lundi, septembre 04, 2006

Solitude windowesque

La Boillat et alentours

Les carnets de commande de la Boillat son plutôt bien remplis en ce moment, même si quelques marchés juteux semblent avoir définitivement échappé à Swissmetal, faute de personnel à même de poursuivre le développement et de mettre en place la production de certains alliages. Avec ce qu'il reste comme personnel, il y a du travail par dessus la tête. Même la Loewy, qu'on croyait silencieuse à jamais, se prépare à reprendre du service, suite à de gros efforts fournis en ce sens (efforts auxquels le chef de gare n'a pas pris part, à l'exception de tentatives de récolte de lauriers: il aime trop cette herbe aromatique, que voulez-vous). Swissmetal, pour absorber la surcharge de travail, réembauche à tour de bras. Les emplois repourvus se comptent par dizaines, et sont pris, pour beaucoup, par des intérimaires. Certains licenciés, toutefois, reviennent, sous les demandes pressantes d'anciens collègues non licenciés, où pour répondre à des besoins particuliers. Bien sûr, on ne voit nulle part de communiqué de presse écrit par Martinou, qui mentionnerait quelque chose comme: "Pour faire face à une croissance fantastique de la demande, et des bénéfices que vous, chers actionnaires, aller en retirer, je dois même engager du personnel!" Non, la discrétion est de rigueur, allez savoir pourquoi.

Philippe Oudot, dans son tour d'horizon du 30 août (merci à JB pour cette précieuse archive!), explique que "la grève n'est plus qu'un lointain souvenir". Eh oui, elle paraît loin, la grève. Dans cet article, comme selon d'autres sources, il semble que bien des Boillat sont tiraillés entre 2 sentiments. En premier, il y a le plaisir de revoir cette usine fonctionner, alors qu'on a souvent pu se demander si, un jour, la Boillat sortirait à nouveau du silence. Il y a aussi le fait d'avoir encore un emploi, et un salaire, même si sur la durée, l'incertitude plane. En second, il y a la tristesse de constater que Martinou est toujours là, et que le bon fonctionnement de la Boillat contribue à sa sauvegarde. L'ambiance n'est donc pas au beau fixe, même si l'on fait contre mauvaise fortune bon coeur.

Phlippe Oudot nous renseigne tout particulièrement sur les clients, dont le taux de satifaction va de "nul" à "supportable" (comme pour Premec). Cependant, on sait que plusieurs clients ont reçu une lettre de la part de Swissmetal, où il leur était simplement proposé d'annuler leur commande sans frais. Les commandes en question devaient être suffisamment ancienne pour que le cuivre nécessaire à leur production, et réservé au moment de la commande, soit extrêmement rentable sur le marché des matières premières.

Sur le front des actionnaires, il faut noter que Swisscanto, selon le Juju du 31 août, a entièrement liquidé ses actions de Swissmetal. Les pressions exercées sur Swisscanto y sont-elles pour quelque chose? On aurait peine à croire que non. Mais il convient aussi de reconnaître que, du point de vue d'un investisseur sérieux, Swissmetal ne prend pas le chemin du succès. Laxey fait aussi parler de lui. Principal actionnaire de Saurer, le hedge fund a convoqué une conférence de presse qui a déclenché quelques mouvements spéculatifs. Les spéculateurs ont néanmoins été déçu puisque Laxey n'a pas lancé d'OPA. Roger Bühler est plus malin que ça: au lieu de débourser de l'argent pour prendre le contrôle de Saurer, il va convoquer une assemblée générale extraordinaire et y proposer de remplacer la plupart des membres du conseil d'administration par des personnes à lui.

L'activité offensive de Laxey -tout à l'opposé de Swisscanto-, montre que ce fonds n'est pas chez Swissmetal pour faire de la figuration, ce qui n'est d'ailleurs pas une surprise. Au niveau de la bourse, les mouvements, ces derniers jours, font partir le cours à la hausse (plusieurs pourcents depuis l'annonce des résultats semestriels). Cependant, les résultats en question ne justifient pas cette augmentation du cours, étant donné la piètre performance de Swissmetal. Beaucoup de transactions (l'écrasante majorité en termes de volume) ont d'ailleurs lieu hors bourse, et Karl voit mal comment elles ne refléteraient pas une nouvelle concentration de l'actionnariat de Swissmetal. Que se passe-t-il donc en coulisses?

Une hypothèse est que, Martinou cherchant une porte de sortie honorable (c'est assez raté pour le moment), il cherche à vendre le groupe, ainsi qu'il l'avait certainement planifié dès le départ. Cependant, au vu de la situation, la vente ne doit pas s'avérer aisée.


Défaite?

Sur le blog, on lit souvent, entremêlé de remarques impolies (qui peuplent néanmoins, c'est leur grand mérite, ma pesante solitude informatisée et ma frustration d'asocial), que la lutte se solde par une défaite pour les Boillat. S'il fallait vraiment trancher maintenant, ce qui n'est pas très pertinent, Karl aurait presque envie de dire "victoire", bizarrement. Il ne le crierait pas, parce que s'il y a victoire, elle est on ne peut plus amère, lourde de 133 licenciements scandaleux (le mot est très faible), et pleine d'incertitudes. Mais, sans cette lutte, la Boillat serait en plein démantèlement, non seulement au niveau humain, comme c'est déjà le cas, mais aussi au niveau matériel. L'osprey serait probablement en route pour Lüdenscheid, tandis que le 10 tonnes irait finir ses jours quelque part dans les pays de l'est. Au lieu de ça, la grève à montré à tout Swissmetal, jusqu'au plus demeuré des membres de son conseil d'administration (certains ont néanmoins la coutume tenace d'y dooormir), que la Boillat était la pièce centrale du groupe. Et maintenant, Swissmetal met énormément de forces (et même d'argent, chose incroyable) pour faire fonctionner la Boillat.

Tout cela dans une ambiance de fin du monde qui laisse présager 2 possibilités: de gros changements au sein de Swissmetal, ou la mort du groupe (ce qui pourrait signer l'arrêt de mort de la Boillat). Les idée de Martinou et de Volklore restent identiques. Pour le premier, comme on l'a vu, vendre Swissmetal clé en main, et pour le second, transférer la production de la Boillat à Lüdenscheid. Mais ces projets prennent du retard, beaucoup de retard, et volent d'échec en échec. De plus, à la tête de Swissmetal, la suspicion doit commencer à régner, étant donné les doses de mensonges, maintenant éventés par la dure réalité, que les uns ont fait avaler aux autres.

Jusque là, la conjoncture, au travers de la hausse des cours du cuivre, est venue au secours de Swissmetal. Viendra-t-elle, un jour, au travers d'investisseurs, au secours de la Boillat? si la victoire doit être amère, il est en tout cas trop tôt pour annoncer la défaite.


Ca croustille

Un joyeux anonyme a récememnt soumis à Karl une nouvelle assez... je vous en laisse la surprise. Tout commence par une devinette: qui est le directeur de Busch-Jaeger? Ceux qui répondent "Volker Suchordt" se trompent. Et ils copieront 100 fois: "Je dois lire l'organigramme de Swissmetal, car c'est très stimulant". Non... Ce serait inhumain. Tout est que Volklore est devenu, le 19 février 2006, vice-président exécutif de Swissmetal. On aurait pu croire qu'il n'avais pas pour autant laissé son poste de directeur de Busch-Jaeger à un autre. Erreur! Alors, qui est le directeur de Busch-Jaeger? Depuis le 11 août 2006, une vieille connaissance occupe ce fauteuil, telle un petit parasite. Il s'agit de... Patrick Huber-Flotho. Oui, cet obscur personnage qui a laissé une belle ardoise au fisc schwytzois. Oui, celui-là même qui faisait des manipulations douteuses dans l'immobilier (souvenons-nous de l'achat d'un immeuble administratif à Olten pour Swissmetal, ou de sa tentative échouée d'imposer ses vues à propos du fonds de pension de la Boillat). Plus récemment, dans un droit de réponse publié dans le Journal du Jura et daté du 13 décembre 2005, il écrivait:
"Sous le titre «Swissmetal - Fermeture de la Cantine DSR», votre journal prétend (édition du 7 décembre 2005 ) qu'en tant que consultant de Swissmetal, j'avais l'intention de fermer la Cantine de Swissmetal à Reconvilier. Cette présentation est fausse. Mon mandat était d'étudier les possibilités de réduire les frais de cette Cantine en respectant les directives suivantes, soit de maintenir la Cantine et son niveau de service à des prix raisonnables et en gardant le personnel actuel. Ces directives sont toujours valables! Il est donc également faux de dire qu'une fermeture de la Cantine serait actuellement à l'étude, comme votre article voulait le faire dire à M. Sam Furrer. Je suis persuadé que des économies substantielles peuvent être réalisées au profit de Swissmetal et de ses employés."
L'avenir a montré que la prose de P. Huber-Flotho avait de fortes ressemblances, sur la forme comme sur le fond, avec celle du maîîître. Quand il dit "nooon" sur le ton d'un agneau qu'on égorge, il faut entendre "ouiii" sur un air de marche militaire. Bref, comme son grand ami Martinou, qu'il suit à la trace, de faillite en faillite, Patrick Huber-Flotho a une forte propension au mensonge. Chose hautement amusante, personne, du côté de Swissmetal, ne s'est vanté de sa nomination. A croire que la fierté de tuyauter ses petits copains à n'importe quel prix ne ferait pas plaisir à tout le monde. Comment Rolf Bloch disait-il? "Coterie".

Le joyeux anonyme qui a renseigné Karl a même construit un document complet, retraçant les péripéties de P. Huber-Flotho. Cette petite merveille est téléchargeable ici. Merci à lui!


Tiens, à propos, comment va monsieur Ragusa?

Rolf Bloch ira raconter, le 21 septembre (mais les inscriptions sont malheureusement closes: mes excuses pour cet oubli!) son expérience médiationnesque à l'Université de Neuchâtel. Karl tentera de fournir un compte-rendu des interventions. Juste avant Rolf Bloch, qui parlera de Swissmetal, Fabienne Blanc-Kuhn exposera le cas des négociations de CCT. De toute façon, Karl les voit mal aller raconter l'échec dont ils sont les auteurs à la Boillat. Donc, il y aura du positif (mais pas trop quand même, car il faut rester réaliste). "Oui, les choses ce sont mal passées, mais moins mal que si la médiation n'avait pas eu lieu", dira peut-être Rolf bloch, avec son sens aigü de la diplomatie. Il faut donner une bonne image du dialogue social. Et il faut sauver l'honneur. Tout de même.

82 Comments:

Blogger jb.zonez.ch said...

Mon cher Karl, ça c'est ce qu'on appelle de l'Edito ! c'est une pure merveille et nul doute que ça va relancer le débat et l'intérêt autour de la Boillat.

La page consacrée à Patrick Huber-Flotho a également été mise à jour, en intégrant le document détaillé sur le Monsieur à la Cravatte.

septembre 04, 2006 8:36 AM  
Anonymous du club said...

@ Karl,

Je me risque à une précision qui pourrait aussi prendre la forme d'une question :

Lorsque tu nous renseignes sur le carnet de commande qui prends des allures himalayesque, je ne peux m'empêcher de penser à la réelle valeur de toutes ces commandes. En effet, de part ma propre expérience et vécu de la chose, ce carnet ne peut que contenir des articles standard Dornaque. Donc par définition une production qui coûte plus chère à produire que ce que cela rapporte.
La Boillat n'a plus la possibilité de produire les spécialités qui, elles seules, rapportait quelque chose de significatif.
Pennalty et Petitdéménageur n'ont pas les capacités pour garantir du C97, C98, C99, B05, profil, etc... de qualité 'vendable'. Les lopins ne sont plus qu'un lointain souvenir ( mais qui rapportait pas loin du 45% de la VAB mensuelle ).

Donc, le pessimisme doit rester de 'Rigueur' !

La Boillat était rentable. Le site Reconvilier de DeutschMetal, cela m'étonnerait fort. Ou alors, tout les détenteurs du savoir-faire, par définition poussé à la porte par cet âne de Ras Le, n'étaient que des bêtas. Ce que je doute fort...

septembre 04, 2006 9:10 AM  
Blogger Karl said...

@Du club

Je ne dis pas que les commandes qui sortent ne vont pas revenir à l'expéditeur. Les alliages, même certaines spécialités, sont produits, mais j'avoue avoir des doutes sur leur qualité...

Merci pour ces remarques, en tout cas! Il est vrai que j'ai manqué d'aborder cet aspect...

septembre 04, 2006 9:22 AM  
Anonymous oignon rouge said...

Quelle bonne surprise de trouver le nouvel édito ! Merci Karl, il est absolument passionnant, et comme d'habitude plein de trouvailles imagées, vives et drôles,
qui rendent allègre la lecture de sujets difficiles, voire douloureux.

Merci aussi à la personne qui a fait ces importantes recherches concernant le monsieur à la cravate.....beau trravail !

Et @ jb.zonez, merci, infiniment, pour votre site
tellement précieux ! si vous saviez combien souvent on s'y réfère....

septembre 04, 2006 9:56 AM  
Blogger jb.zonez.ch said...

@Oignon rouge :

Merci ! la tenue du site jb.zonez.ch est possible grâce aux contributions de vous toutes et tous. Autrement dit : vive vous !

septembre 04, 2006 10:16 AM  
Anonymous Anonyme said...

Désolée ... je n'ai pas le temps de lire le blog .............
je reprends le travail à 13h30
mais je suis bien informée ...

tout remettre en ordre, pour ses affaires (et les affaires de la petite famille) ben oui m'oubliez pas que l'individu doit rester au centre ...

nos premieres jours de vacancances
ont été perturbés par les communiqués de SWissmetal) ......
oui ........... on est de LA BOILLAT ... ou on n'y est pas ...

je lisais le livre de "Victor Emmanuel Schimdt" La part de l'autre" .....
excellent livre !
Parfois on se demande à quoi tient le cours de nos vies .............
J'ai retenu une phrase " chaque etre humain depend des circonstances de sa vie ...
on a pas le choix pour les circonstances mais le choix on a.
(ne pas faire attention aux points de suspension) ... merci
ne pas baisser les bras
IL FAUT CROIRE EN SOI
On vaut les mecs tout feu tout flamme qui si disent avoir étudié tout cela ...... )
Essayons de ne pas nous diviser
Essayons de rester HUMAIN

septembre 04, 2006 11:43 AM  
Anonymous raptor said...

@ Karl

Je me suis trompé ,je vous ai laissé un post
sur l'ancien édito

septembre 04, 2006 12:47 PM  
Anonymous raptor said...

@ oignon rouge

Cet après midi je serais a la foire à Reconvilier,on va peut etre se croiser

septembre 04, 2006 12:49 PM  
Anonymous marc said...

Magnifique travail qui démontre ce que l'on subodorait depuis longtemps: "Quelle coterie Swissmetal!".
Un point cependant m'a surpris, l'équation: Fin de SM = Fin de La Boillat.
C'est quoi c't'histoire?

septembre 04, 2006 12:57 PM  
Blogger Karl said...

@Marc

A propos de l'équation que vous soulignez, j'ai parlé au conditionnel. La fin de la Boillat, consécutive à celle de SM, est possible. Même si, personnellement, je suis convaincu que des repreneurs se présenteraient pour acheter la Boillat, l'autre hypothèse, où aucun repreneur n'apparaît, doit être envisagée.

Cependant, la mort certaine de la Boillat, à moyen terme (5-10ans), serait garantie si elle reste au sein de Swissmetal avec le même management.


Merci à tous pour vos commentaires!

septembre 04, 2006 3:37 PM  
Blogger un voisin said...

Il est intéressant de constater que Busch-Jaeger conserve sa raison sociale, sans adjonction de Swissmetal ... l'inscription au RC de la radiation de Volklore et de l'inscription de l'homme à la cravatte aurait été l'occasion de faire une adaptation du nom ...

Martinou annonce régulièrement sa volonté d'intégrer tous les sites de production, malgré les résistance. Le nom de la société a une importance pour l'identification dans un groupe unique.

Est-ce un signe de la volonté de conserver une identité proche à BJ (à la différence des autres sites du groupe), pour pouvoir par la suite facilement déconsolider cette société (style Swissmetal est mis en faillite et BJ reprend son indépendance avec les clients et les "recettes" de La Boillat).

Qu'en pensez-vous ?

septembre 04, 2006 5:39 PM  
Anonymous oignon rouge said...

@ raptor

merci, vous m'avez écrit un très beau message hier, et je tiens à vous répondre et à échanger, mais plus tard ce soir si vous voulez bien...

Pour la foire de Chaindon, non je n'y étais pas, et je n'y suis jamais venue- à penser pour l'année prochaine !

et puis, peut-on se tutoyer ? ce serait plus simple, si vous êtes d'accord.
mes amitiés

septembre 04, 2006 8:30 PM  
Anonymous un observateur said...

@ un voisin,

A mon avis, vous avez tout juste.

Pour votre gouverne, le matériel en transit sur la route Boillat- BJL passe par un dédouanement à la frontière. Chose qui ne se pratique pas avec la succursale Boillat en Allemagne , la SMDH !
Donc, je ne vois pas où est la preuve que BJL est réellement chez SM...

Et de vous rappeler que ce bobet de Ras Le a reconnu que les frais de transport inter site grevait complètement la plus-value qu'on pouvait retirer du produit quand il était encore 100% Boillat.

Mais quand on leur racontait cela en octobre-novembre 2005, on était tous des couillons.
Encore une preuve à mettre à l'actif des compétences Siriusienne de la Bande de Môôôsieur le Directeur industriel.

Mais quel crédit peut il encore avoir à la Boillat ce navet ?

Incroyable

septembre 04, 2006 11:00 PM  
Blogger Karl said...

@Un Voisin

Je pense que vous voyez juste. Mais cette volonté de non intégration vient-elle (comme auparavant) de Volklore, ou de Martinou? Ou des 2?

Merci à tous pour vos commentaires!

septembre 05, 2006 12:57 AM  
Blogger jb.zonez.ch said...

Technique du net : il arrive parfois que le browser (IE, firefox, etc...) charge une ancienne page en cache lorsqu'on se rend sur http://laboillat.blogspot.com. Et du coup, grosse déception de ne pas trouver le tant attendu nouvel édito de Karl.

Pour pallier ce défaut, il suffit de faire CTRL-SHIFT-F5, ou CTR-SHIFT et clic sur le bouton recharger/actualiser.

Et hop.

septembre 05, 2006 1:01 AM  
Anonymous navigatrice said...

Merci JB pour l'astuce ! Ce que je me suis énervée avec cette histoire. J'avais carrément enlevé le raccourci du bureau

A bientôt

septembre 05, 2006 8:45 AM  
Anonymous Anonyme said...

Le fonds de placement "Laxey" domicilié en Grand-Bretagne a des vues sur "SAURER".

A titre d'information, quelques données financières et boursières sur cette entreprise.

Nombre d'actions émises : 14'548'000

au cours de ce jour soit Fr. 111.--

cela nous donne une capitalisation boursière de

Fr. 1'614'828'000.-- (un milliard six cent quatorze millions et des poussières

Facile à comprendre le pourquoi de l'intérêt de Laxey et de l'équipe de Martinou pour faire main basse sur cette entreprise.

Comparativement à Saurer, Swissmetal, c'est du pipi de chat.

septembre 05, 2006 9:16 AM  
Anonymous pont de goumois said...

Aujourd'hui au menu des béni-oui-oui de Reconvilier un viste chez BJL. Ils ont le toupet de dire qu'ils ne pouvaient pas dire NON. Mensonge car certain ont dit NON et ils ne sont licenciés pour autant.
Comme d'habitude cesAujourd'hui au menu des béni-oui-oui de Reconvilier une visite chez BJL. Ils ont le toupet de dire qu'ils ne pouvaient pas dire NON. Mensonge car certain ont dit NON et ils ne sont licenciés pour autant.
Comme d'habitude ces aplatventristes ne veulent pas avouer qu'ils jouent sur plusieurs tableaux.
La direction disait que les commissions n’étaient plus représentatives, alors que dire du SâleVa qui est chef et représente les ouvriers cet après-midi à Berne, c’est toujours la même chose deux poids deux mesures.
aplaventristes ne veulent pas avouer qu'ils jouent sur plusieurs tableaux.

septembre 05, 2006 9:38 AM  
Anonymous pont de goumois said...

Houps petite erreur des copié collé

septembre 05, 2006 9:41 AM  
Anonymous Anonyme said...

Merci Karl, pour la réponse donnée, rapport à la confidentialité des commentaires faits sur le blog. Merci aussi pour l'excellent édito: Foire de Chaindon oblige, mes excuses pour le retard apporté à mes remerciements!

septembre 05, 2006 10:15 AM  
Anonymous marc said...

Voici une petite définition de la coterie:
http://bibliolib.net/article.php3?id_article=387

A remarquer le passage:
De tous les temps les hommes de réelle valeur furent victimes des coteries et cela dans toutes les branches de l’activité humaine. En littérature comme en politique lorsque un artiste ou un homme sincère se signale à l’attention du public, immédiatement il est entouré des ambitieux et des incapables qui cabalent contre lui, et cherchent à l’écraser. On pardonne tout à un individu, sauf son intelligence ; car c’est une chose qui ne peut s’acheter et c’est sans doute la raison pour laquelle les hommes de valeur sont les victimes des coteries.

Voici donc ce qu'en pense Ragusa...

septembre 05, 2006 12:39 PM  
Anonymous Anonyme said...

Ne serait-il pas opportun de mettre sur pied un petit groupe de travail, composé d'anciens de La Boillat et d'externes à La Boillat et que ce groupe prenne ensuite contact avec la direction de Saurer pour un échange d'idées.

Saurer risque fort de connaître les boulversements et drames que ceux vécus par La Boillat.
L'échange d'idées pourrait être profitable pour Saurer et d'un autre côté, Saurer est un groupe puissant à qui il serait facile de ne faire qu'une bouchée de Swissmetal.

Tout autres commentaires, suggestions ou avis seront les bienvenus.

Longue vie à La Boillat !

septembre 05, 2006 1:25 PM  
Blogger Karl said...

J'ai supprimé le commentaire anonyme de 8:20am, à cause de ses propos racistes envers les Allemands.

D'autre part, à ceux qui pensent que Martinou a, ou aura, quelque chose à voir avec Saurer, je ne peux que dire que ça m'étonnerait. S'il existe des gens pour savoir que Martinou est un abruti, on en trouve certainement chez Laxey. De plus, Laxey a une politique offensive tout à fait logique pour ce type de hedge fund. Il se psseront donc très bien de Martinou pour la mener.

Merci à tous pour vos commentaires!

septembre 05, 2006 1:36 PM  
Blogger ancien1 said...

@pont de goumois
je ne vois pas pourquoi on dirais non à une invitation de l'adversaire. En effet si ces personnes sont de vrais professionels ils seront à même de juger sur plaçe du degrés technique de BJL et parla suite d'en tirer des conclusions.Même en plein combat il ne faut jamais sous estimer l'adversaire.Nous sommes en ce moment en pleine incertitude peuvent- ils oui ou non fabriquer la même qualité que boillat?¨ont-ils la même productivité comment le savoir sans poser des questions sur plaçe.Si l'on veut bien nous répondre. mais il faut tenter.Le gros défaut de boillat que j'ai pu constater pendant mon séjour dans cette usine c'est le nombrilisme y'en a point comme nous et l'on vivait avec cela je venais d'une petite entreprise ou nous savions en fin de journée si nous avions été performants ou pas et le patron était à même de nous le démontrer.A la fonderie boillat rien de tout cela à part pour les ouvriers de la production ou les mêtres produits étaient controlés.J'ai vu des gars dans les bureaux promener leur stylos d'autres a la maintenance promener leur tournevis certains du reste ne font plus parti de boillat.Bref c'était le bon temps .Tu parles aussi de Saleva mais ce gars la a toujours été un lèche -bottes il était tellement capable que pendant un temps il était magasinier.il fait parti de ces personnes comme hansbrun gfellander jepeto ect... toujours d'accord avec le maitre.

septembre 05, 2006 2:04 PM  
Blogger david brawand dit shreck said...

Bonjour a tous

Est-ce que qq'un peut me répondre il parraît que vendredi le pique-nique canadien n'a pas lieu est-ce exacte?

@ ancien1

C'est vrai que certaines personnes promenait leur stylo, leur tournevis, mais en ce temps là tout fonctionnait, pas comme il faut, mais cela fonctionnait. Mais les plus gros prommeneur de tournevis sont encore en place, Pleindair, Saleva, La fleur, et y en a d'autre.....
A te lire je constste que tu n'as fait qu'un court séjour chez Boillat, ce n'est en acun cas une critique, moi j'y était depuis quinze ans, et les pires années sont celles de l'air Hellweg. Prenont un exemple:
Une vache quand elle est choyé, bien nourri et au propre elle produit plus de lait non?
Hellweg nous a tous enlevé même le dialogue, alors ne nous étonnont pas du resultat hein d'accord?

Shreck te salue du bord de son marais

septembre 05, 2006 2:53 PM  
Blogger ancien1 said...

àdavid brawant
j'ai fais 18ans dans cette usine c'est pour cela que je me permet cette remarque et je te connais bien on s'est croisé tous les jours .et je dois dire que celui qui t'a mis sur la liste des licenciés a fait ce jour la une sacrée injustice.Mais reconnais que quand tout allait bien certains je dis bien certains se croyaient invulnérables même du coté des dirigeants.

septembre 05, 2006 3:42 PM  
Blogger david brawand dit shreck said...

@ancien1

Oui c'est vrai que certain ce croyait invulnérable, mais ce que je voulait dire, que ceux qui promennait leur tournevis comme tu dit, sont toujours là, si tu as fait 18 ans là, et que tu me connait, moi pas en tout cas il me semble, ce n'est pas de l'injustice, mais pur vengeance de mon "copain" wilmard, on sait jamais entendu les deux, mais il n'avait rien contre moi, j'ai tjs fait mon boulot, et la grève arriva et il se frotta les mains.....

Shreck te salue du bord de son marais

septembre 05, 2006 4:15 PM  
Blogger ancien1 said...

@david brawant
je sais que ce qu'à fait wilmar est une trahison j'aurais l'occasion de le croiser un jour et je pense que j'aurais beaucoup de choses à lui dire je ne vais pas souvent dans votre vallée mais il n'y a que les montagnes qui ne se rencontre pas.j'ai laissé baucoup de potes la bas puisque j'y ais vécu de 1967 à 2003.
je te remerçie du dialogue à bientôt .

l'ancien

septembre 05, 2006 4:54 PM  
Anonymous raptor said...

@ oignon rouge

je suis d'accord!

@ bientôt

septembre 05, 2006 5:34 PM  
Anonymous oignon rouge said...

@ raptor

merci raptor ! là je dois m'en aller, mais promis je t'écris tout bientôt, et cela fait plaisir que tu sois revenu sur le blog.
bonne soirée et amitiés

septembre 05, 2006 6:32 PM  
Anonymous oignon rouge said...

@ raptor

merci raptor ! là je dois m'en aller, mais promis je t'écris tout bientôt, et cela fait plaisir que tu sois revenu sur le blog.
bonne soirée et amitiés

septembre 05, 2006 6:33 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ ancien 1

Wilmard est a nouveau bien assis a la Boillat,sans états d'âme,semble-t-il.Vous voulez lui parler,lui faire la morale,lui faire panpan-cucul,vous croyer qu'il a une once de culpabilité,de remord ,qu'il s'est un tant soi peu remis en question,mais quel mal a -t-il fait:trahison??,mais enfin il n'y a que les idiots qui ne changent pas d'avis...abus de pouvoir,sadisme,mais enfin il s'agit de faire marcher des hommes ,il faut produire,"il faut être dur,intransigeant,la fin justifie les moyens...pourquoi aurait-il des comptes a vous rendre,qui êtes vous,vous..
Il y a des hommes qui doivent continuer a travailler sous ses ordres,certain qui le connaissent très bien vivent une humiliation quotidienne,être sous l'autorité de
quelque que l'on ne peut respecter est la situation la plus dégradante que l'on puisse vivre.
Je vous rappelle que nous passons la moitié de notre vie au travail.Personnellement je n'ai aucune satisfaction a travailler sous l'autorité de crapule s'il en est.C'est manger du pain pourri chaque jour.

septembre 05, 2006 6:40 PM  
Anonymous Anonyme said...

Bravo aux "femmes en colère" pour leur ténacité

JM

septembre 05, 2006 8:15 PM  
Anonymous raptor said...

@ oignon rouge

A bientôt

Bonne soirée

septembre 05, 2006 8:24 PM  
Anonymous A+ said...

Dans le QJ :
Douze «femmes en colère» ont dialogué avec Martin Hellweg.
Une délégation du mouvement des «femmes en colère» de la Boillat a rencontré le directeur général de Swissmetal hier à Berne. La discussion, qui a duré près de deux heures, s'est déroulée «dans un climat propice au dialogue».
Les douze femmes ont informé l'homme fort de Swissmetal de la situation sur le terrain. Elles lui ont suggéré de nommer rapidement un directeur de site pour l'usine de Reconvilier. Martin Hellweg leur a répondu qu'il s'y employait mais que la recherche de la personne compétente était particulièrement ardue.
Quant à l'invitation qui lui a été lancée de venir en personne à la Boillat «pour se rendre compte par lui-même des difficultés de la production», il l'a rejetée, jugeant que le moment n'était pas encore opportun. (do)

septembre 05, 2006 8:48 PM  
Anonymous raptor said...

@ A

Tout cela est de très bonne augure
Il n'a pas rejeté complètement l'invitation,il admet qu'un directeur de site est nécessaire,si on le prend pour argent comptant tout cela est excellent,et l'important est que malgrès tout le dialogue n'est pas rompu.

Un grand merci aux femmes en colère

bonne nuit a tous

septembre 05, 2006 9:06 PM  
Anonymous SanA said...

@Karl 1:36 PM

Je partage pleinement vos vues à propos d'Hellweg, de Laxey et de Saurer.

Le seul rapport entre Swissmetal et Saurer, c'est Laxey, ces racketteurs nomades de l'investissement. Ce qui est intéressant à observer, c'est ce qu'ils cherchent à faire chez Saurer: démanteler l'"immeuble" et le vendre par "appartements". C'est peut-être ce qu'ils comptent faire avec SM et dans ce cas c'est tout de même peut-être une chance pour Boillat.

Ce qui est certain, c'est qu'ils ne sont pas actionnaires de SM parce qu'ils croient en son avenir. Ils ne sont évidemment pas aussi stupides. Ils en attendent un rendement et, selon leurs principes intangibles, ceux d'un "hedge fund" de paradis fiscal, un rendement à court terme! Ils ne peuvent l'obtenir que par un "coup" qui peut être la vente du groupe, éventuellement après une acquisition (utilisation de l'augmentation de capital autorisée).

Les mouvements de titres SM de ces derniers jours (ils semblent d'ailleurs marquer le pas aujourd'hui)révèlent sans aucun doute une concentration autour du principal actionnaire: Laxey. Ce n'est certainement pas pour financer une nouvelle presse ni les obsessionnels trains d'atterrissage de JPT. L'avenir, pour les gens de Laxey, c'est demain matin avec un lever de soleil sur fond d'or et ciel d'argent (ou inversement). Ce n'est pas non plus celui où conduisent les divagations d'Hellweg. C'est celui qu'ils décideront parce qu'il leur assurera une marge bien au-dessus des 9% de rendement que promettaient les affabulations d'Hellweg (et qu'il est bien incapable d'atteindre). Ce ne peut pas être, évidemment, par les performances d'un groupe orphelin de celles de Boillat. Ce ne peut être que par une opération financière. Et pour Laxey comme pour ses semblables, le plus tôt sera le mieux...

septembre 05, 2006 9:14 PM  
Anonymous SanA said...

@Raptor 9:06 PM

Je vous trouve (hélas) bien optimiste...

Comme j'ai déjà eu le (dé)plaisir de le rappeler, Hellweg est aussi franc du collier qu'un vendeur de voitures d'occasion. Il n'a jamais tenu ses promesses ni respecté ses engagements et ses paroles n'engagent que ceux qui y croient. Pour mémoire, son comportement pendant et après les médiations dont il s'est servi sans aucun scrupules.

Mais, oui! Bravo et merci aux femmes en colère, pour leur engagement, leur ténacité, leur courage, leurs initiatives! A elles douze, telles de modernes vestales, elles entretiennent mieux la flamme que nous tous ensemble... En plus de Karl, bien sûr ;-))

septembre 05, 2006 9:58 PM  
Blogger Karl said...

"Etre sous l'autorité de quelqu'un que l'on ne peut respecter est la situation la plus dégradante que l'on puisse vivre".

... Il y a parfois de grandes phrases, dans ces commentaires. C'en est une parmi d'autres, et elle m'a laissé songeur.

Plus loin, un anonyme parle de la "punition" à infliger à Wilmar. Je crois que ce qu'il a fait, et qu'il fait encore, sera sa plus dure punition: il a perdu sa dignité, le respect qui pouvait lui être accordé, la confiance, et tant de ces petites choses qu'on croit inutiles lorsqu'on les tient pour acquises.

Bravo aux Femmes en colère, qui font preuve de courage, d'intelligence, et de ténacité!

Merci à tous pour vos commentaires!

septembre 06, 2006 3:16 AM  
Anonymous raptor said...

@ sana

Il y a maintenant 7 ans que je travail dans cette usine ,tout ce qu'elle a pu m'offrir c'est une place aux culots comme séparateur,mais je reste optimiste...
Je respecte vos analyses Monsieur,mais pour ma part j'utilise d'autres indicateurs qui semble me montrer que nous avons la tete sur un billot et que Mr Hellweg semble hésiter et cela me suffit pour espérer.

septembre 06, 2006 6:51 AM  
Anonymous expatrié said...

@femmes en colère

La rencontre s'est déroulée dans un climat propice au dialogue, a précisé le mouvement des "femmes en colère" qui avait lancé cette invitation en juillet lors des marches silencieuses. Le collectif a proposé à M. Hellweg d'aller en personne à Reconvilier pour se rendre compte des difficultés de production.

Communiqué ATS publié sur Swissquote:


"M. Hellweg a estimé que ce n'était pas le bon moment, mais n'a pas écarté cette idée", a précisé à l'ATS Corinne Cattin Brischoux, du mouvement des "femmes en colère". La rencontre s'est déroulée à huis clos entre Martin Hellweg et douze membres du mouvement, a ajouté Mme Cattin Brischoux.


Moi, vu de l'extérieur, en activant le demi-neurone de l'investisseur moyen je comprend: "très bien le dialogue (?!?) a repris, les choses se normalisent. Et comme le bénéfice vient d'exploser... TOUT VA BIEN.

Dooooormez. Et ne faites pas trop de cauchemar...

Mais bon... ce n'est qu'un avis. Je salue votre tenacité et la sincérité de votre démarche, mais n'oubliez pas que le "dialogue", le buffle n'en a rien à foutre. S'il peut gagner 10 balles en écrasant vos enfants il n'hésitera pas une seconde.

Bien à vous

septembre 06, 2006 9:09 AM  
Anonymous Anonyme said...

Pour ceux qui voudraient savoir comment fonctionne le cerveau de Wilmar et de ses chefs, je vous conseille de lire le roman de Jonathan Littel, un américain d'origine lituaniene, qui écrit en français un roman sur la machine totalitaire.
Titre du roman : "Les bienveilantes" (actuellement en rupture de stock, mais en rapide réimpression.
Vous serez édifiés et vous comprendrez tout de ce que vivent "Les Boillat" et également le pourquoi.

septembre 06, 2006 9:24 AM  
Anonymous Dardevil said...

@ Raptor

Il me semble qu'il y a 7ans cher ami, tu travaillais sur Schumag n'est-ce pas ?

Je veux bien que l'on tape sur Boillat ou qui que se soit mais seulement si l'on reste sincère et que l'on soit juste avec soit même !

septembre 06, 2006 10:50 AM  
Anonymous A+ said...

Saurer / Laxey

Le sort de Saurer paraît scellé. Oerlikon (ex-Unaxis) va lancer une OPA pour prendre le contrôle du groupe industriel thurgovien. Les financiers autrichiens de Victory dament ainsi le pion à ceux du fonds d'investissement britannique Laxey.
Le feuilleton Saurer, l'un des fleurons de l'histoire industrielle suisse, connaît un dénouement à même de surprendre plus d'un non initié. Alors que Laxey vient de lancer une nouvelle fronde en exigeant une assemblée générale extraordinaire, Oerlikon sort du bois et rachète les actions des Britanniques.
(…) En ce qui concerne Laxey, il apparaît d'ores et déjà que le fonds d'investissement a réalisé une bonne affaire en sortant du capital de la société basée à Arbon (TG) un an après y être entré. Selon des sources proches du marché, il pourrait avoir dégagé une plus-value de 40% sur son paquet d'actions.
La sortie implique l'abandon par Preston Rabl, président de Laxey, de son mandat d'administrateur de Saurer, conquis de haute lutte lors de l'assemblée générale de mai. L'annonce de l'opération, qui doit recevoir l'aval des autorités de la concurrence, a fait reculer l'action Saurer qui perdait plus de 4% à l'ouverture mercredi.

A quand une OPA sur Swissmetal ?

septembre 06, 2006 11:22 AM  
Anonymous gplb said...

11:44 Swissmetal: commande stratégique aux USA
Nom Dernier Variation
UMS METALL I 19.65 0.15 (0.77%)

Dornach (AWP) - Swissmetal (UMS Schweizerische Metallwerke Holding AG) a décroché une commande "dune importance stratégique" aux USA. Le donneur d'ordre est "un fabricant américain leader dans le domaine des connecteurs pour la fibre optique", indique le communiqué publié mercredi, sans plus de détails.

jb/ra/jq

septembre 06, 2006 12:04 PM  
Anonymous gplb said...

l'achat de saurer par oerlikon est sans nul doute moins préjudiciable que par Laxey qui dans l'opération a fait une excellente affaire !!les titres sont cèdés à 120.- à oerlikon

septembre 06, 2006 12:05 PM  
Anonymous SanA said...

@Raptor 6:51 AM

Tous nos blogueurs (et moi le premier)seraient intéressés par les indicateurs que vous évoquez.

Quant à mes réserves sur un dialogue avec Hellweg, j'aimerais tellement avoir tort.

Bon courage à vous et à tous ceux qui espèrent et résistent encore et toujours dans l'enfer bolso-suchordto-hellwegien.

septembre 06, 2006 12:45 PM  
Blogger un voisin said...

Nouveau communiqué de presse de Swissmetal :

---


Dornach, le 6 septembre 2006

Une nouvelle branche stratégique en pleine expansion : la fibre optique

Swissmetal a pu décrocher une commande d’une importance stratégique auprès d’un fabricant
américain leader dans le domaine des connecteurs pour la fibre optique. Il s’agit également de la
première commande commerciale pour le nouvel alliage NP6*. La fibre optique est un secteur qui gagne en importance pour Swissmetal, son nouvel alliage NP6 et son alliage NM6 déjà établi sur le marché. Les produits de Swissmetal sont utilisés dans ce secteur pour fabriquer par exemple des connecteurs destinés aux réseaux à fibres optiques. Ces réseaux se développent toujours davantage et touchent maintenant les ménages privés (Fiber-To-The-Home, FTTH). Des opérateurs télécoms leader aux États-Unis lancent tout articulièrement des projets FTTH de grande envergure, ce qui représente un marché prometteur.

Grâce à ses spécialités comme le NP6 et le NM6, Swissmetal dispose d’une nette longueur d’avance par rapport à ses concurrents et peut ainsi accéder à des marchés globaux en pleine expansion comme maintenant le marché stratégique de la fibre optique.


* À propos du nouvel alliage NP6 : L’alliage NP6 a été développé par Swissmetal au cours des dernières années, sa fabrication a été industrialisée et il a été breveté. Le NP6 est une matière qui répond à des exigences techniques très élevées, notamment au niveau dureté et résistance à la fatigue. C’est pour cette raison que cet alliage peut remplacer les alliages cuivre-béryllium soumis à une critique de plus en plus soutenue du fait de leur toxicité. Swissmetal ne fabrique aucun alliage contenant du béryllium. Le NP6 est en cours de certification chez divers clients.

À propos de Swissmetal :
Swissmetal est le leader mondial technologique dans la fabrication de produits à haute valeur ajoutée à base de cuivre ou d’alliages cuivreux, principalement destinés aux secteurs industriels de l’électronique, des télécommunications, de l’aéronautique, de l’automobile, de la bureautique et de l’horlogerie. Au cours de l’exercice 2005, la société a réalisé un chiffre d’affaires de CHF 198 mio. À fin juillet 2006, le groupe comptait 878 employés, y compris l’effectif de l’usine de Lüdenscheid (D) acquis en février 2006.
Swissmetal est coté à la SWX Swiss Exchange. Avec des sites de développement et de production à
Reconvilier (CH), Dornach (CH) et Lüdenscheid (D), ainsi qu’un réseau mondial de distribution, Swissmetal fournit des clients en particulier en Europe, en Amérique du Nord et en Asie.


---

La communication "tout va bien" continue pour séduire la bourse. Il est toutefois amusant de constater qu'un "grand" groupe quoté en bourse annonce par communiqué de presse une nouvelle commande... ça c'est de l'info !!! Que ne ferait-on pas pour rassurer les investisseurs ?

septembre 06, 2006 12:50 PM  
Anonymous Anonyme said...

Le communiqué...

Une nouvelle branche stratégique en pleine expansion: la fibre optique

Swissmetal a pu décrocher une commande d’une importance stratégique auprès d’un fabricant américain leader dans le domaine des connecteurs pour la fibre optique. Il s’agit également de la première commande commerciale pour le nouvel alliage NP6*. La fibre optique est un secteur qui gagne en importance pour Swissmetal, son nouvel alliage NP6 et son alliage NM6 déjà établi sur le marché. Les produits de Swissmetal sont utilisés dans ce secteur pour fabriquer par exemple des connecteurs destinés aux réseaux à fibres optiques. Ces réseaux se développent toujours davantage et touchent maintenant les ménages privés (Fiber-To-The-Home, FTTH). Des opérateurs télécoms leader aux États-Unis lancent tout particulièrement des projets FTTH de grande envergure, ce qui représente un marché prometteur.
Grâce à ses spécialités comme le NP6 et le NM6, Swissmetal dispose d’une nette longueur d’avance par rapport à ses concurrents et peut ainsi accéder à des marchés globaux en pleine expansion comme maintenant le marché stratégique de la fibre optique.

septembre 06, 2006 12:51 PM  
Blogger Karl said...

Le communiqué de Swissmetal est vraiment pathétique. Faut-il que plus personne ne croie en eux pour qu'ils en arrive là? Les pôôôvres!

Quand à Laxey, ils ont vraiment bien réussi leur coup. Car, j'imagine qu'ils étaient au courant de la possibilité de pousser certains investisseurs à lancer une OPA destinée à mettre fin à la présence d'un actionnaire aussi dangereeux pour la pérennité de l'entreprise. Là, Laxey se fera sortir en embarquant une grosse plus-value dans sa valise. Quelle richesse a-t-elle été créée par Laxey? Rien du tout. A part ça, comme disait Roger Bühler, Laxey est chez Saurer pour longtemps. Et comme il dira certainement "c'est contre notre gré que nous nous retirons du capital de Saurer".

C'est néanmoins assez instructif pour ce qui concerne Swissmetal. Sauf que là, il manque encore l'acheteur...

septembre 06, 2006 1:00 PM  
Blogger larissa said...

@ shreck
tu nous tiendras au courant pour le souper de vendredi.
bisous

septembre 06, 2006 1:16 PM  
Anonymous Lingotière & commissions said...

Le pique-nique de vendredi a lieu comme prévu vendredi dès 17h 30. N'oubliez pas de vous inscrire. Le dernier délai a été repoussé à demain jeudi 7 septembre à 12h. Tel 032/481.13.31 chez la Zaza !
Il semble que certains n'aient pas reçu l'invitation. Veuillez nous en excuser, le fichier d'adresses n'était pas à jour.
Toutes les personnes qui travaillent actuellement dans l'entreprise, et celles qui y travaillaient le 25 janvier sont bien entendu les bienvenues.
On espère vous voir nombreux!
Rappel: chacun amène sa viande.

septembre 06, 2006 1:33 PM  
Anonymous Anonyme said...

Le Communiqué concernant la reprise de Saurer par Oerlikon :



Oerlikon (ex-Unaxis) va prendre le contrôle de Saurer - Exit Laxey (dév.)
06.09.2006 10:24:48, AWP Basic French


Zurich (AWP/ats) - Le sort de Saurer paraît scellé. Oerlikon (ex-Unaxis) va
lancer une OPA pour prendre le contrôle du groupe industriel thurgovien. Les
financiers autrichiens de Victory dament ainsi le pion à ceux du fonds
d'investissement britannique Laxey.

Le feuilleton Saurer, l'un des fleurons de l'histoire industrielle suisse,
connaît un dénouement à même de surprendre plus d'un non initié. Alors que
Laxey vient de lancer une nouvelle fronde en exigeant une assemblée générale
extraordinaire, Oerlikon sort du bois et rachète les actions des Britanniques.

Tout s'est passé à la veille de l'annonce de l'offre publique d'achat (OPA)
mercredi. La société de participations autrichienne Victory, qui contrôle
Oerlikon depuis 2005, a acquis le paquet de Laxey, environ 25% de Saurer, dans
une opération qui peut être évaluée à plus de 400 millions de francs sur la
base du cours de clôture (114,20 francs) de mardi.

De plus, les Autrichiens possèdent des options sur près de 21%, faisant d'eux
virtuellement les actionnaires majoritaires de Saurer, célèbre jadis pour ses
camions mais aujourd'hui spécialisé dans la machine textile et les systèmes de
transmission pour l'automobile. Oerlikon vise le contrôle de 50,01% du
capital.

Le prix offert par Oerlikon apparaît plutôt dans le bas de la fourchette du
cours de l'action Saurer des douze derniers mois (plus haut à 114 francs, plus
bas à 78). Le groupe technologique, anciennement Oerlikon-Bührle, propose pour
les actions disséminées dans le public 93,42 francs par titre, le montant
minimal au regard de la loi.

L'initiative d'Oerlikon a été saluée dès mardi soir par le conseil
d'administration de Saurer. Son président, Giorgio Behr, voit dans l'arrivée de
ce partenaire industriel la confirmation de sa stratégie de croissance. Du côté
de l'acquéreur, on évoque également le potentiel contenu dans la réunion des
forces.

L'ex-Unaxis est notamment présent dans le revêtement d'outils et les
semi-conducteurs. Son patron Thomas Limberger ne cache toutefois pas
l'existence de doublons. Pour l'heure, il parle de coopérations pour les
éliminer que ce soit dans les achats, les processus industriels, la recherche
et le développement.

L'OPA d'Oerlikon sera financée à la fois par les liquidités disponibles et par
des capitaux extérieurs. Les détails de la transaction ne seront dévoilés que
dans quelques jours à l'occasion d'une conférence de presse, a précisé le
groupe établi à Pfäffikon (SZ).

Le projet de nouvelle entité industrielle devrait entraîner la création d'un
groupe affichant un chiffre d'affaires cumulé de 4 milliards de francs,
employant un total de plus de 18 000 personnes. Il s'agira dans un deuxième
temps de savoir quelle stratégie sera retenue, au vu de la multiplicité des
activités.

En ce qui concerne Laxey, il apparaît d'ores et déjà que le fonds
d'investissement a réalisé une bonne affaire en sortant du capital de la
société basée à Arbon (TG) un an après y être entré. Selon des sources proches
du marché, il pourrait avoir dégagé une plus-value de 40% sur son paquet
d'actions.

La sortie implique l'abandon par Preston Rabl, président de Laxey, de son
mandat d'administrateur de Saurer, conquis de haute lutte lors de l'assemblée
générale de mai. L'annonce de l'opération, qui doit recevoir l'aval des
autorités de la concurrence, a fait reculer l'action Saurer qui perdait plus de
4% à l'ouverture mercredi.

ats/rp

septembre 06, 2006 1:51 PM  
Anonymous Anonyme said...

Le communiqué de Laxey:

Saurer: Laxey retire sa demande d'AG extra./actions vendues à 120 CHF
06.09.2006 12:24:18, AWP Basic French


Zurich (AWP) - Laxey Partners a retiré sa demande de tenue d'une assemblée
générale extraordinaire de Saurer AG. Le Hedge Funds l'a indiqué dans le
communiqué publié mercredi en relation avec la vente de sa participation dans
le groupe thurgovien.

Le paquet d'actions Saurer détenu par Laxey a été cédé au prix de 120 CHF par
titre, a dit Sacha Wigdorovits au nom de Laxey Partners à AWP. Il confirmait
ainsi le prix qui avait été articulé la veille par des milieux bien informés.
La valeur du paquet est de plus de 400 mio CHF.

Laxey salue la reprise des actions Saurer par Oerlikon (ex-Unaxis).
L'entreprise s'est approchée de nous et nous avons discuté de l'offre avec les
candidats que nous proposions pour le conseil d'administration. Tous ont
approuvé la vente"", lit-on dans le communiqué de Laxey. Le fait qu'un
investisseur industriel reprenne Saurer est dans le meilleur intérêt de
l'entreprise, a encore dit Roger Bühler, président du conseil d'administration
de Laxey, cité dans le communiqué.

gab/ra/rp

septembre 06, 2006 1:54 PM  
Blogger ancien1 said...

quand je lis l'histoire de cette fameuse cde NP6 et que j'entend dire que NP6 ET NM6 sont des alliages swissmétal ils y en a qui ne manquent pâs de souffle.Ce sont de purs alliages boillat mis au point avec des ingénieurs boillat des fondeurs boillat sous l'impulsion de directeurs boillat.je salue toutes ces personnes et martinou n'est pas prêt de les remplaçer.il faut de temps en temps remettre l'église au mileu du village et laissé a saulcy, gilléron, vincent,flahaut,ect..ne pas être la propriété de jepeto.

septembre 06, 2006 2:08 PM  
Anonymous As de trèfle said...

@ anonyme de 2:11

Dommage que tu n'es pas utilisé un pseudo. Tes 4 vérités seraient mieux passées.
Les anonymes fleurissent sur le blog, signe de lâcheté et/ou de flemme
N'oublie pas qu'au 25 janvier, 320 personnes pouvaient signer "un Boillat"

septembre 06, 2006 3:26 PM  
Anonymous Anonyme said...

Le fait de mettre un message sous "anonyme" n'a, à mes yeux, rien de lâche ou de flemmard.

Chacun peut avoir des raisons de protéger son anonymat et c'est bien pour cette raison que cette disposition existe.

Mettre un message empreint de correction n'est pas plus lâche que d'agresser ou de dénigrer ses semblables sous un pseudo.

A chacun sa manière de voir !

Un autre anonyme

septembre 06, 2006 6:21 PM  
Anonymous Anonyme said...

Ainsi que vous pourrez le lire dans l'article ci-dessous, dans le cadre de l'affaire Saurer, le fonds de placement Laxey se serait mis Fr. 400'000'000.-- (Quatre cent millions de francs dans la poche.



Saurer/Les Autrichiens de Victory étendent leur influence - Exit Laxey
06.09.2006 17:08:37, AWP Basic French


Synthèse

Zurich (AWP/ats) - Le feuilleton autour de la stratégie et du contrôle de
Saurer connaît son dénouement. Le groupe industriel thurgovien passera sous le
contrôle d'Oerlikon (ex-Unaxis) des Autrichiens de Victory. Une arrivée qui
marque la fin des ambitions des Britanniques de Laxey.

Le sort du fleuron de l'industrie de Suisse orientale paraît scellé. Les
propriétaires d'Oerlikon depuis 2005 ont réussi à damer le pion au fonds
d'investissements Laxey, principal actionnaire de Saurer qui s'attelait ces
derniers mois à infléchir la stratégie du spécialiste des machines textiles et
des systèmes d'entraînement.

L'ex-Unaxis, en mains de la société de participations Victory, va lancer une
offre publique d'achat (OPA) sur les actions disséminées de Saurer. En
finalisant un accord avec Laxey mardi, qui comprend le rachat d'un paquet
représentant 25%, plus des options portant sur 21% supplémentaires, il a déjà
fait le plus dur.

Le dénouement contient sa dose de surprise, même si le hedge fund Laxey n'avait
pas affirmé une intention de lancer une OPA. Il y a une semaine encore, les
Britanniques avaient toutefois lancé un nouvel assaut en exigeant la
convocation d'une assemblée générale extraordinaire pour voir les
administrateurs présenter une nouvelle stratégie.

Laxey aura joué son rôle d'actionnaire principal durant un an. La société sort
du jeu non sans avoir engrangé une plus-value que certaines sources situe à
40%. Sur la base du cours de clôture (114,20 francs) de mardi, l'acquisition du
paquet de 25% pourrait porter sur plus de 400 millions de francs.

Oerlikon vise le contrôle de 50,01% du capital. L'OPA propose un prix de 93,42
francs par titre, le montant minimal au regard de la loi. Ce prix apparaît
plutôt dans le bas de la fourchette du cours de l'action Saurer des douze
derniers mois (plus haut à 114 francs, plus bas à 78).

L'initiative d'Oerlikon a été saluée dès mardi soir par le conseil
d'administration de Saurer. Son président, Giorgio Behr, voit dans l'arrivée de
ce ""partenaire industriel"" la confirmation de sa stratégie de croissance.
L'acquéreur a pour sa part évoqué également le potentiel contenu dans la
réunion des forces.

L'ex-Unaxis est notamment présent dans le revêtement d'outils et les
semi-conducteurs. Son patron Thomas Limberger ne cache pas l'existence de
doublons. Pour l'heure, il parle de coopérations pour les éliminer, que ce soit
dans les achats, les processus industriels, la recherche et le développement.

L'OPA d'Oerlikon sera financée à la fois par les liquidités disponibles et par
des capitaux externes. Les détails de la transaction seront dévoilés dans
quelques jours, a précisé le groupe de Pfäffikon (SZ).

Le projet de nouvelle entité entraînera la création d'un groupe affichant un
chiffre d'affaires théorique de 4 milliards de francs, employant un total de
plus de 18'000 personnes. Il s'agira dans un deuxième temps de savoir quelle
stratégie sera retenue, au vu de la multiplicité des activités.

Seule certitude, Saurer planifie une acquisition pour son secteur automobile
d'ici à fin 2006. ""Nous menons des négociations avec deux entreprises, l'une
en Asie et l'autre en Amérique du Nord"", a ainsi relevé son patron dans une
interview à la ""HandelsZeitung"" de mercredi.

La sortie implique l'abandon par le président de Laxey, Preston Rabl, de son
mandat d'administrateur de Saurer, conquis en mai lors de l'assemblée générale.
L'annonce de l'opération, qui doit recevoir l'aval des autorités de la
concurrence, a fait reculer l'action Saurer, qui perdait encore plus de 2%
mercredi à 16h00.

ats/rp/ds

septembre 06, 2006 6:43 PM  
Anonymous Prof y troll said...

Vendre du NP6 laissez moi rire.
Pour vendre il faut produire et là, il y a un immense Hic.
Comme déjà dit souvent ici plus de MANU plus de NP6. En licenciant Manu, Hélène et PYE, Martinou à aussi licencié le NP6.
Cet alliage en cours de développement n’est pas encore au point et loin de l’être sans les personnes capables de suivre sa réalisation de la coulée à la mise en caisse.
Mais attention il y a JePeTo PENNAlty et les Oin-Oin de Dornach pour tout foutre en l’air ils croient qu’ils savent tout mais ils ne savent rien.
Rira bien qui rira le dernier.
Pour votre info il n’est pas possible de breveter un alliage mais seulement son mode de fabrication ou son utilisation finale donc facile de copier. Pour les initiés le procédé de coulée actuel est breveté par un concurrent et Swissmetal est hors la loi dans son mode de production.
Mais cela ne fait rien ils savent tout.

septembre 06, 2006 8:39 PM  
Anonymous Troll et bus 2 said...

@ l'anonyme à l'unique post x2...

Wilmar qu'un pion ?
Et mon ami, tu signes un Boillat mais tu pourrais tout aussi bien signer 'un ignorant'.
Il te manque pas mal d'infos pour être partial très cher...

@ Prof y troll

N'oublie pas de mentionner que la production du NM6 est tributaire d'un certain four de recuit capital et que celui-ci voit ses consignes de température à la dérive complète et que plus aucun Khalife ou Kappo ne sait comment inverser cette tendance. Mais tout juste, certainement que ce grand stratège qu'est Pennalty a certifié qu'on était pas à 20°c prêt pour en garantir l'homogènéité... Pffffhhhhhhhh !!!

D'ailleurs Ras Le dit le Navet ferait mieux de remettre ce même Pennalty sur les bancs d'école afin que la production d'alliages HOMOLOGUE tout aussi capitaux dans la connectique comme le C98, C99 puisse être garanti. Ce qui n'est plus le cas actuellement. Satané four à passage, va !

Sacrés crâneurs ces Kappos. Pis poil de carotte, il était aussi chez BJL ?
Il a été 'forcé' de y aller aussi, comme certains pauvres Khalif auto-proclamé indispensables ?

septembre 06, 2006 10:35 PM  
Blogger Karl said...

@Anonyme de 2:21pm

Conformément à votre demande, j'ai supprimé le message concernant Wilmar. Il est vrai qu'on peut l'interpréter dans le sens d'une menace, ce qui justifie donc sa suppression.

Quelques mots, tout de même, sur votre message:

Vous me reprochez, ainsi qu'à d'autres, différents comportements, dont le fait de nous être attaqué à des personnes qui ne le méritaient pas, du fait de leur position secondaire. Cependant, je relève que vous ne faites guère mieux, en insultant à tout va les gens qui vous déplaisent, à tort ou à raison. Je fais donc une entorse aux règles que j'applique usuellement en laissant votre message. Cependant, si des gens s'en plaignent, il sera supprimé, comme je l'ai fait pour un autre suite à votre demande.

Le reste de votre analyse sur ce blog me semble incomplètement documenté, et je me contenterai de vous rappeler que j'ai supprimé de nombreux messages insultants, et demandé de nombreuses fois de la retenue. Mais j'avoue préférer que les colère éclatent sur un blog, au travers de mots, plutôt qu'autrement.

Quant à Wilmar, il a fait ses choix librement, par ambition personnelle, et lesdits choix ont eu des conséquences très douloureuses pour de nombreuses personnes. Personne ne l'a forcé. Si, pour vous, on peut le qualifier de "pion", ce n'est pas le cas pour moi.

Enfin, il peut m'arriver de faire des erreurs. Mais si des personnes s'estiment accusées à tort, qu'elle sachent que m'envoyer un email pour me demander une suppression de message, une rectification, ou autre chose, est toujours possible (je l'ai déjà signalé plusiurs fois).

Merci à tous pour vos commentaires!

septembre 07, 2006 1:44 AM  
Blogger Karl said...

Petit rappel:

Le pique-nique de vendredi a lieu comme prévu vendredi dès 17h 30. N'oubliez pas de vous inscrire. Le dernier délai a été repoussé à demain jeudi 7 septembre à 12h. Tel 032/481.13.31 chez la Zaza!

Il semble que certains n'aient pas reçu l'invitation. Veuillez nous en excuser, le fichier d'adresses n'était pas à jour. Toutes les personnes qui travaillent actuellement dans l'entreprise, et celles qui y travaillaient le 25 janvier sont bien entendu les bienvenues.

On espère vous voir nombreux!
Rappel: chacun amène sa viande.

septembre 07, 2006 2:50 AM  
Blogger Karl said...

Editorial du Temps, par JCP, sur Saurer, Laxey et... Swissmetal.

septembre 07, 2006 3:11 AM  
Anonymous solidarnoch said...

Bonjour,

Et je vous rappelle que "l'on ne peut rien faire"

Signer Deiss, et tous les politiques que savent cette situation, mais qui ne bougent pas de yota, car bien souvent, ils font partie de la magouille. Il est beau le libéralisme au nom de la soit disant démocratie "de façade".

Il me retarde de voir le sort qu'ils vont donner à la pétition, et les excuses qu'ils vont trouver en cas de refus.

Quel monde de pourris, j'en vomis.

septembre 07, 2006 4:56 AM  
Blogger jb.zonez.ch said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

septembre 07, 2006 8:39 AM  
Blogger jb.zonez.ch said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

septembre 07, 2006 8:41 AM  
Blogger jb.zonez.ch said...

A lire les articles du moment sur la page spéciale consacrée au NP6 sur jb.zonez.ch

@Anonyme 2h21 :

Merci pour vos encouragements ; nous aurons bien une fois l'occasion de nous rencontrer :-)

@Tous :

Bon pic-nic, serai malheureusement absent ; mais si jamais, venez prolonger à la fête du vin ;-)

septembre 07, 2006 9:16 AM  
Anonymous grand démoniac said...

Comme déjà dit dans l'article du JDJ d'aujourd'hui (Merci JB)et dans plusieurs posts de cet édito, bien des alliages ne sont plus 'comestible' lorsqu'ils sortent de la Boillat. Principalement des Maillechorts, des bronzes et autres laitons bi-phasé. Sans compter les laitons ultra-basiques dont l'homogènéité ne peut même plus être garantie...

Ensuite, les 'Cuivres' encore plus stratégique que le NP6 pour la connectique haute gamme (domaine spatial, aéronautique)ne peuvent plus être produit (C99), ou tente d'y re-arriver ( C98) ou livré avec un nombres de défauts tel que l'on ne peut plus appelé ça autrement qu'un gruyère jaune. On peut dire sans autre que cela en devient criminel (voir les application ci-dessus)de laisser partir dans la nature des choses pareilles.

Alors ce NP6 ?
Tous les gens qui étaient soit à l'origine de sa conception ou, à l'autre bout, en charge de la mise au point de son industrialisation ne sont plus chez SM. TOUS.
Plus personne à Reconvilier n'en connaît les processus, les contrôles, les finesses, quelle srtucture à quel moment, etc...

TOUS ?? Ah non, pardon. J'oublais Pennalty et JePeTo je-pète-haut.
Voilà le duo gagnant sorti du chapeau de Martinou.
Piloté par ce navet de Ras Le, ces gens vont nous garantir de la top qualité et des rentrées d'argent mirobolantes...

Rentrée d'argent ???
Mon petit doigt me dit que Martinou a resortit un mot qui fait TILT devant les Femmes en colères. Cela commence par fa et ça fini par illte...
mias attention, se sera de toutes façon la faute a ces jusqu'au boutistes !!
D'ailleurs, dans cette hitoire de sacs de noeuds, c'est qui les plus jusqu'au boutistes. Hein ??

Bonne chance

septembre 07, 2006 10:48 AM  
Anonymous marc said...

Voici un petit arcticle du temps sur la collaboration d'Unia avec le patronat.
http://www.letemps.ch/template/economie.asp?page=9&article=188715

septembre 07, 2006 12:46 PM  
Blogger ancien1 said...

oignon rouge c'est oignon rouge .karl c'est karl pontde goumois c'est pônt de goumois ect... anonyme c'est rien comment savoir si anonyme de 10heures ce n'est pas anonyme de 9heures qui a changé de veste c'est petit petit petit.du courage que diable.

septembre 07, 2006 2:23 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ ancien 1

Moi avant j'avais un pseudo, et j'en ai pris plein la figure quant l'info à circulée dans la boîte, pas mal non? Je pense que j'étais plus un couillon qu'un courageux, voilà.

Nouvel anonyme pas mazo te salue

septembre 07, 2006 2:36 PM  
Blogger Karl said...

Pour les pseudo, libre à chacun d'en choisir un ou pas. Dans la mesure ou vous en choisissez un, rien n'empêche de le garder pour vous...

@anonyme de 2:32pm

Les remarques sur le racisme de certains ne sont pas nécessairement insultantes, si elles sont fondées. A ce moment, pour éviter les guéguerres qui sont dénoncées, il vaudrait franchement mieux s'abstenir de désigner des personnes. La remarque sur le QI, quant à elle, est clairement insultante.

Le "ils crachent sur ceux qui viennent les aider, lamentables et tristes personnes." est aussi insultant: les gens ont le droit de dire et de faire ce qu'ils veulent, mais s'ils font parfois de mauvais choix.

Enfin, les remarques concernant Raptor sont aussi insultantes. Mais l'intéressé ne m'a pas demandé de retirer le message.

Enfin, si vous préférez régler les problèmes à coups de poings dans la figure, ça n'engage que vous. Pour ma part, je me contente d'offrir une liberté d'expression aussi large que possible, c'est-à-dire dans la mesure où la loi l'autorise. Votre méthode, à cette aune, se nomme "coups et blessures".

Un espace de libre-expression, néanmoins, comporte forcément son lot de dérives. Pourtant, qu'est-ce-qui est le mieux? Des dérives dans un cadre large, ou bien pas de dérives, dans un cadre duquel la liberté est absente? Mon choix est de faire confiance aux gens qui écrivent.

Alors, bien sûr, le bilan n'est pas tout rose.


A propos d el'anonyme d'hier qui signe "Un Boillat": tout le monde peut signer "Un Boillat", ne l'oublions pas.


Merci à tous pour vos commentaires!

septembre 07, 2006 3:16 PM  
Anonymous Anonyme said...

Anonyme de 2.21 d’hier a dit tout ce qu’il pensait de son passage à la Boillat. Il l’a dit tout simplement, sans méchanceté, mais avec une grande franchise.

Il s’est fait prendre à partie parce qu’il avait posté son message d’une manière anonyme. C’était son droit le plus strict et j’estime que nous devons le respecter.

Il vous faut bien vous rendre compte que pour ceux qui ne sont pas de La Boillat, il est des plus hasardeux de venir exprimer une idée, de faire une suggestion ou d’émettre une petite critique sans se faire immédiatement insulter ou se faire traiter de tous les noms.

Bien des blogeurs avec pseudo sont particulièrement agressifs et ne supportent absolument pas qu’il y ait déviation de la pensée unique qu’ils entendent imposer sur le blog. Par leur comportement intolérant, je pense qu’ils ont incité d’innombrables amis de la Boillat à s’abstenir de venir dialoguer sur le blog. C’est bien regrettable.

Si vous estimez que ceux qui souhaitent poster un message tout en conservant leur anonymat sont des lâches, alors ayez le courage de leur montrer votre intolérance et dites leur que leur présence sur le blog n’est plus souhaitée. Comme cela, les choses seront claires et chacun saura à quoi s’en tenir.

Si tel est votre souhait, il faut que Karl soit bien conscient que le blog sera rapidement délaissé par tous les amis de la Boillat et qu’il ne comptera plus parmi ses blogleurs que des pittbulls et des aigris. C’est un choix.

septembre 07, 2006 3:54 PM  
Anonymous Anonyme said...

J'ai oublié quelque chose dans mon message de 3.54. Lorsque je dis que c'est un choix, j'ai oublié de dire que si nous devions en arriver à l'extrémité décrite ci-dessus, ce serait la pire des injustice que nous pourrions commettre à l'égard de Karl, lui qui se dévoue sans compter depuis des mois pour la défense de la Boillat.
Son blog mérite beaucoup mieux et c'est à nous tous de prouver notre infinie gratitude à Karl en se montrant tolérant les uns envers les autres.

septembre 07, 2006 4:16 PM  
Anonymous oignon rouge said...

ANONYME OU PSEUDO ?

Cette question est récurrente. Il me semble qu'il faut rester aussi objectif que possible.

1) un anonyme n'est pas forcément un lâche, pas du tout. Il y a sûrement des circonstances qui poussent certaines personnes à écrire sous "utilisateur anonyme", ne jugeons pas. Nous ne sommes pas dans toutes les têtes et tous les coeurs et tous les vécus personnels. Pour moi, seule compte la sincérité du message.

Ce qui est lâche et vil, c'est de s'approprier un pseudo pour semer le doute et la zizanie. Et ce qui est inacceptable, ce sont les insultes mauvaises, destinées à faire mal, très mal, à humilier.
Et ça, Karl le gère très bien. S'il ne prenait pas cette responsabilité-là, le blog aurait disparu depuis longtemps.

2) l'avantage du pseudo, c'est que l'on reconnaît une voix, une personnalité, au fil du blog, et cela crée des liens plus forts entre bloggeurs, je crois. Certains d'entre nous sommes là sous notre pseudo depuis janvier, février....parfois on sait, depuis tant de manifs et de rencontres, qui est qui, parfois on ne sait rien....il me semble que c'est plus chaleureux de s'adresser à un pseudo habituel qu'à un anonyme. C'est pour cela que j'ai invité, plusieurs fois, à prendre un pseudo.
Mais cela ne me gêne pas du tout de réponder à un anonyme si son post m'a touchée ou intéressée.

Pour le reste, ce blog est un reflet de notre humanité à travers la Boillat et sa voix unique.
Le reflet de nos joies, de nos tristesses, nos désespoirs et nos espoirs, nos coups de gueule, nos mesquineries et nos petitessses, nos rages, nos rancœurs tenaces, toutes ces émotions que suscite encore et toujours ce combat qui n'est pas terminé...

- mais aussi notre volonté de dialogue, de tolérance, le signe de la solidarité qui s'est créée et dure toujours, la volonté de se battre et de ne pas baisser les bras, les encouragements entre tant de personnes, les amitiés qui se sont nouées, beaucoup de respect et de reconnaissance exprimés aussi, jour après jour.

Ce blog est un miracle, n'oublions pas qu'il est vivant depuis bientôt sept mois ! Que ce blog et les sites qui se sont créés autour de lui sont tellement importants - pour ne pas se laisser piéger par la désinformation hellwegienne, et pour maintenir une analyse de qualité, qui n'existe nulle part ailleurs concernant La Boillat et SM.

S'il y a de temps en temps des dérapages, c'est que nous sommes humains. Mais ce n'est pas du tout, pas du tout, l'essentiel de cette démarche si riche. Ce sont des scories ça et là.
A ceux qui pourraient avoir des doutes, les archives du blog sont à disposition... quelle richesse, et quelle humanité.

Merci à Karl et à son engagement exemplaire. Merci à tous ceux, toutes celles qui apportent leurs réflexions et leurs informations constructives. Poursuivons ce chemin.

septembre 07, 2006 8:38 PM  
Blogger Karl said...

"infinie gratitude"... Euh... Ca fait beaucoup. ;-P

septembre 07, 2006 9:16 PM  
Anonymous Troll et bus 2 said...

@ l'anonyme,

Décidemment, vous êtes bien difficile à cerner.

Une fois de plus, il me semble qu'il vous manque quantité d'éléments tangible pour que votre avis puisse avoir une portée 'qui compte'. Disons que les 'agressifs' qui vous hérisse le poil ont, eux, des raison et de bonnes de l'être. Preuves et fine connaissance du dossier à l'appui.

septembre 07, 2006 9:34 PM  
Blogger Merry said...

Est-ce que l'option de rachat de la Boillat est véritablement à mettre aux oubliettes ?

Certaines rumeurs laissent entendre qu'un groupe d'investiseurs seraient toujours pret à racheter Boillat et en aurait largement les moyens. A tel point que se groupe lui-même préfère rester discret afin d'éviter de faire du tord aux éventuelles tractations.

Cela peut paraitre risible comme question mais penchons-nous sur le cas Hellweg qui comme cité plus haut joue la carte de la séduction. En s'achant que plusieurs des principaux investisseurs ont lachés Swissmetal et donc Hellweg et ses amis pourquoi dès lors ne pas croire que notre Martinou pourrait y penser de plus en plus ?

septembre 07, 2006 11:26 PM  
Blogger chtite fourmi said...

Il est vrai et je suis tout à fait d'accord avec:
plus de monde connaît celui qui se cache derrière un pseudo soit par déduction, soit par indiscrétion, soit par révélation, plus il devient difficile de poster sans s'exposer 1) aux attaques personnelles ciblées 2)aux rancunes et vengeances personnelles des gens qui ne vous aiment pas. Ceci ayant cela de pervers lorsque vous êtes d'accord avec tout le monde les gens ont tendance à utiliser leur pseudo et lorsqu'ils veulent émetre une critique ou un avis contraire, même constructif, ils postent sous anonyme ou change de pseudo pour ne pas finir sur le bûcher des critiques ou commentaires assassins

septembre 07, 2006 11:37 PM  
Blogger professeur moriarty said...

@ chtite fourmi
Pas grave car si les critiques sont pertinentes seuls quelques frustrés vont assassiner, les autres vont plutôt apprécier à la juste valeur de la critique

septembre 08, 2006 12:03 AM  
Blogger Karl said...

Suite à des demandes par email, j'ai supprimé une partie des messages.

Merci pour votre compréhension.

septembre 08, 2006 3:13 AM  
Blogger Karl said...

Les messages mis en qestion ont été suppprimés, une nouvelle fois. Aucune demande de suppression n'émanait de M.

Merci pour votre compréhension.

septembre 08, 2006 1:59 PM  

Links to this post:

Créer un lien

<< Home