jeudi, septembre 28, 2006

Revoilà Karl l'ermite

Petite causerie imaginaire

Karl, dans sa retraite d'ermite, a parfois tendance à voir sa plomberie fondre et il s'invente alors des dialogues totalement hallucinants. Ce petit monde illusoire est le résultat d'une trop longue réclusion, d'une asocialité devenue mode de vie. Il est même, comme une vaste série de brutes jurabernoissiennes, rempli d'affection pour une... usine. C'est dire la gravité de la situation.


Ainsi, Karl vous livre Tranche dornachienne de vie, une pièce de théâtre en un acte:

Bâtiment administratif de l'usine de Dornach.

Martin Hellweg: "Ach, Yfonne, tout va bien dans ce bilan?"

Yvonne Simonis: "Euh... Oui, oui Martin, mais il y a quelques petites erreurs à corriger."

M. H. : "Ach Yfonne, ces chiffres ne sont pas conformes à la Stratéchie! Dans la Stratéchie, les chiffres sont bien meilleurs! Comment peux-tu commettre autant d'erreurs de calcul?"

Quelques ratures plus tard...

Martin Hellweg: "Foilà! Là, c'est wunderschön! Les chiffres sont très bons maintenant, comme la Stratéchie le démontre."

Y. S., timidement : "Oui mais, Martin... Tu veux que je signe ça? Parce que là, l'oeuvre est digne de t'être créditée! Comment pourrais-je apposer ma griffe au bas de cette éternelle merveille? Je ne peux pas. Prends donc ce stylo, mon maîîître. Pour que la postérité se souvienne de toi."

M. H., un peu médusé par cette insistance: "Ach c'est kompliziert les femmes. Si je te dis de signer, c'est que c'est écrit que c'est toi qui signes dans la Stratéchie! Oserais-tu remettre en cause la Stratéchie?"

Y. S., se lève, presque au garde à vous: "Non, maîîître. Une Stratéchie pour les gouverner, une Stratéchie pour les trouver, une Stratéchie pour les amener tous et dans les ténèbres les lier, au pays de Swissmetal, où s'étendent les ombres. Ainsi parle la Stratéchie".

Martin Hellweg sort de son bureau, passe dans un couloir bardé de caméras, et entre dans le bureau de Jean-Pierre Tardent, dit Jepeto:

M. H.: "Alors Tchepeto, tu tailles du bois, ou du cuifre?"

Jepeto, larbinesque: "Maîîître, voyons, maîîître, je travaille sur le NP6 qui, comme vous savez, servira à construire les cargos intergalactiques commandés par un grand client américain."

M. H. : "Ach, avec toi, ce que chaime, c'est qu'on voit les choses en grand. En grand! Comme la Stratéchie! J'adore! Sam va nous faire un beau communiqué là-dessus."

J., plus larbinesque, si c'est possible: "Et ce n'est encore rien, maîîître. Grâce à l'application de la Stratéchie, notre nouvelle presse polyvalente nous permettra de produire des soucoupes volantes, pour les clients extraterrestres que l'humanité démarchera bientôt!"

M. H. : "Tiens, d'ailleurs, il me vient à l'esprit que je dois régler ces histoires de Reconvilier avec Henri. Il y a un truc avec une presse aussi. La Koewi? Ou la Loose? Ach, la Loose, c'est bien un nom de presse pour des Franzosen qui parlent pas l'anglais ça!"

J., une goutte de sueur perle à son front : "Hahaha! C'est bien vrai ça! Quels cons ces francophones!"

Martin Hellweg se rend alors à son bureau. Entre Henri Bols.

M. H. : "Alors Henri, tes barbares ne te posent pas trop de problèmes? La Stratéchie déploie-t-elle ses effets?"

Henri Bols, renforgné, le regard fuyant: "Ca, pour les déployer, elle les déploie!"

M. H. : "Ach zuper! Tout fonctionne parfaitement alors, comme le dit le bilan! Je suis le plus fooort!"

H. B. : "Ca oui, dans votre domaine, vous êtes le plus fort, sans aucun doute. Et à la Boillat, nos kapos veillent à faire régner votre loi, maîîître. Par contre, l'idée de leur distribuer des fouets semble se heurter à un problème culturel."

M. H. : "Christine leur fera un bel article, ne t'inquiète pas. Elle expliquera l'importance de créer une seul culture d'entreprise sous l'égide de la Stratéchie."

H. B. : "Extraordinaire maîîître. Reste à faire marcher la presse Loewy tout de même."

M. H. : "Ach, elle sort d'où cette presse? Et puis, dans la Stratéchie, il n'y a pas de presse à Reconvilier. C'est juste la faute à la grève illégale. En vérité, je te le dis, cette presse n'existe pas."

H. B. : "La Stratéchie l'affirme, cette presse n'existe pas."

Entre Volker Suchordt.

M. H. : "Ah Volker on t'attendait. Alors, l'apport conséquent de Busch-Jaeger au bénéfice de Swissmetal se poursuit... C'est une très bonne noufelle. La comptabilité le montre, c'est klar. Nous allons donc renforcer encore Busch-Jaeger."

Volker Suchordt: "Ach Martin, tout à fait. Dans ma somptueuse Fabrik, je peux produire bien plus qu'à Reconvilier. Il faut juste me laisser les moyens de ma créativité. Les Linematics, par exemple, me sont d'un très bon usage. C'est très décoratif, et ça donne un petit air industriel que j'apprécie beaucoup. Mes experts sont d'ailleurs en route pour mettre en place de nouvelles routines chez les Suisses. Rien ne marche correctement en Suisse, c'est fou. Sinon, mon usine ne serait jamais tombée en faillite!"

H. B., diplomate : "Mais Volker, et Dornach, et moi?"

V. S., l'air toxique (Henri Bols a un mouvement d'autodéfense face à la bouche de V. qui s'ouvre): "Mon petit Henri, toi, tu vas faire le kapo à Reconvilier, et tu vas fermer ton clapet. Comme c'est écrit dans la Stratéchie, n'est-ce pas Martin?"

M. H. : "Ach... Voyons... Ach? Was?"

V. S. : "Martin, tu sais bien que la Stratéchie te vient dans des transes... 'Etends-toi sur le monde, et donne les pointes de stylo à Volker', ainsi parle la Stratéchie. Tu te souviens?"

M. H., rassénéré : "Ja... Ja... Ja! Tout est donc maintenant sous kontroll. La conjonction suprême de la trilibutazion cuivropergineuse s'approche! La Stratéchie! La Stratéchie! La Stratéchie!"

Tous en Choeur:

"Rien ne nous résiste. Seule notre volonté existe."

Silence de quelques secondes.

"La STRATECHIE! La STRATECHIE! La STRATECHIE!"

Rideau, sur la répétition des mêmes paroles.

Post scriptum:
La réalité dépasse parfois la fiction, dit le proverbe. Et de très loin, ajoute Karl. Pauvre Boillat. Entre les mains de tels rebuts...

C'est triste, me disait mon amie imaginaire. Oui, je lui ai dit. Puis mon amie imaginaire et moi sommes restés silencieux, longtemps, longtemps.


Bourse

Le cours de l'action Swissmetal s'est maintenant stabilisé, autour des 22 francs, et devient un peu plus volatile. Sa dernière remontée pourrait être due à diverses causes, puisque les volumes échangés sont redevenus nettement plus faible. L'euphorie boursière du moment, peut-être. Mais la hausse du cours, elle, semble avoir une cause très simple: le actionnaires ont probablement voulu spéculer sur un coup de Laxey... qui n'est pas arrivé.

En ce moment, la direction de Swissmetal a une porte de sortie: la vente du groupe. Mais les acheteurs semblent ne pas se pousser au portillon. Peut-être n'ont-ils pas connaissance de la Stratéchie. De plus, la bêtise surdimensionnée de Martinou et sa clique pourrait outrepsser même ces limites. Pourquoi pas, au fond, une fuite en avant dans laquelle Swissmetal achèterait encore une entreprise, par exemple par une augmentation de capital suivie d'un échange d'actions? Là aussi, il faut trouver le pigeon. N'est pas Swissair qui veut.

Toujours au niveau de la bourse, SWX, selon un article du Temps, remet les pendules à l'heure. Le nouveau règlement concernant les rapports de gestion, qui entrera en vigueur pour les rapports 2006, devient bien plus précis, et obligera les entreprises à plus de transparence. Au regard de ces nouvelles règles, nous tenons, au travers des rapports d'activité de Swissmetal, de beaux exemples de ce qu'il ne faut pas faire.


Des nouvelles de chez Ordralfabétix

JB a trouvé une belle boîte à meuh, qui tombe tout à fait à propos, puisqu'il s'agit de parler de Rolf Bloch. Très sincèrement, sa dernière prestation faisait vraiment meuh. Prenez un Rolf Bloch, retournez-le:

"Meuh! Dialogue. Médiation. Communication. Culture. Meuh!"

Qui dira qu'il n'y a pas de meuh?

Rolf Bloch, à l'Université de Neuchâtel, parlait lors d'une journée thématique adressée aux juristes (voir le résumé complet dans le Journal du Jura). Selon l'article de P. Oudot, la question de savoir si Swissmetal a outrepassé le protocole d'accord de 2004, entre autres choses "reste ouverte". Très fort. Les Boillat auraient eu, à partir de la création de Swissmetal "un sentiment de supériorité" (sous-entendu: non justifié, c'est juste un sentiment). D'où le fait que le sBoillat se soient "sentis humiliés" par le démantèlement projeté de leur fonderie. On se croirait dans un roman de la collection Arlequin: du sentiment, du sentiment, et encore du sentiment. La rationalité appartient à Rooolf uniquement. Et à la direction de Swissmetal, qui parle "synergies et efficacité".

"Compte tenu de la tension perceptible, ce concept industriel aurait dû être présenté avec doigté pour avoir une chance de passer": il s'agit donc d'un problème de communication. La "stratégie" est bonne, mais pas la manière de la présenter. D'autant plus que Martinou est un "spécialiste de la finance" (l'illusion que Martinou a des compétences autres que celles d'un marchand de tapis aura duré).

Tout est communication et dérive émotionnelle, donc. Qui plus est, comme les entreprises suisses sont généralement de petites PME où les problèmes de communications sont moins vifs, les patrons étant beaucoup plus proches de leurs collaborateurs, le cas de la Boillat reste particulier. Karl a rarement vu un argument aussi court. Si le nez de Rolf Bloch avait cette longueur, il ne pourrait plus y mettre ses lunettes. La Boillat est un cas particulier parce qu'il s'agit d'une grand entreprise par rapport à la moyenne suisse. Nous voilà bien renseignés!

Rolf bloch conserve-t-il un profil diplomatique pour nous sortir, tout à coup, un lapin de son chapeau? Il devrait s'agir, alors, d'un troupeau de girafes, vu sa lamentable prestation. De plus, on se souviendra de l'interview de Jürg Müller, l'expert, qui était autrement plus lucide. Rolf Bloch serait-il finalement un vieux monsieur, baignant dans un passé révolu, et inapte à comprendre les enjeux du présent? Il semble bien que oui.

Toujours dans le Journal du Jura, on pouvait lire, le 23 septembre, que Nicolas Wuillemin ira au tribunal pour obtenir justice à propos de son licenciement. Ce licenciement était en effet prévu de manière particulière: seul Nicolas Wuillemin a été éjecté de manière aussi odieuse. Courage, Nicolas!


Du plus frais

Mardi 26 septembre, les commissions du personnel de la Boillat ont affiché cette lettre dans la Boillat (compte-rendu dans le Journal du Jura). La lettre en question est un intéressant résumé de l'action des commission et est, quand on connaît la situation, remarquable de modération. Selon le texte, Swissmetal a refusé toute entrée en matière sur les contre-propositions présentées par les commissions. Ces dernières ont rencontré leur direction le 5 septembre et "peu de réponses concrètes ont été obtenues", notamment sur le cahier des charges du futur directeur de site. Il est indiqué que des réengagements ont lieu, ce qui démontre l'absurdité des licenciements. De plus, les commissions clarifient, pour ceux qui en douteraient, que Swissmetal réaffirme en boucle que la "stratégie" est maintenue, et que Reconvilier deviendra un centre de finishing. Le "fonds de soutien" cofinancé par Unia et Swissmetal, comme le "fonds pour les cas sociaux difficile" (appellation dénoncée) voient bien sûr les commissions ne pas y adhérer.

Enfin, on apprend que les fonds de grève seront liquidé de manière égalitaire entre tous les ex-grévistes, à la fin septembre. Une solution tenant compte de la situation de chacun avait été vaguement envisagée, mais sa complexité semble avoir eu raison des pourtant très tenaces gestionnaires des fonds de grève. Ce bouclement a même fait l'objet d'une dépêche.

Il s'agit pour Karl de saluer le courageux et énorme travail des gestionnaires des fonds de grève. Merci à eux!

Les commissions du personnel ont par ailleurs rencontré la direction de Swissmetal mercredi 27 septembre. Ces rencontres plus fréquentes répondaient à une demande des commissions. Cependant, l'échange s'est à peu près borné au powerpoint habituel, version 12.56.8763 RC659. Les questions recevable devaient se conformer au thème dudit powerpoint. Tout un programme. Les représentants des Boillat ont aussi appris, car la direction ne pouvait que l'avouer, les représentants du personnel de Dornach étant présents, que ces derniers ont ouvert des discussions en vue d'augmentations de salaire. Swissmetal a donc failli inaugurer la négociation salariale par site. Bien sûr, on attend déjà les résultats: augmentation fixe quasi nulle. Le reste de l'augmentation au mérite. Les kapos choisiront qui est le plus méritant. Voulez-vous parier?


Daniel Künzi, un homme à caméra connu dans les montagnes jurassiennes et particulièrement aimé par Fabienne Blanc-Kuhn (n'est-ce pas Bkassine?), est en train de réaliser son film sur la Boillat. En voici la bande-annonce.

D'ailleurs, si vous désirez aller féliciter BKassine pour son sens de la purge, c'est à Genève que ça se passera, au 4e rassemblement pour les droits humains. Elle y parlera de la Boillat, aïe!

L'uZine 3, quant à elle, accueillera les Dicodeurs le 9 octobre.


Swissmetal news

Il se fait tard, et Karl est un peu fatigué là... Il reviendra donc prochainement à cet endroit pour reparler de Swissmetal news. Vous ne lui en voudrez pas, j'espère, pour son consrvatisme, qui le pousse à garder l'appellation Torchinou. En effet, cette nouvelle mouture n'a absolument rien à envier à son peu illustre prédécesseur. Quelle horreur!

Un petit avant-goût, tout de même: on apprend que Busch-Jaeger créé des places d'apprentissage. C'est annoncé comme une bonne nouvelle, évidemment et, pour une fois, on peut la considérer comme telle. Très léger bémol (0,5 point Weightwatcher), on connaît l'obstination qu'a eu Martinou à supprimer les places d'apprentissage à la Boillat, parce que "ça coûte trop cher", allant même jusqu'à résilier les contrats d'apprentissage. Voilà qui a le mérite de clarifier les choses.

109 Comments:

Anonymous oeil de moscou said...

Un message de sympatie pour le courageux sanA. Malgré ses fortes répulsions interne, son analyse est, comme toujours, criante de vérité et quelle plume...

Un autre message pour la BKassine,
De un, elle est 'gentillement' mise au rebut par le Sultan Ambroisie 1er. Donc je ne vois pas en quoi ce fin verre est encore crédible.
De deux, une intervenante de cet accabit ou l'on traite de Droit de l'Homme... Heum, invitez Dobeule- You pendant que vous y êtes !
De plus, quand le titre s'intitule 'gestion'... Re heum !
Elle a gérer quoi, la Miss ????

Et pour finir, un coucou à l'Herr Mite. Toujours en pleine forme !
Une suggestion pour le prochain édito :

Demandons nous si la gestion parallèle de la production Dornachienne avec des feuilles excel sera acceptée pour la recertification iminante par BVQI...

septembre 28, 2006 9:13 AM  
Anonymous Anonyme said...

Bravo Karl pour cette remarquable création théâtrale! On en rirait quand même plus volontiers si la fiction n'était pas si proche de la réalité... Quant aux acteurs, bonne chance pour trouver des commédiens qui accepteront de se glisser dans des rôles aussi répugnants! Sinon, a-t-on des nouvelles de la visite des commissions du personnel à Dornach?

septembre 28, 2006 10:38 AM  
Anonymous SanA said...

Encore une fois, merci et bravo à Karl pour son excellent édito. Que n'est-il le rédacteur de "Swissmetal new", le dernier torchon commis par Christine Schmid! En espérant anticiper un peu ce que Kark en dira, je reporte aujourd'hui un commentaire déposé cette nuit à ce sujet.

A propos du Torchinou Nouveau
------------------------------------

Décidément la blondasse au chacal persiste et signe (sans honte ni pudeur).

Quelques remarques justifiées mais imméritées (c'est faire beaucoup d'honneur à ce couple malfaisant et à leur prose inepte).

D'abord, le Torchinou hebdo aurait été une "expérience positive". Ça commence fort! A part alimenter le blog à la manière des trolls (à travers mensonges, bassesses, mépris, sourires hypocrites, tapes dans le dos d'une main et le poignard dans l'autre) et encombrer les boîtes aux lettres des assujettis aux Teutons, qu'est-ce que ce torchon a eu de positif? Essentiellement de démontrer la situation réelle où l'incompétence d'Hellweg a plongé Boillat et SM, et l'impuissance de ses nervis à la redresser. Les chiffres de production (pourtant encore bien trop optimistes puisqu'ils ignorent les retours de commande dans des proportions pharaoniques!) sont inférieurs de plusieurs fois à ce qu'ils étaient avant que personnel et encadrement de Boillat soient massacrés. Et cet aveu pitoyable, à travers la volonté déclarée (en vain) de rétablir l'ancienne productivité du site!

La blondasse appelle plus bas (enfin, peut-elle vraiment descendre plus bas?) de ses vœux une "fusion plus efficace sur un plan multinational et multiculturel" (sic) en comptant pour ce faire sur une "bonne collaboration". A quelle mauvaise collaboration oppose-t-elle ce pléonasme? A Karl et à ses blogueurs qu'elle entend dispenser d'amener leur mauvais esprit et leurs commentaires blessants (parce que fondés)?

Elle présente ensuite deux tronches de cake (la photo en couleurs en témoigne) chargées "d'augmenter la productivité à Reconvilier". Remarquez qu'il n'est plus question de retrouver celle du passé mais simplement d'augmenter celle d'aujourd'hui. Deux avantages à dire les choses ainsi:

- on n'avoue plus l'avoir dégradée de plusieurs multiples par incompétence, aveuglement, obstination et à cause d'un arbitraire démantèlement technologique et humain
- on ne s'engage pas à grand chose en n'affichant aucun objectif chiffré et en partant d'un niveau aussi lamentable que celui qui a ainsi été provoqué.

Notez que les susdites tronches, outre qu'elles respirent manifestement l'intelligence et l'ouverture, sont celles de deux "ingénieurs" (on ne sait pas en quoi) "avec des connaissances en économie" (on ne sait pas lesquelles ni d'où elles viendraient). Sachez enfin qu'ils sont "mandatés" (jusqu'à quand?) avec "possibilité de prolongation" (pour combien de temps?). Ces deux bizuts ne sont donc que des alibis. Hellweg et Suchordt ne veulent en réalité rien faire pour Boillat, sinon démontrer que l'avenir est à Lüdenscheid et non à Reconvilier. Ces "managers intérimaires" auront à n'en pas douter l' honneur et le plaisir (on le leur souhaite!) de servir de faire-valoir aux dornachiens: en ne faisant pas mieux qu'eux (et c'est déjà tout vu), ils les dédouaneront. Comme l'a dit un de ses anciens profs, Hellweg est un adepte de Machiavel.

Passons sur le blabla éhonté que la mouche du coche hellwegien tartine à propos de l'ambiance(qui "s'améliore constamment", ben voyons!), la confiance, une "nouvelle estime pour le collaborateur" (quel charabia et quel non-sens!), tenez-vous bien, en "renforçant son identification à Swissmetal"(!!!!!!). En vue d'hypothétiques investissements (un leurre de plus)"dans les machines (attention, pas dans le développement!), des analyses détaillées ont déjà été introduites"(re-sic)! En matière d'"introduction", ne s'agirait-il pas plutôt de celle de la carotte (après le bâton)… là où on peut bien l'imaginer?

Un aveu tout de même en passant: "il faut combler le manque de formation généré par la grève (c'est bien connu, les grèves nuisent grandement à la formation!!!!) et les licenciements (Ah! Quand même!), la perte du know-how, DES DOCUMENTS DE PROJETS (!!!!) etc."

Après manipulation et mensonges, voici le cynisme: "La précision, la top-qualité et l'orientation vers les demandes clients sont la première priorité"!!!!!!!!!!!!!! Les clients apprécieront, notamment ceux sur qui Sauerländer a vomi en pleine AG! Quel culot et quelle inconscience! Eh, Cricri, andouille, c'était justement, avec la productivité et une culture d'innovation et d'amélioration permanentes, les caractéristiques de la Boillat d'avant sa teutono-dornachisation! Enfin, comme dit le personnage de Lino Ventura dans les "Tontons flingueurs": "Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît"!

Notons encore la conclusion surréaliste de la mièvre adepte de l'"agit-prop": "La direction industrielle suisse (ça, c'est Bols… mais plus pour bien longtemps!) est chargée d'atteindre à moyen terme (?) une gestion constante (faut pas demander ce que ça veut dire, ça vient de sortir de ce qui sert de neurones à la rédactrice!) de l'usine de Reconvilier. Ceci est la condition pour emprunter le même chemin"! Quelle clarté! Quelle intelligence! Quel style! Confier à un esprit et à une plume d'une telle médiocrité la rédaction d'un organe même de pure propagande, c'est mépriser ceux à qui on le destine, c'est se moquer de l'image qu'on peut donner à l'extérieur, c'est surtout, dans le cas de ce torchon et de SM, étaler sans honte son incompétence, son inintelligence et son cynisme.

[Il y aurait encore bien des choses à relever, notamment l'absence de tout chiffre un tant soit peu pertinent. Je m'efforcerai (c'est le verbe qui convient…) d'y revenir.]

septembre 28, 2006 12:51 PM  
Anonymous troll et bus 1 said...

Des nouvelles de BIC.

Ce client demandait depuis bien longtemps (le départ de E.A.) un interlocuteur direct au sein de La Boillat.
C’est chose faite et devinez qui c’est ?????????????????


Le JePeTo !!!!!!!!!!!!!!!!!
Mais oui celui qui nous annonçait il y a environ deux ans dans le hall de réception que les ventes à ce client ne rapportaient pas un centime à SM.
Et bien voici un retournement de veste supplémentaire de cet opportuniste et lèche bottes patenté. Il fait certainement ceci par loyauté envers son employeur on connaît la chanson.

Une nouvelle déclaration de notre sculpteur (de longs nez) préféré faite lors d’une séance : "Ceux qui disent que nous ne savons pas fabriquer le NP6 se trompent, car nous sommes capables de le produire il nous manque que les paramètres"
Alors là c’est le bouquet… la première chose importante pour la fabrication des produits Boillat est justement les PARAMETRES !!!

Vraiment ce Monsieur nous étonnera toujours, passionné de trains miniatures il va certainement nous concocter des paramètres ELTI en relations avec son Märklin qui passe dans les tunnels de sa maquette.
Il a fumé la moquette de la Salle du Conseil ce gars là.

septembre 28, 2006 2:37 PM  
Anonymous Anonyme said...

Pavaner parce que l'on crée des places d'apprentissages chez BJ alors que l'on a supprimé sans scrupule celle de la Boillat....ça m'inspire un dégoût profond....beurk !

septembre 28, 2006 5:06 PM  
Anonymous Anonyme said...

Mais... contrairement à ce que l'on pourrait croire, l'ermite influence la société dont il vit reclus, vous diront certains sociologues. Nous en avons un bon exemple...

Bravo pour votre édito Karl, plein d'entrain !

Externe-Z

septembre 28, 2006 5:27 PM  
Anonymous Anonyme said...

t'étais où Karl ? on t'a plus vu depuis un bon bout de temps !

septembre 28, 2006 5:31 PM  
Blogger Karl said...

J'étais reclu ;-)

Au fait, on ne parle plus de la norme ISO... Quand tombe-t-il, déjà, cet audit?

septembre 28, 2006 5:48 PM  
Anonymous Anonyme said...

Bravo Karl pour l'édito. Je propose que tu sois le rédacteur en chef du journal d'entreprise NOUVELLE BOILLAT SA. Si si, il faut y croire. Frodon va finir par le détruire cet anneau. Attention, ne pas confondre Frodon et Fridou. Fridou ce serait plutôt Golum.
Courage les Boillat.

Un ancien Boillat licencié.

septembre 28, 2006 7:25 PM  
Blogger Oeil de Lynx said...

Bonsoir,

Voici le contenu d'un communiqué de presse que Swissmetal a publié ce soir.

Swissmetal enregistre sa première commande commerciale dans le domaine de l’industrie pétrolière

Swissmetal gravit un échelon significatif en enregistrant sa première commande commerciale dans le domaine de l’industrie pétrolière (forage pétrolier). Il s'agit de tubes de précision et de grande dimension dans l’alliage CN8. La commande a été passée par la filiale européenne d’un donneur d’ordre mondial de renom et atteint un montant global de CHF 200'000. Les premiers tubes seront livrés avant la fin de l’année 2006 et le solde est prévu pour le premier trimestre 2007. Le marché de l’industrie pétrolière s’ouvre ainsi à Swissmetal, qui est également en contact avec d’autres donneurs d’ordres actifs dans le domaine.

Le CN8 est un matériau à hautes performances pour des applications mécaniques avec des spécifications très exigeantes, comme par exemple les paliers pour l’industrie aérospatiale ou les outils de forage pétrolier (industrie pétrolière). Le CN8 possède une résistance mécanique très élevée combinée à une bonne résistance à la corrosion et à d’excellentes propriétés au frottement, supérieures à tout autre alliage utilisé jusqu’alors dans ce genre d’application. Pour certaines applications, le CN8 peut remplacer des alliages au béryllium, qui est un élément très toxique. Le CN8 est donc un matériau compatible avec l’environnement et peut être recyclé sans précaution particulière.

Swissmetal est le leader mondial technologique dans la fabrication de produits à haute valeur ajoutée à base de cuivre ou d’alliages cuivreux, principalement destinés aux secteurs industriels de l’électronique, des télécommunications, de l’aéronautique, de l’automobile, de la bureautique et de l’horlogerie. Au cours de l’exercice 2005, la société a réalisé un chiffre d’affaires de CHF 198,3 mio. À fin août 2006, le groupe comptait 875 employés, y compris l’effectif de l’usine de Lüdenscheid (D) acquis en février 2006. Swissmetal est coté à la SWX Swiss Exchange. Avec des sites de développement et de production à Reconvilier (CH), Dornach (CH) et Lüdenscheid (D), ainsi qu’un réseau mondial de distribution, Swissmetal fournit des clients en particulier en Europe, en Amérique du Nord et en Asie.

Contact:
Sam V. Furrer, Chief Development Officer
Lucie Lusa, Manager Corporate Communications
Téléphone: +41 61 705 36 36

septembre 28, 2006 8:52 PM  
Blogger chtite fourmi said...

@ anonyme 7:25
Comparer ce qui se passe à la Boillat et les acteurs de swissmetal à la magistrale oeuvre de Tolkien...Bof pas terrible, c'est presques un manque de respect et de plus chez Tolkien l'histoire finit bien! Si comparaison il faut faire ce serait plutôt " TITANIC" qu'il faudrait citer!

septembre 28, 2006 9:50 PM  
Anonymous uZine3 said...

@ tous

CE SAMEDI A L'UZINE3

RIZ AUX BOLET PAR LE CHEF GIOVANNI

ET CONCERT DE JOHNNY HALLIDAY SUR GRAND ECRAN

venez vous amuser

septembre 28, 2006 10:15 PM  
Blogger professeur moriarty said...

Suivant régulièrement le blog à Karl, je remarque la disparition de plusieurs pseudos! Pourquoi? Je comprends pas la disparition ou quasi disparition des shreck, cayenne,p'tit sec,piscine vide, bobko,raptor,dragon,Lulu, Fritz des rangiers,orage mécanique, fred, rigueur, petzi et autres...

septembre 28, 2006 10:29 PM  
Anonymous A+ said...

@oeil de linx
Une commande d’un montant global de 200'000 francs ? C’est un pet dans l’eau, ça ne représente même pas la charge salariale d’un jour de travail !!!! .

septembre 28, 2006 10:30 PM  
Anonymous Petit Ours said...

Hello tout le monde,

Vraiment excellent ton édito Karl. Cette brillante comédie de moeurs (sorte de Tartuffe revisitée à la sauce hellwegienne) ne manque pas de piquant.

En sous-titre on pourrait aussi dire : « Ripoux 1 », « Ripoux 2 » jusqu’à Ripoux XXX ». XXX ? mais non je ne parle pas d’une certaine rédactrice, qu’est-ce que vous avez l’esprit mal tourné !

PS. Ah oui, j’oubliais, il y a aussi des Kapos qui lisent le blog, voici la définition de Tartuffe selon un dictionnaire :

Tartuffe, s. m., nom inventé par Molière, et adopté aujourd’hui dans toutes les langues de l’Europe pour signifier les hypocrites, les fripons: c’est un tartuffe, c’est un vrai tartuffe.

Tartufferie, s. f., mot nouveau formé de celui de tartuffe; action d’hypocrite, maintien d’hypocrite, friponnerie de faux dévot*

*faux dévot: doooormez je le veux, a dit le maîîîîîître (note de petit ours)

septembre 28, 2006 10:50 PM  
Anonymous Anonyme said...

merci Karl avec cet édito j'ai bien rigolé.

audit BVQI ISO 9001 + 14001 les 12 + 13 décembre prochains.

septembre 28, 2006 11:43 PM  
Blogger jb.zonez.ch said...

Le communiqué de presse est également disponible sur jb.zonez.ch au format PDF à cette adresse.

A lire encore un article sur la bourse (pardon si le lien vous a déjà été transmis).

septembre 28, 2006 11:57 PM  
Anonymous SanA said...

Ainsi, un des porte-voix de SM est obligé de pondre un communiqué de presse à chaque commande obtenue (encore une fois pour un alliage purement Boillat!) Ils le faisaient déjà lorsqu'une installation était remise en état... de manière bien anticipée d'ailleurs. Tout ça en dit long sur la situation réelle du groupe où une commande reçue et une réparation en cours sont des événements qui méritent une diffusion médiatique! Décidément, le chacal et ses coyotes confondent de plus en plus agitation et activité, propagande et information, Hellweg et stratège, Christine Schmid et rédactrice.

Quant à la réalité des annonces... Les commandes sont-elles ou seront-elles conformes et exécutées dans les délais? Les procédés sont-ils seulement maîtrisés par kapos et dornachiens? Les installations fonctionnent-elles vraiment comme elles le devraient, en termes de productivité, de qualité et de sécurité? On peut sans aucun risque répondre NON à toutes les questions! Ou alors, qu'on me démente avec des arguments, des chiffres et des faits!

septembre 29, 2006 12:27 AM  
Blogger Karl said...

@Oeil de Lynx

Merci pour cette attention... Vous portez bien votre pseudo ;-)


@Anonyme de 11:43pm

Merci beaucoup pour ce renseignement. Il me semblait que l'audit aurait lieu plus tôt mais, à l'évidence, vous êtes parfaitement informé.


@SanA

En effet, pour que ce nouveau communiqué soit crédible, il faudrait au moins que la commande fut livrée et que l'acheteur atteste de sa satisfaction.


Au fond, la nouvelle de ce communiqué est tellement misérable qu'on se demande bien ce qu'elle peut cacher... Cherche-t-on à nous faire oublier les toujours très attendus tubes pour trains d'atterrissage? Certains investisseurs sont-ils mécontents de Swissmetal? Certains client mettent-ils en doute la capacité du groupe à produire certains alliages?

Décidément, un communiqué aussi lamentable soulève bien des itnerrogations. Dans quelle situation faut-il être pour en arriver à de telles extrémités?

septembre 29, 2006 1:34 AM  
Blogger un voisin said...

Merci à Karl pour son bel édito. Toute ressemblance avec des personnages ayant réellement existés ne serait pas fortuite …
Au fait pour faire une bonne pièce de théâtre, il faut soigner la chute … et je crois que dans cette histoire la chute est attendue par un grand nombre de spectateurs-solidaires qui ne comprennent plus vraiment ce qui se passe.

Le communiqué de presse de Swissmetal est consternant. Toujours la même manière de communiquer avec du vent … Il est tout de même à noter que le nouveau directeur de Bush-Jaeger Patriiiiiiiiik (dont la nomination attestée par le registre du commerce allemand n’a toujours pas été communiquée par SM), fidèle compagnon d’armes de Martinou, est aussi actif dans la Western Interior Oil & Gas Corporation. Avec leur modestie naturelle, il ne serait pas étonnant que cette société soit perçue par SM comme un « donneur d’ordre mondial de renom » actif dans le domaine du forage pétrolier (et pas des forages !).

Si j’ai bien suivi l’affaire de la certification ISO … Swissmetal n’est donc plus certifiée ISO actuellement dans l’attente de l’audit de renouvellement attendu pour le mois de décembre, le délai maximal pour effectuer l’audit de renouvellement étant échu. Un connaisseur peut-il confirmer cette hypothèse ?

Bonne journée à tous et … « merci de vos commentaires » (oubli de Karl dans son message de 1 :34 !)

septembre 29, 2006 7:40 AM  
Anonymous Anonyme said...

Selon le communiqué de presse de la bourse,ce serait à Reconvilier de fabriquer les tubes de grand diamètre.
Y comprennent rien!

septembre 29, 2006 8:03 AM  
Blogger Karl said...

@Un Voisin

Si la chute dépendait de mes talents littéraires uniquement, elle sera déjà écrite depuis longtemps ;-)

Pour ce qui est de la norme ISO: Swissmetal a toujours la certification ISO mais, relativement à la grève (soi-disant) -en fait à cause des licenciements délirants-, Swissmetal a pu repousser l'audit ISO, comme c'est normalement possible sous certaines condition. Ceci n'engendre pas la perte de la certification.

@Anonyme de 8:03AM

Malheureusement, je ne vois pas de quel communiqué vous parlez... Pouvez-vous nous en copier au moins le passage qui vous paraît le plus important?


A part ça, l'action Swissmetal semble très nettement profiter de l'euphorie boursière du moment.

septembre 29, 2006 1:36 PM  
Blogger un voisin said...

@ Karl
Le communiqué de presse dont parle anonyme de 08:03 se trouve sur Swissquote :

06:32 Swissmetal: 1ère commande de 0,2 mio CHF dans secteur industrie pétrolière

reprise de la veille

Reconvilier (AWP) - Swissmetal a reçu une première commande dans le secteur de l'industrie pétrolière (forages). La commande de 0,2 mio CHF a été passée par la filiale européenne d'un groupe actif au plan mondial, a précisé Swissmetal, jeudi soir dans un communiqué.

L'entreprise de Reconvilier livrera des tuyaux de précision de grand diamètre avec l'alliage CN8. Les premières livraisons interviendront fin 2006 et la commande sera entièrement exécutée d'ici le 1er trimestre 2007.

Avec cette commande, Swissmetal indique s'ouvrir un marché qui devrait lui ouvrir les portes à d'autres contacts et commandes.

septembre 29, 2006 1:44 PM  
Anonymous Anonyme said...

Le cours de l'action s'envole! Que se passe-t-il? C'est bien plus important que l'embellie boursière...
Depuis le début août, l'action SM s'est apprécié de plus de 40% (cours du moment), alors que le SMI a à peine progressé de 7%.
Il doit y avoir autre chose, non?

septembre 29, 2006 1:55 PM  
Anonymous Anonyme said...

@Karl
Trouvé sur swissquote.
06:32 Swissmetal: 1ère commande de 0,2 mio CHF dans secteur industrie pétrolière
Name Letzter Veränderung
UMS METALL I 24.25 1.25 (5.43%)

reprise de la veille

Reconvilier (AWP) - Swissmetal a reçu une première commande dans le secteur de l'industrie pétrolière (forages). La commande de 0,2 mio CHF a été passée par la filiale européenne d'un groupe actif au plan mondial, a précisé Swissmetal, jeudi soir dans un communiqué.

L'entreprise de Reconvilier livrera des tuyaux de précision de grand diamètre avec l'alliage CN8. Les premières livraisons interviendront fin 2006 et la commande sera entièrement exécutée d'ici le 1er trimestre 2007.

Avec cette commande, Swissmetal indique s'ouvrir un marché qui devrait lui ouvrir les portes à d'autres contacts et commandes.

uh/rp

septembre 29, 2006 2:01 PM  
Blogger Karl said...

@Un Voisin et Anonyme de 2:01pm

Merci. Je l'ai cherché, mai sil m'a échappé... Là, au moins, il ne risque pas ;-)


@Anonyme de 1:55pm

Apparemment, vous ne lisez pas le blog souvent. Dans le dernier "édito", sur lequel votre commentaire est posté, il y a quelques hypothèse à ce propos. Ainsi, au lieu de demander "Que se passe-t-il?", vous pourriez lire ces hypothèses, et en faire l'analyse et la critique.

Mais je crois détecter une sorte de fausse naïveté dans votre propos.

septembre 29, 2006 2:28 PM  
Anonymous Anonyme said...

Merci Karl pour l'excellent édito (une fois de plus) ainsi que pour le magistral scénario théatral, au fait pas si loin de la réalité!
Commande de tubes CN8 fabriqués à Reconvilier...sans commentaire, ça fait rigoler...
Commande de Fr. 200'000? Si la matière est comprise dans ce chiffre, celà ne représentera que quelques tonnes, donc insignifiant!
A propos du tout nouveau torchinou:
les 2 ouin-ouin photographiés à Dornach me font penser à Laurel et Hardy, mais en moin sérieux! On y apprend aussi que BJL compte dans son effectif 17 apprentis! Bravo à Martinou d'avoir décicé de former de jeunes Teutons. Chez Boillat, on les a foutu dehors: pas tout à fait, puisque l'anguille des RH a été chargée par "Sam a dit" de leur trouver un nouvel employeur, ce qui a été fait. Conclusion: on forme de jeunes teutons, mais pas de Suisses (ils sont très certainement trop bêtes...)
Conclusion encore: bravo à ce comité de rédaction du nouveau torchinou, soit la belle Christine, la petite Lulu.
C'est parfait!!!

septembre 29, 2006 4:26 PM  
Anonymous Anonyme said...

Dernière nouvelle:
Maria W. a reçu son préavis de licenciement.
L’élimination des membres de commissions non béni-oui-oui continue.
Elle aura belle allure la CE lors ce qu’il restera que le Sâle Và et le KRI-KRI (en salopettes rouges).

septembre 29, 2006 4:56 PM  
Anonymous Anonyme said...

"Avec cette commande, Swissmetal indique s'ouvrir un marché qui devrait lui ouvrir les portes à d'autres contacts et commandes."

Eh ben, s'il m'arrive de me répéter, je crois avoir de quoi me consoler... quel style lamentable : commande, commande, s'ouvrir, ouvrir...
Sans compter qu'"ouvrir les portes à d'autres contacts et commandes", c'est bien léger pour une entreprise; cette dernière aurait sûrement bien plus besoin de commandes concrètes plutôt que de contacts qui ne sont pas encore noués.

Externe-Z

septembre 29, 2006 5:02 PM  
Blogger chtite fourmi said...

@piscine vide
Cher ami tu me disais manquer d'infos sur ce qui se passe à l'intérieur de l'usine et bien je te fais un scoop... Bobko à été nommé à la commission ouvrière en remplacement dé-rick! Et cela sans augmentation de salaire! ;-) De plus il est même pressenti comme remplaçant de super Mario. Alors dors sur tes deux oreilles on est bien défendus!
Amicalement

septembre 29, 2006 6:17 PM  
Anonymous troll et bus 1 said...

Une vitoire de plus pour JePeTo. Si ses tubes en CN8 ont autant d'avenir que les cylindres en Z08 pour les verres métalliques "La Boillat" ferme demain!!!!!

septembre 29, 2006 6:52 PM  
Anonymous Anonyme said...

Sur le journal l'Evénement il est écrit que chaque gréviste recevra un montant forfaitaire de 1350 francs, et ceux que étaient à l'assurance maladie ou accident pendant la grèvre 650 francs. Je n'étais pas à l'assurance et j'ai reçu 650 francs et une autre personne pas à l'assurance encore moins. C'est selon la tête du client? Ou alors on ne donne pas de montants dans les journaux.

septembre 29, 2006 6:55 PM  
Anonymous Fritz des rangiers said...

@ JePeto je pète toujours plus haut,

Demande à la Morno Rat, peut être les at-il photographié, ces paramètres manquants !!!

Par contre, j'ai besoin d'un cuisinier. Un bon. Pas le pizzaïolo de la Quantine de Dorni.

J'ai tout les ingrédiens pour faire une tresse dominicale. Malheureusement, il me manque les quantités, le procédé, les temps de pause et de cuisson.

Quel boeuf je suis, j'ai foutu mon livre de cuisine à la poubelle.
Pourquoi ?
Ben, c'était pour le punir. Il prenait trop de place sur l'étagère du séjour...
Et comme j'étais sûre ( comme on me l'a toujours prétendu) que je pouvais faire sans.
Ben me oua-là bec de gaz.

Trop moche, alors...

septembre 29, 2006 7:35 PM  
Anonymous Troll et bus 2 said...

@ troll et bus 1,

Et j'espère pour le JePeTo, qu'il y en aura plus que 5 pces !!!!

Pis qu'est-ce que je racontes...

septembre 29, 2006 8:03 PM  
Blogger Karl said...

Maria licenciée... La méchanceté et la bêtise de cette clique ne cesse de surprendre. Dire qu'ils en sont à croire qu'en licenciant les "meneurs", tout ira mieux. Quand il ne restera qu'eux, même s'ils se refuseront à admettre qu'ils sont la cause du problème, ils devront tout de même s'en aller.


@Anonyme de 6:55pm

Personnellement, je ne dispose d'aucun chiffre. Mais, comme vous le savez, les fonds de grève sont chapeautés par un comité qui les gère. C'est aussi l'autorité de recours si votre versement est, selon vous, incorrect. Je vous rappelle que, lors des autres versements, les erreurs avait fait l'objet d'une correction.


Merci à tous pour vos commentaires!

septembre 29, 2006 8:04 PM  
Anonymous p-y emery said...

Maria licenciée.
Cette fois UNIA se doit de réagir.
Après Nico, Eric G., l'autre PY et moi même cela suffit. Sabrez les commissions sous prétexte qu'elles ne sont plus représentatives est tout à fait hors conventions. Alors, Fabienne, Renzo, André, Jean-Pierre etc. en avant!!!!

septembre 29, 2006 8:26 PM  
Anonymous Piscine vide said...

@ chtite fourmi

MERCI!!


D.K.

septembre 29, 2006 8:40 PM  
Anonymous Anonyme said...

@Karl
Pour Maria c'est pas normal, c'est ignoble. La normalisation est en route, SM dixit.

septembre 29, 2006 10:04 PM  
Anonymous oeil de moscou said...

La Maria sur le carreau ?

Je pense qu'ils la prennaient pour responsable des fuites sur la convocation 'confidentielle' des 'commissions' à Dornaque !

A qui le tour ?

Y'en reste encore ?

septembre 29, 2006 11:04 PM  
Anonymous SanA said...

PROVOCATIONS!
------------

Priver Boillat de ses presses!
Priver Boillat de sa fonderie!
Priver Boillat de ses spécialistes!
Priver Boillat de ses spécialités!
Priver Boillat de ses machines en les privant de maintenance!
Priver Boillat de matière première!
Priver Boillat de ses clients et ses clients de Boillat!
Priver Boillat de ses cadres et ses cadres de Boillat!
Priver Boillat de ses collaborateurs et ses collaborateurs de Boillat!
Priver Boillat de ses apprentis et ses apprentis de Boillat!
Eliminer tout Boillat de la direction du groupe!
Désigner à la direction industrielle du groupe le responsable envieux et obsédé d'une entreprise rivale qu'il a conduite à la faillite!
Déplacer une production de haute qualité, performante et profitable au profit d'un site médiocre, inexpérimenté et non équipé!
Mépriser les clients de Boillat jusqu'à les priver de parole, les discriminer et les sanctionner!
Déclarer illégale la grève la plus légitime qui soit!
Licencier les meilleurs par représailles, par abus de pouvoir et par bêtise!
Priver les licenciés de leurs droits, les mépriser et les dénigrer!
Violer lois, contrats, accords et conventions!
Epurer les représentations du personnel à la manière stalinienne!
Privilégier la soumission et sanctionner compétence et engagement!
Se servir des médiations et cracher sur experts et médiateurs!
Promouvoir l'incompétence en valeur supérieure!
Institutionnaliser la délation, la démotivation, la répression et l'arbitraire!
Piller la seule entité du groupe générant du profit en faveur de la seule entité jamais mise en faillite!
Tromper les actionnaires, les partenaires, le public et la presse, à coup de communiqués mensongers ou manipulateurs!
Prélever sur les fonds sociaux!
Chasser TOUS les apprentis de Boillat et en engager par bennes entières à Lüdenscheid!
Désigner des incapables pour diriger Boillat AFIN DE LA SABOTER et de faire croire à son improductivité!
Manipuler, abêtir et endormir le personnel à coup de propagande indigente et imbécile!

Autant de provocations à l'encontre de la justice et de l'humanité!
Autant de provocations à l'encontre de la rationalité économique!
Autant de provocations à l'encontre de la raison et de l'intelligence!
Autant de provocations à l'encontre de Boillat, de son personnel, de ses cadres, de ses clients, de ses sympathisants!
Autant de provocations qui affichent cyniquement l'intention du chacal qui dirige Swissmetal avec tant d'incompétence, d'aveuglement et de malveillance: DETRUIRE BOILLAT AU PROFIT DE BUSCH-JAEGER.

Non licenciés de Boillat, ne comprenez-vous pas encore?
Hellweg vous méprise tous, collabos, kapos, béni-oui-oui, résignés, résistants (ceux-ci probablement même un peu moins que les premiers)! Il se plaît à vous humilier!
Pouvez-vous encore douter que vous n'en avez plus que pour quelques mois?
Gens de Boillat, croyez-vous encore qu'Hellweg vous réserve la moindre place dans cette perversion qu'il appelle stratégie?
La grève exprimait la lucidité. C'était aussi l'honneur, la vie, l'espoir et l'avenir. Vous avez moins à perdre encore aujourd'hui qu'alors!

Gens de Boillat, ne vous laissez pas mépriser!
Gens de Boillat, ne vous laissez plus humilier!
Gens de Boillat, ne vous laissez pas gruger!
Gens de Boillat, ne vous laissez pas infantiliser!
Gens de Boillat, ne vous laissez pas dissoudre dans l'infâme soupe hellwegienne!

Gens de Boillat, on vous détruit. Sciemment. Cyniquement. Honteusement. Odieusement.
GENS DE BOILLAT, REVEILLEZ-VOUS!

septembre 30, 2006 12:54 AM  
Anonymous Solidarnoch said...

Merci sana,

ça m'a fait du bien de lire ton commentaire.

Quelle bande de pourri. Mais à ceux que j'en veut le plus c'est

"LES ONT PEUT RIEN FAIRE"

Mais non de djous, ça va encore durer longtemps jusqu'à quand t'on se réveille.

Tout les ingrédients sont là pour descendre dans la rue.

PEUPLE DE SUISSE, PEUPLE DE RECONVILIER, NE NOUS LAISSONS PLUS FAIRE. DESCENDONS DANS LA RUE POUR RETROUVER NOTRE DIGNITE.

lECH VALESA A FAIT PLIER UN GOUVERNEMENT. SOMME NOUS PLUS BÊTE QUE LE PEUPLE POLONAIS ?

septembre 30, 2006 7:51 AM  
Blogger jfbo said...

@sana septembre 30, 2006 12:54 AM

Merci pour ce splendide coup de gueule!

Le licenciement de Maria Wuillemin l'aurait mérité à lui tout seul!

Mais quand la réaction viendra-t-elle????

On n'a pas encore assez attaqué UNIA et sa misérable ex-égérie. Ils portent une responsabilité toujours plus criante, ils sont eux aussi à l'origine des saloperies qui continuent d'être perpétrées par les "dirigeants" de SM.

Cette dernière action mérite vengeance, ni plus, ni moins.

Même si l'on est pas un pousse-au-crime, la tension est devenue si vive que l'on peut s'attendre à tout!

Y en a marre des beaux discours devant les petits fours à la Bloch ou à la sauce UNIA.

Il est de nouveau temps de réagir!

Sans violence!!!!!!!!?

septembre 30, 2006 8:09 AM  
Blogger Bär said...

@ oeil de mouscou

tu demandes si il en reste encore ? he oui sache que ce qu'il ce passe à Reconvilier c'est une atteinte à la dignité de chaque ouvrier et pour cela on ne peut que réagir face à l'injustice, la stupidité, l'acharnement de ces gens là, pour ça je te le dis à toi et à tous ceux qui ce sentent découragés" tant qu'il y aura des gens de l'espèce d'Helweg on sera toujours là pour faire entendre la voie des ouvriers, pour faire entendre qu'on est libre de pensée ( ha la liberté de pensée ;) ) de paroles, d'acte, vive la liberté à bas l'oppression et les mensonges.
Pour ton information hier en apprenant le licenciement de Maria j'ai arrêté ma machine et j'ai été crier haut et fort a nos dirigeants mon écoeurement en constatant que ça continue encore et encore à qui le tour la prochaine fois ? Peut être à moi !!!!!!
Ensuite j'ai été au syndicat à Tavanne ou j'ai pu raconter pour la ènieme fois ce qui ce passe à Reconviler . Je me suis permis de leur rappeler qen étant syndiqué il se doivent de faire respecter la paix au travail autant du côté ouvrier que celui de la direction. Moi petit ouvrier de Martin Helweg je me suis permis de débrayer une minute une heure pour dénoncer ce qui se passe à Reconvilier. Hè oui je peux le faire, Hè oui il ne mon pas licencié, pas encore c'est pour ça je te le redis il y en a toujours et jusqu'au dernier licenciement il y aura toujours quelqu'un pour défendre l'intêret des ouvriers. Je suis fière de moi et de ceux qui on le courage de dire ce qu'il pense, je suis fière des gens de la Boillat et ça pour toujours quoi qu'il arrive par la suite (qu'on gagne ou qu'on perde) je suis fière du combat qu'on a mené.
VIVE LA LIBERTE VIVE LA LIBERTE A BAS L'OPPRESSION
LA BOILLAT VIVRA......pour toujours dans mon coeur.

septembre 30, 2006 11:34 AM  
Anonymous Françoise said...

@ Sana

Félicitations et merci pour ce brillant plaidoyer. C'est très très fort.

septembre 30, 2006 2:00 PM  
Anonymous Anonyme said...

Un commentaire intéressant sur le "Mobbing" tiré du blog sur Nestlé:


Exemple en live des effets du mobbing
Diviser pour mieux régner. Note 10/10
Se débarrasser des gens qui expriment les faits tels qu’ils sont. 10/10
Faire taire toutes critiques qui remettent trop justement l’église au milieu du village 10/10
Faire que ce soit les employés qui se mobbent entres eux 10/10
Créer la peur et la méfiance et la confusion dans l’entreprise 10/10
Créer le désistement des gens aux initiatives novatrices 10/10
Créer le doute aux bonnes volontés, de peur d’être mal compris et pris pour des meneurs 10/10
Créer le stress chez le maximum de gens, toutes hiérarchies confondues 10/10
Créer l’isolement de l’entreprise face à l’extérieur 10/10
Créer l’isolement à l’intérieur de l’entreprise 10/10

Si après plus de ces milliers de témoignages, sur les pratiques incompréhensibles de management de Mme Nelly Wenger et aussi de ceux qui l’on laissé faire et si après les conséquences que cette façon absurde, idiote et primaire de concevoir une restructuration d’une entreprise ne marque pas les esprits, il faut vraiment croire que l’esprit de nos dirigeants sont en état de confusion avancée.

Je citerais un article paru il y a déjà plusieurs années (et donc sans aucun lien à l’époque avec le Nellygate) et pourtant son miroir parfait.

Dans le journal « entreprise romandes » signer Eric Felley. « Je suis toujours effaré de rencontrer des gens qui ne sont ni malades, ni chômeurs, ni assaillis de problèmes familiaux et qui présentent néanmoins des signes de décomposition psychique. » S’ils ne sont pas malades, c’est donc un signe de santé. On ne naît pas tous fous, disait Samuel Beckett, certains le demeurent.

Les dernier messages en date auront donnés le coup fatal à ce blog (du moins pour un moment) à l’expression pourtant la plus utile pour « guérir » cette période nauséabonde de CHN.

BRAVO NELLY WENGER, c’est du bon travail de sape et vous êtes probablement une experte dans la matière. Nous vous conseillons, selon l’évolution de notre société de vous recycler exclusivement dans l’art de détruire de l’intérieur et à l’extérieur la crédibilité des entreprises centenaires qui par un patient labeur et une intelligence saine avaient réussi à vivre « en vitesse de croisière » (ce qui n'empêche nullement sa modernisation) sans rien faire.

Au vu de la situation actuelle, vous avez du travail sur la planche, nos ancêtres ont créés de nombreuses entreprises qui ressemblent au cas Cailler, alors, vos très grandes compétences vont pouvoir se vendrent AILLEURS sans problèmes.
Message reçu de : Anonymous


# posted by Transparence @ mercredi, septembre 06, 2006 1 comments

septembre 30, 2006 2:32 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ Bär

Salut,

Emouvant ton post.....

Salutations.

Shreck

septembre 30, 2006 5:46 PM  
Anonymous Anonyme said...

Mais oui, ils nous reste que nous inventer des pieçes de teather pour rigolé entre nous, la direccion par contre et entre temps fait du sérieux avec notre destin.

septembre 30, 2006 8:20 PM  
Anonymous justice sociale said...

@ SanA

Merci et félicitations pour votre post, j' espère qu' il provoquera la réaction tant attendue des BOILLAT et de tous leurs sympathisants.


@ Solidarnoch

Totalement de ton avis, descendons sans plus attendre dans la rue pour mettre fin à tous les méfaits commis par ces tueurs d' entreprises.


LA BOILLAT REVIVRA !

septembre 30, 2006 8:30 PM  
Blogger Karl said...

@anonyme de 8:20pm

Donc, vous avez certainement une proposition à nous faire. Certes, une petite pièce de théâtre humoristique n'a qu'un impact très limité. Mais que proposez-vous de mieux?


@Bär

Merci!

Votre témoignage fait penser à de bien sombres époques. Courage, et encore merci.

septembre 30, 2006 8:31 PM  
Anonymous Anonyme said...

Bonsoir a tous bravo. En lisant vos commentaires je me suis appercu ke vous disiez que tous les apprentis de la boillat on été licencié. En realité il n'ont pas tous été licenciés mais il n'en reste que deux... C'est une honte pour une entreprise comme la Boillat de ne pas pouvoir former plus d'apprentis. Merci qui? merci Swissmetal.

septembre 30, 2006 8:35 PM  
Anonymous Anonyme said...

Cher Karl, pour rien au monde je vous critique pour la piéce de théâtre.Vous aviez tou mon admiracion et respete tan seul soit pour porter en avant le Blog, avec de hauts et de bas comme tou dans la vie. Mais á quand la prochain assemble avec les commissions, la dernier .....uhh, je ne sais plus quand.... il faut bien analiser touts ensembles les derniers séances avec la direction. Pas oublier que les commissions representen les ouvries et il se doit de fair plus que un sommaire information.... quand je lis... le but final reste le transfer des activités de fonderie et de presse sur d`autres sites....... alors ont doit tour recomencer.... vous vous repelliez du 25 janvier?? pour une proposition...

septembre 30, 2006 8:54 PM  
Blogger Karl said...

@Anonyme de 8:54 pm

Merci d'avoir eu la gentillesse de me répondre!

Oui, on se souvient tous du 25 janvier... Mais ces décisions là vous appartiennent. Moi, je ne peux que vous suivre et raconter votre histoire. Bien des gens, dont moi, aimeraient faire plus pour la Boillat, et sont tristes de voir dans quelles conditions vous devez travailler.

J'espère, comme vous, que l'occasion se présentera un jour, de libérer la Boillat.

septembre 30, 2006 9:44 PM  
Anonymous SanA said...

APPEL À LA MOBILISATION GÉNÉRALE!

Le 3 septembre, voici le message que lançait "Justice sociale":

"Les idées et propositions avancées aujourd' hui sur le blog méritent d' être discutées et étudiées par les différents intervenants acquis à la cause de la BOILLAT.

Pour ce faire, ne serait-il pas utile de créer un comité élargi pouvant agir dans ce sens en organisant des assemblées ouvertes à toutes les personnes motivées qui sont restées fidèles à la cause qui nous est chère ?

Si cette proposition vous parait intéressante, des conditions-cadre devraient toutefois être respectées :

- représentation des différentes factions défendant loyalement notre cause au comité
- intégration de Nico et des deux P-Y licenciés dans le comité ( si ils le désirent )
- intégration de cadres licenciés au sein du comité
- intégration d' anciens cadres supérieurs de LA BOILLAT dans le comité
- exclusion des gens ayant accepté de nouvelles responsabilités chez SM
- exclusion des opportunistes qui ont abandonné la cause

Si cette proposition vous parait valable, n' hésitez pas à y répondre sur le blog, le reste se fera tout naturellement ailleurs."

Les réponses n'ont malheureusement pas afflué. La proposition reste pourtant plus actuelle que jamais. LA MISE À MORT VOULUE DE BOILLAT S'ACCÉLÈRE ET LA PIRE DES ATTITUDES AUJOURD'HUI EST CETTE DILUTION MOLLE DANS LA RÉSIGNATION ET L'AVEUGLEMENT. L'une et l'autre peuvent se comprendre. Trop de souffrance, de peur, de sentiment d'impuissance et de déception pendant trop longtemps use les corps et les esprits. On en vient à occulter la réalité et même à se tromper d'ennemi. On se met à écouter sa peur plutôt que son intelligence, sa fatigue plutôt que sa révolte. On espère confusément gagner du temps à défaut du combat. Du temps pourquoi, avant quoi et jusqu'à quand? La réponse est claire: POUR HELLWEG SEULEMENT ET JUSQU'À CE QU' IL LE DÉCIDE! Attention, je ne parle pas de la décision de laisser Boillat vivre ou non. Dans ce qui lui sert d'esprit, IL A CONDAMNÉ BOILLAT À MORT quelques mois déjà après son intronisation par les irresponsables du conseil d'administration d'alors, les Carrard et consorts. La longueur de la laisse au bout de laquelle il tient ce qui reste de Boillat dépend du temps au bout duquel Suchordt lui dira que le transfert est achevé. Et il le croira comme il a cru aux imaginaires performances de BJL et aux fantasmes tubulaires de Tardent. Il y croira parce qu'il n'aura pas le choix et parce que ça l'arrangera. Il tuera tout Swissmetal en même temps, mais c'est le dernier de ses soucis. Oh, il ne grillera pas dans un bunker comme son célèbre compatriote des années 30 et 40. Il s'échappera avant, avec en poche la gratification que d'autres irresponsables, les administrateurs actuels, ne manqueront pas de lui attribuer.

Qui peut croire survivre au désastre programmé? SE RÉSIGNER À SUIVRE CE PRÉDATEUR ET SES TUEURS À GAGES, C'EST ACCEPTER DE MOURIR POUR LUI! Tant qu'à mettre sa vie en jeu, autant la risquer pour soi. D'autant qu'il ne s'agit alors plus que d'un risque, non d'une certitude! Devant une nouvelle épreuve de force, malgré ses menaces, ses rodomontades et les gages donnés à Suchordt, Hellweg pourrait être OBLIGÉ de lâcher Boillat! Mais pour cela, il faut un front large mais dense, multiforme mais déterminé. Il faut que ceux de l'intérieur se sachent et se sentent appuyés sans failles ni répit.

Résister, se battre, affronter la bête, c'est non seulement possible, C'EST INDISPENSABLE! C'est non seulement juste, C'EST RAISONNABLE! Ce n'est pas une solution, C'EST LA SEULE SOLUTION!

Je m'étais dit plus d'une fois dit en moi-même que, pour gagner cette lutte et pour que Boillat vive, j'irais jusqu'à signer un pacte avec le diable. J'y ai définitivement renoncé. D'abord parce que ce n'est pas nécessaire. Ensuite parce qu'Hellweg se l'est déjà réservé!

RÉSISTONS! AGISSONS! TOUS, ENSEMBLE ET CHACUN POUR SOI! BATTONS-NOUS SUR TOUS LES FRONTS OÙ ON PEUT ATTEINDRE SWISSMETAL ET SES PRÉDATEURS. LUTTONS AVEC TOUTES LES ARMES DONT CHACUN DISPOSE ET PAR TOUS LES MOYENS POUVANT CONDUIRE À LA VICTOIRE.
ALORS…

LA BOILLAT VIVRA!!!!!!

octobre 01, 2006 1:55 AM  
Anonymous SanA said...

@Karl

"J'espère, comme vous, que l'occasion se présentera un jour, de libérer la Boillat" écrivez-vous.

Cette occasion, je ne crois pas qu'il faille attendre qu'elle se présente d'elle-même, sinon ce jour ne se lèvera pas. Il faut la susciter, la provoquer, la créer. Si on ne pose pas les explosifs là où il faut pour l'atteindre , et si on n'allume pas la mèche, on ne fera pas sauter et tomber le système qui étouffe Boillat. Alors Boillat mourra!

octobre 01, 2006 2:27 AM  
Anonymous Anonyme said...

@ Karl
Pourquoi effacer les commantaires des ouvriers qui veulent travailler? ce blog ne sert plus à rien! une voix pour la boillat à sens unique, nous parlons souvent entre nous à l'usine et je suis surpris par la quantité d'ouvriers qui me disent que leurs commantaires ont été suprimé? répond en toute franchise svp.

octobre 01, 2006 2:45 AM  
Blogger Karl said...

@Anonyme de 2:45Am

Voici les commentaires possiblement issus de la Boillat que j'ai filtré:

"bravo, bravo pour cet edito remarquable Karl !" (et d'autres du même genre)

Ce genre de commentaire a souvent été posté par des trolls, simplement dans le but d'inonder le blog. Donc, filtrage. Si quelqu'un désire me féliciter, qu'il évite de poster 3 fois de suite le même message, et qu'il raconte quelque chose de plus ;-)


"Bande de jaloux "

Je n'ai pas compris à qui ce commentaire d'adressait, ni pourquoi. Quelques explications auraient été sympathique...


"screugneugneu, c'est pas très rigolo ce filtrage. Sa tue la dynamique du dialogue, mais bon, c'est toi le boss Karl."

A mon avis, typiquement troll. Les trolls ont posté, à un époque, une vaste quantité de messages de ce genre. Mais, quel qu'en soit l'émetteur, je tiens compte de ce genre de messages.

Il y a aussi quelques autre messages, insultants ou moqueurs, adressés exclusivement à moi (il y est question de censure, etc.).

Par souci d'intégrité, je vais citer le dernier commentaire que j'ai filtré sous cet "édito", mais bien à contrecoeur. Comme ça vous les aurez tous vu, ce qui vous permettra de constater que votre remarque "je suis surpris par la quantité d'ouvriers qui me disent que leurs commantaires ont été suprimé" est quelque peu exagérée. De plus, un auteur mécontent peut toujours me joindre par email...

Mais, je l'avoue, ce dernier commentaire me donne invariablement un haut le coeur. Il n'est pourtant pas insultant, en termes de vocabulaire. Mais s'adresser à une personne abusivement licenciée d'une manière dans laquelle on peine à ne pas voir une condescendance mêlée de jubilation... Ca laisse sans voix. Que l'auteur soit un Boillat ou non ne change rien à l'affaire.

Je suggère encore à l'auteur, quand Swissmetal aura sombré ou qu'il se sera fait licencier, de repenser à son commentaire:

"@ maria
Ont te l'a tellement dit et redit, parle un peu moin et avec un peu moin de haine, avec tout ce que tu nous a dit ces derniers temps ils est difficile de t'appuyer. Merci de tout coeur de ce que tu a fait pour la BOILLAT, mais nous en a envie de travailler il faut nous comprendre."

Franchement, l'auteur de ce message fait preuve d'une absence d'empathie sidérante. Quoi qu'il se soit passé, et que je ne saurais pas, il pourrait faire, lui aussi preuve de compréhension (par exemple en s'abstenant de publier ça) avant de demander de la compréhension pour lui-même.

Sur demande, je retirerai cette citation du présent commentaire. D'autre part, je demande de réagir, si vous le faites, de manière mesurée.

Il me semble finalement que, par votre message, vous faites exclusivement référence au message ci-dessus, et pas aux autres (il ne s'agit donc pas "des commentaires" mais "du commentaire". N'exagérons rien.

Et si vous voulez "travailler", dites-le sur le blog sans hésiter, et surtout, expliquez-nous pourquoi. Mais ayez la politesse de traiter avec respect ceux qui ont perdu leur travail pour sauver le votre. Car c'est exactement ce qui s'est passé, au cas où vous l'auriez oublié.


Dernière chose: je me permets de vous rappeler que le nom "Une voix pour la Boillat" n'a plus, depuis des mois, la prétention de représenter la réalité. Pour coller à la réalité, le blog devrait s'appeler "Une voix pour l'esprit qui régnait à la Boillat pendant la grève", ou quelque chose comme ça. Mais, diverses raisons que j'ai expliquées à l'époque me poussent à conserver le nom originel.

octobre 01, 2006 5:48 AM  
Anonymous oignon rouge said...

Si j'ai lu attentivement tous les commentaires de ce brillant édito, c'est seulement aujourd'hui que je parviens à y ajouter une modeste contribution.

D'abord pour féliciter Karl de ses talents en matière de théâtre, et dire @ petit ours que j'ai aussi pensé à Molière, mais plutôt au Malade, par exemple la grande scène du poumon...et aussi à Ionesco, et plus avant, au Nez de Gogol, précurseur dans l'absurde.

Ensuite c'est avec désolation et révolte et honte, une honte profonde et les larmes aux yeux que j'ai appris le licenciement de Maria.

Merci @ sanA, @jfbo, @solidarnoch pour vos fortes paroles et l'expression d'une indignation que nous sommes nombreux à continuer de partager.
Oui, nous aurions dû être deux cent mille, trois cent mille à la manif de Berne, oui toute la Suisse aurait dû être debout pour la Boillat, il me semble avoir écrit cela il y a longtemps déjà.

Pour ma part, je suis toujours engagée dans ce combat, dans ma région, avec quelques autres personnes !

Et si on peut faire davantage, on le fera.

Et merci à Karl pour son commentaire du 1er octobre 5:48 am, comme toujours très mesuré et et respectueux d'autrui, et une juste et fine analyse, mais il semble difficile de rester soudés avec les tensions qui existent, qui semblent insupportables.

Il n'y a plus de mots pour exprimer cet effroyable gâchis.

Mais comment mobiliser les consciences pour être très nombreux à descendre dans la rue ? Est-ce qu'une nouvelle grève pourrait motiver les Suisses ? C'est une question à laquelle je n'ai hélas pas de réponse.

octobre 01, 2006 11:57 AM  
Anonymous Anonyme said...

Ayant un peu tardé à payer mes cotisations chez Unia, voici un extrait de la lettre de rappel que j'ai reçue :

"Il est indispensable d'être membre d'Unia aujourd'hui ! Votre soutien financier permet à votre syndicat de s'engager pour améliorer la situation des travailleuses et des travailleurs. C'est un des éléments importants qui font sa force. Les CCT négociées par Unia régissent les conditions de travail de près d'un million de personnes. Unia lutte pour améliorer les conditions de vie et d'emploi de ses membres, ainsi que la protection de la santé sur le lieu de travail. Unia défend la sécurité sociale et vise une société équitable et démocratique. Ensemble nous atteindrons nos buts, pour le bien de chacun et de tous et blablabla ...

Belles théories.

octobre 01, 2006 12:03 PM  
Anonymous oignon rouge said...

@ MARIA

Chère Maria,

Un message pour toi, un message pour te dire ma profonde tristesse, et la révolte dans mon coeur.

J'ai eu l'occasion de parler plusiers fois avec toi depuis janvier, et je me souviens en particulier de notre longue discussion après cette épouvantable AG du 30 juin, à Berne....

Tu as toujours été tellement claire, nette et courageuse dans ton combat pour la Boillat.

Comme tant d'autres personnes l'ont été aussi, et qui en ont payé le prix, un prix tellement lourd.

Nous qui sommes des soutiens extérieurs, nous ne pouvons qu'imaginer un tout petit peu cette souffrance, et ce peu que l'on peut imaginer fait déjà très mal.

A toi - et aussi à ton mari- je souhaite tout le courage possible, et beaucoup de force intérieure pour traverser à nouveau cette profonde et ignominieuse injustice.

Avec mes amitiés et tout mon respect pour votre combat.

octobre 01, 2006 12:18 PM  
Anonymous petzi said...

@ celui qui dit vouloir travailler

Oui vous le lui avez dit... Oui vous voulez travailler..

C'est telement mieux de s'écraser devant les chefs et de subir leurs pressions, et c'est telement bien de bosser dans cette usine maintenant...

L'ambiance y est chargée par la pression de colabos et des Kapos qui jouissent a l'idée de faire taire tous le monde...

Vous voulez bosse sous pression ou vous n'avez simplement pas le courrage de vous faire entendre ailleur qu'au bistro du coin...

Vous préfèrez vous ECRASER et ne rien dire a ces gens...

Je le pense et je le dit: vous ne valez pas beaucoup mieux que ces Kapos et permetez moi de vous dire que de vous satisfaire de ce que vous avez est la meilleur choses que vous puissiez faire étend donner que vous voulez ettre des larve toutes votre vie

@ tous les autres

Le combats ne finiras jamais mais ne nous décourageons pas pour des lavettes qui ne le méritent mème pas

octobre 01, 2006 3:43 PM  
Blogger jfbo said...

@Maria

L'essentiel pour toi est d'avoir mené le bon combat.

Ton courage exemplaire, ta ténacité, la force qui émane de toi, petit bout de femme.
Tout ce qui fait ta forte personnalité a rayonné très largement.
Ton action, souvent discrète, mais toujours sensée est une leçon pour bien des beaux parleurs!

La rupture de ton contrat de travail faisait partie de la mort annoncée de la Boillat. Elle est le fait de gens qui n'ont encore pas compris que la fin est proche, de gens qui s'agrippent et sont prêts à toutes les compromissions dans l'espoir fou de se voir récompensés de leur aplaventrisme.

Fais valoir tes droits, fais parler de ton cas, s'il te reste assez d'énergie et de courage.

Nicolas et toi avez été le fer de lance d'un combat que beaucoup voudraient voir perdu. Mais votre détermination montre que vous ne le considérez pas comme tel.

Si défaite il y aura, ce sera celle des prédateurs, menteurs, faux jetons, et j'en passe.

On se connaît peu, mais suffisamment pour que j'aie eu l'occasion de ressentir la force et la lumière qui émanent de ton regard galicien!

C'est avec tristesse, mais aussi avec un grand espoir pour ton avenir et celui de Nicolas, que je me permets de vous dire à tous les deux:

MERCI ET BRAVO

Malpica

octobre 01, 2006 4:07 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ sanA

Tout à fait d'accord avec vous. Laisser la Boillat mourir à petit feu, c'est faire le jeu d'Hellweg; Le temps travaille pour lui. Il avait même déclaré un jour, si mes souvenirs sont bons, qu'il aurait la Boillat sur la durée. Qu'est-ce qu'il en reste d'ailleurs de la Boillat ? Une entreprise aux mains du groupe SM aux finances catastrophiques, qui ne fournit plus de travail de qualité, qui licencie les locaux (Maria W. étant le dernier triste exemple en date) au profit de personnes ayant un autre statut, notamment des frontaliers acquis à la "stratéchie" (merci à Oeil de Moscou pour son explication claire à ce sujet, en tant qu'Externe, cette réalité m'échappait quelque peu), Boillat, qu'avez-vous encore à perdre ?

@anonyme sept. 30, 8:20pm
Quand vous dites que la direction s'occupe en ce moment sérieusement du destin des Boillat à l'intérieur de l'entreprise (on a vu en effet avec le licenciement de Maria w.), il faut faire en effet attention à ce que parallèlement, on ne cherche pas à détourner notre attention sur le blog (je pense ici aux récentes interventions ayant trait à Christine Schmidt). J'avais posté un message dans ce sens il y a peu de temps à propos des discussions qui avaient lieu à son sujet et qui avaient pour but, à mon avis, de "faire diversion". Etant donné que Martinou & Co ne peuvent pas "fermer le blog", ils sont obligés de ruser pour tenter de le rendre le plus inefficace possible. Mais ça n'est pas la première fois que cette tentative a lieu.

Externe-Z

octobre 01, 2006 4:26 PM  
Anonymous solidarnoch said...

A Maria et à Nico,

Vous qui avez lutté pour la justice social et contre l'injustice des chacals
Vous qui avez lutté pour le bien de votre entreprise et des boillats.
Vous qui avez donné de votre temps pour l'amélioration des conditions humaines dans votre entreprise.
Vous qui vous êtes toujours opposé à cette RACAILLE de swissmetall
Vous qui avez toujours pris de votre temps pour écouter les doléances des collégues qu'étaient au fond du trou.
Vous qui avez lutté dans toutes ses médiation pour sauvez votre Boillat.
Vous qui avez perdu votre place de travail pour un cause juste et bonne.
Vous qui......
Je vous remercie.
Je demande à toutes les personnes de bon sens, de justice social, de justice tout court, que tout se qui se passe chez Swissmetall ne reste pas impuni.
Nous ne pouvons plus compter sur nos dirigeants. Ils ne "PEUVENT RIEN FAIRE"
Alors, faisont la justice nous mêmes. Y'en à marre de promesse non tenue, de médiation "pipé" de gouvernent à la botte du plus fort.
S'il le faut, un mot que j'aurais jamais voulu prononcer, dans "L'ILLEGALITE"
JE N'AI PLUS RIEN A PERDRE, ma famille est élevé, j'approche gentiment vers la retraite, mais je désirerais avant de quitter se monde de pourris, de pouvoir amorcer un changement justice, face à se monde qui chacal qui me fait vomir tous les jours.
Je suis prêt quoi qu'il advienne.

octobre 01, 2006 5:29 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ Maria
Je suis parfaitement d'accord avec Oignon Rouge, c'est la rage au coeur que je me rendrai au travail lundi.

octobre 01, 2006 6:20 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ Sana, JFBO, Solidarnoch,

Vous avez raison, mobilisons-nous, descendons dans la rue pour crier une nouvelle fois notre indignation. C'est maintenant ou jamais.

Pour ne pas en rester à de simples paroles, formons un "comité d'organisation" et allons de l'avant.

Une du peuple de Reconvilier

octobre 01, 2006 6:45 PM  
Anonymous orage mécanique said...

@ professeur moriarty

Je ne sais pas pour les autres, mais pour ma part, j'estime que comme je n'ai rien n'a dire, je me tais.

Je remercie au passage les grosses nuques qui m'ont licencié: c'est le meilleur service que vous ayez pu me rendre.

ça,c'est fait...

Il y a aussi eu une lassitude qui m'a poussé à "décrocher" de la Boillat.

Courage à tous.

octobre 01, 2006 7:43 PM  
Anonymous Anonyme said...

Si la Boillat est liée à la chute de SM qui arrivera tôt ou tard, pourquoi ne pas reconstruire une nouvelle Boillat avec tous les gens compétents licenciés?

Le savoir faire est là, la volonté aussi! Reste à trouver les fonds... une nouvelle Boillat qui a comme propriétaire les employés et les clients encore fidèles?!

octobre 02, 2006 1:08 PM  
Blogger larissa said...

je comprend le décrochage de certain de la boillat comme le dit orange mécanique comme ceux qui ne viennent plus trop répondre au blog,oui je les comprend très bien.

@oignon rouge
je vais t'écrire bientôt

octobre 02, 2006 1:13 PM  
Anonymous Neutre said...

Bonjour,

Neutre, je suis neutre et j'aimerais avoir un éclaircissement sans que je fasse rapper dessus.

Quels sont les faits concrets qui vous font croire que la SM va couler ?

Tous les signaux sont aux verts.

SVP pas de suppositions ou de spéculations fièvreuses mais des faits rien que des faits.

Cette question pour relancer le débat.

octobre 02, 2006 7:12 PM  
Anonymous Oeil de moscou said...

J'en ai marre, rien de neuf sous le soleil...

octobre 02, 2006 7:18 PM  
Blogger Karl said...

@Neutre

Déjà, quand vous dites que "tous les signaux sont au vert", ne faites-vous pas vous-même dans la "spéculation fiévreuses"? Il me semble que oui, et les raisons que je vous donnerai consiste d'ailleurs en les explications que vous souhaitez. Voici:

Le rapport semestriel de Swissmetal est très mauvais. Pour s'en convaincre, je vous recommande la lecture de cet article du Journal du Jura. Vous pouvez ausi lire mon "édito" du 25 août , qui expose des argumentssimilaires.

En résumé, nous relevons que le chiffre d'affaire de Swissmetal, suite à l'ajout d'un nouveau site de production (Busch-Jaeger) est loin en deça d'attentes légitimes. Le bénéfice du groupe est minuscule et se transformerait en un déficit de plusieurs millions de francs, si l'on ne tenait pas compte d'un bénéfice extraordinaire (aux sens comptable et ordinaire du terme) dû à la vente de métaux sur le marché des métaux (sans valeur ajoutée).Enfin, le (prétendu, donc) bénéfice dégagé par Swissmetal, de quelques centaines de milliers de francs, est exprimé, dans la plupart des documents issus du groupe et n'étant pas soumis au règlement SWX (conférence SMDays, par exemple) sous forme de pourcentage. Ceic, pour un bénéfice aussi faible relativement à la taille du groupe est volontairement trompeur.

Je relève encore que l'endettement du groupe a augmenté de plusieurs dizaines de millions de francs. Son free cash flow, par contre, est largement négatif ce qui, même en tenant compte des récents investissements, ne se justifie pas. Qui plus est, lorsqu'on juge du retour sur investissement envisageable avec Busch-Jaeger et l'achat de la presse de Dornach, il est difficile de ne pas envisager sa nullité.

Lorsqu'on regarde les choses en surface, et partant du point de vue que MArtin Hellweg et sa clique son des gens dignes de foi, on peut dire que "tous les signaux sont au vert". Mais je vous encourage à regarder les choses en profondeur, notamment à éplucher le rapport semestriel de Swissmetal, pour vérifier si les conclusions que nous en tirons sont raisonnables ou pas. Les rpaports de Swissmetal sont disponibles sous ce lien.

octobre 02, 2006 8:25 PM  
Blogger Karl said...

Et...

Merci à tous pour vos commentaires!

octobre 02, 2006 8:31 PM  
Anonymous paddy said...

@sana
D'accord

octobre 02, 2006 10:57 PM  
Anonymous oignon rouge said...

Merci à toi Karl de toujours prendre le temps pour expliquer, rééxpliquer, d'être précis et respectueux.

octobre 02, 2006 11:00 PM  
Anonymous SanA said...

@Neutre

A votre question-affirmation, "Quels sont les faits concrets qui vous font croire que la SM va couler ? Tous les signaux sont aux verts." On pourrait répondre par une autre question: Quels sont donc tous ces signaux au vert? Si vous les énonciez explicitement et concrètement (puisque vous réclamez du concret), vous répondre concrètement serait plus facile.

Comme Karl l'a relevé, les chiffres présentés par SM sont volontairement trompeurs, par manipulation et par omission. Quant à ses communiqués à répétition et à tout propos (de la réparation d'une machine à une commande reçue dont la livraison est fort aléatoire), ils sont de la poudre aux yeux pour analystes négligents.

Chiffres trompeurs, sur le rapport semestriel au 30.06.06:

- le chiffre d'affaires brut, chiffre choc de la propagande de SM parce qu'il a augmenté de 53%, comprend pour 60% de métal dont le cours est monté en flèche et qui ne doit rien à l'exploitation
- 6 MCHF de gain exceptionnel sur métal sont compris dans la marge brute. En comparaison avec l'année précédente, celle-ci n'est donc plus que de 62.5 MCHF, soit seulement +8% (au lieu de 19%) y compris l'intégration de Busch-Jaeger
- les mêmes 6 MCHF de gain spéculatif sur métal se répercutent bien sûr sur le résultat d'exploitation (EBIT). Par rapport à 2005, il tombe donc à 0.5 MCHF, soit –2.3 MCHF (-82% et non +129%!!!!)
- le montant facturé pour le stock vendu doit avoisiner le double de la marge (c'est le cas pour les stocks restant). Il représente donc environ 12 MCHF de liquidités!
- les fonds étrangers ont augmenté de 120% au cours de ce semestre
- les fonds propres ne représentent plus que le 59% du bilan, contre 76% au 31.12.05, soit une baisse de ce ratio de 22%
- les charges opérationnelles (avant amortissements), si on déduit le gain occasionnel sur métal vendu, représentent 88% de la marge brute au 30.06.06 contre 84% en 2005.
- si on exclut les 6 MCHF de gain sur stock vendu, le résultat avant impôts est négatif (-115% au lieu de +68% par rapport au 1er semestre 2005)
- la productivité, exprimée en valeur ajoutée brute par personne, est en chute libre après l'acquisition de Busch-Jaeger. Que les dirigeants du groupe puissent se "réjouir" de tels chiffres, laisse pour le moins songeur.
- les liquidités ont fondu de 7.8 MCHF en 6 mois malgré une vente spéculative de métaux pour 12 MCHF (donc en réalité d'environ 20 MCHF!)
- le rendement sur les fonds propres est de d'à peine 2.5% (contre les 9% promis) si on y laisse les 6 MCHF de gain sur métal et il est négatif si, comme il serait correct de le faire, si on les soustrait
- sur les actifs, le rendement le plus optimiste tombe à 1.5%.

Que voyez-vous de vert là-dedans?
Vous vous référez peut-être au cours de l'action qui a gagné 8 CHF, soit 47% depuis l'AG du 30.06.06 et la prise de participation du hedge fund Laxey à hauteur de plus de 20%. Relevons que cette plus-value dépasse en pourcentage celle dont le même Laxey a bénéficié chez Saurer. Les performances de SM justifient-elles à vos yeux une telle progression? Si oui, ayez SVP la bonté de nous expliquer en quoi…

Remarquez aussi que si SM annonce sur tous les médias lorsque entre une commande, elle ne dit rien de son portefeuille (en km et/ou en valeur ajoutée) ni de ses variations. Elle ne dit rien non plus des retours de commandes qui atteignent des sommets. Elle ignore superbement les ressources humaines et technologiques perdues qui permettaient précisément de réaliser les spécialités (et les seules, puisqu'il n'y en AUCUNE qui ne vienne de Boillat!!!) censées être le pilier et la finalité de la stratégie affichée. Elle ne chiffre pas non plus la productivité et les marges passées, présentes et futures qui s'évaporent ainsi. Ni les pertes de clients et de part de marché. Ni la disparition complète et pour longtemps (bien trop longtemps pour que le groupe puisse avoir un avenir) de toute capacité d'innovation pourtant vitale pour qui veut vivre et se développer dans les spécialités!

Parmi les aberrations dues à l'incompétence et à l'arbitraire du CEO, signalons (puisque SM se garde bien de le faire) la désignation à la direction industrielle du groupe du responsable qui a conduit BJL à la faillite et qui s'est toujours montré incapable de concurrencer Boillat en qualité, en innovation, en productivité, en résultats et en réputation sur le marché!

Le seul signal vert est donc le cours de l'action. Mais on ne peut le voir en l'occurrence que comme un thermomètre qui grimpe parce qu'on le manipule, mais qui ne reflète en rien la santé réelle du patient. La présence dominante de Laxey y est pour beaucoup, il faudrait être aveugle ou naïf pour le nier. La capitalisation boursière de SM est au cours du jour d'environ 160 MCHF. Les fonds propres au bilan de 126 MCHF. En y ajoutant la réserve latente sur stocks, on arrive à environ 185 MCHF. La seule manière de les réaliser, serait de vendre Dornach en tant que bien immobilier (en tenant compte de frais de dépollution), et Boillat en tant qu'activité industrielle capable, comme elle l'était avant l'aberrante prédation et le pillage absurde auxquels SM l'a livrée.

Compte tenu de tout ce qu'on vient d'exposer et notamment

- des performances réelles du groupe
- des responsables chargés de le conduire
- de l' énorme et profonde dégradation de son potentiel
- du poids du spéculateur Laxey, de son nomadisme et de sa vision à court terme par vocation

peut-on raisonnablement envisager un autre scénario dans les mois qui viennent qu'une vente du groupe (éventuellement après l'acquisition d'une quatrième entité pour que serve l'augmentation de capital autorisée à fin juin) et/ou sa désagrégation (par un financier, par un concurrent asiatique ou en exécution de faillite)?

J'admets qu'il reste une part de spéculation (fiévreuse?) dans ce qui vient d'être dit. Mais si vous n'y trouviez rien de factuel ni de concret, j'en viendrais à douter de vos intentions. D'ailleurs, pour conclure, une question à mon tour: Quelles sont-elles vraiment? Simplement relancer le débat? Et quel débat?

octobre 03, 2006 1:36 AM  
Anonymous SanA said...

@Neutre

J'ai maladroitement tronqué une phrase. La voici complète:

"...La seule manière de les réaliser, serait de vendre Dornach en tant que bien immobilier (en tenant compte de frais de dépollution), et Boillat en tant qu'activité industrielle capable, comme elle l'était avant l'aberrante prédation et le pillage absurde auxquels SM l'a livrée, d'être performante sur le marché des spécialités, de s'y développer en innovant continuellement et de générer durablement profit et capacité d'autofinancement."

octobre 03, 2006 2:44 AM  
Anonymous Licencié 1er du nom said...

Avec tout cela, l'intérieur ne nous dit plus grand chose sur le démantelement de nos machines (ex: schumag 6) Doit-on y croire encore ou provoquer comme nous le dit le fin limier qu'est sAna.
Pour moi c'est quand vous voulez, même sous la pluie...car c'est je ne sais pas où Oeil de Moscou a dégoté son soleil :-))

octobre 03, 2006 8:44 AM  
Blogger jb.zonez.ch said...

A lire dans le JDJ du 3 octobre, un article évoquant le licenciement de Maria Wuillemin. On peut aussi le lire ici, of course.

Un autre revient sur le cours de l'action SM.

Et si un article (ou un document) m'a échappé, vous pouvez me l'envoyer sans autre, je le mettrai en ligne sur jb.zonez.ch.

Je cherche à ce propos(sous format Word ou PDF) la CCT qui s'applique à la Boillat. Le premier qui met la main dessus et qui me l'envoie (jurabernois@yahoo.fr) recevra l'historique de la Boillat condensé en 140 pages ;-)

octobre 03, 2006 9:12 AM  
Anonymous Anonyme said...

A mon humble avis et sans prétention aucune, je pense que La Boillat pouvait être sauvée tout au début du conflit, en procédant à une OPA hostile, ceci pour autant, bien entendu, que les appuis financiers, soit de la Confédération, du canton ou de tout autre organisme financier aient été mis à disposition d'un groupe de repreneurs.
Malheureusement, tel n'a pas été le cas, ce qui permet à Hellweg et à son équipe de continuer de démanteler La Boillat.

Une OPA est certes toujours envisageable, mais la chose est pratiquement impossible à réaliser uniquement par des particuliers de la région. Pour y parvenir, l'opération devrait être initiée par un groupe sidérurgique, suisse ou étranger, désireux de réhabiliter La Boillat et de récupérer pendant qu'il en est encore temps son savoir-faire dans les produits à haute valeur ajoutée.

Pour ce faire, il est indispensable qu'un Comité ou un groupe de travail soit mis sur pied et que celui-ci constitue un solide dossier pour prouver à tout repreneur potentiel que le jeu en vaut la chandelle.
Sans interlocuteurs valables de La (nouvelle) Boillat et sans prise de contact avec des repreneurs (groupes industriels ou sociétés financières sérieuses, les choses ne pourront que se dégrader pour La Boillat.

L'idée de "Justice sociale" et de "Sana" de convoquer toutes les forces vives de La Boillat et de la région pour constituer un comité d'action est donc une urgente nécessité.

Externe006

octobre 03, 2006 10:06 AM  
Anonymous Anonyme said...

A Maria et Nico,
Aux cadres qui ont perdu leur boulot pour tenter de sauver celui des autres,
A tous ceux qui ont été licenciés parce qu'ils ont osé dire NON.

Ce n'est pas facile d'être courageux, vous l'avez été.

BRAVO ET MERCI.

octobre 03, 2006 11:00 AM  
Blogger un voisin said...

En consultant le registre du commerce, je constate que la FOSC du 25 septembre 2006 annonce que Fridou n’est plus directeur de GEM Global Estate Manager.

Nouvelle déconfiture pour Fridou ou stratégie pour éviter des délits d’initiés ?

octobre 03, 2006 12:28 PM  
Anonymous oeil de moscou said...

@ tous,

Je pense que vous aurez remarqué qu'un petit rigolo s'est approprié mon pseudo non protégé.

Mais il ne me semble pas opportun d'en faire un drame. Le style du message de 19h18 étant tellement opposé à mon style...

Reste que comme le souligne un certain licencié, je ne vois pas non plus ou peut bien se cacher un éventuel soleil pour la Boillat en tant que telle. C’est la désolation qui domine dans les ateliers. L’acceptation fataliste de la soumission Bolsévisme.
C’est l’incompétence, l’ignorance, la vanité et le mensonge qui règnent aux étages supérieurs. Ils ont tous le ‘glatz’ c’te bande, à force de râper le plafond pour cause de pied devenu trop légers !!

Pour ma part, la Boillat comme nous la voyons aujourd'hui est morte. Il reste un dernier chouïa de savoir-faire là-dedans. Rien de plus.
Ce n'est que la reconstitution complète de ce savoir-faire en extra-muros avec l’aide des gens le détenant le tout piloté par une Direction compétente, motivée et ne renâclant pas à la tâche et au porte-monnaie que le salut des Mûrs et des Installations, chargé de 150 ans de labeur, de la défunte Swissmetal Boillat pourra être trouvé.

Quel challenge

octobre 03, 2006 5:37 PM  
Anonymous Petit Ours said...

Après le traumatisme du Torchinou (la majuscule est sûrement de trop), je dois bien avouer que je ne me suis guère jeté sur le torchinou nouvelle version (Swismetal news pour ceux qui y croient). Or je viens juste d’y jeter un œil (voir par exemple le lien de Karl sur son édito). En regardant la mine réjouie de nos deux zéros (comme l’aurait dit un ancien conseiller fédéral bien connu pour son sapin et son tunnel), il me semblait bien que quelque chose clochait sur cette photo. Et bien ce qui cloche le voilà : nos deux sauveurs de la Boillat se sont fait prendre en photo… devant l’usine de Dornach !!!

Je ne crois pas qu’il y ait besoin de symbole plus fort que celui-ci. Même le sapin (en plante verte) y est, quant au tunnel, pas besoin de le dessiner, Swissmetal est en plein dedans. Franchement, après tout ça, est-ce que vous croyez encore au hasard ?

octobre 03, 2006 11:25 PM  
Blogger Oeil de Lynx said...

Voici une publication dans la Feuille Officielle Suisse du Commerce du 4.10.06 :

28.09.2006 (3775)
SWISSMETAL - UMS Schweizerische Metallwerke AG, in Dornach, CH-035.3.000.973-7, Fabrikation von Metall- und Kunststoffprodukten usw., Aktiengesellschaft (SHAB Nr. 133 vom 12. 07. 2006, S. 15, Publ. 3460520).
Eingetragene Personen neu oder mutierend: Bols, Henri, französischer Staatsangehöriger, in Rantzwiller (FR), mit Kollektivprokura zu zweien; Creutz, Kurt, deutscher Staatsangehöriger, in Stolberg (DE), mit Kollektivprokura zu zweien; Gröning, Manfred, deutscher Staatsangehöriger, in Dortmund (DE), mit Kollektivprokura zu zweien; Heuschkel, Martin, französischer Staatsangehöriger, in Hegenheim (FR), mit Kollektivprokura zu zweien; Kloubert, Juliane Wanda Vanessa, deutsche Staatsangehörige, in Basel, mit Kollektivprokura zu zweien; Knappe, Harry, deutscher Staatsangehöriger, in Schalksmühle (DE), mit Kollektivprokura zu zweien; Michel, Philippe, französischer Staatsangehöriger, in Niffer (FR), mit Kollektivprokura zu zweien; Riegert, Werner, von Grellingen, in Pfeffingen, mit Kollektivprokura zu zweien; Rossini Fünfschilling, Laura, italienische Staatsangehörige, in Biel-Benken, mit Kollektivprokura zu zweien; Tanzer, Roderick, britischer Staatsangehöriger, in Zürich, mit Kollektivprokura zu zweien; Tardent, Jean-Pierre, von Ormont-Dessous, in Les Genevez JU, mit Kollektivprokura zu zweien.

octobre 04, 2006 8:55 AM  
Anonymous oeil de moscou said...

@ petit ours,

Comme l'ajouterait ton poll-iticien préféré :

Ceci est une symbole...

octobre 04, 2006 9:39 AM  
Anonymous votre tour viendra said...

@ beni-ouo-oui

Swissmetal réengage, mon oeil!!
Ils remplacent tout simplement les personnes qu’ils licencient depuis la reprise du travail.
Vous voulez des noms les voici:
PY S., Raptor, Vanfred, Petzi, les frères Jo. & Ra. B., Le Lulu (membre de la commission) et Maria W.
La liste n’est certainement pas complète.
A quand votre lettre de licenciement ?

octobre 04, 2006 9:55 AM  
Anonymous Anonyme said...

Oui au comité élargi selon l'idée de "Justice sociale" et sanA.

Nous reprochera-t-on d'avoir des externes dans ce comité ? Eh bien, ce sera comme à la Boillat. Les rôles ont été inversés : des externes (frontaliers, intérimaires...) ont remplacé les internes, les internes sont devenus externes.

l'état d'esprit de la Boillat est désormais bien plus représenté à l'extérieur (commission démantelée, personnes-clefs mises à la porte...). Alors, oui au comité, agissons !

Externe-Z

octobre 04, 2006 12:14 PM  
Anonymous marc said...

Parmi les lecteurs et lectrices du blog, y aurait-il quelques personnes pour développer une petite thèse afin de nous expliquer la stratégie (je veux parler des manipulations financières auxquelles nous assistons) qui permets de manipuler l'action en dehors des réalités de la production ou de toute autre perspective industrielle. De plus, à quoi peut-on s'attendre maintenant que SM semble avoir recouvert une ligne de crédit (c'est ce que je déduis des chiffres présentés)? SM serait-elle devenue une lessiveuse ?

Merci

octobre 04, 2006 12:57 PM  
Anonymous Anonyme said...

Loewy je t'aime
Loewy comme tu est belle
Loewy tu est vraiment mignonne
Loewy que ce passe t'il?
Loewy est morte
Loewy et son chef de dornach heureusement qu'iln et venus nous montrer comment la mettre en fonction.
Resultat? maximum 15 billettes par jours.
Si il ce dépeche pas un peux ils vont décider de tout arreter cela ne m'éttonnerait pas.

octobre 04, 2006 3:27 PM  
Blogger Karl said...

@Oeil de lynx

Je trouve ces modifications portées au RC plutôt surprenantes: il ne em semble pas que beaucoup d'entreprises de cette taille chargent le RC d'autant de noms... Bon, il s'agit de "Kollektivprokura" et pas de "Kollektivunterschrift"... Mais la distinction exacte entre les 2 m'échappe, même si la première donne certainement moins de possibilités que la seconde.

Quelqu'un saurait-il nous éclairer?


Merci à tous pour vos commentaires!

octobre 04, 2006 5:07 PM  
Anonymous Anonyme said...

@votre tour blablabla!
Le lulu comme tu dis (membre de la commission n'est pas viré)

octobre 04, 2006 7:29 PM  
Blogger un voisin said...

@ Karl
Le droit de signature sociale (droit de représentation) appartient au Conseil d'administration et à la direction. Le Conseil d'administration peut nommer des fondés de procuration qui signeront par procuration (sauf pour certaines aliénations d'immeubles, etc.). Le 3ème niveau est celui des mandataires commerciaux qui signent dans leur sphère d'activité, mais ne peuvent pas signer des effets de change par exemple. Plus d'informations aux art. 458 CO et ss.
Ce qui est surprenant c'est de constater que la grande majorité des personnes autorisées à représenter Swissmetal sont de nationalité allemande. Il ne reste que peu de Suisse (un peu au CA pour respecter la législation suisse). Ceci tend à prouver le transfert de Swissmetal vers l'Allemagne et plus particulièrement son site de Lüdenscheid.

octobre 04, 2006 10:35 PM  
Blogger Karl said...

@Un Voisin

Merci beaucoup pour ces très utiles clarifications!

Une chose me surprend, en plus de la question des nationalités des individus:

Il me semble qu'autant de personne ayant un droit de signature (même par procuration) dans une entreprise de la taille de Swissmetal est excessif. Bien des ajoutées semble, a priori, n'avoir aucune nécessité de disposer d'un tel droit (Par exemple, Laura Rossini, la DRH). D'ailleurs, jusque là, il ne l'avaient pas, alors pourquoi un tel changement? Si le déplacement des activités de Swissmetal vers l'Allemagne expliquait tout, pourquoi inscrire Jean-Pierre Tardent, Henri Bols ou Martin Heuschkel? Toute la direction du groupe figure en bloque dans le RC maintenant...

Je pose ici une pure conjecture:

Ne s'agit-il pas de mouiller toute la direction du groupe pour, en quelque sorte, la fidéliser?

octobre 04, 2006 10:58 PM  
Anonymous Anonyme said...

@octobre 04, 2006 7:29 PM
Ce n'est qu'une question de temps, et il l'aura cherché, de toute façon il nous à toujours dit qu'il le provoquerai? domage il nous était plus utile à l'intérieur!

octobre 04, 2006 10:59 PM  
Anonymous Anonyme said...

Mr. Kai Jungermann, chef des RH chez BJL nous apprend dans le Swissmetal News, qu'une entreprise qui est capable de former des apprentis, montre à tout le monde qu'il a un avenir prospère.
La conclusion suivante s'impose, avec zéro apprenti à Reconvilier l'avenir ne va pas être prospère.
Sept apprentis à Lüdenscheiss et zéro en Suisse.

octobre 04, 2006 11:50 PM  
Anonymous oignon rouge said...

@ un voisin

MERCI ! Sur le plan de la nationalité doit-on creuser encore ou seule la composition du CA est suffisante sur le plan légal ?

@ Karl

D'accord pour le nombre étonnant d'ayants droit à la signature....très bizarre. Répartition, fragmentation des responsabilités ? Ce n'est pas dans l'ordre de la stratégie, n'est-ce pas ?

Fidéliser ou rendre solidairement responsables ( moralement) en cas de débâcle ? L'un étant lié à l'autre au bout du compte....

De plus en plus glauque.

octobre 04, 2006 11:53 PM  
Anonymous Anonyme said...

Le pizzaiolo qui faisait de la figuration au stand Boillat du SIAMS est le new sales manager. On s'attend à une explosion des ventes.

octobre 04, 2006 11:57 PM  
Anonymous votre tour viendra said...

@ anonyme de 19:29

Tu es mal renseigné mes infos sont fiables.
Le Lulu est bien viré mais SM cherche à camoufler l’affaire.

octobre 05, 2006 12:06 AM  
Blogger Karl said...

@Oignon rouge

"Fidéliser" était bien sûr ironique. "Contraindre" serait plus exact.

Mais est-ce possible?

octobre 05, 2006 12:26 AM  
Anonymous oignon rouge said...

@ Karl

La réponse est peut-être sur Sirius...:-)

octobre 05, 2006 1:08 AM  
Anonymous SanA said...

@Oignon rouge

Le code des obligations impose qu'une majorité des administrateurs soient de nationalité suisse ET domiciliés en suisse. Il ne dit rien de tel à propos des détenteurs du droit de signature (directeurs, fondés de pouvoir, mandataires).

On peut constater que radiations et mutations dans les signatures (et même parmi les directeurs) sont fréquentes dans l'entourage d'Hellweg (toutes sociétés confondues). A mon sens, c'est plus le reflet d'un présent probablement éphémère qu'une perspective d'avenir. D'un autre point de vue, c'est plutôt un sucre qu'une délégation de pouvoir. Il ne faut pas y accorder trop d'importance.

octobre 05, 2006 1:16 AM  
Anonymous oignon rouge said...

@ sanA

Merci beaucoup pour vos explications, qui sont très claires.
Je me suis posé ces questions suite à celles de un voisin et à celles de Karl.

Si vous estimez que ces signatures représentent des susucres, vous êtes bien meilleur juge que moi ! Toutefois MH ne pose jamais d'actes au hasard, et donc je me demande pouquoi il a soudainement besoin de tant de satellites....mais c'est probablement une interrogation vaine.
bonne journée !

octobre 05, 2006 9:18 AM  
Blogger ancien1 said...

Donc ils n'arrivent pas à remettre la Loewy dans une vraie phase de production.Donc ils pressent toujours en 180 sur la Klus.Qu'en pense notre chef de gare lui qui pour se faire mousser lorsqu'il manquait de diamètre 210 allait pleurer vers son chef André lui disant que ce n'était pas productif,mettant en cause fonderie plannification etc...etc.Ce monsieur promu au rang de conseiller technique devrait être capable de faire repartir cette installation ou de tout mettre en oeuvre pour cela.Surtout que par le passé on lui a donné des cours particuliers concernant ces machines.Qu'il vienne pas nous dire que tout s'est envolé.Jamais cette machine et même lors de grosses modifications n'est restée arrêtée si lomgtemps.Comment nos 2 nouveaux vont pouvoir augmenter les livraisons?Et surtout livrer du B05 à haute valeur ajoutée...Si ras le bols accepte cela tout en faisant croire à ses chefs que tout va bien,alors j'ai des doutes sur ses capacités serait-il lui aussi comme le chef de gare un prestidigitateur? Les diplômes ne font pas tout.

octobre 05, 2006 11:27 AM  
Anonymous Anonyme said...

précision concernant le nouveau sales manager, en plus de pizzaiolo on peut ajouter à son cv le métier de sécuritas. Métier qu'il a exercé sur le stand au SIAMS ainsi que pendant la grève dans l'usine
Comme on peut le constater un cv parfait pour devenir sales manager chez SM
En plus sans aucune connaissance de la branche. Si ce n'est par les brochures qu'il a eu l'occasion de distribuer (voire même de lire) pendant les longues de piquet au SIAMS.
Vraiment l'homme de la situation...
A suivre

octobre 05, 2006 12:15 PM  
Anonymous Anonyme said...

ral le bols ca fait bien 3 semaine quand le voit plus autour de cette loewy, ou est'il en vacance? Ces vraiment tous des incapables dans cette usine et ces gens la gagne 3 fois notre salaire je suis dégouté. Ras le bols et le chef de gare et toute la compagnie ferait mieux de cultiver des patates. Mais pendant ce temps nous en est entrain de ce faire...

octobre 05, 2006 5:01 PM  
Anonymous Anonyme said...

ras le bols ou est il en vacance?
loewy toujours pas en production et ca fait au moins 2 semaines quand le voit pas autour de cette presse. Que pourrait bien ce cacher derrière tout ca? De toute facon ne compter surtout pas sur le chef de gare pour remettre cette presse en fonction en ma dit qu'il était vraiment incapable mais il est la pour quoi, expliquer moi je n'arrive pas comprendre. Est ces gens la gagne 3 fois notre salaire j'en suis vraiment dégouter.

octobre 05, 2006 5:09 PM  
Anonymous Anonyme said...

action swissmetal actuellement à
24.90.-

octobre 05, 2006 6:03 PM  
Blogger un voisin said...

@ Sana, Karl et Oignon rouge
Je pense que l'explication des susucres pour cadres en manque de reconnaissance est probablement la bonne. Je pense aussi qu'en publiant ces nouveaux fondés de procurations, Martinou continue ainsi le feuilleton tout va bien. Face aux investisseurs il montre que l'entreprise se porte bien, qu'elle a du personnel d'encadrement de confiance (on accorde le droit de signture aux personnes en qui l'on a confiance). Un signe positif pour doper l'action... pendant que Swissmetal coule ...

@ Petzi et Fred...ox
Merci pour votre accueil à la 3. A tout le collectif, félicitation pour les transformations et pour votre persévérance ! Votre travail est formidable. Bonne chance pour l'expo et pour les Dicodeurs !

octobre 05, 2006 6:37 PM  
Anonymous Anonyme said...

Suchord express à passé à l'usine.
J'en ai encore le bout du pied qui me démange. M'endormir non en comptant les moutons mais les pieds au cul, dommage que le rêve ne soit pas réalité.

octobre 05, 2006 10:25 PM  

Links to this post:

Créer un lien

<< Home