vendredi, octobre 06, 2006

Non, pas ça!

Pas le Torchinou (nouvelle version)!

S'il fallait se rassurer sur l'état de la presse helvétique, et même -allons-y carrément-, s'il fallait se convaincre que 20 minutes et le Matin bleu sont des journaux spécialisé dans les analyses approfondies, il y aurait le Torchinou (Swissmetal news dit-on). A une époque, pas si lointaine, on parlait de la Pravda pour fixer le zéro absolu du journalisme. Si c'était dans la Pravda, il fallait bien admettre que ce n'était pas vrai. Si bien qu'au final, d'ailleurs, il était tout de même possible d'imaginer ce qui était vrai. Mais, maintenant, le Torchinou peut sans difficulté se targuer de remplacer ce monument de la Guerre froide. Et, tour de force, non seulement dans le contenu, mais aussi dans la forme, qui reflète parfaitement le degré d'incompétence atteint par les rédacteurs. Même en le faisant exprès, peu de personnes sur terre arriveraient à être aussi incapables.

Prenons la première image (légèrement annotée):


Quelle photo! Elle mériterait de figurer dans un musée dédié à la bouffonerie. Quelle merveille que ces contrastes de couleur si comiques! Quelle réussite que ces expressions faciales tellement pleines de vérité! Même la couleur des chemises, trait d'union symbolique entre nos 2 larrons, est un détail parfaitement abouti. Et les mains, et l'inclinaison complice des têtes, et le coude de Karl Meyer, qui brûle la priorité à Hanspeter Weidlich, lequel, devant un bel arbre bien vert, semble entouré d'une aura mystique. Enfin, le détail qui tue quand on sait que tous 2 travaillent à la Boillat: la photo a été prise à Dornach (merci à Petit Ours pour son sens de l'observation!).

Si un photographe avait voulu réaliser une prise de vue satyrique pour symboliser le mot "grotesque", il lui aurait fallu de longues heures de réflexion, ou l'intuition d'un grand artiste, pour en arriver à un résultat respirant autant la bêtise. Ma retouche est certe bien dure pour les 2 intéressés (bon, il faut les voir à l'oeuvre, aussi: c'est assez édifiant), mais je réclame les circonstance atténuantes! Les auteurs du Torchinou m'ont tendu la perche, et même plus. Le pire, dans cette photo, est que tout a probablement été fait en toute simplicité, avec l'idée de donner une image sympathique à H. Weidrich et K. Meyer...

Une autre aberration figure en haut de la page 2. Il s'agit d'un simple mot, le mot "boulot". L'ensemble du journal est rédigé dans un vocabulaire prétendument sérieux et réfléchi, à ce mot près, "boulot", qui est issu du langage familier. "Boulot" est donc là, soigneusement choisi, pour parler la même langue que l'ouvrier, auquel le Torchinou s'adresse. Cependant, l'expression est tellement déplacée dans ce contexte qu'elle montre à quel point les auteurs du Torchinou se prennent pour des génies. "Nous avons un travail et vous avez un boulot" disent-ils implicitement, certains que la valeur du travail des Boillat est infiniment inférieure à ce qu'ils font, eux. Faire semblant de se rapprocher de l'autre pour mieux le rabaisser, tout un programme. L'argument vous paraît excessif? Voici ce qu'on trouve quelques lignes plus bas: "éviter une séparation entre cadres et employés" et "établir une nouvelle estime pour le collaborateur". Tous les Boillat ont fait la grève, cadres compris. Et l'estime entre collaborateurs au sein de la Boillat, avant Martinou, était autre chose qu'une expression vide de sens. Mais là est toute la vertu d'une direction qui se croit revenue à l'époque coloniale: apprendre aux gens à faire ce qu'ils avaient toujours su faire par eux-mêmes, et en l'occurrence bien mieux.

Le premier article est donc un entretien avec Hanspeter Weidlich et Karl Meyer. Exercice: soulignez en rouge les phrases où les intéressés expriment leur point de vue. Il n'y en a aucune. Pas de citations, pas de "selon K. Meyer", rien n'est crédité à personne. Le contraire du journalisme. Pourtant, on découvre dans le second article que la citation, ouverte et fermée par des guillemets, n'est pas inconnue des plumitifs de Swissmetal.

Mais que donc "Meyer et Weidrich" (sic!) nous apprennent-ils? Pas grand chose, sinon l'étendue de leur ignorance. Ils démontrent juste à quel point ils sont les lampistes consentants et écervelés d'une direction qui ne leur demande que ça. Bien sûr, ils ont le titre ronflant "ETH", mais en quoi sont-ils ingénieurs au fait? En physique nucléaire? En chimie? En mécanique? Mystère... Ils ont des "connaissances en économie" (Moi aussi d'ailleurs, et vous? Ah, vous aussi). En tout cas, aucun des 2, malgré leur grande expériences en "production/logistique" ne sait se servir de SAP. D'ailleurs, Swissmetal, après avoir forcé l'implémentation de SAP, n'engage que des personnes qui ne savent pas le faire fonctionner, dans une sorte de mouvement de défiance, et un amour soudain pour les post-its.

Les 2 aveugles de service (ou l'auteur de l'article, allez savoir) estiment que "l'ambiance s'améliore constamment" et que "la confiance en la continuité de la Boillat prend peu à peu la place sur [on dit "prendre le pas sur", NdK] la peur de perdre son boulot et la crainte d'un déménagement de machines". Assurément, il a fallu aller la chercher loin, une telle paire d'andouilles. Ont-ils les yeux en face des trous? Et les tympans en face des conduits auditifs? Certainement, mais l'usage qu'il font de ce matériel complexe (trop pour eux?) laisse perplexe. Je doute qu'on trouve quelqu'un à la Boillat, même Wilmar, qui n'ait pas peur de perdre son travail dans une faillite frauduleuse.

Autre perle: "La précision, la top-qualité et l'orientation vers les demandes des clients sont la première priorité". Tiens donc, Swissmetal est donc une entreprise qui cherche à vendre à ses client ce dont ils ont besoin. Très impressionnant, ce que 2 cadres intérimaires peuvent concevoir de génial! Moi qui pensais que l'imprécision, la low-qualité, comme ils disent, et l'orientation vers les demandes des poissons rouges de mon tamagotchi ferait aussi bien l'affaire...

Arrêtons-nous là pour cet article. Comme la photo qui le décore, tout le texte mériterait d'être conservé pour une anthologie. Sur Internet, on trouve bien des bons mots, comme celui de cette personne, qui écrit à son assureur: "J'ai été victime d'un accident du travail alors que je faisais la sieste sous un pommier". Oui, c'est ça, le Torchinou.

L'édito (le mot est d'eux) est aussi un beau ramassis de délires. L'expérience du Torchinou ancienne version s'est avérée "positive". Swissmetal, à l'époque, avait lancé un sondage. Quels en sont les résultats chiffrés? Il vaut mieux ne pas savoir, semble-t-il. Mais, comme avec la Pravda, rien n'empêche de les imaginer. De plus, le but du nouveau Torchinou, diffusé sur les 3 sites du groupes (les pauvres, personne ne mérite ça), est de contribuer à rendre la "fusion plus efficace sur un plan multinational et multiculturel". Les grands mots ne coûtent rien, mais heureusement que le Torchinou ne fait que 4 pages. Même si l'ego surdimensionné des auteurs n'y rentrera pas, la santé mentale des lecteurs a au moins une chance d'être préservée.

Karl s'arrête encore sur un dernier article, celui qui concerne Busch-Jaeger (article qui, à tous niveaux, est mieux conçu que le reste). Il est intéressant de voir qu'il est rédigé de manière plus sérieuse, et plus conforme à la réalité. Kai Jungermann y est en effet crédité de ce qu'il dit de manière claire, par des guillemets. Il y parle du nombre respectable d'apprentis engagés chez Busch-Jaeger, et de l'apport positif que ces derniers représentent au sein de l'entreprise. Ce qui n'est pas dit, par contre (mais K. Jungermann n'y peut rien, contrairement aux torchineurs -autant les appeler ainsi), c'est que la Boillat a perdu presque tous ses apprentis suite à la grève et au licenciement des maîtres d'apprentissage. Plus encore, parce que "ça coûte trop cher", la direction de Swissmetal prévoyait, dès 2005, de ne plus embaucher d'apprentis. 2 poids, 2 mesures.

Cet article est destiné avant tout aux travailleurs de Busch-Jaeger, qui tireront une certaine fierté de ce que fait leur entreprise pour les apprentis, et pourront constater par eux-mêmes la véracité des propos tenus (et bien sûr, ils ne connaîtront pas le destin des apprentis de la Boillat). Ainsi, au moment de lire les autres articles, concernant la Boillat, ils auront pour base de comparaison ce qu'ils ont pu vérifier, et seront poussés à considérer le reste comme vrai. Autrement dit, le but est de faire passer pour véridique, auprès des employés de Busch-Jaeger, le quintal d'idioties déversé dans le Torchinou sur la situation à la Boillat. Comment, en procédant à une telle segmentation du lectorat, peut-on chercher à créer une culture d'entreprise commune aux 3 sites? La réponse est simple: le but est d'y faire croire, mais pas de le faire vraiment. Seules 2 personnes sont convaincues du contraire (les preuves sont là, du moins), et elles sont en photo en première page du Torchinou. Ce sont les mascottes, les parfaits employés, ceux qui croient en la Stratéchie sans se poser la moindre question. Des mascottes qui font "meuh!" quand on les retourne.


Bien des choses

Il manque encore bien des informations, pour que cet "édito" soit complet. Un petit survol s'impose donc, et il se cantonne logiquement au Journal du Jura (et à l'archive de JB bien sûr).

Un article de P. Oudot revient sur les chiffres semestriels publiés par Swissmetal. A lire et à relire!

Un autre article parle du licenciement scandaleux de Nicolas Wuillemin. Et ce licenciement se double maintenant de celui de sa femme, Maria Wuillemin, qui a reçu un préavis. Prétexte: la charge de travail aux pointes de stylo a baissé, et ne justifie plus son poste. Bien sûr, elle est la seule à avoir reçu un tel préavis dans le département. Maria Wuillemin a pourtant même accepté de tenter d'occuper un autre poste à l'attachage, mais rien n'y a fait. La direction lui avait certainement proposé ce poste pour qu'elle parte d'elle-même... Mais non, Maria Wuillemin est une courageuse et voulait tenter le coup malgré "un problème musculaire aux mains". Problème dans lequel Swissmetal pourrait assumer une part de responsabilité. Euh, "responsabilité"? Oubliez ce mot, il n'est pas inscrit dans la Stratéchie. En même temps, Swissmetal engage des intérimaires. Nous parlerons donc d'un licenciement punitif qui, s'il fallait le comparer à une odeur, exigerait la longue explorations des égoûts d'une grande ville.

Enfin, dans l'édition du jour, le problème des élections communales de Reconvilier est abordé. Selon Bernard Füeg, président local du PRJB, un "effet Boillat" cause une grande pénurie de candidats: les gens ont d'autres préoccupations. Roland Aeberhard, du PSJB considère qu'un tel effet n'est pas avéré, et que cette pénurie existe depuis un certain temps, et va en s'amplifiant. Enfin, Daniel Schaer se place entre les 2, en estimant que cet effet existe, mais qu'il est marginal, et place au premier plan des problèmes la charge d'une fonction d'élu, et la difficulté à la concilier avec un emploi.


Une dernière chose

Honteux oubli que le mien, dans le dernier "édito":

Merci à toutes les personnes solidaires qui ont soutenu les fonds de grève! Merci, mille fois merci!

230 Comments:

Anonymous Licencié 1er du nom said...

@Karl

C'est vraiment excellent comme à ton habitude. Encore une fois merci, pour ce que tu fais et que tout le monde puisse être informé de ce qui ce passe vraiment à la Boillat.

Merci Karl

octobre 06, 2006 9:00 AM  
Blogger jb.zonez.ch said...

Le lien permanent à l'article du JDJ sur les élections à Reconvilier est disponible ici.

octobre 06, 2006 10:30 AM  
Blogger epok epik said...

@Karl

Je crains toujours une chose, c'est qu'un jour vous annonciez, allez basta, je ferme le blog, plus le temps, plus de matière, plus la motivation, etc... Eh bien non! cela continue, vous ne lâchez pas, vous tenez la distance. Quelle constance, quelle implication ! On vous doit vraiment une fière chandelle ! Mille fois merci à vous!

Quant à l'édito du jour, votre analyse de la photo et du Torchinou est pleine de bon sens ! Une chose que ces gens manquent cruellement... Je suis d'accord avec vous, les propos tenus dans le Torchinou démontrent que ces gens n'ont pas la moindre once de remise en question et du haut de leur piédestal qu'ils se sont eux-mêmes constitués, ils ne peuvent voir ce qui ce passent à leur pieds. J'ai l'impression qu'ils évoluent dans un mauvais sketche! Mais je pense que jamais ils ne s'en rendront compte. Ils continueront de vivre avec cette impression de tout maîtriser, d'être dans la vérité, la leur évidemment.
P... vivement des lois pour leurs pèter les dents !!! Et accessoirement leur remettrent les pieds sur terre...

@jb.zonez
Merci pour votre excellent travail d'archivage et les informations que vous mettez sur le blog ! Cela nous permet de nous tenir au courant ! Et de pouvoir consulter des docs importants.

octobre 06, 2006 10:52 AM  
Anonymous solidarnoch said...

Merci Karl,

un article aujourd'hui des commissions du personnel dans la quotidien jurassien sur le liecenciement scandaleux de Maria.

octobre 06, 2006 11:32 AM  
Anonymous grand démoniac said...

Les Torchineurs parle du boulot à la Boillatte...
Pffffhhhhhh,
Et il feront quoi, les Boillat, la semaine prochaine ? MMmhhhh ?

Du tricot, je pense !!

Cela confirme ce que l'on affirmait dernièrement :
SM a pu crâner avec le solde d'ébauches Boillat dans les alliages spéciaux (donc NP6, Cx, Bz). Vous savez, ceux qui font que SM est leader mondial. Mais pas dans le pétrole ...

Eh ben, maintenant, le stock d'ébauches, c'est solde. Comme on dit !
Alors voilà le drame et les interrogations kapoïste :
Comment refaire ces stocks, maintenant qu'on ne sait plus couler, écrouter, laminer et recuire !
Vous me direz que ce n'est pas bien compliqué. Il ne manque que les paramètres. Non, ne vous étranglez pas !!!!! Le JePeTo je-pète-haut, très-très-haut, va arranger cela. Il a tout en tête, ce branleur.

Et ce qui n'a pas encore été écrit sur le blog :
La super-matière de Boucheyègre ( aïe, un lapsus !) qui devait inonder la Boillatte de toute sa splendeur lumineuse n'arrive plus à R'con.
Ces dzodzets se sont rendu compte que de toute manière elle finissait à 99% chez Celtor ( pour vous dire, jusqu'il y a peu, quand un Kapo demandait à un ouvrier pourquoi la matière qu'il tréfilait était craquelée, la réponse était : normale, c'est du Boucheyègre ! Mais, maintenant, on ose plus le dire. Sinon... Au gnouffe !)et que les coups de transport était astronomique. Non mais !!
Encore une fois, ne vous étranglez pas. Mais de cette évidence, même mon chat en faisait un cauchemar.

Et que l'on ne vienne pas nous dire qu'on ne la pas répéter au moins... au moins... allez... 100'000 fois !

Même constat avec les navette CFF inter usine. Hein, White Rabbit !

Proposition : pourquoi pas demander aux producteurs de la Soupe est pleine d'inviter Wienerli ( Weidlirr, le mort-vivant) un dimanche matin. Ce restructurateur auto-proclamé aura certaimenent plein de chose à nous révéler. Encore...

octobre 06, 2006 12:13 PM  
Anonymous Anonyme said...

Si il me prenait l'envie d'aller saluer des anciens à Dornach je serais accueilli les bras ouverts j'aurais droit outre les contentement à un café et je pense un petit chocolat que Lulu se ferait un plaisir de m'offrir.Rien de tout cela chez Boillat tout est dorénavant interdit pourtant me direz vous ras le bols est bien le même directeur?..Boillat est une usine top secret défense nationale des fois qu'un retraité viendrait piquer les recettes des nouveaux alliages pour les fabriquer dans son garage on ne sait jamais.Vous me direz que le resultat serait le même pour les clients mais voilà la boillat est propriétaires de ses incapacités un point c'est tout.Messieur les Alsaciens vous pour qui j'avais la plus grande estime vous qui votez Le Pen vous êtes en contradiction avec votre mentor qui dit que l'on doit être maître chez soi vous voulez être maître chez les autres.Ne dites pas que vous êtres des"malgrès nous"on n'est plus en 40.Quand on en est à ce point d'autoritarisme c'est que l'on est incapable humainement est techniquement de diriger.L'estime de son personnel c'est la premier chose que l'on apprend dans les écoles de cadres.je trouvais le mot KAPO un peu dur mais il vous va bien.

octobre 06, 2006 12:39 PM  
Anonymous Anonyme said...

Super edito comme d'hab. j'ai bien rigolé, en particulier avec le contraste des deux sur la photo

octobre 06, 2006 1:46 PM  
Blogger ancien1 said...

encore un super édito quel talent et les premiers commentaires me conforte dans mon analyse.Incapacité, orgueil, égoisme car le sort de centaines d'ouvriers ne leur importe peu on enferme des gens pour moins que cela.

octobre 06, 2006 3:57 PM  
Anonymous Anonyme said...

pour ne pas que l'on se trompe si j'avais un peu de considération pour les alsaciens ce n'est pas parcequ'ils votent en majorité le PEN. Mon commentaire pourrait prêter à confusion.

anonyme de 12.39

octobre 06, 2006 5:23 PM  
Blogger jb.zonez.ch said...

@epok epik :

Merci pour vos commentaires élogieux au sujt de jb.zonez.ch.

Toutefois, on doit principalement la richesse du contenu du site à vos contributions personnneles et aux contributions de l'ensemble des bloggeurs.

N'hésitez pas à me transmettre des informations, documents et liens.

octobre 06, 2006 10:23 PM  
Anonymous Anonyme said...

Lorsque l’on passe à Reconvilier et que l’on voit cette Boillat, jadis si prospère, elle qui dégageait annuellement des bénéfices par millions, quand ce n’était pas par dizaines de millions, on se dit que ce n’est pas possible qu’une bande de criminels puissent massacrer une telle entreprise en toute impunité.
Et pourtant, c’est bien ce qui se passe, au vu et au su de tout le monde, sans que personne, tant dans le monde politique, au sein de nos Autorités que dans la Magistrature ne lève le plus petit doigt.
Il est vrai que lorsque l’on bénéfice d’un revenu annuel assuré variant selon les postes entre Fr. 250'000.—et Fr. 500'000.--, il est bien compréhensible que l’on ne tient pas à faire de vagues et risquer de se voir adresser quelques réprimandes des puissants de ce pays pour avoir bêtement manifesté un moment de compassion pour ces pauvres bougres de La Boillat.
Comme il l’a déjà été dit à maintes reprises sur ce blog par plusieurs intervenants, ce qui se passe à Reconvilier n’a rien à voir avec une restructuration industrielle, car si tel était le cas, il faudrait déjà que l’on nous explique pour quelle raison, un groupe industriel tel que Swissmetal, qui était il y a peu au bord de la faillite, détruirait le seul site qui générait des bénéfices.
La vérité, c’est que nous assistons à une destruction programmée, doublée d’un pillage éhonté d’un outil de travail performant de la part d’une bande de criminels de haut vol, lesquels agissent en toute impunité, sachant pertinemment bien que personne ne viendra les déranger dans leur funeste besogne.
Le malheur pour La Boillat, c’est qu’elle se trouve dans le Jura bernois, région qui ne dispose d’aucun pouvoir et dont son tuteur, le canton de Berne, se moque de cette région comme un gamin le ferait de sa première culotte.
Notre ex- conseillère d’Etat, la charmante Elisabeth Zölch avait bien versé une larme sur le triste sort qui était fait par ses cousins germains à La Boillat, mais elle n’avait pas jugé utile d’examiner de quelle manière il lui était possible de sauver ce fleuron de notre industrie. Il est vrai que le Conseil exécutif du canton de Berne avait classé le Jura bernois en zone « Rurale ». Ceci explique éventuellement cela.
Pauvres de nous.

octobre 07, 2006 5:41 PM  
Anonymous Anonyme said...

Quelqu' un a-t-il des renseignements au sujet des deux abrutis qui polluent la première page du new-torchinou ?

Quelles sont leurs fonctions exactes dans la défunte Boillat ?

Quels diplômes possèdent-ils ?

Quels parcours professionnels ( certainement douteux ) traînent-ils derrière eux ?

Où le Buffle et ses chacals recrutent-ils des kapos de cet acabit ?

octobre 07, 2006 8:24 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ Anonyme de 5:41 PM

Merci et bravo pour la précision et le réalisme de votre commentaire.
Quant à la charmante Elisabeth Zölch, vous aurez probablement l' occasion d' avoir de ses nouvelles l' année prochaine à l' approche des élections fédérales !

octobre 07, 2006 8:54 PM  
Anonymous solidarnoch said...

Merci à anonyme de 5:41

Je l'ai déjà éconcé maintes et maintes fois.

On dirait que les gens sont repus, admette cette chose comme si c'était normal. Moi j'ai ma situation, passe ton chemin, il y a rien à voir.

A part quelques uns, toujours les mêmes, qui se donnent corps et âme, et dont je remercie, le bon peuple admet n'importe quoi tant longtemps que ça ne le touche pas.

Mais quand ça le touche un peu, alors là......

Ne me dites pas, qu'avec la masse que l'on n'est on "NE PEUT RIEN FAIRE"

Comment ? n'importe comment vu qu'eux ils peuvent faire n'importe quoi, et le n'y a pas si longtemps, sous la bénédiction de "St Joseph" et les nains qui vont avec.

octobre 08, 2006 9:34 AM  
Blogger ancien1 said...

anonyme 5.41 quand on passe devant cette boillat on a le coeur serré et quand on entre dedans c'est bien pire une désolation.Les ouvriers sont démotivés. les reflexions sont je le cite : c'est foutu;ah si tu revenais tu ne tiendrais pas.ou bien regarde ce que j'ai fais tout à la benne.C'est pour cela que la boillat est devenue interdite il y a tellement de choes à cacher.A la question quels sont les diplômes des 2 gugus qui sont en ce moment responsable du site je repondrais que peu importe les diplômes n'ont rien à voir .L'ancien responsable(andré w.)était simple ETS seulement il avait derrière lui des années de pratique chez boillat ce qui fait qu'il connaissait toutes les machines et toute la culture boillat sans cela vous avez un lourd handicap.Il n'y a qu'à voir le ras le bols les conneries qu'il fait.en plus d'un an il ne sait même pas que pour produire 70tonnes par jour il faut que la fonderie tourne à 90 pour cent et les presses à 95.Il est même sûr que le chef de gare est capable vous avez qu'à voir.Celui qui se frotte les mains et qui boit du petit lait c'est wilmar car lui contrairement au chef de gare a certaines capacités.En effet il est entré chez boillat au sortir de l'école ouvrier consciencieux chef d'équipe puis contremaitre il n'a jamais ménagé son temps pour aller de l'avant.Il est très ordonné.il connait bien tous les alliage boillat.Quand il arrive en séances ses question sont claires nettes Bref il a tout pour faire un bon petit chef.Seulement voila sa nature lui joue des tours est-ce dans les gênes mais au lieu de faire valoir ses qualités il met en avant son orgueil de petit coq et c'est pour cela que la majorité de ceux qui l'entoure ne le suive plus.Il en est encore au point de croire que c'est parce qu'il n'a pas fait grève que tout le monde lui en veut alors que c'est son comportement pendant et après que personne ne peut supporter.Sans parler de sa fausse dédite et son comportement d'attente en ce moment qui font qu'à sa place je n'oserais sortir dans les rues que la nuit.En attendant il sait que ses successeurs pataugent et que on aura besoin de lui vu la nullité de l'encadrement actuel.Seulement en petit traître il ne se rend pas contre qu'il fait le jeu de Martinou et qu'il est en contradiction complète avec les idées de son ancien chef andré qu'il suivait pourtant à la lettre .Comme quoi même quand on trahi on se dit toujours que l'on est dans son droit quand on est sans foi ni loi.

octobre 08, 2006 3:48 PM  
Anonymous Anonyme said...

En partant du principe que le démantèlement de La Boillat n'a rien à voir avec une quelconque restructuration industrielle, la question se pose tout naturellement de savoir la ou les raisons qui poussent Martin Hellweg à détruire cette entreprise.

En sa qualité CEO (anciennement PDG) de ladite entreprise le devoir de Martin Hellweg et de sa bande de zouaves était de redynamiser tout le groupe Swissmetal, ce qui impliquait en toute logique de mettre en tout premier lieu tout le paquet sur La Boillat, attendu que seul ce site générait depuis des décennies d'appréciables bénéfices.
En procédant de cette manière, Martin Hellweg assurait la pérennité du groupe Swissmetal et démontrait ainsi aux milieux bancaires ses capacités de financier.
Dans un deuxième temps, il lui restait simplement à restructurer Dornach d'une manière intelligente et sensée, ce qui lui aurait valu les éloges de ses pairs.

Or, contre toute attente, tout bon sens et toute logique industrielle et financière,, Martin Hellweg s'est appliqué à entamer immédiatement la "neutralisation" de La Boillat et lorsque les cadres et les ouvriers de La Boillat ont tiré la sonnette d'alarme face au massacre annoncé, Martin Hellweg s'est empressé de virer tous les cadres et les ouvriers spécialisés de l'entreprise.

Face à un comportement aussi illogique, face à une telle aberration, ont peut légitimement se poser la question des raisons qui ont bien pu pousser Martin Hellweg à emprunter un tel chemin. A ce jour, aucune réponse crédible n'a encore été donnée.

La restructuration industrielle ne pouvant être prise en considération attendu que les produits à haute valeur ajoutée n'étaient pas réalisables et ne le sont toujours pas sur les sites de Dornach et de Lüdenscheid, force est donc d'admettre que les raisons ne peuvent être qu'inavouables.

Martin Hellweg se dit "Grand financier". Nous ne demandons qu'à le croire, mais nous avons quelques doutes et attendons de lui des explications sur sa stratégie. Pour l'heure, nous nous rappelons que d'autres personnes se prévalaient également du titre de "Grands financiers", nous pensons en particulier à Werner K. Rey, l'ancien propriétaire de Swissmetal, à André Plumey , le grand financier jurassien-bâlois ainsi qu'aux autres Piguet et Roullier, administrateurs du Lyon's Club de Genève, cette dernière société ayant été mise en faillite par suite d'escroqueries d'un montant de plus de 100 millions de francs, tout ce beau monde s'étant retrouvé un beau jour sur le banc des accusés et face à la Justice, suite à leurs monumentales malversations.
Il ne nous reste qu'à souhaiter que Martin Hellweg ne suive pas le chemin de son prédécesseur Werner K. Rey et que tout au contraire, il révise sa stratégie et qu'il nous rende La Boillat dans l'état de prospérité dans lequel nous l'avons toujours connue. Tel est nous souhait le plus sincère !

octobre 08, 2006 7:21 PM  
Anonymous Claire-Marie said...

Dès et avant le début (2004) de la grève (2005) des ouvriers de la Boillat, je me suis sentie concernée bien que, forcément, à distance !

Le drame de la Boillat et le traumatisme des personnes directement concernées, hommes, femmes, enfants font des ravages et sont en même temps une source d’énergie. C’est comme un feu sous la cendre de tant de souffrance.



Je priais pour une solidarité élargie avec les grévistes, comme je l’ai vu dans d’autres pays. Ce qui n’est pas une garantie de succès quant on a à faire à des « patrons » qui ont un intérêt, une pensée, un langage opposés à ceux de « leurs » ouvriers, leurs « objets » !

J’ai lu, mais ne retrouve plus le lien, une parole de M. Hellweg à un journal alémanique : « Der einzelne Mensch zählt nicht ! ». L’individu ou l’ouvrier (une unité) ne l’intéresse pas, c’est la « masse salariale » qu’il veut contrôler (ou domestiquer) pour satisfaire les exigences des actionnaires. Contrôler par n’importe quels moyens, le pire étant le mobbing : le cas de l’avertissement de licenciement de Maria en est un l’exemple récent, suites à tant d’autres.

Je me disais alors : « Une usine qui se voit obligée d’entreprendre une grève, seule en tant qu’usine, a droit à la solidarité des ouvriers de tout un réseau d’usines ». Avais-je tort de réfléchir ainsi ?

Des milliers de signataires ont promis d’être solidaires, mais nous sommes dispersés et sans relations concrètes qui permettraient de faire face, comme un seul homme à M. Hellweg et consort !

Le blog « Une voix pour la Boillat » nous tient en alerte, il nous tient informés et c’est à nous de transmettre les informations, d’élargir la solidarité avec le groupe, et « l’ouvrier seul » sans lequel même le « patron ne compterait pas ! ».

octobre 08, 2006 10:18 PM  
Blogger Karl said...

@Anonyme de 7:21pm

Pour espérer que Martinou ne prendra pas le même chemin qu'un Werner K. Reyx, il est un peu tard. Martinou n'est capable que de ça, et encore, en moins subtile.

Vous oubliez d'ailleurs un paramètre dans votre questionnement, qui est la bêtise surdimensionnée de l'intéressé, et de ses sbires.

Certes, l'idée de revendre un Swissmetal restrcuturé clé en main était certainement à la base de la "stratégie". Certes, laisser Busch-Jaeger pomper allégrement dans le carnet de clients de la Boillat était l'un des corollaires. Mais, vu l'incompétence crasse de Martinou, tous ces beaux rêves de financier encravaté n'auraient certainement jamais rencontré que l'échec. Par contre, de Swissmetal, il ne serait probablement rien resté.

Ainsi, aux raisonnements clairs que vous proposez, et aux conséquences que vous en tirez logiquement, je ne peux, malheureusement, que dire que le caractère illogique de certains comportements de Martinou et consorts a une composante effrectivement inavouable, mais aussi une composante relevant de la stupidité.

Merci à tous pour vos commentaires!

octobre 08, 2006 10:28 PM  
Anonymous oignon rouge said...

Merci à Karl une fois de plus, passé maître ( et pas maîiiitre, je tiens à préciser ! ) dans l'exégèse attentive et impitoyable du Torchinou aux prétentions désormais internationales.

Vu son contenu, dont Karl démontre l'inanité avec une férocité paisible, cette extension serait pathétique si les buts n'en étaient révoltants.

Tous les commentaires et analyses sont hautement, extrêmement intéressants, pondérés, preuve s'il en est du besoin de communiquer et de réfléchir et de prendre position face à l'incompréhensible, face à ce quelque chose qui est de l'ordre d'une folie obstinée, comme le démontre à nouveau un bloggeur anonyme.
Merci @ancien 1 qui apporte un témoignage clair, cela fait mal.

Que faire en masse, Solidarnoch ? il faudrait que la Suisse tout entière, ou au moins la moitié descende dans la rue pour être crédibles, pour dire : ça suffit. Comment y parvenir ? Je vous l'ai déjà dit, je ne sais pas.
Mais cela ne signifie pas que le combat ait cessé. Ce blog tenace et engagé, le site de jb.zonez et les articles de Philippe Oudot sont la preuve que la solidarité existe toujours, et la conscience aussi.

octobre 08, 2006 11:11 PM  
Anonymous Anonyme said...

Dans la vie, il ne faut jamais désepérer.
La preuve: pour Swissmetal, sur le plan financier, l'étau se resserre !



Swissmetal: instruction formelle de la part de la Bourse suisse
Zurich (AWP/ats) - Swissmetal fait l'objet d'une instruction formelle de la
part de la Bourse suisse. Elle concerne une éventuelle violation d'un article
du Règlement de cotation et de la Directive relative aux informations sur la
gouvernance d'entreprise (DCG).

L'instruction préliminaire a mis en évidence une éventuelle violation par le
groupe métallurgique soleurois de l'article 64 du Règlement de cotation et de
la DCG, a fait savoir lundi la SWX Swiss Exchange. La durée de l'enquête n'est
pas déterminée, précise le communiqué.


ats/mm

octobre 09, 2006 8:34 AM  
Anonymous Anonyme said...

Une soi-disante bonne nouvelle peut en cacher une mauvaise

On a pu lire dans le JJ de la semaine passée , et ce , dans le cadre des interviews menées en relation avec les prochaines élections à Reconvilier, que certain édile se félicitait de voir que la nouvelle COOP "cartonnait" et que le groupe allemand LIDL envisageait d'implanter une grande surface pour des produits à prix cassés sur le terrain que possède la Commune de Reconvilier, à l'intersection de la route cantonale et de la rue de Dos-la-Velle.

Ce qui n'a pas été dit, c'est que LIDL a également besoin des terrains que possède La Boillat, respectivement Swissmetal à l'Ouest de la parcelle de la Commune.

Toutefois, pour pouvoir céder les terrains en question à LIDL, Swissmetal doit vider les bâtiments qui se trouvent sur ledit terrain. Comme Swissmetal ne dispose pas d'autres bâtiments-dépôts que ceux situés en bordure de la route cantonale, ces Messieurs ont donc prévu d'utiliser l'Usine 1 comme dépôt.
L'arrivée de LIDL à Reconvilier, si tant est que cela se fasse, signifiera donc un démantèlement plus rapide que prévu de l'Usine 1.
Pour ceux qui se demandaient les raisons de la venue régulière de Suchordt à Reconvilier, vous en avez maintenant la réponse.
Attention: "carton rouge" en vue pour Reconvilier.

octobre 09, 2006 10:41 AM  
Anonymous Screugneugneu said...

07:58
Swissmetal: instruction formelle de la part de la Bourse suisse

Zurich (AWP/ats) - Swissmetal fait l'objet d'une instruction formelle de la part de la Bourse suisse. Elle concerne une éventuelle violation d'un article du Règlement de cotation et de la Directive relative aux informations sur la gouvernance d'entreprise (DCG).

L'instruction préliminaire a mis en évidence une éventuelle violation par le groupe métallurgique soleurois de l'article 64 du Règlement de cotation et de la DCG, a fait savoir lundi la SWX Swiss Exchange. La durée de l'enquête n'est pas déterminée, précise le communiqué.

ats/mm


Hé hé voilà qui pourrait être intéressant!
Courage les Boillats, on pense toujours à vous !!!

octobre 09, 2006 12:06 PM  
Anonymous Anonyme said...

Enfin, au les coeurs les boillat....


Une enquète serra ouvetre sur swissmetal, qui? la bourse suisse..

octobre 09, 2006 12:28 PM  
Anonymous Anonyme said...

Apparemment la justice se met enfin en branle, ouf, cela montre bien que tout n'est pas complètement pourri.

Si j'ai bien compris, l'on aurait trafiqué le bilan ou les comptes annuels de SM.

Ai-je bien pigé ? merci de me dire si oui ou non c'est bien juste.

octobre 09, 2006 1:17 PM  
Anonymous Anonyme said...

Suite d'anonyme

En tout cas, l'annonce que la justice prend en main le SM ne fait pas beaucoup bouger le cours boursier d'UMS. Décidément, je ne comprends pas.

octobre 09, 2006 1:20 PM  
Blogger Karl said...

Sauf erreur, l'instruction menée par la bourse a trait, en particulier, à la vente d'action par MArtin Hellweg. Ce dernier, en tant que membre du coneil d'administration de Swissmetal doit, depuis cette année, déclarer chaque vente ou achat d'actions du groupe qu'il effectuerait. Or, d'après un constat fait à l'AG du groupe, certaines ventes n'ont pas été déclarées.

Il y avait encore d'autres problèmes dénoncés. Et il est clair qu'une instruction peut aussi déboucher sur des découvertes.

Nous verrons mais, pour le moment, c'est toujours ça de gagné.

Merci à tous pour vos commentaires!

octobre 09, 2006 1:32 PM  
Anonymous oignon rouge said...

Si l'instruction a été ouverte, c'est que les questions posées étaient suffisamment pertinentes et aussi suffisamment étayées.

C'est un grand pas pour notre lutte, de toutes façons.

octobre 09, 2006 1:50 PM  
Anonymous Anonyme said...

L'arrivée éventuelle du hard-discounter allemand LIDL à Reconvilier signifierait un nouveau massacre des petits commerces de notre vallée.
Nous n'avons pas besoin de ces nouveaux négriers dans notre région.
Un petit tour à Bienne chez Jumbo ou Carrefour nous suffit amplement.

Athos

octobre 09, 2006 2:13 PM  
Anonymous Anonyme said...

A Karl,

Dans ton message de 10.28, on sent poindre un certain fatalisme, un léger souffle de désabusement.
Ne te laisse pas tomber dans le piège de la déprime automnale.
Aujourd'hui et plus que jamais, nous avons besoin de toi.
Tu es le dernier rempart face aux barbares qui veulent massacrer La Boillat.

Amitiés.

octobre 09, 2006 2:25 PM  
Anonymous Anonyme said...

A Marie-Claire,

Votre message est plein d'humanisme. Tout comme vous, j'ai espéré que l'énorme élan de solidarité manifesté par toute la Suisse romande allait déboucher sur quelque chose de positif, en particulier que ceux qui en avaient le pouvoir allait faire le nécessaire pour sauver ce fleuron de l'industrie qu'était "La Boillat".

Malheureusement et contre toute attente, ceux qui le pouvaient ne se sont pas manifestés et le dur combat mené par tous les cadres et ouvriers de La Boillat ainsi que par tous les amis de cette entreprise est resté sans résultat tangible jusqu'à ce jour.

Il nous reste heureusement un dernier bastion pour la défense de La Boillat, c'est Karl et son blog.

La question peut se poser de savoir si La Boillat peut encore être sauvée. L'heure est grave, mais tout n'est pas encore irrémédiablement perdu.

Le fait que la bourse suisse a ouvert une enquête contre Swissmetal est une très bonne chose. Selon la gravité des faits reprochés à Swissmetal, les conséquences peuvent être assez fâcheuses pour ses dirigeants. Cela peut aller d'une amende à une exclusion de la bourse suisse. Dans ce dernier cas de figure, bien le bonjour pour le Conseil d'administration, ce serait la fin des haricots !

Comme disent les anglais: Wait and see

Scorpios

octobre 09, 2006 2:46 PM  
Blogger epok epik said...

Le cours de l'action ne bouge pas malgré une mauvaise nouvelle. Je ne connais pas grand chose à la bourse, mais est-ce que ce n'est pas le signe que tout simplement la majorité des titres appartiennent à peu de monde en définitive. Des gens qui savent très bien de quoi il retourne et qui attendent le bon moment pour vendre. C'est à ce moment-là que le titre s'effondrera et les petits porteurs se retrouveront bien démunis.

Est-ce qu'un spécialiste de la bourse peut nous éclairer à ce sujet ?

Merci beaucoup !

octobre 09, 2006 3:08 PM  
Anonymous Anonyme said...

Ils n'ont pas vu venir le coup chez SM: pour l'heure, la seule réaction disponible est en allemand (pas de version anglaise, encore moins de version française, pensez-vous!)... Comme on commence à bien les connaître, on peut s'attendre à une belle traduction google sous le thème de "Dormez, je le veux". Et bien la voilà en exclusivité mondiale (je remercie par avance les responsables de l'intoxication, pardon, de la communication, de SM de citer leur source lorsqu'ils reprendront ce post!):

Avis des Swissmetal sur l'étude des SWX La bourse SWX suisse Swiss Exchange examine une violation possible de l'article 64 du Kotierungsreglementes et de la directive concernant des informations sur le Corporate Governance. Il s'agit essentiellement des informations, tels qu'ils ont été représentés dans le dernier rapport de gestion 2005 par les Swissmetal dans la section „Corporate Governance « . Avec les points critiqués par le SWX, il n'agit pas de reddition des comptes ou de rapport financier, autour de quelques peu d'objections le Corporate, ne se sépare pas de Governance- le rapport 2005, si entre autres concernant (1) la formation, (2) de la représentation spécifiée pas complètement des tâches et des compétences des comités du conseil d'administration ou (de 3) en tant que conseil d'administration, mais dans des Exécutifs une fonction avec des Swissmetal ont gagné des Salärs des membres du conseil d'administration. Le Swissmetal souligne que l'entreprise a fourni les Corporate de Governance- au rapport 2005 dans la même, aussi dans les années précédentes pratique habituelle. Le Swissmetal analysera les objections dans le dialogue avec le SWX et entreprendra ensuite, jusqu'ici nécessairement, des mesures de correction correspondantes et en informera.

Bon, d'accord, c'est un peu plus lisible et mieux traduit que d'habitude, mais je vous jure que j'ai utilisé le bête traducteur google! Plus sérieusement: qui parie qu'on ne comprendra pas beaucoup mieux que ça avec le vrai communiqué en français?

octobre 09, 2006 4:30 PM  
Anonymous A+ said...

Voici la teneur de l'art. 64 du Règlement de cotation

Rapport de gestion
L’émetteur publie son rapport de gestion annuel y compris le rapport des organes de révision (organe de révision et, cas échéant, des réviseurs des comptes de groupe). Le rapport de gestion annuel englobe le rapport annuel et les comptes annuels vérifiés conformément aux normes comptables applicables. L’instance d’admission peut exiger que des informations supplémentaires soient incluses dans les rapports périodiques réguliers, et notamment des indications sur l’organisation et la fonction de la direction et du contrôle de l’entreprise.
L’instance d’admission peut fixer les délais et autres modalités concernant la publication et la remise de rapports de gestion dans une directive.
Directive Corporate Governance (DCG) :
swx.com/admission/regulation/guidelines_fr.html

@ à qui peut répondre

Comment se fait-il que Swisscanto, qui avait annoncé à fin août la vente de toutes ses actions, figure encore dans la structure de l’actionnariat de SM ?

octobre 09, 2006 5:17 PM  
Anonymous Anonyme said...

Le mielleux et le cireux son persuadés que c'est grâce à eux que les quantités livrées augmentent. Ils n'y sont malheureusement pour rien ces pauvres. Ce ne sont que des spectateurs privilégiés assis au premier rang.

octobre 09, 2006 8:54 PM  
Anonymous Anonyme said...

@Athos
Il faudra bien un jour que les gens comprennent qu'il sera trop tard de se poser des questions quand il ne restera plus qu'un désert avec un Lidle au milieux et des ruines industrielles autour.
Totalement d'accord avec toi, apprécions ce que nous avons en faisant tout pour que ça continue.

octobre 09, 2006 9:03 PM  
Anonymous Petit Ours said...

@propos de stratégie

Pour une fois Petit Ours restera sérieux. Le sujet d’ailleurs ne se prête guère à la rigolade. Ces derniers temps, plusieurs bloggeurs ont parlé de la fameuse stratégie de Martinou. Elle serait incompréhensible, hors de toute logique financière et industrielle, etc…
Je ne suis surtout pas un spécialiste en stratégie, mais il me semble que l’on cherche du mauvais côté. Je me permets d’avancer ma petite explication (en toute modestie).

Faire de la Boillat un centre de « finishing » va rendre le site totalement dépendant de son (ou ses) fournisseurs d’ébauches ; alors que l’inverse n’est pas vrai. C’est donc une véritable « vassalisation » de la Boillat qui est en cours. Dornach et Lüdenscheid, qui ont des rancunes tenaces vis à vis de la Boillat veulent définitivement lui couper les ailes. Avec un statut précaire de « finisseur », le reste du groupe veut rendre illusoire toute velléité d’autonomie, même très partielle, du site de Reconvilier. Pour la bande à Martinou, ce critère prime sur tous les autres. Et c’est actuellement le plus grand danger qui menace la Boillat. Il ne faut pas oublier que, même dans une éventuelle vente ou faillite du groupe Swissmetal, un centre de finition n’a quasiment aucune chance de survivre. On imagine assez mal un repreneur étranger amener des ébauches en Suisse pour les terminer.
Vu sous cet angle la stratégie de Martinou est diablement bien pensée, pour ne pas dire diabolique.

Un dernier point : certains bloggeurs ont parlé l’autre jour du passage de Folklore Suchard à l’usine. Erreur, il ne passe pas mais il est très bien implanté. C’est actuellement lui qui fait la pluie et le beau temps à la Boillat. Pas une seule décision, même minime, n’est prise sans son accord. Toute la bande transfrontalière a été reléguée au rang de lampiste. On pourrait s’en réjouir mais ce serait une vision simpliste. La situation est au contraire extrêmement préoccupante.

octobre 09, 2006 11:18 PM  
Blogger Karl said...

@Petit ours

Merci pour ces remarques! Il ne faut ne effet pas perdre de vue ces états de fait. Néanmoins, quand je parle de bêtise, voire d'irrationnalité, à propos de Martinou et de sa clique, j'aimerais le justifier ainsi:

A mon avis, la stratégie visant à faire de la Boillat un centre de finishing n'est pas, économiquement parlant, défendable. Martinou et consorts croient le contraire, parce que les dirigeants de Dornach, et Suchordt, croient le contraire et ont réussi à convaincre leur entourage. Martinou, dans cette phase, a probablement été aidé par des clichés douteux vis-à-vis des Suisses en général, et des francophones en particulier. On repensera à "l'étude culturelle" menée par Sam Furrer, un très grand spécialiste en la matière.

Mais le fait qu'on puisse expliquer rationnellement les tenants et aboutissants de la stratégie ne la rend pas, pour autant, rationnelle. En effet, économiquement parlant, l'application de ladite stratégie, comme on le constate aujourd'hui, mène tout Swissmetal à la catastrophe. Vouloir déplacer la fonderie de la Boillat et en démanteler les presses, ainsi que c'était prévu, est totalement insensé, en témoigne la dépendance de Swissmetal, aujourd'hui, par rapport à ces installations qui ne devraient plus exister.

Ainsi, les buts poursuivi par MArtinou et sa clique, s'ils ont une certaine rationnalité (mai spas économique) ne sont pas, je crois, rationnellement atteignables. Même si Swissmetal meurt et que Busch-Jaeger s'en sort, Suchordt aura bien de la peine à y appliquer ses grands projets. Tout ce que ce grand malade, qui veut "détruire la Boillat" parvindrait, au mieux selon son désir, à faire, c'est détruire la Boillat. Relancer Busch-Jaeger, on peut par contre en douter...

Comme quoi, il me semble qu eparler d'irrationnalité est, d'un certain point de vue, valable. Mais d'un autre point de vue, on peut out à fait conclure à la rationnalité des acteurs.

octobre 09, 2006 11:51 PM  
Blogger Ach du Kaligula! said...

Mon pseudo habituel ayant été déjà protégé par quelqu'un d'autre, je me suis trouvé celui-ci... Avis au curieux...

Bien, je vois que la libérté des uns a reduite celle des autres:
"La modération des commentaires a été activée. Tous les commentaires doivent être approuvés par l’auteur du blog."

Merci aux Trolls.

Il semblerait que l'instruction formelle concerne des délits mineurs (Comme déclarer le salaire de Friedou au lieu de celui de Martinou dans le bilan). Et j'ai bien peur que la montagne n'accouche que d'une souris... pour le moment...

Il me semble en effet que bien trop souvent la justice ne bouge que lorsque le mal est irremmédiablement fait.

LA RAISON VAINCRA!

octobre 10, 2006 12:29 AM  
Anonymous Crassus said...

La justice est un instrument destiné à rassurer le bon peuple
"a posteriori" sur l'existence d'une morale.

Elle n'assure rien "a priori".

Elle a toujours un train de retard.

L'anticipation et l'action "a priori" c'est le boulot de la politique.
Comme la politique est actuellement menée exclusivement par des enjeux économiques, elle n'anticipe que ce qui relève de son potentiel de succès économique. Aucun mouvement politique actuel n'a de projet dédié au bien commun.
On ergote pour savoir qui de l'Etat ou de l'Economie aura la primauté sur l'autre, mais on se fout comme d'une guigne d'avoir un projet de société...
Certes, la politique est souvent jugée plus tard (les caisses noires, Werner K. Rey, la Boillat, les chars 68, les Mirages, les fonds juifs...), mais dites-moi ce que ça change de savoir qu'un cadavre a été jugé par l'Histoire...

Il n'y a nulle part dans l'univers une description de la justice. Par contre il y a des gens qui souffrent et d'autres qui les font souffrir. (Souvent, sans s'en rendre compte.)

Il y a aussi des êtres infects qui font souffrir activement ET en connaissance de cause.
Inutile de les juger puis de les condamner, on perd son temps.
Un bon coup de latte à toit dans les genoux devrait suffire, doublée d'une interdiction de soins.
Et on ferait des économies...

octobre 10, 2006 9:10 AM  
Anonymous Anonyme said...

Questions ???

Si j'ai bien lu les news, SM a conclu un accord avec des entreprises pétrolières. Est-ce du lard ou du cochon (à la veille de la St-Martin, ça tombe bien)?

Cela fait longtemps que nous n'avons plus eu de témoignage de l'intérieur, est ce qu'il y a une loi de l'omerta qui musèle les ouvriers les plus téméraires et les empêche de témoigner

J'ai bien l'impression que la justice ne va pas régler grand chose. Regardez Swissair, pas un de ces requins n'a été inquiété pour le moment.

Bonne journée à tous !

octobre 10, 2006 9:19 AM  
Anonymous Anonyme said...

Enquête de la bourse suisse sur Swissmetal

Le fait que les organes de contrôle de la bourse suisse demande des explications à Swissmetal et ouvre une instruction ne signifie par qu'une enquête pénale est en cours.

Les règles de la bourse suisse sont très strictes. Une entorse à ce règlement par une petite société comme Swissmetal serait très mal vue et pourrait avoir de funestes conséquences pour la société.
Les transactions à la bourse suisse s'élèvent à plusieurs milliards de francs journellement.

Les géants de la finance et de l'industrie ne peuvent se permettre que le sérieux et la crédibilité de la place financière suisse soit ternie par un petit mouton noir, genre Swissmetal.
A la bourse suisse, on ne badine pas avec les petits jongleurs.
Il est bien entendu qu'il en va tout autrement avec les grands, mais ceux-ci ne commettent pas d'erreurs visibles: c'est là toute la différence.

Scorpios

octobre 10, 2006 9:48 AM  
Anonymous Anonyme said...

J'oubliais de vous dire que le fait que les organes de la bourse suisse se soient penchés avec minutie sur le rapport de Swissmetal n'est certainement pas étranger au fait que toutes les interventions des amis de La Boillat lors de l'assemblée générale ont été entendues jusqu'à Zurich, dans l'antre de la haute finance.
Les pontes de ce sérail n'aiment pas ce genre de musique !

Votre participation et vos interventions à cette assemblée générale sont donc couronnés de succès ! Bravo !

Scorpios

octobre 10, 2006 9:55 AM  
Anonymous Anonyme said...

Un grand merci au collectif d'uZine3 pour l'accueil chaleureux et l'excellente soirée d'hier en compagnie des Dicodeurs. Et félicitations à Fred pour sa super prestation.

Bon courage à tous

Externe-Z

octobre 10, 2006 1:26 PM  
Blogger Karl said...

@Anonyme de 9:19Am

Pour ce quie st de la commande dans l'industrie pétrolière, c'est une petite commande. Qui plus est, il faudrait encore pouvoir la livrer... Bref, il s'agit la d'un coup d'esbrouffe, un de plus. Elle a d'ailleurs fait l'objet d'un communiqué de Swissmetal, tout comme le redémarrage de la Loewy qui, actuellement, ne fonctionne pas.

Des nouvelles de l'intérieur, il y en a parfois. Moins qu'à une époque, pour diverses raisons. Mais il y en a.

Quant à Swissair, la direction de SAir Group est tout de même sur le point d'aller chauffer le banc des accusés, puisqu'un procès est en cours d'instruction.


@Tous

L'instruction ouverte par la bourse suisse tire son origine d'un recours déposé auprès d'elle, consécutif à l'AG de Swissmetal.

Comme le dit bien le communiqué du groupe, qui tient à se dépatouiller au mieux de cette nouvelle affaire, l'infracton n'a pas trait à la tenue des comptes (ce qui serait extrêmement grave) mais à la gouvernance (notamment le fait que Martinou a vendu des actions sans le déclarer). Ainsi, les infractions en questions ne sont pas très graves. Mais, pourquoi les avoir commises? Sont-ils simplement étourdis, chez Swissmetal? On peut en douter. On peut aussi rêver, sait-on jamais, que l'instruction permette des découvertes concernant le coeur du problème, qui est la tenue des comptes.

Car, Martinou, qui prétendait cumuler les charges de CEO et de CFO (directeur des finances) sous prétexte que Swissmetal était une trop petite entreprise pour les séparer, n'a pas pu s'empêcher au final d'engager une CFO, Yvonne Simonis. Et il ne peut pas s'empêcher de dire, au réunions du management, qu'il ne comprend rien à la comptabilité... De quoi douter de la bonne tenue des comptes.

Merci à tous pour vos commentaires!

octobre 10, 2006 3:33 PM  
Anonymous Anonyme said...

A Epok Epik

Le fait que le cours de l'action Swissmetal ne descend pas après la nouvelle de l'enquête sur Swissmetal signifie simplement que la grande partie des actions provenant de l'augmentation de capital a été prise en charge par la banque qui s'est chargée de cette émission de nouvelles actions et comme il n'y avait pas grand monde à se presser au portillon pour souscrire de si belles actions, la banque émettrice a simplement saupoudrer tous les dossiers sous gestion de ses clients avec ces fameux titres.
La plupart des clients-actionnaires n'en sont même pas conscients.
En ce qui concerne les petits actionnaires, leurs achats ou ventes n'influencent pas le cours des actions.

scorpios

octobre 10, 2006 3:40 PM  
Blogger Karl said...

Ah... Mieux vaut tard que jamais... Karl a enfin pensé à créditer Petit Ours de sa découverte:

C'est lui qui a remarqué que les Laurel et Hardy de Swissmetal se tiennent devant l'usine de Dornach. Il fallait le faire!

octobre 10, 2006 3:46 PM  
Anonymous Anonyme said...

Merci Scorpios,

Tu es le premier, qui de manière concise et simple a réussi à m'éclairer quelque peu sur la bourse.

De plus, j'ai l'impression, que bien que sympathisant de la boillat, tes jugements sont assez objectifs.

Je suis content de voir que la qualité globale des interventions remontent en flèche.

Merci à Karl et à vous tous.

octobre 10, 2006 5:36 PM  
Anonymous SanA said...

Quelques précisions

@Scorpios

Ce qui a été accepté au cours de l'AG du 30 juin, c'est l'AUTORISATION d'augmenter le capital. Je n'ai pas connaissance qu'il en ait été fait usage à ce jour. Il n'y a donc pas eu émission de nouvelles actions. Elle ne se fera(it) qu'en vue de l'acquisition possible d'un nouveau canard boiteux. Peut-être le comportement actuel de l'action tient-il à une telle perspective, entre … initiés!

L'enquête de la bourse suisse est bien consécutive à trois plaintes émises suite à l'AG. Elle n'est (hélas) pas d'ordre pénal mais seulement formel, et porte sur le non respect de directives concernant la bonne gouvernance des sociétés cotées. Mais de toutes façons, ça la fout mal pour Hellweg et ses acolytes! Une casserole de plus: il aura bientôt de quoi ouvrir une quincaillerie… qu'il conduira à la faillite, comme il se doit!

@Anonyme 9:19

C'est peu dire que la chape de l'omerta pèse aujourd'hui sur Boillat. Il faudrait plutôt parler de système policier, inspiré des méthodes du KGB et de la Stasi. Intimidation et délation institutionnalisées sont les deux mamelles de la gestion actuelle du personnel, tout comme la propagande la plus malhonnête, la plus débile, la plus cynique et la plus éhontée tient lieu de communication. Je ne parlerai pas de "ressources humaines", SM ne considérant pas son personnel comme une ressource mais comme une contrainte pesante, coûteuse et en plus contrariante parce que naturellement et malencontreusement dotée de bon sens et d'esprit critique. Il faut avant tout éviter qu'il s'en serve, d'où la prolifération de kapos à l'écoute de délateurs, la vérole croissante de béni-oui-oui, de lèche-bottes et d'opportunistes à la vue courte, les métastases de ce cancer qu'est la bassesse d'esprit. La soumission aveugle à des incapables est considérée comme une valeur, la compétence et la clairvoyance comme des dangers pour la "zdradéchie" du gourou. L'important n'est pas de travailler et de produire, c'est de se soumettre et de se taire. D'où ce silence assourdissant…

Ma plus grande admiration et mes plus vifs encouragements vont à tous ceux qui, dans un tel climat, à leur manière et selon leurs moyens, résistent encore et toujours. Ils seront, ils sont, les vrais gagnants!

octobre 10, 2006 10:17 PM  
Blogger epok epik said...

@scorpios

Merci pour les explications ! Décidément ce monde de la bourse ne m`attire pas ! Une banque saupoudrant les portefeuilles qu`elle gère....tous ces aveugles qui détiennent des choses qui leur sont inconnues ! Tant que ça rapporte pourquoi se préoccuper sur quoi on fait de l`argent, hein?....ça me fait froid dans le dos.
C`est pas demain la veille que je convertirai mes polices assurance- vie en fonds de placement...car si je ne me trompe pas c`est bien avec des actions que se financent les fonds de placement, non ?

octobre 10, 2006 10:39 PM  
Blogger jb.zonez.ch said...

Je vous informe de la création d'une page consacrée à la violation de l'article 64 du règl. de cotation sur jb.zonez.ch.

Développement.

Si vous avez d'autres informations, merci de me les communiquer via le blog de Karl.

Cordialement,
JB

octobre 11, 2006 8:17 AM  
Anonymous Anonyme said...

LE DERNIER BASTION

Face aux hordes teutoniques qui massacrent et pillent LA BOILLAT, il faut bien reconnaître que le dernier bastion qui résiste encore face à ces barbares et à ces vautours , c'est KARL et son blog.

Comme les gens du Jura bernois sont considérés comme une réserve d'indiens, on peut dire sans crainte de se tromper, que notre cher ami KARL est le dernier des Mohicans. Rendons lui hommage et disons lui un grand merci !

Mais, soyons réalistes et honnêtes. On ne peut pas indéfiniment rester les bras croisés et attendre que KARL poursuive seul son combat pour la sauvegarde de LA BOILLAT.

De deux choses l'une: ou l'on entreprend quelque chose de concret pour essayer de sauver LA BOILLAT, ou alors il faut avoir l'honnêteté de dire à Karl: tu as fait tout ce qui était en ton pouvoir, tu as bien mérité (non pas de la Nation, comme disent les français) mais de la tribu des Mohicans, laquelle t'en sera éternellement reconnaissante, mais au point où nous en sommes, Karl, cesse de te sacrifier pour une cause perdue, pense à toi et reprends tes études.

Nous en sommes arrivés à un stade où il faut faire un choix, à savoir soit de s'avouer vaincus, soit de réagir et de prendre des dispositions pour contrer les agissements criminels et funestes de Martinou et de ses spadassins.

Sauver LA BOILLAT (ou ce qu'il en reste) est certainement encore chose possible. Comme le dit si bien un dicton : Il y a pire que de ne pas avoir réussi, c'est de ne pas avoir essayé.

Une chose est certaine, nous n'avons pas, pour le moment du moins, les moyens financiers pour lancer une OPA hostile (OPA = offre publique d'achat) pour reprendre le groupe Swissmetal et sortir La Boillat des griffes de ces charognards.
La chose était certainement possible tout au début de la grève, mais elle ne l'est plus aujourd'hui; l'opération serait trop coûteuse et personne ne voudrait plus s'investir dans une telle opération. Le train est passé, le soufflé est malheureusement retombé.

Le temps presse. La Boillat est en grand danger de mort. Elle est déjà aux soins intensifs. Comme le disent certains sur le blog, Folklore Suchard ne perd pas son temps et d'ici peu, il aura scellé le sort de l'Usine 1. Il ne restera plus que quelques rescapés à l'usine 2.

Si nous voulons faire quelque chose pour sauver La Boillat, il faut bien être conscients que nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes. Il y avait bien le Comité de soutien composé principalement de politiciens, si je ne me trompe, mais ceux-ci ont repris leur bâton de pèlerin et s'en sont allés voir ailleurs si l'herbe était plus grasse.
Pierre Kohler, et c'est tout à son honneur, s'occupe de la promotion touristique de la Suisse romande en promenant les Miss Chinoises, Maxime Zuber peaufine sa campagne électorale pour le Conseil National et Flavio Torti piaffe d'impatience d'envoyer ses traxs pour niveler les terrains de la Commune et de La Boillat pour implanter la grande surface commerciale à prix cassés LIDL.

Que pouvons-nous faire, nous pauvres miséreux de la Vallée de Tavannes, pour sauver La Boillat ?

Et bien, comme disent les militaires, il nous faut établir une ligne de front et il faut contre-attaquer. Oui, mais comment ?
A défaut de moyens financiers, il nous faut faire preuve d'imagination. Et le meilleur moyen de contrer notre Martinou, c'est de l'attaquer sur son propre terrain et de tout faire pour le battre. Son terrain, c'est la finance.
Swissmetal a mal à sa finance. Si je ne me trompe, Sana, sauf erreur, avait mentionné dans un de ses messages, que l'endettement bancaire de Swissmetal avait passé de 20 à 80 millions de francs. Si tel est bien le cas, le trou financier se creuse à la vitesse grand V pour Martinou et l'obtention de nouvelles lignes de crédits auprès des banques pourrait bien poser problème.
C'est donc sur ce terrain qu'il faut attaquer et faire en sorte que le recours au crédit ne soit plus chose aisée ou chose possible à Martinou.

Pour neutraliser Martinou et Suchard et les empêcher de détruire La Boillat, il suffirait de créer un "Comité de Défense de La Boillat", et de mettre sur pied une équipe fermement décidée à intervenir auprès de toutes les banques et instituts financiers pour attirer leur attention sur la fragilité du groupe Swissmetal et sur l'aberration de la stratégie du Conseil d'administration qui conduit en ligne droite cette société à la catastrophe.
Pour mener à bien cette opération, il faut un peu d'imagination, un peu de volonté quelques bénévoles et pratiquement pas d'argent ou si peu !

Les gens du Jura bernois ont du talent et du génie. Et comme l'écrivait Henri-Frédéric Amiel, en 1852 : "Faire aisément ce qui est difficile aux autres, voilà le talent; faire ce qui est impossible au talent, voilà le génie !"

A vous de me dire ce que vous pensez de mon idée ! Comme le disait un journaliste lors d'une émission TV française : Dites-moi si je me trompe !

Amitiés

Scorpios

octobre 11, 2006 9:43 AM  
Anonymous Anonyme said...

@epok epik,

à ton avis, ta police d'assurance vie et ton IIème pilier se financent comment?

Et oui, on est tous dans le système!

Salutations

octobre 11, 2006 1:30 PM  
Anonymous Anonyme said...

Réponse de anonyme 9:19 @ Sana

Pffft ! Je pensais bien que l'atmosphère était lourde mais pas à ce point.

Cependant, les "lèches-bottes et autres opportunistes" ne sont-ils pas plus à plaindre qu'à juger ?

Ils sont manipulés et vont certainement la peur au ventre au boulot.

Un autre point, Monsieur Kohler, est-il toujours aussi actif au sein de la Boillat ou maintenant que le soufflé est tombé préfère-t-il mousser ses testostérones auprès de belles mandarines ?

Amicalement à tous

TR

octobre 11, 2006 1:34 PM  
Blogger ancien1 said...

Avant d'attendre de l'aide de l'extérieur la lutte doit venir de l'intérieur.Je sais que les gens sont sous pression mais enfin quand on voit qu'en toute illégalité les commissions sont déçimées et que cela n'aboutit à rien même pas un débrayage, ce n'est pas au quidam qui n'est pas concerné à se mettre en avant.Le signal de la révolte doit venir de l'intérieur.Bien sur il nous manque Nico mais il reste encore quelques anciens qui doivent prouver que toute la solidarité qu'on leur a manifesté était légitime.Un exemple de lutte: ces messieurs les Kapos d'Alsace n'ont jamais été inquietés ils ne sont jamais venus à reconvilier avec la peur au ventre.Vous croyez qu'en France ils agiraient de la même façon j'en doute.A force de ménager d'attendre de se dire si je fais cela je risque ceci la branche sur laquelle ils sont assis pourrie et dans peu de temps elle va cassée il ne peut pas en être autrement.

octobre 11, 2006 3:07 PM  
Blogger epok epik said...

Eh oui ! tout le monde est dans le système....à part vivre en ermite au Kamtschatka, je ne vois pas comment faire autrement, et encore....Mais certains s'en préoccupent ! D'autres ne se posent même pas de questions, ils doooorment. Pendant ce temps, quelques "éclairés", terme bien sympa pour ces requins, profitent du système dans la joie et la bonne humeur ! Ce blog est là pour témoigner de ce que ces personnes sont capables de faire en toute impunité.


@anonyme de 1.30
A mon avis, mais peut-être me trompe-je énormément, le IIème pilier est "financé", je dirais mieux, alimenté par les cotisans (patrons et ouvriers) et les assurances-vie par les preneurs d'assurances ! Il s'agit de ne pas l'oublier : sans les nombreux petits travailleurs, pas de gros sous-sous ! Pis en plus le IIème pilier fait vivre plein de personnes bien intégrées dans le système, on l'a vu avec l'affaire Swiss Life/Rentenanstalt ;-)
Salutations aussi.

octobre 11, 2006 3:25 PM  
Blogger Karl said...

@Epok Epik

Les IIe pilier et assurance vie (et bien d'autres choses) sont des capitaux que leurs gestionnaires ne peuvent se permettre de laisser dormir: ils sont donc investis, de diverses manières (immobilier, devises, actions, obligations, bons de l'Etat, etc.).


@Ancien 1

Les commissions, du moins une partie, font tout ce qu'elles peuvent. Mais il est difficile d'agir quand on est pris entre une direction qui se moque de vous, et des travailleurs qui peinent à voir une sortie au tunnel.


@Tous

Je serai fortement absent ces prochains jours, mais jamais trop loin d'une connexion internet... Néanmoins, certains retards risquent de survenir dans la mise à jour des commentaires. Avec mes excuses.

Merci à tous pour vos commentaires!

octobre 11, 2006 3:39 PM  
Anonymous Anonyme said...

Scorpios et nobody (à l'époque), c'est le même ?

octobre 11, 2006 4:27 PM  
Anonymous Troll et bus 2 said...

@ anonyme de 16h27,

Vous parlez de l'agent immobilier du bas de la Vallée ???

octobre 11, 2006 6:21 PM  
Anonymous guillaume troll said...

Cher jurassien, jurassienne, ami de la Boillat,

Pour voter Taupier ?

Votez UDC !!!

Etonnant, cette appartenance, pour quelqu'un qui a pris le parti de ce mettre du côté de la force étrangère qui oeuvre à la destruction des biens de ses propres concitoyens. Mais on est pas à un paradoxe près avec cet adorateur des portes invisibles et autres affichettes de post-grève...

octobre 11, 2006 6:45 PM  
Anonymous Anonyme said...

Je reviens à la question ci-dessus, est-ce que nos amis Koller et Zuber sont encore actifs ?

Je pose cette question sans préjugés, mais j'aimerais savoir si oui ou non je peux faire confiance à ces politiciens.

octobre 11, 2006 6:48 PM  
Anonymous con-stat said...

Cher Scorpios,

Votre allusion à propos de M. Torti vous trahi.
Sachez que la réalité est tout le contraire de ce que vous prétendez.

octobre 11, 2006 6:54 PM  
Anonymous Ca va être la cata said...

@ scorpios

Votre commentaire est très pertinent. On peut être d'accord ou pas sur certains points mais l'essentiel est d'avoir une ligne claire. Même des trolls se réveillent donc le ton est juste.

@ tous

On retrouve un blog de combat et c'est très encourageant.Il faut croire tous ensembles qu'il peut se passer quelque chose, pour la Boillat et contre les chacals.

octobre 11, 2006 11:14 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ Claire-Marie, oct. 8, 10:18pm

Tout à fait de votre avis : Seule, une personne ne peut rien faire. Dispersées, les forces sont considérablement affaiblies.

@tous

Diviser, écarter, isoler, c'est ce qu'Hellweg & Co ont toujours fait pour affaiblir la résistance et force est de constater que le camp SM a toujours précédé les Boillat en pratiquant la politique du "fait accompli". Apparemment, certains d'entre vous ("Le blog est notre dernier rempart...") se préparent à l'étape suivante, sans doute celle de la dépossession. Nous en avons déjà des signes avant-coureurs : la plupart des vrais Boillat ne sont plus à l'intérieur de l'entreprise. Comment dès lors défendre une entreprise si ceux qui y travaillent ne la défendent plus ? Et si la Boillat disparaissait, comment défendre une entreprise qui n'est plus nulle part ? Et si plus rien n'existe, y a-t-il encore une cause à défendre ? Sans front contre lequel se dresser, sans cause autour de laquelle se rassembler, comment continuer ? Et que faire ? Et si aujourd'hui plusieurs intervenants sur ce blog estiment qu'il est urgent d'agir, qu'en est-il de propositions concrètes ? Si nous ne savons pas ce qu'il convient d'entreprendre (moi non plus, je constate simplement), si la résistance est bloquée devant une situation, n'est-ce pas là une preuve malheureuse que le camp SM, de par ses diverses actions, a réussi à neutraliser notre mouvement ?

Ne nous laissons cependant pas abattre pour autant. Ce n'est pas la première fois que SM essaie de nous laisser sans forces (magnifique exemple de l'AG), mais ne nous bouchons pas la vue non plus. Essayons de faire en sorte que la Boillat ne soit pas un cas de liquidation d'entreprise à durée plus élevée que la moyenne et folklore chargé, mais que par des actions significatives et notre ténacité, l'entreprise puisse encore être sauvée ou renaître et que, finalement, des mesures soient prises à un autre niveau pour que ce pillage ne soit plus à l'avenir autorisé. Le blog de Karl (si Karl a encore du temps à nous consacrer), dans tout cela, est bien sûr indispensable.

Externe-Z

octobre 11, 2006 11:20 PM  
Anonymous Petit Ours said...

A la Boillat il y a eu monsieur Ragusa. C'était déjà pas terrible. Maintenant il y a Suchard et c'est encore pire.
Une pub disait que "c'est Cailler qui fait la différence". Monsieur Cailler, on vous attend les bras ouverts.

octobre 11, 2006 11:20 PM  
Anonymous Anonyme said...

@con-stat
Tu n'est pas très bien informé, et surtout tu ne doit pas être de Reconvilier ou encore de la Boillat? Autrement tu serai au courant de ce que tout le monde connait ici, au sujet des politiciens concerné.
Salutations et bonne nuit.

octobre 11, 2006 11:46 PM  
Anonymous SanA said...

@anonyme 9:19 et 13:34 11.10.06

C'est vrai que la pire gangrène et les métastases en question, c'est la peur que les coyotes de SM font régner. C'est une lacune dans mon dernier message. Il ne s'agit de toute façon pas de juger ni de condamner, bien que certain(e)s puissent en avoir légitimement le droit. Il s'agit malheureusement d'un simple constat. Ce qu'on peut dans tous les cas reprocher au moins aux lèche-bottes, opportunistes et autres béni-oui-oui, c'est de ne pas se poser ces trois questions:

- Pour qui est-ce que je travaille aujourd'hui chez Boillat?
- Qu'ai-je à gagner à me soumettre à de telles conditions?
- Qu'ai-je à perdre à dire "NON!" et à me dresser une dernière fois contre ces salauds?

Quand à les plaindre, certainement pas! Accepter le sort qui leur est fait et, pire, celui qui leur est promis, relève du masochisme.

@ancien1

Absolument d'accord avec ce que vous dites (et plus encore avec ce que vous sous-entendez) à propos des kapos d'Alsace (ou "von Elsass", pour respecter leur maître à [ne pas] penser).

@epok epik

Comme le disait Churchill de la démocratie, l'économie de marché est le pire des systèmes…à l'exception de tous les autres! La bourse en est un aspect et un rouage. Elle postule entre autres qualités, honnêteté, compétence et bon sens. Ce qui lui manque manifestement et cruellement, ce sont quelques gardes-fous contre les prédateurs, les profiteurs, les autocrates incompétents et les administrateurs complices à la mode de chez SM, notamment.

octobre 12, 2006 1:47 AM  
Anonymous Anonyme said...

A troll et bus 2

Tu te trompes de cible, mon brave.
Utilise ton potentiel agressif à l'encontre de ceux qui détruisent La Boillat.

octobre 12, 2006 9:14 AM  
Anonymous Anonyme said...

Dans mon dernier message, je formulais quelques suggestions pour défendre La Boillat. Pour l'heure, je constate que mes propos à ce sujet n'ont pas soulevé grand intérêt. A croire que plus personne sur le blog ne s'intéresse au sort de La Boillat.
Par la même occasion, j'ai bien timidement égratigné les 3 politiciens qui au début de l'année avait pris la défense de La Boillat et qui depuis lors ne se sont plus beaucoup manifestés. Ce n'était pas bien méchant et il n'y avait pas de quoi fouetter un chat.
Si j'ai pu blesser M. Torti, c'est bien involontairement et si tel devais être le cas, je m'en excuse bien sincèrement et j'ose espérer qu'il voudra bien me le pardonner.
Il est vrai que l'on est en période pré-électorale à Reconvilier et que dans ces moments-là, certains propos anodins peuvent être perçus différemment qu'en période normale. Mais en ce qui concerne M. Torti, je ne me fais pas de souci pour lui, ses amis veillent sur lui.

Amicalement à tous.

scorpios

octobre 12, 2006 10:53 AM  
Anonymous Anonyme said...

@ A qui peut répondre

Les derniers commentaires évoquent des interrogations au sujet du comportement de certains politiciens.
A ce sujet, quelqu' un connait-il la nature des relations qu' entretiennent le conseiller fédéral S. Schmid et le criminel économique F. Sauerlander ?

octobre 12, 2006 2:30 PM  
Anonymous Anonyme said...

Il est plus facile de péter dans un violon que de faire tourner la Loewy, on reparlera de tout ça d'ici un mois. La seule certitude, c'est que la terre tourne autour du soleil et que les alliages en développement ne se développe pas à la vitesse de la lumière.
Pour faire simple il y a comme qui dirait de l'eau dans le gaz.

octobre 14, 2006 12:35 AM  
Anonymous Anonyme said...

Hé ben...ça ne fume plus sur ce blog, ça ne fume plus à l'usine 2 ni à la 3...(quoique, pour la 3... :-).

octobre 14, 2006 12:53 AM  
Anonymous Anonyme said...

Karl, il doit y avoir un problème avec les messages. Une partie ont été effacés. De plus, c'est depuis le le 11 octobre qu'il n'y a plus de message.

octobre 16, 2006 9:10 AM  
Anonymous oeil de moscou said...

Mon petit doigt me dit que cela tourne de moins en moins rond chez les Dornachians et les Kapos.

Entre le Karl Kapo, l'Ingénieux des Méthodes, Le Danseur et son associé la Pizza Siamique à la Vente, la brasse yogourt coulé chez PENNAlty pour Reconvilier;
Les produits non concurrentiels, de qualité merdique et pas rentable ajouté à un encadrement lamentable et une gestion de production EXCELlente du site de Dooornaque;
Un Volklore dégonflé à bloque par ses multiples échecs de plagiat Boillat additionné à un savoir-faire inexistant et un manque de place chronique pour installer les Linématics ,illégalement volée, dans son fief... De plus managé par Flotte-Haut;

Donc tout cela nous amène à fin octobre avec une Loewy qui ne tiens pas en une journée la cadence horaire habituelle, sans parler que ses 15 billettes ne ‘donnent’ que du fil pour la benne;
A un service de R&D incapable de reproduire de la matière style C98, C97, Bz4 et plus rigolo du NP6;
A une production aussi ridicule que quand la Boillat avait vacances;
Et maintenant, le branle-bas de combat parce qu'il n'y a plus un sous dans la po-poche Martinesque, parce que la certification ISO est un échec assuré et, par dessus tout, parce que les installations n'ont plus été entretenue depuis près d'une année... Hé, héééé.
Exemple ? Le 10 Tonne est presque mort !!

Plus de 10 Tonne ? Plus d'alliage potable, ou bien ?!
Ils ne vont tout de même pas nous refaire le coup de la clouterie hors de prix venant de Bouchyègre ou Dornaque.
D'autant plus que la plupart des clients se sont de nouveau fâchés tout rouge. Notamment des Allemand (MDR)...
Cela me rappelle quelques mails du printemps au Dani le Branlou s'est fait 'sauté' par des mises en garde bien senties de clients, et non des moindres, qui stipulaient que la matière non-Boillat était tellement pourrie qu'il était inutile d'envisager d'en refournir.
Et voilà qu'à mis octobre, ça recommence !
Je sens une fin d’année des plus mouvementée.
J’espère surtout que les béni oui-ouis Boillat se réveillent. Arrête de faire les langues brunes avec les Kapos et que des Wienerli, Karl Kapo, l’Ingénieux, le Déclin ET Wilmar soit éjecté au plus vite de leur podium de branleur incompétent notoire.
Réveillez vous Boillat de la Vallée. Vous ne remarquez pas que vous creusez votre propre tombe ? Quand votre maigrelet château de carte se sera écroulé, se sera trop tard. Et ce n’est pas les gens des commissions Boillat ,maintenant licencié parce qu’ils ont combattu pour la sauvegarde de Boillat, qui vont vous retrouver du boulot.
Tout se lézarde autour de vous. Réagissez. Vous êtes adulte, non ????

octobre 16, 2006 9:55 AM  
Anonymous con-stat said...

Et personne ne l'a relaté... Mais tout le Monde en Parle, heu, heu.... !

Un poste de Responsable logistique est a repourvoir à la Boillat.

Bon, une brève con-statation s'impose !
De un, se poste était tenu par PR avant son passage éclair à la Direction de Boillat. Il était partiellement remplacé par DL avant sa mise à l'écart par Maîîître Renard. Qui, soit dit en passant, est une pomme en la matière. Il a fait illusion une minute à la Boillat ! Et oui, ici, on ne traficotte pas avec excel pour 'planifier'. Il y a SAP, à la Boillat. Comme à Dooornaque, me direz-vous ! Certes, mais chez Boillat, on sait s'en servir. Pas comme Maîîître Renard qui comble les trous laissé par une planif déficiente avec des chiffres qui arrange son chef Ras Le...

Alors, évidemment ! Quand se troupeau d'incapable s'est retrouvé à Reconvilier et que le 90% des gens travaillant sur le site sont mort de rire en les voyant à l'oeuvre... Comme on dit, ça l'fait pas trop.
Fallait donc se trouver des fusibles encore plus incapable, si cela était possible. Nous voilà donc avec le Wienerli et KaKa ( Karl Kappo, comme dit l'Oeil)...

Apparemment, la connerie est allé trop loin pour Volklore.
Serait-on en train de voir se petit monde déguerpir ?
Bof, la personne de référence est toujours le Renard, dit le Dieu de la feuille excel et des navettes de transport... Mais pas des indicateurs à PR honteusement pompé durant des mois en faisait illusion de son intelligence...

Notre Karl dirait avec dessin à l'appui : on tourne en rond, on se retrouve face à la quadrature du cercle !
Vivement que tout se petit monde se fasse shooter par cette faillite tant attendue...

octobre 16, 2006 5:58 PM  
Blogger un voisin said...

Je ne sais pas si vous avez remarqué, il semble que l'histoire se répète ... les licenciements "punitifs" ont repris, Swissmetal essaie de gérer la crise à coups de communiqués de presse ...

Moi je rève que l'histoire s'inverse ... et ça arrive !

Alors qu'en février, les gros camions étaient bloqués par de petites voitures, aujourd'hui c'est une petite voiture verte qui se fait coincer par de gros véhicules !

Messieurs les shérifs de la bourse ... on attend avec impatience les conclusions de votre enquête ... et pourquoi pas quelques nouvelles découvertes en cours d'instruction (délis d'initiés, etc.). Il faut bien que la roue tourne !

octobre 16, 2006 9:04 PM  
Anonymous Anonyme said...

Karl boycotte le blog en retenant les messages. Se serait-il fait acheter par Martinou?

octobre 17, 2006 3:01 AM  
Anonymous Anonyme said...

Karl, tu fais la tête...? Que ce passe-t-il ?

octobre 17, 2006 11:58 AM  
Anonymous oignon rouge said...

SERONO AVERTI

La Bourse suisse (SWX) dénonce publiquement Serono pour plusieurs cas d'infractions aux règles en vigueur dans la publication des transactions effectuées par le management. La multinationale genevoise désormais en mains allemandes écope d'un avertissement. Cette sanction a été décidée en raison de "l'ampleur du dépassement des délais" a indiqué SWX.
ATS 19 octobre 2006, paru dans 24 Heures

L'usage du terme "sanction" me semble erroné, car
juridiquement l'avertissement se borne à attirer l'attention sur un devoir, une obligation.
C'est sans doute mieux que rien....est-ce gênant pour ce genre de grande boîte, je l'ignore, mais j'en doute un peu.

Alors suspense : SM sera-t-il seulement averti ou dûment sanctionné ?

octobre 19, 2006 11:00 AM  
Anonymous oignon rouge said...

POUR MARIA W.

Chère Maria,

En lisant le JdJ, donc notre excellent Philippe Oudot ce 19 octobre, je t'adresse un message de soutien moral et te redis toute mon admiration et mon respect pour ta ténacité et ton courage. Bravo de continuer à te battre pour refuser une ignominieuse injustice. Prends soin de ta santé et garde courage, j'espère et je crois de tout mon coeur que l'on te rendra justice.
Et s'il faut une action des soutiens extérieurs à travers le pays, nous nous mobiliserons.

octobre 19, 2006 1:18 PM  
Anonymous Anonyme said...

Merci pour ce bel édito. S'il ne s'agissait pas d'une affaire si dramatique, on en rirait bien ...

octobre 19, 2006 1:30 PM  
Anonymous Anonyme said...

Plus de messages depuis le 11 octobre??? comment est-ce possible, la boillat n'existe plus ou alors tout le monde est content? Hellweg a peut-etre gagné......

octobre 19, 2006 6:33 PM  
Blogger Karl said...

Me revoilà!

L'heure est aux aveux de Karl... Qui n'a pas été acheté par Martinou ;-P

En fait, j'étais en vacances... J'avais planifié que, sur place, je disposerais d'un petit café Internet pour venir m'occuper du blog et puis, non. Le café était fermé. Hem.

Donc, toutes mes excuses pour cette longue absence inexpliquée. J'ai cherché d'autres solutions, mais sans succès, et j'ai finalement cédé à quelques jours de repos tout de même bienvenus.

Encore une fois, mes excuses. Et, sachez-le, le blog fonctionnera autant qu'il sera utile. Même si d'autres travaux m'attendent et se font pressants, il n'y a pas lieux de laisser le silence tout emporter.

Merci à tous!

octobre 19, 2006 8:32 PM  
Anonymous oignon rouge said...

SERONO ( bis)

Dans Le Temps de ce 19 octobre, l'info de l'ATS (pas en ligne) est plus détaillée, et il semble que les infractions commises par Serono par rapport aux délais de publication des transactions sont bien bien inférieures à celles commises par SM.

Donc on peut espérer peut-être mieux qu'un avertissement ?

octobre 19, 2006 11:58 PM  
Anonymous Anonyme said...

Bonsoir ; C'est vraiment excellent se qu’il se passe avec la nouvelle
Stratéchie Meuuuuuh…Meyer et Weidrich"!!!!!!!!
Je discounter avec UN ami, que travail chez “ NOTZ “ a BIENNE
ET ill me demand si nous à reconvilier nous etions debordé de travail.
Parce que NOTZ devrai livré a Swissmetal Boillat , do laiton em bares
(Ǿ 14.000 et Ǿ 11.500 ) , alor je le pose une question ; mais vous ne
fait pas de bares a se diametre , oui cet vrais ; mais on commende chez
Swissmetal Dornach et après on livre chez Swissmetal Boillat …… ??????
À bon a bon alor ca va bien une bonne afaire on peux livre des bares boillat
Avec un bom label made in ????????
Hanspeter Weidlich et Karl Meyer Ills ont des bonnes"connaissances en economies".

octobre 20, 2006 12:04 AM  
Anonymous Anonyme said...

@Karl
ça fait plaisir de te savoir de retour. D'autres auraient certainement préféré que tu restes en Sibérie.;-)

octobre 20, 2006 12:17 AM  
Anonymous Fred said...

Salut Karl

Content de ton retour, on a besoin plus que jamais du blog ces temps, surtout que ça sent vraiment le sapin dans cette boîte...

A tous(tes)

Merci pour vos messages de soutien sur le site de l'uZine3, on continue de lutter de notre mieux.

Une petite pub pour Isabelle Roy et Pablo Rosenblatt, deux cinéastes super sympas qui ont filmé des Boillat, des portrait qui seront "exposé" dans cette future exposition à la galerie du passage à Moutier du 3 novembre au 3 décembre. En tout 50 portraits de personnes du Jura et Jura-Bernois.

J'aime cette idée, faire des portraits, celà permet de découvrir l'autre différamment, l'ignorance n'est elle pas le berceau du racisme, de la discrimination et de la bêtise?

Meilleures salutations à tous les Boillat de l'intérieur et de l'extérieur.

Fred

octobre 20, 2006 8:23 AM  
Anonymous grand démoniac said...

A anonyme de 0h27,

Peut être est-il allé préparer un endroit spécial à la mine de Sel.

Mon petit doigt me dit que Volklore Suchard, aidé par Cailler (MDR), prépare une charette d'un genre un peu particulier. Celle-là même qui nous a débarrasé de Dani le Branlou... Si vous voyez ou je veux en venir.

Eh oui, d'abord on jarte celui à qui on dit qu'on pouvait et qui s'est empressé de l'écrire sur un mail... Et viens en suite le vrai incapable et une partie de son troupeau de branleurs. Cela a pris un peu plus de temps parce que Martinou n'avait personne à mettre à sa place. Maintenant, Volklore est fin prêt !!!!

Question : Vous avez déjà vu le profil du terrain qui sert de lieu d'atterissage à un sauteur à ski ?
D'abord c'est presque plat (décembre 2005), ensuite la pente prends de l'angle (février 2006, et à l'endroit du supposé atterissage, la pente est franchement raide parce que c'est l'endroit ou le sauteur a son taux de chute le plus élevé (juin 2006). Une exponentielle à l'envers, quoi (balistique).
La différence avec SM, c'est qu'il n'y a pas de terrain de réception. En math, on dit que la courbe ( pardon, la chute dans ce cas précis) tant vers l'infini. Un océanoglogue appelle cela les abysses !!!!!

Images misent de côté, vous aurez compris que SM s'enfonce à vitesse grand V. Même Bouchyègre ne peux plus couler parce qu'il n'y a plus un rond !
Pis bon, si c'est pour couler du maillechort à 6 balle, au lieu de 11 à la Boillat, et tout se refaire retourner dans les dents tellement c'est de la M... Hein, Rode la Gachette !

Mais ne nous énervons pas. Laissons faire la Mine de Sel, l'enquête du SWX (qui donne une belle panique à Dooornaque, si, si !), le futur échec de la re-certification ISO, les négociations salariales ( hé,hé) et, je l'espère, enfin une réaction des moutons chez Boillat...

octobre 20, 2006 9:19 AM  
Anonymous solidarnoch said...

"Et s'il faut une action des soutiens extérieurs à travers le pays, nous nous mobiliserons."

Je suis prêt. T'en longtemps que ces pilleurs d'entreprise agiront sous les yeux bienveillant de nos politiques, je serai la. Jusqu'à se que mes yeux se fermeront pour toujours.

Qui aurait un lien pour le journal du jura sur l'article de Maria.

Courage à toi Maria, et à Nico. Nous sommes toujours avec vous.

Bougeons nous tous le cul, ne laissons pas le dernier mot à ses rapaces mesquin et menteur, et qui me font vomir.

octobre 20, 2006 10:08 AM  
Anonymous oignon rouge said...

@ solidarnoch

L'article concernant Maria se trouve sur le site de jb.zonez.ch en page d'accueil, en bas en rouge, c'est le dernier article en ligne, daté du 19 octobre.

octobre 20, 2006 12:31 PM  
Anonymous marc said...

Au passage, l'idée d'utiliser les informations financières et bancaires pour affaiblir SM (qui actuellement ne survit en tout cas pas par ses performances industrielles) me semble des plus intéressante. Peut-on savoir quelle est la banque qui fait des sous-sous avec la recapitalisation?
Est-ce la même qui glisse à des clients naïfs ou impuissants des actions d'une entreprise qui ne produit presque plus rien ?
Après cette magistrale leçon sur le syndicalisme en Suisse, pourra-t-on avoir l'équivalent sur les milieux financiers?
La Boillat, on a pas fini d'en parler.

octobre 20, 2006 12:41 PM  
Blogger david brawand dit shreck said...

A voir sur le site d'uniania:

Les principal victoire de notre syndicat, avs a 62 ans etc etc, et là que vois-je VICTOIRE A LA BOILLAT, VICTOIRE POUR QUI??????
Surement pas pour les 112 licencié que l'on oublie un peu quand même.
Combien on retrouvé du travail?

Mais les licenciements de Nico et Maria, alors là on en parle, c'est presque une raison d'état.

@ karl

Merci pour ton témoignage sur rjb ce midi, continu, je crois que tu es encore un des seul intègres dans toute cette histoire.
En disant cela je vais m'attirer qq commentaire, mais qu'importe j'ai tjrs dit ce que je penssait, qq fois a tort et qq fois a raison.

Shreck vous salue du bord de son marais

octobre 20, 2006 12:57 PM  
Blogger un voisin said...

Changement au registre du commerce :

La Caisse de retraite de l'Usine Boillat, succursale de UMS Usines Métallurgiques Suisse SA devient Pensionskasse Swissmetal.

Changements drastiques au sein des personnes ayant le droit de signature.

Extrait de la publication FOSC du 19.10.2006

octobre 20, 2006 2:08 PM  
Anonymous oignon rouge said...

@ Shreck , c'est bien que tu fasses à nouveau entendre ta voix et ton point de vue ! et merci beaucoup d'avoir signalé l'interview de Karl, on peut l'écouter sur rjb.ch au 12:15 de ce vendredi, il passe en premier

@ Karl de rappeler avec clarté que la lutte existe encore d'une manière ou d'une autre, et merci une fois de plus pour ton engagement formidable, le blog est aussi un lien très, très important pour les soutiens extérieurs qui sont encore là !

@ un voisin: merci pour l'information concernant la Caisse de retraite, est-ce que les employés de la Boillat ont été tenus au courant, ont-ils un moyen de contrôle ( qui devrait être légal je pense) de s'assurer que leurs fonds ne soient pas dilapidés et qu'ils retrouvent ce à quoi ils ont droit selon la loi ?

octobre 20, 2006 3:12 PM  
Blogger Karl said...

@Oignon rouge

Il reste, dans les personnes avec droit de signature du fonds de pension, deux membres des commissions du personnel de la Boillat.


Merci à tous pour vos commentaires!

octobre 20, 2006 3:28 PM  
Blogger jb.zonez.ch said...

Voici le lien à l'article du JDJ sur jb.zonez.ch (la page d'accueille change en fonction de la mise à jour du contenu).

Merci à Fred d'avoir fait parler de la cause de la Boillat et de "la 3" sur "la une" pendant une petite semaine ; on se réjouit de voir les portraits de Isabelle et Pablo ; Jura 1 & 2 m'ont ouvert l'appétit. Merci de m'indiquer où on peut se les procurer (t'as déjà fait une bonne pub à la radio pour le reste ; après s'être fait flashé du côté de Bienne au bordu, Thierry Romanens a dû se faire un peu tirer les oreilles par la direction ;-) ...).

A Karl : welcome back et bravo pour la performance des visiteurs ; grâce à un savant et habile dosage d'informations de qualité, tu réussis encore à attirer 600 personnes par jour.

A Petit Ours : excellents jeux de mots ! On attend donc avec impatience Monsieur Cailler, pour qu'il botte les fesses en express à Suchard.

@autres et à tous :

Bon week-end :-)

octobre 20, 2006 4:37 PM  
Anonymous oignon rouge said...

@ Karl

Merci pour la réponse concernant la Caisse de pension. Donc cela signifie droit de regard sur les comptes et la répartition des fonds. OK.

octobre 20, 2006 5:08 PM  
Anonymous Anonyme said...

Soulagée de voir qu'on peut de nouveau échanger des points de vue sur le blog, je commençais à m'inquiéter pour Karl : et si on nous l'avait séquestré ? Heureusement, il était en vacances, bien méritées d'ailleurs.

Le blog est comme le dit Oignon Rouge très important, surtout pour les soutiens extérieurs. Sans blog, et même si l'on a des informations, il nous manque les échanges, le "pouls", l'ambiance, le fil rouge, et il paraît bien plus difficile de nous organiser.

Vous êtes encore un certain nombre à apparaître et à réapparaître sur le blog, à dire être déterminés et mobilisables. Alors, ne baissons pas les bras, on ne sait pas très bien ce qui nous attend, mais on sait que le combat n'est pas terminé et que la dispersion et le silence auraient raison de notre mouvement.

Externe-Z

octobre 20, 2006 6:56 PM  
Anonymous Anonyme said...

Ce matin à la boillat j'ai entendue dire par plusieur personne comme quoi tout les conducteurs de presse vont envoyer leur dédite à la fin du mois.
Quelqu un peux me confirmer cette nouvelle. Ci cela était vrai je tire un grand chapeaux à ces 4 personnes qui eux savent faire tourner une presse et savent te répondre quand en leur pause une question pas comme certaine personne...

octobre 20, 2006 6:59 PM  
Anonymous Anonyme said...

Bravo les new vendeurs, réussir à perdre Durtal en moins de temps qu'il ne faut pour le dire est un exploit digne des branleurs qui ont remplacé nos anciens. Les médailles reviennent à Rodi plus les deux nouveaux vendeurs de pizza. Facile d'allé chez le client en traitant les anciens d'incapable. Comme on peut le remarquer, la gueule ne suffit pas.
Au secour Jonas, Eric, Françoise et Lini.
Pour tous renseignement vous pouvez vous adresser aux décolleteurs de la région.

octobre 20, 2006 7:25 PM  
Anonymous Anonyme said...

Les fameux laitons coulés chez Bouche et vendus par Boillat ne font pas la joie des décolteurs.
Il y a une grande différence entre penser qu'on sait faire et vraiment le faire.
Il est plus facile de couilloner un actionnaire qu'un décolteur de précision.
DUR DUR TAL TAL.

octobre 20, 2006 8:10 PM  
Anonymous SanA said...

@anonyme 8:10 PM

… sans compter que c'est totalement contradictoire avec la pseudo-stratégie helwegienne. On sait bien qu'elle n'a jamais valu plus que le diapo PPT où la case "Reconvilier" était affectée aux barres de décolletage, mais ça illustre une fois encore l'incohérence, l'inconséquence, la malhonnêteté intellectuelle et morale, l'aveuglement, l'obstination suicidaire, les mensonges, le cynisme et l'incompétence crasse du chacal qui conduit SM et Boillat à leur perte.

octobre 20, 2006 10:24 PM  
Anonymous Anonyme said...

Très marrante la liste des signatures autorisées pour la caisse de pension Boillat nouvellement germanisée. On y apprend que le nom complet de notre chère directrice HR est, et ce n'est pas un gag, Rossini Fünfschilling Laura. Fünfschilling c'est sûrement l'augmentation de salaire qu'elle va généreusement accorder aux Boillats pour les 5 denrières années de vaches maigres. Un schilling par an c'est déjà pas si mal. D'autres n'ont eu que leur lettre de licenciement.
Merci madame Laura Miseria.

octobre 20, 2006 10:36 PM  
Anonymous Anonyme said...

anonyme 6:59

Pourquoi qu'ils donneraient leurs congés
les conducteurs ,y a plus de boulot

octobre 20, 2006 11:42 PM  
Anonymous Anonyme said...

pchit fourmi

Alors t'as envoyé ta dédite???

octobre 20, 2006 11:44 PM  
Blogger chtite fourmi said...

@ Anonymes 6:59
Non ceci est une fausse rumeur!Je sait de quoi je parle je fais partie des 4!!! Non tous les conducteurs ne prendraient pas le risque de précipiter le démantèlement du département des presses (même si cela va arriver), mais tentent au contraire de tenir le plus longtemps possible en prouvant que c'est à Reconvilier que l'on peut garantir certaines spécialités et je vous promet qu'ils commencent à bien s'en rendrent compte en haut-lieu!!! Car nous savons de source sûr que les spécialités que nous pressons, ni dornach ni bouyègre n'y arrivent! Il y a qu'a voir l'état de leur laiton standard! De plus donner notre dédite n'aboutirait à rien de positif, car tous les réengagés ( beaucoups pères de famille) se retrouveraient à la rue pour quels résultats concrets?? NADA!On est tous de purs Boillats et il n'est pas un jour ou on ne parle pas de notre soucis face à ce qui se passe mais de là à le provoquer... Désolé si vous admirez les kamikazes suicidaires! Nous notre combat quotidien est tenir un max.

octobre 20, 2006 11:57 PM  
Anonymous Anonyme said...

@chtite fourmi
Le maître a dit presses et tais toi.
Le maître a dit on peut presser n'importe quoi n'importe où avec n'importe qui sur n'importe quelle presse.
Ensuite on vend du n'importe quoi à tous le monde.

Et à la fin on ne vend plus rien.

En guise d'augmentation de fin d'année, chacun aura droit au sourire con du maître en première page de new torchinou, où il vous expliquera qu'il faudra travailler plus l'année prochaine.
Tu n'y es pour rien, respect pour votre boulot.

octobre 21, 2006 12:37 AM  
Anonymous SanA said...

@anonyme 10:36 PM

Un ancien administrateur de SM, représentant alors la SBS (puis l'UBS), banque traditionnelle des actionnaires de l'époque, se nommait curieusement Fünfschilling. J'ignore s'il y a un lien de parenté avec ce modèle repoussoir de DRH qu'est la Rossini.

octobre 21, 2006 1:11 AM  
Anonymous Anonyme said...

Et donc voilà qu'un des parmi les plus vieux clients de la Boillat quitte le bâteau Swissmetal! Durtal, et son PDG Goddy Aeschbach. Comme quoi les nouveaux vendeurs engagés par hell-wäg, qui ne savent pas ce qu'ils vendent, ont reçu un pied au cul d'un principal client. Soit, un auto goal de plus, après celui de Premec et bientôt celui de Bic..
Matière à réflexion pour wilmar et le chef de gare, s'ils en sont capables....Et aussi pour certaines anguilles...
D'ailleurs, de hauts responsables de Bic sont venus à Reconvilier dernièrement, reçus par jepeto, ont mangé et dormi le soir à Saignelégier avec André et Eric ceci à la barbe du-dit Jepeto, qui n'a pas apprécié les faits et gestes de ce client. Mais chacun est libre de choisir ses amis...
A bon entendeur Jepeto, t'as choisi ton camps, un jour tu le paieras..

octobre 21, 2006 3:13 PM  
Anonymous Anonyme said...

Et donc voilà qu'un des parmi les plus vieux clients de la Boillat quitte le bâteau Swissmetal! Durtal, et son PDG Goddy Aeschbach. Comme quoi les nouveaux vendeurs engagés par hell-wäg, qui ne savent pas ce qu'ils vendent, ont reçu un pied au cul d'un principal client. Soit, un auto goal de plus, après celui de Premec et bientôt celui de Bic..
Matière à réflexion pour wilmar et le chef de gare, s'ils en sont capables....Et aussi pour certaines anguilles...
D'ailleurs, de hauts responsables de Bic sont venus à Reconvilier dernièrement, reçus par jepeto, ont mangé et dormi le soir à Saignelégier avec André et Eric ceci à la barbe du-dit Jepeto, qui n'a pas apprécié les faits et gestes de ce client. Mais chacun est libre de choisir ses amis...
A bon entendeur Jepeto, t'as choisi ton camps, un jour tu le paieras..

octobre 21, 2006 3:13 PM  
Blogger ancien1 said...

finalement tout ce déroule comme prévu DURTAL quitte boillat ainsi que d'autres clients..Je pense que Wilmar sent qu'un jour il devra diriger un atelier sans ouvriers et des machines sans travail.Mais comme il a déja donné sa dédite il n'aura pas de frais de poste à faire.Quand au chef de gare sait -il ou il travail et ce qu'il produit j'en doute.

octobre 21, 2006 5:42 PM  
Blogger professeur moriarty said...

@ ancien 1
non tout ce que fait le chef de gare est de passer en vitesse le matin à Reconvilier pour ordonner ses volontés et ensuite aller se cacher à Dornach! Pour lui la boillat est une source de problèmes, et comme il n'a jamais sût gèrer les problèmes préférant déléguer pour se couvrir, il laisse la responsabilité au chef d'équipe de l'étirage ( largement plus capable que lui!!!) et aux conducteurs de presse le soin de faire tourner la maison, son seul soucis est de trouver un responsable à qui faire endosser les responsabilités...

octobre 21, 2006 6:07 PM  
Anonymous Anonyme said...

La Boillat sans Durtal...incroyable
MH est un incapable
Jamais vu une chose pareille

octobre 21, 2006 6:58 PM  
Anonymous Anonyme said...

Sur le document comportant les noms des signataires de la caisse de retraite Swissmetal figure le nom du grand "Architecte de mes deux" de la Boillat, le Botta du Montoz. Est-ce qu’il représente la direction de SM ou le personnel ? Connaissant les qualités d’anguille de ce personnage, je doute qu’il représente le personnel. Quelqu’un peut-il répondre à ce sujet ?
Un ancien Boillat licencié.

octobre 21, 2006 7:34 PM  
Blogger Karl said...

Durtal a annulé toutes ses commandes chez Swissmetal avec effet immédiat. Je poursuis les vérifications, mais l'information semble tout à fait exacte. En cause, l'incapacité inimaginable de Rodi le danseur et de ses pizaïolos.

La perte de Durtal est une perte de très grande importance.


L'information d'Anonyme du 20 octobre, à 0:43Am est elle aussi, semble-t-il, exacte:

Swissmetal Dornach vend des barres à Notz, une entreprise biennoise. Puis Swissmetal commande ces barres chez Notz, pour la Boillat. Une promenade destinée à labelliser ces barres "Boillat"?

octobre 21, 2006 8:01 PM  
Anonymous Anonyme said...

@chtite fourmi, 20 oct. 11:57pm

Désolée d'être un peu brutale, mais laissez-moi vous dire que, pour moi, l'énergie que vous employez à produire en ce moment revient à jeter vos forces de travail dans un gouffre. Vous pouvez produire la meilleure qualité du monde, si ceux pour qui vous travaillez sont mal intentionnés à votre égard (Hellweg a dit, ce n'est plus un secret pour personne, que son objectif était la mort de la Boillat), vous en ressortirez perdants et révoltés : ou on vous exploitera jusqu'au bout, ou on volera votre savoir-faire, ou on fera disparaître à terme du marché votre catégorie de produits pour qu'il n'y ait plus que des produits standards disponibles, ou tout cela à la fois, et tout cela a déjà été dit sur le blog par des personnes plus versées dans les analyses économiques que moi. Regardez aujourd'hui encore, un grand client qui s'en va...

Par ailleurs, je vous invite à relativiser certaines de vos certitudes. Les produits Boillat étaient (je me permets de parler au passé) d'une super qualité et on a détruit une entreprise rentable, ce qui est une aberration. Pour produire de façon égale sur la durée une telle qualité de produits, pour innover, il faut que certaines conditions soient réunies et elles étaient présentes à Reconvilier : tradition technique, savoir-faire, main d'oeuvre qualifiée à disposition,... Ceci pourtant ne signifie pas que personne ailleurs ne soit capable d'en faire autant. Il faut que là aussi, dans cet ailleurs, des conditions soient réunies : motivation, priorité, intérêt de se lancer dans cette branche, de former du personnel dans le domaine, de décider du statut que l'on offrira à ceux que l'on va engager, conditions qui ne sont manifestement pas réunies à Dornach et chez Busch... Mais demain, il n'est pas impossible qu'ils les réunissent là-bas ou que des Belges, des Coréens ou des Indiens décident de miser beaucoup sur cette industrie et d'être eux aussi brillants. Je vous rappelle que l'industrie horlogère a fait et fait encore la fierté du Jura/Jura bernois, mais la montre est une invention anglaise...

La Boillat avait et a toujours sa place dans la région, mais seule une Boillat qui a recouvré sa dignité est porteuse d'avenir.

Externe-Z

octobre 21, 2006 10:04 PM  
Blogger jb.zonez.ch said...

Au sujet de la perte des commandes de Durtal, qui peut anticiper et nous rédiger un communiqué de presse aussi mielleux et candide que celui du 28.09.06 pondu par Swissmetal (disponible ici) ?

octobre 21, 2006 11:28 PM  
Blogger Rigueur said...

@ anonyme (octobre 21, 2006 10:04 PM)

100% d'accord avec vous et j'ajoute

(persite et signe):

Parlant de conditions pour qu'une

entreprise soit performante, il faut

encore ajouter l'élément suivant:

L'identification des

collaboratrices/collaborateurs (quel que

soit son niveau hiérarchique) envers son

entreprise.

Je disais que La Boillat est (ou était)

unique en son genre, parce qu'en étant

un site du groupe Swissmetal, presque

tous les collaborateurs - femme et homme

- (moins quelques moutons noirs) ont une

très forte identification envers LA

BOILLAT.

Si cette identification n'a plus sa

raison d'être à cause de la

globalisation, alors il y aura éclatement d'un système qui a fait ses preuves.

Ma conviction: plus la globalisation avance, plus l'identification envers son entreprise devienne indispensable pour sa survie. Contrairement à Hellweg, je suis persuadé qu'il faut tout d'abord être citoyen de quelque part avant de prétendre d'être un citoyen du monde. Sinon personne est crédible vis à vis de personne.

octobre 22, 2006 9:52 AM  
Anonymous SanA said...

@Externe-z et Rigueur

Que d'autres que Boillat puissent assurer un jour les mêmes prestations qu'elle, me paraît totalement illusoire. Je parle sciemment de "prestations" plutôt que de "produits", car il s'agit bien de cela.

La réalité de Boillat, c'est un processus qui naît avec la connaissance et la compréhension, sous tous ses aspects, des marchés du client, de ses contraintes et des besoins qui en découlent. Un processus qui ne se termine qu'en mesurant et en s'assurant de la satisfaction du client. Un processus d'ailleurs itératif en ce qu'il nécessite de suivre avec le client (et même d'anticiper, c'est ce qu'on appelle la pro-activité) l'évolution de ses marchés, de ses besoins et de ses contraintes (de productivité par exemple). On appelle ça du partenariat, étayé par une recherche d'amélioration permanente à toutes les étapes du processus principal (conception, développement, production, livraison, mesure de satisfaction et de performances), des processus d'aide à la réalisation (maintenance notamment) et, c'est évident pour tout le monde sauf apparemment pour SM et les incapables criminels qui préparent sa fin, des processus de management!

Donc, sans une culture d'entreprise orientée vers les clients, l'innovation et l'amélioration permanente, sans une proximité et une collaboration étroite et continue avec les partenaires, sans, comme le relève fort justement "Rigueur", une identification profonde avec l'entreprise et ses produits, rien ne sera possible et moins encore reproductible. La fin de Boillat, ce ne serait pas seulement celle d'un site de production. Ce serait celles de ses prestations, technologies, produits et services. Mondialement, puisque les spécialités (les seules du groupe, répétons-le) de Boillat sont "mondialisées" depuis des années!

Seuls l'aveuglement, l'incompétence bornée, les erreurs de diagnostic et d'évaluation, les préjugés culturels, le mépris du prétentieux, l'arrogance teutonne et l'arbitraire (critères définissant presque parfaitement la connerie!) ont permis l'accouchement de cette absurdité totale qu'est ce qu'Hellweg nomme abusivement "stratégie" (sans l'accent!). "Stratégie", entre autres défauts, incohérente, puisque visant le leadership mondial dans les spécialités tout en mettant à sac la seule entité en produisant et capable d'en produire! "Stratégie" suicidaire, puisqu'elle rend inopérant le seul pourvoyeur de cash du groupe et qu'elle désigne comme directeur industriel celui qui a conduit BJL à la faillite! "Stratégie" aveugle, puisqu'elle considère la culture d'entreprise de Boillat comme un handicap plutôt que comme une force à valoriser et à développer. Aveugle, puisqu'elle croit en l'avenir de Dornach et au potentiel de BJL. Et sourde, en plus, puisqu'elle n'entend pas le client pourtant le meilleur juge quant à la performance d'une entreprise! D'où la perte de Durtal, Bic, Premec etc., etc.

octobre 22, 2006 8:26 PM  
Anonymous oignon rouge said...

@ SanA 8:26 pm

N'auriez-vous pas rédigé ce soir la cinquième Catilinaire ?
Si l'on se remémore le début de la première, quelle est l'évolution sur le plan moral, au bout du compte et hormis la méthode, "depuis plus de deux mille ans qu'il est des hommes et qui pensent" ?

O tempora, o mores. On a encore de quoi faire.

octobre 22, 2006 11:45 PM  
Anonymous SanA said...

@Oignon Rouge

Oui, jusqu'à quand, Hellweg, abuseras-tu de notre patience? Prends garde! Pistoia n'est pas si loin.

octobre 23, 2006 12:53 AM  
Anonymous idéaliste incurable said...

Bonjour à vous tous amis bloggeurs. Plus beaucoup sur le blog pour cause d'élections ... nous en avons pris plein la gueule. Y en a marre pour finir, les gens sont trop cons.

Une couleuvre (ou plutôt un boa constristor ...)de plus à avaler.

J'ai trouvé Fred rudement bon dans les dicodeurs. Bravo ! Merci à Karl pour ses éditos et à jb.zonez pour le site toujours si bien à jour. Vous êtes bien quand même.

A une prochaine fois. Courage.

octobre 23, 2006 3:39 AM  
Anonymous grand démoniac said...

@ Chtite fourmi,

Ta théorie, je l'ai entendu pendant 6 mois. Et pendant 6 mois, il t'a été dit qu'il vous fallait trouver une autre excuse pour vous défiler.
Tout ce que vous produisez est pourri. Ce n'est pas parce que tu maîtrises l'installation X que le produit final est OK. Loin de là !
Il vous manque 120 personnes et leur savoir-faire pour y arriver !!!

Cessez de vous bercer d'illusions. De vous justifier. Votre théorie va à l'envers du bon sens. La preuve ? Regardez ou vous en êtes aujourd'hui !!!
Chaque jour que vous produisez vous enfonce un peu plus dans votre tombe. Ce qui est incroyable, c'est que cette théorie tenue au mois de mars peut être comprise. Faute de jugement et de recul.
Mais ce genre de discours tenu à mi-octobre !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Vous êtes un clan irrécupérable. Et c'est bien malheureux.
Mais bon, inutile de s'égosiller pour des sourds...

octobre 23, 2006 9:42 AM  
Blogger ancien1 said...

@sana
Iln'y a rien à ajouter tout ce que vous décrivez est juste. Encore une chose cela veut dire que l'équipe mise en place avec ras le bols en tête est d'une incapacité flagrante car toute personne compétente devrait se rebeller.A moins qu'ils aient reçu l'ordre de détruire à ce moment la ce sont des criminels.

octobre 23, 2006 1:37 PM  
Anonymous Anonyme said...

Voici une proposition de communiqué de presse pour Swissmetal :

Reconvilier, le 23 octobre 2006
SWISSMETAL PERD UN NOUVEAU CLIENT
Fidèle à la stratégie poursuivie depuis 2 ans, Swissmetal remporte un nouvel échec en perdant le client Durtal.
Cet échec, qui conforte ceux précédemment remportés avec Bic et Premec, est le fruit de patients efforts visant à décourager les plus fidèles clients du site de Reconvilier.
La baisse du carnet de commandes qui en résulte permettra d'ajuster la demande à la capacité, fortement réduite en raison des grèves illégales de 2005 - 2006.

octobre 23, 2006 2:05 PM  
Blogger pauvre diable said...

Extrait véridique du PV d’une séance prod :
"Il y trop d’anciens Boillat que se rendent dans l’usine".

octobre 23, 2006 2:10 PM  
Anonymous Troll et bus 2 said...

Extrait de la soupe est pleine de dimanche :

Les Français ont acheté aux Suisses toutes les installations et le matériels nécessaire pour produire des billets de banque de qualité et infalsifiable. Matériel qui a prouvé sont efficacité puisque nos billet de banque sont produit avec !
Résultat, ils sont incapable de fabriquer les billets de 500.- à satisfaction parce qu'ils ont refusé que l'instruction qui coule de source soit donnée à nos homologues...
Du coup, il est vivement conseillé de ne pas être porteur dudit billet.

Vous avez dit Savoir-Faire ?

Toute ressemblance avec la politique et les résultats industriel de Ras Le est certainement fortui.

Comme le dit Pauvre Diable : Y'a bien trop de Boillats autour de l'usine !!!!!

octobre 23, 2006 3:23 PM  
Anonymous oeil de moscou said...

@ Pauvre Diable,

J'ai La Solution pour cette bande de Dzodzets :

Y a qu'à fermer l'usine !!!!!!

PS: Est-ce qu'il est aussi mentionné que la fallite leur pend au bout du nez ?

octobre 23, 2006 3:28 PM  
Blogger ancien1 said...

@pauvre diable
C'est normal ils ne peuvent pas parler production puisqu'ils ne savent pas faire ils parlent police ça ils conaissent.Quand on n'a rien à cacher on peu tout montrer ce n'est pas leur cas.Et puis Wilmar aime tellement ça.

octobre 23, 2006 5:03 PM  
Anonymous Anonyme said...

@anonyme 23 oct. 2:05 pm

Elle est très bien votre proposition de communiqué de presse, je vais la faire lire à des amis qui ont écouté les Dicodeurs, ça leur fera un petit complément.

Externe-Z

octobre 23, 2006 5:16 PM  
Anonymous Fred said...

Bonjour à tous(tes)

Merci pour les compliments, j'ai fait ce que j'ai pu, avec mon accent de pedzou de la vallée, ça change un peu dans cette émission, et puis ce n'est pas évident avec cette bande, ils ne vous laissent pas une seconde de répi.

Le plus difficile était de placer des choses aussi sérieuses dans un contexte aussi "rigolo", mais je vous assure qu'ils se sentent tous concernés et qu'ils sont profondément dégoûtés par cette situation.

Il n'a pas fallu non plus longtemps pour les convaincre de remplaçer l'émission prévue à "La Theurre" sur les tourbières par celle à l'uZine3.

Lors de nos échanges "hors antenne" ils m'ont posé de nombreuses questions sur la Boillat, certains sont des fils d'ouvrier, et trois quatre dont Thierry Romanence sont partis (très tard...)...

Thierry Romanence m'a dit qu'il viendrait faire un concert gratuitement pour les ouvriers à l'uZine3, c'est un gars super sympa.

Quand nous avons regardé la liste des invités des dicodeurs ces temps avec ma femme; des directeurs, auteurs-compositeurs, artistes confirmés, ma femme m'a dit en rigolant "cherchez l'intru".
Et nous avons bien ri.

Des fois il faut se lancer, oser des choses, oui je crois que l'on peut faire encore bien des choses et qu'il vaut vraiment la peine de se battre et se battre encore.

Courage à tous les Boillat, à l'intérieur et à l'extérieur, et sachez que nous demeurons solidaires, et que nous ne sommes pas seuls.

octobre 23, 2006 7:32 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ grand demoniac
Il est inutile et contre-productif de tenir un discours aussi méprisant à l'égard des personnes qui travaillent encore à l'usine. Vous vous trompez de cible.
Personne ne détient la vérité absolue. Le blog est fait pour discuter, pas pour condamner.

octobre 23, 2006 10:09 PM  
Anonymous SanA said...

NOUVEAU SUCCÈS POUR SWISSMETAL

Le groupe Swissmetal communique:

Swismetal vient de franchir un pas décisif dans l'accomplissement de sa stratégie. Durtal, entreprise active dans la connectique et parmi les clients les plus importants du groupe, vient enfin, après une trentaine d'années de fidélité indéfectible à Boillat, de mettre un terme ferme et définitif à toute relation avec notre société. Ce succès, qui sera bientôt suivi par d'autres, intervient après des mois de mise au point durant lesquels nos collaborateurs de Dornach et de Lüdenscheid ont multiplié, sans ménager leurs efforts, les retards de livraisons chroniques, les défauts de qualités persistants et les promesses non tenues, dans un climat de défiance et de total mépris à l'égard de nos ex-partenaires. Après la perte de la confiance d'autres grands clients, tels Bic et Premec, celle de Durtal est une nouvelle pierre blanche sur le chemin que nous nous sommes tracé: devenir leader mondial en non-qualité, dysfonctionnements, sornettes et poudre au yeux. La mobilisation de nombreuses incompétences au service d'un management chaotique représente certes un investissement considérable. L'objectif final visé est pourtant déjà en vue: une société sans produits, sans clients, sans collaborateurs et sans argent!

octobre 24, 2006 12:55 AM  
Anonymous SanA said...

@Ancien 1 (13:37)

L'organisation de SM est fondée sur la délégation d'incompétence. Le seul fait d'être capable est éliminatoire à court terme pour tout cadre et collaborateur, en place ou postulant. Les vrais criminels, car il y en a bel et bien, sont ceux qui ont instauré ce système et qui le font vivre à coup de menaces, d'intimidation, de chantage, de délation, de mobbing, de représailles.

L'intention de nuire et de détruire Boillat existe depuis l'arrivée du chacal de Cologne à la tête du groupe. "Inspiré" par les affabulations de son compatriote Suchordt, il n'a pas d'autre objectif que d'aider celui-ci à réaliser son obsession psychotique: voler à Boillat au profit de BJL ses produits, ses clients, ses équipements et son savoir-faire. Il l'a placé à cette fin à la direction industrielle du groupe. Comme les préjugés, les croyances et l'aveuglement priment chez MH sur l'analyse, la rationalité et la lucidité, il a fait une évaluation absurde de la situation. Il a remis les clés à celui qui a conduit BJL à la faillite il y a quatre ans à peine. Il n'avait pas prévu (il était bien le seul, d'ailleurs!) l'incapacité de BJL à ne serait-ce qu'approcher la qualité de Boillat. Il avait sous-estimé les exigences des clients et le risque de les perdre. Il a allumé un incendie dévastateur que ni lui ni personne de sa bande, pas même le responsable (sic) de la sécurité, n'est capable de contenir et encore moins d'éteindre. Pyromanes et criminels, voilà ce que sont les deux Teutons à la tête de SM!

octobre 24, 2006 1:39 AM  
Anonymous Anonyme said...

Sana, c'est tellement triste, mais j'ai pas pu m'empêcher de rigoler à ton texte.

octobre 24, 2006 8:37 AM  
Blogger david brawand dit shreck said...

@ licenciés

Suite a ma visite sur le site d'unia et a mon ti coup de gueule, a tort ou a raison, j'ai des nouvelles des procédures concernant les contestation de licenciements que nous avont signés, pour ceux qui ne sont pas au courant comme moi, le tribunal arbitral a été saisi, le plan social est toujours d'actualité mais il y a qq procédures a réspecter et encore qq séances avec toutes les parties pour finaliser les choses.
C'est en bonnes voix, mais si vous voulez plus de renseignements, adressez vous a Mario ou a M.Chapuis d'uniania.

Shreck vous salue du bord de marais

octobre 24, 2006 8:43 AM  
Blogger ancien1 said...

Toutes les causes sont réunies pour une révolution;malheureusement il manque ....les révolutionnaires.

octobre 24, 2006 9:08 AM  
Anonymous solidarnoch said...

Hi,Hi,HI,

Merci Sana.

on pourrait pas en faire un pamphlet et l'envoyer à tous les bénis oui oui du groupe Swissmetal.

Et également à la fumeuse rédactrice en cheffffffffffff du torchinou.

Pour une fois qu'elle mettrait la vérité dans son torchon.

octobre 24, 2006 9:24 AM  
Anonymous petzi said...

@ Pauvre diable

Trop d'anciens boillat, ça veut dire trop de monde qui voit les connerie qu'on fait dans cette boite,

"Ach il vaut medre des mirador afec des gardes bour ebêcher l'acces"

octobre 24, 2006 9:40 AM  
Anonymous oignon rouge said...

PETITION BOILLAT VAUD

Le comité Boillat- Vaud, qui a déposé formellement la pétition auprès du Grand Conseil vaudois le 12 septembre, a été convoqué par la Commission des pétitions ce jeudi 26 septembre à 8:45.

Nous disposons de 8 à 10 minutes pour développer notre argumentation, puis d'un petit quart d'heure pour répondre aux questions de la Commission.

Nous serons trois, et bien entendu nous nous préparons avec le plus grand sérieux, car l'enjeu est de taille, puisqu'il s'agit de convaincre la majorité de la Commission (composée de 7 membres) du bien-fondé de la pétition. C'est la première étape essentielle à franchir. Nous sommes bien conscients que cela ne sera pas facile, mais aussi bien décidés à réussir.

Car nous sommes vos porte-parole, à vous tous les Boillats qui avez lutté avec tant de courage pour la pérennité de votre outil de travail, de votre savoir-faire unique.
Nous sommes en pensée avec toutes celles, tous ceux qui ont été lâchement licenciés.

Nous sommes loin de vous géographiquement, mais Boillats de coeur... et nous n'avons pas baissé les bras. Au contraire, déterminés, et animés d'une révolte aussi intacte qu'au premier jour, et même encore plus fermement ancrée en nous.

Alors, jeudi matin, tenez-nous les pouces,
très fort, pour que le combat continue. Pour que votre lutte exemplaire ait un sens au futur.

Merci infiniment à Karl qui nous permet ce partage d'informations absolument vital.

octobre 24, 2006 12:21 PM  
Anonymous oignon rouge said...

@ Sana

Géant, le communiqué de presse...superbe et amer raccourci, bien utile pour notre groupe jeudi, à voir.

octobre 24, 2006 12:25 PM  
Blogger Karl said...

Oui, les communiqués de presse sont excellents... Sam va venir faire un petit tour de copier-coller!

Les Boillat qui sont à l'intérieur ne sont pas vraiment partis pour faire la grève, ou se révolter, c'est vrai... On peut en penser ce qu'on veut, mai sj'aimerais juste attirer l'attention sur une chose: ces gens ont livré une grève d'un mois, et se sont arrêtés contraints et forcés... En matière de courage, c'est quelque chose, non?

Merci à tous pour vos commentaire!

octobre 24, 2006 2:04 PM  
Blogger jb.zonez.ch said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

octobre 24, 2006 3:04 PM  
Blogger ancien1 said...

@karl Je ne met pas en cause ce qui a été fait au contraire .Mais en ce moment même les liberté fondamentales sont bafouées.Je pense qu'avecun peu d'union la vie de tous ces kapos serait un enfer.Il n'y a pas que la grève mais quand un ouvrier est convoqué au bureau si une dizaine de ses camarades l'accompagnait cela poserait de gros problèmes.Un homme seul est toujours vulnérable.

octobre 24, 2006 3:13 PM  
Anonymous petzi said...

@ JB
Parfait ton comuniqué.

Très réaliste et surtout en train de se réaliser

octobre 24, 2006 4:09 PM  
Blogger un voisin said...

@ jb et sana
Génial la contre-façon du communiqué de presse Swissmetal.

Très ressemblant, mais il est facile de distinguer que ce n'est pas un original : dans cette version les informations ne sont pas mensongères !!!!

octobre 24, 2006 4:25 PM  
Blogger jb.zonez.ch said...

@Petzi:

Salut ! C'est celui de Sana en fait ; désolé d'avoir estropié son nom plus haut.

octobre 24, 2006 7:41 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ jb.zonez

Ce communiqué est génial, le fait qu' il soit une contre-façon empêche-t-il de le diffuser dans les médias ?

octobre 24, 2006 7:52 PM  
Anonymous petzi said...

Alors je refait mes félicitation mais a Sana...

Mais tu as aussi pris le temps de le mettre sur ton site...

Et voila une très bonne question d'anonyme de 7:52

octobre 24, 2006 8:56 PM  
Blogger chtite fourmi said...

@ anonyme pm 10:09 23 oct.
Merci pour votre sagesse d'esprit, votre tolérance et votre compréhension certains devraient bien s'en inspirer!!!

octobre 24, 2006 10:35 PM  
Anonymous Petit Ours said...

Information du TJ de ce soir 24 octobre 2006.
L’ex patron d’Enron vient d’être condamné à 20 ans et 4 mois de prison pour avoir sciemment caché la situation réelle du groupe et par là même avoir précipité sa faillite. Alors pourquoi pas ?

Information du TJ au soir du 25 janvier 2008.

L’ex patron du groupe Swissmédaille, le financier allemand Tarmin von Weg a été condamné à 20 ans et 5 mois de prison pour avoir sciemment caché la situation réelle du groupe et par là même avoir précipité sa faillite. Outre ce chef d’accusation, il on lui reproche aussi de nombreux autres délits financiers dans un but d’enrichissement personnel. Rappelons que l’usine Boillat, après sa reprise par un groupe d’investisseurs suisses, est repartie sur des bases saines. Son effectif est de 390 personnes et le carnet de commandes pour 2008 est bien rempli.
D’autres complices du financier ont écopé de peines plus légères. Son bras droit, Herbert von Suchard s’en tire avec 4 ans ferme. Cependant cette condamnation fait tomber un sursis précédent, ce qui fait que c’est en définitif 8 ans qu’il purgera. Le président Heinrich Putzerländer a clamé son innocence jusqu’au bout mais les juges sont restés de marbre. Selon eux, il ne pouvait ignorer la situation réelle du groupe. Il purgera 2 ans et 5 mois. Enfin les juges ont été plus cléments avec Simone Troismonis. Ils ont considéré qu’elle était davantage une victime. Elle s’en sort avec une peine de prison avec sursis. Les condamnés ont été enmenés directement à la prison de Beaugibier.

A la fin de l’audience, une manifestation de soutien au financier et à ses complices a eu lieu. Elle a réuni trois personnes. Harry Mols, un des participants, n’a pas caché sa déception. Il a déclaré à un journaliste : Si l’honnêteté triomphe, ou vas-t-on ?

Enfin nous venons d’apprendre par une dépêche que le parquet allemand aurait été saisi d’une autre plainte contre le financier Tarmin von Weg. Elle émanerait d’anciens exploitants d’un théâtre. Pour l’instant nous n’avons pas d’autres informations.

octobre 24, 2006 10:39 PM  
Anonymous SanA said...

@ancien 1

C'est vrai… Ajoutons que les motifs de révolte sont bien plus aigus qu'à fin janvier. Ils sont bien plus justifiables, aussi, puisque tout ce que les grévistes invoquaient et annonçaient alors, c'est avéré! Et plutôt cent fois qu'une! Pourquoi donc tant de résignation, de soumission et de mauvaises excuses aujourd'hui? Ce doit être ce qu'on appelle l'aliénation. C'est bien sûr également dû à l'épuration (au sens stalinien du terme) effectuée impunément (bravo Unia!) par les coyotes de Dornach, au sein du personnel et de l'encadrement. C'est aussi imputable, je le crois, à la perte du sens des réalités parmi ceux qui restent. C'est ça, aliéner quelqu'un: lui faire oublier ce qu'il fait, pour qui et pourquoi, lui faire perdre l'orientation et la perception de la réalité, lui faire oublier jusqu'à ce qu'il est et qui il est, lui faire croire qu'il dépend entièrement de ce qu'on lui raconte et lui ordonne! C'est à mon sens au niveau des pires crimes contre l'humanité! Impunis aujourd'hui par la loi (merci, les "on ne peut rien faire" politiques), mais par d'autres, qui sait…? Que les criminels de Cologne, Lüdenscheid et Dornach ne se sentent pas trop à l'abri derrière leur abus de pouvoir. Même l'Univers a ses limites, alors les égouts de SM…

@Petit Ours

Voilà une œuvre d'anticipation qui remonte le moral ;-))
Dommage qu'il faille encore attendre deux ans ;-((

@solidarnoch

C'est aussi mon idée… et je la partage (comme diraient les Dupondt), mais…

@anonyme 7:52 PM

… c'est aussi une question que je me pose. Quelqu'un à l'esprit (ou aux connaissances) plus juridiques aurait-t-il un avis à ce propos?

octobre 25, 2006 12:50 AM  
Blogger pittetfam said...

@tous
Un grand merci de tout le soutien que j'ai recu lors de mes dernières mauvaises nouvelles....
Je vous adore tous...
LA BOILLAT VIVRA

octobre 25, 2006 1:41 AM  
Blogger ancien1 said...

@sana
Merçi d'avoir expliqué mieux que moi ce qui se pâsse et que je ressens.

octobre 25, 2006 9:12 AM  
Anonymous Anonyme said...

@ anonyme 23 octobre 22h09,

Désolé, je ne partage pas votre point de vue. Le blog est aussi là pour condamner. Pour expliquer le pourquoi du comment.

Si Boillat est aussi mal, maintenant, c’est bel et bien parce que des gens se sont défilés. N’ont pas fait face à leur responsabilité.
Chacun est libre de ses agissements. Mais il ne faut surtout pas venir se plaindre 4 mois après la fin de la Médiation que l’on est au fond du trou !!
Et Chtite Fourmi n’est pas seule dans ce cas. Certains Inconnu ne valent pas mieux. Avec cette théorie post printanière qui dit que « arrêtez avec votre combat, nous on veut travailler et vous nous en empêchez ! » en s’adressant aux personnes qui ont mis toutes leur force dans la défense de Boillat (quel comble de mauvaise foi) et que ces même individus se plaignent aujourd’hui que rien ne va plus, que Swissmetal est mort avant la fin de l’année et que « nous on est foutu, qui c’est qui nous redonnera du travail » !!!!!!
Désolé, cher anonyme. Encore quelqu’un qui se voile la face et qui refuse d’appeler un chat, UN CHAT. Elle est très politicarde votre intervention. Je vous verrais bien avec l’Endive sur une estarde à vociférer ‘ On ne peut rien faire’. Autrement dit : surtout ne faite rien, ça pourrait blesser des copains, bousculer mon petit confort. Cela m’obligerait à AGIR, donc reconnaître qu’il y a des tords et qu’il faut sanctionner !!!

Ce blog est un instrument d’information et de combat. Tout le monde est mis face à ses responsabilités. Quand on prend des mois pour expliquer que telle ou telle chose est une erreur et que x temps après on vient se plaindre des effets pervers de la poursuite dans la voie de l’erreur…
Et vous, vous amenez encore le mouchoir ! Quel piètre avocat vous feriez !

Il n’y a rien à prouver selon le comportement de Chtite fourmi. C’est prendre les gens qui témoignent depuis une année pour des imbéciles, s’il faut démontrer en octobre 2006 que Boillat presse mieux que Dornach. Tentatives de preuve faite, en plus, avec des alliages dont la qualité de coulée les mettrait au rebut dès la sortie de la Technica dans un processus qualité Boillat normal ! Encore faudrait-il que PENNAlty sache à quoi ressemble une structure de coulée 'Boillat'.

Il n'y a rien de plus irritant que les combattants qui refuse le combat. Le boulanger qui ne veut plus faire de pain. La vache qui ne donne plus de lait. Le bancomat qui ne crache plus de sous.

Pfffffhhhhhh !

Et l'autre qui dit qu'on ne fait pas d'omellette sans casser des oeufs. Quel con celui-là !

octobre 25, 2006 10:47 AM  
Blogger jb.zonez.ch said...

Merci à Sana pour le communiqué de presse ; le layout a été quelque peu adapté et le canular est disponible ici.

octobre 25, 2006 3:47 PM  
Anonymous Anonyme said...

@oignon rouge

Bonne chance à vous, au comité Boillat-Vaud pour défendre la pétition demain.

Pour avoir défendu une position il y a quelques années dans le cadre de notre travail avec une collègue (dans un climat lourd de confusion, ambiance glauque qui n'est pas sans rappeler celle de l'entreprise que nous défendons...), nous avons remarqué que moins on en rajoutait, plus ça produisait d'effets : des faits marquants, un objectif à atteindre, de bonnes raisons pour défendre cet objectif.

@tous
Récemment, l'ex-James Bond Pierce Brosnan est descendu dans la rue pour protester contre un projet de plate-forme (terminal) au large de Malibu, susceptible d'altérer la qualité de l'air. Cette construction se situerait sur la plage qui jouxte...son jardin. (extrait du Matin Bleu...).

Eh bien, moi, je trouve qu'on a de la chance sur le blog, car face à de désespérants personnages comme Brosnan qui ne se battent que pour eux-mêmes, pour leur coin de jardin, nous savons que dans le cadre de la Boillat, bien des personnes se sont engagées pour les autres. Demain, le comité de la Boillat-Vaud va nous rappeler que s'engager sans être directement et personnellement impliqué a un sens, dans la mesure où des valeurs partagées sont menacées.

Externe-Z

octobre 25, 2006 7:00 PM  
Anonymous fingers said...

@ Karl

Un grand merci pour ton remarquable travail pour la cause de LA BOILLAT.
Je me permets de te demander une petite faveur : pourrais-tu avoir l' amabilité de nous dispenser de la vision de ces deux colons ( Wienerli et Kaka ) parachutés par la Kommandatur ?

octobre 25, 2006 8:26 PM  
Blogger chtite fourmi said...

@ Anonyme 10:47 am
Magnifique votre façon de traîner dans la boue des gens qui ont fait grève avec vous par 2x, ont participé à toutes les manifs que ce soit Berne ou Reconvilier solidaire au point d'y faire participer ma mère malade et congelée!Quand à la reprise du travail, on nous a demandé de ralentir notre production afin de mettre SM au tapis ( n'est ce pas oeil de moscou?),ensuite de produire un max car SM en manque de matière première allait crever faute de liquidités! Ce que j'ai toujours fait! Voilà pour quel résultat être lapidé comme un traître et un lèche-botte par des gens comme vous qui nous tapiez dans le dos en nous disant bravo ensemble on va gagner...Aujourd'hui se cachant derrière des anonymes pour nous assassiner car nous n'avons pas été licenciés et en répandant des mensonges car au contraire de ce que vous dites je n'ai JAMAIS dit à qui que ce soit " arrêtez votre combat et laissez nous travailler!!!" Et en pauvre menteur vous m'accusez de me plaindre de la situation ou se trouve la Boillat aujourd'hui alors que dès la fin de la médiation j'en étais convaincu...Voir pire accuser des gens comme moi de la situation ou se trouve la BOILLAT!!!!! Non MONSIEUR je ne me plainds que d'une chose, que ceux avec qui nous avont été solidaires nous poignardent dans le dos par vengeance personnelle! Et vous qui me traitez comme un lâche sans courage, je me réjouis de voir à quel point le guerrier courageux que vous êtes est capable de venir en parler avec moi, ou est-ce plus facile de deverser votre fiel par internet?

octobre 25, 2006 9:39 PM  
Anonymous oignon rouge said...

@ un utilisateur anonyme de 7:00 PM, Externe-Z

Merci infiniment pour votre message de soutien ! Nous sommes prêts je crois...assez exactement dans le sens que vous indiquez, avec une argumentation bien articulée.

Et, je ne me souviens pas si je vous l'ai déjà dit, j'apprécie énormément vos interventions sur le blog, car, entre autres, pleines d'humanité.
Merci encore pour votre message.

octobre 25, 2006 10:53 PM  
Anonymous raptor said...

chtite fourmi

je suis de retour..

je vais super bien je bosse aux ripoches,j'étais un peu comme ta maman au congélateur pendant un mois,mais j'ai la pêche...

A bientôt

Ps:Te casse pas trop la tête si t'es pas compris,c'est pas bon pour la santé les contrariétés....

octobre 26, 2006 1:40 AM  
Blogger Karl said...

Vous souvenez-vous d'OZ Bankers, qui était l'un des principaux actionnaires de Swissmetal, avec environ 5% du capital (et maintenant, moins de 5%)?

Le CEO vient de démissionner, car soupçonné de malversations et mis sous enquête. Ce cas évoque déjà celui de Swissfirst...

Merci à tous pour vos commentaires!

octobre 26, 2006 11:08 AM  
Anonymous petzi said...

@ Chtite fourmi

Je suis a 100% d'accord avec toi...

Des traîtres comme tu dit, il y en a de plus en plus...

Même parmi ceux qui hurlais le plus fort, il en est qui se sont résigner ou ont tourner leur chemises...

Pour ma part je t'admire de pouvoir survire au sein d'une boite pareil...

Pour moi la lettre de licenciement a été une délivrance et une grande joie, mais je sait que c'est plus pénible a l'intérieur qu'a l'extérieur...

Je suis encore officiellement employé de la Boillat jusqu'au mardi 31 octobre, mais je serai toujours un Boillat car comme l'a dit un amis "Boillat un jour, Boillat toujours". (merci cayenne)

Alors chapeaux a vous qui tenez encore le coup, et bon courages, mais il y a encore du monde derrière vous pour vous soutenir.

Salutations a tous

octobre 26, 2006 2:02 PM  
Anonymous oignon rouge said...

PETITION VAUD CE JEUDI 26

La Commission des pétitions a largement prolongé le temps qui nous était imparti ce matin.

Le débat fut très loin d'être facile.

Nous pensons avoir bien argumenté, et défendu la cause avec beaucoup de vigueur.
Voilà, mission accomplie au mieux de nos capacités. Espérons que l'on passe la première rampe....

octobre 26, 2006 4:07 PM  
Anonymous Anonyme said...

Allez voir du côté de super elector, ça chauffe dure et il parle de la Boillat.

Bye à tous le monde et bonne soirée

octobre 26, 2006 4:17 PM  
Anonymous Anonyme said...

Je trouve qu’il y a trop de déchirement entre les gens de Boillat qui ont fait la grève. Ils s’accusent mutuellement de traîtrise, de lâcher les camarades etc.. Moi, ex gréviste licencié je pense que ces accusations mutuelles sont stériles. Celui qui continue de travailler normalement n’est pas un traître. C’est une personne qui souffre car SM est une dictature. Le travail permet d’oublier. Tout le monde est bien conscient que SM cours à sa perte. Que l’on travaille consciencieusement ou pas ne change rien à l’affaire. L’incompétence de SM est tellement énorme que l’issue est irrémédiable. Pensez à la suite, à la reconstruction de La Boillat. Elle aura lieu. Les gens qui se déchirent actuellement devront travailler ensemble. C’est fortement souhaitable. La nouvelle Boillat aura besoin de tous ceux qui n’ont pas adhéré à la stratégie (les grévistes). Pensez-y.
Courage, patience, patience, patience.
Un ancien Boillat licencié.

octobre 26, 2006 7:13 PM  
Blogger Karl said...

Karl adresse un grand merci au 3 délégués de la pétition Boillat, qui sont allés défendre cette juste cause auprès de la commission des pétitions du canton de Vaud. Elles ont fait au mieux, bravo à elles!


@Anonyme de 7:13pm

Merci à vous pour ces sages remarques. L'union fait la force...

octobre 26, 2006 7:27 PM  
Anonymous Anonyme said...

Bonjour à tous,

En direct depuis le cyber café de l'uZine3, j'adresse au collectif mes sincères félicitations.
J'encourage les gens à venir la voir, ça vaut la peine.

Cette exposition n'est pas qu'une simple expo, mais les 2 installations portent des messages qui font véritablement réfléchir.

Moi j'ai particulièrement aimé le grand tableau de Veralli.

Merci à ce collectif, un peu plus de culture à Reconvilier ne fait pas de mal.

Une admiratrice discrète.

L.F.

octobre 26, 2006 8:18 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ Tous

Je me gausse en lisant la plupart des messages, que se soit par les célèbres pseudos en tous genres qui écument le blog ou les anonymes qui semble t-il sont pour un certains nombres les mêmes sans leur pseudo... (à méditer).

Je me gausse car la plupart de vos informations lachées ici et là sont souvent pures spéculations...

Je me gausse de vous voir vous déchirer via rumeurs et jugements de valeurs quand se ne sont pas carrément à coup d'insultes...

Je me gausse car aujourd'hui de lutte il n'y a que nos beaux souvenirs d'une grèves historiques qui à permis à certains d'apprendre de belles valeurs de la vie mais également pour d'autre de pouvoir se profiler grace à de nombreuses interventions, sur un podium en bavant en face d'un micro, par articles des journaux locaux et enfin cerise sur le gâteau, un joli directe sur le 19.30 de notre chère télévision nationale.
Ceux-là même qui depuis ne savent même plus épeler le mot Boillat devenu sans intérêt puisque sans médias.

Je me gausse d'entendre des pions de la lutte dénigrer ses anciens collègues une fois leur dédite envoyée et au chaud chez leur nouvel employeur...

Je me gausse, je me gausse j'en ai mal au ventre !

La réalité aujourd'hui, c'est que je travail dans cette entreprise et que je ne suis qu'un ouvrier. Et avant d'être ouvrier je suis un homme qui dois gagner sa vie !!!
Le reste n'est que de la litérature !

La réalité c'est que je dois travailler au milieu d'imcompétants ou de non motivés, de l'intérim jusqu'au directeur !

La réalité c'est que je dois fermer ma gueule car mon collègue d'a coté à été licencié en voulant l'ouvrir !

La réalité....c'est que je dois stopper ma mise en train car la commande à été annulée !

La réalité c'est que l'alliage spéciale que je réalisais sans problème depuis de nombreuses années je n'arrive plus à le faire avec le fil de Dornach !

La réalité c'est que je dois expliquer à l'ingénieur en métallurgie en face de moi la différence entre mon dévidoir et et mon porte filière !

La réalité.....c'est que je suis fatigué de supporter tout celà 8h par jour et qu'une fois dehors de ce cauchemare je dois encore supporter vos conseils, vos intox et pour certains, votre égaux !

Quelques fois j'ai vraiment l'impression de n'être qu'un ouvrier bien avant d'être un homme !

octobre 27, 2006 1:32 AM  
Anonymous Anonyme said...

Anonyme de 16h13
Je te cite:
"Celui qui continue de travailler normalement n’est pas un traître. C’est une personne qui souffre car SM est une dictature. Le travail permet d’oublier. Tout le monde est bien conscient que SM cours à sa perte."
Je ne suis que partiellement d’accord avec toi, car si des père de famille doivent travailler pour nourrir leur enfants, ils ne sont pas obligés de tout accepter de la part des kapos et bénis-oui-oui venus de Dornach ou placés là par une direction incompétente.
Ils ont aussi la possibilité de chercher du travail ailleurs, mais ils ne veulent pas sous prétexte qu’ils veulent sauver ce qu’ils peuvent à La Boillat.
Si vous voulez faire quelque chose pour ELLE, quittez vite ce bourbier car plus ça traîne pour qu’elle tombe plus il sera difficile de la relever et Martinou et Volklore le savent très bien.
Arrêtez de pleurer et sortez votre papier à lettre pour une fois pouvoir dire si je reste à La Boillat c’est que je ne trouve rien.

Chtite fourmi
J’ai toujours apprécié ton humour et ton réalisme dans tes messages postés durant la grève, mais depuis la reprise du travail tu n’y est pas allé de main morte avec les critiques et la délation envers tes collègues ou ex-collègues licenciés. Tu as aussi une part de responsabilité avec ce qui t’arrive aujourd’hui et les remarques ci-dessus sont aussi valables pour toi!!!

Un licencié et qui n’a pas encore retrouvé un emploi.

Boillat j’étais BOILLAT je resterai (et certainement beaucoup plus que certains qui sont encore à l’intérieur) !!!!!!!!!

octobre 27, 2006 10:52 AM  
Anonymous Anonyme said...

@anonyme de 1:32 am

Je comprends votre réaction, je fais partie des personnes qui ont déjà été licenciées, et non pas de celles qui attendent de l'être, mais depuis mon départ je me contente de suivre les événements sur le blog, sans me permettre de juger. Malgré cela, je trouve que vous allez un peu trop loin: les personnes qui interviennent régulièrement sur le blog (trolls mis à part, évidemment) le font pour la majorité avec la volonté d'apporter qqch, de maintenir l'espoir. Et pensez bien qu'elles ne sont pas toutes "bien au chaud chez leur nouvel employeur". Et même pour ceux qui ont retrouvé une place, l'expérience reste traumatisante, vous êtes bien placé pour le savoir. Votre témoignage est très précieux car il nous permet de voir la vie quotidienne à bord du Titanic qu'est devenue la Boillat, et il faut bien dire que les récits de l'intérieur se font de plus en plus rares. Pour finir, je voudrais revenir sur l'idée de "Nouvelle Boillat" qui a encore été reprise récemment. Si j'y ai cru un moment, il y a belle lurette que cette hypothèse ne tient plus la route: soyons sérieux, personne aujourd'hui ne miserait 10 centimes sur ce projet, tant l'étendue des dégâts est grande. Il faudrait investir des sommes gigantesques pour réparer les dégâts de MH et sa clique, sans compter que le savoir-faire ne se rachète pas... Et les clients ont depuis un bon moment cherché d'autres alternatives, il faudrait des années d'efforts pour les reconquérir: qui paierait dans le vide pendant tout ce temps? Non, pour moi, le seul espoir que je garde dans la lutte actuelle, c'est de voir un jour MH et tous les responsables de ce massacre derrière les barreaux, sans leurs sourires arrogants. Et ça, à mon avis, on peut encore y croire. Bon week-end à tous, et merci encore à Karl pour son travail titanesque

octobre 27, 2006 4:06 PM  
Anonymous Anonyme said...

A anonyme de 4.06
Pas d’accord. La nouvelle Boillat existera. Les produits que Boillat faisait correspondent au marché. Ces produits manquent actuellement. L’appareil de production Boillat est toujours là. Il est le fruit de 150 ans d’efforts. Souvenez-vous des tréfileuses Eurodraw, de la coulée Wertli, des coulées à fils avec agitation magnétique etc. Ces machines ont été opérationnelles grâce à la volonté des gens de Boillat. Il a fallut un nombre d’heures considérable pour y arriver. Un concurrent qui voudra faire les mêmes produits devra consentir aux mêmes investissements en argent, en heures de travail et surtout en volonté pour y arriver. En temps, cela représente des années et des années de travail. SM aura crevé avant que quelqu’un puisse faire les produits Boillat dans la même qualité. Bien sûr que les clients sont allés voir ailleurs. Ils ont trouvé des solutions qui leur permettent malgré tout de travailler. Ces solutions sont peut-être bien plus coûteuses. Mais s’ils pouvaient trouver du matériel Boillat, ils y reviendraient forcément. Le partenariat qu’ils avaient avec Boillat était fortement apprécié. D’ailleurs, tout l’arc jurassien travaille comme cela. Quand SM aura crevé, il y aura des volontés pour refaire la Boillat. Refaire la Boillat sera le chemin le plus court pour retrouver ces produits qui manquent cruellement maintenant.
Courage, patience.
Un ancien Boillat licencié.

octobre 27, 2006 7:18 PM  
Blogger professeur moriarty said...

Comme nouvelles de l'intérieur les prouesses en nullité de la part des Hellweggiens (une nouvelle race d'incapables) se multiplient au même rythme que les portées pour une souris!! Entre le comte Dracula (voir la photo de l'édito de Karl), le remplaçant de wilmar qui patauge dans le cirage le plus épais, ne sachant que faire du flicage et executer les ordres de son Maîîître(Wilmar)et surtout déléguer à des gens bien plus capables que lui (comme le fait le chef de gare)!Entre les nouveaux remplaçants de la jolie Hélène qui doit rajouter de l'écroutage supplémentaire sur du c97 pour palier à de la mauvaise qualité en ne comprenant pas que cela va reporter le délais de livraison,le remplaçant d'oeil de moscou qui comme les petits oiseaux ne savent utiliser que leur grande bouche et vouloir expliquer aux autres comment faire alors que ceux-ci connaissent des méthodes plus simples et rapides! Le new chief of Bo5 démander à un opérateur interloqué ou se trouve la polisseuse sur sa schumag!!! Entre Panzer et son pizzaiolo qui répond à un client " si vous êtes pas content aller voir à la conccurence..."!!! Entre un gros client qui commande régulièrement un profil de la H2B, l'opérateur ayant fini sa mise en train on lui annonce que la série est reporter par le client! UN docteur diplomé en metallurgie demander à pchite fourmi " il va bien ce B05",alors que celui-ci pressait de l'NM6 petit diamètre ( le BO5 se presse à la Loewy et en grand diamètre), un opérateur qui rendant visite à son ancien patron décolleteur se voit demander s'ils ne sont pas devenus fous à la Boillat une importante série commandée plusieurs dizaines de tonnes refusées par SM! Entre un camion chargé d'une commande prêt à partir et déchargé car le client annule sa commande! Entre toutes les machines qui vont bientôt s'arrèter faute de boulot et une rumeur persistante que d'ici fin novembre les interim de certains départements seront loin! eh bien c'est plus le Titanic c'est un sous-marin avec grande vitesse de plongée!!!!!

octobre 27, 2006 7:51 PM  
Anonymous pertes et profits said...

Je suis d'accord avec anonyme de 4:06. Je ne crois pas à la nouvelle Boillat. Hellweg est un financier, un réalisateur.

En février, on a laissé tomber le point 3 (réengagement des cadres) pour arriver plus vite au point 4, la vente de la Boillat.

Vous avez-vu le résultat ?

octobre 27, 2006 8:46 PM  
Blogger Karl said...

@Anonyme de 4:06pm

On peut légitimement douter de l'existence d'une Nouvelle Boillat qui naîtrait de la fin de Swissmetal. Mais il ne faut pas oublier que:

-Il est important de préparer l'avenir, même s'il est obscur et plein de doute. Entre ne rien faire et essayer de favoriser une Nouvelle Boillat, la seconde solution, même si elle se solde par une absence de résultat, mérite qu'on se penche dessus.

-La liquidation de Swissmetal posera un gros problème de dépollution. A Dornahc, il pourra être compensé par la vente des terrains, mais pas à Reconvilier. Ainsi, le liquidateur devra chercher des solutions qui permettent de maintenir l'affectation industrielle de la Boillat. Un effort de l'Etat en ce sens aurait toutes les chances d'être nettement moins douloureux que les dizaines de millions du coût d'une dépollution.

L'espoir est donc fait d'hypothèses, et les hypothèses n'ont pas, par définition, valeur de vérité. Mais qui sait!

octobre 27, 2006 8:46 PM  
Anonymous oeil de moscou said...

@anonyme de 1:32 am

Inutile de vous gausser, cher collègue.
Au lieu de critiquer les gens qui ont lutté pour le bien de Boillat et vous plaindre de journées insupportables aux entournures surpenantes, je me permets de vous rappeler que quand la lutte avait besoin de ce genre de témoignage et de prise de position, la grande majorité du personnel restant chez Boillat à fin juin était muette comme une carpe !!!

Pourtant, ce n'est pas faute de vous avoir averti de ce qui allait se passer... Et qui se passe actuellement !
Ce peu de soutient a été interprêté comme la fin de notre lutte à tous. Alors arrêtez de vous plaindre que vous vous trouvez, aujourd'hui, tous seul.

Votre témoignage n'est pas à une contradiction non plus.
Cessez de vous gausser de nos spéculations. Elles vous sautent de manière réelle à la figure jour après jours !!

Vous critiquez le soutient qui vous manque. Comment l'interprété ?

Vous savez comme moi que les girouettes, ce n'est pas se qui manque, à la Boillat ! ( et prénommées si gentillement béni oui-oui ) ...

Encore une chose, il est très mal venu pour vous de vomir sur vos collègues qui ont retrouvé du boulot. S'il ont pu se recaser, c'est d'abord parce que leur combat les a amnené à être licencié. Apparemment, votre engagement et les risques que vous étiez prêt à prendre pour la sauvegarde de Boillat ne vous a pas amené sur se genre liste.
A méditer cher collègue dépourvu et attristé...
Mais arrêtez de vous gausser. Cela vous va tellement mal.

octobre 27, 2006 9:19 PM  
Anonymous Ca va être la cata said...

C'est désolant de lire les règlements de compte entre Boillats du dehors, du dedans, de ceux qui se considèrent plus ou meilleurs militants que les autres, etc...

S'il y a des gens qui doivent se gausser ces jours c'est bien Martinou et sa bande de ripoux. Comme cela a déjà été dit, c'est eux qu'il faut combattre.Ne l'oublions pas.

octobre 27, 2006 11:29 PM  
Blogger ancien1 said...

@professeur moriarty
Merçi pour le compte rendu de ce qui se passe en ce moment il ne peut en être autrement.Juste une petite réflexion en ce qui concerne ce triste sire qu'est wilmar vous dites qu'il donne de ordres à son chef.Vous vous rendez compte voilà un individu qui donne sa dédite donc qui n'est plus sur le siège éjectable de responsable.Enplus il est toujours là et il commande en douce.C'est au dela de tout ce qu'on peut imaginer bien dans la lignée de ses maîtres.

octobre 28, 2006 9:10 AM  
Anonymous SanA said...

@anonyme 1h32 AM

Malgré la sinuosité de votre discours, je ne doute pas de votre droiture. Ce qui aurait dû m'épargner un jeu de mot lamentable du genre "le courbe se gausse"…Pardon…

N'étant pas à votre place, je n'ai aucun moyen de comprendre ni aucun droit de juger. Je constate simplement que vous, vous jugez ceux qui tiennent un autre discours et ceux qui jugent. Je constate qu'espoir et esprit de résistance ont fait place, chez certains, chez beaucoup, à l'amertume et à la résignation. C'est compréhensible mais c'est une erreur. C'est une erreur de croire qu'il n'y a rien à faire et que le chacal a gagné: poursuivre une fuite en avant sur une corde raide ne peut le conduire qu'à une chute brutale. D'autant plus vite qu'il est secondé par un professionnel de l'échec, Suchordt l'obsédé, qui a conduit avec une belle efficacité BJL à la désorganisation et à la faillite. Quant à la résistance intérieure, elle peut être passive et s'ajouter à une lutte extérieure. Il ne s'agit pas pour ceux qui restent d'affronter un occupant paranoïaque et surarmé. Les morts ne sont pas utiles, excusez cette formule cynique. Il s'agit simplement de ne pas collaborer. A lire ce qu'on peut lire et à entendre ce qu'on entend, la manière de faire la plus efficace me semble être suivre ce qui tient lieu de directives de la part des incapables qu'Hellweg utilise comme fusibles. Ainsi, ce seront ceux-ci, ses complices ineptes et intérimaires, qui le conduiront au plus vite à sa perte.

Nous aimerions aussi connaître le soutien que l'extérieur pourrait vous apporter. Si le blog vous semble trop public, Karl peut être joint par son mail aussi à même de recevoir des infos intéressantes sur l'intérieur. Cela réduirait la part de spéculations que vous déplorez.

Bon courage. Quoi que vous en pensiez aujourd'hui, Boillat vivra!

octobre 28, 2006 2:44 PM  
Anonymous SanA said...

@anonyme 4h06 et Pertes et profits

Si Hellweg est un financier et un "réalisateur", alors il est aussi nul dans cette activité qu'en stratégie et en métallurgie (entre autres lacunes de cet individu). Car enfin, "réaliser" c'est en gros convertir à court terme une valeur potentielle (et sous-évaluée au bilan) en monnaie sonnante et trébuchante.

Si on examine la réalité, qu'en est-il?

- Boillat ne vaut (valait) que par son activité et sa position sur les marchés. Il n'y a pas d'autre "trésor" caché à Reconvilier, ni bien immobilier, ni stocks.
- Dornach ne vaut, malgré les coûts de dépollution, que pour les terrains qu'elle occupe. En tant qu'usine, c'est un canard boiteux en fin de vie: faute de spécialités et d'innovations, elle a perdu le 40% de son CA en 4-5 ans et est destinée à en perdre encore au moins les 2/3 ces toutes prochaines années.
- J'ignore ce que BJL vaut comme bien immobilier dans la Ruhr, mais je sais ce qu'elle vaut industriellement: rien! Relevons tout de même encore qu'Hellweg a placé son copain Flotho, "restructurateur immobilier", à la tête de cette usine à prétention métallurgique… Simple copinage ou intentions cachées?

Ce que je veux dire, c'est que vendre Boillat à des industriels, Dornach à des promoteurs immobiliers et BJL à qui en voudra bien, ça aurait été (ce serait encore) la seule manière de "réaliser" le groupe à sa capitalisation actuelle, entre 160 et 165 millions de CHF. Rapportée au cours du refinancement (9 CHF l'action), la plus-value serait de plus de 100 millions (170%!). (Notons que le cours actuel, 24-25 CHF, est à peu près équivalent à celui du titre juste avant la recapitalisation).

Or, au lieu de ça, que fait Hellweg depuis trois ans, ce qui pour les purs financiers représente une éternité? Il dévalorise Boillat industriellement, il construit un bâtiment à Dornach pour une "usine à gaz" qu'il compte utiliser comme presse à extrusion, et il achète une boîte allemande médiocre et endettée, apparemment sans grande valeur immobilière et sans stocks (ils appartiennent essentiellement aux clients). L'envers de la logique financière.

Ce qui m'apparaît le plus, c'est qu'Hellweg a accumulé les erreurs (de diagnostic, d'évaluation, de pronostic, de stratégie et de tactique), les contradictions et les incohérences. Si les actions du groupe atteignent un tel cours aujourd'hui, c'est par des manipulations internes et, on peut le penser en raison du poids des spéculateurs Laxey, en vue d'une vente au niveau de la capitalisation actuelle. Le repli (trop) tardif qui s'est amorcé quant au transfert des activités de Boillat vers Lüdenscheid et Dornach, est peut-être un signe.

Si une Nouvelle Boillat est une utopie aujourd'hui (en ce qu'elle n'existe pas encore), elle n'est pas (encore) irréaliste. Beaucoup sera bien sûr à reconstruire, mais le potentiel existe:

- les investisseurs intéressés au printemps le sont encore (à un prix moindre, bien sûr, la différence étant consacrée à la reconstitution)
- toutes les compétences (avec leur savoir-faire) ne seront pas récupérées, mais il y en aura tout de même suffisamment
- les clients échaudés seront prudents, mais reviendront
- si la culture et l'esprit Boillat s'étiolent dans les murs sous le joug d'incapables prétentieux et/ou paranoïaques, ils survivent à l'extérieur.

Ajoutons qu'en cas de faillite du groupe (hypothétique mais pas à exclure), pour les raisons évoquées plus haut et déjà plus d'une fois développées, Boillat retrouverait son indépendance si un repreneur crédible se présentait.

octobre 28, 2006 4:10 PM  
Anonymous Anonyme said...

@anonyme, oct. 27, 1:32 am

Vous vous gaussez en lisant nos messages, mais apparemment vous avez moins l'occasion de rigoler au travail ! Vous constatez par vous-même que ce n'est pas en ignorant un problème qu'on peut l'éviter (c'est même le contraire), que ce n'est pas en continuant de faire comme si tout était comme avant qu'on peut empêcher le monde de changer.

Externe-Z

octobre 28, 2006 6:33 PM  
Anonymous Anonyme said...

@octobre 27, 2006 1:32 AM
Plutôt que de te gausser tu ferais mieux de te tirer étant donné que tu es un des rare compétent au milieux de plein d'incompétents.

octobre 28, 2006 10:55 PM  
Anonymous Anonyme said...

...merci pour vos commentaires concernant mon message du 27 octobre 1:32

Pour commencer je vois qu'il est très facile de balancer une pique (anonyme 28 octobre 10:55) plutot que de dialoguer intelligemment ce que certains on réussi à faire, merci à eux.

Pour répondre à vos commentaires:

Je ne critique pas mes collègues qui on retrouver de l'embauche ailleurs (bien leur a pris), je déplore certaines attitudes de prémis envers nous une fois qu'ils nous ont quittés...nuance !

Il a été dit, que nous nous résignons dans une fuite en avant et que vos speculations se vérifiaient jour après jour.
Excusez-moi d'en rire encore une fois, les gens qui nous pousse à nous battre aujourd'hui ne seront plus là pour nous épauler à retrouver un emploi une fois licencié. Gardez donc vos conseils, moiet beaucoup d'autres collègues ont l'intelligence de savoir choisir ses amis !

Et que faites vous de plus qu'un ouvrier boillat qui essaie de travailler tant bien que mal dans cette entreprise gangrénée ? Vous ne faites que suivre comme nous ! Suivre les agissements d'un financier libre de faire ce qu'il veut et de les relater sur le blog en émétant un avis personnel...RIEN DE PLUS !

Vous suivez comme nous !

LA NOUVELLE BOILLAT
Quelle belle idée, mais utopique. L'argent reste le nerf de la guerre. Qui en a ? Du concret svp !

Evidemment en ce qui concerne les témoignages et toutes les prises de positions durant la grève sont digne d'un admirable respect et courage.
Mais soyons un peu réaliste...

Pierre Kohler:
Il a quitté le petit podium du parc de la Boillat pour un autre plus médiatique aujourd'hui, celui de l'élection de Miss Chine. Se podium lui vaut la première page du Matin Dimance et donc bien plus bénéfique en électorat !

Maxime Zuber:
Grand spécialiste des interpellation au conseil bernois, productif en articles de presse en tous genres.Après Tornos, la Boillat, après Boillat la question jurassienne etc...

Dominique Lauener:
"Je vous comprends et vous soutiens mais il est impératif de reprendre très vite le travail"
Le travail à repris et se qu'il a compris c'est que son entreprise pourra honnorer ses clients aujourd'hui. Pour le reste... Ben il est débordé merci pour lui.

UNIA:
Simplement un parti politique. Mais que pensiez-vous y voir d'autres ?????

Le Blog:
Karl....d'abord une idée, ensuite un mythe, puis une souris d'or méritée, aujourd'hui probablement un poid qu'il doit assumer. Mais il l'assume. Ok

Corinne:
Elle est où ????
Elle n'a pas de compte à rendre donc inutile de s'étendre plus....Mais elle où ?

Rolf Bloch
Un patron, un industriel et forcément un financier...heu pardon un médiateur neutre et impartial.

Nicolas Wuillemin
Il a fait litérallement dont de sa personne. Un grand monsieur...
Mais malheureusement je retiens qu'une phrase de lui, lors d'une émission que la TSR lui a consacré:
"La grève était un moment exaltant"¨
Un syndicaliste dans l'âme comme ce monsieur n'aurait pour rien au monde voulu échanger sa place et vivre ce moment exaltant de sa carrière de lutte ouvrière.
Aujourd'hui bien seul je le crains.
Moi j'ai pas vécu cette grève comme un moment exaltant de ma vie...désolé ! Mais j'aurez toujours une dette envers lui en tant qu'ouvrier.

ect...

Ne me dites pas que j'ai tord ou alors j'arrète de suite ma contribution sur le blog car celà voudrait dire que je n'ai absolument rien compris et j'ai rien à faire ici ! Non ?

Moi je finalise le TOUT comme Jeanne d'Arc. Elle a reconquit le royaume de France. Le Roi est à nouveau sur son trône et elle sur le bucher !

Je ne troll pas comprenez bien et j'aimerais que vous aillez raison. Car au final c'est ce financier le responsable, mais soyons juste réaliste ! Voilà

octobre 30, 2006 1:23 AM  
Anonymous uZine3 said...

Nouveau projet;

Après un petit sondage auprès de quelques employeurs de la région, il semble qu'il puisse y avoir de l'intérêt pour participer à ce nouveau projet.

Ce projet consiste à créer une banque de donnée de Boillat ou ex-Boillat qui recherchent un emploi.

Les employeurs intéressés par le projet transmettent leurs offres d'emploi via le site de l'uZine3 (courrier interne) et nous transmettons ces offres à tous les Boillat qui en ont fait la demande, après libre à chacun d'envoyer un CV ou pas.

Cette mesure augmente les chances des Boillat qui subissent depuis de nombreux mois le mobbing et l'injustice de Swissmetal.

Celà ne leur donne pas un gros avantage par rapport aux autres chômeurs, au contraire celà rétabli un peu d'égalité et de justice après tout ce qu'ils ont subi.
Quant à l'intérêt des employeurs, il est évident que celà coutera moins cher en annonces publicitaires et autres frais divers.

Les ouvriers(ères) de la Boillat ou ex-Boillat qui désirent participer à ce projet peuvent nous envoyer un mail via le site de l'uZine3 en mentionnant l'adresse mail ou l'adresse postale ou elle désirent recevoir ces informations si le projet se met en route.

Il est important de préciser que le seul tri qui sera fait pour les personnes pouvant bénéficier de ce service sera fait sur la base des informations Boillat ou pas Boillat au début de la grève (à l'exception aussi d'une petite dizaine de gros collabos qui pratiquent avec un zèle démesuré la politique de la direction et mettent la pression sur les ouvriers, et de toute la direction, c'est évident).

Ce projet est bel et bien un projet, je le lance aussi via le blog pour éventuellement y apporter quelques améliorations, faites-nous part de vos idées. Nous en avons discuté dans le collectif, il est donc ouvert à tous vos commentaires, constructifs, bien entendu.

FC

octobre 30, 2006 11:06 AM  
Blogger ancien1 said...

Il y a eu samedi à Tramelan un congrès ou se réunnissaient les défenseurs du jura bernois(FD) en tantqu'entité politique et économique.Je lis le compte rendu dans le jdj en aucun moment on ne ferait simplement qu'éffleurer le problème de la boillat.Ces personnes sont tous des notables attachés à l'économie de cette région certain sont même fournisseurs boillat et ils n'ont même pas la reconnaissance du ventre.Si quelqu'un pouvait m'expliquer le pourquoi d'un tel désinteressement je lui serais reconnaissant.

octobre 30, 2006 1:33 PM  
Anonymous oignon rouge said...

@ anonyme du 30 octobre, 1:23

Bonjour,

Je lis vos messages avec intérêt, je ne sais qui vous êtes et je ne permets en aucun cas de me mêler d'un débat interne dans ce cauchemar dont vos soutiens extérieurs n'imaginent que la pointe de l'iceberg, et encore.

Je souhaite toutefois de vous donner quelques autres précisions concernant Dominique LAUENER, car il s'est battu bien plus que vous ne semblez le savoir. Il est l'un des patrons qui s'est le plus fortement et le plus visiblement engagé dans cette lutte.

Oui, la citation que vous mentionnez est exacte.
Mais il a aussi clairement pris position pour les ouvriers ( voir le Temps du 30 janvier) et contre la direction de SM dès décembre 2005...

Il a aussi affirmé lors de l'émission Infrarouge que Martin Hellweg devait partir.
Il a également déclaré lors d'une autre émission à la TSR et à la RSR que Martin Hellweg mentait.

Il s'est battu et engagé pour le rachat de La Boillat. Il est le seul qui ait osé dire que l'offre faite à SM était plus qu'intéressante.

Lors de l'AG du 30 juin il est intervenu à 3 reprises pour protester avec vigueur, jusqu'à ce que F. Sauerländer lui fasse couper le micro....

Merci donc de ne pas réduire le combat que Dominique Lauener a mené pendant plus de 6 mois pleins à la phrase que vous citez, car c'est profondément injuste.

Mais il est aussi patron, il a dû chercher des solutions pour le bien de son entreprise, et donc des gens qui y travaillent.
Ce n'est sûrement pas de gaieté de coeur que les anciens clients quittent La Boillat car cela leur pose des problèmes que vous connaissez bien mieux que moi.

Voilà, je vous prie de ne pas considérer ce message comme une polémique agressive, ce n'est de loin pas le cas, mais comme un témoignage pour un patron que beaucoup de grévistes ont respecté pour son courage et ses prises de position en public.

octobre 30, 2006 2:16 PM  
Anonymous Fred said...

@ Karl

Pourquoi ne pas laisser le blog ouvert sans trier continuellement les messages, les écarts entre les tris font que les messages se croisent et le blog perd de son attrait.

D'autre part le dialogue est aussi bien moins évident avec des mises en ligne qui ont des écarts de plusieures heures, et puis les gens qui sont moins pour la cause ou formatés bloggeurs attitrés avec un jargon et des chiffres à n'en plus finir ont aussi le droit de s'exprimer non?

Pour les malhonnêtes, on peut tout aussi bien les ignorer et tu enlèverait ensuite les messages jugés malhonnêtes ou avec des propos orduriers.

Enfin c'est mon avis, de toutes façons je n'aime pas que l'on trie, même si je ne partage pas du tout l'avis de certains et la manière de s'exprimer d'autres, je crois que je me battrai toujours pour qu'ils puissent dire ce qu'ils ont à dire.

Salutations à tous

FC

octobre 30, 2006 2:54 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ Anonyme Octobre 30, 2006 11:06 AM

Bravo, tu as parfaitement exposé les choses et je pense exactement la même chose que toi. Bravo !

octobre 30, 2006 3:09 PM  
Anonymous A+ said...

Swissmetal publiera ses résultats du troisième trimestre le 21 novembre 2006

octobre 30, 2006 5:52 PM  
Anonymous Corinne said...

@ anonyme de 1:23

Salut l'ami...
Ben, je suis là, je m'occupe de ma famille qui a été quand même pas mal secouée par cette histoire...

et je me tiens au courant

Bon courage à tous

octobre 30, 2006 6:36 PM  
Blogger Karl said...

@Corinne

Salutations à tous :-)


@A+

Merci, l'information est intéressante: on remarque qu'une fois d eplus, Swissmetal repousse ses publications. Allez savoir pourquoi...


@Fred

Je ne modère pas les commentaires de ce blog pour faire monter le nombre de visites (soit le rendre plus attrayant) mais pour que ceux qui y viennent soient satisfaits de ce qu'ils y trouvent. Assurément, le flot constant d'insultes qu'on y voyait un temps, me forçant à supprimer des messages à la pelle et en temps réel (que de temps perdu...) ne satisfaisait pas la majorité.

L'allégation selon laquelle je supprimerais des messages de gens "moins pour la cause" est absolument fausse. Les critères de publication des messages, énoncés nombre de fois d'ailleurs, ont été fixés sur de toutes autres bases. Ces critère n'ont, aussi, rien à voir avec la publication de "formatés bloggeurs attitrés avec un jargon et des chiffres à n'en plus finir", il me semble que c'est largement visible dans lesdits commentaires.

Pour ce qui est des malhonnêtes:
1) il devenait impossible de les ignorer, en témoignent de nombreuses remarques exprimées par les utilisateurs de ce blog.
2) je ne tenais pas à passer mes journées derrière mon ordinateur pour garantir que personne ne posterait 20 commentaires insultants à la volée en mon absence.

Dernière chose:
"Enfin c'est mon avis, de toutes façons je n'aime pas que l'on trie, même si je ne partage pas du tout l'avis de certains et la manière de s'exprimer d'autres, je crois que je me battrai toujours pour qu'ils puissent dire ce qu'ils ont à dire".

Premièrement, il me semble m'être largement battu pour offrir une plateforme de libre-expression aux Boillat et à d'autres. De nombreux commentaires ont reçu une réponse dans laquelle j'exprimais mon désaccord. Et plus de 17'000 commentaires, dont quelques pourcents (2%?) de refusés, ça fait beaucoup. Donc, je le répète, le "tri" n'a rien à voir avec les avis exprimés, et naviguer un peu sur le blog le démontre aisément.

Cependant, il y a un fait à ne pas perdre de vue: des messages d'insultes, des messages établissant une fausse discussion entre monsieur X et monsieur X, ou des messages bref mais très nombreux tuaient volontairement la possibilité d'autrui de s'exprimer librement. En effet, il devenait impossible de suivre le fil d'une discussion correctement, les commentaires sincères étant noyés dans la masse de commentaires de détournement. A ce moment, la limite fut franchie: libre-expression, d'accord, mais dans la mesure où les uns n'empêchent pas sciemment les autres d'en bénéficier. Peut-on laisser s'exprimer librement des gens qui militent (au sens où ils sont contre et disent pourquoi) contre la libre expression? Oui. Peut-on laisser agir librement des gens qui tentent d'empêcher l'exercice de la libre expression? Non.


Merci à tous pour vos commentaires!

octobre 30, 2006 6:53 PM  
Anonymous Anonyme said...

@Karl
C'est très bien comme ça Karl. Personne ne s'occupe du blog à ta place, à toi de le gérer suivant ta disponibilité et les critères qui te conviennent.
Bravo et merci.

octobre 30, 2006 7:09 PM  
Anonymous Anonyme said...

Utopique la Nouvelle Boillat ? PAS DU TOUT. Grâce à la grève, l’essentiel de l’appareil de production est encore là. Le savoir faire n’est plus dans la Boillat mais il est dans les têtes de ceux qui ont quittés la Boillat (heureusement que Martinou n’a pas le pouvoir de les tuer sinon il le ferait). Les clients se débrouillent comme un pays en pénurie (l’alcool de bois a remplacé l’essence pendant la guerre). Les repreneurs qui étaient prêts à reprendre la Boillat pourront le faire à un prix nettement inférieur car SM sera en faillite. La différence de coût permettra de financer les remises en état des installations. Faire repartir la Boillat est le plus court chemin vert l’obtention des produits dont notre industrie à besoin. Les repreneurs n’agiront pas par pitié ou pour sauver des places de travail. Ils le feront parce que c’est rentable de faire repartir une nouvelle Boillat indépendante avec laquelle on peut retrouver un partenariat constructif.
Combien de temps jusqu’à la faillite de SM ? Je n’ai pas la réponse mais, moins de temps qu’il faut pour développer un nouveau produit. Notre meilleur allié, c’est la bêtise et l’incompétence totale de Martinou et de ses sbires. Les résultats qui seront annoncés par SM seront forcément bons (comme chez Eron d’ailleurs). Ne vous laissez pas déstabiliser par cela.
Courage, patience.
Un ancien Boillat licencié.

octobre 30, 2006 7:16 PM  
Anonymous Fred said...

@ Karl

Oui je comprends bien qu'à un moment donné il a été utile de trier, mais je me pose la question suivante; est-ce que maintenant ce serait pareil?
Après tout le blog a bien fonctionné et longtemps sans insultes, et il était tout aussi constructif et plus spontané non?

Enfin c'est une question et loin de moi l'idée de gérer le blog à ta place, comme le laisse supposer l'anonyme dans le commentaire qui suit...

Au contraire j'apprécie ta capacité de remise en question et que l'on puisse en poser, des questions, n'est-ce pas là ce qui pourrait ressembler à de la libre expression?

Pour ce qui est des spécialistes et des chiffres, ce n'est pas une critique mais un constat, au fil du temps on ne voit pratiquement plus de personnes nouvelles qui postent. Peut-être que trop en ont pris plein la figure car ils ont posé une mauvaise question ou avaient mal compris un truc... Enfin j'en connaît au moins 2-3.

Voilà, j'ai donné mon avis, tout simplement, et osé poser une question sur la nécessité actuelle du filtrage, juste ça...

Salutations

FC

octobre 30, 2006 8:55 PM  
Anonymous guillaume troll said...

@ anonyme de octobre 30, 2006 1:23 AM ,

Tiens, vous ne vous gausser plus ?

Vous, un ouvrier Boillat ? Heumm !!!
Bien à l'aise, vous qui critiquiez certains pseudos bien connu d'envoyer des piques contre des béni oui-ouis en postant comme vous . ANONYME !

Vous n'êtes pas un ouvrier. Certainement un kapo Boillat. Et en manque de renseignements. Un peu comme un des nageurs du yogouhrteur PENNAlty, Dewo-trop-tard !
Vous vous faites bien voir en caressant la susceptibilité des blogueur dans le sens du poil en jetant des fleurs au Nico.
Mais arrêtez donc votre mascarade.

Régulièrement, vous avez posté sur le blog. Du style : Est-ce que je peux encore faire confiance à Kohler et Zuber...

Votre contribution est nul sur ce blog. Vous pouvez retourner dans votre niche, Kapo. Faire votre rapport à Martinou, pour le 3ième trimestre...

octobre 31, 2006 12:00 AM  
Anonymous Anonyme said...

@ Anonyme Octobre 30, 2006 11:06 AM

Enfin quelqu'un de logique, je parcour ce blog depuis son début et constate très souvent une certaine manipulation de ce dernier par quelques anciens cadres, je ne comprend pas la naivetée de certains blogeurs, étant moi même dans une position suffisament bien placé pour observer les différents sénarios de la boillat commenté sur ce blog, je peut vous confirmer que la situation n'est pas exactement ce que vous lisez sur ce blog, des problèmes il y en a, il y en a d'ailleurs toujours eu, et ces problèmes se resolvent de la même manière qu'avant la grêve.

octobre 31, 2006 12:36 AM  
Blogger Karl said...

@Fred

En effet, la question de retenter une ouverture complète du blog se pose. Si, pour le moment, elle n'est pas à l'ordre du jour, c'est à cause d'une surcharge de travail de mon côté, qui m'oblige à être loin d'Internet pendant des durées rendant la gestion en temps réel difficile (mais je travaille sur un "édito" quand même).

Le fait que moins de gens postent sur le blog est, par contre, pour beaucoup du au fait que le blog attire moins l'attention. Moins d'informations signifie moins d'"édito" et moins de médiatisation en général, et par conséquent moins de visites. Et finalement, moins de débats aussi. Ca se tasse, comme on dit...

Reste qu'il y aura peut-être lieu, dans quelques semaines (avant je n'y arriverai pas), de supprimer le filtre. A suivre!

octobre 31, 2006 12:43 AM  
Anonymous Anonyme said...

octobre 30, 2006 8:55 PM

Je comprend parfaitement Karl, s'il filtre le blog.
L'uzine 3 y est pour quelque choses?
Si tu te souvien bien à partir de quand Karl filtre son blog?
Comment? et de ou? savons nous qui est qui? C'est pourtant bien à l'uzine 3 que j'ai appris qui ce trouvait derrière la plupart des pseudo !

octobre 31, 2006 12:52 AM  
Blogger Karl said...

@Anonyme de 12:36AM

Déjà le premier avril?

Très franchement, si vous voulez être crédible, il serait sympathique de nous dire précisément en quoi les hypothèses émises sur ce blog sont fantaisistes, et de nous décrire les faits qui le démontrent. Parce que là...

Avant la grève, par exemple, Swissmetal résolvait la question Durtal en fournissant Durtal, qui payait ses commandes. Maintenant, Swissmetal a définitivement résolu la question Durtal. Hem.

octobre 31, 2006 12:54 AM  
Anonymous SanA said...

@anonyme 12:36 AM

Karl a parfaitement répondu à vos allégations gratuites. Inutile d'épiloguer. Je vous conseille simplement de retrouver la seule vérité vraie (la vôtre en l'occurrence) en lisant le prochain Torchinou, alias Swissmetal News. Si sa brillante rédactrice a pu quitter ses paillettes un moment, il ne devrait pas tarder à souiller à nouveau nos boîtes aux lettres…

octobre 31, 2006 1:15 AM  
Anonymous Fred said...

@ Karl

Merci pour cette réponse, dans un exécutif l'interpellant dirait "entièrement satisfait".



@ Tous les Boillat et ex-Boillat

(mais peut-on parler d'ex? Moi il me semble qu'une part de chacun des anciens ouvriers reste Boillat, surtout après tous ces évènements).

Je repose la question du projet de l'uZine3 mis sur le blog hier, il est ouvert et quelques ouvriers ont déjà répondu favorablement via le mail de l'uZine3.

Merci pour vos commentaires sur ce sujet permettant d'affiner un peu la chose de d'apprécier au mieu sa pertinence dans la situation actuelle.



@ Tous

Article paru dans "La Brèche", un interwiew de Nicolas Wuillemin intéressant et un titre en première page qui laisse songeur "Boillat: médiation et trahison syndicale au 21ème siècle".

@ JB

Toi qui la touche bien plus en informatique, je ne sait pas si on peut mettre cet article en ligne.


Meileures salutations à tous(tes)

FC

octobre 31, 2006 9:29 AM  

Links to this post:

Créer un lien

<< Home