vendredi, août 25, 2006

Le maîîître et ses brouzouf$

Ach, ich verstehe nichts!

Avant de plonger dans le magma du rapport semestriel de Swissmetal, une petite anecdote s'impose. Quelqu'un m'a raconté que Martin Hellweg, lorsqu'il organisait ses pompeux lavages de cerveau avec le management (la tradition existe certainement encore), avait un comportement assez espiègle avec la comptabilité. Au moment de passer la parole à Yvonne Simonis, la directrice finacière [CFO] du groupe, il lançait à l'assistance qu'il ne comprenait rien à ces histoires de comptabilité, avec un grand sourire irradiant de naïveté. Détail piquant, avant qu'Yvonne Simonis ne devienne CFO, le CFO n'était autre que Martinou lui-même. En effet, il avait estimé (avant de changer d'avis, on connaît la chanson) que Swissmetal était un trop petit groupe pour que la charge de CFO soit dévolue à une personne à plein temps. Ainsi, il cumulait le poste de CEO avec celui de CFO (et celui d'administrateur délégué).

Belle manière de se couvrir en cas de malversations avérées et de poursuites judiciaires concernant les comptes du groupe, que de placer Y. Simonis à ce poste sensible, et de dire qu'on n'y comprend rien. C'est donc elle qui, aujourd'hui, appose sa signature au bas des comptes du groupe. Martinou aurait-il quelque chose à cacher? Les comptes de Swissmetal auraient-ils la clarté (et l'odeur) du fond d'une cuve de décantation de station d'épuration? Mystère et boule de gomme!

Un autre mystère reste cette presse "polyvalente", en cours de construction à Dornach. A la Boillat, les spécialistes de la chose se sont toujours accordés à dire que cette presse ne pourrait jamais produire du Boillat. Les mêmes intéressés semblent plus circonspects sur les capacités de la presse de Busch-Jaeger. Certains pensent que, au moins pour les instruments d'écriture, cette dernière est aussi performante, voire plus, que les presses de la Boillat. D'autres considèrent que ce n'est pas le cas. Tout est que, vérification faite, l'hypothèse selon laquelle Martinou aurait misé sur la presse de Busch-Jaeger, bien avant le rachat de cette dernière, pour produire du Boillat, est plausible. Certains se demandent même si, au moment de la faillite de Busch-Jaeger, le conseil d'administration de Swissmetal n'avait pas en vue le rachat postérieur de cette entreprise, et n'aurait pas engagé Martinou avec cette idé à l'esprit.


Echo médiatique

Le rapport semestriel du groupe est donc bien difficile à déchiffrer, et une ingéniosité toute particulière à été employée à faire passer du lard pour du cochon. Ah ça... Exceptionnellement, Karl tire son chapeau à Martin Hellweg, pour ce rapport tant alambiqué, rempli de fausses pistes, de sous-entendus, et dosé avec un soin tout particulier. Vraiment c'est du travail d'orfèvre. Lard ou cochon, une chose est sûre, c'est une sacrée choucroute! L'opération est d'ailleurs couronnée de succès, puisque la dépêche ATS fut titrée, de manière très hasardeuse, "Swissmetal a fait bondir ses ventes" (ce n'est pas le cas). La palme du jemenfoutisme journalistique revient néanmoins au journaliste de la RSR, Claude Reusser, qui s'est contenté de relire quelques mots de Martinou en guise de commentaire, puis de les pondérer de la manière la plus stupide qui soit, en reprenant la thèse absurde du problème de communication (ils sont d'accord, mais ils ne se sont pas compris).
La présentatrice du journal: "Et ces conflits opposent toujours, et depuis longtemps, Dornach dans le canton de Soleure, et Reconvilier dans le Jura bernois?"

Claude Reusser: "C'est vrai [sur le ton pensif du spécialiste qui fournit un effort monumental de synthèse] que c'est un conflit ancien qui date même d'avant de l'arrivée de Martin Hellweg en tant que patron de Swissmetal [et le dérapage commence...] puisque la fusion entre la Boillat et le site de Dornach n'a jamais vraiment pris. Pendant presque 2 décennies, les responsables de ces sites se sont opposés avec succès à une vraie intégration opérationnelle. Le problème, c'est que, Martin Hellweg étant arrivé il y a 3 ans à la tête de l'entreprise, tout en ayant demandé un genre d'étude culturelle sur ces 2 sites, n'a pas tiré les bonnes conclusions qui s'imposaient [il faut y aller, pour ne pas tirer de bonne conclusions qui s'imposent!]. Il n'a pas non plus trouvé le moyen de dialoguer et de transmettre ses idées pour obtenir enfin une réelle collaboration de ces 2 sites".

Phrase de Martinou à la première page du rapport semestriel (les différences sont subtiles!): "On pourrait également appeler cela une étude culturelle. Cette étude a montré un profond fossé voire même dans des cas isolés une rancune de longue date entre les sites de Swissmetal. Les responsables de ces sites n’ont jamais voulu fusionner avec Swissmetal qui a vu le jour il y a vingt ans. Et, pendant presque deux décennies, ils se sont opposés avec succès à une vraie intégration opérationnelle".
"Intégration opérationnelle", ça fait bien, dites! C'est intéressant, "l'intégration opérationnelle" de 2 sites, qui ne produisent pas la même chose (et donc pas avec les mêmes techniques) pour des clients différents. A quelques exceptions près toutefois. C'est aussi intéressant, "l'intégration opérationnelle" d'un site très déficitaire à un autre très rentable. Quant à "fusionner avec Swissmetal", alors que Swissmetal, c'est justement, au moins, ces 2 sites... Dans le film Le Dîner de cons, on appelle ça un champion du monde. Comme la radinerie n'est pas le propre de la maison, il est possible, en l'occurence, de décerner 2 médailles d'or, l'original valant bien la copie, même si les participants doivent être dopés pour parvenir à de telles performances. Pour la médaille d'argent, on retiendra Sam Furrer, auteur de cette "étude culturelle", dont le parfait bilinguisme et l'absence totale d'a priori sur les Suisses romands ont garanti l'impartialité.

Dans le Journal du Jura du 23 août (merci à JB pour sa persévérance!), David Joly (Philippe Oudot est en vacances) résume la conférence de presse de Swissmetal, tenue à Zürich. En gros, Fridou était content de voir moins de journalistes qu'à l'accoutumée, preuve, selon lui, que l'affaire se tasse. Martinou, quant à lui, est satisfait de son épuration (ou purge), et estime avoir gardé des gens avec qui il est plus facile de travailler. La terreur est, selon Montesquieu, l'instrument de pouvoir du gouvernement tyrannique. Ce gouvernement étant l'une des 3 formes de gouvernement qu'il décrit. Les autres sont la monarchie (dont l'instrument est l'honneur et ces trucs chevaleresques) et la démocratie (dont l'instrument est la vertu). Inutile de se demander ce qu'on a choisi, comme gouvernement, chez SM.

Pour exprimer la volonté du groupe de travailler sur le long-terme, Fridou a parlé ainsi: "Nous ne courons pas un sprint, mais un marathon". "Expatrié" a beaucoup apprécié. Et, apparemment, il faut croire que le plagiat est dans l'air du temps. Dans ce "marathon", la clique swissmetalienne estime qu'il faudra 1 à 2 ans pour parvenir à atteindre les objectifs "industriels" du groupe, notamment remettre la Boillat sur les rails. 2 ans, donc, pour pomper ce qui est intéressant à la Boillat, et le déverser chez Busch-Jaeger.

Karl n'oublie pas un dernier article, paru le 22 août dans Le Quotidien jurassien sous la plume de Dominique Bernardin. Il y donne la parole à Nicolas Wuillemin, qu'il présente, à juste titre, mais l'expression est néanmoins douloureuse, comme un "ex-leader". Le temps passe mais l'intégrité de Nicolas Wuillemin reste. Au sein d'une vision légitimement pessimiste de la situation, le propos reste nuancé, nullement revanchard et, dit l'"ex-leader" (Karl ne l'écrira pas sans les guillemets): "Et si c'était à refaire, je recommencerais immédiatement, sans aucune hésitation".


Ledit rapport

L'analyse présentée ici est décevante, et quelques recherches la rendront peut-être, dans un prochain "édito", un peu plus intéressante. Elle est décevante, parce qu'elle couche sur le papier ce petit monde d'illusion dont on se berce chez Swissmetal. Les actionnaires, d'ailleurs, sont relativement méfiants, l'action du groupe s'appréciant, mais sur de petits volumes (les gros volumes, échangés hors bourse, marquent une faible progression). Ainsi, trouver la réalité en partant de l'illusion s'avère être une tâche compliquée. Monsieur Spock, au secours!

Tout d'abord, si l'on en croit cet article du Temps, et d'autres, il faut relever que la conjoncture économique est excellente, même exceptionnelle, notamment pour l'industrie. Swissmetal, c'est le moins qu'on puisse dire, n'a pas suivi cette hausse.

Rien que le titre du rapport... Mais où vont-ils chercher ça? Taking part in a success story! Il faut oser, c'est sûr. Suit le petit billet de Martin Hellweg, qui se présente comme le messie qui, ô miracle, écrit: "Swissmetal me préoccupe depuis le jour où, il y a trois ans, j'ai franchis pour la première fois le seuil de l'entreprise". Solennellement, il a décidé que, comme il travaillait pour Swissmetal, ça allait le préoccuper. Quel sens professionnel! La page se termine par: "Il s'agit maintenant [...] de poursuivre notre quête vers de nouveaux marché par un effort offensif commun tous sites confondus pour lutter contre de réels concurrents et non contre un site faisant partie du même groupe". Pour tempérer ces propos de grand capitaine d'industrie, Karl signalera que Busch-Jaeger mène en ce moment des audit et des réunion à la Boillat, dont le but serait de "mettre en commun" différente méthodes de production. Rien à voir avec du pompage de savoir-faire. Certains produit sont fondus et ébauchés à la Boillat, puis finis et vendus par Busch-Jaeger. Rien à voir avec un déplacement de production, destiné à gonfler les bénéfices de Lüdenscheid au détriment de Reconvilier. Rien à voir non plus avec le fait que les commandes de la Boillat sont soumises à Busch-Jaeger, qui peut s'empresser de faire une offre maison au client. Non, non, rien à voir. Circulez, y'a rien à voir, qu'on vous dit! Ah si, une petite chose quand même: certains clients allemands en sont maintenant à réclamer de la "Boillat Qualität" sur leurs bulletins de commande.

Le Torchinou ne paraît plus, mais le rapport semestriel est décidément à la hauteur!

Dans les "Remarques préliminaires", page 4, on apprend que "l'érosion des prix dans divers secteurs de produits standards" pose toujours problème. Dornach continue donc probablement à faire perdre de l'argent au groupe.


Passons aux chiffres

Le chiffre d'affaire est en augmentation de 53%. Si l'on tiens compte de la consolidation de Busch-Jaeger et de la vente de matières premières (pour 6 millions de francs de bénéfice, soit pour environ 12 millions de chiffre d'affaire, soit pour environ 6% de ce dernier), ce chiffre est assez normal. On peut dire que, dans l'ensemble, le chiffre d'affaire du groupe est en augmentation, Busch-Jaeger n'ayant pas un taille équivalent à un tiers du groupe, mais plutôt à un quart.

Le temps se gâte très vite, toutefois, puisque la valeur ajoutée brute [VAB] n'augmente que de 13% (on pourrait logiquement attendre qu'elle augmente de 50%, mais il est mentionné que la méthode de calcul de Busch-Jaeger n'est pas la même que celle du groupe, allez savoir pourquoi). Autrement dit, Swissmetal vend un peu plus, mais avec un profit beaucoup moins élevé qu'auparavant. Les amortissements sont aussi un chiffre laissant songeur: ils augmentent de seulement 11%, alors que Busch-Jaeger est inclu. Cependant, comme à Lüdenscheid il semble qu'aucun amortissement ne soit comptabilisé, la chose peut s'expliquer. Mais alors, n'est-ce pas là une manière artificielle de diminuer les charges?

Le résultat d'exploitation [EBIT] est le chiffre mis en avant par Swissmetal. Il augmente de 129%, ce qui peut paraître grand, à plus de 6 millions de francs. Sans la grève, dont les pertes directes sont estimées à 4 à 5 millions de francs, il dépasserait les 10 millions. Néanmoins, le résultat financier négatif du groupe (1 million de pertes, à cause de Busch-Jaeger, entre autres, indique le rapport) plombe ce chiffre une première fois. Et les impôts, en augmentation de 234% (l'Etat allemand doit y être pour quelque chose!) achève de ramener ce résultat, dans sa version finale (l'EAT) à un peu plus de 3 millions de francs, soit une augmentation de 23% par rapport à 2005. Cependant, pour une entreprise ayant 874 postes de travail, 3 millions de bénéfices, c'est peu, et facile à manipuler, surtout en vendant pour 6 millions de francs de stock. On sait que, au premier trimestre 2006, Swissmetal annonçait avoir vendu pour un béféice d'environ 5 millions de francs de stock, pour financer le rachat de Busch-Jaeger. Le dernier million vient ensuite, et a donc été destiné à produire ces 23% d'augmentation, qui sont le chiffre retenu par les médias.

En gros, la stratégie comptable de Martinou consiste donc à rassurer l'investisseur, en affichant un bénéfice en progression. La composition de ce bénéfice, la potentialité qu'a le groupe à poursuivre cette progression, tout cela est ignoré. 23%, c'est tout ce qui compte. Il faut donc poursuivre la lecture.

Un autre chiffre amusant, page 6, est celui de l'augmentation des fonds étrangers. En 6 mois, les fonds étrangers à court terme ont augmenté de 177%, soit de plus de 40 millions. Les fonds étrangers à long terme augmentent aussi, de plus de 6 millions. On en arrive à plus de 86 millions de francs de fonds étrangers, dont la majorité à court terme... Usuellement, à part pour, par exemple, une start up, une entreprise devrait avoir un montant de fonds étrangers qui ne dépasse pas celui des fonds propres (125 millions chez Swissmetal). A ce rythme, le gyrophare rouge risque de s'allumer à la fin de l'année (l'endettement du groupe devrait néanmoins être moins rapide sur le second semestre, mais avec les pertes de clients et les retours de commandes, Karl ne pariera pas). Ou bien alors, Swissmetal deviendra une start up avec un pourcentage élevé de capital-risque, sait-on jamais.

Plus gros que les 129% de l'augmentation de l'EBIT, nous avons donc les 234% d'augmentation des impôts, et les 177% d'augmentation des fonds étrangers à court terme. Martinou ne serait-il pas en train de vider l'entreprise de sa substance, dont il parle de manière tant élogieuse? Heureusement, il y a les 120 millions de francs de stock pour mettre du baume sur le coeur de l'investisseur qui douterait. En fait, il doit s'agir d'un stock de somnifères, pour faire dooormir les sceptiques.

Tout est que la justification de Swissmetal, à propos de ce creusage de trou, consiste à dire que la ligne de crédit est utilisée plus... à fond, et que l'endettement auprès des fournisseurs augmente fortement (à cause de l'activité plus soutenue, disent ces petits comiques). Swissmetal achèteterait-il ses matières premières à crédit? Qui plus est, pour les revendre, une fois transformées en produits finis sous forme d'alliages ouvrés à des prix bien moindre (moitié prix environ), sur le marché des métaux?

Le stock de métaux vendu actuellement par Swissmetal à un lointain acheteur (merci les frais de transport) est déplacé avec une telle urgence et une telle inflexibilité qu'on peut se demander s'il n'a pas été payé au groupe sous forme d'avances destinées à enjoliver ses comptes. Ou bien, s'agit-il seulement de payer les salaires le mois prochain? De rembourser une dette à court terme? Ou encore d'autre chose?

Reste que, l'endettement cheminant, il est noté que les liquidités du groupe, de plus 2,4 millions en début d'année, se situent à moins 29,3 millions à fin juin.

Encore sur cette page 6, on peut relever le paiement d'un goodwill de 5 millions de francs. Un goodwill est ce qui est payé pour la valeur incorporelle d'une entreprise (par exemple, son image de marque, sa fidèle clientèle, etc.). Malheureusement, je ne vois pas à quoi ce goodwill a trait. Celui d'Avins, peut-être, puisqu'il date du 30 juin... A débattre.

La page 7 nous montre, en résumé, que les investissements de Swissmetal ont nettement augmenté en 2006. Il s'agit ici, en particulier, du rachat de Busch-Jaeger, et des 4 millions déjà avancés pour la nouvelle presse de Dornach. D'où cette augmentation de l'operating cash flow, dont Swissmetal se sert, logiquement d'ailleurs, pour démontrer sa volonté d'investir à long terme. Le bât blesse tout de même au moment de contempler l'état du free cash flow (l'argent disponible au moment où les investissement, dettes, etc ont été payés: bref, ce qui reste dans la tirelire, par exemple pour payer des dividendes aux actionnaires). Le free cash flow était négatif de quelques francs au premier trimestre (le rachat de Busch-Jaeger avait donc, si l'on en croit Swissmetal, été payé). Maintenant, le revoilà négatif de 4,4 millions. Vide, la tirelire, le petit cochon en porcelaine est au régime.

En fin de rapport, on apprend que l'entreprise Swissmetal Italia a été mise en cessation d'activité et déconsolidée au 30 juin. D'après ce que Karl a pu entendre, il s'agirait là, une fois n'est pas coutume, d'un choix intelligent de Martinou, puisque cette entreprise coûtait cher au groupe et ne rapportait rien d'intéressant. Quelques pourcents de commission pris sur chaque commande, et pas de démarchage de nouveaux clients... A ce tarif, Swissmetal peut en effet se débrouiller en Italie sans cette succursale. L'opportunité semble être venue du fait que le patron de cette entreprise, ancien membre du conseil d'administration du groupe, a pris sa retraite (hem!). Néanmoins, la "stratégie" de Martinou affirmait que le groupe devait être présent dans ses marchés clé, dont l'Italie. Nous ne sommes plus à une contradiction près.


Un peu de rigolade pour clore

Un Boillat encore à la Boillat a fait parvenir à Karl un document intitulé "ma vision de l'avenir", vision qui concernait son usine. Face au document Word qui pèse ses 78Ko, Karl s'est dit : "Oulala, que de lecture! Il y en a pour quelques pages de théories sérieuses, détaillées, argumentées. Et des échanges d'emails en vue pour demander des explications supplémentaires, et ne tirer un maximum. Karl, tu n'es pas sorti de l'auberge, ça non. Courage, ça doit être intéressant". Puis Karl a ouvert le document, et a appris que parfois, une image remplace sans difficulté des montagnes de mots. Puissiez-vous me pardonner les montagnes en question, en regardant cette vision de l'avenir.

194 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Très bon édito Karl, merci. Quel boulot !

Externe

août 25, 2006 7:48 AM  
Blogger ancien1 said...

@karl
encore du bon boulot merci de ne pas avoir oublié nicolas wuillemin ils y en a trop peu comme lui.continue karl la boillat a besoin de toi.

août 25, 2006 8:31 AM  
Anonymous Anonyme said...

C'est super Karl !! T'as de bonnes infos. Tu dois vachement stresser en lisant et instaurant tout ça dans ton blog. Franchement, ça t'énerve pas tout ça ?? Je pense que tu fous en l'air ta santé ... pour le plaisir de tes lecteurs. Bon, tes trucs sont parfois un peu long ... hihi, je rigole comme tu casses des wagons de sucre sur le dos de Martinou et C/0!! J'espère qu'ils lisent tout ça. Et ci tout ça peut aider à la reconstruction de l'entreprise, c'est super bien. Karl, encore merci pour la peine que tu te donnes, même si ça change rien à ce Martinou et c/o. C'est U N E voix pour la Boillat (sniff) !!!

août 25, 2006 9:39 AM  
Blogger un voisin said...

Une voix pour la Boillat … quel parcours, que d’informations qui ont pu être mises sur la place publique ! Merci à Karl pour ce merveilleux travail et cet outil important.

Le but premier de ce blog était de donner la parole à ceux à qui ont avait interdit de la prendre. Swissmetal voulait museler toute idée qui n’était pas en adéquation avec sa stratégie et sa politique d’information (désinformation). Durant la grève et la médiation le blog (et ses petits frères : jb.zonez.ch, uzine3.ch, laboillat.ch, boillat.org) a permis d’informer sur la réalité de la situation dans l’usine, sur la politique de désinformation de SM. Il a fédéré un élan de solidarité exceptionnel.

Aujourd’hui SM a écarté par des licenciements toutes les personnes qui contestaient la politique aberrante du groupe. Les personnes ont soit été licenciés soit réduites au silence sous peine de l’être à leur tour. SM annonce que les ouvriers ont repris le travail avec le sourire, alors que c’est la boule au ventre qu’ils ont repris le chemin de l’usine. Ils sont résignés, ils font ce qu’on leur dit de faire, un point c’est tout … même si cela est un non-sens. Ils assistent sans pouvoir réagir (menace de fermer l’usine, espoir de pouvoir garder un emploi) au transfert d’activité vers BJ et à la destruction de leur outil de production et de leur usine.

Une voix pour la Boillat est plus que jamais nécessaire pour permettre une contre-information à celle de Swissmetal. Et même si son impact n’est pas toujours à la hauteur de nos espérances, cette voix a le mérite d’exister. Le rythme ralentit, l’action n’est plus quotidienne, le combat s’inscrit dès à présent sur la durée (un marathon, n’est-ce pas expatrié !). Une voix pour la Boillat doit continuer. Nous apprécions l’échange d’informations pour rendre compte de ce qui se passe, pour décortiquer les annonces mensongères de Martinou and Co, pour témoigner de la réalité des analyses et des craintes exprimées lors des deux grèves.

Merci à tous ceux qui s’y investissent. Le combat change de forme, mais il continue !

Amicalement à tous les Boillat de cœur.

août 25, 2006 10:40 AM  
Blogger un autre monde est possible said...

Voilà un voisin qui parle d'or!
Ce commentaire sonne tellement juste.

Merci aussi à Karl pour cet édito qui a dû pas mal le faire transpirer.

Et salutations à tous.

août 25, 2006 11:55 AM  
Anonymous marc said...

C'est bien intéressant de constater que le trou se creuse...
N'étant pas expert comptable, je me demandais si quelqu'un est capable sur la base des informations fournies de prévoir la date où SM pourra légalement être mise en faïllite, c'est-à-dire lorsque les passifs dépasseront les actifs.

merci

merci

août 25, 2006 12:45 PM  
Anonymous SanA said...

@Karl

Un immense merci et un grand bravo pour votre édito. Je me permets toutefois de relever que dans l'interprétation des chiffres cuisinés par Hellweg, vous êtes sur plusieurs points trop généreux avec SM.

Pour l'instant je me limiterai à ceci:

- les 6 MCHF avoués quant à la vente de stock ne sont pas un montant facturés (assimilable à un CA) mais un bénéfice
- ces 6 MCHF sont compris dans la marge brute. En comparaison avec l'année précédente, celle-ci n'est donc plus que de 62.5 MCHF, soit seulement +8% (au lieu de 19%)
- les mêmes 6 MCHF de gain spéculatif sur métal se répercutent bien sûr sur le résultat d'exploitation (EBIT). Par rapport à 2005, il tombe donc à 0.5 MCHF, soit –2.3 MCHF (-82% et non +129%!!!!)
- le montant facturé pour le stock vendu doit avoisiner le double de la marge (c'est le cas pour les stocks restant). Il représente donc environ 12 MCHF de liquidités! Sans cet apport, les liquidités auraient diminué d'autant (pour – 14 MCHF!)
- les fonds propres ne représentent plus que le 59% du bilan, contre 76% au 31.12.05, soit une baisse de ce ratio de 22%
- les charges opérationnelles (avant amortissements), si on déduit le gain occasionnel sur métal vendu, représentent 88% de la marge brute au 30.06.06 contre 84% en 2005. L'intégration de BJL n'a donc rien apporté de positif, le personnel en grève en février n'ayant pas chargé SM. Les 4-5 MCHF dont parle Hellweg à ce propos ne sont pas imputables aux grévistes mais à la gabegie qu'il a créé (licenciements du personnel et des cadres compétents, transferts de production à BJL et à Dornach etc.)
- si on exclut les 6 MCHF de gain sur stock vendu, le résultat avant impôts est négatif (-115% au lieu de +68% par rapport au 1er semestre 2005).

Le bilan est tellement "résumé" qu'une analyse nécessite plus d'hypothèses et de réflexions. Nous verrons cela (et d'autres choses) plus tard.

août 25, 2006 1:40 PM  
Anonymous Anonyme said...

J'aime bien ... mais ça change RIEN!! "Astiquer" Martinou ne règle RIEN aux problèmes ... mais apparement ça fait du bien !! Ne serait-il pas temps d'être constructif, du moins essayer de l'être au sein de l'usine, de s'encourager et de se remonter le moral ? Ou est-ce définitivement TROP TARD ? Ne dit-on qu'il n'est jamais trop tard ? De ma part je le souhaite, afin que la Boillat vive encore longtemps, avec ou sans restructuration !!

août 25, 2006 2:25 PM  
Blogger Karl said...

@Anonyme de 2:25pm

Personne ne prétend que ce que nous faisons ici change quelque chose. Informer, chercher le vrai et récuser le faux, cela peut tout à fait laisser Martinou poursuivre vers le but qu'il s'est fixé.

Vous semblez croire que la Boillat + Martinou est une addition dont le résultat peut être positif, pourvu que les Boillat resté dans l'usine travaille très fort... Ma réponse est simple: Martinou veut déplacer la production de la Boillat chez Busch-Jaeger. Au mieux, avec lui aux commandes, vous conserverez encore votre emploi pendant 2 ans.


@Tous

Merci pour vos remarques et analyses! J'ai notamment intégré, brièvement, la correction selon laquelle les 6 millions de francs de vente de stock sont un bénéfice. J'en ai extrapolé un CA, sur ce point, de 12 millions.

août 25, 2006 4:37 PM  
Blogger Karl said...

Une petite remarque encore... D'habitude, Swissmetal ne fournissait jamais d'estimation de la valeur de l'ensemble du stock. Cette fois, cette valeur est plusieurs fois mentionnée, en particulier, l'air de rien, dans le billet de Martinou. Cet état de fait me laisse penser que Swissmetal, au courant de la faiblesse de ses chiffres, agite la valeur du stock pour rassurer.

Merci à tous pour vos commentaires!

août 25, 2006 4:45 PM  
Anonymous Anonyme said...

@Karl à dit:
"Ma réponse est simple: Martinou veut déplacer la production de la Boillat chez Busch-Jaeger. Au mieux, avec lui aux commandes, vous conserverez encore votre emploi pendant 2 ans."

Certes, mais avouons que dans la situation, si triste soit-elle, je préférerais travailler "encore" 2 ans et avoir un salaire que tout bascule maintenant et qu'il ne me reste qu'un sale air !! Je sais pas si on peut dire "foutu pour foutu", mais j'espère pas !!

août 25, 2006 5:04 PM  
Anonymous Anonyme said...

@anonyme 5:04pm

Vous parlez un peu comme Unia (mieux vaut conserver X emplois pendant X temps, c'est mieux que rien..).

Pour ma part, étant donné la qualité de travail fournie par votre entreprise depuis que celle-ci a été privée de ses cadres compétents, vous mourrez à petit feu et par conséquent, plus on attend, plus le réveil sera dur. Je comprends que certaines personnes qui n'ont pas vraiment le choix misent sur le temps qu'il reste à la Boillat (au mieux 2 ans apparemment) mais vous ne faites que déplacer le problème. Et puis, travailler dur et bien pour nourrir celui qui va voler ce savoir-faire, cela a-t-il un sens ? Vision de l'avenir genre ours blanc de l'édito plutôt...

août 25, 2006 5:42 PM  
Anonymous A+ said...

@ anonyme 5.04
Les postes vacants laissés par les personnes licenciées doivent probablement être très convoités par les opportunistes de tout genre. Il est clair que votre grand maître a besoin de ben oui oui jusqu’à ce que BJ soit complètement opérationnel. Un avenir professionnel qui se résout à 2 ans ne fait pas beaucoup d’envieux. Mais quand on a pas d'ambition c'est toujours ça de gagner.

août 25, 2006 6:37 PM  
Blogger Karl said...

@Anonyme de 5:04pm

Si vous avez besoin de travailler pour Swissmetal pour gagner votre vie, je ne peux pas vous en faire le reproche. C'est tout à fait clair. Vous avez votre, vie, vos besoins, vos problèmes, et je n'ai pas la prétention d'en juger. Mais pouvez-vous me reprocher de faire quelque chose pour que Swismetal coule? Je ne fais que décrire le travail de la direction du groupe, et en conclure qu'assurément, ces petits rapaces le mènent à sa perte. La situation de Swissmetal est mauvaise à cause de son management. Ce n'est pas la faute de la grève, du mouvement de soutien, du blog, ou que sais-je encore, mais bien celle du management.

Peut-être est-ce le ton que j'emploie qui vous déplaît... Je me moque quand même de votre employeur... Mais y a-t-il des raisons pour que travailler chez Swissmetal soit encore un motif de fierté? Pour la plupart, malheureusement pas...

août 25, 2006 7:18 PM  
Anonymous Anonyme said...

Bravo pour l'édito Karl. Bravo aussi à Nicolas Wuillemin. Moi, ancien cadre licencié je pense exactement comme lui : Si c'était à refaire je le referais. Après tout, il n'y avait pas d'autre choix. Le conflit a permis de retarder le démantèlement de la Boillat et d'attirer l'attention sur ces managers bêtes, méchants, cupides, stupides, etc. Espérer sur une normalisation de la situation est illusoire. Un licenciement aussi sec soit-il est préférable à cette lente agonie.
Courage les Boillat.

août 25, 2006 7:25 PM  
Anonymous Anonyme said...

@journalistes

Franchement quand j'entends ce que nos médias RSR, TSR, le TEMPS, etc. disent des résultats de SM, je suis consterné. S'arrêter à la première ligne du premier tableau pour nous informé que le CA au augmenté de 53% ça ne mérite pas une redevance ou un abonnement! Une VAB qui augmente de 19% ou comme le dit SANA (qui je crois n'a pas eu besoin d'une thèse en économie pour comprendre mieux que nos média la situation réelle de SM) en réalité au max à +8% après avoir intégré une nouvelle entreprise au groupe et dans la conjoncture actuelle, c'est une véritable catastrophe.

août 25, 2006 10:45 PM  
Anonymous Anonyme said...

PRIX DU MEILLEUR VENDEUR
1ier semestre 2006

Décerné à:

MARTIN HELLWEG

Alois Renz
Verkaufsleiter
Wieland-Werke AG

août 25, 2006 11:08 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ a+

Ah? Ils embauchent à swissmétal? Bonne nouvelle, j'ai épuisé mes indemnités chômage et ne trouve toujours rien. Même si ça dure que 2 ans et qu'après Boillat kaputt, je prends! Avant je n'y étais pas, si après je n'y serai plus n'est pas plus grave que tant. Chaque habitant de cette vallée ne se sent pas forcément marié pour la vie à s.m. (Sado Martinou)

août 25, 2006 11:13 PM  
Anonymous Anonyme said...

PRIX DU MEILLEUR ACTEUR

Décerné à J.-P. Tardent pour son rôle dans: "L'avénement d'un succès: le CN8"

Le jury tient à féliciter le lauréat plus pour son acharnement que pour les tonnes vendues et souhaite que sa longue maladie "Ospreytite" disparaisse au plus vite.

Présidente du Jury

Laurette Koellner

août 25, 2006 11:31 PM  
Anonymous A+ said...

@ anonyme 11.13
Allez faire une visite sur le site de SM. En cliquant sur Carrière vous y trouverez toute une série d’offres d’emploi pour Reconvilier, Dornach et même Lüdenscheid. Si vous parlez l'allemand, je vous souhaite bonne chance et une très bonne nuit !

août 25, 2006 11:37 PM  
Anonymous Anonyme said...

Comme lors d'une prise d'otages, certains souffrent du syndrome de Stockolm alors que d'autres cherchent à s'échapper.Ne confondez pas victimes et bourreaux.
Chapeau Karl pour l'édito.

août 26, 2006 9:44 AM  
Anonymous Anonyme said...

Bravo et merci Karl pour tout ce que tu fais.
Une nouvelle assez cocasse: les dizaines de tonnes de stock de matière neuve enlevées par SM au sous-sol de l'usine 2 auraient pris la direction d'Ennepetal en Allemagne. C'est ce qu'a dit un des chauffeurs venu chercher cette matière!
Or donc, SM n'a aucun client à Ennepetal, si ce n'est l'entreprise Siegfried Jakob, un des plus grand recycleur de déchets et résidus d'Europe. C'est là d'ailleurs que sont vendues les crasses de fonderie, les poussières de zinc, etc.
Vendre cette matière neuve et prête à être livrée aux clients Boillat, ceci au prix des déchets, imaginez le gain réalisé par SM!
Une preuve de plus de l'excellent management et des excellentes connaissances en métaux de Hellweg et ses sbires. Quelles compétances!
A moins qu'ils y soient obligés, faute de liquidités....Ceci est un signe qui ne trompe pas.....

août 26, 2006 10:35 AM  
Anonymous troll et bus 2 said...

@ anonyme de 10h35,

Vous savez, dans 'l'temps' comme on dit, le cheval n'avait plus besoin d'un écuiller pour se rendre à la laiterie. Un pied au cul au départ de la ferme, un autre au départ de la laiterie.

Depuis le temps que notre matière première, déchets et autre produits finis ou semi-finis prennent ce chemin, je propose à Martinou de supprimer les chauffeurs. La facture, hem, la plus-value ainsi obtenue permettra peut-être de gagner encore quelques milliers de francs supplémentaires...

Cela me fait dire aussi que les Kappos sont bien au courant de ces stratagèmes. Dont celui qui s'amuse à faire le Troll en usurpant sa position réelle dans l'entreprise. Celui-là même qui sait très bien que la fin des haricots est proche et qu'avec le CV qu'il possède, retrouver de l'embauche à un poste équivalent est voué à l'échec...

A moins que la clique au complet retrouve de l'embauche chez Péchiney. Comme ils se dépacent toujours en meute, c'te bande ( comme celle qu'ils ont mise en place aujourd'hui à la Boillat et SM), les précurseurs qui retournent à leurs premiers amours ( Dany le Branlou certainement re-suivit par le Déclin prochainement éjecté par ses amis Bouchyègre-iens)pourront remettre en place un petit train sympa. A moins que cela ne soit la confrérie des ingénieux ingénieurs de l'école x, d'où nous viennent toutes ces lumières et dont le règlement stipule que lorsqu'un de ses membre accède à un poste 'privilégié' il doit tout faire pour prioriser les autres membres de sa secte, s'en charge...

Wait and see

août 26, 2006 12:48 PM  
Anonymous Anonyme said...

Je suis allé sur le site de Swissmetal. On y trouve effectivement des offres d'emplois pour Reconvilier. Il s'agit ni plus ni moins du remplacement de cadres licenciés.
Un conseil aux éventuels prétendants:

=> N'y allez pas. Swissmetal est une dictature de la pire espèce. Vos compétences professionnelles passerons toujours après vos capacités de lèche-botte.

Un cadre heureux d'avoir été licencié.

août 26, 2006 1:19 PM  
Blogger claire marie said...

Merci Karl, de l'honnêteté d'information et d'analyse des "nouvelles" du soi-disant "succès story de Swissmetal". La Presse, la radio et une fois, la TV chez des amis... ces flash de quelques minutes ou secondes au sujet de SM, n'était que du bla-bla superficiel pour noircir du papier ou rempir un autre espace! Aucune rétrospective valable! A part le JB et peut-être le QJ (que je n'ai pas lu encore).
Alors, on d'autant plus de chance de pouvoir nous en référer à une Voix pour la Boillat! Et bien sûr, la résonnance des gens qui compte dans cette réalité, les ouvriers, serait muette et morte sans le Blog! Comme en trops de réalités semblables en Suisse et plus loin!
Merci beaucoup!

août 26, 2006 2:34 PM  
Anonymous pont de goumois said...

@ martinou, JePeTo et PENNAlty

Vous pouvez toujours vendre le NP6 qui se trouve au sous-sol de la fonderie (le long du mur), celui qui est dans des caisses trop courtes, car sans Manu et PY1 plus personne ne sait de quoi est composée cette matière et quels traitements elle à subit.
C'est toujours un petit plus pour le bénéfice du troisième trimestre.

août 26, 2006 4:29 PM  
Anonymous oignon rouge said...

@ Karl

Merci infiniment pour cet édito colossal, qu je viens seulement de pouvoir lire. Merci pour cet immense travail de décryptage du rapport pour les nuls comme moi - et @ sanA pour ses précisions et compléments d'information.
Je ne sais comment vous faites pour analyser ce fouillis inextricable, j'admire, une chatte n'y retrouverait pas ses petits.
Karl, la chute est vraiment saisssante et trop jolie. Pauvre ours blanc, menacé à terme par la fonte de la banquise.....

@ un voisin du 25 août 10:40

Merci pour votre message, j'adhère absolument à chaque mot que vous avez écrit, et oui Une Voix pour la Boillat est plus que jamais nécessaire, indispensable, la densité des échanges de ces derniers temps le prouve bien du reste.
Nous sommes nombreux, je pense, à ne pas vouloir baisser les bras !

Bon dimanche et courage à tout le monde.

août 27, 2006 11:59 AM  
Anonymous Anonyme said...

@oignon rouge

Je pense aussi qu'une "voix pour la Boillat" est plus que jamais nécessaire et que nous sommes encore nombreux à être mobilisables.

Externe

août 27, 2006 1:37 PM  
Anonymous Anonyme said...

Savez-vous que tous les nouveaux engagés ou réengagés chez swissmetal, doivent passer par une agence interim ( on n'engage plus fixe chez SM ), et même les anciens collaborateurs! Et même les cadres comme le remplaçant de wilmar! C'est pas se foutre du monde?

août 27, 2006 9:17 PM  
Anonymous Anonyme said...

Ce type de contrat est très motivant. On fait pour ce qu'on gagne, c'est-à-dire qu'on en fait le moins possible et la conscience professionnelle n'est plus qu'une vue de l'esprit.

août 27, 2006 11:43 PM  
Blogger larissa said...

@ karl
merci pour ton edito, c'est vrai des fois j'ai de la peine a vous suivre, trop technique pour moi.

@ oignon rouge
j'ai du mal avec tout ces chiffres mais je suis toujours là pour lire les infos, les commentaires qui m'aide a comprendre.
Je sais pas ce qui est le mieux, aller rebosser pour eux ou trouver autre chose,ça doit être dur pour ceux qui sont au chomage, et qui doive tout faire pour s'en sortir, c'est un choix très difficle a prendre.
gros bisous a toi

août 28, 2006 11:26 AM  
Blogger Rigueur said...

A 09:41:26, il y a 100'000 actions SM échangées hors-bourse à CHF 18.00.

août 28, 2006 11:40 AM  
Anonymous oeil de moscou said...

@ Rigueur,

Vu l'activité déborante dans les ateliers Boillat, je serais pour proposer les services du planning à Martinou afin de lui faciliter la gestion de ses transactions hors bourse.
Avec la quantité d'échanges ces jours, cela clarifie dans mon esprit ce qu'Hellweg entendait par 'nouvel orientation de SM vers une société de service'.
Mais de là à penser qu'on deviendrait une 'laundry' géante pour blanchir le 'sale commerce' de Laxey...

août 28, 2006 2:25 PM  
Anonymous oignon rouge said...

@ Larissa

Oui je suis bien d'accord avec toi, c'est un choix très difficile.... être au chômage n'est pas exactement une partie de plaisir- se réengager n'est pas facile non plus après ce qu'ils ont vécu et subi, et avec un avenir incertain.

La seule chose que je puisse dire, c'est que personne, personne n'a le droit de juger les choix qui seront faits !!! nous ne sommes pas dans la tête ou le coeur ou la famille de ces personnes qui ont tant souffert, et si des gens qui se réengagent, ils le feront en fonction d'éléments très personnels. C'est leur droit le plus intime. En tous cas, je leur souhaite courage et lucidité, de tout mon coeur. C'est dur....

Bises aussi et je t'écris bientôt.

août 28, 2006 2:36 PM  
Blogger un voisin said...

Ainsi donc les nouveaux engagés le sont au travers d'une entreprise d'intérim. Voilà donc chez Swissmetal la méthode de gestion des rh que Sauerländer a déjà introduite chez Rolex.
Flexibilisation maximale, responsabilité minimale ... et précarisation à outrance.
Et tout ça sans devoir respecter la convention collective !
Bref, le démantèlement continue.

août 28, 2006 5:21 PM  
Anonymous Anonyme said...

@larissa
Si certaines personnes sont réengagées c'est tout simplement parce que l'entreprise en a besoin, ce n'est pas par philantropie. Libre à chacun de faire son choix, même si ce n'est pas de gaieté de coeur, il faut bien manger et nourrir sa famille.
Je puis vous assurer qu'à l'intérieur personne ne critique, car n'importe lequel aurait pû se retrouver à la rue par tirage au sort. Il faut quand même savoir que la situation est loin d'être normalisée et que l'ambiance est toujours pesante.

août 28, 2006 6:43 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ karl

la première billette a été pressée sur la loewy a 17 h00 cet après midi.Si tout va bien quelques réglages et la production pourrait redémarrer...

août 28, 2006 6:59 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ karl

J'oubliais ,je suis la personne qui mangeait
a Genève sous les coups de canons

août 28, 2006 7:01 PM  
Blogger david brawand dit shreck said...

moi je me demande chaque fois pourquoi des personnes sauerkrant et cons-(sor) trouve encore du boulot, alors qu'ils ont menés des entreprises a la faillite et foutu le bordel dans d'autres, et que plusieurs entre nous ne trouve rien, le flouse ça doit être ça !!!

les personnes (re)-engagées par interime, le sont parce que, ceux qui les engagent pensent qu'ils ne s'identifiront moin ou pas du tout a l'entreprise, et ils aurons les main libres pour continuer leurs magouilles.

shreck vous salue du bord de son marais

août 28, 2006 8:55 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ david brawand dit shreuk
Toi y en a parler quelle langue?
Moi y en a rien compris! Et ça veut dire quoi ce que tu dit comme toujours RIEN!

août 28, 2006 9:12 PM  
Anonymous Anonyme said...

Ouais ben en tout cas c'est pas en passant vos jours et vos nuits derrière votre écran à surfer sur le net que vous allez en trouver du boulot ! Fainiant !

août 28, 2006 9:41 PM  
Blogger david brawand dit shreck said...

c'est fou la haine que l'on peut sentir dans vos propos, pourtant cela devrait être le contraire, ben même pas, mais je vous remercie de cotiser pour les copain qui ont encore pas trouvé un nouvel emplois.

shreck vous salue du bord de son marais

août 28, 2006 9:51 PM  
Anonymous Anonyme said...

les copainS... le pluriel prend un S... inculte !

août 28, 2006 9:54 PM  
Blogger david brawand dit shreck said...

ilettré peut être, mais inculte surement réfléchi avant de mettre des bétises.
vais me coucher.

shreck te salue du bord de son marais

août 28, 2006 9:58 PM  
Blogger david brawand dit shreck said...

j'ai oublié ....pas....

août 28, 2006 9:59 PM  
Blogger epok epik said...

anonyme de 9.12, 9.41, 9.54, la même personne ? en tout cas un seul mot vous qualifie :ignoble !!!!

J'ai moi-même subi le chômage une seule fois en 20 ans de carrière. Je dis bien subi à cause de personnes dans votre genre, alors que c'est une assurance nous permettant de faire le joint entre deux emplois. C'est une assurance que nous payons tous les mois et qui, si je ne me trompe, n'est pas déficitaire !!!

S'il vous plaît allez verser votre fiel ailleurs !

août 28, 2006 10:23 PM  
Anonymous Anonyme said...

Oui mais celà dit il y en a qui s'y déplaise pas tant que ça.

août 28, 2006 10:34 PM  
Anonymous Anonyme said...

Il est navrant de voir que ceux qui hurlaient la boillat à nous se faire la malle pour bosser ailleurs laissant les pauvres couillons aux griffes des sbires de SM, Bols et ses kappos! Facile de tenir de belles théories sur un beau combat quand vaincus on ne doit pas en subir les consequances! Chaques jours d'anciens boillats reviennent travailler en interim, salaires et avantages en moins comme des manoeuvres, devant se plier à la volonté des kappos!!! Et que fait unia, le commité de soutien, le grand nico, l'expert, ragusa...etc
ohohoho on n'entend plus personne!!!

août 28, 2006 10:36 PM  
Anonymous Anonyme said...

Ils vous ont tous laissé tomber; après avoir bien profité de votre combat pour leurs intérets personnels.

août 28, 2006 10:45 PM  
Blogger pauvre diable said...

@ anonyme 10:36
Les gens qui quittentla Boillat ont cherché du boulot et ont trouvé quelque chose. C'est clair qu'en lèchant le cul aux Kappos et en ne cherchant rien vous êtes condamnés à rester dans ce merdier. Alors les cocos à vos cahiers et écrivez des lettres de postulations et vous pourrez aussi être fiers d'avoir pu sortir des griffes de ces connards.

août 28, 2006 10:57 PM  
Blogger larissa said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

août 28, 2006 11:12 PM  
Blogger larissa said...

@ utilisateur de 6h43
Je suis tout a fais d'accord avec vous, nous avons aussi connu les fins de mois difficile, depuis que mon homme a trouvé autre chose ça va mieux,j'ai de la famille et des amis qui bosse ou qui voudrons peut-être encore bosser là, je ne leur cracherai pas a la figure toutes les méchancetées que mon a reçu lors de son depart, c'est a eux et rien qu'à eux de choisir si oui ou non ils irons travailler.

@ oignon rouge
j'attend de tes nouvelles.
bisous

@ shreck
la jalousie, la méchancetée, la peur, la critique sont des choses tellement facile derrière un écran, ce sont de "petites" personnes comme elle qui sont dans leur vie tellement malheureuse quelle n'ont qu'une chose a faire détruire la vie des autres.
je t'embrasse

août 28, 2006 11:17 PM  
Anonymous oignon rouge said...

@ david brawand dit shreck

Salut ami, ne te laisse pas atteindre, reste au-dessus des misérables provocations de ce très courageux anonyme.....

août 28, 2006 11:30 PM  
Anonymous Anonyme said...

@août 28, 2006 9:12 PM
Tu diS et non tu diT. De toute façon le troll est toujours le même. Il écrit comme il parle.

août 28, 2006 11:35 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ anonyme 10:36
On nous l'a assez répété: "ceux qui ne sont pas d'accord, allez voir ailleurs". L'encadrement de Dornach et les nouveaux cadres qu'ils engagent sont tellement compétent que vous n'avez aucun soucis à vous faire.

août 29, 2006 12:00 AM  
Blogger Karl said...

Moi, j'aimerais bien savoir en quoi Nicolas Wuillemin a "bien profité du combat pour ses intérêts personnels". Il s'est fait licencier de manière indécente, et voilà. C'est surtout révoltant.

Quant aux autres, ils ont des mandats auxquels ils se sont tenus (à part Unia, où c'est discutable). Rolf Bloch, du haut de son âge, n'a plus vraiment à "profiter du combat"... Qu'est-ce qu'il aurait à gagner?

Mais le persifflage ne nécessite pas d'argument. Franchement, vous n'êtes pas sérieux...

Quant à vos critiques sur la maîtrise de la ngue d'autrui, vous pouvez commencer par vous relire, puis ensutie, demandez-vous si dire le vrai est moins important que le dire sans fautes formelles...

août 29, 2006 12:19 AM  
Anonymous Anonyme said...

@août 28, 2006 10:36 PM
Tous les cadres ont été licenciés, ils ne sont pas parti en sifflant au cas ou te ne serais pas au courant. Quand une direction se permet de licencier 150 personnes elle sait très bien ce qu'elle fait et pourquoi. Un de plus ou un moins, où est le problème pour toi, qui manifestement est encore employé chez SM? Pour toi les problèmes viennent des licenciés et de ceux qui sont partis. Tu m'excuseras, mais en parlant de pauvre couillon j'ose imaginer que tu parlais surtout de toi.

août 29, 2006 12:33 AM  
Anonymous Anonyme said...

Ca tourne en rond sérieux par ici...

http://loituma.pwnz.nl/

août 29, 2006 1:39 AM  
Anonymous gplb said...

:55 Saurer/Laxey Partners convoque une conférence de presse pour ce mardi
Nom Dernier Variation
SAURER N 94.95 - (-%)

Zurich (AWP) - La société britannique d'investissements Laxey Partners convoque une conférence de presse pour ce mardi 29 août à 11 heures. Elle y parlera de Saurer AG, lit-on dans l'invitation.

Le journal "St. Galler Tagblatt" rapporte aujourd'hui que Laxey va faire une offre publique de rachat de Saurer, citant des "sources bien informées".

ra/uh/rp

août 29, 2006 9:18 AM  
Anonymous Anonyme said...

@anonyme 10:36 pm

..."ceux qui hurlaient la Boillat à nous" - apparemment, vous n'en faisiez pas partie. Au moment où il aurait fallu être solidaire, vous n'étiez donc pas forcément au rendez-vous. Et maintenant que vous avez des problèmes, vous aimeriez que ceux que vous n'avez jamais aidés (et de plus, avec qui vous n'êtes pas tendre dans votre message) volent à votre secours ? Pas très cohérent tout ça...

Par ailleurs, ceux qui ont combattu ne sont pas forcément ailleurs, bien lotis. Leur engagement, ils le paient plutôt au prix fort. Nico, par ex. est au chômage, selon le QJ. Alors...

Externe

août 29, 2006 10:07 AM  
Anonymous Anonyme said...

Oui le pauvre Nico est au chômage mais s'est construit un pont vers sa retraite sur le dos des travailleurs qui continuent à cotiser. D'abord épuiser ses allocations chômage et pont vers une retraite anticipée. Elle est pas belle la vie ?!

août 29, 2006 11:28 AM  
Blogger Karl said...

@Anonyme de 11:28AM

Et alors? En quoi cela se fait-il sur le dos de la lutte? Essayez de retrouver un travail après 50 ans... Vous verrez, ce n'est pas facile, il suffit de poser la question à des personnes concernées pour s'en rendre compte. La moindre des choses, au sein d'une société qui refuse d'engager la plupart des travailleurs ayant dépassé un certain âge, c'est de pourvoir à leurs besoins d'une manière ou d'une autre.

Le chômage est un droit, la retraite aussi. Bien sûr, il est certainement plus facile d'avoir vos propos quand on n'a jamais connu le chômage... N'oubliez toutefois pas que votre emploi, si vous êtes à la Boillat, vous le devez en partie à ceux qui se sont fait licencier.


@GPLB

Merci pour l'info! Nous aurons dans quelques heures une hypothèse (et une hypothèque?) de plus sur l'avenir de Swissmetal...

août 29, 2006 11:38 AM  
Blogger david brawand dit shreck said...

je ne sais pas pkoi vous discutez avec ce.....heuuu je ne trouve même pas le mot, laissez gindre tout seul il s'en ira de lui même.

shreck vous salue du bord de son marais

août 29, 2006 11:49 AM  
Anonymous grillade said...

Reçu ce matin un mot sympa . Ceux du 25 janvier se retrouveront pour un pic-nique canadien. Heureuse initiative

août 29, 2006 12:39 PM  
Blogger Karl said...

@Oeil de Lynx

Merci pour le communiqué!

Il est très intéressant de suivre Laxey chez Saurer, car les méthodes offensives de ce fonds auront peut-être bien un impact sur Swissmetal. En effet, comment imaginer que Martin Hellweg s'en tire à bon compte autrement que par une vente du groupe ou par, hypothèse peut-être hardie, une OPA de Laxey?

août 29, 2006 2:22 PM  
Blogger ancien1 said...

Arreter de vous envoyer des mots d'oiseau cela n'est pas digne de gens qui ont combattus la même cause .De toute façon vous faites plaisir à martinou qui attendait cela depuis longtemps la division.Vous oubliez aussi ceux qui ont aidés à faire la liste des liçenciés c'est à dire wilmar et le chef de gare qui était bien au courant de ceux qui les génaient le plus.De toute façon ceux qui sont obligés de subir en ce moment savent très bien que c'est foutu vu la façon dont est dirigée la boillat aujourd'hui il ne peut en être autrement.En effet qui choisi les commandes devant être fabriquées à reconvilier qui dit ce qui doit être fondu et quels sont les tonnages de chaque alliages ce n'est malheureusement pas les boillat.Dans un temps pas très lointain il était difficile d'obtenir une installation pour des essais tellement la demande cliente était grandes maintenant certaines installations sont systématiquement arretées faute de matière ou de personnel vous croyez que cela va durer encore longtemps?..,

août 29, 2006 4:09 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ Karl 2:22 PM

Je pense qu' un rachat de SM ou une OPA par le groupe maffieux Laxey Partners sont effectivement à redouter.

Mais comme les rêves restent autorisés ( surtout aux honnêtes citoyens ), ne pourrait-on pas envisager qu' un groupe industriel digne de ce nom lance une OPA sur SM et qu' il envoye les associations de criminels économiques devant les tribunaux ?


Amicalement à toi.

août 29, 2006 7:26 PM  
Anonymous Anonyme said...

Au risque de me faire traiter de troll et de me faire censurer par Karl, je me permets de vous donner un conseil. Votre combat contre SM est perdu, ce n'est pas une nouveauté. Alors réfléchissez pourquoi ce genre de requins peuvent s'imposer de la sorte dans notre pays. Nos législations leur offre un terrain propice à ce genre de sales pratiques. Continuez votre combat mais pour changer les bases légales mauvaises ou inexistantes établies par des politiciens et des associations incompétentes et laxistes. Seule cette voie peut donner une suite à votre combat. Il faut soigner le mal à la racine.

août 29, 2006 7:47 PM  
Blogger Karl said...

@Anonyme de 7:47pm

Premièrement, je vous censurerait si vous êtiez insultant ou que vos remarques étaient manifestement destinées à semer la zizanie. En l'occurence, la seconde hypothèse est bien possible, mais n'est qu'une hypothèse. Par conséquent, je n'ai aucune raison sérieuse de retirer votre message.

Quand vous dites le combat pour la Boillat "perdu", cet avis vous appartient. Quand vous enjoignez les gens à poursuivre un combat de ce type, amisa illeurs, par contre, vous vous trompez lourdement, à mon avis. Si l'on veut faire évoluer les choses pour que ce genre de situation ne puisse plus se produire, il faut au contraire en tirer toutes les conséquences, et ne pas laisser la partie adverse (Swissmetal) développer son discours sur ce conflit sans créer un autre discours.

Aller jusqu'au bout de ce qui se passe chez Swissmetal, ne serait-ce qu'en procédant à un suivi, est très important, quoi qu'il soit.

Cependant, il me semble que vous êtes surtout pressé de voir ce blog cesser ses activités...

août 29, 2006 8:10 PM  
Anonymous Anonyme said...

Non Karl il m'est totalement égal que ce blog continue ou pas ses activités. Je dis seulement que si des individus comme Hellweg viennent ici pratiquer leur business malsain, c'est qu'ailleurs, ce genre de pratiques est limité par des lois; lois que nous n'avons pas ici car bien souvent les gens à la tête des conseils d'administrations sont également les politiciens et les dirigeants de syndicats et autres meneurs. Hellweg a fait ce qu'il voulait et fera ce qu'il veut de SM car rien ne l'en empêche légalement. Et contre ça il faut se battre et non contre lui, car des Hellweg il y en a des tonnes dans ce pays. Encore une fois; le mal doit être erradiqué à la racine !

août 29, 2006 9:14 PM  
Anonymous citoyen said...

Il faut donc lancer une initiative consistant à interdire à tout politicien d'appartenir à un conseil d'administration, quel qu'il soit. Politiser votre combat pourrait être une façon de le relancer (voire le gagner).

août 29, 2006 11:32 PM  
Blogger Rigueur said...

@ anonyme (août 29, 2006 7:47 PM)+(août 29, 2006 9:14 PM)

100% d'accord avec vous sur le combat qu'il faut mener aussi sur le plan législatif. Par contre, je suis moins d'accord lorsque vous affirmer que cette voie est la seule pour donner suite à notre combat. Parce que à mon sens, la Suisse peut faire mieux tout en respectant les règles fondamentales du libre d'entreprendre, le fondement même du marché libre.

Par contre je ne suis pas du tout d'accord avec vous lorsque vous disiez qu'il ne faut pas se battre contre Martin Hellweg.

Remarquez que, tout en prenant les mêmes bases légales, dans notre pays il y a encore beaucoup de dirigeants d'entreprises corrects, voire très honnêtes.

Certes il faut une base légale pour condamner les hors-la-lois, voire pour tenter d'atténuer les mauvaises tentations. Par contre les lois ne donnent aucune garantie comme quoi il n'y a pas/plus de moyen pour contourner la loi. Par conséquent, il faut continuer de se battre contre les dirigeants malhonnêtes afin que le marché, à son tour, les sanctionne.

En effet, les criminels modernes à la Hellweg (puisque nous parlons de lui) sont obligés de prendre des précautions pour ne pas se faire pincer par la justice (remarquez qu'ils sont beaucoup mieux armés que nous autres). Mais cela ne veut pas dire qu'ils ont peur d'une législation plus qu'une autre. Par contre, ils ont tous peur d'une réputation de ratés.

Martin Hellweg s'entête dans l'affaire Swissmetal! Pourquoi?
1) Parce que pour l'instant il n'a pas encore reçu d'offre pour aller restructurer d'une autre entreprise.
2) Parce que pour pouvoir recevoir ce genre d'offre, il faut qu'il arrive à liquider l'affaire Swissmetal tout en démontrant ses capacités dans la restructuration.
3) Parce que le marché a toujours besoins des restructurateurs tels que lui.
4) Parce que la prochaine victime doit forcément être beaucoup plus grosse que l'affaire Swissmetal.

Voilà quelques raison pour continuer de se battre contre les dirigeants à la Hellweg.

Plus idéaliste encore, il faut aussi se battre pour faire changer les règles du marché. Il faut se battre contre une tendance du marché qui veut mettre en avant la qualité des managers (qui ignorent - dans la plupart des cas - les règles fondamentales des métiers des sociétés qu'ils sont sensés de gérer) et qui sous-estime la contribution des corps de métiers dans la création de richesse, réelle et non pas virtuelle, voire hypothétique.

Bonne nuit!

août 29, 2006 11:39 PM  
Anonymous grand démoniac said...

@ externe de 10h07,

J'adhère complètement à votre analyse !

@ Pauvre diable

Heureux de vous relire...

Aux Boillat 'malheureux',
On se brûle les ailes ???
Il y a 2 mois, c'est les commissions qui vous empêchaient de travailler. Aujourd'hui, c'est la faute aux licenciés. Et demain pauvres cloches ???

Un célèbre dicton dit : On ne fait pas d'un âne un cheval de course !

Alors retournez dans votre petit pâturage. Y paraît que l'herbe y est tellement plus verte !!!

août 30, 2006 12:07 AM  
Blogger jb.zonez.ch said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

août 30, 2006 8:12 AM  
Blogger jb.zonez.ch said...

A lire ce matin 30.08.06 dans le Journal du Jura :

- le point de la situation avec les clients
- Premec : "Swissmetal a fait de gros efforts"

Vu que les articles sur le site du JDJ se déplacent régulièrement (et définitivement après un jour), vous retrouvez ces articles sur jb.zonez.ch ici.

août 30, 2006 8:34 AM  
Anonymous du club said...

Finalement les seuls a être resté fidèle a leur avis et qui ont gardé la tête froide sur les réelles possibilités technique de la Boillat sous le règne des Kappos et des béni oui-oui, c'est les clients !

A la différence du Troll de ces jours, le rêve et les oeillères ne leurs rapportent rien !

août 30, 2006 10:52 AM  
Anonymous uZine3 said...

Bonjour à tous et à toutes,

Un petit message pour vous dire que le site de l'uZine3 vient de prendre une page de plus, et aussi pour remercier Karl et tous ceux et celles qui continuent de dénoncer cette situtation, et un message tout particulier de sympathie à ceux et celles qui subissent directement les conséquences de cette "stratégie", licenciés ou pas.

Meilleures salutations à vous tous et au plaisir de vous retrouver bientôt.

Le collectif

août 30, 2006 1:26 PM  
Anonymous Anonyme said...

Très bon article paru aujourd'hui dans le JdJ, au sujet des clients.
Certains clients, qui avaient d'anciennes commandes ouvertes et non encore livrées datant de 2005 ou début 2006, ont reçu une lettre, par laquelle on leur demande s'ils sont d'accord d'annuler cette ou ces commandes.
Mais lorsque la commande a été passée il y a 6, voire 7,8,9, mois en arrière, la base métal n'était pas la même qu'aujourd'hui, car nettement plus faible, car le cuivre, le zinc, etc. ont des valeurs boursières nettement plus élevées que celles du mois d'août.
Si un ou des clients sont d'accord d'annuler une commande parce que, vu le retard de la livraison SM, il auraient pu ou ont dû acheter ce qu'il leur fallait ailleurs, ils doivent impérativement exiger de SM la compensation métal, c-à-d la différence de la valeur métal au jour de la commande à SM et celle du jour de l'annulation de ladite commande. Ceci se concrétise par une note de crédit que SM doit payer.
Mais vu les difficultés financières soupçonnées de SM, le mieux est d'exiger la livraison de la marchandise commandée, quitte à la vendre comme déchets à un marchand si le client n'en a plus besoin!
Le client récupérara de l'argent que SM envisage de se mettre malhonnêtement dans la poche en cas d'acceptation du client sans contrepartie financière.
D'ailleurs, SM applique cette politique aux fournisseurs n'ayant pas respecté ses contrats de livraison!

août 30, 2006 3:23 PM  
Blogger david brawand dit shreck said...

@ anonyme de 3:23


Et je rajouterai que nous voyons aussi dans cet article, que certains clients qui fustigeaient la grève, se rendent compte aujourd'hui que nous n'avions pas le choix si nous voulions sauver notre ouitils de travail, comme quoi il y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis............

août 30, 2006 4:29 PM  
Blogger david brawand dit shreck said...

oups oubli.....

shreck vous salue du bord de son marais

août 30, 2006 4:30 PM  
Blogger Karl said...

@Anonyme de 3:23pm

J'étais au courant d el'existence de cette lettre, mais n'avais su envisager les choses sous l'angle où vous le faites. En effet, si Swissmetal peut conserver des métaux et les vendre avec une plus value, tout ça par une annulation de commande sans conséquence, pourquoi se priver? Il faut oser, quand même...

août 30, 2006 4:40 PM  
Blogger Rigueur said...

Aujourd'hui à 17:09:55, il y a 30'000 actions Swissmetal échangées hors-bourse à CHF 18.00.

août 30, 2006 6:26 PM  
Anonymous Neuch said...

Un colloque réunira en septembre à l'Université de Neuchâtel des spécialistes du conflit de travail

Deux invités présenteront leurs travaux récents issus d'une expérience dont vous avez peut-être entendus parler dans une fonderie du sud-jura-bernois. Madame Fabienne Blanc-Kuhn, qui fait apparamment partie d'une sorte de syndicat, et Monsieur Rolf Bloch, qui est en bas, pour faire du chocolat

http://www2.unine.ch/webdav/site/cemaj/shared/documents/Journee_cemaj_21_juin_06.pdf

août 30, 2006 9:53 PM  
Anonymous Anonyme said...

SM Reconvilier cherche un grand chef charismatique pour reprendre le flambeau. Depuis que Martinou a disparu en Bochie en criant direction ma main, c'est le flou le plus total au sujet de la stratégie. Henrinou a remarqué qu'il s'était planté. Normal avec des CONSeillers techniques style chef de gare. Folklore va bientôt faire le ménage.

août 30, 2006 11:33 PM  
Anonymous A+ said...

@ Rigueur

Pouvez-vous m’expliquer ce que signifie « échange hors bourse » et le but de cette transaction. Ces échanges sont-ils contrôlés ?
Est-ce que les achats ou échanges d’actions surtout en fin de journée ont pour but de booster le cours ?

Merci pour les renseignements et bonne nuit à tous.

août 31, 2006 12:19 AM  
Blogger Rigueur said...

@ A+ (août 31, 2006 12:19 AM)

Hors-bourse veut dire sans avoir été négocié en bourse. ça revient à dire que l'acquéreur et le vendeur se connaissent et se sont mis d'accord sur le prix avant de conclure l'affaire.

Non, il n'y a pas de contrôle pour ce type d'échanges. J'imagine qu'il faut considérer les actions comme n'importe quel bien qu'on peut acheter sur la place public ou entre privés.

Les échanges d'actions en fin de journée pourrait avoir pour but de booster le cours. Il faut encore considérer l'historique des échanges pour avoir le coeur net. Les outils conçus pour les professionnels dans ce domaine sont considérablement plus performants que ceux mis à disposition du commun des mortels.

Commentaires relatifs aux pratiques douteuses à la Hellweg et de sa bande de criminels:

Hors-bourse parce qu'ils privent le grand public de participer aux bénéfices. En d'autres termes, on partage les gains entre copains.

Les informations importantes et susceptible de faire monter le cours pourraient être sorties en fin de journée. Il faudrait faire profiter aux copains, surtout à ceux qui ont soutenu Martinou pendant des moments difficiles.

Je précise que je ne suis pas un spécialiste dans le domaine. Je vous suggère de consulter d'autres personnes avant de tirer une conclusion.

août 31, 2006 7:09 AM  
Blogger jb.zonez.ch said...

Le groupe de placements boursiers des banques cantonales Swisscanto se retire complètement du capital-actions de Swissmetal. En janvier 2006, Swisscanto représentait un des principaux actionnaires du groupe (6.42% du capital).

A lire en ligne l'article dans le Journal du Jura.

Ou disponible en permanence à cette adresse.

août 31, 2006 8:50 AM  
Anonymous marc said...

Encore des opérations hors bourse (50000 actions). Mais qui vend à qui ? Mystère...
Ces jours presque toutes les tractations se font dans l'ombre.

août 31, 2006 12:26 PM  
Anonymous Anonyme said...

A propos de l'article du JdJ sur le retrait de Swisscanto (merci jb.zonez.ch) :

- La version de Swisscanto n'est-elle pas crédible ? Ils auraient vendu leurs actions SM parce que cet investisseur n'était plus intéressant (hum...)(en traduction : nous retirons nos billes parce que ça sent le sapin (faillite)). Mais ils ajoutent aussi : "un conflit qui dure aussi longtemps ....a des effets négatifs". ça c'est un bon point pour nous, pour tous les acteurs qui ont montré de la ténacité et de la détermination dans ce conflit (les politiques, soutiens de tous types), tous ceux qui ont fait pour que l'on parle de ce que les dirigeants SM voulaient cacher... Apparemment pour une part oui (et démontre l'utilité de notre combat), les politiques, soutiens ont joué un rôle, mais celui-ci a-t-il été déterminant dans ce retrait comme le prétend M. Zuber ? J'en doute, bien que je serais ravie que ce soit le cas.

Bon, les constructions économiques n'étant pas mon fort, c'est juste une petite pensée comme ça...

Externe

août 31, 2006 12:57 PM  
Anonymous Anonyme said...

Pour ceux qui voudraient suivre l'évolution des cours de Swissmetal sur la bourse suisse et qui ignorent comment cela fonctionne, il vous est loisible d'aller sur le site de Swissquote:

http://www.swissquote.ch

une fois sur le site, vous cliquez en haut de page sur "Marchés et cotations"
Vous tappez UMS en-dessus de "choisir un marché" et vous aurez les données de UMS (Swissmetal)

Vous pouvez aussi aller sur le site de l'UBS, à savoir :

http://quotes.ubs.com/quotes/Language=F

vous cliquez ensuite sur "Actions" puis sur "Actions domestiques-SWX" , puis en haut sur la lettre
"U" et en deuxième page, vous trouverez UMS sur laquelle vous cliquerez

La consultation des cours sur ces deux sites est gratuite

août 31, 2006 2:12 PM  
Blogger jb.zonez.ch said...

@anonyme 2h12 :

merci pour les explications ! il est aussi possible d'obtenir des informations directement depuis cette page.

août 31, 2006 5:15 PM  
Anonymous gplb said...

8 11:34:00 18.25 15000 Off-Ex
7 11:25:37 18.25 35000 Off-Ex

deux échanges de ce jour aussi hors bourse ,mais pas comme dit rigueur après la bourse !11h34 et 11h25 vous pouvez aussi suivre les cours en direct sur swissquote et vous allez voir les transactions toutes les minutes

août 31, 2006 5:41 PM  
Anonymous solidarnoch said...

Bonsoir,

Hum sa sent le rousti pour Swissmetall.
Oui, s'est une petite victoire des gens qui se battent pour la cause, car sans se blog et tout le travail de dénigrement et sur le terrain de personnes compétantes et dans l'ombre, ses rapaces aurait déjà délocaliser en Allemagne, et la Boillat serait fermé.
Si la Boillat est encore ouverte, se n'est pas à cause du bon vouloir de Swissmétall, mais à cause de tous les gens que j'ai cité si dessus.

Bravo à Philippe Oudot pour ses articles. C'est un grand soutien pour la cause. Je remercie également la rédaction du Journal du Jura, qui leur accord, certain article ne pourrait pas se faire.

La palme d'or du journalisme, je la dédie à Philippe Oudot, je pense que vous serez tous d'accord. Heureusement qu'Hellweg ne peut pas le licencié, hi,hi,hi.

J'aime bien ceci dans l'article,

"Dans ce vivier de requins de la finance, c'est au moins une petite victoire. Même si, dans cette affaire, les motifs financiers ont sans doute plus compté que les motifs éthiques. Mais qu'importe, c'est toujours ça de pris sur l'ennemi."

août 31, 2006 6:10 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ uZine3

Merci pour votre message de soutien et tout le travail accompli en faveur de notre cause.


Amicalement et à bientôt.

août 31, 2006 7:49 PM  
Anonymous Anonyme said...

Septembre 2018... : l'action SM a lâché 0.001%... ça y est, cette fois ça sent le roussi... Martinou est bientôt cuit cette fois... hihihihi

août 31, 2006 9:36 PM  
Anonymous Anonyme said...

Mai 2019...: la 51ème assemblée générale de SM depuis la grève va avoir lieu à Berne. Déplaçons nous tous, des fois qu'ils nous cèdent quelquechose cette fois... hahahahahaha!

août 31, 2006 9:50 PM  
Anonymous Anonyme said...

Il paraît qu'on peut se procurer de l'herbe à l'Uzine 3 pour CHF 7.- le gramme. Info ou intox ?

août 31, 2006 10:00 PM  
Anonymous Spam said...

Karl, remets le filtre !

septembre 01, 2006 12:07 AM  
Anonymous Anonyme said...

@solidarnoch
D'accord avec toi, et félicitations à Oudot pour la clarté de ses propos.

septembre 01, 2006 12:09 AM  
Blogger Karl said...

Filtrer quelques persifflages? Bah... Swissmetal met actuellement un maximum de moyens pour que la Boillat remarche. Voilà quelques mois, elle était accusée par des gens proches de la direction d'être "un atelier protégé". Autres temps, autres moeurs. Pour le moment, le démantèlement de la fonderie n'est plus à l'ordre du jour. Allez savoir pourquoi!

Merci pour vos commentaires!

septembre 01, 2006 12:35 AM  
Blogger Rigueur said...

Et ça continue....

à 10:40:58, 35000 actions SM échangées hors-bourse à CHF 18.50.

septembre 01, 2006 11:06 AM  
Anonymous SanA said...

Il ne fait guère de doutes que Swissmetal est à vendre mais qu'il n'est pas facile de trouver un repreneur, l'image du groupe étant dégradée et ses performances n'aveuglant que les gogos et ceux que ça arrange. Il est vraisemblable que les mouvements de titres visent à préparer une telle opération. Selon la participation à la dernière AG, Hellweg et ses acolytes ne contrôlent qu'environ 40% du capital. Il est imaginable qu'en en représentant la majorité les "négociations" avec un repreneur augmenterait leur liberté de manœuvre. Ce qui ne dispenserait toutefois pas le repreneur de lancer une OPA, le CO l'imposant pour celui (ou ceux, dans la mesure où leurs intérêts sont communs) qui contrôle(nt) au moins 30% du capital.

L'augmentation faible mais régulière des actions ne peut pas s'expliquer par les chiffres à fin juin qui, même enjolivés comme ils l'ont été, sont peut-être les plus lamentables de toutes les sociétés cotées en Suisse. Ils révèlent des manœuvres en coulisses que les acteurs concernés aimeraient le plus discrètes possibles.

septembre 01, 2006 1:47 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ anonyme de 10:00

A propos :

Il paraît qu'on peut se procurer de l'herbe à l'Uzine 3 pour CHF 7.- le gramme. Info ou intox ?

Je confirme. Par contre il existe plusieurs qualité. 7 CHF c'est le prix de base. Alors attention, bien vérifier sinon arnaque.

Question, et le pognon pour l'herbe il passe ou ?

septembre 01, 2006 2:10 PM  
Anonymous solidarnoch said...

alors tu m'en met 5 kilos.

Le pognon, je m'en fou ou il va, pourvu que je sois bien servi, et s'il y a magouille, je m'en fou également, pourvu que mon nom disparaisse de tes transactions à la con.

Martin, tu c'est. Si tu c'est plus, mon contact secret *"/e7+=vg8

septembre 01, 2006 2:22 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ solidarnoch 2:22
5KG ?
C'est pas si c'est pas sufisant ce que ta déja fumé.
Mais c'est sur que c'est t'ai déja monté au cerveau.

septembre 01, 2006 3:15 PM  
Anonymous Militant ATTAC said...

Lu sur le site uZine3 :

Fred est l'invité des dicodeurs à l'uZine3, enregistrement de l'émission qui sera diffusée toute la semaine suivante du 16 au 20 octobre de 11h à midi sur RSR1.

Après le feuilleton de Nicolas... Merci à la RSR, jamais à court de démagogie !

septembre 01, 2006 3:33 PM  
Anonymous solidarnoch said...

Egalement chez toi d'après ton ortographe !

septembre 01, 2006 3:33 PM  
Anonymous Anonyme said...

Mai 2020....Bravo Karl pour ton édito concernant l'influence du Blog sur la croissance des champignons dans le canton de Berne.

septembre 01, 2006 4:00 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ Tous

Constatations : moins d'activité sur le blog, moins de commentaires intéressant, 80% troll, pas d'éditos, aucune info, rien et encore rien ..

LE BLOG EST MORT

septembre 01, 2006 4:05 PM  
Anonymous Anonyme said...

@anonyme 4:00pm

c'est pas la première fois que vous nous annoncez la mort du blog : si ça peut vous faire plaisir... Pour moi, le blog est toujours bien vivant.

septembre 01, 2006 4:41 PM  
Blogger un autre monde est possible said...

@ militant attac
Dis plutôt "militant intox" ou alors
t'as pas compris grand chose aux buts d'attac.
Les travailleurs ne sont pas dans le collimateur d'attac, surtout pas ceux qui ont des tripes et font preuve de solidarité, de combativité et de clairvoyance.
Alors tu te trompe de cible en attaquant Nicolas ou l'uzine3.
Quand à la démagogie, relis ton post, prends du recul et regarde où elle se trouve.

septembre 01, 2006 5:37 PM  
Blogger Karl said...

Le blog est mort? Ah bon, Karl doit préparer un faire-part et des obsèques alors?

Plus sérieusement, le fait qu'il subisse encore des attaques montre qu'il est bien vivant. Il est vrai que ces jours, Karl n'a pas brillé par sa présence cela dit, mais un "édito" est néanmoins en préparation.

La durée de vie du blog, telle qu'imaginée à l'origine, oscillait entre 1 et 2 mois. En plus, je parlais de "petit blog", est espérais me contenter d'un rôle périphérique, salué par un succès d'estime (une centaine de visites quotidiennes pour les grands jours). En termes chiffrés, la fréquentation est pourtant toujours nettement supérieure à cela.

Mon choix, aujourd'hui, c'est d'assurer le suivi de l'évolution de Swissmetal, car je reste convaincu que nous ne nous étions pas trompés, et que la "stratégie" est une vaste blague. Pour que cette conviction devienne une certitude, ou une erreur, il faut néanmoins rester informé.

Il y a un amoindrissement palpable de la quantité d'information, c'est juste. Mais c'est dû au fait qu'il ne se passe pas grand chose. Cela, pourtant, ne peut m'engager à dire qu'il ne se passera plus grand chose... Alors, Karl poursuit...

Merci pour vos commentaires!

septembre 01, 2006 6:38 PM  
Blogger Rigueur said...

Merci Karl!

septembre 01, 2006 9:07 PM  
Blogger david brawand dit shreck said...

@ karl

Oui merci karl, de nous permettre a ceux qui sont a l'exterieur de rester informé.

Continue !!!!!

Shreck te salue du bord de son marais

septembre 01, 2006 9:42 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ karl

Les essais sur la loewy vont bon train , la configuration semble être adéquate.Début de production pour bientôt.Le chef de gare se frotte les mains il pense avoir "niquer" tout le monde commme a son habitude.Il a déjà décidé de renvoyé si tôt la production commencée le Richards a ses culots.Ben voyons les poubelles c'est pas fait pour les chiens !!!!...

septembre 01, 2006 10:24 PM  
Anonymous Anonyme said...

En balaçant des noms, prénoms ou surnoms que tout le monde concerné connaît sur ton blog, tu n'es pas meilleur que ceux qui affirme que l'on peut se procurer et consommer de l'herbe et du shit à l'Uzine 3; ce qui est parfaitement véridique et vérifiable d'ailleurs. Mais eux au moins ils n'ont pas cité les identités des vendeurs ! Du moins pour le moment...

septembre 01, 2006 11:32 PM  
Anonymous Anonyme said...

Oui juste ton blog vit et c'est tant mieux pour toi car dès qu'il sera mort, tu replongeras dans ta vie de paumé de première, à jouer les binoclards seul derrière ton écran. Mais au moins il te resteras ta souris en toc ;-)

septembre 01, 2006 11:36 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ anonyme 11h36

Des remarques aussi stupides,on croit réver,ou plutôt cauchemarder,on sort tous des testicules de quelqu'un,mais là j'ai des doutes...

septembre 02, 2006 12:20 AM  
Blogger Karl said...

@Anonyme de 11:37pm

Vous, qui me faites une leçon sur le "paumé de première" que, selon vous, je suis, quelle est votre valeur, alors que votre existence pour nous se résume à quelques insultes?

Si j'étais un paumé, comme vous dites, gagnant un peu d'existence au travers de ce blog, au moins serait-ce un gain pour lequel je n'ai pas démérité, puisque personne n'a jamais été obligé à venir lire ce blog, ou à l'apprécier. Pouvez-vous en dire autant? A en juger d'après ce que vous écrivez, il y a lieu de craindre que non. Mais ne désespérez pas, tout peut arriver.

Encore une chose. Je ne suis ni "seul", ni "binoclard", mais être les 2 à la fois est tout aussi agréable (au bas mot) que de se contraindre à subir votre compagnie. ";-)"

septembre 02, 2006 12:31 AM  
Anonymous oignon rouge said...

@karl et au courageux anonyme qui lui envoie des gracieusetés

OH OH l'anonyme de 11 : 36 pm serait-il le même que l'anonyme du 25 août 12: 01 ?
Même discours fielleux et tellement tellement jaloux ! et si petit....tellement tellement petit....

cela t'honore, Karl, de daigner lui répondre, moi je traiterais cela par le plus parfait mépris.

Et toc.

septembre 02, 2006 12:57 AM  
Anonymous Anonyme said...

le vendeur du chite ou de l herbe de l uzine3 n est quautre MARTIN HELWEG

septembre 02, 2006 3:09 AM  
Anonymous Anonyme said...

de toute facon ce qu'on en pense de cette uzine 3...

septembre 02, 2006 10:45 AM  
Anonymous lpj said...

merci, pour tout ce que vous faîte pour la jura tout entier, nous sommes encore et toujours tous concerné par cette ingnominie qu'est la fermeture de la BOILLAT, au plaisir de vous lire, salutations.

septembre 02, 2006 10:51 AM  
Anonymous Anonyme said...

@anonyme 11:36 AM

Quel bel exemple de projection! Question de paumé, tu sais de quoi tu parles. Tu peux même lui causer en tête à tête dans un miroir.

Tu es sans doute de ceux qui penseraient exister et être dans le coup en levant le bras droit dans un alignement de chemises brunes!

septembre 02, 2006 12:47 PM  
Anonymous Anonyme said...

A Karl,

Ton engagement et ton dévouement pour La Boillat, voire même pour toute notre région est admirable et nous ne saurons jamais assez te dire toute notre reconnaissance.

Ton blog est toujours aussi nécessaire que par le passé et tu sais pertinemment bien que Martin Hellweg donnerait cher pour que ton blog disparaisse.

A lpj et aux autres

A mon humble avis, la fermeture de La Boillat n'est plus aussi certaine qu'on pouvait le craindre il y a quelque temps encore.

Il est clair que sur les conseils de Suchordt, Martin Hellweg avait dès le départ tiré un trait sur la Boillat, car dans le cas contraire, il n'aurait pas licencié directeur et cadres d'un seul coup.

Comme le relève si justement Sana dans un de ses messages, Hellweg est certainement à la recherche actuellement d'un repreneur de Swissmetal.

Après le massacre et la mise à sac de La Boillat, encore faut-il trouver l'oiseau rare, pour ne pas dire le pigeon, qui voudra bien reconstruire tout ce que le Conseil d'administration de Swissmetal a saccagé.

Nous en saurons certainement plus dans un proche avenir, car il est certain qu'une société quotée en bourse ne peut pas trifouiller les comptes indéfiniment.
Par ailleurs, un société qui a tué sa poule aux œufs d'or et qui ne réalise plus de bénéfices et qui au contraire perd de l'argent avec son site de Dornach ne peut pas tenir le coup bien longtemps.

Si Martin Hellweg avait d'autres atouts dans sa main, il y a belle lurette qu'il les aurait déjà fait valoir et nous le saurions tous. Tel n'est pas le cas.

Certains indices nous montrent au contraire que la direction de Swissmetal voudrait discrètement redonner vie à La Boillat, mais voilà, la chose n'est pas facile et par le renvoi de toutes les personnes compétentes, la mission de Mister BOLS n'est pas facile et comme il ne peut pas rendre son Maître responsable du bordel qu'il a foutu à Reconvilier, il ne sait quelles excuses faire valoir.

Comme les nouvelles normes et dispositions comptables qui seront imposées tout prochainement aux entreprises suisses (voir Le Temps du 1.9.06) seront encore plus draconiennes que celles appliquées aujourd'hui, l'étau va se resserrer sur Swissmetal.

Pour la petite histoire, sachez encore qu'à Dornach, tout n'est pas toujours rose pour les braves lieutenants suisses allemands de Martinou, car la mépris et l'arrogance affichée par Suchordt à leur égard rend ces derniers assez furibonds.

Bon week end à tous et malgré tout, bonne foire de Chaindon !

septembre 02, 2006 1:25 PM  
Blogger ancien1 said...

un petit tour a la fonderie si je comprend bien ces messieurs veulent tout fondre sur le 10 tonnes alliages au plomb sans plomb ps2 ect...Si petit dérange accepte ça soit il est incapable soit comme jepeto c'est un ben ioui oui je n'ose imaginer les tonnes de rinçage est l'énergie dépensée ou alors le stock de billettes à prévoir entre 2 campagne, il est vrai qu'avec la production de la loewy la con sommation journalière ne doit pas être grande.Ce qui me fait dire qu'à ce rythme la on doit s'attendre à de drôles de nouvelles. En plus de çela l'atelier lopings étant quasi àl'arrêt que devient cette usine.Premec sait trés bien qui s'occupait de l'atelier lopings est qui l'avait adapté à la production sachant ce qui reste de cette équipe il ne peut plus avoir confiance.

septembre 02, 2006 2:41 PM  
Blogger ancien1 said...

un petit tour a la fonderie si je comprend bien ces messieurs veulent tout fondre sur le 10 tonnes alliages au plomb sans plomb ps2 ect...Si petit dérange accepte ça soit il est incapable soit comme jepeto c'est un ben ioui oui je n'ose imaginer les tonnes de rinçage est l'énergie dépensée ou alors le stock de billettes à prévoir entre 2 campagne, il est vrai qu'avec la production de la loewy la con sommation journalière ne doit pas être grande.Ce qui me fait dire qu'à ce rythme la on doit s'attendre à de drôles de nouvelles. En plus de çela l'atelier lopings étant quasi àl'arrêt que devient cette usine.Premec sait trés bien qui s'occupait de l'atelier lopings est qui l'avait adapté à la production sachant ce qui reste de cette équipe il ne peut plus avoir confiance.

septembre 02, 2006 2:41 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ ancien 1

La loewy risque fort de rentrer en production d'ici une semaine a moins que le chef de gare ne vienne emmerder le pot avec ses théories a la "mord moi le noeud",le type doit bouffer a tout les rateliers,on dirait qu'il est payé pour tout foutre par terre.Je serais curieux de savoir a qui y c'est encore vendu.

septembre 02, 2006 4:18 PM  
Blogger ancien1 said...

@ anonyme de 4.18
cela fait plus de quinze ans que le chef de gare sévit il a foutu en l'air tous les progrès qu'auraient du faire les 2 ateliers sous ses ordres il a sappé le moral de dizaines d'ouvriers certains sont ^partis d'autres ont voulus changer d'atelier etjusqu'à maintenant il a réussit à passer à travers les gouttes même son ançien chef andré n'y a vu que du feu.il de 1948 vous l'aurez encore longtemps.

septembre 02, 2006 5:45 PM  
Anonymous Anonyme said...

J'ai vu sur le site de la clinique psychiatrique de Bellelay qu'il y a une section "paranoia". Si jamais vous passez par là, demandez conseil car je pense que la plupart ici en sont sâlement atteints.

septembre 02, 2006 6:46 PM  
Blogger Karl said...

C'est l'histoire d'un typ equi se promène avec 2 gardes du corps, et s'en vante. Il s'appelle Martin Hellweg...

Anonyme de 6:46pm, pas besoin pour vous d'aller faire un tour à la clinique de Bellelay. Une consultation du Petit Robert sera amplement suffisante.

septembre 02, 2006 8:07 PM  
Anonymous Anonyme said...

Oui juste, nous ferons notre stage sur le petit Robert volontiers ensemble avec la plupart des acteurs de ce site et surtout Shreck (consultez ses écrits sur son site pour confirmation).

septembre 02, 2006 8:48 PM  
Anonymous Anonyme said...

apparement vous etes jaloux du chef de gare?

septembre 02, 2006 9:05 PM  
Blogger Karl said...

@Anonyme de 8:48pm

Il y a une différence entre mal orthographier un mot, et ne pas comprendre sa signification ainsi que tenter de s'en servir de manière insultante... Au passage, pour l'orthographe, il y a une très vieille histoire de paille et de poutre.

septembre 02, 2006 9:40 PM  
Anonymous Anonyme said...

Le fait que vous répondiez 24 heures sur 24 à la plupart des attaques sur ce site démontre néanmoins le style de vie passionante que vous avez et surtout à quel point vous devez être bien seul avec votre ordinateur.

septembre 02, 2006 9:44 PM  
Anonymous Anonyme said...

heureusement qu'il y avait le chef d'équipe au 66 sinon l'atelier serait déjà en faillite parce que avec le chef de gare... il arriverait meme pas à allumer la presse.

septembre 02, 2006 9:57 PM  
Anonymous Anonyme said...

Ah ben oui alors heureusement alors

septembre 02, 2006 10:04 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ ancien 1

OUi il lui reste quelques années pour finir son boulot de destruction,il va continuer personne ne se mettra sur son chemin,par peur ??? non mais cette homme est hors de sens,et personne ne veux se mouiller pour raisoner ce psychopathe,de toute façon cela serai inutile le type est complètement délirant maintenant l'age fait qu'il perd complètement la boule,il se présente rarement aux séances "prod" car ses collègues commencent sérieusement à s'interroger sur les imbécilités carabinées débitées.Et a Dornach le gars ne fait plus illusion

septembre 02, 2006 10:43 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ anonyme 9 h 57

Il n'y a jamais eu de chef au 66 mais QI 152
"je frise le génie" l'éminence grise de Gfelander qui a mis en place la superbe idée des chefs d'ilots,les chefs a bon marcher,tu vois le Qi qu' a du Qi comme il pouvait pas etre contremaitre a la place du contremaitre,alors il est devenu le seul CHEF comme ça c'était plus supportable pour son égo lui qui frise le génie universel.
Pendant 15-20 ans Qi 152 a soutenu le chef de gare parce que politiquement cela l'arrangeait et qu'il en retirait des avantages,faut pas réver,on est encore loin d'avoir tout compris de ces abominations.

septembre 03, 2006 12:54 AM  
Blogger Karl said...

@Anonyme de 9:44pm

Même si ce n'est pas mon tant mon cas, contrairement à ce que vous prétendez avoir démontré (il ne suffit en effet pas d'affirmer qu'on a démontré une chose pour l'avoir effectivement démontrée), il peut certainement être passionnant de faire certaines choses sur un ordinateur, et de passer beaucoup de temps derrière. Cependant, pour en arriver là, il faut savoir en faire un peu plus que se contenter de venir poster des insultes sur un blog. Quelle vie passionnante faut-il mener pour en arriver là? Si au moins vous souleviez des questions de fond, plutôt que de vous contenter d'arguments ad hominem fallacieux...

septembre 03, 2006 1:04 AM  
Anonymous Anonyme said...

Question à Karl: si une personne se sentant diffamée et dépose plainte pénale, la police peut-elle retrouver qui est l'auteur qui a fait un commentaire sur le blog, anonimement? Je pense à Jepeto, à Gfellweg ou Wilmar Hirshweg, voire Ras-le-bols ou Martinou. Ceci n'est pas dans le but de rassurer ces misérables personnages, mais de rassurer les auteurs de commentaires un peu acides. Merci.

septembre 03, 2006 9:53 AM  
Anonymous Anonyme said...

Quelques réflexions en cette période de calme trompeur.

Comme déjà dit, Martin Hellweg, financier de son état, a fait confiance à ses lieutenants qui l'assurait que La Boillat n'était absolument pas nécessaire au groupe Swissmetal et que tous les produits réalisés à La Boillat pouvaient sans autre être fabriqués à Dornach et à Lüdenscheid.

L'homme est intelligent et il réalise maintenant qu'il s'est trompé ou qu'il a été mal conseillé et qu'il lui reste, entre autres, la possibilité de réactiver Reconvilier, en attendant de trouver d'autres alternatives.

Il n'est pas opposé à un certain dialogue, preuve en est qu'il va recevoir tout prochainement les "Femmes en colère". Ce fait est assez surprenant et assurément assez significatif sur un certain revirement de sa stratégie.

D'un autre côté, il faut bien reconnaître que Martin Hellweg n'a pas ou plus d'interlocuteur représentatif à La Boillat.

Il est le patron de Swissmetal, mais il faut bien reconnaître qu'il lui est impossible, dans les conditions actuelles, de venir faire la tournée des deux usines de Reconvilier. C'est paradoxal et assez inhabituel pour un patron, vous en conviendrez. Vous me répondrez qu'il l'a bien voulu. Je suis tout à fait d'accord avec vous. Mais cette situation n'est pas tenable pour lui.

Il lui reste donc selon toute vraisemblance que deux solutions. Soit d'essayer d'engager un dialogue, mais la question est de savoir comment y parvenir, soit de boucler La Boillat.

Alors de deux choses l'une, soit on veut sauver La Boillat et dans ce cas il faut lui donner la possibilité de renouer le dialogue, soit on reste les bras ballants et dans ce cas, à brève échéance, c'est la mort de La Boillat, à moins que comme déjà dit, tout le groupe Swissmetal soit, dans l'intervalle, cédé à d'autres intéressés.

Alors, ma suggestion : ne serait-il pas opportun qu'un "groupe de dialogue" composé de gens de La Boillat et de certains externes, des gens de l'industrie, par exemple, ne soit constitué et tente une approche avec Martin Hellweg.

Ceci n'est qu'une simple suggestion d'un simple citoyen de la Vallée et tout autre avis sera le bienvenu.

Bon dimanche à tous !

septembre 03, 2006 10:22 AM  
Anonymous Anonyme said...

@ anonyme 10 h 22

C'est une très bonne idée

septembre 03, 2006 10:32 AM  
Anonymous solidarnoch said...

Bonjour,

Tout se qui est dit sur le blog, se sont des gens qui travailleent ou ont travaillés avec eu. Alors pour moi, d'aprés se que j'ai lu se sont des incapables. Il sont arrivé à leur poste pas par rapport à leur savoir faire, mais parce qu'il ont léché par derriére en racontant des inepsies à leur supérieur, car eu n'y connaisse rien à part la finance et la magouille qu'il y a avec. Se ne sont pas des chefs d'entreprise, mais des chefs de la finance et de la bourse. Il y a pas plus pourri que ça comme domaine pour magouiller.

Donc, à tous ses béni oui oui, quoi qu'on dise sur eux, je ne pense pas qu'il vont déposer une plainte, car il savent trés bien dans le fond d'eux même, que se sont des incapables. Il y a qu'à regarder comme la Boillat tourne maintenant et comme elle tournait avant le licenciement du savoir faire, il ne faut pas être devin pour voir la différence.

Bon dimanche.

septembre 03, 2006 10:36 AM  
Anonymous solidarnoch said...

PS :

je répondais à anonyme de 9:53

septembre 03, 2006 10:41 AM  
Anonymous Anonyme said...

A Anonyme de 10.32

Merci de ton soutien. Entre nous et confidentiellement, j'ai encore beaucoup d'autres idées, mais c'est très délicat d'en faire part sur le blog sans risquer de ramasser une volée de bois vert ou de se faire rentrer dans le lard !!!

Une autre idée, par exemple, serait de constituer un "Groupe de réflexion" sur la manière de venir en aide à La Boillat. Ce ne pourrait qu'être bénéfique pour la cause qui nous tient tant à coeur.

Nous, gens de La Vallée de Tavannes, jeunes et vieux, sommes toujours de tout coeur avec les gens de La Boillatet et nous le resterons à jamais. Nous sommes traumatisés par ce drame.

Au début de l'année, le massacre de la Boillat avait suscité un élan inimaginable de solidarité dans toute la suisse romande.

Pour des raisons que j'ignore, cet énorme potentiel de bonne volonté n'a pas été utilisé comme il aurait pu l'être, c'est bien regrettable.

Ce qui est certain, c'est que de nombreuses personnes sont encore prêtes à se dévouer pour la cause de La Boillat, mais voilà, il semble apparemment que les gens en charge de la défense de la Boillat ne voient pas l'utilité de les écouter. On se complaît en petit cercle restreint. Dommage !

Pour son plus grand malheur, La Boillat n'a pas trouvé au moment où il l'aurait fallu, le financier providentiel à même de reprendre tout le groupe Swissmetal. Ce financier a-t-il du reste été recherché ? Nul ne le sait !

Tout le monde, tant politique que financier, a joué à Ponce Pilate.
Joseph Deiss s'est dit éploré, mais néanmoins impuissant, Elisabth Zölch a versé une larme et tout ce beau monde s'en est retourné à ses affaires et à ses conseils d'administration.

Pleure donc, Ò pays bien aimé, de tout le mal que te font des politiciens sans coeur et des financiers sans foi ni loi !

septembre 03, 2006 11:15 AM  
Anonymous Anonyme said...

je partage la question de l'anonyme de 9h53... un jour ou l'autre il y en a un qui va certainement tenter quelque chose. Par contre je ne sais pas si on peut remonter jusqu'à ceux qui écrivent via leur IP.

septembre 03, 2006 11:23 AM  
Anonymous Anonyme said...

@ Anonyme 9h53

Je comprends votre souci mais il ne s'agit pas de propos diffamatoire,mais de la vérité.
Une vérité qui doit s'imposé pour permettre a la Boillat d'avoir une chance de redémarrer,les objectifs ne changent pas ,le combat est le meme,des places de travails a la boillat ,développer la boillat,mais sans les parasites et autres éléments destructeurs qui continuent de destabiliser l'outil de production.La boillat à l'heure actuel ne peut se permettre le luxe de faire avec des gens qui sont incapables de prendre leurs responsabilités et qui "font comme" alors qu'ils ne "sont pas";la boillat ne peut plus se permettre d'avoir des gens qui tournent dans les bureaux et dans les ateliers comme des hélices de ventilo et qui ne plantent pas un clou,prompt a parler ,mais lent a faire,des carcasses vides,des gens qui jouent les Chefs mais qu'on des poils dans les mains.l'idée qu'un groupe rencontre Hellweg pour lui expliquer la réalité du terrain n'est pas une bonne idée...c'est simplement l'idée de la dernière chance,parce que effectivement on le trompe,on lui raconte des bobards.
La boillat souffre de constipation il faut absolument que les bouchons sautent.Autrement ça va exploser...et après il faudra nettoyé..et qui va le faire ???

septembre 03, 2006 11:40 AM  
Blogger un voisin said...

Bonjour à tous,
Ce soir la belle Christine, rédactrice (ir-)responsable du « Boillat Hebdo » se produira à Bâle dans un concerto de Belcanto sous son nouveau pseudo de Tina Ferro (Tina pour aller plus haut, et Ferro par opposition à Cuivro ?)
Elle interprètera le rôle d’Helwige dans l’opéra Guillaume Tell de Rossini, soit trois chants « Je rends à votre amour », « Toi, qui du faible es l’espérance » et « liberté ». Des titres qui à mon sens sont en contradiction avec son action chez SM.
Ce concert, organisé pour les 60 ans de la république italienne, aura donc lieu ce soir (dimanche 3 septembre) à 17h00 au Stadtcasino de Bâle.

Ce lien vous permettra d’écouter un extrait de l’ouverture et de lire une présentation de cette œuvre : La révolte gronde comme une tempête, lorsque otage rime avec orage :« Qu’elle cache aux tyrans le bruit de la tempête ! Étouffe-la sous des accents joyeux : elle ne doit gronder pour eux qu’en tombant sur leur tête ! »La révolte gronde comme une tempête, lorsque otage rime avec orage :« Qu’elle cache aux tyrans le bruit de la tempête ! Étouffe-la sous des accents joyeux : elle ne doit gronder pour eux qu’en tombant sur leur tête ! »

Ici se trouvent les paroles de cet opéra avec par exemple :

Toi, qui du faible est l'espérance,
Sauve Guillaume, ô Providence!
Dans leurs projets, dans leur vengeance,
Trompe et confonds nos ennemis.

Brise le joug qui nous opprime;
Dans l'oppresseur punis le crime,
Sauve Guillaume! Il meurt victime
De son amour pour son pays.


Martinou ne manquera probablement pas d’assister à cette soirée de concert qui sera suivie d’une réception avec apéro-buffet. Le présent post l’incitera peut-être à prévoir deux gardes du corps supplémentaires !!! (Ou à venir incognito sous le nom de Herr Ferro ?). Des fois que ces irréductibles agitateurs du blog quittent les préparatifs de la foire de Chaindon pour venir perturber ce beau concert.

Un petit clin d’œil à un bloggueur que l’on a moins l’occasion de lire ces derniers temps : des extraits de la musique de cet opéra ont été repris dans le film Orange mécanique !!!

Cordialement à tous

septembre 03, 2006 11:43 AM  
Blogger un voisin said...

Alors, ma suggestion : ne serait-il pas opportun qu'un "groupe de dialogue" composé de gens de La Boillat et de certains externes, des gens de l'industrie, par exemple, ne soit constitué et tente une approche avec Martin Hellweg.

Cette approche a été mise en place avec beaucoup de peine. Elle s'appelle médiation. L'histoire nous a bien montré que toute démarche de rapprochement est instrumentarisée par Hellweg pour arriver à ses fins. Que pourons-nous espérer d'un tel dialogue ? Martinou sera peut-être intéressé à trouver de l'aide pour remettre provisoirement en marche l'usine Boillat, afin que BJ puisse "pomper" le savoir-faire ?

septembre 03, 2006 11:50 AM  
Anonymous Raptor said...

@ un voisin

C'est vrai c'est bonnet blanc et blanc bonnet,mais avec les relations humaines les répétitions n'amènent pas forcèment aux memes résultats.Je crois qu'il faut tenter et saisir l'ouverture donnée par les femmes en colères

septembre 03, 2006 12:04 PM  
Anonymous Raptor said...

@ un voisin

Quand a pomper le savoir faire c'est un concept dont je suis revenu.Dans l'état actuel des choses cela n'est pas possible,pour que Busch nous pompe il faudrait etre en mesure de pouvoir leur transmettre quelque chose,La transmission de savoir faire se faisant aux travers de relations humaines fondées sur des relations de confiances réciproques:et ce ne sont là que des prérequis,d'autres conditions sont encore nécessaires.Ils nous on "pomper" certainement et vont encore le faire,mais seulement pomper des infos,ils n'y a pas de transmissions réelles de savoir faire.Cette situation ou l'on "pompe" est dommageable pour les deux parties et peut etre dangereuse parce que l'on tombe dans l'illusion et la tromperie.

septembre 03, 2006 12:22 PM  
Blogger Rigueur said...

@ anonyme (septembre 03, 2006 10:22 AM)

Votre dialectique est d'une très bonne qualité. Tellement bonne que je suis obligé de supposer que vous n'avez jamais fait vos propres expériences avec Martin Hellweg.

Je ne comprends pas comment vous pouvez encore vouloir dialoguer avec Martin Hellweg et sa bande de criminels.

N'essayez pas, au nom de "sauver La Boillat", de faire faire n'importe quoi au gens.

Martin Hellweg et consorts ne méritent que la prison.
Vouloir entrer en dialogue avec eux présuppose qu'ils ne sont pas coupables et qu'ils sont dignes de confiance.

Je ne peux pas accepter cette présupposition!!!

septembre 03, 2006 12:30 PM  
Anonymous Anonyme said...

@rigueur,

si à chaque fois que quelqu'un ose proposer une approche différente que celle de la pensée de groupe ici présente doit s'entendre dire que ce n'est pas la bonne chose à faire (même si c'est vrai), à la longue plus rien ne sera proposé... alors, que restera-t-il du blog? Ce blog doit aussi permettre de générer des idées (comme au début de l'aventure avec toutes les manifestations de soutien et autre fêtes); autrement il risque de devenir un endroit de médisance stérile.

Je pense qu'une idée, bonne ou mauvaise, peut toujours générer d'autres idées meilleures. Fermer toute proposition d'entrée est à mon avis la pire des erreurs à faire!

salutations

septembre 03, 2006 12:43 PM  
Anonymous Raptor said...

@ rigueur

Je vous rappelle qu'une conseillère d'état,qu'un certain Mr Bloch,un syndicat,des ministres,une commission d'entreprise et d'autre, dont vous-meme, on dialogués avec Hellweg et ces "gens qui méritent la prison comme vous le dite"
Quant a vouloir faire faire n'importe quoi aux gens,j'ai il me semble assez d'expérience de vie pour savoir que les gens dans ce pays on assez de maturité pourm faire des choix personnels,je ne voulais me semble t-il que donner mon avis,veuillez m'excuser si mon ton laissait transparaitre autre chose.

septembre 03, 2006 12:55 PM  
Blogger Karl said...

@Anonyme de 9:53am

Pour retrouver l'auteur d'un commentaire, c'est très difficile: si vous avez son adresse IP, il faut une enquête qui oblige le provider (Bluewin, Cablecom, etc.) a dévoiler à la police les coordonnées du client ayant utilisé l'adresse IP en question, à l'heure H (les adresse IP sont très souvent "flottantes", ce qui signifie qu'elles sont redistribuées aux différents utilisateurs au gré des connexions. Ou bien, sur Internet, seule l'IP du serveur appartenant à votre provider était visible, parce qu'il utilise un sous-réseau, et c'est à lui de remonter à vous à partir de cette information). Ca, c'est quand vous connaissez l'adresse IP.

Pour connaître cette adresse, il faudrait que chaque message enregistré sur le blog me soit transféré avec l'adresse IP de son auteur (et autres informations). De telles mesures n'existent pas sur ce blog. Autrement dit, même si on trouve d'un côté des messages, et de l'autre, des adresse IP, impossible de faire des liens entre les 2.

De plus, le système de comptage (sitemeter) des accès au site permet de tracer quelques informations sur les visiteurs, mais ces informations, version gratuite oblige, ne sont pas stockées. Comme je ne les stocke pas manuellement au fur à mesure, elle disparaissent.

Donc, il n'y a aucun moyen de remonter à un auteur de message.


@Anonyme de 10:22am

"Il lui reste donc selon toute vraisemblance que deux solutions. Soit d'essayer d'engager un dialogue, mais la question est de savoir comment y parvenir, soit de boucler La Boillat."

Assurément, la situation est nettement plus complexe que ça. Déjà, je vois mal le CEO de Nestlé aller se promener dans chacune de ses unités de production à travers le monde. Swissmetal est une petite entreprise, soit. Mais est-il pour autant nécessaire que son CEO puisse aller se promener à la Boillat? PAs vraiment.

Pour ce qui est de boucler la Boillat: Martin Hellweg ne le peut pas. Comme vous le relevez plus haut dans votre message, Martinou s'est trompé, et le prix de son erreur consiste à tenter de rendre la Boillat à nouveau bénéficiaire. A-t-il besoin d'engager le dialogue? Il faudrait déjà se demander dans quel but. C'est simple: les licenciement de 133 personnes a été une erreur monumentale et chacun chez Swissmetal le sait, maintenant. Il faut donc réengager du monde à la Boillat, ce à quoi Swissmetal procède en ce moment, en faisant appel à des intérimaires, et parfois à d'autres. Ces engagements se font dans la discrétion, je vous laisse deviner pourquoi. Un dialogue pourrait-il servir à améliorer ce flux d'engagements? Pas sûr. Mais, comme un "groupe de dialogue" existe déjà, et qu'il s'agit des Femmes en colère, nous verrons quelles sont leurs conclusions sur ce point.

Quand vous écrivez "L'homme est intelligent et il réalise maintenant qu'il s'est trompé ou qu'il a été mal conseillé et qu'il lui reste, entre autres, la possibilité de réactiver Reconvilier, en attendant de trouver d'autres alternatives.", j'avour trouver ça assez drôle. L'homme intelligent qu'est Martinou réalise tout à coup qu'il n'est ni plus ni moins qu'un énorme abruti... Ah ça, il en faut de l'intelligence!

A mon avis, on entend plus parler de Martin Hellweg, parce qu'il s'est en effet rendu compte que ses âneries menaient Swissmetal à la faillite, mais refuse de reculer d'un seul pas et maintient, virtuellement, le cap. Il répète que la "stratégie" n'a aps changé, alors qu'elle change sans cesse. Par contre, ses lieutenants font, sur certains points, marche arrière.
Martin Hellweg est un buffle, mais un buffle un peu spécial, puisqu'en fonçant tout droit sans jamais s'arrêter, il fait des âneries.

Cependant, l'objectif final -déplacer la production de la Boillat chez Busch-Jaeger- reste exactement le même (et appartient plus à Volklore qu'à Martinou).


@Anonyme de 11:15am

"Pour des raisons que j'ignore, cet énorme potentiel de bonne volonté n'a pas été utilisé comme il aurait pu l'être, c'est bien regrettable."

Un raison est peut-être que vous ne nous avez pas indiqué comment utiliser ce potentiel... Avec un peu moins d'ironie, il me semlbe au contraire que la solidarité des gens a pu s'exprimer pleinement à maintes reprises et de diverses manière (manifestations, dons, visites à la Boillat, pétitions...). On peut toujours dire, a posteriori, qu'il y avait mieux à faire. Mais même maintenant, je n'en suis pas convaincu.

"Ce qui est certain, c'est que de nombreuses personnes sont encore prêtes à se dévouer pour la cause de La Boillat, mais voilà, il semble apparemment que les gens en charge de la défense de la Boillat ne voient pas l'utilité de les écouter. On se complaît en petit cercle restreint. Dommage !"

Ce blog est une plateforme publique. N'importe qui peut venir y exprimer presque n'importe quoi. Il existe peut-être de "petits cercles restreints", mais dans ce cas, je serais surpris qu'aucun de leurs membres ne vienne regarder ce qui se passe sur le blog. En matière de "petits cercles restreints", on a fait pire.

"Ce financier a-t-il du reste été recherché ? Nul ne le sait !"

Si: il a été recherché. Mais quelle personne censée aurait-elle voulu s'encombrer de Swissmetal à ce moment-là?


@Anonyme de 12:43pm

"Rigueur" a autant le droit d'exprimer son désaccord ici que d'autre d'y poster des idées. Cependant, votre contribution, si vous soutenez ces idées, serait plus intéressante si, au lieu de recommander le silence à "Rigueur", vous argumentiez en faveur desdites idées...


@Raptor

Pour déplacer la production d'un site à l'autre, il est surtout essentiel de déplacer les clients. Chez Busch-Jaeger, les moyens existent de développer la production de certains produits sans faire recours à la Boillat. Mais il faut que les clients suivent, et donc qu'il ne puissent plus s'approvisionner à la Boillat. Je pense nottamment à la clientèle "pointes de stylo".

septembre 03, 2006 1:05 PM  
Anonymous Anonyme said...

@karl,

Je ne recommande absolument pas le silence à Rigueur! Au contraire, je soutiens que tout le monde a le droit de proposer des idées qui peuvent être désagréables à certains!

salutations

septembre 03, 2006 1:09 PM  
Anonymous Raptor said...

@ Karl

Oui effectivement les clients ...les pointes de stylo.. à ma connaissance 4 ,des linéoléum sans courant fautcul

septembre 03, 2006 1:33 PM  
Anonymous Anonyme said...

En référence à tout ce qui vient d'être dit sur le blog, rappelez-vous ces deux dictons:

- C'est de la discussion que j'aillissent les idées

- Il y a pire que de ne pas avoir réussi, c'est de na pas avoir essayé

septembre 03, 2006 1:42 PM  
Anonymous oignon rouge said...

CONCERNANT L'OUVERTURE D'UN DIALOGUE AVEC MH

J'ai lu avec beaucoup d'intérêt toutes les contributions, idées et messages sur ce débat, en fonction de la sensibilité et du vécu des intervenants. Merci pour ce débat.

1) je ne savais pas que MH avait accepté de rencontrer les Femmes en colère, merci pour cette info, c'est intéressant, c'est très étrange aussi, que va-t-il en sortir ? je me méfie, voir la suite.

2) en effet, celles et ceux qui ont participé à l'AG du 30 juin ont pu vivre, durant plus de 5 heures, ce que signifie le dialogue pour le CEO, c'est à dire, néant ! mépris total, monologue, mensonges, et de plus rejet des questions des clients, de manière grave et mensongère et manipulatrice, puisque le client - Dominique Lauener -s'était référé pour son intervention aux indications clairement données par le président Saueländer en cours de séance ! et que ce dernier a empêché son client de s'exprimer et a refusé de répondre et ensuite lui a coupé le micro...c'est ça le dialogue ?

3) j'invite à aller sur le blog de SHRECK et à lire ou relire l'édito "Hôtel Elite" qui décrit exactement la tentative échouée d'un dialogue, c'est absolument édifiant

4) je suis bien d'accord avec Raptor, rien n'est jamais figé dans les relations humaines, tout peut évoluer, mais peut-on parler d'humanité concernant MH ?

5) au sujet de la solidarité, d'accord avec ce que dit Karl, nous avons tous fait au mieux de nos forces, et la solidarité est toujours vivante ! elle est juste en veilleuse mais bougera dès que nécessaire ! et les comités pétitionnaires agissent....

Voilà mes réflexions....alors voyons ce que va donner la rencontre Femmes en colère...il faut leur tenir les pouces, bravo à leur courage et à leur ténacité.

amitiés à tout le monde

septembre 03, 2006 1:43 PM  
Anonymous Anonyme said...

Les commentaires de ce jour sont particulièrement intéressants, mais force est de constater que la moindre des critiques est assez mal perçue.

Et pourtant, un tout petit peu d'esprit d'ouverture et d'auto-critique ne seraient certainement pas une mauvaise chose pour la suite des opérations.

septembre 03, 2006 1:56 PM  
Anonymous Raptor said...

@ Oignon rouge

On peut parler d'humanité concernant Mr Hellweg nous en avons la preuve : il fait des conneries...
C'est une caractéristique de l'etre humain
Je suis rempli d'espoir il en fera d'autres..

En toute amitié bon dimanche

septembre 03, 2006 2:00 PM  
Anonymous SanA said...

@anonyme 10:22

A mon sens, ce "calme trompeur" n'est dû qu'à des manœuvres en coulisses. Comme vous l'avez dit, Hellweg n'est qu'un financier (bien qu'il s'en défende lui-même interview après interview!) L'idée de visiter une usine, là où on produit des biens tangibles avec des gens, des machines, de la matière, une technologie, des procédés…, ne lui traverserait jamais l'esprit. Il n'en aurait d'ailleurs pas le temps, occupé qu'il est à rechercher prêts bancaires, capitaux, repreneurs potentiels ou virtuels.

Hellweg n'a rien d'un industriel, rien d'un entrepreneur, rien d'un manager, rien d'un meneur d'hommes, rien d'un bon communicateur. Tel saint Thomas, ne croyant que ce que je vois, je ne l'estime pas intelligent non plus. Car enfin, où se trouverait un signe, une trace de cette fameuse intelligence dont beaucoup le créditent? Qu'a-t-il jamais fait d'intelligent? Démantelé Boillat? Racheté BJL parce qu'il a cru (contrairement à tous ceux qui connaissent peu ou prou le domaine) les sornettes de Suchordt? Investir sur un site condamné plutôt que sur celui qui portait tout le groupe? Diagnostiqué que la faiblesse du groupe tenait à une rivalité entre sites (qui d'ailleurs n'ont ni les mêmes produits, ni les mêmes clients, ni besoin des mêmes technologies) alors qu'elle réside en réalité depuis des années dans celles de Dornach et de BJL? Ne pas être capable d'identifier là où sont les forces, les faiblesses et les potentialités, écarter les collaborateurs les plus compétents au profit de bénis-oui-oui notoirement incapables, préférer la soumission aveugle à la lucidité et au savoir-faire, se laisser bercer par les promesses injustifiées de ses séides puis par leurs justifications gratuites et mensongères, ce n'est en aucun cas un signe d'intelligence. C'est plutôt révélateur d'un esprit borné, entêté, autocratique, paranoïaque, complexé, manipulateur, dissimulateur, n'écoutant que ce qu'il veut bien entendre et n'entendant que ce qui l'arrange (ou croit l'arranger).

Je me permets d'en conclure que ce qui le caractérise n'est ni l'intelligence, ni l'ouverture, ni le dialogue. Hellweg n'a jamais tenu la moindre promesse ni respecté un seul engagement. Ses paroles, comme on dit, n'engagent que ceux qui y croient! S'il accepte et même propose (comme à la fin de l'AG) une "main tendue", c'est plus pour une prise de judo psychologique que pour résoudre un conflit. Quant à engager un dialogue avec Boillat (mais "Boillat" ce serait qui?), il n'en a pas la moindre intention. A ses yeux, ce serait se déjuger sauf à entendre pas "dialogue" une reddition et une soumission inconditionnelles. Pour preuve, sa manière de snober médiations et médiateurs, experts et expertises.

Il semble que Suchordt, qui joue sa propre carte, ait convaincu Hellweg de lui laisser du temps pour achever de piller Boillat à son profit. C'est pour cette seule raison que le site de Reconvilier n'est pas encore devenu cet improbable entrepôt pour les futurs ex-clients décolleteurs de l'Arc Jurassien.

Pour engager un quelconque dialogue avec Hellweg, il faudrait des cartes maîtresses. On serait en plein rapport de forces. Sans atouts, aucune chance. Un contact ne pourrait s'envisager malgré tout qu'en toute connaissance de chose, sans illusions sur l'adversaire et avec autant de restriction mentale que lui! Pour une fois gagner du temps en notre faveur et tout en agissant sur d'autres fronts, dans l'ombre et/ou au grand jour.

septembre 03, 2006 2:08 PM  
Anonymous Anonyme said...

A sana,

Votre analyse de Martin Hellweg est impéccable et ne souffre aucune critique.

Si j'ai mentionné dans mon commentaire que le prénommé était particulièrement intelligent, c'est à dessein, car pardonnez-moi mon esprit quelque peu machiavélique - je suis du signe du "scorpion", j'ai prêché le faux dans le but de provoquer des réactions.
Par votre magistrale analyse, j'ai été comblé.

Amicalement

Anonyme de 10.22

septembre 03, 2006 2:38 PM  
Anonymous Anonyme said...

A sana,

Pour en revenir à votre analyse, vous dites que pour engager le dialogue avec Martin Hellweg, il faudrait causer d'égal à égal et avoir une carte maîtresse.
C'est exact.

Mais, à mon humble avis, la carte maîtresse, elle existe et vous êtes la personne la mieux placée pour le savoir.

La Boillat générait les bénéfices qui permettaient de supporter à longueur d'années, et à bout de bras, Dornach qui était et qui est toujours dans les chiffres rouges.

N'est-ce pas un argument de taille suffisante pour tenter un dialogue d'égal à égal ?

Anonyme de 10:22

septembre 03, 2006 2:49 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ sana

Qu'Hellweg aie laisser du temps a Suchord pour piller la boillat certainement ,mais il faut du temps également pour honnorer la commande de bo5 qu'il n'on pas été foutu de produire a Dornach.

septembre 03, 2006 3:08 PM  
Anonymous oeil de moscou said...

@ anonyme souteneur de la Vallée,

Je ne peux que me rallier au théorème Sanien...

A votre pauvre âme Pestalozzienne qui espère encore sauver le site qui s'appelait jusqu'au 20 juin 2006 'Boillat', je lui répondrais aussi ceci :

Une fois de plus, 10 fois de plus, 100 fois de plus, 1000 fois de plus, on vous rappelera que si une grève a éclaté le 25 janvier, c'est qu'à ce moment là, ce moyen était l'ultime recours pour sauver la vrai 'Boillat'. Son personnel, son savoir-faire, ses clients.

Votre proposition arrive un peu tard. Quand SM a balayé d'un revers de la main le processus de Médiation, personne à part le team des 'jusqu'au boutistes' ne se sont offusqués.
Malheureusement, tout ce que ce team à proclamé, argumenté, décrié depuis novembre 2005 et la mise en place de l'organigramme de la honte chez Boillat s'est vérifié. Et se vérifie avec encore plus d'acuité depuis juillet et la disparition des dernières vraies compétences technique.

Et voilà que les Khalifs, les Kappos, les Béni oui-ouis pleurent dans tout gilet à leur portée pour nous conter leur désarroi et leur impuissance.
NON MAIS SANS BLAGUES...

Vous ne pouvez plus sauver la Boillat. Comme l'a bien expliqué Raptor, le savoir-faire ne se transmet pas avec des rapports papier des mails ou des séances. Demandez chez Boucheyègre ce qu'il en pense.
Ce savoir-faire est détenu par des personnes qui ne reviendront pas de sitôt à la Boillat. J'entends encore dire de la bouche de Boillats que si le travail est chaotique, c'est de la faute des commissions !
Alors désolé, mais ces pauvres travailleurs perturbés, faut les laisser être perturbé encore un moment. Vu que c'est leurs volontés...
Alors, évidemment, cela ne concerne plus vraiment les détenteurs du savoir-faire, ces petits malheurs. Ils ont d'autres chats à fouetter afin d'assurer leur subsistance...

Il y a encore bcp d'écoute et de commentaires sur le blog. Je pense que, comme moi, les bloggeurs attendent le jours ou Martinou et TOUS ses KAPPOS, UNIA, Swissmem devront répondre de leurs actes. Ce jours là, pour TOUT ces gens là, l'heure du réquisitoir va commencer. Et pour rien au monde, je ne vaudrai être à leur place...

septembre 03, 2006 3:18 PM  
Anonymous justice sociale said...

Les idées et propositions avancées aujourd' hui sur le blog méritent d' être discutées et étudiées par les différents intervenants acquis à la cause de la BOILLAT.

Pour ce faire, ne serait-il pas utile de créer un comité élargi pouvant agir dans ce sens en organisant des assemblées ouvertes à toutes les personnes motivées qui sont restées fidèles à la cause qui nous est chère ?

Si cette proposition vous parait intéressante, des conditions-cadre devraient toutefois être respectées :

- représentation des différentes factions défendant loyalement notre cause au comité
- intégration de Nico et des deux P-Y licenciés dans le comité ( si ils le désirent )
- intégration de cadres licenciés au sein du comité
- intégration d' anciens cadres supérieurs de LA BOILLAT dans le comité
- exclusion des gens ayant accepté de nouvelles responsabilités chez SM
- exclusion des opportunistes qui ont abandonné la cause

Si cette proposition vous parait valable, n' hésitez pas à y répondre sur le blog, le reste se fera tout naturellement ailleurs.


Bonne foire de Chaindon à tous les BOILLAT de coeur !

septembre 03, 2006 4:18 PM  
Anonymous Raptor said...

@ justice social

je ne vois pas d'inconvénient majeur,je serais pour,l'histoire n'est pas terminée..

septembre 03, 2006 4:54 PM  
Blogger Karl said...

Une idée serait, au moins, de créer quelque chose pour venir en aide aux chomeurs de la Boillat, et qui comporterait, entre autres, la diffusion de "tuyaux" des Boillat ayant trouvé du travail ailleurs...

Quoi qu'il en soit, le maintient de quelque chose autour de la Boillat semble être une chose utile.

Merci pour vos commentaires!

septembre 03, 2006 5:07 PM  
Anonymous Fred said...

@ Karl

Tu te fou de qui?

septembre 03, 2006 6:36 PM  
Anonymous Raptor said...

@ fred

Salut Fred toujours aussi impétueux

septembre 03, 2006 6:53 PM  
Anonymous Raptor said...

@ Fred

Salut Fred t'es de retour.. vas y doucement, Karl n'y a plus pensé tu vas pas "STIGMATISER" tout de meme.

A+

septembre 03, 2006 7:04 PM  
Blogger Karl said...

@Fred

Quel est le problème?

septembre 03, 2006 7:45 PM  
Anonymous Fred le vrai said...

@ fred

Ho là là, on me dis d'aller voir le blog, un faux fred, et mon gars, Fred, avec une majuscule, merci. Bien essayé...

@ Raptor

Salut mon gars, tu vas bien? Et oui je suis toujours aussi impétueux, mais là c'est pas moi...

@ Karl

Aucun problèmes je crois pour ma part, mais je viens de relire les derniers posts et me pose quand-même quelques questions, en fait je crois que nous avons déjà une uZine3 non?
Certains rêvent qu'elle ferme, mais elle est bien là et toujours là, la bougresse, contre vent et marées... Et pour ceux et celles qui pensent que nous avons laissé tombé, je pense qu'ils se trompent, mais nous devons faire face à bien des problèmes ces derniers temps, mais ils seront très bientôt résolu, enfin nous l'espérons.
La lutte continue, mais il est vrai que nous ne sommes pas des "spécialistes" des différentes tractations, stocks, de swissmetal et préférons nous consacrer aux personnes qui font une demande d'aide chez nous, voilà, je trouves que c'est déjà pas si mal, non?

Meilleures salutations à tous et à très bientôt je l'espère, une bonne raclette à l'uZine3 à la foire de chaindon?

FC

septembre 03, 2006 8:06 PM  
Anonymous Fred said...

@ Raptor

Excellent le "stigmatiser", dans le mille....

@ Blog

Pas de majuscule, manque de pratique moi...

A+

septembre 03, 2006 8:11 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ fred
@ karl

Non c'était pas avec une majuscule,là je crains de ne pas capter!!!

septembre 03, 2006 8:12 PM  
Anonymous uZine3 said...

Bon on profite pour faire un peut de pub.

Ce soir raclette à l'uzine3, ainsi que demain toute la journée, plus la sangria de Sindo, toujours aussi bonne.

Et aussi la nouvelle uZine3 toute belle qui nous à fait bien transpirer durant les vacances. Venez nombreux pour boire le verre de la solidarité, et nous demeurons ouverts à toutes les nouvelles propositions et surtout à toutes les nouvelles énergies pour les mettre en oeuvre, l'uZine3, un outil qui ne demande qu'à être utilisé.

Bien à vous tous

Le collectif

septembre 03, 2006 8:16 PM  
Anonymous Fred said...

@ anonyme de 8h12

Oui en fait quant j'ai lu le message du faux Fred, j'ai pansé qu'il avait oublié de mettre une majuscule, et là je me rend compte en publiant le message que c'est impossible, c'est tout.

septembre 03, 2006 8:17 PM  
Anonymous raptor said...

@ anonyme 8:12

Ben..quand on capte plus ,et ben...c'est du f(F)red




raptor (avec minuscule ce coup ci)
mais c'est bien moi,enfin je crois...,

septembre 03, 2006 8:18 PM  
Anonymous Dardevil said...

Aujourd'hui le collectif est allé récolter l'herbe des paturages afin de faire honneur aux rumeurs du Blog. Donc effectivement nous vendons de l'herbe de Montoz pour 7.- le fagot !
Avis aux amateurs....

Avant que l'uZine3 passe pour un établissement de passe, nous avons pris les devants et nous installerons prochainement des lupiottes rouges à l'étage...des matelas sont déjà en place. Par contre pour les filles faudra les prendre avec vous !

Voilà j'espère que les dernières infos de l'uZine3 vous satisferont...

Amicalement Dardevil

septembre 03, 2006 8:24 PM  
Anonymous raptor said...

@ fred

Tout le monde a compris ta ..pansée
on va pas stig.ma..-

.

septembre 03, 2006 8:26 PM  
Blogger Karl said...

Donc, si j'ai bien compris, il s'agit de ma remarque sur une structure offrant une sorte de "bourse de l'emploi", qui pose problème.

L'uZine 3 a un site Internet sur lequel je vais plusieurs fois par semaine, et sur lequel je n'ai jamais relevé les informations concernant une sorte de "bourse de l'emploi". Il me semlbe que, l'une des choses à faire en premier lieu serait de savoir combien de Boillat licencié ont trouvé un emploi et son prêt à en parler (mais pas publiquement bien sûr), et combien de Boillat cherchent un emploi mais n'en n'ont pas retrouvé. Disposez-vous de ces chiffres? De ceux à qui j'ai parlé de ce manque de données, tous m'ont répondu qu'il s'agissait d'un travail très lourd à réaliser, mais qui serait utile. Si l'uZine 3 dispose de telles données, pourquoi ne pas les publier? Si personne n'en dispose, ne serait-il pas utile de construire cette information? Pour ma part, je n'ai rien contre le fait que l'uZine 3 s'en occupe.

La première question est donc: cette tâche paraît-elle véritablement utile? Qu'en pensez-vous?

septembre 03, 2006 8:26 PM  
Anonymous Dardevil said...

@ Karl

Y a de quoi péter un plomb quand on sait tous ce que l'uZine3 à fait pour encadré les licenciés désireux d'avoir de l'aide (CV, soutient moral, lettres de postulations, lettres aux assurances ect...) pendant que la plupart d'entre vous continuaient de remplir le blog (c'est pas un mal).
On a de la peine à avaler le dernier commentaire de notre cher Karl !!!

Dardevil (pourtant tjrs de ton coté)

septembre 03, 2006 8:31 PM  
Blogger Karl said...

@Daredevil

Il serait pratique, alors, de publier les chiffres concerant vos travaux, et concernant les résultats de ces travaux (du moins, en ce qui me concerne, cette information serait très intéressante). Car plusieurs personnes, qui seraient pour certaines prêtes à faire un geste (coup de main, don, etc.), ne savent pas ce qu'il en est. Et je ne peux pas les renseigner, n'ayant pas d'information. Pourtant, comme l'uZine 3 a un site web, il me smeble assez naturel de penser que si je ne trouve pas de telles informations là, je ne les obtiendrai pas autrement.

Donc, ma question reste: est-il possible d'avoir des données concerant les (ex-)chômeurs issus de la Boillat?

Sinon, est-il possible de les constituer?

septembre 03, 2006 8:44 PM  
Anonymous oignon rouge said...

@ raptor 2:00 pm

Oui si vous envisagez l'angle des conneries, MH est humain.

Mais ce qu'il a fait, c'est bien pire, bien au-delà des conneries humaines. C'est une action voulue, pensée, systématique, de destruction - ce n'est pas de la connerie, c'est un choix rapace et immoral et ignoble.

Bien sûr Raptor nous ne sommes jamais tout blancs ou tout noirs, il existe entre deux toutes les zones de tous les gris, et nous sommes tous faillibles. Nous avons tous nos zones de lumière et nos zones de faiblesses.

Quand je parle d'humanité, je pense tout de même à la capacité de dialoguer, d'écouter l'autre, de chercher des solutions ensemble, de ne pas baser son discours sur le mensonge, la manipulation - et la destruction froide et calculée de celui qui est face à nous. D'avoir du courage, aussi.
D'avoir au moins un minimum de morale.
Dans ce sens, MH n'a pour moi pas trace d'humanité.

Bon je m'arrête là, sinon il faut refaire tout le blog....et vous savez bien mieux que moi tout cela.

Mais au fond, peut-être ai-je mal compris votre message ! ?

Ceci dit, comment va votre doigt ? tout bien j'espère ?
mes amitiés

septembre 03, 2006 11:02 PM  
Anonymous Fred said...

Non nous ne disposons pas de statistique et de chiffres sur le nombre de personnes qui ont retrouvé un travail, mais cependant nous pouvons faire l'estimation suivante:

1) Les périodes de résiliation de contrat ne sont pas si loin que ça, et au vu des différents contacts que nous avons il semble qu'une bonne moitié des personnes licenciées ont retrouvé un emploi.

2) Considérant que cette vague de licenciement à provoqué une masse importante de personnes avec des portefeuille de compétences similaires, on peut estimer que la région se porte plutôt bien du point de vue économique (exemple de Rolex à Bienne).

3) Il est indiscutable que les "niches" qui ont été prises par ces personnes font qu'actuellement nous sommes dans une situation de marché légèrement saturé. Cette situation est très préoccupante au cas ou une nouvelle vague de licenciements, voir la fermeture de la Boillat arrivait.

4)Considérant qu'il reste encore actuellement de nombreux ouvriers qui sont âgée de plus de 50 ans, avec des formations et une longue pratique de "spécialistes" et un temps d'emploi relativement long diminuant leur flexibilité, la fermeture de la Boillat provoquerait une véritable catastrophe socio-économique dans la région.

Pour conclure, je dirais qu'il serait en effet intéressant de se pencher sur la question du taux de personne ayant retrouvé un emploi, de différencier fixe et temporaire pour avoir une meilleure lecture de la situation. J'imagine que les commissions seraient plus hybilitées à fournir de tels chiffres car elles disposent du liesting des adresse des (ex) Boillat.

Actuellement il est plus que jamais utile de rester vigilants et d'observer la direction de Swissmetal dans sa "stratégie" et nous pensons selon nos observations que l'avenir de la Boillat à moyen terme est très sombre.

Nous imaginons aussi qu'il est important de rester mobilisé pour cette cause, mais dans la réalité il est de plus en plus difficile de motiver des gens à se battre. L'effet d'usure recherché par la direction à porté ses fruits et seul quelques irréductibles continuent de se mobiliser.

Nous subissons même des agressions verbales de personnes qui ne veulent plus que l'on parle de la Boillat, ces dernières nous disent que l'on ne sert plus à rien et que tout est rentré dans l'ordre.

Pour ce qui est de l'uZine3, elle continue de fonctionner, d'accueillir des ouvriers et de les mettre en lien soit avec des avocats ou autres instances pouvant leur rendre service. Nous sommes aussi en train de développer un réseau d'aide (par exemple la collaboration avec Regenove à Tramelan qui nous donne gracieusement du matériel).
Les actions en justice individuelles de quelques employés ont des résultats mitigés, par exemple un membre du collectif vient de recevoir 2 salaires sur 4 en retard, ect...

Des contacts avec les instances officielles, médecin cantonal, services sociaux sont aussi en cours et nous cherchons à mobiliser certains ouvriers qui sont hélas resté chez eux et dépriment, ne veulent pas qu'on les aide, attitudes démissionnaires et graves déprimes.

Volà pour quelques infos qui je l'espère vous seront utiles, et nous restons à disposition pour plus de précisions.

septembre 03, 2006 11:52 PM  
Anonymous raptor said...

@ oignon rouge

En fait je caricaturais,"il fait des conneries donc c'est un etre humain"
ce que je voulais faire surtout passer c'est que ce Monsieur peut faire des erreurs,il n'est pas tout puissant donc malgrès tout il est accessible.Nous vivons dans une socièté "déshumanisée" Hellweg en est en quelque sorte un des fruits,de porter ce jugement (Mr Hellweg n'est pas humain donc inaccessible)nous amène a le rejeter.Ainsi il focalise sur lui tous les préjugés possibles.Certainement qu'il est manipulateur,menteur,escro,irresponsable,pervers,intelligent,pas intelligent,froid,machiavélique,etc etc
Quant a moi et cela m'est personnel,et je tiens absolument pas a ce que d'autre partage mon avis ,parceque cela n'est pas utile ,je préfère voir en Mr Hellweg quelqu'un qui est capable du meilleur comme du pire.C'est vrai que pour le moment on a vu que le pire.Par contre puisque nous sommes sensés etres "humains" il est de notre responsabilité de tout faire pour maintenir le dialogue donc la relation.Les etres humains règlent leurs problèmes par le dialogue(car il me semble que nous n'en n'avons pas terminer avec cette affaire),pas avec des kalachnikoffs,donc toutes occasions est bonnes à prendre.C'est pourquoi je vois d'un oeil favorable l'opportunité des femmes en colère.
Mon doigt se porte a merveille il a repoussé,de manière miraculeuse.En plus je crois au miracle..

Bonne nuit chère amie

septembre 04, 2006 12:32 AM  
Blogger Karl said...

@Fred

Merci, c'est très intéressant comme info.

A propos de ces "niches", avez-vous eu l'occasion d'établir le contact entre des gens qui auraient trouvé un emploi à l'intérieur, et d'autres qui en cherchent un? Si oui, est-ce que ça fonctionne? Si non, est-ce que ça pourrait potentiellement fonctionner, et l'uZine 3 serait-elle intéressée à mener ce projet?


Concernant la récolte d'informations:

Il semble que le besoin d'information soit partagé.

Comment réaliser l'idée d'une sorte de sondage, effectué sur base du listing des commissions? Ca en fait, des lettres, à envoyer, et des résultats à saisir. Il semble que tout le monde, d'ailleurs, est conscient de la lourdeur de la tâche. Où peut-on trouver les forces pour l'effectuer?



Je reformule donc ma proposition de 5:07 pm:

Qui serait intéressé à mener une campagne dont l'objectif serait de se renseigner auprès des Boillat (avec réponses anonyme si désiré, bien sûr), pour obtenir un portrait chiffré de la situation actuelle de l'emploi, en ce qui les concerne?

Les charges seraient de créer un questionnaire, de l'envoyer, de dépouiller les retours, et d'en faire la synthèse. Il s'agit en gros d'un travail de sociologie.

J'en profite donc pour faire un petit appel: cherche un ou plusieurs étudiant(s) en sociologie à la recherche d'un sujet de séminaire très intéressant sur les questions d'emploi liées au conflit Swissmetal.

Qu'en pensez-vous?

septembre 04, 2006 12:36 AM  
Blogger Karl said...

@Raptor

Votre remarque, sur le fait que l'erreur est consubstantielle à l'humain, est pleine d'intérêt. Si vous l'avez lancée avec humour, elle n'en est pas moins assez éloignée d'une caricature. Contrairement à votre propos, l'adage "l'erreur est humaine", qu'on admet généralement, tend à faire penser qu'un humain peut faire des erreurs, mais qu'un humain qui n'en fait aucune est possible aussi...

C'est peut-être une lubie de ma part, mais je trouve que le propos ouvre d'intéressantes perspectives. De plus, dans le cas précis qui nous intéresse, il est très important de ne pas déshumaniser notre ennemi. Lui-même tend à déshumaniser ceux qui s'opposent à lui, en les ravalant au rang d'idiots, de sauvages, ou de chiffres. De plus, lui-même a tendance à se percevoir comme une machine, et semble en tirer de la fierté.


@Fred

A la réflexion, je me demande une chose:

Il me semble qu'il serait intéressant, comme base minimale, de tirer quelques enseignements du travail que l'uZine 3 a effectué. Ca permettrait de se faire une idée, grosisère mais utile, de l'ensemble.

En fait, ce qui m'intéresserait (et peut-être d'autres), c'est de savoir:

-Combien de personnes licenciées ont eu recours à l'uZine 3.
-Combien ont retrouvé un travail.
-Combien on retrouvé un travail. grâce à des informations issues d'un ancien collègue.
-Combien n'ont pas retrouvé de travail.

Avec de tels chiffres, il serait possible d'extrapoler des informations déjà intérssantes. Le but? Essayer de faire la radiographie de la situation, déterminer les besoins, et informer au maximum sur ce qui est lié à la Boillat.


Merci pour vos commentaires!

septembre 04, 2006 3:03 AM  
Anonymous raptor said...

@ Karl

Oui comme vous le dite l'erreur est consubstantielle à l'humain,pour le dire autrement le mensonge fait partie de "la pate humaine".Quand nous traitons l'erreur me semble -t-il , nous traitons en fait le mensonge.Maintenant il est une question que raisonnablement nous pouvons nous posés:
est-ce qu'un etre humain qui ne ment jamais est de l'ordre du possible?

septembre 04, 2006 11:55 AM  
Blogger jazzboy said...

La chance que nous avons nous les BOILLATS nous savons travailler. C est cette petite particulariter qui va nous sauvez. Regarder la matière qui viens de dornach du 57b sur 10 tonnes il y en a déjà environ 3 tonnes quand peut directement les refondre. La qualité BOILLAT n'a rien avoir avec dornach. Parlons de cette nouvelle presse ils ont dit quelle serait opérationelle en 2007 à mon avis il leur faudra du temps avant de produire ce que l'ont fait nous. salutations à RAPTOR

septembre 05, 2006 5:29 PM  
Anonymous Anonyme said...

La chance que nous avons nous les BOILLATS nous savons travailler. C est cette petite particulariter qui va nous sauvez. Regarder la matière qui viens de dornach du 57b sur 10 tonnes il y en a déjà environ 3 tonnes quand peut directement les refondre. La qualité BOILLAT n'a rien avoir avec dornach. Parlons de cette nouvelle presse ils ont dit quelle serait opérationelle en 2007 à mon avis il leur faudra du temps avant de produire ce que l'ont fait nous. salutations à RAPTOR de JAZZBOY

septembre 05, 2006 5:30 PM  
Anonymous raptor said...

@ Jazzboy

Salutations,t'es de retour..

septembre 05, 2006 9:10 PM  

Links to this post:

Créer un lien

<< Home