juillet 09, 2006 11:59 PM  
Anonymous Anonyme said...

CSS = Cupide Sans Scrupules

juillet 10, 2006 12:09 AM  
Anonymous Anonyme said...

Mdr! Le conseil fédéral veut envoyer des médiateurs régler le problème Iranien! Préparez vos abris anti-atomiques!
http://www.edicom.ch/fr/news/suisse/index.php?idIndex=278&idContent=1699799

juillet 10, 2006 7:18 AM  
Anonymous P. P. de C. said...

LE FACTEUR TEMPS

@ tous ceux qui réfléchissent à une contre-stratégie

Dans un tout récent édito, Karl (pré)disait : "Ainsi, Swissmetal, bien que désormais refinancé, va néanmoins sombrer lentement."
Selon Karl donc, et je crois sa conclusion pertinente, la stratégie du maîîîître ne tient pas la route et condamne le groupe Swissmetal, avec ses gougnafiers d'actionnaires incapables de voir plus loin que le bout de leur bas de laine, à aller droit dans le mur.

Bien. Mais tout est dans l'adverbe : LENTEMENT. Que veut dire lentement ? Pour moi, un grand danger se cache derrière cette notion : celui d'un long pourrissement de la situation au bout duquel, quand se réveilleront les consciences au vu du gâchis laissé par le Buffle démissionnaire et devenu introuvable, son parachute dans une poche et son billet smple course pour l'Amérique du Sud dans l'autre, la fière Boillat et son esprit ne seront plus qu'un souvenir.

La même notion revient dans l'édito de ce jour sous la rubrique "reparlons médiation", je cite : « Quelque mois de pourrissage de la situation, et aucune avancée grâce à vous [sc. Rolf Bloch et Jürg Müller], sinon quelques leçons de morale sur le fait que c'est un peu la faute au manque de dialogue, et donc à tout le monde ». C’est vrai qu’on a perdu du temps et que pendant ce temps, la situation s’est un peu plus dégradée...

Donc comment lutter contre ce terrible « lentement » ?

Pas avec de faux espoirs en tout cas. Je crois problématique de se bercer de rêves comme celui narré par l’anonyme de 07.53 AM (une conversion subite de MH à la raison !) Gare à la « dissonance cognitive » qui nous fait précisément imaginer des retournements de situation miraculeux quand nous nous sentons glisser, impuissants, sur une pente fatale. Quant à la naissance d’une « autre Boillat », également évoquée sur le blog : schön wär’s , aber...

Pour tenter de serrer à la gorge ce « lentement », je n’ai pas de solution toute prête. Mais est-ce qu’un renforcement de la concertation-coordination des actions futures entre toutes les parties composant le groupe de soutien... ?

juillet 10, 2006 12:01 PM  
Blogger Rensk said...

@ Utilisateur anonyme juillet 09, 2006 8:10 PM,

Vous avez raison en un certain point ; les assurances maladie, perte de gain et accident devront coordonner leurs informations avec l’assurance AI, c’est cette dernière qui prendra alors une décision de réinsertion à un autre poste de travail, de réadaptation voir une formation et non pas les assurances maladie où perte de gain !

Ceci dit, il n’y a donc aucune raison qu’une assurance non impliquée directement avec le malade (pas de contrat entre eux) puisse venir chez le malade sans autre !

Je ne sais pas si c’est la CSS qui est l’assurance perte de gain de la Boillat, seule possibilité pour cette dernière d’entrer chez tous les malades, et encore... vu que cette loi n’est pas encore en vigueur.

juillet 10, 2006 12:24 PM  
Anonymous marc said...

J'aime lire les rêves de Rigueur!
Dit-nous en plus: quelle surface pour cette nouvelle fonderie ?
Comment reprendre les spécialités laissées en souffrance (propriété intellectuelle)?
Existe-t-il des terrains industriels dans la vallée proche de la ligne de chemin de fer (on sait jamais si la Nouvelle rachète un jour l'Ancienne)?
Pour trouver des cardres et des ouvriers compétents, il n'y aura sûrement pas de problème.

juillet 10, 2006 12:59 PM  
Blogger Karl said...

Bonjour!

J'ai oublié mon petit rapport sur le filtrage: 0 commentaire bloqué, voilà.

Que pensez-vous, au final, de ce système?

Merci à ceux qui animent l'intéressant, et important, débat sur les caisses maladies et leurs malhonnêteté viscérale.

Merci à Rigueur pour ses rêves, dans lesquels il n'oublie pas qu'une fonderie de cuivreux haut de gamme, dans le contexte d'un Jura bernois à 7% de croissance, est un outil central!

juillet 10, 2006 3:38 PM  
Anonymous oignon rouge said...

@ Karl

"Opération blog propre" et "étouffe-troll" sont très jolis. Beaucoup d'expressions que tu as imaginées vont passer ou ont passé dans le langage courant entre bloggeurs ...par exemple "des sousous dans la popoche".

Bon. Il me semble que la solution du système de filtrage fonctionne bien.
Si le blog est moins animé ces jours-ci, c'est qu'il y a eu bien sûr le Mondial, le début de l'été et des vacances.

Mais surtout, il me semble,le choc de l'AG, avec un constat d'impuissance ? l'attente dans laquelle on se trouve... le vaste questionnement "que peut-on faire concrètement désormais ? "
Seules les Femmes ont colère ont pris une initiative concrète. Je vais leur écrire du reste.

La période de vacances n'est pas très propice à de vastes débats, d'autant que les nouvelles percutantes se font rares.

On est donc dans un marais :-)) barométrique ou dans la mer des Sargasses en ce moment....

Mais il faut maintenir le blog ! même s'il est quelque temps en veilleuse, ce n'est pas bien grave, ni signe d'échec !
et peut-être collationner et copier à part, pour les retrouver facilement, les infos ou analyses les plus fortes et marquantes, qui en ce moment touchent peu de bloggeurs, et qui pourraient nous rendre service d'ici quelques semaines.
Chacun pourrait mettre de côté ce qui lui semble utile. Est-ce une bonne idée ?

juillet 10, 2006 5:33 PM  
Anonymous Anonyme said...

Sur la question de la CSS, il s'agit de distinguer : l'assurance des soins (médicaments, hospitalisation, visites de médecins) et l'assurance perte de gain (remplacement du salaire). Si l'employeur est impliqué, il s'agit de l'assurance perte de gain (à moins que l'employé ait conclu à titre individuel une assurance-maladie complémentaire auprès de son employeur). Mais si tous les Boillat malades relèvent de la CSS, il est question de la perte de gain.

L'assurance perte de gain peut être conclue selon la LAMal (=assurance sociale) ou être un contrat de droit privé. En Suisse, sauf dans l'hôtellerie, presque tous les contrats d'assurance perte de gain relèvent du droit privé (mais il faut vérifier, apparemment le vôtre est un LAMal). La durée "standard" du remplacement du salaire est de 720 jours.

Que ceux auxquels on a promis une "visite à domicile" se renseignent sur le type de contrat auxquels ils sont soumis : perte de gain ? (vraisemblablement), LAMal (=assurance sociale) ou contrat de droit privé ?

S'il s'agit d'une assurance selon la LAMal, vous pouvez poser des questions sur vos droits à l'OFSP (office fédéral de la santé publique) ou www.bag.admin.ch (031 322 21 11).
S'il s'agit d'un contrat de droit privé, c'est dans le règlement de ces contrats que sont inscrits vos droits et ces contrats relèvent de l'OFAP (office fédéral des assurances privées)- voir sous www.bpv.admin.ch / 031 322 79 11

L'employeur n'est pas obligé de conclure une assurance perte de gain en Suisse. S'il n'en a pas, il est tenu à poursuivre le paiement du salaire selon un système d'échelles (qui sont cantonales), mais ce système est moins favorable à l'employé qu'une assurance perte de gain (qui ne peut de toute façon pas être en dessous de l'échelle appliquée dans le canton).

Dans un premier temps, il me semble qu'il serait peut-être judicieux de clarifier ces quelques points afin d'avoir une base pour agir éventuellement par la suite.

juillet 10, 2006 5:48 PM  
Anonymous Anonyme said...

Assemblé du personnel mardi. Présentation des nouvelles têtes de noeud qui garniront l'organigramme et qui porteront le chapeau dans trois mois.

juillet 10, 2006 7:10 PM  
Anonymous Anonyme said...

@anonyme de 7:10

on vous use, vraiment. J'espère toutefois qu'en parallèle ce précieux temps soit utilisé pour "reconstruire" la Boillat.

Bon courage, on pense bien à vous et n'oubliez pas les forces du soutien qui sont toujours présentes.

juillet 10, 2006 7:25 PM  
Anonymous A+ said...

Le torchinou N° 8 est en ligne sous jb.zonez.ch

Les titres
Problèmes de production ! On y apprend comment SM fait ses courses avec des points Cumulus ! Après les vacances : Netpresenter distillera des informations « just in time »
Souhaits de SM : bonnes vacances, à bientôt avec un maximum d’énergie et une santé de fer !!!

Bonne lecture et bonne soirée

juillet 10, 2006 7:27 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ Boillat

Vous n ' êtes pas obligés de participer à une assemblée pour faire la connaissance de vos nouveaux bourreaux .
Laissez les trolls et autres collabos y participer , eux , ils seront dans leur milieu naturel !

juillet 10, 2006 7:53 PM  
Anonymous Anonyme said...

A propos du Torchinou bonnes vacances :

Soyez vigilants. Toute période de "relâche" peut être un moment propice pour attaquer. On pourrait par exemple profiter de la létargie de l'été et de nombreuses personnes absentes pour déplacer des machines...L'entreprise ferme-t-elle pendant une certaine période ? Dans ce cas, gardez l'oeil grand ouvert.

juillet 10, 2006 7:58 PM  
Anonymous Anonyme said...

Pour ceux qui ne seraient pas spécialement passionnés par la psychologie et qui se demandaient quelle était la signification de la "dissonance cognitive" dont fait mention notre ami p.p.de c. dans son dernier message, le Petit Larousse en donne la définition suivante:
"Théorie de la dissonance cognitive: théorie selon laquelle la coexistence, chez un même individu, d'éléments de connaissance qui ne s'accordent pas entraîne de sa part un effort pour les faire d'une façon ou d'une autre mieux s'accorder.
Voilà qui est clair.

Comme chacun le sait, dans la formation en management, l'importance de l'intelligence émotionnelle, à côté de l'intelligence cognitive occupe une place importante.

Une nouvelle notion se fraye doucement un passage dans les séminaires pour cadres, à savoir: l'intuition, laquelle est une fonction du cerveau, au même titre que la faculté d'analyse ou l'intelligence pragmatique.
Il semblerait que cette nouvelle notion de l'intelligence intuitive soit une aide ou un instrument non négligeable pour résoudre les problèmes de communication ou d'incompréhension qui peuvent survenir entre individus ou partenaires.

Il existe en Suisse des spécialistes en communication qui recourent, pour résoudre certains problèmes de cet ordre, aux quatre niveaux d'intelligence de notre cerveau, à savoir :
le cortical gauche dédié à la pensée logique et l'analyse, le limbique gauche pour l'organisation et la planification, le limbique droit pour l'approche relationnelle, sensible, émotive et enfin le cortical droit qui recèle l'imagination et la visualisation. De là provient "l'intelligence intuitive".

Ne pourrait-on pas faire appel à ces spécialistes pour résoudre le problème avec Swissmetal ?

07.53 AM

juillet 10, 2006 8:55 PM  
Anonymous Anonyme said...

@juillet 10, 2006 7:25 PM
Pour reconstruire ce qui a été détruit, il faut les compétences des anciens cadres. Sans transmission du savoir pas de salut. Entre vouloir et pouvoir le fosssé est aussi grand qu'entre rêve et réalité.

juillet 10, 2006 9:00 PM  
Anonymous Rigueur said...

@ Marc (juillet 10, 2006 12:59pm)
et
@ Karl (juillet 10, 2006 3:38 pm)
et
@ tous

Effectivement, vu comme ça, ça ressemble aux rêves.

Mais réflexions faites, l'économie libérale ne fait que forcer l'être humain à devenir plus agressif (dans le bon sens du terme) et plus actif (dans le sens offensif du terme).

Et oui, si vous ne passez pas à l'attaque, vous ne faites que subir ce que le système voudra bien vous faire subir.

Le terrain, propriété intellectuelle, chemin de fer, etc... ne sont que details face à l'immensité de la passivité de la majorité des employés qui ne seront jamais un jour devenu employeur, créateur d'emplois et de richesse pour ce pays qui n'a rien d'autres que la matière grise et la force du labeur.

C'est en passant à l'offensive que nous pouvons joindre les rêves à la réalité!!!

Bonne nuit à toutes et à tous!
A bientôt, Rigueur

juillet 10, 2006 10:22 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ anonyme de 21h

Dites le à unia. Eux pas avoir compris !

Eux vouloir faire bouffer proposition de l'Expert. Mais eux pas se rendre compte que appliquer des propositions sans les connaissances et les connaisseurs, c'est tout de la vache qui recule.
Mais comme accepter les contre propositions, c'est allez contre leur alliers de Swissmem et metal...
Dooormez

Essayez de faire boire d'la diesel à une Porsche... Vous m'en direz des nouvelles...

juillet 10, 2006 11:58 PM  
Anonymous idéaliste incurable said...

Finalement, je me demande si je ne regrette pas un peu les trolls ...

J'aimais bien leur laver le mouère !

Non, je déconne bien sûr. Le blog est peut-être un peu calme ces temps, mais les interventions sont très intéressantes.

Femmes en colère, je vous adore et vous dis merci. Vous êtes des sacrées battantes et vous ne baissez pas les bras. Bravo et courage.

A tous un grand bonsoir.

juillet 11, 2006 12:01 AM  
Blogger Karl said...

Il semble que le filtrage des messages rencontre donc plus de compréhension que de reproches. Je reste malgré tout conscient que cette solution est malheureusement contraignante. Néanmoins, le nombre de commentaires bloqués reste toujours de zéro.

Pour ce qui est du prochain "édito", Karl va attendre la réunion du personnel de la Boillat, convoquée par Henri Bols, qui a lieu ce mardi. Il s'agira probablement d'y présenter 2 nouveaux cadres, le responsables du planning, qui prend la place de P. Fuchs, un cadre de Dornach, et le responsable du finishing, qui prend la place qui devait être celle de Wilmar.

Merci à tous pour vos commentaires!

juillet 11, 2006 2:41 AM  
Anonymous Anonyme said...

A Karl,

Ce que tu as fait pour La Boillat et notre région est tout simplement stupéfiant.

Tu as fait aisément ce qui est difficile aux autres:
voilà ton talent,
tu as même fait ce qui est impossible au talent:
voilà tout simplement ton génie !
Nous sommes fiers de toi !
Amicalement
Providence

juillet 11, 2006 7:21 AM  
Blogger jb.zonez.ch said...

Torchinou 8

Bonjour M'sieur D'ame ; le Torchinou 8 est effectivement sorti de presse et disponible en ligne sur tout bon site web qui se respecte. C'est ici, notamment.

A votre bon coeur, M'sieur Dame et profitez de découvrir le contenu de l'édition papier, vu qu'on nous annonce pour la rentrée en concept plus alembiqué: le netpresenter.

Et tant qu'"on y est", je vous propose de découvrir quelque chose de bien moins niais : quelques photos des marches silencieuses.

juillet 11, 2006 8:39 AM  
Anonymous Con-stat said...

@ Karl,

Le New Fish-ining remplaçant du Wilmar est un sacré coco.

Hans Br... non, Pétre Weidlich.
Connu à la Tornos en 2001 - 2002 pour sa compétence phénomémale et son entregent de champion du PAF...
Wilmar, il était cupide, arrogant, vaniteux, pas à sa place (seuil d'incompétence explosé). Mais il connaissait à peu près quand même ce que ses beurillières produisaient.
Je crains que ce Sieur Weidlich soit même incapable de ce genre de réflexion. Ptitsec va devoir se calmer. Rien que d'y gueuler dessus va le faire vaciller...

Pour le Karl des Kappos (Meier, quand même mais pas meiyeur...) y semblerait que ses hautes compétences lui permettent déjà de survoler son sujet. Encore un qui veut montrer ' comment qui faut qu'on fait ' aux personnes en place depuis x temps et managées avec succès jusqu'en décembre 2005 par notre Dr de la logistique, Directeur de site et Modèle du Renard en perdition toujours à la recherche de ' comment qu'on fait' des indicateurs de prod...

La Loewy devait repartir début juin OFFICIELLEMENT. Pis fin juin. Maintenant, OFFICIELLEMENT, c'est mi-août.
On peut prendre les paris : avant fin septembre, rien n'aura bougé. Pas un coup de piston !!!
De là à pouvoir presser du B05...

Ahhh, mais j'y pense : Rode la Gachette a dit qu'on peut le remplacer sans problème par du BZ4 !!!!
BZ4 ????... Aaaahhh, le fameux alliage ou il faut couler 50 To pour espérer en trouver 1 To à la sortie !!! ???

Mais voyons, quelle médisance. Moi qui croyait qu'on pouvait se passer des cadres de la Boillat. Maintenant que les SEULS qui savaient encore un peu quelques chose aux techniques de fabrication et aux contrôles / corrections des installations ne sont plus là et que les derniers à savoir piloter la prod et la vente sont en attente de réponses zéxterieures...

Mais là encore, 0 problème. Les Veste à rebours sont assez fortes pour suppléer à ce problème sous les ordres de leur Godard en Chef.
Mais pour produire quoi ?
Y bientôt plus de clients. On peut toujours nous ramener les Cx et les maillechorts que Bouchyègre est incapable de produire ou les barre pressé-terminé / rectifiées que Dornaque est incapable de produire aussi. Ben maintenant, chez nous, nous ne somme pas plus capable que nos très cher con-frère de groupe. Du moment que l'on est piloté par les même souaves, c'est une vérité de Lapalisse...
Quand Ras Le, qui disait dans les n° de juin que la production était satisfaisante et que la Boillat était rentable (sans blague, mais c'était pour l'AG), annonce dans le dernier Torchinou qu'il faut impérativement monté à 35 To / jours de livraison, rappeler vous quand même que jusqu'à janvier 2006, la Boillat en était à 65 To jours et dégagait de la Tune.
Juste comme ça en passant...

Mais, La Vie est belle !

juillet 11, 2006 9:12 AM  
Anonymous Anonyme said...

Tout à fait d'accord avec Rigueur, il vous faut passer à l'offensive. Dans une économie néo-libérale, ce sont les rapports de force qui prédominent, donc soit vous vous faites manger, soit vous prenez les choses en main, établissez un plan d'action, programme pour contre-attaquer. Vous dites ne plus avoir à disposition les anciens cadres, indispensables à la bonne marche d'une Boillat high-tech (et non la ruine qu'elle est devenue). Oui, c'est tout un travail de R & D qui doit être fait et il faut des gens qualifiés. La région a des atouts dans le domaine (SIAM à Moutier le montre), à savoir si la contre-offensive est réalisable n'est cependant pas de mon ressort.

juillet 11, 2006 10:00 AM  
Anonymous Anonyme said...

Zéro bloqué donc modération devenue inutile ?

N’empêche, je trouve que les dialogues en directe me manques, on a déjà dépassé le fameux dimanche pour tester. On en revient donc automatiquement a des règles dite provisoire qui dans les faits semble rester définitif.
Comme disait l’autre : on fait des lois spécifiques dans l’urgence, pour une cause donnée mais on oublie après coup de la rendre caduque pour, dans les faits, la réutiliser pour une toute autre cause !

En y regardant de plus près, avez-vous vu sur le blog des appels, des interventions aller à l’encontre des lois ? Le fait de s’autocensurer, journaux, radios TV, a toujours été plus fortement appliqué que la loi ne le demande, c’est plus nocif à une société que l’on pourrait s’imaginer !

juillet 11, 2006 1:42 PM  
Blogger Karl said...

@Anonyme de 1:42pm

Je n'ai jamais dit que le filtrage était un système provisoire et que, dimanche soir, il disparaîtrait. J'ai dit que ce système était à l'essai jusqu'à dimanche soir, ce qui signifie que je voulais connaître les différents avis pour prolonger ou non son utilisation.

Il ne s'agit aucunement de lois d'urgence, ni d'autocensure.

Merci à tous pour vos commentaires!

juillet 11, 2006 4:54 PM  
Anonymous Anonyme said...

@anonyme de 1:42pm
Je vois qu'en tant que troll vous piétinez d'envie de revenir sur le blog...
Même si on est quelque peu privé du direct (à cause de qui ?), le système qu'a instauré Karl me convient tout-à-fait. Il nous a débarrassé des parasites qui nous fatiguaient.

juillet 11, 2006 5:03 PM  
Anonymous oignon rouge said...

@ anonyme de 1:42

Personne ne s'est jamais jamais autocensuré sur ce blog !!!! bien au contraire

alors,vous, que proposez-vous d'intelligent ?

juillet 11, 2006 5:32 PM  
Anonymous Anonyme said...

Je dois constater que vous ne savez pas lire cher anonyme de 5:03 !

Vous semblez mettre toute sorte de gens, de suite et sans jugement, en tant que troll car vous en avez fait une religion ! Tous ceux qui posent des questions sont des trolls selon vous ?

Je préfère nettement l’intervention de Karl qui dit bien qu’il a mis le système «à l’essai» jusqu’à dimanche soir et vu qu’il y a zéro blocage… je ne vois pas ce qui l’empêche de rouvrir le blog pour éventuellement faire disparaître certaines interventions comme par le passé (personne n’avais réclamé en ce temps là sauf les gens directement lésés) !

@ Oignon rouge,

Pour la vivacité du blog j’ai déjà dit dans ma première intervention que le dialogue direct me manquait et maintenant (dans cette intervention) je vous demande de lire ce qu’il y a au-dessus, merci.

juillet 11, 2006 7:50 PM  
Anonymous prof y troll lll said...

R&D à disparu de la Boillat et ce n'est pas ce nul de PENNAlty qui vient de se mettre un autogool en virant ses deux derniers collaborateurs qui va remttre en place quelque chose. En effet MANU n'est plus là pour pouvoir y pomper ses infos, car ce tout petit Kapo tessinnois n'a aucune idée pour du développement si ce n'est sa passion du pouvoir.
Alors PENNAlty retourne à Dornach chez tes Dornachiants et fous la paix aux derniers vrais Boillat

juillet 11, 2006 10:41 PM  
Anonymous Grand-mère said...

Que devient la pétition ? Quelqu'un a-t-il des informations à ce sujet ?

juillet 11, 2006 11:17 PM  
Blogger jfbo said...

@Torchinou

Très intéressant, l'article consacré aux achats de matière première.
On y découvre que la pratique de couverture qui était en vigueur lorsque la Boillat existait encore en tant que telle est très bien maîtrisée par les acheteurs actuels.

Bravo messieurs, pourvu que ça dure!

Mais quand on sait, par ailleurs, que martinou a vendu le stock censé couvrir le carnet de commandes, en spéculant sur une baisse qui se fait désirer, et ceci pour financer l'achat de BJ, on peut raisonnablement admettre qu'il va se trouver face à de gros gros problèmes de gros sous!

Le principe est simple (il doit l'être pour qu'on ait pu l'expliquer dans ce torchon)

exemple:

On confirme au client une commande à un prix de base (métal) de Fr 4.50
Simultanément, on se couvre soit par un achat, soit à terme, pour du cuivre et du zinc au prix de ~Fr 4.50.
L'opération, sur métal est donc blanche.

Mais martinou s'en mêle. Le pognon, il connaît!
Le cours du cuivre s'affole, celui du zinc en fait autant.
Alléché par un gain immédiat et facile, il "pique" ce stock et le vend.

Notre commande n'est donc plus couverte, et nul ne sait par quel hasard elle pourrait l'être au prix convenu.

Et le client hein? il attendra un peu, on achètera plus tard ou alors tant pis pour lui, après tout ce n'est qu'un client Donnerwetter, c'est pas lui qui tirige l'entrprise! On peut quand même pas vendre à perte!!!!!

Excellente affaire qui permet à martinou de réaliser son coup de Jarnac avec BJ.
Bien joué, magnifique, chénial!

Le résultat?

Des clients mécontents, voire dégoûtés, un chômage technique dû au manque de matière première et bien sûr ..."C'est à cause de la grève illégale!"

Le plus beau c'est qu'ils aient le culot de montrer au grand jour à quel point ils sont malhonnêtes, de montrer qu'ils ont agi en toute connaissance de cause.

Merci porcinou!

Et voilà pourquoi votre fille est muette, disait Molière, c'est parce qu'elle ne parle pas!
CQFD

Quelle bande de s.l.p.r.s!

juillet 11, 2006 11:58 PM  
Blogger Rensk said...

Tiens, cela fait aussi une semaine que je suis noyé sous des pubs (sans royalties) sur mon propre blog. Les «sans impôts» pour une boîte car, ce blog parle d’une boîte et chez moi qui parle d’une assurance invalidité ce sont les boîtes pharmaceutique qui s’y mettent ! (intervention du 11.7.06 23:34)

Je me permets de déclarer que ça ce ne sont pas des trolls mais bien des gens style Martinou qui ont tous appris la leçon dans le même genre d’école : profiter au max des autres, respect des droits et des lois ; pour les autres ! C’est tellement gros que l’on pourrait croire qu’ils sont tous influencés par une secte… (Dont je tairais le nom (pour l’instant))

Question concernant la demande de Karl en ce qui concerne la modération… j’ai déjà donné mon avis et je constate qu’il y a bien des personnes qui n’osent plus s’exprimer, même en tant qu’anonyme, vu les réactions à fleur de peau des gens !

Combien de personnes n’on pas osé dire, même anonymement, qu’ils trouvent la modération plutôt «anti-débats», combien de personne soutenant pourtant la cause ne sont plus visible ici-même alors qu’ils étaient présent pratiquement tous les jours ?

Bref, le blog étais une épine dans le pied du «big boss» mais comme il n’y a pratiquement plus personne qui intervient pendant la journée c’est devenu négligeable, la cause ne concernant plus que les plus «mordus»… Lui disait : une vingtaine de fauteurs de troubles, le syndicat disait : c’est une initiative individuelle !

A vous de voir !

juillet 12, 2006 12:24 AM  
Anonymous Anonyme said...

Torchinou :

Silène a donc fait une 10ème année car comme beaucoup de jeunes elle n’a pas trouvé une place d’apprentissage à la fin de la scolarité (ne croyez pas que ce ne sont que les nuls qui ne trouvent rien, preuve en est qu’elle a réussi son diplôme), elle est «flexible» comme le dit si bien le patron par l’intermédiaire de l’hebdomadaire… elle n’a en fait pas le choix ; le chômage qui disait que chez la Boillat il était impensable d’obliger quelqu’un d’y rentrer ne doit concerner que la région c’est pourquoi SM fait ses demandes hors région !

Là j’ai trouvé comment se voit SM vu par elle-même : Le moment clé pour la calculation du prix de vente… est le jour de la commande des produits ! On se prend pour un roi de l’or noir ???
Et là j’y vois la stupidité à l’état pur : Ainsi on arrive à éliminer le risque… même si la livraison aura lieu beaucoup plus tard. !!!

- Ils doivent êtres devins chez SM, ils savent combien sera le prix demain où alors ils retiendront les livraisons jusqu’à ce que cela vaille la peine et ils prennent donc les clients pour des «amortisseurs de risques» !!! Ces derniers apprécierons ; il n’y a plus de garantie dans les dates de livraison, il faut attendre pour que SM aie fait une plus-value de 15% sur la commande uniquement avec le cours du prix du métal !

juillet 12, 2006 12:59 AM  
Anonymous Anonyme said...

Les actionnaires de Swissmetal sur le site http://www.swx.ch (bourse suisse)

Principaux actionnaires
Informations importantes sur la banque de données

L'instance pour la Publicité des Participations accepte volontiers vos remarques concernant la banque de données. Envoyez un courier électronique à l'adresse Publicité des participations.

Veuillez choisir la période et introduire sous la rubrique «Emetteur» le nom de la société recherchée.

Toutes publications
Seulement publications du juil. 2006juin 2006mai 2006avr. 2006mars 2006févr. 2006janv. 2006déc. 2005nov. 2005oct. 2005sept. 2005août 2005juil. 2005juin 2005mai 2005avr. 2005mars 2005févr. 2005janv. 2005déc. 2004nov. 2004oct. 2004sept. 2004août 2004juil. 2004juin 2004mai 2004avr. 2004mars 2004févr. 2004janv. 2004déc. 2003nov. 2003oct. 2003sept. 2003août 2003juil. 2003juin 2003mai 2003avr. 2003mars 2003févr. 2003janv. 2003déc. 2002nov. 2002oct. 2002sept. 2002août 2002juil. 2002juin 2002mai 2002avr. 2002mars 2002févr. 2002janv. 2002déc. 2001nov. 2001oct. 2001sept. 2001août 2001juil. 2001juin 2001mai 2001avr. 2001mars 2001févr. 2001janv. 2001déc. 2000nov. 2000oct. 2000sept. 2000août 2000juil. 2000juin 2000mai 2000avr. 2000mars 2000févr. 2000janv. 2000déc. 1999nov. 1999oct. 1999sept. 1999août 1999juil. 1999juin 1999mai 1999avr. 1999mars 1999févr. 1999janv. 1999déc. 1998nov. 1998oct. 1998sept. 1998août 1998juil. 1998juin 1998mai 1998avr. 1998mars 1998févr. 1998janv. 1998 au janv. 1998févr. 1998mars 1998avr. 1998mai 1998juin 1998juil. 1998août 1998sept. 1998oct. 1998nov. 1998déc. 1998janv. 1999févr. 1999mars 1999avr. 1999mai 1999juin 1999juil. 1999août 1999sept. 1999oct. 1999nov. 1999déc. 1999janv. 2000févr. 2000mars 2000avr. 2000mai 2000juin 2000juil. 2000août 2000sept. 2000oct. 2000nov. 2000déc. 2000janv. 2001févr. 2001mars 2001avr. 2001mai 2001juin 2001juil. 2001août 2001sept. 2001oct. 2001nov. 2001déc. 2001janv. 2002févr. 2002mars 2002avr. 2002mai 2002juin 2002juil. 2002août 2002sept. 2002oct. 2002nov. 2002déc. 2002janv. 2003févr. 2003mars 2003avr. 2003mai 2003juin 2003juil. 2003août 2003sept. 2003oct. 2003nov. 2003déc. 2003janv. 2004févr. 2004mars 2004avr. 2004mai 2004juin 2004juil. 2004août 2004sept. 2004oct. 2004nov. 2004déc. 2004janv. 2005févr. 2005mars 2005avr. 2005mai 2005juin 2005juil. 2005août 2005sept. 2005oct. 2005nov. 2005déc. 2005janv. 2006févr. 2006mars 2006avr. 2006mai 2006juin 2006juil. 2006 Recherche:
Émetteur:
Actionnaire:

Réponse(s) trouvée(s): 37
Pour trouver une date: juil. 2006 | mai 2006 | avr. 2006 | mars 2006 | févr. 2006 | janv. 2006 | nov. 2005 | août 2005 | juin 2005 | mai 2005 | mars 2005 | févr. 2005 | déc. 2004 | oct. 2004 | juil. 2004 | juin 2004 | oct. 2003 | août 2003 | oct. 2001 | févr. 2001 | oct. 2000 | déc. 1999
Date de publication FOSC: 03.07.2006
Émetteur: UMS Schweizerische Metallwerke
Actionnaires: Laxey Partners Ltd. , -Isle of Man, IM3 1NA

Participations: Type du valeur Nombre Part
Actions au porteur 1'332'246 20.35 %
Part totale: 20.35 %


Date de publication FOSC: 05.05.2006
Émetteur: UMS Schweizerische Metallwerke
Actionnaires: gem Small & Mid Caps Switzerland , -

Part. indirecte: FidFund Management SA , CH-St-Cergue

Participations: Type du valeur Nombre Part
Actions au porteur 330'000 5.04 %
Part totale: 5.04 %


Date de publication FOSC: 20.04.2006
Émetteur: UMS Schweizerische Metallwerke
Actionnaires: Swisscanto Fondsleitung AG , CH-Bern 25

Participations: Type du valeur Nombre Part
Actions au porteur 0.00 %
Part totale: < 5%


Date de publication FOSC: 20.03.2006
Émetteur: UMS Schweizerische Metallwerke
Actionnaires: OZ Bankers AG , CH-Pfäffikon SZ

Participations: Type du valeur Nombre Part
Actions au porteur 0.00 %
Part totale: < 5%


Date de publication FOSC: 10.03.2006
Émetteur: UMS Schweizerische Metallwerke
Actionnaires: OZ Bankers AG , CH-Pfäffikon SZ

Participations: Type du valeur Nombre Part
Actions au porteur 355'469 5.43 %
Part totale: 5.43 %


Date de publication FOSC: 09.03.2006
Émetteur: UMS Schweizerische Metallwerke
Actionnaires: Adelphi European Small Cap Fund , -Grand Cayman, Cayman Islands

Participations: Type du valeur Nombre Part
Actions au porteur 339'197 5.18 %
Part totale: 5.18 %


Date de publication FOSC: 28.02.2006
Émetteur: UMS Schweizerische Metallwerke
Actionnaires: OZ Bankers AG , CH-Pfäffikon SZ

Participations: Type du valeur Nombre Part
Actions au porteur 0.00 %
Part totale: < 5%


Date de publication FOSC: 15.02.2006
Émetteur: UMS Schweizerische Metallwerke
Actionnaires: Laxey Partners Ltd. , -Isle of Man IM3 1NA

Participations: Type du valeur Nombre Part
Actions au porteur 706'667 10.80 %
Part totale: 10.80 %


Date de publication FOSC: 08.02.2006
Émetteur: UMS Schweizerische Metallwerke
Actionnaires: OZ Bankers AG , CH-Pfäffikon SZ

Participations: Type du valeur Nombre Part
Actions au porteur 347'501 5.31 %
Part totale: 5.31 %


Date de publication FOSC: 06.02.2006
Émetteur: UMS Schweizerische Metallwerke
Actionnaires: LB (Swiss) Investment AG , CH-Zürich

Participations: Type du valeur Nombre Part
Actions au porteur 0.00 %
Part totale: < 5%


Date de publication FOSC: 02.02.2006
Émetteur: UMS Schweizerische Metallwerke
Actionnaires: OZ Bankers AG , CH-Pfäffikon SZ

Participations: Type du valeur Nombre Part
Actions au porteur 0.00 %
Part totale: < 5%


Date de publication FOSC: 27.01.2006
Émetteur: UMS Schweizerische Metallwerke
Actionnaires: LB (Swiss) Investment AG , CH-Zürich

Participations: Type du valeur Nombre Part
Actions au porteur 335'000 5.12 %
Part totale: 5.12 %


Date de publication FOSC: 13.01.2006
Émetteur: UMS Schweizerische Metallwerke
Actionnaires: Swisscanto Fondsleitung AG , CH-Bern 25

Participations: Type du valeur Nombre Part
Actions au porteur 420'000 6.42 %
Part totale: 6.42 %


Date de publication FOSC: 28.11.2005
Émetteur: UMS Schweizerische Metallwerke
Actionnaires: 3V Asset Management AG , CH-Zürich

Participations: Type du valeur Nombre Part
Actions au porteur 370'000 5.65 %
Part totale: 5.65 %

juillet 13, 2006 1:54 PM  

Links to this post:

Créer un lien

<< Home